Ghost Rider : L’esprit de vengeance

Bientôt disponible…

Posters et images :

Aussi sur Les Toiles Héroïques :

Ghost Rider : L’esprit de vengeance – La critique du film

 

Ghost Rider – L’actualité de la saga

 

On en discute sur le Forum !

4 COMMENTAIRES

  1. Comme dans le premier film, et en total raccord avec le personnage des comics, Blaze est un gros baltringue qui fait n’importe quoi. C’est comme ça qu’il fonctionne, et peut-être aussi la raison du fait que sa malédiction s’accroche autant à lui au lieu de se trouver un nouvel hôte. Un peu comme un équivalent plouc américain de John Constantine, en un peu moins cool.
    Et même si le film est moins borderline qu’on ne l’aurait crû avec la pair Neveldine/Taylor, on reste quand même dans de la petite série B (pas plus populaire que les derniers comics) inutile à voir sur grand écran. Mais en DVD ça passe fastoche.

  2. Ghost Rider: l’esprit de la Vengeance fait tout pour s’éloigner du premier épisode… « Tant mieux » diront certains mais je ne suis pas d’accord. Certe, le film est de plus haut niveau que le premier, il est moins qualifiable de série B etc… Mais pourtant j’avais bien aimé l’autre pour justement ce côté Série B…
    L’Esprit de la Vengeance est certe divertissant, il se laisse regarder certe, mais j’aurais aimé une vrai suite. Ou est passée Roxane?Pourquoi Johnny Blaze ne contrôle plus le Rider? Pourquoi le Diable n’as plus la même apparence?…
    Le pire c’est que le film essaye quand même de donner des explications absurdes pour répondre à ces questions… mais bref, passons. Le film est beaucoup moins ancré dans le fantastique que le premier opus. Cette fois-ci, Ghost Rider n’affronte pratiquement que des hommes avec de simples armes. Plus de démons au look ridicule donc… À si, un! Avec un look encore plus ridicule… Ça passait dans le premier qui faisait très Série B, mais dans celui-là, ça fait mouche!
    Heureusement, Ghost Rider est mieux modélisé et est toujours aussi badass. Par contre le coup de la fin « maintenant mon feux est bleu je suis le gentil Rider » c’était assez absurde.
    Du côté des personnages, nous avons le droit à un diable aussi faible en pouvoir qu’en charisme. Seuls les personnages de Johnny Blaze et Moreaux sont un minimum dévellopés et Dyana, le personnage principale féminin, a au moins le mérite de ne pas faire potiche . L’enfant quant à lui, se débrouille pas mal et sa relation avec Blaze est sympathique. À part ça, je me pose une question, ou sont les comics dans cette histoire?! Tout simplement nulle part… À part Johnny Blaze aucun personnage, aucun clin d’œil, aucune intrigue… A part un Backout ridicule, Rien, Nada. C’est quand même dommage…
    Finalement Ghost Rider: l’esprit de la Vengeance est de meilleur qualité que le premier opus mais est quand même moins bien…

LAISSER UN COMMENTAIRE