Star Wars – Episode VII : Le président des studios Disney parle (tournage, budget, date de sortie)…

22

star-wars-episode7-abu-dhabi

Le dossier Star Wars : Episode VII est tellement sensible que notre seule source d’informations officielles se nomme Alan Horn (le président des studios Disney). Ça ne rigole pas. Invité au Tribeca Film Festival de New York, Horn a révélé une poignée de détails inédits. Il a tout d’abord confirmé que le tournage avait bien commencé… à Abu Dhabi. La seconde équipe a tourné quelques scènes, sans doute des plans de paysages désertiques ne nécessitant pas la présence d’acteurs. Le tournage principal n’a pas encore débuté.

Horn doit se rendre cette semaine à Londres pour discuter du scénario avec J.J. Abrams. Et le casting du long métrage le plus attendu de la décennie n’est toujours pas terminé. Comme vous le savez, Star Wars : Episode VII débarquera sur nos écrans en décembre 2015. Une petite révolution pour la saga, puisque tous les épisodes sont sortis aux Etats-Unis au mois de mai. Eh bien, il se trouve que la tradition sera peut-être respectée pour les Episode VIII (2017) et IX (2019). Tout dépendra de l’état d’avancement des scénarios.

Enfin, rions un peu avec le budget du film. Alan Horn évoque un budget classique de blockbuster, entre 175 et 200 millions de dollars. Donc autant que Thor : Le Monde des ténèbres et Captain America : Le Soldat de l’Hiver (170 millions). Et moins que John Carter (250 millions) ou The Amazing Spider-Man : Le Destin d’un Héros (255 millions). Il y a comme qui dirait quelque chose qui cloche…

Star Wars : Episode VII est réalisé par J.J. Abrams et sort en France le 18 décembre 2015.

22 COMMENTAIRES

  1. M. LESTOILESHEROIQUES, il n’y a pas nécessairement de « bug » dans le budget. Les budgets des épisodes I, II, et III sont de 115M$ chacun.
    Il ne faut pas oublier que désormais que Disney dispose de Lucasfilms (dont ILM), ils font des économies d’échelle sur le budget FX, en comparaison à avant (John Carter), ou à la concurrence (Spider-man)

    • Je sais bien, c’est pour ça que les budgets du Seigneur des Anneaux et de la prélogie Star Wars sont ridiculement bas (95-110 millions). Quand on possède une société d’FX, on ne s’auto-facture pas au prix fort.

      Sauf qu’ici, il y a une grosse différence entre la prélo et la postlogie : Abrams veut tourner au maximum en extérieur. Donc faire le tour du monde + une grosse charge d’FX = ça devrait être plus costaud que 170m$.

      • S’il tourne surtout en extérieur c’est sûrement qu’il a compris que beaucoup avaient reproché une surabondance d’effets spéciaux dans la prélogie…

      • perso, moi, ce qui me choque d’avantage, c’est que Disney/Marvel engloutissent un tel budget dans un Thor 2 qui n’est ni meilleur ni moins bon qu’un film de Twohy budgetté a 38 M$…

        • C’est précisément ce qui fait la différence. Non pas pour la part du budget engloutis dans la réalisation d’un film, mais pour celle utilisée dans la promotion du dit film. Une fois que Twohy à épuisé ses 38 M$ pour son film, les millions requis pour les innombrables impressions de poster à poser dans toutes les villes du mondes, des diffuseur à payer pour passer en boucles les bandes-annonces, jusqu’au cornet de pop-corn à l’effigie du film, en vente dans ton ciné: manquent. C’est même à se demander si quelques-fois les promotions (en particulier celle de Thor 2 qui nous à fait la publicité du film PARTOUT) ne sont pas plus onéreuses en promotion qu’en réalisation.

          • je l’ai déjà dit, je connais assez mal cet aspect du cinéma.
            Et je l’ai déjà dit, je connais beaucoup mieux celui de la BD, où les droits d’auteur rapportent 10% du prix de vente d’un album là où les libraires peuvent monter jusqu’à 35% et les diffuseurs se permettent parfois de ponctionner 55% du prix d’un album (ces deux derniers variant selon les contextes. bref, ce serait la même chose pour le cinéma, ce qui ne change rien à la donne : Est-ce que cela est logique? Est-ce que la part du commercial du diffuseur qui ne met pas en avant une BD parce qu’un gros titre sort à la même date ou est-ce que l’impression de la tronche du nouveau Jedi sur un gobelet de pop corn se justifient et surtout doivent accaparer la plus grosse part du gâteau? Ne peut-on pas plutôt attribuer la qualité d’un épisode VII au staff qui le crée plutôt qu’à ceux qui le vendent? J’entends déjà la réponse « oui, mais c’est ainsi et on ne peut plus rien y changer ». ce qui revient donc à dire que la majorité des films (cautionnés et) adulés ici ne sont géniaux non pas parce que nous considérons qu’ils ont été écrits, réalisés, photographiés, joués, etc par des gens talentueux (tout ceci étant au final tellement subjectif) mais parce qu’ils ont bénéficié de beaux posters et d’un foisonnement de bande-annonces et autres spot TV.

          • Mais le fait est que si tous ces millions n’étaient pas dépensés en com’, ils n’iraient pas pour autant dans la poche des créatifs, et surtout les films rapporteraient beaucoup – BEAUCOUP – moins. Or ça ne serait bénéfique pour personne: un business moins rentable attire moins d’investisseurs, ce qui signifie moins de films et donc moins de travail pour les équipes créatives…

          • pire. tu donnes l’impression d’en être un, avec ce genre de « calomnieux » discours!! 😉

            il faut comprendre que ce n’est pas parce qu’il y aura moins de rentabilité à grande échelle sur le business d’Entertainment que les créatifs auront moins de boulot. Un créatif qui n’a pas de boulot, c’est parce qu’il a les moyens financiers de s’en passer. Le fait de moins mettre de tune dans la comm’ ne permettrait pas aux créatifs de gagner plus, c’est évident. Mais les créatifs n’attendent pas à faire fortune, à quelques exceptions prêtes. Simplement, plus tu mets de pognons sur les intermédiaires, plus tu nourris un système qui n’a plus lieu d’être aujourd’hui, sur le simple postulat qu’on peut donner n’importe quelle soupe aux cochons d’Idiocraty!
            des M $ dans la comm’ et la promo juste pour faire encore plus de M $, ne sert pas la création. Ce n’est que du commerce, et le commerce, c’est très avilissant, à tout point de vu, autant pour les créatifs que pour leurs « supporters ».

          • A mon avis les gens qui ont bossé sur Iron Man 2 et 3, Thor 2, Captain America 2, TASM2, etc. – et qui étaient donc payés et ont pu subvenir à leurs besoins grâce à ça- ne seraient pas de ton avis…

            Tu n’aimes peut-être pas ce système Caraboss, mais il faut te rendre à l’évidence: un block-buster créé plus d’emplois qu’un film plus modeste: plus d’acteurs, plus de cascadeurs, BEAUCOUP plus de gens sur les décors et les FX(!)… Or si l’on continue de produire des blockbuster, c’est parce qu’ils rapportent bien plus que les autres. Et s’ils rapportent autant, c’est en majeure partie grâce à ces larges campagnes de com’ que tu déplores tant!

            Bref, je me permet une fois de plus de reprendre les mots de notre cher Nick Fury: « au SHIELD nous prenons le monde tel qu’il est » 😉

          • certes.
            (quoique vision un peu trop rhétorique à mon sens du monde des créatifs, mais bon…)

            du reste faut-il vénérer le Shield, ces belles règles et ce qu’il incarne dans notre monde REEL??? ^^

          • Le vénérer? Diable, non! Je précise que je n’encense pas le système capitaliste, mais je pense qu’il est important de ne pas oublier qu’en dépit de ses inconvénients majeurs il répond à des besoins humains, et que sans son existence un certain nombre d’avancées majeures n’auraient jamais vu le jour: notamment accès généralisé à des objets tels les voitures, les ordinateurs, les I-pods, les téléphones portables, et surtout internet (sans lequel nous n’aurions pas le plaisir d’échanger nos avis sur ce site! :D).
            Bref, pour faire simple, je pense que si l’on fait des reproches à ce système, il est important de lui reconnaître aussi ses avantages! Comme on dit, l’herbe est toujours plus verte ailleurs… ^^

        • Probablement parce que la qualité du film n’est pas liée à son succès au BO, et que le budget com’ explique en grande partie cette différence, je pense. Riddick a coûté moins cher, mais son rapport budget/recettes est bien plus faible que celui de Thor 2!

          • la génération mélomane par la pub et cinéphile par la promo est donc consommée et assumée. Bien. C’est peut-être pour ça que l’ancêtre que je suis bloque autant sur plus de la moitié des films dont on parle ici. C’est dommage j’étais convaincu que je n’étais qu’un sale troll et maintenant, je vais me croire en croisade (contre des moulins*) ^^

            * vu qu’il n’y a pas eu de productions hollywoodiennes récentes bénéficiant de 200 M $ de budget promo, « livrer bataille contre des moulins à vent » est une allusion à un héros de la littérature (les machins en papier qu’il faut faire l’effort de lire) espagnole.

  2. « alors, si on arrêtait de comparer nos queues… »
    Lois Lane.

    Est-ce parce que l’épisode VII aura le plus gros budget jamais vu que le plus gros succès de tous les temps lui serait acquis et garanti???

  3. Bien vu les amis : tout le monde sait que quand on réalise un film on le fait pour les spectateurs. Donc pour que les gens aillent voir le film il faut leur donner envie. La pub est la plus grosse partie des sommes colossales pour la promo et com d’un film.
    Donc peut-être que Disney et Lucas ont tout simplement diminuer le budget de la promo ?
    Question commerciale quoi.

    • Tout le monde sait que Star Wars n’a pas besoin d’une promo excessive pour que le film se diffuse. C’est comme pour le Hobbit, la promo n’était pas extraordinaire mais comme le film est affilié à une franchise célèbre, les tickets se vendent (je ne me fais pas non plus de soucis pour Xmen DOFP, malgrès un campagne de pub un peu molle). Seules les nouvelles franchises ou reboot on se besoin vital d’une promotion impeccable. Si on en jugue au non-succès de John Carter, la somme colossale -comparé à la production de Star-Wars- de 250 M$ n’était peut-être pas encore assez élevée :D!

  4. Tout dépend où il tourne !
    A mon avis, par exemple, Abu Dhabi a du aider généreusement Disney a faire venir son tournage sur ses terres…
    A voir.
    De toute façon, le plus important sera le résultat à l’écran.

LAISSER UN COMMENTAIRE