Les Gardiens de la Galaxie : Les figurines des héros et… J-4 avant la bande annonce !

34

gardiens-de-la-galaxie-hasbro-figurines

Dans quatre jours, la planète entière va tomber en amour de cinq héros pas comme les autres… Les Gardiens de la Galaxie ! La bande annonce sera mise en ligne le 18 février, c’est-à-dire mardi prochain. 2 minutes et 23 secondes qui présenteront au public un univers inédit… La première production super-héroïque originale – qui n’est pas une suite ou un reboot – depuis Captain America : First Avenger (2011) ! Cela va faire un bien fou. Tout comme la vision de ce diorama composé de figurines Hasbro. Et dire que l’équipe actuelle a été créée il y a six ans… Dingue.

Le fougueux aventurier Peter Quill se retrouve au centre d’une implacable chasse à l’homme après avoir volé un mystérieux orbe convoité par Ronan, un méchant puissant dont les ambitions menacent l’univers tout entier. Pour échapper à Ronan, Quill est contraint d’accepter une trêve fragile avec un quatuor de marginaux : Rocket, un raton laveur armé ; Groot, un arbre humanoïde ; la dangereuse et énigmatique Gamora ; et Drax le Destructeur, un être mû par la vengeance. Quand Peter découvre le vrai pouvoir de l’orbe et la menace qu’il représente pour le cosmos, il doit faire de son mieux pour rallier ses rivaux hétéroclites pour un dernier acte de résistance désespéré – car le sort de la galaxie dans la balance.

gardiens-de-la-galaxie-hasbro-legends

gardiens-de-la-galaxie-image-officielle

Les Gardiens de la Galaxie est réalisé par James Gunn et sortira en France le 13 août 2014, avec Chris Pratt (Peter Quill/Star-Lord), Zoe Saldana (Gamora), David Bautista (Drax le Destructeur), Lee Pace (Ronan l’Accusateur), Michael Rooker (Yondu), Karen Gillan (Nebula), Djimon Hounsou (Korath), Benicio del Toro (Le Collectionneur), John C. Reilly (Rhomann Dey), Glenn Close (Nova Prime) et Ophelia Lovibond (Carina).

34 COMMENTAIRES

  1. Ronan passe pour un grand méchant ultra diabolique dans ce résumé. Pour éviter un nouvel effet « Mandarin », précisons tout de suite pour les non lecteurs réguliers que ce n’est pas le cas dans les comics, celui-ci y est plutôt un soldat patriote attaché à la cause des Krees. Un peu comme Zod dans Man of Steel pour vous situer.
    Donc ne pas s’étonner si Marvel et Gunn édulcorent le personnage en révélant qu’il a des raisons plausibles et complexes, ce sera encore de la fidélité au matériau de base.

      • Ben c’est pour ça que je parle de « l’effet Mandarin ». Beaucoup trop de gens croyaient vraiment que le personnage c’était « ça », un sous Ben Laden, et n’en ont pas été content.
        Donc là j’annonce la couleur, s’il y a des gens que ça gêneraient de voir que Ronan n’est pas qu’un simple « super méchant », ce serait voulu.
        Sauf si Marvel change ou simplifie ses origines bien sûr. Mais gardons ça dans un coin de la tête au cas où, 6 mois c’est long quand même.

  2. L’avantage pour Marvel, c’est que sur cette adaptation,le comic est beaucoup moins connu que les autres personnages historiques comme Captain America ou Iron Man.
    Du coup, à part les fans purs et durs qui trouveront à redire sur l’adaptation de tel ou tel personnage, la plupart des spectateurs auront comme vision du personnage celle qui sera celle transposée à l’écran.
    C’est là toute la différence avec les autres marvels adaptés.
    Du coup, une liberté plus grande est laissée à James Gunn, qui a moins à se soucier du « matériel d’origine » que d’autres réalisateurs.
    Je pense que le danger pour Marvel est surtout de trop lorgner du côté de l’univers de Star Wars et de pousser le public à une comparaison.
    On ne dira pas « les Gardiens, c’est moins bien que Iron Man ou Avengers », on dira « ils ont voulu faire un Star Wars, mais c’est moins bien ».
    Je pense que toute la difficulté réside là pour Marvel.

    • Surtout que Star Wars, c’est pas du super héros, c’est pas vraiment pareil de toute façon. Rien qu’avec un allumé comme Gunn à la réal…
      Tant que celui-ci décide de baser les effets spéciaux finaux par rapport au jeu des acteurs, et pas l’inverse comme chez George Lucas, ça peut marcher à fond. A condition de ne pas être allergique à l’excès de « cool » très Marvelien (on vous aura prévenu).

      • ben GotG non plus c’est pas vraiment du super-héros. Peter Quill, son origine hybride fait de lui, un bon athlète… il a une combi, un casque, un pistolet … et équipement a la Batman, sauf que Bruce se créé un alter ego de justicier pour effrayer ses ennemis. Dans un sens un jedi maîtrisant la Force a plus de super-pouvoirs…

        • Je ne connais pas bien les personnages mais pour star lord

          « tar-Lord peut survivre dans le vide spatial, voler à des vitesses supra-luminiques et créer un champ de force personnel ; bien que ces capacités aient été, à l’origine, liées à son uniforme, il a été vu en train de les utiliser alors que son uniforme était incomplet ou abîmé, ce qui laisse supposer que ces pouvoirs sont désormais innés. Il possède un rythme de guérison accéléré, une force surhumaine et une compréhension intuitive de tous les systèmes mécaniques. Il peut également traduire automatiquement tout langage écrit ou oral.  »

          Ca fait bien plus puissant qu’un jedi je trouve^^

          • haaaa, mon ami Angyo-the contradictor!? tu me manquais … ou pas… ^^

            « Peter’s SUIT grants him many powers and abilities.. The SUIT allows him sustained flight and survival in space. He can heal and has energy shields.

            Due to his implants, he can remember anything with his memchip, which has 100% recall, and see beyond regular ability.

            Starlord is also equipped with advanced, voice activated weaponry, including his signature « Element Guns », and is an excellent marksman. »

            http://www.comicvine.com/starlord/4005-10957/

        • Il n’y a pas que Peter Quill dans l’équipe tout de même. Mais c’est vrai qu’ils n’ont pas non plus de costumes très « symboliques ». Disons que leur allure d’alien pourvoit à ça, un peu comme l’apparence d’un Hulk.

          • au-delà, Quill adopte le surnom de Star-Lord pour aller contre son père, aux origines. Aujourd’hui, il avance à visage découvert et tout l’univers connaît l’identité secrète du Star-Lord. Idem, le fait que le Destroyer abritait l’âme d’Arthur Douglas a été oublié depuis longtemps et ses multiples résurrections lui ont fait perdre sa capacité de voler ou de générer des rafales d’énergie, laissant juste une sorte de super-catcheur intersidéral ! ^^ Gamora est une sorte d’arme humaine (comme Van Damne 🙂 )dotée d’un squelette incassable (comme Wolvie) auquel on ne fait quasiment plus jamais allusion et d’un entrainement pour résister aux attaques télépathique, mais sans alter égo (donc pas besoin de masque non plus) ; Rocket n’a rien de spécial de plus que ce que lui confère son équipement et ses motivations et Groot, lui, sera un peu plus « super-héroïque » que les autres si le film lui a conservé sa capacité à créer des mini-copies de lui-même. Mais même en cela, c’est une faculté qu’on pourrait plus assimiler comme propre à son espèce que comme une mutation exceptionnelle ou due à l’injection d’un super-sérum. Tout cela fait qu’on a plus affaire à une escouade de mercenaires spatiaux marginaux que véritablement à des super-héros et à ce que ça implique dans les termes, facultés différentes du commun, double identité (parfois secrète) et double-vie, costumes détonnant, etc…
            Mais c’est le défi de Marvel pour ce film : montrer qu’ils seront bons en s’éloignant du Genre. C’est d’ailleurs ce qui peut nous faire espérer que c’est aussi ce qui les fera sortir du schéma narratif, jusque là usé et réutilisé pour une très très grande majorité des films précédents.

          • En même temps les clichés super héroïques sur la double identité, les masques et le coté schyzo, l’histoire d’amour avant tout, l’obligation d’agir dans une ville avec des gratte ciels etc… ne tiennent plus de nos jours. Les FF avaient un peu ouvert la voie dans les comics, peut-être que Bill Jemas l’avait aussi prophétisé, en tout cas le grand public commence aussi à s’y habituer.
            Des personnages avec des costumes symboliques et/ou fonctionnels, et éventuellement des super pouvoirs, au service du Bien jusqu’à en devenir des icones représentatives: voilà peut-être plus la définition claire et directe du « super héros ».

          • on pourrait en débattre éternellement sans céder un pouce l’un comme l’autre.
            Enfin, pour moi, Gardians of the Galaxy, ce n’est pas du Genre super-héroïque. ça s’en inspire, ça y fait beaucoup référence, mais ça n’en est pas.
            [ceci dit, c’est plutôt bien de la part de Marvel studios d’essayer de monter qu’ils peuvent changer de genre … ils se sont foirés sur la série TV d’espionnage, mais ça n’empêche pas d’explorer d’autres pistes encore…]
            Tout comme Star Wars n’est pas du space-opera.
            Ce qui ne m’empêche pas de grandement apprécier Star Wars et ce qui ne m’empêchera pas d’apprécier GotG, je l’espère….

  3. J’attends quand même James Gunn au tournant sur ce film.
    Parce que jusqu’à présent, même si ce sont de bons divertissements, ces films ne m’ont pas laissé un souvenir impérissable.
    De plus, la scène après le générique de Thor 2 ne m’a pas spécialement rassuré.
    Donc wait and see, rendez vous mardi.

  4. bonne nouvelle pour la BA !!

    sinon j’attend aussi avec une ENORME impatience le jour où tony stark fera équipe avec les gardiens de la galaxie !!!
    juste pour savoir quelles vannes il va balancer sur grood et rocket rancoon !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE