Watchmen : Quatre images inédites et de nouvelles informations…

18

A trois mois du lancement de Watchmen, la promotion de la série se poursuit avec quatre nouvelles images et un panel TCA (Television Critics Association) ! Le showrunner Damon Lindelof, la réalisatrice Nicole Kassell et l’actrice Regina King ont ainsi révélé quelques petites informations. Tous les événements du roman graphique sont considérés comme canon. La série se déroule en 2019, dans une version alternative de notre époque, sans internet ni smartphone. Il y aura un discours méta sur le thème de l’appropriation : ceux qui font le show sont conscients qu’ils s’approprient les Watchmen, tandis que les personnages du show s’approprient les Watchmen des origines. Enfin, Lindelof a voulu rencontrer Alan Moore, qui a décliné : “Alan Moore est un génie – peut-être l’un des plus grands écrivains de tous les temps. Son esprit est punk rock, un esprit rebelle. [Si les créateurs de Swamp Thing lui avait dit de ne pas écrire la série], il aurait dit ‘Je vous emmerde, je le fais quand même.’ Donc, dans cet esprit, ‘Je vous emmerde, je le fais quand même.'”

Située dans une réalité alternative où les ‘super-héros’ sont traités comme des hors-la-loi, Watchmen embrasse la nostalgie du roman graphique révolutionnaire tout en essayant d’innover en suivant sa propre voie.

La série Watchmen sera diffusée à partir d’octobre 2019 sur la chaîne HBO, avec Regina King (Inspectrice Angela Abar), Jeremy Irons (Adrian Veidt/Ozymandias), Don Johnson (Judd Crawford), Jean Smart (Agent Laurie Blake), Tim Blake Nelson (Inspecteur Looking Glass), Louis Gossett Jr. (Will Reeves), Yahya Abdul-Mateen II (Cal Abar), Tom Mison (Mr. Phillips), Frances Fisher (Jane Crawford), Sara Vickers (Ms. Crookshanks) et Hong Chau (Lady Trieu).

18 COMMENTAIRES

  1. “Alan Moore est un génie – peut-être l’un des plus grands écrivains de tous les temps”
    Qu’ils sont lourds ces ricains et leur manie de cirer les pompes pendant la promo d’un film ou d’une série.

    Lindelof que j’aime beaucoup devrait retourner un peu à la bibliothèque au lieu de dire des âneries pareilles.

      • Il peut aussi être sincère.
        Les histoires de Moore ont marqué la (pop)culture de ces 30 dernières années.
        Qui plus est, il a quand même écrit 2 romans, et Jerusalem est une véritable tour de force littéraire (et ça ne m’étonne pas que Lindelof puisse se retrouver dedans)

          • @ Justice Pig: J’ai vraiment beaucoup aimé le travail de Moore mais “de tous les temps?” Personne ayant lu plus de deux livres dans sa vie ne peut dire ça en étant sérieux. A la limite, il aurait dit que c’était son écrivain préféré mais là…

            @ Rom: Je ne vois pas de qui tu veux parler! 😆 😆 😆

          • « si quelqu’un disait à Alan Moore de ne pas faire ce qu’il veut, il lui dirait “Va te faire mettre”, alors, dans l’esprit d’Alan Moore, je dis à Alan Moore, “Va te faire mettre” »
            Lindelof
            … intelligible

    • Une suite aux comics j’ai l’impression … la fin étant légèrement différente. Certains plans dans la ba indique que la fin était plus “organique”… Sauf erreur

    • Les deux très bonnes trouvailles de Doomsday clock? Si c est le cas c est très étonnant effectivement que les deux propositions de suite à Watchmen se marchent dessus

      • Après tout dépend de la place que Lindelof leur accordera dans son récit, mais c’est quand même étonnant qu’il utilise ces personnages vus la place qu’ils ont dans Doomsday Clock. Du coup j’imagine qu’il s’est entretenu avec Geoff Jones ne serait-ce que pour demander la permission de les utiliser.

  2. …et grâce à la promo de cette série, on a un autre rappel de la naïveté paradoxale “du génie Alan Moore”, qui aurait pu être hyper riche et encore plus à l’abri du besoin… s’il avait pu à l’époque créer ses histoires en creator ownd…
    Surtout celles qui, comme Watchmen, pouvaient se détacher de n’importe quel univers sous licence (avec quelques modifs, ses héros auraient pu être encore moins des décalques de ceux de Charlton Comics, être seulement archétypaux).
    Voila pourquoi Moore fait la gueule… et qu’il entretient cette légende… car avoir une attitude type, ça fait du buzz et c’est donc aussi rentable.

  3. Autant je me contrefiche d’une suite, autant le côté “ciné série HBO” me tente grandement. Et définitivement convaincu par la dernière BA, l’image est très léché.

  4. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18683140.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+ac%2Factualites+%28AlloCine+-+RSS+News%3A+Cinema+%26+Series%29
    Ils ont pris au pied de la lettre un gag d’époque (en référence à l’ex acteur Reagan).
    Mais prendre un acteur/showman comme dirigeant, c’est une chose qui atteint vite les limites de la “poudre aux yeux”. C’est comme avoir un paravent plutôt qu’un vrai chef.

  5. Et apparemment ROBERT REDFORD rejoint la série pour jouer le Président des États Unis, élu dans les années 90 juste après NIXON (qui aura fait 6 mandat). Ce président est vu comme un anté Trump, c’est à dire (je les cite) un « Blanc WASP » progressiste doué de bonnes intentions.

    Lindelof veut montrer que ce Président là même avec les bonnes intentions, se foirera autant que les autres sur les thèmes abordés par la série. Ça promet une série non aseptisée.
    Et en plus j’apprécie le bonhomme pour sa phrase sur Moore, il a bien raison de s’approprier son œuvre à sa façon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here