Le devenir des grands studios

L'actualité du cinéma, vos critiques, vos coups de cœur, vos déceptions...

Messagede Yehuda » Ven 1 Mar 2019 19:06

D'accord dans l'ensemble avec toi ciceron92 :D
Winter Soldier a écrit:@Yehuda : je n’ai tout simplement pas parlé de Pixar car je ne regarde plus beaucoup de films d’animations, je ne vais pas aborder un sujet que je ne maîtrise pas vraiment.

Soit, moi je regarde pas tout ce que fait Pixar mais j'ai vu certaines choses et c'est bon comme tendent à le dire la plupart des gens et critiques, après tu en fais ce que tu veux mais factuellement c'est là quelque part quoi.
Winter Soldier a écrit:Ce qui me dérange avec les calendriers à l’avance, c’est que tu perds tout l’aspect artistique, ils ne savent même pas ce qu’il y aura concrètement dans leurs films qu’ils ont déjà une date de sortie officielle. Autrefois, c’était presque impensable d’annoncer une date de sortie pour un film sans avoir un véritable projet précis, il fallait obligatoirement qu’un réalisateur ait un scénario béton à proposer aux studios pour lancer la production du film et annoncer une date de sortie officielle (par exemple, le film Spider-Man qui a longtemps été un projet indécis, se baladant entre les mains de plusieurs réalisateurs sur une décennie complète).

Agree to disagree : un film ça met entre 3 et 7 ans à faire, les calendriers à l'avance qu'ils donnent c'est moins de 5 ans dans le "futur", donc ils ont déjà une idée bien évidemment de ce que vont être les films, après en effet ce n'est pas au même stade de développement pour chaque projet mais dans les grandes lignes ils se prononcent en sachant qu'ils sont capables de tenir ces deadlines puisqu'ils l'ont déjà fait avant, que c'est une machine bien huilée, etc. Ils savent quels types de personnages ils ont (grâce au matériau d'origine), ils savent quelle tonalité ils veulent, parfois ils savent aussi déjà ce à quoi ressemblera le scénario quand il est déjà en écriture, donc ils savent quel genre de réal ils veulent voire ils sont déjà en discussion, etc. le reste n'est que de l'exécution qui prend un temps qui est connu de manière empirique donc ils peuvent totalement se permettre cette démarche (au pire ils modifient les dates ce qui est déjà arrivé une ou deux fois pour d'autres raisons). La pré-prod ça prend grosso merdo entre 6 et 9 mois, la prod entre 3 et 6 mois et la post prod entre 6 et 9 mois donc au total entre 15 et 24 mois entre la réception de la vdef du scénar et la sortie du film, non ça ne me semble pas aberrant d'annoncer ni même de choisir une date de distribution avant ces deux ans si ton scénar est justement en plein développement, voire que tu n'en es pas à ton first draft mais déjà à une v8 ou une v12 :paf: au contraire parce que tu assures le succès de ton film en verrouillant avant d'autres grands studios une date préférentielle et ça c'est clairement une des forces de Disney surtout pour les films MCU.
Winter Soldier a écrit:Aujourd’hui, les seuls réalisateurs qui ont une totale liberté, ce sont des noms renommés dans la profession depuis plusieurs années. Par contre, un réalisateur inconnu est obligé de se plier aux exigences des producteurs ou il se fait discrètement remercier pour différents artistiques. Effectivement, j’ai pris Steven Spielberg pour exemple mais ma remarque vaut également pour la plupart des réalisateurs de blockbusters autrefois, ils apportaient le même soigné artistique pour un blockbuster de divertissement que n’importe quel autre œuvre de leur filmographie, que ce soit un polar ou un film d’horreur .

D’ailleurs, je pense justement que cette sous-culture actuelle du blockbuster de divertissement dessert énormément les films de genre fantastique qui deviennent juste des films pour spectateurs décérébrés aux yeux de certains cinéphiles.

Mais c'est normal que ceux qui ont le plus de liberté soient ceux qui aient fait leur preuve maintes et maintes fois enfin voyons :roll: Tu ne laisse pas quelqu'un qui vient de finir son internat en chirurgie débuter sur une opération compliquée en roue libre. De la même manière tu ne met pas un réal qui n'est pas encore confirmé depuis longtemps sur un film à très gros budget sans contrôler un minimum ce qu'il fait, c'est comme ça que ça marche et heureusement sinon LÀ le cinéma s'effondrerait parce que rien ne serait rentable et donc qu'on ne pourrait plus rien produire...

Ce que tu appelles "blockbusters d'autrefois" ce ne sont pas des films qui coûtaient autant d'argent qu'aujourd'hui, si ? Par exemple le budget du tout premier Star Wars c'était 11 millions de dollars, celui de E.T. c'était 10.5 millions de dollars, celui de The Godfather c'était 6.5 millions, le premier Ghostbusters c'était 30 millions, Back to the Future c'était 19 millions, etc. Une fois que ces franchises et leurs réals avaient fait leur preuve là on augmentait le budget. Mais donc bien entendu que si le budget est moindre la liberté artistique était supérieure, aujourd'hui c'est pareil faut l'accepter c'est tout.

C'est seulement à partir des années 90 que les budgets ont commencé à grossir (et les recettes aussi par ailleurs) : Jurassic Park 63 millions, Mission Impossible 80 millions, Titanic 200 millions, etc.

Y'aura toujours des gens pour se plaindre et des gens pour voir le mal partout anyway, c'est pas parce que pour une poignée d'entre eux ça dessert le genre que ça le dessert réellement... Et c'est faux de dire que de nos jours les seuls films fantastiques qui sortent sont du grand/tout public et des gros budget, y'a des tonnes de contre-exemples donc bon, next.
Mysterion a écrit:Ecoute, Disney est une entreprise comme les autres qui doit sans cesse penser à l'avenir pour perdurer (Apple, Google, Sony, Microsoft, ils font tous ça) Faire des plans pour l'avenir c'est un peu la base de la base. Tu imagine 30s Kevin Feige ne pas savoir ce que MS va proposer en 2023 ? IMPOSSIBLE ! Avengers 3 et 4 étaient déjà bien dans leur tête pendant la production de l'ère d'Ultron pour te dire..
Pour moi l'erreur est de communiquer dessus mais Feige l'a très bien compris et il ne fera pas la même erreur deux fois comme on peut le voir en ce moment.

Pour revenir sur ce que tu dis par rapport à Disney et son rachat, je ne te rejoins pas du tout. C'est vraiment facile de penser comme ça "ouiiiiin ils vont tous acheter et tout gâcher, y aura plus de concurrence bla bla bla Star Wars n'est plus SW..." mais selon moi tu passe vraiment a coté. Disney est un studio brillant, qui (comme chaque entreprise) a ses bonnes et mauvaises périodes. J'suis désolé mec mais jamais jamais jamais tu me convaincra que Pixar, Marvel Studios, Disney studios produisent de la merde. Ils ont complètement revisité Hollywood avec l'univers partagé que TOUS les concurrents ont tenté d'imiter en vain

Je ne crois pas que c'était 100% une erreur de l'annoncer mais sur le reste je te rejoins complètement ;)
ciceron92 a écrit:Mais gare au "c'était mieux avant". Dans l'attachement à ces films, il y a un côté "roudoudou nostalgie". Ces films ne sont pas non plus inattaquables si on est objectif.

Mais la réalité c'est qu'on sort autant de films d'auteurs, de films de divertissements que de bouses quelques soient les époques .
Je ne vais pas rappeler les années 2000 avec HP, la prélogie SW, matrix et le SDA.

Plus récemment tu as quant même un univers partagé de super héros (exploit au moins en tant qu'univers partagé), quelques films DC, Ready Player One, Avatar, Pirates Caraïbes I, 6ème sens, The Island, Bienvenue à Gattaca, Alita, Mad Max Fury Road, Cloud Atlas et bien d'autres.
Pardon du peu!

Il y a juste trois différences:

-Dans les années 80-90, les films étaient pionniers dans leurs thèmes et sur le plan créatif. Aujourd'hui c'est bien plus difficile de faire quelque chose d'original.
-Aujourd'hui tu peux produire des blockbusters à la pelle en raison de l'évolution technologique. Un bon informaticien te fait un décor en CGI de son propre PC...
-Enfin le public a des exigences un peu différentes. Il est peut être moins sensibles aux purs Happy End et il est moins surpris facilement

Pour autant, ce qu'il ne faut pas ignorer, c'est que faire un blockbuster ne te garanti pas le succès. Mortal Engine, ou alita ont du mal au BO, en dépît de leurs qualités indéniables. D'autres se sont logiquement ramassés (pacific Rim).
Donc le public est devenu exigeant, car il sait ce que la technique peut faire aujourd'hui.

Pour autant, on ne peut pas coller la prétendue destruction du cinéma à Disney. Déjà lorsque je vois les chiffres au BO d'Aquaman, IW et biend 'autres, je trouve que la décrépitude du cinéma reste à prouver.

Ensuite, sans reprendre mon dernier message, je ne vois pas comment on peut la coller à Disney, qui nous sort des merveilles de l'animation depuis les années 60 et continue encore aujourd'hui, qui a permis à Pixar de nous sortir ses plus belles œuvres, au MCU de se construire et qui n a pas tout mal géré dans SW... Tout simplement parce que Disney a les moyens de se payer des compétences à tout les niveaux.

Je ne vois pas comment non plus ignorer le fait que les pires films qui sortent (et qui feraient le plus de mal au cinoche) ne sont pas issus des productions Disney, mais bien majoritairement de l'initiative d'autres studios.

+1
ciceron92 a écrit:Eddit: Après, je peux comprendre l'inquiétude pour l'avenir après l'achat de la Fox. J 'étais moi même assez contre et j'aurais préféré qu'ils reprennent juste certains personnages (les 4 F, Gallactus, Silver Surfer).

En effet, sans être en situation de monopole, Disney va devenir, dans quelques mois, un studio très puissant. Or, avoir trop de puissance peut faire craindre qu'ils fassent moins d'effort pour leurs films. B ien quils vont sans doute rester professionnel, ils vont peut être moins être en soif de recherches et d'innovations.

Moi ce que je redoute ce n'est pas tant leur potentielle flemmardise (loin de là) mais plus le fait qu'ils vont être limités dans leur planning de distribution et donc que les assets de la Fox par exemple ne vont pas sortir autant de chose par an qu'ils ne le faisaient avant, en ce sens ça réduit la concurrence mais ça ne l'empêche pas au contraire justement car d'autres acteurs du marché pourront resurgir de plus belle :D
ciceron92 a écrit:Et puis, désormais, ils se retrouvent avec 300000000000000 personnages....comment vont t ils gérer??????!! Comme je l ai dit, Avengers 3 et 4 nous prouve qu'on ne peut pas faire de films avec trop de personnages, c'est pourquoi les Russo et les scénaristes ont habilement filouté pour contourner le problème (mettre hors jeu des personnages, se centrer sur Thanos etc...).

On peut si on le fait en plusieurs parties d'affilé (genre une année complète de crossover, avec trois films qui se suivent par exemple), chose que le MCU doit encore tester et limite qu'il doit encore repousser grâce à son format hybride mais en effet exercice ardu ^^
ciceron92 a écrit:C'est pourquoi il était absolument important que DC et Sony sortent Aquaman et Spiderman into spiderverse, qui sont des films qui tiennent la dragée haute aux meilleurs films du MCU. Si ces studios étaient restés à JL et Venom, j'aurais été inquiet, car le MCU n'aurait eu aucune concurrence. Même phénomène dans d'autres production. J espère encore que Star Treck apportera de la concurrence à SW.

plus généralement, pour être sur que Disney nous offre ses qualités, il faut vraiment que la concurrence demeure elle aussi active et qualitative.

Aucune concurrence artistique ne signifie pas pour autant aucune concurrence industrielle/commerciale attention. Star Trek faudrait qu'ils attendent un peu et rebootent la saga au cinéma encore une fois parce que là pour concurrencer SW ça reste compliqué, les seuls réels contenders actuels à mes yeux sont Avatar (qui du coup revient à Disney déjà détenteur de SW) et Dune (Warner Bros.)
Winter Soldier a écrit:@Mysterion : je comprends évidemment la démarche économique, c’est juste pour mettre en valeur que ça ne se faisait justement pas auparavant parce qu’on réfléchissait d’abord en terme artistique avant de réfléchir en terme économique comme tu le dis toi-même. C’est justement ce qui bride la créativité des réalisateurs puisque les studios imposent des délais parfois courts où les réalisateurs n’ont jamais le temps de s’attarder profondément sur la mise en scène. Autrefois, on développait un projet de film lorsque le réalisateur avait quelque chose de solide à proposer aux studios, ce qui lui permettait de mieux réfléchir à la mise en scène pendant le tournage.

C'est juste faux ça par contre.
Winter Soldier a écrit:Par contre, je n’ai jamais dit que Disney était l’unique studio à produire des films de divertissements sans aucune cinématographie, c’est presque le cas de tous les studios maintenant. En revanche, ils ont quand même démocratisés la chose avec l’influence de l’univers cinématographique que tous les autres studios tentent de recopier en vain.

Disney n'a pas créé le MCU pour que les autres studios les recopient, les autres studios tentent de les recopier PARCE QUE ça a eu du succès (artistique et commercial) donc n'inversons pas le problème.
Winter Soldier a écrit:La meilleure façon de se rendre compte de la perte de cette base artistique pour du divertissement pur et dur, c’est de comparer des films d’une même licence qui sont sortis dans les années 80’s / 2010 et durant notre décennie actuelle. Juste au niveau de la consistance des films eux-mêmes, tu ressens une nette différence, on est obligé de proposer des scènes d’actions le plus rapidement possible aujourd’hui pour ne pas ennuyer les spectateurs en manque de sensations fortes alors que les films prenaient généralement leur temps autrefois (dans King Kong, tu as une bonne heure de développement des protagonistes sur le bateau avant qu’ils n’arrivent sur l’île de Skull Island / dans Kong : Skull Island, on présente brièvement les personnages et le primate géant apparaît au bout de 20 minutes pour détruire les hélicoptères).

Normal le cinéma s'adapte à son spectateur, il vit dans son temps quoi... Comme la musique, l'architecture, la littérature, etc.
Winter Soldier a écrit:@ciceron92 : justement, les films de divertissements étaient également des films d’auteurs autrefois, que ce soit même les films d’horreurs ou fantastiques. Ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui, les films de divertissement veulent bêtement divertir, ils n’essayent plus de révolutionner le cinéma comme avant. Par exemple, dans Spider-Man 3, Sam Raimi se casse la tête à produire une scène mémorable pour la naissance de l’Homme-Sable, quitte à dépenser tout le budget du premier opus pour une séquence de seulement 3mn, une bonne preuve que le mec pense prioritairement à l’aspect artistique avant tout autre chose (aujourd’hui, les studios ne permettraient jamais ça, ils diront que c’est du gâchis de budget :lol: ).

Encore une fois y'a plein de contre exemples mais je t'en citerai deux du même réalisateur, Denis Villeneuve : Arrival puis Blade Runner 2049 :roll:
Winter Soldier a écrit:C’est pour cette raison que je préfère les films de merde de l’époque, il y avait encore cette notion de respect de l’art cinématographique. Et c’est pour ça que je ne saisis pas tes exemples des plus mauvais films de l’année 2018 qui ont la même intention néfaste mercantile que les meilleurs blockbusters de l’année 2018 de toute façon, ils échouent juste à être de bons divertissements.

Choisis de ne regarder que des films d'auteurs à petit ou moyen budget dans ce cas, si ça te fait tant de mal que ça de regarder les gros budget d'aujourd'hui personne ne t'en empêche et si vous êtes plusieurs à faire ça bah ptet que vous ferez encore évoluer le marché et les producteurs en tiendront compte !
ciceron92 a écrit:A mon avis tu sur-évalues ce qui a été fait dans le passé et tu sous-évalue ce qui se fait maintenant, sous le prisme du "c'était mieux avant". De même il me semble que tu ne vois que le côté destructeurs chez Disney, sans tenir compte de ce qu'ils ont construit et construisent encore, tout en n'admettant pas que les autres studios puissent faire bien pires.


Je n ai pas d'action chez Disney et je suis indifférent à cette société en tant que telle (après j'apprécie le ciné, le parc etc..), mais pour que ce soit une "machine à fric", Disney doit quant même assurer artistiquement

+1 et malheureusement c'est un discours que j'entend chez la plupart des cinéphiles et très jeunes cinéastes de notre époque, pour se donner un genre (je ne dis pas que c'est ce que tu veux faire), par méconnaissance ou par a priori sur la question (généralement un mélange des deux derniers quand ce n'est pas le premier)
Winter Soldier a écrit:Non, j’ai bien précisé que les autres studios font également de la merde mercantile mais ce n’est pas parce qu’un tel fait pire que l’autre devient subitement meilleur tout d’un coup. Ma tirade visait (presque) tous les studios qui produisent des blockbusters de divertissements mais plus particulièrement Disney parce que c’était le sujet et qu’ils ont influencés cette décadence artistique d’une certaine manière avec Star Wars et les productions MARVEL STUDIOS que les autres studios tentent bêtement de reproduire maintenant (on réanime notamment des franchises cultes pour des films de divertissements à but uniquement distrayant).

C'est valable à mes yeux cet argument quand il s'agit effectivement de films suites ou reboots qui ne racontent rien de plus ou de différents que leurs prédécesseurs (Tomb Raider, Terminator Genysis, BR2049 même si celui-ci visuellement valait plus le coup, etc.) mais je ne suis pas d'accord concernant SW (on peut en débattre en inbox si tu veux de ce cas particulier) par exemple.
Adanedhel a écrit:Non et puis dire qu'il n'y a aucun aspect artistique dans les Star Wars de Disney c'est juste complètement faux.
Chaque film est profondément marqué par la patte de son réalisateur (sauf Solo mais j'y reviens) et ils ont tous eu une assez grosse liberté.

Pour l'épisode VII déjà visuellement on est dans du pur JJ Abrams avec des reflets des lumières et des lens flares de partout, et pour l'aspect nostalgique c'était purement voulu par Abrams, pas par Lucasfilm, ça se voit aux concept arts créés avant que Abrams ne débarque sur le projet les gars partaient dans tous les sens il n'y avait pas une ligne définie par le studio.

Pour Rogue One on retrouve le travail sur le gigantisme et les jeux d'échelle chers à Gareth Edwards, et si il y a des rumeurs comme quoi le scénario a subi des retouches pour être plus fluide ça a été fait avec les collaborateurs habituels de Edwards qui avaient déjà retouché son Godzilla.

Rian Johnson j'en parle même pas, le mec a écrit le film tout seul et l'a réalisé avec un style graphique assez unique dans la saga et le côté "film d'auteur" a je pense provoqué une partie du rejet des gens (on a la vision d'un auteur sur la saga avec ce film, pas un truc formaté de studio, très loin de là même).

Et enfin pour Solo oui deux réals talentueux (et encore, 21 Jump Street…) ont été viré, mais à la base ça venait pas du studio ça venait du scénariste historique de la franchise Lawrence Kasdan qui ne voulait pas que Lord et Miller modifient son script (alors à tort ou à raison mais là encore Lucasfilm a cherché à respecter la vision de Kasdan).

Donc bref en ce qui concerne Star Wars en tous cas Disney livre des blockbusters BIEN au dessus du reste à mon avis en tous cas en terme artistique.

+1 et pour le cas de Solo c'est aussi parce que Kathleen Kennedy a mal fait son taffe, n'a pas assez supervisé Lord et Miller, aurait du s'assurer que les visions n'étaient pas conflictuelles dès le départ, etc. Lord et Miller apparemment ont réussi à passer dans son dos et changer la plupart des choses pendant le tournage au stade où ils avaient tourné 80% du film et genre seulement 15% correspondait à ce qu'ils auraient du faire contractuellement (le scénario de Kasdan)
Winter Soldier a écrit:@Adanedhel : ce sont quand même des blockbusters de divertissements produits par Disney dans un but purement mercantile, difficile de nier ça. C’est le procédé artistique (ou plutôt commercial) que je critique, je ne dis pas forcément que les films sont complètement mauvais, juste qu’ils ne raisonnent plus prioritairement en des termes artistiques. Et je suis même d’accord que les films de la postlogie SW sont certainement moins formatés qu’une bonne partie des films MARVEL STUDIOS ou Jurassic World pour émettre une comparaison avec une autre franchise culte qui a également été réanimée dans un but purement mercantile. Après, ce ne sont pas non plus des films d’auteurs pour autant, il y a clairement un cahier des charges et les réalisateurs ne font pas tout ce qu’ils veulent, ce qui n’était pas le cas des six premiers films Star Wars où George Lucas avait clairement la main sur le guidon.

Pour moi, la seule personne qui avait la légitimité de réanimer la franchise, c’est l’auteur lui-même, George Lucas, comme il avait fait avec la prélogie à l’époque.

C'est au coeur même des arts d'être mercantile car on n'est plus à l'époque du mécénat : les musiciens doivent vendre des disques et faire des tournées, les auteurs littéraires doivent écrire du volume ou des suites, les cinéastes produire des succès pour être rentables, etc. Ca ce sont les contraintes, mais en école de ciné la première chose qu'on t'apprend c'est de tenir compte des contraintes tout en trouvant ton originalité x) donc cet argument n'aura jamais de valeur à mes yeux Winter désolé ! L'un n'empêche pas l'autre, tu peux tout à fait être dans le mercantile ET l'artistique en même temps. Je ne dis pas que tous les studios arrivent pour chacun de leur film à le faire mais c'est faisable et parfois c'est le cas (après on en revient à la subjectivité de l'appréciation).

Il n'a plus de légitimité à partir du moment où il a tout vendu Lucas !
Adanedhel a écrit:Oui mais Lucas il en avait clairement marre de Star Wars et déjà quand il a lancé la prélogie il cherchait par tous les moyens à la refiler à ses potes ^^
Et si un studio arrive à concilier raisons financières et liberté artistique, je vois pas trop pourquoi se plaindre. De toute façons ce sont je pense les spectateurs qui sont le plus à blâmer, qui ne vont pas voir les blockbusters qui viennent réellement d'une totale liberté artistique et qui sont en plus excellents (King Arthur pour ne citer que lui)

Voilààà exactement...
Winter Soldier a écrit:Personnellement, je blâme plus les studios qui font avaliser n’importe quoi aux spectateurs. On ne peut pas forcément blâmer les spectateurs pour leurs goûts et les couleurs. À la limite, je blâme les spectateurs aveugles qui n’admettent pas la décadence artistique au cinéma. Je n’ai vraiment aucun problème avec ceux qui aiment les films MARVEL STUDIOS, ils sont effectivement divertissants mais je ne suis quand même pas aveugle sur le procédé mercantile derrière. J’ai l’impression que la majorité des spectateurs ne veulent pas admettre que leurs goûts et les couleurs ne sont pas être parfaits et qu’ils préfèrent justement se convaincre de l’inverse.

Et cette influence de Disney commence à me faire peur parce qu’ils commencent à produire tout et n’importe quoi, je pense notamment aux films d’animations cultes remis au goût du jour en live action en jouant à fond sur la nostalgie des spectateurs. En plus, ils commencent à inventer une sorte de culture Disney où ils reprennent des histoires à d’autres personnes pour proposer leur propre adaptation qui deviendra un modèle pour les futurs générations qui mangeront uniquement la soupe Disney, comme ils ont déjà fait avec leurs films d’animations cultes qui reprennent surtout maladroitement d’anciens contes / légendes du monde entier pour détourner leurs histoires (lorsque tu parles de La Petite Sirène aux gens, ils te parlent généralement du film d’animation Disney alors que c’est un conte danois à la base des bases).

Par définition un goût ça ne peut pas être parfait, tu as le bon goût communément admis versus le mauvais goût mais le goût parfait ça ne veut rien dire, ça ne représente rien. Ce n'est pas parce qu'il y a un procédé mercantile derrière une oeuvre qu'elle ne peut qu'être divertissante et rien dire comme message ou quoi !

Tu décris pas ce que fait Disney, tu décris ce que font toutes les personnes qui racontent des histoires sous différentes formes depuis la nuit des temps x)
ciceron92 a écrit:Rogue one, BvS, GoG, Logan,SW8...et bien d'autres. A la limite, même Winter Soldier, Deadpool ou Aquaman sont des films d'auteur dans leurs genres. Ca se défend

Il se trouve quant même que tu peux défendre l'idées que ce soient des films d'auteur et pourtant ils sont récents et relèvent de Disney pour certains.

T es dans le film d'auteur parfois pour le meilleur et pour le pire. D'ailleurs le fait d'être un film d'auteur, ne donne pas de garantie pleine de qualité. Ca donne juste l'assurance que….c'est un film d'auteur! Et si ledit film d'auteur est réussi, il devient un chef d'oeuvre (soyons honnêtes, ça arrive rarement quant même!). Il y a des films de divertissements qui sont au dessus de films d'auteurs.

Je suis pour la liberté artistique, mais je comprends que les studios soient un peu attentifs à ce que font le real, vu les investissements et pour le "protéger contre lui même" ( de son égo et de ses mauvaises idées).

Par exemple, le pur blockbuster d'auteur récent c'est le film glass. Mais j'ignore si vous avez eu aussi cette impression que Shyamalan avait fait un peu un film pour "lui même". C est son délire et forcément ça exclu un peu le public.

Après, la logique économique, tu l avais aussi dans les années 80-90. On a pas découvert le pognon en 2020.

Et puis je ne vais pas blâmer les spectateurs. Tout ceci n'est que du cinéma et les gens ne sont pas aussi idiots qu'on ne le pense. D'ailleurs c'est un peu limite de les pointer du doigt.. Cela, même si peu de monde ont des connaissances en cinémas suffisantes pour apprécier le talent du réalisateur.

Ce qui peut arriver, ce sont les oeuvres incomprises (roi Arthur? BvS?), mais dans ce cas là, le réalisateur est souvent coupables de ne pas avoir su clairement exprimer son propos (ou peut être trop de cuts des studios). Et puis mêmes ces oeuvres "incomprises", ont quant même leurs failles.

+1000

Je réponds pas au reste parce que ça continue de tourner en rond et que mon message est déjà archi long, mais juste concernant les indestructibles 2 c'est loin d'être un bon exemple si tu connais bien Brad Bird et même si le premier film est plus marquant en effet ça n'enlève rien au fait que le second raconte beaucoup de nouvelles choses aussi !! Je t'invite à le revoir... Ils n'ont pas relancé la franchise juste pour des objectifs mercantiles dans ce cas mais parce que Bird avait quelque chose de plus à raconter depuis, point. Ça a d'ailleurs été un grand truc durant la promo du film, et là il dit qu'il fera pas un 3 (et le studio non plus car ils le suivent) s'il n'a pas réellement quelque chose à dire. Et clairement Bird EST un auteur.

Après Dory je ne l'ai pas vu perso, mais en Pixar récents je recommande Vice Versa très chaudement et il parait oui que Coco et Là-Haut sont dinguissimes :jap:
Avatar de l’utilisateur
Yehuda
Divinité supérieure
 
Messages: 4122
Inscription: 14 Juin 2013
Localisation: "dans le cruchemon de la caméra" dixit Kathya d'la place Clichy

Messagede Winter Soldier » Ven 1 Mar 2019 23:18

@Yehuda, je suis sur téléphone donc mon commentaire ne sera pas aussi structuré que le tien, désolé. Concernant certains sujets, je vais te répondre directement sur les topics spécifiques.


- Les projets annoncés des années à l’avance : je n’attaque pas directement la cause, plutôt la conséquence. Évidemment, cette stratégie commerciale est logique et surtout brillante de la part de Disney, je n’ai jamais dit le contraire. Je préfère préciser. Disney sont excellents dans leur stratégie commerciale, je n’ai rien à redire sur ce sujet. Par contre, tu confirmes toi-même que cette démarche est entièrement stratégique et économique et n’a absolument aucun intérêt artistique, à part exciter les fanboys d’une licence qui attendent avec impatience ces films annoncés des années à l’avance.

Autrefois, c’était assez rare qu’un studio annonce une suite avant la sortie du premier opus, ce qui est presque récurrent aujourd’hui. Forcément, ça joue sur la production des films, les réalisateurs ont un délai à respecter avant toute autre chose. Je suis sûr et certain que l’univers cinématographique DC Comics aurait été mieux structuré s’ils ne s’étaient pas inspirés du MCU en annonçant un énorme calendrier à l’avance et en développant plus convenablement leurs films. De plus, concernant l’univers cinématographique MARVEL, ça entraîne des débilités par rapport à la logique intrinsèque des films (pourquoi allez voir le film Black Panther puisqu’on sait déjà qu’il sera présent dans Avengers : Infinity War ?) mais j’en avais déjà parlé avec plus de détails sur un autre sujet auparavant.

Par contre, je te l’accorde, les suites faciles pour faire de l’argent en surfant sur le succès du précédent opus ont toujours existé depuis l’aube des blockbusters mais il y avait quand même une intention artistique plus poussée autrefois, d’où certaines suites presque / encore plus cultes que les précédents opus, contrairement aux suites actuelles de vieilles licences dont on se rappellera uniquement pour leur milliard au box-office (Star Wars ; Jurassic World).


- Les blockbusters d’auteurs / de divertissements : déjà, la comparaison médicale ne me semble pas pertinente, tu ne peux pas mettre une vie humaine et la production d’un film sur une même échelle de comparaison.

Ensuite, on tient ici le fondement de ma critique, on accordait une plus grande confiance aux nouveaux réalisateurs autrefois, il suffit simplement de lister tous les jeunes réalisateurs qui ont émergés durant la période du Nouvel Hollywood. Et pour prendre un autre exemple qui triche moins (parce que c’est facile de prendre en exemple ce qui est certainement la meilleure période de l’histoire du cinéma), un peu plus récent et qui colle au thème du forum, la Warner. B a bien reçue Christopher Nolan au début de l’année 2003 en écoutant attentivement son projet autour du personnage de Batman et a été suffisamment convaincu pour lui confier la franchise Batman alors qu’il avait seulement une toute (toute) petite renommée après Mémento (qui est devenu un peu plus culte avec le temps). Et pour remonter un peu plus loin, Tim Burton était également un réalisateur méconnu à l’époque de Batman (1989).

Aujourd’hui, ça me semble pratiquement impossible que des réalisateurs tirent leur épingle du jeu de cette manière, les producteurs auraient bien trop peur pour leur argent et préfèrent justement prendre des yes-man qui n’ont jamais le droit (ou les co*uilles) de les contredire, sous peine de licenciement pour « divergences artistiques » . Franchement, ça m’étonnerait fortement que George Lucas puisse développer son univers Star Wars exactement comme dans les années 70’s / 80’s dans le processus économique de l’industrie du cinéma actuellement. À mon avis, les producteurs mettraient obligatoirement leur grain de sel à un moment ou un autre pour rajouter ceux qu’ils considèrent comme bon pour les spectateurs, comme un vieux qui pense comprendre les goûts des jeunes.

Effectivement, il y aura toujours des contre-exemples à notre époque (encore heureux) mais les blockbusters d’auteurs ne sont plus une normalité comme avant. D’ailleurs, juste le fait de me parler de contre-exemples montre que c’est devenu une généralité. Franchement, j’aimerais bien que tu me cites une dizaine de blockbusters qui ne sont pas des films d’auteurs entre 1980 / 2010 en omettant les suites. Franchement, de tête comme ça, je n’en vois pas.

On arrive à un point où @ciceron92 (ce n’est pas contre toi personnellement l’ami) est obligé de préciser que Deadpool, Aquaman ou Captain America : The Winter Soldier sont des films d’auteurs spécialement dans leur genre (et encore, je ne suis pas forcément d’accord par rapport à ce point de vue mais c’est encore un autre sujet), comme si c’était justement une sorte de sous-culture qui mérite une certaine indulgence parce qu’elle n’a pas des objectifs cinématographiques très hauts de nature. Quand Richard Donner, Tim Burton, Bryan Singer, Sam Raimi ou Christopher Nolan réalisaient des films de super-héros (pour revenir au thème du forum), ils traitaient sérieusement la chose et apportaient la même cinématographie aux films qu’on pouvait apporter de cinématographie à un polar, un film d’horreur ou un film de science-fiction.

D’où cette dévalorisation des films fantastiques à mes yeux, ça commence véritablement à devenir une sous-culture (ce n’est pas forcément une insulte) avec sa propre logique intrinsèque de divertissement. C’est comme les films d’horreurs, c’est presque devenu un sous-genre pour adolescents en manque de sensations fortes depuis quelques années alors que ce type de film proposait quelques chefs-d’œuvre cinématographies autrefois. D’ailleurs, combien de fois on peut entendre « c’est un film de divertissement, ce n’est pas un film d’auteur » concernant les blockbusters sur ce forum et autre part ? C’est qu’il y a bel et bien un nivellement de ce genre de films et des exigences du public dans sa généralité.


- L’adaptation du cinéma aux spectateurs : selon moi, ce n’est pas vraiment ce nouveau genre de cinéma qui s’est adapté aux exigences des spectateurs, j’ai plutôt l’impression que les studios ont biberonnés avec cette culture des blockbusters de divertissements purs et durs à une nouvelle génération de jeunes cinéphiles (que je n’appellerais même pas comme ça) qui préfère davantage aller au cinéma pour se divertir que de s’intéresser à l’art du cinéma en lui-même (attention, je ne fais pas une généralité non plus et je ne me considère moi-même pas comme un cinéphile aguerri, loin de là). Puis, de fil en aiguille, les studios se sont également adaptés aux exigences de ces nouveaux cinéphiles qui n’en sont pas vraiment et c’est un serpent qui se mort la queue maintenant, de manière contradictoire parfois (ceux qui crachaient sur le ton sérieux de Batman V Superman pour cracher sur le ton décomplexé des films DC maintenant). Tiens, juste hier, je tombe sur une vidéo sur YouTube d’un mec (Sofyan) qui tient une chaîne qui parle de cinéma (bon, j’ai brièvement visionné ses vidéos, je ne me considère pas du tout comme un cinéphile aguerri mais le mec fait plus de la vulgarisation cinématographique qu’autre chose), ses (certainement jeunes) abonnés qui sont plus ou moins les cinéphiles d’aujourd’hui pensent quand même que les frères Russo font partis de 30 meilleurs réalisateurs de l’histoire du cinéma pour te donner un ordre d’idée....


Pour terminer, je trouve que c’est presque dommage de me répondre seulement par « regarde uniquement des films d’auteurs si ça te dérange tant » alors que j’aime énormément les blockbusters à la base, peut-être même davantage que les films d’auteurs, c’est juste que je regrette énormément qu’il devienne rare de concilier les deux styles à notre époque actuelle alors que c’était presque une normalité autrefois. Après, je suis conscient de la réalité de l’industrie du cinéma aujourd’hui, je ne suis pas non plus un vieux grincheux qui crache sur tous les blockbusters de notre époque (ça existe).


EDIT : je ne pensais faire un commentaire aussi long que tes commentaires :lol:
Avatar de l’utilisateur
Winter Soldier
Galactus
 
Messages: 2872
Inscription: 19 Juin 2016

Messagede math7777 » Jeu 21 Mar 2019 16:32

Tiens la chaîne « FOX » appartient encore à Fox Corporation mais les Simpsons qui y sont diffusés appartiennent à Disney?
Avatar de l’utilisateur
math7777
Divinité supérieure
 
Messages: 4221
Inscription: 08 Aoû 2012

Messagede EagleWolf » Ven 22 Mar 2019 10:59

C'est déjà commencé pour les restructurations, Disney ferme Fox 2000.
Avatar de l’utilisateur
EagleWolf
Zack Whedon
 
Messages: 21400
Inscription: 17 Nov 2012
Localisation: Far Beyond Here

Messagede ROY » Ven 22 Mar 2019 13:08

Tant qu'ils offrent de nouveaux emplois aux licenciés...
ImageImageImage
"So I run. For Her. For everyone. 'Cause no matter what happened in the past... No matter how bad it gets, or how many hits I take... I will always keep trying."
Nouvelle carte des forumeurs ! -> Faites moi signe pour y apparaître.
Avatar de l’utilisateur
ROY
Zack Whedon
 
Messages: 15532
Inscription: 12 Fév 2015
Localisation: Centre, France

Messagede Neimad » Ven 22 Mar 2019 14:49

ROY a écrit:Tant qu'ils offrent de nouveaux emplois aux licenciés...

Ça m'étonnerait beaucoup qu'ils offrent des emplois aux 4000 licenciés.
Avatar de l’utilisateur
Neimad
Beyonder
 
Messages: 5923
Inscription: 31 Mar 2017
Localisation: Hill Valley

Messagede math7777 » Ven 22 Mar 2019 22:16

EagleWolf a écrit:C'est déjà commencé pour les restructurations, Disney ferme Fox 2000.


Ils ont déjà FOX Searchlight..
Avatar de l’utilisateur
math7777
Divinité supérieure
 
Messages: 4221
Inscription: 08 Aoû 2012

Messagede Supernad » Ven 22 Mar 2019 22:19

math7777 a écrit:
EagleWolf a écrit:C'est déjà commencé pour les restructurations, Disney ferme Fox 2000.


Ils ont déjà FOX Searchlight..


Fox 2000 était chargé d'adapter des livres Fox Searchlight se charge plus de scénario originaux donc pas la même division et Disney avait sous entendu qu'elle la garderait donc :roll: .
Image.
Avatar de l’utilisateur
Supernad
Stan Lee
 
Messages: 6573
Inscription: 04 Nov 2011

Messagede math7777 » Sam 23 Mar 2019 07:06

Supernad a écrit:
math7777 a écrit:
EagleWolf a écrit:C'est déjà commencé pour les restructurations, Disney ferme Fox 2000.


Ils ont déjà FOX Searchlight..


Fox 2000 était chargé d'adapter des livres Fox Searchlight se charge plus de scénario originaux donc pas la même division et Disney avait sous entendu qu'elle la garderait donc :roll: .


Oui fin ils peuvent très bien adapté des livres avec Fox Searchlight.
Avatar de l’utilisateur
math7777
Divinité supérieure
 
Messages: 4221
Inscription: 08 Aoû 2012

Messagede Winter Soldier » Sam 23 Mar 2019 19:49

Je vous conseille la dernière vidéo de Critique Masquée sur la situation actuelle et future de Hollywood, je suis presque entièrement d’accord avec son point de vue. En plus, sa vidéo n’est pas très longue (10mn).
Avatar de l’utilisateur
Winter Soldier
Galactus
 
Messages: 2872
Inscription: 19 Juin 2016

Messagede ciceron92 » Lun 25 Mar 2019 21:44

Complètement d'accord Winter et je publie cette vidéo intéressante



Le moindre petit point qu'il évoque mériterait un débat à lui tout seul.

Mais quelques réactions (en deux mots) sur ses idées


-1) Le danger Netflix et des plate formes: il y a un réel danger pour le cinéma et le monde du ciné a parfois les pires réactions: ignorance au festival de Cannes, propos de SPielberg. Pourtant, comme certains, je pense que ces plate-formes devraient plutôt re motiver Hollywood pour nous produire de la qualité et apputer les réalisateurs. Malgré Netflix, le cinéma se défend encore bien: A star is Born, Fisrt Man, Avengers, Shape of Water, le chant du Loup et bien d'autres.
Cela étant on ne peut pas négliger les effets: c'est un des motifs de l'achat de la Fox par Disney qui offre 27,5% de part de marché à ce dernier.


2) L'impact de la Chine: je dirais "oui mais". Je reprends une idée défendue par Yehuda que je partage totalement. La Chine est un marché important, mais qui ne fait pas oublier le reste du monde. Les films doivent aussi fonctionner en Europe, en Inde, en Amérique du sud etc.... Je pense que la CHine est un "second souffle" pour les résultats au Box Office, mais n'a pas non plus le poids pourimposer ses décisions.


3) la concentration sur les Sagas: oui et c'ets regrettable. Les chiffres de Mortal ENgine ou d'ALita sont scandaleux à côté de la qualité de ces films. Seul ready Player One s'en est sorti....pour qu'il soit désormais envisagé d'en faire une saga!!! Le pire c'est que du coup, ces sagas, quelque part, finissent jamais, même si Holliwood a quant même le bon ton de conclure des grosses parties (épisode 3 de chaque trilogie SW, le SDA, Harry Potter 7, Avengers 3 et 4....). le gros danger est que ces Saga se finissent en "Santa Barbara" ou finalement les films vont continuer sans avoir grand chose à dire.

4) La résurections de franchises DOudou: 100% d'accord. C'est une forme de flemme, d'absence de prise de risque, même s'il peut arriver que les producteurs fassent du neuf avec du vieux. Même remarque sur l'adaptation live des dessins animés (visiblement le DUmbo de Burton est très intéressant).

5) Sur le MCU: bien que certains opus fassent 'léquilibre entre volonté du réalisateur et recette Marvel, il est clair que l'univers partagé suppose une cohérence entre les styles de film et, donc, une standardisation partielle. C'est un des inconvenients de l'univers partagé. Cela étant on connait bien les avantages et les inconvenients du MCU et c'est, de toutes façons, une bonne chose qu'un studio ait réussi l'exploit de développer, puis tenir un tel univers.


6) sur l'absence d'icône au cinéma: entièrement d'accord et c'est regrettable.

7) ENfin, sur le budget des films et la concentration sur certains d'netre eux: oui et non. C'est assez vrai pour les blockbusters, mais le cinéma ce n'est pas que ça. Tout ce qui n'est pas blockbusteur ou film de SF (comédie, Drame) s'en tirent avec un budget "classique". Même au sein des Blockbusters, on voit que les studios n'ont pas tout à fait les mêmes ambitions sur les films. Par exemple "seulement" 150 millions pour Captain Marvel. On peut aussi citer le futur film du Joker ou encore Glass
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Héraut cosmique
 
Messages: 1921
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede NiradZedjati » Mar 16 Avr 2019 18:30

ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
NiradZedjati
Zack Whedon
 
Messages: 19394
Inscription: 07 Nov 2011

Messagede Yehuda » Dim 21 Avr 2019 19:47

Winter Soldier a écrit:@Yehuda, je suis sur téléphone donc mon commentaire ne sera pas aussi structuré que le tien, désolé.

Don't worry, au passage désolé de ne répondre que maintenant (je n'ai pas été archi présent dernièrement et quand je l'étais c'était principalement sur des topics Marvel ^^)
Winter Soldier a écrit:Concernant certains sujets, je vais te répondre directement sur les topics spécifiques.


- Les projets annoncés des années à l’avance : je n’attaque pas directement la cause, plutôt la conséquence. Évidemment, cette stratégie commerciale est logique et surtout brillante de la part de Disney, je n’ai jamais dit le contraire. Je préfère préciser. Disney sont excellents dans leur stratégie commerciale, je n’ai rien à redire sur ce sujet. Par contre, tu confirmes toi-même que cette démarche est entièrement stratégique et économique et n’a absolument aucun intérêt artistique, à part exciter les fanboys d’une licence qui attendent avec impatience ces films annoncés des années à l’avance.

Aucun intérêt artistique je n'irai pas jusque là : les affiches/posters je trouve ça très intéressant à observer et décrypter et puis parfois on a de vraies perles ; les trailers c'est devenu un art aussi dans une moindre mesure, déjà par rapport à sa fonction qui est de générer une hype (je trouve ça passionnant qu'on puisse faire d'excellents trailers pour des films dont on se doute qu'ils ne seront pas très bons par exemple, genre le tout dernier pour Dark Phoenix est objectivement assez bon) mais aussi dans ses limites (c'est une force par exemple chez Disney d'en avoir si peu montré pour Endgame tout en ayant réussi leur promo). En revanche, je trouve ça dommage en effet qu'un teaser pour Star Wars IX, histoire d'en parler un minimum, sorte HUIT fucking mois avant la sortie du film :o même Sony n'exagère plus autant...
Winter Soldier a écrit:Autrefois, c’était assez rare qu’un studio annonce une suite avant la sortie du premier opus, ce qui est presque récurrent aujourd’hui. Forcément, ça joue sur la production des films, les réalisateurs ont un délai à respecter avant toute autre chose. Je suis sûr et certain que l’univers cinématographique DC Comics aurait été mieux structuré s’ils ne s’étaient pas inspirés du MCU en annonçant un énorme calendrier à l’avance et en développant plus convenablement leurs films. De plus, concernant l’univers cinématographique MARVEL, ça entraîne des débilités par rapport à la logique intrinsèque des films (pourquoi allez voir le film Black Panther puisqu’on sait déjà qu’il sera présent dans Avengers : Infinity War ?) mais j’en avais déjà parlé avec plus de détails sur un autre sujet auparavant.

Je ne vois pas tant d'exemples que ça, à la rigueur peu de temps après que les premiers chiffres du Box Office (premier weekend d'exploitation) ne tombent oui mais avant la sortie du film ce n'est pas si récurrent que ça il me semble... Encore une fois, à mon sens le fait d'avoir des délais à tenir n'est pas un problème en soi. Déjà parce que ça coûte de l'argent de faire un film, beaucoup, et donc qu'ils ne peuvent pas avoir un temps infini pour terminer et c'est normal heureusement ! Mais également parce que comme je le disais plus haut avant le tournage il y a des étapes qu'on appelle le découpage technique et le dépouillement, ce qui te permet de quantifier assez précisément la quantité de temps qu'il faudra à l'équipe pour tout tourner. Bref, tout ça est une machine bien huilée, des habitudes de travail bien rodées, etc. Les prods prévoient généralement 10 à 15% de budget en plus pour les aléas et/ou éventuels retards et y'a les reshoots en garde fou donc ça va.

Néanmoins, je te rejoins sur le cas JL qui est à part et entre autre lié au rachat de la Warner par AT&T. En effet, probablement que la volonté de mimétisme du MCU y est aussi pour quelque chose je te l'accorde... Ils auraient peut-être du d'abord avancer film par film (l'annonce de JL n'en aurait eu que plus d'impact) puis après un éventuel succès de JL annoncer une phase complète. Pas d'accord en revanche pour le MCU, c'est justement la logique inverse qui fonctionne (même si ça en agace plus d'un) : PARCE QUE Black Panther sera dans IW ça a forcé pas mal de gens à bouger leur cul pour aller le voir (en plus du mouvement/phénomène ethnique afro-américain). C'est là qu'on se rend compte de la force du format hybride du MCU entre cinéma et série :sun:
Winter Soldier a écrit:Par contre, je te l’accorde, les suites faciles pour faire de l’argent en surfant sur le succès du précédent opus ont toujours existé depuis l’aube des blockbusters mais il y avait quand même une intention artistique plus poussée autrefois, d’où certaines suites presque / encore plus cultes que les précédents opus, contrairement aux suites actuelles de vieilles licences dont on se rappellera uniquement pour leur milliard au box-office (Star Wars ; Jurassic World).

Tout était à faire autrefois, donc tout semblait nouveau parce que ça l'était, on en retient qu'il y avait plus de volonté ou d'intention artistique mais c'est illusoire selon moi. Le syndrome du "c'était mieux avant" qui met des oeillères, évidemment que parfois (voire souvent) c'est le cas mais en faire une généralité serait une erreur je trouve :) Qu'on aime ou pas, les SW sortis sous l'ère Disney ont des arguments artistiques très valables derrière eux (quoi que, peut-être moins pour JW je te l'accorde ^^)
Winter Soldier a écrit:- Les blockbusters d’auteurs / de divertissements : déjà, la comparaison médicale ne me semble pas pertinente, tu ne peux pas mettre une vie humaine et la production d’un film sur une même échelle de comparaison.

Ce n'est pas tant par rapport à cet aspect là que je comparais les deux mais plus sur le côté novice, après ça vaut pour tout type de poste important : dans une grande firme d'avocats tu as les Juniors, les Seniors, etc. Ça tombe sous le sens de ne pas confier un contrat à un novice présent depuis deux mois :roll: Même chose pour un policier tu ne confie pas une enquête conséquente à un bleu, tu attends qu'il ou elle fasse ses preuves. Pareil pour un pâtissier, tu ne commande pas un truc complexe à quelqu'un qui sort de l'école, tu attends qu'il ou elle ait fait ses armes auprès d'un grand chef ou au sein d'un établissement multi-étoilé, etc.
Winter Soldier a écrit:Ensuite, on tient ici le fondement de ma critique, on accordait une plus grande confiance aux nouveaux réalisateurs autrefois, il suffit simplement de lister tous les jeunes réalisateurs qui ont émergés durant la période du Nouvel Hollywood. Et pour prendre un autre exemple qui triche moins (parce que c’est facile de prendre en exemple ce qui est certainement la meilleure période de l’histoire du cinéma), un peu plus récent et qui colle au thème du forum, la Warner. B a bien reçue Christopher Nolan au début de l’année 2003 en écoutant attentivement son projet autour du personnage de Batman et a été suffisamment convaincu pour lui confier la franchise Batman alors qu’il avait seulement une toute (toute) petite renommée après Mémento (qui est devenu un peu plus culte avec le temps). Et pour remonter un peu plus loin, Tim Burton était également un réalisateur méconnu à l’époque de Batman (1989).

Je t'invite à regarder des documentaires, notamment sur les débuts d'un Georges Lucas ou un Luc Besson pour voir à quel point c'est faux que de croire qu'on faisait plus confiance à l'époque, loin de là ! Je comprend ta logique même si je tire des conclusions différentes des tiennes : si tu cite l'exemple d'un des plus grands réals de notre temps comme un Tarantino, un Spielberg ou un Nolan évidemment qu'ils lui ont fait confiance (même si à l'époque sa notoriété était bien moindre, vu l'artiste qu'il est ça devait tomber sous le sens et c'est la preuve que les studios peuvent avoir cette intelligence lorsque ça s'avère indispensable).
Winter Soldier a écrit:Aujourd’hui, ça me semble pratiquement impossible que des réalisateurs tirent leur épingle du jeu de cette manière, les producteurs auraient bien trop peur pour leur argent et préfèrent justement prendre des yes-man qui n’ont jamais le droit (ou les co*uilles) de les contredire, sous peine de licenciement pour « divergences artistiques » . Franchement, ça m’étonnerait fortement que George Lucas puisse développer son univers Star Wars exactement comme dans les années 70’s / 80’s dans le processus économique de l’industrie du cinéma actuellement. À mon avis, les producteurs mettraient obligatoirement leur grain de sel à un moment ou un autre pour rajouter ceux qu’ils considèrent comme bon pour les spectateurs, comme un vieux qui pense comprendre les goûts des jeunes.

Je crois que c'est une fausse impression issue d'une peur (que je comprend et partage à moitié, mais chez moi c'est compensé par une grande dose d'optimisme ^^) Dans le même registre, la Warner a fait confiance à Darren Aronofsky pour The Fountain alors qu'il n'avait que deux films à son actif et ils ont perdu de l'argent. Pour l'exemple que tu donnes en soi je ne trouve pas ça nécessairement un mal : les studios sont plus anciens que les réals, ils ont un large champs d'expertise et parfois ont juste raison en faite (par exemple j'adore Daisy Ridley, je ne sais pas si c'est un choix d'Abrams, de Disney, de Lucasfilm ou des trois mais ça ressemble à du Disney).
Winter Soldier a écrit:Effectivement, il y aura toujours des contre-exemples à notre époque (encore heureux) mais les blockbusters d’auteurs ne sont plus une normalité comme avant. D’ailleurs, juste le fait de me parler de contre-exemples montre que c’est devenu une généralité. Franchement, j’aimerais bien que tu me cites une dizaine de blockbusters qui ne sont pas des films d’auteurs entre 1980 / 2010 en omettant les suites. Franchement, de tête comme ça, je n’en vois pas.

Oui, les temps changent c'est comme ça... Je ne sais pas si on ne se serait pas lassés à force de rester dans le même système qu'à l'époque :angel: Sinon je vais me prêter au jeu même si par avance je me dis qu'il sera difficile de se mettre d'accord car ça risque de générer de nouveaux débats (ceux de "qui est définissable comme auteur et pourquoi ?" ou bien "au fond c'est quoi un blockbuster ?" ce qui n'est pas évident) donc j'en met 20 par acquis de conscience :
- Titanic (1997) ou Avatar (2009)
- Le Roi Lion (1994)
- Le cinquième élément (1997)
- Iron Man (2008)
- Terminator (1984)
- Jurassic Park (1993)
- Harry Potter à l'école des sorciers (2001)
- Les Goonies (1985) ou L'Arme Fatale (1987) ou Superman (1978)
- Matrix (1999) / sujet à débat je sais, la filmo des Watchowski étant très hybride
- Le silence des agneaux (1991)
- Retour vers le futur (1985) ou Forrest Gump (1994)
- I Am Legend (2005)
- Spider-Man (2002)
- Transformers (2007)
- La Momie (1999)
- Mamma Mia! (2008)

J'aurai aussi pu citer 300 de Zack Snyder ou Troie de Wolfgang Petersen ou plein de film de Tony ou Ridley Scott mais ça aurait été trop débattu je pense, surement à raison.
Winter Soldier a écrit:On arrive à un point où @ciceron92 (ce n’est pas contre toi personnellement l’ami) est obligé de préciser que Deadpool, Aquaman ou Captain America : The Winter Soldier sont des films d’auteurs spécialement dans leur genre (et encore, je ne suis pas forcément d’accord par rapport à ce point de vue mais c’est encore un autre sujet), comme si c’était justement une sorte de sous-culture qui mérite une certaine indulgence parce qu’elle n’a pas des objectifs cinématographiques très hauts de nature. Quand Richard Donner, Tim Burton, Bryan Singer, Sam Raimi ou Christopher Nolan réalisaient des films de super-héros (pour revenir au thème du forum), ils traitaient sérieusement la chose et apportaient la même cinématographie aux films qu’on pouvait apporter de cinématographie à un polar, un film d’horreur ou un film de science-fiction.

Justement il faudrait voir si un topic existe déjà sur le débat "qu'est-ce qu'un film d'auteur" ou "qu'est-ce qu'un auteur" parce qu'il y a des nuances, des interprétations qui divergent, etc. Et d'autres questions qui en découlent à mon sens, genre "un auteur peut-il faire de la comédie ?" (j'aurai tendance à dire non, même si il existe l'exemple de Woody Allen). Je ne suis pas forcément d'accord pour dire que des films de genre peuvent être des films d'auteur puisque par définition les deux s'opposent, mais je dirai que des auteurs peuvent parfois se permettre de créer des films de genre... Je ne crois pas qu'il faille nécessairement être un auteur pour traiter sérieusement le fait de réaliser un film de super-héros, en outre je dirai que Sam Raimi ne répond pas à la définition d'auteur bien que sa patte artistique soit parmi les plus respectables (en gros je dissocie le fait d'avoir une patte du fait d'être un auteur, disons que généralement les auteurs ont une patte mais tous les réalisateurs ayant une patte ne sont pas nécessairement des auteurs c'est un peu comme les arabes et les musulmans, une majorité des arabes sont musulmans mais la majorité des musulmans ne sont pas arabes).
Winter Soldier a écrit:D’où cette dévalorisation des films fantastiques à mes yeux, ça commence véritablement à devenir une sous-culture (ce n’est pas forcément une insulte) avec sa propre logique intrinsèque de divertissement. C’est comme les films d’horreurs, c’est presque devenu un sous-genre pour adolescents en manque de sensations fortes depuis quelques années alors que ce type de film proposait quelques chefs-d’œuvre cinématographies autrefois. D’ailleurs, combien de fois on peut entendre « c’est un film de divertissement, ce n’est pas un film d’auteur » concernant les blockbusters sur ce forum et autre part ? C’est qu’il y a bel et bien un nivellement de ce genre de films et des exigences du public dans sa généralité.

Le nivellement tu le trouveras chez une partie des cinéphiles qui aiment la pop culture mais ce ne sera pas l'avis d'une majorité, c'est un discours que tu trouveras généralement plus dans la bouche des fanas du ciné indé, d'auteur, etc. Donc ce n'est pas représentatif ni objectif à mon sens ;) Mais je suis d'accord que différents phénomènes liés à ces questions sont très intéressants et légitimes à observer !
Winter Soldier a écrit:- L’adaptation du cinéma aux spectateurs : selon moi, ce n’est pas vraiment ce nouveau genre de cinéma qui s’est adapté aux exigences des spectateurs, j’ai plutôt l’impression que les studios ont biberonnés avec cette culture des blockbusters de divertissements purs et durs à une nouvelle génération de jeunes cinéphiles (que je n’appellerais même pas comme ça) qui préfère davantage aller au cinéma pour se divertir que de s’intéresser à l’art du cinéma en lui-même (attention, je ne fais pas une généralité non plus et je ne me considère moi-même pas comme un cinéphile aguerri, loin de là). Puis, de fil en aiguille, les studios se sont également adaptés aux exigences de ces nouveaux cinéphiles qui n’en sont pas vraiment et c’est un serpent qui se mort la queue maintenant, de manière contradictoire parfois (ceux qui crachaient sur le ton sérieux de Batman V Superman pour cracher sur le ton décomplexé des films DC maintenant). Tiens, juste hier, je tombe sur une vidéo sur YouTube d’un mec (Sofyan) qui tient une chaîne qui parle de cinéma (bon, j’ai brièvement visionné ses vidéos, je ne me considère pas du tout comme un cinéphile aguerri mais le mec fait plus de la vulgarisation cinématographique qu’autre chose), ses (certainement jeunes) abonnés qui sont plus ou moins les cinéphiles d’aujourd’hui pensent quand même que les frères Russo font partis de 30 meilleurs réalisateurs de l’histoire du cinéma pour te donner un ordre d’idée....

+1 après pour ce qui est des Russo ça soulève un débat intéressant : "le cinéma étant un domaine intrinsèquement industriel en plus d'être artistique, peut-on classifier les réalisateurs uniquement par rapport à leur performance artistique ou leur patte ?" Je suis toujours pour trouver l'entre deux, le consensus et par conséquent je ne crois pas qu'on puisse juger uniquement sur l'aspect artistique (soi dit en passant, ils font des choses intéressantes même si c'est subjectif) ni qu'il soit si intelligent de classifier sur l'ensemble de l'Histoire du Cinéma car le contexte générationnel et technologique est trop différent.
Winter Soldier a écrit:Pour terminer, je trouve que c’est presque dommage de me répondre seulement par « regarde uniquement des films d’auteurs si ça te dérange tant » alors que j’aime énormément les blockbusters à la base, peut-être même davantage que les films d’auteurs, c’est juste que je regrette énormément qu’il devienne rare de concilier les deux styles à notre époque actuelle alors que c’était presque une normalité autrefois. Après, je suis conscient de la réalité de l’industrie du cinéma aujourd’hui, je ne suis pas non plus un vieux grincheux qui crache sur tous les blockbusters de notre époque (ça existe).


EDIT : je ne pensais faire un commentaire aussi long que tes commentaires :lol:

Alors je comprend si effectivement tu préfères les blockbusters et je compatis à ton regret. Cependant, je demeure positif et optimiste sur toutes ces questions. De plus, je crois que ce n'est pas si rare de concilier les deux de nos jours et du coup je te propose de faire la liste de quelques auteurs qui y arrivent :
- Denis Villeneuve
- Christopher Nolan
- M. Night Shyamalan (même si clairement ses films n'atteignent pas des sommets au Box Office)
- Ridley Scott (même s'il s'est globalement perdu depuis une dizaine d'années il est encore vivant, donc l'espoir subsiste)
- Quentin Tarantino (pour encore quelques films)
- Martin Scrosese
- Steven Spielberg (pour ceux qui le considèrent comme un auteur, ce qui n'est pas mon cas)
- Bryan Singer
- Tim Burton (même si pour ma part il ne me fait ni chaud ni froid et qu'il est en déperdition depuis un moment)
- Guy Ritchie
- Brad Bird
- Mel Gibson
- Peter Jackson
- Frank Darabont
- Hayao Miyazaki
- Joe Johnston
- J.J. Abrams
- Alfonso Cuarón
- Ivan Reitman
- Guillermo del Toro
- Ron Howard (pour ceux qui le considèrent comme un auteur, perso je suis indécis à son sujet)
- David Yates (même chose)
- Clint Eastwood (en espérant qu'un jour il se lance dans le film de genre)

Sur cette liste pour moi il y a au moins 12 réals sur lesquels on peut compter et qui répondent parfaitement à la définition d'auteur tout en ayant prouvé qu'ils sont capables de produire des blockbusters et/ou des films de genre ;) Content en tout cas que tu sois conscient de la dimension industrielle du cinéma, je m'évertue à débattre sur ce sujet avec des têtes de mule qui croient maîtriser la question trop souvent ça fait plaisir de te lire dire ça ^^
Winter Soldier a écrit:Je vous conseille la dernière vidéo de Critique Masquée sur la situation actuelle et future de Hollywood, je suis presque entièrement d’accord avec son point de vue. En plus, sa vidéo n’est pas très longue (10mn).

Ah bah c'est drôle j'ai justement commenté sa vidéo il y a environ deux semaines, s'en est suivi un débat avec lui et globalement bien que je comprenne l'intention derrière son analyse/bilan/étude je ne suis pas tout à fait d'accord avec son cadre (même si je le respecte) et surtout je suis fondamentalement en désaccord avec ses conclusions !!
ciceron92 a écrit:-1) Le danger Netflix et des plate formes: il y a un réel danger pour le cinéma et le monde du ciné a parfois les pires réactions: ignorance au festival de Cannes, propos de SPielberg. Pourtant, comme certains, je pense que ces plate-formes devraient plutôt re motiver Hollywood pour nous produire de la qualité et apputer les réalisateurs. Malgré Netflix, le cinéma se défend encore bien: A star is Born, Fisrt Man, Avengers, Shape of Water, le chant du Loup et bien d'autres.
Cela étant on ne peut pas négliger les effets: c'est un des motifs de l'achat de la Fox par Disney qui offre 27,5% de part de marché à ce dernier.

+1 D'accord là-dessus sauf sur 2 points :
- la question du rachat car en soi ce n'est pas forcément une mauvaise chose (okay des gens ont perdu leur emploi mais comme dans tous les domaines, c'est la crise, certains en retrouveront rapidement un et feront des heureux chez d'autres studios tandis que pour l'industrie ça va justement permettre une nouvelle dynamique intéressante à plein de niveaux, contrairement aux détracteurs quant à la pseudo normalisation artistique à la Disney je ne suis pas inquiet du point de vue artistique)
- attention les parts de marché de la Fox lors du rachat étaient nettement plus basse que ça et Disney ne s'en retrouvera pas si gonflé dès le début, il faudra une période transitoire et même en volume ils ne distribueront pas l'équivalent de ce que faisait la Fox + ce qu'ils faisaient eux (le rachat visait en revanche principalement à gonfler la librairie de Disney+ et ça c'est pas con ni mal je trouve)
ciceron92 a écrit:2) L'impact de la Chine: je dirais "oui mais". Je reprends une idée défendue par Yehuda que je partage totalement. La Chine est un marché important, mais qui ne fait pas oublier le reste du monde. Les films doivent aussi fonctionner en Europe, en Inde, en Amérique du sud etc.... Je pense que la CHine est un "second souffle" pour les résultats au Box Office, mais n'a pas non plus le poids pourimposer ses décisions.

+1 :love:
ciceron92 a écrit:3) la concentration sur les Sagas: oui et c'ets regrettable. Les chiffres de Mortal ENgine ou d'ALita sont scandaleux à côté de la qualité de ces films. Seul ready Player One s'en est sorti....pour qu'il soit désormais envisagé d'en faire une saga!!! Le pire c'est que du coup, ces sagas, quelque part, finissent jamais, même si Holliwood a quant même le bon ton de conclure des grosses parties (épisode 3 de chaque trilogie SW, le SDA, Harry Potter 7, Avengers 3 et 4....). le gros danger est que ces Saga se finissent en "Santa Barbara" ou finalement les films vont continuer sans avoir grand chose à dire.

Je ne sais pas dans quel sens tu dis ça (si ça signifie qu'ils méritaient plus ou moins, mais j'ai l'impression que tu veux dire plus). RPO s'en est sorti haut la main oui, Alita moins mais je crois qu'il reste rentable et pourra permettre une tentative de suite... Il y a deux dangers : celui de ne jamais arrêter ou du moins ne jamais conclure des arcs (écueil que le MCU a su éviter je pense) mais aussi celui non moins négligeable de ne pas apporter de conclusion lorsque l'un des "épisodes" ne fait pas assez de chiffre (comme à la télé finalement) par exemple Divergent :-(
ciceron92 a écrit:4) La résurections de franchises DOudou: 100% d'accord. C'est une forme de flemme, d'absence de prise de risque, même s'il peut arriver que les producteurs fassent du neuf avec du vieux. Même remarque sur l'adaptation live des dessins animés (visiblement le DUmbo de Burton est très intéressant).

Pas d'accord sur ça et je te ferai un copier/coller d'un de mes commentaires à Critique Masquée :D L'absence totale de prise de risque au cinéma n'existe pas (en ce sens, Winter, le parallèle avec les chirurgiens est plus que jamais valable haha) même si je te l'accorde elle est moindre quand les prods choisissent de faire de l'adaptation, du remake/reboot ou du revival.

"Du point de vue disons plus artistique, plus particulièrement ce que tu appelle les "icônes" du genre Indiana Jones, Doc et compagnie, je crois en effet qu'on créé moins de nouvelles franchises ou de nouveau personnages iconiques qu'avant mais ce n'est pas nécessairement une mauvaise chose. Revisiter ou adapter des licences déjà existantes permet au jeune public contemporain de découvrir eux aussi ces icones remises au goût du jour et on peut se détacher et être original de mille et une manière."
ciceron92 a écrit:5) Sur le MCU: bien que certains opus fassent 'léquilibre entre volonté du réalisateur et recette Marvel, il est clair que l'univers partagé suppose une cohérence entre les styles de film et, donc, une standardisation partielle. C'est un des inconvenients de l'univers partagé. Cela étant on connait bien les avantages et les inconvenients du MCU et c'est, de toutes façons, une bonne chose qu'un studio ait réussi l'exploit de développer, puis tenir un tel univers.

Qu'à moitié d'accord là-dessus : l'univers partagé ne suppose pas une cohérence de style pour moi, ça suppose une homogénéité de qualité (ni trop commercial ni trop auteur) mais surtout une continuité et une inter-connectivité. Franchement quand on compare disons Ragnarok à The Dark World c'est deux styles opposés alors que c'est la même licence, lorsqu'on met les Guardians face aux Avengers ce sont deux registres visuels et deux tonalités aux antipodes ou encore Doctor Strange qui malgré ses ressemblances structurelles (entre autre la fameuse formule MCU qui n'est autre qu'une nouvelle itération du voyage initiatique du héros théorisé par Joseph Campbell + une dose d'humour plus ou moins marqué selon les cas) avec Iron Man n'a rien à voir :jap:

Que ce soit sur les genres de films (espionnage pour TWS, film de casse pour Ant-Man, comédie d'action pour Ragnarok), les tonalités (humoristiques à 100% ou plutôt sérieuses), etc. c'est le contraire même d'une standardisation justement. A l'échelle de la formule MCU vous voyez une standardisation et c'est légitime parce qu'il y a des ressemblances mais il y a bien plus de différences dans le fond concrètement...
ciceron92 a écrit:6) sur l'absence d'icône au cinéma: entièrement d'accord et c'est regrettable.

Pareil je te fais un copier/coller d'un de mes commentaires :

"Je pense par exemple à :
- Ethan Hunt (Mission Impossible) il y a 23 ans / même si inspiré de la vieille série
- Danny Ocean (Ocean's Eleven) il y a 18 ans / certes remake mais rien à voir
- Alice (Resident Evil) il y a 17 ans / inspiré des jeux vidéos
- Robert Langdon (les adaptations des romans de Dan Brown) il y a 10 ans
- Gerry Lane (World War Z) il y a 6 ans / inspiré du livre, mais le personnage et l'histoire inventés pour le film
- Robert McCall (Equalizer) il y a 5 ans / même si inspiré d'une vieille série télé
- Newt Scamender (Fantastic Beasts) il y a 3 ans / même si je te l'accorde c'est basé sur l'univers Harry Potter (néanmoins fait pour le cinéma)

De plus, nous avons aussi eu ces 20 à 25 dernières années des succès plus ou moins conséquents mais qui ont tous marqué la pop culture à leur niveau ou leur manière :
- Austin Powers il y a 22 ans / même si parodie gros succès
- Neo (Matrix) il y a 20 ans
- Jason Bourne il y a 17 ans
- Frank Martin (Le Transporteur) il y a 17 ans
- Xander Cage (xXx) il y a 17 ans
- Beatrix Kiddo (Kill Bill) il y a 16 ans
- Selene (Underworld) il y a 16 ans
- Shaun (Shaun of the Dead) il y a 15 ans
- Bryan Mills (Taken) il y a 11 ans
- Dominic Cobb (Inception) il y a 9 ans
- Barney Ross et Lee Christmas notamment (Expendables) il y a 9 ans
- John Wick il y a 5 ans
- Lucy il y a 5 ans
- Kevin Wendell Crumb (Split, Glass) il y a 2 ans
- Amphibian Man (Shape of Water) il y a 2 ans

Ça fait déjà beaucoup plus d'exemples que ceux que tu as cités, même si je suis remonté à 20 ans au lieu de 10 comme ce que tu disais, et y'en a surement auquel je ne pense pas ou que je ne connais pas. Cependant c'est volontaire de remonter si loin, parce que je considère qu'une véritable icone pour que ça ait un impact réellement observable sur le long terme eh bien 10 ans c'est une fourchette bien trop courte !"
ciceron92 a écrit:7) ENfin, sur le budget des films et la concentration sur certains d'netre eux: oui et non. C'est assez vrai pour les blockbusters, mais le cinéma ce n'est pas que ça. Tout ce qui n'est pas blockbusteur ou film de SF (comédie, Drame) s'en tirent avec un budget "classique". Même au sein des Blockbusters, on voit que les studios n'ont pas tout à fait les mêmes ambitions sur les films. Par exemple "seulement" 150 millions pour Captain Marvel. On peut aussi citer le futur film du Joker ou encore Glass

Complètement d'accord avec toi, le problème c'est que Critique Masquée est aveuglé par sa critique des tentpoles et qu'il en oublie qu'à Hollywood il y a encore de nombreux blockbusters à petit et moyen budget qui sont de bonnes factures ET rentables. Sans oublier comme tu dis les non blockbusters (comédies, drames) qui s'en sortent très bien aussi !

Dernière citation de commentaire pour illustrer mon propos :
"Sinon je ne crois pas que la barrière des 10 ans ne soit pas si pertinente que ça (même si le MCU ça fait 11 ans maintenant). Par contre je suis certain de pouvoir te trouver des dizaines de blockbusters archi rentables - dans le cadre - et qui ne sont pas des tentpoles à deux cent ou trois cent millions de dollars de budget hors promotion. Rien que l'un de mes films préférés de l'année dernière en est un : A Quiet Place. Heureusement que les studios ne misent pas tout sur les tentpoles, il y a encore plein de "petits et moyens" blockbusters de derrière les fagots =D De plus, souvent les icônes étant associés à la notion de franchise/licence et donc à des suites eh bien que faisons nous des icônes dont le premier film est sorti il y a plus de dix ans mais une ou plusieurs suites sont "dans le cadre" par exemple ? C'est pas clair..."
NiradZedjati a écrit:

Très intéressant, à noter que la nouvelle structure de Spyglass est composée de l'un de ses anciens fondateurs mais aussi de la société qui a succédé à la Weinstein Company (Lantern Entertainment) + entre autre comme investisseur Cineworld alias le second plus grand exploitant de cinéma.

Peu de temps avant ça Gary Barber s'est fait virer pour une raison inconnue de la MGM alors qu'il devait y rester CEO jusqu'à genre fin 2022 peut-être y a-t-il un lien ? En tout cas ce qui est sûr c'est que ça bouge, y'a beaucoup de transferts !
Avatar de l’utilisateur
Yehuda
Divinité supérieure
 
Messages: 4122
Inscription: 14 Juin 2013
Localisation: "dans le cruchemon de la caméra" dixit Kathya d'la place Clichy

Messagede Winter Soldier » Dim 21 Avr 2019 20:10

@Yehuda : je ne vais pas répondre à ton commentaire parce qu’on va faire exploser le sujet avec d’aussi longs textes ( :lol: ) mais c’était un débat intéressant en effet ;)
Avatar de l’utilisateur
Winter Soldier
Galactus
 
Messages: 2872
Inscription: 19 Juin 2016

Messagede Yehuda » Dim 21 Avr 2019 21:30

Winter Soldier a écrit:@Yehuda : je ne vais pas répondre à ton commentaire parce qu’on va faire exploser le sujet avec d’aussi longs textes ( :lol: ) mais c’était un débat intéressant en effet ;)

Mdrrrr c'est clair !
Avatar de l’utilisateur
Yehuda
Divinité supérieure
 
Messages: 4122
Inscription: 14 Juin 2013
Localisation: "dans le cruchemon de la caméra" dixit Kathya d'la place Clichy

Messagede Lil_Suig » Lun 22 Avr 2019 11:52

J'ai même pas eu le courage de lire ton commentaire :lol:
Image

VAE VICTIS !
Avatar de l’utilisateur
Lil_Suig
Christopher Nolan
 
Messages: 3078
Inscription: 18 Jan 2014
Localisation: Pays de la pluie (Bretagne)

Messagede EagleWolf » Lun 22 Avr 2019 16:01

Ciceron et Yehuda se sont secrètement lancés un défi. :lol: ;)
Avatar de l’utilisateur
EagleWolf
Zack Whedon
 
Messages: 21400
Inscription: 17 Nov 2012
Localisation: Far Beyond Here

Messagede Yehuda » Mar 23 Avr 2019 10:29

EagleWolf a écrit:Ciceron et Yehuda se sont secrètement lancés un défi. :lol: ;)

:lol: :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur
Yehuda
Divinité supérieure
 
Messages: 4122
Inscription: 14 Juin 2013
Localisation: "dans le cruchemon de la caméra" dixit Kathya d'la place Clichy

Messagede Yehuda » Dim 28 Avr 2019 04:43

Après ma dernière looongue réponse qui vous décourage à poursuivre la conversation, je me suis dit que j'allais relancer sur un autre sujet, celui de Lionsgate.

J'aime beaucoup cette compagnie pour plusieurs raisons :
- déjà parce que c'est à mes yeux l'un des seuls studios actuels qui pouvait encore prétendre à faire partie de la catégorie dite des Majors (Disney, Warner, Universal, Sony et Paramount complétant le podium) ;
- par la même occasion parce que j'aime bien observer comment évolue le potentiel d'un "petit contender" ;
- enfin pour la simple et bonne raison qu'il a fait naître des licences que j'ai particulièrement appréciées (Hunger Games, Expendables, Kick-Ass, Now You See Me, John Wick) ainsi que d'autres qui ont tout de même eu du succès (Twillight, Sicario, Olympus/London/Angel Has Fallen).

Malheureusement j'ai fait le constat que, ces dernières années, nombre de ses tentatives de lancer des nouvelles licences ou simplement de réussir à percer avec un blockbuster basique ont de plus en plus échoué : Conan the Barbarian (2011), Ender's Game (2013), I Frankenstein (2014), Gods of Egypt (2016), Power Rangers (2017), Kin (2018), Robin Hood (2018) ou encore Hellboy (2019).

Disons qu'au début ce n'était pas si grave car largement compensé par les succès du studio mais aujourd'hui j'ai l'impression qu'au cinéma ils ne font quasiment que perdre de l'argent et je me demande combien de temps ça pourra durer... En parts de marché, ils ont fini à seulement 3.3% en 2018 contre 8% en 2017, 9.3% en 2013 ou encore 11.1% devant la Fox en 2012 ! Cela faisait depuis 2011 que Lionsgate n'avait pas été aussi bas, ils ont régressé à leur niveau de 2005.

Prochainement ils vont enchaîner la distribution de nombreux films d'action qui devraient renflouer un peu les caisses : John Wick 3, Anna (EuropaCorp/Luc Besson), Angel Has Fallen, Rambo V, Midway (le prochain Roland Emmerich au casting de folie) ou encore Knives Out (le prochain Rian Johnson au casting non moins alléchant).

Mais je crois que ça ne suffira qu'à sauver la face pour 2019 et qu'il leur faudrait une ou deux nouvelles licences à potentiel de tentpole comme ils ont su dénicher Hunger Games et Twillight. Parce que là John Wick et *** Has Fallen vont conclure leur trilogie respective donc restera plus grand chose. Apparemment ils prévoient un spin-off The Hitman's Wife Bodyguard mais c'est du petit blockbuster ça, ça vole pas haut...

Actuellement leur seul contender digne de ce nom c'est Chaos Walking adapté par Doug Liman avec Tom Holland, Daisy Ridley et Mads Mikkelsen. Malheureusement, d'après les dernières infos il se casse la gueule et sa sortie est repoussée à 2020 donc je donne pas cher de leur peau en 2019 non plus et va falloir trouver un plan B pour 2020.

Je ne sais pas exactement d'où vient le problème ni même s'il est multiple ou pas (si vous avez des théories hésitez pas) mais je crois que la promotion y est pour beaucoup car généralement désastreuse - à part une idée cool pour Cold Pursuit avec Liam Neeson mais le film n'en a pas pour autant été rentable !

J'en reviens donc à une question que je soulevais lors de la création de ce topic : pensez-vous que Lionsgate va bientôt se faire racheter et si oui par qui ? Viacom-Paramount ? CBS Corporation ? Verizon Communications ? Hasbro ? Amazon ? Netflix ? Apple ? Y aura-t-il bientôt une nouvelle guerre des enchères :D ?
Avatar de l’utilisateur
Yehuda
Divinité supérieure
 
Messages: 4122
Inscription: 14 Juin 2013
Localisation: "dans le cruchemon de la caméra" dixit Kathya d'la place Clichy

Messagede math7777 » Mar 14 Mai 2019 17:31

Disney avale HULU

http://www.comicsblog.fr/34921-Disney_a ... ec_Comcast

Dispo en Europe HULU?
Avatar de l’utilisateur
math7777
Divinité supérieure
 
Messages: 4221
Inscription: 08 Aoû 2012

Messagede Sylar » Mar 21 Mai 2019 16:07

Yehuda a écrit:Après ma dernière looongue réponse qui vous décourage à poursuivre la conversation, je me suis dit que j'allais relancer sur un autre sujet, celui de Lionsgate.

J'aime beaucoup cette compagnie pour plusieurs raisons :
- déjà parce que c'est à mes yeux l'un des seuls studios actuels qui pouvait encore prétendre à faire partie de la catégorie dite des Majors (Disney, Warner, Universal, Sony et Paramount complétant le podium) ;
- par la même occasion parce que j'aime bien observer comment évolue le potentiel d'un "petit contender" ;
- enfin pour la simple et bonne raison qu'il a fait naître des licences que j'ai particulièrement appréciées (Hunger Games, Expendables, Kick-Ass, Now You See Me, John Wick) ainsi que d'autres qui ont tout de même eu du succès (Twillight, Sicario, Olympus/London/Angel Has Fallen).

Malheureusement j'ai fait le constat que, ces dernières années, nombre de ses tentatives de lancer des nouvelles licences ou simplement de réussir à percer avec un blockbuster basique ont de plus en plus échoué : Conan the Barbarian (2011), Ender's Game (2013), I Frankenstein (2014), Gods of Egypt (2016), Power Rangers (2017), Kin (2018), Robin Hood (2018) ou encore Hellboy (2019).

Disons qu'au début ce n'était pas si grave car largement compensé par les succès du studio mais aujourd'hui j'ai l'impression qu'au cinéma ils ne font quasiment que perdre de l'argent et je me demande combien de temps ça pourra durer... En parts de marché, ils ont fini à seulement 3.3% en 2018 contre 8% en 2017, 9.3% en 2013 ou encore 11.1% devant la Fox en 2012 ! Cela faisait depuis 2011 que Lionsgate n'avait pas été aussi bas, ils ont régressé à leur niveau de 2005.

Prochainement ils vont enchaîner la distribution de nombreux films d'action qui devraient renflouer un peu les caisses : John Wick 3, Anna (EuropaCorp/Luc Besson), Angel Has Fallen, Rambo V, Midway (le prochain Roland Emmerich au casting de folie) ou encore Knives Out (le prochain Rian Johnson au casting non moins alléchant).

Mais je crois que ça ne suffira qu'à sauver la face pour 2019 et qu'il leur faudrait une ou deux nouvelles licences à potentiel de tentpole comme ils ont su dénicher Hunger Games et Twillight. Parce que là John Wick et *** Has Fallen vont conclure leur trilogie respective donc restera plus grand chose. Apparemment ils prévoient un spin-off The Hitman's Wife Bodyguard mais c'est du petit blockbuster ça, ça vole pas haut...

Actuellement leur seul contender digne de ce nom c'est Chaos Walking adapté par Doug Liman avec Tom Holland, Daisy Ridley et Mads Mikkelsen. Malheureusement, d'après les dernières infos il se casse la gueule et sa sortie est repoussée à 2020 donc je donne pas cher de leur peau en 2019 non plus et va falloir trouver un plan B pour 2020.

Je ne sais pas exactement d'où vient le problème ni même s'il est multiple ou pas (si vous avez des théories hésitez pas) mais je crois que la promotion y est pour beaucoup car généralement désastreuse - à part une idée cool pour Cold Pursuit avec Liam Neeson mais le film n'en a pas pour autant été rentable !

J'en reviens donc à une question que je soulevais lors de la création de ce topic : pensez-vous que Lionsgate va bientôt se faire racheter et si oui par qui ? Viacom-Paramount ? CBS Corporation ? Verizon Communications ? Hasbro ? Amazon ? Netflix ? Apple ? Y aura-t-il bientôt une nouvelle guerre des enchères :D ?


Pour te répondre Yehuda, je pense que si Lionsgate n'arrive pas à relever la face, les licenses qu'ils possèdent pourraient tout de même interesser d'autres studios, pour lancer une vague de Remake / Reboot / Sequel / Prequel , (et adaptation en série tv pour une plateforme perso).

Je pense à Sony, mais surtout à Paramount (Viacom) , cela leur permettrait de remonter un peu en part de marché pour talonner les grands. Et surtout Viacom en faites, qui souhaitent re-fusionner la Paramount et CBS, et faire profiter du contenu de Paramount sur la plateforme de Streaming CBS All Access, qu'il souhaite ouvrir à l'international.

Et continuer à faire de Star Trek, un fer de lance, comme c'est déjà le cas. Ce qui ferai d'ailleurs beaucoup de contenu en moins sur Netflix, que se soit aux US (pour les films), mais encore plus à l'international (films et séries, puisque les séries aux US, sont sur CBS All Access et pas sur Netflix).

Je pense que cette Fusion au sein de Viacom de CBS/Paramount et avec l'Etentard CBS All Access (le nom est vraiment pourri) pourrait en faire une des plus grosses plateformes avec Disney+, Netflix, celle de Warner et Hulu qui doit aussi se déployer à l'international.
Sylar
Chronologue Amateur sur le MCU

Vegan, Geek, Whovian, Trekker, et Scaper.
Membre du Clan "DLT" sur Tom Clancy's The Division (Sur One).
Avatar de l’utilisateur
Sylar
Protecteur de la Terre
 
Messages: 1154
Inscription: 23 Mai 2014
Localisation: Lyon, France

Messagede EagleWolf » Mer 22 Mai 2019 09:24

Sony a lancé PlayStation Productions afin de développer de futurs films adaptant ses licences de jeux vidéos.
Avatar de l’utilisateur
EagleWolf
Zack Whedon
 
Messages: 21400
Inscription: 17 Nov 2012
Localisation: Far Beyond Here

Messagede Yehuda » Ven 24 Mai 2019 12:48

Sylar a écrit:Pour te répondre Yehuda, je pense que si Lionsgate n'arrive pas à relever la face, les licenses qu'ils possèdent pourraient tout de même interesser d'autres studios, pour lancer une vague de Remake / Reboot / Sequel / Prequel , (et adaptation en série tv pour une plateforme perso).

Ça fonctionnerait comment ? Ils vendraient le droit de ces licences aux autres studios ou bien ils leur proposeraient de la co-production ?
Sylar a écrit:Je pense à Sony, mais surtout à Paramount (Viacom) , cela leur permettrait de remonter un peu en part de marché pour talonner les grands. Et surtout Viacom en faites, qui souhaitent re-fusionner la Paramount et CBS, et faire profiter du contenu de Paramount sur la plateforme de Streaming CBS All Access, qu'il souhaite ouvrir à l'international.

Oui c'est vrai que comparé à Disney, Warner ou Universal les deux que tu cites pourraient réellement bénéficier d'un partenariat fructueux ! D'après certains, la re-fusion entre Viacom-Paramount et CBS pourrait être confirmée d'ici la fin de l'année ^^

Et, en effet, si/quand ce sera effectif ils pourront prétendre à la compétition avec les grands, d'autant plus que CBS est en discussion avec Lionsgate pour leur acheter Starz (ce qui veut dire étendre leur impact télévisuel ET augmenter leur quantité de contenus avant d'étendre leur plateforme à l'international oui).

Mais du coup il semble que ça impliquerait une fusion non pas entre Lionsgate et Sony ou Viacom, mais entre Lionsgate et MGM :perp: D'ailleurs le même article stipule que la re-fusion entre Viacom et CBS devrait faire parler d'elle dès Juin et que CBS n'est pas intéressé par un rachat total de Lionsgate (seulement de Starz).

Au passage, la Paramount est en train de vraiment prévoir un come-back sur le devant de la scène :sun: c'est beau de les voir tenter des trucs.
Sylar a écrit:Et continuer à faire de Star Trek, un fer de lance, comme c'est déjà le cas. Ce qui ferai d'ailleurs beaucoup de contenu en moins sur Netflix, que se soit aux US (pour les films), mais encore plus à l'international (films et séries, puisque les séries aux US, sont sur CBS All Access et pas sur Netflix).

Je pense que cette Fusion au sein de Viacom de CBS/Paramount et avec l'Etentard CBS All Access (le nom est vraiment pourri) pourrait en faire une des plus grosses plateformes avec Disney+, Netflix, celle de Warner et Hulu qui doit aussi se déployer à l'international.

+1

Sinon Lionsgate a dores et déjà commandé un John Wick 4 pour Mai 2021 (c'est un peu leur équivalent de Fast & Furious chez Universal :lol: ) On sent qu'ils se concentrent de plus en plus sur de l'argent plus facile à faire : les films d'action, le thriller, l'horreur et la comédie.

Je saute du coq à l'âne mais vous croyez que Sony ou Lionsgate pourrait être intéressé par la nouvelle chaîne FOX ?

***

Si je récapitule on devrait avoir :
- une re-fusion entre CBS et la Paramount (ce qui est pas mal car on aurait à nouveau ABC-Disney / CBS-Paramount / NBC-Universal) ;
- un rachat de Starz par CBS à Lionsgate ;
- une fusion entre Lionsgate et la MGM ;
- Hulu et CBS All Access qui s'étendraient à l'international.
EagleWolf a écrit:Sony a lancé PlayStation Productions afin de développer de futurs films adaptant ses licences de jeux vidéos.

Bonne nouvelle ça :bravo: J'espère que ça motivera Legendary et Universal à ne pas abandonner le projet de suite pour Warcraft au cinoche ^^
Avatar de l’utilisateur
Yehuda
Divinité supérieure
 
Messages: 4122
Inscription: 14 Juin 2013
Localisation: "dans le cruchemon de la caméra" dixit Kathya d'la place Clichy

Messagede LMO42 » Ven 24 Mai 2019 12:56

Yehuda a écrit:J'espère que ça motivera Legendary et Universal à ne pas abandonner le projet de suite pour Warcraft au cinoche ^^


Ah ils avaient quand même enclenchés un projet de suite ? Je ne me rappelle même plus si le film avait été un succès ou non pour eux.
Image
Avatar de l’utilisateur
LMO42
Stan Lee
 
Messages: 7681
Inscription: 17 Oct 2013

Messagede Yehuda » Ven 24 Mai 2019 13:18

LMO42 a écrit:
Yehuda a écrit:J'espère que ça motivera Legendary et Universal à ne pas abandonner le projet de suite pour Warcraft au cinoche ^^


Ah ils avaient quand même enclenchés un projet de suite ? Je ne me rappelle même plus si le film avait été un succès ou non pour eux.

C'était limite limite, un peu comme le cas du premier Pacific Rim :) Aux dernières nouvelles (été 2018) ça ne se présentait pas bien... A la base ils prévoyaient une trilogie avec le même réalisateur qui semblait y croire dans les deux ans qui ont suivi mais c'est lui-même qui a annoncé sur les réseaux sociaux l'été dernier que les chances que le 2 se fasse s'amenuisaient !
Avatar de l’utilisateur
Yehuda
Divinité supérieure
 
Messages: 4122
Inscription: 14 Juin 2013
Localisation: "dans le cruchemon de la caméra" dixit Kathya d'la place Clichy

PrécédenteSuivante

Retourner vers Cinoche mon amour...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités