[Saga] Les Animaux Fantastiques (Harry Potter)

Bienvenue à Poudlard ! Tout sur l'Univers Cinématographique Harry Potter, de la saga principale aux Animaux Fantastiques...

Quel note attribuez vous au film 'Les Secrets de Dumbledore' ?

★☆☆☆☆☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★★☆☆☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★★★☆☆☆☆☆☆
1
20%
★★★★★☆☆☆☆☆
1
20%
★★★★★★☆☆☆☆
1
20%
★★★★★★★☆☆☆
1
20%
★★★★★★★★☆☆
0
Aucun vote
★★★★★★★★★☆
1
20%
★★★★★★★★★★
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 5

Messagede EagleWolf » Lun 11 Avr 2022 19:25

Final trailer :

Avatar de l’utilisateur
EagleWolf
Zack Whedon
 
Messages: 35119
Inscription: 17 Nov 2012
Localisation: Far Beyond Here

Messagede Maglor Telrúnya » Lun 11 Avr 2022 20:52

Vu hier après un marathon dans mon ciné. J'ai adoré, vivement la suite ! Le meilleur des 3 pour moi.
Un 9/10
"Qui que l'on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que par nos actes" Rachel Daws
Avatar de l’utilisateur
Maglor Telrúnya
Héraut cosmique
 
Messages: 1549
Inscription: 15 Mar 2012
Localisation: Tout près

Messagede NiradZedjati » Lun 11 Avr 2022 23:53

Sondage ajouté.
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
NiradZedjati
Zack Whedon
 
Messages: 25910
Inscription: 07 Nov 2011

Messagede Johnny B. » Ven 15 Avr 2022 19:47

Sans être fou, cet opus relève nettement le niveau du second qui était catastrophique (l’exposition à n’en plus finir avec une forme anti-cinématique, des effets laids, une intrigue brouillonne et qui sonne faux, des persos aux réactions incompréhensibles, Dragonneau qui se demande ce qu’il fiche ici, Jacob qui est ramené de façon stupide) et qui donnait l’impression de naviguer à vue, sans plan, sans voir où tout cela allait.

Là, c'est mieux, même si on conserve certaines aberrations du 2 (toujours ces personnages aux réactions incompréhensibles, notamment lors de la scène quasi-finale, celle de l’élection, où je n’ai rien compris au comportement des gens) on redonne à Dragonneau une importance et en lui filant des potes avec qui mener une mission, avec Dumbledore en sous-main qui ne peut intervenir directement (les règles sont assez élastiques à ce niveau-là, c’est un peu limite) mais organiser le machin de loin avec un plan à tiroir comme celui qu’il avait eu pour Severus (d’ailleurs, on se demande au vu du film si ce type de sous-intrigue de personnage ne va pas se répéter). Le film est un peu plus clair pour établir les méchants et surtout les bestioles redeviennent un point central de l’intrigue, même un peu trop central, des fois. Enfin, une bestiole est centrale et les autres moins, on ne voit quasiment pas l'intérieur de la valise, par exemple, ce qui peut manquer aux fans du premier. Disons que beaucoup de soucis se règlent grâce aux bonnes bestioles au bon moment, que ce soit en les croisant par hasard, en les comprenant, en les sortant de son chapeau ou en les utilisant pour une fonction précise, à l’image du premier film.

Ils éliminent d’ailleurs scénaristiquement Croyance pour le futur (il n’est que très peu présent dans le film et ne sert pas à grand-chose, quand on pense aux enjeux qui étaient sur lui dans le premier et que la révélation du deuxième aussi pourrie qu’elle fut le concernait, là, il est totalement délaissé et viré de ce qui était a priori et au vu des deux autres films, son histoire), quant à Tina, elle serait très occupée ailleurs. Bon.

Pour le reste, il faut un temps d’adaptation pour se dire que Mikkelsen est le même gars que Depp. Les deux le jouent complètement différemment (Depp comme une rock star séduisante, Mads comme un homme politique) et je trouve un peu ridicule le fait de lui mettre une mèche blonde dans les cheveux pour faire vaguement blond…mais dans l’ensemble, Mads est un solide vilain qui peut être crédible aussi en tant qu’ancien amour devenu autre chose. Par contre, il faut souligner le manque d’imagination des studios en matière de casting car c’est toujours les mêmes têtes: Mads a été vilain chez Bond, Marvel, moins vilain dans Star wars et maintenant chez Potter. Il ne lui manque qu’un rôle chez DC et d’être le vilain d’un Mission impossible pour avoir fait le tour des grosses franchises.

Le film fait un truc que je n’aime pas du tout: parler de la personnalité d’un personnage qui est là au lieu de le montrer. Ce qu’il fait pour Jacob. On l’a vu dans le 1er, oui, c’est un personnage porte d’entrée intéressant. Le remettre encore dans ce film avec un si gros rôle et ne pas arrêter de dire qu’il est important, fort etc etc au lieu de se contenter de montrer, c’est pénible. Et ça l’est encore plus quand on a un exemple sous le nez de ce que Rowling avait réussi à faire avec Neville Londubat dans Potter.
Il y a d’ailleurs beaucoup de références en rapport à la nostalgie des fans, en se rattachant le plus possible à Harry Potter.

Pour ceux qui n’ont pas aimé l’interprétation de Redmayne, notamment LA scène du premier film avec l’espèce de rhino, ben y’en a aussi une comme ça dans celui-ci.

Le film a un côté complètement stupide par moments, au niveau des règles de ce monde. Les élections en sont un parfait exemple: on ne comprend rien à ce qui est censé se passer (aucun candidat ne parle jamais, du coup on perd les enjeux quand un nouveau candidat arrive), ni quel rôle aura l’élu et c’est un énorme point noir.
Et puis, y’en a marre quand même que quand Rowling est bloquée quelque part, hop, elle sort un nouveau parent à Dumbledore.


Ici, on a vraiment l’impression d’un bordel façon postlogie où on ne sait pas trop où on va d’un épisode sur l’autre et où les personnages ne peuvent pas rester ou nous imprégner par leurs évolutions (impossible de s’intéresser à Grindelwald et ses trois acteurs en trois films).
Encore une fois, Dan Fogel est celui qui s’en sort le mieux, notamment au début, cette fois-ci solidement épaulé par Mads qui malgré un personnage qui ne le sert pas trop, assure tranquillement. La charmante professeur Hicks mériterait peut-être un peu plus de fond car elle fait bonne impression en nouveau perso (à moins qu’elle soit déjà là dans le 2).

Dans l’ensemble, sans trop s’ennuyer, le film reste moyen mais meilleur que le 2, parce que visuellement, il n’y a pas grand-chose qui reste, une scène de prison pas mal, les exploits de Hicks, chouettes, et quelques créatures(le ballon gonflable vivant) et parce que son scénario n’est pas bien clair et la progression des personnages tellement pleine de pics, vallées et inconsistances qu’on est perdu (le personnage de Queenie ou celui de Croyance en sont les parfaits exemples).
Il serait quand même temps de changer de metteur en scène.
The book was better.
Avatar de l’utilisateur
Johnny B.
Gardien Observateur
 
Messages: 2408
Inscription: 05 Mai 2012

Messagede Adanedhel » Mar 19 Avr 2022 00:31

Vu... je suis partagé. J'ai bien aimé, notamment parce qu'il est bien mieux construit que le deuxième, mais j'ai trouvé également qu'il laissait un moins grand impact, il est beaucoup plus plat, le rythme est mou...

En point positif, constant depuis le premier, il a de chouettes visuels, Yates est vraiment plus à l'aise qu'à l'époque des Harry Potter. J'ai trouvé qu'il y avait ici moins d'idées visuelles que dans le 2, mais il reste beaucoup de très très beaux plans, et, chose très consistante aussi à travers les trois films, les effets visuels sont irréprochables... ça m'a fait sourire que Yates reprenne pas mal des gimmicks de Cuaron dans le Prisonnier d'Askaban (une caméra assez aérienne qui passe à travers les vitres, notamment. Et le mieux c’est que cette reprise n’est pas totalement gratuite, chez Cuaron c’était un effet de mise en scène qui servait un propos, et on a ici aussi une très forte présence à la fois physique et thématique des miroirs, mais j'en toucherai deux mots plus loin).

Cependant, je dirais que là où les deux premiers parvenaient à faire réellement vivre le lieu dans lequel ils se déroulait (surtout le premier où le monde magique des US avait totalement son identité propre, en terme de lieux, de designs, de vocabulaire, dans le second un peu moins déjà mais le monde magique de Paris bénéficiait quand même de quelques chouettes lieux dont on explorait pas mal de recoins), ici ce n’est plus tellement le cas… on passe une partie du film à Berlin, mais pas assez pour saisir les caractéristiques du monde magique, et le climax du film a lieu dans un temple antique au Bhoutan, ce qui est super cool, déjà le design est très sympa, et ça serait l’occasion d’explorer un peu un lore ancien, rien que par le visuel (comme parvenait à le faire The Last Jedi pour Ahch To par exemple), mais au final non pas tant que ça, ce lieu n’est jamais incarné, ça reste un décors. Un très joli décor, mais qui ne me raconte que peu d’Histoire quand je le regarde…

Le casting est globalement très convaincant. Mads est très charismatique (mais moins intense dans son jeu que Depp, peut-être ? Depp était très exubérant, Mads est plus dans la retenue, il joue plus sur son charisme naturel et un côté très froid et calme), Jude Law quel bonheur, j’adore son Dumbledore, il a pas mal de répliques qui sont à 100% dans l’esprit du personnage, et il a un développement de personnage intéressant (mais qui aurait pu être bien plus fort, j’y reviendrai plus tard), Newt est toujours aussi génial, ça fait toujours autant de bien de suivre un héros aussi attachant (et éloigné des carcans habituels), et c’est très chouette de développer sa relation avec son frère (même si je trouve dommage l’absence quasi-totale de Tina), on a d’ailleurs ici un premier jeu de miroirs avec les deux relations fraternelles Newt/Theseus et Albus/Abelforth. Jacob aussi quel plaisir de le retrouver, il est parfait comme toujours ! Concernant Queenie, que j’avais adoré dans le premier, elle retrouve ici un rôle mieux écrit que dans le second, elle parvient à faire un peu oublier la catastrophe de son évolution si mal écrite dans les Crimes de Grindelwald. Par contre déception du côté de Croyance qui est vraiment inutile dans ce nouveau film, (et c’est d’autant plus dommage que dans le premier, Newt était absolument prêt à tout pour sauver Credance parce qu'il avait été témoin de la mort d'une jeune obscurial, et là on a enfin la rédemption de Credance et Newt n’y participe pas) ...
Autrement on a Yusuf qui est toujours aussi transparent, je ne suis pas sûr qu’il ait plus de 3 répliques et il y a aucun suspens de son côté de l’intrigue… Au rang des nouveaux personnages j’ai beaucoup aimé la professeure Hicks, notamment que sa magie qui se repose sur des livres et des feuilles de papier permette de la caractériser de manière très fun et visuelle !

La musique est à l'image du film, jolie mais très molle. Elle méritera une écoute à part quand même mais au court du film pas grand-chose ne m’a réellement marqué (la seule musique très orientée action, pendant la scène des scorpions, a une teinte très John Williams au niveau de l'orchestration). Mais j’ai bien peur qu’elle soit loin de me rester en tête, là où j’écoute encore régulièrement les bandes-originales des deux premiers films tant j’y trouvais James Newton Howard inspiré.

Deux scènes sortent réellement du lot pour moi, celle des crabes-scorpion, et le duel dansla dimension miroir entre Dumbledore et Grindelwald qui m'a collé des frissons (bien aimé aussi le duel contre Croyance, mais on est d'accord cette dimension miroir est totalement pompée sur Doctor Strange ? :lol: je pense que c'est censé référencer la scène de King's Cross dans le 7, mais ça introduit carrément un tout nouveau type de magie à l'univers en fait)


En termes d’écriture, étant donné le nombre de personnages que l’on suit on n’a pas la fluidité et la légèreté du premier (qui introduisait pourtant beaucoup de choses d’entrée de jeu, mais il parvenait à le faire de manière simple, ultra efficace, en reliant ensemble les éléments qu’il fallait quand il le fallait), mais on a une intrigue bien construite, qui suit une progression logique (et encore, on a quand même une grosse facilité à base de « notre plan est volontairement chaotique » comme si les scénaristes cherchaient à se dédouaner d’éventuelles situations tirées par les cheveux, alors que ça aurait pu être facilement évité), ce qui n’était pas le cas du deuxième film (qui se perdait complètement entre ses trop nombreux personnages, ses multiples intrigues qui s’entremêlaient mal, ses twists en forme de tunnels de dialogues interminables qui concernaient en plus des persos très secondaires aux intrigues a priori principales… et je dis tout ça alors que je l’avais apprécié, mais niveau narration c’était assez épouvantable). Il reste quand même les trois ou quatre premières scènes qui ne servent qu’à résumer verbalement les précédents... mouais c'était un peu lourd.
Et il y a les Qillin dont je vais toucher un mot… je trouve que lier l’élection que veut remporter Grindelwald à une créature magique est une manière plutôt maligne de lier Newt à l’intrigue Dumbledore/Grindelwald, ça semblait bien plus forcé dans le second, et de remettre les Animaux Fantastiques du titre au centre du film. Cependant, on avait donc une Créature qui avait un pouvoir lui donnant une fonction claire dans le récit (il voit les cœurs purs et donc peut désigner un leader du monde magique), ce qui était amplement suffisant pour servir de McGuffin aux deux camps… je ne vois donc pas pourquoi lui rajouter en plus ce pouvoir de permettre aux gens de voir l’avenir, qui sort un peu de nulle part, et dont le film aurait totalement pu se passer (en supprimant au passage cet aspect facilité d’écriture de "notre plan n’a volontairement aucun sens". Par exemple vouloir créer des leurres pour la valise de Newt était totalement logique même sans cet élément)

En parlant des valises, le film essaye de faire monter tout une fin en mode twist... sauf qu'il y a aucune révélation, rien de réellement imprévu, donc ça marche pas des masses, en fait. C’est absolument pas une surprise que l’assistante de Newt débarque avec la valise, on l’a vue dans la salle sur demande, on sait compter, c’était elle la seule qui restait… en plus elle a demandé à fabriquer 6 valises, au final en enlevant la vraie le groupe n’en utilise que 4… alors qu’il y avait moyen d’avoir un twist, pas des plus surprenants mais qui aurait bien fonctionné et fait plaisir : Tina débarquait avec la vraie valise. Comme elle était centrale aux deux premiers et que le film a rappelé plusieurs fois sa présence (via photo et dialogues), ça fonctionnait. C'est cette absence de twist alors que tout semble construit en mode grosse révélation qui fait aussi que cette fin est moins marquante et impactante que celle des Crimes de Grindelwald, selon moi. Ca et le fait que personne ne réagit au moment où Newt débarque pour faire annuler l’élection de Grindelwald (là on retrouve peut-être le Yates trop statique de ses premiers HP, mais il faut dire que le script semble lui-même bien mou à ce moment)

Et donc pour revenir sur un élément qui me semble assez hors de propos et quelques occasions manquées que le film semble pourtant préparer… le Qillin n’aurait jamais dû s’agenouiller devant Dumbledore. Ce n’est pas une mauvaise personne, loin de là, mais on ne peut clairement pas dire qu’il a le cœur pur, ni dans sa jeunesse quand il rêvait de prendre le pouvoir avec Grindelwald, ni plus tard dans les HP. Newt me semblait un meilleur candidat, ou même, encore plus intéressant et préparé à deux reprises (par une phrase de Dumbledore et par une scène qu’il partage avec le Qillin) : Jacob ! Ca aurait en plus mis Grindelwald face au fait qu’un Moldus puisse avoir un cœur pur (et autre occasion manquée, que Grindelwald utilise la tentative d’assassinat d’un moldus à son encontre pour servir son discours anti moldus, ce qui aurait donné un poids, des conséquences aux actions de Jacob).
On a les miroirs et les reflets qui sont assez centraux dans le film, c’est un miroir qui permet à Abelforth et son fils de communiquer, et il y a toute cette dimension miroir pompée sur Dr Strange qui est introduite. Mais c’est intéressant, parce que le fait que Dumbledore affronte un obscurial permet de créer un effet miroir avec le fait qu'il doit se confronter à sa culpabilité face à la perte de sa soeur qui était aussi un obscurial. Et je pense que c'est pour ça du coup que le Qillin s'agenouille devant lui à la fin, pour montrer qu'il a complété son arc de rédemption… mais ça aurait été encore plus fort au niveau de l'histoire que le pacte de sang n'existe pas, que la seule raison qui fasse que Dumbledore n'attaque pas Grindelwald est qu'il l'aime encore, et que sa rédemption s'illustre par le fait qu'à la fin il ose enfin l'attaquer directement plutôt que le Qillin qui s'agenouille. D’ailleurs dans les occasions manquées on a aussi ce fameux pacte de sang, qui est censé être une magie ultra puissante et qui est brisée de manière totalement fumeuse (complètement en mode ta gueule c’est magique, il y avait aucune raison qu’il se brise comme ça), alors qu’on aurait lier ça à Credance, qui en trahissant Grindelwald, aurait pu utiliser sa magie qui a été exposée comme surpuissante pour briser le pacte et permettre à Dumbledore d’attaquer Grindelwald (voire même, libérer toute la puissance de son obscurial ce faisant et en mourir, ce qui aurait alimenter le ressentiment d’Abelforth envers Albus comme présenté dans les bouquins)


Bref j'ai passé un bon moment, ça nettoie un peu le bordel laissé à la fin du précédent donc les bases sont solides pour une conclusion qui a le potentiel de tout déchirer, mais tous les ingrédients ne sont pas encore au diapason...
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 15875
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede Adanedhel » Sam 23 Avr 2022 21:37

Hier soir j'ai détaillé un peu le message que j'avais posté initialement avec quelques remarques supplémentaires et une tentative d'analyses de certains éléments du film (parce que c'est un film qui a énormément d'amorces de thématiques très intéressantes, qui les tient bien au niveau de la mise en scène mais ne les fait jamais aboutir à cause d'une écriture bancale), mais l'avis que Fred et Seb ont posté sur le Bazar du Grenier m'a fait me souvenir qu'il y a un autre élément qui m'avait interloqué et que j'avais pas relevé : pourquoi ce titre ? Il ne me semble pas avoir de justification claire dans le récit, et limite en fait le précédent aurait du être les Secrets de Dumbledore vu toutes les manigances qu'il y menait (et les secrets étaient centraux au film de manière général), et celui ci être les Crimes de Grindelwald, vu que c'est plus ou moins ce qu'implique son plan pour accéder au pouvoir...

Mais partons du principe que Les Secrets de Dumbledore est bien ce troisième film, je trouve ça du coup extrêmement dommage d'avoir révélé dans le précédent ce qu'Albus voit dans le miroir du Rised, c'était sans doute le plus gros secret entourant le personnage depuis le premier roman, et surtout ça se serait inséré à la perfection au milieu de toute l'omniprésence des miroirs et des reflets dans le film !)
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 15875
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede Lil_Suig » Lun 25 Avr 2022 10:20

Je me suis ennuyer durant ce film, il n'y a pas assez d'impact, c'est trop mou, ça n'avance pas
Mais bon ça fait plaisir de retrouver Newt et ces animaux fantastiques ainsi que Poudlard et ce qu'il l'entour même si il y a beaucoup mieux à faire dans l'univers HP
3/5
Image
Avatar de l’utilisateur
Lil_Suig
Christopher Nolan
 
Messages: 3585
Inscription: 18 Jan 2014
Localisation: Pays de la pluie (Bretagne)

Messagede EagleWolf » Sam 4 Juin 2022 16:39

Déçu...

Sans avoir adoré les premiers que j'avais trouvés plutôt bons bien que manquant d'envergure par rapport aux Harry Potter, celui-ci m'a complètement abattu. Ce n'est même pas que je l'ai trouvé mauvais, mais lent, pas vraiment intéressant que ce soit sur le fond comme sur la forme, les seuls moments prenants étant les deux "gros" combats que j'ai trouvés assez jolis, mais qui sont tout de même assez courts au final, surtout le second, m'enfin ils donnent au moins à écarquiller un peu les yeux, le reste étant très plan-plan tout du long.

Et la musique prend le même chemin anecdotique, avec certes quelques jolies notes mélodiques ici et là, mais rien de spécialement mémorable ou émouvant.

J'ai eu limite l'impression de regarder "le téléfilm de l'après-midi" avec un budget hollywoodien. Il dure 2h22, et c'est vraiment long pour ce qu'il raconte. Il y a bien un enjeu, important même, mais je ne l'ai pas ressenti tellement il a été mal servi.

Il auraient mieux fait de resserrer l'ensemble pour améliorer le rythme, ce qui aurait permis des séances plus courtes en passant et, peut-être, un meilleur box-office. Enfin tout cas, il aurait été un peu moins ennuyeux.

À mon avis, ce n'est vraiment pas comme cela qu'ils vont réussir à relancer l'intérêt pour cette franchise. (5/10)
Avatar de l’utilisateur
EagleWolf
Zack Whedon
 
Messages: 35119
Inscription: 17 Nov 2012
Localisation: Far Beyond Here

Messagede fabmathias » Mer 13 Juil 2022 08:38

Les Animaux fantastiques : Les Secrets de Dumbledore. On n'a pas vraiment eu de secrets et on n'a pas eu beaucoup d'animaux fantastiques.
Avatar de l’utilisateur
fabmathias
Humain
 
Messages: 4
Inscription: 17 Fév 2022

Messagede Adanedhel » Mer 13 Juil 2022 11:43

Pour les secrets c'est vrai, le titre aurait mieux collé au précédent (et Les Crimes aurait bien convenu à celui ci).
Par contre on avait quand même un animal fantastique au coeur de l'intrigue ^^
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 15875
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Précédente

Retourner vers Harry Potter

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités