Gotham : Votre avis sur l’épisode ‘Year Zero’ [5×01] + le teaser du prochain épisode !

7

Bienvenue dans le no man’s land, bienvenue dans la saison 5 de Gotham ! La première ultime saison d’une série super-héroïque historique de l’ère moderne (post-Arrow)… Nous voici donc embarqués dans une conclusion en 12 épisodes où tout est possible. Qu’avez-vous pensé de ce season premiere ? Pour ou contre ce saut dans le temps ? Dans quel quartier envisageriez-vous de passer un week-end ? Avez-vous été surpris par le sort réservé à vous-savez-qui ? A vos claviers !

Gotham – Saison 5 – Episode 1 – ‘Year Zero’ : Jim Gordon et Bruce Wayne font face au chaos qui s’est emparé de Gotham City. Leur mission de sécurisation devient de plus en plus compliquée à mesure que les vilains qui ont survécu à l’attaque de la ville commencent à refaire surface et à revendiquer certains territoires. Pendant ce temps, Selina Kyle se demande comment gérer son avenir incertain.

————————————————–

Audience US : Rentrée réussie pour Gotham ! Hier soir, l’épisode ‘Year Zero’ a été suivi par 2.54 millions de téléspectateurs (contre 2.20 millions pour le dernier season finale). C’est la meilleure audience de la série depuis le 4×14 diffusé en mars (2.55 millions). Sur la cible préférée des annonceurs, les 18-49 ans, le show commence l’année avec un taux classique de 0.7% (en hausse de 0.1 point) [chiffres définitifs].

————————————————–

Gotham – Saison 5 – Episode 2 – ‘Trespassers’ : Gordon et Bullock enquêtent sur un lieu où plusieurs enfants ont été enlevés. Barbara se révèle être une alliée improbable pour Gordon. Pendant ce temps, Bruce s’intéresse à une prétendue sorcière dotée de pouvoirs de guérison afin de soigner Selina, et Nygma s’occupe de ses propres démons.

La série Gotham est diffusée chaque jeudi sur la chaîne FOX, avec Ben McKenzie (James Gordon), Donal Logue (Harvey Bullock), David Mazouz (Bruce Wayne), Sean Pertwee (Alfred Pennyworth), Camren Bicondova (Selina Kyle/Catwoman), Robin Lord Taylor (Oswald Cobblepot/le Pingouin), Cory Michael Smith (Edward Nygma/le Sphinx) et Erin Richards (Barbara Kean).

7 COMMENTAIRES

  1. J’avais lâché Gotham à la seconde saison (j’ai fait une indigestion des séries de super-héros et j’ai arrêté), mais est-ce que maintenant que ça touche à sa fin, ça vaut le coup ? Je supportais vraiment plus les séries CW mi-film de série Z mi-Les Feux de l’Amour… Et je sais pas où se situe Gotham, parce que beaucoup de gens disent que c’est ridicule.

    • J’ai peur que personne ne puisse vraiment te répondre avant plusieurs épisodes de cet ultime saison…
      Sinon, dans les saisons précédentes, Gotham pâtissait indéniablement d’épisodes fillers.
      C’est une série complètement inégale dans l’ensemble. Je l’ai moi-même lâchée à plusieurs reprises puis regardé des épisodes de ci de là quand le pitch m’intéressait…
      J’espère que le pari du ‘bouquet final’ sera une solution pour une fin mémorable.

  2. Personnellement je trouve la série excellente alors que le pitch de départ ne me tentait pas du tout. Elle arrive à se démarquer des séries CW et a son propre style. Après je pense qu’il faut te faire ton propre avis avec quelques épisodes ayant déjà vu des critiques descendants la série en flèche.

  3. Il faut être très franc : le seul moyen d’évaluer Gotham de la manière la plus « neutre » possible est de partir d’emblée du fait que c’est un elseworld qui va forger sa propre mythologie, plutôt que de suivre les histoires les plus connues des comics. Si on arrive à accepter ça et à mettre de côté tout ce qu’on pourrait attendre d’une origin story sur Batman et Jim Gordon, alors ça sera déjà un bon départ.

    Maintenant, qu’est-ce que je peux te dire sur la façon dont la série a évolué ? Difficile à dire, ça dépendra beaucoup des gens. Clairement, la série possède un cachet visuel assez supérieur aux séries CW, ainsi qu’une mise en scène globalement un peu plus travaillée. Sans compter un ton globalement plus… adulte. Les personnages se comportent moins comme de vieux adolescents et l’ambiance est plus lugubre. Malgré ça, ça ne veut pas dire que c’est une série objectivement meilleure que l’Arrow-verse. Elle tape clairement dans une autre tranche d’âge et vise un terrain voisin, mais de là à dire qu’elle obtient un meilleur résultat dans son domaine que l’Arrow-verse dans le sien, ça dépendra de toi.

    Très perso, je dirais qu’il y a pas mal de choix narratifs qui m’ont laissé assez… dubitatif concernant Gotham mais difficile à dire sans te spoiler les dernières saisons. Il y a toujours des dramas qui paraissent un peu forcés, des schémas d’alliance/trahison qui s’enchaînent comme si c’était censé être la formule magique d’un bon TV show, des personnages qui ont des états d’âme un peu extrêmes… ça passe ou ça casse. Je ne suis pas d’accord avec tout ce que Gotham a fait (certaines choses me sont restées en travers de la gorge)… mais je suis content de voir qu’ils ont pu se démerder pour pondre une ultime saison et aller au bout de leur délire.

    Clairement, c’est le show qui compte assumer sa vision des choses et sa version des personnages DC. Ils le font de manière un peu bordélique, un peu tarée, mais au bout du compte, on va se retrouver avec une série DC qui aura eu le mérite de présenter une version inédite de Gotham City. À prendre ou à laisser, mais perso, je m’en contenterai tout à fait en tant qu’histoire elseworld, avec ses bons et mauvais moments. Et on va pas se voiler la face, il y a quand même eu de bons moments dans cette série. Et vu ce très bon 1er épisode, j’en attends encore quelques autres pour cette ultime saison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here