Arrow : Votre avis sur l’épisode ‘Docket No. 11-19-41-73’ [6×21] + le teaser du prochain épisode !

13

Cette fois, impossible d’y échapper, Oliver Queen doit faire face à son procès ! (Une intrigue lancée et retardée dans l’épisode 6×07 pour ceux qui voudraient recoller les morceaux.) Et Tommy Merlyn est de retour… enfin presque. Dans un monde où la mort n’est qu’une étape avant la résurrection, Merlyn est un peu l’Oncle Ben d’Arrow, le personnage-fondateur auquel on ne touche pas une fois passé de vie à trépas. Doit-il en être toujours ainsi ? Avez-vous rapidement percé le secret de son ‘retour’ ? Reverrons-nous un jour John Diggle en mode Terminator ? Est-ce la faute de Barry Allen si le Général Hale vient embêter la Team Arrow ? Et surtout, qu’avez-vous pensé de cet épisode ?

Arrow – Saison 6 – Episode 21 – ‘Docket No. 11-19-41-73’ : La pression monte pour Oliver qui commence à se demander s’il va tout perdre dans sa bataille pour sauver Star City. Un visage familier est de retour.

————————————————–

Audience US : Il suffit parfois d’un caméo… Hier soir, l’épisode ‘Docket No. 11-19-41-73’ a rassemblé 1.10 million de téléspectateurs (contre 0.87 million la semaine dernière). C’est la meilleure audience depuis cinq épisodes. Sur la cible des 18-49 ans, Oliver Queen relève la tête avec un taux de 0.4% (en hausse de 0.1 point) [chiffres définitifs].

————————————————–

Arrow – Saison 6 – Episode 22 – ‘The Ties That Bind’ : Diaz cible la Team Arrow et leurs proches. Oliver se dispute avec Felicity quand cette dernière se met en danger, car elle a la possibilité d’arrêter Diaz une bonne fois pour toutes.

La série Arrow est diffusée chaque jeudi sur la chaîne The CW, avec Stephen Amell (Oliver Queen/Green Arrow), Emily Bett Rickards (Felicity Smoak), David Ramsey (John Diggle/Spartan), Willa Holland (Thea Queen/Speedy), Paul Blackthorne (Quentin Lance), Echo Kellum (Curtis Holt/Mister Terrific), Rick Gonzalez (Rene Ramirez/Wild Dog), Juliana Harkavy (Dinah Drake/Black Canary) et Katie Cassidy (Laurel Lance/Black Siren).

13 COMMENTAIRES

  1. Sans l’intro de l’épisode je me serais peut-être posé des questions, mais du coup c’était facile de deviner le pourquoi du comment. Le twist final était sympathique en revanche. Bon usage du Human Target en tout cas.

    • Doooooooonc….. aloooooors….. C’est toi le scénariste de la série? Le script doctor? Laisse moi te félicité pour ton merveilleux travail!

      Je plaisante, c’est vrai tu avais vu juste. Chapeau l’artiste.

  2. oilà. Uépisode typique de la série depuis deux saisons qui peut délivrer comme dans l’intro de cet épisode de bonnes scènes d »action et malgré tout tomber dans la facilité et l’incohérence niveau intrigue. Outre l’absence remarquée de Thea Queen au procès TELEVISE de son demi-frère, l’usage qui est fait de Human Target est quoique ingénieux à mon sens pas assez bien pensé. Le personnage aurait êté utile pour infiltrer l’entourage de Ricardo Diaz et découvrir les failles du grand méchant de la saison. Au lieu de ça on a droit à un procès granguinolesque qui est encore plus court que celui de Barry Allen et fait passer The Flash en comparaison pour une série judiciaire. Comme souvent cette saison c’est encore le personnage de Laurel Lance qui tient la barque en délivrant toujours un personnage ambivalent tiraillée entre son besoin d’affection paternel et sa peur de Diaz. Malgré tout Black Siren reprend ses esprits en fin d’épisode et va enfin se décider à gueuler sur le nouveau seigneur du crime de Star City. Mais là où le personnage était surpuissant dans son arrivée dans l’arrowverse il semblerait qu’après avoir galéré contre la simili Black Canary du pauvre jusqu’à la craindre elle n’arrive désormais même plus à anticiper la fourberie de Diaz qui ne pouvait perdre aussi facilement après tous les efforts et le sadisme déployés cette saison. Les scènes avec Felicity et le fils d’Oliver sont pesantes à souhait et le pardon et les réconcilations prévisibles entre Oliver ses anciens acolytes achèvent (si nécessaire) de décridibiliser les ambitions de retour au combat solitaire du héros. Vivement la fin même si il faudra certainement attendre la saison prochaine pour espérer une conclusion satisfaisante aux aventures du Green Arrow devenues décidément bien décevantes.

    • « le pardon et les réconcilations prévisibles entre Oliver ses anciens acolytes »
      Tu as tué le dernier espoir que j’avais pour cette série. Je crois à leur départ à chaque saison et puis non. C’est plus Arrow que ça doit s’appeler mais Les Guignols.

  3. Quand Diggle et Rene sont sortis, j’étais persuadé qu’ils allaient… kidnapper la famille du juge. 😀

    Au moins, ce procès (expéditif) nous aura permis d’apprendre des trucs sur le droit américain, comme le 5ème amendement et cette notion de « jugement qui ne peut déterminer le verdict ». Mais ça fait vraiment grosse ficelle scénaristique : OSEF la décision du jury, c’est le juge qui décide tout seul.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Judgment_notwithstanding_verdict

    Diaz a vraiment pété un câble. Tuer le juge, c’est à peine suspect…

  4. En tout cas après des déceptions énormes comme ce que vous voulez, arrow reviens très bien depuis 3/4 épisodes.
    Ça fait plaisir merde quand même.

  5. J’espère que le final va etre à la hauteur pour sauver une saison vraiment moyenne.
    Oliver dit sauver Star City mais, avec ou sans Diaz, la ville est corrompu à un niveau au moins égal à Gotham ! C’est un vrai échec. Pire encore, plus les jours, semaines, mois passent, et plus il devient tête à claque avec des réflexions qui tournent en rond !

  6. Çà ne choquer personne que la team arrow n’est pas pensé une seconde à la protection du juge?
    Car c’était téléphoné que Diaz, après son échec, allait le tuer.
    Donc OK ils ont sauvé la Oliver de la prison à perpétuité mais un homme est mort pour cela est c’est directement leur faute.

LAISSER UN COMMENTAIRE