Shazam - Les Critiques Presse & Forumeurs.

Tout sur Shazam ! Pour se transformer en super-héros, il suffit à Billy Batson de prononcer le mot Shazam (2019)...

Quelle note attribuez vous au film ?

★☆☆☆☆☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★☆☆☆☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★★☆☆☆☆☆☆☆
0
Aucun vote
★★★★☆☆☆☆☆☆
3
14%
★★★★★☆☆☆☆☆
2
10%
★★★★★★☆☆☆☆
3
14%
★★★★★★★☆☆☆
7
33%
★★★★★★★★☆☆
6
29%
★★★★★★★★★☆
0
Aucun vote
★★★★★★★★★★
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 21

Messagede ciceron92 » Jeu 4 Avr 2019 14:24

Winter Soldier a écrit:Concernant les scènes post-générique des films de super-héros, je trouve tout le temps des articles qui révèlent leurs contenus avant même de trouver le résumé des films sur Internet.

@ciceron92 : quoique, dans Spider-Man (2002), tu avais déjà la notion du héros qui essaye de gagner de l’argent avec ses super-pouvoirs (le combat de catch qui coûte la vie de l’Oncle Ben et son boulot au Daily Bugle où il est la seule personne de la ville à prendre Spidey en photo)


Sur le second point: très juste. j avais oublié
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Gardien Observateur
 
Messages: 2125
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede Adanedhel » Jeu 4 Avr 2019 16:28

Et n'oubliez pas que vous pouvez ajouter le film au grand classement des films DC Comics ! :D
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 13095
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede Kryptonian » Ven 5 Avr 2019 10:02

SHAZAM! Critique Sans Spoil :

Super moment devant Shazam!
Les personnages sont vraiment attachants et bien écrit tout comme l'histoire, modeste mais bien rythmée autour d'un twist sympa. Le méchant est crédible et concret dans son objectif et son écriture.
Ce n'est peut-être pas un élément de qualité en terme d'adaptation mais la fidélité à la source New 52 est indéniable, c'est presque du plan par plan avec des modifications scénaristiques bienvenues.
L'humour est très bon sans être forcé à mon goût et il correspond aux personnages. Il y a de l'enjeu et des thèmes pertinents et réalistes bien racontés. J'attendais un film comme ça depuis longtemps.
J'aime bien Deadpool mais il ne me fait pas rire et l'humour du MCU fonctionne 1 fois tout les 10 ans sur moi. Shazam m'a satisfait! Le petit Eugene et Freddy m'ont plié en deux, je n'arrivais plus à respirer.
Darla est adorable et Zachary Levi est convaincant.
Shazam maîtrise l'équilibre fun/serious et offre une bonne ambiance avec un tas de références à l'univers qui font toujours plaisir. Un sentiment d'héritage mémoriel dans la continuité. Un bel ajout dans l'histoire du DCEU.
La réalisation est fluide et efficace mais sans grande ambition avec quelques maladresses amatrices dans les effets visuels. La musique est oubliable mais correcte. L'action n'est pas extraordinaire mais elle est réussie. Shazam n'est pas impressionnant mais il est assurément satisfaisant! Un authentique bon film qui sera sans doute encore meilleur au revisionnage en VO. La VF est convaincante, chose assez difficile quand il s'agit de traduire l'humour (notamment les jeux de mots de la dernière post-générique).
Très bon film!^^

Pour ceux qui ont 20 minutes à tuer :
Détails et analyses FULL SPOILS dans la critique vidéo! ;)



0:10 Résumé en 1 Minute.
1:00 Le Film et l'Histoire.
3:35 Le Dynamisme des Personnages.
6:35 Shazam Family VS Justice League.
7:05 Dr.Sivana, Antagonisme et Réalisme.
10:05 Le Bon Humour et le Mauvais Chasseur.
12:50 Le Fou Rire de Master Eugene.
14:40 Le DCEU se "Marvelise" ?
15:10 Les Défauts de Shazam.
17:20 Les Rapports au DCEU.
18:45 La Mort du DCEU ?
19:50 Le Caméo Dégueux.
22:30 Martha et Drax.
24:05 Justice Legacy.
Le Présent est le Passé du Futur.
EL CAMINO - Breaking Bad / HELLBOY / JOKER / AVENGERS ENDGAME
Avatar de l’utilisateur
Kryptonian
Sidekick
 
Messages: 155
Inscription: 09 Jan 2019

Messagede ciceron92 » Ven 5 Avr 2019 11:07

Franchement, encore une fois, je suis en total désaccord avec la question de l'humour. Comme à chaque désaccord, j'essaye de prendre l'angle de vue de l'autre, pour mieux comprendre, mais pour le coup, je suis perplexe.

Le film est drôle, c'est vrai, mais je ne vois en quoi l'humour est fondamentalement mieux maitrisé qu'un Marvel.

J'ai autant de critique à l'égard d'une grande part des Marvel sur ce point que pour Shazam, donc ce n'est pas une question de "camp" entre DC et Marvel.

Dans SHazam, il suffit de prendre chaque scène de "tension" et de constater qu'objectivement, il y a des blagues à ce moment là. J'invente rien, le film ne prends pas soin de mettre des blagues seulement avant ou après les scènes fortes. Il en balance une tripotée pile en plein dedans. T as des blagues qui viennent non seulement de Shazam, mais également d'autres personnages .

Dans les Marvel, je tique en raison du désamorçage, mais dans Shazam c'est pire, puisque ces blagues m'ont carrément fait sortir du film. Cela en raison de leur placement, mais aussi parce qu'on retrouve preu ou prou la même blague, déclinée de façon différente.

A cela s'ajoute les expressions de Levi qui ne marquent pas vraiment un personnage réellement en danger. Par comparaison, au moins tu n as pas de blagues dans les affrontements avec Hella dans Thor Ragnarok et tu sens que Thor est totalement démuni face à elle.

Alors, on peut penser que l'humour s'explique par l'âge mental du super héros...Sauf que ce n'est pas totalement vrai, puisque le héro représente un môme de 14 ans particulière triste, renfermé et torturé. Il n y a pas de cohérence dans l'humour entre le jeune Batson et sa version Shazam. J'ajoute que par définition, une situation de réel danger mettant en place un sorcier et des démons, devrait d'autant plus effrayer un môme qu'un adulte.

Un enfant exposé à une telle situation, il n'est pas drôle, il est traumatisé!

ET puis inversement, est ce qu'on peut dire que des films comme Avengers I ou gardien de la Galaxie maitrisent moins bien leur humour? Je suis un peu perplexe quant même.

En fin de compte, je pense que Shazam n'est vraiment pas plus irréprochable que les blockbusters habituels sur ce plan là (et pas seulement Marvel).

Je fait un peu mon Winter, mais il ne faut pas travestir la réalité pour de mauvaises raisons et accepter que DC suive certains canons des films actuels. Rentrer dans le rang est tout simplement le choix du studio. Excepté peut être le joker, mais je pense qu'on se demandera si on est dans un réel film de super héro.
Mais, ça n'empêche pas de faire des films de qualité comme Wonder Woman ou Aquaman. On peut utiliser la recette de l'humour, sans faire de film aseptisé.
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Gardien Observateur
 
Messages: 2125
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede Lil_Suig » Ven 5 Avr 2019 12:23

Apparemment la VF est une catastrophe, c'est le cas ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Lil_Suig
Christopher Nolan
 
Messages: 3378
Inscription: 18 Jan 2014
Localisation: Pays de la pluie (Bretagne)

Messagede Thor2.0 » Sam 6 Avr 2019 03:05

Darla Dudley qui gère mieux la vitesse que Barry :D
Avatar de l’utilisateur
Thor2.0
Divinité supérieure
 
Messages: 4165
Inscription: 19 Avr 2015
Localisation: Queens

Messagede sparky4 » Sam 6 Avr 2019 14:36

Lil_Suig a écrit:Apparemment la VF est une catastrophe, c'est le cas ?


Je l'ai vu en VF et non je trouve que ça passe a part peut etre 2-3 trucs qui doivent pas etre comme ça en VO .

Sinon je vais donner mon avis rapide sur le film :

C'est pas mal sans être nul ni très bon .
Le film est drôle c'est une certitude , l'histoire est sympa et ce qui fait plaisir c'est que ça change des autres super héros . La famille est cool et drôle mais si certains sont un peu lésées et quand ya du developpement ça va jamais au bout ( celle qui doit aller à la fac , et donc quel est le fin mot de l'histoire )

Ce qui me fait aussi penser à l'intrigue de la mère . Et donc ? Quel est le fin mot de l'histoire ? On doit juste comprendre que c'est une mauvaise mère ? ça laisse un gout d'inachevé mais c'est quand meme cool d'avoir les couilles de batir une intrigue sur un resultat si immoral

Donc pour moi j'ai trouvé que la premiere partie était très bonne puis on a une seconde partie un peu moins interessante et surtout le dernier acte est trooop long , vraiment ça se fait trop ressentir .

Le design des créatures est assez moche bien que la scene avec son pere dans sa société soit assez sombre et reussi

Pour conclure rapidement , un bon petit film , drôle et plus original que d'autres films du genre . Mais très loin d’être parfait . Moyen + , 5,5/10 J'ai preferé Captain Marvel
Avatar de l’utilisateur
sparky4
Protecteur de la Terre
 
Messages: 1056
Inscription: 04 Mar 2015
Localisation: Laugh Tale

Messagede Adanedhel » Mar 9 Avr 2019 18:01

Enfin vu le film... Une chose est sûr, Shazam donne le sourire, et c'est plutôt un bon film de super-héros. Mais avec quand même pas mal de défauts...

Zachry Levy est parfait dans les moments de comédie mais j'ai du mal à le trouver crédible dans les moments plus sérieux, j'aurais aimé un Shazam un peu plus solennel surtout sur la fin quand il a compris les enjeux...
A part ça le reste du casting est vraiment top, toute la famille est ultra attachante et Mark Strong fait un très bon Sivana même si passé une bonne introduction du perso il a plus grand chose à manger... Dommage aussi pour Mary qui avait droit à une histoire intéressante qui n'est au final pas résolue (en plus elle est complètement oubliée de la bataille finale alors que son costume est trop cool ! :-( )

L'aspect de la famille est extrêmement bien traité dans le film, autant du point de vue de la famille d'accueil avec des scènes assez touchantes, que de celui de la mère de Billy, c'est vraiment osé de présenter ça comme un choix délibéré d'abandonner l'enfant :o mais c'est d'autant plus important pour faire évoluer le personnage.

Concernant l'humour, la plupart des blagues marchent bien, surtout au début lors de la découverte des pouvoirs, mais je l'ai trouvé trop présent dans les moments d'action où la tension aurait du primer (certaines blagues comme le "dites mon nom" "Billy" marchent très bien, mais tout le passage où Shazam n'entend pas Sivana est beaucoup trop forcé même si tourner ce cliché en dérision est bien vu...)

La musique est très bonne, un poil trop en retrait mais les mélodies sont top et j'apprécie énormément l'aspect très John Williams :jap:

Les scènes d'action par contre sont vraiment pas terribles, elles manquent de folie, de mise en scène, de coûts combinés entre les membres de la Shazam Family... même si c'était très cool de voir tout ces persos il en ressort pas grand chose de marquant...

Pour conclure Shazam reste un bon moment qui réussi parfaitement son aspect comédie et apporte des scènes assez touchantes mais manque grandement d'ambition dans ses scènes d'action (en même temps vu son budget pouvait-il faire mieux ?)


ROY a écrit:
Adanedhel a écrit:Pas avant lundi ou mardi pour moi je pense… Malheureusement j'ai peur de m'être déjà fait spoilé une post-gen :-( (bon je m'en doutais un peu mais c'est pas cool quand même ^^)

Je ne lis jamais les spoils sur les films mais des fois je lis les articles sur les post gen et si ça peut te rassurer je ne pense pas que tu te sois fait spoiler une post gen d'après ton message.

Je m'étais bien fait spoilé un truc mais c'était la présence de Superman, enfin de "Superman" :roll: à la fin. C'était marrant de pas voir sa tête mais ça m'a laissé un goût amer, comme si on n'allait jamais revoir Cavill... :-(
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 13095
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede ROY » Mar 9 Avr 2019 18:46

J'avais compris que c'était ça. ^^
"So I run. For Her. For everyone. 'Cause no matter what happened in the past... No matter how bad it gets, or how many hits I take... I will always keep trying."
Nouvelle carte des forumeurs ! -> Faites moi signe pour y apparaître.
Avatar de l’utilisateur
ROY
Zack Whedon
 
Messages: 17163
Inscription: 12 Fév 2015
Localisation: Centre, France

Messagede Adanedhel » Mar 9 Avr 2019 18:54

ROY a écrit:J'avais compris que c'était ça. ^^

Ouah mais jouer sur les mots pour tromper les gens comme ça, c'est pas permis ça ! :o :paf:
Bon du coup j'étais quand même mi surpris quand c'est arrivé donc… merci :lol:
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 13095
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede ROY » Mar 9 Avr 2019 18:57

Adanedhel a écrit:
ROY a écrit:J'avais compris que c'était ça. ^^

Ouah mais jouer sur les mots pour tromper les gens comme ça, c'est pas permis ça ! :o :paf:
Bon du coup j'étais quand même mi surpris quand c'est arrivé donc… merci :lol:

Non mais de toute façon les post credits c'est des trucs auxquels personne ne s'attendaient et t'avais dit un truc du genre "je m'en doutais mais bon" donc j'ai su tout de suite que tu parlais pas des post credits. Et comme le seul spoil du film que je connais c'est justement le torse sans tête je me suis douté que tu parlais de ça. ;)
"So I run. For Her. For everyone. 'Cause no matter what happened in the past... No matter how bad it gets, or how many hits I take... I will always keep trying."
Nouvelle carte des forumeurs ! -> Faites moi signe pour y apparaître.
Avatar de l’utilisateur
ROY
Zack Whedon
 
Messages: 17163
Inscription: 12 Fév 2015
Localisation: Centre, France

Messagede Adanedhel » Mar 9 Avr 2019 20:33

D'ailleurs sur le côté comédie super-héroïque, j'aimerais comparer avec Thor Ragnarök. Pour les deux films j'étais pas forcément chaud pour ce ton et cet aspect, mais j'ai de loin préféré la gestion de Ragnarök qui proposait autre chose derrière avec des scènes d'action ultra épiques et une production design de dingue, là où Shazam ne repose quasiment que sur l'humour et peine un peu dans ses autres aspects…
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 13095
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede Archer05 » Mer 10 Avr 2019 11:45

Hello à tous !

J'ai lu vos retours sur le film et j'aimerais apporter un point de vue un peu différent. Je viens de passer un peu plus de 6 mois à étudier l'Anatomie du Scénario de John Truby, dans lequel il passe en revue toute la palette d'outils scénaristiques utilisés par les auteurs dans l'écriture de scénario (une lecture que je recommande à tous au passage, tant elle a changé drastiquement le regard que je porte sur les histoires que je lis/vois/entends). Et via ce prisme je me suis rendu compte que Shazam! cache une structure scénaristique étonnamment élaborée que je vais partager avec vous ici. Je m'excuse d'avance pour la longueur de ce pavé. Mais il y a finalement pas mal de choses à dire sur le scénario de Shazam!

SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS


Thème principal : le rôle de la famille dans ce que deviendra un enfant une fois adulte.

Tous les éléments du film sont construits autour de ce thème. L’ensemble du réseau de personnages par exemple: Thaddeus a subi le mépris de son père qui lui a toujours préféré son frère; les parents d’accueil de Billy ont grandi en familles d’accueil et accueillent aujourd’hui des enfants pour leur offrir un foyer chaleureux et une chance d’avoir un futur radieux ; Les nouveaux frères et sœurs de Billy ont tous perdu leurs parents et sont accueillis dans cette maison; et le héros, Billy, a perdu sa mère et repousse toutes les familles qui tentent de l’intégrer. Un réseau de personnages construit autour d’un même thème donc, une bonne base pour raconter une histoire unie et organique.

En lien avec le thème principal, on retrouve un gros travail sur l’opposition entre l’innocence du monde des enfants et la dureté du monde des adultes. Les bouffonneries de Shazam avec ses pouvoirs contrastent méchamment avec les horreurs commises par Thaddeus avec les siens. L’humour “gamin” de Shazam avec le sérieux inflexible de Thaddeus. C’est intéressant d’un point de vue immersif, car en tant que spectateur passer de 30 minutes de gags enfantins où Shazam fait le con avec ses pouvoirs, à une scène horrible où des businessmen se font dévorer sauvagement par des monstres fait l’effet d’un électrochoc. On ne se contente donc pas de nous dire ce que Billy et sa fratrie ressentent lorsqu’ils sont confrontés à Thaddeus et à ses monstres : on nous le fait ressentir, ce qui élève la narration à un niveau supérieur. Et c’est aussi évidemment une métaphore de ce que peut ressentir un enfant quand il est confronté au monde des adultes.


Les 7 étapes clés de la structure narrative

Le scénario passe par ces 7 étapes, et on a donc un personnage qui évolue organiquement en rapport avec le thème principal de l’histoire.


Étape clé n°1 : faiblesse et besoin du héros.

Billy est doté de plusieurs faiblesses psychologiques, comme sa couardise et la peur de voir sa famille blessée (absente au début de l’histoire, mais développée par la suite à mesure qu’il noue des liens avec sa nouvelle fratrie). Mais surtout il dispose d’une faiblesse morale qui rejoint le cœur de l’histoire : il ne croit plus en la famille, et estime que tout individu doit se débrouiller par lui-même, et “sauver sa pomme”. Pour lui, la famille est un truc de faible, et cette mentalité va faire du mal à son nouveau frère, Freddy.


Étape clé n°2 : le désir du héros :

Le désir principal de Billy est de retrouver sa mère. Un désir en lien direct avec le thème principal, et qui va le guider tout au long de l’histoire.


Étape clé n°3 : l’adversaire

Thaddeus est l’un des antagonistes les plus pertinents que j’ai pu voir dans un film de SH ces dernières années, car il est un reflet du héros en rapport avec le thème principal : tous deux ont perdu foi en la famille, tous deux estiment que la force tient dans le fait de pouvoir se débrouiller tout seul, tous deux étaient de potentiels successeurs pour le sorcier Shazam. Ils se ressemblent donc, et Thaddeus offre en quelques sorte une idée de ce que pourrait devenir Billy s’il continue sur cette voie.
Le personnage est d’autant plus intéressant qu’il passe lui aussi par les 7 étapes clés de la structure narrative, ce qui fait de lui un antagoniste bien développé.


Étape clé n° 4 : le plan du héros.

C’est peut-être la seule étape survolée dans Shazam : Billy ne semble pas vraiment avoir de plan pour accomplir son désir. J’ai l’impression qu’il erre un peu au gré du vent, allant de famille d’accueil en famille d’accueil. D’un autre côté ça a du sens : c’est un gamin perdu, donc ça se tient.


Étape clé n°5 : La confrontation finale

Thaddeus utilise l’une des faiblesses de Billy – la peur de voir ses frères et sœurs blessés à cause de lui – pour l’appâter et le forcer à lui remettre ses pouvoirs. Cette confrontation est intéressante, car elle vient nourrir la faiblesse morale du héros : sa famille constitue un point faible ici, elle le rend vulnérable.

Étape clé n°6 : La prise de conscience

La prise de conscience de Billy se fait en deux temps :

1. Il retrouve sa mère et apprend qu’elle l’a abandonné, et non perdu. Cette découverte est intéressante parce qu’elle rapproche encore plus Billy de Thaddeus (tous deux ont été rejetés par leurs parents) mais là où Thaddeus n’avait rien à quoi se raccrocher à part ce pouvoir qui lui a été refusé, et finit par tuer sa famille par vengeance, Billy a une famille de substitution qui ferait des pieds et des mains pour lui. En lien direct avec le thème principal donc, ce qui permet à Billy de ne pas sombrer quand il est confronté à ce dur coup infligé par la vie, c’est la famille chaleureuse qui l’a accueilli. Et c’est ce qui lui permet de ne pas devenir comme Thaddeus.

2. Billy comprend que la famille peut devenir une force si les différents membres forment un tout et agissent ensemble, les uns pour les autres. Il partage son pouvoir avec ses frères et soeur et c’est ce qui leur permet de triompher. D’un autre côté, il est intéressant de noter que Thaddeus s’affaiblit lorsque les 7 péchés capitaux quittent son corps. La “famille” de substitution qu’il forme avec ces monstres est désunie puisqu’ils le manipulent pour servir leurs intérêts, et elle constitue donc la faiblesse principale de Thaddeus (lien direct avec le thème principal, encore une fois).


Étape clé n°7 : Nouvel équilibre

Billy a surmonté sa faiblesse morale, accepté sa nouvelle famille et fait maintenant partie intégrante de ce foyer chaleureux.


La symbolique

Le scénario de Shazam utilise également un certain nombre d’éléments symboliques pour renforcer sa narration.

Le héros conserve précieusement une boussole en forme de boule que lui a offerte sa mère avant qu’il ne se perde, boussole censée l’aider à trouver son chemin dans la vie, comme pour l’empêcher de se perdre dans les ténèbres du monde des adultes. Ce symbole rend la scène du face à face avec sa mère d’autant plus forte : lorsqu’il lui rend la boussole en lui disant “tu en as plus besoin que moi”, on comprend que sa mère est une adulte qui s’est perdue, là où lui n’a plus besoin de boussole, car il a trouvé sa nouvelle famille.

Thaddeus est lui aussi guidé par un objet de forme sphérique – la boule mystique – sauf que celle-ci est pervertie par les 7 péchés capitaux, et le mènera vers une destination sombre et obscure. Symbole intéressant puisque métaphore de la façon dont l’Humain peut facilement se laisser pervertir par les différentes tentations du monde des adultes.

Les 7 péchés capitaux sont donc en eux-mêmes un élément symbolique de l’histoire : ils représentent un mal caractéristique du monde des adultes en opposition avec l’innocence du monde des enfants (ce qui rejoint encore une fois le thème principal de l’histoire).

Le check familial est un autre symbole en lien avec le thème principal, car il permet de suivre l’évolution de Billy sur le débat moral de l’histoire : au début il valorise la solitude et repousse cette nouvelle famille, ce qui est représenté symboliquement par son refus de participer au check familial, puis demande lui-même ce check lorsqu’il unit sa fratrie autour du bâton de Shazam pour partager son pouvoir avec eux, et enfin participe avec plaisir au check familial une fois de retour à la maison, ce qui marque symboliquement sa prise de position vis-à-vis du débat moral de l’histoire : il a compris que la famille pouvait être une force si elle était soudée.


L’univers du récit

Les lieux clés du film sont également organisés autour du thème principal.

La Maison incarne ce que Billy fuit mais dont il a cruellement besoin : une famille chaleureuse et unie. C’est pour ça que le terme “home” revient souvent dans le film, dans des moments clés de l’histoire.

La caverne du sorcier Shazam est un lieu qui recèle une signification visuelle très forte : elle est majoritairement plongée dans l’ombre, et aboutit à l’emplacement où se trouvent les sièges des élus, qui sont baignés de lumière. Pour atteindre la lumière, l’enfant doit traverser les ténèbres et résister à la tentation des 7 péchés capitaux. Ce lieu est donc ce qu’on appelle en termes narratifs une miniature, qui représente à petite échelle le monde dans lequel évoluent les personnages de l’histoire.

Les lieux dans lesquels s’affrontent Shazam et Thaddeus lors de leurs différents affrontements sont également porteurs de sens et particulièrement bien choisis. Le magasin de jouets ou encore la fête foraine sont des lieux caractéristiques de l‘enfance. Et si vous êtes attentifs, vous avez du remarquer que la caméra met souvent l’accent sur les objets typiques de ces environnements que Thaddeus et ses créatures détruisent lors des combats. Les jouets du magasin, les attractions, les lettres “LOVE”… Grâce à ça ce ne sont pas juste deux sur-hommes qui se tapent dessus à coups de super-pouvoirs, mais un affrontement idéologique qui participe à la narration et au débat moral de l’histoire. L’idéologie de Thaddeus ne nous est pas simplement expliquée avec des mots. Elle nous est représentée symboliquement à travers l’image.

Dans la même idée, portez attention au déroulement du combat final : on commence avec Thaddeus et ses créatures qui menacent de détruire la fête foraine, puis Thaddeus attire Billy dans les airs, entre les buildings, dans un environnement particulièrement sombre où l’éclair lumineux du costume de Shazam est quasiment la seule source de lumière. Puis retour à la fête foraine où la Shazam family triomphe de Thaddeus et des 7 péchés capitaux. Vous voyez que le déroulement de l’affrontement en lui-même est le reflet de l’évolution du débat moral de l’histoire : l’union familiale procure à l’enfant la force de traverser les ténèbres du monde des adultes sans se laisser pervertir par la tentation incarnée par les 7 péchés capitaux (ce qui nous ramène à la symbolique visuelle de la caverne du sorcier Shazam!).


Le thème secondaire : les fondements de l’héroïsme

Ce choix de thème secondaire est particulièrement intéressant, puisque le super-héros est un concept caractéristique du monde de l’enfance qui peut être malmené lors du passage à l’âge adulte – “Les super-héros c’est pour les gamins” – et qui peut aussi faire office de guide, en offrant des valeurs fortes à l’enfant qui devra tenter de les conserver lors de son passage dans le monde des adultes, ce qui s’avérera souvent difficile, la vie pouvant parfois frapper très fort…

Ce thème secondaire est à l’origine des pouvoirs du super-héros Shazam!, puisque l’élu qui recevra ses pouvoirs est supposé être capable de traverser les ténèbres de la caverne sans céder à la tentation des 7 péchés. Ce qui est intéressant avec le personnage de Billy, c’est qu’il a été choisi “faute de mieux”. Les 7 péchés ne sont plus dans la caverne, il n’est donc pas exposé à leur tentation et reçoit les pouvoirs de Shazam sans avoir prouvé sa valeur. Un choix intéressant, puisque s’il avait été choisi selon le processus traditionnel il aurait été validé dès le départ, et le suspense vis-à-vis de sa légitimité aurait été inexistant. Ici, il ne mérite pas ses pouvoirs au début de l’histoire, et les utilise n’importe comment. Il doit donc apprendre à en devenir digne dans la suite de l’histoire.

Ce thème secondaire est également le vecteur principal de l’humour du film. Ce qui est intéressant dans Shazam!, c’est qu’au delà du côté “gamin” de ses blagues, on a surtout affaire à un humour thématique. Et en le rattachant au thème secondaire, qui est lui-même connecté au thème principal, on obtient des séquences de gags qui racontent quelque chose. En l’occurrence, il ressort un véritable côté méta, puisque les deux ados, à travers leurs bouffonneries, explorent le thème du super-héros de comics, tournant en dérision certains de ses éléments phares, comme le choix du nom de SH, ou encore la découverte et la maîtrise des super-pouvoirs. L’humour plaira ou pas, ça dépend des sensibilités de chacun. Mais il est travaillé autour d’un thème, et le fait que les héros soient des gamins rend l’absurdité de ces gags légitime… contrairement à certains SH adultes qui se plaisent à faire des pauses déconnade au beau milieu d’un champ de bataille, alors que des innocents meurent autour d’eux et que le sort du monde est en jeu…

Enfin le thème secondaire vient renforcer les liens thématiques entre les différents personnages de l’histoire et son héros principal: Thaddeus a été jugé indigne des pouvoirs que Billy a reçus, ce qui nourrit sa jalousie envers lui (“envy”, LE péché capital auquel a cédé Thaddeus) ; Freddy est handicapé physique et donnerait tout pour obtenir de tels pouvoirs ; et c’est via le partage de ses super-pouvoirs que Billy unit sa fratrie lors de l’affrontement final.


En conclusion :

C’est pas parfait (les relations de Thad avec son père et son frère auraient pu être développées; On aurait pu parler aussi des conséquences sur Billy de l’abandon de sa mère; Ou détailler un peu plus l’influence de chaque péché capital, en leur donnant une apparence et des pouvoirs en lien avec le péché qu'ils incarnent), mais la structure du scénario est bien plus travaillée et porteuse de sens que la plupart des blockbusters que j’ai vus ces dernières années. En comparaison, j’ai vu Captain Marvel juste avant Shazam, et j’avoue être sidéré de voir un film aussi pauvre passer le milliard alors que Shazam semble être mal parti pour faire un résultat honorable. Je constate toujours aussi tristement que le marketing a pris le pas sur la qualité de storytelling… Bref, aux courageux qui auront lu ce pavé jusqu’au bout, votre avis m’intéresse. J’ai fait cette analyse à chaud en ayant vu le film qu’une fois. J’ai donc forcément raté plein de choses intéressantes. N’hésitez pas à partager si vous voyez des trucs que j’aurais oublié. Et si certains parmi vous ont lu l'Anatomie du scénario ou tout autre ouvrage de ce type, n'hésitez pas à apporter votre point de vue : ce serait intéressant d'analyser le scénario de Shazam! à travers différentes "méthodes" d'écriture.
Avatar de l’utilisateur
Archer05
Sidekick
 
Messages: 130
Inscription: 05 Déc 2013

Messagede Johnny B. » Mer 10 Avr 2019 15:36

Chouette film!

Vu en 2d vo (et la vo est cool).
Vous avez déjà tout dit, je livre juste quelques impressions:

J'ai bien accroché au concept malgré les défauts du film et particulièrement à
l'esprit bd qui y règne. On est dans un film où on assume le côté comics à fond en jouant même sur ses codes (le costume dans le métro, notamment).
On est complètement dans la comédie attendue. L'hommage discret à Big salue d'ailleurs cet esprit là. Et j'ai pris beaucoup de plaisir devant le film. Le gros bon point pour moi étant que les vannes ne tuent pas l'enjeu dramatique du film, on n'est pas dans ragnarok ou aquaman et c'est tant mieux.
On y sent une vraie envie d'aller vers le cartoon mais sans me prendre pour un débile, donc c'est cool. J'ai surtout apprécié le foyer d'accueil et la chaleur dégagée par cette famille qui est le coeur du film et sa meilleure partie. On aurait presqu'envie d'y habiter.
Les gamins jouent bien, ce qui est rare et sont parfois drôles (encore plus rare).

La structure du film est très différente d'à l'habitude, on démarre par créer le vilain, ce qui est bien (dommage qu'on le perde un peu en route), mais faut avouer qu'à sa place, on aurait le droit d'être traumatisé (le magicien ne pourrait-il pas au moins leur effacer la mémoire?), parce que là on touche du doigt de grands pouvoirs, un autre monde, des possibilités de fou et hop, non, c'est pas pour toi, retourne à ta vie banale.

J'ai également apprécié la résolution de l'histoire de la mère, ce n'est pas simple, joyeux et traité par-dessus la jambe.

Il est tout de même un peu étrange de constater que Billy jeune est plus intense et sérieux que Billy-Shazam. C'est un défaut à corriger pour le futur, que les deux acteurs se mettent sur la même longueur d'onde (j'imagine mal le Billy gamin se comporter comme Shazam le fait).



La scène post-générique m'a fait délirer complètement! Ils ont osé mettremister mind !! A priori ça collerait avec les pouvoirs dans la famille, puisque la chenille de l'espace s'organiserait normalement avec son équipe de super monstres du mal qui donnerait plusieurs adversaires.
D'ailleurs, j'imagine bien un premier combat contre la famille puis un retour des pouvoirs sur un shazam unique à la fin pour éviter de se trimballer la famille tout le temps.



Défauts:
Les pêchés capitaux qui se changent en fumée au 1er combat puis plus après...alors que c'était ça qui les rendait intouchables et imbattables!

On passe un long moment avec Billy tentant de maîtriser et découvrir ses pouvoirsmais pour la famille ça vient tout seul et trop vite. Alors, oui, c'est sympa de voir la famille marvel mais bon...
Est-ce que quand l'un dit shazam ça transforme tout le monde?

Le cliché nase de l'accident de voiture au début: y'en a marre on est passé de l'accident à la feinte d'accident, évité pour s'en prendre un deuxième, vu 1000 fois, c'est le pire cliché actuel.

L'utilisation de "don't stop me now" de queen, choix facile et tellement lié à shaun of the dead qu'ils auraient pu trouver autre chose en cherchant un peu.



A part cela, un bon moment passé devant un film de super-héros différent des autres et dans le bon sens. Je m'imagine gamin devant celui-ci et ça m'aurait beaucoup plus intéressé qu'un aquaman bas de plafond même s'il y a plus d'action.

DC a, pour le moment, trouvé quelques filons:
Aquaman pour sa franchise action décérébrée façon fast and furious, Shazam pour ses comédies familiales, et Wonder woman dans un format un peu plus sérieux. Reste le vrai grand format de film sérieux et important à grands enjeux que la Ligue n'a pas su apporter et que le prochain Batman pourrait fournir. Je n'aimerais pas être condamné aux comédies. Heureusement que la b-a du Joker m'a emballé et va à contre-courant parce que les futurs projets ne m'enchantent guère (je me fous royalement des aventures d'harley quinn, ce sera de la comédie et je n'aime pas robbie)

Avec le doublé Doom patrol-Titans de bonne qualité (et relevant le niveau médiocre des séries dc), les sous du mauvais mais financièrement réussi Aquaman, ce bon Shazam et la promesse d'un Joker dingue, voici DC sur de bons rails.
The book was better.
Avatar de l’utilisateur
Johnny B.
Gardien Observateur
 
Messages: 2322
Inscription: 05 Mai 2012

Messagede Adanedhel » Mer 10 Avr 2019 18:42

Johnny B. a écrit:Le gros bon point pour moi étant que les vannes ne tuent pas l'enjeu dramatique du film, on n'est pas dans ragnarok ou aquaman et c'est tant mieux.

Je ne suis pas vraiment d'accord sur ce point. Je trouve beaucoup plus de tension dans Ragnarök et Aquaman qui offrent quand même des scènes d'action extrêmement spectaculaires et prenantes malgré l'humour alors que les scènes d'action de Shazam sont très plates finalement je dirais même que les seules blagues du film qui ne font pas mouche sont celles pendant les moments d'action…
Image Image
Until we reach the last edge, the last opening, the last star, and can go no higher - Enfys Nest
Avatar de l’utilisateur
Adanedhel
Zack Whedon
 
Messages: 13095
Inscription: 20 Oct 2014
Localisation: (Ky)Lorraine

Messagede ciceron92 » Mer 10 Avr 2019 18:52

Bon boulot Archer05.

Je voulais juste rajouter que les films de SH et particulièrement les origins story, trouvent leurs inspirations dans la structure scénaristique du "Voyage du Héro" de Campbell (pour plus de détail, voir par exemple https://www.commentfaireunfilm.com/voyage-du-heros-1/
Cet arc-type est enseigné en école de cinéma, comme l'a révélé récemment Durendhal.

Tu en a rappelé quelques étapes.



C'est pour cela que l'on a l'impression de revoir souvent la même chose. Mais en même temps, c'est difficile de faire autrement pour une origin story.

Cela étant, il existe d'autres inspiration et je peux en citer au moins une: c'est Hamlet.

Ainsi Aquaman partage une filiation avec Black Panther, qui lui même découle du Roi Lion, qui lui même découle… d'Hamlet.

Voilà pour les plus curieux: https://www.youtube.com/watch?time_cont ... F6FwRhg7Vo


Il y a quelques structures "types" et des canons d'inspirations des films de SH. Je pense que l'avenir des films de SH sera de s'en détacher. C'est ce qu'a essayé de faire Captain Marvel. mais Shazam montre que c'est parfois dans les vieux pots que l'on fait la meilleure confiture. Il vaut mieux parfois une structure correctement maitrisée (comme SHazam ou le film est relativement solide), plutôt que de chercher à innover, sans maitriser l'exercice. Pour preuve, les réalisateurs de Captain marvel ont révélé qu'ils continuaient de ré-écrire le scénario en plein tournage.
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Gardien Observateur
 
Messages: 2125
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede Archer05 » Mer 10 Avr 2019 21:23

En effet Ciceron, Campbell c'est la base ! Et d'ailleurs son influence s'étend bien au-delà des origin-stories du genre SH. Comme tu le fais remarquer, ça explique pourquoi beaucoup de films nous paraissent très similaires : ils ne font que reprendre la structure de Campbell sans vraiment se l'approprier. C'est là où je trouve que les travaux de gens comme Christopher Vogler ou John Truby apportent une vraie valeur ajoutée à la structure de base de Campbell : ils fournissent différents outils pour la remanier à sa sauce et faire de l'original à partir d'un schéma classique.

ciceron92 a écrit:Pour preuve, les réalisateurs de Captain marvel ont révélé qu'ils continuaient de ré-écrire le scénario en plein tournage.

Merci pour l'info, je ne savais pas. Ça explique beaucoup de choses en tout cas. Ré-écrire un scénario en parallèle du tournage du film c'est jamais une bonne idée. Et surtout ça indique que le scénario n'était pas carré à la base. Dommage !
Avatar de l’utilisateur
Archer05
Sidekick
 
Messages: 130
Inscription: 05 Déc 2013

Messagede ciceron92 » Jeu 11 Avr 2019 09:36

Petit ajout Archer 05. parmi els grands arcs scénaristiques vus et revus, je peux en citer 4 autres:
-Frankenstein: l'idée que l'homme cherche à égaler Dieu par la science et se trouve dépassé par sa propre création. Ce sera le point commun entre un Ultron et un Doomsday par exemple.
-Docteur Jekyll et Mister Hyde: bon, cela justifie normalement l'arc d'un personnage comme Hulk.
-Enfin la logique memento de Nollan, sans doute tiré d'ouvrages (mais j'ai un trou de mémoire): c'est ce qui inspire notamment captain Marvel. l'idée est que l'histoire déroule au fur et à mesure que les souvenirs du personnage principal reviennent.
Enfin, il y a le fameux scénario Mac Guffin (théorisé par Hitchcock , qui justifie 50% des Marvel, ou le but du film est d'obtenir un objet ou empêcher d'autres personnes de l'obtenir.
"Hein?" (Ludwig Von Beethoven)
Avatar de l’utilisateur
ciceron92
Gardien Observateur
 
Messages: 2125
Inscription: 27 Juin 2017
Localisation: Nanterre

Messagede Archer05 » Jeu 11 Avr 2019 11:52

ciceron92 a écrit:Petit ajout Archer 05. parmi els grands arcs scénaristiques vus et revus, je peux en citer 4 autres:
-Docteur Jekyll et Mister Hyde: bon, cela justifie normalement l'arc d'un personnage comme Hulk.

Un classique effectivement ! On retrouvait ça notamment dans First Class pour le personnage de Beast.

ciceron92 a écrit:-Enfin la logique memento de Nollan, sans doute tiré d'ouvrages (mais j'ai un trou de mémoire): c'est ce qui inspire notamment captain Marvel. l'idée est que l'histoire déroule au fur et à mesure que les souvenirs du personnage principal reviennent.

Dans l'Anatomie du Scénario, John Truby appelle ça le Spectre : un élément du passé du personnage, conscient ou non, qui revient progressivement le hanter. Sur Memento Nolan a su s'approprier le truc et le remanier à sa sauce pour un faire un truc unique. Captain Marvel, malheureusement, l'utilise dans sa forme la plus basique (Carol a perdu la mémoire, et c'est lorsqu'il revient qu'elle comprend qui est son ennemi...).

ciceron92 a écrit:Enfin, il y a le fameux scénario Mac Guffin (théorisé par Hitchcock , qui justifie 50% des Marvel, ou le but du film est d'obtenir un objet ou empêcher d'autres personnes de l'obtenir.

Yes, c'est devenu un truc ultra-populaire bien au-delà du genre SH d'ailleurs ! Mais bon, Hitchcock c'est la base. ^^
Avatar de l’utilisateur
Archer05
Sidekick
 
Messages: 130
Inscription: 05 Déc 2013

Messagede Niffleur » Jeu 11 Avr 2019 20:44

J'ai vu le film il y a quelque jours, et je ne vais pas m’éterniser sur ma critique :

En gros, j'aurais aimé plus de développement pour la Shazam Family et les Péchés, ainsi que des design un plus différentiables pour ces derniers. Et je ne suis pas convaincu par la ressemblance de caractère entre Billy et SHAZAM!, ni par l'évolution du personnage... peut-être le film n'y passe pas assez de temps.

Voilà, c'est à peu près tout ! ^^ Je lui mets quand même un ★★★★★★★☆☆☆, le films m'a l'air réussi, l'humour fait mouche et le côté parodie/méta/cheap m'a beaucoup plu ! :)
ImageImage
"... et je ne serais pas le dernier des Jedi." -L.S.
Avatar de l’utilisateur
Niffleur
Beyonder
 
Messages: 5482
Inscription: 10 Avr 2017
Localisation: Coincé dans une valise...

Messagede VinceFury » Sam 13 Avr 2019 22:40

Je viens de voir le film. J'étais pas du tout chaud pour le voir au début et puis les premiers retours m'avaient fait changer d'avis. Bon au final, j'ai pas apprècié plus que ça. J'ai pas accroché au perso donc déjà ça n'aide pas....En fait, j'ai trouvé ça vraiment gentillet voire cucul sur la fin (les Power Rangers...ah non merde la Shazam Family...mon dieu :roll:... et les répliques de Darla en mode Meagan Good...pfiouuuuu). En fait,le seul perso qui sort un peu du lot c'est Freddy je trouve. Au début, j'ai eu peur de voir encore un "sidekick" reloud façon Ned dans Homecoming ou Luis dans Ant-Man mais non,le perso est déjà vraiment marrant (le seul qui a réussi à me faire rire dans le film en tout cas) et il n'est pas là que pour ça non plus.Les sept pêchés sont vraiment cools visuellement aussi et ça change un peu de ce qu'on voit d'habitude dans le genre super-héroique mais ils ne sont pas assez exploités malheureusement.Sinon, le reste des persos...osef (enfin en ce qui me concerne). Après voilà, le film se regarde malgré tout. J'ai pas envie de taillé le film,je pense juste que de base ça n'était pas ma came et c'est un peu ce que j'avais ressenti en voyant les trailers.
VinceFury
Avenger de la Justice League
 
Messages: 549
Inscription: 09 Mar 2019

Messagede Mysterion » Sam 13 Avr 2019 22:55

C'est moi ou on ne voit pas l'intro DC Comics au début du film ? :larme:
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Mysterion
Super-Héros
 
Messages: 381
Inscription: 20 Mar 2014

Messagede Niffleur » Sam 13 Avr 2019 22:57

Mysterion a écrit:C'est moi ou on ne voit pas l'intro DC Comics au début du film ? :larme:

Le réal a dit qu'il voulait la modifier mais... il a oublier ! :paf: C'est dans un tweet qui avait été posté sur le forum. ;)
Je pense que c'est plus pour détacher le film du reste du DCEU à l'avenir incertains, comme le fait qu'on ne voit pas la tête de Sup'...
ImageImage
"... et je ne serais pas le dernier des Jedi." -L.S.
Avatar de l’utilisateur
Niffleur
Beyonder
 
Messages: 5482
Inscription: 10 Avr 2017
Localisation: Coincé dans une valise...

Messagede ROY » Dim 14 Avr 2019 08:39

@Niffleur désolé mais tu es totalement à côté de la olaque. ^^ Rien à voir avec le fait de vouloir détacher le film du DCEU avec autant de références au DCEU dans le film (Et je n'ai vu qu'un trailer, pas le film) et surtout la tête coupée dont tu parls c'est simplement un problème de négociations de salaire avec Cavill, on le savait déjà bien avant que le film sorte. Attention quand même, c'est des messages comme le tiens que partent les rumeurs. ;)

PS: Ce n'est pas une intro du DCEU, c'est une intro DC en général qu'on retrouve dans Titans et autres films animés.
"So I run. For Her. For everyone. 'Cause no matter what happened in the past... No matter how bad it gets, or how many hits I take... I will always keep trying."
Nouvelle carte des forumeurs ! -> Faites moi signe pour y apparaître.
Avatar de l’utilisateur
ROY
Zack Whedon
 
Messages: 17163
Inscription: 12 Fév 2015
Localisation: Centre, France

Messagede Batmanium » Dim 14 Avr 2019 10:17

Après le succès d'Aquaman je ne comprends pas comment vous puissiez croire que l'absence de l'intro du DC Universe soit volontaire.
"I'm not Batman because I like being Batman. I'm Batman because I'm Batman." - Batman (2016) #24
Avatar de l’utilisateur
Batmanium
Stan Lee
 
Messages: 7420
Inscription: 10 Déc 2016
Localisation: Gotham City

PrécédenteSuivante

Retourner vers Shazam

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité