Joker - Les Critiques Forumeurs !

Tout sur Joker ! Les origines du plus grand super-vilain DC Comics sont enfin révélées (2019)...

Quelle note donnez-vous au film ?

★☆☆☆☆☆☆☆☆☆
2
7%
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★★☆☆☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★★★☆☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★★★★☆☆☆☆☆
2
7%
★★★★★★☆☆☆☆
3
11%
★★★★★★★☆☆☆
3
11%
★★★★★★★★☆☆
4
14%
★★★★★★★★★☆
9
32%
★★★★★★★★★★
5
18%
 
Nombre total de votes : 28

Messagede NiradZedjati » Lun 21 Oct 2019 21:37

Enfin vu, et...c'est...tout simplement exceptionnel, je n'ai pas de mots pour décrire à quel point j'ai adoré...Joaquin Phoenix est la haut, tout la haut avec cette presta' époustouflante...passer du gars timide et cabossé qu'est Arthur à ce monstre charismatique et envoûtant qu'est le Joker, faut le faire ! Todd Phillips a signé un très grand film, avec l'aide d'une partition sublime qui accompagne avec subtilité et puissance les actions du film...pas besoin pour moi de m'étaler dans les détails, car même si certains passages m'ont paru assez attendus, d'autres m'ont surpris et captivés, mais encore une fois je ne suis pas sûr que ça aurait été la même chose avec un autre acteur que Phoenix...bref déjà l'un de mes deux~trois CBM préférés, et l'un des meilleurs films que j'ai vu ces dernières années.

PS: La scène de danse dans les escaliers est parfaite ! :love:

9/10
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
NiradZedjati
Kevin Gunn
 
Messages: 29739
Inscription: 07 Nov 2011

Messagede NiradZedjati » Mar 22 Oct 2019 00:20

Instant plutot cocasse (qui s'est passé dans ma tête :crazy: ), lors de la scéne ou il va à la rencontre du p'tit Bruce au Manoir Wayne, à un moment y'a quelqu'un qui debarque pour dire à Arthur de ne pas toucher le gosse, et là Arthur lui raconte son délire sur son lien de paternité avec Thomas Wayne et le mec lui dit en gris que c'est faux et que sa mére a tout inventé, ce qui rend Arthur fou de colére et commence à etrangler le gars...

Donc là je me dis : "Oh il va encore tuer !..." avec une pointe de fascination...puis à ce moment je commence à percuter que c'est Alfred, et là je me dis :"On non mais ce con ne va pas tuer Alfred putain, mais lache le, lache le..." et finalement il le lache, un veritable ascenseur emotionnel vette scene pour moi :lol: :paf: :sif:
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
NiradZedjati
Kevin Gunn
 
Messages: 29739
Inscription: 07 Nov 2011

Messagede Cowl » Mar 22 Oct 2019 01:34

Vu aussi la semaine dernière.

Un très bon film. Beau à regarder avec un traitement psychiatrique intéressant et par conséquent une ambiance vraiment pesante, renforcée par une bande originale de qualité.
Bien entendu, la performance de Phenix est excellente.

Après, ben je pense que ça suffit. Je ne peux pas lui faire plus d'éloges.
Le traitement du contexte social est grossier et simpliste, la foule est anonyme et seulement violente, on entend ses revendications par ci par là, comme autant d'indices. Mais aucune question, aucun thème ne m'a prit aux tripes.

En gros, le propos est simple : traitons avec soin et attention les troubles psychiatriques et d'une manière plus générale, le système de santé (le comment n'est par contre pas abordé, et c'est sur le comment que les gens "dans la vraie vie" se déchirent).

Mais c'est pas nécessairement un problème si on prend ce film pour ce qu'il est : l'Histoire (avec un grand H) d'un homme avant d'être une critique sociale.
Cette histoire est claire, le fil se tient et aucune incohérence n'est à relever ; les hallucinations d'Arthur Fleck sont subtilement implémentées et permettent d'avoir une satisfaction quand on comprend ce qu'il se passe, en plus d'ajouter un niveau supplémentaire à la lecture psy du personnage.

Cependant, comme quelqu'un l'a dit ici, l'approche pleine d'empathie sur ce personnage est, selon moi à première vue, en contradiction avec ce qu'il est censé être en tant que Joker : un dangereux psychopathe, meurtier éprouvant du plaisir dans la souffrance des autres. Joker reste un vilain charismatique, ce que n'est pas ce Joker à la fin, une fois sa transformation achevée/assumée. Je ne suis pas convaincu par son changement, un peu trop brutal (tout se passe sur une poignée de jours)...

Ca me fait penser à la transformation d'Anakin en Vador. Je ne parle pas du déroulé du film ni des deux épisodes d'avant, tout se tient là aussi ; mais cette transformation, ce moment précis est trop brut.
A la fin de Joker, je trouve Fleck encore trop impulsif, c'est comme ça qu'il tue, tout le long du film... Alors, je ne suis même pas sûr qu'il était nécessaire qu'il finisse en Joker.

Ca sera intéressant de voir la suite du film. Enfin, il est sensé être un one-shot, hors continuité, mais les easter eggs tout du long et la fin notamment laissent un boulevard à la création d'une suite, ou l'apparition de ce Joker dans un univers partagé. Et à ce moment, il sera intéressant de voir ce Joker assumer pleinement son rôle.

En fait, et je rebondirai aussi sur le post de Supernad, je pense pas que ce film en tant que stand alone soit unique dans le paysage du blockbuster. Le genre comic-book a eu son lot "de stand alone", à intervalle plus ou moins réguliers (Scott Pilgrim, Kick Ass etc); mais là DC à la possibilité de vraiment développer quelque chose de différent dans ces univers partagés.
Pourquoi pas développer un thème sur une dizaine de films, où chaque film n'aurait qu'un rapport symbolique au suivant (donc en s'affranchissant des contraintes de supers pouvoirs etc). Car ce Joker n'est pas un film de Super Héros, mais il transparaît qu'il pourrait être la première pierre d'un autre type de narration :noir, sans pouvoirs, viscéral.
Cowl
Sidekick
 
Messages: 101
Inscription: 28 Déc 2017

Messagede Adanedhel » Lun 4 Nov 2019 21:13

Mon deuxième visionnage mercredi dernier m'a permis de mieux cerner ce qui me plaisait et ce que je trouvais raté ou maladroit dans l'écriture du film.

Je trouve le portrait psychologique du Joker très convaincant, bien construit, sa chute dans la folie à mesure que la société l'abandonne et qu'il fait la lumière sur son enfance apportent à la fois un bon développement de personnage et un message fort socialement sur l'importance de l'aide qu'il faut apporter aux personnes présentant des troubles mentaux.

Après je regrette que le Joker ne tue personne "gratuitement". Il y a toujours une justification, comme si le personnage était plus posé en victime qu'en psychopathe. Ce qu'il est en partie, mais c'est peut-être un peu trop appuyé. Les 3 employés le tabassaient, son collègue avait menti et fait renvoyer, même Murray qui pourrait être son meurtre le plus cruel et gratuit le film le justifie avec l'humiliation de la vidéo…
J'aurais aimé que la fin du film accentue le côté psychopathe et cruel du personnage (mais vu que certains parmi les critiques le trouvent déjà trop violent, qu'est-ce que ça aurait été :roll: ).

Mais bon ce côté peut se justifier si on se dit que c'est le Joker qui nous raconte le film depuis Arkham à la fin (d'ailleurs parlons-en d'Arkham, design dégueulasse, c'est pas parce que tu le marques dessus que ça devient Arkham :roll: mais bon passons), et donc qu'on a son point de vue biaisé sur les évènements.

Et également ce que je trouve vraiment grossier et mal écrit c'est le contexte social du film qui nous fait une lutte des classes version collégien émo qui pense avoir compris le monde… C'est pas subtil et apporter un peu de nuance des deux côtés n'aurait clairement pas été du luxe…

Là aussi on peut se dire qu'on a le point de vue du Joker qui a une vision très binaire de la société mais bon c'est une excuse un peu facile à la longue (en plus la thèse du film raconté a posteriori par le Joker n'est pas perçue de la même manière par tout le monde).
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest

Venez voter pour les Oscars Héroïques 2024 !
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 17114
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede ciceron92 » Mar 5 Nov 2019 14:16

Adanedhel: je suis d'accord pour considérer que le film laisse peut être planer une ambiguïté sur le statut de "victime" du Joker, moralement un peu gênante. La pluspart de ses actes sont "excusés soit par sa folie, soit par la violence commise à son égard, soit par des problèmes sociaux, soit par des problèmes familiaux, ce qui couvre, au passage, une grande part des plaidoires des avocats pénalistes.Il manque un chouia d'éléments montrant que le joker commet aussi ses fautes par mauvais choix, conscient et à peu près lucide. Juste parce qu'il ne porte pas seulement la folie, mais réellement le "mal" en lui.

En revanche, sir les questions sociales, j ai un angle d'attaque différent.

Il est vrai que la vision est assez simpliste, mais ça s'explique, très simplement, par le fait que le film nous fasse voir ces questions que sous l'angle du Joker ou des "petits". C'est un peu comme les gilets jaunes, leurs visions peut parfois dérouter, mais elles résultent de leur seul angle de vue. Et puis, parfois, il faut admettre que des évennements viennent accréditer cette conception du monde: délocalisation boursière, parachuttes dorés, augmentation de l'essence pour ceux qui n'auront plus les moyens d'aller bosser en campagne....

Ca n'empèche pas, pour une éventuel film à venir, de compléter cette vision. par exemple, on pourrait imaginer un film (un batman ou un joker n°2) montrant que Thomas Wayne a, en réalité, réalisé plein de bonnes choses pour Gotham (ce qui est normalement une idée canonique chez batman si je ne m'abuse). On pourraitaussi réhausser le comportement des forces de l'ordre avec le commissaire Gordon etc...
D'ailleurs, au passage, si j'ai bien compris, Thomas Wayne lui dit finalement la vérité concernant ses origines.

Pour le reste du film, je crois que le gros tournant entre réel et imaginaire, se situe au moment ou il arrête les médicaments. je pense que c'est le vrai tournant du film.
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Christopher Nolan
 
Messages: 3066
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede Cowl » Mar 5 Nov 2019 18:39

Adanedhel a écrit:Mon deuxième visionnage mercredi dernier m'a permis de mieux cerner ce qui me plaisait et ce que je trouvais raté ou maladroit dans l'écriture du film.

Je trouve le portrait psychologique du Joker très convaincant, bien construit, sa chute dans la folie à mesure que la société l'abandonne et qu'il fait la lumière sur son enfance apportent à la fois un bon développement de personnage et un message fort socialement sur l'importance de l'aide qu'il faut apporter aux personnes présentant des troubles mentaux.

Après je regrette que le Joker ne tue personne "gratuitement". Il y a toujours une justification, comme si le personnage était plus posé en victime qu'en psychopathe. Ce qu'il est en partie, mais c'est peut-être un peu trop appuyé. Les 3 employés le tabassaient, son collègue avait menti et fait renvoyer, même Murray qui pourrait être son meurtre le plus cruel et gratuit le film le justifie avec l'humiliation de la vidéo…
J'aurais aimé que la fin du film accentue le côté psychopathe et cruel du personnage (mais vu que certains parmi les critiques le trouvent déjà trop violent, qu'est-ce que ça aurait été :roll: ).

Mais bon ce côté peut se justifier si on se dit que c'est le Joker qui nous raconte le film depuis Arkham à la fin (d'ailleurs parlons-en d'Arkham, design dégueulasse, c'est pas parce que tu le marques dessus que ça devient Arkham :roll: mais bon passons), et donc qu'on a son point de vue biaisé sur les évènements.

Et également ce que je trouve vraiment grossier et mal écrit c'est le contexte social du film qui nous fait une lutte des classes version collégien émo qui pense avoir compris le monde… C'est pas subtil et apporter un peu de nuance des deux côtés n'aurait clairement pas été du luxe…

Là aussi on peut se dire qu'on a le point de vue du Joker qui a une vision très binaire de la société mais bon c'est une excuse un peu facile à la longue (en plus la thèse du film raconté a posteriori par le Joker n'est pas perçue de la même manière par tout le monde).



J'espère vraiment pas qu'on va nous dire que en fait, le film n'est que l'interprétation du Joker. Je trouve que ça serait une pirouette très opportuniste pour expliquer les contradictions et faiblesses du film...
De plus, je pense que le film donne assez peu d'éléments tangibles durant le film pouvant laisser à penser qu'on a le récit d'une réalité fantasmée du Joker...

ciceron : je suis pas vraiment d'accord sur le traitement social du film. Et je pense qu'il n'en avait pas la prétention. Il ne pouvait pas être à la fois une origin-story sur le Joker et un commentaire social pertinent et/ou radical.
Joker le dit bien d'ailleurs, il s'en tamponne du contexte de manifestations. C'est un habillage pour le film. Après, on peut chacun en tirer quelque chose de plus ou moins fort, mais de mon point de vue (évidemment), il n'apporte aucun élément de lecture complexe et pertinent sur les crises sociales.... Il leur fait même plus de tort, tant la foule est anonyme, ne parle pas, elle est immédiatement et seulement violente, avant de rejoindre un criminel à la toute fin. Ca n'a juste rien à voir avec les mouvements de contestation qui émergent actuellement un peu partout :o .

Par ailleurs, j'avais vu une critique dont je posterai le lien qui mettait en lumière le traitement très cliché et problématique des troubles psy. Assimilant ceux-ci seulement à des expressions violentes et dangereuses pour la société voir même les inidividus lambda.
Même dans le message le plus clair du film (aider les personnes en besoin d'aide et assistance médicale), le film propose une lecture qui n'a rien de très nouvelle.

La vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=5lBsMFRGSOU
Bon, il est long à démarrer, un peu lourd sur les bords, mais si vous arrivez à passer outre le style, le propos est franchement intéressant.

Après, je précise que ces critiques ne concernent que le traitement de questions sociales dans le film. Je ne remet pas en doute les qualités plus techniques et de performances du film. Pas plus que je ne remets en cause le scénario et l'histoire d'Arthur Fleck...
Cowl
Sidekick
 
Messages: 101
Inscription: 28 Déc 2017

Messagede Pulsion73 » Jeu 7 Nov 2019 16:01

Arthur Fleck nous a raconté une jolie histoire. :bravo: . Sombre, viscéral, quelques facilités avec la voisine vite devenue copine.
Interprétation de Joaquin bluffante, jamais hystérique ou insupportable .
Pulsion73
Sidekick
 
Messages: 116
Inscription: 15 Sep 2016

Messagede Winter Soldier » Jeu 26 Déc 2019 00:51

J’ai enfin vu ce film Joker et je l’ai trouvé sympathique mais sans véritable plus. On va dire que je me répète mais je ne comprends vraiment pas ceux qui voient un chef-d’œuvre là-dedans (si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi il pense ça, j’aimerais bien comprendre). Les seules choses que je sauverais réellement sont la prestation de Joaquin Phoenix et la bande-son (qui n’est pas forcément marquante mais qui était suffisamment audible pendant le film).

Premièrement, je regrette que le film ne prenne aucun risque, on suit simplement les péripéties du personnage tout au long du film sans aucune véritable mise en abime psychologique (il tue les trois employés de Thomas Wayne mais on ne s’attarde presque jamais sur son ressentiment, même chose après le meurtre de sa mère). Heureusement qu’il y a sa crise de nerfs chez Murray qui permet de mieux comprendre la psychologie du personnage.
De plus, on accentue beaucoup trop la victimisation autour du personnage, quelque chose de plus subtile ne m’aurait pas déplu ici. Ensuite, il y a cette fausse romance amoureuse avec sa voisine qui n’est pas vraiment développée et qui s’avère finalement être un fantasme de Arthur Fleck depuis le début, le véritable point négatif du film à mon sens....

Avec tout ça, on pourrait croire que j’ai détesté ce film, ce qui n’est pas le cas. Je trouve que c’est une origin-story sympathique mais ce film Joker a réellement été survendu par ces fans à mon sens. Par contre, contrairement à @Adanedhel, je n’ai vraiment pas trouvé que c’était un film pédant. Il aborde quelques thèmes sociaux mais ne se lance jamais dans une véritable tirade sur la société avec un véritable parti-pris pour les riches ou les pauvres (on s’attarde beaucoup plus sur le ressentiment de la population en fin de compte).

Je lui donne une note de 7/10 (j’ai mis la même note aux films Avengers, à Spider-Man ou encore Batman Begins).


EDIT : désolé pour les SPOILERS et merci à @Nirad d’avoir modifié ça :jap:
Avatar de l’utilisateur
Winter Soldier
Christopher Nolan
 
Messages: 3967
Inscription: 19 Juin 2016

Messagede ciceron92 » Sam 28 Déc 2019 22:43

Winter Soldier a écrit:J’ai enfin vu ce film Joker et je l’ai trouvé sympathique mais sans véritable plus. On va dire que je me répète mais je ne comprends vraiment pas ceux qui voient un chef-d’œuvre là-dedans (si quelqu’un peut m’expliquer pourquoi il pense ça, j’aimerais bien comprendre). Les seules choses que je sauverais réellement sont la prestation de Joaquin Phoenix et la bande-son (qui n’est pas forcément marquante mais qui était suffisamment audible pendant le film).

Premièrement, je regrette que le film ne prenne aucun risque, on suit simplement les péripéties du personnage tout au long du film sans aucune véritable mise en abime psychologique (il tue les trois employés de Thomas Wayne mais on ne s’attarde presque jamais sur son ressentiment, même chose après le meurtre de sa mère). Heureusement qu’il y a sa crise de nerfs chez Murray qui permet de mieux comprendre la psychologie du personnage.
De plus, on accentue beaucoup trop la victimisation autour du personnage, quelque chose de plus subtile ne m’aurait pas déplu ici. Ensuite, il y a cette fausse romance amoureuse avec sa voisine qui n’est pas vraiment développée et qui s’avère finalement être un fantasme de Arthur Fleck depuis le début, le véritable point négatif du film à mon sens....

Avec tout ça, on pourrait croire que j’ai détesté ce film, ce qui n’est pas le cas. Je trouve que c’est une origin-story sympathique mais ce film Joker a réellement été survendu par ces fans à mon sens. Par contre, contrairement à @Adanedhel, je n’ai vraiment pas trouvé que c’était un film pédant. Il aborde quelques thèmes sociaux mais ne se lance jamais dans une véritable tirade sur la société avec un véritable parti-pris pour les riches ou les pauvres (on s’attarde beaucoup plus sur le ressentiment de la population en fin de compte).

Je lui donne une note de 7/10 (j’ai mis la même note aux films Avengers, à Spider-Man ou encore Batman Begins).


EDIT : désolé pour les SPOILERS et merci à @Nirad d’avoir modifié ça :jap:



7/10 chezs Winter, le film est un vrai chef d'oeuvre. Habituellement on a droit à "c est cool, divertissant, donc 1/10" :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Christopher Nolan
 
Messages: 3066
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede Winter Soldier » Lun 14 Mar 2022 20:49

J’ai profité de la diffusion sur TF1 pour revoir le film (oui, en VF même si je n’aime pas du tout) et mon ressenti n’a absolument pas changé, je ne comprendrais jamais cet engouement autour du film Joker qui raconte uniquement les péripéties du personnage sans jamais véritablement s’intéresser à sa psychologie ou apporter de véritables thématiques (ce qui est juste primordial dans une histoire où le protagoniste bascule dans la folie).
Par exemple, je prends Taxi Driver qui est une inspiration évidente du film, je trouve que Martin Scorsese s’attarde nettement plus sur la psychologie et les thématiques autour de son personnage (la solitude après la guerre, son basculement vers la violence armée) alors que j’ai l’impression que Todd Phillips reste toujours en surface sur son sujet (je pense au premier meurtre de Arthur Fleck qui ne semble pas vraiment être un choc psychologique pour le personnage).

J’ai surtout l’impression que certaines personnes sur-vendent Joker parce qu’ils ont subitement vu la lumière avec un film qui est assez académique dans sa réalisation (ce qui peut donner une impression de réalisation léchée) et qui n’explose pas la rétine toutes les trente secondes comme les blockbusters qu’ils ont l’habitude de consommer….
Quand je lis sur Twitter que « ce film fait réfléchir » , je voudrais comprendre ce qui donne justement à réfléchir dans ce film, je trouve même que les débats socio-politiques après la sortie du film prêtaient nettement plus à la réflexion que son contenu intrinsèque….

Ceci dit, j’aime bien la réalisation académique de Todd Phillips dans ce film, c’est majoritairement propre sans être pédant ou indigeste. D’ailleurs, je trouve que les touches d’humour sont absolument parfaites, ce qui manque cruellement aux films de super-héros qui insèrent majoritairement des blagues parce que c’est dicté par le cahier des charges.

Pour résumer, je trouve que c’est un film correct qui a intelligemment surfé sur la mode des films de super-héros pour créer un événement à l’époque de sa sortie, je pense qu’il serait le parfait fer de lance pour une multitude de films intimistes et à faibles budgets sur des personnages de comics (par exemple, Lex Luthor) mais que ce n’est clairement pas le chef-d’œuvre survendu par beaucoup de monde.
Avatar de l’utilisateur
Winter Soldier
Christopher Nolan
 
Messages: 3967
Inscription: 19 Juin 2016

Messagede Dark Sirgon » Mar 15 Mar 2022 11:36

Pour l'avoir revu aussi sur Tf1 , moi j'ai trouvé le film plus sympa qu'a mon premier visionnage !
Je trouve que le personnage est bien amené .
Quand le film est sortie ça ne m'intéressais pas d'avoir une origin story sur un perso qui n'en a pas besoin , mais le film a l'intelligence de finalement rester dans le flou (la filiation avec Wayne , les événements qui ne sont pas forcément réel etc ...)

Ce qui me dérange ,c'est le grande différence d'âge entre bruce et le joker (certaines théorie disait qu'il ne s'agirait pas du vrai joker mais maintenant que le 2 est lancé...) car je n'aime pas l'idée que le joker est été créé avant batman ! Pour moi batman est plus intéressant lorsqu'il créé ses ennemis !
ImageImageImage

Instagram : sirgon_art
Avatar de l’utilisateur
Dark Sirgon
Galactus
 
Messages: 2890
Inscription: 01 Avr 2015
Localisation: dans le comicsverse

Messagede EagleWolf » Dim 20 Mar 2022 11:53

Winter Soldier a écrit:J’ai profité de la diffusion sur TF1 pour revoir le film (oui, en VF même si je n’aime pas du tout)...

Il est souvent possible de basculer en VO sous-titrée si ta télé le permet. ;)
ImageImageImage

Partagez et mettez à jour vos classements des Films Super-Héroïques et Star Wars !!
(inclus les calendriers des sorties)
Avatar de l’utilisateur
EagleWolf
Kevin Gunn
 
Messages: 44824
Inscription: 17 Nov 2012
Localisation: Far Beyond Here

Précédente

Retourner vers Joker

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités