[Topic unique] Le Topic du dernier film vu...

L'actualité du cinéma, vos critiques, vos coups de cœur, vos déceptions...

Messagede math7777 » Jeu 28 Oct 2021 21:41

Last night in Soho c'est clairement le film de l'année. Ca fait longtemps qu'un film ne m'avait pas autant transporté. :love:
Avatar de l’utilisateur
math7777
Beyonder
 
Messages: 5368
Inscription: 08 Aoû 2012

Messagede Johnny B. » Ven 29 Oct 2021 18:02

Last night in Soho:
Je suis allé le voir sans réfléchir car c’est Edgar Wright et du coup, je ne savais pas tout qui jouait dedans et de quoi ça causait.
Bonne surprise y’a Diana Rigg, moins bonne y’a Taylor-Joy.
Bon, niveau mise en scène c’est splendide, comme Ada l’a dit.
Par contre, autant le tout début est ok (sauf la toute première scène apparition de Ellie qui danse comme une idiote, on est loin de la classe décalée de Baby driver, là c’est un peu gênant comme ouverture) une fois qu’Ellie arrive dans sa piaule d’étudiante et que les clichés sur pattes que sont ses camarades de classe apparaissent, je me suis retrouvé malgré moi sur la défensive car l’ambiance proposée ne me plaisait pas et qu’on enchaînait les scènes d’expos déjà vues partout (la provinciale perdue dans la grande ville et gnagnagna).
Pire, arrivent les séquences sixties où l’actrice sympathique est remplacée par une actrice que je n’aime pas du tout et qu’on se tape une demi-heure de clichés (encore! ça fait beaucoup) vus et revus du genre je suis une artiste venue de sa province, on me fait croire que c’est un joli monde et que je vais y arriver par un mentor séduisant et en fait c‘est pas ça et il est méchant et c’est glauque... qui m’a ennuyé prodigieusement pour plusieurs raisons: parce que je l'ai déjà vu mille fois, parce que les deux mondes montrés (la mode et le music-hall) m’indiffèrent au plus haut moins et parce que, pour une fois, Wright malgré ses efforts n'arrive pas à sublimer son sujet en ne le rendant pas meilleur que ce qu’il n'est. En plus, il n’est pas au top dans ses musiques. Elles sont bonnes, ce n’est pas la question, mais il ne joue que les classiques (ni surprise, ni découverte) et la séquence downtown est pénible à voir (le texte peut se lire comme adapté à la situation mais bon sang que du déjà vu et dans ce cas-là, la mise en scène est planplan). A un moment, je me suis demandé s‘il n’allait pas partir en comédie musicale, ce qui m’a fait peur (je déteste ce genre).

Bref, y’a un premier tiers du film dans lequel je ne suis pas rentré et qui m‘a bien gonflé pas parce que c’était mal fait mais parce qu'il n’y avait pas de relief, pas de choses auxquelles me raccrocher; c’est lent et cette exposition n’en finit pas sans que l’on ne sache où il veut en venir, et voir une nana perdue dans le milieu du music-hall, merci j’ai vu Showgirls entre autres et j’ai ma dose. Quant à l’espèce d'idolâtrie de Ellie pour Sandie, je ne la comprends pas non plus.
Bref, arrive enfin quelque chose (parce que jusque là rien) dans le film avec un monde plus sombre et des fantômes. J’ouvre un œil à moitié endormi et là, le film commence enfin à m’attraper et à me donner des signes de vie. Enfin !
En termes de gore, pas d’inquiétude, c’est gentillet, en termes d'ambiance parfois malsaine, y’a deux scènes où on peut ressentir une oppression (deux tentatives de fuites, une dans le cabaret, une dans la rue) mais sinon ça ne va pas bien loin, ça reste du Wright c’est-à-dire du genre version grand public. Je remarque la très bonne idée de ses fantômes avec leur visage gomméqui a une raison, ça c’est bien trouvé plutôt qu’un truc banal. Wright est un réalisateur qui pense à tous ces détails et toutes ces scènes, je m’explique encore moins la banalité du début de son film, du coup...

Et Diana Rigg dans tout ça? Elle est toujours impressionnante même en restant assise quasiment tout le film. Et elle suscite un énorme problème de continuité parce que physiquement elle n’a rien à voir avec Taylor-Joy, ni dans le physique (les deux n'ont rien en commun), ni dans les expressions, ni dans la façon de bouger, ni dans le regard ni dans la façon de parler, bref je sais bien que c’est impossible de caster Rigg jeune (puisqu’on la connaît jeune) mais au moins qu’on ait quelqu’un qui aie le regard vif et pas aussi fixe, comme ce qu’on a là, elles ne se correspondent pas une seule seconde et ça bousille un peu le twist final puisqu’il devient difficile de croire que c’est la même personne.

Bref, le film de Wright que j’aime le moins. Bon sang que son début est ultra-laborieux, il ne m’avait pas habitué à faire des expositions aussi plates. Après, si son histoire et sa structure d’histoire sont aussi banales dans son lancement, sa mise en scène vaut souvent le coup avec comme ça a été dit d’excellents jeux de miroirs, et surtout plus on avance dans le film plus ça devient intéressant et inventif.
Y’a de quoi regarder et analyser, des plans vraiment très beaux, d’autres un peu cons (dans pas mal de situations comme à peu près tout ce qui arrive au dortoir y compris la rencontre avec John où on se dit que c’est pas possible, elle le fait exprès, c’est tellement téléphoné). La preuve que même le plus inventif des metteurs en scène ne peut pas sauver un matériau de base banal.



The French dispatch:
C’est un film à sketches, ce que j’ignorais.
L’exposition est sympa comme souvent chez Anderson, il adore ça.
Le souci dans celui-ci, c’est que ce n’est quasiment que ça. Du coup, sur les trois segments majeurs du film, l’un est vraiment chouette (le premier avec Benicio) mais les autres, ça regorge de listes ou digressions sur des détails, ses plans n’avancent plus et son film non plus.
Le second sketch avec Chalamet ne raconte pas grand-chose, une vague histoire d’amour mais ne sert qu’à affirmer et dépeindre son fétichisme pour la vieille France mélangeant le café de flore et mai 68.
Quant au dernier sketch, c’est du traditionnel Anderson là aussi avec une enlèvement et une poursuite alambiquée parsemée entièrement en plans fixes et animation avec maintes digressions.

J’avais déjà trouvé qu’il se perdait un peu dans L’île aux chiens, mais là je trouve qu’il en arrive parfois à se caricaturer lui-même et qu’il va vraiment trop loin dans ses tics de réalisation et de mise en scène au point que ça devient difficile de ne pas se demander pourquoi il ne va pas au but un peu plus directement, ce qui est un comble car c’est justement jusque là ce qui était tout le sel de son cinéma: un objectif mais qui déraille avec des relations intenses entre les personnages et des plans fixes qui parsemés dans une action-narration plus linéaire ressortent (quand il n’y a que des plans fixes, ça devient fatiguant et plus rien ne ressort même s’ils sont toujours aussi magnifiquement composés, chapeau aux décorateurs et aux scriptes qui doivent chronométrer, rythmer et suivre la continuité de tout cela).
J’espère qu’il est allé au bout de son délire et qu’il va tenter quelque chose de plus vivant et moins haché la prochaine fois.
The book was better.
Avatar de l’utilisateur
Johnny B.
Gardien Observateur
 
Messages: 2390
Inscription: 05 Mai 2012

Messagede NiradZedjati » Dim 31 Oct 2021 23:31

Octobre :

★★★★★★★★☆☆ A Quiet Place II
★★★★★★★☆☆☆ The Cured
★★★★★★★☆☆☆ Army of the Dead
★★★★★★★☆☆☆ Criminal Activities
★★★★★★★★★☆ The Father
★★★★★★★☆☆☆ The Way Back
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
NiradZedjati
Zack Whedon
 
Messages: 24760
Inscription: 07 Nov 2011

Messagede NiradZedjati » Mar 30 Nov 2021 23:37

Novembre:

★★★★★★★★★☆ Dune
★★★★★★★☆☆☆ The Good Liar
★★★★★★★☆☆☆ No Time to Die
★★★★★★★☆☆☆ Downsizing
★★★★★★★★☆☆ Tick, Tick...Boom !
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
NiradZedjati
Zack Whedon
 
Messages: 24760
Inscription: 07 Nov 2011

Messagede Adanedhel » Sam 11 Déc 2021 15:09

J'ai pu voir Don't Look Up au ciné hier soir, Adam McKay réussi une nouvelle fois un très bon film, une très bonne satire sociale, qui critique ouvertement la gestion du covid par Trump (en remplaçant le virus par un astéroïde), en tous cas le film a été écrit avant la pandémie mais tourné après le premier confinement donc ça me parait assez clair que ces évènements aient infusé directement dans le film, qui dans tous les cas traite du déni des preuves scientifiques dès qu'elles se font trop alarmistes (en ça le film est également une parabole des avertissements liés au réchauffements climatiques, aux substances toxiques utilisées dans l'agriculture et l'industrie, etc..., c'était à mon avis l'idée de base du film et la pandémie n'a fait que souligner l'incompétence politique dans ce genre de situation, et donc apporter une autre lecture au film).

Ca fait vraiment du bien de voir un film qui met la science au centre du débat et montre comment les intérêts politiques et économiques interfèrent avec l'intérêt du plus grand nombre.

Cependant je l'ai trouvé plus fouillis et brouillon, moins percutant que Vice dans son montage et son écriture. Une partie de cet aspect brouillon est volontaire, le montage va souvent couper en plein milieu d'une scène pour faire ressentir l'urgence de la situation, et à quel point les personnages sont déboussolés par tout ça, ça fait aussi ressentir la perception du temps décousue qu'on peut avoir dans des moments extrêmement stressants comme ceux là. Mais au global Vice m'avait plus fait un effet coup de poing, et m'avait semblé plus imaginatif.

Reste que le casting est particulièrement excellent et donne tout, Leonardo DiCaprio et Jennifer Lawrence en tête, Meryl Streep en caricature de présidente est incroyable, j'ai beaucoup aimé aussi le rôle de Rob Morgan, et même Timothée Chalamet, pour une fois (comme quoi tout arrive, mais il faut dire que ça aide qu'il soit dans un rôle très tertiaire et pas dans 90% des scènes :lol: )

Il sort le 24 décembre sur Netflix, franchement il vaut 100% le coup d'y jeter un oeil ! Par contre attention, il est pas trop ambiance de Noël, surtout dans le climat tendu actuel :paf:

ps: il y a deux scènes post générique, la première est un peu grotesque mais assez drôle, surtout que j'avais compris assez vite où elle voulait en venir, la seconde a un petit détail ironique (le badge ;)) assez sympa... mais pour parler de la fin du film en lui-même, je trouve que la coupure s'effectue soit un poil trop tard, soit aurait du faire un insert sur une tasse qui se brise (comme miroir du premier plan) plutôt que sur le perso de Jennifer Lewrence... c'est toujours difficile de bien choisir un dernier plan, là ça me parait un peu raté. C'est dommage d'autant plus que cette dernière scène est vraiment belle et poignante !
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 15279
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede ciceron92 » Lun 27 Déc 2021 18:18

J i vu DOnt look up aussi et pour moi, honnêtement, c'est un des films de l'année et il est sans doute oscarisable.

J ai juste été géné par des discussions en bruit de fond dans le film. J ignore si c'est un problème technique ou voulu dans le film.

Alors, bien sur, le film exagère énormément de choses, mais c'est un tableau de l'humanité, dépeignant en quoi les intérêts des uns et des autres et les éléments superficiels, viennent parasiter l'essentiel.
Enfin, comme il a été beaucoup dit, c'est un film métaphorique.

Franchement on rit, mais on rit jaune.

Comme il a été dit, ce n'est pas un film" Noël Friendly"...!!
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Galactus
 
Messages: 2818
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede NiradZedjati » Ven 31 Déc 2021 23:41

Decembre :

★★★★★★☆☆☆☆ Cold Pursuit
★★★★★★★★☆☆ The Last Duel
★★★★★★★☆☆☆ The Highwaymen
★★★★★★★★★☆ La Main de Dieu
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
NiradZedjati
Zack Whedon
 
Messages: 24760
Inscription: 07 Nov 2011

Messagede Adanedhel » Mer 5 Jan 2022 01:05

Premier ciné de l'année pour aller voir West Side Story... j'y allais surtout pour Spielberg, n'ayant pas vu l'original, mais c'est un manque que j'ai vais m'empresser de rattraper tant j'ai aimé cette version ! :love:
Un très beau film dans tous les sens du terme.

Beau déjà pour son histoire, le genre d'histoire d'amour et de cycles de violences intemporelle à la Roméo et Juliette, portée ici par de très bons acteurs.

Beau dans ses chorégraphies absolument impeccables et ses chansons dont plusieurs restent en tête (même si une ou deux sonnent un peu trop... un peu trop ^^)

Et enfin beau dans ses images, comme toujours Spielberg maîtrise le truc de bout en bout, et donne l'impression que c'est facile de réaliser un film ! La mise en scène est légère, aérienne, avec une caméra flottante et d'une précision remarquable, beaucoup de plans qui durent longtemps pour apprécier les chorégraphies (en plus de quelques chouettes plans séquences, comme souvent avec Spielberg), les reflets de lumière et les éléments venant surcadrer les personnages qui caractérisent souvent son image et apportent un vrai charme aux scènes, et enfin un chouette jeu sur les couleurs, avec les Jets identifiés par des couleurs froides, bleu noir et gris, et les Sharks plutôt dans des tons chauds, marron, rouge, orange... (je ne sais pas si les deux groupes étaient déjà caractérisés visuellement ainsi dans l'original).
Le nombre de plans marquants est tout de même considérable :love:

Le film me semble également porter un discours qui s'inscrit complètement dans des thématiques actuelles & très intéressant sur la manière dont l'immigration a construit les USA est perçue dans le pays, de même que les dangers d'un communautarisme trop fort et la nécessité de l'ouverture et du partage des cultures...

Ce n'est pas une surprise que Spielberg sache à la perfection mettre en scène une comédie musicale, quand on se rappelle l'ouverture du Temple Maudit par exemple, mais ça reste une belle surprise que ce West Side Story :love:


ps: heureusement que j'ai quelques restes de mes cours d'espagnol, parce que quand les Portoricains parlaient espagnol, ce n'était pas sous titré ^^'
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 15279
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede Adanedhel » Jeu 6 Jan 2022 11:12

J'ai été voir House of Gucci hier soir (et, joie, mon ciné le passait en VO :D ).
C'est un bon film, mais je l'ai trouvé très loin d'être aussi prenant et impactant que The Last Duel.
Il est porté par un casting absolument formidable qui fait toute la force du film (Lady Gaga est vraiment impressionnante, et Adam Driver dans un registre à l'opposé de The Last Duel est tout aussi excellent ! :o et Jared Leto absolument méconnaissable et complètement en roue libre :lol: ), mais il est surtout très, très long, il y a absolument aucun rythme, je me suis souvent demandé si cette histoire allait se finir un jour (là où The Last Duel, avec la même durée et une construction qui fait qu'on revoit 3x des évènements similaires, parvient à être bien plus intéressant et rythmé).
Après malgré cette mauvaise gestion du rythme, Ridley Scott maîtrise extrêmement bien sa mise en scène, ses marques caractéristiques sont là mais peut-être plus discrètes qu'à l'accoutumé, ou alors elles étaient plus du fait de ses anciens directeur photo ? (sauf les scènes éclairées à la bougie ou au feu de bois, ça il y en a pas mal :lol: ).
Bon, au niveau de l'histoire, même en ne connaissant absolument rien de ces évènements, j'avais deviné où ça allait mener (ça me semble plutôt évident d'entrée de jeu en tous cas), mais j'ai trouvé que le film (et surtout Adam Driver et Lady Gaga) parvenaient extrêmement bien à maintenir une certaine ambiguité dans les intentions des personnages, Patrizia est clairement ambitieuse et manipule son mari pour accéder à la fortune de la famille Gucci, mais il n'y a pas réellement de scène qui la montre purement manipulatrice, on a toujours l'impression qu'elle croit à 100% en ce qu'elle fait... pareil pour Maurizio qui est au début complètement paumé mais fini par se retourner contre Patrizia sans qu'on ait vraiment l'impression qu'il ait percé ses manipulations à jour (c'est possible, mais j'ai eu l'impression qu'il a pu aussi tout simplement se lasser de leur relation...).

Bref, pas mal, intéressant à voir pour son casting impeccable, mais je suis pas sûr que j'aurais le courage de le revoir un jour (il m'a fait l'effet d'une série Netflix, étirée sur trop d'épisodes alors que ça aurait pu tenir en un film de 2h30... sauf que c'est un film de 2h30 :paf: )
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 15279
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede EagleWolf » Jeu 6 Jan 2022 12:06

Adanedhel a écrit:ps: heureusement que j'ai quelques restes de mes cours d'espagnol, parce que quand les Portoricains parlaient espagnol, ce n'était pas sous titré ^^'

Ce point à fait polémique au US, et je suis franchement partagé sur le principe, car autant quand ce sont quelques tout petits dialogues ça peut passer surtout si ce sont des banalités, autant quand ils sont assez longs et participent à à la compréhension de l'histoire, je trouve que c'est dommage. Encore une fois, nous sommes face à une aberration de chercher à valoriser une communauté établie en faisant comme si nous étions sensés comprendre la langue, mais j'estime que c'est en traduisant que nous pouvons mieux la comprendre.
Avatar de l’utilisateur
EagleWolf
Zack Whedon
 
Messages: 32597
Inscription: 17 Nov 2012
Localisation: Far Beyond Here

Messagede ciceron92 » Jeu 6 Jan 2022 13:57

J ai "vu" The Green Knight sur Amazon Prime.

Le pitch est exaltant, il y a une évidente quête spirituel derrière, il est beau esthétiquement et bien écrit.

Pourtant, je me suis endormi au bout d'une heure...... J'ai réouvert les yeux au générique de fin.

Reste une heure à me refaire.

J ai terriblement honte! Plein de qualités cinématographiques évidentes, mais une lenteur, ainsi q'une lourdeur ont eu raison des quelques enuronnes que je pouvais lui consacrer.
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Galactus
 
Messages: 2818
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede Adanedhel » Jeu 6 Jan 2022 14:15

EagleWolf a écrit:Ce point à fait polémique au US, et je suis franchement partagé sur le principe, car autant quand ce sont quelques tout petits dialogues ça peut passer surtout si ce sont des banalités, autant quand ils sont assez longs et participent à à la compréhension de l'histoire, je trouve que c'est dommage. Encore une fois, nous sommes face à une aberration de chercher à valoriser une communauté établie en faisant comme si nous étions sensés comprendre la langue, mais j'estime que c'est en traduisant que nous pouvons mieux la comprendre.


Ouaip, tout à fait d'accord !


ciceron92 a écrit:J ai "vu" The Green Knight sur Amazon Prime.

Le pitch est exaltant, il y a une évidente quête spirituel derrière, il est beau esthétiquement et bien écrit.

Pourtant, je me suis endormi au bout d'une heure...... J'ai réouvert les yeux au générique de fin.

Reste une heure à me refaire.

J ai terriblement honte! Plein de qualités cinématographiques évidentes, mais une lenteur, ainsi q'une lourdeur ont eu raison des quelques enuronnes que je pouvais lui consacrer.


Il faut dire qu'entre la musique envoûtante et le trip visuel, l'ambiance y est réellement hypnotique... :D
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 15279
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede NiradZedjati » Jeu 6 Jan 2022 15:56

ciceron92 a écrit:J ai "vu" The Green Knight sur Amazon Prime.

Le pitch est exaltant, il y a une évidente quête spirituel derrière, il est beau esthétiquement et bien écrit.

Pourtant, je me suis endormi au bout d'une heure...... J'ai réouvert les yeux au générique de fin.

Reste une heure à me refaire.

J ai terriblement honte! Plein de qualités cinématographiques évidentes, mais une lenteur, ainsi q'une lourdeur ont eu raison des quelques enuronnes que je pouvais lui consacrer.


Tu n'as pas à avoir honte :lol: :jap: , perso' je l'ai trouvé passable/bon mais sans plus...et pourtant les films lents et contemplatifs sont plutot ma came en général, et j'aime bien le Ciné de David Lowery d'habitude (Les Amants du Texas et The Old man and the Gun que j'ai trouvé trés sympa) ! c'est juste que je l'ai trouvé pas si bien executé que ça...même si comme toi je lui reconnais des qualités cinématographiques...
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
NiradZedjati
Zack Whedon
 
Messages: 24760
Inscription: 07 Nov 2011

Messagede Adanedhel » Mer 19 Jan 2022 02:16

Vu The Tragedy of Macbeth (je ne sais pas si le film est censé être une exclu Apple TV ou quoi, en tous cas il passe au ciné à Bruxelles donc j'en ai profité). Et... ben c'était pas très réussi.

En fait le film va constamment alterner entre le très classe et le très plat. On voit ça au niveau mise en scène, on a des plans superbes, extrêmement bien composés, avec un jeu de symétrie, ou des vastes paysages magnifiques, mais la majeure partie des scènes est pas spécialement jolie, tournée devant des décors ultra lisses, d'une austérité affolante, qui sentent le carton et le polystyrène à des kilomètres. On a ça aussi dans les répliques, je ne sais pas si le texte de Shakespeare a été gardé tel quel tout du long, mais on alternait entre les passages ultra beaux et bien écrits, ou on sent vraiment la musicalité des vers, et d'autres où les dialogues avaient rien de spécial, et sonnaient pas spécialement bien, voire même étaient plus confus qu'autre chose. Mais ça vient peut être aussi du jeu des acteurs, c'est simple j'avais l'impression qu'ils changeaient complètement de registre à chaque nouvelle scène, parfois totalement habités par le rôle, parfois à deux doigts de s'endormir, mais niveau cohérence du truc c'est zéro. (Et bon sang j'ai toujours du mal avec Frances McDormand, je sais pas ce que tout le monde lui trouve mais à chaque fois que je la vois je trouve qu'elle joue mal...)

Autre point étrange dans le film, on ne ressent à aucun moment le passage du temps. Entre le moment où Macbeth se voit prédire futur roi et la fin, j'ai l'impression qu'il s'est écoulé deux jours et qu'il a régné en gros un jour et demi :paf:

Pour faire la comparaison entre celui-ci et le film de Justin Kurzel, avec Michael Fassbender et Marion Cotillard, qui était aussi dans cette optique de coller au texte de la pièce au plus proche si je me souviens bien, et bien il y a pas photo, je trouve le film de Kurzel supérieur en absolument tous points. Il est un peu plus classique certes, mais son ambiance très flottante marche beaucoup mieux sans pour autant que le rythme ne soit aussi bancal que dans celui-ci, il est visuellement sublime aussi et beaucoup plus consistant sur ce plan là (et moins cheap, beaucoup moins cheap), les vers y sonnent beaucoup mieux, la lente descente dans la folie de MacBeth y est beaucoup mieux rendu (ici c'est trop soudain, trop incohérent d'une scène à l'autre), et tout simplement la version Kurzel se tient beaucoup mieux d'un bout à l'autre que ce... truc. (je me rends compte à la relecture que ça fait beaucoup de "beaucoup", mais ça marque bien le gap qualitatif que j'ai trouvé entre les deux films)

Il tente des trucs ouais, ça je peux pas lui enlever. Et je suis le premier à aimer les expériences de ciné un peu trippantes dont A24 s'est fait la spécialité (j'ai adoré The Green Knight). Là, c'est peut-être un peu trop expérimental pour moi. Ou dans un style qui ne m'a pas du tout parlé. Ou pas très bien ficelé...

L'affiche est, par contre, très très jolie !

Image

Edit: ah si, il y a un acteur que j'ai trouvé très bon, avec une présence très magnétique, et j'ai été très surpris de reconnaître l'acteur qui jouait le Vicious de Cowboy Bebop, où il avait 0 charisme, comme quoi...
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 15279
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede ciceron92 » Dim 23 Jan 2022 18:50

J ai finalement vu "Tick Tick Boom". Le film est magnifique. Il met un peu de temps pour t'indiquer son chemin, mais par la suite, on en sort avec pas mal de magie dans les yeux (et le côté aigre sur sa part de drame et encreusant un peu l'histoire vraie qu'il y a derrière).

Certains se demandent qui est le meilleur acteur entre Hollan, Garfiels et mAc Guirre, ce film est un début de réponse...
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Galactus
 
Messages: 2818
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede NiradZedjati » Dim 23 Jan 2022 20:47

Garfield est formidable dans le rôle en effet, il devrait normalement étre un des gros favoris pour l'Oscar.

De tout façon il était deja excellent dans Hacksaw Ridge ou Boy A, ça serait merité pour sa carriére...
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
NiradZedjati
Zack Whedon
 
Messages: 24760
Inscription: 07 Nov 2011

Messagede ciceron92 » Lun 24 Jan 2022 10:40

J'ai lu les suites d e l'histoire vraie derrière Tick Tick Boom: Larson décède en effet à 36 ans d'une rupture d'anévrisme (les médecins avaient plutôt diagnostiqué une grippe quelques jours avant), la veille de la première duspectacle qui fera un tabac à Broadway. Par contre son ami , atteint du sida, n'a jamais développé son sida et demeure encore en vie aujourd'hui.
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Galactus
 
Messages: 2818
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede Batou » Lun 24 Jan 2022 14:55

J'ai continué de compléter mon retard sur 2021 côté film français après Bac Nord et Adieux les cons avec:

Tout d'abord Boite Noire: un thriller de qualité. De bonnes idées de mise en scène, un suspens bien maintenu grâce à un Pierre Niney hyper juste dans son rôle - ça m'a rappelé le Chant du Loup qui lui aussi mettait en scène une "oreille". Pas un choc mais une enquête noire maîtrisée qui se tient bien.

Edit Nirad : Critique du dernier OSS deplacée/postée sur le Topic de la Saga.
Avatar de l’utilisateur
Batou
Protecteur de la Terre
 
Messages: 1363
Inscription: 29 Juin 2013
Localisation: France

Messagede ciceron92 » Lun 24 Jan 2022 18:20

Batou a écrit:J'ai continué de compléter mon retard sur 2021 côté film français après Bac Nord et Adieux les cons avec:

Tout d'abord Boite Noire: un thriller de qualité. De bonnes idées de mise en scène, un suspens bien maintenu grâce à un Pierre Niney hyper juste dans son rôle - ça m'a rappelé le Chant du Loup qui lui aussi mettait en scène une "oreille". Pas un choc mais une enquête noire maîtrisée qui se tient bien.

Edit Nirad : Critique du dernier OSS deplacée/postée sur le Topic de la Saga.



J ai vu aussi Boite noire, un bon Thriller et je me suis dit au début qu'on était parti sur un délire façon Chants du Loup. Mais on abesoin clairement de plus de films français un peu ambitieux.
Après, je vais être honnête, au bout de 20 minutes, je savais exactement ou le film nous amenait. Mais même dans ces conditions, le voyage en vaut la peine.

Au total
Tick Tick Boom: 8/10
Boîte Noire: 7/10
Si je remonte un peu plus loin: Don t look Up: 8/10
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Galactus
 
Messages: 2818
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede Batou » Lun 24 Jan 2022 20:46

@Ciceron: on retrouve quelques similitudes mais c'est moins spectaculaire que le Chant du Loup
Ah oui? Perso, je trouve qu'on est bien mené en fausse piste et que le film installe le doute sur les compétences du protagoniste et son jugement.

J'ai aussi Don't Look Up et The Eternals dont je vais publier une critique prochaine sur les bon topics.

@Nirad: merci pour le déplacement sous le topic approprié.
Avatar de l’utilisateur
Batou
Protecteur de la Terre
 
Messages: 1363
Inscription: 29 Juin 2013
Localisation: France

Messagede Adanedhel » Jeu 27 Jan 2022 01:42

J'ai vu le dernier Guillermo del Toro, Nightmare Alley... j'avais lu que c'était un del Toro en petite forme, et bien je ne trouve pas du tout, bien au contraire même !
Le film est très calme et posé, peut-être même un poil trop lent dans sa première partie, mais je l'ai trouvé vraiment très bon sur quasi tous les tableaux, avec pas mal de symbolisme et d'interprétations à y trouver !

Premièrement, j'ai trouvé l'image absolument magnifique, il regorge de plans qui accrochent la rétine, les lumières sont juste splendides, et le travail sur les couleurs et les ambiances est d'une grande variété, ça donne un film qui se renouvèle à chaque scène !

Ensuite le casting !!! Tout le monde est phénoménal, mais alors Bradley Cooper et Cate Blanchett :o :o chaque scène qu'ils partagent est d'un magnétisme fou, avec en plus des dialogues au parfum de film noir tout à fait exquis, c'est un pur régal :crazy:

La musique peut-être, est un peu trop discrète, et participe trop peu à intaurer l'ambiance pesante et mystérieuse que les images veulent transmettre. Le film reste globalement assez sobre, donc ça n'est pas rédhibitoire, mais c'est un peu dommage...

J'ai beaucoup aimé la manière dont toute la première partie nous laisse incertain quand à la présence d'éléments surnaturels, notamment tout ce qui entoure le numéro de télépathie et la communication avec les esprits, pour au final se révéler être l'avertissement de la descente aux enfers qui attend le personnage s'il utilise ce don avec avidité...

En terme d'interprétations, j'ai vu cette foire comme un purgatoire pour le personnage... il y expie la mort de son père, y trouve l'amour et a droit à une seconde chance... pour finalement devoir y retourner à la fin, quand il a gaspillé celle-ci, et cette fois pas de retour possible. Le feu est très présent dans le film, ça symbolise assez clairement l'enfer, pareil pour la montre qui symbolise à la fois le poids du souvenir de son père et un compte à rebours avant la chute, un memento mori... Et, celle là n'est pas de moi mais de l'ami avec qui j'ai été le voir, Cate Blanchett pourrait bien représenter le Diable : la tentation, le pacte, la trahison...

La fin est particulièrement bien sentie et a réussi à me cueillir à deux reprises : quand il abandonne la montre de son père, je me suis dit qu'il arrivait enfin à se libérer de ce fardeau et qu'il y avait à nouveau de l'espoir pour lui... et puis la scène finale, qui boucle extrêmement bien, et où là tout est fini pour lui... j'aurais d'ailleurs coupé un poil plus tôt, soit sur la réplique qui fait qu'on comprend ce qu'il va lui arriver, soit sur le rire de Bradley Cooper mais sans sa réplique à lui, qui m'a paru en trop.

A part ces petits points de pinaillage à droite à gauche, c'était un très bon film à l'ambiance ultra prenante, j'en sors vraiment conquis ! :bravo: :bravo:
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 15279
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Précédente

Retourner vers Cinoche mon amour...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 3 invités