Inception : La fin d’Inception – Attention spoilers – Mise à jour complète !

337

[Nouvelle mise à jour du grand dossier sur l’analyse d’Inception : analyse du film dans son ensemble et de sa fin (interprétations, théories, commentaires…). Vous trouvez ici les réponse aux questions les plus souvent posées afin de tout comprendre. Et pour complexifier le tout, de nouvelles théories ont été ajoutées. Depuis quelques jours, deux clans se sont formés sur internet, les Team Reality (Cobb est bien dans la réalité et retrouve ses enfants) et la Team Dream (Cobb rêve encore). J’espère que cette page vous aidera à faire votre choix. Mais attention, rien ne remplacera une deuxième vision du film… et plus si affinité. Bonne lecture !]

Tout d’abord, un « message d’alerte », puisque cet article s’adresse uniquement aux personnes qui ont vu le film Inception… Inutile de lire la suite de ces lignes, sous peine de se gâcher les principales révélations du film. Et pour ceux qui n’ont encore vu la petite bombe de Christopher Nolan, au lieu de lire des spoilers sur internet, courez vers votre salle de cinéma la plus proche (IMAX si possible) !

Maintenant, nous pouvons commencer… par la fin. Cet article sera mis à jour en fonction de mes différentes lectures et après de nouvelles visions en salle (déjà deux pour le moment). Inutile de dire combien le fait de revoir le film est quasiment essentiel, afin de bien recoller les morceaux, et pour se concentrer sur les détails.


I) LA FIN ET LES DIFFERENTES THEORIES POSSIBLES : 
Après son inception réussie sur Fisher Jr., Cobb obtient de son employeur la possibilité de revenir aux Etats-Unis, et ainsi, revoir ses enfants. Pour savoir s’il est bien dans le monde réel, il utilise son totem, la toupie, qu’il fait tourner. Pour la première fois du film, il peut enfin voir le visage de ses enfants… mais derrière lui, la toupie continue de tourner. Fin du film. INCEPTION (on remarquera d’ailleurs que la fin est identique à celle du Prestige, un autre film de Nolan, avec Michael Caine qui accueille un père, qui retrouve ses enfants après une longue absence).

Concernant cette fin, deux grandes possibilités, en apparence, s’offrent aux spectateurs :

– la toupie arrête sa course, et tombe : cela voudrait donc dire que Cobb est bien dans le monde réel, comme l’indique son totem.

– la toupie poursuit sa course, et tourne encore et encore, sans tomber : Cobb est toujours dans un rêve.Pour beaucoup, cette dernière possibilité est envisageable, car les enfants sont dans la même position que dans le souvenir de Cobb. Sauf que le réalisateur Christopher Nolan joue avec la perception des spectateurs. Pendant le film, les enfants sont visibles à plusieurs reprises (dans les limbes pour guider Cobb et Ariadne ; dans un souvenir, sur la plage, avec leur mère), mais leur position change sans arrêt, ainsi que leurs vêtements, bien que les couleurs restent les mêmes. L’opération « embrouille » a commencé !Mais en y regardant de plus près, les deux enfants ne sont pas identiques, dans le souvenir, et dans la réalité. Ils ont donc grandi. Dans le souvenir, l’actrice qui joue Phillipa n’a que 3 ans (Claire Gear), alors que celle qui est à la fin du film (Taylor Gear… sa sœur !), en a 5. Il est bien sûr impossible de faire la distinction à la première vision, Nolan poussant le détail à choisir des sœurs, mais même de dos, on remarque bien que leur taille est différente. Les enfants ne sont donc pas figés, Cobb serait donc bien dans la réalité. Reste le problème de la toupie…

Car après tout, il peut s’imaginer ses enfants avec deux ans de plus… La toupie tombe-t-elle ? Sans doute, c’est une toupie, mais surtout… cela n’a aucune importance ! En effet, la toupie n’est pas le totem de Cobb, ce n’est pas l’objet qui permet de déterminer si l’on se trouve dans la réalité ou non. Cobb explique clairement à Ariadne que l’objet totem n’appartient qu’à une seule personne, sinon, cela ne fonctionne plus. La toupie est le totem créé par la femme de Cobb, Mal. Il ne peut donc pas servir pour son mari. Mais alors, quel est son objet totem ? Qu’il y a-t-il de présent uniquement dans les rêves, et non dans la réalité ? Tout simplement un anneau (sa bague de fiançailles ?) !
La bague est le totem de Cobb. Quand il est dans le monde des rêves, il la porte à la main gauche. Nolan insiste discrètement tout le long du film. La première image de Cobb, sur le rivage des limbes, le montre, le regard porté sur sa main. Plusieurs plans font en sorte que la bague soit toujours au moins visible une fois lors des séquences rêvés. Pour finir, dans la scène finale, la dernière image sur une main de Cobb (lorsqu’il sort la toupie de sa poche), le montre avec le pouce levé, comme pour nous signifier que nous sommes sur la bonne voie !

Je ne dis pas qu’avec cet élément, il est totalement certain que la fin d’Inception soit bien dans la réalité, et non dans un rêve. Car la plus grande réussite de Christopher Nolan, c’est d’avoir pratiqué une inception géante sur tous les spectateurs, en semant un sentiment tout simple : le doute.

D’autres théories peuvent être envisagées :

Cobb est victime d’une inception de la part de son « maître », Miles (Michael Caine), dans le but qu’il avance dans la vie et tourne la page, qu’il dise adieu à Mal. Ainsi, Ariadne, engagée par Miles, est le fil (comme dans le mythe) qui doit faire sortir Cobb de son état de regrets permanents.
Tout le film est un rêve jusqu’au réveil dans l’avion de Cobb. L’extraction et l’inception n’existent pas. Le doute est permis : aucun personnage n’adresse la parole à Cobb (ce qui est logique d’un autre point de vue, car ils se feraient repérer par Fisher Jr.)

– La théorie des rêves emboités
ou Cobb et Mal piégés ou Mal was right : Exprimée par quelques personnes dans les discussions sur le film… Et si Mal avait raison depuis le début ? Cobb refuserait de voir la réalité : ils seraient tous les deux encore dans le monde des rêves ! Nolan pose le doute, quand Mal déclare à Cobb que les multinationales qui le poursuit sont comme des projections de son esprit. Le couple se serait donc perdu lors de leur expérience.

#Niveau 2 (les limbes) : après 50 ans, Cobb décide qu’il faut partir, car ce n’est pas la réalité. Suicide du couple sur les rails.

#Niveau 1 : Cobb pense être de retour à la réalité. Pas Mal. Elle poursuit sa remontée, et se suicide en se défénestrant.

#Niveau 0 (réalité/ou encore un autre niveau) : Mal s’y trouve. .Mais elle veut aider son mari, bloqué au niveau précédent.

– La théorie « impossible de sortir des limbes » : là encore, cela remet en cause les règles énoncées par Cobb.

– Il y en bien sûr d’autres… Et sans doute avez-vous votre propre théorie sur la question ! N’hésitez pas à la faire partager dans les commentaires…
Après, il faut bien comprendre qu’avec une phrase/théorie lancée ainsi, on remet en cause tout l’édifice du film, les bases mêmes, les règles énoncées par Cobb au sujet de l’extraction/de l’inception. Tout devient alors de l’ordre du possible, rien de ce qui est raconté n’est valable. Dans ce cas, aucune théorie ne se révèlerait exacte. C’est pourquoi, à mon avis, Cobb est bien dans la réalité. Les indices sont plus discrets (la bague), mais bien visible, et l’ensemble n’en est que plus logique. Car si l’on part du principe que le film est rêvé, impossible de s’accorder ! Team Reality vs. Team Dream… A vous de faire votre choix ! Le mien est fait !

II) QUESTIONS FREQUENTES, ANALYSES ET ECLAIRCISSEMENTS :

1) L’architecture des niveaux de rêves :

Il y a en tout 4 niveaux.
Niveau 1 : La ville – le chimiste Yusuf
Niveau 2 : L’hôtel – Arthur
Niveau 3 : L’hôpital – le faussaire Eames
Niveau 4 : Les limbes – l’extracteur Cobb

Le monde créé par Cobb et Mal se trouve dans le niveau 4, dans les limbes. Cobb est le seul de toute son équipe à connaître cet « endroit ». Les moments du film dans les limbes reposent donc sur l’esprit de Cobb. Ce niveau est le plus profond, les sujets y perdent la notion de réalité, et ils peuvent y passer des années (alors qu’ils ne font que dormir quelques heures). C’est ainsi que les limbes sont devenues la réalité de Mal…

2) Pourquoi Saito et Fisher se retrouvent-ils dans les limbes de Cobb après leur mort ?

Les limbes ont pour modèle la seule personne qui y soit déjà allée : Cobb. Les limbes sont :

– un endroit où vont les rêveurs s’ils s’aventurent trop loin, ou s’ils meurent lors d’un rêve (à cause d’une forte dose de sédatif, qui les empêche de se réveiller)
– un espace du subconscient à l’état brut
– un espace où chacun, lors d’un rêve partagé, peut agir à sa guise (ainsi, Saito, dans les limbes de Cobb, s’est construit pour vivre, une réplique de son restaurant)
– un espace qui conserve les réalisations de chacun (les bâtiments, la plage, etc…)

Ainsi dans le film, Saito est le premier à mourir, il est donc projeté dans les limbes. Puis vient Fisher, et enfin Cobb et Ariadne.

3) Quel est l’intérêt de la scène où Saito interrompt Cobb, lorsqu’il se lave le visage, après l’essai du sédatif, dans le laboratoire-pharmacie ?

Dans cette scène, Cobb veut tester la réalité avec sa toupie totem. Le fait qu’il ne peut pas terminer son test (la toupie tombe par terre) introduit un premier doute chez le spectateur. Et surtout, c’est le seul moment où Saito a vu le totem de Cobb, totem qu’il va reconnaître plus tard dans les limbes.

4) Pourquoi Arthur (lorsqu’il est au niveau 2) ne se réveille-t-il pas, malgré les secousses du niveau 1 (la camionnette qui dérape, se heurte, tombe) ?

Normalement, pour sortir d’un rêve, il suffit d’une petite secousse. Mais avec la formule sédative mise au point pour l’inception, les choses se passent de manière différente. La décharge doit être quasi-simultanée aux différents niveaux de rêve, pour que le rêveur en sorte. Prenons le personnage de Fisher, présent au quatre niveau. Lorsque la chanson de Piaf retentit, Fisher est jeté du haut d’un immeuble (niveau quatre – première décharge), puis reçoit une décharge d’électrochoc (niveau trois), l’ascenseur chute (niveau deux), le van touche l’eau (niveau un). C’est l’ensemble de ces chocs simultanés qui provoquent le réveil.

5) Qui est le rêveur dans le niveau 3 (l’hôpital) ?

Eames est le rêveur. En arrivant à ce niveau, Cobb lui dit, au tout début « C’est ton rêve. ». Fisher est le sujet du rêve, il évolue dedans. Pour lui faire accepter ce voyage, Cobb et son équipe lui disent (au niveau précédent) qu’ils vont se rendre dans le subconscient de Browning, afin de percer ses motivations, mais c’est bien sûr faux, puisque l’homme de confiance de la famille Fisher n’est qu’une projection de l’esprit de Fisher Jr. Eames est donc le rêveur.

6) Pourquoi le niveau « hôpital » n’est-il pas touché par la chute libre de la camionnette ?

Dans le niveau de l’hôtel, Arthur expérimente un rêve avec une absence de gravité, car dans le niveau précédent, son corps (qui est placé sur le siège le plus à l’extérieur du van) connaît lui aussi une quasi-absence de gravité (chute, retournement, etc…). Le corps d’Eames dans ce niveau 1 est bien moins touché. La réaction sur un rêve (la pluie soudaine, l’absence de gravité) a toujours pour cause, et seulement, l’état du rêveur dans le niveau 1. Le niveau de l’hôpital n’est donc pas atteint par les turbulences.

7) Pourquoi Saito est-il si vieux dans les limbes (scène d’ouverture/et finale) ?

En fait, Saito n’est pas le seul à vieillir. Il est fait mention dans le script que le personnage de Cobb est alors âgé d’une quarantaine d’années. Mais Saito, étant arrivé en premier, bien avant la venue de Cobb, est donc très âgé, à cause du temps rapide spécifique aux limbes (voir plus haut).

8 ) Les enfants portent-ils les mêmes vêtements à la fin ?

Nolan s’amuse tout au long du film avec nos perceptions, en changeant la place, les couleurs, et les habits des enfants. Dans le souvenir de Cobb, sa fille Phillipa porte une robe rose, alors qu’à la fin, elle porte une robe similaire, par-dessus un T-shirt blanc. Et surtout, elle porte des chaussures ! Et comme je l’ai déjà expliqué dans mon paragraphe sur la fin du film, les acteurs sont différents. Dans le cas de Phillipa, il s’agit de deux sœurs, ayant deux ans de différence (3 et 5 ans – le souvenir et le rêve).

9) Pourquoi les limbes sont-elles dangereuses ? Il suffit pourtant de se tuer pour en sortir ?

Effectivement, pourquoi Saito attend-il tranquillement la venue de Cobb ? Tout simplement parce qu’une personne qui pénètre dans les limbes, sans en être parfaitement consciente, perd la notion de la réalité. Si déjà Mal confondait les deux, en sachant pourtant qu’elle expérimentait le rêve dans le rêve avec son mari, imaginez un homme mort qui se réveille ! Saito a même du mal, au début à reconnaître Cobb, qui lui dit être là « pour lui rappeler ». Sans cela, le vrai corps de Saito se réveillerait, après la fin du sédatif, mais son esprit serait toujours bloqué. Il était donc indispensable, pour que Saito honore son contrat, que Cobb le retrouve !

10) Comment Saito et Cobb sortent-ils des limbes ?

A la fin du voyage en avion, le sédatif perd de sa force. Saito et Cobb peuvent alors sortir des limbes comme dans un rêve normal, en se tuant.

11) Pourquoi Miles, le grand père des enfants, est-il à Los Angeles, à attendre Cobb ?

C’est le grand père des petits ! Et rappelez-vous, Cobb donne régulièrement des cadeaux à Miles pour qu’il les apporte à ses enfants. Entre la rencontre Miles/Cobb à Paris, et l’exécution du plan et l’atterrissage de l’avion, il se passe plusieurs jours. Il est donc normal que le grand père soit aux Etats-Unis, et peut-être que la grand-mère qui garde les enfants est tout simplement sa femme.

12) Pourquoi, Cobb et Mal, lorsqu’ils se suicident, lors de l’épisode du train, sont-ils toujours jeunes ?

Le couple a vécu ensemble 50 ans dans les limbes avant de s’en extraire. Dans les faits, Cobb et Mal vieillissent bien ensemble, comme il l’avait promis à sa femme. Nolan ne montre pas le couple âgé se suicider, sans doute pour des raisons purement cinématographiques (impact émotionnel, Cotillard/DiCaprio, c’est le couple star !) et surtout, parce que le monde du rêve et du souvenir est subjectif. Cobb, contrairement à Mal, n’a pas perdu la notion du temps, donc dans son souvenir, il préfère se voir jeune, car cela reflète le fait qu’il est toujours en contact avec la réalité. Seule une personne non consciente d’être dans les limbes peut vieillir physiquement (Saito). Mais la question ne devrait même pas se poser pour le couple : nous sommes dans un rêve, l’apparence des choses et des êtres est une notion relative !

337 COMMENTAIRES

  1. >Pour ma part, la toupie est bien le totem de Cobb puisque sa femme est morte, l'objet ne lui appartient plus, mais possède un lien qui le touche particulièrement, autre point sur lequel Nolan insiste.
    Pour résoudre son problème d'arrivée aux USA, il ne suffit que d'un seul coup de fil… Leur employeur peut effectivement commanditer un rêve sur mesure pour honorer sa promesse.
    Rappelons nous qu'au début du film, il avait promis de ne pas tuer un homme, il le donne donc à d'autres qui en feront ce que bon lui semble.
    Pour moi, cet homme a promis qu'ils retournerait aux USA, et c'est chose faites, sauf que Cobb est très certainement dans une pièce entrain de vivre un rêve…
    Mais un deuxième visionnage me semble essentiel avant que je puisse confirmer cette hypothèse…

  2. >ce film est parfait … acteurs, scénar, effet spéciaux….
    Une question me trotte toute fois : est ce possible de faire une suite ace futur succès ?

  3. >lors de la rencontre entre la femme de cobb et helen page la premiere explique qu'elle est la moitié d'un tout. pour moi la toupie peut donc etre le totem de cobb.

  4. >De mon côté je pense qu'en fait Mal avait compris qu'ils n'étaient pas de retour dans le monde réel, mais bloqués dans le niveau 1… c'est pour ça qu'elle se suicide… (pour en sortir) C'est en fait Cobb qui est bloqué dans le monde des rêves et qui refusent les appels de sa femme pour sortir des limbes… C'est elle qui est le seule lien avec le monde réel, et oui ça fout les jetons tout le film se passe en fait à un niveau X du monde des rêves

  5. >Perso j'aurais comme hypothèse qu'à la fin le pti chinois la ( je sais plus son nom ) tire sur cobb. De ce fait , et l'ayant expliqué plus tot , ceci ne le ramenerai pas à la réalité mais le plongerai dans les limbes . Il arriverai donc à un niveau encore inférieur . Ainsi à la fin , quand celui ci fait tourné le totem pour voir si il est dans un reve ou non il ne tourne pas bien ou du moins on sent qu'il va tombé et pourtant à la fin on voit que le totem tourne très bien . Je pense donc que lui est dans un reve et donc sa vision est erronnées et il croit voir le totem tombé , pourtant la réalité est toute autre …

  6. >Pour moi, la première chose à m'avoir interpellé lors du retour aux USA de Cobb a été : Que fout son père à l'aéroport ? Il n'était pas à Paris ?

  7. >Sauf qu'à la fin du film la mort les ramène un niveau au dessus et pas en dessous. Par ailleurs, Cobb explique avoir pratique l'inception sur Mal pour la convaincre qu'ils n'étaient pas dans le monde réel, inception qui l'a poursuivi dans la réalité, d'où son mal-être puis son suicide. Apres, si tout le film se passe dans un rêve ça change encore la donne concernant la fin avec la toupie ^^

  8. >je n'ai pas compris une chose:
    on voit dire a mal qu'ils ont vieillis ensemble, on les voit vieux d'ailleurs
    Or lorsque le train les tue, ils sont jeunes?
    serait ce une erreur?

  9. >Voici ma version des faits:

    Cobb décide de retourner dans un dernier rêve dans l'espoir de sauver "l'asiatique", car il es le seul qui puisse lui permettre de retrouver ses enfants. Il se rend compte que celui ci a vieilli, en fait il n'es jamais décédé mais est tombé dans les pommes dans la réalité,et se retrouve donc dans les limbes,
    comme une sorte de comas profond duquel il ne se réveillera plus. Celui-ci déciderai donc de tuer Cobb à son tour lui reprochant de ne pas avoir fait le nécessaire pour le sauver.
    -La dernière scène donc, à savoir celle du cokpit jusqu'aux retrouvailles avec ses enfants se passe dans un rêve, Cobb est mort (noyé dans la réalité),et une personne pratiqua l'inception à son tour en lui, au cas ou il lui serai arriver un malheur. Alors qui ? La jeune architecte, la seule qui connaissait entièrement Cobb et ses souvenirs, une fille douée qui appris très vite à naviguer à travers les rêves, elle pratiqua cette inception au cas ou il décèderai, le but ultime de Cobb était de retrouver ses enfants et elle était la seule à en pouvoir mesurer l'importance.

  10. >je suis troublée par la version des faits numéro 10 ^^ il est vrai que la jeune architecte aurait pu aider Cobb à construire un rêve dans les lymbes, où il retrouverait ses enfants. mais pour moi, j'ai l'impression qu'il ne s'arrête jamais de rêver, que tous les personnages qu'il rencontre sont des rêes, puisque on retrouve au début et à la fin du film exactement la même scène avec l'asiatique devenu vieux, ce que je trouve assez étrange… bref, je crois qu'il est indispensable de revoir ce film afin de remarquer chaque détails. ou alors, christopher nolan devrait très vite donner la solution à ses fans, si tant est qu'il la connaisse lui même! car peut être n'y a t il pas de solution, mais une solution pour chacun!!

  11. >C'est au spectateur d'imaginer la fin je pense .
    Mon avis perso : A chaque fois qu'il reve,cobb voit pas le visage des enfants, cette fois il le voi : il est dans la réalité.
    Mais certain diront quesque le pere fou à NY…
    Pour le coup du train, c'est un faux raccord ils sont censés etre vieux à ce moment

  12. >@ 12: suis dubitatif sur le faux raccord…. l'image des vieux de dos, c'est justement une métaphore lorsque Cobb explique à Mal le déroulement des choses… En fait, ils ne veillissent pas physiquement mais le temps passe pourtant…

  13. >pour ma part sur les rails du train il se voient tels qu'ils veulent se voir puisqu'ils sont dans un rêve mais quand ils se tiennent les mains ce sont des mains de personnes âgées…
    et pour le totem, si sa femme est vraiment morte dans la réalité, il peut alors prendre son totem puisqu'il peut être certain qu'il ne reviendra jamais dans un rêve de sa femme.
    et dans les limbes, quand il parle avec sa femme, elle veut lui montrer ses enfants, c'est lui qui détourne le regard et refuse de regarder leurs visages, ce qui corrèle l'hypothèse selon laquelle, elle est dans la réalité et essaie de le sortir du monde des rêves. ya trop d'explications possibles, c'est un casse tête!!!

  14. >La toupie n'est pas le totem de cobbs, c'est celui de sa femme. Durant tout le film il se perçoit qu'elle tourne ou non selon son envie.

    Pour la fin je pense, qu'il est resté dans le reve, avec sa femme il son sortie du 2ème niveau en se faisant écraser par le train, arrivez dans le 1er niveau (appartement) sa femme s'aperçoit qu'elle reve encore et se jette de la fenetre pour sortir coplètement du reve, mais cobbs est resté bloqué au niveau 1.

  15. >Je pense qu'on peut trouver une explication sur l'affiche qui dit : "the dream is real". Cela voudrait dire que Cobb est enfaîte dans une sorte de faux rêve. C'est une hypothèse, je viens de le remarquer. Sinon ma première interprétation c'est qu'il se soit perdus dans son rêve à jamais. Une sorte de rêve perdus. Après si on va par là, de nombreuse hypothèse s'offre à nous…

  16. >Bonjour,
    juste une question au sujet des totems. À priori chaque totem doit avoir une fonction qui puisse déterminé si oui ou non nous sommes dans la réalité.
    La toupie doit tomber, le dé truqué doit donné des résultat tronqué. Mais le pion d'Ariane ?!!!!

    Merci pour vos réponses…

  17. >Je suis assez d'accord sur l'hypothèse du Totem bague et non pas de la toupie…
    Toutefois il y a un détail qui me dérange. Lorsqu'il est dans les limbes avec l'Architecte et qu'il lui montre ce qu'ils ont construit sa femme et lui il dit : "C'est là que nous avons emménagé lorsqu'elle est tombée enceinte". Ce qui implique, pour moi que ces enfants sont nés d'un rêve, ils sont donc des inceptions qu'il s'est fait. Ce qui signifierai que tout le film est un rêve. D'ailleurs, tous les intervenants du film (sa femme, son père, ses acolytes), lui disent à un moment ou un autre : "il est temps de revenir à la réalité". Si on part du principe que tous les intervenants d'un rêve sont le subconscient du rêveur, il est logique que son subconscient le pousse à se réveiller.
    Enfin voilà, un excellent film !!! Je vais retourner le voir au plus vite 😀

  18. >Il est bien dans un reve, sur ce poin tt le monde devrai etre d'accor, il n'y a pas d'ambiguité car la toupie vacille trop lorsqu'il va rejoindre ses enfants pour se remetr a tourner aussi bien si longtemps apres!

  19. >bonjour à tous !

    J'ai vu le film hier et, comme vous tous, il m'a fait tourner la tête (un peu comme la toupie de Cobb -qui n'est d'ailleurs pas la sienne mais celle de sa femme-..)Mais, un point m'interpelle.. Et si l'inception n'existait tout simplement pas ? Le seul moyen (re)connu à ce jour pour "connaitre" le subconscient d'un sujet (cf les rêves) est la psychanalyse… Or, n'avait vous pas remarquer que l'ensemble des des personnages ont une fonction précise ?(Cf Matrix); même Saito, qui n'est pas un touriste, mais bien pr rappeler le marché convenu ac Cobb et lui sauver la mise qd cobb est poursuivit dans la ruelle – plus fort que "l'homme qui tombe à pic"-! (par ailleurs, avez vous remarquer la façon dont il s'asseoit chez Ussuf- le dossier contre son ventre- etrange pr un homme chinois de sa classe sociale?). Qui plus est, il est dit que l'on peut manier un rêve comme bon nous semble (pq d'autres personnages autre que l'architecte du rêve pourraient manipuler le "paysage"? -cf Miles qd il tente de s'échapper de ses agresseurs dans l'hotel- )De plus, les lymbes crées par Cobb et sa femme sont en fait des projection de leurs souvenirs communs ( exit les enfants nés dans leurs reves).
    Qd à la toupie qui vassille à a fin, n'oublions pas que dans le reves on peut enveler toute gravité (et donc toute mesures réelles – la toupie, comme les autres totem ne peuvent etre des indicatuers fiables- qui plus est, on ne voit aucun autres personnages vérifiée la réalité des faits ; seul Cobb le fait -étrange, non, Après tout pourquoi vérifier une donnée qd on sait quelle est fausse ?).
    Et pour finir, comment un homme recherché comme Cobb peut il voyager comme bon lui semble ? (Vive les contrôles à l'aeroport !) ; et surtout lors de la fin, que fais son pere à l'aéroport?! Il bosse en france, mais vit aux USA !! (Et la gd mere à une voix drolement jeune au telephone qd cobb appelle ses enfants au début du film – serait ce le souvenir de la voix de sa mere qd il était enfant-?).
    Et surtout, Cobb ne meurt pas noyer ! la camionnette se trouve dans le 1er niveau du reve (poursuite ac les "défenses" de Fischer).

    pour ma part, ce film est a regarder avec le meme regard qu'Alice aux pays des merveilles".. En écrivant ce livre, Lewis Caroll avait voulu démontrer qu'il était possible de créer un monde virtuel si on impose au sujet qu'il est réel ( c'est la base d'un systeme informatique, c'est la base aussi du film matrix); comme la petite cuillière qui se tord à la volonté du jeune boudhiste chez l'oracle, car la cuillère n'existe pas.. La toupie peut cesser de tourner ou au contraire continuer, car la toupie n'existe pas.. "The Dream is real"..

    Bon maintenant, je veux bien une aspirine !! 😉

  20. >Salut à tous c'est la première fois que je fais un commentaire, perso pas de réponse sur la fin tout a était dit ou presque juste des questions.
    Le réalisateurs est très malin, nous donne et nous donnera jamais les réponses, les trois questions qui mon le plus interroger:

    La grand-mère qu'on entend au téléphone, qu'on ne vois pas à la fin film.

    Est ce que COBB a t il accompli sa mission, Saito passe un coup fil mais volontairement on entend rien.

    Bien-sur la toupie qui tourne et qui vacille, puis "CUT" (donc on ne sera jamais si elle continu de tourner ou elle tombera.

    Encore une fois NOLAN nous laisse dans l'interrogation la plus total, nous voulions des
    réponses, pour l'instant il n'y en a pas, même avec une deuxième visions du film des éléments resterons dans le flou, surtout sur la question
    de la toupies qui nous a tous "hypnotisé" comme
    un Pendule hypnotique sans fil pour nous faire rêver.

  21. >J'ai une remarque à faire. Quand Cobb va voir le chimiste et que ce dernier lui fait tester son sédatif, On voit Cobb se réveiller et aller au toilette se laver le visage et essayer de faire tourner sa toupie qui lui tombe des mains…Ne serait-ce pas là en fait le tournant du film ? Peut-être qu'à partir de la visite chez le chimiste le film ne devient qu'un vaste rêve… Qu'en pensez-vous ?

  22. >Je viens de voir le films il ya 1h,mon hypothese est que enfaite Cobb à un niveau de reve de plus que les autre,je m'explique,au moment ou il se reveillent dans l'avion ou il est censé se trouver dans la réalité je pense que lui est encore dans un reve, et que toute l'histoire et en particulier le dilemme posé par Saito de piégé la multinational de Fisher Jr est enfaite une excuse ou une possibilité créer par le subconscient de Cobb de retrouvé ses enfants!!(jpr que vous avez compris j'ai eu du mal moi meme)

  23. >Pour ma part je pense qu'il faudrait compter le nombre exact de reve qu'il fait pour mieux comprendre, car dans la realité nous faisont en une nuit 12 reve en moyenne,

    bref pour moi le film est un reve completement mais je pense que le passage ou il voit plein de personne en inception est interessant pr mieux comprendre le film … Enfin c'est mon avis car ce passage cobb a l'air interessé par l'idée de rester en inception comme une totale realité …

  24. >Et aussi pour finir c'est un reve surtout parce que je ne pense pas que christopher nolan et leonardo dicaprio ont été interessé par l'aspect science fiction mais plus par la facon dont nous nous projettons dans nos reves et surtout l'architecte que l'on est dans nos reves revient souvent… c'est plus dans ce sens que je vais donc pour moi c'est un totale reve

  25. >ON A LA SOLUTION!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! En fait la première scène revient au début et àla fin (avec le chinois qui est vieux), donc en fait Cobb doit ramener le chinois au monde réel, car il est perdu dans les lymbes. Pour celà, Cobb lui explique toute leur aventures précédants sa tombée dans les lymbes: tout le film.

  26. >Il faut rappeller un détail sur la toupie.
    A la base, c'est le totem de Mel. Jusque là on es ok. Dans le film on crois comprendre que c'est également le totem de Cobb. Mais comment aurait ce pu arriver? La mort de Mel n'est pas forcément la solution. En effet si vous vous souvenez bien, Cobb explique que Mel avait enfermer la toupie dans un coffre de la maison de son enfance qui se trouve dans les limbes. Et Cobb est aller la toucher, on le vois dans une scène la faire tourner. Ceci aurai donc fausser l'authenticité de statut de totem de Mel. Qu'est ce que cela change? Tout, Mel ne peut plus savoir grâce à son totem ce qui est réel et ce qui est rêve, donc la dernière scène où Cobb et Mel sont ensemble autour d'une table ne peut pas être dites réel ou non, peut être que comme le dit Mel, c'est Cobb qui rêve et elle qui est dans la réalité. Enfin … tout ca n'est encore pas très clair … En tout cas, film exceptionnel, à voir et à revoir!

  27. >J'ai vu le film hier, ce qui est dit ici est très intéressant. J'ai moi-même quelques éléments qui me tournent en tête :

    – le totem n'a de sens que si on l'adopte dans le monde réel. En effet il s'agit d'une référence qui doit être impossible à recréer en rêve, d'un point de comparaison avec le réel. Si par hasard on adopte un totem (pour Cobb la toupie) pendant un rêve, il n'est plus d'aucune utilité puisque le point de comparaison initial n'est pas réel. Impossible alors de se fier à ce totem pour distinguer le réel du rêve. Si je ne me plante pas ça pourrait être le cas de Cobb qui adopte le totem de sa femme dans un "niveau" qui peut être la réalité… ou un rêve. (dans l'hypothèse où il en fait bel et bien son totem et non un simple souvenir en plus de sa bague).

    J'ai une théorie (avec plusieurs versions / options qui correspondent plus ou moins à ce qui à déjà été dit ici mais je n'ai pas vérifié à quel point elle tient debout ou pas :

    -tout le film n'est qu'un rêve, Mall a eu raison de sauter du balcon car Cobb et elle étaient encore coincés au niveau -N (-1,-2, -12 allez savoir…) et elle tire les ficelles depuis les niveaux supérieurs avec l'aide des autres protagonistes pour amener Cobb à se réveiller autant de fois qu'il le faudra pour revenir à la réalité. Même Fisher pourrait être dans le coup. Après tout cette histoire de réaliser une inception pour lui faire démanteler un entreprise (même très puissante) est un peu nulle par rapport au reste du scénario. En fait ça ne tient pas debout. Comme dans un rêve. Mall ne peut intervenir elle-même car Cobb la prends confondrait avec la "Mall projection de son subconscient". D'ailleurs vers la fin Cobb est amené à tirer sur "Mall subconscient" puis à prendre la décision de l'abandonner (dans les limbes) car elle n'est pas réelle. La catharsis de Fisher n'était peut-être qu'un prétexte et c'est celle de Cobb qui serait l'objectif, comme une étape importante vers son acceptation que ce qu'il prends pour la réalité était en fait un niveau de rêve.

  28. >Je sors a l'instant du film, et je pense que le totem n'a plus aucune importante au moment ou le chinois (au moment ou il est vieu) le touche, car Cobb dit bien que si quelqu'un le touche il n'a plus aucune valeur. De plus quand Cobb rencontre le chimiste et que celui ci lui montre la salle des rêves, le chimiste dit bien qu'on rêve pendant 40h, et Cobb ne ferai qu'un rêve de quelques secondes. Ce passage est pour moi le tournant du film, cobb reste alors jusqu'a la fin dans son rêve.

  29. >La chanson de piaf, que l'on entend régulièrement pendant le film et qui sert de signal aux protagonistes, je pense qu'elle n'est pas là par hasard (ni pour faire un clin d'oeil à marion cotillard comme je viens de le lire sur un autre blog. Restons sérieux voulez-vous?). Il s'agit pour moi d'un message récurrent issu du subconscient de cobb ("non, rien de rien, non je ne regrette rien"), car "au fond" de lui, il sait que vivre avec ce sentiment de culpabilité l'empêche d'être libre… Ce qui implique que notre cher cobb ne vit pas dans la réalité !

    Qu'en pensez vous ?

  30. >Mel n'est pas réel sinon elle ne s'amuserait pas à tuer tout ce qui bouge mais plûtot à voir cobb pour lui dire de se réveiller.
    donc du coup sa femme est bien morte dans la réalité.

    Je suis d'accord sur le fait qu'il raconte l'histoire au chinois.

    Je pense que quand il est avec Mel a la fin du film il repart dans un rêve car lui ne vielli pas et le chinois lui qui attend depuis des lustres a vieilli.
    Et n'oublier pas qu'il atteri sur une plage comme dans le niveau précedent.

    Puis la fille (qui est meilleur que lui) dit qu'il va réussir à sortir, qui est la seule d'ailleurs à connaître son problème avec Mel.

  31. >Si Mel était bien dans la réalité et que lui est resté dans ses rêves pourquoi elle ne lui ferai pas un choc et boum!! Réveil. " Elle le regarde dormir" =)

    Sinon cela voudrais dire qu'il s'est injecté le plus stable des tranquilisant du monde et que sa femme ne le réveille jamais. ( Elle n'y arrive pas) =)

    Ensuite si la Toupie continue de bouger il va forcément la voir et se dire qu'il n'est pas dans la réalité. Donc trouver un moyen d'y retourner.

    De ce fait je pense qu'il est dans la réalité sans parler des histoires de bague et pouce.

  32. >Pourquoi Ellen Page se jète dans le vide dans le monde des limbes alors qu'il y a déjà la décharge de l'explosion de l'hôpital pour la réveiller. Et comment di caprio fait-il pour résister à la décharge de l'hopital et rester dans les limbes plus longtemps?

  33. >Luigi (commentaire 39) : La décharge pour sortir des limbes doit se faire dans les limbes, tout simplement. Cobb et tous ceux qui s'y trouvent de manière consciente sont tellement en "profondeur", que les décharges des niveaux précédents ne les atteignent pas. Cobb ne résiste pas, il ne peut juste pas la sentir.

  34. >Il fallait donc cumuler décharge au niveau de l'hopital + saut dans les limbes pour s'extirper des limbes? Mais est-ce que tout ça a été expliqué clairement dans le film ou c'était à nous de deviner ?

  35. >Il faut le saut dans les lymbes pour pouvoir retourner à la réalité sinn ton corps restera comme "inconscient" les autres chocs sont pour remonter de niveau.
    A(uteur des comm 36 et 37)

  36. >Autre question : comment se passe le réveil de Fisher une fois dans l'avion ?
    Il reprend conscience dans l'avion au milieu des personnes qu'il croyait ses amis, ors le manipulateur de rêve doit forcément être a proximité de la victime (comme au début lorsque Saito se réveil dans le train au Japon).

    Le déroulement logique aurait du être :
    – Fisher se réveil tout seul dans l'avion avec l'idée implanté dans son esprit, la vue des autres personnages pouvant lui faire comprendre l'arnaque, les autres doivent donc se cacher.
    Ors une fois à l'aéroport Fisher regarde Cobb dans les yeux sans rien dire…

    Des idées ?

  37. >Comment se fait-ce que si le temps est plus long dans un rêve que dans sa réalité relative, une chanson se fait entendre à la même vitesse aussi bien d'un côté que de l'autre? Soit c'est une incohérence du film, soit…

  38. >Dans un rêve ( un vrai pas dans le film) ce qu'il ya dans la réalité t'affecte. Alors que le rêve ne dure que quelques secondes. Pareil pour le film =)

  39. >Nan justement il me semble que la chanson se fait entendre bcp plus lentement.
    Dans le niveau 2 (ou 3) celui de la neige, lorsque la chanson commence il me semble que Eames sort un truc du genre "vous entendez ça (la chanson se fond dans le blisard), ça fait un bon moment que ça dure).
    Donc la chanson est audible mais énormément ralentie.

  40. >@ Kévin, Fisher est aussi au courant qu'on essai de lui voler un rêve puisque Cobb met en place la même stratégie qu'au début contre Saito.
    De plus Fisher à été entrainé à se défendre contre se genre d'opération, il me semble qu'il est donc complétement conscient de se qui se passe.

  41. >Com 43 : Comme le dit Cobb, il faut beaucoup d'expérience pour se rapeller d'un rêve. Et j'imagine même pas un rêve avec quatre niveaux sous sédatifs ! Il ne peut pas percevoir la manipulation, car le principe même de l'inception (détruire sa société) vient de lui, grâce au plan qui s'est déroulé dans le film.

    Com 45 : La chanson est audible dans les limbes, mais pas à vitesse normale. Le son est très assourdie… justement parce que la chanson passe au ralenti !

  42. >#46 Je suis d'accord avec toi sur la réalité, quand la radio s'allume pour te réveiller, la chanson qui passe à ce moment là peut jouer un rôle sur le rêve en temps réel, mais ce n'est pas dans la logique des rêves de Nolan.

    #47 Maintenant que tu le dis, peut être ouais… (même si, il devrait y avoir un facteur x12 sur le temps entre deux niveaux, et que la chanson est on va dire plus lente d'un facteur x2 peut être… Mais bon, on va mettre ça sur le fait qu'Eames n'a jamais été bon en maths 😉 )

  43. >#51 Oué, il se sont déjà vu dans l'avion quoi! xD
    Et puis, Fisher a vu les visages de la team avant de dormir, même si il se rappelait de leur visage en se réveillant, il peut se dire qu'il a rêver d'eux parce que c'était les derniers visages qu'il a vu en dormant…

  44. >Et si tout le film avant le réveil dans l'avion n'était qu'un rêve cyclique dans lequel il fait intervenir tous les passagers du vol. Il y mêle la culpabilité du suicide de sa femme, la difficulté du deuil, la culpabilité de laisser ses enfants à leurs grand parents. La toupie n'est qu'un souvenir de sa femme morte, et la scène finale n'est pas importante. Le voyage dans les rêves et l'inception n'existent pas, ils ne sont que le fruit des rêves de Cobb.

  45. >moi je pense que tout simplement Cobb a toujours révé !
    Quand il était dans les limbes avec sa femme et qu'il se sont suicidé pour revenir a la "vrai" realité, ils s'etaient enfoncés tellements loin , que la vrai realité était encore le niveau 1 .. et elle l'avait compris ! d'ou son suicide! si elle reapparait souvent en tant que projection, je pense que c'est pour l'en faire sortir , et qu'il pense que se sont des projection … mais que en faite non !

    Aussi a un moment, sa femme parle des enfants, comme quoi ils sont differents des vrais ! c'est pour cela qu'ils revent encore .. une mere sais quand mére reconnaitre ses enfants non ?

    D'autre part, certain me diront : "oui mais a la fin ils ont grandits !"
    oui, mais et alors ? saito (le chinois) lui a vieilli dans les limbes, car il a perdu pied a la vraie realité , alors pourquoi cobb n'imaginerai t'il pas que dans la realité ses enfants aussi ont vieilli ? (de deux ans) , vu qu'il a fait le reve a son image … pour lui tout parait reel …ainsi que sa notion du temps !

    je pense egalement que ses acolytes etaient un reve ! des projections qu'il aurait vu et monté de toute pieces en croyant que c'etait la realité et essayant de s'en sortir, et au final , avec plusieurs niveaux de reves , il s'est enfoncé plus qu'autre chose …et que neanmoin il a reussi a remonté au niveau 1 !(sa realité pour lui..)

    Donc pour moi, sa femme n'est pas morte, elle est reveillé, et elle a essayer desesperement tout au long du film de le faire sortir de son reve, mais n'a visiblement pas reussi ..

    (d'ailleur a plusieur reprise dans le film, elle meure de nouveau , ce qui pourrai elle la ramener a la realité a chaque fois pour sortir du reve .. )

  46. >Alors pourquoi ne pas lui faire un choc dans la réalité au lieu d'aller tirer sur les autres ou de les tuers. Ou pourquoi pas lui parler gentiment au lieu de toujours etre agressive avec les autres ou essayer de faire comprendre aux autres ou est la réalité. Et puis comment cela est possible qu'elle soit dans tous les niveaux elle est dans la réalité mais et aussi dans tous les niveaux simplement parckil explik ke il ne fo pas meler les souvenirs au reves.

  47. >chaque niveau était sensé etre le reve d'une personne , mais encore une fois elle apparait partout, peut etre que c'etait elle la realité non ? et peut etre qu'un choc ne suffit plus pour le sortir de la ! en plus dans le film il dit qu'on ne sort pas des limbes ou qu'il en est tres difficile ! et quand on mele les reves et la realité ..je pense qu'il a perdu pied , et arrivé au niveau 1 ( sa realité) il n'a pas voulu mourir (croyant que ce serai vrai ! )

  48. >quand té dans les limbes , les chocs marchent plus !! et tu reve jusqu'a que ton cerveau soit en bouillit !! (ou que tu reussissent a t'y echapper ..)

  49. >Elle apparaît partout parcke c'est le subconscient de Cobb.
    Exemple d'incohérence: ( Elle est dans leur rêve il faudrait qu'elle soit connecter avec eux)
    ( Le train dans la ville c celui qui écrase Cobb et elle )
    Donc c bien l'imagination de Cobb qui fait apparaître non seulemetn le train mais aussi sa femme défunte

  50. >Tout le monde parle comme si les voyages dans les rêves existaient.
    Toute la première partie (avant le réveil dans l'avion) est truffée d'incohérences : quand il cherche son équipe, Cobb se promène dans des ruelles si étroites qu'il a du mal à passer par exemple. Il atterit à l'endroit où il a décollé (LA). Saïto est tellement puissant qu'il achète une compagnie aérienne, et fait en sorte que Cobb puisse passer les douanes américaines alors qu'il est recherché partout.
    Tout ceci ressemble à un rêve où il fantasme le suicide de sa femme et ses longues absences auprès de ses enfants.

  51. >Dans ce cas la ca ser a quoi de faire un film ca sert à rien ce que tu dis. C un film si il pe voager dans les reves il le fait. et alors des ruelles etroites jen connais chez moi c pas une incoherence. Et qu'un homme soit puissant ca fait quoi??

  52. >Mon point de vue était juste de dire que l'inception et l'extraction n'existent pas et font partie du rêve de Cobb.
    La partie avant le réveil dans l'avion est remplie d'incohérences (bagues qui changent de mains), séquences qui se suivent sans raccord (les deux premières séquences), un retour à la premiere séquence avant le réveil dans l'avion ..
    Comme dans un rêve ….

  53. >le totem ( la toupie ) est belle est bien celui de Mai; donc elle ne peut servir a cobb, en la fessant tourner ( à la fin), cobb peut-il voir LE reve que Mai voulait voir, (c'est a dire voir son mari et ses enfants réunit)?? (meme si elle censer etre morte ou coincé dans un niveau)

  54. >La premiere sceance il lui dit de se souvenir et lui raconte l'histoire depuis le début d'où l'incohérence entre les deux premières scénes , et à la fin il lui dit qu'il est là pour le ramener. ensuite la bague quand il est dans les rêves est toujours du même endroit qui est différent quand il est dans la réalité.( Main gauche dans les rêves et main droite dans la réalité je crois)

    Et pour ce qui dise que Mel est vivante dans le réel il faudrait qu'elle soit connecter avec tous les autres pour se trouver dans le monde de neige

  55. >Je ne me rapel qu'on disent dans le film que l'avion va à Sydney. Mais bel et bien a LA quand Cobb dit au chinois qu'il à interêt de pouvoir passer les douanes et que le chinois retorque qu'il n'a qu'un seul coup de fil à donner. A mopins d'avoir louper un truc

  56. >Meme si Mal après son suicide avait atterie dans la réalité, elle se serais tout de même suicidée ! ( son idée est implantée dans son esprit et n'en ressortira pas, peut importe le niveau des rêves !) Si Cobb rêve, Mel ne peut être a ces côtés, car elle serai morte 😉

  57. >Tout d'abord, rien ne prouve que M. Caine joue le père de Cobb! Il peut tout aussi bien être son beau père! Dans le film, nous apprenons seulement qu'il est le grand-père de ses enfants et celui qui lui a tout appris (en tant que prof). Je pense donc bien que c'est le personnge énigmatique de M. Caine qui contrôle tout, qu'Ariane est son outil pour atteindre Cobb dans ses rêves et l'aider à oublier sa fille et la femme de Cobb: Mal. Et même au-delà, il est plausible que, pour une raison obscurez, le personnage de M. Caine retienne Cobb dans le monde des rêves (la toute fin), alors que Mal, toujours vivante, essaie de l'appeler à revenir à la "vraie" réalité.

  58. >On est bien d'accord sur le fait que dans l'avion, ils ne peuvent se réveiller que si les effets du sédatifs s'estompent (pas de décharge, pas de mort dans le niveau 1). Donc ils restent endormis pendant 10h, ce qui correspond à 5 jours dans le niveau 1.

    Question : Vous croyez qu'ils ont réellement passé 5 jours dans le niveau 1 après avoir réussi leur mission, avec les projections mercenaires d'élite de Fisher constamment à leur trousse?
    D'ailleurs, pourquoi avoir besoin de 10h de sommeil? Leur mission a pris 2h au max dans le niveau 1, c'est à dire 10 min de sommeil dans la réalité…

  59. >Faux quand on est dans un rêve de premier niveau tout le monde essaye de vous tuer. Donc pas possible qu'il soit encore dans un rêve. Il n'y a que dans les lymbes qu'il n'ya personne qui veut vous tuer et cela m'etonnerai que toute la terre sois dans les lymbes

  60. >#68 : Il l'a appelé "mon fils", et je pense pas qu'il soit prêtre!

    Mais c'est vrai que si Di Capprio s'appelle porte le nom de Cobb, Caine devrait aussi porté ce nom alors qu'en le présentant à Ariane, il l'appelle M. Cobb sans dévoiler aucun lien quelconque.

  61. >Puiske ils disent que si il reste 5 jours au 1 niveau il on droit a 10 ans dans le 3eme mais d'apres ce ke je me rapel il ne sont pas rester 10 ans

  62. >#76 : Les choses comme je le vois c'est que le système de défense du subconscient de Fisher est comme le système immunitaire du corps, tant qu'il y a des éléments étrangers, il lutte! Et ce même si Fisher n'est plus en danger.

    #77 : Oui, parce qu'ils peuvent recevoir une décharge au niveau inférieur qui les fait revenir plus tôt, alors que dans l'avion, aucune décharge n'est prévue.

  63. >Dans l'avion c kan ils se feront tuer part les défenses de fisher qu'ils se réveilleront comme l'or du test ke fait cobb a la nouvelle.

    Ce ki repond aux deux je pense

  64. >J'ai une question pourquoi arrive t-il sur une plage la fin du film??
    comment est-il arrivé là?
    Pour ma part je pense qu'aprés avoir tuer Mal. Il s'est mis à sa recherche et est arriver à le retrouver.
    qu'en pensez vous

  65. >RAAAAAAAHHHH faut que je le revois il me manque trop de details…. theorie hasardeuse; et si Cobb avait pété un plomb au suicide de sa femme, il se monte une fausse réalité dans laquelle il est obligé de s expatrier alors qu il refuse de voir ses enfants car rongé par la culpabilité. tout aurait pu etre monté par son pere (apparement le grand ponte de la manipulation des reves)le scenario fischer, l equipe… afin d aider Cobb a aller dans les limbes (le niveau le plus bas de son subconscient) pour faire son deuil de Mal et revenir aupres de sa famille. Du coup il y a bien monde réel et monde des reves (avec ses strates) Cobb revient dans le monde réel a la fin il etait le sujet de l inception et non Fischer, le but de l inception etait de faire le deuil de Mal. Ceci permet de s affranchir des problemes de police a l aeroport puisqu il n a jamais vraiment etait recherché et chaque protagoniste continue a jouer son role (le coup de fil magique de saito) pour le maintenir dans l illusion du plan fischer. bref faut que je le revois mais la besoin d un efferalgan.

  66. >Mal se suicide pour revenir a la réalité (d'après certaines personnes) et tout le film se passe au niveau 1 du rêve. Ok mais alors pourquoi Mal de débranche pas Cobb de la machine du rêve lorsqu'elle revient a la réalité???

  67. >Com 83 : A une certaine profondeur de rêves, il est impossible de débrancher le rêveur "à la barbare" (suicide/attendre la fin du sédatif). Si on le fait, l'esprit est toujours bloqué, et on se retrouve à l'état de légume. D'où la mission indispensable de ramener Saito…

    Mais moi de toute façon, je suis Team Reality, donc, Mal est morte, point à la ligne ! 🙂

  68. >Mais quand Fischer remonte à le surface avec son Oncle la caméra et Fischer tournent et on voit apparaitre le faussaire, donc Fischer aurait vu son vrai visage ?
    Où bien c'était pour nous faire comprendre que c'était le fazussaire ?

  69. >Merci beaucoup pour cet article qui m'a largement apaisé l'esprit en y remettant un peu d'ordre. J'ai lu l'ensemble des commentaires et je les trouve extrêmement intéressants, il y a peu de redites et on a un sentiment global de progression. Si je m'interdis la solution simpliste du "tout ceci n'est qu'un gros rêve dans le XIè siècle qui nous est familier" (parce qu'il faut dire que c'est difficilement crédible ces machines à rentrer dans les rêves, alors qu'on semble être dans un futur proche), la solution la plus belle est celle de l'inception sur Cobb de la part du grand père (par le biais de la petite Ariadne qui réalise l'inception) afin qu'il fasse le deuil de sa femme. Cependant je n'arrive pas à adopter cette solution et je pense encore que la plus crédible reste la plus simple, celle de la "Team Reality". Mais comme cela à été dit, le film réussit avec brio à rendre toutes les hypothèses potentiellement vraies (sauf que Mal est morte quoi qu'il en soit).

  70. >J'ai une question qui me hante :
    Dans ce fameux moment où il sort du rêve violemment et où il se met de l'eau sur le visage dans les toilettes. Il tente de faire tourner le totem pour savoir s'il est revenu dans la réalité, le totem tombe et donc on ne sait pas.
    CEPENDANT : à ce moment-là, est-ce que je suis le seul à voir qu'il regarde par la fenêtre et qu'il voit la silhouette de Mal ?
    Car si c'est le cas alors il est encore dans le niveau 1 et tout le reste du film se déroule au niveau 1 à partir de ce moment, y compris la fin

  71. >1 seule question : Quand les personnages ont une décharge ils se réveillent au niveau précédent, je récapitule les décharges en prenant le cas d'Ellen Page à partir des limbes :
    -Limbes => décharge : saute dans le vide
    -Hôpital =>décharge : chute
    -Hôtel => décharge : ascenseur
    -Ville => décharge : camionnette vs eau

    Une fois le choque de la camionnette contre l'eau, ne devrait-elle pas se réveiller directement dans l'avion ??? Au lieu de sortir de manière normale par la fenêtre et de remonter à la surface?? Comment rejoignent-ils l'avion. Serait-ce une preuve de plus que nous sommes encore dans un rêve?

  72. >j'ai lu tous les avis et je pense que l'on peut imaginer une multitude de possibilité, mais que la base s'est que le film commence avec la scéne de saïto et cobb , et que a la fin on comprend bien que cobb et revenu cherché saÏto pour le ramener dans la réaliter pour pouvoir retrouver ses enfants , s'est la base du film ,ce sur quoi il est construit!!! Apres cé vrai que plein de petite chose sont la pour nous faire douté et ainsi plein de gens se pose des questions , et s'est ce qui fait que le film est réussi !

  73. >#90: Non, personne ne se réveille au choc de la camionnette sur l'eau car ils sont encore tous sous l'effet du sédatif dans l'avion.

    Par contre je n'arrive plus à retrouver l'intérêt de la camionnette qui tombe dans le vide…
    Car si personne ne se réveille lors de l'impact sur l'eau, à quoi ça sert qu'elle tombe???
    Quelqu'un peut m'éclairer? Ça m'énerve quand je ne retrouve pas…

    Sinon je trouve toutes les théories très intéressantes, mais j'adhère quand même plus à la Team Reality.

  74. >Je suis pas trop d'accord avec la question 6 :"Pourquoi le niveau « hôpital » n’est-il pas touché par la chute libre de la camionnette ?"

    Quand la camionnette tombe, tout le monde dedans est en chute libre, il n'y a pas d'histoire de sièges moins affectés que d'autres (d'ailleurs quand on fait un tonneau, a mon avis tout le monde est bien secoué) donc Eames est aussi affecté mais pourtant le niveau 3 n'est pas en apesanteur…

  75. >Pour ma part je penses que, tout comme Scorsese pour Shutter Island, Nolan nous laisse délibérément dans le flou. Et c'est là l'intérêt du film, aucune théorie n'est plus valable qu'une autre, toutes sont possibles. Des éléments vont nous guider vers une certaines théories et d'autres vers une autre. Rêve ou réalité, inception ou sauvetage de Cobb, il n'y a aucune réponse, seulement celle en laquelle le spectateur préfère croire et à partir de là, ledit spectateur trouvera forcément des éléments confirmant sa thèse et d'autre qui le feront douter. Pour le dire plus simplement le spectateur verra ce qu'il aura envie de voir, ce qui permettra d'affirmer son point de vue. C'est là le génie de Nolan, c'était déjà vrai pour The Dark Knight, ça l'est encore plus pour Inception, ce grand du cinéma de notre époque pense à tout, il pense son film de A à Z, tout les détails comptent.

    Ce que Nolan démontre ici c'est que bien plus qu'une réponse en soi, c'est la quête de réponse, la confrontation des idées, les débats, les questionnements qui sont intéressant, passionnant même.
    Personnellement j'ai eu autant de plaisir à débattre sur le film qu'à le voir, et c'est ce qui fait sa force et sa grande valeur.
    La preuve en est qu'on se trouverait bien ennuyé si une des thèses se voyait confirmé de façon irréfutable.
    Bon, je pense que j'ai assez développé pour me faire comprendre.

    J'ai déjà vu le film deux fois et je le reverrai certainement encore un grand nombre de fois pour m'amuser à dénicher tout les détails que Nolan a laisser trainer pour qu'on puisse se laisser aller à faire nos théories même les plus délirantes.

    Quant à ce que je pense du film, c'est juste une des grosses claques de ma carrière de cinéphile, je sais que certains scande que ce film est surestimé mais je vais quand même le dire, Inception est pour moi un chef d'œuvre. Je rejoins Joseph-Gordon Levitt quand ce dernier dit que Nolan n'a de cesse de s'améliorer à chacun de ses ouvrages et Inception n'a pas manqué à la règle malgré que j'en eu douté un temps, pensant que faire mieux que The Dark Knight relevait du quasi-impossible.
    Notre cher réalisateur a le talent de fondre la stimulation de l'intellect dans le divertissement, c'est que je respecte chez lui. Comme l'a dit Tom Hardy, ses films ont le cœur de films indépendants de grande qualités avec l'enrobage des films hollywoodiens ce qui lui permet d'avoir des ressources financières énormes pour faire ce qu'il veut, une chance pour lui et pour nous.
    P.S. : je m'excuse de la longueur de ce post, mais faut avouer qu'il y a tant à dire…

  76. >Bonjour a tous, inception est un film génial. J ai la chance d' avoir des infos venant directement de Christopher nolan et pour lui cobb est reste dans les limbes …. Le réveil dans l avion est donc un rêve

  77. >Après avoir vu Inception , je suis sur que la toupie tombe , car tout le long du film lorsque cette toupie tourne , elle tourne parfaitement , hors lors de la dernières scene , la toupie commence a balancer , comme une vrai toupie qui ne vas pas tarder a s'arreter …

  78. >Hypothèse: Cobb EST le sujet de l'inception par le grand père, aidé d'Ariane pour déprogrammer la culpabilité qu'il a du suicide de sa femme. La toupie dont il se sert n'est pas son objet totem mais celui de sa femme sa personnalité n'est donc pas libre il voit la réalité par les yeux de sa femme jusqu'à ce qu'il s'en délivre. Saito ( qu'il croit dominer comme en début d'analyse et avec lequel il conclut le pacte psychanalytique argent contre bonheur) qui a aperçu la toupie lui délivre comme un psy ( au niveau le plus bas de sa conscience) la vérité de son enfermement. Fisher qu'il croit délivrer n'est que l'inception catharsique qui doit lui faire comprendre sa propre prison. Sauver quelqu'un pour se sauver soi même.
    Il est alors dans la réalité à l'aéroport, il n'a jamais été poursuivi sinon par lui même, débarrassé de sa culpabilité il retrouve ses enfants et abandonne la toupie dont il n'a plus besoin.

  79. >Bonjour à tous, j'ai lu tous vos posts, juste une précision sur un détail Saito est japonais, pas chinois. Pas de "c'est pareil" 😀

    Team Reality ! Mais il retourne effectivement le cerveau ce film 🙂

  80. >J'aime beaucoup la version de #82 et #99 ce qui me range dans la Team Reality mais j'avoue que je suis troublée par un détail que relève #32 : la fameuse 'salle de rêveurs', que le chimiste Yusuf montre à Cobb et aux autres, est mise en place pour ceux qui ne peuvent plus rêver (ce qui est le cas de Cobb qui le précise lui même)et dont le reve est devenu la réalité. Celui de Cobb est de retrouver ses enfants. La fameuse scène ou il se met de l'eau sur le visage et fait tomber la toupie avant d'avoir su si il était oui ou non dans la réalité est la seule, il me semble, ou il utilise ce totem comme 'test' avant la scène finale (qui n'apporte pas de réponse)donc on serait dans le rêve de Cobb depuis ce moment la. Je préfère la première version (mon envie de happy ending :))mais ce détail me fait douter. En tous cas, ce film est fascinant, une vraie claque !

  81. >J'ai vu le film hier, super. Chacun finit avec sa théorie et c'est là toute la beauté du film. Moi j'aime bien les happy ending, personnellement. On peut trouver un certain nombre d'incohérences dans ce film (comme dans tout film…) et un petit tour sur internet permet de répondre, d'une manière ou d'une autre, à la plupart de celles-ci.

    Personnellement, j'en ai encore une et je n'arrive pas à trouver une explication plausible, du point de vue du film, à celle-ci.
    Au niveau de la forteresse enneigée, Fisher se fait tirer dessus et Ariane et Cobb décident d'aller le chercher. A ce moment là, le petit père Saito est bien vacillant mais toujours vivant. Ariane et Cobb vont chercher Fisher, Eames va planter quelques pétards pour provoquer le 'kick' et saito balance une ou deux grenades… puis meurt. Comment, comment Ariane et Cobb, qui ne sont plus à ce niveau de rêve, l'apprennent ? et ils le savent bien puisque Ariane, avant de se jeter dans le vide, crie à Cobb de bien ramener Saito. Sans compter que Cobb lui disait quelques minutes avant qu'il avait une dernière chose à faire avant de revenir, c'était d'aller chercher Saito… Bref, voilà, comment savent-ils, au niveau où ils se trouvent, que Saito est mort ?

  82. >#104 : Saito est mourant quand Cobb et Ariane partent dans les limbes pour retrouver Fischer. Une fois dans les limbes, avant qu'Ariane ne saute, Cobb lui dit un truc du genre "Saito doit déjà être mort maintenant". C'est pour cela qu'ilm part à sa recherche, non Cobb n'a pas appris d'une façon divinatoire que Saito était mort, il a juste fait des déductions sachant qu'il restait à Saito déjà peu de temps à vivre.

  83. >#89 moi aussi je l'ai vu. Par la fenêtre, on voit sa silhouette assise à la chambranle de la fenêtre en face comme à l'hôtel quand elle se suicide. Elle est dans le réalité de cobb quand celui-ci se réveille à Monbassa et se passe de l'eau sur le visage. Donc c'est un rêve… Donc la suite est un rêve…

  84. >J'ai vu le film, est il est super, mais a la fin, je pense qu'il est tout simplement dans un rêve, car mettons-nous d'accords, Cobb et Mell ont eu des enfants dans les limbes, donc les enfants qu'il voit et qu'il veut retrouver ne sont que des rêves, donc je suis du côté de l'hypothèse ou tous le film serait un rêve et non la réalité.

  85. >Puisque chacun y va de sa théorie, voici la mienne : à la fin du film il est dans la réalité.
    Il n'y a pas ni inception ni extraction… il n'y a qu'un homme d'affaires qui voyage en première classe dans un avion. Il se sent coupable de ne pas passer assez de temps avec ses enfants qu'ils ne voient qu'entre deux avions. Il se sent aussi responsable du suicide de sa femme qui était dépressive. Il a 10 heures de vol et il dort, comme beaucoup d'autres passagers dans un avion. Dans ce rêve il essaye de rattraper le temps, il essaye de réparer ses erreurs. Il fantasme qu'il a le pouvoir de pénétrer les rêves des autres pour sauver sa femme et le temps perdu avec ses enfants. Et il y retrouve les autres passagers de la première classe. Et comme beaucoup de passagers, il a pris un sédatif pour supporter le voyage et son rêve devient de plus en plus fou, mélangeant les souvenirs d'instants avec ses enfants et sa femme qu'il a bêtement laissé filer car il avait autre chose à faire.
    Quand il se réveille, les autres lui semblent familiers car ils étaient dans son rêve. La jolie brune lui sourit. Le petit brun aussi. Peut-être que dans son sommeil il a parlé. Et il rentre chez lui, il retrouve ses enfants. Mais son rêve lui a laissé l'impression étrange qu'il pouvait enfin tirer un trait sur la mort de sa femme et tout simplement vivre l'instant présent en serrant simplement ses enfants dans ses bras.

    Et la toupie me direz-vous ? Un jouet d'enfance de sa femme, un souvenir qu'il garde sur lui comme un talisman, comme un petit bout d'elle pour ne pas la laisser partir. Et là, il se sent prêt à revivre. Alors il laisse la toupie derrière lui. Elle tourne sur elle-même. Qu'elle s'arrête ou pas ne change rien. Il va vivre maintenant sa vie et arrêter de rêver qu'il peut changer le passé.

  86. >Alors je viens de voir le film , et je dirais qu'à la fin du film, pour Cobb, son rêve de retrouver ses enfants se réalise. Ainsi son rêve devient réalité, et il lui importe peu de savoir où il se trouve vraiment et c'est pour ça qu'il abandonne sa toupie, ou plutôt celle de sa femme. Contrairement à ses autres rencontres, lors de la dernière rencontre avec ses enfants il s'autorise à les regarder car il veut croire que c'est réel…je pense qu'il a été victime (pour son plus grand bien) d'un inception de la part de l'architecte avec l'idée de déculpabiliser de la mort de sa femme et d'enfin voir grandir ses enfants. Cependant je reste quand même dans le camp du Team Dream , car pour moi Cobb est bien dans l'iréel, mais dans la réalisation de son rêve qui lui apparaît vrai…

  87. >Au tout dernier instant du film la toupie vacille, sa rotation n'est plus parfaite, elle est sur le point de tomber. Cobb semble donc bien revenu dans la réalité.

  88. >alors moi j'ai lu tout les commentaires et en plus j'ai vu le film aujourd'hui pour la quatrième fois et je suis presque sur que cobb n'est pas resté dans les limbes, en faite il y aurai un cinquieme niveau ,c'est beaucoup plus subtile que l'on ne le croit , et seul un un esprit aussi brillant que le mien aurait pu le remarqué !

  89. >Bonsoir,
    J'ai vu le film deux fois (vo et vf) et je pense avoir percé le mystere de la fin.

    Premierement,le totem (la toupie) appartient à sa femme et non à cobb,donc qu'elle s'arrete ou non de tourner ne signifie rien vu qu'il s'agit de cobb, ça c'est la 1er chose.

    Ensuite, il est dit que cobb a experimenté les reves emboités sans savoir les repercussions temporelles sur leur esprit.
    De plus il etait avec sa femme dans les limbes.

    Si il est arrivé dans les limbes,c'est forcement qu'ils sont mort dans un premier reve dont ils n'ont pas pu se reveiller.
    Ou alors ils étaient dans plein plein de reve emboités de sorte que le temps passe treeeeeeeeees lentement.
    Je m'explique, si ils etaient dans un seul reve ils n'auraient pas pu vivre 50ans sans se reveiller car ça aurait été trop long dans la vraie vie, donc soit ils etaient dans plein de reves emboités,soit ils étaient mort dans le 1er reve mais n'ont pas pu se reveiller (et donc sont parti dans les limbes).

    Donc forcement, si ils sont dans un reve emboité,se jeter sous le train ne suffit pas à les reveiller reelement, au mieux ça les renvoie dans un autre rêve.

    De plus il est dit que pour sortir de plusieurs reves il faut se synchroniser avec une decharge sur les differents etages, donc c'est quand même un processus assez compliqué.
    Cobb a raté la decharge en voulant rester et trouver le japonais,du coup je vois pas comment il aurait pu sortir des limbes et revenir à la realité simplement en se suicidant,normalement ils doivent tous être réveillé mais cobb et le japonais doivent etre à l'ouest,ils peuvent plus revenir en theorie.

    Bref tout ça pour dire que Cobb n'a jamais été dans la réalité pendant tout le film selon moi et à la fin il l'est encore moins,quand il meurt dans les limbes il ne revient pas à la realité,c'est pas logique

    bref voilivoilou
    bonne nuit

  90. >Pour ma part, je suis ressorti de la salle avec cette théorie :
    Cobb est la cible d'une inception crée par ses collègues. L'objectif de cette inception est de soulager Cobb de son sentiment de culpabilité. Mais il faut travailler en profondeur et faire en sorte que l'idée germe dans son esprit naturellement (exactement comme expliqué avec l'homme d'affaire Fischer). Ses collègues organisent donc cette inception.
    C'est l'avant-dernière scène qui m'a interpellé : tous les personnages se retrouvent à l'aéroport, l'air bienveillant et satisfait. Même Fisher, qui pourtant n'a rien à faire là, à regarder de cette manière Cobb. A mon avis il fait parti de l'équipe, un nouveau pour tromper Cobb.

    A mon sens la dernière scène se déroule soit dans la réalité (fin optimiste), soit dans un rêve dans lequel Cobb exprime sa carthasis (fin moins optimiste). La toupie ? On s'en fout, c'est celle de sa femme !

  91. >J'ai pour ma part un petit doute sur les lymbes,
    ou sinon la théorie de stefff56 se tiens, si on prend la logique du film les lymbes ne peux être que la création révée de la personne qui subit l'extraction hors c'est fisher le point de convergence. donc les lymbes doivent lui correspondre. d'ailleurs des projections de défence de fisher sont bien présentent du niveau 1 au niveau 3 donc pourquoi atterir dans les lymbes qui correspondent à la seul création de mel et cobb ?

  92. >Salut,

    A mon avis Cobb au réveil dans l'avion est dans la réalité. Au réveil il n'est pas braché sur la machine avec les autres. Donc tout le film est un rêve (ou cauchmard) sauf la dernière scène.

  93. >c'est impossible selon moi que la derniere scene se deroule dans la realité, car si cobb a bien experimenté les reves emboité avec sa femme comme il le dit et qui plus est atteri dans les limbes pour y vivre 50ans,impossible qu'il en soit sorti si facilement avec un simple suicide…

    par contre la theorie de steff comme quoi c'est cobb qui subit l'inception pour faire germer l'idée qu'il retrouve ses enfants et que les forces de polices sont plus contre lui itou,ça peut etre une idée. Mais si on se fie à cette idee,la encore ,en toute logique ça suppose que des le depart il reve ,car ça veut dire que toutes les scene ou il est poursuivi par la police itou sont révés

  94. >En fait c'qui me choque le plus et qui m'embrouille,c'est la theorie des limbes

    Autant si t'es pas sous sedatif tu peux aller dans des reves emboites et te reveiller normalement ou en te suicidant.
    Mais pour les limbes c'est different,il a precisé que cté pas possible d'en sortir comme ça,il faut se synchroniser avec la decharger,sinon on y reste tellement longtemps que de toute facon on se reveille mais notre esprit reste coincé dans le reve.

    Et même dans le cas ou faudrait se suicider pour en sortir (c'qui me parait pas coherentavec le film), ils reviendraient à un autre niveau du reve?
    Donc pour moi sa femme avait raison de penser qu'ils etaient toujours en train de rever,vu que pour acceder aux limbes ils etaient de tte facon dans des reves emboités…?

  95. >Et si, à la manière du paradoxe de l'escalier sans fin que l'on voit plusieurs fois dans le film, Cobb était bloqué dans une boucle infinie de rêves qui le ramènent à chaque fois dans les limbes ?
    Puisque les limbes sont le début et la fin du film, elles seraient le point de "convergence", le niveau de l'escalier par lequel Cobb repasse à chaque fois.

  96. >Et si les enfants n'étaient pas réels ? il doit bien avoir une raison forte, un évènement tragique pour que le couple aient décidé de vivre dans un rêve de niveau 4 (peut être la perte d'un enfant ?) Donc dans leur monde ils ont à nouveau des enfants, ils se contentent de cette vie là jusqu'au jour où coob réalise qu'il ne veut plus de cette vie de rêve et insufle l'idée à sa femme que cette vie n'est pas réelle. Donc ils se tuent avec le train. Mal se suicide toujours à cause de cette idée mais finalement c'était une bonne chose car elle est retournée dans la réalité. Cobb lui est certain qu'elle est morte, confond rêve et réalité , le rêve étant plus doux (il avait des enfants, sa femme ). En fait ils n'ont jamais eu d'enfant. Et c'est le grand-père qui essai de sortir coob de là avec l'aide de la jeune archi.

  97. >bonjour à tous, après avoir tous vos commentaires … voici mes petites interrogations :
    – pourquoi dans le dernier niveau, alors que ariane et fisher ont sauté dans le vide pour revenir au niveau precedent et que Coob a enfin dit au revoir à sa femme, se retrouve-t-il une seconde après la tete dans l'eau sur la plage? n'aurait il pas du aller chercher saito simplement? est il redescendu d'un niveau?
    -autre question, si on part du principe (au vu des commentaires precedents, je ne l'avais pas remarqué) que la bague de coob change de main entre realité et reve, lorsqu'il rencontre son pere-beau pere à Paris à quelle main est elle? pourquoi leurs chemises sont elles boutonnées à l'envers? est ce bien ecrit à l'endroit sur le tableau derrière eux ?

    voili voilou … il va falloir que je retourne au ciné 😉

  98. >"
    Autant si t'es pas sous sedatif tu peux aller dans des reves emboites et te reveiller normalement ou en te suicidant."

    Justement non le sédatif est indispensable sinon tu peux pas faire des rèves emboités. Par exemple sans sédatif ils se seraient reveillés a cause des projections de Fisher dès le niveau 1 + la projection de Cobb (le train)

  99. >@#122 :
    pour expliquer le retour de coob sur la plage : Coob est mort noyé dans le van et est donc descendu dans les limbes et non dans le niveau 4 dans lequel il était avec ariane et fisher

    Sinon, il faudrait peut etre se pencher sur l interpretation des reves :
    – toupie : elle, évoque l'aspect stérile et vain des efforts, ou simplement de son travail. Mais attention, on ne peut interrompre le cours des choses brutalement, sinon la situation s'aggraverait. Elle préfigure d'une période de découragements, de lassitude. Les espoirs placés dans un objectif bien précis s'envolent au fur et à mesure que l'on réalise clairement les données dudit projet.
    – le pion d echec : sont en relation avec tous les changements, les mouvements qui mettent sur la juste voie. Ils promettent un beau parcours personnel
    – le dé : informe sur le manque de maîtrise de son destin, alors que l'on est persuadé du contraire.
    La tradition arabo-musulmane dit que le jeu de dés annonce une prise de fonction imminente.
    – des enfants jouer : est favorable, la scène permet une reconnection avec la Vie, la Joie, la Paix.
    – offrir des jouets à un enfant : est un présage favorable, c'est choyer l'enfant qui est en soi. Ici, le scénario permet la mise en place d'une réparation symbolique des blessures de l'enfance.

    http://www.racontezvosreves.com/interpretation_echecs_pions_reve.htm

  100. >hum,
    est ce que vous trouvez logique qu'il puisse partir des limbes vers la realité en se suicidant une fois?
    Quand il esplique le principe des limbes ils ont l'air de dire que c'est quand meme bien underground comme niveau,ça me parait bizarre qu'il soit revenu à la realité lui et saita (ou lui et sa femme) simplement en se suicidant une fois ?

  101. >autrement dit, est ce qu'on revient des limbes à la realité simplement en creuvant dans les limbes?(sachant qu'il faut être dans des reves emboités et qu'en plus il faut creuver (sans se reveiller) pour y acceder?)

  102. >car (désolé du triple post) mais j'ai cru comprendre que quand on se perdait dans les limbes, dans la realité on se reveillait mais notre esprit etait piegé (donc on devenait un legume en gros).

    Si vous me dite que pour sortir des limbes il suffit d'y creuver,bah la ok,ça veut dire qu'ils sont dans la realité à la fin,mais jtrouve pas ça logique pour l'instant.

  103. >Merci pour ces différentes explications qui font encore plus réfléchir (j'en ai mal à la tête). Mais ne serait-ce que prendre conscience que LE totem n'était pas celui-là, remet tout en cause. Il faut décidément que je retourne voir ce film.

    Merci encore.

  104. >Tout le monde semble oublier que c'est que le corps de Léo a déjà subi les décharges aux différents niveaux de rêves. Donc dans les limbes il n'aurait logiquement qu'a se suicider. Cela entrainerait une réaction en cascade puisque les les rêves et limbes sont emboités.
    Les rêves se déroulent au même moment mais à échelle de temps différents. D'où je pense la confusion.
    Je penche pour la team reality à la fin.

  105. >@130 : donc selon toi,même si il est descendu dans les limbes alors que les autres sont remonté,du fait du ralentissement du temps,il serait toujours synchronisé avec la decharge des autres niveaux?

    Possible, mais alors comment il rejoint saito?en se suicidant ça aurait du le synchroniser avec la decharger et non le propulser dans les limbes pour retrouver saito?

    Et quand bien même,comment lui et sa femme (quand ils ont passé 50ans dans les limbes) auraient reussi à remonter dans leur realité simplement en se faisant ecraser par un train?

  106. >Didier:
    Pour ta première question, oui car regarde le cas de Cilian Murphy, c'est le choc de la chute dans les limbes plus la décharge dans le monde des rêves du faussaire qui le ramènent à la vie dans ce rêve. Donc tout est synchronisé.
    Léo ne s'est pas suicidé pour rejoindre saito puisqu'il est connecté à la machine dans le rêve du faussaire. Il est juste dans un schéma normal de rêves emboités sauf qu'il va volontairement dans les limbes (tout comme Ellen d'ailleurs.)
    Apres le départ de celle-ci, il a récupéré le flingue et la toupie (que le japonais a déjà vu) pour le rejoindre. De plus il n'atterit pas sur la même plage où lui et Ellen avaient atterit précédemment puisque sur celle-là, il n'y avait pas de restaurant. Or, nous savons que saito est mort bien avant que Ellen et Léo aillent dans les limbes. Saito qui s'est créé un restaurant surveillé au bord d'une plage. Nolan omet ici de nous montrer Léo partir à la recherche de Saito!
    Ah le monde des limbes (façonnés par lui et sa femme) s'enfonçant petit à petit dans de l'eau vient peut-être du fait qu'au niveau 1, Léo se "noie". Mais là encore l'échelle de temps joue car sa noyade n'est pas au même rythme que dans le monde des limbes. J'en ai conclus que Saito devait se trouver assez loin de ce lieu vu que sur sa plage rien n'est en train de s'effondrer dans la mer.
    Je pense que dans les limbes lorsque Léo et Marion se suicident, ils reviennent à un niveau précédent. Ainsi ils n'auraient qu'à continuer de se suicider pour revenir dans la réalité. De plus, Léo est le seul avec sa femme à être aller dans les limbes avant donc je pense qu'ils avaient déjà utiliser des sédatifs. (pour avoir ces 50 ans! Je crois d'ailleurs que dans le film c'est dit que les dix heures – environ – d'effets du sédatifs donnent 10 ans dans les limbes) ou ils s'étaient volontairement plongés dans un coma artificiel!

  107. >Bonjour 🙂
    J'aimerais beaucoup retrouver la fameuse phrase qu'on entend plusieurs fois dans le film : "vous attendez un train…" Est-ce qu'ils y en a qui s'en souviennent entièrement ?
    Sinon, pour ma part, je préfère croire que c'est la réalité (.. allez j'avoue, je préfère les "happy end".)
    Film splendide, qui laisse un doute tout simplement délicieux !

  108. >Bonsoir,
    Moi je pense que c'est encore un rêve (la toupie n'arrête pas de tourner à la fin du film, alors que pendant le film, elle s'arrêtait de tourner à chaque fois que cobb est dans le monde réel).

    Parce qu'on a jamais montré cobb se réveiller au niveau de la voiture, alors que tous les autres sont réveillés ! Donc je crois que cobb est dans un rêve, et il est bloqué dans le rêve de saito qui lui, lui avait fait la promesse de revoir ses enfants 😉

  109. >Fameux principe, dit du "rasoir d'Occam" :

    il est inutile de chercher une explication compliquée, faisant appel à des principes hors du champ de l'expérience quand une explication simple, à partir de ce que nous connaissons déjà, suffit à rendre compte d'un phénomène qui se manifeste à nos sens

  110. >J'ai lu tout les commentaires et je partage tout à fait l'avis 110.

    A la fin dans l'avion, les personnages ne se connaissent pas, ils reviennent tous à la réalité.

    D'après moi ils ont juste fait un rêve collectif dans un avion de ligne. Dans ce rêve collectif certains des participant ont pu comprendre quelquechose : Cobb a pu enfin accepter le suicide de sa femme, Fisher comprendre ce qu'a dit son père sur son lit de mort, Saito voir que son rêve d'être immortel était impossible et qu'il aurait peut etre un problèmpe cardiaque… etc…

    Cobb a également le désir de rester dans ses rêves, il parle des limbes comme un endroit où le temps n'existent plus. Mais en fait il reste dans les limbes et se réveille quand même à la fin.

    Concernant le père qui était à Paris et à New York à la fois : Lorsqu'ils sont à Paris il s'agit d'un rêve d'après moi, donc c'est pas un souci, c'est même la preuve que tout le film jusqu'au réveil dans l'avion n'est qu'un rêve.

    La toupie à la fin qui est coupé au montage : c'est pour montrer que l'on voit que ce que l'on a envie de voir et que il faut vivre sa vie sans s'en soucier. D'ailleurs on ne voit jamais la toupie tourner à l'infini dans le film, comme lorsqu'il l'a fait tourner et la met dans un coffre (ce qui signifie qu'à ce moment il peut imaginer qu'elle tourne éternellement et en fait il en sait rien).

  111. >Je penche pour la team reality même si quelques questions restent en suspens.

    Je m'interroge comme Didier sur le fait qu'ils reviennent à leur "réalité" rien qu'en se suicidant dans le 4ème niveau.

    De plus le problème des enfants m'interpelle. pourquoi ont-ils voulu se créer un monde à eux s'ils ont des enfants. C'est un peu bizarre de laisser ses propres enfants "réels" pour partir dans un monde de rêve est avoir des enfants"rêvés".

    Pour moi s'ils se suicident dans le niveau 4 ; ils se retrouvent dans le niveau 3. Donc quand Mall se suicide du haut du balcon elle à raison ils ne sont pas dans la réalité.
    Donc comme elle se tue elle retourne dans le niveau 2 et à la fois peut rejoindre son mari dans les limbes et tenter de le ramener ou pas dans leur propre monde.
    Mais serais-je en train de basculer dans l'autre théorie.
    Mais le réalisateur n'a t'il pas voulu nous faire rêver et nous permettre de nous interroger tous et toutes. N'est-il pas interressant de se torturer le cerveau. Nolan nous permet ainsi de nous faire notre propre version du film en nous distillant savament des détails. Mais nous-même sommes nous dans la réalité ?

  112. >Il faut arrêter de dire que "Mall et Cobb se sont construit un rêve dans les limbes pour pouvoir y vivre éternellement".

    En fait il s'agit uniquement du rêve de Cobb. Il rêve lui-même de sa femme dans son subconscient et celle-ci hante toutes les strates jusqu'au plus profond de lui-même.

  113. >Realjokie tu as raison. Si tout simplement Cobb rêve de sa femme et qu'elle le hante. Comme toute personne qui éprouve de la culpabilité quand un être cher par de façon aussi brutale.

  114. >Bonjour,
    J'ai failli me faire avoir par beaucoup de vos explications =)!
    je croyais jusqu'à il ya 3 minutes qu'à la fin c'était la réalité mais j'ai une très grosse question ou alors une hallucination dans le film.
    Quand fisher sort du van il attrape son oncle qui est en fait Aimes le faussaire. On voit l'oncle qui enlève sa tête du sac mais si on regarde bien (ou je suis folle) j'ai cru voir qu'il se transformait (alors qu'il est à côté de fisher) en Aimes le faussaire – ça dure 1 seconde !

    Du coup, le fait que les enfants soient habillés pareil, le fait qu'ils ne soient pas branchés au réveil dans l'avion etc. j'ai mis ces questions en attente…

    Par contre, la meilleure explication était plus haut : lorsque qlqun touche le totem d'un autre il ne marche plus donc la toupie n'a jamais marché. Cobb l'ayant touché au moment de l'inception de sa femme. C'est pour ça qu'après sa femme croit encore qu'elle est dans un rêve.

    Bonne nuit,

  115. >Je ne sais pas ce que vous avez tous avec le fait que la toupie tombe ou non. Je rappelle que le totem ne sert pas à distinguer le rêve de la réalité mais si on est l'architecte du rêve ou non. Et même si on suivait votre théorie : quid de la pièce d'échec d'Ellen Page : de quelle manière cette pièce pourrait-elle informer si on est dans le rêve ou la réalité ?

  116. >vincent réo:

    Bonsoir excellent film très pousser et très intelligent mais pour moi malheureusement cobb est dans sont rêve ben oui selon moi le fait qu'il est raté le réveil dans l'ascenseur et la camionnette me laisse supposer qu'il est dans sont rêve et l'arrivé dans l'aéroport est pour moi étrange à souhait, le doute sème mais pour c'est bien un rêve

  117. >j'ai vraiment adoré les relations de temps plus au moins longue suivant la profondeur du rêve dans lequel on se trouve (avec le camion qui tombe dans l'eau)…. Sinon, par rapport a cette fin polémique,je pense comme beaucoup d'entre vous que le film se termine sur la réalité! le totem n'étant pas le sien mais juste la clé ou si vous préférez, le symbole du souvenir de l'inception qu'il a testé sur sa femme… il la fait tourner sans cesse car cette toupie selon moi est la métaphore de son remord qui ne justifie en rien la solution du rêve ou de la réalité de cobb ! son totem peut etre la bague mais quoi qu'il en soit, c'est normal qu'il ne soit pas revelé ds le film par cobb car chacun doit gardé le secret sur son totem au risque d'etre trompé !!!!!!! donc si c'est la bague, c'est au spectateur de le voir ou le comprendre et a nous seul! dernière chose, cobb explique il me semble qu'il lui est impossible de voir ses enfant se retourner sauf s'il parvient a les revoir dans la réalité! les enfant serait la clé de la realité?????????

  118. >Merci pour cet article, intéressant et plutôt complet. Où as-tu récupéré cette image récapitulative ? Création perso ou document officiel ?

    Bonne continuation.
    Wilyrah

  119. >pour la scene du train on voit premierement le couple jeune se positioner sur les rails . mais dans un second temps quand nous vien l'explication du fait que cobb et mal on veillient on apercoit un plan montrent la main de ces derniers veillit qui sont poser sur le rails . nolan nous montre donc cobb et mal vieillit pour la scene du train contrairement a ta derniere hypothese

  120. >Impossible que nous soyons dans un rêve, je m'explique:
    Si nous somme dans un rêve nous somme à un niveau N pour Cobb.
    Sa femme qui ne pourrait pas le réveiller retournerais le chercher et donc plongerais dans ce niveau.
    Jusque la je pouvais comprendre ce qu'ils pensent ca. Ce qui voudrais dire que le niveau de l'avion est un rêve.( Jusque là tout le monde suit?? )
    Sauf que l'on retrouve Mal dans le niveau de neige ce qui implique qu'elle serait connecter avec eux dans l'avion pour être dans le même rêve. Donc impossible qu'il soit dans un rêve à la fin du film ceci est bien la réalité

  121. >Ensuite je reviens sur l'histoire des enfants.
    Ils ne les ont pas fait dans les lymbes, c'est juste la maison où elle à accouché qu'ils ont reproduit dans les lymbes.

    Oh faite moi je suis pour Team Reality =)

  122. >Problème de totem
    J'ai remarqué un détail frappant… Il y a plusieurs totem visible dans le film le dé pipé, la pièce d'échec et la toupie. Le principe du totem est le suivant seule l'utilisateur du totem connais connais le fonctionnement de celui-ci par exemple l'utilisateur du dé pipé connais comment doit réagit le dé pour tomber sur la face pipé ou pour la pièce d'échec comment elle dois tomber lorsque elle est heurté. Bref si on est dans le rêve d'un autre ce détail ne peux être connu et donc c'est le moyen utilisé pour savoir si oui ou non on est dans un rêve. Pour le totem ce Cobb la toupie c'est un peu différent je pense avoir l'explication qui résout pas mal de problème. Sont totem mesure le temps… je m'explique cobb sait que sont totem une fois lancé mettre entre 30 et 40s avant de tomber. Par contre la perception du temps étant différente dans le temps cette toupie mettra le double dans le second niveau 4 fois dans le suivant ect…
    c'est pour ça que dans les limbes la toupie me tombe jamais. Par contre contrairement au autre totem si cobb est dans rêve d'un autre la toupie aura un comportement normal tout comme le dé ou la pièce d'échec.
    Cobb peut donc être victime d'un rêve emboité.

  123. >J'aime l'idée du temps avec le totem mais il ne peut pas être dans un rêve sinn ce qui l'entoure aurait déjà essayer de le tuer.
    Car les gens remarque et tue l'architecte je vous le rapel.
    Et si l'architecte était sa femme alors il se serait réveillé.
    Comme dans le trai avec saito ou dans le hangar avec la jeune fille

  124. >Ils ne sont pas en apesanteur parcke dans le niveaeu 2 ils ont tout simplement par terre dans l'ascenceur alors kel'effet de la voiture et pour le niveau 1.

  125. >1. Mal ne cherche pas à faire revenir Cobb à la réalité, systématiquement elle cherche a le faire rester dans les limbes afin de vivre toujours avec lui. Pour elle n'est qu'un souvenir de Cobb qui aurait aimé passer sa vie avec elle

    2. Mal n'apparait que dans les niveaux en dessous de l'avion (et donc dans les rêves de Cobb, elle fait partie de son subconscient). Si nous étions encore dans un niveau de rêve, cela signifierait qu'elle se cacherait dans ce niveau, mais pourquoi ?

    Pour moi, il retrouve bien ses enfants, dans la réalité => Team Reality

  126. >Après l'avoir vu deux fois :

    – Mall et Cobb sont "deux moitiés d'un tout". Le tour est LEUR réalité.

    – la première et la dernière scène (dans les limbes avec saito) ne sont pas tout à fait les mêmes, cobb ne dit rien la première fois mais se souvient de la raison de sa venue la seconde fois – comme s'il avait déjà vécu cette scène et ne refaisait pas la même erreur

    – saito demande à cobb, dans l'hélicoptère, de faire "acte d'espérance", phrase énoncée par Mall dans le souvenir de cobb, donc phrase antérieure à celle de saito (> projection?).
    Cette même phrase est reprise par saito dans les limbes lors de la dernière scène.

    D'où ma vision : en vivant ses expériences avec mall, cobb a involontairement pratiqué l'inception sur lui-même, et même s'il ne sait plus bien où est le rêve et où est la réalité, il s'autoconvainct de vivre (signification de la première et dernière scène) – et peu importe le monde (signification de la phrase en question).

  127. >Pour moi, l'épisode de la toupie est, disons philosophique. La vie réel, en elle même, est un rêve. Tout est illusion.
    J'ai peut etre tort mais c'est l'idée que j'ai eue de la fin.
    Sinon l'idée que tout le film est un rêve jusqu’au réveil dans l’avion de Cobb me parait assez possible. Mais le film est vraiment réussi et il fait vraiment vraiment reflechir.

    Tout est illusion sur Terre.La mort est la vrai naissance de l'être, et la séparation de l'esprit d'une prison, l'enveloppe physique.

  128. >Bonjour à tous,

    Bon déjà même si j'ai VRAIMENT aimé le film le fait de faire ce genre de fin et tellement prévisible … J'aurais préféré que le scénariste fasse un choix.

    Soit :

    – qu'il soit libre et voila

    – qu'il sorte de son mega revé de ouf mais genre après un coma de 30 ans et on l'aurait vu dans un lit hosto

    – qu'il soit dans les lymbes car il serait mort dans le dernier niveau de rêve, et genre la fin c'est un monde tout blanc dans lequel il doit tout construire et comme il rêve de sa femme tout le temps bah il serait heureux mais 'mort'.

    —————————–

    Pour ma part, on se sait même pas si Cobb est sortit du dream au moment où sa toupie tombe !!
    En effet, elle tombe côté "grand côté" alors que normalement elle tombe "petit côté".

    Je pense que dans l'univers du film, extraction et inception existent mais que le tout se trouve englobé dans un rêve de Cobb qui est déjà dans les Limbes et comme il n'est déjà plus conscient d'y être il rêve dans SA réalité !

  129. >le rêve devient la réalité (de Cobb)

    Petit rappels :

    1)
    J'ai l'impression que beaucoup perdent de vue le principe du totem comme l'a rappelé # 141 :
    C'est un objet secret, secret pour qui? Pour celui qui voudrait vous plonger dans un rêve
    et vous piquer des informations. Si la personne ne trouve pas son totem c'est par ce qu'il n'a pas été créé par l'architecte alors, la fausse réalité, le rêve est démasqué…

    2)Supputations :
    Le couple Cobb/Mall ont un rêve partagé. C'est donc bien Cobb qui a foutu le boxon avec les totems. Pas pour revenir à la réalité au contraire, mais pour contraindre sa compagne au doute permanent afin qu'elle ne remonte pas à la réalité.
    >Soit elle l'a fait en se suicidant, par ce que ses enfants n'étaient pas là, avec eux. Et Cobb se retrouve piégé dans son propre jeu. Un rêve partagé avorté pourrait donner quoi:
    – "Je suis l'autre moitié" elle est revenue légume humain et lui reste dans le coma. (Son médecin est asiatique)
    – Il l'oblige à rester dans le monde des rêves où il est voleur de rêves et sont geôlier (Cobb ~ "vous risquez de ne pas apprécier ce que vous allez voir de moi").

    3) Mes hypothèses:

    – l'asiatique est le psychanalyste qui tente de le faire revenir car il est présent à tous les niveaux!
    (Ou Saita détient Cobb comme cobbaye (MDR) pour exécuter des missions de bénévole du neurone perdu.)

    -Le premier niveau est déjà un rêve, aucun policier n'interpelle un meurtrier présumé en lui tirant dessus qui plus est en pleine foule comme si ils étaient à la kermesse.
    Secundo, je connais pas l'architecte de ce niveau, mes le ruelles qui finissent à 30cm, c'est n'importe quoi… Tertio pourquoi ne pas flingueur le faussaire tant qu'ils y étaient?

    – Il n'y a pas de niveau. C'est un concept qui permet à Cobb de fuir la réalité, c'est une fuite en avant dans l'abîme. Paul le poulpe n'aura alors pas assez de tentacules pour le ramener.
    # 117 oui, ce pourrait n'être qu'un rêve, il n'y a pas de machine et il se réveille après tous les autres… Il est vrai qu'entre se foutre une bastos dans la tronche et faire une berceuse dans un ascenseur, il plus qu'un monde, c'est plus grand qu'une faille que dis-je, une abîme…

    – S'il existe un niveau 5, c'est Cobb le rêveur/architecte avec la participation indirecte ou non de sa femme.
    # 135 Une équation à 5 inconnues? Sans doute, car rien ne permet de dire s'il rêve ou non à la fin. Le fait que le premier niveau soit incohérent au début et correct à la fin
    tendrait à clairement à penser qu'il rêve ou que Nolhan est le plus mauvais réalisateur de film d'action…

  130. >le rêve devient la réalité (de Cobb)

    Petit rappels :

    1)
    J'ai l'impression que beaucoup perdent de vue le principe du totem comme l'a rappelé # 141 :
    C'est un objet secret, secret pour qui? Pour celui qui voudrait vous plonger dans un rêve
    et vous piquer des informations. Si la personne ne trouve pas son totem c'est par ce qu'il n'a pas été créé par l'architecte alors, la fausse réalité, le rêve est démasqué…

    2)Supputations :
    Le couple Cobb/Mall ont un rêve partagé. C'est donc bien Cobb qui a foutu le boxon avec les totems. Pas pour revenir à la réalité au contraire, mais pour contraindre sa compagne au doute permanent afin qu'elle ne remonte pas à la réalité.
    >Soit elle l'a fait en se suicidant, par ce que ses enfants n'étaient pas là, avec eux. Et Cobb se retrouve piégé dans son propre jeu. Un rêve partagé avorté pourrait donner quoi:
    – "Je suis l'autre moitié" elle est revenue légume humain et lui reste dans le coma. (Son médecin est asiatique)
    – Il l'oblige à rester dans le monde des rêves où il est voleur de rêves et sont geôlier (Cobb ~ "vous risquez de ne pas apprécier ce que vous allez voir de moi").

    3) Mes hypothèses:

    – l'asiatique est le psychanalyste qui tente de le faire revenir car il est présent à tous les niveaux!
    (Ou Saita détient Cobb comme cobbaye (MDR) pour exécuter des missions de bénévole du neurone perdu.)

    -Le premier niveau est déjà un rêve, aucun policier n'interpelle un meurtrier présumé en lui tirant dessus qui plus est en pleine foule comme si ils étaient à la kermesse.
    Secundo, je connais pas l'architecte de ce niveau, mes le ruelles qui finissent à 30cm, c'est n'importe quoi… Tertio pourquoi ne pas flingueur le faussaire tant qu'ils y étaient?

    – Il n'y a pas de niveau. C'est un concept qui permet à Cobb de fuir la réalité, c'est une fuite en avant dans l'abîme. Paul le poulpe n'aura alors pas assez de tentacules pour le ramener.
    # 117 oui, ce pourrait n'être qu'un rêve, il n'y a pas de machine et il se réveille après tous les autres… Il est vrai qu'entre se foutre une bastos dans la tronche et faire une berceuse dans un ascenseur, il plus qu'un monde, c'est plus grand qu'une faille que dis-je, une abîme…

    – S'il existe un niveau 5, c'est Cobb le rêveur/architecte avec la participation indirecte ou non de sa femme.
    # 135 Une équation à 5 inconnues? Sans doute, car rien ne permet de dire s'il rêve ou non à la fin. Le fait que le premier niveau soit incohérent au début et correct à la fin
    tendrait à clairement à penser qu'il rêve ou que Nolhan est le plus mauvais réalisateur de film d'action…

    Ce film est une inception massive de l'idée "j'irai bien revoir ce film une xième fois".
    Autrement dit, on se fait tous inceptionner en douceur, mais avec beaucoup de plaisir! Merci Nolhan

    Comme il faut choisir et que l'homme est de nature stupide, je dirait que c'est un junky qui rêve…

    TheAreFacT

  131. >Je ne sais pas si mon commentaire va étre vu ou pas car il y en a tellement,et javou que j'ai pas eu la foi de tous les lire.Je sais pas si l'hypotèse ke je vais énnoncer a déja été dite mais pour moi a la fin Cobb est toujours dans un rêve et pour le comprendre il faut retourné dans le temps et bien plus loin,Au moment ou Cobb veut éssayer la toupie aprés avoir éssayé le sédatif de yussuf.il voit l'image de Mall a travers les rideaux dans le vent faisant référence a son suicide,tente d'utiliser la toupie pour voir si il rêve mais interompu par Saito.depuis le test du sédatif jusqu a la fin on a aucune preuve qu'il sé réellement réveillé car il na jamais utilisé le totem(toupi)pour vérifier si il été dans la réalité.pour moi tout le rêve se passe lorsqu'il éssaye le sédatif,il ne se réveille pas tout le reste n'est que projection.Même lorsqu'ils élaborent les plans c déja un rêve,et sa jusqu'a la fin .
    QU'EN PENSEZ VOUS???????

  132. >La toupie tombe et saïto la voit. C comme ca qu'il se rappel de Cobb à la fin. Ce passage est seulement utile pour ca.

    Ensuite #159 Mall ne peut pas être dans la réalité car cela voudrais dire qu'elle serait connecter avec eux dans l'avion car elle apparait dans les niveaux enneigée et dans les lymbes. C'est donc bien l'esprit de Cobb.

    A la fin il n'y a pas de différence c'est la suite de la phrase.

    Puis quelle utilité que ce soit un rêve.
    Cobb réussit à quitter sa femme dans les lymbes.Il retrouve ses enfants. La fille à réussi à l'aider dans son deuil. Sa mission est réussi.Et en plus Il pourra redevenir créateur si il y en a un INCEPTION 2 car c'est Mall qui l'empéchait de créer.Et apparemment il serait aussi fort que la petite Adriane.

    Cependant Mr Les Toiles héroiques pouvait vous m'expliquer pourquoi Saito est Vieux et non Cobb car contrairement à ce qui est dit en haut c'est Cobb le premier à arriver dans les lymbes. Quand il va chercher fischer Saito est toujours entrain de le proteger dans le niveau des neiges??? A moins qu'il est veilli tous les deux et que Saito étant déjà vieux soit plus vieux à la fin.

    Ensuite toujours une question pour vous apres le reveil de la camionnette, le sedatif dure une semaine niveau 1 comment font-il pour échapper aux "bandits globules blancs". Le niveau 4 lui a t-il enlever ??

    Merci de répondre à ces questions s'il vous plait cela m'aiderait à comprendre les 2 dernieres choses ke je n'ai pas comprisent

  133. >Il me semble que la réponse à la question 12) n'est pas exacte (Pourquoi, Cobb et Mal, lorsqu’ils se suicident, lors de l’épisode du train, sont-ils toujours jeunes ?) :

    En fait, Cobb et Mal ont vécu 50 ans dans les limbes. Ils ont décidé de revenir à la réalité mais Mal commence à douter justement de cette réalité.
    Dans le film, Cobb avoue à Ariadne et Mal avoir tenté l'Inception pour sauver Mal et lui faire comprendre qu'après leur suicide sur les rails du train, ils retourneront à la réalité.
    Les personnages apparaissent jeunes dans cette séquence puisqu'ils étaient partis entre temps des limbes, et c'est Cobb qui les fait retourner dans un rêve pour persuader Mal de la réalité (donc jeunes).

  134. >Je viens de le voir

    faudrait le voir 2 fois en faite

    le début est compliqué, Nolan nous balance directement dans le vif du sujet sans explication, pas facile, après on comprend, mais c'est brut 🙂

    après c'est l'inception, mêlé avec l'histoire de cobbs, parfois un peu trop de blabla on se sent perdu

    la fin en Happy End bien sur, a l'américaine

    Pour la fin pour moi pas trop de souci, j'ai d'ailleurs eu l'impression que la toupie commence a vaciller

    au final 8/10

    Techniquement par contre parfait, du Nolan quoi

  135. >Alors écoutez bien je vais dire un truc qui n'a pas été dit.
    Voila plusieurs jours que j'y pense depuis que j'ai vu le film :

    Pour moi le réveil dans l'avion à la fin est la réalité, tout le reste n'est qu'un rêve collectif (voir post 110).
    Je pense que les "limbes", on n'y meurt pas comme prétends Cobb, il se trompe. En fait lorsque l'on se réveille et que l'on est encore dans les limbes, on se "souvient" de son rêve.

    La preuve: lorsque Cobb Dicaprio se réveille à la fin il est tout flippé ( alors que il était dans les limbes, il ne s'est pas réveillé avec le van)

    Quand à Saito aussi (en fait il se souvient que dans son rêve il avait une blessure au coeur, donc il se rend compte que son rêve secret d'être immortel n'est pas possible car il a peut être un problème au coeur par exemple, la preuve, on le voit téléphoner tout flippé).

    Fisher, quant à lui, a failli "mourrir dans son rêve", cad se remémorer les instants avec son père, mais finalement ca ne lui arrive pas.

    Tous les autres protagonistes se réveillent en désemboitant les rêves un par un, du coup, lorsque ils se réveillent dans l'avion ils ne se souviennent pas de leur rêves, la preuve ils ont l'air super reposés et content.

  136. >Ce qui aurait aussi un sens avec la chason "Non Je ne regrette rien", comme le symbole de pouvoir abandonner son rêve et de se réveiller sans se souvenir de rien.

  137. >Realjokie, je suis pas d'accord avec toi. Qu'elle est l'intérêt pour eux de faire ses voyages si ils ne se souviennent de rien à leurs réveilles.

  138. >moi je pence quil termine dans un rêve parceque le vieux du debut du film fais tourner la toupie et elle tombee alors qu'a la fin du film il refai tourner la toupie et elle ne tombe pas donc il est dans un reve…

  139. >J'avoue que je suis largement partagé et, après avoir vu deux fois Inception je ne peux me résoudre a adopter l'une des deux théories..

    D'une part, il y a évidemment le cas du totem : la toupie ne peut en effet pas être le totem de Cobb car seul son possesseur peut l'utiliser ("sinon il ne marche pas"). Je serais donc tenter de croire que le totem de Cobb est bel et bien sa bague qu'il porte durant les rêves. Je n'ai pas bien réussi à surveiller la présence ou non de cette bague au cours des différentes séquences mais j'ai l'impression qu'il ne la porte pas lors du dernier plan.. On peut donc logiquement penser que Cobb se trouve dans la réalité

    D'autre part, certaines incohérences et détails curieux sème le doute :
    Pendant sa visite a Monbasa, chez Youssouf le chimiste, Cobb, à son réveil, aperçois le reflet ou une image de Mal, et est interrompu par Saïto au moment de lancer la toupie. On ne sait pas à ce moment la ou se situe Cobb !

    Concernant les théories possibles, je trouve le rôle du père ou beau père de Cobb énigmatique. Presque une sorte de sage en matière de rêve, pourquoi n'aurait-il pas lui même engagé tous ces protagoniste afin de libérer Cobb du remord qui le ronge quant au suicide de sa femme ?

    Autre sujet, beaucoup insistent sur le fait qu'ils est impossible et irréaliste que Cobb puise se balader librement presque partout dans le mondes ou qu'il se fasse tirer dessus dans une ruelle pleine de monde. Cobb subit en fait une extradition : il ne peut pas retourner aux Etats-Unis mais est également, il me semble, rechercher par l'entreprise qui l'emploie lors de sa première mission (volé Saïto). Le nom est "Cobol ingenerie" ou quelque chose comme ça et ce sont eux qui le poursuivent dans les rues !

  140. >Tout ce qui a été dit est très intéressant. Pour ma part, j'ajouterai que tout cela me fait penser aux univers superposables tels que décrits par la physique quantique.
    Je m'explique le plus simplement possible: Cobb et tous les autres personnages ne rêvent pas. Autrement dit, ils vivent plusieurs vies en même temps dans des univers différents. Ils pensent qu'ils rêvent quand ils se voient dans d'autres univers alors que c'est seulement leur conscience qui se balade dans les différents univers lorsqu'ils sont endormis dans leur univers de référence.

    En somme, il n'y a pas de niveaux de rêves, il n'y a que des univers dans lesquels les personnages évoluent et ces univers sont liés par l'esprit plus ou moins conscient des personnages. Lorsqu'il meurt dans un univers X, le personnage le ressent dans ses univers Y et Z.

    Je suis clair ou ma théorie est incompréhensible?
    P.S: bravo CN de nous torturer l'esprit avec un film!

  141. >Moi j'ai regarder toutes les scéances pour la bague et effectivemment il ne l'a pas quand il est dans la réalité à la fin =). Je pense par contre ce n'est pas son totem mais plutot un indice aussi petit soit-il.

    Et pour les monde parralléles faut arrêter la réponse est forcément dans le film faut pas s'imaginer des trucs comme ca sinn moi je peux dire que en fait personne n'existe c leur subconscient ils sont tous mort voila ca devient nawak.

    Il faut rester dans l'idée des rêves et que la réponse est dans le film.
    Cobb est dans la réalité à la fin et ne me dite pas qu'il ne se connaissent pas parcke arthur lui fait un méga sourire la fille le regarde le chinois aussi dans l'avion.
    Ensuite aux niveau des bagages yusuf lui fait un signe de tête Eames aussi ca fait beaucoup pour des gens qui ne se connaissent pas a moins que arthur soit Gay et que Yusuf et Eames fassent des signes de têtes à tout se qu'il croise.

    Par contre les questions du #163 je n'arrive pas a y repondre.

    C vrai kils doivent rester une semaine dans le niveau 1 mais si il se font tuer ils partent dans les lymbes a cause du sédatif comment en sorte t-il??

  142. >Autre argument pour prouver que Cobb est bien dans la réalité quand sa femme saute par la fenêtre : on voit au début du film que quand un personnage se réveille, il disparaît du rêve. Or on a bien vu que Cobb est poursuivi pour le meurtre de sa femme ce qui implique que le corps de Mall n'a pas disparu et qu'il a été vu donc elle est bien morte dans la réalité.
    En plus Cobb précise qu'il faut faire attention parce que avec 3 niveau de rêve ça devient très instable donc si ça se passe dès le début dans un rêve, ça voudrait dire que le niveau 3 est dépassé et donc impossible.
    Donc pour moi la dernière scène est bien le monde réel

  143. >Pour ma part, voici ce que j'ai cru comprendre. Pour moi, la toupie ne s'arrête pas à la fin ce qu'y indique les choses suivantes:
    – il est toujours dans un rêve ( à quel niveau, seul Nolan le sait)
    – cela veut dire que le suicide de sa femme, ne l'était pas et qu'elle à essayer de l'aider à sortir de rêve.
    – Le faite de prendre le totem de sa femme c'est se persuader que le rêve où vit Cobb est la réalité et là attention, Cobb s'est inceptionner lui-même.
    – Du coup, l'ensemble de ces acolytes sont en faites son subconscient. Pour preuve, le nom de Ariadne. Si l'on retire le "d" de "Ariadne", cela donne "Ariane". C'est son fil d'Ariane, car elle va le suivre jusque dans les limbes.
    J'ai encore plein de théorie qui vont dans ce sens et qui se regroupe.
    Mais comme tous le monde, on m'a inceptionné le doute…

  144. >Il y a un truc que je ne comprends pas dans toutes les théories de "Mall est vivante et dans la réalité". Peu importe le niveau dans lequel elle se trouve, elle a été inceptionisé, avec l'idée que "ce monde n'est pas réel et la mort la seule issue". Quand bien même elle serait retombé dans la réalité, cette idée ne peut pas avoir cessé de la ronger, elle se serait suicidé dans tous les cas. Pour moi cette théorie ne tient pas la route.

  145. >Je pense avoir une réponse pour une des questions de #163 : Pourquoi Saito est-il vieux et pas Cobb dans les limbes ? A cause du décalage. Le temps passe beaucoup plus vite dans les limbes, Saito est mort à un niveau inférieur, avec tous les décalages temporels dus aux rêves et avec le fait que le temps passe différemment dans les limbes, je pense que ça explique le décalage d'âge, non ?

  146. >Wow, vous avez tous des analyses très intéressantes. Pour ma part, je me situe dans le clan des pro reality pour beaucoup de raisons déjà citées ci-dessus.
    En revanche, j'ai une interrogation qui n'a pas encore été soulevée. Avez-vous déjà tilté que le rêve de Cobb quand Ariane le rejoint est divisé en plusieurs niveaux lui aussi, étrange image de l'ascenseur, pensez-vous que c'est une coïncidence troublante ? D'autant plus que le niveau "bas" est celui où Mall se suicide, la réalité pour moi, et que le niveau le plus haut est si je me souviens bien le monde qu'ils se sont créés. Je trouve ça étrangement fortuit comme coincidence moi.

  147. >Déçu par le film : musique omniprésente, saturation et compression permanente.
    Jeu des acteurs en dessous de ce qu'ils sont capables de faire par ailleurs. Du point de vue de l'image, seconds plans souvent flous.
    Le scénario, intègre des scènes d'action du type mission impossible ou James Bond, sans leur qualité (scène dans les montagnes très longue et sans intérêt par exemple).

  148. >Pour moi, Cobb ne revient pas a la realité. En effet, il indique au début du film que si on ne se rappelle pas comment on arrive a un endroit, alors c'est un rêve. Or lors du retour dans l'avion, on le voit dubitatif, ne sachant pas comment il est arrivé a se sortir des lymbes.
    On voit tout les personnages se réveiller sauf lui.
    Son subconscient a pris le relai et s'est construit un rêve : il a reussi sa mission et va revoir ses enfants

  149. >Encore une question :
    Dans le 1er niveau : rêve du chimiste, le camion tombe et fait perdre la gravité dans le 2ème niveau : rêve de Arthur. Mais alors pourquoi, la gravité est normale dans le 3ème niveau : rêve de Eames dans la neige ??
    Merci pour toute ébauche de réponse.

  150. >Bon jai pas lu tous les commentaires, donc pardon si je repete l'avis de quelqu'un, mais pour moi
    il n'y a pas de fin determinee. Nolan coupe le film avant qu'on sache si la toupie tombe afin justement de laisser le doute, c'est a dire que les deux fins sont plausibles, au spectateur de choisir sa fin.

  151. >concernant les totems, le totem de cobb pourrait être ces enfants, tant qu'il ne voit pas leur visage cela signifie qu'il est dans les rêves, est quand dans le niveau 4 sa femme veut lui montrer et qu'il tourne la tête, c'est pour pas que sa femme " en gros " lui implante l'idée que c'est la réalité. Et a son retour le fais qu'il voit ces enfants ce retourner et non partir signifie qu'il est dans le monde réel. Ci vous pouviez donner votre a vie sur cet théorie

  152. >pourquoi ne voit-on pas cobb et saito se reveiller dans la camionette? Ce sont les deux seuls personnages que l'on voit se reveiller uniquement dans l'avion…

  153. >Même remarque que toi #192 ! Pour moi cela signifie que Cobb est toujours dans un rêve: rappelez vous au début du film il explique que si on ne sait pas comment on arrive a un endroit, c'est que c'est un rêve.
    Or la on ne le voit pas se reveiller dans la camionette. On peut dailleurs voir sa tête a son réveil dans l'avion …

  154. >Il ne se réveille pas dans la camionnete parcke rappelez vous le vol dure 10h et le sédatif aussi sauf ke kan ils se tuent dans les lymbes ils sont à 20 minutes de l'atterissage soit plus de sédatif
    + mort dans les lymbes = réveil

  155. >Alors pourquoi les autres on eu besoin des "choc" pour se réveiller et pas lui? Ils n'avaient qu'a attendre que le sédatif n'agisse plus… donc impossible

  156. >Je pense que la toupie ne s'arrète pas de tourner: Cobb est toujours dans le rêve, le réalisateur veut ainsi une chutte frappante …
    Par contre le totem de Cobb est bel et bien la toupie puisqu'il l'utilise apres être sortit d'un rêve afin de s'assurer qu'il est dans la réalité dans la premiere moitié du film, si je me souviens bien .
    petite remarque : Leonardo Di Caprio a des compagnes très psychologique dans ce film et Shutter Island , je trouve une certaine ressemblance entre elles.
    Excellent film ,excellent jeu des acteurs, tout simplement grandiose…

  157. >Apres l avoir revu j ai pu remettre la main sur des infos qui font debat : le reveil de saito et cobb dans l avion directement est normal, cobb l explique a ariane (mais j ai pas retenu lol desolé), la prondeur du reve niveau 3 explique la gravité normale pendant la chute du van.
    sa femme est bien morte car comme quelqu un l a dit plus haut, l inception de cobb va la pousser au suicide a repetition donc a un moment elle meurt vraiment.
    au final apres deux visionnage je pense a un plan monté par saito et le grand pere, saito a besoin d une inception sur fischer et il peut la financer; le grand pere a besoin de gros moyens pour monter un plan pour "sauver" cobb de lui meme en le confrontant a son subconscient hanté par Mal. pouvoir faire une inception a cobb sans que celuici s en rende compte car occupé a faire une inception sur fischer. eames l explique a monbasa "il faut que le sujet de l inception pense que l idee vient de lui", cobb pense avoir fait son deuil de Mal par lui meme. desolé pour la longueur du post, merci a ceux qui ont lu ^^

  158. >J'ai une question:
    A un moment, Cobb déclare qu'il ne peut pas aller voir ses enfants (on le croit dans la réalité), car si je me souviens bien, les parents de Mal qui gardent les enfants ne veulent pas.

    Pourtant on le voit sans problème de relation avec les parents de Mal…serait-ce une inception et donc la réalité du film n'est qu'un rêve?

  159. >J'ai pu lire tout les commentaires et la notion de temps n'est presque pas évoqué !
    Or si Cobb est dans un rêve qui dure aussi longtemps (des dizaines d'années) ca voudrais dire qu'il est au moins au niveaux 3 ,ce qui est purement impossible car pour dépassé le niveaux 3 il lui faudrait un sédatif très puissant qui l'empêcherait (en se tuant ou en se "kikant") de revenir aux niveau précèdent comme il le fait tout au long du film …!

    Cobb est donc pour moi dans la réalité car le temps qu'il passe dans ce monde là est beaucoup trop long.

    ps : J'ai remarqué une anomalie dans le script!
    A un moment donné dans le film Cobbs dit après le premier "kik" qu'il reste 3 minute pour le gars dans l'hôtel et 60 pour eux (qui sont dans la neige ! ) un peu plus loin dans le film, le même Cobb dit qu'il leurs reste a eux (dans la neige) 20 minutes et au gars dans l'hôtel "Quelques minutes…"

  160. >Bonjour,

    Votre hypothèse sur le fait que Saito soit arrivé avant que Cobb dans les Limbes est fausse !

    Car on voit très bien que lorsque Cobb se "branche" pour aller dans les Limbes, Saito est toujours vivant et porte une arme.

    Cordialement

  161. >Un truc me gêne… Tout le monde sur le net s'accorde à dire que si on voyait le totem tomber à la fin, on serait sûr que Cobb est dans la réalité. Or on voit le totem de Cobb tomber plusieurs fois pendant le film, il fait un test à chaque réveil. Donc soit à la fin il est bien dans la réalité, soit ce n'est effectivement pas SON totem, et dans ce cas le doute peut planer. Mais l'idée de l'anneau me plait bien 🙂

  162. >Je pense aussi que le totem est sa bague qu'il porte dans les rêves à sa main gauche telle une alliance mais il ne porte aucune bague dans le monde réel.
    La toupie me semble être le seul lien tangible à sa femme. Une sorte de garde fou pour lui rappeler l'erreur commise avec elle et ainsi, ne pas la repéter bêtement. De plus, était son objet le plus important – à sa femme – c'est cette toupie qui la represente le mieux à ses – Cobb – yeux.
    A la fin, il semble s'en détacher en l'abandonnant pour revenir à ses enfants et "oublier" sa femme.

  163. >Je ne suis pas certaine qu'il faille réellement affirmer de son côté si, oui ou non, Cobb est finalement de retour ou rêve encore. Le dessein de Nolan, c'est de nous faire douter et pas uniquement que l'on trouve une réponse. Certes, nous nous questionnons, nous nous interrogeons et pourtant, y a t-il vraiment une réponse à cela ? Pour ma part, je pense qu'il empreinte la théorie de Descartes, celle du doute méthodique. Basé sur une certitude dès le départ, nous finissons par douter de tout à la fin et ne plus pouvoir discerner le vrai du faux. Si toutefois, nous en avons été capable dès le début.

  164. >Je ne pense pas qu'il ne puisse pas voir ses enfants à cause des parents de Mall, c'est juste qu'il est recherché pour meurtre, d'où le fait, c'est certain que les grands parents soient un peu réticent à l'idée de le voir se pointer sans mot dire

  165. >C'est une claque cinématographique en tout cas. On voit le film puis on a plusieurs interprétations différentes de ce dernier, un peu comme dans un…rêve.
    Pour moi je pencherais plutôt dans cet hypothèse là. Celle où nous sommes réveillé quand on rentre dans la salle de ciné puis, ensuite, le rêve commence en même temps que le film. La fin est le moment où nous subissons le kick du générique, qui arrive brutalement, au moment où le réalisateur nous suggère l'idée du rêve par la toupie qui continue de tourner.
    Ce passage là Cobb ne le voit pas car il accepte la réalité qui lui est proposé. En revanche c'est nous, public, qui subissons cette image de la toupie pour nous montrer que ce que nous avons vu n'était qu'un rêve.
    C'est du cinéma quoi…

    Comme disait andré bazin :
    Le cinéma substitue à nos regards un monde qui s'accorde à nos désirs

    Je sais pas si ça a un lien mais j'aime bien la phrase.

  166. >Alors après avoir parcouru forums et divers articles, je ne trouve toujours pas d'éléments de réponses pour expliquer le fait qu'il n'y ait pas de gravité dans le rêve de Arthur (scène dans le couloir) et que le gravité se retrouve soudain normal dans le rêve de Eames (scène dans la neige)…
    Se serait trop gros pour être une incohérence dans le script…

  167. >Keats :

    6) Pourquoi le niveau « hôpital » n’est-il pas touché par la chute libre de la camionnette ?

    Dans le niveau de l’hôtel, Arthur expérimente un rêve avec une absence de gravité, car dans le niveau précédent, son corps (qui est placé sur le siège le plus à l’extérieur du van) connaît lui aussi une quasi-absence de gravité (chute, retournement, etc…). Le corps d’Eames dans ce niveau 1 est bien moins touché. La réaction sur un rêve (la pluie soudaine, l’absence de gravité) a toujours pour cause, et seulement, l’état du rêveur dans le niveau 1. Le niveau de l’hôpital n’est donc pas atteint par les turbulences.

  168. >QUESTION: Pourquoi dit-on que la toupie ne peut-être le totem de Cobb car elle a été celui de sa femme Mel.
    Si Mel est morte elle ne connaît plus le poid du totem et ne put le reproduire dans les reves pour lui faire croire qu'il ne rêve pas ! Enfin je ne suis pas sure d'avoir bien compris cela.

    En plus si Saito , l'homme d'origine asiatique à touché le totem dans les limbes comment peut-on justifié la théorie TEAM DREAM ? Tout ceci est bien étrange ou/et suis-je bête.

    Un super film néanmoins avec un scénario fantastique et innovant !

  169. >En même temps, il ne faut pas oublié le fait que Cobb ne voit jamais le visage de ces enfants avant la fin du film (il s'oblige même à ne pas les voir dans les limbes). En se basant de ce fait-là, il est inutile de savoir si cobb est dans le réel ou pas, car il a retrouvé ses enfants, et çela est sa réalité qu'il rêve ou pas…
    Et le fait que Mal soit morte prouve selon moi que le totem de Cobb est bien la toupie, car il est le seul être encore vivant à savoir ses caractéristiques(de la toupie).

  170. >Le blog est sympa et les théories assez diversifiées mais à mon sens ca n'a pas d'intérêt. Je m'explique, je pense que le but pour Nolan n'était pas de nous faire douter sur le rêve ou la réalité en coupant la dernière scène sur la toupie que l'on ne voit pas terminer sa course. Je pense plutôt qu'il s'agit d'un clin d'œil pour nous rappeler qu'il s'agit d'un film et qu'au final il faut l'apprécier en tant que tel et pas le prendre trop au sérieux.

  171. >Moi je dit :

    On s'est tous fait Owned By Inception ! 😀

    Hier, j'ai reussi a emboîter 26 rêves !

    Bon plus sérieusement, vous m'avez mis le doute avec la théorie de Mel qui a reussi à retourner dans la réaliter.

    Mais… la fin peut être toute simple aussi. Tout simplement, Cobb est encore aux Limbes et n'a pas reussi a en sortir, et s'est créer sa propre réalité à l'interieur, c'est à dire, son réveil, la retrouvaille avec ses enfants…

    Bon en tout cas, cette nuit je vais faire des cauchemars…
    Je vais voir Marrion Cotillard me poignarder avec un bout de verre, me reveiller puis la revoir me poignarger ainsi de suite jusqu'a ce que mon cerveau finisse par imploser. :O

  172. >Bon, j'ai plusieurs avis concernant la fin, et j'arrive pas à me décider :/

    Tout d'abord, je pense une version se rapprochant de celle qu'approuve Di Caprio : L' " happy end " classique (comme si on voyait la toupie tomber à la fin), avec le petit bonus : il n'y a pas une, mais deux inceptions. Ariadne en pratiquant une sur Cobb.
    Ce qui semble confirmer cette theorie : Cette théorie est très proche de l'happy end, donc tout ce qui confirme l'happy end la confirme. Par exemple, le fait que la toupie vascille à la fin alors que dans les rêves elle ne bouge pas du tout.
    Ce qui ne fait ni confirmer, ni croire qu'elle est erronée : La bague. Selon moi, ce n'est pas le totem de Cobb. Son totem peut effectivement bien être la toupie, puisque Mall est morte (à supposer qu'elle le soit bien sur). Cobb porte cette bague dans ses reves, mais c'est uniquement car dans ses reves, il est encore mariés avec elle. Je pense (oui, par ce qu'en fait, j'ai pas fait hyper gaffe a la bague ^^) que lors de l'extraction du début (ou Cobb " tue " Arthur) et de l'inception sur fisher, Cobb ne porte pas cette bague (excepté dans les limbes). Les habits des enfants ne confirment rien non plus pour moi, car ils ont changés. De peu, mais ca ne sont pas les memes.
    Là ou cette idéee coince : 2 problemes selon moi. Tout d'abord, la scene de debut et de fin (hormis le retour de Cobb) avec le vieux Saito. C'est d'abord Saito qui parle de " reve a moitié effacé ", puis Cobb (ou l'inverse). J'ai aucune explication à ca. Et SURTOUT, là ou ca bloque tout le monde, la poursuite à Mombasa, qui ressemble a un reve (projections des agents de la multinationnale, labyrinthe qui coince Cobb, Saito sorti de nulle part).

    Pour moi, la seule theorie qui tient la route de A à Z, mais qui est loin d'être ma préférée, est que Cobb fait un rêve " normal " dans l'avion, ou il reve de toutes les scenes que l'on voit avant.

    En tout cas, très grand film, dépechez vous de le voir si c'est pas le cas ! ^^

  173. >Lol, faut arrêter de se prendre la tête. C'est qu'un film après tout. Et nous, on vit bien dans la réalité. Dans la vie faut savoir avoir un ordre des priorités. Ça me fait marrer tout ces internautes qui perdent leur temps à écrire des pavés tout ça pour un film. J'hallucine.

  174. >- pour l'anneau, Cobb le porte au moment où il passe la douane en arrivant aux US…
    – les vêtements des enfants sont strictement identiques dans son premier rêve de la plage avec la scène de fin du film…
    bref, deux éléments qui me font pencher pour l’hypothèse que la scène de fin est un rêve

  175. >Je ne sais pas si cela a été dit mais le suicide de Mal de l'immeuble est plus que suspect. En effet, Cobb arrive danis la suite mais Mal se trouve sur une corniche en face de cette suite (donc dans un autre hôtel), qui est identique à l'hôtel où se trouve Cobb. De plus, les meubles que l'ont voit derrière elle sont en tout point identiques à ceux de la suite de Cobb. Cela paraît étrange et laisserait à penser que ce passage se situe plutôt dans 1 niveau de rêve…

  176. >la toupie n'est pas le totem de Cobb car c'est celui de ca femme ,de plus arthur dit bien que si quelqu'un touche le totem d'un autre l'effet n'est plus valable

  177. >J'ai réfléchis et découvert un truc intéressant, je pense que j'ai trouvé comment résoudre le mystère des limbes : dans la forteresse hopital, saito meurt et va dans les limbes, mais fisher se fait tuer par mal, et là peut-être que mal, qui est controlée par cobb en quelque sorte, envoie fisher dans le reve de cobb au lieu des limbes, donc cobb et ariadne vont dans ce fameux rêve pour sauver fisher, où cobb en profite pour tuer mal, puis cobb meurt dans le reve de yusuf, et va donc dans les limbes pour sauver saito, ceci explique l'âge très élevé de Saito. Pour la fin du film il est clair que les avis sont partagés mais au moins ce passage qui me semblai incohérent a peut-être trouvé une explication.

  178. >Pour les limbes je pense qu'on ait trop a tergiverser là-dessus, en tout cas si on suit ce qu'on apprend dans le film : il n'y a pas de limbes " de saito ", " de Cobb ", juste les limbes " de cette equipe ", qui sont influencées par les membres de la team qui y sont dejà allés, uniquement Cobb en l'occurence. Ce que certains appellent les " limbes de saito " (avec le restaurant, cobb echoués sur la plage) ne sont qu'un autre lieux des limbes " de Cobb ", et appartiennet toutes deux aux limbes de l'equipe.
    On peut schematiser ainsi : on dessine un cercle en divisant ce cercle en 7 parts egales. A chaque part est associé un reveur. On fait ensuite des cercles concentriques plus petits, chaque couronne representant un niveau de reve (entre le cercle principal et le celui juste apres : niveau -1, etc.) Arrivé aux limbes, on ne trace plus de cercle, ce dernier representant l'osmose entre tout les reveurs, chacun pouvant manipuler ce monde a sa guise. En me relisant, je sais pas si ce paragraphe va beaucoup vous aider ^^. Les questions qu'on peut se poser sont :
    – (pour ceux qui m'ont compris) : Est ce qu'il y a un cercle encore plus grand, c'est a dire que la " realité " ne serait elle-meme qu'un niveau -1 (ou -2 ? -3 ?) de reve.
    – Qu'est ce que Cobb et Saito font dans les limbes après qu'on les ait vus une derniere fois ? Suicide collectif ? Trahison de l'un des deux ?
    – Peut-on sortir des limbes ? (n'oublions pas que Cobb y est déjà allé avec Mall)

  179. >Pour moi (mais rien n'est sûr), je pense qu'à la fin, pour aller dans les limbes chercher Saito, Cobb doit mourir au niveau 1 (la ville), c'est pourquoi les autres le laissent se noyer dans la camionnette sans le remonter à la surface. Ce qui voudrait donc dire que quand Cobb, Ariane et Fisher se retrouver avec Mel ils ne sont pas encore dans les limbes mais dans le niveau 4 (vu que pour aller dans les limbes il faut mourir et que eux s'endorment au niveau 3).
    Ca expliquerait aussi pourquoi Saito (qui est mort au niveau 1 quelques minutes avant Cobb) est beaucoup plus vieux dans les limbes et pourquoi Cobb se retrouve sur la plage d'un seul coup.
    Et donc, si le monde que Cobb et sa femme se sont créés n'est qu'un niveau de rêve et non les limbes, ils peuvent revenir à la réalité en se suicidant. Je suis donc en faveur de la Team reality (happy end!!).
    Mais bon, je ne suis sûre de rien, vu qu'il y a plein d'élément contre ma théorie!!

  180. >Ce que je trouvais bizarre dans le film, c'était que Mal était la seule personne à pouvoir rentrer dans le rêve commun de tous, alors qu'elle est censée n'être qu'un souvenir de Cobb.

    Ce que je me suis dit, c'est que, Mal avait eu raison en se suicidant du haut d'un immeuble, et qu'elle est sortie du rêve, pour revenir dans la réalité. Ça serait peut-être la raison pour laquelle elle revient en permanence : pour essayer de faire comprendre à Cobb que c'est lui qui a tort.

    En tout cas, superbe analyse du film !

  181. >Autre possibilité concernant Mall : Elle et Cobb se suicident dans les limbes, reviennent a un étage de reve, Mal se re-suicide, revient dans la réalité (jusque là c'est ce que pas mal de gens pensent) sauf que l'inception de Mall par Cobb a bien pris et qu'elle se re-re-suicide (mort definitive) xD
    Bref, tout ca pour dire que penser que Mall est retournée dans la réalité me semble un peu léger, selon moi elle est réellement morte. Ou alors, elle est bien retournée dans la realité mais elle n'a aucun moyen (ou ne veut pas, mais ca m'etonnerait) pour aider Cobb.

    J'ai trouvé l'analyse de 25 (ou 225 ? enfin, l'anonyme qui a posté l'avant dernier message ^^) très bonne, mais malheureusement il y a des incohérences. En particulier : le suicide de Cobb et Mall dans le niveau -4 devrait les ramener au -3 et non a la realité. Et aussi : pourquoi les limbes et le -4 se ressemblerait ? Pourquoi lorsque Arianne et Cobb vont au -4 ils voient Fisher, qui lui est bien mort et devrait etre dans les limbes ? Bref, tout ca n'est pas très logique, mais je trouve malgres tout l'idée interessante et à creuser.
    En revanche, petite question : dans les limbes, j'ai mal vu ou on ne voit pas le visage de Fisher ? De plus, j'ai aussi l'impression que ce dernier semble mort (ou alors il est juste ligoté…) ?

  182. >Alors moi, j'ai vraiment adoré ce film mais je suis restée sur ma faim à la fin avec la toupie. Alors peut-être que la toupie ne tombe pas, mais comme tu dis, ce n'est pas l'objet totem de Cobb…. Ton article m'a aidé à mieux apprécier le film (j'aurai été déçue de rester seule sur ma faim) du coup, j'ai fait un lien de mon blog vers le tien. Merci !

  183. >La toupie n'est pas le totem de Cobb sont totem c'est son alianec car dans les reve il l'a pas et dans la realiter il l'a . Puis comme on le dit dans le film on ne doit pas toucher le totem de quelqu'un d'autre donc le totem de sa femme est a sa femme et pas a lui . SON TOTEM ET SON ALiANCES ! Il faut revoir le film pour comprendre

  184. >dans tous les commentaires personne ne ce pose la question tu totem que cobb prends dans sa main et le remets dans le coffre et là la toupie tourne et il referme le coffre donc comme nous sommes dans un rêve quand mal reouvre le coffre forcement là la toupie doit toujours tournée donc elle est au courantque son mari l'a touché
    sinon je pense que c'est mal qui est resté toujours dans la réalité car c'est toujours elle qui ce suicide et à la fin cobb veut abandonne et c'est l'architecte qui dit qu'ils peuvent réussir et qui va dans les limbes et puis quand il arrive à l'aeroport son beau père ne saute pas de joie il lui sert la main et c'est tout
    c'est un peu léger pour qu'elqu'un qui n'avait pas remis les pieds au états unis non ?donc pour moi il reste dans son rêve et la mission à echouée

  185. >bonjour à tous!

    j ai parcourru les coms et j ai plusieurs remarques:
    quelqu'un à répondu à #90? (je me pose la meme question)
    je pensais aussi la meme chose que #179 à propos d'Ariane qui doit etre le fil de qq chose… mais peut être que Nolan montre juste son rôle : elle est la seule à comprendre et connaitre le pb de Cobb avec Mall, et elle le guide jusqu au bout :sauver tout le monde, réussir sa mission et se sauver lui meme en acceptant de laisser partir le souvenir de sa femme en paix.

    Autre note par rapport avec les prénom : Mall ca veut dire "centre commercial" en américain… quelqu un à une explication 🙂

    en tout cas film génial!!

  186. >autre chose, si la toupie est le totem de Mall, et que dans ses reves , elle ne s arrete pas de tourner, pourquoi l histoire ne se passerait elle pas dans les reves de Mall (et elle ne serait spectatrice ^^ )

  187. >Mall étant morte, la toupie peut très bien être le totem de Cobb, puisqu'il ne peut pas être dans le rêve de mall puisqu'elle est morte

  188. >concernant les totems, le totem de cobb pourrait être ces enfants, tant qu'il ne voit pas leur visage cela signifie qu'il est dans les rêves, est quand dans le niveau 4 sa femme veut lui montrer et qu'il tourne la tête, c'est pour pas que sa femme " en gros " lui implante l'idée que c'est la réalité. Et a son retour le fais qu'il voit ces enfants ce retourner et non partir signifie qu'il est dans le monde réel. Ci vous pouviez donner votre a vie sur cet théorie

  189. >moi j ai un soucis avec les décharges : si tu es au niveau N, il faut une décharge au niveau N-1
    exemple : qd ils expliquent à ariane que la décharge permet de sortir du reve : ils font une décharge à arthur dans la réalité pour qu il sorte du reve
    donc, comme seuls Ariane, Saito, Fisher et Cobb sont dans les lymbes, ils sont les seuls à avoir besoin d'une décharge dans la forteresse eneigée… ma question : pourquoi Eames à besoin de la faire sauter…et pourquoi ariane et fisher ont besoin de sauter dans les lymbes… ??

    enfin bref , que de questions avec ce super film!!

    (peut etre qu un autre visionnage m aidera)

  190. >Je n'ai vu " Inception " qu'une seule fois, mais je crois qu'au début Saito met la main au dessus de pistolet, mais il la retire, je penses donc que s'ils sont sortit des limbes ce n'est pas en se tuant de cette façon. On ne voit pas Cobb se réveiller dans le van submergé, les autres se sont réveillés pour sortir du van et re-mourir pourquoi pas lui ?
    Le réveil dans l'avion est aussi très suspect, Cobb se réveil et ses partenaires ne donnent aucun signe de retrouvailles après une telle opération : un clin d'oeil, un sourire malicieux ou une autre chose du genre…
    Fisher sait qu'il a rêver il ne se rends même pas compte que toutes les personnes qu'il a vue sont présentes dans l'avion avec lui.

    Et pour finir, le retour de Cobb dans sa maison, il jète sa toupie et on la voie qui dérive de manière circulaire ( une toupie lancer de cette manière ne tourne jamais longtemps, ) ensuite un passage louche où l'on voit Cobb courir vers ses enfants sans dire : vous avez grandit, à croire que c'est lui qui les avait créer ; retour sur la toupie elle tourne de manière droite et à la perfection après un départ comme la jeté Cobb … impossible et aucune personne n'a pu interagir avec. Cobb disait ne plus rêver, il rentre chez lui : il n'en revient pas, il est heureux de reconnaitre le poids donc il n'est pas dans le rêve d'un autre de sa toupie il la jète simplement par plaisir et va voir ses enfants : il oublie simplement la possibilité qu'il rêve lui même.

  191. >moi juste un truc me gene
    pour moi on été bien dans la réalité a la fin
    mais j'en suis plus sure
    parce que les enfants de Cobb ne sont ils pas nées dans un rêve ? ils ne peuvent donc pas etre réels ??
    aidez moi si vous avez une explication :s

  192. >Ses enfants sont nés dans la réalité. ils ont juste dupliqué leur lieu d'habitation dans les limbes autrement dit leur inconscient!

  193. >C'est bizarre je ne vois pas relevé ici ce qui m'a le plus interpellé dans la dernière scène : les enfants de Cobb lui disant "regarde, on a construit une maison sur la falaise" (!?!). Hélas je n'ai pas pensé à retenir la phrase originale (en anglais) pour en saisir le sens exact. Des idées ?

  194. >Je confirme le commentaire de Claire (#6) avec qui je suis totalement d'accord. Il est intéréssant de lire les avis et théories de tous, ainsi que les arguments de chacun pour défendre son point de vue. Mais, en réalité, il n'y a pas de réponse "type", puisque chaque argument, chaque fait, chaque élément relevé, peut être contredit par un autre, et c'est la tout le but du film afin de creer le doute et laisser place à l'imagination du spectateur. C'est d'ailleurs pour ca que ce film m'a beaucoup fait penser à Shutter Island ou Di caprio joue également dedans (toujours le rôle du veuf vivant dans la hantise du passé), où la fin ne peut empecher divers questionnements, où divers théories sont possibles… En fait pour moi il n'y a aucune réponse exacte et comme certains l'ont dit même le réalisateur ne saurait donner une explication qui ne puisse être contredite… Mais c'est aussi ce qui fait le charme du film, personnellement je l'ai adoré!

  195. >Pour moi il est dans le rêve de sa femme…d'où l'utilisation de la toupie qui est le totem de sa femme et pas le sien ! Il est dans le rêve depuis l'isntant où il est chez le chimiste et qu'il teste le sédatif…il se réveille en sursaut et tout commence là.
    Par contre, je n'explique pas la présence du grand père à l'aéroport, ni pourquoi Cobb et Saito ne se réveillent pas dans la camionnette mais directement dans l'avion ! Mais bon…un second visionnage ne serait pas de trop…accompagné de 2 ou 3 doliprane ! :))

  196. >Petite question:
    Comment Saito arrive à retrouver (et sauver) si facilement Cobb lors de la poursuite en afrique / Emirats (je ne sais plus trop l'endroit) ?
    Comment est-il au courant que Cobb se trouve à cet endroit précis ?

    Merci pour vos lumières.

  197. >Bonjour !!

    Voilà ma théorie 😉
    Je suis pour la théorie de l'inception de Cobb par ses collègues & son (beau) père pour qu'il accepte enfin la mort de sa femme et surtout accepte qu'il n'est pas coupable.

    Cobb est soupçonné du meutre de sa femme et fuit immédiatement.
    Les voyageurs des rêves semblent être quelque chose de connu dans le monde de ce film: de grands magnas apprennent à se défendre d'intrusions, des profs en font des cours, des mercenaires comme Cobb en font leur métier etc…
    Donc le "refus de la réalité" de Mall a très bien pu être expliqué et Cobb innocenté (d'autant plus avec Miles qui semble être une personnalité du domaine).

    Cobb, tellement persuadé de sa culpabilité (à cause de son inception) refuse tout retour aux US persuadé qu'il sera arrêté à la frontière.

    Miles et son équipe ont pu monter l'inception de Fischer pour faire une inception à Cobb.
    Cobb, expert du rêve, n'aurait jamais pu être l'objet d'une inception sans en repérer les indices.
    En jouant dans son domaine, en le rendant maître de la situation et autorisant la connexion c'est plus facile pour son équipe de réaliser cette inception.
    Et infiltrant l’esprit de Cobb, cela expliquerait pourquoi l'armée déployée pour les déloger est si militarisée.

    Disons que Miles monte cette mission, il implique Arthur (ami de confiance de Cobb) et Saïto (un magna et peut être ami/ élève de Miles).

    Etape 0 (rêves): L'interférence des souvenirs de Cobb dans les missions de l'équipe et sa chute psycho qui les incite à faire une inception à Cobb.
    Peut-être à l'initiative d'Arthur qui demande l'aide à Miles.

    Etape 1 (réalité): obliger Cobb à accepter une mission d'inception.
    Pour cela le mettre dans une situation telle qu'il ne pourra pas la refuser (poursuivi par des tueurs suite au ratage de sa précédente mission à cause de Mall).
    On peut imaginer que l'infiltration de Saïto soit un leurre monté par Miles & Saïto pour mettre Cobb au pied du mur.

    Etape 2 (réalité): monter une équipe pour cette mission.
    L'architecte mis hors service, Cobb se tourne vers la seule personne de confiance capable de lui en fournir un rapidement: Miles.
    Architecte d'ailleurs particulièrement douée pour une étudiante 😉
    Ils connaissent Cobb, ils savent qu'il se tournera vers Miles et Aimes (qui lui recommande Yusef).
    On peut imaginer que Fischer complète l'équipe "mission Cobb".

    Etape 3 (réalité/ rêve): préparer la mission Fischer: ce qu'on voit dans le film
    Etape 3b (réalité/ rêve): préparer la mission Cobb: le rapprochement d'Adriane (comprendre Mall/ Cobb) pour en tirer un maximum d'info (comme Aimes/ Downing avec Fischer…).

    Etape 4 (rêve): mission Fischer: celle qu'on voit se dérouler
    Etape 4b (rêve): mission Cobb: les scènes Cobb/ Adriane.
    Adriane a très bien pu créer une Mall qui vienne insinuer l'idée à Cobb (un peu comme le faux Downing pour Fischer), tout en incitant Cobb à briser ses barrières (tirer sur Mall au niveau glacier), mettre en balance Mall/ les enfants dans les limbes…, l'esprit de Cobb faisant le reste).

    Mission(s) avec dose d'imprévus (blessure de Saïto) et de faits exprès (blessure de Fischer pour aller dans les Limbes).

    Etape 5 (réalité): le réveil dans l'avion.
    L'absence de réaction de Fischer (qui s'il avait été un réel magna entraîné aurait certainement trouvé bizarre ses bribes de rêves) peut confirmer l'aspect mission Cobb.
    De même que les 1/2 sourires de chaque protagoniste et le visage plutôt serein de Cobb.
    Saïto passe son appel simplement pour achever le montage fait à Cobb.

    Etape 6 (réalité): les retrouvailles.

    Voilà ma vision… et un deuxième visionnage s’impose 😉

  198. >En lisant les commentaires je retiens cela :

    -Pourquoi un couple heureux avec 2 enfants chercherait à "reconstruire" une vie complète dans leurs rêves ?
    50 ans dans les limbes équivaudrait à 50h de sommeil (vu que 10h = 10 ans quand ils font leur calcul pré-mission).
    Ses enfants ne sont peut-être pas réels d'où impossibilité à implanter le souvenir de leur visage.

    Vous me direz, pour des personnes qui maîtrisent les rêves ça peut être un moyen comme un autre de passer un we… 😉 et son refus de voir ses enfants être un souvenir qu'il garde enfoui pour rester connecté avec la réalité.

    -Cobb touche/ prend la toupie de Mall dans les limbes.
    Et si le "rôle" de ce totem en devenait inversé justement parce qu'il a été touché par un autre dans le rêve et non la réalité… elle tombe = rêve (et non réalité) et elle ne tombe pas = réalité (et non rêve)
    Donc à la fin –> réalité.

    @+ !

  199. >Quasi sur de moi après 2 visions, il est bien dans la réalité à la fin. Le débat de la dernière scène "tombe, tombe pas" est primaire et stérile, pour moi, tout réside dans la symbolique, de qu'est ce que l'on peut considérer comme réalité ou rêve, on pourrait aussi bien dire qu'il y a 2 réalités et pas de monde onirique tout comme l'inverse (sujet très explicite dans sa dernière discussion ac Mall dans les limbes). Si vous voulez, cette scène pourrait vouloir dire que "ses rêves sont devenus réalité"… 😀

  200. >bonjour,
    une petite touche a ajouté a ton 12e.
    On les vois bien jeune, mais vers la fin du film, on voi leur version vieu, on peu s'en rendre compte par rapport au mains frippé des deux acteurs.

  201. >dsl pour le double post.

    Petite precision la scene dont je parle est celle qui est juste apres la chutte et hurtage de l'eau par le van ou se trouvait l'équipe.

  202. >" – C'est pour me tuer que vous venez? Parce que j'attends quelqu'un..

    – Quelqu'un rencontré dans un rêve dont vous ne vous souvenez à peine

    – Cobb! c'est impossible, nous étions tous les deux de jeunes hommes, je suis maintenant un vieillard

    – Rongé par le remord …

    – Attendant la mort dans la solitude… "

    (Cette scène a déjà eu lieu, dans l'hélicoptère à 00:20:00 dans le film, c'est cette discussion qui rappelle à Saito qu'il connait Cobb et qu'ils se connaissent, et qu'il peut lui faire confiance)

    "- Je suis revenu vous chercher et vous rappeler une vérité dont vous avez déjà été conscient, que ce monde est irréel

    – Et vous venez me convaincre d'honorer notre engagement"

    (Lui permettre de retourner aux états unis pour retrouver ses enfants)

    "- Oui et de me faire confiance aussi, revenez et on pourra de nouveau être de jeunes hommes tous les deux."

    Saito à son réveil dans l'avion saisit donc le téléphone pour honorer son engagement avant leur arrivée en territoire américain.
    L'agent de la douane à l'aéroport vient donc de recevoir la consigne, c'est pourquoi il s'attarde en le regardant attentivement, et lui souhaite la bienvenue.

    Je fais donc parti également de la TEAM REALITY, la fin est trop bien ficelé, la discussion avec Mel est très explicite, la toupie qui ne tombe pas ce n'est que symbolique, la faire tomber aurait évidemment enlevé énormément au film, avant même de la voir il était certain qu'on la verrait tourner et vaciller légèrement pour semer le doute.

  203. >Salut à tous,

    J'ai une approche différente de ce que j'ai pu lire jusque là. Je me permets donc d'apporter ma vision des choses. Je pense personnellement que la question de savoir si la toupie s'arrête ou continue ne se pose pas tout simplement parce que la toupie n'est pas la pour ca.

    La plus part des gens présent lors des séances de ce film ont rigolé à la fin lorsque la scène coupe. Il est clair que l'on peut s'empêcher de sourire ne serait ce qu'en pensant à la légèreté provocatrice de Christopher Nolan.

    Moi je pense donc que le réalisateur a surtout fait cette scène de fin pour nous rappeler qu'il s'agit que d'un film, certes d'une rare qualité mais qu'il faut le prendre tel quel, comme un film et rien de plus.

  204. >encore des gens qui regarde un film et ne le comprennent pas, ce n'est pas la toupie le totem de cobb, mais son alliance, regardez bien il y'a souvent des plans sur sa main gauche…

  205. >Salut à tous,

    Je n'ai vu le film qu'une fois (pour l'instant !) donc je serai ravi que l'on vienne me contredire si des choses m'ont échappés, surtout concernant les totems ! 🙂

    Par rapport aux différentes théories, je me situe plutôt dans la Team Reality, d'abord d'un point de vue logique : cette théorie permet de conclure l'histoire, alors que si Cobb est toujours dans un rêve, que devient Sato ? La mission Fischer a t'elle réussi ? Les enfants de Cobb deviennent'ils orphelins ? Dans quel état seront Cobb et Sato une fois le sédatif dissipé ? Et surtout, si la toupie continue de tourner, Cobb une fois revenu dans la pièce va s'en apercevoir, et comprendre qu'il est toujours dans un rêve… Ok, c'est la trame rêvée pour une suite, mais je doute que Nolan ait choisi cette voie : je suis convaincu que tous les éléments nécessaires pour conclure les différents arcs sont présent dans le film, et seule la théorie "Réality" peut pour l'instant y répondre.

    De plus, on peut procéder par élimination, et éliminer d'emblée la théorie "Mal est revenue dans la réalité, Cobb est dans le rêve". Cette théorie est bourrée d'incohérences : Mal n'intervient jamais dans la "réalité" de Cobb, mais toujours dans ses rêves, ce qui n'est pas le meilleur moyen de lui faire comprendre qu'il est toujours dans le rêve ! De plus, son comportement est stéréotypé et prévisible (je tue la cible de Cobb), ce qui devrait être l'inverse si elle veut lui faire passer un message. Enfin, si Mal était dans la réalité et cherchait à faire sortir Cobb du rêve, il lui suffirait de sortir l'artillerie lourde : faire venir leurs enfants dans le rêve de Cobb (le monde des rêves est interdit aux moins de 18 ans ?) ou encore Miles… quant à prendre l'apparence de Sato, c'est tarabiscoté et pas très cohérent.

    a suivre…

  206. >… suite (et fin !):

    Reste le cas de la toupie : la théorie de la bague qui serait le totem de Cobb tient très bien la route, mais de répond pas à une question : pourquoi alors Cobb utilise t'il la toupie comme totem ??? Je pense avoir la solution : en fait le rôle du totem est de posséder une caractéristique qu'en théorie seul son possesseur connait (je me demande même si le totem de Fischer, qui a entrainé son subconscient donc devrait en posséder un, ne serait pas la photo de lui et son père… mais passons). Le totem lui permet d'éviter que des extracteurs ou rêveurs ne le dupent en lui faisant croire que l'on est dans la réalité.

    Le problème n'est donc pas tant qu'une personne touche ou non le totem (Cobb le fait quand il le récupère dans le coffre de Mal, Sato le fait à la fin, mais Cobb utilise toujours la toupie qui fonctionne toujours), mais qu'elle n'en connaisse pas la propriété (dans le monde d'espionnage dans lequel évolue Cobb, ça doit d'ailleurs être le secret le plus précieux d'un agent). Cobb peut par contre se permettre d'expliquer les caractéristiques de la toupie au risque que quelqu'un en reproduise une avec les même propriétés, puisqu'il a sa bague de toute manière. Par contre, si un totem possède une propriété "extraordinaire" (comme la toupie qui ne tombe jamais) alors il n'aura cette propriété que si son propriétaire se trouve dans le monde du rêve, et peut importe finalement qui la possède.

    Voilà donc l'explication de pourquoi Cobb utilise la toupie de Mal et pas seulement sa bague: pour vérifier si Mal est présente dans le rêve ! La propriété de la toupie est attachée à la présence de Mal, or Mal est morte, donc si la toupie de tombe pas, c'est que Mal est dans le coin, donc nous sommes dans un rêve. CQFD. L'utilisation de la toupie permet à Cobb de leurrer les autres (ils ne connaissent pas son vrai totem), de vérifier si l'on est dans la réalité ou non, et accessoirement de savoir si Mal va venir lui pourrir la vie ou non !

    Bref je penche pour la réalité à la fin du film. Je trouve également que dans ce cadre, la théorie de l'inception de Miles sur Cobb pour renoncer à Mal est séduisante, car elle explique tout : la présence de Miles à L.A., le regard des membres de l'équipe sur Cobb dans l'avion, la "bienveillance" de Sato, l'obstination de Ariande, surgie de nulle part mais sur recommandation de Miles.

  207. >J'adore la branlette intellectuelle autour de ce film.
    Personnellement, je me suis fait chier comme un rat crevé.
    De plus, on voit clairement que la toupie vacille et va tomber.
    Aucun mystère.
    Di caprio devrait mieux choisir ses films car après le décevant shutter island et sa fin vue et revue…

  208. >Au dixieme point, c'est faux, le temps que le sédatif prenne fin au 5ème étage, les deux personnages auraient vécu des dizaines d'années étant donné que le temps est décuplé a chaque étage.

    Pour moi, tout le film est un rêve de dicaprio, car lorsqu'il se réveille dans l'avion, il n'a pas les espèces de (perfusions/connections) au bras.
    Si fisher, qui s'est réveillé bien avant eux dans l'avion, avait vu les câbles des deux personnages restant dans les lymbes, il y aurait eu toute une histoire dans l'avion.

    Bref l'hypothèse d'un rêve de Dicaprio est la seule hypothese valable compte tenu du fait qu'il se réveille sans perfusion, sans décharge et surtout, si mes souvenirs sont bons, avant qu'il ne se réveille, il y a un léger voile blanc sur l'écran, signe d'un réveil différent des précédents.

    mimoss

  209. >j'ai également vu Inception 2 fois, et j'ai vérifier la théorie des alliances : je la confirme, qd il rêve, elle y est, et quand il ne rêve pas, elle n'y est pas. Pour moi, je pense qu'il est dans la réalité. En lisant tout les commentaires, je me rends compte que énormément de théories peuvent être appuyées, ce qui m'embête, parce que ( oui je suis compliquée ) j'aime bien savoir, le doute me gêne un peu. J'aimerais qu'il accomplisse son voeu le plus cher, de revoir ses enfants dans la réalité… Fouuuu, beaucoup trop de commentaires supers intelligents, il faut que j'appelle Christopher Nolan pour qu'il me dise ce qu'il pensait XD

  210. >Une réflexion très intéressante sur la musique elle-même comme clé sur le fait que NOUS (ou Cobb) rêvons encore à la fin du film :

    http://www.youtube.com/watch?v=UVkQ0C4qDvM&feature=player_embedded#!

    De plus,je viens de remarquer ceci :

    Paroles de la chanson de Piaf :

    "Non ! Rien de rien
    Non ! Je ne regrette rien
    Ni le bien qu'on m'a fait
    Ni le MAL
    tout ça m'est bien égal !"

    ("Mal", prénom improbable de la femme de Cobb, jamais utilisé nulle part comme prénom. A moins que ce ne soit un diminutif, mais de quel prénom ? Malia ? Malou ? Amalia ?)

    My 2 cents ….

  211. >Un détail et une demande de confirmation : c'est très fugitif, mais lorsque Cobb passe la douane à la fin du film, le type de l'aéroport tamponne son passeport avant de lui rendre. Il m'a semblé que le tampon était la réplique du schéma que Cobb dessine à Arianne pour lui expliquer le principe de l'inception (les deux flèches courbes qui forment un cercle traversé par un trait). Suis-je le seul à avoir vu ça (auquel cas j'aurais sans doute halluciné) ? Par contre, si c'est bien le cas, je pencherais alors pour la solution du rêve. D'autant que la fin (le passage à la douane, les retrouvailles avec les enfants,…)se passe beaucoup trop "facilement" à mon goût. Comme dans un rêve, quoi. Saïto a beau être quelqu'un de très puissant, c'est quand même étonnant qu'il régularise la situation de Cobb en 10 minutes, dans l'avion, juste avant d'atterrir…
    Cela étant, grand film, avec une fin ouverte où chacun peut délirer comme il le veut. Nolan est très fort.

  212. >Le hic pour l'histoire de l'alliance, c'est que je crois que rien n'indique officiellement qu'il s'agisse du totem de Cobb…

    En effet, on peut considérer qu'étant veuf dans la réalité, Cobb ne la porte pas. Or comme il n'a pas fait son deuil de Mal dans le monde des rêves, il continue de la porter, car dans le monde des rêves Mal est toujours là et ils sont toujours mariés. Donc le fait qu'il ne porte pas son alliance dans la scène finale peut simplement vouloir dire que Cobb a enfin fait le deuil de sa femme, pas qu'il est revenu dans la réalité…

    Et puis c'est étrange comme démarche : à l'époque de son mariage avec Mal, Cobb aurait décidé de porter son alliance dans les rêves, mais pas dans la réalité ? Drole d'idée ! Des tentations adultères le Cobb ? 😉

    En fait un nouveau visionnage s'impose pour répondre à deux questions :

    Mal porte-elle aussi une alliance dans le rêve et dans la réalité ?

    Si Mal ne porte jamais d'alliance, le choix d'une alliance comme totem par Cobb parait moins étrange.

    Cobb porte-il son alliance au moment du suicide de Mal ?

    Si Cobb ne porte pas d'alliance quand Mal se suicide, c'est une démarche étrange de sa part mais alors effectivement l'alliance est son totem. Par contre s'il la porte dans cette scène, alors je crains fort que cette histoire d'alliance/bague ne soit plus un symbole qu'autre chose, et ne prouve rien…

  213. >Très sincèrement, je pense que le personnage principal (Di Caprio) est dans un rêve dans tout le film, du début à la fin. Je m'explique : je pense que ce film décrit, ou tout du moins essaie de décrire, la manière dont un rêve s'enchaîne par des évènements invraisemblables, sans combinaison logique, mais avec une seule fonction, celle de combler un désir non satisfait dans la réalité.
    Je crois donc que ce personnage (Di Caprio) a perdu sa femme, ses enfants et son père dans la réalité (celle que nous ne voyions à aucun moment dans le film), et à travers ce rêve qui dure tout le long du film, comble son désir de retrouvailles et pallie son sentiment de culpabilité.

    Par conséquent, l'inception et l'extraction ne sont que les fruits issus du rêve fait par Di Caprio et qui lui permettent de retrouver, au moyen temporairement, dans son rêve, sa femme, ses enfants, et son père.

    La réalité nous poursuit donc partout, y compris et surtout dans nos rêves qui ne servent qu'à pallier des désirs insatisfaits dans la réalité.

    D'ailleurs les personnes qui ont perdu un être cher font souvent ce genre de rêve très incohérent (ça sent le vécu, lol) par lequel elles arrivent à passer du temps, insconsciemment, avec l'être perdu.

    Ce film est à mon sens très bien fait, peu importe la fin qu'on veut bien lui prêter.

  214. >Personne n est surpris que cob et mei soient des prénoms japonais donnes a un américain et une francaise ? Et si nous étions dans la tête de saito du début a la fin ??

  215. >J'ai pas compris pourquoi SAm fisher est revenu a la vie dans le niveau des neiges ??? Il dormait pas il etait mort…en plus il me semble qu'il se reveille avant de s'exploser au sol donc c'est l'absence de gravité qu'il le reveille et non la mort…

  216. >au risque de décevoir la plupart des personnes soutenant la théorie selon laquelle la bague serait le totem de cobb ( que j'ai moi même longtemps soutenue ) , après avoir vu le film pour la 5 ème fois , j'ai remarqué que lorsque mal saute dans le vide cobb a la bague au doigt !!!
    donc selon la théorie du totem il rêverait toujours ! donc mal aurait raison !!
    de plus la scène où mal veut saisir le couteau de cuisine et que cobb l'en empêche , il a encore une fois la bague au doigt alors que l'action devrait se dérouler dans la réalité …

  217. >@73 anonyme
    en meme temps il est logique que dans la ralité il porte encore son alliance puisqu'il est encore marié a elle.

    @70 anonyme :
    Le prénom de la femme de cobb st "Mal" pas "Mei" ni "Mel", traduction idiote de la VF

  218. >@ Buster keaton

    en fait dans le temps ''présent '' du film , lorsqu'il se trouve dans la réalité il ne porte pas la bague , c'est seulement lorsqu'il raconte sa sortie des limbes et l'épisode de la chambre d'hôtel qu'il a la bague au doigt , c'est les détails qui ont fait partir en fumée toutes mes certitudes
    j'avais pas du tout penser à deux niveaux avec l'alliance mais cela voudrait dire qu'il aurait changé de totem , mais dans ce cas quel aurait été son totem lorsque mal était toujours vivante ?

  219. >@78 je trouve que l'idée de la toupie totem de Mall qui indiquerai à Cobb sa présence est interressante. Par extension, cette toupie qui continue de tourner á la fin pourrait indiquer que Mall (son esprit) est présent pour ces retrouvailles…
    @77 j'ai aussi constaté que le tampon des douanes semblait bizarre sans vraiment y porter attention.

    L'idée de la bague comme totem de Cobb j'y crois moyen, car le totem est sensé ëtre un objet que seul son possesseur connait. Le fait de porter une alliance ne suffit paq d'autant qu'un extracteur qui voudrait piéger Cobb ne lui mettrait pas d'anneau au doigt, vu qu'il n'en porte pasdans la réalité…
    Je le vois plus comme un indice que Cobb vit toujours dans lepassé et qu'il n'a pas fait son deuil, donc que ses rêvessont encore peuplés de souvenirs.

    Un autre visionnage s'impose 😉

  220. >C'est un film américain, tout est bien qui fini bien. c'est donc la tram reality qui l'emporte pour moi.La bague, la toupie qui n'est pas sienne, l'image qui s'arrête avt qu'elle ne tombe….

  221. >JE L AI VU AUJOURD HUI je penche pour la team reality. Ya quand méme un souci avec la toupie a la fin et aussi j ai remarqué que ses enfants n ont pas changé d habit. Sinon j espere une reponse en DVD il faudra ABSOLUMENT se procurer l edition speciale.

  222. >perso je pense que Mal est bien morte(suicide) pensant etre dans son reve elle se suicide pour revenir a la réalité. Chaque fois que cobb revient la voir dans les lymbes elle veut lui faire payer cet abandon(elle se montre achaque fois violente,psycho et essaie meme de le tuer).
    D'ailleurs rappellez vous c'est elle qui tire sur fischer junior pour le reveiller afin que cobb n'ait pas le temps de réaliser son inception dans le cerveau du jeune heritier…A cet instant cobb veut tout arreter et le dit tres clairement.

  223. ># 174

    Cobol ingenerie, d'accord!
    Mais ce sont pas des ingénieurs du tir qu'ils ont envoyé! Quand on veux tuer quelqu'un et qu'on ne se préoccupe pas d'être à découvert,
    on passe pas son temps à suivre sa cible au point de se faire servir un verre presque en sa compagnie dans le même restaurant… C'est débile profond ou… un rêve.

    Bis, comment on fait le rejointoiement des briques quand 2 murs sont écartés de moins de 30 cm?
    On ne le fait pas, on le rêve tout comme la couche de finition. Ou alors Nolan fait partie du même club de joueurs de légos de première division…

    Tris, comment Saito savait que Cobb déboulerait précisément à cet rue étroite pour le prendre en voiture et le sauver des tueurs?
    C'est peut-être Saito qui contrôlait lui même le rêve Zéro de Cobb.. Ou alors une grosse merde scénaristique des années 30!

    REALITY DREAM (Les "fleurs bleues")
    Si l'on part du principe que Nolhan fait de la réalité son cinéma, c'est complètement naze.
    Si l'on considère comme réalité, la situation de base du niveau de départ "zéro", c'est un happy end nébuleux et insipide.
    Si c'est une inception sur Cobb, c'est aussi sans interrêt, sauf si c'est l'asiatique le psy.
    Si tout cela n'était qu'un rêve limbique complet d'un homme d'affaire dans un avion qui le mènne aux gosses de sa femme défunte,
    Nolan est plus que près à enchaîner des Disney pour fillettes en manque de doudou.
    Sinon, bah y avait déjà un film qui a traité du rêve, à savoir "Repo men" dont la fin est aussi tragique que cruelle et donc moins nunuchement ouverte aux délires.

    DREAM TEAM (les "terre à terre")
    S'il est toujours dans un rêve, il peut y avoir un inception 2 ayant un interrêt,
    la fin est dramatique, ou plutot enfin quelque chose qui tient du vraiment du drame dans lequel jamais le film ne bascule (rêve oblige).
    A cette seule condition, il y a une gravité dans le film, sans quoi c'est n'importe quoi et j'aurai pu écrire le scénario à 14ans…(et là je n'inceptionne personne)
    Dans le cas d'un rêve partagé 50/50, il peut très bien avoir forcé Mall à rester dans le monde des rêves avec lui : Cobb "vous allez sans doute voir des choses que vous n'allez pas aimer".
    Quoi de plus logique? C'est a seule raison pour que Mall soit si méchante à son égare…

    Bref, selon le choix de Nolan, s'il en fait un avec un 2ème film, son film sera niais, excellent ou une rallonge inutile.

    TheArteFacT

  224. >Impossible de dire si la dernière scène est dans la réalité ou non mais je penche pour tout le reste du film dans un rêve car dans 2 scènes que Cobb pense être réelles (le brief de mission dans l'hélico au début + le suicide de Mal), la même phrase "acte de croyance" est dite mot pour mot par 2 personnages n'ayant rien à voir (Saito et Mal), coïncidence peu probable dans la réalité mais qui s'explique facilement si Cobb est en train de rêver

  225. >Saito vieux est en fait le symbole de la partie de Dobb restée dans les lymbes, et que ce dernier doit libérer pour revenir à la réalité.
    Mal est sortie du rêve commun, et elle essaie de faire revenir son mari à l'aide de l'équipe.
    Le travail de ladite équipe est d'inceptionner Dobb qui est prisonnier de son propre jeu, et qui ne peut en sortir que s'il le décide lui-même.

  226. >Je crois qu'il est important de voir ce film en VO pour bien saisir les dialogues.
    Combien de film VF sont mal doublés, où des liens évidents en VO sont totalement occultés en VF ou à l'inverse mis en évidence là où il n'y en a pas !

    C'est pour ça que je préfère pas me baser sur les dialogues avant d'avoir vu le film en VO.

    Mais effectivement ce genre d'indice de "redite" pourrais faire pencher la balance vers la team dream…

    D'ailleurs #83, la scène où on voit Cobb face à ce vieil homme (1è scène du film), j'ai pensé que c'était Di Caprio "vieux" et non un autre personnage du film.
    Seul l'accent trahissais qu'il s'agissait d'un autre personnage (néanmoins je ne m'attache pas encore à ce détail car il est possible que la VO donne une autre impression à cette scène).

  227. >Maginifique film. Je ne me posais pas tant de question quant à la fin, pour moi elle semblait claire à partir du moment où Cobb voit les visages de ses enfants. Il est dit dans le film que lors d'un rêve on ne peut voir ce que l'on ne connais pas, ainsi il serait impossible pour Cobb de voir les visages de ses enfants plus vieux et la fin se situerait ainsi dans la réalité.
    Une autre question se pose, un ami a eu une tout autre vision du film. Sa question était simple : Pourquoi le film commence-t-il par Saito et finit-il par lui?
    Selon lui Cobb aurait été manipulé par Saito pour l'extraire des limbes. Une chose que je ne comprends pas et qui éveille plusieurs interrogations dans cette voie est qu'au départ du film Cobb se fait arrêter par des hommes armés, au départ cela semble 'normal' or à la fin on comprend qu'à ce moment Cobb était dans les limbes (SON subconscient) ainsi comment se fait-il que des hommes armés (qui font penser aux unité employées par Fisher Jr pour se protéger)existent dans cet endroit ? Je n'ai vu le film qu'une fois et pense y retourner une seconde fois assez rapidement. En vous remrciant!

  228. >@ Clément

    "la même phrase "acte de croyance" est dite mot pour mot par 2 personnages n'ayant rien à voir (Saito et Mal), coïncidence peu probable dans la réalité mais qui s'explique facilement si Cobb est en train de rêver"

    Elles ont a voir qu'elles connaissent toutes les deux Cobb. Visiblement Cobb et Saito ne se connaissent pas que depuis 2 minutes au début du film. Cobb a forcément fait une petite "formation" au rêve à Saito, et cette histoire de croyance a pu en faire partie. On a un peu trop tendance à oublier qu'il y a 2 as de carrière de Cobb en tant que meilleur extracteur entre la mort de Mal et sa rencontre avec Sato.

    Mais c'est vrai que le passage ou Cobb se coince entre 2 murs est bizarre et fait très "rêve"… un indice que l'on est dans la réalité se situe aussi par rapport à l'architecte du début : pourquoi ne se fait-il pas tuer ? Après tout si c'est un rêve de Cobb ce détail n'aurait aucune importance…

    En fait je ne saisi pas trop pourquoi Saito se débarrasse de lui et pas du pote de Cobb. Pour faire entrer en scène Ariande ?

  229. >personnellement je pense que peu importe la toupie ou la bague, je n'arrive pas à me décider si à la fin il est dans la réalité ou non.
    Par contre j'ai noté la seconde fois où j'ai vu le films des phrases répétées mot pour mot.
    l'histoire d'acte d'espérance est répétée 3 ou 4 fois, par Mal, par Saitp et par Cobb lui même.
    Après il y a la répétition de l'histoire redevenir jeunes ensemble , d'abord par Cobb à Mal pour qu'ils se suicident ensemble. Ensuite par Saito dans les limbes.
    Comme si il lui disait à lui aussi de revenir dans la réalité.
    Donc peut être Que cobb l'a dit à Mal pour qu'elle sorte des limbes et peut etre que Saïto avait le même role.
    Et donc ça voudrait dire que n'était pas perdu celui qu'on croit.
    peut être que le Saïto de la fin est un faussaire comme Eames destiné à faire reagir Cobb….
    Ok c'est un peu capilotracté mais pas plus que le film ^^
    desolée si je ne suis pas très claire

  230. >Team dream!
    Mais je me posais une question comment l'auteur de cet article peut prendre l'indice de la bague comme preuve de la réalité de la scène alors que je fais le contraire moi et c'est plutot le contraire qu'il faut faire, puisque à chaque fois qu'on voit une scene avec la bague c'est quand cobb rêve et à la fin il a la bague donc il rêve non?
    en faite si on pouvait m'expliquer comment vous vous etes débrouillé pour détourner l'usage de cet indice parce que jsuis perdu là…

  231. >En même temps, si on se suicidant, Mal retourne bien dans LA réalité, même si elle est inceptionnée, voir son mari pioncer pdt des heures devraient la convaincre qu'elle est bien revenue… et quid du role de la grand mère : pourquoi ne la voyons nous pas, pourquoi sa voix est elle jeune ? Et si Mal était vivante, près de ses enfants, voulant récupérer son Cobbb, et a organisé tout ça avec son père ? on pourrait en remplir des commentaires, mais j'insisterai aussi sur le fait que Nolan n'a jamais fait d'happy end, pas même avec Batman !!!

  232. >Je vient de voir le film, il ma fallu 2h15 pour lire tout les commentaires !!
    C'est incroyable la perception de chacun, mais je pense que ceux qui partent loin, avec des hypothèses qui sort au dela du film lui même, sont loin du compte !!!
    Pour ma part, l'histoire de la bague, qui serait le totem de Cobb, et pur imagination !! La toupie et belle est bien son totem !! Qui nous dit que cette fameuse toupie, et vraiment le totem de Mal ? Je pense que vous chercher tous midi a quatorze heures, alors que tout est si simple !! Puis en effet, a la fin la toupie elle vacille, quand une toupie vacille, elle tombe. Dans l'hypothèse ou la toupie serait a Mal, Lors de son suicide (parce que arrete de me faire croire qu'elle est dans la réalite, c'est totalement incohérent, elle reveillerait son mari, ou même ne s'ammuserai pas a tué tout le monde, puis elle est dans le sub-conscient de se mari, si elle serait vivante elle devrait avoir un lien avec la machine, comme dans l'avion), Cobb recupère cette objet precieu, se qui lui fait souvenir de sa femme, et donc lui donne des remords, et le fait on vas dire culpabiliser, c'est pour cela qui la choisi en souvenir de sa femme !!
    Je pense que tout est si simple, et que c'est tellement simple, que vous le compliquer !!
    Pour finir, Cobb a la fin est bien dans la réaliter, car quand il sont dans les lymbes, avec saito, on voit la toupie que continu de tourner, se qui prouve a Saito qu'il est bien en rêve, et donc ecoute se que lui dit cobb(on le voit bien prendre le pistolet), puis lors de la scene dans l'avion a la fin, on peut voir Cobb se reveiller, puis saito ensuite, ce qui prouve que saito a belle est bien tirer sur cobb et c'est ensuite tirer dessus !!
    Voici comment je voit la chose !! J'aimerais bien avoir d'autre avis de votre part !! et trouve aussi un peut déplacer le commentaire de #80 !!!
    Ps: La chanson de Piaf n'est pas ici par hasard ou pour faire un clin d'oeil a Cotillard pour "La mome", mais plutot si on ecoute les paroles, "Non je ne regrette rien … Ni le Mal" Qui est le role tenu par Cotillard …
    Sur ceux, bonne soirée, et en espérant avoir d'autre avis !!

  233. >Le film est très bien certes ! Mais il n'est pas révolutionnaire comme beaucoup ont l'air de le penser !!

    En fait il ne s'agit que d'un remake (avec une inspiration partagée de deux films ) :

    ExistenZ ( 1999 de David Cronenberg )
    passé virtuel ( 1999 lui aussi de Josef Rusnak )

    Rendons donc les honneurs aux précurseurs et non aux remake

  234. >super films

    la recherche a étai poussé sur les reve

    j'ai dejas pratiquer du reve dit "reve logique" et on peut tout controler pandant un temps plus ou moins long( selon l'entrainement) mais le reve fini toujours par s'ecrouler, exploser, ou tous simplement disparaitre…
    super bien fait je trouve donc ^^

    je sais que les reve son dangereux et je ne pratique plus

    une fois un evenement qui mes arriver m'a fait penser que j'était dans un reve(reve logique)et donc je me suis mis a faire n'importequoi, avec une voiture, et tres vite j'ai caler(j'me suis dit, en reve on gere bien normalement donc c surement pas un reve finalement) puis en voulant redemarré je suis partie en burn et me suis encastrai dans un camion de pleine face…
    apres quelque minute interminable a souffrir et a pleurai sur ma connerie… je me réveille ouf

    depuis cette histoire ,je n'ai jamais réessayer de me dire que je revai, pour ne jamais devoir douter de la realité

    PS: j'aurai adorer avoir un totem moi aussi lol
    autre point du film, ariane modifie les regle de la gravité lors de sont premier test de reve logique et apres tout le monde est embeter avec la gravité ??? pour ùmoi c le seul petit rater 😉

  235. >Petite remarque sur le fait que Cobb et sa femme étaient bloqués dans les limb donc au moins au niveau 2.

    Donc comme dit dans un commentaire, si ils sont dans les limb pendant 50 ans c'est qu'ils sont mort au niveau 1 et donc quand ils se suicident au niveau 2 ils ne reviennent pas au niveau 1, mais au niveau 0 : la réalité.

    Il n'y a pas besoin de synchro ou quoi que ce soit au niveau 1 vu qu'ils sont déjà mort, c'est le seul cas ou il n'y a pas besoin de synchro pour remonter tous les niveaux : si tu es déjà mort dans tous les niveaux précédents.

    C'est le cas aussi de Saito dans les limbs qui est déjà mort dans tous les autres niveaux et donc il suffit qu'il meurt dans les limbs pour tout remonter.

    Oui je fais partie de la team reality 😉

    oxman

  236. >Je pense que la toupie s'arrête.

    Avez vous déjà essayer de faire tourner une toupie? Car peu avant de s'arrêter, celle ci vacille légèrement et s'arrête d'un coup.

    Hors tout à la fin du film, on voit bien que la toupie commence à vaciller, mais l'image se coupe juste au moment où on peu s'attendre à la voir tomber.

    Je pense que c'est très bien jouer de la part du réalisateur, parce que en laissant un fin à double issue, on continue de se questionner même après le film 🙂

  237. >Pour moi c'est sur c'est un rêve, comment vous expliquer le fait que quand ils entrent dans l'avion cobb n'a pas de bague au doigt et quand il "se reveille" et arrive à los angeles il en a une… ça me trouble vraiment. Après je suis d'accord pour dire que la toupie s'arrête mais rapellez vous la première scène du film, le saito touche la toupie et dit un truc du genre "j'ai dejà vu un objet comme ça c'était il y a fort longtemps etc…" et un totem ne doit être toucher par personne d'autre que son détenteur et créateur sous peine de perdre "léquilibre qui fait d'un petit objet banal une chose si spécial"

  238. >A la fin la toupie vascille un peu. Alors que normalement quand il est dans le rêve la toupie bouge non stop à la même vitesse!!! Il est donc dans la réalité et la toupie vas s'arrêter!!!

  239. >Bonjour,
    félicitations pour ce super article…
    Je n'arrive pas a faire mon choix entre les deux teams… j'ai deux questions qui restent en suspens :
    – au début du film, Mall dit que nous sommes dans l'architecture de Arthur (l’espèce de maison chinoise). C'est pourtant dans les limbes (créées par Dom) qu on retrouve Saito (et Dom).
    – Dans l’hélico, Saito dit a Dom : "have a leap of faith". Citation exacte de Mall avant de se suicider… Serait-ce un hasard ? Comment Saito pouvait-il savoir ?

  240. >Personnellement, je ne pense pas du tout que la bague est son totem:
    1) Sinon, pourquoi ferait-il toujours tourner la toupie, complètement paniqué, chaque fois qu'il se réveille au lieu de simplement vérifier s'il a sa bague ou non… => Si Nolan voulait utiliser la toupie pour nous détourner du sois-disant "vrai" totem, je trouve que c'est très mal fait…
    2) Si la bague était son totem, il ne la ferait pas tourner non plus dans la dernière scène pour finalement choisir de ne pas la regarder… encore une fois ce serait une façon bien stupide de nous détourner de la bague…
    3) Un totem ne fonctionne pas comme ça (présent dans les rêves et absent dans la réalité): tous les totems que l'on voit dans le film sont des objets avec une particularité spéciale pour que personne excepté le détenteur n'en connaisse le secret (le dé truqué, le pion d'échec qui tombe toujours du même côté, la toupie qui tourne sans jamais tomber…) et ces objets existent à la fois dans le rêve ET dans la réalité!!!
    4) Pour finir, je pense que la bague est simplement à son doigt lorsque sa femme est présente, symbole de son attachement à elle et qu'il ne veut pas la laisser partir… et elle disparaît lorsqu'il croit être dans la réalité où elle n'est plus là… qui est en fait SA réalité, celle qu'il a choisi de croire…
    Voilà ma façon de penser… et encore une fois si ce que vous dîtes est vrai pour la bague, je serais HARCHI déçue de Nolan…parce que je trouve que ça manquerait cruellement de subtilité…

    Et pour ceux qui se demandent pourquoi sa femme, qui s'est réveillée grace à son suicide, ne le réveille pas j'ai 3 avis possibles:
    1)Le film explique bien que plus on descend dans les niveaux, plus le temps passe vite, donc je pense que Cobb est à un niveau si bas que sa femme est peut-être réveillée depuis à peine quelques minutes et que durant ce court instant Cobb a eu le temps de faire de continuer son rêve aussi longtemps…(Il a fait bien 50 ans dans les limbes avec sa femme et ils se sont réveillés toujours aussi jeunes).
    2)Ou alors, on peut remarquer qu'il explique à l'architecte qu'avec sa femme ils ont testé les niveaux en cherchant à aller toujours plus loin jusqu'à atteindre les limbes… on peut donc supposer qu'après être sortis tous les deux des limbes ils sont en fait encore à un niveau très bas (-6, -10, peut-être plus) et que sa femme, en se suicidant, ne s'est en fait réveillée que d'un pallier…
    2)Ou alors, même s'il croit en être sorti, il serait toujours dans les limbes, et ne peut donc pas être réveillé par une simple décharge (bien expliqué dans le film) mais ça me semble moins pertinent que les solution 1 et 2.

  241. >Remarque sur ce qui est dit à propos des limbes dans le film (quand Arthur dit pour la première fois ce qu'elles sont) : Saito et Fisher tombent dans les limbes construites par Dom et Mal parce que Dom fait partie des rêveurs. Si Dom n'était pas là, ils trouveraient les limbes dans le même état que Dom et Mal les avaient trouvées la première fois.

    Quand on y réfléchit, cela semble logique : Arthur parle de « subconscient à l'état brut ». Il doit s'agir d'un niveau auquel les esprits communiquent si rqpidement que le subconscient est pleinement partagé.

    Par ailleurs, pourquoi ne peut-on pas aller plus profondément qu'un niveau 3 ? La réponse que nous avons trouvée est tout simplement le fait que chaque niveau de rêve fait travailler un peu plus le cerveau, et que même si nous ne l'utilisons pas complètement au niveau conscient, il a ses limites.

    Et pour répondre au commentaire 200, tout le monde a déjà entendu le proverbe perse : « La vie est un rêve dont la mort nous réveille. » N'est-ce pas ce que Nolan veut nous dire en ne nous révélant pas si la toupie continue ou s'arrête ?

    (pour info : Team reality ! 😉 )

  242. >Je pense que ce film est comme vous l'avez deja dit, un reve, qui a sa fin, nous pousse a revenir dans la realite. La realite etant la vie reelle que nous vivons tous. Le film Inception est donc une facon de nous faire rever d'une facon commune pour une fois, pour que tout le monde ait le meme reve (comme la plupart des films, mais celui la le dit explicitement).

  243. >pour ma part, j'ai une toute autre hypothèse. nous savons effectivement que le totem ne peut être que personnel. nous savons aussi que dans un rêve, le héros nous représente mais nous pouvons prendre la forme que nous voulons (une femme peut être un homme), c'est toujours nous. mon hypothèse est donc que nous sommes dans le rêve de Mal, qui a pris la forme de Cobb. c'est pour ça qu'il utilise la toupie comme totem parce qu'en fait, c'est elle. ainsi, la Mal venant lui rappeler qu'il rêve, c'est une partie d'elle-même qui cherche à se réveiller. donc, pour moi, à la fin, nous sommes toujours dans un rêve, celui de Mal. Je ne sais pas si cette hypothèse vous convaincra. je suis ouverte à tous commentaires.

  244. >Je pense que la toupie de la scène finale est un clin d'oeil au spectateur, cela signifirait : tout cela n'était qu'un rêve puisqu'Inception est un film. Donc la fin correspond bien à la réalité de Cobb…mais évidemment pas la notre!

  245. >En tant qu'adepte du New age et ayant vécu plusieurs forme d'Eveil. Je propose ma vision.

    Cependant, je tiens à dire que je trouve le film assez agité et n'ayant par la puissance d'Eveil de Matrix qui reste pour moi le meilleurs film sur l'illlusion qu'est notre réalité .

    Ma théorie principal est que Cobb est dans la réalité mais que "le travail" d'inception réalisé avec son équipe a permit de libérer son ancienne épouse du lien qui la maintenait prisonnière d'un infra-monde. Elle a donc pu véritablement mourir et rentrer dans le monde de l'après-vie;
    De ce monde, elle envoit un message, un signe et la toupille continue à tourner: la vie continue après la mort… C'est pour moi une forme de poltergheist "positif" .

  246. >En ce qui concerne mes expériences d'Eveil, je confirme la nature illusoire de notre réalité que je vois comme un énorme simulateur 3D qui "fige les gens" dans l'illusion du réél;

    C'est un peu comme la métaphore du cinema où la lumière est projetée dans une bobine qui "génère" un film sur un écran; Notre conscience est d'être le film mais notre réalité 1er est la lumière. La matrice est la bobine de film.

    Mon questionnement aujourd'hui est de savoir si nous avons choisi l'implant 3D ou…si on nous l'a mis de force par des forces obscures….
    Mon intuition est pour la 2eme option (idem que Matrix). Je suis donc assez d'accord avec les théorie conspirationniste.

    De ce fait, Inception est lui aussi une métaphore de la nature illusoire et tronquée de notre réalité.

    Comme Matrix, le film tend a suggérer (si on va à la limite de la métaphore) que notre monde est une illusion crée par d'autres puisque notre rêve est implanté et donc manipulé.

    Carlos Castedana – le plus grand chamane du 20eme siècle) prétend que sommes cultivé par des prédateurs extra-terrestres qui nous pompent notre énergie pendant que nous croyons être vivant alors que nous sommes profondément endormis dans l'illusion de notre réel…

    Bon réveil!

  247. >Moi je crois que la toupie est le vrai totem de Cobb mais à la fin on ne peut pas vraiment se fier à lui car Saito l'a touché et l'a utilisé dans les limbes … Non ??

  248. >Dans ce films il y a un petit détail qui m'a perturbé : la musique.
    En effet il est dit que lorsque l'on reve le temps est multiplié. Or la musique utilisé pour le réveil est de même temps ds la réalité et chaque différent nivo : normalement la musique orait du etre ralenti.

  249. >Comment la machine à inception peut-elle fonctionner dans un rêve pour passer à des niveau de rêve superieurs?

    Comment une realité chimique et technologique peut-t-elle fonctionner alors qu'on est deja dans le rève?
    Je comprend le principe de devoir imbriquer plusieur rève, mais pas le moyen d'y arriver.

    J'ai vraiment besoin d'une reponse plz
    cela remet en cause tout le fond du film pour moi (surtout l'accées au niveaux). Le film n'en reste pas moins excelent!

    Cédrick

  250. >Perso je suis TeamReality à 100%. Cobb donne les règles aux autres venant de ses propres erreurs : Si quelqu'un touche à votre totem, vous ne pouvez plus savoir si vous rêvez ou pas. En touchant à la toupie de sa femme dans le coffre, il l'a perdu. C'est de cette acte que vient sa culpabilité. Sa femme ne peut plus différencier le rêve de la réalité car il a touché à son totem. Deuxième erreur qu'il a faite, et là c'est du lourd : Son totem ce sont ses enfants !! Problème, dans la réalité, il ne peut pas les voir car il est exclu des états unis. Donc pendant tout le film, il ne sait plus depuis quel niveau initial il part, N0 ou N1. Et la scène ou il dit avoir un regret de ne pas les avoir regardé en face, c'est uniquement car il ne sait pas depuis ce jour s'il se trouve dans un rêve ou dans la réalité. Et comme il ne peut pas dire aux autres quel est son totem sans quoi quelqu'un pourrait y touché et le perdre, on ne l'apprend jamais dans le film. Donc il ne voit jamais ses enfants de face dans ses rêves, et la seule fois ou la possibilité se présente c'est quand c'est son inconscient (via sa femme) qui lui propose comme un piège, car si Ariane voit la tête de ses enfants, Cobb n'aura plus confiance en son totem car Ariane pourrait le falsifier. Dans la scène finale, il laisse tombé le totem de sa femme (qui représente aussi sa culpabilité, sa trahison) pour aller vers le sien, ses enfants.

    Enfin juste histoire de remettre le doute, Ariane comme le Fil d'Ariane qui permet de sortir du Labyrinthe, donc elle serait le fil envoyé par sa femme ou par son père pour le faire revenir à la réalité…

  251. >IL Y A UNE ERREUR DANS L'ARTICLE : étant donné que Cobb rejoint les limbes avant Saito (qui justement couvre Cobb pendant son rêve), c'est le premier qui devrait être plus vieux…

  252. >UN TRUC TOUT "BETE" :

    Si Cobb, à la fin du film, est au niveau 1, même niveau 2 disons, il serait impossible qu'il soit dans un rêve.

    POURQUOI ?

    On ne peut pas être endormi, dans la réalité, pendant plus de 4 ou 5 jours ! Essayez de ne pas vous alimenter du tout pendant ne serai-ce 2 jours, vous verrez comment votre corps réagit!

    CELA PROVOQUE FORCEMENT UN EVEIL ! DONC RETOUR OBLIGATOIRE A LA REALITE

  253. >La fin selon moi : Au niveau -3 (l'hopital) quand tout semble perdu, Cobb et Ariadne se plongent dans les limbes donc niveau -4 (Saito et Fisher y étant deja car morts plus tot), Ariadne et Fisher sautent par la fenetre leur permettant ainsi de remonter au niveau -3. Cobb lui reste et trouve Saito qui est deja bien vieux car deja mort quelques minutes plus tot au niveau -3. Il lui dit de se tuer car ce monde n'est pas reel et afin qu'il accomplisse sa part de marché dans le monde reel, Saito se tue, Cobb en fait de meme et tous deux retournent au monde reel car le sedatif ne fait plus d'effet les 10h sont passées. Cobb est bien dans le monde reel et concernant la toupie 2 possibilitées s'offrent : soit la toupie va tomber, soit ce n'est pas son vrai totem.

  254. >"Mal pense qu'elle est toujours dans un rêve c'est pour cela qu'elle ce suicide " Cobb explique dans le film pourquoi elle avait cette idée dans la tête car lui même lui avait mis pour la faire sortir de leur rêve commun. Et si je me souvient bien à la fin du film la toupie au dernier moment vacille; j'en conclue que c'est bien la réalité car elle ne devrait pas subir une quelconque physique ! Après chacun son interprétation. ^^

  255. >Je n'ai vu le film qu'une seul fois et je n'ai peut-être pas tout saisi. Mais, effectivement si on parte du postulat que la toupie doit s'arrêter ou pas pour savoir si Cobb rêve ou non, mais a quel moment du film cela est-il dit ?
    Je crois tout simplement que son (nouveau)totem étant un toupie donc un objet mobile, Cobb la fait tourner. Car comment faisait-il pour se rassurer avant avec sa bague de même la recrue qui usine un pion d'échiquier ?

  256. >Le problème avec ce film c'est que les gens le complique alors qu'il est finalement pas si compliquer.
    Il y à tout les éléments pour répondre au question que l'on ce pose; Il n'y à pas sujet à l'interprétation, car elle amène à un détournement du scénario qui à mon avis na qu'un sens.
    C'est juste un puzzle avec plein de petite pièce avec lequel on ne peut représenté qu'une même image contrairement à d'autre film qui laisse des doutes et qui suggère des choses à double sens.

  257. >@108 ou @308
    Je reste bloqué sur un truc :
    Pour passer d'un niveau à un autre, il faut qu'un des participants restent : Yusuf au niveau 1, Arthur niveau 2 et Eames niveau 3.
    Les Lymbes sont au niveau 4.
    Mais comment Cobb et Mal vont tous seuls tous les deux dans les Lymbes ?
    Yussuf n'est pas présent au niveau 2, Arthur absent au 3…
    Bref si Cobb et Mal partent à deux du niveau 0 pour le niveau 1. Pour aller au niveau 2 il faut que Cobb ou Mal reste au niveau 1. Donc que l'un ou l'autre imagine dans le niveau 2 l'autre, qui est absent en pensée… On est encore loin du niveau 4.
    HELP !

  258. >salut à tout le monde pour ma part je pense que à la fin Cobb est dans la réalité car j'ai chez moi une toupille et je l'ai attentivement regardé tourner et après avoir vu le film 2 fois j'affirme ce que je dis car une toupie vasille toujours un peu une vingtaine de secondes avant de tomber. Et d'ailleurs si Nolan avait laisser la toupie tomber le film perdrait son charme. Et pour répondre à ceux qui pensent que c'est une perte de temps de commenter sur ce sujet je leur demande pourquoi ont-ils cliquer sur ce lien ? car ce n'est le genre de chose que l'on trouve par Hazard, s'ils pensent que c'est une perte de temps ils n'avait cas partir au lieux de nous faire la moral sur ce que l'on doit faire ou non.

    Merci a tout ceux qui on la peine de lire mon long paragraphe. Mais en aucun cas je ne veux affecté votre jugement chacun croit ce qu'il trouve le plus plausible. bonne continuation.

  259. >J'ai stoppé ma lecture au commentaire 200 (sur 320!) et après 200 avis, certaines choses sont obscurs (attention désolée, c’est long).
    Je n'ai rien lu au sujet du niveau des limbes. Je m'explique:
    Suivons le film tel qu'il nous entraine…Si on considère que les "limbes" sont le dernier niveau (le 5) celui depuis lequel l’esprit (la conscience) ne revient pas, il s'agit (dans le film) du monde crée par Cobb (car il est le seul à y être allé selon certains commentaires). Ce qui implique qu’avec sa femme, ils ont emboitées des rêves. Or tout le long du film, à chaque niveau, une personne reste "éveillée" auprès des autres en "sommeil". Ma 1ère question est donc: comment le couple DiCaprio/Cotillard est allé jusqu'au niveau 5, jusqu’au limbe?
    Et si vous pensez que les limbes correspondent au niveau 1 (ou 2 admettons) des rêves du couple, comment peut-il durer 50ans?

    Ma 2nd : pourquoi aller si loin alors que « dans une réalité » on a des enfants? [cf. commentaire rappelant que dans le monde fabriqué par le couple il y a le souvenir de la maison lors de la grossesse].

    De plus, les limbes sont (en quelque sorte) le résultat d'un cerveau en bouilli (psychologiquement donc totalement personnel), il parait donc cohérent que Saito soit dans « ses » limbes (ce qui n’est pas le cas de Fisher car il est « branché »), donc pour sauver Saito : Cobb devrait 1) se réveiller, 2) se brancher à Saito et 3) aller le chercher, non ??? Il n’en ait rien dans le film, comme si les limbes étaient une « planète » ou tous les esprits se retrouvent. Alors imaginons, après que Fischer et Ariane soient tombés, Cobb meurt avec sa femme dans ce niveau (qui pour moi ne sont pas les limbes tel que cela est défini dans le film), atteint alors les limbes en échouant sur une plage proche du lieu de recueil de Saïto, Saito le tue, se suicide et ils se réveillent dans l’avion…un peu tordue, non ?

    Une autre interrogation m’interpelle : pourquoi tester le sédatif sur quelqu’un de l’équipe (le fait que ce soit Cobb s’explique : il est accro à ses rêves) d’autant que le chimiste lui demande s’il est sure de vouloir le faire (ou qqch comme ça). Derrière cette scène : celle du lavabo et la toupie qui tombe, etc…

    J’aime bien l’idée de « la bague totem » et la théorie de l’Inception sur Cobb par le grand-père : elle débuterait chez le chimiste (ou avant), l’architecte est présente à tous les niveaux, ils ont tous un regard bienveillant au réveil dans l’avion, le grand-père le retrouve à l’aéroport mais je suis certaine que cette théorie peut être ébranlée…
    Cobb est à mon avis coincé dans les « limbes », une sorte de coma pour la réalité…
    Si réalité il y a.
    Merci d'être arrivé jusqu'au bout! Bonne nuit.

  260. >A aucun moment Cobb ne parle de son totem. Je sais pas d'où certains sortent l'histoire de la bague…
    La toupie n'est pas le totem de Cobb : c'était celui de Mal.

  261. >pourquoi tout le monde est persuadé que c'est Cobb qui rêve? l'ensemble des blog que j'ai pu visiter se pose la question de façon dichotomique : rêve ou réalité. on peut y voir une troisième dimension : qui rêve? personnellement je pense que dès le début du film, nous sommes dans un rêve : celui de Mal.
    Tout au long du film, les personnages parlent de l'extraction et de l'inception comme si cela existait, était connu de tous et se pratiquait facilement. or, ce n'est pas le cas; ce n'est imaginable que dans un rêve. de plus, la question du totem me fait penser que cobb n'est qu'une modification de Mal, comme a pu le faire Eames en prenant la forme du parrain de Fischer.
    en ce qui concerne la fin, quand cobb atterri sur la plage, je pense qu'il est encore à un niveau inférieur aux limbes (l'inconscient peut-être)parce que quand ils arrivent dans les limbes, ils arrivent toujours sur une plage.

  262. >Et pourquoi tout cela n'est pas simplement le reve d'une personne, Cobb, qui vient surement de perdre sa femme et/ou ses enfants, et qui s'invente une histoire dans le but de les faire revivre. Je veux dire que dans un reve tout est possible : n'avez vous jamais révé porter la coupe du monde, être une star, gagner au loto …
    Pour moi l'inception est un concept qu'il imagine dans son reve, et rien de réel. Du coup tout y est possible, perte de repères terrestres, temporel …

  263. >mais si tout le film est un rêve cela n'as plus aucune importance. Mais personnellement je ne comprend pas la parti ou ils entre dans l'esprit de saito vers le début avant que l'architecte soit capturer. sinon pour moi la fin est réel. salut.

  264. >Juste une question a la Team Dream:

    Il dit a la jeune architecte que sa femme était l'architecte de leurs rêves, donc elle connait comment l'Inception fonctionne et donc a priori comment en sortir son mari.

    hors, s'il est dans un rêve et que sa femme en est sortie, pourquoi ne le fait-elle pas tomber pour le réveiller ?
    ou même simplement pourquoi ne pas lui faire écouter "Non, je ne regrette rien" de Piaf ?

    P.S. je l'ai vu en VO je ne sais pas si c'est la même chanson en VF.

  265. >Imaginons fin du film niveau 1 ou X en tout cas un rêve qui selon de nombreuses personnes, serait orchestré par Miles pour que Cobb oublie Mal mais cela ne servirait à rien car si Mal est morte dans le niveau de Cobb à la fin du film elle est arrivée au niveau d'au dessus la ou Miles ferait l'inception a Cobb mais donc cette inception serait totalement inutile (Mal vivante dans la réalité) il suffirait juste que Miles réveille Cobb pour qu'il retrouve sa femme chérie et ses gosses. Cette hypothese qui est que Cobb se fait subir une inception est donc pour moi bonne à rejeter car elle n'aurait aucun sens.
    De toute façon, cette fin ouverte a été conçue exprès pour nous faire réfléchir pour justement qu'on continue à parler du film et à s'imaginer des trucs.
    En tout cas, ce film est tout de même génial par son histoire son jeu d'acteurs et ses effets spéciaux.
    PS: Je vous prie de m'excuser pour la longueur de mon message ainsi que de la difficulté que vous aurait peut être à comprendre mon explication que j'ai eu moi même du mal à écrire je l'avoue.

  266. >J'ai le film & j'ai franchement ADORé ! C'est un de mes films préféré. Je l'ai vu 2 fois pour mieux comprendre mais c'est pas encore tout clair!…^^

    J'aimerais que vous m'aidiez, vous vous souvenez de la réplique : "Vous attendez un train ; Un train qui….." Vous pouvez m'aider a retrouver la suite ?
    Merci

  267. >Je voit pas ou la fin est ouverte car la toupi vacille et le fait qu'il nous la montre pas tomber est juste un effet de style.

    Trop de gens complique le film, et à chaque fois cela crée des incohérences dans le scénario.
    Ca me fait penser quand les profs de français faisait une interprétation de fou sur un texte d'un écrivain, alors que celui-ci voulait dire rien de plus que ce qu'on pouvait lire.

  268. >Je n'ai pas lu tous les posts (je n'en ai pas eu le courage), mais ce dont je suis certaine, c'est que Nolan nous a tous implanté une idée fixe dans le cerveau : le doute.

    Selon moi, si tout est fait pour que le spectateur ne puisse pas savoir si la fin se déroule dans la réalité ou non, c'est qu'il n'y a pas de solution réelle.

    Nolan brouille toutes les pistes : si on imagine que Cob est dans la réalité à la fin, on trouve des arguments contre cette théorie (les enfants qui ne grandissent pas, la toupie qui ne s'arrête pas, etc…) et si on imagine qu'il est encore dans un rêve, là aussi, on trouve des arguments contre cette idée (la toupie n'est pas le totem de Cob, le réveil simultané de Saïto et de Cob dans l'avion, etc…).

    Tout cela pour dire qu'aucune solution n'est la bonne : Nolan laisse des indices discréditant les deux possibilités, ainsi que des indices les confirmant toutes deux.

    Je pense que lui-même (Nolan) ne sait pas réellement ce qui se produit à la fin. Tout est envisageable, et c'est cela qui fait la force du film. Le film "Inception" n'est en fait que l'inception pratiquée par le réalisateur sur les spectateurs pour nous implanter une idée fixe, le doute, comme je l'ai dit plus haut. Cette idée est tenace, parce que nous l'avons nous-même créée.

    Personnellement, j'ai donc arrêté de me torturer l'esprit, mais je vais sûrement revoir le film quand même. ^^ Parce qu'avec ou sans solution, c'est un petit chef d'œuvre !

  269. >PS (complétant le post n°135) :

    La citation du train est la suivante : "Vous attendez un train. Un train qui doit vous conduire au loin. Vous savez où vous espérez qu'il vous conduira mais rien ne vous le garantit et vous vous en moquez. Comment vous pouvez vous moquez de l'endroit où il vous conduit?"

    Voilà, n°133 🙂

  270. >je suis dans le doute mais une question me perturbe comment ils ont pu vivre 50 ans sans voir leurs enfants dans les lymbes avec à côté d'eux une maison faisant référence à leur souvenirs notamment la grossesse. Pour moi seul une suite pourra nous éclairer… il ne faut pas oublier qu'un rêve n'est perçu comme tel qu'aprés un réveil et Cobb lui-même est dans le doute sinon il ne ferait pas tourner la toupie à la fin. Ce qui est bizarre c'est les 10 h de vol qui est repris dans de nombreux post et sur le grand pére ? en tout cas bravo car avec sur la fin personne n'est d'accord!

  271. >Je suis du clan "on est dans un rêve de A à Z",(comme dit dans beaucoup de posts, il y a plein de trucs très bizarres et incohérents quand on est dans le soi-disant réel); à mon avis, on est dans un rêve de Kobb, piloté par x personnes de son équipe, dont sa femme. Il est paumé dans un rêve si profond qu'on ne peut pas l'extraire en le tuant, donc ils sont obligés d'aller le chercher autrement (comme il croit le faire vis à vis de Saïto).Le nom d'Ariane est transparent: elle est là pour aider Kobb à sortir d'un labyrinthe dans lequel il tourne en rond (le "bon" labyrinthe qu'elle dessine est un disque; et le film se referme en cercle sur lui même, avec les 2 scènes d'enfants sur la plage)
    Pour moi le noyau de l'histoire est la mort(ou non) de Mal.
    Si on se concentre sur la mort de Mal,de deux choses l'une:
    1- soit Mal avait tort en croyant que la réalité dans laquelle ils évoluaient n'était qu'un rêve, elle s'est tuée, elle est morte "pour de vrai".Le hic, c'est que les soi-disant souvenirs de cette mort sont assez louches, en particulier avec Mal sur l'immeuble d'en face, comme écrit dans pas mal de posts.
    2- soit elle avait raison, ils étaient dans un rêve, elle s'y est tuée, et elle s'est réveillée alors que Kobb dormait encore. Donc elle n'est pas morte, et dans un niveau de réalité qu'on ne nous montre jamais, elle tente de récupérer son mari qui rêve.Elle touche dans le mille à un moment, en disant à Kobb que c'est lui qui rêve, et que les armées qui l'attaquent de toutes parts constamment devraient lui mettre la puce à l'oreille: trop parano pour être vrai.
    Le fait que le seul totem qu'on voit constamment est celui de Mal est aussi une indication: en fait on ne voit jamais à aucun moment un totem personnel de Kobb qui prouverait qu'il ne rêve pas. On en est tous à supputer pour savoir quel est son totem (bague?).
    Et si on est bien dans un rêve de Kobb depuis le début, que la toupie de Mal s'arrête ou pas quand il la lance ne donne aucune info sur le réel car:
    -dans la réalité une toupie finit toujours par tomber,
    -et dans un rêve de Mal , utilisée par Mal elle tournait indéfiniment,
    -mais dans un rêve de Kobb ou de n'importe qui d'autre, la toupie peut indifféremment tomber ou continuer à tourner…ça n'indique rien, car les autres gens peut très bien rêver d'une toupie qui tombe ou ne tombe pas

  272. >Je pense que nous sommes tôt un matin, Kobb a du mal à se réveiller, même avec la chanson d'Edith Piaf à fond sur son radio réveil, et ça lui rappelle d'ailleurs le film d'Olivier Dahan, c'est pourquoi Marion Cotillard est dans son rêve…

  273. >un détail m'échappe lors de cette question :
    10) Comment Saito et Cobb sortent-ils des limbes ?

    A la fin du voyage en avion, le sédatif perd de sa force. Saito et Cobb peuvent alors sortir des limbes comme dans un rêve normal, en se tuant.

    mais comment savent-il que le sédatif perd de sa force à ce moment précis?

  274. >UNE CHOSE EST SURE!et je n'ai vu personne en parler : a la fin Cobb passe de l'aéroport à une pièce chez les grands parents et il ne sait pas lui même comment il est passé d'une pièce à l'autre.Or, au début du film,cobb explique que si l'on ne sait pas comment on est arrivé à un endroit c'est qu'on est pas dans la réalité.Solution : il n'est pas dans la réalité à la fin.Il est mort car saito l'a tué dans le monde des limbes, il est au paradis.
    La fin du film est la suivante : fisher a intégré l'idée qu'il fallait, saito ne pourra pas bénéficier de cet avantage car il est resté coincé dans les limbes, y a vécu toute sa vie et croit donc que c la réalité, ensuite cobb est mort, il est dans "l'après limbe", on nous donne une vision du paradis où il croit kil a réussi sa mission lorskil se réveille dans l'avion et lorskil retrouve ses enfants comme il l'a toujours rêvé.

  275. >Je n'ai pas ressenti de réelles émotions à la vision de ce film… et pourtant… la construction du scénario, les images, l'idée même de mettre en premier plan "le rêve" comme "moteur" de l'histoire est plus qu'intéressante ! Alors, je me demande, "mais qu'est-ce qu'il manque à ce film pour que je reste ainsi sur ma faim ?" Nolan n'a pas voulu faire de flous artistiques, faire de ce monde des rêves quelque chose de trop onirique, poétique, mais propose une "mécanique" du rêve qui, à mon sens, ne rend pas ce film assez crédible ! Pauvres sujets que nous sommes, nous avons tous rêvés, rêvons tous les jours et notre "mécanisme" du rêve n'a rien à voir avec ce que nous voyons dans le film ! C'est peut-être ça qui manque à Inception : de la fantaisie visuelle dans les rebondissements et dans l'échappée vers le monde des rêves ! Nolan confirme son talent pour réaliser des films complexes, noirs, voire romantiques au sens le plus névrotique du terme, mais son sens de la perfection ne l'autorise pas à nous montrer de belles envolées lyriques !

    Pour en finir, je vais dire que Christopher Nolan nous fait part de son questionnement ou de son inquiétude ( angoisse ? ) au sujet de la folie et de la mort ! L'aliénation à une quelconque "idée" dans "la tête" peut-elle nous rendre dépendant de cette même "idée" et nous pousser jusqu'à l'extrême ! Mais quelle extrême ? La haine, l'amour, la folie ? On retrouve déjà cette question dans The Dark Knight au sujet de Batman et du Joker qui serait, en évoquant ce dernier, l'échappatoire éventuelle au questionnement de Bruce Wayne sur le versant à choisir – l'amour, la haine – pour échapper à la mort !

    On retrouve dans Inception ce type de question dans la dernière image du film mis à part qu'il nous invite en tant que spectateur à lui fournir d'éventuelles réponses. Celà ne peut que promettre d'excellents films à venir de la part de Nolan… mais vers quel versant va-t-il "sombrer" ?…:)

  276. >Bonjour. je ne lis nulle part un détail super important. Quand il est dans les limbes, Cobb dit : "c'est ici que mall est tombée enceinte". les enfants n'ont donc jamais pu exister dans la réalité (d'ailleurs, il n'y a que le couple qui se suicide, les enfants n'ont donc pas pu revenir). et quand on regarde les scènes de leur retour, on ne voit pas les enfants. sauf une fois ou mall hurle à cobb qu'ils ne sont pas dans la réalité, qu'ils doivent mourrir et là cobb prends les enfants pas la main. Et dans l'avion, personne n'est branché, ce n'est donc pas le réveil final. qu'en pensez vous ?

  277. Ouaip, bein on est pas sorti de l’auberge avec ces théories !

    J’avais pas remarqué l’histoire de la bague, même après 4 visonnages dont 1 y a encore quelques jours !
    C’est intéressant et je vais, la prochaine fois, me pencher sur la question.

    Perso, ce qui me titille est la fin du générique où, la suite des différents morceaux de la B.O. se termine avec la chanson de Piaf et bascule sur le thème de l’inception !!

    C’est volontairement troublant, pour donner l’impression au spectateur qu’il sort lui-même d’un rêve et cela peut aussi, à mon avis, être un élément/indice de la part de Nolan de signifier que cela n’est pas terminé… (?)

    Enfin… je crois que ce film est tout de même une oeuvre vouée à être unique et non multiple. Ce serait « casser » la beauté géniale de la construction globale de celle-ci et réduire sa portée et son sens général.
    Ceci dit, j’s’rais pas contre une suite si elle est aussi époustouflante et qu’elle respecte son aînée, ce qui ne serait pas évident !!

  278. LTH, pourrais-tu indiquer les rajouts par une couleur de texte différente, rouge ou bleu par exemples, de façon à, ensuite, les basculer en noir, et ainsi de suite, afin de ne pas avoir à se « casser » la tête pour dénicher ceux-ci, ainsi que de les dater ?

    Merci de l’attention que tu portes à cette remarque !

  279. S’ils sont jeunes lorsqu’ils vont se suicider sur les rails du train c’est parce qu’ils se sont rappelés qu’ils sont entrain de rêver, et donc qu’ils ne sont PLUS vieux. Ils l’étaient devenus car ils ont perdu la notion de la réalité, et donc leur corps vieillissait, mais en se rappelant que ce n’était pas le cas, bim, jeunes !
    Cobb est de retour dans la réalité, si vous écoutez bien à la fin du film, nous entendons le mouvement de la toupie qui ralentit et vacille.

LAISSER UN COMMENTAIRE