Daredevil : La série Marvel/Netflix est en ligne + VOTRE AVIS !

249

daredevil-netflix-france-serie-streaming-marvel-infos-episodes-avis

C’est le Jour-J pour Daredevil ! Pour commencer, un rappel important : vous pouvez voir la série gratuitement sur Netflix. En effet, le premier mois d’abonnement est offert… et vous pouvez ensuite vous désabonner quand vous le souhaitez. Autre point important : afin d’éviter les mauvaises surprises et les spoilers dans les commentaires, merci d’indiquer au début de votre message l’épisode dont vous parlez. Ainsi, chacun pourra vivre cette journée/ce week-end marathon à son rythme. Bon visionnage à tous, que ce soit ici ou sur le forum Daredevil !

[Commentaires impromptus au fil des épisodes…]

Daredevil – Saison 1 – Episode 1 – ‘Into the Ring’ (Sur le ring) : Premières images, premier choc… Que c’est sombre ! Trop sombre. Est-ce la faute de l’écran ? De l’Ultra HD ? De la photographie ? Difficile à dire, ces observations sont faites à l’issue d’une projection des deux premiers épisodes organisée par Netflix. Toujours est-il que la série baigne dans l’obscurité. C’est souvent frustrant, notamment quand Daredevil se bat la nuit… en costume noir. Le comble du ridicule est atteint dans l’épisode 2, quand Karen Page range des documents sans allumer la lumière (avec cette merveilleuse justification de Foggy Nelson : « Nous n’avons pas les moyens de nous payer l’électricité après minuit. »).

Bref. Regarder Daredevil, c’est découvrir pour la première fois la vraie vie de l’Univers Cinématographique Marvel. Loin des gratte-ciel, loin des super-pouvoirs, loin de tout ce que nous connaissons. Ce n’est même pas une histoire de bas-fonds. C’est juste la réalité. C’est une impression étrange et fascinante, car au milieu de ce monde ultra-réaliste et proche de nous, il y a toujours des références discrètes aux films. Dans cet épisode introductif, nous revivons les grandes heures du crossover Civil War, avec Damage Control, une entreprise qui tire profit du chaos laissé par la bataille de New York. Intéressant.

daredevil-serie-episode-1-avis

Daredevil – Saison 1 – Episode 2 – ‘Cut Man’ (L’homme blessé) : Après un épisode centré sur Karen Page, place à Claire Temple, l’infirmière incarnée par Rosario Dawson. Si Matt Murdock a besoin d’être soigné, c’est qu’il prend des coups. De nombreux coups. Il y a plus de sang en deux heures qu’en deux phases de l’Univers Cinématographique Marvel. Le style de combat de notre héros, qui explose à l’écran à la fin de l’épisode – un plan-séquence, un ! -, est inscrit dans ses gènes. Il boxe, il encaisse, il chancelle, il repart à l’attaque comme son boxeur de père. Et le plus beau, c’est que sa manière de combattre est justifiée par les flashbacks. C’est sacrément bien amené.

Si l’action ne manque pas dans ce deuxième épisode, on aurait quand même voulu voir un bout du combat opposant Battlin’ Jack Murdock à Carl ‘Crusher’ Creel. Mais qu’importe, puisque le premier lien Daredevil/Agents of S.H.I.E.L.D. est confirmé ! Pour l’instant, deux éléments manquent à l’appel : une bande originale digne de ce nom (la partition de John Paesano est plus que discrète, même dans le générique, réussi au demeurant) et une représentation graphique des pouvoirs de Matt Murdock (ses capacités supra-naturelles sont régulièrement évoquées, mais pas encore représentées visuellement).

daredevil-serie-episode-2-avis

Daredevil – Saison 1 – Episode 3 – ‘Rabbit in a Snow Storm’ (Un lapin dans une tempête de neige) : L’épisode le plus intéressant à ce jour. Nous passons aux choses sérieuses avec une affaire plaidée de A à Z par Nelson et Murdock. La résolution est un poil facile, mais elle sert l’entrée en scène de vous savez qui ! En coulisse, les crapules de Hell’s Kitchen font ce que font toutes les crapules (à commencer par celles de Gotham) : elles essayent de se partager au mieux le gâteau. Quand on y pense, c’est assez dingue, Daredevil est le premier super-héros de l’Univers Cinématographique Marvel qui aide vraiment les gens. Directement. Nous faisons également la connaissance d’un Ben Urich noir qui travaille pour le New York Bulletin. Quel dommage ! Si le deal Marvel Studios/Sony avait été signé plus tôt, nous aurions vu son nom dans les pages du Daily Bugle !

daredevil-serie-episode-3-avis

Daredevil – Saison 1 – Episode 4 – ‘In the Blood’ (Liens de sang) : Ah, ce Wilson Fisk… quel charmant personnage ! L’angle d’attaque est bien trouvé. Nous attendrir en montrant sa relation avec Vanessa puis tout faire exploser. Malin. Vincent D’Onofrio est parfait dans le rôle du Caïd, mais qui en doutait ? J’aime beaucoup le duo qu’il forme avec Wesley. Pour l’instant, ce sont les vilains qui brillent. Matt Murdock subit plus qu’il n’agit. Il faut qu’il se trouve un plan, un objectif ! Autre chose que : « Je veux faire de cette ville un endroit meilleur… »  Et vivement un épisode qui nous explique le pourquoi du comment de sa croisade contre le crime. On se doute qu’il débute – depuis quand est-il ‘en activité’ d’ailleurs ? -, mais il serait temps d’en savoir plus sur ses motivations.

daredevil-serie-episode-4-avis

Daredevil – Saison 1 – Episode 5 – ‘World on Fire’ (Un monde en feu) : Bon, heureusement qu’il y a Foggy et Karen. Je dois avouer que j’ai du mal à m’attacher aux autres personnages. L’ensemble est froid, cela manque de chaleur humaine. Proposer une série sombre, c’est un postulat de départ comme un autre, mais il faut aller au-delà. Or, après cinq épisodes, rien de follement original : c’est Gotham rencontre Arrow avec moins de lumière. Bien sûr, ces deux séries ne sont pas des chefs-d’œuvre, mais au moins, on peut s’investir et vibrer pour les personnages qui apparaissent à l’écran. Alors que là… le courant a du mal à passer.

daredevil-serie-episode-5-avis

Daredevil – Saison 1 – Episode 6 – ‘Condemned’ (Condamné) : Bon épisode orienté action, marqué par la ‘rencontre’ entre Daredevil et le Caïd. Matt Murdock agit de façon surprenante : il fonce encore tête baissée, il n’a pas de plan, il se fait doubler par tout le monde. C’est étonnant pour quelqu’un d’aussi entraîné, méthodique, intelligent. Pour l’instant, il n’a strictement aucune chance de remporter sa croisade ! Et cette police… Hell’s Kitchen est le coin le plus corrompu de la planète ! A ce niveau, ce n’est même plus de l’infiltration, c’est une armée au service de Wilson Fisk. Hâte de découvrir la place tenue par Leland Owlsley. Il faut dépasser la banale guerre entre mafieux, c’est du déjà vu. Que l’on se penche sur les comptes, les chiffres, les projets de Fisk pour la ville. Comment a-t-il fait fortune ? Pourquoi a-t-il disparu de la circulation avant le début de la série ?

daredevil-serie-episode-6-avis

Daredevil – Saison 1 – Episode 7 – ‘Stick’ (Stick) : Le meilleur épisode à ce jour ! Il y a enfin du mystère (Black Sky), un potentiel fil rouge menant à la série The Defenders (la scène finale avec Stone) et… Stick. Ou plutôt Scott Glenn. A 74 ans, le vieux sage de Sucker Punch secoue comme personne ce bon vieux Matt Murdock, qui n’a toujours rien accompli de significatif après sept épisodes. Cela fait un bien fou ! Pour l’anecdote, Stick était absent du film Daredevil, mais présent dans le spin-off consacré à Elektra. Le maître de l’Homme sans Peur était alors incarné par Terence Stamp.

daredevil-serie-episode-7-avis

Daredevil – Saison 1 – Episode 8 – ‘Shadows in the Glass’ (Jeu d’ombre) : Chic, un épisode qui dévoile les origines du Caïd ! Une enfance terrible, des objectifs qui ne sont finalement pas si éloignés de ceux de Matt Murdock, un homme qui n’hésite pas à faire le ménage dans la pègre et qui possède une penderie qui ferait rougir de jalousie Brice de Nice… Et si Wilson Fisk avait raison ? Entre un Daredevil qui enchaîne les échecs et un Caïd qui n’a (presque) tué que des crapules, mon cœur balance ! Je commence à croire qu’une fois sa mission achevée et au contact de Vanessa, il aurait pu se ranger des affaires. Pas vous ?

daredevil-serie-episode-8-avis

Daredevil – Saison 1 – Episode 9 – ‘Speak of the Devil’ (L’habit du diable) : Matt, un conseil, juste entre nous… Ton pyjama ne te protège pas des balles et des lames. Je pensais que le message était passé, mais visiblement, ce n’est pas encore le cas. Il ne reste plus que quatre épisodes et Matt Murdock en est toujours au même point. Il se prend raclée sur raclée, l’enquête n’avance pas d’un pouce, et sa petite équipe se saoule pour oublier son inefficacité. Dur. Contre toute attente, la rencontre civilisée entre Murdock et Fisk est plus excitante que le combat joué d’avance entre Daredevil et le Caïd. Quant au cliffhanger… Comptons sur le bon sens de Foggy. Il est normalement plus futé que Quentin Lance (Arrow) !

daredevil-serie-episode-9-avis

Daredevil – Saison 1 – Episode 10 – ‘Nelson v. Murdock’ (Nelson contre Murdock) : Attention, nous avons droit à un festival de références cachées dans cet épisode (Elektra, Roxxon, Hulk et la bataille de New York) ! Matt et Foggy font le point. Même chose pour Wilson. Les flashbacks nous apprennent juste ce qu’il faut concernant les débuts de Daredevil. ‘Nelson v. Murdock’ est un bon épisode de transition, mais il serait temps que l’intrigue avance, car on fait vraiment du surplace…

daredevil-serie-episode-10-avis

Daredevil – Saison 1 – Episode 11 – ‘The Path of the Righteous’ (La marche des vertueux) : Cool, le rythme commence enfin à s’emballer, Matt Murdock avance intelligemment vers la victoire et… la scène finale est une vraie surprise (le premier rebondissement imprévisible de la série ?). J’ai envie de lancer deux campagnes : #WilsonFiskWasRight et #WesleyLives. Je l’aimais bien. Mais plus important, abordons la question qui intéressera les fans les plus attentifs de l’Univers Cinématographique Marvel !

Melvin Potter et White Power Dave sont-ils les deux faces d’une même pièce ? Le premier est le créateur des costumes de Wilson Fisk. Le second est un détenu vu dans Longue vie au roi (le court métrage consacré au Mandarin). Particularité, ces deux personnages sont incarnés par le même acteur, Matt Gerald. Dans une récente interview, Gerald révèle qu’il n’est pas au courant d’une éventuelle connexion entre Melvin et Dave. Hasard, incohérence ou choix délibéré, le mystère reste entier !

daredevil-avis-11-episode

Daredevil – Saison 1 – Episode 12 – ‘The Ones We Leave Behind’ (Ceux qui restent) : Daredevil qui se fait mettre au tapis par Madame Gao… J’ai ri. Cette femme est une ninja échappée d’Iron Fist, c’est la seule explication possible ! Tout ce met donc en place pour le grand final, les masques tombent et les dernières factions mafieuses sont éliminées. Il était temps ! L’épisode est bien évidemment porté par Ben Urich. Éliminer un personnage de cette importance aussi tôt, juste après l’avoir introduit dans l’Univers Cinématographique Marvel, c’est un peu dommage. Mais passons. En route pour le season finale !

daredevil-avis-12-episode

Daredevil – Saison 1 – Episode 13 – ‘Daredevil’ (Daredevil) : Alors, ce costume… C’est sans doute l’élément de la série qui aura été le plus critiqué. Je ne suis pas entièrement convaincu par cette tenue de combat. La faute au casque et aux couleurs (trop de noir, pas assez de rouge). Mais bon, nous ne l’avons vu en action qu’une poignée de minutes et ce n’est qu’une première version ! Enfin, où est Stan Lee ? Ouvrez l’œil, son portrait est accroché sur un mur du commissariat de Hell’s Kitchen (vers  28’30). PS : maintenant que j’y pense, la résolution de l’intrigue est un peu grosse. Matt Murdock apprend complètement par hasard que l’Inspecteur Hoffman est encore en vie, prêt à témoigner. Sans cela, rien n’aurait été possible. Cela minimise le travail d’investigation effectué durant toute la saison.

daredevil-avis-13-episode

[Comme ce qui précède, ceci n’est pas une critique, ce sont juste des réflexions d’ordre général…]

Bilan : Daredevil est une très bonne série, la réalisation est léchée, les acteurs sont excellents, mais… je n’ai pas accroché. Si vous regardez déjà Arrow, The Flash, Gotham, Agents of S.H.I.E.L.D. et Agent Carter, ce show n’apporte pas grand chose de nouveau. « Oui, mais c’est sombre, c’est violent ! » Et alors ? On retrouve les mêmes situations, les mêmes répliques, avec un rythme plus lent et des personnages moins attachants.

Si nous faisons les comptes, cette saison équivaut à 17 épisodes de 42 minutes. C’est énorme, c’est six mois de diffusion sur une chaîne de télévision. Or, on ne peut pas dire qu’il se soit passé grand chose. En soi, ce n’est pas un problème. Mais quand on a des difficultés pour se ‘connecter’ aux personnages, il arrive qu’on trouve le temps long… Je précise qu’à la base, je ne suis pas fan des histoires de mafia. Ceci explique peut-être cela.

Le fait que la Maison des Idées se lance dans des productions plus matures est une excellente nouvelle. Il faut oser, changer la formule, essayer de nouvelles choses. Mais entre des personnages hauts en couleur et une course au réalisme et à l’obscurité, mon choix est fait. C’est comme s’il manquait un souffle, une âme, de la chaleur, des rebondissements. De ces 13 heures, je retiens donc l’épisode 7, un Caïd parfait, un Stick disparu trop tôt et le dévoué Wesley. Ainsi que cet intriguant fil rouge mystique menant à The Defenders !

——————————————————-

daredevil-poster-joe-quesada-black-white-red-serie

——————————————————-

Daredevil – Saison 1 – Bonus – Le générique de la série :

La série Daredevil a été mise en ligne le 10 avril 2015 sur Netflix (VF et VOST), avec Charlie Cox (Matt Murdock/Daredevil), Vincent D’Onofrio (Wilson Fisk/le Caïd), Deborah Ann Woll (Karen Page), Elden Henson (Foggy Nelson), Rosario Dawson (Claire Temple), Bob Gunton (Leland Owlsley), Scott Glenn (Stick), Ayelet Zurer (Vanessa Marianna), Vondie Curtis-Hall (Ben Urich) et Toby Leonard Moore (Wesley).

249 COMMENTAIRES

    • salut , la série est « rated » PG13 mais bon je préfère voir mes gosses regarder flash ou dardevil que certain clip ou programme tv genre secret story 😉

    • Salut, j’ai 14 ans et j’ai vu la série dans sont intégralité. Sans vouloir spoiler

      il y aura en gore(épisodes confondus): decapitage avec portière de voiture, fracture ouverte du coude, tabassage au marteau, balle dans la bouche, tête transpercée avec un pique(passant par l’œil), œil crevé, balle dans la bouche. Je dois avoir fait le tour. Je crois, il y a surement des trucs que j’ai boulié.

  1. J’en suis au deuxième pour l’instant et c’est juste excellent ça sent le marathon pour moi aujourd’hui \o/

    Par contre flash c’est super violent tu ne devrais pas voir ça à ton âge. C’est un conseil d’ami ça reste ton choix 🙂

  2. Bon je ne lis plus un article de Daredevil avant la fin du weekend… Je travail aujourd’hui et ce weekend je ne pourrai pas regarder… Quelle vie injuste ! (lol)

  3. J’en suis au deuxieme episode, j’accroche bien. Beaucoup d’easter eggs dissimulé dans les décors et de references au mcu creel, la bataille de new york ça commence bien

  4. Mr LTH, c’est sûr que c’est gratuit ? Ils me demandent mes informations de ma carte bancaire… Je connais très peu Netflix, et je voudrais pas être débité par surprise ^^

  5. Sur la tablette les combats sont parfaitements visibles, faites attention à la,résolution de vos écrans.
    Après deux épisodes je suis conquis

  6. C’est violent, c’est juste magnifique! 2 épisodes vu hier soir à la soirée Netflix + 2 ce matin. C’est un excellent choix d’avoir choisi Netflix pour cette série. On a un degré de réalisme et de violence jamais vu dans l’univers Marvel. On retrouve bien le côté sombre et à part de l’univers Marvel Knight. Daredevil a à peu près les même motivations qu’Arrow mais le Diable Rouge est vachement plus crédible.

    • Je suis d’accord on a quelque chose de mieux construit qu’arrow a ses débuts (le budget y est sûrement pour quelque chose) je suis content de voir que les jeunes series de comics (flash, daredevil) soient de cette qualité ça fait vraiment du bien par rapport à leurs grandes sœur respectives

  7. Fini l’épisode 3 et je pense qu’on peut tout simplement dire « MERCI NETFLIX ». Si les autres séries prévues sont du même niveau çà va être incroyable. Et bordel, quel plaisir de pouvoir se les enchainer !!

        • Il serait logique que tu ne perdes pas ton mois gratuit quand tu te désabonnes, étant un habitué des abonnement sur les mmorpg quand on se désabonne lors du premier mois gratuit on ne fait qu’annoncer que l’on ne renouvellera pas l’abonnement au prochain paiement.

          En d’autres termes se désabonner c’est juste ne pas se réabonner automatiquement à la fin du mois déjà payé(ou gratuit en l’occurrence)

  8. La hype n’est pas démérité cette série est superbe sans spoiler après deux épisodes on est vraiment plongé dans hell’s kitchen, on éprouve de l’empathie pour Matt Murdock et les autre personnages.

    Je ne vais pas m’étendre plus de peur de trop spoilé mais pour ceux qui aurait envie de se lancé allez s’y !

    Pas de doute possible La vrai hell’s Kitchen est présente et montre son plus mauvais visage.

    Corruption, meutre et trafic mais pas de soucis Malgré tout Daredevil essayera de rendre cette ville un peu plus « vivable » !

    Deux épisodes et je suis conquis plus qu’a attendre le retour de ma moitié ce soir pour continuer de tout regarder !

  9. Je viens de finir l’épisode 4 ! Bordel quel violence !
    Chaque épisode est plus violent que le précédent !

    On est très loin du reste de l’univers du MCU !

    Vraiment excellent !

  10. Bon J’en suis à 5 épisodes.

    Comme dit la série déçois pas, c’est clairement la série superhéroique la plus reussi, celle qu’on regarde pour sa qualité et non parcequ’on est simplement fan de l’univers !

    Sinon netflix j’avais longtemps hésité à tenter l’abo, et je crois bien que je resterai abonné (il y a beetleborgs quoi !!) !

    La Vf est pas mal, mais je conseil quand même la vo notament pour karen, dont je trouve le doublage complètement grotesque.

  11. Je découvre aussi Netflix , jusqu alors j avais canalplay… Ben la je remballe canal play direct! Attend : outre dardevil, y a saint seiya, blacklist, Breaking bad et plein de films sympa ( notamment d horreur!). C est cool.

  12. Est-ce que vous pensez, que si la série cartonne, Netflix fasse une saison 2 l’année prochaine, malgré que ce ne soit pas prévu au départ ?

  13. « Bon, heureusement qu’il y a Foggy et Karen. Je dois avouer que j’ai un peu de mal à m’attacher aux autres personnages »

    Moi c’est tout l’inverse. Ce sont les passages avec Karen qui m’ennuie le plus dans la série pour l’instant (je viens de finir le 7).

  14. Ya un truc nul…on avait une pub par heure à la télé pour Better Call Saul, et là, rien…pourtant on aurait pu avoir un sacré matraquage médiatique en France vu que le catalogue Netflix est euh…voilà.

  15. J’ai juste vu le premier le costume me plait bien
    C’est limite si il ne fait pas oublier le rouge pour le coup
    L’acteur est super, moi qui aurait aimé Michael C Hall en daredevill et beh celui ci me plait bien au final

  16. Eh bien moi, je viens de finir les deux premiers épisodes (désolé de bosser !!) et je trouve vraiment la série plus que super …

    Une petite douche et je passe aux suivants

    Putain !!!! La nuit va être longue … mais longue ….

  17. J’ai vu le premier globalement je dirais pas mal. J’espére toutefois que Daredevil va monter en puissance tout de même parce que le voir galérer contre Turk ça me fait un peu mal. Qu’il galére ok mais si c’est avec le moindre homme de main on est loin du super héros.

  18. Bon ben saison fini et comme crack75 J’ai du mal avec le costume. J’avais trouvé celui du film excellent mais là le côté militaire et réaliste me laisse mitigé même si je pense qu’en quelques épisodes on prendra vite le coup. Daredevil vient de foutre Arrow au tapis au niveau du héros sombre (j’aime beaucoup Arrow je ne suis pas en mode troll) La qualité du scénario, de la réalisation et de la photographie sont vraiment excellents. Si ils gardent ce niveau de qualité pour les autres séries ça va être exceptionnel.

    Par contre il faut voir maintenant comment ils vont gérer le succès chez Marvel car on va tous péter un câble si il faut attendre 2017 ou 2018 pour une saison 2. Ils ont mal géré leur coup sur ce principe de faire une série après l’autre même si sur le papier l’idée avait l’air bonne.Il fallait tout faire en même temps avec quand même un peu d’écart pour le côté crossover. Une série c’est une saison tous les ans pas tous les trois ans surtout qu’avec une telle qualité ce serait de la cruauté d’attendre aussi longtemps.

    Ps : Une série punisher sera demandée par tout le monde après avoir fini la saison.

  19. La série a démarré très fort c’est vrai. Ambiance vraiment captivante. Intrigue intéressante et bien ficelé. Mais dès l’épisode 2 ils se sont trompé dans leur Time Line… C’est un peu con… Attention petit spoil pour ceux qui sont en retard : Matt murdock dit a Claire « il y a 2 jours on a enlèvé un enfant » , il l’a entendu des toits de la ville… alors que juste apres la secrétaire dit a foggy « on a voulu me tuer ce matin » bref il y a un souci d’endroit où était Daredevil entre le jour des problèmes de la secrétaire, l’enlèvement du gamin qu’il a essayé de sauver le soir même, puis son réveil dans la poubelle qui coïncide au meme jour de cuite que foggy et la secretaire. Je sais pas si ce que je dis est tres clair d’ailleurs ! Non? 😉

  20. « Attention, nous avons droit à un festival de références cachées dans cet épisode (Elektra, Roxxon, Hulk et la bataille de New York) ! »

    Je viens de finir la saison, et en lisant le commentaire de l’épisode 10, je remarque que je suis passé à côté des références xD

    Sinon, mon verdict : j’ai adoré ! Le scénario, l’ambiance, les acteurs… j’ai (presque) pas laché de la journée ^^
    Perso, je trouve ça bien de voir Daredevil en chier.
    Ce sont ces débuts, il apprend. J’aurais trouvé cela trop facile que tout lui réussisse dès le début.
    Et un truc bien, c’est de voir que quand il est gravement amoché, il guérit pas d’un épisode à l’autre. Il subit encore les effets de ses blessures passé dans ses nouveaux combats. Je trouve cela plutôt réaliste.

    Bref vivement une saison 2 ! J’ose imaginé que Marvel à prévu sa production en cas de succès en parallèle des autres séries Netflix.
    Ce qui pourrait donné à chaque nouvelle année, une nouvelle série + une nouvelle saison des séries déjà lancé.

  21. Franchement je trouve la série bien mais je suis contre une saison 2 en tout cas tant que les 5 actes The defenders ne sont pas produit.
    Il ne faut pas sauté pied dans la merde (c’est une image) sous pretexte qu’elle sent bon…
    Ci les cohérences veulent tenir et que le plan d’origine qui est surement parfait se tiennent il ne faut pas vouloir tout changé pour se retrouvé avec 7 saisons de daredevil aux scénarios moins bon et 4 saisons de Jessica Jones en plus de agent of shield, carter ou encore le spin off de agent of shield.
    Le publique pourrais limite en vomir a force donc il faut gardé le rythme de la croisière et attendre quelques années pour une S2 avec pourquoi Elektra ou Bulleye

    • Moi ce que j’en dit c’est à la limite accélérer le rythme et que les prochaine série arrive beaucoup plus tôt, ça doit être faisable pour Marvel. Mais c’est tout, qu’il aillent pas modifier l’ordre de sortie des séries.

  22. Je viens de terminer la série complète (et je suis crevé), du coup je vais tenter une critique sans trop spoiler.

    D’abord, le format Netflix. Si on arrondit la durée de chaque épisode à 50 minutes, ça nous fait plus de 10 heures d’un super-héros Marvel. Etant donné l’intrigue, c’est le format le plus adapté. Là où les Avengers n’ont besoin que de deux petites heures pour les voir régler leurs histoires persos ou en groupe (parce qu’au ciné, on paie surtout pour voir des super-héros sauver le monde), le monde de Daredevil, cet espèce de huis-clos à ciel ouvert qu’est Hell’s Kitchen, demande du temps pour prendre le spectateur. Alors certes, on retrouve l’esthétique sombre/violente héritée de la saga Batman de Nolan et reprise par Arrow, mais difficile de blâmer la série pour suivre ces nouveaux « codes » du genre. Quoi qu’il en soit, je suis plutôt satisfait du traitement des personnages principaux : Foggy n’est pas qu’un comic-relief, Karen n’est pas qu’une chialeuse, le Caïd s’inscrit parmi les méchants les plus réussis du MCU jusqu’à présent avec une présence inquiétante (saluons la performance de Vincent d’Onofrio). Matt Murdock est attachant à défaut d’être passionnant, mais c’est dans sa personnalité, et le choix de Charlie Cox était le bon. Les scènes de combat m’ont rappelé Captain America, mais en plus réalistes, du fait de voir Matt se prendre des coups et en souffrir. Quelques facilités scénaristiques ici et là, comme la façon dont il se remet de blessures qui prendraient des mois de récupération à une personne normale, mais hé ! c’est Marvel, pas Watchmen ou Kick-Ass. La série s’inscrit bien dans l’univers post-Avengers et ouvre la voie des super-héros urbains, attendus avec une impatience grandissante, avec l’espoir de retrouver Luke Cage, Iron Fist, et pourquoi pas Punisher et Moon Knight dans le futur, qui sait ?

    Si la saison 2 introduit Elektra et Bullseye (entre autres) en suivant la même écriture que cette première saison, alors il n’y a rien à craindre, ce sera un autre ajout réussi au MCU. Daredevil sera-t-il un jour amené à rejoindre les Avengers au cinéma ? Je le vois mal se lancer à l’assaut de Thanos, mais qui sait où il se trouvera pendant Civil War. N’oublions pas que le Shield surveille toujours les types en costume, et il ne serait pas étonnant de voir surgir un agent un jour ou l’autre à Hell’s Kitchen. En attendant, est-ce que je conseille la série ? Oui, définitivement, non seulement parce que Netflix est gratuit pendant un mois, mais aussi parce qu’elle étend le MCU de façon originale, avec un des personnages les plus nuancés de son roster.

    Les points positifs :
    – de bons personnages, bien joués
    – Vincent d’Onofrio fait presque oublier Michael Clarke Duncan (RIP)
    – du sang, des coups et de la violence, parfois on se croirait dans un film de Takashi Miike
    – le(s) costume(s) : le noir est bien pour les débuts, le rouge joue la carte de l’efficacité au combat (en plus de ne pas tomber de n’importe où, à part Iron Man, qui d’autre met du temps à détailler comment le costume est créé ?)
    – les références discrètes
    – Nobu a l’air de bosser pour la Main, et Stick pour Gorgone, ça promet du lourd

    Les points négatifs :
    – pourquoi tuer Ben Urich, qui est l’un des persos « civils » les plus importants chez Marvel ? Certes, sa mort n’est pas gratuite, mais il est sensé être le journaliste qui aide Daredevil
    – un peu trop de larmes chez Karen, mais ça se laisse supporter (elle a de bonnes raisons)
    – quelques rip-offs de Batman un peu trop voyants (la scène d’évasion de Fisk dans le dernier épisode, le thème musical et les scènes font vraiment Nolan)

    Ma note finale : 15/20.

  23. Bonjour, j’aimerais savoir si les « pouvoirs » sensoriels de Daredevil finissent par être représentés visuellement comme dans le film car j’étais super fan de l’effet sonar qu’il avait créé à l’époque…

    • Non on ne voit rien c’est juste suggéré avec par exemple un effet de rapprochement de la caméra sur son oreille pour montrer la super ouïe.

      • Faux **SPOILER** il y a une scene ou il discute avec Claire dans laquelle il lui décrit sa manière de percevoir le monde, et pendant un court instant on peu voir a travers « ses yeux » « je vois un monde en flammes » (une phrase dans ce genre)

        • Oui mais c’est réduit alors que lui parlait du film où à chaque fois qu’il y avait un son tu voyais son sonar à l’écran. Là t’as e flamme 5 secondes c’est pas vraiment ce que demandait Saberwolf je pense.

  24. J’en suis au 4ème épisode (je prends mon temps je sais ^^) et j’adore ! C’est sombre, violent et prenant. Par contre j’attends vraiment plus de liens avec l’Univers Cinématographique Marvel, même si ce n’est qu’une référence à un Avenger. Mais pour le moment, c’est génial !

  25. Voila j’ai fini Daredevil énorme vivement la saison 2

    Charlie cox Parfait en Daredevil

    Le costume rouge je valide 2,3 truc a modifier il sera au top

  26. Mon bilan de cette saison 1 :

    points positifs :
    – bah quasiment tout en fait…
    – l’ambiance sombre et violente très différente de ce qui a été fait jusqu’à présent dans l’Univers Cinématographique Marvel, très peu d’humour par exemple qui est pourtant devenu une certaine marque de fabrique dans les films Marvel
    – les acteurs, le scénario, les décors, le générique, la BO, les combats… tout est top !

    points négatifs :
    – la voix de Matt Murdock en VF qui est la même que Tony Stark (et Ben Urich celle de Nick Fury il me semble)
    – le manque de vrais références au MCU : Carl Creel (qu’on ne voit même pas au passage) et la bataille de New York je trouve ça un peu juste, j’aurais aimé l’apparition d’un personnage déjà vu ailleurs (du SHIELD par exemple)
    – le costume final dont je ne suis pas hyper fan, trop de noir à mon gout surtout au niveau du masque, ça fait un peu trop penser à Batman

    au final une super série très prometteuse pour la suite, j’ai hâte de le retrouver dans the Defenders en espérant qq apparitions avant cela
    ma note : 4.5/5

  27. Aucun spoiler dans cette critique 🙂
    Je vien de finir la serie et c’est ….. Prometeur pour le reste des series marvel !:)
    La serie est dark mais sa represente tellement bien l’univers de daredevil dans les comics qu’on ne peut qu’aprouver 😉
    Les jeux d’acteur sont tres bon meme si charlie cox n’a pas eu a forcer son talent tellement son personnage n’est pas exposer en tant que matt murdock,on reprocher a marvel (au cinema) de ne ma aprofondir le mechant et bien la l’antagoniste est plus aprofondit que le protagoniste.
    Meme si la serie baisse de niveaux apres l’episode 8 , jusqu’au 11 cela ne reste pas moin tres bon .
    J’avais quelque crainte au sujet du costume rouge (le noir passe tellement bien qu’au final on ne l’attend pas plus que sa ce costume rouge)en regardant l’image qui avait etait diffuser par marvel mais au final … Il est magnifique et le voir en action est un plaisir pour les yeux

  28. J’en suis à l’épisode 6 et OMG, marvel vient de ringardiser DC en une série. C’est simple, c’est juste une tuerie, on dirait du Nolan en format série. JE SURKIFFE et je la place numéro un devant flash pour l’instant.

    EXCELLENT sérieux Après, on pourrait chipoter sur des détails, mais quand on a une série de cette qualité, on se tait et on regarde! j’y retourne!!!

  29. C’est vraiment violent comme serie ? Je vois beaucoup de commentaire qui mettent que c’est « sombre et violent » ?
    j’ai hâte de la voir mais je voulais savoir si elle est inapproprié pour les jeunes.

    • Bah oui, si tout le monde le dit dans chaque commentaire, c’est que ça l’est 😀

      La série est classée TV MA aux Etats-Unis (Mature Audience Only). Donc c’est bien évidemment inapproprié pour les jeunes. Cela équivaut à un bon gros -12 ans en France (alias le pays le plus laxiste du monde).

      • Ok merci 🙂 , je voulais juste savoir le degré de violence qu’il y avait, pas toujours evident de se rendre compte qu’avec des commentaires.

    • Pour te dire que c’est hyper violent rien que la comparaison de la quantite de sang entre cette série qui 13*50 minutes = a peu près 6 films marvel ben rien que ca je dirais que juste la série tu as 500% plus de sang !!!

  30. Je viens de voir les 6 premiers épisodes et … La vache ! On dirait que les scénaristes se sont demander ce qu’il se passerait si on mélangeait The Raid avec l’univers Marvel !!
    Pour l’instant, et j’ai pas peur de la dire, c’est la meilleur série super-héroique que j’ai pu voir, tout support confondue.
    Maintenant j’attends les prochain MS c’est Disney, c’est aseptisé pour les mômes 😀
    Critique complète quand j’aurais terminé la série. (demain ou après demain)

  31. Vu que 2 épisodes pour l’instant (euh…ben oui, moi j’ai une vie). C’est sûr ça claque, l’ambiance, la photo, la violence émotionnel de certaines scènes, les combats, le réalisme. Mais ceux qui disent que c’est la meilleure série de super-héros, mieux que flash et compagnie, je ne suis pas d’accord. C’est pas comparable. Pour moi c’est pas une série de super-héros (au sens supers pouvoirs). Daredevil fait partie des héros urbains, ici on a une très très bonne série mais on reste en dehors du côté effets spéciaux de l’univers avengers. Ca me rappelle le débat sur la trilogie batman de Nolan/univers avengers où pour moi le batman de Nolan n’est pas un film de super-héros. Juste conclure que ce dardevil est top mais je préfère rêver devant une série d’un héros aux supers pouvoirs comme the flash.

    • N’importe quoi sérieux!

      Déjà, ce ne sont pas les pouvoirs qui font les super héros. Un héros se définit par ses actions et un super héros peut l’être par essence (ses pouvoirs), mais il peut aussi le devenir par des actes extraordinaires (batman en sait quelque chose). Faut pas se faire aveugler par le bling bling. Les effets visuels c’est bien, une narration top c’est mieux. Attention, je kiffe the flash, arrow, agent of shield (oui j’ai mis du temps lol) etc , mais ça ne joue pas dans la même catégorie franchement.

      PS: et dardevil a des super pouvoir hein, le jour ou un aveugle aura les mêmes talents que Murdock tu m’appelles 😉

      • Euh…tu as lu où dans mon commentaire que j’ai dit que le personnage daredevil n’est pas un super héros ..? Pourtant je suis sûr que tu sais lire. Mais je vais résumer pour que tu puisses comprendre. J’ai dit que la série ne respecte pas les codes traditionnels des séries de supers héros.
        Et je rajoute comme le boss :  » Mais entre des personnages hauts en couleur et une course au réalisme et à l’obscurité, mon choix est vite fait ».

          • Mais apparemment toi tu ne sais pas répondre sans insulter les gens. Le savoir vivre et la bonne éducation ne sont pas donnés à tout le monde… .

        • « Pour moi c’est pas une série de super-héros (au sens supers pouvoirs). Daredevil fait partie des héros urbains »

          c’est pas une question d’être d’accord ou non.
          Un mec ayant des sens sur-dévellopés ainsi qu’un sens « radar » suite à un accident et qui les utilisent ensuite pour le bien on appelle ça comment ?
          un super-héros.
          Donc si, tu sors des inepties.
          Encore et toujours… Le vrai visage de Nova 😉

          Allez sans rancune, Mister je connais pas la définition d’un super-héros,

          Bisous bisous

          • Tu survoles mon propos. Peut-être que tu n’as pas remarqué le coté très réaliste de la série… Ces superpouvoirs sont suggérés, aucun effet spécial, ces supers sens collent parfaitement au ton de la série. Un gars qui a des capacités sur développées mais dans un cadre réaliste. Je reprends ce que dis le boss : « Mais afin que ce soit bien clair, je ne comparais pas DD à Arrow ou Gotham sur la forme (= la qualité), mais sur le fond (= l’histoire, les thématiques abordées). Ce n’est pas la même chose ». C’est exactement ce que j’ai dis, sauf si tu penses que le boss dit des inepties… J’ai dit que daredevil est une très bonne série mais pas comparable à the flash par exemple, pas à mettre dans la même catégorie. La série sous sa forme accentue le côté héros urbain, vengeur masqué plus que « super héros ». Ton sombre, réaliste, pas d’effets spéciaux. Mais, je le répète, c’est pas parce ton niveau de lecture de mon commentaire est basique (et je reste gentil) que tu peux te permettre de dire que je raconte des inepties.

          • T’auras beau justifier cela comme tu veux.
            Tu connais pas la définition d’un super-héros. C’est tout.
            Le côté réaliste et la suggestion de ses pouvoirs ne changent rien au fait qu’il reste un super-héros.
            C’est pas moi qui ait défini ce qu’est un super-héros. Ni toi. Donc fais avec. Ou pas.
            Je m’en cogne.
            Mais bon à priori je suis pas le seul à t’avoir fait la remarque et tu insistes dans ta connerie. Très bien.

            « Un gars qui a des capacités sur développées mais dans un cadre réaliste. »
            Ouais…Et ? N’empêches que
            1) ça reste un super-héros que tu le veuilles ou non, que tu l’acceptes ou non.
            2) il évolue dans le monde des « Avengers ».

            « Mais afin que ce soit bien clair, je ne comparais pas DD à Arrow ou Gotham sur la forme (= la qualité), mais sur le fond (= l’histoire, les thématiques abordées). Ce n’est pas la même chose ». C’est exactement ce que j’ai dis, sauf si tu penses que le boss dit des inepties…
            Lol ça n’a pas grand chose à voir sur le fait que tu as qualifié de Daredevil de simple héros urbain qui n’a pas à être qualifié de super-héros…
            Je reprends encore une fois ta phrase puisque qu’à priori t’as la mémoire courte :

            « Pour moi c’est pas une série de super-héros (au sens supers pouvoirs). Daredevil fait partie des héros urbains »

            Tu parles bien au sens supers pouvoirs non ? C’est écrit noir sur blanc. Donc non, je n’ai pas survolé ton com.

            « La série sous sa forme accentue le côté héros urbain, vengeur masqué plus que « super héros ». Ton sombre, réaliste, pas d’effets spéciaux. »
            La série met en avant le côté urbain et plus réaliste ok…Mais ça n’empêche qu’il reste un super-héros.

            Mais je vais reprendre les magnifiques paroles de Frétide :
            « Ne me réponds pas si c’est pour dire de la merde. Si toi même tu ne comprends pas ce que tu écris… »

            A.B.

          • Salut, moi c’est Chupu, enchanté.

            J’aimerais poser une question autant à bisous bisous qu’à fretide.

            Si vous semblez considérer que Dardevil ou Batman sont des super-héros (pour moi ce sont des Justiciers), sous prétexte – si je comprends bien – qu’ils réalisent des choses impossible, considérez-vous également Zorro (l’ancêtre de Batman en somme) comme un super-héro ?

            Et que dire de d’Artagnan, Jim Hawkins, Robin des Bois, Tarzan, ou encore du comte de Monte-Cristo ?

            Ou peut-être considérez vous uniquement le support. (livres = héros. Comics = super-héro..) ?

          • Je me joint à la conversation, mais pour moi c’est clair. Super Pouvoirs/ Super Héros. Pas de pouvoirs : Justicier (Vigilant en anglais), ou héros dans le cas ou il opère dans le cadre de la loi.
            Un super héros et un genre de Justicier, tandis qu’un justicier peut ne pas être un super héros par définition.

            Donc pour moi : Batman, Punisher, Oiseau Moqueur, Hawkeye, Green Arrow …. : Justicier/Héros

            Superman, Spider-man, Captain America, Daredevil, Green Lantern : Super-héros.

            Après ya des cas un peu plus différents, compliqué, genre Iron Man, en théorie aucun super pouvoirs donc Justicier, mais l’armure est tellement à la limite que …

          • Je m’aligne sur le concept super-pouvoir=super-héros.
            Voilà pourquoi je conseille Hancock et Megamind comme films de base pour comprendre la thématique super-héroïque.

            Cette thématique est même effleurée dans Avengers, Natasha se plaint auprès de Clint qu’ils ne sont PAS des super-héros, donc qu’ils sont à la masse, ce qui ne les empêche pas de faire des choses extraordinaires.

            Je pense que le flou entre les deux termes s’est installé à partir du moment où les justiciers urbains ont commencé à changer leur échelle d’approche, sauvant la planète entière ou même la galaxie. Quand on a Batman dans l’espace ou Barton contre des Chitauris…ben on a tendance à les ranger avec leurs homologues qui ont des gros muscles.

            Quant à Zorro, ben c’est de fait un justicier. C’est même pire que ça, c’est un cavalieeer qui surgit hors de la nuuuuit…

          • Vous craignez grave les mecs pour le coup. Un super héros ne se limite pas à ces pouvoirs. C’est une condition primordiale selon vous? Il suffit d’en avoir pour en être un? ou il faut accomplir d’autres choses? comme dit oncle ben: « un grand pouvoir…. »

            Donc les persos avec des pouvoirs nazes et inutiles (y’en a plein) sont plus des super héros que batman? le seul mec qui a vaincu superman?

            Sinon, vous avez lu earth X ? Qu’est ce qui rend cap si super héroïque à vôtre avis? qu’est ce qui pousse le gros Peter Parker à remettre le masque?

            Bref, on va surement se lancer dans un long et fastidieux débat et je préviens à l’avance que je vous répondrais plus tard les mecs (trop de taf) 😉

            PS: j’ai des arguments, alors réfléchissez à ce que vous écrivez (tentative d’intimidation).

            PS bis: la tenue de batman, elle sert à quoi? pourquoi il ne met pas juste une cagoule?, ca signifie quoi de mettre un déguisement?
            sinon, un super héros qui perd ses pouvoirs, ça devient quoi? (question piège)
            Enfin, les films de schumacher (plus de pouvoirs, d’effets spéciaux, bling bling etc..) sont-ils plus super héroïques que ceux de Nolan ? vous avez 4h 🙂

          • Ba on en a aussi des arguments ^^’
            Non mais je comprend ce que tu veux dire mais c’est pas une simple question de volonté ou d’idéologie.
            C’est non seulement une question de courage (héroisme) mais pas seulement. Prend un gars normal qui va affronter des méchants, supérieur en nombre et en force. C’est un héros on est d’accords ? John McClain est un héros ? Bon jusque là ok. Et cette définition fonctionne aussi avec Batman, il affronte des mecs supérieur en nombre et parfois en force.
            Ce qu’il faut étudier du coup c’est ce qui rajoute l’étiquette « Super ». C’est pour ça qu’il y a la mention souvent de Vigilant et de Justicier en plus de Super-héros dans les comics. Et même dans les séries, Arrow le dit lui, c’est un Vigilant. Le Justicier cherche à aider la loi, par le biais de méthode non légal. Mais il n’a pas de pouvoirs, ce qui le distingue du super héros, qui lui est soit un vigilant soit un justicier doublé de super pouvoirs.

            Après il y a « être un super-héros » dans l’âme, je pense que c’est plutôt ce que tu a en tête. Mais bon être un super héros et un héros c’est la même chose. Mais au sens strict je pense que c’est juste une question de pouvoirs ou non.

          • « Mais au sens strict je pense que c’est juste une question de pouvoirs ou non. »

            Juste le critère de pouvoir est trop limite en mon sens pour faire la différence entre un vigilent/héros et un super-héros . Un super-héros fait des chose extraordinaires que le commun des mortel ne fait pas: Ainsi Batman est un Super-héros car son intelligence (supérieur) et ses gadgets lui permettent de faire des choses extraordinaires.

          • @Chocasse

            Iron man est un super héros ou c’est, comme disait cap, « juste un type dans une armure »?

            Et t’as pas répondu aux questions de mon post précédent, dois-je conclure que tu ne veux pas te contredire? 😉

            PS: rappelle moi la thématique principale d’iron man 3…

          • Batman un justicier ok, pourquoi peut-on le considérer comme un superhéros?
            Pour moi cela vient du fait qu’en présence de Superman ou Wonder Woman il leur tient tête tout simplement, sans oublier qu’avec de la préparation il peut même les blesser (de manière plus ou moins grave).

            Même chose pour Hawkeye qui en présence de Thor et Cie n’hésite pas à lancer des vannes ou piquer l’ego de certains.

            Du coup même si les justiciers sont plus « vulnérables » que les autres qui possèdent des pouvoirs extraordinaires, ils nous donnent l’illusion que ce n’est pas le cas, on les considère donc égaux.

            Conclusion Batman est un justicier qui accède au statut superhéros une fois intégré dans la Justice League.
            Après faut-il encore s’imposer pour justifier ce statut, ce qui est le cas de Batman bien évidemment.

            A mon humble avis of course 😉

          • Ba en même temps FRETIDE si tu édit ton message c’est compliqué pour moi de répondre ^^’
            « la tenue de batman, elle sert à quoi? pourquoi il ne met pas juste une cagoule?, ca signifie quoi de mettre un déguisement? »

            Ba c’est un justicier, pas un simple héros.

            « sinon, un super héros qui perd ses pouvoirs, ça devient quoi? (question piège) »

            Ba un Justicier, un héros, mais qui fait la justice.

            Enfin, les films de schumacher (plus de pouvoirs, d’effets spéciaux, bling bling etc..) sont-ils plus super héroïques que ceux de Nolan ?
            Ca n’a pas vraiment de rapport avec le sujet ^^’ Je dirais juste qu’ils étaient plus fantaisistes.

            « Iron man est un super héros ou c’est, comme disait cap, « juste un type dans une armure »?
            rappelle moi la thématique principale d’iron man 3… »

            Est ce que c’est l’armure qui fait le héros ou l’homme qui est à l’intérieur. Oui, le HEROS, pas le super-héro. Mais comme je le disait plus tôt c’est un cas assez spécial. J’ai du mal à le ranger dans une case particulièrement. Mais on peut dire que Tony sans l’armure est un héros, avec un super-héros car l’équivalent de super-pouvoirs.

            Et je suis assez d’accords avec toi MCU pour le cas de Batman. Sa capacité un peu WTF-esque parfois à se débarrasser d’ennemis largement classé au dessus de lui, lui vaut la rumeur d’avoir des super-pouvoirs (vous vous rappelez la réaction de Green Lantern quand il a compris que Batman n’était qu’un homme). Ce qui lui confère par certain un statut de super-héro par moment.

          • La définition strict du héros dans l’univers créatif est déjà difficile à donner, alors du super-héros…
            D’un point de vue historique, le terme ‘super-héros’ à été instauré pour qualifier les homologue de Superman, suite à son succès (Captain Marvel et Captain América, par exemple…).
            Enfaite, si Superman avait été nommé ‘Ultraman’, par exemple, on dirait aujourd’hui des ‘ultra-héros’.
            Le soucis, c’est que pour apporter un peu de diversités, les auteurs se sont beaucoup inspirés d’autres héros -de la littérature notamment- et adaptés des figures célèbres en comics, avec un code scénaristique propre aux super-héros instauré par Superman (gentils, méchants, combats et jeunes filles en dangers).
            Par exemple Hulk est clairement mister Hyde, Arrow = Robin des Bois, Thor =… Thor de la religion nordique etc…
            Batman, lui, est clairement une retranscription urbaine du héro de Californie espagnole Zorro, dont l’action se déroule fin XIX° siècle début XX°.
            Donc pour définir un personnage comme un super-héros, il me semble qu’il faut s’en tenir au traitement du dit personnage (comics et arc narratif) plutôt que sur ses capacités. Car dire que Batman, par exemple, est intrinsèquement un super-héros, cela reviens à dire que Zorro ou mister Hyde (et tout les autres citées précédemment) sont aussi des super-héro dans leur nature.
            Or Zorro n’est pas considéré comme un super-héros. Tout simplement parce qu’il provient d’un roman de 1919.
            À l’inverse, si Zorro était aujourd’hui héros de comics et membre de la Justice League (ou Avengers), il serait considéré comme un super-héro.
            Rien avoir, donc, je crois, avec le personnage en lui-même ou ses capacités. Il faut juste qu’il soit intégré à la culture pop américaine enfaite ! ^^

            De fait, Batman ou Dardevil peuvent, ou non, être des super-héros.
            Dans un film Justice League, par exemple, Bruce Wayne est intégré au processus super-héroique et se retrouve donc en mode ‘cheaté’. Mais dans un film de Nolan, par exemple, il relève plus du justicier et on l’imagine mal, dans le même univers, rencontrer Superman ou Wonder-Woman.

            Tout est une question de traitement. Le Batman de la série des année 60 n’est pas le même que celui de Burton juste parcequ’il porte le même nom. Un Batman peut donc être ou ne pas être un super-héros, cela dépend de l’auteur et du support, je crois.

            Et dans la série Daredevil (pour en revenir au début du sujet !), selon moi, Mat Murdock n’est pas traité comme un super-héro mais comme un justicier.

            Donc non, pour moi Nova ne dit pas n’importe quoi et je partages son avis. 😉

          • Bien vu Chupu ! Après, c’est une question d’interprétation et de contexte donc. C’est très pertinent. Après j’abandonne pas pour autant mon point de vue, je pense qu’il se défend autant, ou tout du moins complète un peu ce que tu dit.

          • @Chupu: « Tout est une question de traitement. Le Batman de la série des année 60 n’est pas le même que celui de Burton juste parcequ’il porte le même nom. Un Batman peut donc être ou ne pas être un super-héros, cela dépend de l’auteur et du support, je crois. »

            Tout à fait d’accord, d’ailleurs cela va se vérifier dans 1 an avec le Batman Affleck qui n’aura rien à voir avec le Batman Bale, niveau puissance bien sur, ça risque de faire un choc à certains.

            Avec Zack Snyder, Batman = superhéros ça c’est clair 😀

          • @ Bisous bisous Je vais te remettre ce que j’ai écrit à ton camarade : « Euh…tu as lu où dans mon commentaire que j’ai dit que LE PERSONNAGE daredevil n’est pas un super héros ..? Mais je vais résumer pour que tu puisses comprendre. J’ai dit que LA SERIE ne respecte pas les codes traditionnels des séries de supers héros.
            Et je rajoute comme le boss : « Mais entre des personnages hauts en couleur et une course au réalisme et à l’obscurité, mon choix est vite fait ».
            Donc comme tu ne sais pas lire (tout comme ton camarade. Et je te rajoute aussi : « Mais apparemment toi tu ne sais pas répondre sans insulter les gens. Le savoir vivre et la bonne éducation ne sont pas donnés à tout le monde… ».
            Je ne te répondrai plus car mon temps est précieux et répondre à des gamins niveau cours de récré… juste non.

          • Je te cite:

            » Pour moi c’est pas une série de super-héros (au sens supers pouvoirs). Daredevil fait partie des héros urbains, ici on a une très très bonne série mais on reste en dehors du côté effets spéciaux de l’univers avengers. Ca me rappelle le débat sur la trilogie batman de Nolan/univers avengers où pour moi le batman de Nolan n’est pas un film de super-héros. Juste conclure que ce dardevil est top mais je préfère rêver devant une série d’un héros aux supers pouvoirs comme the flash. »

            Soit tu ne comprends pas ce que tu écris, soit t’es con point barre. Pour toi, dardevil n’est pas un super héros, mais un héros; d’où ton raisonnement biaisé et stupide. C’est pas parce que ses pouvoirs ne sont pas à l’écran spectaculaires, que ce n’est pas comparable à du bling bling à la flash. Et cela n’a rien à voir avec le traitement réaliste ou non, car un mec comme dardevil n’existe pas dans la vraie vie…

            Bref, t’as raison nova, ne me répond plus, vu que t’es pas capable de te remettre en question.

          • Je te dirai deux choses Fretide:
            1) « Euh…tu as lu où dans mon commentaire que j’ai dit que LE PERSONNAGE daredevil n’est pas un super héros ..? Mais je vais résumer pour que tu puisses comprendre. J’ai dit que LA SERIE ne respecte pas les codes traditionnels des séries de supers héros ». Relis donc mon commentaire… Je parlais de la « forme » de la série.
            2) »Le savoir vivre et la bonne éducation ne sont pas donnés à tout le monde….
            Je ne te répondrai plus [tout comme à bisous bisous] car mon temps est précieux et répondre à des gamins niveau cours de récré… juste non ».

          • Quel débat!!

            Intéressant au passage…! Qu’est ce qu’un super héro? Qu’est ce qu’un héro?

            Est ce qu’un justicier est vraiment un héro?
            Certains super héros ne font pas toujours que des actes héroiques…(superman qui détruit métropolis en ce battant avec zod)

            Bref.. c’était cool de vous lire…! j’ai un bouquin où tout est espliquer! c’est l’encyclopédie « les super héros au cinéma » sorti en fin 2012…il explique le tout du sujet, d’où sa vient…pourquoi les costumes… et toute les époques!

            je l’avais eut à un noel! vous qui êtes très brancher super héro, sa pourrait vous intéresser!

  32. « Or, on ne peut pas dire qu’il se soit passé grand chose. »

    Je ne trouve pas ça réellement dérangeant. Comme dit souvent, la série ressemble plus à un film découpé en plusieurs parties. Éviter les cliffhangers à répétition est pour moi plutôt malin. De plus, d’autres séries s’étendent sans trop de rebondissements (Walking Dead, saison 3 de Breaking Bad, deux séries que j’aime beaucoup au demeurant), et ça ne les empêche pas d’être un succès critique et commercial.
    DUrant cette saison un, je m’attendais à suivre UNE histoire de Daredevil, et c’est ce que j’ai eu.

    Concernant Daredevil, j’ai trouvé la série très réussie. D’une part grâce à la fidélité dont elle fait preuve par rapport au personnage et son univers, d’autre part pour la non édulcoration des thèmes abordée et la violence bien présente.
    Mais surtout, (et ça m’étonne que Mr LTH n’y fasse que si peu allusion) grâce à la mise en scène virtuose, en totale adéquation avec les différents styles utilisés dans les comics du personnage (les Flashs backs pour motiver tel ou tel combat, les plans iconique sortant tout droit d’une case…), qui arrive à nous faire ressentir les faiblesses et les sensations du justicier aveugle (le travail sur les sons par exemple).

    Mais bon, on ne peut pas toujours être d’accord sur tout. Longue vie à LTH quand même.

    • « Je ne trouve pas ça réellement dérangeant. »

      Entièrement d’accord. Disons que c’est dérangeant uniquement lorsqu’on n’arrive pas à s’attacher aux personnages. Ce qui est un peu mon cas ici. La saison 2 de TWD est lente, mais si on est à fond investi dans le sort des héros, on s’en fiche 😀

      A aucun moment je ne dis que la série est mauvaise. C’est juste que je n’ai pas accroché à l’intrigue/aux persos. De base, les histoires de mafia, ce n’est pas trop mon truc => c’est sans doute pour ça que mon épisode préféré est ‘Stick’ (le seul où il y a du mystère, du surnaturel, et pas de guerre des gangs).

      • D’accord, en lisant votre critique j’en ressortais un avis presque négatifs, qui m’inquiétait quand à la qualité des épisodes.
        Pour Walking Dead, c’est au final les saisons 3 et 4 que j’ai trouvé trop étirées, mais bon, avis personnel.

        Tant qu’on est d’accord sur la mise en scène..!

        En tout cas, pour conclure, j’apprécierai vraiment une apparition du personnage dans C:CW.

      • + 1, j’ai eu beau apprécier Daredevil et ses bastons, entre Banshee et The Raid 1&2, y a eu déjà mieux ! Mais ces bastons sont certes très correctes et bien filmées, les cabrioles à coup de pied sont pas superflues.

        • The RAID 2 était vraiment énorme (le 1 je suis moins fan) ! Mais rien à voir avec la scène en question. Ici c’est le style de combat, l’ambiance crasseuse et le plan séquence qui me rendent fou et me font penser a Old Boy (combat de boxe (version street). La mise en scène et le son donnent vraiment un super feeling. Rien à voir avec les chorégraphies de danseuses et l’aspect totalement fake des combats d’un AOS par exemple…
          Pour une série TV ça envoi grave!!! (J’en suis a l’épisode 4 et c vraiment dur de s’arrêter)

          • si t’aimes les plans séquences de bastons ultra-violentes, tout ça dans une ambiance poisseuse, Banshee te tend les bras. Mais je suis d’accord, les bastons de Daredevil sont bien chorégraphiées et bien filmées.

  33. Je suis qu’au 3ème mais j’ai un petit coup de gueule à pousser (qui a peut être été déjà dit)

    Je suis « obligé » de regarder en VF car je regarde pas seul, et ils n’aiment pas la VOST (bêtes..!) et franchement ça soule d’entendre la voix de Stark, Fury ou Coulson dans cette série (et c’est peut être pas fini..)

  34. L’intrigue est clairement légère même si elle gagne en intensité au fur et à mesure, mais comme toutes séries netflix ce n’est pas le but de proposer 13 fois x minutes intenses. Je pense qu’on ne devrait même plus parler d’épisodes mais de « chapitres ». Et à ce jeu là Daredevil est exceptionnel à mes yeux. On a là des personnages dans une ville qui grouille et la caméra se pose en témoins de leurs rencontres, leurs évolutions et leurs antagonismes. L’intrigue n’a pas besoin d’être explosive car elle n’en est pas une. Elle est juste là, elle entoure les personnages, les gens, elle les étouffe ou les libère, elle est la vie dans Hell’s Kitchen.

  35. Un peu déçu par ta critique Mr. LTH, il y a un truc dont tu parles peu et qui est pour moi le véritable atout de la série: DAREDEVIL bon sang! Quel héros, quel personnage, si humain, cela fait du bien. On est loin de Captain America ou Thor là, et l’interprétation de Charlie Cox est parfaite, Matt Murdock c’est lui tout simplement. Quel plaisir de suivre ce personnage, dans ses faiblesses, ses doutes, ses blessures. Je te trouve assez dur vis-à-vis de la série, parfois même de mauvaise foi, surtout quand tu la compares à Arrow, Gotham, etc. A en lire tes commentaires il semble que tu préfères les intrigues plus fantaisistes, surnaturelles, moins matures et réalistes. En tout cas pour ma part je trouve cette adaptation parfaite, on fait face à de vrais criminels, et ce sont eux les plus terrifiants.

    • (Ce n’est pas une critique, ce sont juste des commentaires au fil des épisodes)

      Daredevil est une très bonne série, aucun doute là-dessous.

      Mais afin que ce soit bien clair, je ne comparais pas DD à Arrow ou Gotham sur la forme (= la qualité), mais sur le fond (= l’histoire, les thématiques abordées). Ce n’est pas la même chose.

  36. Incroyable,cette série ou plutôt ce film géant est fantastique !!
    Jamais je n’aurais imaginé qu’une adaptation superhéroique aille encore plus loin que dark knight dans le réalisme,ou la noirceur,ou le traitement psychologique des personages !
    Et surtout depuis dark knight ,jamais l’antagonisme entre le héros et le vilain n’aura été aussi bien traité,quant au fait de pouvoir observer leurs grandes ressemblances,et leurs difference qui les mène à lutter une telle guerre idéologique et physiqiue !!
    Et puis l’adaptation de matt murdoch est « totale »,on assiste à ses doutes,ses peurs,ses blessures,ses traumatismes,ses relations,son objectif,ses motivations,ses joies,etc…
    Et quelle fidelité aux comics,personne n’a l’air d’en parler ,mais c’est l’une des adaptations les plus fidèles au comics!
    Et ouah les scènes d’actions sont fantastiques et bien chorégraphiés et surtout sont légions.
    et puis que dire de la mise en scène,du générique,des personnages,de l’ambiance,de la tension,des surprise,et du suspens,appart que tout est aboutie et réussi au plus haut point ?
    et les references et clins d’oeil sont nombreux au mcu ,alors que « ce film »m’a fait oublier qu’on était dans le mcu.
    Je ne sais meme pas quoi critiquer
    Mon seul regret est que le costume rouge arrive trop tard,et en parlant de cela,moi personellemnent le costume m’a plut ,il est en même temps assez fidèle au comics ,et au mcu(casque est ressemblant à celui de cap),tout en restant dans le ton de la série c ‘est à dire réaliste,et travaillé,et surtout à défaut d’etre totalement esthétique je le trouve intimidant et c’est ça l’essentiel pour daredevil ,de faire peur à ses adversaires

  37. Très sympa comme série j’ai tout regardé en une journée, en « forcant » ma copine qui venait dodo à matter le final avec moi 😀

    Super sombre, surtout les 1ers épisodes, le Caïd est un des vilans les plus développé de l’univers marvel, 1000x nuancé que tous les méchants marvel sortis au ciné (c’est ce qui manque le plus je trouve à l’univers marvel filmique, j’espère que Thanos changera ça 😀

    Les rôles sont très bien interprétés surtout Daredevil/Caïd

    L’intrigue dévéloppée sur l’épisode avec Stick avec le mec super musclé de la dernière scène (Gorgone si j’ai bien compris), les plusieurs « Black Sky »

    Seul (faux) bémol, dans les séries un protagoniste nous parle de quelque chose que l’on ne connait pas (genre là black sky), matt murdock demande une fois à Stick ce que c’est, l’autre le rembarre et ils n’en parlent plus du tout.

    Dans la vrai vie j’aurais bien insisté pour savoir ce que c’est 😀

    • dans la vrai vie stick t’aurais rien dit de plus, Matt le sait il n’insiste pas. Je suppose qu’on en saura plus avec la série Defenders. D’ici 2 ans? Mon Dieu ça va être long.

  38. Une centaine de commentaires résume déjà bien la série, donc je vais simplement me rajouter au flots commun.
    Je connais vaguement daredevil en version comic, donc je découvre la série tout en découvrant l’univers et les personages.

    C’est la premiere série Netflix que je regarde, et je trouve que le format des épisodes correspond au fait de pouvoir tout regarder en une seul foi, la ou une série « classique » est obligée de rester dynamique sur 6 à 7 mois. Certains seront du coup moins fan de la vitesse adoptée par la série, beaucoup plus dans l’installation d’une ambiance et dans la « lenteur », sans jouer dans le spectaculaire.
    Là, on prend le temps de découvrir les personnages, leur passés, ce qui rend la mort d’un personnage encore plus poignante car la série laisse le temps de « s’attacher » (les Russes prennent vraiment cher sur le coup).

    Un peut surpris par le fait de tuer aussi rapidement des individus pourtant importants pour Marvel, mais bon…

    Je ne suis pas un fan du sombre/réalisme juste pour jouer au adulte, il faut que ça se justifie. Hells Kitchen étant un trou infâme, la violence est justifiée je trouve.
    La chorégraphie des combats est très bien foutu et le fait que Matt se fasse régulièrement tabassé montre que le personnage peut encore évoluer !

    La série tourne autour de 2 personnages au final, et non pas uniquement Daredevil comme je le pensais. L’histoire de Fisk, quoique super troublante, est très bien menée.

    Coté Super héros, les 3 costumes sont vraiment classes et chacun est justifié selon le besoin scénaristique.
    Le dernier (rouge), je le trouve très bon, même si il arrive légèrement tard dans la saison (logique en même temps). Seul bémol, le fait que c’est yeux ne soit pas masqué, mais ouvert comme Cap ou Batman… surement une facilité pour permettre aux acteurs de voir. Le coté armure semble logique après avoir vue le nombre de coups encaissé sur la longueur de la saison.

    Bref, très bon essai de la part de Marvel, en voulant essayer un support et style différent, la dynamique du MCU s’ouvre enfin sur de nouvelles possibilités !

    Seul défaut, il faut désormais attendre pour revoir Daredevil, peut être en guest sur la série Jessica Johns ou Luke Cage… car attendre pour les Defenders semble pour un moi gachi en terme de dynamique.

    Est-il possible de voir un caméo de DareDevil dans Agent of Shield d’ici la fin de la saison ?

    Une bonne dose de MCU ça fait du bien et ça « apaise » l’attente pour Avengers 2 qui va être pénible (le film ne sort qu’en Juillet ici…).

    —–

    Détail technique, à lire certains commentaires sur la VF, ça ne fait que confirmer mon agacement sur la perte de qualité des doublages depuis quelques années maintenant (Man of steel et Guardian était une purge par exemple).

  39. SPOILER ALERT – SPOILER ALERT – SPOILER ALERT

    Daredevil est une excellente série qui change radicalement l’approche que j’ai du MCU. Le ton de la série est résolument plus sérieux que le reste des productions Marvel, ancré dans la réalité des gens « normaux », loin des dieux, des galaxies et des playboys multimilliardaires en armure.

    Plusieurs choses m’ont marqué.
    Tout d’abord, les acteurs. Aucune fausse note, ils sont tous excellents, Cox et D’Onofrio en tête. Je me suis immédiatement attaché à Murdock, déterminé sans être obtus, malin sans être agaçant, humble sans être faible. Son pote Foggy est lui aussi un side-kick très réussi, drôle sans être lourdingue, avec une vraie personnalité qui se démarque vraiment. Karen et Claire sont aussi assez réussies. Le Caïd est réellement extraordinaire. D’Onofrio me prouve encore une fois que son talent est immense. Wilson Fisk est imposant, effrayant, cruel, violent, mais également respectueux, intelligent, doté d’une ligne de conduite claire et d’une emprise énorme sur la ville.
    Ensuite, les scènes d’action sont proprement hallucinantes, surtout quand on sait qu’il s’agit d’une série – c’est bien simple, Daredevil le film fait moins bien que Daredevil la série, à tous les niveaux. Et quand on voit ce qu’ils sont capables de faire sur la petite lucarne, ça me fait juste saliver d’imaginer cette version portée sur grand écran. Entre les plans-séquences (dont un qui n’est pas sans rappeler la scène du marteau d’Old Boy), les chorégraphies, le style de combat extrêmement esthétique de Daredevil et le réalisme apporté à chaque coup donné ou reçu, je suis tout simplement bluffé et comblé.
    Il y a aussi le fait que les ficelles propres à l’univers des séries, d’habitude grosses comme le poing (The Flash et son ratio 1 méchant par épisode + fil rouge mystérieux, Arrow et ses scènes de dialogue-filler, Agents of SHIELD et son introduction de nouveaux personnages à la truelle…), me sont ici apparues nettement moins prononcées ; c’est simple, j’ai souvent oublié qu’on avait affaire à une série. L’immersion était totale.
    L’esthétique générale est sombre sans être crasseuse, elle nous montre un Hell’s Kitchen plongé dans le noir et le crime, mais pas pourrissant, s’accrochant toujours à une quelconque lueur d’espoir. Le costume de Daredevil-débutant est tout à fait adéquat et confère à Murdock une aura menaçante qui rend d’autant plus crédible la peur qu’il inflige aux criminels.
    Le scénario ne casse pas trois briques à un canard mais quand on finit un épisode, on n’a qu’une envie : passer au suivant. Donc j’imagine que c’est réussi. Le différents retournements de situation sont bien amenés et beaucoup sont totalement imprévisibles, ce qui fait vraiment plaisir. Et le références au MCU ne manquent pas, sans se montrer envahissantes.
    Le costume final a de la gueule, en passant, mais bon. C’est pas une claque non plus.

    Maintenant on en vient aux points qui me laissent mitigé.
    La violence est parfois tout à fait inutile et très mal proportionnée tout au long de la série. Le sang coule à flots, les os sont brisés, et ce dans à peu près n’importe quel épisode. Mais il y a parfois des exagérations totalement inutiles (les russes en bavent pas mal, entre la cervelle de l’un répandue sur le trottoir et le corps de l’autre à la fois brisé, criblé et rôti…) qui, si elles ne m’ont pas vraiment choqué, m’ont tout de même laissé dubitatif sur le rôle que de telles scènes peuvent avoir. En revanche, c’est assez jouissif d’avoir enfin un héros du MCU qui n’a pas peur de se mettre du sang sur les mains.
    Il y également la disparition trop rapide, beaucoup trop rapide de Ben Urich, qui m’a surpris autant qu’elle m’a déçu… c’était une personnage en or pour servir de liant entre toutes les séries qui s’annoncent ! Dommage.

    Voilà pour ce qui est de mon avis sur Daredevil. Tout est excellent, ou presque. Et si les prochaines séries Marvel s’avèrent être de cette qualité, je vais tout simplement nager dans le bonheur.

    • globalement d’accord avec votre commentaire. Vraiment très déçu par la mort d’Urich qui joue un rôle si important dans la vie du personnage.
      J’ajouterais que je suis aussi déçu par le fait que le personnage du Hibou soit si différent de celui des comics, une transformation en super-vilain m’aurait plu. Peut être pour une saison 2 si le personnage survit à sa chute.
      J’aurais voulu voir Stick un peu plus dans le cours de la série et pourquoi pas une allusion à son rôle auprès d’Elektra.
      J’espére qu’on devra pas attendre des années pour une saison 2.

  40. Marvel, avec la série Daredevil vient de montrer à la Warner que c’est tout à fait possible de faire concilier un univers sombre et très réaliste avec un univers surréaliste où des extra-terrestres se battant contre des supers-héros ont presque détruit toute une ville. Car s’il n’y avait pas les petites références au MCU, le ton de la série ne laisse pas penser qu’il s’agit bien du même univers. Comme quoi, la Warner aurait très bien pu garder le Batman de Nolan dans leur futur DCCU. Marvel a encore eu une longueur d’avance.

  41. Après un visionnage complet de la série et la lecture des commentaires de Mr. LTH, je dois dire que je suis pas d’accord. Les critiques sont globalement que les personnages sont pas attachant, que les investigations de chacun avancent pas, que Daredevil se prend raclée sur raclée.
    Le premier point est largement personnel, j’ai personnellement adoré Foggy, Karen, Claire, Urich et Matt bien sûr (même si le héros torturé est parfois lassant car beaucoup trop récurrent dans le genre super-héroïque). Du côté des « vilains », Wesley, Nobu, Fisk, Gao sont énormes et Stick aussi (pas directement un vilain mais bon…).
    Pour ce qui est de l’investigation et des raclée, je suis d’accord mais je trouve ça excellent : Daredevil est un héros détective débutant, il est pas encore très bon. On lui répète qu’il est à la masse mais il continue de chercher jusqu’à comprendre les liens entre chacun. Oui il se fait défoncer mais ça nous change des Flash, Arrow, Agent Carter ou de tous ceux du ciné qui au mieux se prennent une raclée avant d’éclater son adversaire ! C’est un jeune avocat qui découvre comment agir dans un monde corrompu et bien qu’il ait un don spécial, il a pas un super-pouvoir qui fait qu’il peut toujours trouver un moyen de défaire son adversaire parce qu’il appartient à une team de génie scientifique. Lui il commence seul et globalement il le reste largement jusqu’au dernier épisode (à quelques exceptions près).
    Mais je suis d’accord que certains choix sont critiquable, surtout quand on connait le comics : Urich mort (un des personnages qui connait l’idendité de Daredevil), Stick et Claire qui sont peu présent… Je suis aussi déçu qu’ils aient pas fait le lien avec Jessica Jones (une petite apparition de Krysten Ritter en fin d’épisode aurait été énorme !)

    Contrairement à Mr. LTH je préfère le réalisme, le policier ou le mafieux au fantastique qui laisse trop de facilité (un pouvoir qui résout souvent beaucoup de chose trop facilement) d’où ma préférence pour les Daredevil, Gotham ou Arrow par rapport aux Flash ou Agents of SHIELD. J’ai hâte de voir la suite des séries Netflix qui semblent prometteuses

  42. Je viens de finir la saison et whaoo c’est vraiment énorme quelques points me dérange par rapport à certains perso mais sinon c’est parfait débridé et les combats sont super, souvent ça me gène un peu dans les séries en ayant fait un sport de combat je remarque beaucoup de choses qui même si je sais que c’est chorégraphié ça ne passe pas, la c’était bien réaliste (si on oublie le côté aveugle ;)) il se bat bien, jolis coups de pieds et de genou un beau style assez aérien j’aime bien, je suis pas un grand fan de DD à la base mais la j’ai beaucoup apprécié tous les personnages pas forcément aimé les bad guys mais ils sont intéressant et pas dépeint comme les méchant très méchant cliché au final Fisk veut la même chose que Matt rendre Hell’s Kitchen meilleure mais leurs façon de faire sont opposé et j’ai vraiment adoré ça, vivement la saison 2.

  43. Je viens de terminer la saison !
    Wouah ! Bon ya un petit coup de mou sur la fin de saison. Mais le final rattrape le tout.

    Le costume maintenant ! Bon, je m’attendais pas à ce qu’on le voye si tard. Mais au final, ça renforce le côté dramatique de la confrontation finale. Ba quand Daredevil ne bouge pas, le casque parait un peu trop massif, mais dès qu’il est en mouvement ça passe crème. Le reste de la tenue est bonne, en reconnait bien DD.

    Honnêtement je suis bluffé, j’ai vraiment l’impression d’avoir vu un blockbuster de 8h. Netflix rules !

  44. Je viens également de finir la saison et ce partenariat avec Netflix s’annonce très prometteur si ils gardent cette qualité.

    Je vais pas répéter ce qui a été dit avant, globalement je suis d’accord : l’ambiance est géniale, les personnages sont tous très bien joués, les chorégraphies des combats sont dantesques aussi et l’intrigue est prenante.

    Quant au costume je l’ai trouvé bien, j’aurai préféré avoir du rouge foncé à la place du noir et des cornes « arrondies » au lieu des cornes « triangulaires » mais bon c’est des détails, de plus je ne pense pas que ça soit son costume définitif, vu qu’il devient Daredevil après l’avoir déjà porté, donc il devra surement le modifier pour jouer à fond le truc du « symbole »… (notamment le double D sur la poitrine)

    Un joli 18/20 pour moi. Je m’en vais de ce pas chercher les easter eggs que les gens ont grillé.

  45. Il y a un personnage auquel je n’ai pas du tout du tout accroché! c’est Vanessa…Je trouve que l’actrice joue super mal, c’est-à-dire qu’au lieu de voir son personnage je vois une actrice jouer….Suis-je le seul à avoir cette sensation?

    Et puis pour une série réaliste…dans la vraie vie je vois mal une femme raffinée comme elle tomber amoureuse d’un type en sachant pertinemment qu’il a les mains couvertes de sang.

    • On peut être raffiné et aimer le pouvoir, peu importe sa nature, non ?

      Je pense que des femmes comme elles ont existé au fil du temps. 🙂

      Sinon c’est pareil pour moi, c’est le personnage avec lequel j’ai eu le plus de mal.

    • #SPOILER DD# Concernant la psychologie de Vanessa, même réflexion… jusqu’au moment où elle dit (après avoir été empoisonnée) : « Fais les payer. » On comprend alors qu’elle aussi pourrie que lui, c’était simplement caché.

      • Oui après tout si elle est aussi pourrie que lui là c’est compréhensible :). Et puis à la réflexion, des pourris raffinés y’en a plein chez les politiques donc finalement c’est pas incohérent. Enfin avec Fisk on parle quand même d’un vrai boucher là ^^

        Par contre que c’est mal joué, c’est peut être ça qui ne m’ a pas aidé à croire en cette histoire d’amour.

        Quand au Caïd, je lui ai trouvé un air pataud, assez inapte en communication (renfermé et caracteriel), mais je pense que c’était voulu, pour nous faire comprendre que malgré sa position, dans sa tête il était resté un gros garçon de 12 ans qui a vécu un traumatisme.
        Moi je voyais plus le caïd comme une Main ( 😉 ) de fer dans un gant de velours (aisance en société). Mais je ne suis pas fermé à cette autre interprétation.

    • « Dans la vraie vie je vois mal une femme raffinée comme elle tomber amoureuse d’un type en sachant pertinemment qu’il a les mains couvertes de sang. »

      >>> — SPOIL — <<<
      Je ne suis pas Cupidon, mais ce que tu dis représente justement la part inexplicable de l'Amour… Il y a beaucoup d'exemple dans la série qui le prouve… je vais juste donner 2 exemples : La mère qui dit que son mari est un bon mari alors qu'on sait ce qu'il a fait avec sa fille… Et mieux encore l'exemple de la mère de Fisk… pourquoi restait auprès de cet homme qui est son mari depuis le temps elle aurait pu partir ??
      On ne décide pas de tomber amoureux de quelqu'un, on l'ai c'est tout, c'est le cas de Vanessa… Au début c'est un homme charmant posé, discret et peut être même avec une certaine faiblesse… Ensuite il lui a donné le choix et ce choix elle l'a fait… car elle l'aime… et puis je trouve que c'est bien joué car c'est elle qui pousse Fisk a se montré au Monde ce n'est pas lui qui décide, c'est pour ça que les autres se retourne contre elle…

    • « Et puis pour une série réaliste…dans la vraie vie je vois mal une femme raffinée comme elle tomber amoureuse d’un type en sachant pertinemment qu’il a les mains couvertes de sang. » Claire Underwood dans House of Cards, sur plusieurs aspects elle est pire que son mari…

    • Un exemple Asma el assad son mari est un boucher mais elle se balade en louboutin. Etre raffinée n’empeche pas d’etre une belle ordure

  46. D’ailleurs j’aimerai revenir sur Fisk

    SPOILER INSIDE SPOILER INSIDE !!!

    Déjà Vincent D’Onofrio est juste … Il vie le personnage, c’est incroyable cette prestation !
    Au départ j’étais un peu déçu, je croyais qu’il nous jouait juste un mafieux un peu dérangé. Mais non, du tout. Tout s’éclaire au fur et à mesure que ses plans sont contrariés par Daredevil, petit à petit il s’enfonce dans les ténèbres et devient le Caid.
    C’est simple, on a l’impression de voir une bête qui se contrôle au départ, notamment grâce à ses tics au niveau des mains. Il n’arrive à se calmer que grâce à l’art. Et Vanessa qui commence à le troubler (aaaah les femmes). On arrive même a avoir de l’empathie pour lui quand on connait son enfance (assez fidèle d’ailleurs, mais un peu modifié) Son monde devient inconstant, il ne contrôle plus tout. Il laisse libre court à sa violence de plus en plus. L’apothéose vient quand ce chère Winsley se prend quelques pruneaux. Là la bête être est lâché, il massacre Ben, il redevient le gosse qui a massacré son père, le croquemitaine que tout le monde craint. Le summum étant son discours final dans le fourgon du FBI, il EST le mal incarné.

    Pour l’instant on a surtout Wilson Fisk, le politicien mafieux. Mais dès son séjour en cabane, on vient d’avoir le Caïd, pour preuve cette jolie tenue blanche qu’il porte à la fin 🙂

    Bref, pour moi Vincent D’Onofrio s’inscrit au panthéon des vilains, et je pense que son potentiel n’était pas encore à son plein. Vivement la saison 2 !

    • Pour moi il est juste énorme !!!
      Déjà, je l’appréciais dans NY PJ mais là c’est le summum…
      Physiquement parfait… Psychologiquement je trouve vraiment géniale (rien que la scène avec le Russe c’est ahurissant !!!) il arrive à passer d’un calme absolu à une énorme tempête

  47. Vous avez remarqué la référence à Ultron, dans l’épisode 5. Foggy dit à Karen de pas insulter l’imprimante (qui ne marche pas) en disant qu’elle serait mal barrée si les machines prenaient un jour le pouvoir. SI c’est pas un clin d’oeil voulu, faut dire qu’il est plutôt minutieux.

    d’ailleurs, pourquoi pas un dossier sur les références au MCU http://www.denofgeek.us/tv/daredevil/245324/daredevil-netflix-series-marvel-universe-easter-eggs-and-comic-references-guide/page/0/1

  48. Bon j’ai fini la saison . Voici ma critique (avec un léger Spoiler donc il faut faire attention) .les point positifs :

    L’Ambiance mature et sombre : merci Netflix d’avoir fait grandir Marvel Studio (même si pour le sombre et mature ils arrivent dix ans en retard) , on pourra dire ce qu’on veut mais un truck bien crasse et sérieux ça sera toujours c’est bien plus intéressant à regarder que l’humour pipi-caca dont on a eu le droit dans pratiquement tout le phase 2 (appart pour Winter soldiers )

    Le format : 13 épisodes de plus de 50 minutes qui s’enchaînent avec une seule intrigue sans frick of the week histoire de bien développer toute l’origin story des principaux personnages . Rien a dire c’est à quoi devraient ressembler toutes les séries super héroïques (même s’il y a quelques longueurs , surtout après l’épisode 7) .

    Le casting : j’aurai du mal maintenant à imaginer un autre Murdock que Cox , le reste du cast fait aussi son travail (Foggy est un ami attachant .

    Les combats : ça pète comme il faut (surtout le combat lors de la fin de l’épisode 2 :respect: ) sanglant comme il faut , violent comme il faut .

    Très peu de références au MCU : pour moi c’est un point positif car la série compte plus sur ces qualités que sur sa connexion aux films (contrairement à Agent of shield ou au début meme si c’était un spin off d’Avengers , coulson nous rappelait à chaque épisode qu’il a été poignardé par Loki histoire de bien faire comprendre qu’on est devant un spin off d’Avengers) .

    Points négatifs
    Le costume rouge : franchement moche , j’ai préféré son pyjama noir car il avait vraiment la classe avec (même s’il ne le protégeait pas des balles et des coups de couteaux)

    Fisk et Vanessa : j’aurai préféré voir Fisk en vrai caid avant de le voir en homme amoureux , d’ailleurs j’ai du mal avec lui comme méchant .

    La mort de l’assistant de Fisk , une vrai mort stupide

    Bref il n’y a pas a en douter c’est la meilleure série super héroïque à ce jour car c’est la première qui s’est donnée les moyens de ses ambitions .

  49. Bon, voilà mon tour.
    Ouah, sacrée aventure. Je vais essayer de couper court.

    Il n’y a pas à le nier, c’est une série de qualité, personne ne pourra me contredire. Certes, pas parfaite, mais qui se place directement parmi les plus grands. Les promesses ont été tenu, on a un show mature, sombre, réaliste et violent. Mais ça c’était ce qu’on pensait, à un niveau équivalemment à la trilogie TDK de Nolan on pourrait dire. Mais franchement, on est encore plus loin, DD faisant passer Batman pour un Bisounours.
    C’est juste que… Le réalisme de cette série est… Stupéfiant. Même si DD a des capacités surnaturelles, elles sont avalées dans le réalisme de la série. C’est bluffant. C’est la réalité. Réalité d’autant plus incroyable quand on sait que tout prend place dans le vaste univers du MCU. Et ce show nous montre simplement la vie des gens dans ce monde, et bon dieu que c’est fascinant. Elles enterrent aussi beaucoup de clichés du genre, comme par exemple le héros imbattable et intouchable, qui s’en sort toujours indemne. Il faut l’avouer, jusqu’à présent, que ce soit sur grand ou petit écran, les super-héros prennent certes, mais on pas l’air de trop en souffrir ou de se vider de leur sang. Là, on a un héros qui tape, qui prend, mais qui prend vraiment. Matt Murdock a plus perdu de sang dans cette saison que dans un Saw. C’est diablement réaliste, car on y croit, cette série étant la preuve qu’être un héros ne suffit pas d’enfiler un costume et ensuite être invincible. DD expose au grand jour ce que Kick-Ass avait à peine réussit à faire passer.
    Continuons. Ce qui m’a surtout le plus marqué, c’est la réalisation. Vous le conviendrez, toutes les productions super-héroïques sont toutes des divertissements/blockbuster au but de nous divertir, porter par des producteurs. Mais là, avec DD, on sent que c’est différent. C’est fou, on sent vraiment cette volonté de réalisation, cette volonté d’en faire une œuvre à part entière, d’en faire quelque chose d’artiste, de se démarquer dans le domaine en matière de qualité. En bref, on ressent cette envie de faire quelque chose de plus que d’adapter le personnage sur écran. Et c’est ce pourquoi cette série m’a conquis, car pour une fois dans le genre, on s’éloigne du divertissement pour quelque chose de plus artistique et raffiné. Ceci s’explique d’ailleurs aussi par l’absence de caméo, de post-générique et de références visible à des kilomètres, tout ceci définissant Marvel Studios. On a quelque référence, mais tellement discrète et/ou subtil que plusieurs visionnages s’imposent. Du coup, c’est plaisant et on s’en passe, car cela permet vraiment à DD d’être une œuvre à part entière, pouvant s’exprimer comme elle le souhaite, sans avoir à porter le fardeau d’un univers partagé.
    Pour en revenir à la réalisation, on sent que c’est appliqué, que beaucoup de choses ne sont pas laisser au hasard, l’image est puissante (le cadrage fortement symbolique y aide beaucoup), et le choix des couleurs est particulièrement réussit. C’est glauque, terrifiant et (un peu trop parfois) sombre. Le plan séquence de l’épisode 2 est la preuve même qu’ils ont voulu faire quelque chose. C’est réussi. Donc voilà, si je devais conseiller cette série, je commencerais par ça.
    Bon, après voilà, malgré ses airs de True Detective, elle n’atteint pas les mêmes seuils de réflexion psychologique, car au fond ce n’est pas tellement le but, quoique. Comme annoncé, bien que ça ne soit pas un cop show, on reste dans une intrigue mafieuse et de corruption. Et au lieu d’avoir des policiers ridiculement sincère au milieu d’une pseudo pègre (coucou Gotham), on a un simple homme qui y va droit au but avec ses poings, en espérant changer les choses. Et c’est en ça que la série vit. J’y reviendrais juste après.
    Je fais juste un point sur la violence. Oui, c’est violent, vraiment violent. VIOLENT. On nous l’avait dit, mais là j’avoue que je n’ai pas du tout était déçu, j’ai été extrêmement surpris. Ce qui a surtout décuplé cette surprise, c’est de se dire qu’on est devant du Disney là, oui il ne faudrait pas l’oublier. Cela confirme encore plus cette envie de se démarquer. Certes, la violence à la tv, c’est pas nouveau, mais là on atteint un niveau vraiment choquant (il n’y a qu’à voir la fin de l’épisode 4, sûrement le must du must niveau violence dans la série), et ça, c’est quand même assez rare de voir autant de litres de sang et tant de violence dans une série. Même Game Of Thrones a de quoi rougir, c’est dire.
    Bref, parlons de ce que j’ai légèrement commencer auparavant, l’intrigue et l’essence de la série. Je tiens à vous le dire tout de suite, il n’y a aucune intrigue, ou pas exactement. Effectivement, nous avons droit à une double Origins Story de 13h, celle de DD et celle du Caïd, et ceci est l’intrigue même de la série, son essence. Contrairement à toutes les autres, il n’y a aucune intrigue principale comme on peut le voir comme d’habitude, avec un méchant qui a des enjeux, il y a des retournement de situation etc… Non. Ici, l’intrigue même, c’est la vie de DD et du Caïd, a un période de leur vie. Mais pas n’importe quel période, c’est la période ou ils embrasent leur destin, ou chacun devient celui qu’il doit être. En d’autres mots, la série, le fil principal se concentre sur cette période, le pourquoi du comment ces deux personnages étaient, en quoi et comment évoluent-ils, qui deviennent-ils. Et c’est fortement génial, car au moins on peut se concentrer à 100% sur leur évolution, sans qu’une intrigue annexe nous dérange. D’un côté, on a un aveugle au capacités extraordinaires et qui décident d’aller tabasser du criminel en espérant changer les choses et nuire aux activés criminels, ce qui s’avère très peut efficace, car un homme seul ne peut pas nuire à ce monde terrifiant, il devra alors comprendre que pour vouloir changer les choses et les rendre meilleur, il va devoir s’élever à un autre au dessus de son statut d’homme simple et seul, devenir quelque chose, un symbole, un héros. Et d’un autre, on a (encore) un homme cherchant lui aussi à changer les choses pour un monde meilleur, se considérant comme un bon samaritain, mais qui emploie des moyens pas forcément légaux pour parvenir à ses fins, qu’il considère comme un mal nécessaire, mais qui réalisera qu’il ne cherche pas à façonner le monde au désir des autres, mais qu’il cherche à le façonner pour ses propres désirs, ses propres intérêts, pas ceux de la ville : en bref, une brute égoïste tirant profit des autres pour ses propres intérêts : un Caïd. Du coup, c’est fort intéressant et fort suffisant de suivre ces deux évolutions, dans ce monde pourri d’Hell’s Kitchen.
    Ah oui ! (encore coucou Gotham), ici ce n’est pas une pseudo-pègre qu’on a affaire, c’est vraiment la Corruption avec un grand C. La moitié de la ville est corrompu, on ne sait pas à qui faire confiance, et les gêneurs disparaissent comme des mouches, en un battement de cil. Certes, même si parfois le réalisme est discutable ici, c’est déjà beaucoup plus crédible que beaucoup d’autres qui traitent du même sujet, mais au moins cela nous permet de nous impliquer encore plus dans l’évolution de Matt, prouvant à quel point un homme seul ne peut absolument rien dans ce monde.
    Après, la seule intrigue visible, remarquable et très mystérieuse, est apparemment celle qui pose les bases pour Iron Fist et surtout The Defenders : La fameuse guerre. C’est d’ailleurs pourquoi le 7 est intéressant, car on fait une pause dans la série pour nous intéresser à la suite, le 7 servant donc de premier prequel à la série finale.
    Après pour ce qui est des personnages, tout sont très bien. Mon seul bémol reste Ben Urich et Karen Page, ses derniers cherchant trop à s’éloigner pour leur propre intrigue, ce qui est assez déplaisant, car à chaque fois qu’on partait pour ces deux, je m’ennuyaient, car j’avais l’impression de quitter la série, perdant le rythme, encore Karen ça va mais surtout Ben, n’influant en rien dans la vie de Matt et à peine de Fisk. Mais ce n’est qu’un détail et qu’une réflexion personnelle. Mais après voilà, Cox est convaincant en DD et fait le boulot sans problème, Foggy est plaisant grâce à son rythme singulier apportant un certain rythme à la série, Claire Temple est bien malgré son éloignement trop rapide et regrettable, on parle même pas de Stick qui est parfait mais trop peu présent, mais c’est plutôt cool on apprécie beaucoup le personnage pour le peu qu’il apparaît, Wesley est sympa dans les débuts mais dès que Fisk passe au premier plan, ce dernier est complètement oublié, dommage. Bref, vous l’aurez noté, j’en ai oublié un. Et oui, Fisk. Il n’y a pas à dire. Le personnage est juste… Ouah. En même temps, c’est le méchant le plus développé du MCU. Mais ouah. Le personnage des versions papiers n’a pas été bafoué, loin de là. La performance de D’Onofrio est… Bluffante. Au début j’avais peur, car son air de gros guguss un peu perdu me troublait, on avait l’impression qu’il avait l’air de se demander ce qu’il faisait au milieu de tout ça, mais tout prend son sens au fur et à mesure des épisodes. Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est la voix particulièrement imposante et flippante que D’Onofrio adopte, brève et brute. Comme parlerait une brute justement. Ce n’est pas une intonation grave et intelligente, c’est vraiment brute. C’est parfait quoi. C’est vraiment le meilleur personnage de la série, rien n’est laissé au hasard.
    Bon après voilà la série n’est pas parfaite, elle compte quand même quelques défauts : l’élément de résolution sur du hasard, c’est un peu bâclé quand même… L’absence d’un thème sonore particulier, ce qui peut déranger certains mais pour ma part pas tellement, car je trouve justement que l’absence d’une bande-son apporte un certain charme à la série, mais après, je ne vois pas tellement d’autres éléments à remarquer.
    Mention spéciale à la chorégraphie des scènes, surtout de combats, qui sont soignées et appliquées, la fin du 2 et le combat contre Nobu resteront dans les annales.
    Quand au costume rouge, donc en mouvement… Mouais. Je regrette principalement ce surplus de noir et le trop peu de rouge, mais bon vu que DD est tout le temps dans le noir, il n’y a que le rouge qui ressort donc bon à la limite… Mais le casque par contre je crois que je m’y ferais jamais. Sur certains plans j’ai vraiment l’impression de voir DD, sur d’autres PAS DU TOUT. C’est juste la parti du bas, en mousse, ça rend pas du tout, meh, et avec le casque j’ai l’impression de revoir la tête de gland de Cap dans Avengers. C’est frustrant. Mais bon.

    Bon bah je crois avoir fait le tour. En bref, je retiens donc une série de qualité et s’éloignant du genre pour lui offrir une nouvelle perspective, cette volonté de réalisation d’une œuvre singulière, à l’écart, artistique, et réussit. Les paris ont été tenus, et ils sont mêmes allés encore plus loin. Chapeau bas, c’est une réussite.
    Je conseille donc cette série à tous, même les plus exigeant, particulièrement ceux qui apprécie les super-héros mais qui ont horreur du traitement par le divertissement, cette série prouvant ainsi que le genre super-héroïque peut s’appliquer ailleurs que dans ce domaine.

    PS: Gosh, c’est un sans-faute sans spoilers, je suis surpris.

    • Si si, ya des spoilers, mais ça va ça se gère^^

      J’ajouterai, je vais attaquer l’épisode 3, et au niveau de la réalisation, j’ai adoré la fin de l’épisode 1, de voir que finalement Daredevil a même pas filé un coup d’ongle sur l’immensité de la corruption de la ville, alors même qu’on est en fin d’épisode et que traditionnellement, c’est la résolution de l’affaire (ce qu’il a fait pour Karen), le happy end dans les séries procédurales.

      • En fait, sur le long terme, on réalise l’immensité du défit qu’il s’est lancé : la corruption est partout. D’où le fait qu’il attaque un peu tête baissée, sans trop réfléchir, sans trop savoir où aller. C’est comme si demain monsieur lambda, un peu doué en arts-martiaux, se lançait contre les pires requins de notre société. Il frappe ce qu’il a sous la main – de la petite frappe – et met trois plombes, s’il survit, à trouver qui chapeaute tout ce manège. Après, faire changer les choses, c’est une autre affaire.

        En cela, cette série est vraiment forte. Plus que réaliste, la métaphore de notre société est tellement poussée (capitaliser sur la misère d’autrui) qu’elle nous plonge directement dans un univers qu’on pourrait découvrir au coin de notre rue. C’est tellement immersif qu’elle rend presque crédible tout le MCU. Du coup moi je crois aux arbres qui disent leur nom et aux ratons laveurs armés de gros calibres !

    • Elektra c’est quand Foggy évoque la fille grecque avec qui Matt est sorti à la fac et Hulk c’est sur une coupure de presse derrière Ben Urich (je sais plus si c’est dans l’episode 10 mais c’est la seule que j’ai repéré sur Hulk)

      • la coupure de presse que tu cite je l’ai vu et oui ce n’est pas dans l’éépisode 10, cet couverture d’ailleur parle de l’attaque alien de avengers. nan LTH a du repéré autre chose dans l’épisode.

        [EDIT LTH : Non, c’est juste la couverture encadrée d’un numéro du New York Bulletin dans le bureau de Ben Urich. A gauche, on a celle de la bataille de Harlem (Hulk) et à droite, celle de la bataille de New York (Avengers). C’est bien dans l’épisode 10 qu’on les voit le mieux.]

        • Certes y a celle là mais mais y en a une autre ou on parle d’hulk ça j’en suis certain, je me rappelle avoir fait pause dessus pour bien vérifier.

    • En meme temps karen a un petit probleme d’addition dans le comics
      Spoil spoil
      Dans le comics c’est elle qui balance l’identité de DDau caid

  50. Pour revenir sur le dernier épisode en essayant de pas spoiler je comprends mieux le combat de fin et pourquoi j’avais une impression d’étrangeté quand je regardais comme si quelque chose avait changé dans la série.. Et effectivement le réal n’est pas le même juste pour cet épisode. C’est vraiment dommage parce que la série se termine sur une touche mitigée alors qu’elle a fait un sans faute dans les 12 premiers épisodes. Mais bon ça ne m’a pas empêché de prendre mon pied comme jamais devant une série héroïque ! Achat en blu ray dès la sortie ! 😀

    • J’ai l’impression que tout le monde est d’accord pour dire que la série est géniale mais que le dernier épisode est de moins bonne qualité. En tout cas ça va être compliqué de faire une saison 2 de ce niveau!

  51. Ooooh la dernière scène du final….

    Un truc bien à l’ancienne… un peu kitsh le gars qui surveille sa ville, bam il entend un truc, il fait des cabrioles, saute et… générique de fin ! Dommage j’aurai voulu une post gén’, ou un petit cliff pour la suite !

  52. Bonsoir.

    Je viens de voir les 13 épisodes de la première saison et ma première impression est waooou ça tue.
    J’ai beaucoup aimé.
    Bon à la base j’aime le personnage , j’ai lu pas mal de daredevil et c’est un de mes héros préféré donc bon le voir en série c’est un vrai bonheur.
    Ensuite la série est vraiment très bonne, les personnages sont intéressants, les musiques aussi, les séquences d’actions tabassent, pour moi c’est un sans faute mais le gros plus c’est matt et wilson.
    Les deux personnages sont énormes, très bien interprétés et charismatiques au possible.
    Bon matt j’en ai déjà parlé mais wilson à la base je ne suis pas fan mais son interprétation et son traitement c’est du haut niveau. Je ne m’y attendais pas.
    Ce qui fait passer la série de bonne à excellente , tout simplement.
    J’ai aussi beaucoup aimé le costume qui est digne d’une superproduction ciné.
    Bref j’ai adoré , j’ai pris l’abo netflix pour ça et je regrette pas.

  53. J’ai jamais eu l’occasion de râler sur ce site, mais alors là, c’est quoi ces spoils dans les avis des épisodes? Genre pour le dernier, « Matt Murdock apprend que… »?
    Je voulais voir des avis sur les épisodes, ou à la limite des synopsis, mais y’a du sale spoil bien crasseux. Sur ce coup là, je ne te remercie pas Mr LTH.

  54. je viens de finir,
    alors déjà SPOILER ALERTE ALERTE !!!
    ça c’est fait
    deuxièmement c’est subjectif, parce que j’adore DD,
    premièrement c’est la meilleure adaptation de héros de comics que j’ai pu voir, j’aime bien le polar, d’ailleurs ils auraient pu être un cabinet de détective,
    l’intrigue : elle est simple, vu et revu dans la plus part des séries policière et judiciaire, mais ce n’est pas génant, elle n’est pas le sujet, car le vrai sujet ce sont les personnages.
    les personnages
    wilson et Murdock, deux enfants de Hell kitchen qui ont vécu un drame, mais ce qui intéressant c’est que le premier veut effacer son souvenir, tandis que le deuxième se raccroche à son souvenir, sa dernière vision.
    la souffrance de la ville est insupportable pour Matt, son seul moyen pour la faire taire est d’agir, quand wilson c’est bien le meutre de son père qu’il veut effacé.

    karen et foggy, ils sont bon, et necessaire mais j’avoue qu’en milieu de saison, je les ai trouvé chiant.
    Ben. l’acteur est bon, mais peut être pas assez perturbé.
    il manque l’aspect politique que j’aurais aimer voir développé avec le sénateur.
    je trouve que c’est un pari réussi pour Marvel, si les gros blockbuster permettent de nous offrir ça, je dis oui.
    sinon les références sont nombreuse, le ciné et autres séries,
    maintenant le gros bémol c’est le dernier épisode, il est de qualité, mais bien en dessous des autres, pour le costume, potter le dis il n’est pas finis mais j’aimerais qu’il reviennent à un costume plus sobre, en rouge c’est suffisant, petit détail le plan du dernier épisode, les deux d formé par les fils plastique, c’est sobre et efficace.

    • Pas mieux !!!!
      j’ai fini la série hier …Super Série…
      Les scénes de combat sont terrible….
      Fisk est juste parfait…
      le costume noir enfaite j’ai adoré et le passage au costume rouge aussi….j’avais peur d’etre déçu mais finalement je suis bien surpris…
      j’ai hate de voir « AKA Jessica Jones » et toutes les suivantes qui tourneront dans le meme univers…

      et j’me dis aussi putaiiiiiin une série sur « Punisher » bordel !!!!! comment ça serait trop bon…..

  55. Oh bon sang, je viens de regarder l’épisode avec Stick et son cynisme et son caractere viens d’enterrer absolument TOUT les personnages du MCU …

  56. finis aussi mon marathon DarDevil, excellente serie comme dit précédemment.
    je trouve perso que la saison 1 se suffit a elle meme…… meme si je ne suis pas contre un peu de rab’ de DD. Mais selon moi l’origine des persos ( DarDevil et le Caid) est tres bien expliquée.
    Pour moi la meilleure serie de super heros sortie a ce jour bien que je sois fan de Flash et Arrow

  57. Excellente série (acion, scénar, acteurs, scène d’action, etc…). J’ai adoré les 11 premiers épisodes. Un peu moins les 2 derniers. J’aime bien l’idée qu’il n’est qu’un « débutant » qui perd le contrôle parfois pendant les combats. J’imagine une saison 2 ou il évoluera pour maitriser de mieux en mieux son sujet. Le costume est réussis. J’aime pas trop le casque par contre. On perd le charme de la cagoule qui recouvre les yeux. Ca change du tout au tout. Dommage.

  58. Ben j’ai adoré cette série ! Je ne me suis pas ennuyé. Le seul problème c’est que Matt a mis trop de temps pour avoir son fameux costume et c’est frustrant de l’avoir que peu et tout à la fin. Mais le rendu woaw j’adore, c’est une vrai tenue de combat qui rappelle celle de Cap et ça c’est cool ! J’espère qu’on le reverra avant The Defenders parce que ça fait loin ><

  59. J’espère qu’il y aura une saison 2 rapidement et avant The Defenders ! Car je pense que l’attente pour revoir Daredevil en action va être énorme après cette première saison !

  60. Série très bien détaillée et réaliste à souhait. J’ai bien accroché. Les persos principaux et secondaires sont intéressants. Et le final, même si effectivement arrive un peu comme un cheveux sur la soupe, il est excellent. Le combat ultime est sublime.

    Par contre, je ne crois pas qu’il y aura une saison 2, cette mini série sert juste à introduire les défenseurs, tout comme les futures Luke Cage, Jessica Jones et Power Man.

  61. J’ai adoré regarder cette série, surtout dans cette période ou les Gotham/Arrow ne sont vraiment pas au top (ce qui m’embête, moi qui suis fan).
    Contrairement au boss, je trouve les personnages plutôt attachants, avec pas mal de profondeur (surtout chez les méchants, ce qui fait un bien fou et apporte de la qualité).
    La saison est très dense, Murdock est souvent en difficulté car il est submergé, autant physiquement (beaucoup trop de truc à faire/ de blessures à guérir) que mentalement (son combat intérieur quand à ce qu’il doit faire ou non).

    J’ai tellement apprécié l’intensité de cette série, la complexité des personnages, le réalisme de l’action.
    J’attends la saison 2 avec une p**** d’impatience!

    • Et par rapport au costume du dernier épisode, je l’aime et ne l’aime pas. Il n’est pas magnifique, mais son gros point fort, c’est qu’avec on ne reconnait pas (trop) Murdock! Sa mâchoire m’a l’air un peu plus large avec le design du costume, et c’est très bien!!
      (toujours pour comparer avec Arrow, faut être un débile pour ne pas reconnaître Queen quand on est un ami proche de celui-ci)

  62. Le dernier épisode a été très critiqué mais je le trouve pas si mal. Le costume est correct, seul point qui m’a déplu le combat final qui est raté surtout en comparaison des combats qu’on a eu pendant toutes la série. Ceci mis à part le coté « finalisation » du caïd qui découvre sa véritable « vocation » et devrait être encore plus redoutable à l’avenir m’a beaucoup plus.

  63. Bon bah je viens de finir la série alléluia !!

    Je vais pas écrire un énorme pavé mais juste allez à l’essentiel !!

    Marvel eu un coup de génie sur ce coup là !! Faire explorer aux spectateurs une partie du MCU que personnes ne soupçonnaient …un monde violent,réaliste et corrompu !!

    Matt est fantastique dans son apprentissage de super-héros …chancelant,en sueur ,blessé etc…on a peur pour lui (même en sachant ce qu’il va devenir ,chapeau !!)
    Fisk est impressionnant dans tout les sens du terme …physiquement ,mentalement …Le mec est capable d’avoir la classe en préparant son ptit dèj et de nous terroriser quant il explose la tête d’un mec avec une portière !!!

    Un petit mot sur les costumes , le noir est vraiment super ,simple ,pratique ,parfait !!
    Le rouge est beaucoup mieux maintenant que je l’ai vu en mouvement ,franchement j’aime beaucoup ,seul bémol le casque qui pour moi aurait du être entièrement rouge …

    Bref série vraiment VRAIMENT génial !! Vivement la saison 2

  64. Pas de spoils, avis général!

    Ah, je suis contente de voir qu’on est d’accord sur plusieurs points!

    Certes la série est très bonne, mais je trouve qu’elle a quand même des lacunes assez handicapantes par moment.
    « cela manque de chaleur humaine » –> en effet, au final les relations entre les personnages sont montrées trop brièvement, et très superficiellement, même entre Fisk et sa nouvelle amoureuse. Heureusement qu’il y a Foggy!

    Par ailleurs, le côté « tiens Fisk a tué presque que des méchants, et ses ambitions sont pas si différentes que celles de Murdock », moi je l’ai ressenti comme une volonté de diluer le côté super-vilain du personnage de comics, pour créer plus de réalisme. Une bonne ambition, mais j’en ai perdu tout intérêt dans l’objectif final, qui était quand même d’arreter Fisk.

    J’ai fait une review sans spoils de toute la saison, je suis curieuse de savoir si certains sont de mon avis sur les autres faiblesses que j’ai trouvé!

    http://www.messylife.fr/#!Review-DAREDEVIL-Netflix/colb/554649c80cf248741708b59d

  65. je partage les avis de la majorité .. je viens de finir les épisodes .. sur le coup j ai jamais été autant en désaccord avec la critique de Mr LTH.. mais tout ça est subjectif (moi les histoire de mafia j adore)

  66. Je viens de terminer, et malgré quelques épisodes qui trainent en longueur, j’ai plutôt apprécié.

    Les pouvoirs de Matt sont peut être un peu trop… j’aurais préféré qu’il ait un peu plus de mal….

    Seule vrai déception : le dernier épisode : en dehors du fait qu’ils résolvent très vite l’affaire car Matt entend par hasard quelqu’un en parler…. j’ai trouvé qu’a partir du moment où il est en costume c’est filmé différemment et ça perd totalement en réalisme.
    La prise de catch qu’il fait à Fisk en premier à cassé tout le climax que j’attendais :S et du coup la fin on dirait un épisode d’agent of S.H.I.E.L.D ( que j’aime beaucoup, mais là ça colle pas … )

  67. Eh bien il m’a fallu du temps pour finir, mais ça valait le coup.
    J’ai vraiment, vraiment aimé cette série. Son ton, son esthétique, ses personnages, sa façon d’équilibrer le sombre et le plus léger.
    Nous avons là une brochette d’acteurs vraiment bons, avec une double mention spéciale pour Charlie Cox, très bien en Matt perclu de doutes et de colère, un toxicomane de la vengeance, et BIEN SÛR D’Onofrio qui explose l’écran à chacune de ses apparitions; tant de puissance et d’émotions contenues, j’ai rarement frissonné autant (littéralement) face à un personnage de fiction.

    La série se veut en fait comme une longue introduction, où tant Matt que Wilson apprennent à trouver leur place puis l’assumer. Chacun découvre l’autre progressivement, chacun éprouve les mêmes doutes dans les derniers épisodes, et chacun s’assume en tant qu’icône dans le dernier.
    Certes, cela donne un sérieux coup de mou au rythme de la saison dans son dernier tiers, et pourtant il s’en passe des choses! De même le dernier épisode fait un peu précipité, les événements s’enchaînent peut-être un peu trop vite.

    Il faut saluer la qualité des chorégraphies, surtout celles de Daredevil, mélangeant ninjutsu et boxe, chose qu s’observe bien lorsqu’il est face au ninja et sa technique plus… »pure ».

    Bref, c’était vraiment très, très bien, un renouveau artistique total du MCU, et avec AoS saison 2 mon coup de coeur majeur de cette Phase 2, globalement mitigée.
    De fait, Daredevil saison 2 est ma plus grosse attente de 2016 (surtout au vu des personnages qui apparaîtront), et le ton de la série me pousse de plus en plus à m’intéresser au cas Jessica Jones, alors que cette série ne me disait vraiment rien au départ. Vu le ton adopté, ce ne sera pas du « faux-dark-pour-faire-genre ».

  68. Bon, j’arrive bien en retard mais je viens de me faire la série DD et franchement… j’ai adoré! Meilleure série super-héroique pour ma part, et de loin.

    Une ambiance sombre, des combats violents, de belles idées de mise-en-scène, un badguy impressionnant (Donofrio dégage une tension incroyable. Dès sa toute première scène, on le sens susceptible d’éclater à tout instant. A mille lieues des vilains du MCU), des personnages traités en profondeur (le parallèle entre Murdoch et Fisk est vraiment bien vu).

    Bon, tout n’est pas parfait évidemment. On a du mal à croire que personne ne reconnaisse Murdoch sous le masque. Karen et Urich ayant vu le vigilante de près (et ne me dites pas qu’il faisait sombre, et qu’ils ne se sont pas rendu compte que son masque couvrait ses yeux, c’est totalement improbable!), c’est incroyable qu’ils n’aient pas envisagé le fait que ce soit Murdoch.
    Et aussi… Ah non, en fait c’est vraiment la seule chose que je trouve à redire à cette série. ^^
    Et oui, le costume du final n’est pas super beau. Mais franchement, vous avez vu qui l’a fabriqué, et dans quelles circonstances? C’est pas beau, mais c’est cohérent avec le ton réaliste de la série. Je n’en demande pas plus.

    J’étais en train d’abandonner le MCU, et me voilà retenu grâce à cette série Netflix. Bien joué Marvel! Un très joli coup, à la fois sur les plans artistiques et commerciaux.

    Allez, je vais attaquer A.K.A Jessica Jones. En espérant y prendre mon pied autant que devant DD! 🙂

    • c’est tout simplement, que matt est aveugle, tu as du mal à imaginer un aveugle affronter quelqu’un en évitant des coups de couteau …, on est loin des lunettes de superman, sinon JJ c’est différent, je l’ai trouvé en dessous de DD…

      • Qui ferait tout ça avec un bandeau sur les yeux, si ce n’est quelqu’un qui de toute façon ne voit pas (un aveugle donc)? ^^

        Et puis s’est tout aussi incroyable d’accomplir tout ça avec un bandeau sur les yeux que de le faire en étant aveugle. Plus même, car un aveugle dispose de 4 sens plus développés grâce à la plasticité cérébrale.

        Donc oui, je trouve ça dingue que personne n’ai fait le lien, même si on est en effet loin des lunettes de Sup! ^^

LAISSER UN COMMENTAIRE