The Batman : Matt Reeves dévoile une première scène coupée avec… le Joker !

82

Trois semaines après la sortie de The Batman, voici… une scène coupée d’une durée de cinq minutes dévoilant le Joker ! Celui qui n’était qu’une voix à la fin du blockbuster chéiroptérophile de Matt Reeves a désormais un visage, celui de Barry Keoghan (Druig dans Les Eternels). La scène en question a été mise en ligne sur le vrai-faux site du Riddler, Rataalada, et nous permet donc de comprendre que le Clown Prince du Crime a été à deux doigts de jouer les consultants auprès de Batman. Regrettez-vous la coupe de cette scène ? Que pensez-vous du peu que nous avons vu et entendu au sujet du super-vilain ? Pour ou contre le Joker dans The Batman 2, sachant que cela ferait redite avec The Dark Knight ? Et surtout, de quand date son dernier shampouinage ? A vos théories !

Deux années à arpenter les rues en tant que Batman et à insuffler la peur chez les criminels ont mené Bruce Wayne au coeur des ténèbres de Gotham City. Avec seulement quelques alliés de confiance – Alfred Pennyworth, le lieutenant James Gordon – parmi le réseau corrompu de fonctionnaires et de personnalités de la ville, le justicier solitaire s’est imposé comme la seule incarnation de la vengeance parmi ses concitoyens. Lorsqu’un tueur s’en prend à l’élite de Gotham par une série de machinations sadiques, une piste d’indices cryptiques envoie le plus grand détective du monde sur une enquête dans la pègre, où il rencontre des personnages tels que Selina Kyle, alias Catwoman, Oswald Cobblepot, alias le Pingouin, Carmine Falcone et Edward Nashton, alias l’Homme-Mystère. Alors que les preuves s’accumulent et que l’ampleur des plans du coupable devient clair, Batman doit forger de nouvelles relations, démasquer le coupable et rétablir un semblant de justice au milieu de l’abus de pouvoir et de corruption sévissant à Gotham City depuis longtemps.

﹡﹡﹡﹡﹡

﹡﹡﹡﹡﹡

The Batman de Matt Reeves est sorti en France le 2 mars 2022, avec Robert Pattinson (Bruce Wayne/Batman), Zoë Kravitz (Selina Kyle/Catwoman), Andy Serkis (Alfred Pennyworth), Jeffrey Wright (James Gordon), Paul Dano (Edward Nashton/l’Homme-Mystère), Colin Farrell (Oswald Cobblepot/le Pingouin), John Turturro (Carmine Falcone) et Peter Sarsgaard (Gil Colson).

82 COMMENTAIRES

  1. Tiens bizarrement son look me fait beaucoup penser au joker de Cameron Monaghan dans Gotham avec son visage rongé et couvert de cicatrices et ses cheveux qui ont presque complètement disparu !

  2. Je ne regrette pas la coupure de la scène mais ça ne m’aurait pas dérangé de l’avoir dans le film. Et puis franchement l’acteur a fait son taff et pourtant j’avais un mauvais apriori sur lui aprés The Eternel (ou j’ai trouvé qu’il était le plus faible du casting).

  3. Scène très bien faite, la mise en scène et le flou sont justement réussi et permettent au spectateur de s’attarder un détail après l’autre sur les cicatrices du Joker. Mais elle est longue, il faudrait savoir à quel moment du film elle était prévue pour comprendre l’intérêt de la couper.

    Je suis satisfait de la présentation du personnage dans le film, un clin d’œil bien appuyé, surtout après que le Riddler soit arrêté permet d’éviter que le joker ne s’accapare trop l’écran au milieu de l’histoire.

  4. Vraiment très cool, je ne suis pas sûr qu’elle aurait été vraiment nécessaire dans le film (ou alors il aurait fallu couper la scène avec le Riddler), mais très satisfait de ce premier aperçu, on sent qu’il a pris son bain d’acide, après Ledger et Phoenix, on va peut être enfin revenir à un Joker un peu plus comics accurate, en tout cas j’espère (et j’espère surtout qu’il ne sera pas dans la suite, on l’a assez vu, y’a d’autres méchants a exploiter)

    • Reeves a dit qu’il ne fallait pas prendre la derniere scène du film comme une indication qu’il sera dans la suite. Il voulait juste rendre clair le fait qu’il existe dans cet univers et veut voir d’autre vilains avant de revenir a lui

    • Exactement !
      Va falloir que les gens ouvrent un peu les yeux. Reeves est en train d’escroquer tout le monde en nous vendant un aspect détective + polar noir alors qu’en réalité, on repart incontestablement sur un remake masqué de la TDK Trilogy ! Et tout le monde tombe dans le panneau. (Réalisme.. Falcone, Catwoman, Year one et Joker)
      Ya qu’à voir certains voir du Leto dans cette scène ! … Alors que ça saute tellement aux yeux que l’inspiration majeur de ce Joker est celui de Ledger avec l’aspect gore de Monaghan.

      • Il y a quand même des différentes importantes. Sans faire de jugement entre ce que je préfère, j’en souligne au moins deux parmi les éléments que tu nous dis pareil :

        – Begins est un film qui raconte l’origine d’un super-héros, sa naissance, le début de sa collaboration avec Gordon, etc. C’était vraiment un Year One. The Batman est déjà installé de son côté, avec une police qui lui fait confiance, des mafieux qui ont peur de son aura.

        – Le rôle de Catwoman est complètement différent. Chez Nolan, elle est celle qui ramène Bruce à la lumière, à la vie civile. L’histoire d’amour est entre Selina et Bruce. Chez Reeves, elle est entre Batman et Catwoman, Cat ne sait même pas qui se cache sous le masque.

        Par contre je te suis à fond que la partie Falcone c’était beaucoup trop similaire, que le réalisme (s’il n’est pas aussi poussé à l’extrême que chez Nolan où tout était expliqué et rationnalisé) semble aussi important dans le projet ce qui tendrait à éliminer dans les suites les antagonistes trop surnaturels. Alors qu’ils permettraient justement de se démarquer du maître.

        • « ce qui tendrait à éliminer dans les suites les antagonistes trop surnaturels. Alors qu’ils permettraient justement de se démarquer du maître. »

          Ce serait bien qu’on tente de voir comment fonctionne le réalisme avec le surnaturel. Ça fait un bout de temps qu’on ne voit plus des vilains métaphysiques de Batman au cinéma. Pour raccrocher au ton du film The Batman, Scarface (comme l’a bien souligné Archer dans l’autre article), pantin taillé dans un bois maudit ou Man-Bat, antithèse glauque de Batman, ça peut marcher. Un Poison Ivy ou Mr Freeze, si on essaye d’en faire un autre aspect inédit comme Joker de Ledger.

          • Ah mais moi ce que je préfère chez Scarface, c’est qu’il ne soit pas surnaturel justement ! J’aime l’idée qu’il n’est que la projection que le vieux ventriloque tout frêle attribue à sa marionnette ! Et vu que Matt Reeves a l’air de s’intéresser un peu plus aux troubles mentaux de ces personnages je trouve que ça colle pas mal. ^^

        • @WeaponX

          J’entends parfaitement tes nuances qui sont justes au demeurant.
          Ce que je veux dénoncer, c’est l’emprunt d’une recette, d’une voie déjà explorée par Nolan avec un univers sombre, réaliste et assez pragmatique avec son héro. Ce que Reeves met en application sous couvert de l’argument « polar » , « détective » et « film noir ».
          Si des divergences subsistent comme tu l’indiques (encore heureux), c’est pour moi une proposition de Batman déjà vu qui ne surpassera pas Nolan. Et ce sentiment de surplace est vraiment lourd.
          Puis @MrsGoodman a totalement raison.
          Quand va t-on explorer le lore fantastique de Batman !? Geule d’Argile, Man Bat, Ivy. Attends je te donne un indice « c’est trop casse gueule et c’est bien quand c’est réaliste. Pourquoi ? Bah Nolan nous l’a …Tiens rajoute nous le Joker stp »
          *
          Stop.
          CQFD

          • Je comprends ton sentiment. D’ailleurs je rajouterai qu’au même titre que l’absence du lore fantastic on a toujours ce refus de la bat family, comme chez Nolan.

            Maintenant on fait peut être un faux procès car on a aucune idée de ce qui est prévu dans The Batman 2. Ça se trouve on va voir Talia débarquer avec son gamin (je dis au pif complet). Donc dire qu’ils nous refont la trilogie de Nolan c’est encore trop tôt. On a eu un premier film qui sous prétexte d’une enquête (ou Batman ne fait que suivre les miettes que le meurtrier lui destine) sonnait très « sous nolan » mais ça peut juste être les bases pour faire quelque chose de différent.

          • Perso je vois pas du tout Nolan dans The Batman. Le Batman sombre, c’est pas Nolan. C’est les comics sur le chevalier noir qui ont popularisé ce traitement du perso, depuis bien avant que Nolan ne s’y attaque. Snyder a également proposé un Batman très noir d’ailleurs. Bien plus que celui de Nolan même.

            Reste le parti pris réaliste du film. Effectivement, c’était le cas aussi chez Nolan. De là à faire ce procès d’intention à Matt Reeves… Bof. Perso ce que j’ai vu au ciné était suffisamment différent pour ne pas me donner l’impression de redite. On verra ce qu’il en est par la suite.

          • @Weapon X

            Ah la Batfamily ! Je l’avais oubliée ! Je pense l’avoir inconsciemment laissé de côté dans mes arguments car je le sors tout le temps sur LTH. Donc pour pas radoter..
            Bon, soit. Je te rejoins, il est sans doute trop tôt
            Mais reconnais quand même que sortir (déjà !) une deleted scene alors que film est toujours en salle avec le Joker.. ! C’est assez significatif comme message mais okay. Attendons de voir.

            @Archer
            Bien sûr que si on s’attarde sur la réalisation, la façon de faire interagir les persos, la façon de filmer les scènes de fight etc. Ce que j’ai vu également dans The Batman ne ressemble pas à ce qu’a fait Nolan. Comment dire. En fait, c’est plus l’état d’esprit de Reeves et son approche de la mythologie Batman qui me laisse penser qu’il a choisi une démarche Nolanienne.
            Mais sinon, d’accord pour dire que ce sont les comics qui ont popularisé cette vision du perso.

            Snyder a fait du Dark aussi mais dans un monde avec Superman et avec un Batman terrassé par 20 ans années de lutte contre le crime ! Et ça c’est neuf, inédit, cool ! C’était risqué (on a vu les haters) mais c’est exactement ce dont a besoin un super héro au cinéma ainsi qu’un réal. De tenter quelque chose.
            Souviens toi de la trajectoire de TASM et TASM2 (de mémoire je crois que tu aimes bien les films mais je me trompe peut-être). Bon, on a vu le résultat.

          • @Silvering

            Effectivement, j’aime beaucoup les TASM et j’ai d’ailleurs revu mon jugement du premier à la hausse quand je l’ai revu l’an passé. Ceci-dit je trouve que TASM2 se démarque nettement de tout ce qui a été fait avant (et après 😁) avec le tisseur. M’est avis que le naufrage est dû à d’autres paramètres… Mais en fin peut-être que le sentiment de redite du premier a impacté les résultats du second… Même si bon, la vraie raison qui a causé la fin de la saga TASM est le fait que la Warner a eu les yeux plus gros que le ventre en visant le milliard. ^^

            Je comprends les critiques sur les redites ceci-dit. Moi aussi je préfère voir du neuf quand il y a reboot, et j’avais fait partie de ceux qui pestaient un peu sur le fait que les vilains de The Batman étaient tous déjà vus auparavant lors des annonces de casting.
            Mais bon, là on a une version inédite du Riddler. Idem pour le Pinguin. Je dirais Catwoman aussi dans une moindre mesure. Et pour l’instant je trouve ce Batman assez différent des précédent, dans son attitude notamment.

            Alors je terminerai avec ceci : je pardonne les similitudes dans l’idée qu’à partir de maintenant Reeves va se démarquer nettement de ses prédécesseurs. Par contre effectivement s’il continue à faire des redites dans ses suites, là ça risque de me gaver. On en reparle dans quelques années. ^^

        • « le réalisme (s’il n’est pas aussi poussé à l’extrême que chez Nolan où tout était expliqué et rationnalisé »

          Pour moi The Batman est clairement plus réaliste que les Batman de Nolan. Suffit de jeter un œil à la batmobile et au wingsuit pour s’en rendre compte à mon avis. ^^

          • LOL crack t inquiètes, Archer et moi sommes toujours là pour défendre ce petit bijou 😉

            Meme si spiderman 2 reste le mieux écrit TASM2 est le spiderman qui se reregarde le plus de fois avec plaisir

          • @Archer

            Je me suis revu les Nolan depuis mon visionnage de The Batman. Celui dont je me dis qu’il se passe dans notre monde c’est ceux de Nolan (surtout TDK !), pas The Batman.

            Tu peux me sortir le wingsuit. Mais comme disait Maupassant, le réalisme ce n’est pas le réel. Et les ailes de Batman chez Nolan- expliqué par le tissu à mémoire dans Begins, rationalisé par la R&D de Wayen Enterprise – sonnent réalistes sans être réelles

            « Perso je vois pas du tout Nolan dans The Batman. Le Batman sombre, c’est pas Nolan. »

            C’est Miller plutôt à la base oui. Mais comme l’explique bien Silvering, Reeves s’attaque à un pan similaire de la mythologie du Batman. Snyder c’était complètement différent comme approche, on ne pensait même pas à hiérarchiser Snyder et Nolan tant ils ne parlaient pas de la même chose. Là j’ai envie de dire que Reeves fait moins bien que Nolan… Parce qu’il a joué sur le même terrain même si avec sa sensibilité et ses différences.

            Je trouve ton « pas du tout » assez exagéré aussi. Batman qui démonte les gros bras d’un mafieux en boîte de nuit pour arriver jusqu’à lui, c’est bien une séquence qu’on retrouve chez les deux par exemple, et je n’ai pas souvenir de l’avoir lu dans un comics (après si j’ai lu à peu près tous les x men, c’est loin d’être le cas pour Batman donc tu peux me prendre à défaut)

          • @Crack75

            Comme l’a dit Cap, toujours présent pour défendre ce petit joyau injustement boudé ! ✊

            @WeaponX
            C’est pas parce qu’on explique et qu’on rationalise les choses qu’elles en deviennent réalistes. Tu peux expliquer le « Bat pod » autant que tu veux, ses séquences n’ont rien de réalistes. Et que dire de « la bat » ?

            Mais j’entends ce que tu dis. Pour moi ce qui n’est pas réaliste dans The Batman c’est l’esthétique de Gotham, là où effectivement dans The Dark Knight on est sur quelque chose qui ressemble à une ville tout à fait ordinaire. C’est pas du tout le cas de Batman Begins par contre.
            Au-delà de cet aspect là, je maintiens ce que je disais : je crois plus au Batman de Reeves qu’à celui de Nolan.

            « Je trouve ton « pas du tout » assez exagéré aussi. »

            Rooooh voilà qu’il prétend me dire si mes mots reflètent justement ma pensée, maintenant ! 😁
            En fait tu trouves mes propos exagérés parce que tu es focus sur la forme, alors que je parlais de fond. Quand je dis que je ne vois pas Nolan, je parle de ce qui fait son cinéma. Ses thématiques, sa manière d’aborder les choses, de les mettre en scène… Son ADN cinématographique, si l’ont peut dire.
            Tu me colles devant The Batman sans me dire qui est son réalisateur jamais de la vie je pense à Nolan.

            Globalement tout ce qu’on attribue à Nolan sur la saga Batman n’est en fait pas inventé par lui, mais repris des comics et adapté à sa sauce. Alors oui, ça me fait réagir quand on pointe Matt Reeves du doigt là-dessus.

            « Batman qui démonte les gros bras d’un mafieux en boîte de nuit pour arriver jusqu’à lui »

            Cette scène existe au moins dans quelques comics impliquant le Pingouin et son club. Et de mémoire il y a une scène où Batman et Robin font une entrée fracassante à l’Iceberg Lounge et castagnent les malfrats de Cobblepot dans Batman TAS.
            Après comme je l’ai dit plus haut je ne nie pas le fait que certaines séquences sont très similaires à d’autres vues chez Nolan. C’est juste que pour moi il y a suffisamment de différences pour ne pas avoir l’impression de voir la même chose.

          • @Archer

            Pour le réalisme on va pas se mettre d’accord je sens ^^ C’est un ressenti que j’ai et qui se construit sur des trucs tous bêtes ; je te donne un dernier exemple parmi tant d’autres comme Wayne qui se lève à 15h complètement claqué après sa nuit de justicier (Begins) ou dort au conseil administration de son entreprise (TDK) chez Nolan, alors que chez Reeves le soleil est quasi une lointaine légende urbaine.
            Cette sensation tu ne l’as pas et je pourrai dire 100 exemples, je ne te la ferai pas avoir. Et vice-versa 😉

            « Quand je dis que je ne vois pas Nolan, je parle de ce qui fait son cinéma. Ses thématiques, sa manière d’aborder les choses, de les mettre en scène… »

            Oui ça je suis 100% d’accord. C’est ce que j’essayais de dire en parlant de sensibilités différentes. Mais justement mon propos ne portait pas sur ça. Je veux dire que le cadre qu’ils prennent comme socle se ressemble. La ville aux mains de Falcone qui contrôle le maire, la police et la justice. Les familles mafieuses toutes puissantes. Une appétence pour des méchants fous. Etc. Alors certes ça se base sur les mêmes comics. Mais Burton, Schumacher et Snyder eux aussi et je n’ai pas cette sensation qu’ils me parlent du même cadre. Ils ont des tons radicalement distincts.

            Je vais te faire une comparaison comics pour être plus clair peut être. Quand je lis les Astonishing X-men de Whedon, a aucun moment je ne peux croire que je lis du Claremont. Le style est différent, la sensibilité est différente, les 20 ans d’âge de différence impliquent une narration aux antipodes. MAIS Whedon joue sur des tableaux similaires que Clairemont, sur un cadre qui ressemble, et donc des scènes qui si on reste sur le domaine du factuel pourraient passer de l’un à l’autre. Alors qu’un run comme celui de Morrison a pris ce cadre et l’a sadiquement déformé, avec un ton tellement différent, qu’il est inimaginable que les scènes de l’un soit chez l’autre rien qu’au niveau de ce qui se passe (sans aborder le style ie la question du comment ça s’y passe). Ou plus sobrement la période post House of M, où le contexte n’a absolument plus rien à voir avec Claremont et les mutants deviennent une sorte de secte extrémiste face à la menace de l’extinction.

            Est ce que le pingouin de Burton peut être intégré ailleurs ? Indubitablement non. Le Batman dépressif de Snyder ailleurs que dans BvS c’est aussi compliqué de le caser. Est ce que le Joker de Nolan ferait tâche chez Reeves ? Le Riddler de Reeves chez Nolan ? J’aurais tendance à plus me poser de questions avant de répondre.

            « Alors oui, ça me fait réagir quand on pointe Matt Reeves du doigt là-dessus. »

            Je ne le pointe pas du doigt, pas encore ! Comme je le dis plus haut, 1) c’est trop tôt, 2) il y a bien déjà quelques petits trucs vraiment nouveau comme la relation avec Catwoman. Il a tout à fait de quoi se démarquer dans un the batman 2, d’appuyer sur les différences, d’en rajouter. Pas au niveau du style, c’est déjà fait évidemment. Mais au niveau du cadre. Qu’il parle de choses nouvelles. Qu’il mette des monstres des vrais. Qu’il nous montre une Gotham post cataclysme (j’ai vu personne cité ce comics pourtant le plan final de l’homme mystère me l’a beaucoup rappelé). Ou alors qu’il continue sur sa vague polar mais en ne se contentant pas d’un vernis cette fois. Que son Batman enquête vraiment plutôt que de lire le courrier que lui adresse le meurtrier. Qu’il se prenne un Robin, montrer qu’on peut faire un Batman sombre avec un Robin, que ce Robin soit sa part de lumière dans les ténèbres de sa vie. Que Batman court après Cat. Bref je ne pas quoi mais qu’il joue sur un tableau différent.

            Et si ce n’est pas le cas au deuxième film là, peut être que la je me plaindrai. Et je ne suis même pas sûr tant les films hors recettes Marvel me font du bien (WW84, The Suicide Squad, The Batman… Les gens tirent souvent sur la warner mais je trouve que c’est quand même des films qui font plaisir en l’occurrence)

          • @WeaponX

            Au sujet du réalisme, on pourrait aussi traiter la chose dans le sens inverse :
            Est-ce que c’est très réaliste un Bruce Wayne aussi peu ravagé psychologiquement par sa guerre contre le crime que celui de Nolan ? Avant la mort de Rachel dans TDK, à aucun moment on ne sent Wayne affecté par tout ça, et ce même quand il est « lui-même », bien loin du regard de la société.
            Est-ce que c’est réaliste de voir la Gotham totalement délabrée de Batman Begins devenir la ville radieuse de TDK en moins de deux ans ? J’aime la symbolique derrière ce changement, mais on sera d’accord je pense que c’est totalement irréaliste. ^^
            On peut citer également pas mal d’exemples de ce style. Mais enfin oui, je t’accorde que ce qui va départager les deux films sur la question du réalisme c’est probablement une affaire de feeling.

            Concernant le peu de soleil dans The Batman, je ne vois pas trop en quoi c’est irréaliste je t’avoue. Batman sort la nuit, Wayne est plutôt laissé de côté dans ce film, donc fatalement la grande majorité des scènes se déroulent la nuit.

            « Que son Batman enquête vraiment plutôt que de lire le courrier que lui adresse le meurtrier. »

            Là c’est à mon tour de dire que je trouve que tu exagères. ^^
            On est d’accord que Batman ne se contente pas de lire les indices laissés par le Riddler non ? Il y a bien des scènes où on le voit arpenter les rues de Gotham incognito, s’infiltrer dans des lieux, prendre des gens en filature, les espionner à travers ses jumelles… C’est pas enquêter ça ? 😅
            J’imagine que ce que tu reproches à ce niveau-là c’est plutôt que Batman se fait mener par le bout du nez, et ne fait que suivre les pistes proposées par le Riddler ? Si oui, je suis d’accord avec ce constat, mais ça ne me dérange pas. Il faudrait que je revois le film pour confirmer ça, mais de mémoire je ne vois aucune autre piste que Batman aurait pu explorer dans cette affaire. Il se contente de jouer le jeu du Riddler faute de mieux selon moi.

            Après les gens qui acclament cet aspect « enquête » du film comme si c’était innovant ne réalisent pas que c’était déjà le cas avant, non seulement chez Nolan mais aussi chez Snyder. Pour moi ce qui est innovant dans The Batman, c’est plutôt le style polar noir à la Seven.

            Concernant la transférabilité des personnages entre les différentes itérations, je suis d’accord avec toi. Effectivement les persos de The Batman passeraient bien dans l’univers Batman de Nolan, et inversement. Après regarde le MCU : Spider-Holland passerait crème dans l’univers de Webb ou dans celui de Raimi, et vice-versa. Est-ce que c’est un problème ? Et puisque je sens que tu risques de me répondre que ça passe parce que le MCU exploite des personnages différents dans l’ensemble, là ou Reeves reprend en majorité des persos précédemment exploités au ciné, prépare-toi pour le retour des X-men dans le MCU, tu vas déchanter ! 😁

          • @Archer

            « Est-ce que c’est très réaliste un Bruce Wayne aussi peu ravagé psychologiquement par sa guerre contre le crime que celui de Nolan ? Avant la mort de Rachel »

            Non, tu as raison. Le Batman de Bale a une vraie aura super héroïque, je trouve ça très beau, mais c’est sûr que cette armure mentale qu’il a (et qui se fissure à la mort de Rachel) n’est pas réaliste.

            « la Gotham totalement délabrée de Batman Begins devenir la ville radieuse de TDK en moins de deux ans ? »

            Je trouve que dans Begins la ville est au bord de l’implosion ; et que dans TDK on a deux facettes qui cohabitent la radieuse / la sombre.

            « J’imagine que ce que tu reproches à ce niveau-là c’est plutôt que Batman se fait mener par le bout du nez, et ne fait que suivre les pistes proposées par le Riddler ? »

            Oui exactement , et ce n’est pas ma vision du film policier. Ils n’arrivent même pas à l’attraper, sauf quand ça lui va car il considère avoir fini sa croisade. Si tu ne trouves pas tes propres indices, non laissés volontairement par le coupable, ça paraît un peu ridicule comme enquête. Je préfère un silence des agneaux, enquête beaucoup plus sympa à suivre par exemple, avec en prime Clarice qui réussit à coffrer le tueur en série à la fin avant d’autres morts.

            « Après regarde le MCU : Spider-Holland passerait crème dans l’univers de Webb ou dans celui de Raimi, et vice-versa. »
            Le Iron-Boy ??? Pas si certain de cet exemple, au moins sur ses deux premiers opus. Le Mcu a voulu faire justement un spidey extrêmement différent. J’ai d’ailleurs détesté ^^

             » Effectivement les persos de The Batman passeraient bien dans l’univers Batman de Nolan, et inversement. Est-ce que c’est un problème ?  »
            Oui et non. Non car tant que des bons films sont faits tant mieux. Et j’ai bien aimé ce The Batman. Oui car quand on a eu une œuvre aussi qualitative que du Nolan ou du Raimi, pour avoir un kiff aussi important sur ces héros, il faut à la fois de la qualité mais aussi explorer des aspects radicalement différent. Car faire mieux sans renverser la table et changer quelques règles ça révèle presque de l’impossible.

            « prépare-toi pour le retour des X-men dans le MCU, tu vas déchanter !  »

            Je vais souffrir ça c’est sûr 🙁 ils vont les massacrer…

          • Arrêtez vos conneries! Est-ce-que c’est réaliste qu’un gugusse se déguise en chauve-souris pour combattre le crime à mains nues?

          • Ok Silverwing, je comprends ton point de vue.
            Force à toi pour le reboot imminent des mutants. 😁

            @Garyus

            Camomille ? 😆

            On a dit « réaliste », pas « réel ». N’importe qui pourrait s’habiller comme ça et utiliser une caisse pimpé et une wingsuit pour combattre des mafieux. Est-ce que ne serait-ce qu’une seule personne sur cette planète pourrait revêtir l’armure d’Ironman pour combattre des extra-terrestres ? Non, car une telle armure n’existe pas et que nous n’avons jusqu’ici aucun signe de l’existence de formes de vies extra-terrestres suffisamment évoluées pour nous attaquer. ^^
            Certaines choses ne sont pas réalistes dans ces films hein ! Silverwing et moi-même avons fourni suffisamment d’exemples de ça. Mais ces films tentent de fournir une version la plus réaliste possible de ce que pourrait être Batman. Et sur de nombreux points ils y parviennent.

            Mon intervention ici commençait par « je trouve The Batman PLUS réaliste que la version Nolan », ce qui induit sémantiquement que ni l’un ni l’autre ne soit 100% réaliste. Alors prends une tisane et détends toi l’ami ! Ca va bien s’passer. Bien s’passer ne t’inquiète pas. Ne t’inquiète pas. 😅

          • Parce qu’en plus, il me répond l’énergumène!! 🤣
            Vos points de vues étaient intéressants à suivre et j’avais rien d’intelligent à dire alors…^^

          • @WeaponX
            Bon ça me rassure. ^^

            En tout cas je rejoins Garyus sur le fait que cet échange était intéressant. Je suis pas le dernier à le faire remarquer quand je trouve mes interlocuteurs désagréables, donc je me dois aussi de le dire dans le cas contraire. Merci à toi ! 😊

          • @Archer
            Trop de commentaires, je me suis paumé, à quoi réponds-tu sur les mutants ? Haha
            T’inquiètes pas, avis totalement validé pour TASM 2! Vraiment divertissant ce film
            Tiens tiens tiens, une conversation où chacun se respecte et répond sans avoir envie d’avoir le dernier mot. Merci @Weapon /@Archer.
            Sans aucune surprise pour vous d’ailleurs, je souligne simplement l’absence de certains qui généralement ont toujours raison 😀 (blague.)

          • @Silverwing

            Nan c’est une erreur de ma part ! C’est à WeaponX que je répondais. Et à vrai dire maintenant que je vois vos deux images de profil côte-à-côte je pense que c’est leurs couleurs assez proches qui m’ont induit en erreur 😆 Désolé les gars !
            Merci à toi aussi. 😊

    • @Archer, ah mea culpa ! Le ventriloque projette sa maladie mentale sur le pantin, d’accord mais justement, est-ce que c’est vraiment le cas ou le monsieur inoffensif est manipulé par Scarface ? La frontière entre réalisme et fantastique est bouillie et ça peut correspondre au patte de Matt Reeves que j’ai adoré sa trilogie de La Planète des Singes.

      • @Mrs Goodman

        A ma connaissance il n’existe pas de version surnaturelle de Scarface, mais je peux tout à fait me tromper. En tout cas il y avait un excellent épisode de la série animée The Batman qui illustrait le fait que le Ventriloque a un trouble psy qui le pousse à animer sa marionnette comme si elle était vivante, tout en étant persuadé qu’elle l’est. ^^

        C’est vrai que Matt Reeves a flirté avec le fantastique avec les Planète des Singes, mais ça restait quand même très ancré dans le réel, avec une explication scientifique à l’évolution des singes. Et surtout c’était à la base du concept même de la trilogie. Alors que là dans The Batman il n’y a vraiment rien de surnaturel. Personnellement je pense qu’il maintiendra ce parti pris jusqu’au bout, mais enfin je ne suis ni dans sa tête ni devin. Donc on en reparle dans quelques années. ^^

  5. Non, c’est bien d’avoir juste gardé le Joker discutant avec Riddler. Ça donne justement un petit côté trailer (comme une scène post-générique).

    Après le jeu, le maquillage et la mise en scène sont très bien fait.

  6. J’aime bien l’idée qu’ils se soient déjà « affronté », ça rendra son évasion plus intéressante et la traque que Batman lancera le sera d’autant plus. La scène aurait pas eu sa place dans le film mais pourquoi pas en introduction du prochain ou celui d’après avec la date pour bien comprendre qu’il s’agit d’un flash back. Dommage d’avoir une scène comme celle là et n’en faire qu’une scène coupé quoi

  7. Belle perf’
    La scène est peut etre un poil longue pour être gardé telle quelle dans le film.
    Mais cette proposition de joker est « rafraîchissante »…c’est neuf (dans les films), c’est original, c’est assumé.
    Largement au-dessus du concept Leto/Ayer qui voulais surfer sur le joker de ledger

    • Perso je ne trouve pas du tout qu’il voulait surfer sur le joker de ledger, au contraire, j’ai plus l’impression qu’ils ont essayé de rehabilité la facette gangster aliéné du joker, tout en le modernisant (donc plus gangsta que gangster façon post prohibition), la ou le joker de ledger et plus un espece de prof de philo anar en plein burnout. C’etait une prise de risque, qui je pense aurait pu passer avec de meilleure scene et une meilleure écriture globale. Maintenant ça a aussi été l’agneau sacrificiel en vrai, les gens n’aiment pas le changement, ils auraient préféré qu’on deterre ledger pour lui faire reprendre le role que de laisser quiconque reprendre le role du joker

        • Le format n’était pas non plus le même. Phoenix a tout un film centré sur lui, ne croise pas Batman et devient le Joker sur finalement peu de temps effectif du film. Celui de Leto n’a pas eu la chance d’autant de temps pour s’exprimer, se contentant d’un rôle de personnage secondaire d’Harley Quinn.

          Dans les deux cas d’ailleurs, on sent la volonté de s’éloigner le plus possible dans la forme de Ledger pour éviter la comparaison.

          Là si Reeve se réattaque à l’affrontement entre les deux, que ce soit à court ou moyen terme, l’ombre de Ledger va être grande. De mon point de vue, il faudrait aller s’inspirer du run de Scott Snyder et prendre son Joker psychopathe monstrueux. Sa violence totale aurait totalement sa place dans l’univers de The Batman.

      • @Robert
        Je suis plutot tres client de jared leto dans l’ensemble, et je tomberai pas dans le bashing facile qu’il a subit sur sa performance alors qu’il a vu la quasi totalité de ses scenes coupées. Je me suis sans doute mal exprimé en disant « surfer ». Le Joker de Ledger était tellement bien interpreté et inspiré (grace aussi à l’ecriture) qu’il en est devenu cool et iconique…suicide squad à d’abord voulu faire un joker « cool » avant de lui donné de la matière pour l’être. je l’ai dailleurs trouvé plus dense dans ses quelques phrases du snyder cut que sur la totalité de suicide squad 1er du nom

        Pour le joker de Phoenix, je suis d’accord avec @WeaponX, c’est la montée en puissance (ou descente dans les tenebres) qui rend le perso incroyable…et donc ce joker fascinant.
        Reeves propose un batverse bcp plus comics accurate. C’est à mon sens plus proche de Snyder que de Nolan (Avec moins d’iconisation divine et plus d’urbain)

  8. Avec ce look d’origine, assez creepy et déformé par l’acide et le jeu de l’acteur, tout rend l’ensemble superbe comme si on lisait des cases d’un comic. Après, cette scène peut être un hommage à celle fameuse avec Ledger. Ça change un peu de voir Joker en second plan, voire tertiaire.

  9. Miam !! Hâte de le voir se frotter au Batman celui là.. Pour l’instant aucun Joker ne m’a déçu à part celui de Gotham ( mais bon vu que je n’aime pas cette série de base…)

  10. Elle n’avait pas sa place dans le film. Comme la scène qu’ils ont laissé avec sa voix d’ailleurs.

    Par contre aucun problème à le voir dans la suite en ce qui me concerne.

  11. J’aime vraiment bien cette scène, la façon dont elle est réalisée, et cette manière qu’a ce Joker d’entrer dans la tête de Batman. Mais :

    1. Le Joker sort de nulle part ici.
    2. Cette scène n’apporte rien au film.
    3. Elle fait doublon avec le face-à-face entre Batou et le Riddler

    Alors je valide sa coupe. Mais la tension entre Batman et le Joker me donne bien envie de les revoir se faire face prochainement !

  12. Même si son aspect physique à l’air l’intéressant, clairement des séquelles après être tombé dans la cuve d’acide, je n’ai juste plus du tout envie de voir le Joker pendant un long moment, donnez nous de nouveaux ennemis qu’on a pas encore vu, Mad Hatter, Scarface, Clayface, Professor Pig, Man-Bat, Freeze à nouveau, Batman a l’une des plus belles collections d’ennemi. Mais comme ça a été précisé plus haut Reeves veut juste montrer que le Joker est bien présent, il semble que lui et Pattison veuillent introduire la Cour des Hiboux et je serais vraiment pour.

    • D’autant que son p’tit sérum a la fin ça peut aussi être une façon d’introduire bane.

      Mais oui. Je pense que tout le monde attend la cour des hiboux.

  13. C’est la première fois où j’ai vraiment cette impression que le Joker est un malade mental et pas un intellectuel qui joue au socio…ou une bouffonnerie assumée . C’est une interprétation du perso original qui du coup me mettrait limite mal à l’aise tant je la trouve plus crédible que les précédentes ( même si dans son style Hedger a su crée un vrai perso)

  14. Idée de sondage LTH : quels futurs super-vilains aimeriez-vous voir dans une suite de Batman =D ?

    J’avais été glacé par « The Birthday Boy », un sous-fifre du Pingouin, qui a une fascination morbide pour les jeunes filles de 15 ans….. La Cour des Hiboux seraient une belle idée, également, mais si il y a bien un méchant qui devrait revenir en principal antagoniste dans un film « Matt Reeves », c’est Scarecrow ! J’ai toujours adoré ce méchant, va savoir pourquoi… le potentiel cinématographique est assez fort, je trouve.

    La liste est longue, après… Poison Ivy, Freezer, ClayFace, Deathstroke, Scarecrow. Double Face…

    • Je voudrais Hush moi… et l’ Ergot bien sûr , voire Scarface pour le côté film noir…. Sinon pour la gaudriole Crâne d’œuf ou Le Roi de Bibliothèque

      • Hush c’est déja fait d’une certaine manière avec The Batman.

        Le masque ruban adhésif du Riddler fait un peu référence à ce personnage. Ce qui n’est pas anodin que ce soit via le Riddler quand on connait le comics ou vu l’adaptation animé.

          • Je crois que c’est au moment de la révélation sur le reportage sur les Wayne : le nom du reporter assassiné serait Thomas Elliott. Je crois même que le mot Hush apparaît. J’avoue qu’à ce moment-là, j’ai pensé que le Riddler pouvait être le fils de Thomas Elliott, un Hush Junior en somme 🙂 ou, plus sombre encore, le fils illégitime de Martha Wayne. Au final ils ne sont pas allés jusque-là 😂

  15. La scène est super mais n’a pas sa place dans le film.
    L’interprétation est super mais trop pompée à mon sens sur celle de Ledger.
    J’adore leur face à face, cette façon qu’il a de s’insinuer dans la tête de Batou, mais je n’ai aucune envie de voir un énième film sur le Joker.
    Même si ce n’est pas l’envie de Reeves, refaire un TDK bis serait une grossière erreur du studio mais vu le succès du Joker, je sens que les pontes de la Warner vont vouloir refaire une connerie.

    • Je le concède Garyus on a usé et abusé du Clown du Crime,mais il y a une violence latente dans cette interprétation qui mériterait un jour d’être développé….ce joker là sent malsain et frise la vraie démence bien loin des folies stéréotypées des interprètes précédents ( même hedger que j’adore avait un côté shakespearien).

    • Peut-être que le Joker pourrait faire office d’antagoniste secondaire dans le prochain film ? Plutôt que de le voir affronter frontalement Batman pendant tout un film, en faire un agent du chaos dans un arc secondaire au milieu d’un scénario beaucoup plus vaste serait peut-être une bonne chose…
      Bon de toute façon, s’ils le montrent là, il comptent le réutiliser. Sinon autant montrer un autre personnage de l’univers Batmanien. Wait and see…

        • Je préfèrerais de loin qu’il reste une menace dans le 2 et qu’il soit le vilain du 3è dans une apothéose. Ca aurait du sens artistiquement et surtout ça mettrait encore quelques années à TDK.
          Mais vu le tweet de LTH, c’est mal barré…

        • @Raspoutine
          C’est marrant que tu prennes cet exemple, parce que figure-toi qu’à la base, dans les nouvelles de Conan Doyle, Moriarty apparaît extrêmement peu (une seule nouvelle il me semble ^^). Et puis dans ce que je propose le Joker serait toujours là, mais dans les coulisses… soit exactement comme Moriarty dans la série Sherlock (et ça fonctionne à merveille je trouve !).

          @Garyus

          Oui voilà, c’est comme ça que je vois les choses. Prions Snygod pour que la Warner ne fasse pas de connerie ! 🙏

          • Oui je sais je suis marrant…. En fait Moriarty dans le canon Holmesien est cité une fois, et apparaît une fois. C’est dans son silence et son absence qu’il effraie le plus. La même avec Le Clown serait original….

          • @Raspoutine

            Quand j’ai dit « marrant », il fallait l’entendre au sens de « intéressant » hein, je me foutais pas de ta gueule ! ^^

            Mais oui voilà, je pense que le mieux serait d’utiliser le Joker de cette manière. Wait and see !

  16. J’espère qu’il n’y aura pas de Joker au centre d’un des films de Reeves, je pense qu’il y a moyen de faire en sorte qu’il reste en arrière plan ce personnage, le Joker pourrait intervenir de temps à autre, rappelant son existence et qu’il est une menace sérieuse.

    Bref pas besoin de faire un film centré sur lui, moi ce que je ferai à sa place c’est une scène d’intro dans le prochain film avec le Joker qui fout le bordel, la tv qui en parle et rappel à quel point il est une menace et que The Batman l’a arrêté plusieurs fois. Je fais une scène de 10-15 minutes sur l’intervention de The Batman, avec peut être des flash back rappelant d’autres de leurs confrontations et ensuite on le reverra à Arkham pour x ou y raisons lors du film, soit lors de l’enquête de Batman soit le Joker qui pousse le sphinx ou autre personnage à s’enfuir.

    • Pas mal Angyo. Je valide cette approche. Un Joker tissant sa toile tout en restant à l’arrière plan, poussant d’autres super-vilains à agir, ça me plait bien.
      Qui plus est, avoir un Batman qui sentirait l’ombre du Joker planner chaque fois qu’il affronte l’un de ses « sbires », ça ferait un parallèle intéressant avec la façon dont les criminels perçoivent Batman à travers les zones d’ombres, même s’il ne s’y trouve pas physiquement !

  17. À l’image du film : bien trop long pour rien de bien original. Ni même utile et cohérent – aller questionner cet embrouilleur, même s’il ne l’a rencontré qu’il y a peu (mais qui a déjà son Culte chez les voyous), c’est se mettre en danger pour ce qu’il pourrait comprendre juste en échangeant avec Alfred.
    Si ça avait été un Joker sobre et ne souriant pas (comme le vieux dans 3 Joker), ça aurait été plus inédit, et inquiétant. Là, rajouter du trash donne juste l’impression d’être dans un film de Rob Zombie.
    Dommage tant Barry Keoghan peut paraître crédible dans le rôle même avec peu de maquillage – teint blafard, yeux perçants, nez tel un long bec.
    En fait on dirait plus une suite de « TDK »… si seulement Batman n’était pas redevenu hors-la-loi à la fin de ce film là.

    Et si ça ne devait être que ça de toute la Saga à venir ? : Un Joker qui resterait cloîtré Tout le temps, qui n’aurait qu’un statut de « consultant », et qui ne sortirait de sa cage qu’à la toute fin, pour un seul et unique combat ultime ?
    J’achète !

    • C’est plutôt celui de Ledger qui s’en approche physiquement … en tout cas dans le One shot « joker » de Bermejo. Et en termes de « personnalité » il y a qq similitudes avec le joker mafieux de Leto.

      Ce nouveau Joker très malaisant et au look défiguré par l’acide n’avait jamais été fait au ciné. Je comprends que Reeves soit allé dans cette direction là

  18. J’aime pas du tout ce Joker.
    Je suis d’accord pour qu’il est des cicatrices mais pas autant.

    Là ces cicatrices sont profondes et recouvrent entièrement sont visage.
    De plus il n’a presque plus de cheveux mais de gros bouton sur son crâne.
    C’est immonde.

    C’est un Zombie mais c’est pas le Joker.

  19. Concernant l’avenir de ce Joker, comme tout le monde, j’espère qu’il sera utilisé en tant que side character dans cette saga, le Joker a souvent été un méchant secondaire dan les grands comics de Batman (Hush, Un Long Halloween), qu’ils gardent ça, à la limite, qu’il soit un consultant pendant les 3/4 de la saga (même si j’aurais préféré Calendar Man).

    Faut pas oublier qu’il y a les spin-offs pour faire apparaître tous ses ennemis vus et revus. Pendant que les films développent des nouveaux méchants, les autres persos peuvent évoluer dans leurs propres environnement (série Pinguin, Riddler Year One, un film sur Catwoman inévitable).

    Je suis quasi certain qu’on le reverra dans la série Arkham avec le Riddler, et d’autres persos iconiques, donc un environnement où il ne polluera pas un The Batman 2, l’idée de Reeves est de faire un Batverse, pas juste une Trilogie, ces persos peuvent apparaître n’importe où.

    • Encore une erreur grotesque pour Batman. Quand est-ce qu’on aura une version cinéma du héros qui soit moins naïve, moins maladroite et plus machiavélique ? Depuis 10 ans…

  20. Je le verrais bien qu’avec ce genre d’intervention, un peu comme un Hannibal dans le Silence des Agneaux. Batman/Clarice qui viendrait le consulter pour en savoir plus sur les autres fous qui trainent. Ça pourrait conduire à une relation intéressante. Sans en faire l’ennemi principal des suites, mais tout en lui donnant une importance.

  21. https://www.superpouvoir.com/the-batman-matt-reeves-explique-lorigine-tres-differente-de-ce-joker-et-de-son-apparence-et-ce-nest-pas-lie-a-lacide/
    Donc un peu comme avec celui de Joaquin Phoenix : « c’est pas sa faute, il est malade, c’est une vraie personne le pauvre ! »

  22. Scène sympa. Après j’avoue que ce qui devrait être une scène ultra hype est pour moi désormais une scène banale… Ca nous fait 6 interprétations différentes en l’espace de 14 ans (en comptant les films plus séries DC Batwoman et Gotham) donc ça en devient malheureusement redondant, chaque réal nous pond sa version pour être mieux que les autres (moi je lui mets une cicatrice par ici, machin lui met un tatouage par la). Ca devient malheureusement un personnage tellement marketing pour Warner qu’on en bouffe et rebouffe du joker.
    C’est mon méchant DC préf et je pense que l’utiliser tout les 2-3 ans au cinéma créer un phénomène de surexploitation lassante du personnage.. alors que son apparition devrait être un réel évènement rare dont on se souvient (genre Ledger 19 ans après Nicholson). En tout cas c’est mon avis =)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here