Arrow : Votre avis sur l’épisode ‘The Ties That Bind’ [6×22] + le teaser du season finale !

13

Ça y est, c’est le début de la fin et cela se sent ! Arrow retrouve une certaine logique avec une attaque implacable sur cinq fronts. Et Oliver Queen se tourne enfin vers la seule personne en mesure de l’aider, en abandonnant l’échelon local pour l’échelon fédéral. Quelle est la « seconde chose » ? Sommes-nous à une semaine d’un « Je suis Green Arrow. » prononcé publiquement, face caméra ? Qu’avez-vous pensé de cet épisode ? A vos claviers !

Arrow – Saison 6 – Episode 22 – ‘The Ties That Bind’ : Diaz cible la Team Arrow et leurs proches. Oliver se dispute avec Felicity quand cette dernière se met en danger, car elle a la possibilité d’arrêter Diaz une bonne fois pour toutes.

————————————————–

Audience US : Tout pile… Hier soir, l’épisode ‘The Ties That Bind’ a rassemblé 1 million de téléspectateurs (contre 1.10 million la semaine dernière). C’est la quatrième plus faible audience de l’histoire de la série. Sur la cible des 18-49 ans, Oliver Queen reperd du terrain avec un taux de 0.3% (en baisse de 0.1 point) [chiffres définitifs].

————————————————–

Arrow – Saison 6 – Episode 23 – ‘Life Sentence’ : Avec un nouvel allié dans son équipe, Oliver engage Diaz dans une bataille finale épique.

La série Arrow est diffusée chaque jeudi sur la chaîne The CW, avec Stephen Amell (Oliver Queen/Green Arrow), Emily Bett Rickards (Felicity Smoak), David Ramsey (John Diggle/Spartan), Willa Holland (Thea Queen/Speedy), Paul Blackthorne (Quentin Lance), Echo Kellum (Curtis Holt/Mister Terrific), Rick Gonzalez (Rene Ramirez/Wild Dog), Juliana Harkavy (Dinah Drake/Black Canary) et Katie Cassidy (Laurel Lance/Black Siren).

13 COMMENTAIRES

  1. Pour le coup…bon épisode. Les rengaines puériles sont mises de côté pour un effort commun. Ca fait plaisir de voir un épisode cohérent sur quasiment toute sa ligne.

    Le paradoxe reste Diaz…le mec aussi intelligent qu’il est con… The Quadrant reste au nombre de quatre pour se partager chacun des tâches, des zones à tenir, etc. Cette institution était là avant lui et tenait le crime organisé à l’état « d’ombre » (un peu comme la ligue des ombres, c’était plus une légende qu’un vrai cartel) et lui les tue à tour de bras…super intelligent… Je ne comprends même pas ses motivations car je crois que le personnage n’en a aucun. Et s’il doit diriger les ressources dans le pays entier bonne chance.

    • Je pense qu’il a réussi à rester patient et méthodique un bon moment, mais que maintenant qu’il a atteint son but il craque et sa folie ressort… On pourrait appeler ça la peur de gagner « Accès de fébrilité ou de tension psychologiques au cours duquel un joueur, une équipe en position de gagner commet soudainement des erreurs, au point de retarder sa victoire, voire de provoquer finalement sa défaite.  »
      Au fond malgré sa volonté de vouloir jouer les gros bras, il reste le gamin faible qui se faisait harceler. Anatoli a d’ailleurs décider de le trahir car il a pu observer cette faiblesse en le voyant combattre de façon déloyale.

  2. Dommage, la globalité de l’épisode repartait sur une bonne cohérence et une certaine logique, malheureusement l’épisode est pleins d’énormes facilités ridicules… Le rendant un peu moyen alors qu’il avait les cartes pour être vraiment bon.

    Rien que durant la première attaque. Oliver reste planter devant Diaz sans rien faire pendant un moment. À une époque il lui aurait au moins tirer une flèche pour le ralentir ou AU MOINS lui placer un traqueur.
    Et en plus il avait remarquer le collier, avant de fuir il aurait du justement ralentir Diaz et lui piquer le collier.
    Et même il sait que Diaz est dans le camion, il a la voie dégagée pour y rentrer mais préfère aller se balader à côté… Alors qu’à un moment il est vraiment à 2 mètres de l’arrière du camion quoi.

    Pareil concernant le Commissariat… Pourquoi Oliver ne cherche pas à aller affronter directement Diaz pour lui piquer le collier (5 ans d’entraînement dont beaucoup au vol comme il nous l’a montré plus d’une fois et bah là rien). Et d’ailleurs pourquoi Felicity rentre dans le Commissariat alors qu’elle dit elle-même que le piratage était fini et qu’ils pouvaient y aller.
    Cela rend complètement ridicule la discussion du « j’ai le droit d’aller sur le terrain » car au final son intervention à l’intérieur du commissariat ne sert à rien.

    Bon on passera un peu le fait que Diaz fait n’importe quoi, car ça peut toujours peut-être se justifier par une rage qui ne le fait pas voir clairmais bon faudrait quand même m’expliquer pourquoi il tient une telle haine si soudaine et un peu sorti de nul part spécifiquement contre Oliver qui lui fait faire n’importe quoi. Je comprends que c’est dans l’idée vraiment de rendre ce combat personnel mais c’est trop sorti abruptement alors que Diaz était quand même vraiment présenter comme un fin calculateur.

    D’ailleurs comment Oliver a récupéré son costume si tout a brulé ?

    Sinon au moins les 15 dernières minutes sont un peu plus intéressante et bien solide.

    Notamment la fin qui est très satisfaisante, car c’est un truc hyper logique et censé qui aurait du arriver il y a bien 4/5 épisodes.

    Par contre il est clair que cette fameuse 2e chose… C’est un aveu public d’Oliver… Qui finira par le mener en prison.
    Cela sera le big cliffhanger de cette saison. Car après cette scène de fin, Oliver semble prêt à aller en prison si ça permet d’arrêter Diaz.

    • Pour Felicity, elle était obligée d’aller récupérer le truc que Lyla avait placé dans le commissariat. Sans ça, elle ne pouvait pas récupérer les données.

      • Revisionne la scène, tu n’as pas dû entendre le moment où Felicity lui dit « I need this back for full pull ». C’est John qui lui a dit de laisser tomber. Et ce que Felicity a jeté sur le mec, c’est un truc qu’elle a ramassé sur un bureau juste à côté de là où se trouvait le renifleur. Tu peux d’ailleurs voir qu’elle l’a toujours dans les mains quand elle s’enfuit avec Oliver.

  3. L’épisode fait dans la répétition avec un petit coup de Olicity, forcément. Quelques bonnes scènes, bons plans et de bonnes idées, mais il manque toujours quelque chose ( je pense notamment au début, ça manque d’intensité dramatique quand on voit les « scènes de familles » ). La fin est toutefois satisfaisante, même si on dirait que le FBI est juste le second joker après ARGUS. Joli cliffhanger en tout cas. L’épisode est plutôt bon dans l’ensemble mais n’est pas ouf non plus.
    Je retiendrai aussi que, au tout début, Oliver comptait simplement saler des poivrons coupés en deux, ce qui laisse dubitatif quand à son état mental.

  4. C’est quand même bête et bizarre que Oliver n’arrive pas à vaincre un méchant tout ce qu’il y a de plus banal comme Diaz qui n’a rien de spécial qui met autant à mal un Oliver qui a déjà battu des Deathstroke, Merlyn, Ra’s Al Ghul, Dhark. La scène où ils tentent de le capturer est abusé, ils sont plusieurs justiciers contre à peu près six flics en tenue SWAT et ils mettent je sais pas combien de temps à les avoir et Oliver fait je sais pas quoi pendant que Curtis joue au con.

    • T’as tout à fait raison ! Encore une fois le problème de cette saison, c’est que Diaz vaut vraiment rien. Il n’a aucun charisme, franchement. J’arrive pas à voir en quoi il représente une menace et pourtant, on est à un épisode de la fin. Pour moi, c’est toujours un vendeur de drogues de seconde zone comme au début de la saison.

      Et bon, on pourrait dire qu’il a les flics, la mairie, etc, etc. Mais quand même, combien y a-t-il eu d’intrigues scénaristiques dans les comics où un justicier était chassé par la police et même comme ça, il bottait quand même des culs (cf. Batman) !

      • En fait Diaz aurait été mieux en méchant dans la première saison où y’avait pas encore les plus grosses menaces qu’il y a eu.
        C’est dommage en plus qu’il ressemble pas plus au Richard Dragon des comics qui est bien plus badass et qui en impose.

  5. A deux épisodes de la fin, personne s’emballe. Allez Oliver, c’est fini pour toi, pose ton arc, ce que tu nous montre est inhumain.

  6. C’est là qu’on voit que les scénaristes ne sont pas franchement libres de ce qu’ils font. On leur interdit des personnages, on en restreint d’autres. Finalement plus des Deathstroke, plus de Suicide Squad, plus de Ligue des Assassins. Et Oliver n’a pas de cavaleries à disposition ( Flash étant trop occupé avec Devoe).
    Je n’aurait pas été contre un nouveau Suicide Squad avec Deathstroke aux commandes. On comprend aussi qu’ils ne veulent pas trop utiliser ARGUS en deus ex machina. Parce que déjà Lyla aurait pu faire annuler les charges qui pesaient contre Oliver en faisant comprendre au FBI que Green Arrow était sous la protection d’ARGUS. Et là elle ne peut pas faire investir le commissariat. Cette saison est mauvaise parce que les scénaristes ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent. C’était clair qu’ils souhaitaient lancer un arc narratif avec Deathstroke mais la Warner leur a interdit de continuer. Donc ils ont dû changer leurs plans.
    Ce qui me surprend c’est qu’ils ne fassent pas annuler la série Flash alors qu’il y a un film prévu sur le personnage.

LAISSER UN COMMENTAIRE