LEGO Batman – Le film : La Critique du film + VOTRE AVIS !

70

C’est la nouvelle tendance du moment… Après Les Nouveaux Héros et avant Spider-Man, c’est donc au tour de Batman de s’animer. LEGO Batman : Le film est un blockbuster hystérique, la réponse fortuite de la Distinguée Concurrence à Deadpool. Malheureusement, après un départ canon, le film de Chris McKay s’essouffle, sans jamais retrouver la justesse de La grande aventure LEGO.

Le premier acte de LEGO Batman : Le film est une bombe visuelle et référentielle. Le cerveau du spectateur est propulsé dans un univers extrêmement riche, où se déroule une scène d’action au rythme dément, sur fond de chanson parodique rock’n roll. On découvre en quelques minutes une légion de super-vilains et une impressionnante série de clins d’œil à la mythologie du Chevalier Noir. Il y a de quoi être lessivé… mais ravi !

Rock star dans l’âme, LEGO (de) Batman porte le poids du film et du monde sur ses épaules. Il traverse une crise existentielle qui offre un chouette contraste comique entre ses moments de super-activité et de super-déprime. Le personnage est développé et touchant… sauf quand il vole trop ostensiblement la vedette à Robin et à Batgirl. Au passage, profitons de ce paragraphe pour saluer la gorge de Will Arnett. L’acteur maîtrise la bat-voix du début à la fin, et ce ne sont pourtant pas les dialogues qui manquent !

Le plus gros problème de LEGO Batman : Le film, c’est son histoire… Batman opère en solo. Au fil de ses aventures, il doit accepter qu’on est plus forts ensemble que seul. C’est aussi émouvant qu’une chanson des Kids United ou qu’un discours d’Hillary Clinton (#StrongerTogether). Et cette morale, unique leitmotiv du film, est répétée ad nauseam. Tout est une question d’exécution. Dans ses grosses bottes blindées, Batman n’a pas la finesse d’une Judy Hopps (Zootopie).

De plus, la seconde partie du film est loin d’égaler la première, notamment en terme de rythme. Le comique de répétition s’émousse et les scènes d’action perdent en lisibilité. L’incontournable portail-bleu-dans-le-ciel apparaît (il aurait été tellement bon de s’en moquer !) et Batman rentre progressivement dans le rang (il devrait pourtant connaître la valeur du travail d’équipe, puisqu’il est membre de la Justice League).

Sans égaler La grande aventure LEGO, LEGO Batman : Le film est un blockbuster animé plus décalé que la moyenne, qui ravira les fans de super-héros. Dans cet Univers Cinématographique LEGO en construction, on pourra s’étonner que ce spin-off ne mentionne quasiment pas le premier film. Et quitte à jouer la carte méta, il aurait été intéressant d’aller jusqu’au bout (juxtaposition de l’univers DC Comics/univers LEGO/univers réel). PS : vive la VO, Ralph Fiennes est un excellent Alfred Pennyworth !

LEGO Batman : Le film est réalisé par Chris McKay et sort en France le 8 février 2017, avec Will Arnett (Batman), Michael Cera (Robin), Rosario Dawson (Batgirl), Ralph Fiennes (Alfred Pennyworth), Zach Galifianakis (le Joker) et Mariah Carey (le maire de Gotham).

70 COMMENTAIRES

  1. Le casting vocal français semble à des années lumière au niveau du talent par rapport au casting original (quoi que ! MARIAH CAREY ! La femme qui brûle sa robe de mariée, qui n’arrive plus vraiment à chanter en playback , qui pose en lingerie dans son lit pour un live Facebook avec ses fans… ! MARIAH quoi ! )

    • La VF est très bonne.
      Certes il n’y a pas un acteur vedette pour Batman mais on retrouve (avec plaisir) Philippe Valmont (la VF de Christian Bale dans TDK).

  2. Vu en avant première: sympatoche. Les bandes annonces sont bien plus drôles que le film en lui même. La vf est bonne, rien d’alarmant comme quoi (en même temps, c’était pas un truc de malade à doubler non plus).

    Bref, ça casse pas 3 briques à un lego.

    • Rassure moi, c’est bien toujours Philippe Valmont qui double Batou ? Ils n’ont pas refait le coup de Lego Movie avec Emmanuel Garijo remplacé à la dernière minute ?

      • Je te rassure et on peut dire que ça fait du bien d’entendre sa voix. J’ai apprécié la vf, mais c’est peut-être parce que je ne connais pas la voix de la plupart des « stars » présentes ou que certains font le taff (Bern est trop reconnaissable mais a une voix d’Alfred)

  3. Bon, du coup j’attendrais sûrement la sortie du Blu Ray, j’ai beaucoup trop de films à aller voir cette année. ça m’as l’air d’être une semi déception quand même non ?

    • En fait qui va vraiment le voir en vo? Car j’ai toujours l’impression que beaucoup de gens encensent la vo dans les films, mais peu se font chier à aller voir les films en vo.

      Après ça dépend aussi des horaires et des salles, mais jamais je me ferais chier avec la vo si j’ai le choix SAUF quand j’ai commencé une série en vo (obligé pour être à la page)

      • je viens de trouver une scéance et je préfère, comme la grande aventure lego j’ai préféré la vo à la vf, parce que d’un c’est du plaisir et en mm temps ça enrichi mon anglais, c’est tout.
        maintenant voir un épisode de cobra en vo, je parle de la série pas des films , ça le fait pas, parce que je suis attaché à mes souvenirs… c’est la mm chose avec starky et hutch, la vo n’a pas la dérision de la vf… mais avec les films et les séries actuels je préfère la vo, parce que j’ai le choix, et quitte à ce tapper des séries de merde ou des films de merde autant qu’il apporte quelque chose…
        maintenant militer pour de la vf avec Greizmachin je trouve ça encore plus absurde

        • Man oxx
          Je ne milite pas, je préfère de la vf même si griezman double superman correctement pendant (spoil spoil spoil)même pas 2 minutes au total, (fin du spoil ) nuance!
          Et en même temps les doubleurs de la vo de lego batman ne sont pas tous estimables pour moi. Certains sont aussi osef que griezman.

          D’ailleurs à quoi vous reconnaissez un bon doublage vo d’un mauvais?

      • « peu se font chier à aller voir les films en vo. »

        Sérieux Frétide on en a déjà parlé. C’est pas parce que la VO est un supplice pour toi que c’est le cas de tout le monde. Perso je kiffe la VO et je pense qu’on est nombreux dans ce cas. Je vais voir de la VF que quand j’ai pas le choix.

        • Bon au final on a tous raison car c’est une question de goût, j’aimerais juste savoir ce qu’est un mauvais doublage en vo. C’est vrai ça, c’est pas parce que c’est la langue originelle que c’est forcément mieux. A lire certains, ils regarderaient même des films français en anglais si c’était possible lol. On refera pas le débat vf vs vo, mais si on a des mauvais doubleurs, je ne vois pas pourquoi ça serait pas la même la bas. Et les stars qui doublent les films la bas (et qui piquent le taf des doubleurs, mais bon là personne ne s’offusque vu qu’ils ne sont pas footballeur) ne sont pas toutes bonnes à ce petit jeu.

          Ça se trouve c’est juste le son anglais qui vous fait kiffer.

          Donc le dernier film vo mal doublé? Vous en avez forcément vu un vu que vous allez voir souvent vos films en vo.

          Sinon man oxx pour les ex de l’époque du club dorothee (cobra, nicky larson mes 2 mangas préfèrés, ou autres Ken le survivant etc) tu as raison, mais le travail à été mal fait par qui? Des doubleurs ou des amateurs? Après des ex mauvais récents, t’as one piece, supernatural, arrow ou encore flash, juste de la torture en vf.

        • Non mais tu as entièrement raison, un doublage VO peut tout à fait être mauvais. Autant qu’un doublage français en tout cas. Après pour répondre à ta question, qu’est-ce qu’un bon doublage (vo ou vf, c’est pareil je dirais), bah je pense qu’il y a le naturel déjà, et la correspondance entre la voix et le personnage. Bon après j’imagine qu’il y a une part de subjectivité là-dedans. D’autant plus qu’à mon avis seuls les gens qui maîtrisent bien l’anglais peuvent saisir si une voix anglaise est naturelle ou non. Après, il y a quand même un problème en VF qui n’existe pas en VO: l’animation de la bouche des personnages est conçue pour correspondre au script VO. Ce qui veut dire qu’en plus de le traduire il faut que la trad colle aux lèvres, ce qui entraîne souvent des pertes de sens, le pire étant tout ce qui touche à l’humour et aux jeux de mots.

          Pour ce qui est des exemples, personnellement j’ai toujours eu du mal avec le doublage de Neil Patrick Harris sur Nightwing dans Under the Hood. Sa voix est trop similaire à sa voix « normale ». Impossible pour moi de ne pas entendre Barney Stinson. ^^

          Par contre, préférer la VO c’est pas qu’une question de goûts, en ce qui concerne les films en tout cas. Si tu n’avais pas besoin des sous-titres, à moins que les voix anglaises te déplaisent évidemment, tu n’aurais aucune raison de favoriser la VF compte tenu de ses inconvénients.

        • Comme ça en VO je dirais GTO qui était très mauvais niveaux anime,
          et en anglais franchement la majorité des doublages de dessins animés pour enfant sont mauvais,
          rien qu’en anime les versions anglaises sont aussi mauvaise que les versions francaises, seuls les doublages de dessins animés pour adultes ou les grosses prod ciné sont reussis,

          south park et the simpons sont des exemples de doublages reussi en vo, mais aussi très reussi en français (après c’est sur le texte qu’il y a des désiquilibre)

          American dad, family guy, archer, bojack horseman, rick and morty sont des exemples de très bons doublages VO, mais des doublages VF en dessous.

          • De toute façon les doublages FR d’animes japonais, franchement… Les seuls que je peux regarder en FR sont ceux que j’ai découverts comme ça étant môme parce que j’y suis attaché (je pense notamment à Dragon Ball ou Yugioh, inregardable en japonais pour moi). Mais alors le reste… Je pense que leur culture est trop différente de la nôtre, ça ajoute une contrainte supplémentaire au doublage qui rend le tout encore plus difficile à réaliser correctement. Mon dernier choc à ce niveau-là c’était Bleach. Mon Dieu, quelle horreur…

    • Perso au ciné jvais toujours voir les films en vo, et les salles sont loin dêtre vide.. Après c’est sure que si tu comprends pas et que t’es obligé d’avoir les sous titres pr suivre il y a pas grand interet

      • Oui perso ça me coupe l’immersion de lire. Obligé de revoir le film après pour l’image.
        Après j’ai fait des essais: avec batsup par ex, c’était sympa mais ça ne m’a rien apporté, le doublage vf était déjà très bon. Ah si! J’avoue j’ai préféré lex en vo, son jeu était moins cabotin.

  4. Moi je suis simplement dégoûtée de voir que dorénavant des footballeurs font du doublage alors qu’il y en a qui sont comédiens, qui courent les castings pour pénétrer le monde du doublage mais qu’on ne calcule pas.
    … bref…

      • Mais c’est ça le truc aussi!
        Certains gueulent car ils ont lu griezman, mais le mec a une voix lambda et en rien choquante et si on ne leur avait pas dit, ça n’aurait choqué personne.

        Tout comme les natoo, matuidi and co, ils ont fait le taf et ils n’ont pas une voix iconique, qui nous ferait sortir du truc. En tout cas, je l’ai vu et j’ai vu tous en scene après avec bruel and co et j’ai trouvé ça d’égale qualité.

        Bref, le doublage de lego batman n’est pas honteux. Ça c’est bien typique des forums de gueuler pour rien.

        Le film est plus réussi que le film en lui même pour moi.

        • De toute quand les gens ne gueulent pas dans ton sens, ils gueulent forcément pour rien.

          Peut être que c’est une remarque tout à fait légitime de trouver ça bizarre de faire appel à des footballeurs pour doubler des super-héros alors qu’il y a des comédiens qui galèrent à trouver du boulot ?

          • Lol les gens gueulent quand ils se sentent concernés. Cette pratique ne date pas d’hier et tout le monde s’en foutait.

            Je reste persuadé que les gens gueulent à la lecture de griezman, mais je ne suis pas sur qu’ils l’auraient reconnu d’une et qu’ils auraient trouvé sa prestation indigne, si on ne l’avait pas crédité

          • D’accord avec Frétide, ça se fait depuis des lustres alors j’ai aussi du mal à comprendre pourquoi tout le monde se réveille aujourd’hui seulement. Vous étiez où jusque là?

          • moé faut arréter de dire que c’est la première fois que les gens gueulent sur ce genre de pratique car c’est faux,
            Cest peut être la première sur ce site certes mais c’est normal c’est la première qu’il y une news sur ça sur lth donc bon ..

          • Cest normal les gars. Ils gueulent parce que ça touche un film qui les concernent. Mais tu regarde n’importe quel sujet sur AlloCiné sur un casting vocal de ce genre cest pareil. La c’est pas pertinent de dire ça sur les toiles héroïque, on parle très peu des films d’animation. Donc LOGIQUE que ça gueulait pas avant. Vu qu’il y avait pas matière à discuter.

          • Vous avez raison les gars. Mais les gens ici gueulent comme si c’était un truc nouveau. Que je sache, personne n’a dit « roooooh dommage cette hérésie a fini par atteindre la sphère super-héroïque ». Et puis je suis d’accord avec Frétide, je suis pas convaincu que les gens auraient tilté si ça n’avait pas été annoncé. Donc au final on s’en fout. Le procédé est purement marketing, on est d’accord. Mais si c’est imperceptible dans le résultat final, je ne vois pas où est le problème.

          • « Que je sache, personne n’a dit « roooooh dommage cette hérésie a fini par atteindre la sphère super-héroïque ». »

            En piochant dans les commentaires de la news concerné :

            « MenOfLetters 25 janvier 2017 at 13 h 55 min

            Après les acteurs, après les comiques, après les Youtuber et après les animateurs voici le tour des sportifs ! »

            « Kiralex 25 janvier 2017 at 15 h 23 min

            Bon bon bon… La mode de mettre des « célébrités » pour doubler les films d’animation ça commence à être légèrement chiant. On privilégie le marketing à un vrai doublage de qualité assuré par des acteurs ça devient triste. Mais le pire ici c’est que ce mec est un acteur pathétique… Pour ceux qui ont entendu la pub Decathlon qui passe à la radio c’est surréaliste à quel point il est mauvais. A côté Tsonga pour Kinder Bueno mérite un Oscar »

            je pense que ça met quand même en avant un ras le bol qui est plus ancien que juste ce film, avec des exemples

            « je suis pas convaincu que les gens auraient tilté si ça n’avait pas été annoncé »

            Pareil mais apparemment certains si
            « fk 25 janvier 2017 at 14 h 34 min

            Autant pour Alfred, Batgirl et Robin , ça me dérangeait pas, mais Superman il est apparu dans la grande aventure lego avec la voix de Adrien Antoine, changer sa voix d’un film à l’autre c’est débile. »

            Après peut être que les gens n’auraient pas tilté si ça avait pas été annoncé, mais d’un autre coté, si c’etait pour pas l’annoncer ils ne l’auraient pas casté lui, et c’est ça le problème (pour moi).

            Ca dit, vu le texte je préfère encor que ce soit un mec comme lui qui fasse le doublage qu’un vrai doubleur, ça aurait été du gachis XD

          • Ok Wonsul, merci d’avoir eu l’intelligence de vérifier tout ça contrairement à moi. ^^ J’ai dû rater ces messages, mais je reconnais mon erreur.

            Pour le cas Adrien Antoine, c’est peut-être aussi que le gars connaissait bien sa voix. J’en parlais un peu plus haut en réponse à Frétide, je supporte pas de tomber sur un personnage doublé par Neil Patrick Harris tant sa voix me rappelle Barney Stinson. Ca tue l’immersion pour moi. Mais c’est pas que le doublage soit mauvais. Juste que sa voix je la connais trop bien et qu’elle est associée à Barney dans mon esprit.

          • Ah j’ai exactement le même soucis ! j’ai pas reussi à totalement apprécier a series of unfortunate events à cause de ça, alors que ça fait longtemps que j’attendais une adaptation digne de ce nom, même dans gone girl j’y croyais pas, pour moi c’est juste barney qui fait un personnage de son playbook ! c’est ça de jouer un role qui est basé sur sa personne pendant une dizaine d’années !

          • C’est marrant que tu me dises ça, j’ai essayé A Series of Unfortunate Events la semaine derrière et j’ai justement beaucoup de mal avec ça. Je pense que non seulement le personnage de Barney lui colle à la peau mais en plus il jouait beaucoup de rôles différents dans HIMYM via notamment son fameux playbook. Du coup, quand je le vois en count Olaf, bah je vois un énième rôle interprété par Barney Stinson. C’est vraiment perturbant! 🙂

          • Pour Olaf version Harris je suis d’accords, ils auraient au moins du changer son doubleur qui ne colle pas du tout au personnage. (et c’est là que l’on peut reconnaitre le génie du doubleur de Carrey, pratiquement aussi bon que son interprète original)

          • Bah le problème Chocasse c’est qu’à partir du moment où la voix originale ne colle déjà pas au personnage (c’est mon avis en tout cas, je sais pas ce que vous en pensez), que privilégier? Est-ce que le doubleur doit s’approcher au plus près de la VO où est-ce qu’il doit s’approcher plus du personnage? Pas évident je trouve. ^^

          • C’est pas faux … Les doubleurs (les vrais doubleurs), sont des acteurs à la base, de théâtre, télévision ou de cinéma. Donc à mon sens c’est un mix. Respecter la volonté de l’acteur, mais aussi interprété vocalement le personnage. C’est tout un art et un métier. C’est pour ça que j’apprécie grandement le travail des doubleurs, et que ça m’agace de lire des propos anti doublage. Chacun pense ce qu’il veut mais qu’on ne vienne pas dire qu’il n’y a pas un vrais travail d’interprétation derrière, enfin hormis cas de footballeur et autre amateur.

          • Yes, on est d’accord que c’est un vrai métier au même titre que celui d’acteur. D’ailleurs j’ai même envie de dire que dans un cas comme dans l’autre on trouve de vrais pros et des gens qui ne sont là que pour leur nom et le public qu’ils ramènent.

            Après pour ma part si je suis anti-doublage c’est avant tout parce qu’avec la traduction et le besoin de coller aux mouvements des lèvres on y perd souvent beaucoup en termes de sens (sans parler du fait que dans le cas d’un film live on perd la voix de l’acteur qui fait quand même partie de son travail d’interprétation).

            Je peux comprendre ceux qui n’aime pas lire les sous-titres. Mais je considère que regarder un film avec une autre voix que celle prévue à l’origine, c’est comme le regarder après lui avoir appliqué un filtre colorimétrique : ça sera peut-être très joli et bien fait par un professionnel, mais on déforme une composante sensorielle qui fait partie intégrante de l’oeuvre. Je trouve ça dommage, mais c’est mon avis.

          • Ah non mais je comprends parfaitement et je suis en partie d’accord ! Après, bon, t’es pas un anti pur, c’est une préférence surtout. Tu est ouvert à la discussion et n’est pas obtus. Disons que selon le genre du film/série, je regarde ou non en vf.Des séries comme House of Cards ou Homeland, c’est VO automatique. Mais Supernatural par exemple, c’est pas vraiment un drame.

          • Ok Chocasse je comprends tout à fait, plus le jeu d’acteur est important plus la VO s’impose. Je sais que pour ma part voir Cumberbatch en VF c’est juste impossible. Kevin Spacey, même chose. Anthony Hopkins pareil (encore plus depuis Westworld! ^^).

        • Moi ce qui me choque dans l’affaire ce n’est pas tant l’éternelle confrontation « VF vs VO », ou le fait que Griezmann soit compétent ou non, mais plutôt le fait que Alfred et Superman avaient déjà des voix françaises attitrées et bien connues du public ! Jacques Ciron pour l’un, et Emmanuel Jacomy et Adrien Antoine pour l’autre.
          D’ailleurs c’était déjà Adrien Antoine qui faisait Superman dans la VF de la Grande Aventure Lego. Ce brusque retournement de veste en faveur d’un footballeur connu, c’est clairement pour faire de la promo et rien d’autre !

      • Sérieux Garyus, tu vois pas l’intérêt de dire à la TV que c’est le « héros » français de la dernière coupe du monde de Foot qui double le nouveau dessin-animé qui sort au ciné? 😛

  5. « on pourra s’étonner que ce spin-off ne mentionne pas le premier film »
    FAUX ! Il y a une référence assez explicite au début du film. Quand on explique qu’il n’y a que du vide sous Gotham-City, des écrans TV montrent clairement un extrait de la Grande Aventure Lego (la batterie censée électrocuter Emmet tombant dans le gros tourbillon violet de l’infini).
    Ça, plus le fait que Batman se qualifie de « maître constructeur ».

    SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL
    Je sors juste d’une séance de Lego Batman, et bon sang, ce film est HI-LA-RANT ! Dès les premières secondes ! Toute la salle était fréquemment morte de rire, d’ailleurs.
    J’en attendais beaucoup, et pourtant le film est encore arrivé à me surprendre, comme quoi les BA étaient loin de tout montrer.
    Les références, visuelles ou non, sont légion, et pas seulement envers le monde des super-héros ! Sans doute le gros point fort du film. Le ton est parfois impertinent (la blague sur le prénom de Dick). Et étonnamment le film se révèle même assez intelligent. Je n’avais jamais vu le côté à la fois toxique et grotesque de l’éternelle relation Batman-Joker aussi bien traité !
    Contrairement à toi, MrLTH, je ne crois pas que la morale du film l’alourdisse tant que ça. Elle est même assez utile pour éviter que Lego Batman soit juste un concentré de gags bien lourd à la Very Bad Trip. Au milieu du film, après l’incroyable déploiement de vilains du Joker, on a justement besoin de respirer un peu. Et on a heureusement évité le retournement ultra prévisible « allez, j’appelle aussi la Justice League pour travailler en équipe » qui aurait en plus teasé le futur film de Snyder.

    Quelques coups de cœur :
    – Le commissaire Gordon complétement gâteux qui ne sait rien faire d’autre qu’utiliser le Bat-signal
    – le Bat-spray anti-requin est UTILE !
    – L’idée la plus BRILLANTE du film : faire sortir les Daleks, Voldemort, Sauron en forme de tour, King Kong, etc… de la zone fantôme ! L’idée est brillante parce qu’elle est exploitée jusqu’au bout et que c’est justement un truc qu’aucun autre film Batman (animé ou live) ne fera JAMAIS !

    Il faut voir ce film parce qu’il est drôle, mais je le prend aussi comme une immense lettre d’amour envers Batman et son univers.

    • J’étais pas du tout tenté et cet article a éveillé mon intérêt. ^^ Une petite question à toi ou tout autre spectateur ayant vu le film: Lego Movie proposait une double lecture et un twist final que j’avais trouvé assez phénoménal; est-ce qu’on atteint un tel niveau avec ce Lego Batman?

      • Je suis content que ça éveille ton intérêt !
        Alors non, bien sûr en matière de twist Lego Batman ne pouvait pas égaler celui de la fin de la Grande Aventure Lego, et c’eut été maladroit de vouloir le reproduire. Il y a bien sûr pas mal d’indices qui montrent que cette histoire ne peut que sortir de la tête d’un enfant qui joue. Le gros twist sympathique que les BA nous ont bien caché est dans une autre veine et plutôt au milieu du film, quand le Joker met son plan à exécution. Un truc de dingue qu’aucun autre film de Batman ne fera jamais.
        Niveau lecture, on en a carrément une triple ! Comme indiqué dans l’article que tu as lu. On a à la fois un film rigolo pour les enfants, un film pour les adultes où les relations entre personnages sont bien travaillées, et un film très riche en références pour les amateurs de pop culture et de super-héros.

        N’hésite pas à le voir. Au milieu du paysage ciné super-héroïque actuel ce Lego Batman est une petite bouffée d’air frais !

        • Ok Kaarde merci pour ton retour. Je vais attendre qu’il soit dispo sur la toile je pense. Déjà parce que je veux le voir en VO. Et aussi parce que je me suis quand même bien ennuyé devant The Lego Movie malgré son excellent twist. ^^

          • Tu te doutes bien que si je dis ça c’est que je n’ai pas cette possibilité. ^^ Et faire une heure de route pour un film que j’ai de grandes chances de ne pas aimer ça ne me tente pas trop.

          • Ahah, j’ai effectivement plusieurs cinémas à environ 20min de chez moi. Mais bon, pour avoir de la VO, obligé de faire une bonne heure de route. Tu connais mon aversion pour la VF, et après avoir vécu à Paris où la VO est la norme je t’avoue que je vis très mal cette situation. ^^

          • Ah ça, le ciné à la capitale … Quand j’avais fais la rencontre IRL avec les gars du site des toiles héroiques, ça m’avait étonné de voir autant de films dispo en VO.
            Mais bon, à Nantes, beaucoup moins de choix pour moi aussi ^^’

  6. J’ai pu voir le film cet après-midi, en VF. Il est très réussi, pour plein de raisons qui ont déjà été bien expliquées plus haut ! Les films Lego ont vraiment une identité propre. Peut-être que les passages moralisateurs sont un poil trop longs. Mais impossible de ne pas trouver au moins une blague qui fait mouche, tant le débit d’absurdités est élevé ! Références, sous-textes, qualité visuelle, bref, un bien bon moment.

    Et puis ça me rappelle moi, jouant avec mes Lego, étant enfant :’)
    +1 pour la nostalgie !

  7. Alors donc chaque année, on va débuter avec un film se super héros méta, qui se moque du genre ? Parce que ce qu’on a là, c’est quasiment un Deadpool pour les plus petits… mais qui développe au passage des idées faisant partie de l’univers de Batman.

    Tout d’abord on précise, il s’agit ici du Lego Batman venant du film la Grande Aventure (avec caméos d’autres licences dispos… dans le coffre à jouets), a priori pas celui des autres adaptations Lego sur petit écran. Ce qui veut dire que tout ce qu’on a dans ce film n’est qu’un jeu venant de l’imagination du même enfant vu dans le précédent film (et avec son père qui sait). Un type de film d’action sans limite, du délire pour les yeux – attention aux divers gags – du pur cartoon où on peut construire ses véhicules pour se sortir d’une situation etc…
    Il s’agit aussi précisément du Batman de Will Arnett, dans son emploi habituel de mec hyper imbu de lui-même, faussement dominateur, parasitant même le film par voix off… Et accompagné de Michael Cera, son neveu d’Arrested Development, à nouveau grand naïf. Ces acteurs choisis ainsi pour mieux rendre compte de l’opposition des deux héros à travers leurs facettes noir/maussade/control freak/seul, contre gai/amusant/acrobate prodige/attachant. Tout ça n’est pas une adaptation complètement « sérieuse », elle traite le sujet par un bout plus simplifié et presque parodique car s’adressant d’abord aux plus jeunes… Mais en gardant énormément de références parlant aussi bien aux fans qu’aux simples adultes, ceux voyant plus vite certains gag significatifs. Ils en profitent surtout pour bien mettre un terme à celui, bien lourd, de la relation Batman/Robin: pas gay, pas que fraternel ou à base de mentor/élève, mais surtout père et fils. Deux orphelins formant une nouvelle famille – avec un gag pataquès exquis et progressiste sur Robin, ne faisant pas le lien Bruce Wayne/Batman (chose habituelle des comics) et se disant ainsi qu’il a… deux papas.

    Cette idée, bien que trop commune aux films d’animations, de la famille… mais pas n’importe laquelle: C’est la BAT-FAMILY. Car même dans un univers sombre, il y a (pour mieux faire ressortir cette même noirceur) des moments plus clairs dans l’univers de Batman, qu’on revoit enfin dans un film.
    Revoit, car déjà tenté 2 fois par Joël Schumacher, dont ce film pourrait être une sorte de remake amélioré, racontant là aussi la fin de la solitude de Batman. Et à coté, son lien pervers avec un Joker un peu trop clown et pas assez effrayant.
    Un film acceptant plus d’aller dans la folie, cartoon oblige. En attendant un équivalent live qui soit traité de manière moins « ridicule ».

    Alors bien sûr la méthode de réalisation continue sur la lancée des multiples autres adaptations de Batman, mélangeant la chronologie par exemple. Comme ailleurs on insérait au forceps DKR et Doosmday dans une aventure à la World Finest (ce présent film nous lave de l’excès de sérieux de l’an dernier)… ici on a une Barbara Gordon déjà adulte, des vilains partout affrontés tout seul. Et des incohérence narratives, à peine dérangeantes:
    il adopte Dick sans qu’on le voit faire, il déverrouille « Nordi » pareil, pas de Zod dans la Zone Fantôme…

    Et la VF, sans pros du doublage, ou bien employant ceux-ci de manière caricaturale, force trop souvent le trait pour les peson secondaires, façon gaga. C’est moins fluide que celle de La Grande Aventure, et seul Philippe Valmont (le Batman de Bale) se libère de son personnage, façon la Classe Américaine.

    Bref, Lego Batman parle d’une grosse partie ce tout ce qui compose Batman au fil des décennies, gardant même en tête les diverses périodes, se moquant des ses propres prods (il n’aime pas Superman sans savoir pourquoi, fait de la pub pour le Suicide Squad et s’en moque dans la minute) avec un second degré bien rafraichissant. Même si c’est une prod WAG plus que Warner, ça fait plaisir à voir.

    • Yeah ! Enfin une quatrième personne qui a vu le film ! 😀
      Sacré synthèse ! Et oui, je ne l’avais pas noté sur le coup, mais la relation Batman-Robin est traitée de façon très progressiste (C’est votre fils ? – Non ! – Ce serait moins bizarre, s’il l’était.).
      J’en déduis que tu as aimé le film ?

      • Aimé à sa mesure Kaarde. Car il s’agit aussi d’un scénario dans un type de film, mettant en scène de manière « vulgarisée » des éléments Batmaniens. Pour qu’un maximum de public, mais surtout des très jeunes, commencent un peu à découvrir ces choses là. Même traitées de manière gaguesque, voir même proche de ce qu’était la série avec West et Ward (y a « O’Hara », les onomatopées, le « nananananananananana ! »).

        Et aussi, j’ai adoré l’auto-ironie de Warner sur leurs propres prods: par exemple, Suicide Squad était sorti depuis seulement 6 mois, et on a une scène où Killer Croc active une bombe sous l’eau, et juste après dit « ouais, j’ai fait quelque chose ! » Sous-entendu que l’an dernier (c’est Scott Eastwood qui activait la bombe). Et un tas d’autres trucs si rapides…

        Juste un truc un peu bête: Ralph Fiennes fait la voix d’Alfred… mais pas de Voldemort.
        Ça aurait été la bonne occasion pour s’auto-parodier, là. La faute à Rowling ?

LAISSER UN COMMENTAIRE