Star Wars – Dark Plagueis : La Critique de l’Episode 0 de Star Wars !

24

dark-plagueis-roman-avis-critique-star-war

Attention… Dark Plagueis, c’est du lourd. Du très lourd. L’un des meilleurs romans Star Wars, tout simplement. Tout commence en 2005 dans La Revanche des Sith, quand le Sénateur Palpatine demande au Jedi Anakin Skywalker s’il connait « l’histoire tragique de Dark Plagueis le Sage ». Un Sith si puissant qu’il pouvait manipuler les midi-chloriens et créer… la vie (voir l’extrait ci-dessous). Depuis, tout le monde s’est interrogé sur les origines d’Anakin. Qui est son père ? Est-ce Plagueis, le maître de Palpatine/Dark Sidious ?

Pour répondre à cette question – et à d’autres, toutes aussi passionnantes -, il faut lire Dark Plagueis, un roman incontournable pour les fans de Star Wars. Durant plus de 500 pages, James Luceno – en collaboration avec les plus hautes instances de Lucasfilm – révèle le quotidien des Sith et leur plan pour dominer la galaxie. Adopter le point de vue des « méchants » et explorer l’envers du décor, c’est l’objectif de ce livre. Pour ce faire, nous suivons l’ascension de Dark Plagueis, un personnage complexe, obsédé par la quête de l’immortalité…

Après une longue introduction – il faut passer les 100 premières pages pour que l’intrigue décolle vraiment -, le plan des adeptes du Côté Obscur se fait jour. Complots politiques, alliances occultes, partenariats financiers, combats ésotériques : l’action et les batailles spatiales se font rares et c’est tant mieux, car c’est avant tout l’histoire et les révélations qui sont prenantes. Surtout quand un certain Palpatine entre en scène ! La jeunesse et l’apprentissage du futur Empereur sont au coeur du roman.

Plus manipulateur que jamais, Palpatine offre des scènes fortes comme sa rencontre avec Plagueis, son premier meurtre, etc… Loin d’humaniser le personnage, le fait de connaître son passé renforce un peu plus son aura maléfique. La relecture de la prélogie proposée ici est également haletante. Plusieurs éléments nébuleux de l‘Episode I et II sont ainsi éclaircis – le rôle de la Fédération du Commerce, la commande de l’Armée de Clones, l’entraînement de Dark Maul, le ralliement de Dooku -, à tel point que n’aurez qu’une envie… revoir immédiatement La Menace Fantôme ! C’est dire.

Encore une fois, l’Univers Étendu Star Wars se révèle plus intéressant à suivre que les évènements décrits dans les films. Au lieu d’assister aux vaines gesticulations de Jedi empêtrés dans les manigances des Sith, nous découvrons en direct l’élaboration de leur complot. Précision importante, Dark Plagueis est un roman abordable pour les lecteurs débutant dans l’univers romanesque Star Wars, puisqu’il a pour décor la période des films et deux « héros » relativement inédits.

Cependant, James Luceno reste James Luceno : une encyclopédie sur pattes. Les références à d’autres ouvrages sont nombreuses (Dark Bane, Vent de Trahison, Dark Maul – L’ombre du chasseur pour ne citer qu’eux), de quoi faire sourire les connaisseurs à chaque page ou presque. Pour les autres, pas de panique. Le fait de ne pas reconnaître tel ou tel personnage ou évènement ne gêne en rien la lecture. En résumé, je ne peux que vous conseiller ce Dark Plagueis : si vous aimez Star Wars, impossible de passer à côté des vraies origines de la Saga !

dark-plagueis-roman-avis-critique

[Cliquez sur la couverture pour commander l’ouvrage.]

24 COMMENTAIRES

  1. Je ne lis pas de livres Star Wars, mais j’ai les novellisations des épisodes 1 et 3 (ce dernier est un petit chef d’oeuvre), et j’ai deux James Lucerno: Le Labyrinthe du Mal et Dark Lord – L’Ascension de Vador, et ce sont deux très bons livres! Alors je ne doute pas que celui-ci soit bon.

  2. Je vais dire un truc qui a aucun rapport avec l’histoire du roman, mais la peinture de couverture est vraiment très réussi. On tombe vite dans le piège d’une couverture pompière avec des tas de rayons laser etc (tout comme les posters des films star-wars) mais là, c’est à la fois très sobre et très intense. De plus je trouve que le travail de rajeunissement de l’empereur est très bien effectuée. L’illustrateur à su garder les traits principaux de son visage pour qu’on le reconnaissent, tout en le rajeunissant et en le rendant beaucoup plus séduisant. Chapeau bas !

  3. Se roman a l’air excellent et surtout très intéressant. Javai déjà été bluffer par la trilogie consacré a dark bane, qui était déjà extraordinaire. L’univers des seigneurs sith y était parfaitement décrit donc celui la doit être enorme

    • Excellent… et comment ! Les dialogues entre Dooku et Palpatine au sujet de la Prophétie de l’Elu et de l’Equilibre de la Force se lisent comme du petit lait.

      Pareil pour tout ce qui concerne Anakin (la réaction des Sith en découvrant son existence !)…

  4. sans aucun doute passionnant, mais franchement, le lien pour l’acheter sur Amazon, c’est naze. Vive les librairies indépendantes et pas sur Internet qui payent leurs impôts en france! Que la Force soit avec elles!

  5. Moi qui n’ai plus eu le goût de lire des bouquin Star Wars depuis plus de 10 ans, tu me donnes envie de commander celui-là… Bon… Vais faire un tour sur Amazone :o)
    Merci

    • Plusieurs jours ou semaines à voyager dans un univers en lisant un livre, deux heures ou un peu plus en voyant l’adaptation ciné.

      Mon imagination a plus de force que les meilleurs CGI’s et ça bien avant que l’industrie cinématographique en abuse.

      Un bouquin aura toujours plus de force que n’importe quelle film.

      • Ouaip! Au mieux il peut refléter fidèlement l’univers et les personnages, multiplier les références…

        Si le film donne envie de s’intéresser au livre, c’est déjà un magnifique exploit…c’est pour ça que je vais lire très bientôt Moby Dick 🙂

      • Evidemment, un livre, avec ces multiples descriptions détaillées par de nombreuses phrases à rallonges, là où un film ne va s’attarder que quelques micros secondes sur un visage, un vêtement, un objet, oui c’est évident qu’un livre va amener ses lecteurs à faire bouillonner sa cervelle !

        Non, je ne dénigre pas le texte qui peut, avec du talent, être une vraie source de plaisir et de fantasmagorie procurant une meilleur connaissance de la langue et développant l’imagination avec une certaine évidence, mais après plusieurs années de lecture, j’ai fini par être lassé par tous ces mots utilisés comme des éléments de remplissage, pour faire d’un ‘tas de feuilles’, un bourreur de crânes en manques d’histoires dépaysantes !

        Bon voilà, je m’suis défoulé, méa culpa, c’est juste que je n’apprécie pas lorsque l’on commence à comparer un livre et film, c’est comme comparer un album et un tableau…
        Ce n’est pas le même support/média donc pas le même univers (c’est le cas de l’dire – USW !) !

        • « Pfff…et voilà, ils collent un adjectif à chaque mot, même que des fois ils le mettent avant, pour faire genre! ‘Le gai pinson’…est-ce que je vous dit ‘passez-moi la blanche sauce’, moi?! »

          Peu ou prou, mais on est proche de ce que tu dis! 😀

  6. Intéressant, je n’ai lu que le livre sur dark maul et la trilogie de timothy zahn. Vous me conseillez quoi d’autres comme livre pour un débutant ? J’ai vu quelqu’un parler de trilogie sur dark bane sur les ommentaires au dessus. Il vaut le coup ?

    • La trilogie de Bane vaut vraiment le coup oui. C’est celle qui explique pourquoi les sith ne sont plus que deux dans les films 🙂

      Après personnellement, pour débuté avec les livres j’ai tout simplement choisi de les acheté par ordre chronologique. Au moins ça permet de ne pas faire de retour en arrière ou de trop grand saut en avant dans la chronologie ^^

      • N’importe quelle librairie de France peut commander n’importe quel livre de France à partir du moment où il a une référence(commençant par 978…) et donc un code barre. Surtout que le diffuseur de Pocket est Interforum et qu’il est un des plus gros diffuseur de France.
        Ce qui veut dire que oui vous pouvez commander votre livre chez le libraire du coin et comme ça vous l’aidez à survivre tout en appréciant un bon livre. Pas besoin d’enrichir un peu plus amazon.

  7. Eeeet fini!
    j’avoue que moi qui ne suit pas un afficionados des romans Star Wars, il y a un sacré paquet de référence a coté desquelles je suis passé mais c’est un bon bouquin qui se lit vraiment tout seul!
    Merci Mr LTH pour ce post sans lequel je serais surement passé à coté du bouquin!

    • Ohhhh, c’est super ça (danse de la joie, plus on est de fou…) !

      Je passe aussi à côté de pas mal de références, même avec 150 bouquins dans les jambes. Mais pour combler les lacunes, il y a toujours le site Wookieepedia. Et même sans ça, les auteurs (et les éditeurs) ne sont pas idiots : ça reste toujours abordable, même si le plaisir de tout comprendre n’est pas le même.

  8. A dire vrai, je m’étais jadis tapé et une bonne trentaine de romans starwars et j’avais été un peu gavé par certains… Soit. Je n’en avais plus ouvert un depuis des années… Après avoir lu ta critique, j’ai commandé la petite histoire de Plagueis et j’ai adoré. Du coup, j’en recommande quelques autres.

    ce bouquin est un lien formidable entre les épisodes de la saga.

  9. tout a fait seul ce personnage pourrai faire partie de la suite de épisode6 en fait il es pas mort il peu se déplacer dans lemonde des vivants et des morts a sa guise et donc immortel et cé le pere d anakin biensur grace au midiclorien qui on assiminé la mere. il revient pour conquérir la galaxie, ep7 il tue luke en secret et continue l aprentissage de ses arrieres ptits enfants, ep8 il monte les jedis les uns contre les autres et forment des sites, ep9 ilsera anéanti par le seul qui puissent le détruir ANAKIN qui arrive a revenir de la force pour le combattre en DARK VADOR biensur
    ou totu simplement disney nousrefait un truc a la mode ; l histoire d avant l histoire cettefois ci celle de dark Plagueis

LAISSER UN COMMENTAIRE