Pennyworth : Votre avis sur les épisodes ‘Martha Kane’ et ‘Lady Penelope’ [1×03 et 04] !

2

Grosse semaine pour Pennyworth avec deux épisodes ! Et le prénom qui déchaîne les passions depuis trois ans est donc lâché… Avec une mère pareille, qui enchaîne les missions à haut risque, on comprend mieux pourquoi Bruce Wayne est devenu ce qu’il est. Au passage, un petit point généalogie s’impose : Martha Kane est la sœur de Christophe Castener, Jacob Kane, qui n’est autre que le père de Kate Kane, alias Batwoman ! L’ambiance et les personnages sont tellement réussis que, par contraste, les tergiversations sentimentales du couple Alfred/Esme – qui se séparent et se rabibochent plus vite qu’un speedster au galop – font un peu tache. Qu’avez-vous pensé de ces deux épisodes ? Êtes-vous plutôt Raven Society ou No-Name League ? Quelle a été votre réaction devant l’inévitable tragédie survenue dans ‘Lady Penelope’ ? A vos claviers !

Pennyworth – Saison 1 – Episode 3 – ‘Martha Kane’ : Alfred accepte une mission de la photojournaliste Martha Kane, une mission qui se révèle être de plus en plus dangereuse.

+

Pennyworth – Saison 1 – Episode 4 – ‘Lady Penelope’ : En mission, Alfred et Martha Kane voyagent en train à la campagne, alors qu’une tragédie frappe à Londres.

—————————————————–

Pennyworth – Saison 1 – Episode 5 – ‘Shirley Bassey’ : John Ripper fait une offre à Alfred ; pendant ce temps, le destin de Lord Harwood prend une tournure curieuse.

Pas de teaser pour l’instant.

La série Pennyworth est diffusée chaque dimanche sur la chaîne Epix, avec Jack Bannon (Alfred Pennyworth), Emma Corrin (Esme Winiku), Ben Aldridge (Thomas Wayne), Emma Paetz (Martha Kane), Ryan Fletcher (Dave Boy), Hainsley Lloyd Bennett (Bazza), Paloma Faith (Bet Sykes), Jason Flemyng (Lord Harwood) et Polly Walker (Peggy Sykes).

2 COMMENTAIRES

  1. Le plot twist de la fin de l’épisode 4 va permettre de fixer la qualité de la série. J’ai trouvé ça assez inattendu, maintenant, il faut voir comment ce sera géré par la suite, parce qu’on commence à être habitué à ce genre de rebondissement qui retombe comme un soufflé parce que la série assume pas.
    À part ça, Alfred passe épisode après épisode des niveaux de charisme et de bad-assitude, c’est plutôt jouissif

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here