Agents of S.H.I.E.L.D. : La série gagne… plusieurs millions de téléspectateurs !

20

agents-of-shield-banner

Vous avez bien lu, Agents of S.H.I.E.L.D. a gagné des téléspectateurs… par millions ! L’épisode ‘Repairs’ a été suivi par 9.69 millions de curieux (chiffre définitif). Soit une hausse de 2.8 millions de téléspectateurs par rapport à la semaine dernière (l’épisode était pourtant dédié à l’univers de Thor) ! Pour expliquer cette performance, quatre lettres, N.C.I.S. : hier, le show préféré des américains était absent des écrans.

Même embellie sur la cible des 18-49 ans… Coulson et ses amis obtiennent un taux de 2.6%, en hausse de 0.2 point. Avec un tel score, difficile pour ABC de ne pas envisager un renouvellement. Rappelons que le final de la mi-saison sera diffusé dans deux semaines. Un épisode qui s’annonce riche en rebondissements (voir la preview) et qui se terminera par un cliffhanger… il était temps !

La série Agents of S.H.I.E.L.D. est diffusée chaque mardi sur ABC (et prochainement sur M6), avec Clark Gregg (Agent Phil Coulson), Brett Dalton (Agent Grant Ward), Ming-Na Wen (Agent Melinda May), Iain De Caestecker (Agent Leo Fitz), Elizabeth Henstridge (Agent Jemma Simmons) et Chloe Bennet (Skye).

20 COMMENTAIRES

  1. Donc ça confirme les suppositions quant au mauvais choix de diffusion (par rapport aux audiences hein), la concurrence est trop rude avec un monstre comme NCIS… ABC réfléchira peut-être un peu plus pour la suite des opérations !

    • Exactement! C’est ce que je dis depuis des semaines: au-delà des qualités toutes relatives de la série, la soirée de diffusion est une erreur de calcul épique! Si on vire le paramètre NCIS, on retombe sur des chiffres corrects!

      • Complètement d’accord. Mais c’est hélas très souvent avec les nouvelle série (souvent très bonne) qui se retrouve contre des “monstre” le même soir.

  2. Le critere concurence peut importe l’horraire et le jour sera toujours de mise il y aura toujours une serie ou deux qui feront de l’ombre peut etre sans doute moindre selon la serie qui est diffusée. Le souci pour AOS c’est que la serie ressemble a une sorte de NCIS version univers héroique alors la mettre en face de l’originel c’était sans doute là la vraie erreur de la chaîne. Je pense qu il faut repenser jour/horraire. Mais aussi le nombre d épisode resserer travailler le fil rouge pour attirer plus et du coup avec moins d épisode proposer plus de spectacle et de super heros aussi parce que c est aussi ce dont attend le public.

  3. Ouais bonne nouvelle pour la série. Mais à relativiser quand même, pas sur qu’ils la regardent placé un autre jour, ça dépend ce qui est diffusé les autres jours. Peut être qu’il n’y avait rien d’intéressant pour eux à la place de ncis, ou qu’ils se sont rabattu sur une une série dont il n’était pas nécessaire de voir les précédents pour apprécier un épisode. Par exemple si arrow était difusé à ce moment là, lui n’aurai sans doute pas bénéficier de ses fan de ncis car dans arrow il y a souvent des références au passé et épisodes précédents !

    Donc vrai intérêt pour la série qui est mal placé ou juste un passage temporaire histoire de passer le temps ? A marvel de le comprendre et en tirer des conclusions pour sa série et les futurs séries à venir. Hâte de voir la série daredevil pour ma part !

  4. A voir les réactions, cette série m’évoque de plus en plus la première saison de Fringe. Aucun épisodes vraiment marquants à part 2 ou 3 (dont un de Akiva Goldsman – oui, LE type qui a ridiculisé Batman au cinéma). Et puis un dernier épisode rempli de morceaux de bravoure et de twists, dont un final à la Franklin J. Schaffner (référence régulière dans Lost) qui explicite toute la saison et lance les bases du véritable concept de la série jusqu’à la saison 4 (la 5 n’est qu’un petit épilogue).
    En clair le début (et la fin ?) sont peut-être moins intéressants individuellement que la somme des parties de toute la série. Et comme Whedon a toujours un plan global, si ça devait foirer ce serait dû surtout à une équipe de production incompétente. Mais à la limite ça, ça se règle en virant ceux qui n’assurent pas.

    • Je suis assez d’accord, j’aime bien Fringe même si j’ai pas suivi aussi bien que j’aurais voulu, mais je me rappelle qu’au début c’était mou-mou (à l’époque on disait “sous X-Files”), et que sur la fin de la 1ère saison ça a commencé à devenir intéressant.

      Et là se pose une problématique: quel rythme doit avoir une série? Doit-elle tout péter au début puis décroître en intensité (Lost) ou prendre le temps de poser des bases?
      Faut-il rappeler que ce monument qu’est X-Files a eu deux saisons avant de faire péter le gros cliffhanger du complot (les excellents épisodes Anasazi, Opération Presse-Papier et j’ai oublié l’autre), et qu’avant c’étaient des épisodes déliés où l’univers n’était que suggéré, esquissé?

      Quoiqu’on puisse dire de la qualité de la série, elle ne contredit rien du MCU et ose certaines choses (de nouveaux ennemis, des infos sur le futur…). Il a fallu à mon sens 5 ou 6 épisodes pour poser les bases de l’équipe, la souder (ça aurait été ridicule d’en faire des superpotes en 40 minutes), et à présent on passe à un niveau supérieur, même dans la réalisation, plus fluide, plus intéressant, mieux fichu. Reste à voir le fil rouge, qu’il faut exploiter un tout petit peu plus.

      Manque de bol, choisir ce rythme signifie perdre massivement en audimat, et pour peu que la série aie quelques défauts, l’effet est amplifié. Et ces gens de bien de cracher allègrement sur quelque chose qui bon gré mal gré essaie de redresser la barre. Je devrais faire ça à mes élèves…

      • Je suis pas du tout d’accord avec ça.
        Fringe est difficilement comparable à AoS. Que ce soit au niveau du scénario (même celui des premiers épisodes), de la manière de filmer, des interactions entre les personnages, ou de tout ce qui est décore/maquillage/ambiance lumineuse, on est sur un tout autre niveau que celui de AoS. Certe au début, la série faisait penser à un remake de X-Files, mais elle était quand même traitée avec qualité.

        Je suis pas pour une lapidation de AoS, bien au contraire. Mais il y a un moment ou il faut reconnaitre que la série à de gros défauts. Notamment au niveau de l’écriture des personnages principaux. Tous les personnages sont caricaturaux, du couple de scientifiques “geeks”, en passant par “les agents impassibles au passé mystérieux”, ainsi que la nouvelle recrue bimbo as de l’informatique.
        Ensuite, tu dis qu’il ne faut pas se précipiter pour présenter l’équipe. Je suis entièrement d’accord avec ça, mais justement je trouve que cette présentation est bâclée… les faire tous arriver dans l’épisode 1, puis se concentrer sur l’histoire d’un seul personnage à la fois dans chaque épisode, c’est lourd comme mise en scène. Il y avait, à mon sens, des moyens plus efficaces et plus fins pour les présenter et les faire interagir.

        Pour le rythme, c’est peut être moi, mais je n’arrive pas à le ressentir. Et ce n’est pas la fait qu’il n’y ai pas eu de départ fulgurant, ou de monté en puissance. Car certaine très bonne série on un rythme qui leur est propre comme “The Wire” ou “Oz”. C’est juste que je ne le perçois pas (mais ça, peut-être que ça changera avec le reste des épisodes)

        Après je ne pense pas que les audiences de la série est un rapport avec sa qualité propre. AoS étant un sous NCIS, il est évident que de mettre ces deux shows en même temps était une erreur. Mais [selon mon avis personnel] la qualité de NCIS n’est guère meilleur que celle de AoS.

        PS : Je sais bien que tout cela est très subjectif, et que celons les personnes il peut changer du tout au tout. Je ne blâme pas ceux qui aiment la série, mais il faut arrêter de dire que les personnes qui ne l’aime pas ne sont que des “haters”.
        (ce message n’a pas pour but d’être méchant, et ne s’adresse pas à personne en particulier)

        • @BLA BLA Oui c’est juste et complémentaire. Il faut préciser surtout que Fringe est une série originale (bien que reposant un peu sur le concept du comic “Flash of two worlds”) là ou AoS suit 7 blockbusters à succès, donc avec moins d’indulgence de la part du public déjà fan au ciné. Et que 3 persos principaux, c’est moins lourd que 6. Ceci explique peut-être les appréhensions restantes, à moins qu’il faille un tant d’adaptation trop long. Heureusement que ce n’est pas Firefly ou Dollhouse, auquel la Fox ne croyait pas vraiment.

  5. Alors là je demande : OU PEUT ON TROUVER LA PHOTO QUI OUVRE CET ARTICLE ? Je la veux absolument mais sous une définition plus importante !!! Elle est pas belle l’équipe sous cet aspect ? Hein ? Hein ? … bon … ok docteur je vais prendre mes calmants …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here