Black Panther : Le box office américain… le film franchit la barre des 700 millions de dollars !

94

Au bout de l’effort… Avec 37 389 dollars récoltés lors de son vingt-cinquième week-end d’exploitation, Black Panther devient le premier film super-héroïque à franchir la barre des 700 millions de dollars aux Etats-Unis ! Une performance incroyable qui permet au blockbuster de Ryan Coogler de s’imposer comme le troisième plus gros succès de l’histoire, derrière Star Wars : Le Réveil de la Force (936.7 millions) et Avatar (760.5 millions) ; mais devant un certain… Avengers : Infinity War (678.1 millions), qui a encore trois ou quatre millions de dollars dans les jambes. Marvel Studios place ainsi deux de ses productions dans le top 5 en moins de trois mois ! Au niveau mondial, l’équilibre des forces est bien évidemment tout autre : 2.045 milliards pour Avengers : Infinity War vs. 1.347 milliard pour Black Panther.

—————————————————-

Teen Titans GO! to the Movies… Aux Etats-Unis : 4.8 millions (-54.1% ; total : 20.7 millions). A l’international : ??? millions (total : 2.4 millions). Au niveau mondial : 23.1 millions. Le budget du film, qui s’élève à 10 millions de dollars, est donc remboursé en moins de dix jours.

Ant-Man et la Guêpe… Aux Etats-Unis : 6.4 millions (-27.4% ; total : 195.6 millions). A l’international : 11.7 millions (total : 231.3 millions). Au niveau mondial : 427 millions. Un siècle plus tard, le film sort enfin au Royaume-Uni (6.5 millions)… et il reste encore l’Italie (14 août), le Portugal (15 août), la Chine (24 août) et le Japon (31 août). Cette sortie étalée dans le temps est désespérément longue !

Les Indestructibles 2… Aux Etats-Unis : 5 millions (-31.4% ; total : 583.1 millions). A l’international : 20.3 millions (total : 465.2 millions). Au niveau mondial : 1.048 milliard. Les 600 millions de dollars aux Etats-Unis sont maintenant acquis. Et dans le monde, dans le domaine de l’animation, seuls Toy Story 3 (1.067 milliard), Les Minions (1.159 milliard) et La reine des neiges (1.276 milliard) font mieux… Mais pour combien de temps ?

—————————————————-

Black Panther de Ryan Coogler est sorti en France le 14 février 2018, avec Chadwick Boseman (T’Challa/Black Panther), Lupita Nyong’o (Nakia), Danai Gurira (Okoye), Letitia Wright (Shuri), Angela Bassett (Ramonde), Forest Whitaker (Zuri), Martin Freeman (Everett Ross), Michael B. Jordan (Erik Killmonger) et Andy Serkis (Ulysses Klaue).

94 COMMENTAIRES

  1. ça nous fait quoi ça comme « rapport » 2,4 milliards pour 500 millions du budget ?
    elle est a combien l’action Disney ?? ^^

    sinon, aucun rapport direct, mais je repense à ça d’un coup, à avoir grillé toutes ses cartouches en un film, il lui reste qui pour son 2 comme antagoniste(s) à BP ?

  2. Il est toujours diffusé dans les cinémas au US ?
    Ça fais des semaines que BP est dispo sur tous les supports possibles et inimaginables…

  3. Il ne reste plus du coup, qu’a Disney de pousser IW encore pdt plusieurs semaines pour dépasser SW7 ! Et ca sera un autre record de battu 😛 #lespoirfaitvivre

    • Il me semble que c’est prévu d’organiser quelques séances exceptionnelles malgré la dispo vidéo d’Infinity War.

      Et même si ce serait un peu « gruger », il est fort probable que Infinity War connaisse une petite ressortie événementielle quelques semaines avant Avengers 4 histoire de gratter encore quelques millions.

      • Je signe direct !!! Quand je pense qu’il faut attendre fin du mois pour pouvoir le mater en HD et autant de fois qu’on veut !!!! L’attente va être longue.
        Il s’est passé la même chose avec Avatar non? (d’ou l’incroyable score au box office, même si il en vaut la peine !)

        • Alors, notez les guillemets a « gruger » hein, c’est pas faute de l’avoir en plus tempéré par « un peu » au départ ^^’

          Ce que je voulais juste dire par la, ce serait que en comparaison de Black Panther, on aurait quand même BP qui as fait 700M$ aux US en une seule exploitation, la ou Infinity War pourrait l’atteindre mais via une ressortie, d’où le fait que je disais « ce serait un peu « gruger »  » quoi.

          Pour le reste, Titanic a connu un ressortie oui, qui l’as fait passé les 2M$

          Il avait fait 1,8M$ lors de sa 1ère exploitation, son score as été porté a 2,1M$ avec la ressortie 3D

          Pour Avatar, elle as été infime, et ses 2,7M$ ont été fait avant la ressortie (qui n’était qu’une sortie VL limitée dans les salles IMAX, ce qui ne courrait pas les rues et n’as donc pas peser lourd du tout).

  4. Pas mal le score d’Ant Man 2 quand même, 426 millions pour l’instant sans la Chine, suffit qu’il fasse le même score que le premier là bas, et c’est dans la poche.

      • Chacun ses gouts n est ce pas ?
        Pour moi par son ambiance, son histoire, sa photographie, sa bande son incroyable, les costumes, les acteurs, les combats…
        Un chef d oeuvre!

        • Hé ben toi tu l’as vraiment aimé ce film Bast, mais de là à le qualifié de chef d’œuvre…C’est un autre film de super slip, qui a quelques qualités mais pour être un chef d’œuvre il aurait fallu que le film aspire à plus de profondeur dans son thème. Pas mal de facilités dans son scénario, un monde africain assez caricaturé et visuellement ce n’était pas une grosse réussite. Les combats sont aussi moins bien réussi que les autres marvel, black panthere se fait écrasé par une masse de personne mais grâce à son nouveau costume cheaté il repousse tout le monde avec l’énergie cinétique… L’expert du combat on le ressent pas trop dans le film, faut dire que comparé aux russo ou ils ont sublimé captain america et sa puissance dans winter soldier et aussi un peu dans civil war cela me parait bien fade en ce qui me concerne.

          L’aspect politique est aussi trop en retrait, une critique que je risque de faire à aquaman aussi j’imagine. Aujourd’hui le monde des blocbuster au cinéma est assez asceptisé, là ou les grosses production niveau séries c’est l’inverse et c’est la violence avec beaucoup de mal aise qui l’emporte. Étrange cette différence, qui m’a beaucoup rapproché du monde des séries et abandonné petit à petit le cinéma.

          Au cinéma les gens bavent sur le succès de marvel studio, en séries tv les gens bavent sur le succès de games of thrones et à l’époque walking dead. Vraiment bizarre cette différence quand on y pense.

          • Tout dépend si tu parle de chef-d’oeuvre dans le sens « chef d’oeuvre du genre » ou dans le sens « chef d’oeuvre cinématographique » au sens large.

        • Les chef d’oeuvres dans les flims de super-héros doivent se compter sur les doigts d’une main.
          A vue de nez, il y aurait le superman de Donner, Batman le défi de Burton, Spiderman 2 de Raimi et peut etre the Dark Knight de Nolan et Watchmen de Snyder.

          Le reste semble plus dispensable aussi bien chez Marvel que chez DC.

          Et Incassable mais hors catégorie.

          • Si il faut en retenir qu’un, ce serait The Dark Knight. Et perso je retirerais le Superman de Donner, ok à l’époque c’était peut-être quelque chose, mais ce film à vraiment, vraiment mal vieilli. Une chose que je soupçonne qui arrivera également au Spider Man de Raimi dans 20 ans.

          • dans ta liste je retirerais sans doutes watchmen (j’aime le film pour sa direction artistique, snyder fait de jolies images et se calme sur ses travers esthétiques habituels. Mais…sa tendance à vouloir tout rendre ultra sexy et cool est complétement hors sujet vu le contexte).
            Et j’ajouterais Blade 2!
            Qd à incassable je le classe direct ds mon top 2 avec Spiderman 2.

          • Legion john : tous les films vieillissent. surtout les films à effets spéciaux. Mais ds 20 ou 30 ans la mise en scène de Raimi et les qualités d’écriture dans Spiderman 2 sortiront toujours le film du lot. C’est pour cette raison que la plupart des gens, malgré le fait qu’il soit complétement dépassé techniquement, continuent à prendre du plaisir devant le Sup de donner. Le film reste toujours remarquablement écrit et interprété. ca reste l’essentiel.

          • Je suis d’accord avec ROM c’est pour ça que le King Kong de 1933 est toujours considéré comme un chef d’oeuvre et étudié bien que plus personne ne croit à ces marionnettes. La portée de l’œuvre est plus importante que sa technologie.

          • Donc on vois bien que la vision d’un chef d’œuvre est assez subjectif, pour moi quasiment aucuns de ceux que tu cites ne sont des chefs d’œuvres à mes yeux

          • Bien sur qu’un chef d’oeuvre ne sera jamais unanime. Mais un chef d’oeuvre sera reconnu par une grande majorité.

            Si j’affirme que Mon Curé chez les Nudistes (ou chez les thailandaise, au choix*) est un chef d’oeuvre, bah on pourra pas me l’enlever, mais le fait que je sois le seul à le considérer comme tel, diminue hachement la chance que ce flim soit considéré comme un chef d’oeuvre ultime.

            Après, on peut le considérer comme un chef d’oeuvre parmi les navets, voir les nanards, mais bon je m’éloigne du sujet, on parlait de quoi déja?

            *Vous pouvez même si vous avez des balls en acier massif prendre en exemple » Arrete de ramer, t’attaques la falaise », mais là faut assumer.

    • Bah, pas plus qu’aux US.

      Si le flim est un succès, il reste, c’est tout.

      Je pense qu’on doit pas être loin des 25 semaines d’exploitation pour Bienvenue chez les chtis et intouchables récemment.

      • Bienvenue chez les chtis je sais pas… mais les choristes en revanche oui j’en suis sûr. Le film était encore au ciné 1 semaine avant sa sortie DVD ça m’avait interpellé à l’époque…

  5. Black Panther était bien… Mais j’aimerais tellement retrouver un film étant aussi culte et indétrônable que l’un des 3 Spider-Man de Raimi. Spider-Man 3 est raté si on le compare au 1 et au 2, mais un véritable chef d’oeuvre comparé aux Marvel actuels. Si Marvel était en mesure de faire un film du niveau de Spider-Man 3 ça ce serait ! 😂😥

    Même si Sony n’a pas été en mesure de faire un bon film Spider-Man depuis le 2, honnêtement j’ai de l’espoir pour Venom. Après l’avoir intégré de force dans Spider-Man 3, un film rien que pour lui sera sûrement une bien meilleur idée.

    Sinon il y a peut-être aussi Avengers 4… maintenant que la menace est bien présente, les blagues styles Avengers 3 seront sûrement moins présente. Je n’y crois pas tellement, mais qui sait.

    Il y a aussi les prochains X-Men 🤞 Et niveau concurrence évidement Aquaman et Wonder Woman 1984 😎

    Mais difficile de réunir une OST cultissime et un réalisateur n’étant pas un Yes-Men ! C’est en cela que les films indépendants DC ont du talent. Je vais dire une grosse bêtise ! Mais si un James Cameron veut faire une nouvelle origin story d’un Iron Man, il ne pourra pas, des films indépendants peuvent intéresser ainsi les bons réalisateurs.

    • Je ne vais pas critiquer ton avis, mais après avoir revu il y a 2-3 ans la trilogie Raimi, j’ai vomi ce Spider-Man.
      Enfin ce qui m’a bien lassé, ce sont les éternelles romances minables de Parker, sur les trois films ça tournait plus autour de ça que des villains.

      • Je partage cet avis, c’est triste à dire, mais objectivement parlant la trilogie de Raimi est loin d’être aussi bonne que nos petits cœurs veulent nous le faire croire. J’ai moi aussi revu la trilogie il y a quelques mois… et j’y ai noté un bon nombre défaut / incohérences qui m’ont fait sortir du film.
        Pour quelqu’un habitué aux films superhéroiques d’aujourd’hui et qui n’aurait pas vu ces films de Raimi, personnellement je ne lui recommanderai pas.

        • Je me trompe sûrement, mais en général les personnes qui disent ça idolatre Homecoming ou les autres films Marvel lambda. Mais tu n’es simplement pas cinéphile pour ne pas recommander ce qui est simplement la base du cinéma contemporain de super-héros.

          Ce n’est pas de moi, mais je n’avais pas le choix, il fallait une critique sans faille 😂 :

          « Spider-Man : Homecoming est sur les écrans et bien sûr, cinéphiles, curieux, nostalgiques et journalistes le comparent à la trilogie de Sam Raimi.

          Un réflexe logique, les trois films du réalisateur ayant défini la « charte » du cinéma contemporain de super-héros, qui amène à un constat un peu désespérant. Car si comme nous l’écrivons dans notre critique, le film de Jon Watts n’a rien de fondamentalement désagréable, il  ne peut se mesurer un instant aux trois œuvres qui ont immortalisé le Tisseur sur grand écran.

          Oui, mais une fois cette opinion exprimée, reste encore à comprendre pourquoi les aventures de l’Homme-Araignée made in Raimi demeurent des monuments inattaquables.

          PARCE QUE TOUT LE MONDE LES COPIE ENCORE

          S’il ne fallait qu’un seul argument pour assoir la valeur de la trilogie de Sam Raimi, ce serait probablement celui-là. Si l’on peut toujours discuter du sens ou de l’influence d’un succès, la capacité d’une œuvre à en inspirer d’autres, tant en termes d’esthétique, de conception, de production, que de logique industrielle, est éclairante.

          Ce n’est pas un hasard si Marvel a depuis dupliqué à l’infini la structure du premier Spider-Man au sein de ses « origin stories » maison, pas un hasard non plus si la photographie du film, lumineuse et positive, a été maintes fois copiée.

          D’ailleurs une des seules séquences spectaculaires de Spider-Man Homecoming recycle quantité d’images issues du Spider-Man 2 de Sam Raimi, justement parce que le réalisateur a établi un mètre étalon, que suis successeurs ne peuvent que, consciemment ou non, répéter, mais toujours pas dépasser.

          PARCE QUE LA MISE EN SCENE DE SAM RAIMI

          Ce n’est pas franchement un scoop, en faisant de la caméra le personnage principal de chacun de ses films, Sam Raimi a construit un univers visuel à part, où l’image se fait soudain projection mentale simultanée du cinéaste et de ses personnages. Un concept qui lui aura valu d’être parfois réduit à ses plans impossibles et terriblement spectaculaire, ou l’objectif plonge au sein de l’action, voltige dans un ballet apparemment chaotique.

          Un point de départ parfait pour s’attaquer à l’aérien Tisseur, mais le talent de Raimi ne s’arrête pas là. Les scènes d’action de Spider-Man 2 l’ont rappelé avec évidence, Raimi est également un monteur de génie, doublé d’un maître absolu du tempo, capable de penser des séquences telles que celle du métro aérien, d’une puissance symbolique, iconique et spectaculaire toujours inégalé.

          Le metteur en scène est enfin d’un efficacité redoutable dès lors que son récit respire et s’aventure sur le terrain de la pure émotion. Qu’il s’agisse de la naissance des pouvoirs de Peter dans le premier épisode, des tourments d’Octopus dans le deuxième ou de la douloureuse naissance de Sandman dans son dernier chapitre, Raimi enchaîne aussi bien morceaux de bravoure technologiques que déflagrations poétiques.

          PARCE QUE DES PERSONNAGES COMPLEXES

          Si cette trilogie originelle paraît à certains indépassables, c’est aussi grâce à ses personnages. Si leurs motivations sont toujours simples, voire classiques, aucun protagoniste n’est jamais laissé de côté, dénué d’enjeux, d’arcs narratifs, de conflits à régler. Par conséquent, la dynamique du récit est instantanément plaisante, d’autant plus que le réalisateur s’est amusé, sous ses airs de divertissement pop et léger, à transformer progressivement sa saga en tragédie.

          La scène la plus virtuose de la carrière de Raimi… Et du cinéma de super-héros ? 

          Non seulement il a disséminé de réelles problématiques adultes dans les questionnements de ses personnages (Mary-Jane, son rapport à la réussite, sa profession et le regard des autres est une immense réussite en termes de caractérisation), mais il a veillé à leur assurer une destinée cohérente tout le long de sa trilogie.

          PARCE QUE C’EST UNE VRAIE INTERPRETATION

          Sam Raimi aura su transposer intelligemment plusieurs éléments clefs des comics et donner, pour la première fois depuis Superman de Richard Donner (les Batman de Tim Burton étant sublimes, mais très éloignés des œuvres originales) l’illusion de voir les pages d’une bande-dessinée s’animer.

          Pour autant, sa déférence envers le matériau d’origine ne l’empêcha pas de mettre en œuvre une véritable adaptation, et il n’hésita pas à enrichir Spider-Man de thématiques, d’images et de réseaux symboliques propres à son univers.

          On songe bien sûr à l’éveil de Doc Oc dans Spider-Man 2, tout droit sorti de l’horreur survoltée d’un Evil Dead, mais aussi aux toiles jaillissant des poignets de Peter Parker. Fabriqués par ses lance-toiles dans les comics, comme les reboots qui prient la suite de Raimi, l’artiste use ici de toute sa malice pour symboliser la jeunesse maladroite de Peter.

          En effet, que sont ses jaillissements de matière blanchâtre, synonyme de mutation, sinon une métaphore de la puberté et de la maturité sexuelle passant par d’embarrassantes et encombrantes éjaculations précoces ? Voilà une idée étonnante, qui fait immédiatement sens, transforme Spider-Man en un super-héros plus organique Marvel ne l’a jamais imaginé (et nous fait gentiment marrer).

          PARCE QUE VOUS DECONNEZ AVEC LE 3. SERIEUX

          C’est une ritournelle entendue mille fois : il faudrait tempérer un peu son ardeur sur les deux premiers Spidey de Raimi, sous prétexte que le troisième serait un énorme ratage. Bon. Alors déjà c’est un raisonnement parfaitement absurde (personne ne songe vous condamner à l’exil sous-prétexte que votre petit cousin a les pieds palmés).

          Mais surtout, la sinistre réputation de Spider-Man 3 tient largement du fantasme collectif, et il est grand temps de réhabiliter le film. Oui, il est bien trop long. Certes, il croule sous un trop plein de personnages (dont le studio est responsable, ayant imposé au cinéaste un Venom dont il ne voulait pas). Bien sûr, certaines séquences tombent complètement à l’eau. Ouais, la danse de Tobey Maguire sent le pâté. Ok, le costume noir n’est pas aussi beau qu’espéré.

          Pas de discussions là-dessus. Sauf que comme les deux chapitres précédents, le métrage est d’une générosité folle, que ses effets spéciaux mettent assez régulièrement la pâtée à la doublure numérique rigide de Tom Holland dans Spider-Man : Homecoming, que ses séquences spectaculaires demeurent encore aujourd’hui de délirantes leçons de mise en scène et de gestion de l’espace, que tous ses interprètes envoient le bois.

          Autant de qualité que la plupart des productions Marvel sont tout bonnement incapables de dupliquer, et qu’on aurait aimé retrouver dans le nouveau reboot signé Disney. Bref, bien qu’étant le volet le plus faible de la trilogie, on voit mal comment la production super-héroïque actuelle peut être adulée quand ce dernier est encore traîné dans la boue. »

          T’as compris l’idée je pense 🕷😂

          • Je n’ai pas spécialement apprécié homecoming, et pourtant je n’idolâtre pas les Spiderman de Sam Raimi.
            Tobey McGuire quand il est en Spiderman ça passe pas, la romance avec MJ est juste risible et mal écrite, tellement plus intéressant dans TASP avec Gwen. Plus sincère et moins nïase
            Donc ton préjugé de si on a pas aimé le Spiderman de SR c’est que l’on aime HC est pas fondé

          • Et le costume pourri du bouffon vert dans le 1er, façon Power Rangers ou X-Or, on en parle … qu’est-ce que j’avais pu le trouver ridicule. Sinon je ne suis pas spécialement pro Homecoming non plus.
            Quant au succès de Black Panther, ok il n’est pas mal, mais pas meilleur que la plupart des autres Marvel à mon avis.

    • TheAzog Tu as tout dit. C’est clair, précis et OBJECTIF, n’en déplaise à ceux qui ont des problèmes avec la sémantique et la bonne foi. Tu as tout dit sur la qualité de la trilogie Spider-Man de Raimi, celle de Batman dirigée par Nolan et l’état général du sous-genre super-héroïque au cinéma bouleversé à leur apparition, et se cherchant désormais une identité propre depuis la fin de ces deux trilogies (Homecoming plagiant des scènes cultes de Spider-Man 2, tandis que le reste du MCU se repose sur ses lauriers comme Apple avec l’iPhone). Oui, ces deux œuvres ont révolutionné le cinéma à leur manière et tu as donné les éléments qui le prouve. Lorsque j’ai eu le cran ou le malheur de parler comme toi, on m’est tombé dessus non pas en me répondant avec des arguments réalistes mais en me dénigrant. Comme dit plus haut, ou dans l’article sur Venom, la police de la pensée veille au grain et a encore de beaux jours devant elle sur ce merveilleux site.

      • Une critique OBJECTIVE ?

        OK, elle n’as donc aucune valeur.

        Car que vous l’acceptiez ou non, on ne critique pas un film de faon OBJECTIVE, ça n’existe pas, ce n’est pas possible

        Les films sont des œuvres, pas des machines a laver, c’est FORCEMENT TOUJOURS SUBJECTIF.

        • CastorTroy11
          Objectif : Se dit d’une description de la RÉALITÉ (ou d’un jugement sur elle) INDÉPENDANTE des intérêts, des goûts, des préjugés de la personne qui la fait.

          Exemple : Dans la série animée Ultimate Spider-Man, l’essence même du personnage principal n’est pas respectée. Il ne devrait pas briser le 4ème mur, cette caractéristique est propre à Deadpool. Il ne devrait pas lancer des vannes minables et encore moins dans la seule optique de faire des blagues comme un clown, mais pour déstabiliser ses ennemis dans les situations critiques et se rassurer à l’aide du sarcasme, c’est de cette manière qu’il est sensé être écrit depuis Stan Lee, c’est la personnalité qu’il a depuis sa 1ère apparition (1962) jusqu’à ce que l’event Brand New Day vienne tout chambouler (2008), créant des incohérences dans la personnalité de Peter, de tante May etc, comme si quelqu’un d’autre prenait votre place, comme si nous devenions une autre personne du jour au lendemain, sans aucune logique. Le relever, c’est de l’objectivité.

          Subjectif : Propre à UNE PERSONNE en particulier, à SON AFFECTIVITÉ.

          Exemple : untel va voir un film qu’il qualifie de nul car le physique d’un acteur le dérange, or l’écriture réussie implique que le film est bon en réalité. Ici, le caprice du spectateur qui s’arrête au physique alors que le scénario est réussi, c’est de la subjectivité.

          L’objectivité est belle et bien possible, tu disais ?

          • Dans les comics depuis Lee, Peter réfléchissait souvent avec des tas de bulles de pensées, ou bien à voix haute (la Méthode Marvel: repasser derrière les dessinateurs pour lâcher des tartines de textes introspectifs ou déclamatoires)…
            Faire la même chose aujourd’hui avec plein de voix off, ou se parlant lui même comme une personne « dérangée » ? Non, bien sûr que non.

            Résultat: cartoony pour le USM animé; interlocuteur réel dans TASM (Gwen, comme l’était MJ dans le comic USM); idem dans SMH (Ned = le Ganke de Miles) + Intelligence Artificielle.
            L’esprit est toujours là, adapté au Présent: Peter est à l’image de son créateur Stan Lee, un moulin à parole, bourré de questionnements.

        • @CastorTroy11
          Tu as parfaitement raison, l’objectivité en matière de critique ça n’existe pas.
          Certains resteront à jamais coincé avec l’idée d’essayer de faire croire que leurs opinion sont « objectives ».
          On n’y peut pas grand chose, certains n’arrivent pas à vivre avec l’idée que leurs opinions n’ont validités que pour eux.

          La réponse que te fait « ComicsMoviesGames » est d’ailleurs comique en ce sens.
          Car elle néglige l’essence même d’un personnage de comics qui est en constante ré-écriture/ré-invention et qui donc ne saurait concrètement souffrir d’une critique pertinente quand au non-respect du matériel d’origine.
          D’ailleurs, le respect du matériel d’origine, c’est le détenteur des droits qui décide ce que c’est, pas le fan !
          Ici, ce que critique « ComicsMoviesGames » c’est le fait que l’on utilise pas la version du personnage qu’il a envie de voir, c’est donc une critique basé sur un goût personnel et en rien une critique objective ;).

          Mais bon, certains n’arrive pas à saisir que le monde des comics c’est un monde où les personnages sont ré-écrits en permanence, certains sont même parfois fusionnés lors d’une adaptation sur un autre média …
          En tout cas, je me suis tapé une bonne bare :).

        • Objectivement Ryan Reynolds c’est le meilleur Green Lantern 🙃 (facile)

          Le film est-il bon pour autant ? Absolument pas.

          Je ne suis pas fan du Spider-Man de Garfield pour plusieurs raisons : Le scénario des films étant la raison principale. Mais il n’y a pas que ça…

          Mais ce n’était pas le sujet de la conversation. Enfin je veux dire, il est évident que les trois « Spider-Man » de Sam Raimi sont les meilleurs Spider-Man jamais réalisés. Tout se trouve dans ces films. Tout ce qui défini les standards Super-Héroïques actuels.

          Le premier Spider-Man était excellent, mais le 2 le surpasse en tout point. A n’importe quel niveau, « Spider-Man 2 » est meilleur que « Spider-Man 1 ». Et pourtant, ce n’était pas joué d’avance tant le premier film était réussi et un succès mondial. Les studios et Sam Raimi avaient la pression pour Le 2. Et pourtant… Que ce soit pour les effets spéciaux qui sont irréprochables (pour l’époque, ils étaient excellents et pour aujourd’hui ils sont encore très bons), les cascades et scènes de combats qui sont encore plus spectaculaires et bien mieux chorégraphiées que dans le précédent film (la scène du train est absolument fabuleuse, un instant d’héroïsme comme on en fait plus, laissant des traces physiques sur le corps de Peter, représentant l’intégralité de son fardeau. Le copier-coller de cette scène dans Homecoming est une honte), tout dans ce film est fantastiquement réussi. Tobey Maquire prouve qu’il est le meilleur Spider-Man, Alfred Molina qui joue le Dr. Octopus succède sans problème à Willem Dafoe en bad-guy, Kirsten Dunst (Mary Jane Watson) et James Franco (Harry Osborn) sont également très bons dans leur rôle. On retrouve dans le 2 la touche d’humour du premier, le côté héroïque aussi mais amplifié et une nouvelle touche d’émotion. Sans oublier la BO toujours composé par Danny Elfman, épique. Cependant, et c’est l’une des forces de la trilogie « Spider-Man » de Sam Raimi, le scénario et surtout les personnages sont très bien écrit et ne passent pas après les scènes d’action. La psychologie des personnages est réellement traitée dans ce blockbuster, allant même jusqu’à ce que les humeurs de Peter Parker influence ses super-pouvoirs. « Spider-Man 2 » est sûrement le film de super-héros où la dualité entre le côté héroïque et le côté ordinaire du personnage principal est la mieux exploitée. Sam Raimi a réussi l’exploit de faire mieux que le précédent volet mais pas seulement. Il a carrément réalisé l’un des meilleurs films de super-héros de tous les temps. Et ce n’est pas peu dire au vue de tous les films de ce genre qui sont déjà sortis.

          Alors quand je vois des personnes dire : « Je ne vais pas critiquer ton avis, mais après avoir revu il y a 2-3 ans la trilogie Raimi, j’ai vomi ce Spider-Man. » ou autre « Je partage cet avis, c’est triste à dire, mais objectivement parlant la trilogie de Raimi est loin d’être aussi bonne que nos petits cœurs veulent nous le faire croire. ». Excusez moi, mais vous n’êtes simplement pas cinéphile. Ne parlons même pas du cas Spider-Man 3, car au-delà de la mauvaise réputation du film, il transporte des thématiques qu’aucun « Homecoming » n’arrivera jamais à égaler.

          • TheAzog Prudence mon ami, GGTZ va te sauter à la gorge en te disant avec condescendance que tu ne connais rien à la vie et en te sortant l’argument superficiel : « ton commentaire est subjectif parce que même si tu appuies sur des faits rien ne peut être objectif ». Bonjour l’incohérence, le sophisme. Or la définition de l’objectivité signifie s’appuyer sur des faits (ex : cette boisson est mauvaise car la date de péremption est dépassée). Quand la logique ne va pas dans son sens, il refuse de prendre l’étymologie en compte, par contre il ira ordonner à un SJW de respecter le sens le plus proche d’un terme… quelle hypocrisie, monsieur a la science infuse il peut s’autoriser le 2 poids 2 mesures. Il te diras que c’est seulement ton opinion, si quiconque applique sa méthode avec l’exemple de la nourriture avariée je ne donne pas longtemps à vivre à ceux qui, dans le déni, buveront en te disant « c pa vré cke toi é CMG avé dit c votr opinion ». Zut, un nouveau cas d’intoxication alimentaire… ou devrait-on dire de malhonnêté intellectuelle conduisant à une intoxication. 100€ qu’il prétendra que mon exemple ironique n’a pas de sens, et pourtant… son comportement tue aussi… le débat à refuser la logique. Je suis un cartésien, je m’appuie sur les faits, lui est semi-cartésien : il considère la logique acceptable quand ça l’arrange, il semblait anti-SJW mais les imite… oups.

      • Certains le qualifient de chef d’œuvre. Tu ne lui a pas dit n’importe quoi à cette personne…. Mais oui c’est loin d’être un navet, c’est un film de super slip sympa à voir une fois^^

        • non non ce film est un navet même pour le genre super slip, après y a des gens qui aiment les nanars ça n’en reste pas moins des nanars

          • @Dede C’est drôle tu viens exactement de donner mon avis sur BVS, film que certains détracteurs de BP aujourd’hui qualifiaient à sa sortie de chef d’œuvre.

            @Angyo, je ne pense pas que ce film ( BP) en soit un ( soyons clair), mais je te trouve un peu mal placé pour critiquer les personnes utilisant ce mot, car je t’ai déjà vu faire la même chose pour BVS ( et pas qu’une fois d’ailleurs). Donc, j’ai juste envie de dire que c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité 😅😉.

          • En meme temps BVS (version longue) est un chef d’oeuvre.

            @Tango, je pense que tu as mal lu angyo (ça arrive no pb)

          • Il a pas mal lu, il utilise ce terme bien souvent a propos de BvS, (a tord, a raison … C’est selon chacun.

            Mais c’est a tord ! :-p )

          • @ chocasse, je parlais de « mais je te trouve un peu mal placé pour critiquer les personnes utilisant ce mot, »

            Et angyo ne critique aucunement le fait d utiliser ce mot, il critique le fait de sauter à la gorge de quelqu un qui dit que c est un navet, mais pas de celui qui dit que c est un chef d oeuvre.

            Bref osef en fait 😉

          • Arf, mais c’est toujours comme ça. Ce sera l’inverse pour ceux qui qualifieront (a tout hasard) BvS de navet. Ça a rien de nouveau, c’est toujours pareil, on monte au créneau pour les films qui nous touche. Je vois pas la surprise là dedans.

      • Non, les gouts, c’est très facile à comprendre.
        Les respecter est une autre chose.

        Cependant, tu n’as pas exprimé un goût (j’ai aimé, je n’ai pas aimé…), tu as affirmé que le flim est un chef d’œuvre et je pense qu’un chef d’oeuvre ne peut pas être défini immédiatement à la sortie d’un flim sur un avis (qui plus est pas très développé).
        Faudrait-il montrer Black Panther dans les écoles de cinéma pour inspirer les générations futures de cinéastes?
        J’aurai plus tendance à y voir un phénomène de société (comme tous les flims du MCU dans une moindre mesure) qu’un vrai flim éternel et reconnu de tous comme un chef d’oeuvre ayant fait progresser le cinéma.

        L’avenir nous dira si tu avais raison ou pas sur le statut de ce flim, mais pour moi, aucun film individuel du MCU ne ressortira de l’histoire. Marvel marquera l’histroire du cinéma plus par la forme sérielle de son MCU que par la qualité intraséque des flims individuels qui le composent.

        A force de galvauder les termes « chef d’oeuvre » et « culte », on en vient à perdre la puissance de ces termes.

        Question un peu hors de propos, as-tu des origines africaines? Si c’est le cas, je peux comprendre que le flim t’ai plus parler qu’à moi. Mais moi, j’y vois juste un bon divertissement avec un dernier acte manqué.

        • Black panther est un film que j’avais terriblement envie d’aimer. J’adore le charisme du personnage. J’ai adoré son entrée en matière dans CW. Mais le film enchaîne les scènes d’action illisibles (heureusement celle du casino est superbe) le nouveau costume est totalement cheaté, le héros a perdu tout son charisme et la dernière scène d’action avec ses CGI hideux est pratiquement inregardable. Bien sur le film a ses qualités et de jolie passages. Mais c’est largement insuffisant pour moi.
          Cependant, si je suis d’accord sur ce que tu dis globalement sur le MCU, je pense cependant que dans quelques années on réévaluera le travail des freres Russo. Faudra qu’ils s’émancipent un peu de Marvel pour cela. Je pense que ce st bien plus que d’honnêtes faiseurs à la solde de Mickey.

        • « Question un peu hors de propos, as-tu des origines africaines? Si c’est le cas, je peux comprendre que le flim t’ai plus parler qu’à moi. Mais moi, j’y vois juste un bon divertissement avec un dernier acte manqué. »

          Tout d’abords, je suis d’accords avec ce que tu dis ( dans l’enssemble), mais je pense aussi qu’à un moment il faut arrêter de dire des « conneries ». Pourquoi conneries? Par ce que je suis d’origine africaine et je ne pense pas que ce film soit un chef d’œuvre. Mes films préférés du MCU sont CAWS et infinitywar, et pire mon super hero préféré est Spiderman ( pas Blade, Luke Cage, BP, miles morales, mais bien le personnage de Peter Parker). Et petite anecdote, quand je suis allé voir le film avec ma mère ( plus africaine qu’elle tu meurs ), à la sortie elle m’a sortie une phrase du genre  » c’était bien mais je préfère toujours Titanic ».

          Ensuite, à chaque News sur BP t’as toujours un mec qui va te dire de manière implicite que son succès est lié à du communautarisme. Tout en oubliant que cette année pacific rim, un film porté par un noir n’a pas connu le même succès. Ou que chaque années des films ciblant la communauté afro-américaine comme barbershop par exemple sortent et ne marchent pas aussi bien.

          Bref, je trouve ta dernière phrase à la fois drôle et flippante, flippante, par ce que j’ai l’impression que pour toi, on ne peut s’identifier à un personnage que s’il est de la même origine que nous. Et drôle par ce que si on suit cette logique, c’est la porte ouverte à toutes les extrapolations possibles et imaginables. Comme dire que le succès du seigneur des anneaux est lié au fait que les hobbits, trolls,elfes et autres se soient mobilisés. Ou que les gardiens doivent leur succès à toutes les plantes de la terre qui ont vu en Groot le digne représentant de leur communauté. On peut aussi parler d´Antman et des fourmis, de MIB et des aliens vivant secrètement sur terre ( je peux continuer comme ça pendant des heures, car l’histoire du cinéma prouve que cette logique c’est du pure « Bullshit »).
          Donc, libre à toi de ne pas avoir apprécié BP mais ne dit pas à Quelqu’un qui l’a fait que c’est uniquement par ce qu’il est d’origine africaine, parce que c’est à la fois ridicule et très irrespectueux.

          • Ey mec pourquoi tu lui repond ? J ai meme pas pris la peine de le faire tu te fatigues…il fait parti de l elite de ce site, enfin j ironise hein…

          • C’est vrai que c’était con comme question et pas vraiment bien formulé. Et hors de propos, mais ça je l’avais précisé.

            Premièrement, j’ai apprécié le flim. La fin m’a un peu refroidi, mais c’est tout. Le flim est bon sans plus, et j’en attend pas plus d’un flim du MCU.
            Je ne suis pas noir, j’ai vu le flim, je me suis identifié au perso de Black Panther, il n’y a aucun problème là dessus. Je sais bien que n’importe qui peut s’identifier à n’importe qui et c’est ce qui fait la beauté du cinéma et de l’art en général.
            En posant cette question malvenue, j’espérais que Bast m’offre une grille de lecture supplémentaire pour comprendre son engouement pour le flim, peut-être une subtilité que je n’aurai pas saisie et la culture africaine pouvait en représenter une. (J’ai déjà été à Dakar quelque jour, mais ma connaissance du continent Africain se limite au Maghreb malheureusement).

            Je suis ouvert à toute discussion, mais quand le seul argumentaire est chacun ses gouts, ça aide pas vraiment à la compréhension des avis sur un flim. C’est un peu le niveau zéro du débat.

            En tout cas, Tango del Black, si ma question t’a offusqué, je m’en excuse et espère m’être fait comprendre maintenant.
            Et Bast sans rancune de l’élite du site.

  6. Comprends pas.
    Black Panther est un des films les plus oubliables du MCU.
    Il y a mieux en scénario, scènes d’action, chorégraphie des combats, rythme, thèmes abordés, progression du héros, traitement des seconds rôles, etc. dans la moitié des films du MCU.
    A raison de départager entre chef d’oeuvre et navet c’est simplement moyen pour moi.
    Et je rejoins ce qui a été dit, Black Panther se prend la misère tout le film, aussi bien physiquement que psychologiquement, mais sa super combi le rend invincible. Oú est passé le BP de Civil War ? Avec son style de combat félin imparable qui dégome tout ce qui bouge ? Oú est passé le roi fort du Wakanda ?
    Il y a un tel décalage entre les 2 films, tout comme Spiderman que ça en devient risible.

    Bref beaucoup de bruit pour rien pour moi, si ce film mérite autant au BO mondial alors la moitié des films du MCU le meritent tout autant.

    • Mouais, c’est kif kif, dire que Black Panther est beaucoup plus suréstimé que Wonder Woman c’est un peu gros, Black Panther fait plus honneur aux femmes que Wonder Woman par ex, le perso est bien nunuche dans ce film, et doit toujours se trimballer Trevor partout ou elle va.

  7. Bien sur que ce film est surcoté et que ce succès est exagéré.
    C’est un Marvel passable, dans la ligné d’Ant-Man et de Spider-man Homecoming, mais bon pour le bien qu’il fait a la communauté black on va lui rajouté un point, mais on est quand même loin d’un chef d’oeuvre, faut pas déconné. On a déjà eu bien mieux et on aura bien mieux dans le futur.

    • En quoi le succès du film est exagéré ? C’est juste un film grand public qui a trouvé sa cible c’est tout. Même une croûte comme Suicide Squad n’a pas volé son succès vu qu’il a été parfaitement marketé. Le succès d’Hanouna à la TV est exagéré ? Non, il a juste su viser juste, et même si n’importe quelle personne sensé s’accordera à dire que c’est de la merde, ben le public répond quand même présent : tant mieux pour lui. C’est juste grotesque de dire qu’un film à « volé » son succès.

      Si les scores au box office des films avaient quelque chose à voir avec leurs qualités cinématographiques, des films comme la Ligne Rouge ou Impitoyable auraient largement dépassés le milliard au BO.

      • Le seul film où je suis parvenu à apprécier ses qualités d’acteur, c’est Blade Runner 2049 … et je kiffe tellement le personnage de Drax tel qu’il a été rendu (abruti – et c’est pas une idée de Gunn), que Disney peut le lourder aussi, ça me laisse totalement imperméable…

        • J’avoue, le seul qui peut mettre un minimum de pression à Disney c’est Pratt. Pour le reste, je ne sais pas. Et effectivement, La disparition de Son perso ( drax) ne me choquerait pas non plus. Mais on peut aussi remplacer l’acteur ( comme dans Ironman 2). La seconde option est vraiment Plus plausible car Disney et la vente de jouets c’est une histoire d’amour qui n’est pas prête de s’arrêter 😄

          • Christopher Marc d’Omega Underground vient de relayer la « rumeur » sur l’abandon du script de Gunn … bon, ça n’est que de la rumeur, mais je ne vois même pas comment Disney pourrait accepter le scénario de Gunn, compte tenu de la situation.
            Pratt, il ferait mieux de ne pas trop parler fort, vu que, entre autre, Cowboy Ninja Viking vient de repartir vers les limbes … faudrait pas qu’il ne lui reste que Jurassic W (enfin bon, cette franchise reste plus lucrative que les GotG…)

            [EDIT LTH : Bidon => https://www.hollywoodreporter.com/heat-vision/james-gunn-demand-major-studio-movies-disney-firing-1133161 ]

          • bidon de quoi ?
            J’ai jamais dit que Gunn allait se retrouver au chômdu pour pas mal de temps … (je plaisantais sur Pratt)
            M’enfin, sérieusement, si Disney crédite Gunn comme scénariste n’°1 sur un film pour lequel ils l’auraient viré en tant que réal’ sous le « prétexte » qu’on connait, franchement, même avec les meilleures explications du monde, la plupart des gens les prendraient malgré tout pour des bouffons. Y a qu’en France que vous pouvez licencier un cadre brillant et le reprendre en loucedé comme sous traitant, derrière. Ailleurs, on sait que ça n’est pas sérieux. On parle même parfois de délit d’initiés ! 😉

  8. N’en déplaise à tous ses détracteurs habituels (qui te sortiront le même argument « principal », facilement contrôlable d’ailleurs), je trouve qu’il s’agit d’un résultat mérité. Ce n’était pas le film du siècle mais c’était un très bon film (rien que pour sa capacité à mettre en avant ses personnages secondaires, les motivations de son méchant, les thèmes abordés, et son dépaysement, moi je le considère comme étant un « très bon » film. il n’est pas parfait mais, il fait le taff ).

    • C’est clairement pas mauvais.
      Moi, je suis juste ressorti déçu parce que le duel final entre Black panther et Killmonger est vraiment mal foutu et illisible. Donc le flim finit sur une note négative alors qu’il m’avait convaincu dans ses 2 premiers tiers.

      C’est dommage, mais c’est vraiment pas un problème et ça ouvre un peu les frontières du MCU ce qui n’est pas un mal.

      • Idem j’avais apprécié la première partie, mais comme souvent avec le mcu la seconde partie est plus stupide, on remplit des quotas. Son armure cheaté ou il lui suffit d’être à terre et recevoir des coups pour ensuite tous les repousser… Ou le combat final illisible… En vrai toute la beauté des premiers marvel et des films de l’époque est que l’on nous sortait pas un combat de grande ampleur qui allait déterminer l’avenir de la planète, enfin en général. A trop vouloir faire des grandes batailles ils perdent de vue les points fort de leurs films. Cela n’a pas besoin d’exploser de partout !

        Mais bon le public s’en contente parfaitement. Je suis certain que le prochain on aura plus trop de conséquences du film en question. Un peu comme le fameux civil war ou captain 2.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here