[Saga] Hellboy

Hellboy, Kingsman, Spawn... L'antre de tous les héros comics au ciné, qui ne sont ni de l'écurie Marvel, ni de l'éditeur DC Comics !

Messagede Adanedhel » Jeu 9 Mai 2019 21:03

VinceFury a écrit:Ok, bon en même temps, ça sent un peu le roussi pour la suite lol...

C'est sûr ^^
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 11344
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: En Terre du Milieu, à l'ombre des Monts Brumeux

Messagede Kryptonian » Ven 17 Mai 2019 15:30

HELLBOY - La Critique

Une excellente surprise! Meilleur que Del Toro ?! Oo!



0:25 Film et Personnage Principal
4:25 Bons Personnages Secondaires
5:40 Réalisation et Violence
7:10 Humour et Ambiance
8:35 Les Nombreux Antagonistes
12:00 Le Rapport aux Comics
13:25 Bon Film Injustement Critiqué
15:40 Les Franchises LionsGate (Hunger Games, Twilight, Saw, John Wick, Power Rangers, Expendables, Kick-Ass, Punisher).
18:00 Marshall V Del Toro : Dawn of Hellboy
19:30 Conclusion
"Alright then. Let it be fear."

[+GoT SPOILERS]
Avatar de l’utilisateur
Kryptonian
Sidekick
 
Messages: 150
Inscription: 09 Jan 2019

Messagede Rogue One » Ven 17 Mai 2019 17:17

Vu..
3 metalleux + des bières ( pleins ) + Milla Jovovitch + 3 ou 4 comics Hellboy = bah le film :D

gore, nanardesque, too mutch.. du gros délire a la con mais tellement jouissif :crazy:
"certains hommes veulent juste voir le monde bruler" - Alfred Pennyworth

"celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme" - Las Vegas Parano
Avatar de l’utilisateur
Rogue One
Gardien Observateur
 
Messages: 2324
Inscription: 02 Nov 2017

Messagede Adanedhel » Ven 17 Mai 2019 20:57

Il manque quand même la poésie et la mélancolie qui baigne les comics de Mignola dans ce film. J'en ai lu très peu mais c'est avant tout cette ambiance qui m'avait marquée.

Les films de Dell Toro en étaient peut être très éloignés mais au moins ils étaient bien mis en scène et ils regorgeaient de ses inspirations (lovecraftiennes, par exemple), ce qui en faisait une réinterprétation personnelle.

Là on a un film qui continue de surfer sur cette vision propre à Dell Toro, tout en cherchant à se rapprocher des comics en reprenant telle quelle certaines scènes mais sans en comprendre le sens et le fond. Donc le film cherche à s'adresser aux fans de Dell Toro, qui sont quand même mécontents parce qu'ils voulaient un troisième avec Perlman, et aux fans de comics qui seront quand même mécontents parce que le réal est passé complètement à côté du ton si particulier de l'œuvre. Donc je me demande à qui s'adresse ce film ?
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 11344
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: En Terre du Milieu, à l'ombre des Monts Brumeux

Messagede Rogue One » Ven 17 Mai 2019 21:03

ah clairement le film rate pas mal de choses du comics x)
mais bon ça ne m'as pas derangé outre mesure, les films de Del Toro etaient + subtils, celui là a maximisé le côté action brute de Hellboy
"certains hommes veulent juste voir le monde bruler" - Alfred Pennyworth

"celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme" - Las Vegas Parano
Avatar de l’utilisateur
Rogue One
Gardien Observateur
 
Messages: 2324
Inscription: 02 Nov 2017

Messagede Kryptonian » Sam 18 Mai 2019 14:09

Adanedhel a écrit:Donc je me demande à qui s'adresse ce film ?

Étrange comme question... Je dirais qu'il s'adresse à tout ceux qui ont envie de le voir.
Avatar de l’utilisateur
Kryptonian
Sidekick
 
Messages: 150
Inscription: 09 Jan 2019

Messagede Adanedhel » Sam 18 Mai 2019 15:42

Je me demande juste quelle était la cible du studio quand ils ont commandé ce film. Visiblement pas les fans des comics puisqu'ils ne semblent pas avoir compris l'essence de ce qu'ils adaptent, ni les fans des films de Dell Toro puisqu'ils se les ont mis à dos dès le début…
Peut-être un nouveau public en surfant sur un ton très gore et rock un peu à la Suicide Squad. Ce que je trouve être une mauvaise idée. Il y a probablement plein d'autres licences auxquelles ce ton collerait bien mieux qu'à Hellboy.
Alors que de la Fantasy poétique c'est assez rare au ciné pour se démarquer et être intéressant.
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 11344
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: En Terre du Milieu, à l'ombre des Monts Brumeux

Messagede Kryptonian » Sam 18 Mai 2019 15:58

Clairement les fans de comics avant tout vu son adaptation évidente et fidèle d'un arc bien marqué. Ainsi que son essence même sur le retour dans le passé du personnage et son destin. Mais aussi, les non lecteurs et simples spectateurs comme toute adaptation ciné ou tout film de manière générale.
Et la mélancolie dont tu parles et qui est bien relative d'ailleurs dans les comics, est bien présente dès le début, c'est même à partir de ça que commence le chemin du personnage.
Le ton décalé aussi est fidèle, c'est pour ça qu'on le retrouve autant chez Del Toro que chez Marshall.

Adanedhel a écrit: ni les fans des films de Dell Toro puisqu'ils se les ont mis à dos dès le début…

Là il faut savoir de quoi on parle, on parle ici de fans de Hellboy ou lecteurs de comics Hellboy ou simples spectateurs. Pas de fans d'un réalisateur en particulier.
Autant sur le ton que sur l'ambiance, les deux films se ressemblent car ils adaptent un univers qui a ces traits là.
La différence c'est que Del Toro n'approfondi pas le personnage et passe très rapidement sur son essence.
Avatar de l’utilisateur
Kryptonian
Sidekick
 
Messages: 150
Inscription: 09 Jan 2019

Messagede Adanedhel » Sam 18 Mai 2019 16:37

Comme je l'ai dit je n'ai pas lu beaucoup de comics Hellboy, les trois ou quatre premiers tomes de mémoire, mais j'en avait vraiment retiré une ambiance particulière que le film est très très loin de retransmettre à mes yeux. Et il est loin d'avoir la finesse des films de Del Toro.
En sort un film assez moyen, qui garde un bon rythme et des idées visuelles excellentes, mais que j'ai trouvé vraiment plombé par son écriture au ras des pâquerettes et son ton qui ne m'a pas convaincu.

Et aussi le comics est loin d'être aussi gore et bourrin, je vais pas voir Hellboy pour voir se déverser des litres d'hémoglobine à la 300...
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 11344
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: En Terre du Milieu, à l'ombre des Monts Brumeux

Messagede Kryptonian » Sam 18 Mai 2019 17:02

Adanedhel a écrit:Et il est loin d'avoir la finesse des films de Del Toro.

Il a justement la finesse que Del Toro n'a pas en terme d'écriture et d'adaptation de ce personnage. Del Toro se concentre sur le rapport de Hellboy avec sa copine et rapidement le public.
Marshall en un film fait ce que Del Toro a dû faire en deux, présenter le personnage et son développement tout en présentant l'univers et l'importance de son monde sous-terrain. Marshall le fait dans l'histoire et le thème du film, là ou Del Toro en fait surtout de l'exposition et son kiff de faire des bestiaires sympas. Les deux fonctionnent mais le premier est clairement plus travaillé que l'autre et plus dans la narration.
Quant au gore et à l'hémoglobine, je pense que tu devrais peut-être revoir les films de Del Toro du coup, je crois qu'il y a deux ou trois scènes qui t'ont échappées. Cet aspect là est d'ailleurs moindre dans Hellboy 2019 par rapport à Del Toro, c'est juste que quand il y en a, c'est beaucoup plus graphique en effet. Et c'est d'ailleurs indispensable à l'adaptation des comics Hellboy, autant ça que les inspirations "lovecraftiennes" aussi présentent dans le film de Neil Marshall. Enfin, si il suffit de mettre des gros monstres moches pour faire du Lovecraft, c'est un peu réducteur mais je vois ce que tu veux dire.
Avatar de l’utilisateur
Kryptonian
Sidekick
 
Messages: 150
Inscription: 09 Jan 2019

Messagede Adanedhel » Sam 18 Mai 2019 17:27

Je trouve au contraire que l'écriture est de loin le pire point du film. Le casting est très bon, j'ai même une petite préférence pour l'interprétation de David Harbour par rapport à celle de Ron Perlman, l'univers présenté est vraiment bon et j'aimerais en voir plus (même si pour le coup j'ai une préférence pour les designs de Del Toro) et visuellement un certain nombre de plans déchire !
Mais au niveau du script il y a un gros problème. Les scènes d'exposition sont lourdes et assez encombrantes dans le récit, AUCUNE des blagues ou punchline ne m'a fait rire et elles semblaient souvent déplacées dans les scènes, en dehors d'Hellboy aucun personnage n'est caractérisé par plus d'un trait de personnalité. Et j'ai trouvé toute l'intrigue autour du père ratée, son apparition en "fantôme" à la fin n'a réussi qu'à me faire exploser de rire devant l'incrustation horrible de sa tête. Tout ça pour dire qu'il est fier de son fiston… bof.

Je pense aussi que le film aurait gagné à se différencier beaucoup plus de ce qu'avait fait Del Toro pour éviter la comparaison.

Mais effectivement ça fait un paquet d'années que je ne les ai pas vu et je n'ai pas le souvenir qu'ils étaient si gore, j'y rejetterai un oeil à l'occasion ;)
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 11344
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: En Terre du Milieu, à l'ombre des Monts Brumeux

Messagede VinceFury » Dim 19 Mai 2019 00:41

Adanedhel a écrit:Je trouve au contraire que l'écriture est de loin le pire point du film. Le casting est très bon, j'ai même une petite préférence pour l'interprétation de David Harbour par rapport à celle de Ron Perlman, l'univers présenté est vraiment bon et j'aimerais en voir plus (même si pour le coup j'ai une préférence pour les designs de Del Toro) et visuellement un certain nombre de plans déchire !
Mais au niveau du script il y a un gros problème. Les scènes d'exposition sont lourdes et assez encombrantes dans le récit, AUCUNE des blagues ou punchline ne m'a fait rire et elles semblaient souvent déplacées dans les scènes, en dehors d'Hellboy aucun personnage n'est caractérisé par plus d'un trait de personnalité. Et j'ai trouvé toute l'intrigue autour du père ratée, son apparition en "fantôme" à la fin n'a réussi qu'à me faire exploser de rire devant l'incrustation horrible de sa tête. Tout ça pour dire qu'il est fier de son fiston… bof.

Je pense aussi que le film aurait gagné à se différencier beaucoup plus de ce qu'avait fait Del Toro pour éviter la comparaison.

Mais effectivement ça fait un paquet d'années que je ne les ai pas vu et je n'ai pas le souvenir qu'ils étaient si gore, j'y rejetterai un oeil à l'occasion ;)



Les versions de Del Toro n'étaient pas aussi gores. Ils ont carrément laché les ballons (beaucoup trop) dans la version de Marshall.
VinceFury
Héros
 
Messages: 343
Inscription: 09 Mar 2019

Messagede Neimad » Dim 9 Juin 2019 14:02

VinceFury a écrit:
Adanedhel a écrit:Je trouve au contraire que l'écriture est de loin le pire point du film. Le casting est très bon, j'ai même une petite préférence pour l'interprétation de David Harbour par rapport à celle de Ron Perlman, l'univers présenté est vraiment bon et j'aimerais en voir plus (même si pour le coup j'ai une préférence pour les designs de Del Toro) et visuellement un certain nombre de plans déchire !
Mais au niveau du script il y a un gros problème. Les scènes d'exposition sont lourdes et assez encombrantes dans le récit, AUCUNE des blagues ou punchline ne m'a fait rire et elles semblaient souvent déplacées dans les scènes, en dehors d'Hellboy aucun personnage n'est caractérisé par plus d'un trait de personnalité. Et j'ai trouvé toute l'intrigue autour du père ratée, son apparition en "fantôme" à la fin n'a réussi qu'à me faire exploser de rire devant l'incrustation horrible de sa tête. Tout ça pour dire qu'il est fier de son fiston… bof.

Je pense aussi que le film aurait gagné à se différencier beaucoup plus de ce qu'avait fait Del Toro pour éviter la comparaison.

Mais effectivement ça fait un paquet d'années que je ne les ai pas vu et je n'ai pas le souvenir qu'ils étaient si gore, j'y rejetterai un oeil à l'occasion ;)



Les versions de Del Toro n'étaient pas aussi gores. Ils ont carrément laché les ballons (beaucoup trop) dans la version de Marshall.

J'ai revu les deux cette semaine et je confirme il n'y a vraiment rien de trop gore dans les Hellboy de Del Toro. En tout cas cette série de film est tellement excellente c'est fou :love:
Avatar de l’utilisateur
Neimad
Beyonder
 
Messages: 5917
Inscription: 31 Mar 2017
Localisation: Hill Valley

Précédente

Retourner vers Autres héros de comics

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité