Star Wars – Allégeance : Mara Jade, future femme de Luke Skywalker, vous connaissez ?

21

Allegiance-roman-star-wars

Difficile retour sur terre… Après Dark Plagueis et son intrigue aux enjeux galactiques, intéressons-nous à Allégeance de Timothy Zahn. Même si vous n’avez jamais ouvert un roman Star Wars de votre vie, le nom de Zahn vous dit sans doute quelque chose : au début des années 1990, il a initié l’Univers Étendu en écrivant la trilogie qui fait aujourd’hui office d’Épisodes VII, VIII et IX chez les fans (l’excellente Croisade noire du Jedi fou). Il a par exemple créé le personnage de Mara Jade, devenue depuis l’épouse de Luke Skywalker. Autrement dit, lire un roman de Timothy Zahn, c’est entrapercevoir ce que sera la nouvelle trilogie Star Wars !

Allégeance se déroule six mois après Un nouvel espoir et la destruction de l’Etoile Noire. Dévouée à l’Ordre Nouveau, Mara Jade est la Main de l’Empereur, une agent de l’ombre. Armée de son sabre laser, elle nettoie le linge sale de l’Empire (dirigeants véreux, trahisons, etc…) et reçoit ses ordres de Palpatine en personne. Dans ces pages, point d’évènements qui auront un impact sur la galaxie entière : juste un petit complot dans un coin perdu des Colonies. Pour les lecteurs occasionnels, Allégeance sera sans doute anecdotique. Pour les autres, cette aventure servira de respiration !

En effet, ce livre est habité par l’esprit du premier Star Wars. Une histoire simple, avec la Rébellion et l’Empire, alors que ces derniers temps, c’est le passé et le futur de la Saga qui étaient à l’honneur. Pendant que Mara enquête, Luke, Leia et Han Solo nouent des contacts avec des alliés potentiels. Se replonger dans cette période est assez étrange, mais cela à son charme. Ainsi, Luke n’est qu’un Jedi débutant, plus naïf et fermier qu’autre chose. Il manque de charisme et se fait voler la vedette par un Han Solo parfaitement caractérisé.

Mara Jade face à Vador...

Au milieu, Leia est toujours aussi royale et ambiguë. Elle en pince pour le contrebandier mais n’arrive pas à faire le tri dans ses sentiments (rappelons qu’elle ne sait pas encore que Luke est son frère !). Dans le camp adverse, nous suivons également cinq soldats de l’Empire… des déserteurs qui se transforment en redresseurs de torts (la Main du Jugement). Le manque de profondeur de ces personnages est compensé par les interrogations posées par leur parcours : grâce à eux, nous comprenons mieux comment l’Empire a pu se maintenir si longtemps au pouvoir (l’Ordre après le chaos de la Guerre des Clones).

Dans la grande tradition de Zahn, ces trois groupes de personnages vont se rejoindre dans les derniers chapitres, pour un final mêlant combats et révélations. Mais la star ici reste bien Mara Jade. On savoure les scènes où elle croise Dark Vador… le père de son futur époux ! Ces deux-là sont en concurrence pour attirer les bonnes grâces de leur maître et leur relation est très bien retranscrite. Malheureusement, le personnage de Mara est trop lisse, comme si l’auteur ne voulait pas salir son héroïne, sa création, pour ne pas entacher son aura auprès des fans (et de Luke ?). Peu d’introspection, rien sur sa formation… Dommage.

Allégeance s’avère être le roman le plus faible de Timothy Zahn… ce qui n’a rien d’honteux. Une histoire sans conséquence, qui se laisse lire (seulement 350 pages). Même si certains personnages manquent de profondeur et que l’intrigue est parfois inutilement alambiquée, on retrouve avec plaisir l’esprit de la trilogie originale et surtout Mara Jade, une sorte de Sydney Bristow boostée par les pouvoirs de la Force. C’est innocent, c’est sympathique, voilà tout. La suite, qui vient de paraître en France, est paraît-il meilleure. Je vous confirme ça dans quelques jours !

allegeance-star-wars-roman-zahn

[Cliquez sur la couverture pour commander l’ouvrage.]

21 COMMENTAIRES

  1. Il faudrait que l’on m’explique quelquechose. Je ne connais rien à l’univers étendu mais le fait que Luke ai une femme me choque. N’est il pas censé être un Jedi? Aussi j’aimerais bien que quelqu’un m’explique s’il vous plait, d’autant que l’amour que l’on porte à un être de chaire, chez les Jedis, est une fragilitée qui peu entraîner une chute vers le coté obscur. Comment à t’il réussi à détourner son ordre et même jusqu’à se marier (contrairement à Anakin qui cache sa relation avec Padme…) ?

    • En fait pour le peu que je sache Luke en recréant l’Ordre a compris que l’union était possible, et il n’est pas le seul à se marier, publiquement. Après tout il n’a pas repris toutes les composantes de l’ancien Ordre, et c’est heureux, car c’est son immobilisme qui avait provoqué son déclin.
      Je pense que du fait que l’union soit officielle et bien visible, l’envie, le secret qui pourraient précipiter vers le Côté Obscur sont moins forts.
      Voilà, c’est tout ce que je me rappelle, si quelqu’un veut poursuivre…

      • Ha d’accord, Yoda est catholique, Luke est protéstant 😉 ! En tout cas, si la femme est adaptée en film, ça serait bien que les sénaristes nous fassent connaitre ce changement. Parce que pour les gens comme moi qui ne connaissent que les films ça va devenir incompréhensible. Merci Forothangail, si ce nouvel ordre fait parti du prochain épisode j’ai hate de le voir adapté à l’écran.

    • Je n’y connais pas grand chose en UE non plus, mais il me semble que Luke a créé le Nouvel Ordre Jedi et qu’il a des règles différentes de l’Ancien : ainsi, les Jedi peuvent avoir des femmes (ou des maris si ce sont des Jedi femmes) et des enfants ! Après tout, cette règle était pas forcément la meilleure puisque certains ne la suivaient pas et au contraire, il fallait cacher une relation et tout ce qui n’est pas très sain pour l’esprit (cf Anakin) ! C’est bien ça les spécialistes ?

    • => Raison pratique : pour que le Nouvel Ordre Jedi puisse prospérer dans la galaxie… il faut faire des gosses 😀

      => Le Nouvel Ordre Jedi n’est pas l’Ordre Jedi. La quête de Luke sur le passé de l’Ordre (tout a été détruit par l’Empereur !) l’a amené a faire ses propres choix, à rédiger son propre Code. Parmi les “nouveautés”, un maître peut avoir plusieurs padawan ; le mariage est autorisé ; les apprentis sont souvent des adultes et non des enfants (refus catégorique de Luke d’arracher un bébé à sa famille sous prétexte d’en faire un Jedi), etc…

      => L’Ordre Jedi s’est trompé, il était sclérosé, de plus en plus conservateur, coupé de la réalité (merci Yoda). D’ailleurs, les Jedi des premiers temps se mariaient et avaient des enfants. Il y a de grandes dynasties/romances Jedi dans l’ancien temps (Nomi Sunrider par exemple).

      => Luke ne rejette donc pas le pouvoir de l’amour. Il en est le fruit. Si Anakin a basculé vers le Côté Obscur, ce n’est pas à cause de son amour pour Padmé, mais parce qu’il a dû le cacher.

      => On remarquera que même Obi-Wan se fait taquiner par Anakin dans The Clone Wars (la source la plus officielle qui soit après les films, puisque supervisée par Lucas lui-même). Dans un épisode, Anakin lui dit “Allez retrouver votre petite amie.” (à propos de la Duchesse Satine). Ils ne sont pas ensemble, mais ça prouve… Et plusieurs Jedi de la période vivent en couple (cachés, avec des enfants, par dérogation, bref ça existe).

      => Pour résumer, en 25 000 ans d’histoire, il n’y a pas qu’une doctrine une et indivisible. Selon les personnes, selon les circonstances, les règles ont changé.

      • …Clone Wars :s
        Dans une des BD Delcourt (canoniques) Obi-Wan retrouve son amour de jeunesse, la Jedi Siri Tachi, et elle meurt…**tristesse**

        Et puis Luke a flirté avec le Côté Obscur (sous le énième retour de Palpatine), il a vu plus loin que beaucoup, donc créer de nouvelles règles parait logique!
        C’est vrai qu’enlever les gosses, c’est inhumain, en plus beaucoup de peuples en sont venus à haïr les Jedi…c’était carrément borderline comme pratique!

        Bref vive l’amour, vive Luke et sa bombe d’épouse et vive les bébés sabres-laser hochets!

  2. N’oubliez pas aussi ce que Luke a appris sur le coté obscur pendant la crise des Yuuzhan Vong : pour simplifier à l’extrême, il faut vivre avec et non le rejeter en bloc (oui, bon comme pour n’importe qui de normal en somme).
    Sinon je doute quand même que Leïa ait été vraiment attirée de cette “manière” par Luke, c’est juste un effet de ce qu’il partage via leur parenté et la Force. Bien qu’elle semble plus “en avance” que lui 😉

    • Désolé de te décevoir mais ces théories “révolutionnaires” sur l’acceptation du Côté Obscur, enseignées par Vergere et répandue par Jacen Solo ont été complétement et heureusement remises en cause après l’invasion Yuuzhan Vong (dans les séries de romans Nid Obscur puis l’Héritage de la Force).

      Disons, pour ne pas trop spoiler, que ces théories dangereuses ont fini par mener Jacen sur une pente dangereuse et qu’il s’est avéré que cette manipulatrice de Vergere n’avait pas un passé très glamour.

      • “Tout ce que je dis est vrai et tout ce que je dis est faux” – Vergere…

        N’empêche que j’adhère assez à ce courant Jedi – le Potentium – avec la Force qui est une et indivisible. Le Côté Lumineux et le Côté Obscur n’existent pas, la Force est au-dessus d’une telle simplification. L’Obscurité ou la Lumière, c’est l’utilisateur qui l’apporte avec lui. Elle n’est pas inhérente à la Force.

        • Moi pas. J’ai trouvé que c’était une mauvaise excuse grossière pour justifier n’importe quel emploi de la Force. Et d’ailleurs Jacen Solo s’est ensuite servi de ce soi-disant courant pour faire tout ce qu’il jugeait bon, tout à fait arbitrairement.
          Le pire, pour moi, c’est cette théorie fumeuse remettait complétement en cause toute la saga et le sens de tout ce qu’ont fait Luke et Anakin Skywalker.

          Je suis bien content que la série l’Héritage de la Force ait démontré la duplicité de Vergere.

          • Justement non. Si la Force est Une, l’important n’est pas ce qu’elle est, mais ce que l’on en fait. Si on choisit de l’utiliser pour le Mal (même en pensant faire le Bien), on fait le Mal!
            Le drame d’Anakin est qu’il a fait le choix de mal agir (pour de bonnes raisons initialement), donc le Côté Obscur a prospéré.
            Je trouve qu’au contraire cette théorie ce tient, et que surtout elle montre bien l’enfermement dogmatique des Jedi de l’Ordre avant la Purge, qui ne voyait qu’en termes de Bien et Mal (mais sous une forme manichéenne).

  3. Bonjour,
    cela fait quelques temps que je suis sur ce site en savourant chaque article mais sans laisser de commentaire pour autant… J’avoue que les articles sont fascinants à lire autant que les commentaires qui les suivent. LTH, vous êtes bien entourés ! et c’est ça la force (soit avec vous), un blog de passionné, fait pour des passionnés ! et rien que pour ça, je vous dis Merci !!

    LTH, vous m’avez donné envie de me mettre à lecture des romans SW…le seul problème est que je ne sais pas par où commencer et quel roman lire pour me plonger dans cet univers si vaste que je risque de m’y perdre avec des noms de personnages qui n’ont rien a voir avec tel ou tel époque… bref, serait ce possible d’être un peu guidé…? Merci bien.

    • Tout dépend de plusieurs facteurs (lecture en VO ou en VF ?). Le plus simple est de commencer par la trilogie La Croisade noire du Jedi fou de Timothy Zahn.

      C’est la pierre fondatrice de l’Univers Etendu Star Wars, ce sont les débuts de la Nouvelle République, c’est l’introduction de nouveaux personnages (Mara Jade, Thrawn, les jumeaux de Han et Leai…). Et surtout, ça se trouve facilement en librairie (comprendre : sur les 116 romans parus en français, une bonne moitié est grosso modo indisponible).

      Après tout dépend de tes goûts : l’Ancienne République (=> hop, trilogie Dark Bane, le Sith qui a mis en place la Règle des Deux) ; la Prélogie (=> romans Dark Maul, Vent de Trahison, Dark Plagueis) ; une préférence pour la Guerre des Clones (=> Point de Rupture et la série Republic Commando, une saga dans la saga sur les commandos clones entraînés par les Mandaloriens).

      Le gros morceau, c’est bien sûr la “suite” des films : donc trilo Croisade noire => et plein d’autres titres (la série X-Wing, excellente ; l’Académie Jedi, qui met en place pas mal d’éléments ; la Main de Thrawn) puis… Le NOUVEL ORDRE JEDI ! Une saga en 19 tomes, l’oeuvre de référence de l’UE Star Wars. Il faut quand même connaître un peu ce qui se passe avant pour apprécier.

      Viennent ensuite les séries plus récentes, le Nid Obscur, l’Héritage de la Force et bientôt, le Destin des Jedi (là encore, ça se suit et ça s’emboîte).

      Une chronologie est dispo en début de chaque ouvrage. Et certains romans ne sont pas des trilogies ou des sagas, donc on peut les lire indépendamment (même si c’est moins épique). Et s’il y a des questions…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here