The Defenders : Le premier poster de la série !

50

The Defenders, ce n’est pas pour tout de suite… Le tournage de la cinquième série Marvel Television/Netflix vient tout juste de s’achever (31 octobre 2016 – 19 mars 2017). Et il se trouve que le traditionnel poster dessiné par Joe Quesada a participé à la fête de fin de tournage ! Qui est ce personnage féminin sous Alexandra (Sigourney Weaver) ? Cette dernière est-elle à la tête de la Main ou seulement en charge d’un de ses doigts ? A quand un vrai costume pour Danny Rand ? Cela permettrait à Finn Jones d’être plus facilement remplacé par un cascadeur. Dans une récente interview, l’acteur expliquait qu’il n’avait que 15 minutes avant le tournage pour apprendre la chorégraphie des combats… Respect.

Marvel’s The Defenders verra Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist affronter ensemble le plus grand danger qu’ils aient jamais bravé.

La série The Defenders sera mise en ligne en 2017 sur Netflix (VF et VOST), avec Charlie Cox (Matt Murdock/Daredevil), Krysten Ritter (Jessica Jones), Mike Colter (Luke Cage), Finn Jones (Daniel ‘Danny’ Rand/Iron Fist), Rosario Dawson (Claire Temple), Deborah Ann Woll (Karen Page), Elden Henson (Foggy Nelson), Elodie Yung (Elektra Natchios), Simone Missick (Misty Knight) et Sigourney Weaver (Alexandra).

50 COMMENTAIRES

  1. Je pense pas qu’il aura son vrai costume un jour. Daredevil en a un parce qu’il a une utilité protectrice, c’est une sorte d’armure . Le costume d’Iron Fist a plus l’air d’être un costume traditionnel, or les séries Netflix se passent plus dans le monde urbain, donc ça trancherait trop. Je pense qu’ils vont juste lui filer des fringues dans les tons vert et basta. Moi j’aimerai surtout qu’il atteigne son potentiel final.

    • Ma main à couper qu’il aura au moins le masque. C’est un peu gênant de combattre le crime quand on est patron d’une boîte comme Rand …

        • Baaa je pense pas tu vois, il n’aura pas le costume cérémoniel je pense mais au moins le bandana. Ils nous le garde sous le coude. Quasi certain qu’il lui sera offert une fois qu’il aura accomplie sa formation à Kun L’Un.

          Et je veux que Cage ai son poing américain à son effigie !

          • Ouais … C’est l’excuse qu’on lui donne généralement. Sauf que quand tu lui fait affronter 90% de son roster, que tu lui fait intégrer une cheap ligue des justiciers, que tu le marie à Lois Lane et j’en passe et des meilleurs … La partie préquel, elle s’est arrêter à la saison 4/5 🙂
            Au moins aujourd’hui on a de séries héroiques de qualité, à l’époque on avait pas le choix, on prenait ce qui avait, et donc Smallville.

          • Sauf que non… Son roster, ce sont aussi des « prequels », des gars « pas complets » (sauf Brainiac ou Toyman). Son mariage avec Lois n’est pas non plus célébré (il faut attendre la toute fin, des années plus tard – enfin si rien ne l’empêche encore) etc… Tout étant fait pour garder à Clark encore une bonne part d’humanité, avec juste son code couleur et les pouvoirs du tout début des comics (juste le super saut, pas encore de vol) pour avoir déjà l’air d’un vrai héros. Mais pas encore d’une icône.

            C’est comme pour les vieux comics Superboy, ou même pour n’importe quelle adaptation: on dose ce qu’on peut y ajouter plus tôt (faut bien peupler le récit de personnages forts), sans que ça ne fasse pas non plus trop « brusqué ».

            Comme par exemple Le Soldat de l’Hiver, vite présent dès le 2ème film Captain America. Alors qu’il aura fallu plus de 40 ans pour faire vraiment sauter ce tabou dans les comics: jusque là, c’était des « copies » de Bucky qui arrivaient de temps en temps, très tôt. Le principe reste ici le même, mais avec le « vrai » personnage cette fois (car il est plus charismatique sous cette forme).

          • Hé Flo arrête, là tu joue sur les mots pour te donner raison. Il à rencontré et vaincu ses principaux adversaires, c’est tout ce qu’il faut retenir.

          • Tout est à l’écran: ici, il a contribué aussi à leur création, juste en s’opposant à eux et en échouant à les orienter dans son « camp ». Là où dans les comics, ils étaient déjà bien « formés » au moment de l’affronter.
            Et ça, c’est une logique à la Batman qu’on peut aussi retenir, car inédite pour Superman.
            Mais pas complètement hors sujet avec lui: à l’origine, les meilleurs vilains viennent toujours de quelque part.

          • « C’est l’excuse qu’on lui donne généralement. »

            Bah d’un certain coté c’était le postula annoncé de départ. Le reste c’est du pure bonus pour les fans. Dans IF c’est l’inverse.

          • Ca ne change en rien au fait qu’il les affrontent tous, les bas, les exiles/emprisonnent. Et basta. Ils y sont quasi TOUS passé, Zod, Luthor, Doomsday, Brainiac, Bizarro. La seul différence c’est que Welling ne voulait pas porter la costume. S’il avait céder, on se serait retrouver avec un Lois et Clark avec un chouia plus de budget. C’est tout.

            BLABLA: Oui, mais ça à changé dès qu’on a quitté Smallville pour Métropolis.

          • Bien sûr, dès qu’on a passé la moitié de la série, c’est évidemment du « Superman de proximité » (Smallville devenant juste le point d’origine – et son surnom), mais ne se limitant pas à un classique affrontement de « durs », mais à un dialogue long et continue avant baston (sauf Bizzaro, mais lui ne compte pas, ce n’est ni le « vrai » ni une proto-version).

            Mais avec les moyens assez au dessus de la moyenne qu’ils avaient à l’époque – et une photo brillante comme le cinéma se refuse encore à le faire totalement pour Sups – ça évitait au moins d’être cheap à 100 % (bon la kryptonite on n’y coupait pas – juste des pierres de couleurs qui brillent).
            Tant que l’esprit était là, les effets spéciaux de télé et la naïveté Young Adult pouvait passer pour qui voulait y croire, puisque les histoires de Superman ne reposent pas toujours sur de la grosse destruction. Avec un autre que Superman, ça aurait été invivable (ou peut-être avec Spider-Man, mais limite-limite).

        • Il y avait d’autres héros en costumes dedans, bien avant la fin…
          Et avec des capuches pour certains (Arrow, Impulse), comme effet moderne façon « street ».

  2. Juste une question Danny rand ne doit il pas cacher son d’identité d’iron fist ? Parce-que la dans la série je pense que tout new York sait qu’il est l’iron fist !! Et pourquoi pas le costume de la vidéo pendant la seconde guerre mondiale, les meilleurs combat de la série

  3. « l’acteur expliquait qu’il n’avait que 15 minutes avant le tournage pour apprendre la chorégraphie des combats. »
    Il a pas du faire grands choses, les doublures se sentent pas mal dans Iron Fist, on peut voir leurs visages parfois même si il reproduit quelques gestes mais pas +.

  4. Un costume pour Danny Rand est indispensable, tout le monde connaît le fils d’un ancien grand patron d’une des plus grandes entreprises de New York revenu d’entre les morts. Il doit cacher son identité comme Daredevil. Le cas de Luke Cage et Jessica Jones est qu’il sont déjà connus et ont révélés leur identité. Tout le monde sait leur activité tandis que pour Matt et Danny, tout le monde sait juste qu’ils sont avocat et chef d’entreprise.

  5. Classe ! Et pour Danny c’est obligé d’en avoir un, ou au moins le bandana/torse nu/pantalon, à voir pour une hypothétique saison 2 par la suite

  6. Je ne voudrais pas dire de bêtises mais il me semble que l’acteur a déclaré hier qu’il n’y aurait pas de costume avant très longtemps pour son personnage. Pour moi ça s’explique juste par le fait qu’il n’est tout simplement pas encore vraiment le Iron-Fist qu’il était sensé devenir.

      • Niveau novice ? N’importe quoi. Tout dépend de la situation dans laquelle il se trouve. Il est clairement meilleur dans les arts défensif/d’évitement mais il n’est en aucun cas novice dans le reste.

    • Mais y’en a marre du « il n’est pas vraiment encore le personnage qu’on connait » blablabla… Il y a un moment où il faut assumer qu’on adapte l’histoire d’un personnage. Ou alors on fait un préquel à la Smallville… Je suis de plus en plus déçu par les séries Netflix, qui pourraient être géniales, mais sont seulement « pas mal » parce qu’ils ont peur de prendre des risques…

      • Quelqu’un lui dit dans la série (Davos je crois) – Abd then you will finally became the Iron-Fist you were meant to be » ou un truc du genre.

      • BLABLA : Seulement pas mal…

        Et prendre des risques ça veux dire quoi pour toi ?

        Avoir le costume ?
        Lui faire allumer ces 2 poings ?
        Qu’il soit exactement comme dans le comics ???

        Et je te rappel qu’on décrie souvent ces séries parce qu’elle prennent trop d’indépendance avec le MCU contrairement à d’autres types de séries de l’univers…

      • @blabla. complètement d’accord, de toute façon à part DD s01 et S02 quand il y a le punisher, le reste oscille entre bof et pas pas mal, à tel point que hype bof pour défender, sachant que j’ai eu du mal a finir Luke cage et que je n’ai pas fini JJ et IF (et ne les finirai pas)

        Bref HS, je ne sais pas si tu t’en rappelle mais un GRAND merci pour spwan, une tuerie, si tu as d’autres recommandations, c’est toujours avec plaisir 🙂

      • Peur de prendre des risques … Si ils avaient peur de prendre des risques, ils nous ficherait un freak of the weak et des saisons de 20 épisodes avec des intrigues bateau. Au lieu de ça on a une série vigilante, une série thriller, une série hommage au blacksploitation et une série sur un maître des arts martiaux mystique. Mais à part ça ils prennent pas de risques hein, c’est sûr que c’est méga calibré …
        Faites vous une cure de CW et relisez vous après … En terme d’écriture et de réalisation (et je parle même pas de l’interprétation) on est toujours à mille lieux au dessus de ce qui se fait ailleurs. Légion à part.

        • @ chocasse, désolé mais ils mettent en série des héros existants, du coup l’argument » série vigilante, une série thriller, une série hommage au blacksploitation et une série sur un maître des arts martiaux mystique » n’équivaut pas à prendre des risques.

          Ce n’est que mon avis et je ne suis pas professionnel dans ce domaine, mais je trouve que seul DD avec la réalisation très dark et le travail sur le trio + Fisk, et légion ont pris des « risques ». Les autres séries, c’est très plat, voire convenu. Une fois de plus ce n’est qu’un avis subjectif, car je ne pourrai définir « ce qu’est prendre un risque »

          • Une série héroïque sur la blacksploitation, crois moi c’est très risqué, très particulier. Pareil pour Jessica Jones qui traite du viol. Non seulement les personnages sont respectées mais ils sont mis intelligemment au cœur d’un récit ayant des thèmes propres à chacun.

        • Du coup je pense que vous ne parlez pas de la même chose, toi tu parles de prise de risque sur le thème, du coup tu penses que si quelqu un décidait de refaire une série « shaft », il prendrai un risque (ce qui n’est pas mon avis), mais je pense que blabla parlait du risque en ce qui concerne le contenu.

          Après je peux me planter completement

          Et pour continuer sur ta lancée, je trouve que des séries comme utopia ou Breaking bad ont pris de vrais risques quant aux thèmes choisis, mais la blackspoliation ça reste assez convenu comme thème et le risque aurait été de mettre un hero noir, dans un monde blanc comme l’excellentissime Jackie Brown, mais un super héro black, dans un quartier black avec des méchants blacks, je ne voie pas trop la prise de risque.

          Sinon je suis assez d’accord pour JJ, meme si je n’ai pas aimé

          • La prise de risque manquante, elle semble être surtout sur la stylisation, le visuel, encore un peu trop restreint sur Netflix… Pourtant, ça ne rend pas une série, avec un bon potentiel dramatique, moins bonne et plus tape à l’œil. Surtout quand c’est une série d’action, et que ça sert un univers pas totalement réaliste.
            Pas suffisamment de budget on dirait (Zéro Shou-Lao pour Fist, c’est dire), pas assez de temps, le maximum réservé au projet Defenders…
            Mais aussi, beaucoup d’autres séries Marvel en prod. L’argent, les fonds, ne sont pas si illimités que ça.
            Et avec l’exemple de certaines autres prods, faisant des miracles avec peu de sous, il y a tentation de bien trop se serrer la ceinture…

          • Y’a pas de quoi pour SPAWN c’est toujours un plaisir de faire partagé des petit chef d’œuvres inconnues comme celui là !

            Pour ce qui en est d’autres dans le même genre, je n’en ai malheureusement pas hors mis la JLA et Batman animé de Bruce Timm (c’est un peu moins adulte).

          • Niveau héros noir dans une ambiance un peu blaxploitation… ce sont déjà (indirectement) Marvel qui ont dégainé les premiers avec… Blade (1998). Et en plus niveau action, ça envoyait du lourd.

      • si je résume tu veux juste consommable, (pour info les deux poings, ç’est récent), un appauvrissement des personnages pour du plaisir immédiat…

      • @ Chocasse
        La prise de risque, c’est DD S01. C’est d’essayer de vouloir faire un autre genre de série, avec un autre ton et une approche différentes des autres. Oui là c’était intéressant. C’est d’ailleurs pour sa que j’avais apprécier cette série, même si elle avait pas mal de problème de réalisation/scénario dans les derniers épisodes. C’est plus facile de lui pardonner, parce que c’est une série qui essaye des choses nouvelles et qui s’assume en tant que tel.
        Dans IF et LC je ne vois aucune originalité, ils se content de reprendre la même formule sans l’améliorer ni la changer. Ils ont certes rajouter un zest de « hip hop » dans LC et un zeste de « culture asiatique » dans IF et oui la photographie varie légèrement d’une série à l’autre… Mais sinon c’est exactement la même construction du récit, exactement la même réal. Seul change la mise en scène (et encore..) qui est beaucoup moins bien dans IF LC et JJ que dans DD. Aucune originalité. C’est dommage, parce que y’a du potentiel dans un JJ et un IF pour faire (visuellement au moins) des choses très différentes, créer une atmosphère étrange, etc…
        Quand au « thèmes » soit disant transgressif ou originales qu’aborde la série, « le viole et la blackspoliation ». Sérieusement? Le viol est un sujet beaucoup traité au cinéma et en série. Quand on voit sans traitement dans JJ j’ai envie de dire que c’est bateau bien en dessous de ce qu’on peut voir ailleurs. Alors si on a la prétention de « traiter un sujet comme le viole » il faut au moins le faire bien. Quant à la blackspoilation c’est à mon sens plus un hommage qu’un risque. Quel est le risque à mettre un héros noir, au milieu d’un milieu noir? Comme le souligne captsubasa, ça aurait était beaucoup plus osé de mettre un héros noir dans un milieu criminel blanc.

        « Faites vous une cure de CW et relisez vous après … En terme d’écriture et de réalisation (et je parle même pas de l’interprétation) on est toujours à mille lieux au dessus de ce qui se fait ailleurs. Légion à part »
        C’est parce qu’il y a des choses moins bien qu’il faut se contenter de faire un truc « un peu mieux ». D’ailleurs justement je pourrait te dire la même chose » En terme d’écriture et de réalisation (et je parle même pas de l’interprétation) dans LEGION on est toujours à mille lieux au dessus de ce qui se fait ailleurs (Marvel Netflix compris) »
        En plus dans IF certains combat/décores, certaines mises en scènes et certain effet sont du même niveau que arrow (coucou le filtre flashback)…

        « Si ils avaient peur de prendre des risques, ils nous ficherait un freak of the weak et des saisons de 20 épisodes avec des intrigues bateau. »
        Oui, mais la prod à décider de faire une série type continue sur 13 épisodes. Maintenant il s’agit de faire de qualité dans ce format là. Et puis, ce n’est pas parce que c’est une série continue que c’est forcément mieux.

        Au final je dis pas que ces série sont « nul ou mauvaises » mais je suis juste déçu, qu’ils n’essaient pas de viser un peu plus haut. Parce que DD & co ne sont dans le milieu des séries que des série « pas mal », et je pense qu’elles auraient pu être plus. A la manière de LEGION qui est une très bonne série (enfin pour l’instant).

        @ Rastarapha
        « Et prendre des risques ça veux dire quoi pour toi ?

        Avoir le costume ?
        Lui faire allumer ces 2 poings ?
        Qu’il soit exactement comme dans le comics ??? »

        Oui et non. Quand on adapte une série de superhero, le costume est quelque chose d’essentiel. Je n’ai rien contre montrer un coté initiatique du héro, mais pas 4 fois de la même manière le temps d’une saison entière (et plus pour IF?) surtout si la saison n’est pas géniale. Après qu’il soit au sommet de son art, ça je m’en fou un peu, mais qu’on se tape les doutes, les origines, etc mis en scène de la même manière à chaque foi de la même manière.
        Et si ils ont peur que ça fasse chip ou de ne pas avoir assez de moyens, et bien c’est là qu’entre en jeux une mise en scène intelligente. Montrer par des biais détourné, des suggestions, par le son ou en ajoutant des scènes d’animations 2D (à la Kill Bill) peut permettre beaucoup de choses. Et souvent il vaut mieux suggérer que faire un débauche d’effets spéciaux.
        Ce que je trouve le plus drôle c’est que le premier costume de DD (le noire) colle parfaitement au costume d’IF, et il était très crédible et très élégant. C’est dommage de ne pas s’en être servis.

        @ Manox
        « si je résume tu veux juste consommable, (pour info les deux poings, ç’est récent), un appauvrissement des personnages pour du plaisir immédiat… »

        Je m’en fou complétement des deux points. Ce n’est pas la puissance du personnage qui m’intéresse mais sa mythologie. Et 50% du plaisir chez le superheros c’est quand même leurs costumes, et leur univers (en tout cas pour moi).
        Et c’est bien de montrer l’avant IF, ça rajoute de la profondeur, mais c’est bien aussi de montrer Iron First, parce que c’est quand même ce qu’on a envie de voir en regardant la série éponyme. En plus comme je l’ai dit plus haut il y a beaucoup de moyens différents de raconter les origines d’un personnage. La manière la plus plate et ennuyeuse étant de les raconter dans l’ordre chronologique.
        Modifier – 4 minutes et 41 secondes

LAISSER UN COMMENTAIRE