Supergirl : Votre avis sur l’épisode ‘Hope for Tomorrow’ [6×15] + le teaser du prochain épisode !

6

William Dey, journaliste d’investigation, après avoir passé une semaine avec les Super Friends : … Pendant ce temps, Esme, 6 ans, après avoir passé une heure avec les Super Friends : « Tu es Supergirl ! » Avec ‘Hope for Tomorrow’, nous basculons en pleine gagaception, c’est-à-dire être gaga de voir Supergirl transformée en Tante Kara, qui est gaga en découvrant Alex gaga d’avoir adopté Esme. Autrement dit, cet épisode était mignon tout plein, avec une belle interception de missiles à la fin (cf. X-Men : Le commencement). Et à quelques épisodes de la conclusion de la série, la romance la plus improbable de l’Arrowverse est amorcée… Nyxly + Lex Luthor = ? PS : surprise, il y a Julie Gonzalo (Andreas Rojas) dans le dernier épisode de The Good Doctor !

Supergirl – Saison 6 – Episode 15 – ‘Hope for Tomorrow’ : Supergirl (Melissa Benoist) continue de se battre contre Nyxly (Peta Sergeant) pour remporter les totems restants, mais quand Nyxly kidnappe William (Staz Nair), Supergirl se rend compte qu’elle doit adopter une position plus proactive pour assurer la sécurité de National City. Pendant ce temps, Alex (Chyler Leigh) fait face au plus grand défi de sa vie.

————————————————–

Audience US (chiffres définitifs) : A force de creuser, Supergirl va peut-être tomber sur de la kryptonite… Hier soir, l’épisode ‘Hope for Tomorrow’ a été suivi par 0.38 million de téléspectateurs (contre 0.42 million la semaine dernière). C’est la plus mauvaise audience de l’histoire de la série (ancien record : 0.40 million). Sur la cible des 18-49 ans, le show réalise toujours un taux de 0.1% (inchangé).

————————————————–

Supergirl – Saison 6 – Episode 16 – ‘Nightmare in National City’ : Kara (Melissa Benoist) décroche l’histoire de ses rêves pour Catco, mais lorsque la ville est soudainement attaquée par un monstre cauchemardesque au moment même de son interview, elle est obligée de jeter un regard rétrospectif sur sa vie et de décider si elle peut continuer à vivre à la fois en tant que Kara et Supergirl. Alors que Dreamer (Nicole Maines) prend la tête de la recherche du Totem des Rêves, qui peut vaincre le monstre cauchemardesque de National City, elle se rend compte qu’elle doit demander de l’aide à sa sœur Mauve (guest star Hannah James). De vieilles blessures refont surface alors que les deux sœurs se retrouvent face à face.

La série Supergirl est diffusée chaque mardi sur la chaîne The CW, avec Melissa Benoist (Kara Danvers/Supergirl), Chyler Leigh (Alex Danvers), David Harewood (J’onn J’onzz/Martian Manhunter), Katie McGrath (Lena Luthor), Jesse Rath (Querl Dox/Brainiac 5), Nicole Maines (Nia Nal/Dreamer) et Jon Cryer (Lex Luthor).

6 COMMENTAIRES

  1. J’espère que Melissa Benoist trouvera mieux que cette série qui n’a fait que s’enfoncer dans la médiocrité. Elle était née pour jouer Supergirl. Dommage que la CW ait des scénaristes aussi mauvais.

  2. Melissa Benoist est une excellente Supergirl pour une série qui a été à son apogée durant ses saisons 2 et 3, avec une bonne ambiance anxiogène pour sa saison 4, malheureusement résolue trop simplement. Et c’est dommage, car Melissa Benoist mérite largement que son visage et son nom soient associé à ce personnage. Et je ne parle pas simplement en tant que « fanboy » de Melissa.

    Et j’ajouterai que si je parle d’apogée de la série, je ne suis pas non plus en train de dire « c’était excellent ». C’était au meilleur de la qualité de la série, et bien qu’appréciant Supergirl, je reconnais aussi sa qualité en-deça de ce qu’on aurait été en droit d’attendre d’une telle série. Elle a pourtant fait de très bonnes choses. Malheureusement pas sur le travail scénaristique global. Comme je le disais dans mon commentaire sur l’épisode précédent, les qualités de Supergirl sont davantage dans les détails que dans l’intrigue principale.

    Mais pour cet épisode: toute la première partie sur l’introduction d’Esmée dans la super-family est mignonne tout-plein. Que ce soit Tante Kara, Papy J’onn, les mamans Alex & Kelly, et Esmée elle-même, c’est une famille adorable et qui donne le sourire. Et ça donne du baume au coeur aux Super Friends alors qu’ils semblent vraiment à cours de solution dans leur combat contre Nixly.

    Pour la fin de l’épisode : maintenant que j’ai vu l’armure de Superman & Lois, la Lexosuit de Supergirl me parait fade. Elle est néanmoins suffisamment emblématique pour qu’on comprenne qui est le Secret Admirer.
    Déso mais pas déso, il va falloir un moment avant de surclasser l’armure de Superman & Lois à mes yeux.

    Et puis, vu que je me concentre à chaque fois sur le fond, j’en profite pour le faire encore pour cet épisode, parce que comme le dirait le Fossoyeur de Film: « pourquoi putain de pas ».

    – La Quête des Totems est un thème vu et revu dans les saga de fantasy. Des symboles de différentes émotions/valeurs à rassembler, on l’a même vu dans Digimon. Oui je sais, tape-toi les références et le coup de vieux. Néanmoins, Supergirl fait en sorte que la Quête des Totems ait un impact sur le monde : dépourvu d’Humanité, dépourvu de Courage, dépourvu d’Espoir. Et par ce biais, la série met en avant l’influence des émotions sur les enjeux rationnels, et surtout, sur les jeux de pouvoir. Kara, Nixly et William s’expriment très régulièrement sur la place du Pouvoir, des gens qui le possèdent, et de ceux qui le jugulent (cf. le journalisme). Ce faisant, la série met le doigt sur le problème général des émotions dans le cadre des jeux de pouvoir et aussi des débats, et en filigrane, j’y vois une certaine critique des décisions qui sont moins prises pour des raisons politiques que pour des raisons émotionnelles. Et comme je suis un con**rd hyperbolique, ça me fait même élargir ce thème à la sophistique, aux arguments fallacieux qui appellent aux émotions, et au populisme.

    Sinon, en vrac, j’ai des problématiques philosophiques sympa à proposer après cet épisode:
    – Est-ce que la domestication des Truth Seeker permettrait la paix des ménages ?
    – Un enfant peut-il mieux ranger sa chambre en se phasant ?
    – Est-ce que les personnages américains se sentiront toujours en droit d’interférer avec la politique étrangère?
    – Est-ce que Cat Grant aurait demandé une caméra lors de l’enlèvement de William?
    – Est-ce que William n’est pas subtilement devenu « le damoiseau en détresse » remplaçant l’inénarrable Demoiselle en Détresse suremployée?
    – Est-ce que le rassemblement des Totems va ressembler à un Gant de l’Infinité?
    – Le soleil est-il un bon broyeur nucléaire universel ?

    • Haha ! J’aime beaucoup lire tes commentaires après chaque épisode de l’Arrowverse. Content de voir que je ne suis pas le seul à suivre toujours…

      Pour moi, c’était la saison 4 l’apogée (mélange entre l’univers de Supergirl et les thématiques politiques engagées que la série a toujours défendues). Une bonne saison 3 et un bon début de saison 5 (malheureusement abrégé trop tôt).
      Le pire : la première partie de la saison 6.

      EDIT : Sinon les costumes de la CW ont vraiment perdu en qualité je trouve dernièrement (entre Flash, J’onn, Brainiac 5, Alex, Batwing). Ça fait davantage pyjama qu’armure. Je trouve qu’elles avaient plus de qualité avant, mais que depuis 2 ans, ça a perdu (depuis CoIE à peu près en fait, je suis en train de me dire). A croire que le changement vers Earth-Prime n’a pas été bénéfique aux costumes (même si Flash, c’était déjà à la saison 5). Ou alors c’est la colorimétrie qui fait ça peut-être aussi.

      • Content de voir que je ne suis pas le seul non plus. Après, je suis pas du genre à rechercher la qualité absolu dans ce que je regarde. Pour parler en métaphore, c’est pas parce qu’on s’habitue au Fouquette’s qu’il faut commencer à dire que les pâtes-carbo c’est d’la merde.

        Depuis CoIE, ya déjà l’absence d’Arrow dans le paysage, et rien que ça ça fait décrocher. Arrow portait l’Arrowverse. Je te rejoins sur cette épiphanie, les choses ont changé après CoIE. Depuis, j’ai eu du mal à trouver des scènes fortes dans les séries CW de l’Arrowverse, qui avait pourtant offert des moments émotionnels assez beau (Jax qui annonce la mort de Stein à sa famille, le coming-out d’Alex). Je me souviens d’une forte hype pour moi dans Arrow jusqu’à la saison 3, et sa saga avec Ra’s Al Ghul, sur les costumes.

        Je pense que la colorimétrie y est justement d’ailleurs pour beaucoup, parce que les costumes ont souvent eu par le passé cet effet pyjama en photo studio, alors qu’en action à l’écran ça rendait pas si mal (je renvois aux premières réactions pour Kid Flash). Pour Batwoman d’ailleurs, j’en parlais par le passé, mais la série manque cruellement d’une identité visuelle, et je pense que ça se ressent dans la photographie. C’est dommage, parce que je la trouve regardable en dépit des défauts. Dans le sens où elle propose toujours un divertissement. Et si pour moi la photographie joue beaucoup sur le visuel, c’est peut-être pour la qualité de Superman & Lois à ce sujet. Y a peu de persos en armure/costume (bah en fait, deux. Trois si on compte l’antagoniste) mais ça claque, et ça rend la baisse qualitative des autres séries d’autant plus surprenante.

        Je te remercie une nouvelle fois StormXZ d’être dans l’argumentation avant tout. Ca manque cruellement.

        • Tu as sans doute raison pour la photographie. Même si je n’ai jamais été fan du costume de Kal-El/Hoechlin non plus dans S&L.
          Pour le coup, je trouve que Batwoman s’en sort pas trop mal, hormis Batwing dont le costume n’est pas trop mal mais le casque Daft Punk ça le fait pas.

          Peut-être que c’est aussi le fait d’avoir les séries Disney+ qui arrivent, on est plus sensibles à tout ça. Je ne sais pas. C’est vrai que pendant des années, j’ai vu les gens crier aux cosplays pour les costumes que ce soit au cinéma ou à la TV, mais je trouvais ça légitime parce qu’on ne peut jamais complètement faire un costume réaliste (ça reste de la fiction, donc du cosplay).
          Mais là, les pyjamas, ça se voit clairement que c’est pas ça. Quand on se rappelle le costume de Green Arrow en saison 5 ou Flash en saison 4, c’était quand même autre chose que celui de Sentinel ou J’Onn pour qui ils ne s’embêtent même plus à le transformer en martien.

          • Je crois que de cet époque, c’est Arrow qui s’en sortait le mieux. Les costumes étaient vraiment emblématiques des saisons et de l’évolution de The Hood à Green Arrow.

            Pour le casque de Batwing, ça vient je pense aussi de la carrure de Camrus Johnson (et du doubleur si jamais il en a un), car il a un physique relativement fin, a contrario de David Ramsay qui est un peu une montagne de muscles. Du coup le casque paraît un peu disproportionné par rapport au costume, en comparaison.

            Et c’est vrai que je n’avais pas plus fait gaffe que ça au costume de Sentinel mais c’est vrai qu’il est minimaliste en comparaison de ce que l’Arrowverse a fait par le passé. Et pour J’onn, on sent aussi que c’est l’occasion de faire des économies de budget que de le garder dans son apparence humaine. Encore une fois, c’est un peu dommage, car les costumes font partie de l’identité du format super-héros. C’est d’ailleurs peut-être pour ça que LoT apparaît moins comme une série super-héroïque et plus un gros pop-fourre-tout. Les apparitions en costumes sont aussi nombreuses que des bulles dans de l’eau plate.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here