Star Wars – Episode VIII et IX : Le Retour du scénariste de L’Empire contre-attaque ?

21

Cette nouvelle trilogie est en train de devenir un véritable rêve éveillé. D’après le site Deadline, Disney aurait approché Lawrence Kasdan et Simon Kinberg pour écrire… Star Wars – Episode VIII et Star Wars – Episode IX ! Parce que l’Episode VII est presque pour demain et qu’il a déjà un scénariste (l’oscarisé et fan Michael Arndt), autant nous intéresser à la suite de la suite ! Les sources du TheHollywoodReporter surenchérissent même, affirmant que les deux hommes ont presque signé et qu’ils officieront en tant que producteurs ! Le partage des tâches – qui écrit quoi – n’est pas encore connu.

Une petite présentation s’impose. Lawrence Kasdan est le scénariste d’une poignée de longs métrages très appréciés du grand public : L’Empire contre-attaque, Le Retour du Jedi, Les Aventuriers de l’Arche Perdue… Bref, trois fois rien, même si tout cela commence un peu à dater. Sa dernière copie remonte d’ailleurs à 2003 (Dreamcatcher, l’attrape-rêves). Quant à Simon Kinberg, son expérience des franchises parle pour lui : Sherlock Holmes, X-Men : Days of Future Past (et X-Men : L’affrontement final, mais chut !). Avec du temps et les idées apportées par George Lucas et Michael Arndt, il y a de quoi faire une trilogie du tonnerre !

Vous lirez partout que Simon Kinberg a également écrit X-Men : Le Commencement : c’est faux (j’ai vérifié dans le dossier de presse). Kinberg était seulement producteur du film, mais comme l’article de Deadline s’est trompé, les sites du monde entier vont faire l’erreur. Pour conclure, une dernière petite bombe : Disney souhaite sortir un Star Wars par an à partir de 2015… Cela confirme ce que nous savions déjà : la nouvelle trilogie n’est qu’une étape – incontournable – pour relancer l’univers Star Wars. Et la suite risque d’être plus passionnante encore (d’autres époques, personnages ?).

21 COMMENTAIRES

    • Si l’histoire respecte l’âge des acteurs (donc un film en +45), l’UE post-Ep. VI pourrait au contraire servir de terreau à la nouvelle trilogie.

      http://lestoilesheroiques.fr/2012/10/star-wars-episode-7-episode-vii-histoire-univers-etendu-roman.html

      Et je ne parle pas des autres films SW à venir qui seront peut-être des adaptations de l’UE (ce n’est plus du tout à exclure, vu la “séquellogie” n’est qu’une étape avant plus de films).

      • Difficile à croire, il y a déjà des récits ultérieurs à cette date dans l’UE, et ils devraient prendre en compte tellement de récits (parfois contradictoires entre eux d’ailleurs) pour rendre ça cohérent avec l’UE post-ROTJ… Sans oublier Legacy qui se passe bien après. A mon avis, ils vont plutôt passer outre. Mieux vaut contenter la majeure partie du public en priorité plutôt qu’une horde de fans rugissants ^^

  1. Pour les futurs films, je tablerai sur les moments dont on entend parlé mais jamais vu sur écrans :
    – Han Solo : Comment le fougeux amoureux de la princesse Leia est passé de soldat de l’Empire à la Résistance !
    – Bail Organa : Comment le sénateur a fait grandir sa “fille” sans dévoiler ses vrais origines. Idem pour Luke.
    – Obi Wan Kenobi : Durant son exil sur Tatooine, qu’a t-il appris / fait hormis la technique de Qui Gon de “revenir d’entre les morts” ?
    – Etc…

  2. Warlim a part les films d’auteur tout les film sont fait pour faire du fric , d’ailleur tout dans notre monde est fait pour faire du fric , je comprend pas que des gens ne comprennent pas ca justement , donc oui star wars c’est fait pour faire du fric et pas pour faire la paix dans le monde.

    • Si un film est produit sans idées de rentabilité dérrière c’est sur que sa vaut pas la peine. Mais engagé la production d’un film dans un seul but financier n’est pas bon non plus et sorte souvent des films non rentables bien en deça des chef d’oeuvres qui traversent le temps. Star wars était l’un de ces films qui ne métait pas l’argent en priorité et ça a fait la force du film. Si tu regarde historiquement George Lucas à pris de vrai risques pour mettre au monde son premier star wars et très peu de monde était dérrière lui avant que son produit ne se révèle être la poule au oeufs d’or. Et il en va de même avec les premiers spielberg, kubrick ou même d’autres succès résant comme ‘the artist’ par exemple dont tout le monde se moquait avant qu’il ne soit un franc succès. Donc quand Warlim parle d’un film produit uniquement dans le but de faire de l’argent je vois se qu’il veut dire. Sa rime souvent avec une absence de risques, d’originalité etc… Et ça peut être très mauvais pour une suite qui se veut épouser les chefs d’oeuvres de Lucas.

      • Le cinéma américain est un cinéma de type industriel, en tous cas à ce niveau-là (block busters). On parle quand même de films qui dépassent facilement les 100 millions de dollars sans compter la coût de la promo.

        Pour un pur produit de divertissement c’est juste en dehors de toute forme de rationalité.

        Vous pensez bien qu’on ne confie pas de telles sommes sans quelques garanties, surtout à un artiste qui par définition à tendance à survoler la simple notion de retour sur investissement.

        Aujourd’hui, les studios sont tenus par des gestionnaires qui vendent du film comme ils vendraient des pneus ou des barils de lessive. Le cinéma n’est qu’un moyen pas une fin pour ces gens-là.

        Il fut un temps où les producteurs n’étaient pas intéressés que par le pognon, pas tous en tout cas.

        Donc oui, c’est un processus axé uniquement sur la rentabilité à très court terme, donc c’est formaté selon des recettes éprouvées, ça ne prend aucun risque artistique, c’est juste de l’argent investi pour faire de l’argent. Ca sert de support de prestige parce que sur grand écran, pour vendre une multitude de licences qui rapporteront beaucoup plus que l’exploitation du produit-film en lui-même.

        La notion de film d’auteur n’est pas la même aux USA qu’en France. Aux States un film peut être le fait d’un auteur et être produit par un studio ce qui en fait un film de studio en opposition à film indépendant.

        Et il me semble que justement Lucas Films est une structure de prodcution indépendante du système des gros studios et que Lucas est un auteur à part entière, qui maîtrisait son oeuvre de A à Z (bien ou mal selon la sensibilité de chacun), ce qui n’est plus le cas maintenant qu’il en a vendu les droits à Disney.

        De même Spieberg est un auteur et Amblin une structure de production indépendante du système des studios hollywoodiens.

        En tous cas, films indés ou de studios, les deux cherchent la rentabilité.

        Même en France, un film art & essai n’est pas produit à perte.

        Enfin, films de Studios ou indépendants, d’auteurs ou de yesmen, la qualité n’entre pas en ligne de compte. Il y a de très bonnes et de mauvaises surprises dans les deux systèmes.

  3. Un film par an à partir de 2015 je pense pas vraiment que ça soit que pour faire du fric : ok ça fait un film par an donc des millions tous les ans mais ça doit surement être moins rentable pour eux que de sortir un énorme blockbuster tous les 2 ou 3 ans nan (rapport budget/bénéfices)? Je pense que si les films sont de qualité, ça sera surtout les fans qui seront contents et ça ne les dérangera pas du tout que star wars devienne plus commercial !
    Avec le Marvel Universe, on trouverait presque que 1 film par an c’est trop peu ^^

  4. Plus le temps passe et plus je vois une Trilogie sur le Yuuzan Vong (désolé pour l’orthographe XD)se profiler à l’horizon. Ce serait un bon moyen de marquer une volonté de changement tout en conservant de personages de la trilogie originale je trouve…En plus sa correspondrais avec l’age des personnage je pense.

    • Surtout Cris que les Yuuzhan Vong ont une apparence plus agressive, donc plus facilement identifiable à des “vilains pas beaux” comme le fût Darth Maul en son temps. Si c’est finalement une adaptation, Shewie a du souci à se faire (par pitié, pas d’adaptation littérale à la Sin City, un peu de suprises !).

      • C’est vrai qu’on aurait ce moment magnifique de …. de Chewie! Et aussi, un autre moment que j’adore, celui où Borsk Fey’lya a vraiment la classe sur Coruscant. J’évite de trop en dire mais si tu vois ce que je veux dire, ce sera un grand moment^^

        Y a plein de trucs que je n’aime pas avec la période des Yuuzhan Vong mais ça offrirait aussi de très belles scènes.

  5. moi j’ai quand meme un peu peur de revoir le casting original reprendre leur role , peur d’un effets Expendable, voir des acteur croulant jouer des bout-en-train …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here