Les Eternels : Le film sort aujourd’hui + VOTRE AVIS !

245

Jour-J pour Les Eternels ! Une super-équipe imaginée par Jack Kirby, un casting international mené par Angelina Jolie, une Chloé Zhao fraichement oscarisée, un Kevin Feige plus confiant que jamais… Tout semblait aligné pour faire du 26e chapitre de l’Univers Cinématographique Marvel un énième carton. Mais c’était sans compter sur une réception tiède qui fait des Eternels la production Marvel Studios la moins bien reçue par la critique ! (Avec 57% d’avis positifs sur Rotten Tomatoes, c’est même la première ‘tomate pourrie’ de cet univers.) Un mal pour un bien ? Avec un peu de chance, ce revers partiel permettra au MCU de ne pas se reposer sur ses lauriers. Bref, c’est maintenant au public de juger. Qu’avez-vous pensé des Eternels ? Avec ce très long métrage mythologique, le MCU gagne-t-il à se ‘snyderiser’ ? Quel est votre personnage préféré en vue d’un inévitable spin-off sur Disney+ ? Et surtout, souhaitez-vous revoir cette super-équipe ? A vos claviers ! PS : la critique du film sera postée ici-même, entre aujourd’hui et la fin du monde.

Depuis l’aube de l’humanité, les Éternels, un groupe de héros venus des confins de l’univers, protègent la Terre. Lorsque les Déviants, des créatures monstrueuses que l’on croyait disparues depuis longtemps, réapparaissent mystérieusement, les Éternels sont à nouveau obligés de se réunir pour défendre l’humanité….

﹡﹡﹡﹡﹡

﹡﹡﹡﹡﹡

Les Eternels est réalisé par Chloé Zhao et sort en France le 3 novembre 2021, avec Richard Madden (Ikaris), Gemma Chan (Sersi), Angelina Jolie (Thena), Kumail Nanjiani (Kingo), Lauren Ridloff (Makkari), Brian Tyree Henry (Phastos), Salma Hayek (Ajak), Lia McHugh (Sprite), Don Lee (Gilgamesh), Barry Keoghan (Druig) et Kit Harrington (Dave Whitman/Black Knight).

245 COMMENTAIRES

  1. C’est surtout bien décevant de voir que dès que la formule MCU sort du « popcorn / saucisse knackie », le public se barre. Dans quel monde on vit ?
    Après, j’attends voir le film. Peut-être qu’il est vraiment nul, j’en sais rien. On verra bien.
    Mais bon quand même, la diversité des points de vue et des films, ça serait bien qu’on aille voir autre chose de temps à autre. Juste histoire d’éviter de rester bloqué sur un seul moule, un seul modèle. On sait ce que ça donne après…

    • De ce que j’ai entendu le problème c’est que le film vendait quelque chose de différent mais n’est au final que la formule ultra classique du genre. Verdict ce soir en ce qui me concerne, avec une hype proche de 0.

    • Bah surtout pour le moment on a aucune idée de l’affluence du film vu qu’il sort aujourd’hui dans certains marchés et plus tard partout ailleurs.
      Les prédictions parlent d’un potentiel week-end à 80-90M aux Etats-Unis. Loin d’un flop.

    • Je pense que le fait que le film soit 200% woke sans aucune nuance ni subtilité (il manque plus qu’un rondouillard trans et black dans l’équipe et je crois qu’on a tout le monde) qui bloque pas mal

          • Avoir des convictions c’est dépassé dans notre monde, faut consommer et détruire la planète ainsi que tout les droits des citoyens en les endettant au passage bien entendu.

            Pas de caprice, mais bon on sent français en votant une fois de temps en temps et en mettant le drapeau français à la coupe du monde.

          • Angyo tes convictions garde les pour toi pcq entre détruire la planète et se faire vacciner par un vaccin qui a le consensus scientifique pendant une PANDÉMIE il y a un gouffre. J’entends assez de populisme et de conspirationnisme pour ne pas en vouloir ici, merci.

          • VicThor tu t’embêtes vraiment trop a répondre à ces gens.
            Reste dans le silence comme la majorité.
            T’as bien vu depuis le début de ces histoires que t’as beau leur expliquer dans toutes les langues avec toutes la délicatesse du monde où avec tous les arguments que tu veux ils restent dans leur combat imaginaire.

            Perds pas de temps et profite de la vie laisses les se battre.

          • De toutes évidence non cela ne valait pas coup Captsubasa, j’ai par la suite un VicThor Tuninja qui interprète mal ce que je dis et un Radis qui reste dans son petit univers et nous sort de belles conneries…

        • Je comprends pas le « s’empêcher de vivre par principe ». On empêche plutôt de vivre.
          Chacun fait ce qui lui plaît. N’oublions pas que pour un vaccin qui n’est pas obligatoire, il nous oblige pour plein de chose malgré tout.
          Si je n’étais pas vacciné, je ne pourrais pas travailler perso.

          Mais je comprend entièrement ceux qui ne veulent pas se faire vacciner. On se fout de la gueule du monde avec ce pass sanitaire. Le Boss est libre, il fait ce qu’il veut, son corps lui appartient. Il ne s’agit pas d’un caprice, mais d’une propriété personnelle.

          Quand l’Etat ou la banque t’aura pris ton pognon, ton appart’, ta voiture, il te restera une seule chose sur laquelle il ne devrait avoir aucun droit : ton corps.

          Donc je trouve extrêmement condescendant de parler d’un caprice, quand je vois que visiblement, on ne peut pas disposer de son corps comme on le souhaite (et pour travailler, je trouve ça complètement hallucinant que mon employeur puisse avoir un regard sur ma vie médicale, c’est quelque chose de très personnel la santé)

          Ça c’est mon opinion, elle n’engage que moi. Mais il n’y a pas les gentils vaccinés et les méchants non-vaccinés. Tu participes à ce jeu qui nous divise.

      • Et j’ai envie de dire bravo.
        S’auto-priver de liberté par solidarité, peu importe ce qu’on pense du bordel actuel, on peut pas dire, y’a l’beau geste.
        Chapeau bas boss 👌

    • Je crois qu’il le fait par respect aux personnes qui peuvent pas voir les films au cinéma car elle ne souhaitent pas etre vaccinées et qui sont bloquées pour une durée x

  2. Ça serait bien compliqué de se « snyderiser »… Pour ça, il faudrait que Marvel soit atteint par un tel esprit de sérieux que toute tentative de légèreté tomberait à chaque fois à plat.
    Alors que cette bonne légèreté est intrinsèque aux histoires super-héroiques, même chez Batman – humour pervers du Joker, humour grotesque du Pingouin, humour enfantin de Robin, humour british de Alfred, humour stoïque de… Batman (tellement ninja et bougon qu’il y a de quoi en rire, à force).
    Sûr que certaines personnes ont eu du mal avec l’hybridation de « Eternals », présente de toute façon dans chaque histoire Marvel, de manière un petit peu différente.

    Si c’est pas uniforme et fait « d’un bloc », comme il est caricaturalement « autorisé » dans un film dit d’auteur… va falloir alors bien s’accrocher et être attentif à vraiment Tous les détails et nuances, tout ce qui fait son rythme.
    Et quand ça représente du boulot de visionnage, c’est bon signe.

  3. Vu hier en AVP au Grand Rex (en présence de Chloé Zhao 😉 ). Très beau film, qui surprend tant dans la forme que le fond. Si vous pensez tout savoir après vu les bandes-annonces, vous êtes TRES loin du compte… Et c’est tant mieux !

    Je n’explique pas les critiques négatives tant ce film réussit parfaitement l’équilibre entre une narration solide, un humour parfaitement dosé (qui ne désamorce pas les scènes émouvantes) et des scènes d’actions magnifiquement chorégraphiées. Chaque personnage a son moment, son arc, son histoire, sa scène. Quelques uns sortent du lot évidemment, chacun aura son/ses préféré(s). Les 2h30 sont passées toutes seules, on ne s’ennuie pas un instant.

    Je ne spoilerai rien, allez voir le film et profitez de cette petite pépite qui est comme un grand bol d’air frais qui a le mérite de mettre un coup de pied dans cette grand fourmilière qu’est le MCU. Et quel plaisir !

    (PS : 2 scènes post-génériques 😉 )

    • Je plussoie. Film très réussi. Je suis encore dans le générique dans l’attente de la seconde scène post-gen 🙂

      C’est à la fois classique et différent, magnifique à tous points de vue. Belle réussite pour moi.

    • Pas encore vu mais de ce que j’ai pu lire, on a tendance à reprocher au film une surexposition de chaque personnage, ce qui nuirait au rythme du film. T’en as pensé quoi ?

      • @Gilgam : J’ai trouvé que tout était très bien dosé, personnellement. Comme le dit Leviathan, chaque perso est développé, chacun a sa personnalité, son vécu, son évolution. On s’attache à chacun, on comprend ses motivations, ses attentes, ses questionnements. Le tout est habilement entrecoupé de séquences d’action, avec une grande variété de décors et d’ambiance. Donc je n’ai pas senti de temps morts, juste un film qui prend le temps de faire les choses bien.
        Je ne vois pas vraiment ce qu’on peut reprocher au film en terme de rythme.

        • … exception faite de Makkari.
          Il faut être honnête, elle est la seule de tous à ne pas avoir de scène montrant son point de vue sur son existence, ou sur le choix d’intervenir ou non.
          Elle reste figé dans la personnalité d’un Hermès (ou Mercure en l’occurrence), c’est à dire d’un dieu malicieux chapardeur. Donc à la personnalité aussi insaisissable, sauf par Druig, mais qui n’est qu’un amoureux relativement pudique – 7000 ans de flirt, bonjour la patience !
          Et lorsqu’elle rejoint finalement le reste de l’équipe, on a l’impression qu’il n’y a juste plus de temps (ou d’idées) pour l’introduire autrement qu’en la montrant en train de squatter le Domo depuis des lustres, sans savoir comment – mais le film a d’autres mystères laissés en suspens.

          Peut-être que ça aurait été compliqué d’avoir une longue scène où elle aurait une large tirade en langue des signes – langue qu’elle a donc donné au Monde, au moins à partir du Vème Siècle.
          À moins que le fait qu’elle ne peut s’exprimer qu’ainsi implique qu’elle se limite, ne pouvant compter que sur le regard que les autres doivent porter sur elle pour qu’il y ait communication.
          Ça pose la question du processus de réflexion personnelle pour les personnes ayant ce handicap, et c’est dommage car cela ait pu alourdir la narration si ce fait intérressant avait été traité.

          Toutefois, elle a droit aussi à un combat plus intense que les autres contre Ikaris. Lequel est lui aussi un personnage un peu figé dans une allure archétypale. Ça fait un bref parallèle pas trop mal entre les deux.

  4. Film vu ce matin !
    Je rejoint ce qui a été dit plus haut.
    Il est loin d’être mauvais ! Mais il est TRES different de ce que nous a montré les bandes annonces.

    SPOIL
    Pour moi, le plus gros défaut du film est qu’il n’y a aucune partie « cosmique ». On reste encore une fois sur terre.
    FIN DU SPOIL

    Les Eternals sont classes au départ, ils ont clairement de la gueule lorsqu’ils se battent … mais lorsqu’ils se retrouvent et se fondent parmi les humains, eh bien on retrouve la patte MCU. C’est drôle, parfois un peu toi much MAIS ça n’entache jamais les scènes dramatiques (on est – encore une fois, ouf !! – très loin de l’humour made in Thor Ragnarok)
    Il y a quand même de beaux retournements de situation (perso, je ne les ai pas vu venir avant un bon moment)
    Certains Eternals ont quand même la graaande classe : Ikaris, Thena et Makkari pour moi

    Les Déviants sont … a chier (gros point noir du film)

    Les Célestes sont imposants et sublimes ! Notamment vers la fin.

    SPOIL
    Quant aux scènes post-gen, il y en a 2. Si la seconde reste simple et prévisible, la 1ere m’a donné des frissons avec … l’arrivée de 2 personnages dont le second est juste MAMAMAMAMAMAMAAAAAAA (surtout qu’il est en rapport avec un autre personnage important du MCU !!) … le premier est en CGI et là ont voit que la CGI est « merdique », mais vu qu’il n’apparait que pdt 20-30 sec, on se doute qu’il sera mieux fait dans les prochains films.
    FIN DU SPOIL

    Pour résumer, je dirais de ne pas vous fier aux critiques ou a Rotten Tomatoes car, perso, même si j’aurai voulu qq chose de different (j’en attendais bcp de ce film), il reste bon ! Faites vous votre avis directement.

    • Mais quel intérêt d’aller trop dans le cosmique quand c’est leur attachement à la Terre (et le fait que les humains les aient influencé) qui dicte leur cœur ? Donc qui les voit protéger leur foyer, et rassembler les autres Éternels une autre fois.

      • Certains Eternals partent justement de la terre pour aller chercher leurs comperes … a la fin du film … a la toute fin … ou plus précisément lors de la 1ere scene post gen.
        J’aurai prefere que ca se fasse un peu plus tot 🙂

        • Il aurait fallu faire une croix sur le cheminement de Sersi grâce à ses camarades, pour finir par trouver la force et la conviction de tuer un Céleste – quasi blasphème.
          Mais en même temps, elle en fait de la glace monumentale, donc elle aide à lutter contre le réchauffement climatique. Bonus ! 😁

          • Moi ça c’est le seul point noir du film pour moi, qu’elle le tue. ça n’a aucun sens vu que Druig était vivant. Il avait complètement la possibilité de l’endormir et de sauver ainsi les humains ET les milliards d’individus et planète que la naissance d’un Célestial crée toujours. Et vu que c’était le plan principal va falloir m’expliquer pourquoi ils y ont renoncé au final. Surtout que ça faisait de ce film quelque chose de plus gris que le manichéeisme final. Les Célestiales ne sont pas des montres, ils existent pour l’équilibre cosmique et l’air de rien, en le tuant, elle a mit en danger l’équilibre cosmique, donc je les trouve plutôt du côté des mauvais que du bon là. Bref, gros point noir pour moi et ce, juste après avoir expliqué pourquoi ce n’était pas une bonne idée et s’être fait chier 3 plombes pour la seconde solution.

          • Druig a dit que non, il n’y arrivera finalement pas. D’autant qu’il a à peine eu la force de tenir debout pour assommer Sprite après s’être fait fracasser par Ikaris.

            Donc c’est cohérent : le sacrifice controversé sera « d’avorter » un Céleste, le changer en une chose bénéfique et de continuer à donner une chance à l’Humanité, vu ce qu’elle peut apporter à la Galaxie entière.
            Ce qui fait aussi changer le point de vue de Arishem car il ne les punit pas en conséquence. Peut-être même attendait-il qu’il existe des Éternels à capables de lui désobéir, faisant preuve d’un libre-arbitre moins extrême et hypocrite que Thanos, par exemple (lâchez l’affaire avec le malthusisme, c’est juste une excuse pour « justifier » sa folle soif de morts massives).

            Il n’empêche que Arishem n’est pas seul, il devra y avoir une délibération face aux autres Célestes. Ce pari est donc risqué… Et il va leur falloir travailler dur pour convaincre que l’on peut arriver à un bon équilibre

            Sinon… Vous le sentez venir arriver, Galactus, se présentant comme un « Anti Céleste » ? 😉

          • @M
            Les Celestes ne peuvent pas être tués, c’est impossible (en tout cas dans les comics)
            Dans le film, ils décident de l’endormir et de sauver ainsi la terre.

          • On a bien dans les comics un Céleste décapité qui est devenu la station Nulle Part, comme au cinéma.
            Et d’autres encore y ont été tué (Knull).

            Et non, Tiamut a été transmuté en glace, il est clairement dit qu’il est mort (né). Au lieu de sacrifier un monde, pour une fois c’est un Céleste qu’on sacrifie.
            Avec la masse de super-héros puissants qui y vivent et peuvent même aller préserver la vie un peu partout, honnêtement c’est un choix qui peut se défendre.

          • Possible, mais moins intéressant – et puis, ça va en attirer des tas qui voudront exploiter cette montagne pour le profit. 🤑

  5. Pour se snyderiser, il faut avoir le talent nécessaire, dans les bandes annonces je n’ai jamais eu l’impression d’avoir des êtres cosmiques à l’écran. Je voyais surtout des mecs en costume avec des super pouvoir, quelque chose auquel on est habitué.

    Bizarre que le publique coince ici mais adhère aux autres films de cette année, décidément le publique marvel studio est incompréhensible. C’est pourtant habituellement les premiers à acclamer au génie à chaque nouvelle série-film marvel…

    • Putain, arrêtez avec « Snyderiser »… Vous avez vu « Army of the dead » ? C’est encore plus bas que le MCU dans le genre, et c’est pourtant du 100 % Snyder. Même Snyder n’est pas d’accord avec la hype autours du Snyderverse, du moins lui veut faire un snyderverse mais sans DC…et en lien avec ses zombies. Essayez de trouver un autre vocabulaire, là, ça ne veut plus rien dire.

    • Les seuls être cosmiques de l’espace que Snyder a jamais filmé, ce sont des méchants envahisseurs en images de synthèse.
      Rien à voir avec ceux-ci, qui sont conçus pour vadrouiller principalement sur Terre, faut pas se tromper d’histoire.

      • C’est clair que Army of the Dead est tout pourri. Snyder quand tu le laisses faire ce qu’il a dans sa tête (pas une adaptation ou un remake), il fait quand même n’importe quoi.

  6. En faite les critiques viennent surtout des médias, comment on peut le classer moins bien que Black Widow, Iron Man 2, Thor 2, captain 1 ????

    Je l’ai vu hier en AVP au grand rex également avec la présence de Chloé Zhao 🙂
    J’ai vraiment aimer le film qui fait partie de mes tops mcu à coup sûr.
    Oui on change de registre, c’est différent des autres marvels même si on retrouve quelques bases, et c’est tellement rafraîchissant !
    Justement le fait que le film introspecte beaucoup les personnages est une bonne idée selon moi au vu de l’avancée du film.
    C’est ça qui permet d’avoir de l’attachement aux persos.
    Les scènes d’actions sont très bien réalisés, on sent la puissance de ses persos.
    Je peux comprendre que cette formule hybride ne plaisent pas à tout le monde, en tout cas le public dans la salle étaient bien hypés.
    Et les 2 scènes post gen 👍👍👍

  7. A la veille du visionnage d’Eternals, la situation était assez inédite.
    En effet, alors que la critique française tempère souvent l’engouement de la critique US pour les films du MCU, cette fois-ci elle peut venir au secours du film, considéré par les américains comme étant la pire production de cet univers partagé, même lorsque celui-ci se trimballe parmi ses 26 films, quelques scories comme Thor 2 ou Captain marvel.

    Je sors de ma séance de cinéma et bien que je puisse avoir quelques points de reproches, je ne comprends ni même ne conçois la position américaine sur ce film. Ce n’est même pas une question partialité, car je n’entends pas cette position, de la même manière que je ne comprenais pas non plus quelques notes un peu trop généreuses attribuées à certains films de cet univers.

    Non seulement les Eternels ne fait pas partie des pires productions Marvel, mais en plus, il se classe facilement parmi les 10 meilleurs films du MCU.

    La manière de voir le film dépendra finalement des trois questions suivantes :
    1) Est-ce qu’Eternals est plutôt un film science fiction teinté de l’esprit Marvel, ou un film Marvel teinté d’un film de science fiction d ‘auteur ?
    2) Est-ce que le film assure un mariage heureux ou perd t il sur les deux tableaux ?
    3) Peut-on accepter qu’un film couvre en 2H30 l’équivalent d’une story-telling d’une trilogie, en alternant à la fois les enjeux cosmiques et des drames intimistes , tout en devant développer 10 personnages ????

    Je n’ai pas de réponse absolue à ces questions, mais je n’ai tout de même pas l’impression que l’on assiste à un film « Norman Bates » qui combat sa propre dualité. Au regard du film, il est évident que durant la production du film, deux visions se sont confrontées. Néanmoins, j’ai plutôt l’impression que l’on aboutit à un film riche, touchant, profondément humains et qui bien que souffrant d’une certaine candeur, pose des questions sur la trajectoire de l’humanité et des objectifs des Dieux. Le film croule quelque peu sous sa propre ambition, ce qui me laisse penser qu’une trilogie ou une simple série aurait été le format adéquat. Mais en aucun cas on ne pourra reprocher à cette production Marvel d’être vide et creuse.

    Cette richesse de la narration est confortée par le travail de Zhao qui bascule avec bonheur du domaine de l’art et de l’essai à celui du blockbuster plus commercial. Le métrage est visuellement splendide, accompagné par une musique pas tout à fait mémorable, mais utile dans son rôle de soutient. Je n’évoque pas seulement l’usage de décors naturels rendant le film plus « palpable », mais aussi des cadrages plus intimistes et des manières de faire passer les émotions de façon pertinente.

    Il est clair que le film comporte un découpage déconcertant et souffre des soucis de rythmes et de compréhension qu’offrent les multiples flashback. Parfois , il vaut mieux comprendre les choses « avant », qu’ « après ». Néanmoins, le film fonctionne car il parvient à caractériser les dix personnages principaux, en leur offrant, du moins pour certains, de vrais dilemmes humains et compréhensibles.

    On peut ajouter, à ce propos, que certains points pourraient décevoir à la marge. Je pense en particulier des déviants qui bénéficient d’une explication logique à ce qu’ils sont (des prédateurs aux instincts primaires), mais dont on attends encore du background à l’égard du membre des déviants qui s’est développé. Bien entendu, qui dit Marvel, dit humour, avec une dose et une qualité variable entre chaque film. Ici, les Eternels alternent le chaud et le froid, entre les blagues bien sentis qui humanisent (ce qui est le véritable but du MCU derrière l’usage de l’humour), et des remarques qui tombent bien à plat.

    Pour conclure, j’ai eu l’impression que le MCU était presque en « crise » ces derniers temps. Mais entre Shang Chi, Eternals et Loki (et une partie de Wandavision), l’univers ne va pas si mal et Les Eternels nous ouvrent, de surcroît des portes vers l’infini et l’au-delà.

    J’ai l’impression que les Eternels subis un peu la même situation que Batman vs Superman en son temps (personnages qui existent dans le MCU…Sans doute en BD ! j’ai trouve la vanne méta assez cool !!). On a un film d’auteur, (trop) ambitieux, dense, un peu confus et mal construit, dramatique et intelligent sous certains aspects. Film qui pourtant subira la foudre des critiques américaines à sa sortie, mais qui engendrera plus de reconnaissance dans le futur (même s’il m’aura fallu la version longue de BvS pour ça !).

    • @Cicéron : SPOILER SPOILER SPOILER (pas trop gros mais quand même)

      Pour la caractéristique principale du Déviant alpha, je pense qu’il faut voir l’explication dans l’exposition de leur création : les Déviants sont capables d’évoluer et de s’adapter, ce qui les rend par nature incontrôlable. D’où la création des Eternels.

      FIN DU (petit) SPOIL

  8. Je sors de la séance critique à chaud : film assez déconcertant pour un Marvel. Le rythme et la longueur du film en font beaucoup. On est beaucoup sur les personnages et l’histoire n’est faite que de rassembler chacun avec par intermittence des scènes d’action pour ne pas qu’on s’endorme. Ce film fait entrer dans une nouvelle ère mi cosmique mi mythologie. Le film n’est ni mauvais ni bon.
    Spoiler : C’était la voix de qui ?

      • !!! spoiler !!!

        Moi qui pensais que cette scène serait sans grand intérêt à son commencement..
        Cette voix quand on la reconnaît change toute la scène (j’en ri encore vu l’impact énorme sur l’univers et le perso. C’est à se demander l’importance qu’aura se personnage et ça donne envie)
        Mater la dernière série marvel sur Disney dans la version que vous avez vu au ciné pour la reconnaître.
        Pas de nom, la surprise est bien trop cool pour spoiler d’autres (m’étant fait spoil l’apparition du premier perso, content de ne pas avoir su pour le second)
        J’ai bien vu que personne dans la salle n’avait compris, je suis sorti en dernier, ça fait réfléchir et ça fait du bien. Well done, ça change toute la dimension du film, qui était un bon moment

        • Tu parle de la dernière scène de Loki ou de Wandavision ? La voix j’hésite avec 2 avengers connus. Mais si c’est ça, pourquoi ils ne l’ont pas montrer ?

          • Bon j’ai recherché à qui pouvait appartenir cette fameuse voix. J’ai épluché plusieurs vlogs d’experts marvel et mcu connu.
            Pour ma part il y a 4 possibilités :
            – Dr Strange : on le sait tous , tout ce qui raccorde à la magie , Dr strange est là. De + , Dr Strange est souvent le lien avec les avengers ( quand il aide Thor dans Ragnarok, Banner dans IW, Shangchi par l’intermédiaire de Wong , et prochainement spiderman et wanda ). Il rechercherai donc à aider la destinée de Dane Whitman afin de l’intégrer dans les avengers.
            – Thor : Tout ce qui est arme cosmique se réfère à lui.
            – Uatu le gardien : introduit dans What if, il a décidé de veiller sur les univers et aidé la destinée des héros
            – Un ancêtre de ma famille de Dane : qui l’aiderait et lui raconterait l’histoire de sa famille

    • Attention aux spoilers, la fonction « derniers commentaires » est active…
      Elle ne devrait pas.

      En VF, on distingue Jérémie Covillault.
      Par rapport à ceux qu’il a doublé chez Marvel…
      Soit il s’agit de Strange, car c’est de la Magie, donc il s’en mêle – et ça peut nous amener à un film « Defenders », au mieux.
      Soit c’est Eddie Brock, attiré par cette énergie noire liquide. Logique, qui dit Célestes dans les parages dit aussi Knull… Et Marvel pourrait avoir assez pitié de Tom Hardy pour muscler son Venom avec le méchant qui lui a déjà donné un gros coup de fouet dans les comics.
      Pas d’autres candidats aussi crédibles que ces deux là, au moins sans que ça ne tombe comme un cheveu sur la soupe.

      • Je suis surpris que vous hésitiez sur le 2e perso => au son de la voix, et dans sa façon (pleine d’assurance et de respect), j’étais persuadé que c’était
        SPOIL SPOIL SPOIL Strange SPOIL SPOIL SPOIL

      • Je l’ai vu au canada n’étant pas familier au doublage canadiens, je l’ai vu en VF mais peut-être une VF différente que celle en france. en tout cas, j’ai cru entendre la VF de Mordo.

        • Je pense qu’elle a fini par filer l’info pour éviter de se faire harceler pendant des mois lol. Pour le reste, un petit visuel aurait été sympa effectivement mais le film s’est tourné durant la période dure du covid et ce n’était peut être pas le plus simple à faire.

      • Drôle d’idée : on met les porteurs d’épée entre eux ?
        On verra des vampires attaquer à l’ère médiévale ?
        Très certainement, ils n’en savent encore rien, rien de précis en tout cas. Mais toutes interactions sont possibles quand il existe des tonnes de liens indirects existants.

        • Oui je ‘e vois pas trop l’intérêt de teaser ces 2 persons ensemble.. Je ne vois pas trop le lien. Mais bon je fais confiance à feige

          • Personne ne voit, ils avaient sûrement besoin de donner enfin du concret à Maershalla Ali… Ça se créera après, et l’univers étendu permettra que ça colle malgré le fait que ça soit assez improbable. Voilà pourquoi on a tous ces films qui continuent à marcher, alors qu’ils sont composés de mashups totalement barrés.

          • https://hitek.fr/actualite/marvel-les-eternels-chloe-zhao-redonne-vie-monument-cinema-horreur_31859
            Et si c’était juste lié ?
            Ça serait tout de même dommage de multiplier les Dracula, et de ne pas en profiter pour faire une nouvelle association Universal/Marvel Studios.
            Surtout que ça permettrait au segment « Horreur » de cet univers d’être mieux représenté, avec moins de censure, si ça se présentait un peu à part du MCU.

  9. Et biennn, je ne vais pas m’éterniser (haha), je vois que les premiers retours des membres de LTH vont dans mon sens.

    On a affaire à une vraie proposition, à quelque chose de très différents. À vrai dire sans « name dropping » difficile de dire qu’on a affaire à un film Marvel (contrairement à Shang-Chi par exemple), au point que j’ai trouvé la première scène post-générique détonnait pas mal avec le reste, pour pas dire que je l’ai trouvé hs !

    Un film qui prend son temps et qui aurait pu le prendre encore plus, on sent cette envie dans le travail des personnages. Ils prennent tous vie très facilement dans leurs relations, leurs conflits, leur place dans le monde, etc, et il y a a plusieurs que j’aurais aimé voir plus creusé, mais nul doute que tout un travail a été fait en amont.

    La direction artistique est à des lieux de ce qu’on a vu dans le MCU, une photographie assez terre à terre mais aussi assez sombre par extension ce qui ne sert par au mieux les scènes d’actions. Une narration très hachée et finalement peu d’action.

    En bref, ça oscille entre le majestueux et le ringard, la subtilité et les gros sabots, ça n’évite pas quelques blagues mcu lourdingues (mais moins que d’hab ! et elles s’apprécient mieux dans leur contexte que dans les bandes-annonces) et la philosophie de comptoir.

    Je crierai pas au chef d’œuvre, mais contrairement à toutes les prods du MCU j’ai envie de dire que c’est un des rare qui a une âme ! (je mets les GotG dedans)

    Donc oui ça va diviser, moi même je le suis, mais c’est clairement pas un faux pas pour Marvel, bien au contraire.

  10. Vu également hier (Grand Rex), je suis très partagé. Le ressenti général est plutôt bon mais il y a à autant de choses qui ne vont pas que de choses qui vont…

    *** très légers spoilers sur la fin ***

    Parmi les points forts :
    – visuellement très beau, aussi bien les paysages naturels qu’artificiels (donc en effets visuels), clairement LE film du MCU à voir en IMAX si on a l’occasion
    – la direction artistique est hyper soignée et fonctionne plutôt bien : les costumes, les différents décors (naturels ou artificiels encore une fois), la musique, etc
    – ENFIN un peu de nouveauté voire d’audace dans le MCU, le premier film qui tranche réellement avec ce qu’on a l’habitude de voir (malgré la reprise de la fameuse « formule Marvel » qui est encore un brin enracinée et qui aurait pu s’en démarquée complètement)

    Point négatifs :
    – casting hyper inégal, certains acteurs sont convaincants, d’autres moins et j’ai trouvé que l’alchimie de ladite famille/équipe fonctionnait pas vraiment (et/ou que par « petits groupes »)
    – énorme problème de rythme, c’est beaucoup trop long et mal dosé
    – un peu confus niveau histoire (j’y étais avec qqun pas forcément familier de tout ça, c’était un peu le bordel, pour moi également) ; entre les Déviants, l’Emergence, les Humains, les Eternels… y a des choses qui « ne collent pas »
    – de la même manière, niveau scénario il y a des trucs SO CAPTAIN OBVIOUS hyper pénibles (même si… les lecteurs de comics parleront peut-être de trahison, ça peut être intéressant) et d’autres complètement improbables (un membre de la team qui part et basta)
    – la fameuse formule Marvel, évoquée plus haut, on a à moitié une origin-story (au rythme et à l’efficacité mitigée) et le fameux humour un peu naze qui désamorce des enjeux dramatiques…

    En synthèse, j’ai aimé la proposition, une VRAIE nouveauté au sein du MCU qui détonne avec le reste de la franchise. Visuellement c’est somptueux mais je n’ai pas été emporté totalement à cause du casting, de l’histoire (soit confuse, soit prévisible, soit « bizarre »).

  11. Je ne comprends pas le désintérêt pour Black Widow. Le ton du film est dans la suite de WS et de Civil War.
    J’ai beaucoup aimé ce film qui a réussi à m’émouvoir (la scène des retrouvailles lors du repas) et ce n’est que le second film à y parvenir en 13 ans de MCU. J’ai adoré la course poursuite en Europe de l’Est, la confrontation verbale avec le méchant à la fin et toutes les scènes entre les deux sœurs.
    Ce film m’a touché.

  12. ALlez Gayrus, une bonne nuit la veille, une vitamince C le matin, un bon repas le midi, puis rendez vous à 20h avec ta blonde devant le cinoche. Tu verras c’est assez simple et agréable!

    • Je viens de regarder le programme de mon ciné: Mourir peut attendre, Dune, Venom vs Carnage, Eternels.
      3 films que j’ai plus envie de voir qu’Eternels…Si je vais au ciné, je serais donc tenté par plein de films avant celui là ^^
      Et puis pourquoi y aller avec ma blonde si tu penses que je suis un russe gay?

      • Parce que je te crois plus subtil qu’une personne qui illustrerait ses orientations par un pseudo lol!!
        Après, pour le ciné, c’est comme une boite de chocolat. Attention Venom a un sacré gout de chocolat premier prix, alors que Mourrir Peut attendre a un léger git amère inattendu.
        Dune est le chocolat le mieux présenté formellement et qui donne le plus envie, mais tu te sentiras peut être un peu détaché de la saveur très raffinée du chocolat.
        Eternels est formellement et sur le gout fait avec du coeur et pourrait te rappeler les petits chocolats bien emballés de on enfance. Une sorte de Ferrero Rocher.

  13. Sans spoiler, Angelina Jolie ainsi que Salma Hayek n’ont finalement pas un rôle si proéminent dans le film. Certes elles ont leurs intrigues individuelles disons mais elles ne sont pas au centre de l’histoire à proprement parler… Donc s’il est juste de dire que la plus bankable du cast est Angelina, dire qu’elle le « mène » c’est pas tout à fait pareil haha

    Ensuite, le MCU ne se snyderise absolument pas !! À part une référence (avant tout visuelle) via le personnage d’Ikaris le reste en est énormément éloigné x) et ça reste dans la veine de la formule MCU – certes à la manière Chloe Zhao mais quand même (on a l’humour bien dosé, les costumes, effets spéciaux et cascades léchées, le type de parcours et même certains types de twists, etc. assez typiques du MCU)

    PS: comme je le spéculais depuis longtemps sur le forum, la seconde scène post générique ne laisse que peu de doute sur l’identité du personnage qui obtiendra son spin-off selon moi ATTENTION SPOILER >>>> ce sera évidemment Dane Whitman alias Black Knight, tout comme la scène post gen de Shang Chi va donner lieu à la série sur les Ten Rings et surtout sur la sœur de Shang 😀

    PPS: mes personnages préférés sont probablement Druig et Kingo ^^ et j’avoue avoir un faible de ouf pour Lauren Ridloff (Makkari) depuis déjà The Walking Dead

  14. C’est quand meme sacrément relou d’avoir l’habitude de venir depuis plusieurs années se renseigner sur un site de critique de cinéma ou le patron du site refuse de continuer a faire des critiques de cinéma et de nous aiguillé sur les clins d’oeils, les refs ect… Sous pretexte du pass vaccinal… Boss faudrait vraiment penser a retourner au cinema ou a changer de metier, mais la posté uniquement des news et des bande annonces, on va sur le facebook de « la vie des super heros » et on le meme contenu…

    • Ton intervention me semble très méprisante. Perso je viens toujours ici pour être informé des nouveaux trailers et autres news, et ça me va très bien.

      • Les critiques de LTH sont souvent honnêtes et pertinentes. Même si je ne partage pas toujours son avis, les points « objectifs » qu’il soulève m’éclairent bien souvent sur ce que je vais aimer ou pas dans un film. D’autant que ses critiques sont toujours plein de mansuétude et qu’il ne tombe jamais dans la facilité de la méchanceté gratuite comme certains de ses confrères que je déteste.
        Du coup, je peux comprendre la frustration de certains. Un avis spécialisé, détaillé et sans méchanceté gratuite, ça ne court pas les rues.
        Du coup, je vais aller me renseigner sur le site de Zigma maintenant. Il a l’air d’être toujours au top niveau news.

    • LOL je devrais garder mon mess pour pouvoir le copier/coller

      T’es pas content tu te casses, surtout pour pondre des conneries pareilles.
      Les films SH doivent représenter 2 à 4 sorties / mois donc autant de « critiques votre avis » sur les 30 à 60 articles que sort le boss chaque mois.

      Du coup tu peux aller, comme garyus l a intelligement dit, sur d autres sites pour avoir ta dose de critiques « pros » (Big exlu les critiques sont subjectives)

      De plus si tu regardes les messages ci dessus, tu y trouveras des critiques assez détaillées avec et sans spoilers

      « Boss faudrait vraiment penser a retourner au cinéma ou a changer de métier »

      Au pire, je sais que pour toi ce que je vais dire va te paraitre une ineptie, il peut aussi faire ce qu’il veux.
      Je sais qu’aujourd’hui faire ce que l’on veut commence à être un concept ringard, mais bon, heureusement, il reste quelques irréductibles

    • Faisons tous comme le Boss et soyons solidaire avec ceux qui sont réfractaire au pass sanitaire et privons-nous d’aller au ciné.

      Nan je déconne.

      Je trouve que c’est une faute grave et un manque de respect envers tous ses lecteurs que ne pas aller voir les dernières productions super-héroïques. Pour le coup, je suis vraiment déçu du comportement du Boss qui s’il le voulait pourrait très bien mettre de côté ses convictions. C’est une attitude d’enfant gâté absolument détestable.

  15. Bon va falloir me dire comment les critiquent trouvent ce film, moins bon que Thor 2, Captain Marvel, Ant Man 2 ou pire Venom 2…pour ne citer que les plus évidents, non parce que là c’est vraiment avoir de la merde dans les yeux, c’est pas possible autrement.

        • Ou bien juste le fait que les critiques adorent enfermer les genres dans une formule et a chaque fois qu’une personne essai de s’en sortir il se fait dézinguer. appart si c’est un réalisateur de renom là par contre ça cri au génie.
          Dommage pour Chloé Zhao elle aurait du faire deux trois film aimer par la critique avant de s’attaquer a la formule Marvel là je pense que les critiques l’auraient bien brossé dans le sens du poil.

          • « The Rider » et « Nomadland » ont reçu un très bon accueil critique. Le second a reçu les Oscars du meilleur film et du meilleur réal.

          • Pour être honnête, j’ai l’impression que les américains sont attachés à des constructions « claires ». Je ne dis pas forcément simple, mais des films qui filent droit, qui sont limpides.
            Eternals ets un peu comme BvS, c’est à dire un film qui balance
            plein de personnages que l’on a pas connu auparavant et qui est un peu « déconstruit » et non linéaire.
            Pour nous, français, c’est parfois une source de richesse, mais notre culture est bien différente.

            EN explication, j’ai pas mieux en stock

          • @Ciceron92

            Pour moi, il y a aussi le fait que plus ça a de la personnalité (je sais pas, j’ai pas vu le film encore), plus ça va créer un clivage dans les opinions, là où – surtout aux States – plus c’est consensuel, plus ils vont tous plus ou moins se retrouver dans le film.

            Grosso modo, je fais de moins en moins confiance à leur 92% sur RT.

          • DanielOceanAndCo
            Nomland n’est pas l’oscar le plus flamboyant et The rider malgré de bonne critique n’a pas fait de vague. Du coup Zhao n’a pas le statut d’intouchable qui pourrait s’attaquer a la formule Marvel sans risque.

    • Peut-être car ils viennent aussi de s’enquiller un « Dune » qui a « Le » look des blockbusters pour adultes sérieux ocre/gris etc… Et se disent que oui, c’est ça qu’il faut faire – bien que ce même film reste très sage et peu audacieux (imaginez par exemple s’il avait commencé direct par la scène de la boîte, avec une mise en scène montrant vraiment la douleur).
      Et juste après, ils ont assisté à un Bond qui était coincé entre deux chaises, entre le Fun retrouvé et le trop plein d’idées dramatiques non conventionnelles pour le personnage…

      Comment ne pas se dire alors que « Les Éternels » ne font pas « ce qu’il faut » ?
      Ou plutôt, ce qu’on leur a laissé croire qu’il « fallait faire ». Être à la mode ?

      • Attention aussi les gars aux « effets boules de neige »: Certaines critiquent, moins honnêtes que d’autres, se rangent à l’avis d’autres journalistes, en reprenant les mêmes idées, ou alors , tous s’inter influencent ou ont peur de représenter une opinion minoritaire.

        Mais oui, lorsque je vois les évaluations d’Eternals ou BvS d’un côté et Captain Marvel (ou même Venom) de l’autre, je me demande s’ils devraient pas faire autre chose de leurs vies.

        Après, je dis cela, mais je n’ai jamais trouvé dans ma vie:
        1) Un critique ciné « objectif », ou se rapprochant (le plus proche étant peut être Captain Popcorn ou les deux mecs sympas de cult n click)
        2) Un critique qui n’a pas au moins sortieune connerie dans sa vie ou encore totalement mal jugé un film, dont le temps a su redonner sa place (Cf Easy Rider, les premières critiques en France de Starwars etc….)

        • « Venom » justement manquait de point de vue, mis à part laisser Hardy en roue libre.
          Les trois autres ont des partis pris clairs, le DC étant avant tout du Snyder (peu compatible avec ces personnages là), les deux Marvel étant dans une logique plus vacillante (un effet bordélique très années 90 pour l’un, un équivalent plus sobre de « Sense 8 » pour l’autre).
          Mais pour le voir, il faut aussi se baser sur les faits existants, et non sur ce qui est désiré personnellement – et après seulement on peut y extrapoler tout ce qui est inconscient, tout ce qui résonne dans l’époque et dans l’histoire cinématographique.
          Pour paraphraser un Philippe Rouyer : « c’est une proposition, et vous vous voulez que ça soit autre chose que ce qui est proposé ? ».

          D’autant que oui, un exercice d’analyse démonstrative peut devenir aussi un exercice de mise en scène (de soi-même), car il s’agit alors de vouloir convaincre l’autre. Donc de devenir indirectement Le sujet de l’exercice, plutôt que celui qui accompagne Vers le sujet existant, avec tous ces détails pertinents qui ont été détectés et décodés.
          Automatismes égocentriques qui sont amusants quand c’est du second degré, surtout pour des films clairement identifiés comme impossibles de profondeur (re « Venom »). Limite du journalisme Gonzo, tant qu’à faire.
          Mais absolument ridicule quand on est sur le Net, sans identité complète à mettre en avant.
          Ici, puisqu’on ne sait pas vraiment qui est qui, seuls les écrits peuvent prévaloir. Quand c’est bête, ça peut être juste un raté, rien à voir nécessairement avec le reste de la personnalité de l’auteur.
          Quand c’est très régulièrement bête, par contre… C’est que l’auteur devient une caricature, et se contamine à la bêtise virtuelle, puisque ça n’est ni du partage, ni de l’interrogation, ni des ajouts d’informations factuelles.

          C’était long, désolé – mais ça gagne un peu de temps sur les réponses, peut-être. 🤔

  16. Je viens de le voir au ciné aujourd’hui.

    J’ai passé un bon moment devant le film

    Les effets spéciaux sont bons.
    Le casting est convaincant.
    Les scènes d’actions sont biens chorégraphies.
    Il y’a de bons retournement de situation dans le film qui nous prennent au dépourvu

    De plus certains éternels ont vraiment beaucoup de classe Ikaris, Makkari, King et Druig.

    Donc je comprends pas beaucoup le film est mal reçu par la presse US.

    Vraiment hâte d’en voir plus.

  17. Pas lu les com’s.

    Mais ya une chose sur laquelle je suis pas d’accord boss, c’est que justement, un revers sur un produit qui sort du lot, ne poussera sûrement pas marvel à continuer des les productions un peu plus leché.

    • C’est un peu ma crainte aussi, mais les jeux ne sont pas finis.
      Les mauvaises notes de la presse sur Rotten Tomatoes sont une données gênantes pour les éventuelles envie d’innovation de Marvel, mais le juge de paix sera sans doute le box office la critique du public.

      Personnellement, je garde confiance, car parfois la multiplication des critiques négatives amènent à parler du film et génère une vraie curiosité. Ensuite, j ai confiance dans les qualités du film, mais surtout sur le fait que bien qu’il pourra déstabiliser, voir ennuyer une partie du public, je crois que l’immense majorité sera impressionnée par le volet cosmique et touchée par le volet « humain » du film.

    • Aucun risque : ils seraient recasés dans plein d’autres prods, ils ne seront pas évacués comme les Inhumains et cie… Car c’est leur responsabilité, pas le travail d’une autre boîte de prod.
      D’autant que ceux-là on les voit aussi dans le film en dire à la fois trop, et pas assez, sur les autres personnages Marvel (« Captain Rogers » précisément, donc ils l’ont déjà rencontré ?).
      Un prequel de « What If Party Thor » avec Kingo, ça serait déjà le minimum.
      Un « Eternals 2 » qui serait annulé puis transformé en « Infinity Watch », puisque certains protagonistes sont introduits… Plus sûr – pour faire revenir le convaincant Thanos.

      Recyclage de personnages plutôt que d’acteurs (oui, les doublons tout ça)… Une bonne manière de faire de la résistance à l’échec paralysant.

  18. Le film assure sa promesse d’une narration différente, beaucoup plus axé mythologie que origine d’un héros, le fait d’avoir tourné dans plus d’endroits réel est un vrai plus (Ils abusent chez Marvel à avoir attendu Zhao pour ça) cela donne un film à part entière du MCU au niveau look, il y a beaucoup plus d’espace qu’auparavant.
    Pour une fois le dernier acte n’est pas rempli d’une bouillie de CGI, malgré le fait que les héros soit surpuissant, cela reste retenu.
    A aucun moment je ne me suis intéressé plus que ça aux personnages cependant, peut être que c’est plus dur au premier film, mais cela ne devrait pas être le cas quand c’est la durée la plus longue du MCU. Il y a le sujet abordé de jusqu’où ils peuvent intervenir dans le business des humains mais le fait de devoir affronté les Déviants et d’introduire autant de persos peut heurter ce thème. Et évidemment on ne peut pas se passer de l’humour débile habituel, pourquoi un personnage est-il obligé de se promener avec son caméraman ? Ca rend le truc juste plus con et bien moins épique dans le ton du film. On a compris on est dans le temps présent pas besoin de nous le rappeler constamment. J’ai pas du tout compris le sens sinon de faire référence à Batman et Superman. Ils sont d’un univers différent ils ne devraient pas être cité comme ça.

    • Un univers fictif de bd pour eux. Sinon, ils ne connaîtraient même pas leur identité secrète.
      Donc on peut citer, puisque ce sont les modèles originaux – comme les sont les Éternels eux-mêmes, en un sens.

  19. vu ce soir, j’ai bien aimé mais le film est pas parfait .
    L’un des grand point positif du film c’est son esthétisme, il y a de tres beaux plan, c’est superbement bien filmé, les costumes les environements les cadrages, les combats bref c’est super bien fait .
    Le scenario est plutot pas mal et il est tres ambitieux voir parfois trop ambitieux , le film traite de 10 personnages et essaye de le faire de façon équitable, c’est la ou le film se perd un peu tout en cochant les cases d’un blockbuster avec ses légèretés et son humour, c’est un excercice tres difficile et un peu bancal .On peut sentir qqes longueurs par ci par la .
    Cela dit le film est dans le haut du panier du mcu,il essaye de proposer autre chose bien qu’il puise dans la mythologie qui se raproche de dc, on a superman , wonderman ,flash,batman (avec sa technologie) mais qui sont aussi issue de la mythologie grec mais il est un peu plus mature que les autres fims, il traite vraiment les questions tel que l’amour,le sacrifice,le developpement personel et bien d’autre chose que je vous laisse decouvrir .
    Bref c’est un bon cru marvel

  20. Je sors de la séance.

    Très beau et très bon, les célestes mamamia, pas d’abandon parmis le casting très dense.

    Je comprends pas ce que veulent dire les « snyderiser ». C’est Zahoisé par contre.
    Et le film fait quelque chose que j’aurais aimé voir chez DC.

    Le gros bémol pour moi, qui explique sans aucun doute le score RT, c’est que le sosie de Sardoche me sort du film quand il apparaît à l’écran !

    • Ahaha 😂 ! Toi aussi ? C’est physique, on n’y peut rien, je trouvais le personnage tout de même intéressant.

      À titre de comparaison, je n’aime pas la tête de Paul Dano mais je trouve que c’est un très bon acteur, j’espère que son Riddler sera à la hauteur.

      • Ne connaissant pas Sardoche, j’ai fait une petite recherche vite fait, dc vous parlez de Barry Kheoghan qui était exceptionnel dans « Mise à mort du cerf sacré » et qui retrouvera Paul Dano dans… « The Batman » ^^

  21. Je sors du film et je suis vraiment convaincu par ce que j’ai vu. Je n’attendais pas forcément ce film mais j’avais hâte de voir la dimension cosmique du MCU. Et là, je dois dire que l’introduction est réussie. Le film est une grande fresque mythologico-cosmique et je suis assez surpris de la place omniprésente de la religion dans ce film. De belles scènes de combat qui me font clairement regretter un film Injustice chez DC, des prises de vue contemplative réussies, des personnages réussies et qui déclenche de l’empathie (à des degrés variés).

      • …et pour une fois qu’un bolide n’est pas montré en train de suspendre le temps au ralenti.
        Par contre, l’explication de sa surdité, il faut la chercher ailleurs que dans le film, sur des boîtes de figurine par exemple – c’est à cause des bangs soniques qu’elle génère avec sa vitesse.

  22. Résultat mitigé pour ma part
    On a une très belle réalisation avec des plans sur des paysages naturels magnifiques, une belle image, on sent qu’il y a moins de cgi que sur les autres marvel, excepté quand ca implique Makkari. Les costumes changent enfin de la formule MCU et merci on attendait ça, et la proposition visuelle pour les célestes est top, mais toutefois a contrecourant de celle qu’on avait deja vu et aussi pas assez fidèle à la vision de kirby.
    Un casting 5 étoiles mais avec une famille qui n’est pas vraiment une famille. On ne sent pas l’alchimie dans le groupe mais plutôt polarisé entre plusieurs pôles (presque tout le temps amoureux) dans l’équipe. certains personnages sont charismatiques, inspirants ou touchants. D’autres sont fatiguants, exaspérants ou juste insipides
    Au niveau du scénario, malheureusement je trouve que ca pèche beaucoup. Alors que l’histoire de base est simple, le film introduit beaucoup trop d’intrigues supplémentaires, entre els personnages, les ennemis, l’évènement apocalyptique, la menace au dessus, tout en essayant de développer chaque personnage avec son histoire. C’est ca le problème d’un film de groupe, c’est d’avoir trop de personnage à développer. Certains sont intéressant mais d’autres sont très osefs, voir gênant.
    Le film souffre d’un rythme très inégal, entre els scènes d’actions, les scènes trop calme de réunion de personnage, le scénarium qui t’explique le film a coup de flashback et de discours de céleste. On a vraiment un ventre mou énorme durant le film, et on se demande si certaines intrigues auraient pu être supprimées (les déviants, sprite, théna) et d’autres plus développé (circé, druig, makkari)
    L’humour est rythmé entre du très bon assez rare et BEAUCOUP de lourdingue.
    D’autre points qui m’ont géné sont par exemple ce gender/colorswap qui ruine beaucoup cette aspect métaphorique entre les eternels et les figures de différentes mythologies. En général, on a l’impression que le film essaye de cocher toutes les cases d’un cahier a charges sans assumer, que ce soit sur le racisme, les relations lgbtq+, les religions, la colonisation ou le réchauffement climatique. Un résultat plus hypocrite qu’autre chose.

    Avec eternels je pensais avoir la promesse d’une épopée cosmico-mythologique se démarquant bien du mcu. Au final, le film ne promet à moitié ça. A voir ce que la suite nous donnera, mais je pense avoir trop attendu de ce film. Ou alors je suis devenu trop critique

    • N’y a-t-il pas aussi de la polarisation dans une famille, en général ? En particulier quand il y plusieurs types de caractères…
      N’y a-t-il pas des divinités qui sont adorées par des personnes qui ne ressemblent pas aux représentations physiques qui sont faites de ces divinités ?
      Parler de sujets mondiaux avec des quasi dieux qui ont largement le temps de s’intéresser à tout, n’est-ce pas plutôt d’une logique imparable plutôt qu’hypocrite (on attends toujours que Thor soit vu en train de faire pleuvoir là où il y a de la sécheresse) ?

      Et pour le cosmique, ces personnages là sont plus attachés à la Terre que leurs cousins, dès les comics d’origine. C’était donc une attente qui n’avait pas lieu d’être, sous peine de créer de la confusion – toutefois, à la fin…

  23. Vu le film hier soir, sentiment mitigé ! J’ai beaucoup aimé mais en même temps je crois que j’en attendais tellement que je reste sur ma faim.

    Les + :
    – Visuellement magnifique, avec des décors bien plus naturels et ça se ressent, et les plans cosmiques avec l’explication du rôle des Célestes… Wouah
    – Certains personnages s’en sortent vraiment bien niveau prestance
    – Exploitation de tout le casting
    – Développement du lore de Marvel
    – Les 2 scènes post gen’ (d’ailleurs c’était la voix de qui dans la deuxième ? J’ai ma petite idée mais je ne suis pas sûr)
    – L’humour mieux dosé que dans les productions Marvel habituelles

    Les – :
    – Rythme très inégal…
    – Scénario un peu bancal selon moi. Ils respectent la volonté d’Arishem quand Thanos annihile la moitié de l’univers, mais quand la planète Terre est menacée ils se rebellent, étrange.
    – Certains persos pas vraiment convaincants ou attachants…
    – La bataille finale, qui manque de souffle épique, je m’attendais à « mieux » venant de guerriers cosmiques
    – Les déviants… Plus gros points noirs selon moi. Oubliables à souhait, pas spécialement dangereux (je pense que Thor peut largement se les farcir par exemple), pas charismatiques, « Kro » qui ne sert absolument à rien, ils n’étaient là que pour servir de prétexte aux combats… Dommage

    • Pour la 2e post Gen, pour moi c’est clairement : ça commence par un S et ça finit par un E 😉 (bien stylé en tout cas comme idée, de teaser un perso juste par sa voix).

      Pour moi, je trouve que le scénario se tient très bien. Ils n’ont pas stoppé Thanos, pck son passage sur terre à été très bref et qu’ils n’étaient pas prévenus de ses intentions avant qu’il ne passe à l’acte. Mais là, 1.ils sont prévenus, 2. C’est toute la planète qui est censé y passer, 3.ils sont révolté de n’avoir tjr été que les pions de ce genre de génocide

      Pour Kro, je comprend qu’à ça puisse être frustrant, mais j’ai trouvé l’idée d’utiliser les déviants de cette façon intéressante, voir innovante.

  24. Huit spectateurs sont partis durant Les Eternels. Symptôme d’un film qui ne peut satisfaire personne.

    Ni ceux de la génération biberonnée à la recette MCU qui sera perdue devant tant de verbe et de symboles qui se font au détriment de l’action pure et dure.
    Mais pas non plus les fans de blockbusters exigeants à la Denis Villeneuve qui seront rebutés par les caractéristiques du MCU classique style humour lourdingue et narration en dent de scie.

    Pourtant, il y a plus d’ambition dans ces 2h30 que dans 10 des derniers Marvel réunis.

    Visuellement riche, exigeant dans son lore. Le film se heurte malheureusement sans cesse à une narration alambiquée face à une mission impossible. Traiter d’autant de personnages, de concept et fournir un film qui demeure satisfaisant dans son action.
    A la manière des films de Snyder’ on peut être rebuté par cette narration embrouillée qui peut empecher de se sentir concerné par ce recit.

    Perpétuellement le cul entre deux chaises, compliqué de se faire une opinion claire sur Les Eternels après un seul visionnage.
    Simplement l’impression d’avoir vu un coup d’épée dans l’eau. Une tentative imparfaite de changer la formule qui restera vaine.

    Vaut-il mieux un film qui tente mais échoue ou des films qui savent très bien ne rien tenter ? A vous de voir.

    _

    Et au delà de l’objet filmique. Le plus grand enjeu des Éternels se déroule en dehors de l’écran.
    Pour la première fois dans un blockbuster un personnage principal est homosexuel, marié et père de famille.
    C’est fait sans pudeur et sans excès avec beaucoup de maîtrise et bordel que ça fait du bien que de se dire que des petits garçons vont pouvoir se construire, un petit peu, avec ce genre de modèle.

    Sur ce coup là, chapeau Marvel.

    • C’est une question que je me pose et qui est au coeur du film: le film joue à la fois sur le terrain de la production du MCU et du film e science fiction d’auteur. Mais perd t il du coup sur les deux tableaux?

      Je pense qu’il y aura un clivage entre ceux qui vont trouver le mariage harmonieux ou pas. Personnellement, j’ai plutôt trouvé que le film ne jouait pas contre lui-même, même si le résultat du mariage donne quelque chose d’un peu bizarroïde qui lui assurera une singularité un peu destabilisante.

      Sur l’intérêt du film, j’ai beaucoup aimé ce qu’il racontait sur l’humanité en général et au travers des aspects émotions-intimistes des héros (pourtant « inhumain » à la base), même s’il y a quant même pas mal de candeur là dessus. J’ai bien aimé le paradoxe entre ces enjeux strictement humains et les enjeux cosmiques qui dépassent tout le monde.

      Pour autant, je ne dirais pas non plus qu’il est plus intéressant que les dix derniers films du MCU réunis, car j’ai personnellement trouvé des points intéressants dans les derniers films, même s’ils n’ont pas toujours été assez creusés.
      J’ai pas mal aimé certains enjeux personnels autours des personnages captain america et Iron Man, mais je crois qu’une des forces du MCU repose en réalité sur ses personnages qui ont suscité un vrai attachement du public.

      Ensuite, j’ai trouvé certains traitements pertinents: par exemple, tout le monde a remis Malthus en actualité après Thanos , le thème du Deuil dans Endgame ou Wandavision a été pertinemment traité, il y a eu quelques points intéressants sur l’exploitation et l’expérimentation sur les soldats noirs dans la très moyenne série Falcon And The Winter Soldier (ou encore le traitement des réfugiés), le traitement pertinent des relations père-fils dans Shang Chi…

      Mais après tout est question d’exigence: Watchmen souhaite avant tout traiter de questions politiques sérieuses et se sert du super héro comme prétexte au propos. En revanche, un film Marvel raconte avant tout un film de super héro et c’est seulement après qu’il se permet (ou pas d’ailleurs, car des films comme Captain Marvel sont vraiment vide de sens, exceptés un féminisme maladroit), d’éventuellement intégrer des thématiques, plus ou moins à la marge.

      • Deux d’entre eux ne sont pas des films de super-héros, mais des films de guerre (idéologique puis physique) Avec des super-héros. Lesquels ne gagnent pas grand chose, dans des affrontements où la cupidité et la colère folle (et donc le Mal) sont plus ou moins absents. Juste des raisons opposées de se battre.
        Mais dans tout ça, en plus de l’habituel cheminement identitaire du héros, il y a toujours la même thématique, variée de différentes manières, de la désobéissance à un Ordre supposé bon, et qui cache en fait l’inverse : des hypocrisies ou des compromis trop pesants.
        Marvel Studios, ce sont 13 ans passées à insinuer qu’il faut se méfier des dirigeants, des dieux etc car ils sont soit plus fragiles qu’on ne le croit. Soit obligés de cachés des erreurs et autres manipulations qui ont dû faire des dégâts.

        Heureusement, c’est fait comme des chevaux de Troie, rien n’est asséné comme un sourd (même « Captain Marvel » n’en fait pas des caisses sur la féminité, elle est juste égale à la masculinité), et ça passe par une forme de pudeur qui permet d’être subtil.
        Ou un peu trop, tant ça n’est pas assez remarqué – à moins que ça ne soit du dédain face à eux ?

  25. Les Éternels. Un projet qui à son annonce ne m’a pas du tout donné envie de le voir. Je me souviens encore de ce concept art dévoilé à l’annonce sur lequel j’avais l’impression de voir débarquer les Transformers dans le MCU… MAIS, par la suite il a su attirer mon attention, entre sa réalisatrice, un tournage en équipe réduite, des décors naturels, un casting absolument magnifique, de l’inclusion en terme de handicap, de sexualité…, Babylone ! Bref, il a fini par me vendre tellement de rêve que j’avais peur que la déception soit énorme.

    J’ai vu le film hier soir… Je suis ressorti conquis, et franchement bouleversé par certains événements du film et notamment par l’arc narratif d’un des personnages.

    Tout d’abord c’est un film terriblement humain. Si au premier abord chaque personnage possède sa spécificité, ses pouvoirs, son charisme divin, ils n’en demeurent pas moins tous humains, peuvent être blessés de corps et d’esprit, et emprunts d’émotions divergentes, voir de conflits intérieurs qui les humanisent encore davantage. Sersi est sans contexte le personnage auquel le public peut s’identifier. Elle est probablement d’une certaine manière le personnage principal du film, et son histoire d’amour à travers les âges avec Ikaris, est sincère, palpable et emprunte d’une forme de beauté qui fait plaisir à voir. Oublié la relation bancale entre Natasha et Bruce sortie de nulle part ou presque, Sersi et Ikaris s’aiment, le disent, le montrent, et ce malgré une grande différente de caractère et d’opinions entre les deux protagonistes.

    Mais les autres ne sont pas oubliés pour autant. Chaque personnage possède son intrigue. Chacun est développé. Tous ont su se forger un passé au fil du temps et chacun possède son ou ses moments de gloire à l’écran. Kingo est l’élément comique, mais sans être en mode humour MCU lourdingue. Son humour fait mouche et est ramené je trouve à quelque chose de plus terre à terre et plus humain. Sprite est bien écrite. J’avais notamment deux questions vis à vis de son personnage avant même de voir le film, la première a trouvé sa réponse dans le premier quart d’heure du film et la seconde à la fin. Druig a ce côté dérangeant qui le rend unique mais en même temps attachant. Makkari est un plaisir de chaque instant. Elle est rayonnante, et ses scènes d’actions sont magnifiquement réalisées. Gilgamesh en impose, j’avais mes réserves sur lui mais il s’avère avoir sa personnalité et il fait le job. Phastos, comme Sersi, renvoie le côté divin des Éternels à quelque chose de plus humain. Ajak possède ce côté maternel, et cette autorité nécessaire au leadership. Elle sait se remettre en question, mais mon coup de cœur reste Thena.

    Je ne m’attendais pas du tout à ça avec ce personnage. On m’avait promis une déesse de la guerre, donc j’avais imaginé un personnage tactique et combatif de chaque instant, mais son arc narratif est au final une réelle surprise et m’a vraiment bouleversé. Il y a plusieurs événements dans le film qui sont inattendus, liés à d’autres personnages, et qui possèdent une portée émotionnelle forte qu’on avait jamais vu avant dans un film du MCU, mais je ne sais pas… Thena et son histoire, pour moi c’est la petite larme du moment. Elle m’a beaucoup touché, et ça ne m’était auparavant arrivé qu’une seule fois dans un contenu MCU, dans WandaVision.

    Les Éternels, c’est 02h36 que je n’ai pas vu passer. Une histoire en apparence simple, dont les révélations généreuses viennent surprendre et toucher. Aucun personnage n’est oublié. Les scènes d’action sont lisibles, les effets spéciaux de bonnes factures, la musique plus intimiste restera toutefois aussi plus oubliable, et si je devais citer un point noir du film, ça serait les Déviants. Ils font le job, on en arrive même parfois à sursauter à certaines apparitions. Mais si la mythologie et les références historiques sont plus que généreuses dans le film concernant les Éternels, les Déviants eux restent l’arc le moins développé et au second plan, pour ne pas dire au troisième, les Célestes étant eux placés au second plan.

    En bref, un film magnifique, différent, qui ne fait pas parti du standard MCU et qui pourrait même se suffire à lui-même… Jusqu’à ce que la première scène post-gen apparaisse et vienne rappeler que chaque contenu est lié.

    Je ne comprends pas les critiques négatives faites sur ce film. On lit souvent que le MCU propose, film après film, une recette standardisée et lissée qui n’évolue pas vraiment depuis des années. Et bien il est là le contenu différent. Il est là le film qui casse cette recette parfois lissée et aseptisée. Ce film n’est pas parfait, mais Chloé Zhao pour un premier blockbuster, s’en sort remarquablement bien. Si elle commence comme ça, j’ai envie de voir ce qu’elle fera après. Et si j’aime voir un film plusieurs fois pour en apprécier pleinement le contenu, et le comprendre avec un relecture, ce premier visionnage vient tout de même le placer dans mon top MCU, sans aucun doute ! J’ai adoré.

  26. Je copie-colle mon avis posté sur un autre site.

    Ça faisait longtemps que je ne mettais pas ennuyé au cinéma… depuis France avec Lea Seydoux.
    Je ne crois pas aux enjeux. Les personnages sont vides. « C’est la fin du monde » Vraiment ? Mais où ?
    L’échelle des pouvoirs n’a aucun sens à la fin du film. Le film nous répète x fois : Ikaris est TRÈS fort.
    J’ai compris Feige, mais ça serait bien de nous le montrer, non ?

    J’ai détesté Kingo. Lui est son sidekick humain, une infamie de la pire espèce.
    C’est marrant qu’un film qui porte autant sur l’humanité, choisisse un clown, un valet, un personnage sans passé et sans futur, pour nous représenter, nous humains. Il faut en déduire quoi Feige ?
    Des gens meurent dans ce film. Personne n’en a rien à faire, ça blague 30 secondes après. Vous me direz, comme dans le reste du MCU ? Certes.

    Ma Dong-Seok est le seul que je retiens. Dommage, on le voit peu. Le seul de badass avec la meuf qui court vite.
    Les déviants = immense gâchis. Ils ne servent à rien. On ne croit jamais à la menace, à part tuer 10 personnes, ils font quoi dans le film ? Ils ont autant de charisme que les Elementas de FFH, soit le néant.

    Gemma Chan n’a aucun charisme. Je n’ai jamais réussi à me projeter en elle. Son triangle amoureux, je m’en contrefiche. Pourtant, elle a un visage très doux et maternel (sexiste ?). En personnage secondaire, elle aurait été parfaite, mais en personnage principal ça ne le fait pas.
    Richard Madden sait jouer autre chose que la constipation ?
    La partie qui m’a rendu le plus dingue: le révisionnisme du film. Phastos a tout créé, les humains sont des assistés qui n’ont aucune intelligence et aucun génie. Toutes les révolutions industrielles viennent de lui ?
    Mais ça n’a aucun sens. Le message du film sur l’humanité est catastrophique.

    Allez, quelques points positifs :
    – les scènes avec le Celestial sont passionnantes
    – la SpeedRunner a du potentiel
    – le film est plutôt joli

    • .. sachant que Phastos est justement interdit de donner trop tôt ce que les humains trouveront tous seuls, c’est verbalisé explicitement.
      Mais bon, il y en a bien qui ont interprété la scène à Hiroshima comme celle d’un noir gay qui a tué des milliers de gens.
      Alors que les chances pour que, en tant que noir, les USA le laissent créer la bombe tout seul… Bien sûr que non, il a donné un coup de pouce, en secret, en les mettant sur la voie. Sinon, on aurait des engins comme le Domo depuis des lustres.
      Un sacrifice horrible pour que la Guerre finisse par s’arrêter, comme l’est justement le dilemme autour de la naissance du Céleste. Et qui est l’unique moment qu’ils sont absolument les seuls capables d’agir – même prévenir les Vengeurs, dénués de pouvoir cosmique et de capacité à créer le Grand Esprit, ça aurait fait perdre du temps.

  27. « L’échelle des pouvoirs n’a aucun sens à la fin du film. Le film nous répète x fois : Ikaris est TRÈS fort.
    J’ai compris Feige, mais ça serait bien de nous le montrer, non ? »

    Ha bon tu ne trouve pas que ikaris est fort ? tu es partis avant la fin du film peut etre ? et qu’elle rapport avec feige, c’est lui qui a fait le film ?, c’est lui qui a fait le scenario ?
    Ca me fait un peu rire la malhonnêteté intellectuel, les mecs qui se rue aux cinema le 1er jour et qui crache sur le mcu…..encore un film minable du mcu , faut etre un peu maso non ? epargnez vous ce supplice ou c’est le plaisir de raler qui vous anime ?

    Et puis les humains ne sont pas reduit a de simple pantin,phastos leur donne juste un coup de pouce, tu sais pas lire entre les lignes ?C’est pas lui qui leur donne la bombe atomic par exemple , « revisionisme », c’est un film tiré d’une bd mec, jamais on parle ici de réel .
    Tu confond quand meme un peu tout, mais c’est pas grave chaque son opinion

      • j’explique pk je suis pas d’accord, en quoi est ce meprisant ?
        Et oui chaqu’un son ressentie et son opinion, je ne prétend pas détenir la verité, c’est justement toute la nuance pour eviter ce genre de meprise

        • “Tu es partie avant la fin du film?”, “malhonnêteté intellectuelle”, “ epargnez vous ce supplice ou c’est le plaisir de raler qui vous anime ?“,” tu sais pas lire entre les lignes ?“ (alors qu’il faut pas etre sorti de st cyr pour comprendre ce qu’il disait en parlant de feige plus haut, il semblerait que t’ai du mal aussi…)… c’est vachement donner son avis pas méprisant du tout tiens ahah

    • Je vais préciser mes dires. SPOIL SPOIL SPOIL
      « Ha bon tu ne trouve pas que ikaris est fort ? Tu es parti avant la fin du film peut-être ? »

      Trois fois dans le film, on nous dit qu’aucun Eternals ne peut affronter Ikaris en solo.
      Trois fois, on nous dit que même à plusieurs, ils se font déboîter par Ikaris.
      On m’explique pourquoi Phastos arrive à le retenir 20 minutes sans aucune difficulté ?
      Alors qu’on m’a expliqué x fois précédemment qu’il était incroyablement puissant ?
      La fin du film ? Il fait quoi à la fin du film ? Il détruit un pauvre vaisseau, il galère à battre Makkaris et Thena puis se fait avoir par Phastos comme un gamin. Incroyable de puissance.

      Au début du film, celui qui me semblait le plus fort était Gilgamesh.

      Phastos donne un coup de main à l’humanité ? Mais qu’est-ce qu’un coup de main ? Comment il a aidé Oppenheimer ?
      Le monde du MCU est un copié-collé du monde réel. Le monde d’Iron Man 1 de 2008 et exactement notre monde à nous. Le film détruit toute la mythologie du MCU. Plus rien n’a de sens. Il n’y a plus de règles.
      On va nous sortir dans Avengers 5 qu’Iron Man était un Eternals ? Un skrull ? Un clone ? Vous allez trouver ça génial ?
      Ensuite, pour en revenir à Feige, c’est lui l’architecte du MCU. Il est le showrunner.

      Pour conclure, je ne crache pas sur le MCU, j’ai beaucoup aimé Black Widow et Shang-Chi. J’ai détesté la série Falcon et le WS. Je n’ai pas regardé et je ne regarderais jamais Loki ou What if ou Hawkeye.
      J’aime le MCU sans être un fanboy.

      • Ikaris est présenté comme le plus fort.
        Mais à la fin, il doute, il continue de se mentir à lui-même, d’où ses échecs – alors que ses camarades présents ont les idées bien plus claires et peuvent ainsi se dépasser pour arriver brièvement à l’égaler (évolution super-héroique classique).

        Le premier « Iron Man » finissait sur l’affirmation que ce monde est plus grand. Deux – Trois ans après, révélation que des Asgardiens ont bien vadrouillé sur Terre, donc influencé à un petit niveau.
        Et ça s’étend encore, il y a des millions d’années à explorer quand même.
        Tout fait sens, autant que les diverses découvertes archéologiques historiques qu’on fait encore chaque année, montrant qu’on ne connait pas encore tout du Monde.

      • ***SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER******SPOILER*****SPOILE
        Concernant Ikaris, j’avoue que ça m’a gêné qu’il se fasse maitriser aussi facilement. J’ai en tête la bataille d’Omniman contre ses potes et excepté le côté gore, on sentait vraiment domination du mec par rapport à ses coéquipiers.
        Là, Ikaris est fort oui mais rien d’insurmontable. Il se ferait botter le cul par Captain Marvel très facilement. Même Thor m’apparait plus fort.

        Concernant Phastos, là aussi, ça m’a gêné. On sait pas trop comment il aide et on va pas me faire croire qu’il était assez con, après 5000 ans d’expérience sur la barbarie humaine, qu’il pensait qu’ils n’utiliseraient pas le pouvoir de l’atome de façon destructrice.

        • « Le premier « Iron Man » finissait sur l’affirmation que ce monde est plus grand. Deux – Trois ans après, révélation que des Asgardiens ont bien vadrouillé sur Terre, donc influencé à un petit niveau. »

          J’accepte totalement les influences. J’accepte totalement le fantastique à petites doses. Mais dans les Éternels, c’est l’inondation.
          C’est trop pour moi. Je n’arrive plus à y croire. La démesure à l’extrême est un pari dangereux pour le MCU.
          L’enjeu principal d’une œuvre, huis clôt ou aventure cosmique est le même : L’humain. L’humanité au centre de tous. Il faut en permanence nous ramener à notre échelle.
          L’enjeu du Seigneur des Anneaux, c’est fondre un anneau. Aussi bête que ça. Malgré la démesure du monde autour, le cœur du film, ce sont deux amis qui partent à l’aventure et se découvrent un courage extraordinaire.

          Dans les Éternels, la terre va être détruite pour permettre l’émergence d’un Céleste ? Comment moi, humain, je me connecte à cet enjeu ?
          Je me contrefiche que le Céleste vive ou meurt, ça me dépasse totalement.

          • La démesure, on l’a déjà depuis un tas d’aliens, d’androïdes, de Pierres de l’Infini et de Thanos, de Multivers qui s’ouvre… Et au milieu, des héros qui galèrent, préfèrent rire de cette folie plutôt que s’écrouler, agissent finalement comme des pros et tiennent le coup encore un moment – paraît que ce sont eux que les spectateurs regardent le plus.

            Par rapport à une histoire entièrement sur Terre avec des gentils humanoïdes contre des vilains moches et quelques traîtres, franchement c’est tout sauf confus…
            Et l’enjeu humain est encore bien au centre du film. Car c’est l’Humanité qui gagne : nous avons influencé les Éternels, du bon côté, on est pas tous majoritairement des cons infantiles. Et ainsi ils nous représentent tous, aussi bien physiquement que moralement.
            À part 3, qui suivent le mouvement selon leurs pulsions du moment – Thena, mentalement malade, Kingo et Makkari à la cool – tous sont de notre côté.
            Même Ikaris et Sprite finiront par l’accepter, malgré que l’un soit fidèle obsessionnellement à des principes au dessus de tout (comme Rogers, jusqu’à « Endgame »), et que l’autre soit longtemps handicapée par son apparence (tant qu’elle ne compense pas en allant flirter avec des pervers).
            Suffisait encore une fois de les regarder et les écouter, eux.

        • Concernant Ikaris vs les autres Eternels, on peut aussi evoquer qu’ils se sont unis en un seul cerveau (le Unimind) pour aider Druig a maitriser Tiamut, et du coup on peut en deduire qu’ils sont egalement plus fort mentalement et physiquement, donc sont capables de resister a Ikaris. Rappelons qu’ils disent bien qu’ils vont retenir Ikaris le plus longtemps afin de laisser du temps a Sersi pour agir sur Tiamut.
          Notons egalement qu’Ikaris reste le plus fort, apres les coups de Thena, Makkari et Phastos il n’a pas une seule égratignure.
          Pour moi, rien de choquant de ce côté là.

          • Et en même temps, à la fin Ikaris s’unit lui aussi au Grand Esprit, automatiquement…
            Signe que malgré ses réticences et autres manigances (rappelons qu’il n’a pas non plus directement tué Ajak)… Il a toujours été de leur côté, il n’aurait jamais pu consciemment tuer l’un d’entre eux.

  28. Un vrai bon film, très agréablement surpris car j’étais vraiment sceptique. Les trailers n’étaient clairement pas a la hauteur et c’est dommage.

    On retrouve enfin des pouvoirs et des enjeux qui ont de la gueule. L’aspect dramatique n’est pas en reste avec des relations et des caractérisations bien développées entre nos Éternels. Il faut saluer le casting qui est investi et franchement attachant.

    La réal est pas mal avec ses décors et lumière naturels, pas de quoi sauter au rideau non plus, c’était un peu trop sombre par moments en IMAX 3D.

    Les combats et CGI sont spectaculaires, la comparaison avec Man of Steel est pas déconnante.

    Le ton du film est relativement sérieux, mais on échappe pas aux personnages comiques insupportables qui sont juste la pour faire des blagues, c’est gonflant quand leur présence est injustifiée et que la même vanne est utilisée 4 ou 5 fois. Ça reste contenu mais ça gonfle a force ce cahier des charges.

    En conclusion tout cela augure du bon pour la suite de cet univers qui s’étend. J’ai un peu repris confiance en Marvel après des films anecdotiques pour remplir le calendrier et les caisses.

    Les critiques mitigées sont incompréhensibles, on est clairement dans le meilleur tiers du MCU. C’est pas une claque mais c’est relativement maîtrisé de bout en bout. Le film surprend par certains choix scénaristiques, j’ai apprécié qu’on soit pas sur le sempiternel affrontement gentils/méchants, les lignes sont plus floues et c’est tant mieux.

    7,5/10

  29. Vu hier soir, et pas vraiment apprécié. Vu le nombre de lumières de portable commençant à s’allumer après 1h20 de film, je n’étais pas le seul.

    Quel manque de rythme !!! Qu’un film soit long ne me dérange pas, mais quand il a du rythme ! Pas forcément de l’action, mais qu’une tension, un intérêt scénaristique suscite une attente… Là j’attendais juste le climax pour en finir. (j’aurais pu partir, mais mon fils de 12 ans qui s’ennuyait aussi voulait quand même voir comment ça finissait, et il a regretté).

    Le casting est vraiment problématique : Madden est insipide, Jolie est clairement venue prendre son chèque, Hayek ne parvient à rien, pas même à faire passer le côté chef-matriarche. Gemma Chan sauve un peu les meubles. Aucun attachement pour ma part, pas d’empathie, c’est quand même embêtant.
    Ah si, Kumail Nanjiani est bien, heureusement pour Disney qui pourra un peu toucher le marché indien grâce à lui, à défaut du marché chinois, même si le cinéma indien détient 93 % de part de marché, contre 5 % pour le cinéma américain (source wiki…). Ah la séquence Bollywwod n’est pas là pour ça ? Mouais…

    Les déviants ? Ouh les méchantes grosses bêtes… Qui se font poutrer en 5 secondes. Sauf par Ajak. Mouais…Mais il faut bien des scènes d’action, par ailleurs bien réalisées, et les CGI sont très bien.

    La patte Zao ? Oui, elle est présente : les grands espaces, fort bien cadrés (magnifique photo), avec peu de personnage dans le cadre, sentiment d’isolement et de solitude, tout ça est bien présent. Mais que c’est ch…. surtout pour un Marvel. Enfin je trouve.

    Ah, certains ici trouvent incompréhensibles les critiques mitigées/négatives. Perso je comprends que le film soit apprécié. Chacun sa sensibilité et son ressenti.

  30. « …Close your eyes, give me your hand
    Do you feel my heart beating
    Do you understand
    Do you feel the same
    Am I only dreaming
    Or is this burning an eternal flame… »

    D’abord, jurisprudence Marvel : des super-héros représentant la Diversité ? C’est la base même de Marvel Comics, pour se distinguer de DC Comics et ses héros bien plus conservateurs et neutres.
    Handicaps dans l’apparence monstrueuse et colorée, boiteux (en civil), allure ringarde, cardiaque, mutilé des mains, aveugle, exilé de son époque – et les mutants sont à eux seuls un festival. Et oui, ça faisait du succès, beaucoup de gens s’y retrouvaient.
    Alors, une petite communauté immémorielle représentant l’Humanité, ça n’a rien de si calculé, c’est on ne peut plus naturel.

    Jurisprudence Jack Kirby aussi : déjà qu’il n’y a pas besoin qu’une « divinité » doive ressembler physiquement à ceux qui la vénérent… Voilà un auteur (en phase avec les écrits de Arthur C. Clark et la Contre-Culture) qui se permet d’habiller des Asgardiens façon techno arc-en-ciel, et d’y ajouter un guerrier mongol pour le plaisir (Hogun)…
    Qui ressuscite ces mêmes Asgardiens mais en leur donnant une apparence d’Ancien Testament (le Haut Père), du Golem de la culture juive (Darkseid), de jeunes Hippies (Forever People) de méchants envahisseurs de l’Est etc…
    Et ainsi créé des Éternels majoritairement pseudo dieux grecs… Mais aussi latins, sumériens, aztèques, orientaux, tous pourtant de la même famille.
    Voilà, il en faisait ce qu’il voulait, tant que ça servait son histoire habituelle d’immortels marchant sur Terre, déclamant leurs réflexions sans fin sur le Pouvoir et les humains.
    Des déclamations théâtrales, typiques d’une époque ou d’écrits trop littéraires, moins de circonstance pour un film, se racontant par l’image et l’action.

    Les films Marvel justement. Soyons plus original pour décrire ça :
    Un grand échiquier, où chaque pièce a ses types de valeur, de forme, de détails (si on regarde de plus près). Quand l’une fait un mouvement, certaines des autres aussi et ainsi de suite… Tant qu’elles restent sur le plateau.
    Le mouvement du jour se fait avec une pièce dont on avait entraperçu que quelques bribes au détour d’une poignée de films.
    Mais utiliser les éléments de cette histoire s’étant réinventée dans divers opus comics – le jugement des Célestes, leurs plans autour des Déviants, ceux de Titan, l’Émergence, le Grand Esprit collectif, la « Graine » qui doit croître… – ce n’est pas si suffisant. Il faut aussi un angle cinématographique familier, et surtout pas trop Intello tant ça peut annihiler l’énergie.
    Et cela peut se résumer ici à une énorme histoire d’Amour.

    Chaque personnage Aime l’Humanité, et aussi les autres Éternels.
    On y a un amoureux qui est autocentré et flamboyant – Kingo – un qui est un gardien valeureux et pudique – Gilgamesh – un qui est cynique et sévère – Druig – un qui est cérébral et progressiste – Phastos…
    Et surtout un qui est un tragique surhomme – Ikaris – cristalisant toute la douleur des archétypes super-héroiques. Un énième exemple de complexe de Superman, DC étant beaucoup cité.
    On y a une amoureuse sage et pragmatique – Ajak – une qui est sarcastique mais désespérée – Sprite – une qui est énergique mais maladivement fragile – Thena – une qui est insaisissable, y compris dans ses points de vue personnels – Makkari…
    Et surtout une qui devient une guide empathique – Sersi – représentant tout l’Espoir dont on peut rêver pour l’avenir du monde. Une sorte de double de la réalisatrice, se projetant à travers cette héroïne.
    Dans une Saga épique SF sur plusieures époques, tenant dans un seul long-métrage pour une fois – on peut d’ailleurs choisir de préférer une définition inverse, c’est à dire une grande Saga épique SF reposant sur une histoire d’Amour.

    Mais tout cela s’inscrivant dans l’identité marvelienne « éternelle », avec toujours des protagonistes assez étrangers à la société, un petit peu demi-dieux, défiant des ordres établis viciés, pris entre leurs égos et leurs missions, entre les sacrifices et le libre-arbitre.
    La continuité dans la réflexion générale, avec qui veut y participer à son tour car il y a toujours un auteur particulier venant s’ajouter au jeu (voir même s’approprier une franchise dans certains cas), ça a constamment été avec l’inclusion de visions personnelles. Donc, ici aucune réelle révolution qui serait trop prétentieuse.
    Les Inertiels.

    Alors ce projet est aussi l’occasion pour mettre l’accent sur d’autres détails, moins mis en avant dans les précédents films, même si de toute façon on ne peut y échapper à une rythmique guidée par l’Action et la Légèreté. C’est ça le Super-Héroisme.
    C’était d’ailleurs déjà le cas pour les très particuliers « Avengers Endgame », « Black Widow » et « Shang-Chi », qui interrogeaient les héros sur leur place dans le Monde.
    On aurait pu avoir aussi ça dans un nouvel épisode avec les Asgardiens… ou bien avec les Mutants, dont les Éternels donnent l’impression de prendre la place naturelle – d’où une possible hostilité à leur encontre.
    Avec une douzaine de nouveaux personnages d’un coup, dont certains font un peu figure de bonus – Dane Withman y passe de reflet du spectateur qu’on affranchit, à futur héros d’un autre opus – il est bien sûr plus compliqué d’appréhender une évolution qui doit se passer des têtes d’affiches les plus connues et rassurantes.
    Encore plus quand le rythme du film mélange aussi bien l’efficacité mécanique et confortable, que les accès de petites audaces (dans ce contexte) et autres partis pris singuliers tels que des enchaînements abrupts, car rattrapés par une narration bi-linéaire à base de flashbacks complémentaires. Ou bien le fait de ne pas permettre au groupe de rester uni jusqu’au bout, quitte à en laisser sortir quelques uns sans autre forme de procès.

    Chloé Zhao, autrice maintenant réputée, se retrouve alors mise trop vite dans le même panier que les auteurs dits sérieux. Donc qui « devrait » avoir elle aussi une imagerie uniforme, banissant un trop plein de couleurs et de légèreté et autres formatages… Ce qui équivaut à se soumettre à un autre type de formatage, évidemment.
    Alors qu’elle a beau savoir faire des films naturalistes, présentés comme sobres, composés et peu fantaisistes, cela ne l’empêche pas d’aimer et comprendre Aussi ce type de récits portés par l’Action et la Comédie, elle qui fut d’ailleurs une grande lectrice de mangas.
    Qu’est-ce qui devrait intimer l’esprit de Sérieux à contaminer absolument tout l’enthousiasme ?
    Rien, il n’y a pas de règles pour ça… Par contre, juste le sérieux de l’exécution, sa sincérité et générosité.

    Avec toujours ce mélange entre homogénéité et hétérogénéité, l’un enchâssé dans l’autre. Fier de cette hybridation, de toute manière le résultat reste fait pour le grand écran :
    On a de la bonne action (la lisibilité se fait progressive, la faute à quelques séquences nocturnes faites pour être à peine effrayantes), des comédiens qui pètent de classe et de charisme, de sacrées bêtes monstrueuses, des Titans gigantesques impressionnants, de la musique superbe… Sans que toutes les idées du film ne se cognent les unes aux autres, liées grâce à un terreau commun.
    Et bien sûr des limites dès que, dans cette hybridation, il faut être tolérant envers la réutilisation d’éléments scénaristiques, empêchant le tout d’être totalement autocontenu. Quitte à mener à une triple conclusion à suspense, en guise d’introduction à des épisodes improbables.

    Mais ils sont là, ils ont déjà existés pendant plus de deux heures et demie (et des milliers d’années). Et ils l’ont bien fait.

    Eternal sunshine of the spotless mind.

  31. Bien que Shang-chi était une bonne surprise pour ma part, je commençais à ressentir une lassitude des films SH.
    Hier soir, on m’a un peu traîné par le cul pour aller voir The Eternals.
    Je ne suis pas un fan inconditionnel des films Marvel, mais là, c’est un grand OUI ! Plusieurs fois, je me suis surpris à me demander si je regardais bien un Marvel.
    Le film a sa propre identité.
    Peu importe le thème que le studio abordait, j’avais toujours eu l’impression que c’était le même réalisateur 😅 à part un peu GotG, ce n’est clairement pas le cas de The Eternals. Déjà, visuellement parlant, la photographie est différente.
    Peut-être que beaucoup ne partageront pas le même avis que moi d’après les quelques critiques que j’ai lues mais selon moi, scénaristiquement parlant, je trouve qu’ils ont pris des risques. Le ton est pessimiste, un choix de Sophie à l’échelle galactique; la narration est très différente de ce que Marvel Studios propose habituellement, personnellement, j’ai aimé mais je comprendrai tout à fait que ça rebutera certains.
    Ce que je trouve dommage, c’est que la fin est… facile…

    Le casting est pas trop mal, individuellement, chaque acteur(trice) s’en sort assez bien, par contre, je ne ressens pas d’alchimie entre les personnages, j’ai du mal à croire qu’ils se connaissent depuis des milliers d’années… il y a des fois où ça sent le forcing.

    /!\ GROS SPOILERS, franchement, si vous n’avez pas vu le film, ne lisez pas /!\
    Il y a quelques choses que je trouvais intéressant, à certains moments, je comparais les Éternels à la Justice League à cause de leurs pouvoirs.
    Mais dans la ZSJL, ces SH sont représentés comme des divinités, dans Éternels, c’est tout l’inverse, ce ne sont que des pantins, des outils.
    Pas compris le boss Déviant, à la fin, il pouvait s’unir avec les éternels ? Ils n’ont pas un but commun ?
    Comme je ne lis pas de comics, le rôle de John Snow est inutile… il ne m’attise aucune curiosité… c’est trop forcé à mon goût.

    • S’il s’unit contre Ikaris, ça ne l’empêchera pas de continuer à tuer des êtres vivants, comme le virus qu’il est. C’est sa nature, même si ça aurait été intéressant de le voir évoluer au delà.

    • SPOIL SPOIL SPOIL

      Pour ma part le « méchant » Déviant, Kro, est juste un stade avancé dans l’évolution de ses congénères. Si au premier abord on nous présente les Déviants comme les antagonistes, pour moi ce n’est pas le cas. Les Déviants sont, par nature, agressifs, violent, des prédateurs… Kro est l’Alpha, il veut se venger je pense des Éternels qui sont eux, par définition, les chasseurs de Déviants, mais les Déviants sont un prétexte de mini-boss qui au final ne sont pas les antagonistes les plus importants.

      Si méchant il y a, alors c’est plutôt à voir du côté de certains Éternels, en raison de leurs croyances (ou non), de leurs convictions, leurs actes et les conséquences de ces derniers, mais aussi à regarder du côté des Célestes. Je n’ai pas trouvé que le film avait de réel méchant, tout étant question de point de vue, et je comprends le point de vue d’Ikaris autant que celui de Sersi ou d’Ajak. Du coup c’est cette psychologie là qui prend le pas sur les Déviants et leur rôle de méchant à mes yeux, et que j’ai trouvé plus intéressant dans le fond.

      Pour LA scène dont tu parles, il me semble… je pense que la VF est trompeuse, je l’ai trouvé aussi ambiguë, la réponse de Thena n’est pas raccord avec la déclaration de Kro et les actes qu’on voit à l’écran, j’ai tiqué dessus, du coup à voir en VO ce que ça donne, mais je pense à un foirage de la VF. Mais, si on part du principe que se sont des animaux voraces, alors pas certain qu’ils peuvent s’allier aux Éternels, de plus Kro a cette capacité d’absorber les pouvoirs des Éternels, ça aurait fait de lui un être unique à part entière, et surpuissant. Alors pourquoi s’allier à eux quand on peut les incarner tous à la fois en un seul corps ?

    • @Flo @Saikanji
      Ah d’accord ! ben oui ! Ça prend plus de sens du coup, okay, je comprends mieux merci 😉

      @Saikanji
      /!\ Spoiler /!\
      Tout à fait d’accord, c’est ce que j’ai aimé dans The Eternals, nous ne sommes pas dans le train train habituel du blockbuster: moi, gentil, toi, méchant, moi tuer toi, fin. Les Déviants servent un peu à rien, le vrai conflit est entre les Éternels.
      Il y a plusieurs zones grises dans chaque personnage, j’inclus Circé, elle s’en voulait d’avoir tué un Celeste.
      D’ailleurs que certains Éternels s’en foutent un peu si la Terre explose, d’un film Marvel, c’était très surprenant.
      Peu importait le dénouement, il y aurait eu une grande perte.

      Je me suis dis la même chose que toi « je pense qu’il y a du avoir un plantage dans la VF » 😅

      • SPOIL SPOIL SPOIL

        Oui, la VF pour le coup a merdé, je pense.

        Oui c’est aussi ce qui m’a plu. On peut ou non adhérer à leurs actes et à leurs choix.
        Dans le fond, Ikaris n’a fait qu’être totalement loyal envers sa mission première, et même si il a tué Ajak (que j’ai trouvé dur d’ailleurs de la lâcher comme ça dans une fosses à Déviants), ça reste entendable. C’est juste qu’à mes yeux il devient un Éternel plus creux et moins enclin au libre arbitre, et du coup moins humain. Mais j’ai trouvé la symbolique forte à la fin, j’ai vraiment cru qu’il allait tuer Sersi, deux fois ses yeux s’illuminent, et finalement il abandonne, mais va carrément se suicider dans le soleil à l’image d’Icare dans la mythologie grecque.

        D’ailleurs est-il vraiment mort ? On le saura si suite il y a. Je l’espère !

        • @Saikanji :
          Ah j’ai même pas pensé à Icare à la fin ! Bien vu 😉

          Je pense qu’il est bien mort, même si j’aurais aimé le contraire. Mais je pense que c’est la meilleure conclusion à son arc narratif

          • Sinon, on aura soit des flashbacks, soit du « What If », soit un certain procédé de résurrection dont je n’écrirai rien ici… 🤫

          • SPOIL SPOIL SPOIL

            @Black Bolt/Panther : Oui, étant donné que la réalisatrice souhaitait non pas 10 mais 12 Éternels, la mort de certains servira de prétexte à la venue d’autres. A commencer par Eros.

            Oui étant fan de mythologies, de civilisations diverses et autres légendes… Ikaris en Icare m’a de suite marqué dans ce film. J’ai trouvé ça fort en terme de symbolique (en plus du suicide…).

            @Flo : Il me semble avoir lu que les Éternels ne pouvaient pas réellement mourir… Mais de ce que j’en ai vu dans le film, Arishem pourrait tout à fait les ramener, étant donné qu’il possède leurs mémoires stockées on ne sait où pour analyses… On pourrait imaginer qu’il les implantes dans un nouveau corps ou une copie du corps déjà existant. Mais ça voudrait dire que la mémoire Terrienne d’Ikaris ne serait pas présente ?

          • J’ai aussi pensé à Icare.
            En effet, il y a tellement de références juste avec les noms, Ikaris/Icare, Sersi/Circé, A-Thena, Sprite citron vert, Ajak Amsterdam, Panoramix le druig, c’est bon, j’arrête.

            Je croyais que les mémoires des Éternels étaient stockés dans le vaisseau mais je crois que je me trompe (j’essaie de me souvenir de la vision de Sersi).

            @Saikanji
            Spoils
            Tout pareil, même si je me disais que Ikaris est un sacré enf**ré, je le comprends, pendant des milliers d’années, il a mis sa cause (et donc sa croyance envers les Célestes) au premier plan. Les Éternels qui veulent sauver la Terre, aiment trop les humains (je comprends les choix de la réalisatrice, je ne vais pas aborder le sujet, mais disons que ses choix rendent le choix de trahir Arishem plus légitime à mes yeux).
            Sinon… ils ont quand même contribué à détruire des planètes… pour Ajak, c’est sûr en tout cas 😧

          • @Lespectateurlambda
            La réf à Icare est arrément cité dans le film : quelqu’un dit à un moment que c’est Sprite qui a raconté qu’Ikaris s’était approché trop près du Soleil, et que du coup cette légende mytholoqigue vient d’elle.
            Mais le coup de la symbolique à la fin, je n’y avait même pas pensé, tellement j’étais hâper par l’acte en lui-même ^^

            Oui j’y ai aussi pensé à la résurrection par Arishem, du fait qu’il détienne leur mémoire.

            Et non leur mémoire ne sont pas dans leur vaisseau, mais dans l’endroit où les Eternels sont créés que Sersi voit en vision (il a un nom spécifique mais je ne m’en souviens plus exactement : « faiseur de monde » ?)

          • Forge des Mondes. Ça serait la prochaine étape, loin de la Terre et autres décors réels…
            D’où le doute quant au retour de Chloé Zhao aux commandes ?

  32. Vu hier soir et je ne comprends pas les critiques, il faut croire que quand il n’y a plus d’explosion toute les trois minutes les gens se barrent, les mêmes qui reprochent ensuite a Marvel de (soi-disant) faire toujours les mêmes films, aberrant.

  33. Beaucoup a été dit sur le côté positif et négatif de ce film. Pour ma part, je suis divisé. Comme tous fans de Marvel ayant vu le MCU porté ses héros à l’écran, sans les dénaturer plus que de raisons, je conviens qu’il n’est jamais évidemment de porter à l’écran des héros de papier. Certains ont loué le scénario en partie écrit par la réalisatrice, mais rappelons qu’il s’agit d’un arc narratif déjà existant dans les bandes dessinées, même si elle a certainement travaillé à la caractérisation des personnages

    Puisque nous confrontons nos subjectivités (même si de nombreux fans viennent ici, nous parler objectivement de leur goût cinématographique :cadrage, lumière, acting…) ce qui ressort pour moi est un profond ennui ce qui ne m’était jamais arrivé avec un film du MCU et ce qui me navre d’autant que je pense être capable de m’émerveiller plutôt facilement.
    Je me suis donc interrogé sur le pourquoi du comment et j’ai passé quelques heures à la recherche de critiques positives comme négatives pour éclairer objectivement mon intérêt pour ce film. Mais finalement ne trouvant pas d’écho à mon sentiment dans les critiques négatives (et positive) je me suis résolu à faire un commentaire ici.

    La question principale a été pour moi de comprendre pourquoi je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. Était-ce le nombre ? Pas forcément puisque nous suivons principalement l’arc narratif de Circé ! Donc était parce que le personnage est plutôt fade ? Oui et non ! Je pense qu’ils sont à la fois trop proche (psychologiquement très humain) et trop éloigné (finalement de simples pantins qui jouent aux humains ! ) et c’est peut-être tout l’enjeu de la narration à vouloir nous montrer l’importance de l’humanité à travers le regard « déformé » et « déformant » des éternels.

    Comme beaucoup j’ai trouvé l’humour « navrant » et le fameux « Vallet » en représentant des hommes incohérent sur le plan psychologique et humain (pour ne pas dire très con !). Je regrette également l’absence de musique dans certain passage (un parti pris cinématographique sans doute !) et des musiques en décalage avec l’action (notamment dans les premières minutes)

    Bref, en dehors de parler, des longueurs le manque de tensions dramatiques et la double réalisation (avec ou sans actions) ne m’a pas permis de rentrer dans ce film. Et encore une fois je crois que l’on doit juger un film sur sa capacité à nous faire rire, pleurer, avoir peur… Bref nous procurer des émotions et personnellement ce film ne m’a laissé qu’un sentiment celui d’avoir perdu deux heures de mon temps.
    Bravo encore à ceux qui ont trouvé ce film au top j’aurai aimé partager votre plaisir !

  34. (Pas encore lu les autres coms)

    J’en sors et j’ai beaucoup apprécié !
    _Une excellente découverte de ces persos
    _dépaysante (des décors et sfx sublimes et super variés), et pour le coup ça nous change pas mal je trouve de la formule habituelle
    _bien rythmée (parfait dosage entre action et dialogue) => ce qui a notamment contribué au point suivant
    _des personnages admirablement approfondis (au vue de leur nombre) avec des interactions très agréables
    _un humour parfaitement dosé (ça fait du bien dans le MCU)
    _une mise en scène particulièrement efficace, avec notamment des scènes d’actions super bien filmées et des pouvoirs merveilleusement mis en valeur
    _une bande son très appréciable
    _des « retournements » de situations très audacieux et efficaces (je salue haut et fort LE retournement de situation, que j’avais un peu vu venir mais je le trouve hyper impactant et novateur !).

    Honnêtement, je ne lui trouve même pas de pts négatifs à chaud.

    Même les 2 scènes post gen valent le coup ! (pas mal d’ailleurs, dans la 2e, l’idée de faire intervenir un personnage « mystère » sans le montrer à l’écran)

    Une très belle réussite de la réalisatrice, et du studio en général !

    Décidément, entre Shang-Chi et Eternals, la phase 4 me rassure grandement.
    Et ce que je trouve bien, c’est qu’ils ne cherchent pas tout de suite à refaire un univers connecté, mais bien de construire des histoires à part, et d’approfondir ces nouveaux persos. Ils maitrisent admirablement leur sujet.

    Vous avez compris, ce film m’a conquis 😉
    #teammakkari

    (et je ne comprends absolument pas les notes mitigées sur rotten pour le coup)

    • SPOIL SPOIL SPOIL

      Je vois que Makkari marque et c’est super, je l’adore je l’ai trouvé géniale à chacune de ses apparitions.

      Pour « la voix »… Je ne m’attendais pas une seule seconde à l’introduction de CE personnage dans CE film lol

  35. Je vois plusieurs personnes parler de Circé. Mais on est d’accord que vous parlez de Sersi ? (Juste pour être sûr)

    Sinon, j’ai lu sur Wikipedia l’histoire des Celestes (je me doute que ce n’est pas représentatif des comics mais ca offre un bon résumé pour comprendre qui ils sont). C’est vraiment interessant/passionnant et j’espère que Marvel développera vraiment tout ce lore !
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Célestes
    Ca parle même de Tiamut, dans la version Comics, ce sont les autres Celestes qui l’ont endormi sur terre.

    • SPOIL SPOIL SPOIL

      Perso je ne connais pas les comics des Éternels. Cependant, je ne sais pas si c’est voulu ou non, mais j’ai adoré toutes les symboliques historiques et mythologiques, et Tiamut en fait parti dans le film à mes yeux.

      Pourquoi ? Parce que Tiamut me fait penser à Tiamat, la déesse mésopotamienne qui vient de… Babylone ! Et il me semble qu’elle a un lien avec le chaos. Du coup lorsqu’Arishem a prononcé son nom (je crois que c’était lui la première fois), en tant que Céleste implanté sur Terre, j’avoue que je me suis dit que réveiller le Chaos ça va peut-être pas le faire… Donc à mes yeux Sersi (Circé) a bien fait. Voulu ou pas, ce film est bourré de références de ce type. En plus Tiamat est une déesse des eaux salées, Tiamut lui, a failli naître dans l’eau salée en plein chaos volcanique, bref, j’adore !

      • Je suis d’accord avec toi.
        Je connais que tres peu Les Eternels egalement mais j’ai aussi adoré toute cette mythologie.
        Apres, je trouve dommage qu’ils n’en ont pas plus parlé dans le film (on se rappelle du Celeste Knowhere dans Les Gardiens de la Galaxie, ou de celui qui utilisa la pierre de pouvoir si je ne me trompe pas)
        Je pense sincerement qu’il y a une sacrée matière a travailler !!

        • Ah je n’avais plus du tout la présence d’un Céleste en tête dans les Gardiens… J’avoue que les Gardiens 2 étant pour moi extrêmement mauvais, ma tête a du l’oublier très rapidement. Et même si le premier reste un bon film (toujours pour moi), se ne sont pas du tout des personnages qui m’ont marqué et je ne suis pas fan de ce qu’ils en ont fait. Rocket R mis à part.

          Mais si c’est la pierre du pouvoir c’est dans le premier du coup ?

          • Oui, la tête du Celeste Knowhere apparait dans le 1er Les Gardiens de la Galaxie tout comme un second Celeste qui utilise la pierre du pouvoir (l’histoire est racontée par le collectionneur)

  36. Vu !
    Très bon film, largement dans la moyenne haute du MCU.
    J’avais été spoilé de toute l’intrigue il y a déjà plusieurs mois, mais le film mérite d’être vu.

  37. Vu aussi. Très mitigé.
    De très belles scènes d’action.
    Des héros bien plus touchants qu’on ne l’aurait pensé.
    Une histoire surprenante avec des rebondissements bien foutus.
    Un Marvel différent…
    … mais un Marvel quand même dans sa construction et son humour lourdingue.
    Un casting complètement foireux excepté Gemma Chan et la petite qui joue Sprite.
    Un rythme mou mais mou… l’histoire ne m’a intéressé qu’à partir de la seconde moitié du film. Je me suis vraiment fait chier avant.
    Des clichés woke à la pelle. C’est quoi l’intérêt des Eternels de faire une muette ou une enfant? Pourquoi avoir fait du gay de service un gros et un comique? Les gays n’ont-ils pas droit à leur bogosse musclé en slip eux aussi?
    Pas super convaincu non plus par l’explication de la non intervention pour Thanos ni par les scènes post-génériques.
    Le haut du panier MCU? Certainement pas pour un fan de Marvel Comics. D’autres héros auraient du avoir leur heure de gloire avant eux. Pour un fan du MCU? Je ne sais pas. Zéro connexion, un rythme qui change et va déplaire aux bouffeurs de pop corn, des héros qu’on ne reverra pas forcément mais il reste l’humour.
    Le pire comme disent les critiques ricaines? Non plus parce que le film va sur certains terrains inconnus, que son histoire reste belle, que l’imagerie est forte et que ce film a une âme contrairement à 95% des films du MCU.
    Un film très difficile à juger.

    • Du coup ça valait le coup que je te suggère d’y aller? Je pense que c’est toujours bien de sortir d’un film avec pas mal de contradictions et d’interrogations, c’est souvent bon signe à long terme.

      • Oui parce que j’en garde un bon souvenir grâce à des persos que j’ai beaucoup aimé comme Sersi, Ikaris, Théna et Sprite.
        Ce n’est cependant pas un film que j’ai envie de revoir car trop long à démarrer et trop confus dans sa narration.

        • Plutôt d’accord avec ta critique. Je trouve aussi qu’il y a un manque de tension sur certaines scènes de révélations et un build-up foiré pour les scènes d’action dramatiques.

  38. Bon film pour ma part, j’ai beaucoup aimé. Mais j’en ai pas vraiment profité, en le site et internet je connaissais déjà la moitié de l’intrigue et les deux scènes post générique. Le film est beau comme dune, j’en attendais beaucoup de ses deux long-métrages et je suis pas dessus et ça ne m’étonnerait pas de voir ses deux films nominés aux oscars pour leur photographie. Même si j’ai pas aimé dune au premier visionage, au deuxième je me suis laisser aller et j’ai apprécié le film à sa juste valeur.Pour en revenir aux éternels,pour moi le film tient ses promesses. Une fusion parfaite entre film d’auteur et blockbuster, je pense que donner les éternels à Chloé Zhao est l’une des meilleurs décision du mcu, peut de réalisateur aurait réussi ce challenge. Elle à réussi à donné vie aux éternels, et à en faire quelque-chose de touchant et d’incroyable, en meme temps dans les comics les éternels sont pas très appréciés.J’espère que Marvel va lui laisser main libre pour les futurs projet sur les Éternels. En tout cas la fin est incroyable de m’y attendais pas. Le mcu est assez cohérent, Ego qui était un céleste procédait de la même façon comme le céleste arishem. En même temps les célestes sont pas immortel, ego à été tué comme le céleste de la terre, et on à déjà vu le crâne d’un céleste, donc les éternels et les avengers auront leur chance. La phase 5 s’annonce incroyable avec kang, les célestes , et les 10 anneaux de shang shi qui émettent sûrement vers un ennemi dans l’espace, et captain Marvel qui se disait occupé, vivement. Pour moi le plus grand défaut du film est la mort d’ikaris que rien ne justifiait, ils pouvaient le garder pour en faire un ennemi des éternels, aussi il aurai dû aller au bout en tuant sersi et les autres éternels , en faire un soldat des célestes une sorte de homelander.

    • Non Ego est un Doyen, comme Le Collectionneur et Le Grand Maître. Quelques crans en dessous des Célestes – son plan était peut-être de pirater des planètes ayant une graine céleste ?
      Et il reste assez de cœur à Ikaris pour ne pas simplement le métamorphoser en un vilain basiquement fou et égoïste. Surtout il a droit à une belle fin (assez choquante, car c’est un suicide) puisque il devient vraiment Icare – même s’il peut éventuellement survivre, on ne sait jamais.

      • Ego est bien un celeste, aucun rapport avec le grand maitre et le collectionneur. C’est un celeste peut-être un cran en dessous des autres. Je pense que ça peut s’expliquer par son semi-eveil,comme on le voit dans le film l’éveil d’un céleste implique la destruction de la planète, mais la planète d’égo n’a pas été détruite, il à fusionné avec elle. Et concernant son objectif c’est de planter des graines sur différentes planète pour s’étendre exactement ce que fait arishem pas pour s’étendre mais donner vie à d’autres célestes. Mantis pourrait être un éternels ? Pas d’accord pour ikaris, ils voulaient juste mettre à l’écran la mort d’Icare, est-il vraiment mort il s’est juste brûlé les ailes non ? Avec le meurtre de sa mère de substitution il a montrer qu’il avait de fortes convictions et croyait dur comme fer à leur devoir, autant aller jusqu’au bout et éliminé ces rebelles, ça n’en ferait qu’un bon personnage

        • En effet, Ego c’était bien un Céleste. Et Peter Quill un demi-Céleste avant de perdre ses pouvoirs. C’est pour ça qu’il pouvait tenir la Pierre du Pouvoir à mains nues.

        • C’est bien un Doyen dans les comics, pas du tout émergeant au même moment dans l’univers que les Célestes. Il n’a été redéfini en Céleste qu’au cinéma, sans penser plus loin.
          Mais comme c’est aussi un menteur et un violeur cosmique, on pourrait ne pas en tenir compte, éventuellement.
          La preuve : il n’a pas une forme physique humanoïde gigantesque aux caractéristiques un peu robotiques, comme tous les Célestes – et en tant que planète vivante, ça serait étonnant puisqu’une planète sert en général de cocon/incubateur pour eux.

          Et n’oublions pas que Ikaris aime sa famille, et Sersi en particulier. Il est finalement plus fidèle à ça, et on évite alors un énième Superman facho et fou qui tue tout le monde – y en a trop depuis ces dernières années, ça n’est plus du tout original.

          • Originellement, il ne l’était pas. C’était un alien appelé Egros qui a été fusionné à sa planète et à son espèce par The Stranger.
            Mais après, en effet, il est devenu un doyen puisqu’il a été reconnu à son tour comme « étant le seul de son genre ».
            C’est discutable vu qu’il y a Alter-Ego, mais dans les faits c’est assumé que c’est un Doyen en effet dans les comics.

            Et dans le MCU, un Céleste.

          • Précision supplémentaire : il dit être un Céleste, lui-même.
            Mais personne d’autre ne l’a confirmé.
            Rappelons nous du Gant d’Infini à Asgard… Si ça n’est pas compatible, on peut le virer et démentir, il n’y a pas assez d’éléments scénaristiques concrets en attendant.
            Sinon, ça sera juste considéré comme un renégat, une anomalie qui aurait fusionné avec sa planète, au lieu d’émerger d’icelle en la détruisant.

          • Bien vu : donc suspension d’incrédulité à appliquer. Vrai jusqu’à preuve du contraire (en maintenant un doute légitime).
            Et cela pourrait donc être invalidé assez vite, vu que les Célestes ont maintenant été introduits.

  39. Eternels est le BvS du MCU. Il divise, va diviser longtemps. Certains le rendront culte, d’autres le trouveront mauvais , incohérent et/ou brouillon.
    C’est un film qui va faire couler beaucoup d’encre et je pense que c’est une bonne chose, Marvel avait besoin de renouveau/se planter (au choix suivant que vous ayez aimé ou détesté le film).

    • Que le film divise oui. Qu’on en parle encore 5 ans plus tard comme BvS je suis grandement sceptique. Ça reste du Marvel en un peu plus raffiné…

        • Pas de la même manière. Thor 2 est quasi unanimement considéré comme une daube, et Iron Man 3, je n’en ai pas entendu parler autant que ça, personnellement.
          Edit: pour préciser mon propos, je rajouterai que BVS a eu un impact (négatif) sur l’univers de Warner au cinéma, alors que Thor 2 et IM3 n’ont rien changé du tout, n’ont eu aucun impact, ni positif, ni négatif. On peut encore en débattre aujourd’hui. C’est pour cela que je ne trouve pas la comparaison pertinente haha.

          • Ha ben si justement, c’est pour ça qu’elle est particulièrement pertinente. @RaidenX dit qu’il est sceptique sur le fait qu’on parle encore d’Eternals. Parce que « ça reste du Marvel en un peu plus raffiné ».
            Exemple à l’inverse : Thor 2 et Iron Man 3 –> des films presque unanimement (parce que moi, j’ai bien aimé Thor 2) considérés comme mauvais. Comme tu dis, ils n’ont eu aucun impact positif ni négatif sur l’univers. Donc neutre. Donc logiquement on ne devrait pas en parler près de 10 ans après. On parle des films qui déclenchent quelque chose, on ne va pas parler 10 ans d’un film qui n’a aucun effet. Ce ne serait pas logique !
            Et pourtant, si c’est le cas !
            Donc il est tout à fait possible qu’on parle encore d’Eternals dans 5 voire 10 ans. Parce que c’est du Marvel et qu’il divise. Donc il a un effet logiquement plus fort que Thor 2 et Iron Man 3 (dont on n’est pas censés discuter autant de temps après, je rappelle).
            Voilà le raisonnement ! 😉

            Edit : ce n’était pas une comparaison pour dire que c’était pareil, mais pour dire qu’on parle encore d’un film censé moins déchaîner les foules –> voir raisonnement au-dessus.

          • Hum oui du coup je comprends ton raisonnement, maintenant ça dépend de ce que tu appelles « parler encore du film des années après ». Ce que je veux dire par là, c’est qu’il y a consensus (quasiment, comme tu l’as rappelé) autour de Thor 2 et IM3 (qui ne bénéficient pas vraiment de remises en question), tandis que BvS divise encore aujourd’hui (en bien comme en mal, encore plus depuis qu’on a eu la director’s cut de JL je trouve). Après, peut-être qu’effectivement Eternals suscitera des débats similaires à ceux de BvS, et en cela oui, on en parlera dix ans plus tard (mais pas de la même façon que Thor 2 ou IM3, qui ne suscitent quasiment aucun consensus). C’est ce que je voulais dire quand je disais qu’on ne parle plus de Thor 2 et IM3. Mais j’entends ta réponse 🙂

          • Marrant que Thor 2 soit devenu une bouse dans l’inconscient collectif alors qu’à sa sortie, il était acclamé ici même.

      • Attention, la différence avec BvS est que le film de Snyder a bénéficié d’une verion longue sortie peu après qui améliore le film.
        Pas sur que Disney dispose en boîte d’une Zhaou CUt de 3H, déjà qu’on attend toujours celle de âge of Ultron.

        Mais sinon, le monde se divise encore en deux, entre les antis et pro BvS, ce qui est assez notable car souvent le temps redonne la bonne place à un film (pour répondre à Gayrus en passant). Or, celui-ci divise encore et au moins, on en parle encore. Bon, à titre perso, je n’ai jamais été divisé , je fais parti de la catégorie intermédiaire qui donne 7 ou 8 à BvS dans sa version longue et 6 ou 7 dans sa version courte.

        Je serais vraiment curieux de savoir ce qu’on dira dans Eternals dans un an: un destin à la BvS ? un destin à la Thor 2?
        Nota: je ne suis pas sur qu’Eternals soit le seul film qui divise, même s’il se rapproche d’un 50/50. Par exemple , je continue parfois d’entendre du bien d’Iron Man 3 et je crois qu’une part minoritaire, mais non négligeable du public n’a pas été incroyablement enthousiaste pour Endgame.

        • Eternal est un film qui divise.
          BvS ne divisait pas, Il se faisait bashé violemment (même des acteurs cachaient sur le film ouvertement).
          Franchement incomparable

          • BvS est un film culte pour beaucoup Bak. Dès sa sortie, des fans criaient au génie, la secte des Snydersexuels a vu le jour et depuis on ne compte plus les appels au #RestoretheSnyderverse

          • Il me semble aussi que dès sa sortie, il y avait des clivages profonds, même si le film se faisait majoritairement descendre entre ses 29% sur RT et ses razzie award. Mais dès le début, ce film avait ses partisans qui évoquaient un chef d’œuvre, nécessitant de n’être pas trop idiot pour le comprendre (voyez le sous-entendu…!!) . Par la suite, avec le recul et la sortie de la version longue, les rapports de force se sont un peu rééquilibrés, mais il n’en reste pas moins que cela s’écharpe pas mal au sujet de ce film.

            Pour la suite, je ne sais pas si les pro « sneyderverse » sont forcément des pros BvS. Je ne pense que les deux cercles ne se confondent ps totalement. La question est néanmoins intéressante, car BvS est un film dans sa trilogie et quelque soit sa qualité intrinsèque, il a su garder une ligne éditoriale (reprise d’ailleurs dans Wonder Woman).

          • Pour moi un chef d’oeuvre depuis le 23 mars 2016 (jour férié pour moi depuis) et le film que j’ai le plus revu au cours de cette décennie.

        • Non non… Commencez pas vous aussi à reprendre sans réfléchir (et peut-être pour certains, sans avoir vu le film) l’exemple de « L’Aube du bocal… » : l’un n’avait qu’un seul film derrière lui, et fait de la démonstration au burin, en empilant et en tapant comme un sourd sans que ça fasse toujours sens . Et en plus, à peine sorti, on annonçait déjà la Version Longue (à peine) plus complète, signe qu’on aurait mieux dû attendre avant de payer sa place pour une version tronquée..
          Pas étonnant qu’il suscite de la polarisation, entre ceux qui n’y ont retenu que ce qui les arrange même en le revisionnant ou en VL – c’est aussi comme ça qu’on crée du culte – et ceux qui ont retenu vraiment tout le film et y voient les grosses ficelles, les trucs juste faits pour provoquer incessamment.
          C’est de l’hostilité créée par le film.

          Et l’autre a un contexte de 25 films derrière lui, carbure à l’empathie plutôt que uniquement aux conflits (forcément, c’est pas à la mode), est long et prend son temps car il a beaucoup à montrer – il faut savoir connaître et s’adapter à ce genre de narration, et c’est pas facile – mais sans en faire des caisses, justifiant d’autres visionnages plus précis. Et presque aucune scène n’est gratuite, elles servent toutes la narration et les personnages, même un simple intermède de tournage bollywoodien (oui, Kingo s’identifie plus au côté théâtral de l’Humanité)…
          Pas étonnant qu’il y en ait qui le prennent gratuitement pour une cible pseudo provocante, c’est une bonne occasion pour péter comme une brute un objet qui arrive miraculeusement à fonctionner…
          Ou encore pire pour les analystes professionnels qui surintelectualisent le film (tombant plein de fois dans du hors-sujet), en pensant qu’il n’y avait jamais eu d’auteurs avant, et que Zhao allait tout détruire et rendre ça enfin « Bon ».
          Juste pour enfin leur rabattre bêtement le caquet à Marvel Studios, l’arbre qui cache la forêt, malgré des limites présentes qui sont totalement évidentes mais dont ils ne parlent même pas – ne soyons pas béatement naïf, c’est pas un grand chef-d’œuvre évidemment.
          C’est de l’hostilité créée en dehors du film.

  40. Je pense que quand Galactus arrivera, on appréciera le film pour avoir semer sa graine … de céleste

    Pour l’instant je suis mitigé… ai apprécié la réalisation mais pas le scénario

    • C’est marrant que tu parles de Galactus, pck à la fin quand Arishem dit qu’il reviendra pour juger si les humains sont dignes de survivre, je me suis dit que ça fait un peu penser à Galactus, et que du coup on ne serait pas près de le voir dans le MCU par peur de faire redite (visuel + notion)

      • Mais comme Galactus maintient une sorte d’écosystème alternatif, où il empêche l’expansion trop grande de l’univers en se nourrissant de planètes, là où les Célestes agissent en remplaçant les uns par des autres…
        Il pourrait y avoir un clash intérressant entre l’un, tout seul (et sûrement capable d’être un bon pote pour Thanos, qui est lui-même unique).
        Et les autres, qui sont plusieurs, comme les Éternels…

        Qui a parlé des Sith vs les Jedi ? 😉

  41. bonne nouvelle
    chaque fois les critiques adore un film, le film est plate (coucou Birdman et le plupart des film au oscar)
    chaque fois que le film est bon les critiques lui crache dessus. Franchement je trouve que cette formule reviens tellement souvent.

    Hate de le voir quand même et me faire mon propre opinion

  42. SPOILERS ici :

    https://www.fandom.com/articles/eternals-post-credit-scene-spoilers-character

    Pour ceux qui ont vu la scène post-crédits, vous l’aviez ? Plutôt contents ou déçus ?

    • Je l’avais pas et je suis hypé à mort. Dommage que le caméo soit seulement vocal. Je pense que si le personnage en question s’était montré Internet aurait explosé.

  43. https://hitek.fr/actualite/eternels-premiere-scene-sexe-mcu-tres-importante-realisatrice_31289
    Où, au final, la relativité de ce qui est censé être pudique, par rapport à ce qui ne l’est pas.
    Surtout quand on distingue très bien des mouvements de bassins et…
    Qu’on est un (critique ?) américain trop habitué à des super-héros « obligatoirement » neutres ?
    Ou qu’on est dans une salle peuplée de spectateurs dont la concentration et l’adaptabilité n’est pas assez souhaitée, puisque ça n’est qu’une sortie sans prise de tête pour beaucoup – alors que ça peut raconter aussi des choses, c’est aussi un récit à chaque fois.

  44. Je l’ai trouvé splendide. Fascinant à bien des égards. J’ai adoré suivre le destin de ses dieux sur terre paumés par leur destin, leur raison d’être. D’une certaine manière je trouve que c’est l’un des plus beaux films du genre. Très mélancolique et assez contemplatif. Chose franchement nouvelle dans le MCU. J’espère que Chloé Zhao aura l’occasion de m’éblouir à nouveau, parce que j’en redemande franchement.

  45. Ce que j’aime avec le MCU, c’est le fait que je ne connais rien de l’univers Marvel. Du coup c’est toujours une découverte lorsqu’une nouvelle licence est annoncée.

    Les Eternels fait partie des films qui m’intriguait le plus pour la phase 4 et j’en sors plutôt content. C’est un film ambitieux avec un travail soigné sur l’esthétique et des décors variés. Même si je m’attendais plus au départ à un film revenant sur les origines de l’univers avec une origin-story à Thanos, la direction du film est assumée (peut-être que l’histoire et enjeux racontés sont proche de la version papier ou pas). Chaque personnage a son charisme particulier et participe bien à l’histoire. Pas mal de twists scénaristiques dont certains font pas mal réfléchir. L’humour est agréable (en même temps c’est la formule de la saga donc pourquoi changer quand ça marche ?) un peu poussé avec l’assistant mais rien de dramatique en soi.

    La fin est efficace. J’attend de voir la suite maintenant 😉

    J’ai vu que la presse américaine a descendu le film. Certains le qualifie de pire film du MCU. Déjà que je ne comprends pas pourquoi tant de haine envers Thor 2, alors là pour Les Eternels… faut qu’on m’explique… ou pas (je préfère ne pas détruire la réception que j’ai du film). Mais à en juger mon voisin de gauche ET de droite qui se sont ENDORMIS pendant le film (Si ! Si ! Du jamais vu, y en a un qui s’est mis ronflait un moment donné !) je dirais peut-être le rythme et le peu d’actions… pour moi ça fais du bien de voir un film qui prend son temps. Et c’est compréhensible vu que c’est centré sur une DIZAINE de personnages sur une période de 5000 ans !!!

    Bref approuvé pour moi !

    Et petite situation rigolote entre les 2 acteurs de Game Of Thrones. En plus du nom ressemblant à un autre personnage.

    PS: je me demande vraiment ce que peut faire le personnage de la 2ème scène post-générique face à ce qu’il a vu ?

  46. Ma critique sur SC

    « Moi qui me plains régulièrement depuis 2016 de l’accueil critique des films du Marvel Cinematic Universe que je trouve souvent vraiment trop excessivement généreux, j’ai été particulièrement étonné de les voir faire la fine bouche avec Les Eternels mais, plus qu’étrangement, ça m’a quelque part rassuré en me disant que si le film divise autant, c’est justement parce qu’il cherche moins à être consensuel et a plus de personnalité, sans pour autant savoir de quel côté je me trouverais et après avoir vu le film de Chloe Zhao, je peux dire qu’il est loin d’être parfait, mais purée qu’il m’a fait du bien.

    En fait, je disais que le film n’était pas à la hauteur de ses ambitions, mais en même temps, elles sont tellement folles qu’elles ne rentrent pas tout à fait dans le cadre du cahier des charges de l’univers mené par le chef d’orchestre Kevin Feige auquel la réalisatrice du superbe Nomadland a du se plier… en partie. En fait, tu vois que Zhao s’en fout complètement de l’intrigue super-héroïque, elle va te coller cette histoire de Déviants, de Célestes et d’Eternels parce qu’elle n’a pas le choix mais limite elle y consacre le minimum de temps qu’elle peut.

    Non, ce qui l’intéresse, c’est de voir les Eternels – personnages ô combien fascinants – interagir avec les peuples humains à travers les siècles et de voir comment leur évolution les affecte personnellement. Ces thématiques sont fascinantes et parfaitement traitées par la réalisatrice et c’est limite dans les scènes les plus contemplatives que je prenais le plus de plaisir – mais bon, ma femme se moque toujours de moi en me disant que j’aime les films de « vieux » où il ne se passe rien – mais c’est peut être vrai que je suis le spectateur parfait pour ces Eternels.

    Le problème, c’est que 2h37, c’est finalement trop court pour Chloe Zhao qui ambitionnait clairement de faire le 2001, l’Odyssée de l’Espace du cinéma de super-héros, où les thématiques puissantes auraient plus d’importance que l’intrigue en elle-même, une ambition tellement importante qu’on se rapproche plus des films DC. D’ailleurs en parlant de DC, je trouve vraiment que Les Eternels est le plus beau film visuellement du MCU – en même temps, c’était pas dur vu que TOUS les autres films ont des effets spéciaux dégueulasses – là, les effets qui mettent en valeur les pouvoirs (jamais vu un personnage voler avec autant de naturel… depuis Zack Snyder), les Célestes sont fascinants.

    Bref, les grandes ambitions des Eternels enchaînées au sol par les conventions du MCU l’empêche parfois de prendre son envol, les personnages ne sont pas tous développés au même niveau et une narration parfois hors-sujet n’empêche pas Chloe Zhao de livrer un film fascinant, visuellement éblouissant et aux thématiques importantes!! »

      • Ah nan du tout. Et je ne le précise pas mais je l’ai vu en IMAX 3D.

        Après, la colométrie étant plutôt sombre, je trouve que les personnages en CGI ne jurent pas tant que ça.

        • Pas vu en Imax mais moi ces bébêtes là me sortaient complètement du film par leur aspect que je trouvais raté. Comme quoi, tant mieux pour toi ^^

    • Précisons que les Déviants sont Faits pour être moches et mal fichus dès les comics, un amas de chairs et de tentacules qui tient on ne sait comment, complément opposé au physique des Éternels…
      Le film respecte ça, et se permet aussi de faire un clin d’œil (ou un pompage) au premier volet du Hellboy de del Toro. En effet, sous son apparence bestiale, Kro ressemble à Samael, Cerbère de la résurrection – au point de pouvoir lui aussi se régénérer.

  47. du coup on aura un marvel a kaamelott … …
    lol
    non mais black knight est solide un bon ajout pour l’avenir. Un Disney + médievale serait tellement cool pour montrer les ancetres de Dane et merlin, arthur camelot

      • tellement.

        la beauté du MCU est qu’ils peuvent nous envoyé dans tout les sens tout les époques
        un film d’horreur, un western, les quêtes d’hercule, ou une mega comédie puis tout reste très cohérent

        moi j’adore oui il y a 2-3 films plus faible mais sinon chapeau Marvel

        • La beauté du genre super-héroique en général. Puisque la notion d’héroïsme transcende les époques, les genres etc… Avec ça, plus l’action et le fun, en guise de liant… on peut aller partout sans être totalement perdu.

          • J’y avais pensé, mais en vrai un film ou le super héros est un chevalier au temps du Moyen Age serait vraiment inédit.

            C’est peut être tiré par les cheveux mais on y verrait les anciens détenteurs de l’épée d’ébène essayer de faire le bien mais se faire corrompre petit à petit.

            Et Merlin serait pourquoi pas le sorcier suprême de l’époque qui laisserait sa place à l’ancien joué par Tilda Swinton qui est censé être une Celte donc géographiquement si l’action se passe en Angleterre/France, ce serait pas déconnant.

            Bref ce serait vraiment génial.

          • Dès le moment où le chevalier a un pouvoir personnel en plus de son courage, c’est comme un super-héros. Un qui a un truc en plus par rapport aux autres.

            …ce serait effectivement un bon moyen pour introduire une version jeune de l’Ancienne.
            Mais ça serait encore mieux si elle y devenait ici la successeuse d’un Ancien asiatique, qui serait présent en second rôle – à moins d’avoir carrément un Merlin asiatique (rien ne l’empêche, ce n’est qu’un personnage légendaire)…
            Mais mieux vaut garder un Merlin indépendant, beaucoup trop pour être un des Sorciers Suprêmes ayant assumé cette charge lourde, En plus de planifier le destin de Arturus.

            À ajouter à ça : les énergies noires (la Dimension du même nom, le Darkhold, les symbiotes)…
            Et possiblement les vampires – origine Démoniaque ou Déviante ?

  48. Vu, j’ai beaucoup apprécié cette épopée temporelle et spirituelle sauce MCU.
    Beau et puissant, j’ai pas grand chose à ajouter aux commentaires précédents.

    Quand Marvel verse dans la comédie dramatique c’est très puissant !

    Ce film confirme mon impression générale sur le ton des séries Marvel, le MCU se tourne discrètement vers un côté plus sombre et moins « fun ». Il faut bien ça en prévision de Blade et autre Moonknight…

    *SPOIL SPOIL SPOIL*

    Pip <3

    *SPOIL SPOIL SPOIL*

  49. Maintenant on peut bien souligner cela : comme les Asgardiens, les mythes polythéistes dans le MCU sont Tous extraterrestres. C’est clair, pour les grecs comme les summeriens, aztèques etc ils se sont fait passer pour des divinités vivants au dessus des humains, et les dirigeants…
    Alors que la plupart d’entre eux ne font que marcher parmis eux, en secret, sans toujours être revenus sur une Olympia qui n’est rien d’autre qu’une Forge des Mondes. Pas de doublon avec des vrais dieux grecs mystiques, contrairement aux comics.

    Dooonc… Normalement dans « Thor Love and Thunder », Russel Crowe jouera Zeus, c’est à dire sûrement Zuras, l’un des Éternels Au Dessus de Thena – il peut difficilement être son père dans les films.
    Son pseudo frère A’Lars, et ses « enfants » Eros et Than(at)os… Créations des Célestes aussi, des machines biologiques super perfectionnées.
    Par déduction, Gilgamesh et Hercules ne font peut-être qu’Un – les couleurs de son costume sont d’ailleurs les mêmes que celles du Hercules de Marvel, vertes et dorées.

    Bon par contre, ils ne toucheront Jamais aux religions monothéistes… Faut pas exagérer, et puis ils ne sont pas dans la provoc’ gratuite. 🤫

    https://www.universdescomics.com/2021/11/dane-whitman-a-aussi-droit-a-son-affiche-de-eternals-image/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=dane-whitman-a-aussi-droit-a-son-affiche-de-eternals-image

  50. C’est vraiment injuste que les Éternels passe pour le film le plus mal noté du MCU ! J’ai vraiment passé un bon moment. Ça fait du bien de voir un film Marvel confié à une réalisatrice dotée d’une vision artistique forte qui dirige vraiment bien ses acteurs ! Et visuellement, qu’est-ce qu’il est beau ! Mon favori de la phase 4 pour l’instant.
    J’ai été très surpris de voir pour la première fois une scène de sexe dans un Marvel, mais aussi de découvrir que dans le MCU… on lit du DC Comics ! 😀 Les petites références à Batman et Superman en tant qu’icônes culturelles étaient amusantes. Je me demande si Chloé Zhao n’a pas fait ça pour tester les limites créatives accordées par le studio.

  51. https://www.universdescomics.com/2021/11/karun-le-personnage-que-personne-nattendait-sur-une-affiche-a-desormais-son-affiche-image/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=karun-le-personnage-que-personne-nattendait-sur-une-affiche-a-desormais-son-affiche-image
    Même lui… Et pourquoi pas ? C’est pas commun d’avoir un personnage secondaire amusant d’âge mûr, qui serve surtout de témoin à toute l’histoire – bon, il y avait déjà Slattery et son propre showbiz juste avant, mais c’était en mode doux dingue, bien perché.
    Vivement qu’on le retrouve en caméo dans une autre production, avec le montage de son film sur les Éternels. Que au moins, les autres héros comprennent comment les derniers événements ont pu avoir lieu, qui est responsable de tout ça.

    Et pendant qu’on y est… La carcasse de Tiamut, elle pourrait être habitable ? 😉

  52. Bon ben je suis allé le voir, et ce film n’est pas came apparemment. Je préfère largement les films héroïques relatant le cheminement d’un gars ou d’une fille un peu ratés, et qui grâce à la chance, la remise en question et le courage, finissant par s’imposer comme des modèles pour leurs semblables. C’est la « recette » qui marche avec moi. Finalement les être surpuissants, avec l’âge ça me lasse. Moi je voudrais un team-up Dardevil – the Punisher sur grand écran , ou un autre genre de Kick Ass, mais moins traité comédie, ou encore un Old-boy moins traité tragédie 🙂

  53. J’ai bien aimé. Il y a des ratés, peu d’envolées vraiment vaincquantes (le flashback du XVIeme siècle est à mes yeux le gros moment fort du film !). Mais dans l’ensemble c’était solide et la promesse d’un Marvel différent était effectivement tenue.

    Après je ne suis pas conquis, loin de là. Mais je me plains trop de la formule mcu pour ne pas apprécier quand enfin ça change.

  54. Vu et grandement apprécié, ce n’est pas absent de défault, mais c’est grandiose, c’est une tragédie grecque, quelque fois un peu trop premier degré. Ce film surprend en nous faisant des contrepieds.
    Concernant l’épée d’ébène ça ne serait pas l’arme de knull, comme celle du boucher des dieux, celle qui servit a décapité un céleste (nowhere). Avec thor 4 ça aurait du sens

    • Dans le commentaire audio de « Ragnarok », Taika Waititi déclare que Hela utilise la Nécro-Épée. Mais sans autres détails, ni rien prévu à l’avance.
      Peut-être existe-t-il juste diverses épées et autres fragments noirs, qui formeraient un tout.
      Une autre quête à prévoir, dans le même style que les Pierres d’Infinité ?

  55. J’ai beaucoup aimé ce film. Enfin un film un peu diffèrent, enfin un film qui essaye de s’éloigner de la « formule Marvel classique » et il était temps, parce que ça commence a blasé de plus en plus de gens (dont moi-même) et c’est légitime.
    Visuellement, le film est très beau, une mise en scène impressionnante, des plans magnifiques, on sent qu’ils ont été chercher loin, c’est fait par une vraie réalisatrice d’auteur avec sa patte, ça se sent et ça fait plaisir.
    Le casting est plutôt bon, la plupart jouent juste, certains sont plus charismatiques que d’autre mais ça c’est courant comme situation. Mention spéciale a Druig, Théna et Ikaris.
    Je ne connaissait pas du tout ces personnages, je n’ai jamais lu les comics mais ils sont tous très intéressants et m’ont donné envie de les découvrir.
    Le plus surprenant, c’est qu’il n’y a aucun véritable héros dans ce film, ce ne sont pas des héros, ils sont clairement présentés comme des « dieux », imparfaits, avec des failles, aucun n’est tout blanc ou tout noir, ils sont tous gris.
    L’histoire est sympa et réserve même quelques surprises.
    Le ton est plus sérieux, il y a moins d’humour, bon il y a toujours quelques touches d’humour a la Marvel mais c’est mieux dosé. Le coté mythologique est appuyé. Ça se rapproche un peu plus du DCU de Zack Snyder que du MCU habituel pour le coup, ça va en déranger certains, c’est sur mais perso, j’apprécie.
    Les 2 scènes post générique sont très prometteuses également.
    Le film est un peu long mais de mon point de vue, c’est l’une des meilleures origin story Marvel depuis longtemps et c’est déjà le meilleur film Marvel de l’année pour l’instant en tout cas (en attendant No Way Home).
    Enormément de critiques sont à cotés de la plaque je trouve, je conseille à tous d’aller le voir au cinéma et de se faire son propre opinion. Il vaut le coup.

    • Autant chez Snyder (qui sur-dramatise, et c’est lourd) que chez Marvel (qui ne sur-dramatise pas, difficile de les confondre), ces personnages sont loin d’être des dieux car ils marchent parmis les humains, vivent comme et avec eux, les aiment au lieu de vouloir être aimé ou de les diriger depuis les cieux.
      Ce sont plus des demi-dieux, des Hercules modernes.
      Par contre, ceux qui les ont enfantés (de Jor et Lara El, ou les Wayne, jusqu’aux Célestes)… Ceux là sont bien plus des équivalents de dieux, vivants « au ciel », établissants des préceptes, jugeant les fautes commises. Et contre qui on peut éventuellement se rebeller.

      • C’est bien diffèrent, je suis d’accord, je n’ai jamais dit le contraire, c’est juste une petite ressemblance mais ça ne va pas plus loin.
        Je comprend ton point de vue sur le terme « dieu » mais je ne suis pas vraiment d’accord.
        Tu dit « ces personnages sont loin d’être des dieux car ils marchent parmi les humains, vivent comme et avec eux » … eh non, après avoir vu le film, on ne peut pas dire ça, ils mâchent parmi eux mais ils ne vivement pas comme eux, jamais, ils sont tous à part, certains vivent coupés du monde en se servant des humains comme des marionnettes, certains considèrent leur mission divine plus importante que tout et serait prés a sacrifier toutes ses vies inferieures en un claquement de doigt, certains se refusent d’avoir la moindre relation normale avec des humains, etc…
        « Ce sont plus des demi-dieux », pas vraiment non plus, les demi-dieux c’est quand ils sont a moitié humain, eux ne sont pas du tout humain.
        Il y a certes des dieux supérieurs (les Célestes) qui donnent les ordres mais ils sont clairement présentés comme des dieux mythologique de Marvel, Thena (c’est Athéna, la déesse de la guerre), Phastos (c’est Héphaïstos, le dieu forgeron), Makkari (c’est Mercure, le dieu messager et dieu des voyages : la vitesse de Mercure), Sersi (c’est Circé, la déesse magicienne), Ikaris (c’est Icare, qui vole trop près du soleil), etc…
        Mais après, c’est a débattre, est-ce que Thor, Loki ou Odin sont considérés comme des dieux chez Marvel ou seulement comme des aliens surpuissants, parce que c’est a peu prés le même problème.
        De mon point de vue, ils sont les 2.

        • Sauf que ce ne sont que des histoires racontées par Sprite pour justifier leurs pouvoirs etc… Mais aucun n’est devenu un dirigeant. Même Druig manipule bien peu en regard de ce qu’il est capable.
          Même avec la mission comme épée de Damoclès, ou une vie un peu isolée, la majorité d’entre eux reste intégrée, connait le monde contemporain, et a assez compris les humains au point de réussir à agir comme eux (même Ikaris dans ses derniers instants, brièvement) et pour eux.
          Une empathie que n’ont pas les dieux, chez eux ça se passe dans l’autre sens. Et quand ils ont fini leurs histoires sur Terre, ils retournent direct chez eux, tout Là Haut.
          C’est ce que font les Ases, ils reviennent toujours en Asgard, leur royaume (à protéger aussi).
          C’est ce que ne fait pas Superman (ce que beaucoup n’ont pas compris): plus de Krypton, une Forteresse de Solitude qui sert surtout de mausolée et de laboratoire sophistiqué… Le reste du temps, il est passé au journal, en appartement avec Lois, ou à la ferme des Kent (le travail de la terre, tout à fait humain). Même s’il protège la Vie où qu’elle soit, sa maison c’est la Terre, pas les cieux.
          Et si Olympia n’existe même pas, aucun royaume prestigieux tout Là Haut pour les Éternels. Leur foyer, c’est ici, même si c’est plus dur pour certains.

          La déification pour les héros, c’est plutôt à leur mort, à la postérité, une fois qu’ils sont définitivement… Là Haut.

          • Pas vraiment. C’est les croyances des hommes qui en font des dieux.
            Déjà on ne le sait pas quelle histoire est raconté par Sprite et quelle histoire ne l’est pas, il est seulement dit qu’elle a inventé la légende d’Icare quand elle a rencontrer Homère, le reste on en sait rien.
            Surtout quand on sait qu’ils ont chacun affronter des monstres (les déviants) depuis la nuit des temps, bien avant les religions.
            Pour Athéna, déesse de la guerre par exemple, c’est dit plusieurs fois dans le film et par les Eternels eux-mêmes, même par Gilgamesh il me semble.
            Il est clairement sous entendu qu’elle a protégé la cité d’Athènes pendant des siècles.
            Elle est donc bien la seule et unique Athéna.
            Même le générique de fin le prouve en montrant les statues a leurs effigies.
            Tu dit que leur foyer c’est la Terre et qu’ils ne retournent pas dans les cieux, c’est faux, leur véritable foyer c’est le Domo, leur vaisseau, ils ne sont que de passage sur Terre, comme dans toutes les planètes avant elles, ils vont dans un monde, le protège des déviants pendant des millénaires et après l’émergence, ils repartent, se font retirer leurs souvenirs et recommence.
            C’est un cycle éternel de création et de destruction par la volonté d’Arishem et des Célestes.
            Pour ce qui est de l’empathie des dieux et de leur statut de dirigeant, ça n’a jamais été une obligation.
            Ni même leur devoir de retourner dans les cieux en vrai, bon nombre de mythes disent que certains dieux peuvent vivre parmi les hommes.
            C’est l’histoire, leurs exploits et les croyances des hommes qui en font des dieux.
            Et pour info, je n’ai jamais dit que Superman était un dieu, Superman n’a jamais été un dieu, c’est un héros contemporain, il n’a aucun background historique et ne fait pas partie d’un panthéon mythologique comme c’est le cas ici.
            Mais bon, on s’est mal compris, on parlait de l’univers Marvel à la base, on ne va pas partir sur un débat théologique, ce n’est pas le sujet.

          • C’est le temps qui donne du poids à la croyance, donc bel et bien la postérité.
            Car ces civilisations se sont ensuite écroulées ou réinventées, et les histoires racontées sont devenus mythes. Plus du tout des religions.
            Mais Sprite ayant la « fonction » de raconter ces histoires, et le pouvoir de justement créer des illusions, on les désigne alors comme dieux…
            Alors qu’ils ne sont que des protecteurs, plus spécialisés envers des prédateurs alphas. Concept compliqué à appréhender pour la majorité des humains d’alors – d’où l’intérêt de respecter leur vitesse de développement, en ne leur donnant pas toute la vérité. À peine en balisant leur chemin.
            Et non, le Domo n’est surtout qu’un vaisseau, plus du tout utilisé depuis des millénaires (enfoui). Mis à part Makkari à un moment indéterminé, ils ont été sur la surface de la Terre tout le temps, étant impossible de suffisamment cacher leurs capacités, ni même d’empêcher les humains de les définir comme dieux.
            Et si on ne sait pas s’ils ont été qualifié de dieux sur d’autres planètes pendant les millénaires précédents leur venue sur Terre… Maintenant, ce n’est plus possible.
            Le retour sur Olympia, mensonge supplémentaire cachant une Forge des Mondes, ça ne sera pas pour se reposer et garder un œil bienveillant sur la Terre, de loin.

            Comme Superman, d’où l’exemple… ils sont, ils aident, ils vivent. Ils sont tel que nous, notre reflet en plus gros et un peu plus idéalisé.
            Sans nous, ils ne seraient que des êtres quasi unidimensionnels. Ce à quoi correspondent les dieux, n’ayant bien souvent qu’une poignée de fonctions, inflexibles, immuables. Qu’ils soient au Ciel ou bien dans un espèce d’Éther tout autour de nous.

          • Ah pardon, j’en ai oublié un qui sort du lot, et qui pour le coup correspond bien plus à une définition de dieu : Kingo.
            Car de tous il reste le seul à vouloir continuer à se faire aduler, en entretenant son mythe « immortel » via le cinéma.
            Tout en entretenant une sorte de fascination pour Ikaris, qui a lui aussi une personnalité archétypale proche du divin (vole dans les cieux, assène son jugement), et dont il veut… interpréter le rôle dans un film.
            Ajouté à sa phrase où il confirme qu’il sera toujours du côté de Ikaris (attirance ?), et le moment où il décide de se résigner à ce que ce dernier mène l’Humanité à sa fin…
            Ça donne à Kingo une complexité proche de la misanthropie, révélant une autre facette chez les Éternels, cachée ici par sa dérision puérile.
            Et aide à construire ce jeu sur les apparences entre ceux qui jouent ou ne veulent plus jouer aux dieux, malgré la banale humanité dont ils font également preuve.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here