Captain Britain - La fin du monde

Modérateur: Deyvrone

Captain Britain - La fin du monde

Messagede Stratus » Sam 4 Mai 2013 16:50

Image
L’Angleterre dans une réalité parallèle, sur la Terre 238: le monde est dominé par des hommes sans scrupules dirigés par James Jasper. Ce dernier a créé l’arme ultime : le Cybiote Fury dont la mission est d’éliminer tous les super-héros, sauf son créateur, lui aussi doué de pouvoirs et capable de modifier la réalité. Captain Britain tente de lutter contre cet implacable tueur mais il se rend compte qu’il est bien trop puissant. Arrivé dans un cimetière, Captain Britain réalise qu’il est le dernier survivant des super-héros ! Profondément abattu, il n’entend même pas Fury arriver derrière lui. L’exterminateur achève Captain Britain ! Quelques temps plus tard, Merlin, avec l’aide de sa fille, remodèle le corps et l’âme de Captain Britain. En redonnant vie au super-héros britannique, Merlin espère qu’il va empêcher la destruction de la Terre 616. Revenu sur Terre, Brian Braddock retrouve Betsy, sa sœur, qui a des dons puissants de voyance. Betsy est en danger car elle fait partie de l’organisation secrète S.T.R.I.K.E. (l’équivalent du S.H.I.E.L.D.) mais elle est menacée par l’influence grandissante de la Renarde qui tente d’éliminer tous les mentalistes. Dans le même temps, un homme politique connaît un succès grandissant avec des discours de haine envers les super-héros : James Jasper !

J'ai eu beaucoup de mal à lire cette parution. Je l'attendais pas mal vu le peu de ce que je connais de Captain Britain, qui est somme toutes très classe. Et bah je suis assez mitigé quand à ce que j'en pense. Le dessin est particulier, pas forcément "moche" mais vraiment particulier.. L'histoire est étrange et très compliqué, et 95% des personnages sont (pour moi) de grands inconnus, donc on se retoruve avec un héros pas très connu, des méchants pas connus, des alliés pas connus.. L'histoire après est bien, même si elle est super compliquée, car elle explique pas mal de choses sur le personnage, ses origines, ...


Bref, un ouvrage pas forcément impératif à posséder, mais intéressant à lire, faut juste être vraiment motivé pour le finir..
Avatar de l’utilisateur
Stratus
Stan Lee
 
Messages: 6443
Inscription: 04 Nov 2011

Captain Britain - La fin du monde

Messagede Johnny B. » Dim 5 Mai 2013 00:58

Intéressant ça, je viens de lire un peu d'Excalibur ces temps-ci, justement. Ca a été fait en quelle année cette histoire-là?
The book was better.
Avatar de l’utilisateur
Johnny B.
Gardien Observateur
 
Messages: 2328
Inscription: 05 Mai 2012

Messagede Stratus » Dim 5 Mai 2013 09:02

Johnny B. a écrit:Intéressant ça, je viens de lire un peu d'Excalibur ces temps-ci, justement. Ca a été fait en quelle année cette histoire-là?

1982 si je ne me trompe pas :)
Avatar de l’utilisateur
Stratus
Stan Lee
 
Messages: 6443
Inscription: 04 Nov 2011

Captain Britain - La fin du monde

Messagede Johnny B. » Ven 7 Fév 2014 18:39

J'ai finalement lu ce volume et j'ai adoré.
Il ne faut pas s'attendre à des personnages connus comme l'a dit Stratus, mais on s'en tape, l'histoire est béton: en gros Alan Moore détruit tout et reconstruit sur les cendres en jouant à mort avec les réalités alternatives allant même jusqu'à organiser une sorte d'onu de l'omnivers où dans une case très marrante Captain Britain rencontre Captain UK, Captain Albion, et toutes les autres formes de son personnage dans les terres parallèles. Les deux méchants sont énormes: une sorte de chapelier fou qui a le pouvoir d'altérer la réalité et une machine inexorable qui doit détruire les mutants, un mélange de Golem pour sa lenteur et son retour incessant et d'Ultron pour son adaptation et sa puissance de feu.
Ca prend du temps à lire car très verbal, comme toute histoire de Moore, les dessins sont superbes (les années 80 sont ma période préférée en dessins, inégalable pour moi ne serait-ce que parce que les adultes ont l'air d'adultes, et les vieux de vieux, et certains dessins ici sont capables d'exprimer le glauque d'une forme de fantastique très réel et son opposé, le lyrique totalement irréaliste quasi-magique) et si au début c'est difficile car il faut s'habituer à l'univers et que les premières pages sont une longue exposition après j'ai été pris par l'histoire et je ne pouvais plus décrocher.
The book was better.
Avatar de l’utilisateur
Johnny B.
Gardien Observateur
 
Messages: 2328
Inscription: 05 Mai 2012


Retourner vers VF : En direct de France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron