Hulk : Ang Lee, le réalisateur du premier film, a quelques regrets…

24

Hulk au cinéma, c’est comme le bon vin. Plus les années passent, meilleur est le personnage. Mais avant d’être la coqueluche du public dans The Avengers, le Géant de Jade a connu des débuts difficiles dans Hulk, un film qui divise encore les fans. En 2003, Bruce Banner était incarné par Eric Bana, avec derrière la caméra Ang Lee, le réalisateur de Tigre et dragon (Le secret de Brokeback Mountain donnera un nouveau souffle à sa carrière deux ans plus tard). Dans les colonnes du site Vulture et à l’occasion de la sortie de L’odyssée de Pi, le cinéaste taïwanais revient sur son expérience super-héroïque…

“Comment Hulk vous a préparé à cela [les effets spéciaux dans L’odyssée de Pi] ? Et que pensez-vous du Hulk de Mark Ruffalo dans The Avengers ?

J’ai appris beaucoup de choses sur les images de synthèse avec Hulk, et je n’aurais pas pu faire L’odyssée de Pi sans cela. Mais c’est plus facile de créer un animal, parce qu’il existe une bonne référence – donc un tigre ou une hyène est plus facile à créer qu’un monstre plein de rage de 900 kilos. La chose la plus difficile est le poids, pas la peau, parce qu’il n’y a pas de référence pour quelque chose de cette taille et d’aussi agile. Et la technologie s’est améliorée, de sorte que vous pouvez avoir plus de détails avec le Hulk de Mark. Mon problème est que j’ai pris la chose trop au sérieux. J’aurais dû plus m’amuser avec, au lieu de [mettre] tout ce psychodrame ! [Rires]”

Voilà qui est dit… Je ne sais pas si vous gardez un bon souvenir de ce Hulk, mais vous pouvez vous rafraîchir la mémoire avec la fiche du film, où vous trouverez la bande annonce d’époque. Et pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de L’odyssée de Pi, voici la bande annonce (en salles le 19 décembre).

24 COMMENTAIRES

  1. Il a fallu le temps, mais il a fini par comprendre ce qu’on reprochait à son film! Il a osé quelque chose, c’était honorable, mais raté, dommage!

      • C’est sûr, c’est comme Roger Moore qui balance que James Bond est un rôle chiant, Pierce Brosnan qui ne retient que Goldeneye dans sa filmo bondienne…quand on a de quoi comparer, on PEUT comparer!

        D’ailleurs en parlant de comparaison, la semaine prochaine passe Batman & Robin xD

          • Avec la sortie de Skyfall beaucoup d’articles et d’interviews ont eu lieu, notamment Roger Moore disait qu’au final, jouer un méchant de James Bond était bien plus intéressant, parce que Bond, à part balancer son nom et puis le shaker, il a des dialogues pas terribles…[en substance, sur France 2].
            Sinon, deux documentaires de très grande qualité car sans concession sont passés sur France 4, portant sur les James Bond Girls et sur la production des Bond, interview des acteurs à l’appui. Voilà 🙂

  2. La problème de ce film c’est qu’il était trop neutre, trop loin du blockbuster classique mais en même temps pas assez abouti dans le coté psychologique, il n’as pas sur se décider entre les deux alors l’action paraissait fade et les dialogues pas assez intéressants … mais ça reste néanmoins un film sympathique !

    Et je ne saurais que conseiller Life of Pi à tout le monde, c’est un des meilleurs livres que j’ai pu lire et si le film respecte ne serait-ce que la moitié du livre, ce sera un grand film !

  3. Son Hulk étant pas mal, profond même c’est juste qu’il y avait pas vraiment d’équilibre entre les scènes d’actions et les scènes d’émotions. Le hulk était montré comme une malédiction et c’était super intéressant. Après, la thémathique père/fils, bien qu’interessante, était assez bordelique mais bon…

  4. J’ai trouvé le choix de l’actrice très bon dans le premier.
    Les lèvres refaites de tayler m’insupportent.
    Esthétiquement, je préfère le Hulk de ce film, les cheveux mi-longs ça n’allait pas.
    Par contre niveau scénario, c’est L’incroyable Hulk qui l’emporte.

  5. N’empêche, et quoi que l’on pense de ce film, je n’oublierai jamais le super kiffe au ciné (sur grand écran donc – c’est important !) quand, après des dizaines d’années de lectures de comics et de fantasmes sur de futurs films de mes sup’héros préférés, j’ai, enfin, pu voir Hulk dans toute sa puissance, s’élancer dans le désert et fracasser du tank à tout va !!! Wouaaaahh, comme c’était bon !!! 🙂 😉

    • Oui, ces scènes étaient géniales.
      Il faudrait prendre les points forts des 3 films où Hulk est présent et en faire un 4ème.
      La puissance du Hulk de Ang Lee, un bon scénario comme dans celui de Leterrier et l’humour et les effets spéciaux d’Avengers.

  6. Ce qu’il faut à hulk c’est une adaptation de planéte hulk, en bref un hulk gladiateur avec une grosse épée et des compagnons d’arme, beaucoup d’action, de la psychologie et un personnage là où on ne l’attends pas!

      • on voit que tu n’as pas lu le comics ^^ c’est un mélange de gladiator, d’heroic fantasy avec un soupçon de Sf et Hull qui ecrase et ça ça poutre du poney rose fluo!!! (expression sous copyright )

        • Non, je ne les lis pas en effet. J’ai regardé quelques images du comics sur internet et ça correspond bien à l’idée que je m’en faisais. A l’écran je pense que le résultat serait très bizarre.

  7. Le souvenir que j’ai de son hulk est assez mauvais. Déjà parceque le scénar et son hulk n’étaient pas trop bons mais en plus, le cinéma ou je l’ai vu, à Quai D’Ivry, l’image était assez sombre, du coups, la bagarre finale était juste incompréhensible, on y voyait rien.

  8. Un Hulk à l’époque assès désiré il est vrai, mais qui retombe comme un vieux soufflé de grand mère quand l’action reste en suspens au dépend d’une chasse pépère contre un monstre qui se cherche…. et la bataille finale franchement avec le potentiel des pouvoir du père ça devait envoyer du morse !! Mais à priori ang-lee à l’époque avait tout balancer dans les caniches géants et moins dans les humanoides-fusionneurs…. dommage celui de leterrier est bien cool le banner est bien campé, mais avenghulk est quand même bien vénère et à de bonnes scènes de baston….je reste baser sur celui des vengeurs mais sous réserve d’un film solo mais pitié sur un bouquin ça passe en gladiator mais pas sur écran tout bonne histoire que ça doit etre….

  9. Hulk de Ang Lee est l’exemple type de l’erreur de casting comme réalisateur de film de comics.
    Je mettrai dans le même sac Brian Singer avec X men.
    Ces réalisateurs dont je ne conteste pas le talent artistique et technique ne respectent pas l’essence même des personnages.
    Ils jettent de loin un regard sur les origines, et l’histoire des héros, et brodent autour d’eux des concepts métaphysiques bien trop hors contexte, alors que les vrais fans espèrent le même esprit que dans les comics Marvel d’origine.
    Pour moi, ceux qui ont tout compris, c’est Joss Whedon, et Jon favreau sur le 1er Iron man.

  10. Il faut un peu d’indulgence devant le fait que Ang Lee soit l’un des rares réalisateurs qui fût déjà considéré comme AUTEUR avant avoir adapté une BD. A part lui, je ne vois que Sam Raimi (aussi bien Evil Dead que Un Plan Simple), Guillermo del Toro, Kenneth Branagh et Spielberg (Tintin compte). Les autres, de Burton à Nolan en passant par Singer, n’ont été généralement considérés comme auteur qu’APRES le succès de leurs adaptations de comics.

    Il faudrait justement que ses même auteurs, qui se plaignent sans cesse que “les studios veulent tout le temps des films de super héros” (et l’argent que ça rapporte, ça aide aussi à financer les indépendants, non ?), mettent la main à la patte pour apporter plus de qualité à l’ensemble.
    J’ai pas raison ? Si !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here