Supergirl : Toutes les images de l’épisode 1.13 (‘For The Girl Who Has Everything’) avec… Kal-El !

16

supergirl-serie-episode-news-infos-actu-melissa-benoist

Il s’appelle Daniel DiMaggio. Il rejoint la longue liste des acteurs qui ont incarné Kal-El… Dans ‘For The Girl Who Has Everything’ (8 février), nous ferons donc la connaissance d’un futur Superman du Multivers DC Comics ! Cet épisode est l’adaptation d’une histoire culte d’Alan Moore et Dave Gibbons, ‘For the Man Who Has Everything’, publiée en 1985 (Superman Annual #11). Comme son illustre cousin, Kara Zor-El va expérimenter une vie alternative à cause d’un parasite extraterrestre…

Supergirl – Saison 1 – Episode 13 – ‘For The Girl Who Has Everything’ : Les amis de Kara doivent trouver un moyen de la sauver quand un parasite extraterrestre se fixe sur elle et la piège dans un monde de rêve où sa famille est vivante et dans lequel sa planète natale n’a pas été détruite. Cependant, Alex, Hank et le DEO doivent repousser une attaque kryptonienne pendant que Kara est sur la touche.

supergirl-episode-young-superman

supergirl-episode-young-superman-kalel

supergirl-episode-for-girl-everything-parents

supergirl-episode-for-girl-everything-vision

supergirl-episode-for-girl-everything-alura

supergirl-episode-for-girl-everything-dress

supergirl-episode-for-girl-everything-white-dress

supergirl-episode-for-girl-everything-chyler

supergirl-episode-for-girl-everything-malade

supergirl-episode-for-girl-everything-poulpe

supergirl-episode-for-girl-everything-fiction

supergirl-episode-for-girl-everything-cullen

supergirl-episode-for-girl-everything-quarantaine

supergirl-episode-for-girl-everything-fug

supergirl-episode-for-girl-everything-non

La série Supergirl est diffusée chaque lundi sur la chaîne CBS, avec Melissa Benoist (Kara Danvers/Supergirl), Calista Flockhart (Cat Grant), Chyler Leigh (Alex Danvers), Mehcad Brooks (James Olsen), David Harewood (Hank Henshaw), Jeremy Jordan (Winslow ‘Winn’ Schott), Dean Cain (Dr Jeremiah Danvers) et Helen Slater (Dr Eliza Danvers).

16 COMMENTAIRES

  1. Cette série a des défauts.

    Certainement pas d’être “girlie” comme je peux le lire souvent ici.

    Elle est conçue exactement comme Arrow et Flash : un super-héros aidé d’une team de chimistes/hackers/costumiers/coiffeurs/plombiers/etc.

    Je ne crois pas que Arrow et Flash soient spécialement girlies.

    Comme les autres séries DC, les thèmes principaux tournent autour du passé du héros, de la familles-amis et d’histoires d’amour plus ou moins impossibles et disons-le, chiantes – mais bon ça fait gagner des minutes sur chaque épisode.

    Donc cette série n’a pas plus de défauts que les deux autres séries DC sur petit écran.

    Depuis l’épidode avec Red Tornado on peut noter toutefois une baisse de la qualité des scénarios avec l’enlisement dans une histoire d’amour à trois : elle aime un garçon qui est avec une autre, elle est aimé d’un garçon qu’elle n’aime pas. Et puis débarque un autre garçon histoire de rendre le tout imbuvable – ne manque plus que les portes qui claquent.

    Les effets spéciaux sont de plus en plus mauvais : même le vol de Supergirl qui jusque-là était de bonne qualité avec ses atterrissages si particuliers.

    J’onn J’onzz est de loin le personnage le plus raté. Sa version en CGI est visuellement une catastrophe et l’acteur en live joue comme une truelle.

    Mais reconnaissons à cette série une vraie générosité dans le foisonnement de pistes que chaque épisode ouvre. De ce côté là on est dans le même cas de figure que Flash avec au bout du compte la frustration parce qu’aussitôt ouvertes, la plupart sont fermées assez rapidement comme dans Flash.

    Mais il y a une vraie tentative d’explorer l’univers de superman et d’en proposer une vision structurée.

    Melissa Benoist est toujours crédible tant par son jeu que par sa présence physique dans le rôle. J’espère juste qu’on aura droit à un costume moins classique dans les prochaines saisons – si prochaine saison il y a.

    • “Elle est conçue exactement comme Arrow et Flash”

      AH ENFIN! Merci de le souligner. Ca fait du bien putain. J’pensais être le seul à penser que ces 3 séries (produites et écrites par les mêmes gars) sont faites dans le même moule. C’est en gros les 3 mêmes séries avec des skins différents pour moi. Ce qui rend flash plus cool qu’arrow par exemple, c’est juste le pouvoir du héros.

      Legend of tomorrow part d’un postulat different (une série de groupe) et pour l’instant la mécanique est différente.

      • ce que je préfère à Flash qu’à Arrow c’est que c’est l’humain qui est mis en avant, pas le d4rk comme arrow

        enfin c’est vague ce que je viens de dire mais bref

      • LA série a ses défauts mais tire son épingle du jeu je souscris moi aussi à l’analyse qu’elle est en fin de compte très semblable à Flash et Arrow.
        Je pense aussi que l’on peut lire les choix des épisodes comme ayant pour but de donner un aperçu de l’univers des comics d’où le choix d’un certain nombre d’événement emblématique mais complétement inconnu du grand publique. Ici avec cet adaptation de cette histoire de Superman on est en plein là dedans.
        Et je trouve ce choix remarquable car c’était un choix dont je réve depuis des dizaines d’années et bien que ma préférence va plutôt vers Marvel en général je trouve que ce souci du respect du matériel d’origine est bien mieux rendu par les série DC. Même quand elles sont pas aussi réussis que DD (d’assez loin).

    • Bah je pense l’inverse, justement depuis l’épisode de red tornado, pour moi elle s’est vachement améliorée.. Les persos deviennent de plus en plus intéressant (mis à part les histoires d’amour à la CW, parce que Andrew Kriesberg) Et les séries s’améliorent de part sa qualité, et les CGI, pour une série, ne sont vraiment pas dégueu.. Enfin ce n’est que mon avis, mais je commence à apprécier de plus en plus la série, qui était pourtant très mal partie..

      • Je mes les suis tous bouffés hier soir jusqu’à l’épisode 10 et oui je suis d’accord avec toi. Les personnages s’améliorent, les CGI aussi (bon parce que Red tornado était partculièrement foiré quand même) et je trouve au final la série rafraichissante comme l’actrice.
        Les diffilcutés de Kara avec la perte de son monde, la difficulté à gérer sa colère, ses pouvoirs. Ca en fait un personnage touchant (pour moi).
        Malgré la menace qu’elle représente aux yeux des humains, elle est exactement ce que Superman doit être: un symbole d’espoir, de lumière. Tout le contraire de ce que Man of Steel a montré.

        Pressé de voir la suite!

  2. La meilleur adaptation reste l’épisode éponyme de la Ligue des Justiciers en dessin animé. Je crois, la seule adaptation à ce jour à avoir la bénédiction d’Alan Moore. (Le scénariste exècre le reste…)

    Ici, je vois juste un clin d’oeil très prononcé… Ou une absence d’imagination de la part des scénaristes.

      • D’une redoutable intelligence. Comment nous rendre sensible à ce personnage qui, comme le titre l’annonce, possède déjà tout, n’a aucune faiblesse, même pas celle de nous mépriser nous pauvres humains de par nos défauts ?
        Superman n’est vraiment pas un personnage que je porte dans mon coeur. Je le trouve sans grand intérêt, vraiment trop ‘boyscout’, vulgaire image de propagande américaine du surhomme et du Bien. Superman est un gentil gentil qui a le pouvoir de tout faire contre les méchants méchants… Et le concept a fort mal vieillit.

        Mais avec ‘For The Man Who Has Everything’, Alan Moore arrive a retourner la situation.

        Cet épisode m’a aidé à saisir une autre partie de ce personnage, soudain plus complexe.
        Superman est un être qui a tout perdu. Il est seul. Tout ceux des siens, sa famille, sa race, son monde, n’existent plus. Lorsque le choix lui est donné de vivre une vie paisible parmi les siens ou de retourner à ses péripéties qui sauvent un monde imparfait, il choisi ses responsabilités. Il choisi de dire adieu à son fils, parce qu’il a des responsabilités sur Terre.
        Superman à choisi cette vie où il sera à jamais seul… Où il ne pourra JAMAIS connaitre le bonheur, et être heureux. Il est une âme érrante, sur une planète qui ne le comprend pas.
        J’ai trouvé ça très touchant, et ça ma rapproché du personnage.

        • C’est exactement ça. Moi aussi je n’adhérais pas au personnage au début. Mais au final c’est un personnage complexe. Je dirais que c’est un Dieux qui aspire à être un homme, mais qui ne pourra jamais l’être… Il y a un coté assez tragique dans l’histoire de ce personnage…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here