Star Trek Into Darkness : Une nouvelle bande annonce 100% aventure !

24

Star Trek Into Darkness - NEW (Teaser) Trailer #2

La voix menaçante de Benedict Cumberbatch (John Harrison), ça va cinq minutes… Mais Star Trek Into Darkness, ce n’est pas que ça ! Comme en 2009, J.J. Abrams et la Paramount sont là pour rappeler que l’univers créé par Gene Roddenberry s’adresse à tous. Après plusieurs bandes annonces assez sombres, voici un nouveau trailer qui cible le public familial. Cette vidéo “kids friendly” est actuellement diffusée dans les salles américaines avant les séances du Monde Fantastique d’Oz.

Sachant que le trailer a fuité, dépêchez-vous de le regarder/de le télécharger avant qu’il ne soit trop tard ! La bande annonce définitive de Star Trek Into Darkness sera quant à elle diffusée avant G.I. Joe : Conspiration, soit le 29 mars prochain (avec une durée de 2 minutes et 20 secondes selon les dernières infos recueillies par les sites trekkies). Après avoir découvert Kirk qui se prend pour Han Solo avec son vaisseau, n’hésitez pas à faire un tour sur le forum !

Star Trek Into Darkness de J.J. Abrams sort en France le 12 juin 2013, avec Chris Pine (James T. Kirk), Zachary Quinto (Spock), Zoe Saldana (Nyota Uhura), Karl Urban (Bones), Anton Yelchin (Pavel Chekov), Simon Pegg(Scotty), Benedict Cumberbatch (John Harrison) et Alice Eve (Carol Marcus).

24 COMMENTAIRES

  1. A priori,ces nouvelles images continuent de me laisser supposer que certaines futures critiques personnelles à propos de cet opus seront fortement similaires à celles faite contre le précédent.
    Exemples:
    -“C’est beau et impressionant visuellement, c’est fun mais ça ne devrait pas s’appeler “Star trek”.”
    -“M… Crotte!le design interieur de l’Enterprise est toujours trop blanc et immaculé (on dirait une salle de bain)tandis que la passerelle demeure en plus trop chargée.J’aime pas ce style.”

    Sinon,quelle originalité de nous pondre une énième histoire (au ciné ou à la tv) de terroriste (et/ou) psychopathe menaçant la population,la liberté et l'”American way of life.”
    Vraiment traumatisé les ricains.

    Mais bon,RDV en juin (pour me faire mentir?).

    • Tiens, je pensais en voyant le premier film qu’il était question de tout les peuples vivants plutôt qu’uniquement de “l’American way of life”.
      Encore une fois le mot Trek signifie expédition, synonyme d’aventure et donc de danger. Qu’il soit question ici de vengeance (comme avec Khan ?) est périphérique aux intentions de la saga qui sont les mêmes depuis toujours.
      Faut se décoincer.

      • Plus aucun film américain depuis le 11 Septembre ne traite la vengeance et le terrorisme de manière périphérique.

        Quant aux intentions des films “Star Trek” de Abrams, elles n’ont plus rien à voir avec celles de la saga originale.

        Il n’est plus question d’intelligence, d’humanisme, d’exploration, de réflexion, ni même de science-fiction, là, mais juste d’un bête “actioner” déguisé en Star Trek où Kirk est un petit con impulsif “moi je”, où Spock se fout de la logique, bref où tout est prétexte à des actions coups de poing pour en mettre plein la vue au fameux grand public qui n’y connait rien.

        Certes, ça peut être divertissant, mais qu’est-ce que ça a avoir avec Star Trek ?

        Peut-être faudra-t-il attendre de voir ce que Abrams a fait de Starwars pour que les fanboys à leur tour disent tout le mal qu’ils pensent de ce monsieur.

        Mais je n’ai pas grand espoir. Starwars reste sous le contrôle de Lucas même après le rachat par Disney, Abrams ne pourra pas se permettre d’en trahir l’univers en méprisant au passage 50 ans de culture “trekkies”.

        • @adamsky Ben justement, c’est parce que les personnages sont codifiés de manière moins rigide que cette version de Trek est plus intéressante : comment peuvent-ils faire preuve de plus “d’intelligence, d’humanisme, d’exploration, de réflexion (avec de la SF)” dans un monde plus dur et sombre suite aux attaques des Romuliens “alternatifs” – pas ceux de cet univers, donc pas revendicatifs du peuple Romulien – de la destruction de Vulcain et de la possible diaspora de ses ses survivants ?
          Si cela leur est possible, leur statut de héros iconique en sera encore plus renforcé.

          C’est comme de comparer les versions filmées de Superman et de Smallville, ou les Spider-man de Raimi et Webb : dans les 2 cas le héros a l’air moins fort et sympathique, plus faillible dans sa nouvelle version.
          Son accession à l’héroïsme pur en devient plus complexe et moins évidente, plus réaliste donc plus proche de spectateurs comprenant facilement le doute et l’échec.

          VOILA la seule et unique justification d’un reboot, rendre les épreuves des héros plus compliquées à résoudre.
          De toutes façon avec un copié-collé pur des caractères, tu te dirais forcément “c’est nul, j’ai déjà vu ça des pleins de fois, où est l’originalité !?”
          🙂

          • Je suis d’accord avec ta vision des choses.

            C’est certainement très proche de ce qu’a retenu Abrams des quelques épisodes de Star Trek qu’il a dû regarder pour faire son film. Kirk est un héros, un héros doit être mis dans des situations difficiles qui vont lui permettre de gagner son statut de surhomme.

            Sauf que non, en fait.

            Kirk est un capitaine d’un bâtiment, d’une flotte, d’une fédération de planètes, et il fait parti d’une équipe dont chaque membre est important.

            Chacune de ses décisions l’engage vis-à-vis de son équipe proche mais aussi de l’équipage qu’on devine nombreux bien qu’anonyme, mais aussi vis-à-vis de sa planète et de la Fédération.

            le Kirk iconique d’Abrams qui décide tout toujours à fond, est très dans la tendance du moment. Egocentrisme, jeunisme, céder aux impulsions, foncer dans le tas, ne pas se préoccuper de responsabilités, toucher des écrans tactiles, sortir une connerie et s’esclaffer… Trop fun, trop cool, trop djeun 😀

            C’est juste en contradiction avec l’univers originel de Star Trek qui ne repose pas sur les mêmes bases politiques et sociales que le nôtre, et pour cause, le Capitalisme a disparu avec l’argent, les maladies et les guerres.

            Par conséquent, les personnages originaux ont d’autres motifs que l’ambition, le désir ou la jalousie. Et c’est tout l’intérêt du Kirk originel d’être un instinctif prenant des décisions capitales sur ses intuitions tout en contrôlant parfaitement ses “bas” instincts d’Humain, là où Spock fait taire tout sentiment préférant la logique pure et froide quit à passer à côté de l’essentiel.

            Bon aller, j’arrête 😀

          • Tu sais adamsky, le jeu de Shatner était déjà bien “couillon” et relou dans le Trek original, alors faire de Chris Pine un “rentre dedans” arrogant est raccord avec ce personnage qui a désobéi plusieurs fois à la Fédération et triché au Kobayashi Maru (d’ailleurs, si tout est utopique dans ce futur, mieux vaut compter sur un type imprévisible).

            De même Spock a aussi fait présence plusieurs fois d’émotion au moment où il le fallait “logiquement”. Il est à moitié humain, et donc la meilleur et la pire part de chaque espèce.

            Vu que le caractère des personnages est déjà établi ainsi depuis plusieurs décennies, ne pas les faire dévier de l’ambiance de ce futur serait amoindrir leur statut de héros. Héros car capables d’aller là où d’autres ne le peuvent.

            Le coté djeun que tu décris n’existe pas, un Indiana Jones pouvait être aussi gamin et gaffeur sans entamer son statut de héros humain.

            Cela pour rappeler encore et toujours que la VERITABLE inspiration d’Abrams pour son film est Spielberg, pas Lucas.

    • Hé oui, Abrams a inventé le film au kilos pour que le bouffeur de popcorn ait l’impression que ses 10 euros valent bien 10 euros.

      C’est chouette cette version no brain de Star Trek quand on sait qu’à la base c’est une série pour “Nerds”.

      On se demande bien après avoir vu ça ce qu’il va bien pouvoir faire pour différencier Star Trek de Starwars…

      • Ce n’est pas une version no brain, mais il y a une différence entre un vaisseau d’exploration expérimenté découvrant de nouvelles civilisations et autre races et un équipage en devenir encore cantonné a quelques simples missions.

        La différence entre Star Trek et Star Wars ?
        La géopolitique. D’un côté une union globale des peuples genre ONU créée et gérée par les hommes et vu comme une dictature implicite par certains peuples. De l’autre une suite de guerre civile dévastant un univers multiraciale où l’homme ne représente rien et où un ordre religieux et ses vestiges tentent de stabiliser. Et les messages sous-jacent sont plutôt différents !

        Après, si 3 coups de laser et 5 explosions vous perturbent, c’est dommage de se limiter à ça !

        • Bon déjà, si tu n’as vu dans le Star Trek de Abrams que 3 coups de laser et 5 explosions, c’est que tu t’es endormi après les deux premières minutes de l’ouverture du métrage 🙂

          Ensuite ma question quant à la différence entre les univers Star Trek/Starwars était ironique.

          Je connais parfaitement les différences.

          Ancien fan de Starwars qui fut en 77 mon premier contact avec la SF, il a fallu que je prenne de l’âge pour m’intéresser à Star Trek qui n’avait, à mes jeunes yeux, pas le panache de Starwars.

          Mais Star Trek, une fois qu’on y a goûté, est beaucoup plus riche que la saga fantaisiste de Lucas, qui au fur et à mesure des épisodes a mis en avant surtout les Jedis, les fameux curés de l’espace, au détriment du reste 🙂

          Si tu as vu de la géopolitique dans le Star Trek de Abrams c’est qu’en plus de t’être endormie dés les deux premières minutes de la projection, tu en as aussi rêvé la suite 🙂

          • Je me souviens avoir mal dormi, mais j’ai cru entendre parler de d’ambassadeur, de génocide, de terroriste, d’une fédération portant assistance à un de ses membres et passant sous silence l’attaque de non-membres, comme d’avoir ressenti une grande animosité envers la fédération ou les humains par d’autres races.

            Mais bon, j’ai le sommeil productif !

  2. Rhalala, les fans que ça peut-être borné.
    Pour moi, Mr. Grand Public, Star Trek c’est avant tout ça:
    http://www.youtube.com/watch?v=7p4xMQevkpI

    Des heures et des heures de bidonnage devant mon écran cathodique. Même maintenant, j’en ris encore.

    Moi je dis merci à Abrams d’avoir su nous pondre le seul Space Opera digne de ce nom depuis des années.

    Comme énormément de monde, je ne connais pas l’univers étendu de Star Trek (livres, films, etc…) et je m’en fiche un peu.
    Abrams a su attirer des spectateurs qui ne seraient jamais allés voir un Star Trek avant.

    Alors on peut rester dans son coin, tel le premier Francis Cabrel venu et dire “C’était mieux avant” ou accepter que les choses avancent et évoluent.

    Pour ma part, j’ai vraiment envie de voir Star Trek Into Darkness.
    Je trouve que ça manque toujours un peu de Space mais cette bande annonce redresse un peu la barre.
    Bon allez, je me remets à la 3ème grosse franchise du Space Opera: Mass Effect! A quand un film?

    • @Garyus Tu oublies quand même le combat anthologique Kirk/Spock qui venge un peu la platitude de celui-ci.
      Au point d’en être l’un de plus pastiché au monde.
      Souviens-toi, si tu l’as vu, du film Disjoncté et de Jim Carrey refaisant la scène AVEC LA MUSIQUE (“Tin tin tin tin-tin-tin-tin tintin tintintin !”).
      De la pure folie furieuse jouissive 😀

    • Vu ton commentaire, tu es complètement dans la cible des derniers films. Du moment que ça part dans tous les sens, que c’est monté à l’hystérie, que ça ne raisonne pas trop et que ça a un look iPad, t’es content.

      Et tu as le droit, après tout la Paramount a filé les commandes à Abrams dans ce but. C’est donc bien qu’il y a un public pour ça. C’est juste que ce public je n’en fais pas partie car moi je n’appelle pas ça Star Trek.

      Par contre, par ta revendication d’une forme de paresse intellectuelle, tu méprises, 50 ans de culture trekkie, en la réduisant à un simple emballage cosmétique en te foutant complètement du fond.

      Star Trek c’est l’inverse de Starwars, c’est ce qu’on appelle de la Science-fiction, terme galvaudé aujourd’hui.
      Je vais donc préférer le terme anticipation, car Star Trek nous parle d’un futur possible technologiquement et socialement.

      Luke skywalker, lui, évolue dans une galaxie lointaine très lointaine, il y a longtemps, très longtemps, un univers de pure fantaisie où rien n’est réaliste, c’est de la Space-fantasy.

      Ne parle pas d’évolution en parlant des films de Abrams, il a réussi à ramener un univers complet et complexe à un bête film “pim pam poum” plein de CGi’s et d’acteurs qui jouent des personnages qui n’ont plus grand chose à voir avec les originaux.

      Ainsi, Kirk, qui dans l’univers original est un instinctif qui fait confiance à son intuition et à son expérience pour gérer des situations conflictuelles, Abrams en a fait un jeune con impulsif qui fonce avant de réfléchir. Bien sûr c’est plus spectaculaire, mais c’est tout.

      Je te parle là d’un personnage qui a une histoire, un passé, qui est le lien entre les différentes séries et films, une pierre angulaire de l’univers étendu, ramené à un être en deux dimensions qui passe son temps à gesticuler et à jouer au héros dans les films d’Abrams.

      La série originale qui date des années 60 est effectivement kitch, et personne ne te dira que c’est ce qu’il veut voir à l’écran dans un film récent. Mais par exemple, tu ne peux pas comprendre le postulat du film “La colère de Khan” sans avoir vu certains épisodes de la série originale, ou du moins savoir ce qui relie ces deux oeuvres.

      A tout hasard, je te signale que depuis il y a eu d’autres séries aux effets spéciaux de bonne qualité ainsi que des films de cinéma, de qualité plus ou moins égales.

      Mais bon vu que tu dis toi-même que tu te fiches un peu de l’univers étendu…

      Pour ceux qui ne sont pas fiers de ne pas être curieux, il y a un portail sur Wikipedia consacré à l’univers étendu :

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Star_Trek

      Voici une compilation des différents génériques originaux des différentes séries :

      http://www.youtube.com/watch?v=vZSTwEnWN5Q

      Voilà.

      • Je crois qu’il y a un vrai-faux problème entre les pour et les contre les Star Trek de l’ami JJ.
        Car d’un côté on prône l’évolution technique et cinématographique qui impulse un étalonnage scénaristique sur les normes actuelles du space-opera penchant vers l’action. Ce qui est légitime.

        Alors que de l’autre on prône le respect de l’intelligence de l’univers, avec moins d’action et plus de découverte. Ainsi que des personnage avec des caractères différents.

        Mais voilà, il faut être claire, dans les années 60 l’équipage de l’Entreprise à bien 10/15 ans d’expériences et est parti pour une mission d’exploration de 5 ans, alors que nous avons affaire dans les derniers films à des cadets mal dégrossis (sauf Spock et Scotty).
        De plus le continuum espace-temps n’est pas le même (ce qui est la plus brillante et la plus discutable idée du scénario) justifiant certains changements, comme la personnalité de Kirk. Et aux propos de Pike, il faut bien comprendre que la Fédération est une institution peu stable au moment du recrutement de Kirk, donc assujettie a des tension intestine portant plus vers la défense que vers la découverte, issue d’un époque stable.

        Pour conclure, je dirai que nous ne sommes ni dans la genèse, ni dans le reboot, mais dans une sorte d’uchronie de l’univers Star Trek connu. On peut l’accepter ou pas, mais cet univers a sa propre cohérence et c’est déjà bien.

        • Je suis globalement d’accord avec ce que tu as écrit. Je voudrais juste commenté la partie que j’ai recopié ci-dessous 🙂

          C.Bastien a écrit : “Je crois qu’il y a un vrai-faux problème entre les pour et les contre les Star Trek de l’ami JJ.
          Car d’un côté on prône l’évolution technique et cinématographique qui impulse un étalonnage scénaristique sur les normes actuelles du space-opera penchant vers l’action. Ce qui est légitime.

          Alors que de l’autre on prône le respect de l’intelligence de l’univers, avec moins d’action et plus de découverte. Ainsi que des personnage avec des caractères différents.”

          Ce n’est pas là qui il y a problème en fait.

          Les gens un peu renseignés sur le sujet savent comment Abrams a justifié sa propre vision de l’univers Star Trek pour en faire un Starwars like.

          Le problème est qu’Abrams a cru qu’en saupoudrant par-ci par-là des références pour trekkies tout en modifiant de façon conséquente le fond de l’univers de son Star Trek, il allait pouvoir contenter les fans et les noobs. Partir de quelque chose qu’il n’a pas contribué à créer pour bâtir sa propre vision.
          Sauf que le résultat final c’est un block buster de plus. C’est certes flamboyant, plein de morceaux d’action au goût rehaussé par les effets spéciaux numériques mais c’est creux comme un film du Dimanche après midi.

          D’ailleurs on compare cet opus à Starwars, mais c’est un tort. Dans Starwars il y a une dimension poétique, mystique et philosophique que l’on retrouve aussi dans les contes (je parle de la trilogie originelle), hors dans le Star Trek de Abrams, il n’y a rien de tout ça.

          Ca bouge juste plus vite comme tous les produits standards sortis des studios à intervals réguliers depuis quelques années.

          C’est fait pour tuer 2 heures avec un soda et de la confiserie. C’est fait pour saturer les sens supérieurs et donner l’impression d’avoir vécu une expérience en sortant de la salle.

          Mais ça ne laisse rien au final. Pas chez le cinéphile en tous cas.

          Bon, évidemment tout ça n’est que discussion subjective et donc discutable.

          Je ne suis pas non plus un pur fan de Star Trek, je m’intéresse à son univers parce que je le trouve intéressant sur bien des points.

          Son univers fait parti de la culture générale et certains de ses thèmes peuvent amener à s’intéresser à des sujets scientifiques, politiques et sociaux théoriques ou réels,
          tout comme Starwars m’a amené très jeune aux comics, aux maquettisme, puis plus tard à Tolkien, aux légendes arthurienne, aux philosophies orientales, et plus particulièrement à la culture japonaise.

          Voilà 🙂

          • Depuis quand amener de la fantaisie et de l’humour veut dire abêtir le tout ? C’est un raisonnement fallacieux, rigide et réducteur.
            Tu confond comme beaucoup trop de monde le fond et la forme.
            Est ce que parce qu’il rajoute plus d’énergie Abrams annihile le propos de Gene Roddenberry.
            Jamais de la vie car les fans veillent continuellement à rappeler de quoi ce futur est fait.
            Seulement de nos jours avec un président de la première puissance mondiale NOIR

          • , il est plus dans les moeurs de voir des individus d’origines différentes de côtoyer normalement à des postes assez égaux. Même si la réalité n’est pas aussi véridique (il y a toujours des inégalités de part le monde), la diversité est de plus en plus acceptée comme naturelle, et donc c’est une des parties les plus importantes des thèmes abordés par Roddenberry qui est parfaitement respectée.

            Tout le reste de cet univers existe en substance mais n’écrase pas les personnages ou l’action comme dans Star Wars où tout le monde est obligés d’être lié à l’intrigue générale. Il faut que Anakin apporte l’équilibre à la Force, que Obi Wan le forme, puis Luke et Leïa etc…
            Pas pour rien si le personnage le plus sympathique de tous, c’est Han Solo qui participe à l’action d’abord pour le fric, puis par amitié et enfin par amour.
            Tout comme un Tintin, un Indiana Jones ou un Forrest Gump, les persos de Trek se doivent d’évoluer dans l’histoire ou le contexte, pas d’en être au service total comme si on était dans une histoire prophétique genre Frodon ou Néo.
            Abrams.
            La seule chose qui compte encore une fois, c’est que c’est à NOUS TOUS de dire et redire à tout les néophytes quel est cet univers et pourquoi les personnages ce battent pour lui.

    • C’est tout de même la seule chose au monde qui m’aie jamais donné envie, petit, de porter des sous-pulls !
      Et juste pour ça, c’est une série énorme !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here