Le bar de Galactus #87 : Invincible ~ Star Wars : La Haute République

20

Bienvenue dans le bar de Galactus : chaque lundi, une nouvelle page est à votre disposition pour discuter cinéma, télévision et comics au sens large, loin des univers Marvel et DC Comics !

Après une semaine super-héroïque historique – le combo Zack Snyder’s Justice League/Falcon et le Soldat de l’Hiver -, gardons le rythme avec l’arrivée d’Invincible ! Les trois premiers épisodes de la série animée réservée à un public averti seront mis en ligne vendredi sur Amazon Prime Video. Vous laisserez-vous tenter ? Pour ceux qui préfèreraient une adaptation en live action de l’œuvre de Robert Kirkman, il y a bel et bien un film en développement, avec le duo Seth Rogen/Evan Goldberg (Preacher, C’est la fin) au scénario, à la réalisation et à la production ; mais comme le projet n’a pas vraiment donné signe de vie depuis 2017… Quant à moi, je sais ce que je vais lire ces prochains jours ! Pocket vient de m’envoyer les premiers romans Star Wars : La Haute République (voir la bande annonce ci-dessous). De quoi plonger dans cette période inédite qui se situe deux siècles avant la Prélogie, sachant que vous pourrez faire de même dès jeudi, jour de sortie de La Lumière des Jedi (précommande). Bonne semaine à tous !

Invincible est une série d’animation de super-héros pour adultes. Mark Grayson, 17 ans, est comme tous les autres garçons de son âge, sauf que son père est le super-héros le plus puissant de la planète : Omni-Man. Au fur et à mesure que Mark développe ses propres pouvoirs, il découvre que l’héritage de son père n’est peut-être pas aussi héroïque qu’il y paraît.

20 COMMENTAIRES

  1. Invincible me chauffe bien.

    Bon sinon j’ai commencé Ash vs Evil Dead.

    C’est quoi cette pépite les mecs ?
    C’est à crever de rire, c’est gore et le format est top. Chapeauté par Sam Raimi en plus.

    Du coup je me pose une question, la série est passée inaperçue ou c’est moi ? Si première option quel gachis une fois de plus. Encore une excellente série noyée dans les gros programmes nazes de Netflix…

    • Un régal Ash vs Evil Dead ! Ça ose tout niveau gore avec des FX corrects ! Malheureusement ça a pas tenu la route jusqu’au bout (aux yeux des audiences) puisque annulé au bout de 3 saisons :/
      m’enfin la mythologie Evil Dead a pu s’épanouir un peu plus sous cette forme, et c’est déjà louable.

    • « Encore une excellente série noyée dans les gros programmes nazes de Netflix… »
      C’est plutôt le contraire, netflix a aidé la série à trouver un plus gros publique, à savoir que c’est pas une prod netflix et qu’elle a été annulé avant d’être diffusé dessus.

      • Je me suis mal exprimé. Surement que la série a connu plus de succès sur Netflix que sur Starz. Ça me fait juste mal au coeur de voir ce genre de pépites (Godless, Kingdom, Love Death Robots et j’en passe) totalement noyées dans un catalogue sans fin avec des daubes comme Riverdale ou Bridgerton mises en avant. Alors tu vas me dire il en faut pour tous les goûts mais à force de garnir le Top 10 de médiocrités le nombre de séries marquantes a largement diminué ces dernières années, Netflix sortant des séries plutôt grace a un algorythme que par une vraie prise de risque. Avec ce genre de raisonnement un Stranger Things (recalé par absolument TOUTES les chaines et services) n’aurait jamais vu le jour.

        Voilà c’était mon petit coup de gueule sur le fait que Netflix soit devenu trop mainstream+++++. Après je veux pas faire le hipster, c’est juste que c’est dur de trouver de bonnes séries quand elles sont cachées sous des piles et des piles d’ordures. A ce titre je place beaucoup d’espoir en HBO Max qui a toujours mis la barre très haut.

  2. Invincible !!! ça va bananer !
    J’attends plus ça que le prochain Falcon and Winter !

    Petite anecdote, la première apparition d’Invincible sur grand écran c’était dans le film Paul en 2011 (et je devais déjà lire depuis peu à l’époque, ça me rajeunit pas…) : https://www.filmgarb.com/uploads/_hu3d03a01dcc18bc5be0e67db3d8d209a6_153034_8d1f38c455faf11d8373cb20a838273c.jpg

    :p

  3. Mr. LTH vous pensez quoi du retour de la rumeur Garfield/Mcguire sur le tournage de Homecoming 3 ?
    Visiblement leurs cascadeurs officiels auraient postés des photos sur twitter (supprimées depuis ) laissant penser qu’ils étaient sur le lieu de tournage à Atlanta.
    Bullshit ou pas bullshit ?

  4. « Invincible » en action réelle, alors que la série animée semble acter que ce format est le plus adapté ? C’est pas le moment de se prendre pour la Warner et de tirer une franchise dans plusieurs directions à la fois…

    Sinon, re-Henri Decoin…
    « En Liberté », de Pierre Salvadori… A l’air foutraque avec son montage et ses acteurs trop speedés… surtout les deux principaux, ces piles électriques naturelles que sont Adèle Haenel et Pio Marmaï, pas toujours intelligibles (mais ce sont peut-être aussi les dialogues qui sont peu travaillés)…
    Et pourtant, si on s’accroche bien, on a bel et bien un exemple de film de super-héros qui ne dit pas son nom, et qui se conçoit sur des ruptures de tons continues pour mieux en dégager une réflexion métaphorique sur l’idée de Narration.
    Comme quoi ces super êtres, héros et vilains, envahis par des sentiments de culpabilité, de responsabilité, de rage et d’imagination sans bornes… ce sont aussi des êtres qui fabriquent ainsi leur(s) propre(s) légende(s), grâce à des actions hasardeuses qui semblent littéralement matérialiser leurs désirs profonds, d’une manière insensée digne d’illustrations des BD.
    Cela quand ce ne sont pas les personnages eux-mêmes qui tentent consciemment de mettre en scène leurs désirs, avec plus ou moins de succès.
    Avec en point central, faisant des apparitions régulières, une figure de pseudo héros jouée par Vincent Elbaz, dont chaques représentations (légèrement plus »BD » que celle du monde dit réel, ce qui fait un peu « ton sur ton ») sont donc des mensonges, ou des films dans le film… et qui ne cesseront d’être modifiées encore et encore, sans être totalement démystifiées. Jusqu’à révéler leur vérité à la toute fin, dans les yeux d’un enfant.
    Ainsi que des masques et costumes emblématiques ça et là, un jeu métaphorique avec certains des comédiens (une Audrey Tautou qui sur-apprécie les petits moments, comme une continuation de sa Amélie Poulain)…
    Bref, même s’il a un peu trop tendance à sacrifier quelques jolies idées romantiques (la scène de la clé de l’appartement autour du cou) au profit du burlesque rapido et contradictoire… Ça reste un film qui arrive à dégager la petite part d’émotion suffisante pour ne pas être réduit à un simple exercice théorique. Car Salvadori aime beaucoup ses personnages, c’est ça qui compte.

    Lu Marvel Knights Black Widow… Avec une Yelena Belova en grosse vedette surtout, très loin d’être une simple anti-Black Widow (façon Venom)… C’est même tout le contraire, gagnant très tôt une dramatisation assez inouïe dans sa caractérisation – et Natasha d’y passer (à nouveau) pour une vraie vilaine.

    Le crossover X-Men/Fantastic Four… Qui aurait pu être juste un exercice marrant pour l’auteur Chip Zdarsky (avec l’égo énorme de certains des personnages) et une bonne occasion de retrouver des dessins de Terry Dodson, tout ça sans conséquences puisque ça se passe avant certains événements liés à Ororo et Kitty.
    Et pourtant, il y place aussi quelques idées scientifiques personnelles pas inintéressantes (à développer un jour), et surtout une vision extérieure et pas très glorieuse sur la nature des protagonistes et de leurs actes. C’est bien sûr l’hôpital qui se fiche de la charité, mais ça reste quand même pertinent et pas bien naïf. Bien vu !

    Immortal Hulk : L’Heure est venue… Toujours une certaine complaisance dans le récit d’Horreur, la grande qualité de tout ça étant dans les réactions (humaines, ou presque) aux idées ultra radicales de ce Hulk, et de leurs conséquences.
    Et comment ces réactions viennent apporter à tout ça un sens cynique, apeuré, compatissant etc… Une série peut-être un peu trop consciente de ce qu’elle est ?

    Thor : Le Roi Dévoreur… A priori Donny Dates n’a pas l’air totalement à l’aise avec le dieu du tonnerre, pour nous sortir une énième menace « noire » (il y a eu quasiment la même juste avant ça, dans la série Valkyrie), ou un autre pastiche trop évident de la Justice League, en passant…
    Ou encore un duo « mortel » avec Galactus, comme déjà avec son Cosmic Ghost Rider… C’est la finalité de l’entièreté ce premier arc qui interpelle, comme si Cates voulait se démarquer en prenant le contre-pied total de ce qui a été fait avec ces personnages, handicaps inclus.
    Reste que Thor ne va toujours pas très très bien (lourde est la couronne, ce qui n’a rien de nouveau dans son cas), même si sa puissance est maintenant hors-norme. Et que sa vision finale a l’air d’avoir été bricolée à la va vite – la faute à la Pandémie ?

  5. J’ai terminé The Wire il y a de cela une semaine et c’est sans conteste l’une de mes séries favorite à présent. La série mérite amplement sa réputation, même injustement sous-estimé. Aucune victoire aux Emmys, c’est quoi cette blague ? La preuve qu’il ne faut pas prendre trop au sérieux ces cérémonies.

    Rarement une série aura autant dépeint les maux d’une ville (Baltimore ici) sur plusieurs domaines, le système d’éducation, la politique, les docks, le journalisme et évidemment la police. L’une des meilleures et plus précises dans le travail de police pour venir à bout des trafiquants. La série est vraiment plus que minutieuse dans ce domaine, il faut dire ça aide d’avoir Ed Burns, un ancien inspecteur de la brigade criminelle, derrière la série.
    L’aspect réaliste et toujours d’actualité est aidé par un cast fabuleux avec beaucoup de perso marquants (McNulty, Avon, Stringer, Bunk, Kima, Bubbles, Marlo, Carcetti et bien sûr Omar).

    Avec Oz et The Sopranos elle a aidé à la réputation de HBO comme une grande chaîne de série.

  6. Eh bien cette semaine nous achevons notre rewatch de Himuto Umaruchan , un animé que j’apprécie beaucoup sur une jeune otaku qui apprend à s’ouvrir. Vraiment bien écrit, une sorte de shonen de l’amitié.

    Je finis un peu péniblement Sleeping Beauties de(s) King. Le propos est intéressant de base, mais on attend de plus en plus impatiemment un point de bascule narratif qui n’arrive pas. Assez frustrant.

    J’ai finalement fait mon rewatch-RER de BvS suivi du Justice League de Snyder. Ah ben c’est sûr, c’est mieux que les versions ciné. Mais c’est tout. Long, pompeux, et j’ai fini par être agacé que chaque plan soit un travelling/zoom/rotation. Justice League est un film qui ne souffle jamais dans son image, tout en étant épuisant par sa durée. En tous cas c’est comme ça que je l’ai pris, et je comprends que les fans du style/ton aient été aux anges.

    Sinon, il y a des gens ici qui jouent à X-Wing Miniatures, de FFG? C’est bien hein?^^

  7. J’ai vu le Snyder’s Cut, à chaud j’étais énervé, à froid, je serai moins catégorique mais je garderai pour moi mon opinion, après tout ce n’est qu’un film.

    Petite surprise cette semaine, je me suis maté « Cherry » des frères Russo avec Tom Holland. L’histoire d’un mec qui s’engage dans l’armée par déception amoureuse, va en Irak et revient complétement perturbé. Sans être le film de l’année, ils délivrent un film plus intimiste (en même temps après Endgame tout est plus intimiste), c’est propre est Tom Holland délivre une bonne prestation. Sorti de son rôle de Spidey, le gars assure vraiment notamment dans « The Devil all the time ».

    J’ai revu la version extended de Léon et à vrai dire la version ciné fonctionne beaucoup mieux pour moi, plus concise, froide et directe. Un Gary Oldman qui envoie en flic corrompu jusqu’à la moelle. C’est ce Luc besson que j’aimerai retrouvé…
    Moins terrible, le film Crisis produit et avec Gary Oldman, Evangeline Lilly et Armie Hammer sur une histoire pharmaceutique/drogue qui tourne mal. C’était un peu trop éducatif et didactique à mon goût et les ficelles scénaristique sont trop grosses.

    Enfin les 3 heures de Voyage au bout de l’Enfer de Michael Cimino, une prestation de Christopher Walken qui restera pour l’éternité (Oscar à l’appui) et une scène de roulette russe entrée dans la légende. Par contre le montage est une atrocité sans nom…

  8. https://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Les-Chevaliers-du-Zodiaque-adapte-a-Hollywood-en-film-live-avec-Famke-Janssen
    Ah ! Jean Grey/Phoenix dans une histoire avec Ikki/Phoenix…
    Au secours ! quand même ?

  9. J’ai regardé les 3 épisodes d’Invincible et wow, énorme claque. J’ai tout de suite téléchargé les comics et je vais m’y mettre rapidement. L’animation n’est pas ce qu’il se fait de mieux mais l’intrigue, les personnages, la qualité du doublage etc… Excellent ! Et les épisodes de 45min c’est le feu pour un dessin animé, bonne surprise encore ! Hâte de voir la suite !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here