The Suicide Squad - Critiques Forumeurs (+Presse)

Tout sur The Suicide Squad ! En mission à Corto Maltese, la super-équipe remaniée affronte des dictateurs et des aliens (2021)...

Quelle note attribuez vous au Film ?

☆☆☆☆☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★★☆☆☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★★★☆☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★★★★☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★★★★★☆☆☆☆
1
8%
★★★★★★★☆☆☆
2
15%
★★★★★★★★☆☆
7
54%
★★★★★★★★★
3
23%
★★★★★★★★★★
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 13

The Suicide Squad - Critiques Forumeurs (+Presse)

Messagede ciceron92 » Mar 27 Juil 2021 10:39

A noter que Ecran Large a incroyablement aimé le film, qui de leur point de vue met à l'amende les films DC/Marvel de ces dernières années

https://www.ecranlarge.com/films/critiq ... issance-dc

Ca donne envie, même si bon écran Large;.. voilà quoi!

J espère que le film accrochera un box office convenable, malgré la situation actuelle.
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Galactus
 
Messages: 2964
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede Maglor Telrúnya » Mar 27 Juil 2021 19:15

Et toi boss tu la sors quand ta critique ?
(C'est un choix d'attendre le dernier moment ? alors que ça fait plusieurs jours que les autres sites/blog les ont sorti.)
"Qui que l'on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que par nos actes" Rachel Daws
Avatar de l’utilisateur
Maglor Telrúnya
Héraut cosmique
 
Messages: 1549
Inscription: 15 Mar 2012
Localisation: Tout près

Messagede Mr. Toiles Héroïques » Mar 27 Juil 2021 19:47

Pas encore vu (mais vous pourrez bien sûr poster vos avis dans un article dédié dès demain).
Les Toiles Héroïques
http://lestoilesheroiques.fr/
Messages: 4635
Inscription: 01 Nov 2011
Localisation: Paris City

Messagede Maglor Telrúnya » Mar 27 Juil 2021 20:07

Effectivement c'est une bonne raison.
Tu n'es plus invité ou rien à voir ??
"Qui que l'on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que par nos actes" Rachel Daws
Avatar de l’utilisateur
Maglor Telrúnya
Héraut cosmique
 
Messages: 1549
Inscription: 15 Mar 2012
Localisation: Tout près

Messagede Mr. Toiles Héroïques » Mar 27 Juil 2021 20:53

Nan, c'est juste que je fais rarement l'effort de demander une place si je ne reçois pas une invitation automatique par mail.
Les Toiles Héroïques
http://lestoilesheroiques.fr/
Messages: 4635
Inscription: 01 Nov 2011
Localisation: Paris City

Messagede EagleWolf » Mer 28 Juil 2021 14:27

Une partie des critiques françaises sont positives dans l'ensemble :


Image
Avatar de l’utilisateur
EagleWolf
Zack Whedon
 
Messages: 35197
Inscription: 17 Nov 2012
Localisation: Far Beyond Here

Messagede Ramlus29 » Mer 28 Juil 2021 16:15

Mr. Toiles Héroïques a écrit:Nan, c'est juste que je fais rarement l'effort de demander une place si je ne reçois pas une invitation automatique par mail.

Je trouve ça dingue que tu n'aies eu d'invitation alors que les critiques sur YouTube en on eu une...
Ramlus29
Kick-Ass
 
Messages: 71
Inscription: 14 Juin 2018

Messagede NiradZedjati » Mer 28 Juil 2021 20:16

Pour l'instant sur RT c'est un sans faute...
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
NiradZedjati
Zack Whedon
 
Messages: 25951
Inscription: 07 Nov 2011

Messagede Johnny B. » Mar 3 Aoû 2021 20:47

J’ai accueilli le film avec méfiance. Le 1er était nase. Gunn reste sur Gardiens 2 pas terrible (oscillant entre scènes pourries et scènes classes et ruinant le rythme de son film). Le résultat de ce film est donc une bonne surprise.

Et pourtant, c’est quand même un peu l’histoire de deux films en un.
D’un côté un film Suicide squad plutôt marrant et fun. Et de l’autre un film Harley Quinn sans intérêt.
J’ai eu l’impression que Gunn avait eu une note de studio réclamant la présence d’Harley, qu’elle ait un arc rien qu’à elle et que lui ne savait pas trop quoi ficher avec ça. D'ailleurs, elle donne toujours l'impression de ne pas faire partie du même film, d'être en trop. Sentiment renforcé par le fait vu qu'on se débarrasse assez vite de Captn Boomerang mais pas d'elle.
En tout cas, c’est une impression. En plus pour moi qui ne comprend pas pourquoi ce personnage doit absolument apparaître (elle se comporte comme une mer...et pourtant je suis censer la soutenir? elle n’est jamais drôle, est apparue dans deux films qui étaient deux bouses...pourquoi la ressortir encore?), ça a été pénible. Les seuls moments où elle est supportable, c’est dans les cinq dernières minutes quand elle est moins utilisée ou à petites doses (mais là encore à la fin faut lui filer une vanne nulle). Et ce n’est pas arrangé par Robbie qui la joue comme à la kermesse du quartier, ni par le fait que tout ce truc ne sert à rien du tout, ni pour la progression du film, ni pour le personnage, ni pour le Squad, une interlude bien longue et bien plombante qui pète le rythme du film parce qu’il fallait bien la caser. Désolant.

En dehors de cet énorme point noir, tout le reste du film est chouette. Rien de bien original dans l’histoire, hein, c’est toujours la même, mais il fait bien voire très bien ce qu’il est censé faire.
C’est évidemment bien barré, on le voit déjà au début très Deadpool 2 et au choix des membres du squad utilisés(l’homme détachable!!). C’est tout de même bien dommage d’éliminer Rooker aussi vite!
Puis, il y a une évidence: Bloodsport est Deadshot. Même pouvoirs, même lien avec sa fille, même style de rédemption, bref c’est exactement le même personnage.

Le choix des équipiers permet de les visiter tous avec parfois de très jolies idées de mise en scène (on est loin de la nullité clippée du premier à ce sujet) comme par exemple le semi-flashback de Ratcatcher 2 sur les vitres d’un bus où les titres de chapitrestoujours innovants. Comme quoi, il ne suffit pas d’images stylées et vides ne servant à rien dans le contexte du film alors que si l’image sert le propos, tout de suite, on ressent beaucoup plus de choses. Ca s’appelle réaliser.

Quant au vilain, ben on en a plusieurs selon les moments du film et c’est assez sympa. Une milice par-ci, un peu de Waller par-là, un peacemaker qui part en vrille et finalement, finalement, Patrick l’étoile de mer: oui, on a un bon sang de Starro géant qui est à la fois mignon et dégueu!! Franchement si on m’avait dit que j’aurais droit un jour à une version film avec King Shark doublé par Stallone et un Starro géant qui bousille une ville façon kaiju, j’aurais dit que je voulais le voir pour le croire. Bon, ben, ça c’est fait. Et c’est sacrément cool.

Les acteurs incarnent bien leurs rôles pour la plupart et sont bien castés (ce qui facilite les choses, on y croit immédiatement) avec un John Cena bien supérieur à ce qu'il fait dans Fast 9(comme quoi quand t'as pas un Diesel au-dessus de la tête pour t'empêcher d'être meilleur que lui, c'est possible de faire quelque chose). Elba fait ce qu'il sait faire, le bon point allant à la nana jouant Ratcatcher 2 plutôt chouette dans ce qu'elle fait. A part Robbie, ils sont donc plutôt tous dans le ton.

C’est donc très intéressant comme film puisqu'on peut voir comment un vrai réalisateur avec des idées peut faire passer le même concept de très passable (le premier film) à cool. C’est quand même pas compliqué le ciné, il suffit de confier les projets à des gens capables.

Ah oui, il y a bien une scène post-gen qui annonce la série.
The book was better.
Avatar de l’utilisateur
Johnny B.
Gardien Observateur
 
Messages: 2408
Inscription: 05 Mai 2012

Messagede Adanedhel » Ven 6 Aoû 2021 17:44

Je rejoins les avis enthousiastes que j'ai pu lire un peu partout, The Suicide Squad est vraiment une très belle réussite !
Il fonctionne sur tous les points qui faisaient défaut au premier (en premier lieu, l'action et l'attachement aux personnages) et, point qui pouvait faire peur à l'annonce du projet, ce n'est pas un copié collé de ses Gardiens de la Galaxie. Il y aurait des ponts à faire, c'est sûr, ses personnages fétiches restent des loosers et les thématiques du film tournent beaucoup autour des liens parentaux, mais au niveau du ton, et surtout du rythme et du style, j'ai trouvé ça très différent.

Le début m'a vraiment surpris, avec un cast aussi gros je m'attendais d'avantage à ce que l'équipe se réduise petit à petit, que les morts soient distillées tout au long du film, mais là on en zigouille la moitié dès le début :o :o dont certains comme Nathan Fillion, Michael Rooker ou Boomerang, que j'imaginais voir beaucoup plus longtemps, voire survivre ! On se retrouve avec une équipe beaucoup plus restreinte, et ça permet un plus gros focus et donc un bon développement pour chacun des personnages importants, et surtout un gros attachement envers eux (si on m'avait dit un jour que j'aurais autant d'empathie pour Ratcatcher :love: )

L'histoire se déroule de manière assez fluide, les différents objectifs et détours se rajoutent de manière logique, et l'enjeu de la mission fonctionne extrêmement bien étant donné qu'il y a au final plusieurs couches à toute cette affaire. Là où dans le premier c'était resté trop simple, on a un méchant à abattre, point, ici l'équipe a un objectif qui lui est donnée, qui cache les réelles intentions de Waller, et une menace plus grande se révèle, ça garde l'intrigue vivante. En rajoutant à cela la "trahison" de certains membres, on a un film qui reste sans cesse dynamique !
Au niveau du montage, j'ai bien aimé aussi le chapitrage, très inventif, et l'intégration de flash-back ou de retours en arrière se faisait avec un bon rythme, tout fonctionne bien de ce côté là !

Pour ce qui est de l'humour il fonctionne plutôt bien, surtout dans le comique de situation, je trouve. Disons que les pires blagues étaient dans les trailers, le reste est meilleur. Et surtout, il ne vient jamais désamorcer les moments touchants, c'était fort appréciable !

A noter aussi, alors que c'était un des rares points positifs de Birds of Prey, que Harley Quinn a ici sa meilleure scène d'action ! :crazy: j'ai beaucoup aimé la manière dont Gunn mettaient en scène sa folie, il la rend tangible pour le spectateur. J'aurais aimé plus de passage avec ce genre de folie visuelle, mais c'est bien d'en faire la spécificité unique d'Harley, au final.
Autre très chouette fulgurance de mise en scène, le combat filmé dans le reflet du casque de Peacemaker ! :o

Petit point négatif, et ça c'est assez décevant de la part de James Gunn, ce serait la BO... au moins ce n'est pas l'enchaînement sans fin de tubes ultra connus du premier Suicide Squad, mais je l'ai trouvé moins punchy et marquante que sa sélection des Gardiens (il y a quand même deux ou trois morceaux très bien placées qui fonctionnent à merveille mais au global elle est pas très mémorable :larme: )

Un petit mot sur la fin, Starro est vraiment parfait :respect: :respect: mignon et dégueu comme l'a écrit Johnny B., ça le décrit très très bien, le labo a une ambiance bien flippante, et les infectés font une bonne menace à échelle humaine pour le final.

Bref, vraiment un très bon film, qui a l'air d'avoir su capter l'essence de ce qu'il adapte (je ne suis pas assez familier avec la série d'origine de John Ostrander, qui fait un petit caméo d'ailleurs, et dont Gunn semble s'être principalement inspiré, mais les designs et le feeling global me paraissent coller :D ), j'aurai finalement bien du mal à trouver des choses à lui reprocher :jap:
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 15887
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede NiradZedjati » Sam 7 Aoû 2021 19:07



ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
NiradZedjati
Zack Whedon
 
Messages: 25951
Inscription: 07 Nov 2011

Messagede EagleWolf » Lun 9 Aoû 2021 17:40

Un peu partagé pour ma part. Certes ce film est réussi, je le trouve très cool et amusant, il se permet plein de choses que d'autres ne feraient jamais, les délires sont toujours grandement appréciables apportant leurs lots de fun, mais pour autant je reste un peu en-deçà de l'enthousiasme que je souhaiterais pourtant ressentir avec un tel opus. J'aime l'absurde et l'excès, mais les créations de Gunn ne me permettent jamais de totalement apprécier ces derniers.

Si ce n'est la reconnaissance de l'excellence du métrage, mon avis est vraiment très proche de celui de la critique du Boss. J'ai ressenti comme lui un soucis sur le rythme et la musique.
Pour le rythme, le film commence plus rapidement que je ne l'aurait cru, mais ensuite il y a ces pauses.. qui ne sont pas gênantes en soi.. mais qui créent plusieurs à-coups sous de forme de flashbacks alors que l'histoire ne demande qu'à dérouler.
Quant à la musique, elle est assez quelconque, mis à part à un ou deux moments, je ne l'ai pas trouvée réellement intéressante.

Côté humour, le plus important dans ce genre de postulat, là encore je n'ai pas kiffé autant que je l'aurais souhaité, même si j'ai ri plusieurs fois bien heureusement, mais pas forcément là où cela aurait pu paraître forcément le plus évident.

Reste comme toujours avec James Gunn une certaine maîtrise de la réalisation, du découpage, du montage, et du sens de la dérision. Il n'empêche que cela me confirme une fois de plus que je ne suis pas vraiment en phase avec son style.. que j'apprécie, mais sans le célébrer.



Le début en yoyo avec l'arrivée sur la plage est un peu surprenant, mais au lieu de vraiment réussir son effet, cela m'a donné une impression de contournement un peu manqué. Dommage car l'idée était très bonne.

J'ai apprécié tous les personnages dans l'ensemble.
RC2 est une bonne découverte :), mais dommage que ses flashbacks aient été aussi nombreux.. même si courts et offrant la présence de Waititi en caméo.
KS est très réussi, et plus d'une fois touchant. :)
J'ai bien apprécié la grande séquence de HQ qui, même si elle était prédictible par une immanquable présence, m'a mis le sourire par sa chorégraphie très bien orchestrée. :)
J'ai beaucoup apprécié tout du long la présence et le charisme tranquille de Idris Elba, que j'ai même préféré à Will Smith dans le rôle de BS, rien que le passage d'insultes avec sa fille est 'priceless'. :D
John Cena est finalement cool en Peacemaker. Alors forcément, il est bien davantage tête à claque à la fin qu'au début où il se montre seulement impertinent, mais il n'empêche qu'il assure dans ce rôle, et même si je ne suis pas dans une forte attente, je suis curieux de voir ce que sa série donnera.
Polka-Dot Man était marrant, dommage qu'il n'ait pas eu juste une ou deux petites scènes supplémentaires.

J'ai trouvé très intéressant l'utilisation de al tour à la fin, là où il aurait paru logique, comme c'est souvent le cas, que cela se termine par un gros boom et puis s'en va, ici sa structure a été utilisée pleinement en exploitant sa destruction progressive. Ça, c'est bien vu et parfaitement exécuté. :D C'est d'ailleurs là que j'ai vu l'un des rebondissements humoristiques qui m'a le plus amusé, lorsque BS réussit à retomber sur ses jambes.. pour ensuite descendre avec tous les étages s'entrainants au fur et à mesure, simple mais efficace. :lol:

Un Starro très réussi aussi, autant visuellement que scénaristiquement, et touchant avec sa dernière réplique qui révèle qu'il était juste triste d'avoir perdu ce qu'il avait et le rendait assez heureux en fin de compte, à savoir.. flotter et regarder les étoiles. :love:
Avatar de l’utilisateur
EagleWolf
Zack Whedon
 
Messages: 35197
Inscription: 17 Nov 2012
Localisation: Far Beyond Here

Messagede ciceron92 » Mer 11 Aoû 2021 11:22

On a coutume de dire que chacun a droit à l’erreur ou a droit à une seconde chance. L’expression s’accorde bien à la Warner, qui trouve des moyens de refaire certains films ratés, comme pour exorciser une période trouble pour son univers du DCEU. Après la snyder cut, on retombe sur cette hypothèse au travers de cette suite/semi reboot de Suicide Squad.

Est-ce pour autant un mal ? Pas forcément. Nul honte à reconnaître les erreurs et à tenter de faire amende honorable. Surtout si cela donne des métrage de la qualité de la Snyder Cut ou de cette Suicide Squad, qui outre le fait d’écraser les fichiers des versions précédentes, se distinguent aussi au regard des autres productions DC, telles que les très moyens Bird of Prey et Wonder Woman 1984.

A l’instar du Snyder Cut, la clé a été de donner les mains totalement libres à un réalisateur de talent dans son registre, souvent pour le meilleur et parfois pour le pire.

Il en résulte que cette suicide Squad se trouve dirigée par un James en mode « no limits », lui permettant de développer son sens de la caractérisation des personnages « bras cassés », dont le destin contre nature les amène à sauver le monde, mais aussi un sens de l’épique qu’il avait déjà prouvé chez Marvel. La petite touche supplémentaire porte évidemment sur la violence, les images barbares et les dialogues scabreux, qui ne rendent pas le film très fin, mais qui collent à des personnages, dont on pouvait s’attendre qu’ils s’expriment comme Bruce Wayne. Enfin, Gunn a réellement peu de concurrent, dans son sens et la gestion de son humour qui offrent des passages savoureux. Enfin, ce que je retiens, c’est que Gunn comprend les matériaux de base, aime sincèrement l’univers qu’il développe et n’est pas avare de générosité dans ce qu’il fait et dans l’aspect « film de sale de gosse » qu’il nous offre.

Ce film est donc fondamentalement une réussite et s’il connait un échec commercial, ce ne sera dans sa qualité qu’il faudra trouver les causes et il demeure possible que ce film reste dans la postérité au fur et à mesure du temps.

Très franchement, je crois que l’on a la meilleure production super héroïque depuis juillet 2019, avec le Snyder Cut, invincibles, The Boys saison 2 et Loki (ce qui ne signifie pas Wandavision ou Umbrella Academy n’aient aucune force).


Tout de même, cette belle critique doit quant même souffrir de quelques bémols qui font que je continuerais de préférer le premier Gardien de la Galaxie dans la liste des créations de James Gunn (mais avec The Suicide Squad juste derrière).
D’abord, Gunn réitulise des développements et des ficelles vues dans les gardiens de la Galaxie, assortis d’un « Deadpool vibe », qui cassent un peu l’effet de surprise et donnent des impressions de redites. .
Ensuite, en ce qui me concerne, les moments d’émotions n’ont absolument pas fonctionné sur moi et tombent comme des cheveux sur la soupe assez gênants finalement, voir un peu série B. Si Gunn avait sa créativité plus encadré chez Marvel, cette « sagesse » a permis de développer des moments profonds, tristes et puissants dans ces Gardiens de la Galaxie, sans que cela sonne comme un contraste mal inspiré.
Enfin, dernier petit bémol, mais qui n’est pas de la faute du film, c’est que celui-ci pose question en termes de développement d’univers. Je l’ai dit plus haut, ceci n’est pas si grave, dès lors que les films sont bons. Après tout, chaque réalisateur chez Marvel est contraint sur le fond et sur la forme, par les films précédents et les films qui suivront. Donc si DC veut se sortir de ces encadrements, quelque part tant mieux (merci Joker).
Néanmoins, on ne peut pas dire que ce suicide Squad soit « Snyder compatible », ni qu’il colle avec Wonder Woman par exemple. Le fait que le film ne puisse pas se placer entre suite et reboot est une preuve des difficultés de construction On peut supposer qu’il ne sera pas non plus decker avec le prochain flash ou la Batman de Patinson. A ce titre, Harley Quinn n’est pas le même personnage que dans Bird Of prey ou que dans le premier suicide Squad. Bref, ce n’est pas de la faute du film, mais plus que jamais, le DCEU semble piloté par un capitaine bourré.

Au final ce Suicide Squad a des airs de déjà vu, si on a bien suivi les créations de Gunn, sauf que plutôt que de modifier la nature de ce qu’il nous offre (et qu’il maitrise bien), le réalisateur a simplement monté les potards, pour en faire un film cartoonesque. Est-ce mieux ou moins bien ? Honnêtement je ne sais pas. Je suis sorti de la salle en ayant vraiment rigolé et avec la satisfaction d’avoir suivi cette histoire et le parcours de ces personnages pathétiques. Mais j’avoue qu’il a manqué cette petite plus-value dramatique ou humaine qui touche le cœur du public, comme pouvait l’être les relations entre starlord et ses parents.
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Galactus
 
Messages: 2964
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede LMO42 » Jeu 19 Aoû 2021 21:10

Quel pied ! Pas mon Gunn préféré (même si j'ai adoré)... Mais son plus abouti ? On sent que c'était son rêve depuis toujours, à savoir avoir carte blanche avec un budget démentiel (malgré que les GOTG était une surprise à leur époque, avec le recul d'aujourd'hui et surtout par comparaison avec ce film, on peut clairement confirmer définitivement quand même bien qu'il existe un cadre restrictif/une formule chez Marvel imposé). Et quoi de mieux pour lui, zinzin trash, qu'un matériel de base encore plus virulent que les GOTG ? Ce film ne pouvait qu'être réussi, l'alliance était trop bonne, c'était une évidence !

Je maintiens que la fin (malgré un Starro... Parfait) est un poil trop gentillette et convenu à mon goût (Si Waller avait zigouillé Bloodsport et aurait annoncé la fin du film en mode fin douce amer sans même de combat final j'aurais mis direct 10/10, ça ça aurait vraiment été brisé intelligemment les expectations hein D&D)... Mais les deux premiers tiers... Olala ! C'est telleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeement con... Que c'est bon ! (clairement mention spéciale à la scène d'invasion du camp !)

Au delà de la mise en scène façon film de guerre d'exploitation série B sauce 80's avec tout son style barré parodique, son talent pour le traitement des missfits et l'alliance équilibré entre émotions honnêtes et délire LOTesque complet rendent vraiment le film unique, et choquant (comment ce film a vu le jour après les dernières années à la Warner ? Avec un tel budget ? Car je sais pas qui a dis oui à ça mais fais le plus souvent stp).

J'avais déjà archi confiance et était archi chaud... Mais olala vivement Peacemaker, la meilleure révélation du film !
Image
Avatar de l’utilisateur
LMO42
Stan Lee
 
Messages: 9813
Inscription: 17 Oct 2013

Messagede Omen » Sam 21 Aoû 2021 14:15

Bon j'avoue j'y allais avec un à priori négatif. Et en plus le début (disons les 20 premiére minutes) m'ont confortés dans le fait que c'était juste une redite avec des morts absurdes à la chaine sans rien de plus. Et puis viens le reste du film et là peu à peu je suis rentré dedans et le derniers tiers ma complétement fait changer d'avis.
En fait rien que pour le coup de club de golf à la tête de Waller(chose que je révais de voir de puis longtemps :lol: ) ce film mérite d'être portée au nue :D .
Conclusion un très bon divertissement qui aurait pu être encore meilleur si le scénario avait été moins bateau sur sa premiére partie.
Avatar de l’utilisateur
Omen
Christopher Nolan
 
Messages: 3048
Inscription: 23 Mai 2015
Localisation: Paraguay

Messagede Karak » Mar 31 Aoû 2021 17:40

Eh bien j'ai franchement apprécié cette suite !
Rafraichissante après le 1er, fun, j'ai beaucoup apprécié les personnages et je suis d'ailleurs content pour la série Peacemaker.
J'ai bien aimé le début du film notamment.
King Shark et Weasel sortent du lot :D

Le film se prend moins au sérieux que le 1er et ça fonctionne bien mieux je trouve.

J'ai juste ressenti un mou dans le rythme, au moment de la séquence du bus/bar.

Bref, 8 étoiles !
Avatar de l’utilisateur
Karak
Beyonder
 
Messages: 5816
Inscription: 04 Nov 2011
Localisation: Proche d'un cinéma...

Messagede NiradZedjati » Dim 12 Sep 2021 23:16

Très bon moment passé devant le film pour ma part, ça sert d'avoir un Réal talentueux à qui on laisse les clés du camion pour concrétiser sa vision. On retrouve l'esprit de camaraderie et d'empathie qu'on peut avoir pour certains protagonistes (Bloodsport, Rick Flag, King Shark, Polka Dot Man, Ratcatcher II...) comme dans GoTG...le R Rated est utilisé avec assez de créativité de la part de Gunn, on dirait qu'il y'avait un concours de la plus belle Fatality parfois haha, le cast' est vraiment sympa, l'histoire tient la route et Starro qui aurait pu passer pour un méchant trop kitsch fait bien le taff ici...bref, une suite ou in dérivé avec Gunn (hors Peavemaker, qui ne m'attire pas du tout) ne me deplairait pas, mais bon vu les chiffres au B.O...wait and see donc...

8/10
ImageImageImage
Avatar de l’utilisateur
NiradZedjati
Zack Whedon
 
Messages: 25951
Inscription: 07 Nov 2011

Messagede ciceron92 » Mar 14 Déc 2021 10:45

FIlm revu hier sur petit écran, sans l'effet "Wahouu" du cinéma.

Je confirme que pour moi, il risque d'être réellement le film de superhéros le plus sous estimé.

C'est sincèrement un film intéressant et profondément agréable, par son côté "sale gosse" assumé, son humour décapant, des inspirations créatives et la qualité de certains visuels. le scénario reste basique, mais il est rendu plus intéressant par sa présentation un peu déconstruite.

Reste que je ne suis pas plus parvenu hier devant ma TV qu'au cinéma, à m'attacher émotionnellement aux personnages et à mordre sur les passages censés être plus touchants.
J ai été nettement plus touché sur les deux films des gardiens de la Galaxie, car les build up dramatique étaient plus travaillés et consistant (autours de la mère, puis le père...)

J'en viens à cette conclusions. Le film de super héro presque "idéal" chez James Gunn serait l'équation suivante:

Aspect sale gosse et osé de "The suicid Squad" + Côté attachant des gardiens de la Galaxie= top du film de super héro.
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Galactus
 
Messages: 2964
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre


Retourner vers The Suicide Squad

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité