Box office : Godzilla plus fort que The Amazing Spider-Man !

65

box-office-usa-godzilla

Depuis quelques semaines, c’était gros comme une maison : le lézard allait dévorer tout cru l’araignée… C’est chose faite. Ce week-end, Godzilla a récolté 93.2 millions de dollars sur le sol américain. Le blockbuster de Gareth Edwards signe le deuxième meilleur démarrage de l’année, devant The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un Héros (91.6 millions), mais derrière Captain America : Le Soldat de l’Hiver (95 millions).

Ce classement va bien sûr changer dans sept jours, avec la sortie d’X-Men : Days of Future Past. Bryan Singer et ses mutants sont attendus au-delà des 100 millions de dollars. En trois jours, Godzilla et son budget de 160 millions de dollars réalisent à peu de chose près la carrière totale de Pacific Rim (101.8 millions). Dans ce contexte, Peter Parker boit une nouvelle fois la tasse, chutant de 52.7% (16.8 millions ; total : 172.2 millions).

Le film de Marc Webb va devoir ramer pour atteindre la barre des 200 millions. Du jamais-vu pour le Tisseur, qui pourrait finir derrière un super-héros de ‘seconde zone’ comme Thor (la cassette royale de Thor : Le Monde des ténèbres s’élève à 206.4 millions). A l’international, la suite de The Amazing Spider-Man culmine désormais à 461 millions de dollars. Au niveau mondial, le film doit se contenter de 633.2 millions de dollars. Les 752.2 millions du premier opus ne sont même pas acquis.

De son côté, Godzilla bénéficie d’une sortie mondiale, donc d’un gros premier week-end international : 103 millions de dollars (total monde : 196.2 millions). C’est beaucoup, mais X-Men : Days of Future Past risque de lui faire très mal ! Enfin, terminons en prenant des nouvelles de Captain America : Le Soldat de l’Hiver. Aux États-Unis, le film vient de dépasser la barre des 250 millions. Et au niveau mondial, Steve Rogers a franchi un autre cap : avec 703.4 millions de dollars, il confirme sa troisième place dans le palmarès Marvel Studios, derrière Iron Man 3 et Avengers.

65 COMMENTAIRES

  1. Quels pays sont englobés dans « international » et « mondial » ? Quelle est la différence?

    Un score amplement mérité pour Godzilla qui est grandiose et visuellement époustouflant !

  2. Eh ben…un blockbuster triple A qui se fait d’entrée doubler par un blockbuster de seconde zone malgré une promo matraquante…

  3. Merci Gareth Edwards, je me suis régalé!
    Hollywood devient mature, enfin!!
    Confier les clés de ce mythe à ce jeune talentueux metteur en scène, digne du Sundance Festival, était audacieux!
    La sensibilité et l’intimisme présents dans son premier film « Monsters » fonctionne à merveille avec Godzilla,
    L’alchimie entre la culture nippone autour du légendaire reptile, l’expérience du savoir-faire britannique en matière de cinéma,
    la puissance technologique et financière des studios américains,
    Le résultat est au delà des mes espérances, la 3D fonctionne, Gareth Edwards a su trouver le subtil équilibre entre
    l’émotion intime et la démesure dantesque, « l’esprit Godzilla » est pleinement respecté, quelques scènes (comme le saut en parachute nocturne du commando) sont sidérantes, un grand film servi de talentueux acteurs et un bande son excellente, avec une mention spéciale à l’acteur japonnais Ken Watanabé (personnage symbole parfait).

    Baigné dans la culture Godzilla ou pas, un film grand spectacle intelligent que je vous conseille!
    FaridZilla

    Ps : Les LTH vous devriez faire un dossier complèt sur l’univers Godzilla, cette légende le mérite bien!

  4. Moi j’avais été le voir a sa sortie et le film est plutôt pas mal même si il a ses défauts ( pas assez de Godzilla + les coupures dans les scène d’action bien chiante )

  5. oui, il faudra voir ce qu’il donne sur le long terme cap a eu 3 semaines/un mois et spider deux/trois semaines tranquilles sans rivaux et à voir la vitesse de progression de spider-man à l’internationale : 461M (déjà devant les 2 premiers spider-man de raimi à l’international) il est sur le point de croquer thor 2, je crois qu’il va vite dépasser cap 2.
    Alors que godzilla et xmen sont quasi en confrontation direct ce qui n’est bon pour aucun des deux, grosse bêtise des studio. Et pour des méga blockbuster, les scènes d’actions ne sont pas dénués de défauts…

  6. Really ?! Arhhh… Qu’est ce que tout le monde à avec ce film sérieux ?

    J’attends ta critique impatiemment Mr.LTH, et j’espère qu’elle sera un peu plus nuancé et réaliste que les critiques générales, j’ai été incroyablement déçu par ce film personnellement… J’attendrais le topic de la critique pour y poster la mienne, histoire de pas HS.

    Sinon je trouve ça vraiment dommage pour TAS2 je suis aller le voir 3 fois et je le trouve à chaque fois meilleur… Il ne mérite vraiment pas ça, la faute à leur promo trop bourrine ? Peut être… En espérant qu’ils retiennent la leçon pour le troisième opus x).

  7. Ha c’est clair, tout a fait d’accord.
    Attention je ne comparre pas les 2, juste le fait du temps d’apparition de godzilla et du requin.
    Perso moi j’ai plus que adoré le film, la tension monte au fur et a mesure, on attend avec impatience la venue du roi des monstres et quand il arrive… WAOW on est écrasé par la masse et la prestance des cette force de la nature

    • …et juste après, Gareth Edwards coupe la scène de fight et la passe à distance sur un écran plasma. AAAArrrgghhhh !!! ^-^
      Quant on pense à Pacific Rim l’an dernier, on se demande « pourquoi Warner ? » Il faut laisser les films funs et colorés à l’Asie et se contenter d’œuvres sombres et dépressives pour les USA et l’Europe ?
      Mais bon c’est qu’une mode, tant que ça marche ça fait pas de mal aux autres films de ce genre, et ça leur rajoute une dimension inédite en plus.
      Mais faut le savoir avant d’y aller pour l’apprécier.

  8. Dommage que la mode du « sérieux réaliste » (avec des monstres géants quand même) écrase le coté fantaisiste d’un TASM 2, de toute manière tricard avant même sa sortie.
    Parce qu’on ne s’amuse pas beaucoup dans ce Godzilla là, rempli de quelques incohérences, de beaucoup de blablas mais aussi d’amusants parallèles cinématographiques.
    Et précisez bien que Bryan Cranston n’y est pas le héros principal.

  9. Certes quelques incohérence mais honnêtement, moi j’allais pour godzilla.
    On sait à l’avance ce que l’on va voir, ce n’est pas un film d’auteur =P
    De nos jours, quels sont les films sans incohérence ?
    Je crois que les gens s’improvise critique de film du dimanche pour défendre des films « concurrent »…
    J’avais adoré TASM 2 mais j’ai été moins emballé que godzilla 😉

  10. C’est la beauté du cinéma de voir autant de divergence =)
    Perso j’ai trouvé spider-man beaucoup top édulcoré et fleur bleue

    • A voir la fin de TASM et le fait qu’on y « annonce » régulièrement que qui-tu-sais va mourir, le coté romantique y était bienvenue pour que le film ne soit pas trop cafardeux tout du long.

  11. La fin ne m’a pas du tout touché… Pourtant les acteurs sont vraiment très bon mais ca m’a saoulé…
    L’humour m’a saoulé, le rhino m’a fait gerber…
    par contre le reste j’ai adoré si ce n’est les histoires d’amour qui prennent beaucoup trop du temps du film.
    Sinon très bon film =P

  12. Encore une fois une information relativement galvaudée !
    Comment peut-on balancer des chiffres comme ça sans plus de précisions ?
    Je veux bien que beaucoup son pour un retour de Spider-man (je précise que je n’aime pas de personnage de comics) dans le giron Marvel, mais là c’est tout de même orienter le propos !

    On ne dispose d’aucunes informations sur le nombres de salles ayant diffusé les films, le nombre de séances, le pourcentage 2D/3D établissant le surcout à la séance ou le rapport box-office/nombre de spectateurs. Enfin quelque chose qui établirait clairement le succès commercial d’une œuvre et pas juste un chiffre brut et tape à l’oeil !

    Cette discussion revient souvent, mais le Box-office brut est une information clinquante, mais relativement dépassée à notre époque.

    • => Le nombre de salles n’est jamais communiqué. On connait seulement le nombre de cinémas.

      => Même chose pour le nombre de séances. Que ce soit en France ou aux Etats-Unis, c’est une donnée qui est inconnue (et du moment que ce n’est pas un film de 3 heures, ça ne change pas grand chose).

      => Les recettes 3D sont toujours intégrées dans les chiffres du box office. Quant au pourcentage, il n’est pas jamais communiqué (seulement pour le 1er week-end, et encore).

      => Enfin, le « quelque chose qui établirait clairement le succès commercial » est donné dans l’article. C’est dépasser le score de TASM1. Aux Etats-Unis, la bataille est déjà perdue (le film fera 60m$ de moins). Au niveau mondial, c’est encore jouable, mais on est bien loin de l’objectif de Sony, qui voulait atteindre le milliard.

      • Désolé d’être aussi vindicatif, mais juste ça m’énerve de voir qu’avec le travail de dingue que tu abats, tu alimentes ton site avec des articles contenant une information biaisé considéré pour beaucoup comme le saint des saints de succès.

        Alors, oui on manque d’informations (rétention, réalisme), mais tant que l’on propagera celle du Box-Office, on restera considérés comme des propagateurs gratuits d’une information clinquante bassement mercantile !

        Ca ne t’énerve pas, vraiment ?

        • L’information serait biaisée si les articles se limiteraient à : « X-Men : Days of Future Past en tête du box office Paris 14h = succès » {bah, encore heureux qu’il soit en tête !}
          A chaque fois, il y a un comparatif/des données annexes pour situer le film par rapport aux autres. C’est ça qui compte. Avoir le nombre de séances ? Ça servirait à quoi pour le box office US ? Ce qui compte, c’est combien le film a rapporté et combien il a coûté (et dans le cadre d’une franchise, combien les autres ont rapporté). Le reste…
          Que le box office soit de « l’information clinquante bassement mercantile », c’est normal et je ne vois pas où est le problème. C’est l’aspect ‘économie du cinéma’ d’un film.
          C’est comme si on demandait à un journal boursier de ne pas publier de chiffres.

  13. ça m’étonne pas outre mesure je l’ai trouvé exellent ce film malgré une présence pas tres longue de godzilla on le sent omniprésent pendant tout le film quand à le comparé à amazing spider-man 2 c’est de la grosse connerie c’est deux films différent qui n’ont rien à voir

  14. Curieux, par chez moi il fait un bide totale et dispose de peu de séances dans la semaine là ou amazing spiderman 2 en a plein.

    Mais amazing spiderman 2 ne mérite pas ce lynchage, la première heure du film est grandiose, si le film auriat garder ce niveau tout le long il aurait été de loin le meilleur film spiderman jamais sorti et captain america 2 aurait pu aller se rhabiller… Malhreusement passé la première heure, beaucoup de peter parker, plus beaucoup de méchants ou spiderman ce qui a posé de gros problèmes de rythme. Et pourtant on avait un bon couple, un excellent spiderman, un bon peter parker auquel on peut tous s’identifier et des super vilains charismatique ou attachant. Qui n’a pas eu de peine pour electro dans le film ? Sur tous ses points cet amazing spiderman a surpassé les films de raimi, sans ce foutu problème de rythme dans la seconde partie du film on aurait peut être tenu le meilleur film de super héros de l’année.

    On verra pour le trois, mais maintenant j’attendrai avec impatience les prochains films de sony sur l’univers spiderman, dont les spin off.

  15. ATTENTION RISQUE DE SPOILERS !

    The Amazing Spiderman 2 est une purge au même titre que Godzilla. Je m’explique :

    – Dans TASM 2 je me suis tout bonnement ennuyé du début à la fin : tout un bordel autour de la naissance et la puissance des méchants pour les voir se faire mettre au tapis en 2 min chronos / le film tourne trop autour de GS et PP / le rythme du film est insupportable, on passe du coq à l’âne tout du long et cela rend le film ennuyant car les scènes d’actions sont tellement courtes comparées à la durée totale du film / … Et j’en passe, mais attention n’oublions pas les points positifs : l’histoire de ses parents et l’intro des sinister 6 / le film est énorme graphiquement / … mais c’est plus l’arbre qui cache la forêt …
    Ce film est un divertissement moyen rien de plus, bien loin de la bataille épique annoncée.

    – Passons à Godzilla … Quelle purge ! Le rendu du géant asiatique est magnifique, il passe bien à l’écran mais comme le disent certains VDD, on le voit 10-15 min dans le film tout en faisant bien exprès de couper les scènes d’actions où il apparaît sauf bien évidemment durant la scène finale (bien gâché par tout ces effets de fumés bidons). Les pseudos araignées ressemblent plus à des extra terrestres qu’à des monstres préhistorique et leur présences à l’écran surchargée nous fait oublier que le film s’appel Godzilla et non Muto … Passons les incohérences à se pisser dessus et l’intelligence supérieures à la moyenne des Ricains dans l’art de gérer les crises (trois monstres arrivent et se nourrissent de nucléaire, bah on va balancer ce qu’on à de plus gros pour voir ce que ça fait tout en rasant San Francisco …) et puis le gros qui tape une sieste à la fin … mais ça n’enlève pas le fait qu’on est heureux de voir Godzilla à chacune de ses apparitions et puis les flammes bleues sont juste magnifiques …

    Désolé pour le pavé et encore j’suis pas entré dans les détails mais bon quels défauts de qualité et quel foutage de gueule de la part des réal d’investir tellement d’argent dans ces films en croyant que nous consommateurs idiots nous ne verrons pas toutes ces incohérences et ces défauts scénaristiques.

    Les deux films sont des hontes scénaristiques mais restent beau à voir graphiquement et à vrai dire c’est la seule chose que l’on peut retirer des ces films.

    Beaucoup de bruit pour pas grand chose, en espérant qu’ Xmen et GOG sauve la saison des blockbusters parce que pour l’instant c’est pas jojo.

    • Beaucoup de bruits pour un avis qui n’est que subjectif tu peux préciser. « Honte et foutage de gueule », c’est très violent pour des centaines de personnes qui doivent faire ensemble, avec eux même une vision subjectives de l’oeuvre, des films qui doivent tenir la route et rendre aussi justice à des feuilletons dessinés ou à des films d’un genre très codifiés.
      Mieux vaut se concentrer à trouver plus de points positifs, c’est meilleur pour la santé et on ne passe pas pour un faible de caractère pour autant.

      • Bonjour Flo,

        je n’estime pas ma critique subjective, tes arguments le sont parce qu’en gros (si je résume bien) tu me dis que bon tant pis tant qu’on voit Spiderman voler c’est pas grave on s’en fout du reste, tant qu’on voit un gros monstre casser des trucs c’est pas grave … Sur ce point là je ne peut pas être d’accord avec toi car étant donné le matraquage publicitaire dont on à été victime durant la promotion on est en droit d’attendre autre chose que ce soit moi où la masse populaire. Imagine la déception d’un enfant quand il voit un énorme cadeau de Noël pour finalement découvrir la supercherie quelques minutes après… Il y a de la déception et non de la frustration car tu comprends qu’on c’est moqué de toi, que la chose à été bâclée et que le rendu est loin de la chose promise.

        Ma critique n’est pas celle d’un fan boy mais celle de quelqu’un qui aime les bon films cohérents et bien tournés.

        Après pas de soucis pour en discuter avec toi bien au contraire mais honnêtement la politique des œillères en se disant c’est pas grave ne retenons que les points positifs, non ce n’est pas mon truc surtout quand tu vois l’attente suscité et comment ils nous ont vendu la chose …

        • Il y a bien ici des critiques plus positives (comme celle de LTH) qui ne insistent moins sur les défauts du films. Preuve que certains ne s’attendaient pas un chef d’œuvre énorme et ont aimé ce qu’ils ont vu, même avec trop de pubs et une cohérence moins aisée à appréhender, non ?
          Désolé, mais comme il y a trop facilement d’excès dans les argumentaires ces derniers temps, dur d’y trouver toujours de la pertinence même quand c’est justifié…

          • Compare ce qui est comparable, MR LTH a beaucoup plus d’expérience que moi en tant que critique ciné donc logiquement avec l’expérience on y va avec des pincettes, ont prend plus de recul.

            Je suis peut être dur dans la critique mais si je le fais c’est que j’estime avoir plus ou moins raison. Après chacun son point de vue, c’est le miens et je l’écris car j’imagine que je suis loin d’être le seul à être ressortit déçu de ces films, le box office de TASM 2 parle pour moi de toute manière ainsi que les critiques presse et spectateurs d’une manière générale (je te laisse le soin de vérifier par toi même si tu veux) à voir pour Godzilla…

            Après t’inquiète pas je n’ai aucune animosité envers ta réponse bien au contraire ^^.

            Fin bref, je suis ce site depuis plusieurs années et je poste très rarement dans les commentaires, je le fais juste quand c’est vraiment abusé donc bon j’suis pas non plus un gros haters ^^

          • « Je me suis tout bonnement ennuyé du début à la fin »

            Le problème est que cet argument là est tout bonnement subjectif (je connais plein de gens qui n’ont pas vu le temps passer sur ce film, bien que ce ne soit pas mon cas… Qui a raison?). Or en commençant par ça tu m’a perdu dès le début (vraiment navré, j’avoue avoir saturé avec la déferlante d’avis subjectifs concernant ce film), je ne suis donc pas en mesure de dire si tes autres arguments étaient plus objectifs, mais ce démarrage n’indique pas le contraire…

            Quoiqu’il en soit, il suffit de comprendre qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais film pour que les propos de Flo prennent tout leur sens: c’est du cinéma, on y va pour kiffer, perdre du temps avec les points négatif est au final inutile, autant se contenter d’accepter tout ce qu’on nous offre de bon en dépit du mauvais.

          • Archer 05,

            le pavé n’est que mon propre avis, je met en avant ce qui à été mauvais car cela représente une bonne partie des deux films. Par ailleurs je retiens aussi du bon mais forcement je n’ai pas approfondie derrière en raison du fond de ma critique qui est mon avis final sur la question à froid.

            Je partage votre avis sur le fait qu’on doit se souvenir du peu de bon plutôt que du mauvais, mais quand c’est trop gros cela en devient décevant.

          • Le fait est qu’en utilisant des termes tels que « mauvais » – comme beaucoup trop de monde je pense – tu présentes ton avis un peu comme un fait. C’est – d’après moi – problématique lorsque l’on parle de quelque chose d’aussi subjectif que le cinéma.

            Je n’ai pas du tout aimé Godzilla: je me suis ennuyé à mourir du début à la fin, les quelques scènes d’action m’ont laissé de marbre, la musique ne m’a pas touché, et j’ai trouvé les acteurs sous-exloités. Pour autant, je ne dirai pas qu’il est mauvais (la preuve étant que pas mal de monde a adoré!), il ne correspond tout simplement pas à mes goûts et attentes.

            Bref, amalgamer « je n’aime pas » et « c’est mauvais » est dangereux…

          • Peut-être qu’en se confrontant aux critiques plus positives sur ce site (à la rubrique concernée), Dick comprendrait ce qui a prévalu pour certains en tant qu’adaptation et pas seulement en tant que film. Ce que peu de gens peuvent faire, tout le monde n’étant pas lecteur de comics. Et pourtant pour d’autres genres d’adaptations (de romans, de théâtre, de série tv…), l’effort est souvent fait de se renseigner le plus possible sur l’oeuvre d’origine.

          • Archer 05 et Flo :

            il est vrai qu’avec du recul je trouve ma critique trop personnel, non réfléchie et mal située dans son contexte (comme l’a bien souligné Flo dans son dernier commentaire) ou je n’ai tout simplement pas exprimé la chose correctement. J’suis là pour partager mon avis et par la même occasion apprendre et vos commentaires m’ont permis de me remettre en question vis à vis de ma critique et la manière avec laquelle je pourrais rendre mes futures critiques moins subjectives. Merci pour la leçon les gars 😉 (j’espère pondre une critique d’Xmen plus intéressante, moins personnelles, plus tempérée, ou tout simplement plus crédible que ces deux dernières !)

          • En tout cas Dick.Grayson, ça fait plaisir de croiser quelqu’un d’aussi réceptif et ouvert d’esprit!
            Curieux de lire ta prochaine critique sur DOFP! 😉

          • C’est vrai, ça fait du bien de nos jours. Rendez vous à la rubrique « critique » de ces films. ^^

  16. Franchement le dernier godzilla ne brille pas par son scenario, c’est lui le heros, il ressemble fidelement au godzilla d’autrefois mais l’histoire fait pas rever, c’est sur ta du degats mais j’esperais bien mieux avec des adversaires plus proches des premiers films sur godzilla car la ca ressemble plus au monstre de cloverfield..

    Bref c’est passable sans plus…la bande annonce donnait envie, le film beaucoup moins..

  17. La question qui me vient est quelle est la part de pub pour l’un et l’autre films.. parce que TASM 2 doit voir ses bénéfices pas mal entamés par la promo, nop ?

  18. @Mr LTH: J’ai l’impression dans vos derniers articles parlant de TASM2 qu’il y’a une certaine satisfaction à donner les « mauvaises nouvelles » à base de phrase « choc ». Est-ce par conviction personnelle (ce qui serait étrange vu la critique plutôt positive du film ici) ou pour contenter un lectorat peut-être majoritairement « anti-TASM » ? (Mais pro-MCU, d’où le rappel constant comme quoi, ouf, Cap2 est le plus fort!). Ou alors rien à voir avec tout ça.

    • Je n’ai pas l’impression que le lectorat ici soit majoritairement anti-TASM2. Les avis avaient l’air bien plus mesurés ici qu’ailleurs, et c’est tant mieux.
      Non, c’est juste le choc. Le choc de voir – en tant qu’observateur attentif du box office depuis des années – un super-héros triple A comme Spider-Man relégué en seconde division. Si on m’avait dit il y a deux ans que Godzilla réaliserait un meilleur démarrage que TASM2, j’aurais eu du mal à le croire ! Du point de vue du box office, c’est assez énorme ce qui vient de se passer, donc les comparaisons sont importantes pour prendre l’ampleur de la ‘chute’ de Spidey.

      • Non, c’est clair, il y a quoi, 10% de gens qui ont détesté, 40% de gens qui ont adoré, et le reste a beaucoup aimé avec quelques réserves. Globalement c’est positif pour le film.

        Personnellement, que ce soit TASM 2 m’importe peu, au fond. C’est seulement que je guette depuis plusieurs années le « retournement ». Celui qui marquera la lassitude du public face à des produits bien calibrés et surabondants.
        J’avais tiqué en 2007 suite à Spider-Man 3 et X-Men 3, et l’on pensait le genre artistiquement enterré malgré les excellents résultats.

        Aujourd’hui…j’ai un mauvais pressentiment. Je pensais sincèrement que TASM 2 aurait une carrière bien plus flamboyante. Et le voilà violemment maté par un film de seconde zone (je parle pas de qualité hein, juste d’enjeux économiques et promotionnels). Et je tique.
        Voilà pourquoi je surveille trèèès attentivement X-Men DOFP. Parce que j’ai l’impression que l’histoire va se répéter.

        • Ce que Sony n’a pas voulu se mettre dans le crâne, c’est que pour la majorité des gens, TASM2 = Spider-Man 5. Pour moi, il fallait faire comme L’Incroyable Hulk, une sorte de reboot-suite. Passer sur les origines du héros que tout le monde connaît. Là, avec cette nouvelle franchise, on a perdu du temps, on a perdu un film. Le destin de cette saga aurait été beaucoup plus brillant économiquement en fusionnant TASM+TASM2.

          • L’idée, si j’ai bien compris, c’était de passer outre, (tant pis pour ceux qui comprenais un spidey 4-5) au lieu de justement refaire la même histoire, avec les longues origines, pour bien tenter de faire rentrer dans le crâne que c’était plus la même franchise. Sa rend confus les uns et sa endort les autres.

            Et puis sérieux, contrairement à un Batman Burton et un Batman Nolan , où on voit BIEN qu’il ne s’agit PAS de la même franchise, là, entre Raimi et Webb, excusez moi mais… Même typo, même étalonnage, même photographies, même personnages… Nous on nage dans les news mais je comprend que quelqu’un d’extérieur puisse penser que the amazing spiderman revient à un simple changement d’acteur principal! (… Ce que ce film est d’ailleurs, en vérité!)
            Mais peut être que l’univers Spider-man n’est pas assez diversifié pour qu’il y ai des VRAIS différences possibles entre deux franchises cinéma…

      • J’exagère un peu en parlant de « majorité » car il arrive que ce soit parfois les messages de mêmes membres qui donne cette impression.

        Merci pour vos rep’ en tout cas.

  19. Salut à tous!
    Que de critiques négatives sur Godzilla!!! je suis surpris de vos autant de personnes mettant en avant des détails techniques dignes des Cahiers Du Cinéma! moi perso ça me gave vraiment,et ce qui me plait depuis que j’aime le cinéma tous les cinémas (45 ans au moins)ce que un chef d’oeuvre pour l’un paraîtra un navet pour l’autre…
    Sabata à 2001 ,Le Trou à Blade Runner, Au Pays de Dauphin Vert au Le Destin….. on peut toujours trouver x raisons, la critique ne m’a jamais dérangé tant qu’elle reste constructive, mais critiquer pour le plaisir descendre c’est de la masturbation intellectuelle bien fatigante , comparer Godzilla a Spiderman????
    Pour les frustrés des petites apparitions de Godzilla, documentez vous sur sa véritable histoire!!!
    Les LTH il est vraiment temps de faire un dossier complet pour une meilleure approche de ce monstre légendaire je persiste!
    Qui se préoccupe d’un pet de mouche dans une salle de sport? et que vive le cinéma pour tous!

  20. La critique subjective n’existe pas au cinéma, elle prend toujours naissance sur un terreau affectif et émotionnel personnel, Archer05 : bravo pour ton commentaire très lucide!

  21. bonjour a tous.
    je viens seulement poster ici,mon humble sentiment sur tout ça.

    je suis lecteur de comics depuis au moins 20 ans,j’ai du lire quasi toutes les grandes saga de marvel.

    Etant egalement fan de cinéma,j’ai donc pris l’habitude de voir en avant premiere ou le jour J,tous les films de super-heros sortant.

    et la,je ne sais pas pourquoi,j’ai bloqué sur spiderman 2…impossible pour moi d’allez le voir.
    je ne sais pas si c’est la bande annonce,les acteurs,le fait de voir mr fox avec une tete bleue,de voir un rhyno version power rangers…et surtout de voir un spiderman clairement a destination des enfants-ados et pas a destination de tous comme un avengers ou autre marvel movies.

    voila une partie de ma vie…lol.

    pour en revenir a godzilla,j’ai trouvé ce film,vraiment sympa.la pression monte tout du long.

    et j’ai justement trouvé très fin de changer un film de monstre typique,ou le godzilla ressemble a un mechant de bioman dans une ville en maquette en film catastrophe proche de cloverfield ou de la guerre des monde avec tom cruise.
    je lui met facile un bon 15/20

  22. Je sors du cinéma, séance Godzilla.

    Le film est pas mal. Le point fort, c’est que le film est traité de façon réaliste.
    Ce qui est dommage, c’est que le seul point qui n’est pas traité de façon réaliste, c’est Godzilla. Le monstre sort de son trou au fond de l’océan pour sauver l’humanité et il repart une fois que c’est fait, en faisant bien attention de ne pas faire tomber le dernier immeuble debout. Ca, c’est farfelu! Le dernier plan ou où on le voit repartir de dos est même totalement ridicule!

    Mais le film est pas mal.

  23. Mais quelle grosse bouze. Le 1er tiers est sauvé par bill cranston (walter white) après c’est la catastrophe. Hyper mal filmé : on ne voit aucun combat juste le début de chaque et aussitôt la caméra se barre, c’est super frustrant (l’anti pacific rim)
    Super mal joué : la palme revenant au japonais hébété tout le film avec la scène de la montre qui tombe comme un cheveu sur la soupe. (Des rires moqueurs dans la salle tout du long, à la hauteur du navet) Et quelle idée de vouloir absolument faire de godzilla un gentil monstre ? Le grand n’importe quoi. Et on a connu le héros bien meilleur (kick-ass 1 & 2) espéront qu’il sera à nouveau bon pour avengers.

    • « on ne voit aucun combat juste le début de chaque et aussitôt la caméra se barre, c’est super frustrant (l’anti pacific rim) »

      Et c’est justement pour ne pas faire du Pacific Rim bis. Et c’est de plus, et surtout, une façon de donner l’impression que l’on est sur les lieux, parmis la population, à essayer de se planquer (un effet Cloverfield mais très ammoindri).

      « Et quelle idée de vouloir absolument faire de godzilla un gentil monstre ? »
      Sais tu que ça n’est pas la première fois que Godzilla est montré ainsi ? ça date d’il y a quelques années déjà, avec les versions japonaises….

      « Mais quelle grosse bouze »
      Pour reprendre ce que dis souvent l’ami Archer, c’es TON avis, donc subjectif 😉

      • Ce n’est pas parce que les japonais l’ont déjà montré gentil qu’il fallait en faire autant, même s’il a le même physique que Casimir. Ce n’est pas crédible qu’un dinosaure radioactif sorte de son trou seulement pour tuer deux parasites et y retourne tranquillement, en évitant de faire du mal aux humains. Mais là aussi, ce n’est que mon avis.

        A la fin, plutôt que nous montrer qu’on a un sauveur qui attend tranquillement au fond de l’océan, ça aurait pu être pas mal qu’ils nous montrent qu’à présent ce serait le bordel parce qu’un monstre géant se ballade sur la Terre. Voir mieux, on aurait pu voir l’arrivée d’autres bestioles géantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE