The Amazing Spider-Man : La Critique du film Marvel événement + VOTRE AVIS !

110

Je me lance : The Amazing Spiderman est un honnête remake du premier Spiderman de Sam Raimi. Remplacez un Bouffon Vert par un reptile tout aussi vert et vous aurez ainsi une bonne idée de ce qui vous attend dans les salles. Pour résumer, le film est plaisant mais ne vous fera jamais décoller de votre siège (à l’exception d’une scène, j’y reviendrai). Il s’agit bien sûr d’un avis personnel, et certains adoreront peut-être à la folie cette “nouvelle” aventure du Tisseur. Je crois profondément que The Amazing Spiderman restera dans le milieu de tableau des adaptations super-héroïques. Pas mauvais, mais à mille bobines des champions du genre (The Avengers, The Dark Knight, Iron Man, Spiderman 2 pour ne citer qu’eux).

Afin de ne pas trop être méchant et de tempérer cet avis à chaud (même bouillant), je vais commencer par les points positifs. Sans surprise, l’ensemble du casting ressort grandi de ces deux heures quinze de long métrage. Andrew Garfield tout d’abord, qui fait oublier en cinq secondes le Peter Parker approximatif de Tobey Maguire. Cette fois-ci, l’acteur correspond bien à son personnage, dans son comportement adolescent et dans son comportement tout “parkerien”. On sent vraiment qu’il n’a pas besoin de jouer ni de forcer pour adopter une forme de cool attitude propre à Peter. A ce titre, l’identification fonctionne à plein (reboot : 1 / trilogie : 0 !). Garfield a beau avoir bientôt 29 ans, il peut encore se glisser dans la peau – et dans l’état d’esprit –  d’un lycéen, sans trop de difficulté.

Face à lui, la craquante Gwen Stacy fera chavirer plus d’un coeur. Inutile de réexpliquer à quel point Emma Stone est une personnification vivante des cases de comics, tant la comparaison est évidente. Ce qu’on lui demande est “simple” : dans cette histoire en milieu adolescent, elle doit avant tout convaincre dans le duo qu’elle forme avec son camarade masculin. La mission est intégralement remplie. Le couple et l’alchimie obtenue à l’écran donnent un résultat charmant, mais quoi de plus normal puisque les deux acteurs sont aujourd’hui ensemble à la ville ! Là-encore, The Amazing Spiderman enterre la relation lourdingue Peter-MJ qui sonnait fake et toc dans la trilogie. Vive Gwen Stacy donc, mais la réplique où elle déclare avoir 17 ans est de trop (la meilleure blague du film) !

Et le Docteur Connors dans tout ça ? Il se défend bien. Rhys Ifans compose un-méchant-pas-vraiment-méchant-mais-qui-l’est-quand-même. A vrai dire, difficile de trancher, et c’est là toute la qualité de son interprétation. Une ambiguïté bienvenue, qui ne cache pas les grosses réserves qu’il faut émettre concernant le Lézard. C’est l’archétype même du vilain dans l’univers de Spiderman : scientifique, animal monstrueux de préférence, et dont l’esprit est le théâtre d’une lutte de pouvoirs entre ses deux personnalités. Le Lézard est un méchant redondant, vague croisement entre un Norman Osborn pour la couleur et la schizophrénie, et le Docteur Octopus pour le génie et le côté incompris. Sauf que dans un reboot qui propose déjà une relecture des origines d’un personnage connu, ce manque d’originalité fait un peu tâche.

J’en viens justement à l’aspect le plus décevant du film… son manque de surprises. Je ne vois pas en quoi The Amazing Spiderman est un reboot. En tout cas pas dans le sens actuel du terme. Au hasard, les récents Incroyable Hulk et Ghost Rider – L’esprit de vengeance nous ont habitué à une sorte de reboot intelligent. Certes, l’objectif est de changer certains éléments (acteurs, réalisateur, univers), mais tout en en gardant le soucis d’aller de l’avant, en élaborant une intrigue nouvelle. Ici, le spectateur va vite se livrer au jeu des sept différences (d’où mon qualificatif de remake en début de critique) : comparer le traitement de Marc Webb pour telle ou telle scène avec les choix créatifs et de réalisation de Sam Raimi. C’est plutôt marrant au début. Moins après.

Sentant venir le piège, les petits malins du département marketing ont (sur)vendu l’alléchante idée de “L’histoire jamais révélée”, dont l’attrait principal est le mystère entourant la disparition de ses parents. Hélas. Ce n’est même pas un spoiler, mais je cache “l’information” pour les âmes les plus sensibles… [ Vous n’en saurez pas plus sur les mystères de la famille Parker que ceux qui ont juste vu la bande annonce !] Je sais, ça fait mal. The Amazing Spiderman se loupe sur le seul tenant scénariste qui pouvait le démarquer un tant soit peu des trois précédents films. Un mélange de fainéantise intellectuelle et une volonté manifeste de diluer la sauce dans les futurs épisodes. L’affaire devient risible – vraiment – quand vient le moment de la scène post-générique (disons plutôt milieu, comme The Avengers)… [qui a déjà été montrée en intégralité dans la bande annonce !] Unique et surtout décevant.

Je n’ai pas encore parlé de l’action. Rien de sensationnel dans l’ensemble, si ce n’est une volonté agréable de donner de la vitesse et de la fluidité dans les combats. La promesse d’un Lézard secondé par d’autres reptiles fait un flop. Il y avait pourtant de quoi faire… Le problème, c’est encore et toujours ce vilain qui ne fonctionne pas visuellement, avec sa tête à 80% humanoïde à défaut d’être reptilienne. Un échec des visuels visuels, qui n’arrivent pas à faire “accepter” le personnage qui est tout simplement trop numérique pour être vrai. A la limite, voir ce bon vieux Tisseur se faire traquer par la police est plus intéressant. Mention spéciale à Denis Leary (le Capitaine Stacy), qui porte à merveille l’uniforme. Bourru, borné, mais avec un coeur qui bat derrière la carapace !

Ceux qui se réjouissaient de voir des scènes en POV (à la première personne, comme dans le teaser du film) n’en n’auront pas pour leur argent, car les quelques passages utilisant ce procédé sont malheureusement trop courts pour se faire un vrai avis sur le potentiel de la chose. Tiens, encore une nouveauté mal/sous-exploitée. On se consolera avec les scènes de voltige qui sont une réussite. Avec cascadeur, sans cascadeur, avec masque, sans masque, il y en a pour tous les goûts. La meilleure scène du film est d’ailleurs l’une d’entre elles : quand Marc Webb capte enfin tout le potentiel super-héroïque de son personnage, quand James Horner réveille enfin sa partition peu inspirée, avec un vrai morceau puissant. Tout arrive, c’est grandiose, c’est beau, c’est iconique !

Parce qu’il est souvent plus facile de pointer du doigt ce qui ne va pas, voici une petite série d’éléments négatifs : la musique donc ; une tendance à l’abus de CGI (animaux numériques notamment, lézards, rats, pigeons et j’en passe) ; l’absence de spider-sense ; une Tante May trop jeune (qui diffère de la représentation classique que l’on s’en fait) ; le concept d’identité secrète qui n’est plus ce qu’il était (gardes ton masque Peter !) ; une facilité scénaristique malvenue (Gwen Stacy fabrique quelque chose… trop facilement). Et à un cheveu, j’ai failli étrangler le scénariste qui était sur le point de réactiver le syndrome MJ/Lana Lang… Nous en reparlerons dans les commentaires pour ceux qui ne captent pas les détails de cette “maladie”. Plus “grave”, le comportement de Peter, en particulier au début du film.

Je ne suis pas du tout fan de la caractérisation du personnage à ce moment-là, puisqu’il adopte – pardonnez-moi l’expression -, un comportement de petit c** prétentieux sur les bords. Un manque de simplicité et de bonté qui ne concorde pas avec mon image du héros de Stan Lee. J’imagine que chacun à la sienne ! J’ajoute que l’altruisme et l’aspect héroïque désintéressé est en retrait le reste du temps, puisque Peter n’aide pas les autres mais ne fait que que réparer ses erreurs. Un aspect oublié dommageable si l’on veut cerner avec exhaustivité le personnage.

A la tête de son premier blockbuster, Marc Webb s’en tire avec les honneurs en terme de réalisation. Sa caméra capte les émotions et se pose là où il faut lors de l’action. Mais je dois avouer que j’attendais plus du réalisateur de 500 jours ensemble – que j’avais littéralement adoré -, surtout pour les scènes dramatiques. Le moment charnière dans le récit des origines de Spiderman, la mort de l’Oncle Ben (Martin Sheen) est à mon sens mal géré. Pas ce qui suit après, mais sur le moment. C’est trop rapide, comme s’il fallait vite passer à autre chose. Pour le reste Webb est grandement aidé par ses acteurs, qui sont excellents.

Voici sans plus attendre “le paragraphe du fan”. Comme nous ne sommes pas chez Marvel Studios, il ne fallait pas anticiper une pluie de références cachées. Non, désolé, avoir Norman Osborn à la tête d’Oscorp n’est pas ce qu’on pourrait appeler une surprise ! Nous avons quand même un Stan Lee des grands jours mais d’un autre côté, comme je l’écrivais plus haut, la scène post-générique la plus décevante depuis longtemps. Quelques petites intentions discrètes ne manqueront tout de même pas de vous faire sourire…

Noyé sous ce pavé de d’observations, The Amazing Spiderman pourrait être perçu comme mauvais, ce qu’il n’est pas. Disons que j’ai eu le sentiment d’assister à un spectacle léché, très bien interprété, maîtrisé visuellement mais qui ne m’a pas entraîné comme je l’aurais souhaité. C’est peut-être la loi des films contant les origines qui veut ça, avec des premiers épisodes à l’intrigue convenue. Il y a ce qu’il faut d’action et d’images spectaculaires pour passer un bon moment, mais il manque un petit quelque chose… Une deuxième vision permettra d’y voir plus clair… et The Amazing Spiderman 2 enrichira je l’espère la mythologie du dévoué serviteur de New York !

Pour la petite histoire, l’avant-première au Grand Rex était en VOST 3D (le relief est intéressant, c’est un bonus appréciable), et le film n’a pas été projeté en grand large. De nombreux fans ont déjà donné leur avis sur le forum Spiderman, le débat ne fait donc que commencer ! J’attends donc votre critique dès aujourd’hui pour les plus chanceux ! Et on se retrouve bien évidemment chaque jour pour suivre l’actualité de tous les films super-héroïques, avec ou sans araignée radioactive mutante…

—————————————————————————-

The Amazing Spiderman sort dans les salles françaises le 4 juillet 2012, avec Andrew Garfield (Peter Parker/Spiderman), Emma Stone (Gwen Stacy), Rhys Ifans (Dr. Curt Connors/le Lézard), Martin Sheen (Oncle Ben), Sally Field (Tante May), Denis Leary (George Stacy), Campbell Scott (Richard Parker), Julianne Nicholson (Mary Parker), Irrfan Khan (Dr. Ratha), Chris Zylka (Flash Thompson) et Miles Elliot (Billy Connors).

110 COMMENTAIRES

  1. Bientot 29 ans au compteur d’ Andrew Garfield ?? 😮
    Sinon, je te trouve parfois “tendre” dans tes critiques ( bien qu’objectif ) , donc je m’attends au pire concernant TASM … :/

    Mais comme toujours, énorme boulot de sortir d’un film et de l’analyser dans la foulée afin de nous en proposer ta critique !
    Chapeau.

    • Il y a bien assez de personnes qui “s’amusent à casser” les films sur internet pour que je puisse me permettre d’être “tendre” ^^

      Il ne faut pas s’attendre au pire ! Il faut être confiant, chaque avis est différent… disons juste que TASM est un blockbuster sympa+++, sachant qu’on l’aimera bien dans le fond car il y a notre héros P. Parker !

  2. Vu il y a 10 jours est toujours sous embargo jusqu’à demain en Suisse. Et là pan ! Belle critique félicitation. Le film semble être un super paquet cadeau très beau et clinquant avec une (ou plusieurs) déceptions à l’ouverture. Mais le film est une relativement bonne réadaptation de la BD.

  3. Ta critique correspond exactement à l’appréhension de ce reboot : Une relecture trop rapide et trop proche de la saga de Raimi.
    Après, d’après ce que je peux comprendre, Webb est sur la bonne voie et on peut donc imaginer un TAS2 à l’image du passage entre BEGINS & TDK.
    Quand au Lézard CGI, j’ai toujours préféré l’utilisation des effets spéciaux mains pour leur véracité à l’écran. Surtout dans un monde “réel” (pour Gollum, ça passe car on est dans un monde féérique)

  4. Je suis content en lisant rapidement ses premiers avis que ASM soit à la place qu’il mérite, c’est à dire un génial outsider entre le mastodonte Avengers et l’iconique Dark Knight Rises. Ce qui a toujours été le cas de Peter dans les comics, attachant parce que généralement avec des problématiques un peu plus terre à terre.
    Vous dites LTH qu’il y a des scènes similaires avec le premier Spider-man, mais c’était (c’est) aussi déjà le cas avec la trilogie de Nolan qui reprenait aussi des scènes des précédents films telles que la première intervention furtive de Bats contre des criminels, l’attaque au gaz mortel sur la ville, le “démembrement” de la batmobile, la chute dans le vide du Joker, le bal masqué avec Bruce et Selina… et bien sûr l’immortelle réplique qu’on entend dans absolument chaque films: “JE SUIS BATMAN!” Ces quelques références là pourraient être autant des clins d’yeux que des nécessités narratives et dramatiques. En somme ça n’a pas l’air gênant tant que ce n’est pas du plagiat et que c’est intégré subtilement à l’action avec d’autres moyens et un autre contexte.
    Bref ces quelques avis me rassure sur la manière d’appréhender le film, et je ma fais encore plus de joie de voir à sa sortie “l’actualisation” fidèle du héros qui m’a fait aimer les comics il y a presque 20 ans (déjà?!).
    See you bientôt pour mes commentaires, têtes de toile et montes en l’air 😉

    • Hey!

      Je suis d’accord avec toi, il y a des éléments cultes qui doivent être récupérés d’une adaptation à une autre. Par contre, en ce qui me concerne, un problème se pose si en voyant une nouvelle adaptation mon esprit est trop souvent renvoyé à l’ancienne. Or, je ne sais pas pour toi, mais en découvrant Batman Begins à AUCUN moment je n’ai pensé aux précédents volets! Et malheureusement cela semble être différent dans le cas de TASM…
      MAIS j’irai quand même le voir bien sûr, par curiosité déjà, et aussi parce que j’aimerai bien voir ce qu’Andrew Garfield a pu faire du personnage!

      • il est normal que l’on ne compare pas batman begins avec les anciens, Nolan à développé un point qui n’avait jamais été travaillé, son entrainement et son évolution en plus de ca il le rends beaucoup plus réaliste alors que pour l’araignée c’est différent a partir du moment ou l’on reprend ses débuts il y aura forcément des similitudes. Du fait que batman soit un homme “normal” il est intéressant de voir son évolution alors que spiderman c’est un “mutant” on est beaucoup plus pressé de le voir se balancer d’immeuble en immeuble que de le voir apprendre à utiliser ses webshooters ou autre, demain on fait un reboot de Iron man j’suis sure qu’on va le comparé a l’ancien contrairement a Thor ou il y beaucoup de chose qui n’ont pas été développé

        • Au contraire mugen971, depuis 10 ans je crève d’envie de voir Pete se décarcasser avec ses lances-toiles (entre les fabriquer, les remplir, les réparer etc), bref comme lorsque Bruce met en place sa panoplie dans Begins. Quand on voit Spidey dans le 2 être à court le toiles à cause du STRESS?!, on décroche un peu. Alors que l’idée de le voir galérer sur son équipement quand un Batman a assez d’argent pour s’équiper avec tout et n’importe quoi, ça c’est fendard et ça c’est Peter.
          Pas vrai ?

          • Ouais mais la toile “chourée” chez Oscorp ne va pas lui faire tout le film EagleWolf, on suppose qu’il va s’en servir de base pour la sienne propre (plus “chimique” dans le deuxième ?).

  5. Grosso modo la critique partagée par plusieurs chroniqueurs qui ont vu le film, donc ça doit être très proche de la vérité. Beau travail d’objectivité et d’approfondissement, c’est un très bon article 😉
    J’étais pas convaincu par l’intérêt du film, je comprends maintenant que c’est un “Spider-Man 4-1-croupion”. Dommage. Je garde mes sousous pour TDKR^^

  6. [J’AI PEUT-ETRE FAIT QUELQUE SPOILER DANS MA CRITIQUE DONC JE DEMANDE A Mr Toiles Heroiques DE BIEN VOULOIR VERIFIER S’IL Y A DU SPOIL ^^ MERCI]

    Je suis donc allé voir TASM hier a l’avant première du grand Rex et oui, il y a des ressemblance avec le premiere episode de Sam Raimi, c’est évident (avec même quelque plan clin d’oeil comme celui ou il grimpe un mur pour la premiere fois dans une allé sombre). Mais en même temps peut on vraiment reprocher le manque d’originalité scénaristique quand on raconte une énième fois les début d’un super-héros connu de tous. Mais je trouve personnellement cette version plus attrayante que son ainé. En effet le début prend bien le temps de situer les personnages et la ou l’Oncle Ben de Raimi n’existé que pour mourir celui ci a un role plus présent dans le début du film, on s’y attache. Autre aspect qui m’a plut, la vengeance de Spidey qui parait être plus viscéral, la où la vengeance a été bâclé dans la première trilogie ici elle reste présente pour rappeler a quelle point la différence entre héros et criminel vengeur est proche. Je finirais (pour ne pas trop m’étendre) sur le fait que ce film nous montre plus longuement l’évolution de Peter Parker en Spider-Man et ce n’est qu’assé tard dans le film qu’il devient enfin le héros que nous connaissons tous et ce moment est d’autant plus jouissif qu’il apparaît comme la naissance d’un héros. Entre reboot et remake, TASM m’a en tout cas charmé, est-ce le fait de retrouve notre spidey blagueur et espiègle malgré les malheurs qui le touchent, en tout cas rassurez vous ce reboot n’est pas raté et retrouvé Spidey a nouveau est, une fois de plus, un bonheur non dissimulé.

  7. Je suis d’accord pour toi concernant le scénario (ultra-décevant) mais je maintiens que chacun doit se faire son opinion dessus.
    Le film n’est pas parfait, il y a même pas mal de défauts mais justement, l’attachement aux personnages crée par Webb et par les acteurs donne envie de revenir afin de voir tout le potentiel de Spidey sur grand écran.
    A mes yeux, il se place entre SM1 et SM2, et enterre le 3.

  8. Merci LesToiles ! ;D

    Mon commentaire est a peu près le même que FLO (argh, a chaque fois tu me devance :p !). C’est fou ces avis mitigé !

    En tout cas respect et bon boulot M.LTH pour la critique a chaud.

  9. Bien d’accord avec cette critique!

    Non pas un reboot,mais un plutôt un remake pur et simple de la version de Raimi.Pas nouveau donc,juste différent.

    Une romance pas assez creusée,un héros pas assez tourmenté,une intrigue trop simpliste et un méchant un poil caricatural.Rien de révolutionnaire donc,juste un bon divertissement.

  10. A mon avis et je dit bien à mon avis que la scène après le générique pourrai être avec le Bouffon Vert qui tue Gwen Stacy , par ce que d’après la critique , la scène est aussi déscevant ,et je crois que Gwen sera morte dans se film d’après l’interview d’il y a longtemps

    • A priori non (je ne préfère pas donner mon argument pour cette réponse sachant que M.LTH l’a lui même indiqué en spoiler dans sa critique…).

  11. vous me faite rire a dire que c’est plus un remake qu’un reboot. Mais a quoi vous vous attendiez? The amazing spiderman n’est pas un remake de la version de Sam Raimi, il reprend juste la trame principale du comics et de ce fait il est normal qu’il y ait des similitudes entre les deux versions étant donné que Sam raimi aussi reprend les mêmes bases. Personnellement j’ai largement préféré la version de Marc Webb, son spiderman reflète plus celui du comics que les précédentes versions surtout niveau humour. on retrouve un Peter moins “nianian” et son coté “génie” est plus mis en avant avec la conception des webshooters et le sérum qui fait naitre le Lézard. On retrouve aussi son premier amour, Gwen stacy ce qui laisse présager une suite un peu plus dramatique pour ceux qui connaissent l’histoire et un Spider-man un peu plus énervé, surtout avec ce qui se dit dans la scène post générique, Bref je n’en dirais pas plus. Une dernière chose la logique voudrait que l’on compare the amazing spiderman avec spiderman 1 et non le 2

    • Précisons aussi une chose mugen971 (t’inquiète pas, je suis pas “Lennon”) que dans les comics et depuis 50 ans, les origines de Peter ont été revisitées ou juste remémorées un nombre incalculable de fois sans que ça ne soit une gêne pour la lecture. Comme d’entendre la reprise d’un tube musical avec un autre style et d’autres instruments, ça ne vieilli pas. Et ça fait plaisir de se rappeler d’où vient le personnage.

  12. Perso, j’ai envie de dire : ENFIN un film qui mérite d’être vu en 3D ! Tout les mouvements/plans où spider-man apparaît sont fais pour la 3D (slow motion, vue subjective,etc…).

    Le personnage de spider-man est d’ailleurs pour moi la plus grosse réussite du film : une attitude et des mouvements beaucoup plus agressif et réaliste (beaucoup plus de cascadeurs et moins de perso 3D aussi). En revanche le costume fait beaucoup plus “cheap” que celui des précédents volet et s’éloigne quand même pas mal du design de base, ce qui ne conviendra pas à tout le monde…MAIS cette fois les web-shooters sont là !

    Pour le lézard encore une fois, son design ne fera pas l’unanimité car plus proche de ses premières apparitions dans le comics (vraiment plus homme-lézard que lézard géant).

    Au niveau de l’histoire, le ton et l’orientation sont totalement différents de la trilogie de sam raimy et les comparer reviendrait à comparer les batman de burton avec ceux de nolan… Honnêtement à part les origines de spider-man, TOUT est différents : l’univers est différents (beaucoup plus sombre et réaliste dans son traitement) et les personnages, leurs relations et leurs motivations sont différentes.

    En bref, pas aussi épique qu’avenger ni aussi sombre que the dark knight et malgré un background pas encore assez fouillé à mon goût (mais qui promet des suites intéressantes) et des raccourcis parfois un peu gros,
    le film s’en sort très bien grâce à son ambiance, les acteurs quand même plus crédible, spider-man en lui-même, les touches d’humour et pour une fois la 3D (le meilleurs film que j’ai vu en 3D pour l’instants avec dragon) !

    Allez le voir !!! =)

    • tout a fait d’accords avec toi certaines intriques ne sont pas assez fouillé mais il réussi a se rattraper avec le reste. C’est clairement un bon début pour une nouvelle saga.

      • Le problème étant que ce n’est qu’un “bon” début… Brr, ça paraît négatif dit comme ça, et pourtant non, malgré les défauts du film j’ai pas vu le temps passer, et je me suis amusée à regarder le film émerveillée et les yeux grands ouverts.
        Le problème étant aussi qu’entre Avengers (très bon) et TDKR (que j’espère très bon aussi), il va être dur pour le film de s’imposer, tant sur le plan critique que public.
        En espérant que TAS aura le même syndrome que Batman Begins : un début en demi-teinte, pour une suite d’excellente facture!

    • Première vidéo => à 1 minute 22 secondes => http://lestoilesheroiques.fr/2012/05/the-amazing-spiderman-la-nouvelle-bande-annonce-votre-avis.html

      Voilà, tu as vu toute la scène post-générique (incroyable mais vrai). Il manque juste la réponse du personnage !

      • Merci, oui je pensais bien que ces images devaient se situer vers la fin du film. Donc Osborn serait le Grand mechant de la saga spiderman de M.Webb.

  13. Franchement pas besoin de poster un lien pour la scène post-générique, vous en avez vu les 80% dans la bande-annonce :

    ATTENTION SPOILERS :

    On voit le Dr Connors qui entre dans sa cellule et une silhouette se dessine. Cela semble correspondre à Norman Osborn dont on a vu une apparence approximative et cachée dans la Tour Oscorp. Comme dans le trailer, il lui demande si Connors a dit la vérité à Peter au sujet de son père et le professeur répond que non. La silhouette semble satisfaite en pensant que ce n’est que le début des ennuis pour le Tisseur et disparait avant que Connors ne lui hurle de laisser Peter tranquille.

  14. Aussinon, je fais parti de ceux qui ont eu la chance de voir ce film en avant-première au Grand Rex et je dois avouer avoir adoré cet épisode !

    Dès le début, j’étais pour ce reboot en pensant qu’il pourrait être génial et je n’ai pas été déçu. Je reste réaliste dans le fait que ce n’est pas non plus un The Dark Knight mais ça reste un excellent divertissement. Pas mal de scènes ou de répliques sont drôles même si parfois attendues. Je suis assez d’accord avec le profil des critiques qui se dessine. Peu de surprises et une musique vraiment trop absente à part à deux moments où c’était pas mal.

    J’ai adoré les acteurs qui sont excellents dans leur rôle mais comme beaucoup d’autres un poil déçu par la mort d’Oncle Ben : trop rapide, pas assez forte émotionnellement bien que la mise en scène et l’appréhension de ce qui va arriver à cet homme est plutôt angoissant. C’est ma seule “grosse” déception, le reste est génial bien que prévisible. Le Lézard m’a convaincu même si on aurait aimé qu’il garde un peu plus sa blouse 😛 Il fait un premier super-vilain très convenable et très puissant. Les scènes de combat sont au top avec un SpiderMan très impressionnant ! Beaucoup plus que le précédent qui était déjà énorme !

    L’action est terrible, on ne s’ennuie pas une seconde ! La modernité domine le film et celui-ci n’a absolument rien à voir avec celui de Raimi (que j’adore également). Si mon avis semble aussi emballé, c’est surtout sur le fait que je vois ce film comme un premier épisode et en tant que tel, il est SUPER !
    Beaucoup de bases sont fondés et d’autres points essentiels à l’univers de l’araignée sont en suspend. Je pense par exemple au Daily Bugle et Jameson – déjà intérprété avec excellence mais qui devra surement apparaitre dans cette saga tant c’est un personnage important du comic -, la réception du public vis à vis de SpiderMan qui est effleuré dans le film mais pas encore totalement. On ne sait pas trop encore si les new-yorkais l’admire ou le craigne, un aspect qui sera développer certainement dans TASM2 avec Jameson en plus.

    C’est donc un excellent premier épisode qui présente un univers réaliste tout en gardant bien au chaud encore beaucoup de faits pour le développer par la suite. L’histoire jamais révélée qui a apparemment déçue pas mal de monde, ne m’a pas choqué par son absence car il était logique de penser qu’elle s’étalerait sur la saga et que tout ne serait pas dévoilé dès ce film. J’attends donc de voir les prochains films de la saga avec impatience !

  15. je n’ai pas pu le voir au Grand Rex 🙁 Mais j’ai vu pas mal de critique a la fois positive et négative mais en ce qui me concerne je suis comme toi Scofield59: j’avais déja confiance en ce reboot. j’éspère et je ne pense pas etre décus. je serai dans les salles le 4 juillet !

  16. Dans ce cas, je ne pense pas que tu seras déçu 😉 Ce qui est important dans ce film et on dirait que beaucoup de gens l’oublient à voir ce qu’ils disent, c’est qu’il faut le prendre comme un premier épisode. Il ne pouvait pas y avoir tout, tout de suite dans cette aventure. Par exemple, attention ce peut être considéré comme un petit spoiler mais SpiderMan n’est pas vraiment super-héroique dans le film.
    COmme il a été dit, il ne sauve pas beaucoup beaucoup de monde directement et tout le film se concentre plus sur son affrontement contre le Lézard. Mais justement, ce premier épisode nous montre la génése du héros et je suis certain que TAS2 pourra mettre en place l’élévation du héros pour reprendre un terme à la Batman 😉
    Il sera surement plus dans le style de Raimi et du comics à sauver beaucoup de gens. Je vois vraiment pas pourquoi certains critiques ont posés cela comme défaut du film. Si il s’agissait d’un film absolu sur Spidey, ce serait honteux d’accord mais pas là alors que ce n’est que le début de la saga 🙂

  17. oui, ils allaient pas tout étallé sur un seul film. quant a l’histoire jamais révéler, je pense que c’est sur ce point qu’un TASM2 serait indispensable. d’aprés ce que j’ai lu, on en sait pas beaucoup (pour l’instant …) sur les parents de peter. j’attend avec beaucoup d’impatience cette nouvelle franchise de spidey 😉

  18. Salut, je suis sûrement très en retard mais tanpis, j’ai pas honte !!

    Je venais vous faire part de ma découverte,
    http://www.cartelespeliculas.com/galeria/albums/043/g3qlqKeg.jpg

    revoyant ce poster en grand, j’ai réalisé qu’il y avait une araignée en haut de son épaule droite, formée par les immeubles… ça fait un peu dark knight rises style…

    Je ne l’ai pas vu au départ, comme peut-être certains d’entre vous ?…

    • Il y a eu d’autres posters avec ce fond de ville sans le personnage de Spidey devant et qui formait effectivement une grande araignée avec les immeubles. Après aller jusque dire que ça copie un peu The Dark Knight Rises, c’est surement un peu gros mais j’ai trouvé cette idée très bonne 🙂 Si ils s’inspirent les uns les autres pour faire de belles choses c’est pas si mal

    • Trouvé ! 😀

      http://lestoilesheroiques.fr/2012/05/the-amazing-spiderman-peter-parker-va-souffrir-images.html

      L’araignée se voit encore mieux sur les posters de cet article :

      http://lestoilesheroiques.fr/2012/05/the-amazing-spiderman-avant-premiere-paris-grand-rex.html

  19. J’ai une question à ceux qui auraient vu le film:

    – Est-il vrai que de nombreuses scènes de trailer ont été coupées au montage final 🙁 ?
    source : http://forums.superherohype.com/showthread.php?t=386605

    Pensez vous que le film projeté dès le 4juillet ne bénéficiera t’il pas de ces scènes en plus (pour quelques unes), ou que nous auront droit à ce même montage des avant-premières ?
    Présent pour un Director’s cut alors ??
    Merci

    • Oui, c’est un vrai carnage… Quasiment tous les dialogues de la bande annonce sont absents du film. Je ne rigole pas.
      Les histoires de montage différent, il faut arrêter de rêver n’importe quoi 😀
      Mais le fait est que les manques sont là, à tel point que ce sera visible même pour un spectateur lambda je crois. On en a d’ailleurs discuté sur le forum Spiderman si le sujet intéresse certains.

  20. Bon je reviens de l’avant première la et que dire …… ?

    Ben la critique des TH est parfaitement en accord avec l’avis que je me suis fais sur ce reboot donc bravo pour ce formidable article ^^

    Je suis trop fatigué pour détaillé les bons et mauvais points qui m’ont particulièrement marqué mais je sens que demain beaucoup de fans ou “non” fans viendront donné leur impressions a chaud ou a froid :p

    Bref je file au lit en esperant rêvé de Gwen Stacy !

  21. Je l’ai trouvé pas si mal, la première partie est excellente, peter qui galère avec ses nouveaux pouvoirs (métro, salle d’eau) ce n’est pas non plus le pire des arrogants décrit précédemment (basket e voleur de voiture, ça passe). J’ai surtout apprécié la rapidité/agilité du perso. Spider-man est ultra vif là où il se trainait un peu dans la 1ere trilo. Le spider sens est bien présent bien que discret (spidey intercepte/ évite tout ce qui passe près de lui) et flash plus proche du personnage, plus nuancé. La relation peter/gwen est plutot réussie (espérons qu’ils auront les corones d’aller au bout de l’histoire de gwen sur cette trilogie)
    C’est aussi particulièrement amusant de voir comment le jeux des 7 différences s’imbrique peu à peu entre amazing et le premier (mort de l’oncle ben, la salle de catch)
    Les voltiges de spidey restent d’une excellente qualité (regardez celle x-men first class à coté c’est le vide sidéral)
    Sinon à part cette 1ere partie qui est vraiment top la suite est un peu en deça. Le lézard est pas top, sa double personnalité mal maitrisée et floue, pas de fils pouvant l’aider à revenir du bon coté la chorégraphie des combats bien qu’original aurait pu être mieux.
    En fait mon gros bémol, c’est que les trailers nous ont montré plein de scène qui ne sont sont pas dans le film ou dans une version ultra courte et je trouve cela dommage, je les attendais !
    À quand la version longue ?!!!

  22. Le meilleur spider-man. Une intrigue à grande échelle. Un lézard plus que parfait. Le meilleur 3D que j’ai vu derrière avatar. Une très belle histoire d’amour, meilleur que la précédente de raimi. Des scènes de combat exceptionnelles. Une histoire meilleur malgré que très différente de ce qu’on avait vu de spider-man jusqu’à maintenant au cinéma. Peter Parker plus intelligent et plus drôle que celui de tobey. Les scènes qu’il utilise ses pouvoirs sont tout simplement à couper le souffle. Chargé d’émotions fortes qui donnent des frissons. Le début d’une saga qui promet être une fabuleuse aventure. Un film que je pourrais regarder encore et encore. Il intègre instantanément mon top 5 de tout les temps. J’étais comme la plupart sceptique à propos de ce reboot, mais maintenant je suis VENDU. SPOIL: Je pense que c’est peut-être le lézard qui reprend le contrôle dans la scène post-générique et qu’il se parle à lui-même car on voit les écailles dans le cou du dr connors et en plus l’homme mystérieux semble sortir et disparaître de nulle part.

  23. Bien, aujourd’hui c’est ma fête, celle des Americains et celle de l’Araignée. Alors avant de voir la nouvelle version, je vais revenir sur les 3 premiers films et analyser leurs qualités et leur impact. Et je vous encourage beaucoup à me lire avant de faire votre opinion par rapport au nouveau film.

    D’abord, mon premier contact visuel avec Spidey au ciné a eu lieu avec le teaser avant Final Fantasy le film. Dès que j’y ai vu un hélicoptère être tiré en arrière, j’ai compris qui c’était. Et dès que j’ai vu la première toile sur l’écran, j’ai explosé. Le reflet dans ces lentilles, le “thwip!” de la toile, les poses acrobatiques, TOUT était là (autant dire qu’après ça, j’en avait plus rien à fiche du premier long métrage avec des acteurs humains virtuel, je suis même pas un FF gamer de toute façon). Je n’en pouvais quasiment plus d’arrendre.
    Un an plus tard, après un générique assez dantesque, je vois l’histoire de mon vieux pote Pete être racontée sans surprise, mais j’assiste surtout à un moment dont je me rappellerais toute ma vie: au moment où Peter laisse s’enfuir le cambrioleur en disant que “ce n’est pas son problème”, TOUTE LA SALLE SANS EXCEPTION L’A APPLAUDI, en rajoutant “ouais! t’as bien fait! t’as raison!” (enfants et adultes donc). Et moi, connaissant déjà LE coup de théâtre ultime qu’avait imaginé Stan Lee, cette leçon terrible sur les méfaits de la vengeance aveugle dans la vraie vie, que l’on revu encore et encore dans les comics, j’ai du me contenter d’attendre en me disant, “vous allez voir”, que tout le monde se sente con en voyant qui est le meurtrier d’oncle Ben.
    Et ça été comme ça globalement dans les 3 films: la distance avec le public découvrant ce que je connaissait depuis des années (même après m’être interrompu 2 fois) l’absence de surprises et souvent une fidélité dénuée de souplesse envers le matériau originel. Cela est du à plusieurs facteurs: d’abord il faut préciser que le studio Sony, après avoir récupéré les droits du personnage au terme de la célèbre bataille juridique, NE SAVAIS PAS COMMENT FAIRE SPIDER-MAN. Dans un entretien au magazine SFX, le scénariste David Koepp avait avoué que “ce job le tuait(…)car il ne savait jamais à quelle version du personnage se référer”.
    De plus entre temps il y a eu la tragédie du 11 Septembre (qui nous a donc privé de la superbe séquence du teaser) et qui fait qu’on ne risquais plus d’y voir une New York encore exsangue de la catastrophe, et ses habitants avec un sale caractère (un peu comme dans Ghostbusters 2). Alors au final ils ne se sont pas cassé la tête, plutôt que de suivre la voie post-moderne initié par X-men et Incassable, plus social et/ou réaliste, ils nous ont fait carrément un remake des 3 premiers Superman.
    -le 1er: découverte des pouvoirs, mort du père adoptif, costume définitif sorti d’on-ne-sait-où, proposition d’alliance du Super-vilain (qui ne le démasque même pas dans S-M), choix entre sauver l’amour de sa vie ou des innocents (le même aussi dans Batman Forever, où c’était plus trépidant), dernière voltige en conclusion;
    -le 2ème: perte des pouvoirs pour être avec l’être aimé, révélation de l’identité secrète pour elle;
    -le 3ème: autre flirt amoureux d’une autre couleur de cheveux, contamination par une substance obscure, combat contre son coté obscure.
    Tante May a beau dire à Peter “tu n’est pas Superman”, n’empêche que Tobey Maguire la joue en civil à la manière de Clark Kent-lent, maladroit et invisible-et en héros à la manière de Supes-“up, up, and away, torse bombé, sermonnage aux enfants (“oui monsieur Speeder-maAARRGGH!!”) et clef de la ville offertes (là, j’ai failli me barrer en courant). Faut dire que comme les droits du personnage sont exclusif à Sony, Spidey est le seul héros de la ville (on imagine mal Ghost Rider être plus populaire que lui) contrairement aux comics.
    On pourrait aussi reprocher à cette trilogie son logo plagiant celui de la Playstation (de Sony!), sa musique trop orchestral et répétitives et ses grosses ficelles de scénario (surtout le 3, avec les Stacy qui ne servent à rien, l’intrigue sur la résurrection d’Osborn inachevée et Venom tombé littéralement du ciel-ET JOHN JAMESON, IL SERT A QUOI ALORS ?!).

    MAIS! mais au niveau de la mise en scène et de l’émotion incroyable que suscite les 3 films, je suis toute à fait du coté de Sam Raimi (pas complètement libre de ses mouvement quand même). La trilogie comporte des moments cinématographique beaux à crever (la fin du 2, WOW!), et il convient surtout de repêcher le 3ème, surtout pour ses 3 vilains.
    Alors oui, certains se sont plaint justement de la multiplication des méchants (je leur répondrait alors SINISTRES SIX), mais ce sont ceux qui sont les plus fidèle à l’esprit du comic:
    -Flint Marko possède la même complexité émotionnel que dans la BD (il a même fait partie des Vengeurs à un moment) et sa résurrection en Homme-sable est la plus belle scène de la trilogie;
    -Eddie Brock, bien qu’il n’ait que peu de scènes, est un Venom intégralement méchant et sans rédemption possible, ce qui nous change un peu des “vilains malgré eux” tel qu’Osborn et Octopus (dans les comics, ils sont bien plus salopards);
    -enfin Harry Osborn se révèle le meilleur personnage des films (et James Franco le meilleur acteur). Son destin et sa sincère rédemption sont totalement émouvants et, encore une fois, fidèle à l’original, qu’on imagine pas survivre à son meilleur ami Pete.
    Et SUROUT il nous gratifie, bien avant Iron Man 2 et Avengers, du PREMIER SPIDER-MAN TEAM UP du cinéma. Car oui, à un moment donné les héros ne peuvent rien faire s’il sont seule et l’union fait bel et bien la force. Peter et Harry cote à cote, ça vaut plus que n’importe quelle longueur de long métrage.
    Je serais enfin reconnaissant pour toujours à Raimi d’avoir conclue le 2 et le 3 plutôt SUR les personnages que sur de quelconques voltiges aériennes (ratée dans à la fin du 2, avec ses hélicos manquant de le transformer en soupe d’araignée). Peter et Mary Jane,à fleur de peau et dansant tendrement l’un contre l’autre, dans quel autre film de super héros vous verriez ça ?

    Voila, une page se tourne et dans quelques jours je retrouve Peter Parker, comme on retrouve un vieux pote perdu de vue depuis longtemps. Qu’est ce que tu devient Pete ?
    I’ll be back pour mes commentaires, fans. 😉

  24. J’ai déjà posté trois fois ma critique mais pour faire simple: j’ai aimé mais sans plus moins que la trilogie de sam raimi (oui Tobey Et Kirsten était tete à claques et après?)déjà, tu as envie de pleurer comme peter à la mort de l’oncle Ben, la rapidité de réaction suite à ces émotions pour retrouver l’assassin de son oncle est beaucoup plus direct et au jeu des sept différences, la palme revient quand même au réveil des pouvoirs. Pour le amazing, on fait de l’humour à la avengers (la scène du métro et de basket, lesrépliques très grande gueule de spidey font penser à tony stark, la scène du chocolat avec gwen) et de l’autre t’as ce mélange inprobable d’une relecture façon ultimates à la sauce des batman de Nolan (allant même jusqu’à carrément faire de Peter un bruce Wayne bis via l’untold story) Et c’est là que le film m’a déçu, au delà du lézard (un superbe mélange de schizo entre le bouffon et doc ock) spiderman ne décolles pas, oui il est plus souple, oui Gwen est très mignonne, oui Peter est un petit génie mais voilà, à part la fameuse scène héroïque (qui miracle n’a pas été dévoilé dans les trailers mais dans les spot TVs.) le film ne décolles pas, le comble pour un spiderman. FLO, je suis comme toi, je fantasmes complètement les sinister six pour un amazing spiderman 3 (avec un petit coucou de venom?) le seul hic, c’est qu’il faudrait introduire dans le 2, le bouffon, Doc Ock et l’homme Sable (vous savez très bien pourquoi ces trois là en priorité) et ensuite dans le 3, electro et Kraven sans compter faire intervenir les Avengers (Et c’est là où les questions de droit vont coincer la machine)mais disons que rien pour le moment, ne laisserais présager des indices sur le sinister six dans la suite et surtout comme je n’arrêtes pas de le dire, Sony et le nouveau futur réal vont devoir se frotter à deux modèles, ils veulent continuer à exploiter la trilogie de Raimi en rebootant le Bouffon (version Ultimates, please!) et en l’introduisant de la même manière que le joker dans Batman Begins pour préparer TDK, et c’est là que va ca va être casse-gueule à tout les niveaux, au delà des films (au delà des origines, il faudra surpasser la maestria des séquences et de la réalisation de sam raimi avec le bouffon.) et du MCU puis que Norman n’est pas un simple méchant ordinaire puisqu’il est juste une pièce OBLIGATOIRE dans la suite du MCU (à part civil war ou secret invasion, un dark reign avec la chute d’asgard au ciné relèverait du fantasme.)

  25. Agréablement surpris!
    Certes la trilogie de mr raimi est LARGEMENT mieux à mon sens, mais est-ce que ça fait de ce reboot un mauvais film? je ne crois pas. Déjà il faut rappeler que la trilogie de mr raimi est un très grand moment de cinéma et figure au panthéon des adaptations superhéroiques, donc comparer est inutile car la déception prend forcément le dessus sur l’analyse objective. En effet, personnellement je faisais parti des sceptiques (mais qui ne passaient pas leur temps à basher le film et à le boycotter comme un fanboy débile) et en y allant je me suis dit: “pourquoi se prendre autant la tête avec ses histoires de reboot?” et j’ai décider de faire comme beaucoup de spectateurs enfants, me réjouir de retrouver spiderman sans me poser de questions.

    Tout d’abord, commençons par les points positifs. Je sais que je vais me faire basher en écrivant cela mais je trouve que Garfield fait un spidey tout aussi crédible que Tobey. Je préciserais même que Garfield correspond plus à l’idée que je me faisais de spidey. En effet, Tobey campe un spidey plus old school et c’est plus le talent de maguire qui m’a fait adhérer et préferer la version raimienne de spidey. Match nul selon moi, on a d’un coté Garfield qui campe un spidey proche de la version ultimate( fun, marrant contemporain, agile,longiligne perspicace et malin etc..) et de l’autre maguire qui est un spidey plus nigaud, tête à claque en civil,on ne rit pas avec mais de lui, mais en spidey je le trouve plus “bestial”, plus super héroique dans son attitude (en fait c’est surtout qu’il est mieux mis en scène)

    De plus, j’ai bien aimé le ton du film, assez juste pour un film spidey. En effet, spidey n’a pas besoin de trop de gravité et le cocktail (certes un peu pop acidulé) d’humour/fun mélé à une histoire pas trop complexe fait du bien.

    Enfin, je parlerais des acteurs. En effet si il est clair que la distribution de raimi me manque (tobey, kirsten et james surtout), je trouve que les nouveaux acteurs n’ont pas à rougir de la comparaison et ils sont tous très bon dans leurs registres, mention sépciale au couple Garfield/stone pour son jeu d’acteur.(….et aussi pour la plastique d’emma lol)

    Maintenant je vais passer aux points négatifs et je serais bref tellement cela va de soi:
    -la romance twilightisée pour ado en rut, y’en a marre!
    -les scènes de voltiges et de baston pas très bien chorégraphiées et filmées
    -le méchant….je cherche des termes pas trop péjoratifs…on va dire qu’il a un charisme proche de Denver le denier dinosaure.
    -la scène post générique, mais WTF?!, c’est censé nous faire saliver?
    -se retaper les origines, mais merde qui ne connait pas spidey sérieux?

    BREF vivement une suite qui gommera quelques défauts de ce reboot perfectible, mais sympa 😉

    • la 3d sert à rien dans le film. Jsuis déçu pour le coup, ça aurait pu être un atout pour les scènes de voltige. La bande annonce était trompeuse. Sinon, les scènes de nuit sont bien éclairées. 😉

      • la 3D sert à rien, pour changer… Je pense qu’il serait temps de commencer à boycotter toute séances de ciné en 3D… et pis le problème, c’est que ça prend la place de toutes les horaires intéressantes réservées au 2D avant du genre 20h50. Ca commence à devenir lassant.

    • Ah je suis vraiment content que vous abordiez le sujet! Parce que figurez-vous que je bosse dans un ciné multiplexe depuis un an et demi, et à cette occasion j’entends TRES souvent les clients se plaindre que “la 3D c’est pourri”, qu’on devrait “proposer les 2 versions du film pour laisser le choix aux spectateurs”, etc…
      Du coup je croyais vraiment que la majorité des gens préféraient la 2D à la 3D. Vous aussi? Détrompons-nous les amis,voici le résultat relevé hier en début de soirée par mes soins, tandis que nous proposions les 2 versions du film à seulement quelques minutes d’intervalle:
      TASM 3D: 400 personnes; TASM 2D: 60;
      Cherchez l’erreur… ^^

      • Je suis surpris par tes chiffres. Comme quoi, les gens se bornent à essayer la 3d jusqu’à ce qu’il trouve le film parfait en relief. Comme je disais, vous choisissez les horaires adéquates, ça aide un peu. Aussi, Spiderman a été vendu en 3d avec les pseudo scènes à la première personne qu’on aperçoit dans la BA. Ca doit jouer un peu.
        Perso, après peut être 10 films vues en 3d, je suis revenu sur la 2d. J’irais voir le prochain Avatar en 3d mais c’est tout.

  26. J’aurais une question pour Mr. LTH : en effet nous avons parlé d’un tas de personnages présents dans le film comme Gwen, son père, tante May, Norman Osborn, mais il y en a quand même un qui passe inaperçu. Où est Harry le meilleur ami de Peter ? N’est-il pas présent dans le film ?

      • Quel dommage… Personnellement j’attends impatiemment la suite car là ça deviendra vraiment intéressant. Introduire la famille Osborn, Mary-Jane, le Daily Bugle (lui non plus n’est pas présent il me semble?), Jonah Jameson, Eddie Brock… Les scénaristes vont avoir du boulot pendant encore un bon moment à mon avis 🙂 Et puis il y a aussi un élément important dans la BD qui est quand même la mort de Gwen Stacy par le Bouffon Vert justement. Ça donne vraiment envie d’en voir plus !

      • Étrange car il est souvent montré comme étant son ami d’enfance. Il arrive peut-être plus tard en effet mais tout de même pas à l’université je pense, et pour MJ non plus vu qu’elle sort avec Flash au lycée

  27. Arretez de chialer sur le 3D. Commencez par le voir en Imax 3D. Moi c’est ce que j’ai fait et le 3D était vraiment bon. En plus j’ai eu le poster de la représentation spéciale de minuit en Imax 3D 🙂

    • Je l’ai vu en Imax 3D et j’ai été franchement déçu !
      Après avoir vu le “prologue” avant Men In Black 3, je m’attendais à prendre une claque niveau 3D, mais en faite tout les moments bien fait en 3D était dans ces extraits. Tout le reste du film est plat, sans aucun effet 3D.
      Sincèrement, pendant la premiere heure du film, il n’y a aucun effet 3D…

  28. Je suis allé le voir aujourd’hui et j’avoue que ça n’a pas comblé toutes mes attentes pour les quelques raisons qui ont été expliquées dans les différents commentaires, mais TASM2 le fera sûrement !!

    Le film est pour moi vraiment bien et franchement, j’ai hâte de l’acheter en DVD et pouvoir le voir à nouveau !

    À la fin du film on se rend compte que ce premier “épisode” est là presque uniquement pour poser les bases d’une saga qui sera je pense en tant que fan excellente!

    Comme l’a dit quelqu’un dans les commentaires c’est uniquement à la fin que Peter devient réellement Spider-man.

    C’est une belle réussite franchement, le scénario de ce premier volet est “timide”, mais la réalisation est géniale, je pense qu’il faut regarder le film en profondeur et penser ensuite aux débouchées qu’il va causer 🙂

    Et puis j’ai craqué pour Gwen Stacy qui est merveilleusement bien interprétée ! ^^

  29. Je suis globalement déçu par le film.
    Quelques points positifs quand même : Les acteurs sont très bons avec Garfield en tête. La version modernisée de Parker rend assez bien à l’écran. Les scènes de voltiges sont efficaces. Les effets spéciaux presque sans fautes.
    Les points négatifs : La BO n’est pas exceptionnel. Encore un perso schizophrène : Quant est ce qu’il y aura un vraie méchant? L’histoire d’amour, bien que plus moderne, est un peu longuet quand même. Les combats ne sont pas toujours lisibles en termes d’enchainement. Et la scène des grues (qui suit le gros plan sur le drapeau américain, encore…) m’a fait sourire. Je reste donc sur ma faim pour ce premier acte.

  30. J’ai été à l’avant-première mardi 3 juillet à la séance de 22h15.

    Déjà, on voit la différence avec spider-man de Raimi tout de suite : la musique du générique commençait direct avant l’affichage du logo Marvel qui mettait bien dans l’ambiance, puis on assistait à une présentation du casting avec des images de synthèse de toile d’araignée que j’ai trouvées bluffant et en avance sur leur temps. Les images du comic book qui défilaient juste avant ça donnait des frissons devant le thème musical de Danny Elfman !!! Là dans The Amazing y a rien d’autre qu’un montage annonçant le film !

    heureusement même si le film démarre vite avec l’enfance de Peter, je l’ai trouvé pas du tout bâclé.

    Sur certains points il est meilleur que son aîné : Andrew Garfield montre un Peter plus cool et à l’aise dans son rôle (ça y fait de lire les comics depuis qu’on a 3 ans) et proche de la BD de par son physique, son attitude, son langage (quand il bégaye) alors que Tobey n’était pas crédible quand il dit dans le 2 où sont ses comics à Tante May alors qu’il ne les avait jamais lu dans la réalité ! Le film est plus drôle et pourtant plus tragique que le précédent grâce à l’histoire des parents. En plus la 3D rend bien le costume. Flash respecte les comics et est plus présent que l’autre.

    Là où c’est moins bon, c’est par exemple le fait que le costume soit éloigné de la BD même s’il rend bien en 3D. La BO est très peu présente dans le film, le lézard est mi-humain. Il y a sûrement d’autres défauts.

    Donc moi j’en conclus qu’il vaut peut-être pas le film de 2002 par sa richesse sonore mais l’intrigue, l’effet visuel et les acteurs sont corrects. The Amazing Spider-man mérite d’être vu par tous et d’aller loin dans le box-office.

  31. J’ai trouvé le film vraiment bon, à défaut d’être une chef d’oeuvre.
    L’histoire à un air de déjà vu, en même temps, ce film pose les bases donc, il y a des redites avec le 1er spider-man de Raimi.
    Garfield est très bon et crédible dans le rôle. Emma Stone est super craquante. L’alchimie entre les persos est palpable. Le ton du film est moins “cartoon” et “gnan gnan” que dans celui de Raimi. le rendu 3D est bon, surtout quand spidey virvolte entre les buildings. Pour le lézard, son aspect est plutôt bon, même si il s’éloigne de la BD, même si son rôle est un peu trop fonctionnel.
    Bref, une bonne surprise pour ma part. J’avais un peu peur de ce reboot précoce, mais au final il amorce avec succès une nouvelle trilogie de l’homme araignée.

  32. Salut à tous,
    je suis allé voir Amazing Spiderman hier soir…et honnêtement il n’a rien d’amazing ce spiderman.
    J’ai trouvé le film très en dessous de celui de Raimi…Un Peter Parker à la cool avec son skate et sa capuche (qui une fois en costume rend plutôt pas mal j’avoue)qui enlêve son masque à tout bout de champ (mention spècial après la baston de l’école ou il squatte dans les couloirs avec son costume et sans son masque), une Gwen stacie (jolie) nunuche a souhait, un oncle Ben qui meurt en 2 set (et PP qui s”en remet en 30sec),une tante may trop jeune à mon gout, une scénario twillitisé (faut faire du fric mais quand même !!)pour midinette avec une histoire d’amour à 2 balles et dénuée d’émotions, un lézard plus proche de denver le dernier dinosaure (merci Fretide)et moins bestial que celui de mes souvenirs dans les comics et quelques scènes simplement ridicule comme Gwen qui fabrique le vaccin en 2 min ou le coup des grues à la fin…
    Sans parler des interminables longueurs du film qui par moment est ennuyeux à mourir.
    De bon coté tout de même avec quelques scènes d’action et de voltiges plutôt réussi (même si j’aurais aimé + de POV), les poses de Spidey fidèle au comics et le meilleur caméo de Stan Lee.
    Conclusions se reboot n’à aucun interet tant la trilogie de Raimi reste un cran au dessus.Espèrons un 2eme épisode plus adulte et centrè sur la mort des parents du héros (l’histoire jamais révélé…ben faudrait nous la révélé un jour quand même !!).En attendant TDKR…a +

    • Tu parles de l’aspect du Lézard s’éloignant du comic, mais j’pense qu’on peut faire la même remarque sur le Bouffon Vert de Raimi ^^’

  33. J’ai vu le film aujourd’hui et beh bizarrement j’ai adoré, je n’était pas très d’accord pour une nouvelle adaptation du tisseur en partie grâce au gros travail qu’avait fait Raimi sur sa trilogie, mais la je dois avouer que j’ai préférer ce seul film aux trois précédents (désolé pour les fans de Raimi) Marc Webb a vraiment donné un second souffle a Spider-Man, il respecte bien plus le comics que ne le faisait Raimi et certains m’ont dit déja oui mais il reprends les bases, on connait l’histoire etc…. fin en même temps un reboot forcément on reprends tout on commencera pas au milieu de sa vie.

    L’humour de Spidey est présent, son costume est éloigné de l’original euh c’est pas la chose qui m’as perturbé (je l’était plus par le mec assis a coté de moi dans la salle qui mangeait fort…fin bref) le costume reprend les couleurs original, l’arraigné sur le torse et dans le dos les costumiers on fait pareil en faisant différent et ca me va la musique même si elle ne vaut pas celle de Danny Elfman est pas mal du tout pour moi après chacun son avis, le lézard lui mi-humain mi-lézard ouaip bah comme dans ses premières apparition dans les comics ce méchant rattrape largement l’horrible bouffon vert de Raimi, le fait que Uncle Ben ne dise pas sa fétiche phrase tant pis il l’a sous entendu et pouf c’est pas cette phrase qui va faire faire de mauvais ou de bon choix a Spider-Man mais ses actes.

    Que beaucoup de scènes de Spidey se déroule la nuit, beaucoup dirons ce n’est pas Batman ca ne doit pas être très sombre… ouai mais a la base c’est un lycéen donc la journée il est en cours normal qu’il ne sorte que le soir.

    L’alchimie qu’il y a entre Gwen en Peter est très bien faite, ceux qui disent l’amour version twilight ca colle pasa l’univers peut etre mais bon ce sont des adolescents dans le film ils ont 17-18 ans, forcément ce sera pas tourner comme l’amour que se porte Lois et Clark.

    Je vais pas m’étaler car j’aurais beaucoup à dire, donc je vais m’arrêter en disant que c’était pour moi un très bon film.

  34. Moi, pour faire simple, j’ai simplement ADORE ! Il est largement au dessus de celui de Raimi qui etait pour moi trop “dessin animé” et irréel.
    La, la musique, sans etre transcendante et tout de meme superbe et en adequation avec le film! (J’ecoute l’album en boucle a dire vrai!) et la scene de la mort de l’Oncle Ben (que personne n’hurle au spoile!) m’a mise des frissons, aussi bien pour la mort meme, que pour Peter dans les jours qui suivent, ainsi que sa recherche du meurtrier.

    Un futur collector BR dans ma collection assurement!

      • Tout comme vous deux, j’adore également la BO et je l’écoute en boucle!

        En fait, à mon avis, si les nombreuses critiques n’ont pas aimé la musique, c’est pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elle est loin de la partition de Elfman. De plus, un critique poste son avis sur la musique qu’il a entendu durant le film, il ne va pas continuer de l’écouter encore et encore. Et la partition d’Elfman est bien connue puisque entendue pendant 3 films, alors que là ça fait juste le premier film.

        Perso, j’adore les musiques (je sais, je l’ai déjà dit) et fait rare, il n’y a aucune que je zappe pour passer à la suivante. J’adore tout particulièrement le thème de Spidey, que l’on entend dans beaucoup de pistes, et également toutes les musiques au piano (magnifique, le thème Peter/Gwen!). Je ne sais plus où j’avais lu ça mais un internaute avait posté que chaque musique avait été composée “comme un tableau”. Et je trouve ça juste.

        Alors, la partition de James Horner est loin d’être peu inspirée.

        • Idem. Non, vraiment je me suis attaché au score de James Horner, à tel point que le thème principal a suplanté dans mon esprit celui d’Eflfman.
          Pour moi ce score est très riche, je prend énormement de plaisir à l’écouter (ce que je ne peux pas avec celui Danny Elfman).

          En attendant le prochain Zimmer, Horner fait vibrer mes osselets :p !

  35. Bonjour à tous ! 🙂

    Here comes my critique, ou plutôt point de vue !

    Excellent film! Enfin je retrouve mon vieil ami Peter Parker/Spiderman sur grand écran, et il est en chair et en os ! Quel pied !!

    Arrivée:
    Tout d’abord je me suis installé dans mon fauteuil, avec ma petite bouteille d’eau … etc. Les Lumières s’éteignent… brrr (des années que j’attends ca , on est le 4 juillet 2012 wouhou !!!). Et là commence le générique avec le score de James Horner en fond : c’est parti Spidey!

    Finalement je vais faire court.
    The Amazing Spiderman est désormais , pour moi, au même niveau que Batman Begins qui est selon moi le meilleur film de comicbook, et largement au dessus de la trilogie de Sam Raimi!
    Alors bien sur les avis sont différents pour certains, mais même si en étant gosse j’avais adoré Spiderman, apprécié SM2, et vue SM3, il est clair qu’aujourd’hui avec les année qui sont passées, Spiderman méritait clairement sont reboot. Et Marc Webb s’en est très bien sorti.
    Si dans la précédente trilogie de Raimi je ne retenait que les scènes d’action, ici avec cette prochaine nouvelle trilogie, tout est à garder !! Magnifique donc!

    Le seul point noir du film est cependant ses scènes coupées. Ceux qui auront suivi la campaigne virale, ainsi que vu les nombreux spot tv comprendrons de quoi je parle. Ca peut paraitre anodin mais Sony nous a vendu “l’histoire jamais racontée” et plusieurs scènes semblaient très prometeuses … Pourquoi les avoir couper au montage final !?! Il y a même un faux raccord pour une scène a cause d’une scène coupée !
    Non, ne me faite pas croire qu’ils gardent ca pour le prochain !
    Un EXTENDED CUT est réellement nécessaire !

    En bref, un très bon film, un superbe casting (mention TB Andrew ! )
    => Spectaculaire retour de l’Homme araignée ! =D

    4.5/5

  36. Ni bon, ni mauvais …
    Bon, avis subjectif car un soucis dans les lunettes 3D de cette salle de province (Montéllimar) rendait flou l’image au lieu de la tridimensionnaliser. Dommage …
    Le bon : un vrai Peter Parker et surtout un vrai homme araignée, frondeur, téméraire et blagueur. Même ses tendances photographes (préfigurant bien sûr sa future embauche au daily buggle, dont on voit une “une” en gros plan à un moment) sont bien illustrées avec l’appareil photo accroché grâce à sa toile et le piège – très arachnéen – qui va avec. A ce sujet, le côté “spider” de spiderman est bien rendu, on a souvent l’impression qu’une partie de la “mentalité arachnéenne” lui a été donné en plus de ses pouvoirs, notamment dans ses poses, ses envies de grimpette, son appétit, ses postures bien sûr …
    Les pouvoir sont très bien montrés, ni trop peu ni trop exagéré. A l’exception peut-être de sa super force d’araignée qui bizarrement n’apparait pas à tous les coups lorsqu’il effectue un geste rapide d’énervement ou de libération d’énergie.
    L’interprétation est correcte, sans non plus être révolutionnaire (on est loin de Heath ledger).
    Les points négatifs sont trop nombreux … le cgi du lézard, l’abandon de la quête de vengeance de Peter, son acceptation un peu trop positive de la mort de son oncle, la facilité avec laquelle il entre dans la tour oscorp, le système ridicule de sécurité des pièces sécurisées du laboratoire, la trop grande confiance du père de Gwen dans l’histoire de Peter, l’abandon de certaines scènes (pourquoi avoir coupé celle du portier ??), la scène des grues – pourquoi pas mais un déploiement aussi rapide, peu crédible – la concoction de la potion miracle par Gwen stacy, son travail d’assistante du Dr Connors alors qu’elle est lycéenne, le changement de caractère de Flash, la mise en sécurité de x voitures sur le pont …etc. Trop d’erreurs, de raccourcis faciles plombent la mise en scène à la base pas trop mauvaise. Dommage …
    Bon, je vais le revoir dans un autre cinéma dans de meilleures conditions 3D, peut-être vais-je adoucir mon jugement. Ah, si, j’ai adoré les dernières minutes du film, ainsi que globalement la love story dans son ensemble et ça c’est suffisamment rare pour être signalé.

    • De mon côté, je l’ai trouvé excellent. Et avec tout le plaisir que j’ai ressenti en le voyant, il a réussi à gagner mon indulgence envers tous ces “détails”. C’est un film adapté de comics et ces raccourcis sont nombreux aussi dans ce format-là. Tout n’est pas explicité ou crédible, mais ce n’est pas grave, le but du divertissement est plus qu’atteint.

      En ajout à ta liste (très bonne) je dirait l’appareil photo broyé qui miraculeusement renait de ses cendres…

      La musique me séduit beaucoup contrairement à monsieur LTH. En particulier “the ganali device”, et tous les thèmes très “James Newton Howard” de la BO de Horner; c’est à dire avec une subtilité bienvenue. Mention négative néanmoins pour les touches de piano dissonantes/stressantes dans les moments de peur comme dans la tour Oscorp… ce procédé “série B” ne fonctionne pas très bien dans ce film.

      Dans les “coups de cœurs” j’ajouterais que je choix de faire un Peter skater était très malin. cela a permis une transition fluide entre sa normalité et sa toute nouvelle agilité ! Le fait qu’il enlève son masque à tout bout de champ n’est pas un problème pour moi car je crois que l’apprentissage du fait qu’il est nécessaire de protéger son identité est au cœur même de ce premier film. Il est assez facile d’imaginer que ces apparitions de son visage se feront de plus en plus rares par la suite !

      Pour moi, le meilleur film depuis un très long bout de temps ! Meilleur qu’avangers. J’ai apprécié autant qu’un batman Nolanien, même si le traitement est bien différent.

      • “Meilleur qu’avangers. J’ai apprécié autant qu’un batman Nolanien, même si le traitement est bien différent.”
        Entièrement d’accord ! =)

        Une petite question, le faux raccord de l’appareil photo, tu le situe où ?

        Celui qui m’a choqué est celui ou Connors quitte le lycée par son point d’arrivée, sans sa blouse, et ressort en ville avec une nouvelle blouse –> (scène coupée entre les deux : http://i1098.photobucket.com/albums/g380/Prince_Zuko1984/Spider-Man-Deleted-Scene-1.jpg ).
        Le fait que Peter déambule dans les couloirs du lycée sans son masque fait suite aussi a une scène coupée(ou un reshoot?)mais je ne la considère pas comme une erreur, même si il est fort dommage qu’elle aie été coupée : http://geektyrant.com/storage/0999-post-images/spderman6202012.jpeg?__SQUARESPACE_CACHEVERSION=1340294801907 “Dr. Connors! This isn’t you, stop it now! Stop it right now!”.

        • Oh je ne saurien (… saurais) pas dire précisément, je l’ai vu hier mais j’y retournerais. Je sais juste que le moment où il fait broyer son appareil photo n’est pas le dernier moment où on voit le dit appareil. J’ai remarqué aussi pour la blouse. C’était curieux qu’il ressorte avec une blouse.

  37. Alors, je ressort du ciné là ….
    Et bé j’ai passé un super moment !
    Nan vraiment, le film est rempli de bonnes scènes, bon jeu d’acteurs, bonnes références bien que peu nombreuses.

    Dan le costume de Spidey, Andrew Garfield est LE Spider-man, là il n’y à aucun doute possible, l’humour, la gestuelle, les position et même le corps de l’acteur, petit et fin mais athlétique.
    En ce qui concerne le personnage de Peter Parker là je vais être moins jouasse. Je n’ai pas reconnus le personnage de Parker du tout mais alors pas du tout.

    Mis à part ça Rhys Evans incarne très bien le docteur Connors, même si à mon goûts on ne le vois pas assez en mode “psychotique”.
    Pour le Lézard j’adhère toujours pas au look hein, désolé mais pour moi c’est une grosse erreur la tête humanoïde du Lézard, si son look à été changé rapidement dans le comics je pense pas que ce soit pour rien mais bon …

    Pour l’amourette Gwen/Peter, on à souvent reproché le côté gnangnan de chez Raimi, mais ici c’est strictement pareil voir pire, c’est omniprésent, autant certaines situations sont marrantes (du genre Peter qui propose de faire un truc avec Gwen, ou autre chose ^^), mais au bout d’un moment ça devient un peu lourd je trouve.

    J’ai trouvé la mort de l’oncle Ben plutôt réussis, émouvante, et pas sans conséquences je trouve contrairement à certaines critiques.

    Pour le costume j’ai envie de dire ouf, on ne fait pas attention aux spider-godasses, et le costume est au finale quasiment le même que l’originale, mais alors j’ai envie de dire qu’ils auraient mieux de garder l’originale, un peu plus esthétique je trouve.

    L’histoire des parents de Peter, comment dire, 5 minutes au début du film et bye-bye …

    Donc voilà voilà, très bon film, très bonne adaptation mis à part quelques points un peu pénibles.

    Pour la scène post-générique, je la trouve intéressante, dans la mesure ou ça fait toujours plaisir d’entendre la voix dégénéré de [spoiler]Normie[/spoiler]. Mais je salue la stupidité suprême de Sony de l’avoir mis dans la BA …

    Donc voilà, alors dans on cœur les 2 premiers volets de Raimi se situent toujours au top, mais le premier volet de Webb est au coude à coude avec le premier volet de Raimi, au final se sont justes 2 visions différentes, mais je préfère l’ambiance de chez Raimi, même si ça n’enlève en rien les qualité du film de Webb hein, c’est juste un avis perso.

  38. Pas mal de gens ont crachés sur ce reboot et surtout sur Andrew Garfield mais serieusement ce spiderman est pour moi meilleur que Spiderman 1 et spiderman 3 mais pas aussi bon que spiderman 2 . Alors oui il est excellent en de nombreux points : Tous les acteurs : Andrew avec ou sans le masque il est juste énorme , tobey c’est finis , enfin un spiderman qui a de l’humour ,Emma Stone en Gwen comment dire ? Si t’as lu les comics tu adhères direct , le scénario est dense pas mal d’intrigue sont abordés ( mais aucunne n’est vraiment résolu , j’y reviendrai) , une musique plutot pas mal , des effets spéciaux niquel , un love story qui efface le nian nian des spiderman de raimy, les lances toiles mécanique , un coté plus jeune et plus sombre donc différent des anciens spiderman , les scènes à la première personne , serieux pourquoi en mettre plus ? Les points négatif : beaucoup de faux raccord , je sens que dici peu Michel et Michel vont se régaler , le sénario niquel dans sa première partie mais qui s’éparpie sans vraiment répondre au question (je comprend que le tout est gardé dans les suites mais bon sans spoiler on ne peut pas laisser telement de chose en suspens ) , les facilités scénaristiques et c’est un peu prés tout , le tout étant assez épique pour ne jamais s’ennuyer
    Alors verdict ? Ce reboot est pour moi utile car il instale des bases trés intéressante et aux enjeux plus important que les précédents spiderman , Marx Webb tisse un toile (sans jeu de mots) et on éspère que le tout se confirmera par la suite , Enfin certains diront que c’est le coté ULTIMATE qui prime , oui et non , le film prend pour moi le meilleur des deux mondes et se permet quelques libertés mais toujours justifiés . Mais une question me brule les lèvres comme aux autres fidèles lecteurs de spidey , vont ils oser reserver a Gwen le meme traitement que dans la bd au risque de faire un film encore plus noir , je l’éspère mais pas tout de suite car pour moi avec les bases instalés avec ce film il ne faut pas miser sur 3 films mais plutot 4 . A oui j’oublais , je ne pence pas qu’il soit encore temps dintroduire spiderman dans les vengeurs , les univers exposés dans les deux films étant trop différent et mettre un ado dans une bande de super heros surentrainé ne me parait pas trés plausible pour le moment , ceci est un avis purement personnel .. et oui Peter tu dois grandir encore un peu !

  39. Je tiens a apporter ma pierre a l’édifice concernant la critique du film, vu cet aprem et j’ai adorer: style tout a fait différent de Sam Raimi je suis rester sur ma faim en ce qui concerne l’histoire des parents de peter sinon très bon reboot . Web a apporter une dimension plus humaine au perso, très bonne relecture de la relation oncle neveu qui se transforme en relation père” adoptif” fils .Les scènes en POV sont une bonne idée dommage que cela soit sous exploité très bonne BO , 3d plutôt pas mal .Andrew Garfield et Emma Stone sont un couple qui fonctionne bien ce n’était pas le cas du couple précédent , très bon jeu d’acteur en général et cameo de stan lee exellent enfin du grand film de super héros pour ma part un des meilleur. Vivement The Amazing II

  40. Along came a spider. Enfin! on a droit au Spider-man tel qu’il aurait du apparaître il y a 10 ans, dans la lignée des X-men et de Incassable (voir mon commentaire plus haut).
    Fini le Bouffon qui gaze Spidey (et le sens d’araignée ça sert à quoi?!) l’enlève et NE LE DEMASQUE PAS, Octopus qui vole à la banque des sacs d’or (manque plus que le signe du Dollar dessus et on se croirait dans Popeye) ou MJ et Harry qui se font une omelette en twistant sur du Chubby Checker. Ce Spider-man là vit avec son temps sans sacrifier à son essence originelle.
    Mieux, le film commence par une séquence déchirante, l’abandon de Peter par ses parents (à la manière Jor El), une scène CAPITALE de l’histoire du personnage au point de n’avoir été que très peu mise en avant en 50 ans de comics (au moins 3-4 fois en comptant la version Ultimate). Ici, c’est cette quête de vérité qui commence par animer Peter, plutôt que de gagner de l’argent avec du catch. Une boite de Pandore qui, sitôt ouverte, enclenche une série d’évènements dramatiques qui vont mener une partie des personnages du film à la mort ou la folie et peut-être même changer le visage de la ville de New-York (enfin crédible ici). Ce qui est raccord avec la fameuse “malchance des Parker” que les lecteurs connaissent bien.
    Puisqu’on en parle Andrew Garfield, tout en restant dans les clous du personnage un peu gauche et mal à l’aise des débuts, nous offre enfin un Peter volubile, à fleur de peau et drôlement arrogant, avant de devenir plus responsable et héroïque. Ce qui nous change bien d’un Tobey Maguire enfant de choeur aux “yeux de merlan frit”. On serait dans la Planète des Singes on entendrait les singes dire “mais il parle ?!!”. OUI! on peut maintenant voir un Spider-man qui lance des vannes à ses ennemis pour les déstabiliser (et aussi parce que ça l’amuse), une particularité ESSENTIEL que Stan Lee lui avait donné car il ne faut pas oublier que l’Araignée est vêtu d’un costume INTEGRALE, sans un centimètre carré de peau dépassable (hors coupure). Comment donner alors à ce genre de personnage l’impression d’être vivant autrement qu’en le faisant parler sans cesse-par comparaison, dans la précédente trilogie on y voyait qu’une image de synthèse muette. Ce costume qui fait des plis, fabriqué de bric et de broc, et qu’on le voit enfin coudre est symbolique du coté outsider malgré lui de Peter Parker, à la fois attachant mais peu supportable au quotidien (voir ses rapports avec les Vengeurs).
    La seule qui justement s’attache dès le début à lui-et même avant la morsure-c’est Gwen Stacy. Emma Stone, qui s’est un peu remplumée et retrouve sa blondeur naturelle, semblait peu attendue avec son caractère piquant, sa rousseur qui lui va bien et sa grosse voix. Surtout pour un personnage qu’on imagine bien à cause de sa destinée comme une sorte de blonde éthérée sortie de Virgin Suicide (comme Kirsten Dunst qui mixait le rôle de Mary Jane avec celui de Gwen). C’est oublier que le personnage est une fille de flic, qu’elle s’est quasiment disputer Peter avec MJ dans les comics et qu’elle est comme lui une scientifique et, au final, une sorte d’alter ego de Pete. Le film nous la montre battante, sans jamais se faire enlever en hurlant et aussi PLUS INTELLIGENTE QUE PETER, question qu’étrangement je ne m’était jamais posé.
    Son mentor Curt-“pas de bras, pas de chocolat”-Connors, en on ne peut plus fidèle à sa version comics, sorte de cousin du Seth Brundle de la Mouche (en plus instantané) et vrai monstre malgré lui. Et contrairement à se qui est dit par LTH, par redondant avec Osborn et Octopus car ceux-ci n’y avaient rien à voir avec leur versions comics, bien plus salopards et maquiavéliques (bipolaire, assassin, violeur, corrompu pour Osborn, qui dit mieux). Néanmoins il est vrai que ce Lézard là, bodybuildé, peu effrayant et aussi grotesque que la Mouche justement, est moins le vilain du film que Peter lui même dont les actes, lorsqu’ils sont guidé par son égoïsme, sont indirectement responsables de toutes ces catastrophes. Et qui renforcent ses sentiments de culpabilité et d’empathie envers ceux qu’il n’arrive pas à sauver. Comme son oncle et Stacy.
    Le sergent étant ici un amalgame entre James Gordon et un J Jonah Jameson avant l’heure.
    On est content aussi que Pete ne soit plus élevé par une “tante May complètement gâteuse et un vieux tromblon d’oncle Ben”. Les Parker sont ici des retraités assez (ré)actifs et à l’importance accru envers Peter.
    Je suis aussi agréablement surpris de retrouver Osborn en mode “Empereur Palpatine”, silhouette fantomatique rappelant les origines historiques des divers Bouffons, dont les identités dans les comics ont toujours été des mystères au long cours. Et ça donne aussi au film un genre “feuilleton à suivre” qui renforce encore plus ses origines comics et l’idée que toutes les histoires sont liées entre elles au delà du hasard. Vu la densité des intrigues développées en 2 heure 17 (même cette durée semble un peu courte), la suite est on ne peut plus indispensable comme l’était The Dark Knight pour Batman Begins. Et ce ne sont pas les 6 films Marvel Studios qui nous ferons aussi dire le contraire (d’ailleurs vous avez vu la technologie holographique homologuée Stark dans le labo de Connors ?) NUFF SAID!! 😉
    Quant à la mise en scène du film, préférant les scènes intimistes à l’action, elle illustre encore une fois le caractère outsider de Spider-man, coincé entre Avengers et Dark Knight Rises. Si l’un se voit comme un match de foot américain et l’autre comme un opéra grandiose, Amazing Spider-man est presque un “petit film”, à la hauteur de la personne modeste de Parker, et se voit plus comme un teen movie intelligent avec le mec que tout les geeks s’imaginerait être s’il avait des pouvoirs. Just like in the funny books 😀
    Qu’est ce que vous en pensez ?

  41. Je ne peux pas dire que je sois déçu. Ouaip. Après tout, il y avait tout dans la bande-annonce! Aucun rebondissement, un scénario linéaire à souhait. La motivation du Lézard reste très sommaire et assez incompréhensible (il aurait peut-être fallu insister sur sa folie?). Tous les personnages gravitant autour de Peter connaissent son identité, et ça c’est presque une hérésie, plus que son côté ado-provoc-marginal.
    Le costume me plaît autant que l’ancien, donc là-dessus pas de problème, jolis combats, beaux effets spéciaux. Il y a des idées très intéressantes (les plans 1ère personne restent du gadget vu qu’elles occupent une dizaine de secondes, mais impressionnantes quand même!). Ben Parker est extra, même mieux que l’ancien, plus bourru, et Gwen est très bien aussi, forte et très intelligente, ça c’est bien.
    Il y a des énormités (tiens je vais dénoncer un scientifique comme étant un affreux mutant sans preuves ni commencer par le plus rationnel! Mais…on me croit pas? Etrange!).
    La musique est…présente. Du remplissage, le thème est assez quelconque, n’effacera pas de ma mémoire celui d’Elfman, plus épique, pêchu. Au moins Horner ne nous afflige pas de son tic musical qu’il colle dans 98% de ses compos (ces fameuses quatre notes…faudrait leur trouver un nom…), mais au moins ça reste très agréable.
    J’évite de faire des comparaisons avec la précédente saga parce que les différences de traitement sont trop grandes, c’est une vision de réalisateur, je respecte. D’ailleurs je ne la critique pas (hormis peut-être le personnage de Peter), je reproche juste la forme sur le fond. Les habitués du site savent que depuis le début je râle beaucoup sur ce reboot, et que donc ma vision est biaisée, et c’est très possible, vu les dizaines d’avis très positifs qui sont avant moi. Si vous pincez le nez en lisant ces lignes, pensant “ben voyons, de toute façon il a gueulé sur tout depuis le début”, je suis TOUT A FAIT d’accord. C’est juste que…voilà, il manque un truc. Spider-Man est un super-héros, okay, mais New York dans tout ça? Une demi-douzaine de grutiers (scène très bizarre au demeurant, personne se pose de questions? Je croyais que Spider-Man était mal vu à ce stade de l’histoire?) et un drapeau américain ne font pas un héros urbain, une partie de la ville que l’on aime ou déteste comme Batman à Gotham ou Daredevil à Hell’s Kitchen. L’image de l’araignée taguée à la fin augure (je l’espère) un changement sur ce plan.
    Pour finir, parlons passé et avenir. “The story untold”?…euh…on va parler avenir, ça m’évitera un fou rire. Je ne dis pas non à une suite, pour voir où tout ça nous mènera. Les Raimi ont fait leur temps (quoique, attendre un peu aurait fait passer la pilule “faisons un film pour éviter de perdre les droits au profit de Marvel Studios”, ce qui était je le rappelle le tout début de l’histoire), donc je dis “pourquoi pas!” et avec le sourire (sincèrement). Quand à une participation aux Avengers…je me suis déjà fait incendier pour avoir hurlé un “NON!” d’angoisse et de colère, alors j’insiste pas. Je crois assez à ce personnage pour dire qu’il mérite une suite, mais pas à ce point.
    Voilà, c’était long, cynique et un peu méchant, mais sincère, je vous assure. Et je conclurai en rappelant que Batman Begins n’était PAS un chef d’œuvre pour les critiques, mais que c’est par la suite que la saga a acquis sa notoriété….affaire à suivre donc 🙂

  42. Je sors de la séance et malgré toutes les “critiques” que je vais faire j’ai passé un excellent moment au cinéma.

    Ce qui m’a plu dans ce film … le visuel ! J’adore la nouvelle direction artistique du film. Le costume passe bien, les plans d’actions également, les balancements sur la toile aussi.
    Ce que j’ai aimé aussi … LES ACTEURS ! Oui je ne supportais pas Tobey Mc-Guire … il collait pourtant à l’image du Comics je suis d’accord mais sa tête et son jeu d’acteur me reviennent pas. Kirsten Dunst c’est pareil.
    Là … j’ai trouvé que ca passait mieux. L’acteur jouant le rôle du père de Gwen est très bon également.

    Ce que j’ai “pas aimé” … le reste:
    – Le Lezard: trop numérique, sa tête trop humanoïde. Ca passe mal à l’écran je trouve. Son apparition est aussi trop rapide et ses motivations trop flous. Un personnage mal exploité je trouve.

    – Le caractère et le comportement de Peter Parker … un peu trop “ouai je me la pète”. Les vannes lourdes toutes les 5 minutes aussi ca m’a gavé.

    – L’histoire en elle même: les différentes BA laissait entendre qu’on allait en apprendre plus sur la jeunesse de PP … ouai ben le film ne montre rien de plus que la BA. La mort de Ben Parker est expédié trop vite. Par contre contrairement à d’autres, l’âge de Tante May ne me choque pas et ne me dérange pas non plus. C’est un détail.
    – La scène post-générique … qui sert pas à grand chose parce que on s’attendait à ce que ce soit développé dans le film.

    Enfin un truc que je pige pas … en ce moment entre les BA et le film il y a des scènes qu’on ne voit pas. Je m’explique: dans la BA on entend le Dr Connors dire “si tu veux la vérité sur tes parents Peter … viens la chercher” (ou un truc du genre je me rappelle surtout de la réplique en anglais) et c’est pareil dans beaucoup de film … POURQUOI?? Je pige pas pourquoi ca apparait pas dans le film?

    En conclusion … il y a du potentiel ! C’est une bonne mise en bouche qui promet pour la suite. Un peu comme Batman de Nolan.
    Par contre dire si je préfère le Spiderman de Raimy ou de Webb … impossible de comparer. Les 2 ont des qualités et des défauts.

  43. Plis qu’a espérer une version longue en DVD (mais à tous les coups cela sera uniquement dispo en blue-ray… Ils sont casse-bonbons à faire le forcing, les blue-ray sont trop performant on voit les acteur plutot que les persos ! ;-( )

  44. Bon j’sors de Spiderman et j’sais pas quoi dire si ce n’est qu’ils nous l’ont encore joué à la “film pour ados” et ça m’soûle !

    Je l’ai trouvé mieux que la 1ère trilogie dans le sens où il est plus moderne d’aspect et de comportements mais sinon le Lézard est “planté” (il est vert, bon, mais c’est pas ça) !
    Comme dit + haut un peu trop “numérique” et pas assez “charnel” !

    Et pourtant, y a plein de plans (référencés) de Spidey à la façon de la BD, ce qui est cool et qui fait plaisir !

    En ce qui concerne le kaméo de fin, la voix du perso de l’ombre paraît effectivement être celle de Norman Osborn, d’autant que tout le film tourne “autour et dans” Oscorp, donc.. !
    Mais le doute est que juste avant d’apparaître et disparaître il y a un éclair, ce qui me fait penser à Electro…(?)

    Enfin, j’pense qu’ils vont faire un 2 avec le Bouffon – en espérant qu’il ne soit pas affublé d’une armure à la c** – et la mort de Gwen et un 3 avec je ne sais quel ennemi et l’arrivée de Marie-Jane !

    Voilà, c’est court mais j’ai pas le temps de m’étendre… pour faire simple, c’est un bon Spiderman, plus moderne, voilà, mais je le prendrais pas en DVD comme le 2 (de Raimi), le seul qui me paraît le valoir…

      • D’accord avec toi, d’autant que (je l’ai pas précisé dans mon commentaire ci-dessus) le film est avant tout destiné aux ados, 1ère cible de ce genre de B.B. !!

        Comme toi, j’ai trouvé que la version de Raimi était + que limite de ce côté !

        A propos de tes 2 commentaires + haut, moi ça commence à me “gaver” cette tendance générale (car récurent dans la plupart des adaptations) à tout relier au point de créer systématiquement une “toile” (le cas d’le dire) enfermant les persos dans un agglomérat de sentimentalisme pseudo “familial” qui finit par devenir “coincidenciellement” abérrant alors que, dans les Comics, bien qu’au fil du temps diverses révélations vont dans ce sens, il n’y a quand même pas autant de relations entre les protagonistes !!

        En clair et entre autres, le fait que, comme par hasard le père de Peter travaillait pour Os/corp/born, et qu’à tous les coups on va apprendre qu’il a préparé son fils à une future “mutation”, ce qui explique qu’il ne soit pas transformé en hideuse araignée (comme Connors même si lui s’est inoculé un sérum et n’a pas été “mordu” par un lézard) !

        Ceci dit, je trouve qu’en même cet épisode très bon bien qu’il ne soit pas fantastique (normal il n’est pas 4) !

        Le 2 sera peut-être bien meilleur, ce qu’y me paraît logique vu que les prods sont logiques en faisant en sorte que la progression soit constante, le 1er film meilleur que les suivants ne serait pas idéal pour eux ainsi que pour les spectateurs !

  45. je dis il faut laissé sa chance au produit.. je sors de la scéance IMAX, bon film sur le tisseur manque le souffle épique même si ce n’est que le début…. a voir pour les prochains je vote pour….

  46. me suis fait ch***r comme pas possible sur ce reboot..que les gens aiment,ok chacun ses gouts,mais quand je lis des “c’est une tuerie!!” etc,ca me dépasse…j’ai un pote qui critique la pluspart des films,du coup je lui fait pas trop confiance,mais il l’a vu avant moi,et a mis sur facebook “quel film de merd….!”,et ben pour une fois je lui donne 1000 foi raison.
    J’ai vu twilight mai le titre et plutôt “the amazing spidertwilight….
    Et je sais,mon avis est vachement en retard….

    • Tu t’es embrouillé lostseven, la trilogie de Raimi est plus proche de Twilight avec ses personnages lisses et abstinents (zero sensualité pour Tobey et Kirsten).
      Et tu n’as pas vu le film comme il fallait: c’était d’abord une comédie dramatique avec un peu d’action, pas un gros blockbuster excitant (il y en déjà eu la grosse dose avec Avengers). Le jour lointain où tu le reverra en DVD, je crois que tu appréciera plus sa dimension intimiste , penses-y 😉

    • T’inquiètes pas, avec le temps et la maturité tu changeras un peu d’avis. Je l’ai dit, malgré les apparences – et la 3D – ce film n’a pas été réalisé à la manière d’un gros blockbuster. C’est comme ça qu’il faut le voir lui et la suite (enfin, un peu moins pour la suite je suppose) 😉

  47. Marrant, hier soir j’ai vu un double épisode de Docteur Who où Andrew Garfield jouait… un jeune New Yorkais courageux (bon, c’était en 1930 quand même). Curieux qu’on en ait pas parlé sur LTH. Curieux aussi qu’on y parle jamais du Docteur ou de Fringe, Métal Hurlant etc… Pas assez de temps/place ?

  48. la mort de l’oncle ben est vraiment ridicule dans celui là! il est mort pour un mec qui a volé un pac de bière!!!! ou est l’erreur??

    aprés c’est un bon film, traité différement mais on s amuse à jouer aux septs différences c’est vrai!

    aprés je voudrais juste comprendre!!! qu’est ce que c’est que cette mode de faire des reboot à tout pris là..? sa fait a peine 5 ans que l’ancienne trilogie s’est terminé!
    et pareil pour batman! on a eu droit à la meilleur adaptation dans tous les domaines avec nolan, et ils parlent déjà d’un reboot pour 2015…! pfff c’est naz comme concepte!

    superman avait besoin d’un reboot là je suis d’accord! le tout premier était super(kitsh mais pas mal) mais aprés c’était l’écatombe! et survival desinger en 2006 revenait sur le superman d’origine c’était plustot un film basé sur la nostalgie du premier film! nolan et znyder sont en train de le remettre en selle!
    mais batman et spiderman n ont pas besoin de reboot,ce sont les meilleurs adaptations jamais faite de comics!

    • Pas d’erreur zamal974, la mort de Ben Parker est un gâchis qui aurait pu être évité aussi bien dans les comics qu’en live, à cause de l’inaction de Peter (point scénaristique inamovible).

      Sinon les reboots ne sont pas une mode, c’est juste que l’histoire des persos dans ces versions là est bouclée (un film n’est pas une série tv). Avec plusieurs décennies d’aventures et un public changeant très vite, normal de reprendre une histoire régulièrement – combien de Hamlet et Roméo et Juliette ?

      Donc voilà ce sont des bons films, adaptés à une époque pour le public, et une période précise pour le personnage des comics. Les nouvelles versions suivreront la même méthode, sans effacer le souvenir des “anciennes” (merci le DVD).

  49. je suis d’accord “FLO” (encore toi??^^)
    mais sa fait apeine 5 ans que spiderman 3 de raimi est sorti!!!

    et batman le prochain 2015…soit seulement 3 ans aprés TDKR!! c’est de l’abus…

    ils peuvent pas inventer de nouveaux personnages?? quoique c’est vrai c’est dur maintenant! plus autant d’inspiration que du teps de bob kane tout à déjà été fait à toute les sauces!

    En fait dans tout sa! les personnages préfèrés des gens resterons toujours les 3 même car ceux sont eux qui sont les mieux représentés, les plus charismatiques et les plus profond! Qui? batman, superman et spiderman!
    batman le premier pk? c’est le seul qui n’a pas de pouvoir et puis c’est le plus sombre…et on aime le coté sombre! son costume aussi…le coté technologie de pointe! sa manière de ce déplacer et de dialoguer!

    superman juste derière car c’est le seul des super héros qui est né super héro (enfin il en ait un une fois sur terre car pour un kriptonien il n’est pas un super héro!) il dit toujours la vérité! il est extra terrestre! sa faiblesse c’est quand il ce déguise en humain, il est faible et maladroie…

    et en 3 spiderman, car c’est le seul qui soit un ado!! on s’attache touc trés facilement à ce personnage!
    et au contraire des 2 autres, il n’est pas aisé, plus il a de pouvoirs et plus il fait des conneries!!

    voilà! je connais bien juste C 3 héros! le reste….je trouve sa bof! et trés moyens! C trois personnages sont les plus fouillés! et c’est pour sa qu’on nous sortira toujours des films sur eux!! bien et pas bien!

    • Ben tu sais zamal974, entre le Hamlet version de Zeffirelli et celle de Branagh il s’est écoulé aussi 5 ans. Cela veut-il dire qu’on peut mettre les 2 versions de Spidey sur un pied d’égalité avec une oeuvre de Shakespeare ? Au niveau populaire, oui. Et au niveau scénaristique, ben c’est une pièce complète de 4 heures contre plus de 50 ans d’histoires en comics. Le compte me parait assez juste 😉
      Sinon, n’oublies pas qu’en France Batman, Superman et Spidey (on peut même parler de Wonder Woman et Hulk) sont ceux qui ont eu le plus d’exposition dans la pop culture avant même de devenir persos de cinéma.
      Mais depuis les X-men et leur contexte social (parlant beaucoup à notre culture) ainsi que les Marvel Heroes ont su s’imposer enfin et avec succès dans l’imaginaire de notre pays.
      S’il est un peu tôt pour rebooter ces derniers, ne croit pas que le grand public ne réclame pas de nouvelle aventures et surtout de nouvelles versions de ses héros favoris. En particulier quand on a comme base jusqu’à 70 ans d’aventures publiées.
      Alors 2015 pour The Batman, pas si sûr vu le bordel qu’est le développement des franchises de la Warner (depuis la fin d’Harry Potter ils sont devenus assez incompétents). Mais sois au moins assuré qu’on aura un Batman comme on ne l’a jamais vu avant. Et que si malgré tout ça ne te plais pas, tu n’aura qu’à te rabattre sur l’ancienne et assez complète version, on n’oblige personne à tout voir et aimer après tout.

      • C’est vrai sa!! depuis X men c’est les personnages de marvel qui sont le + représenté!! (mais attention pas toujours de la plus efficace des manières)…! mais c’est vrai,avant c’était surtout les personnages dc qui étaient en première ligne! enfin superman et surtout batman ( au cinéma bien sur!)!

        j’aime bien venir ici dialoguer sur ce sujet! en fait j’aime le cinéma avant tout et je suis content que les super héros aient une place plus grande et plus adulte de nos jours!

        enfait à un moment je trouvait ça …démoder ce genre de héros! enfait c’est à cause du film “batman et robin” … sa a été une terrible plais pour ce genre de cinéma que sa a laissé une profonde cicatrice pour moi!

        et c’est depuis le spider man de raimi, et surtout le batman de nolan (trilogie vraiment intelligente selon moi.. car c’est pas des films de super héros, mais avant tout sur la nature humaine, le mythe et puis le dernier l’héroisme un truc qui était bidon et qui s’est sur élevé…)
        c’est des films adultes maintenant!!

        je préfères ces visions là que celle des films sur les futur avengers par exemple…! (appart iron man 1 qui était vraiment bon!) et bon avengers mais …ya pas autant de profondeur alors qu on pourait en faire des héros plus complexe et plus torturés!! mais c’est pas mal dans un sens…!

        pour le futur batman!! alors on a eu le batman fantastique et sombre de burton, le batman cool et blageur de shumacher (que jtrouve sympas finalement..) et le batman torturé, profond, réaliste et grandiose de nolan!

        il nous faudrait à nouveaux un batman stylisé un peu comme celui de burton et moins matérialiste que celui de nolan!
        je sais pas un batman un peu comme dans les bandes déssinés d’édition “strange” je ne sais pas si tu t’en rapel! avec des oreilles super longue et une cape super longue!! et du sang un peu! un truc du genre sin city! enfait faudrait un tarantino!!!

        • Tu sais zamal974, les “super héros” et leur genre sont censés être quand même très funs et colorés. Ce n’est pas parce qu’à certains moment ils font de l’introspection qu’ils doivent être toujours torturés, Batman inclus.

          Heureusement donc que Avengers et les précédents films Marvel nous aient quand même offert quelques personnages qui ne soient pas spécialement sombres, mais qui font avec lorsque ça va mal pour eux.

          Quant au Batman de la JLA que tu cites s’il a un look fait pour impressionner aussi bien des ennemis plus forts que ses collègues de la League, une caractérisation trop graphique (à la Miller comme tu dis) serait trop indigeste après la version de Nolan. Que Warner y aille petit à petit, ce serait déjà bien.

          • Je crois que c’est une bonne conclusion de notre discussion sur les reboot ou les nouvelles adaptations…!

            au fait on n’a pas parlé de ce spiderman 2012!

            je l’ai découvert bien aprés sa sortie, je suis pas allé le voir au ciné…mais je l’ai pris en dvd!

            baa c’est pas mal! j’ai bien aimé, sa ne m’a pas transcendé mais j’ai trouvé sympas!
            Une approche un peu différente de celui de raimi, mais sa ce ressemble pas mal finalement!

            appart d’étre un bizu comme tobey, c’est un jeune provocateur, grande gueule, un peu maladroit,issue de la culture geek!

            le costume change un peu et quelque détails! mais au niveaux de la fameue vue à la première personne…bé yen a tellement peu que je ne me rappel plus dutout de les avoir vue!! alors qu il y a eu sur enchère de cette technique!
            aprés c’est plutot cool le film!
            -sa copine est bien!!mais je la trouve un peu jeune pour l’importance q’elle a dans le laboratoire!! elle est stagière quoi…
            -le méchant, pas trop méchant mais méchant qu’en même!un monstre…pas fans des monstres mais c’est spiderman quoi…
            -action: pas mal…mais j’ai préfèré les scénes de raimi!

            les seuls gros défauts niveaux scénes c’est :

            – la première scéne où on voit parker petit…je ne sais pas ce que sa fait là! on ne nous en dit pas vraiment plus…

            – et biensur la scéne de la mort de son oncle!! pour un pack de bière et peut étre 50 dollars …! la vraiment ya eut un beug chez les scénaristes!

          • … à moins que sa mort ne soit justement planifiée pour d’autres raisons obscures.
            Mais à priori il s’agit juste d’un fait divers banal et tragique comme il en existe partout.
            Il reste quand même LE déclencheur de l’histoire de Peter en Spidey.

  50. C’est vrai…!

    aprés il y a moins le coté bestial de spider man dans celui là je trouve! et j’ai revue le spider man 1 de raimi ya pas si longtemp! et bé finalement on n’arrive pas à l’oublier, on oublie justement “the amazing spider man”!

    il datte de 10 ans, mais on n’a pas l’impression, il pourrait datter de cette année! les techniques sont les même voir mieuxe xploités je trouve! (surtout pour les scéne balancement de spidey dans la ville!

    aprés je préfère le boufon vert! dafoe joue parfétement le schizo! parcontre il y a quelque scénes qui on t l’air ridicule je trouve quand il est en costume! enfait il fallait pas de masque pourlui!

    • C’est peut-être bien parce que les films de Raimi sont “hors époque” et désuet (pas de portable, le Bouffon le capture et ne le démasque pas, Octopus vole des sacs de pièces d’or à la banque etc…) qu’ils ne semblent pas se démoder: ils ont l’air “vieux” dès le départ.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here