Rogue One – A Star Wars Story : La vérité sur les reshoots…

128

star-wars-rogue-one-spin-off-anthology-story-actu-new-infos

Rogue One : A Star Wars Story “en crise”, Disney “mécontent” du blockbuster de Gareth Edwards, 40% du long métrage à retourner… Depuis lundi, les rumeurs autour du premier spin-off de la saga Star Wars se multiplient. Cela part littéralement dans tous les sens. C’est là qu’on regrette l’époque où un réalisateur pouvait tranquillement terminer son film, sans être jugé six mois avant la sortie…

Dans un long article publié ce vendredi, Entertainment Weekly fait le point sur la situation, grâce à des sources haut placées au sein de Lucasfilm. Certains diront qu’il s’agit d’un communiqué officiel qui ne dit pas son nom… Oui, Rogue One : A Star Wars Story aura bien droit à “quatre à cinq semaines de reshoots”, entre juin et juillet, juste avant la Star Wars Celebration (15 au 17 juillet 2016, Londres). Est-ce inquiétant ? Peut-être. Peut-être pas.

Ces reshoots étaient prévus avant même le début du tournage. Lucasfilm applique une méthode bien connue chez Marvel Studios : les reshoots font partie intégrante de la production, ils permettent au réalisateur d’améliorer sa copie après le premier montage. Au départ, cette session de tournage additionnel était prévue au printemps, mais il a finalement été décidé de laisser plus de temps à Gareth Edwards.

  • Le contenu : “Les changements ont surtout à voir avec la clarté et le développement des personnages, ils prennent place [en tant qu’inserts] dans des scènes que nous avons déjà tourné.” Au passage, la fameuse rumeur des 40% est balayée par une des sources de l’article. Si elle était vraie, le blockbuster ne pourrait bien évidemment pas sortir en décembre.
  • La durée : Difficile de réunir – au même endroit et au même moment – un casting international composé de sept acteurs principaux (Felicity Jones, Diego Luna, Donnie Yen, Alan Tudyk, Riz Ahmed, Forest Whitaker et Wen Jiang). Chacun a ses propres projets, des engagements à respecter. La décision tardive de décaler les reshoots n’a rien arrangé. Soit. Il n’en demeure pas moins que la durée de ces reshoots semble anormalement élevée… mais peut-être est-ce une nouvelle norme en devenir ?
  • Le calendrier : Le montage sera figé vers la mi-août, la bande originale sera composée en septembre. Rogue One : A Star Wars Story prendra donc de l’avance sur Star Wars : Le Réveil de la Force, un blockbuster qui est lui aussi passé par la case ‘reshoots’ l’été dernier, avant d’être figé en octobre.

force-awakens-reshoots

La vraie révélation de l’article est à venir… Contrairement à ce qui a été écrit un peu partout, Christopher McQuarrie (Mission: Impossible – Rogue Nation) n’est pas l’homme fort de ce tournage additionnel. Le scénariste d’Usual Suspects a bien joué les script doctors pendant une poignée de semaines, mais son rôle s’arrête là. En réalité, Gareth Edwards sera épaulé par… Tony Gilroy, le scénariste-réalisateur de Michael Clayton.

Notes sur le premier montage, écriture de nouvelles lignes de dialogue… Gilroy travaille sur le film depuis le printemps. Lors des reshoots, il officiera en tant que réalisateur de la seconde équipe. Notons qu’il est le principal scénariste des Jason Bourne – il a même réalisé Jason Bourne : L’héritage – une saga produite par Frank Marshall, le mari de Kathleen Kennedy, qui n’est autre que la présidente de Lucasfilm. Mieux, Gilroy a déjà conseillé Edwards sur Godzilla. Son travail occulte sur le spin-off a visiblement été apprécié puisqu’il vient d’être recruté comme consultant sur d’autres projets Star Wars.

Au final, Rogue One : A Star Wars Story est toujours décrit comme un “film de guerre”, très différent de Star Wars : Le Réveil de la Force. Ouf. Autant ne pas lasser le public en utilisant la même formule d’une année sur l’autre… Tous ces développements peuvent faire peur. Mais en cherchant bien, n’est-ce pas ce qui arrive à la plupart de nos blockbusters préférés ? La seule différence entre hier et aujourd’hui, c’est que tout est exposé sur la place publique, quotidiennement, de façon plus ou moins déformée.

Rogue One : A Star Wars Story est réalisé par Gareth Edwards et sort en France le 14 décembre 2016, avec Felicity Jones (Jyn Erso), Diego Luna (Capitaine Cassian Andor), Ben Mendelsohn (Directeur Krennic), Donnie Yen (Chirrut), Jiang Wen (Baze), Forest Whitaker, Mads Mikkelsen, Alan Tudyk (K-250) et Riz Ahmed (Bodhi).

128 COMMENTAIRES

  1. Tout ce qui compte, c’est le résultat final.
    Ils peuvent faire autant de reshoot qu’ils veulent, tant qu’on a un film fun et original en Décembre

    • Être fun est bien la dernière chose que j’attends de ce film.

      On devrait plutôt avoir un truc qui tend vers le sombre et tragique (j’espère).

      • Ou quand “fun” devient un gros mot quand on parle de Star Wars (ou de films de super heros). “Fun” signifie plaisant, pas débile ou léger. On peut prendre son fun devant l’Exorciste, ne galvaudons rien, surtout pas le plaisir. Les mots ont un sens. 😉

        • L’exorciste fun, je n’utiliserai peut être pas ce terme flippant, glauque, captivant oui
          Mais fun peut être pas, la scene du crucifix avec le célèbre “jésus te b**se” la première fois sa ma plus fait flipper que kiffer

          • Mon message précédent te répond déjà : c’est fun parce que c’est glauque et que ça fait flipper. Y’a pas de débat, sauf avec le dictionnaire. ^^

  2. La vraie question est sur la raison de ses reshoots !
    D’après nombres de dires, l’idée est de rapprocher ROGUE ONE du REVEIL DE LA FORCE. Le hic est que les fans de la première heure qui ont suivi la montée en puissance de ce premier spin off ne souhaite peut être pas obligatoirement une relation aussi proche entre les deux films ! Pour ma part, j’espère (presque) même le contraire !
    A voir donc

    • non, c’est rapprocher Rogue One du Nouvel espoir, vu que dans la chronologie, ils puissent ne pas choquer par leur différence de ton vu qu’il se passerait 10 min environ entre les deux…

  3. “La seule différence entre hier et aujourd’hui, c’est que tout est exposé sur la place publique, quotidiennement, de façon plus ou moins déformée”
    Tout est dit. Pour moi, rien d’inquiétant.

      • hahahahaha
        non plus sérieusement, je n’étais déjà pas un fan des produits EU, donc ce film, je finirais par le voir, lorsque le dvd sera à 3 euros, sans doute. mais sinon, me semble pas vraiment indispensable. C’est vraiment un truc de fan hardcore. J’arrive pas à me persuader que ça puisse intéresser le grand public le moins du monde. Dans la série spin off, à la même période, il y aura celui d’Harry Potter qui lui entamera une vraie nouvelle saga plutôt que de jouer au film pour patienter avant que le vrai film suivant arrive.

          • oui quand le film ne vaut pas la peine de mettre plus de tunes dans un bluray plus cher !
            après, faut traverser la frontière parce que le pas cher n’existe pas chez moi.

        • J’avoue que je suis curieux de savoir ce qu’il va donner au box office ?…c’est quand même un film estampillé Starwars , mais est-ce que ça va suffire pour faire déplacer les foules ??
          Personnellement , j’aime beaucoup starwars sans être un fan ultra , j’ai pas un grand souvenir de l’histoire de SW7 , et rogue one de pars son histoire ne m’intéresse pas plus que ça …

          • toute proportions gardées, pour moi, ça aura le même “impact” que le Star wars special Christmas hollyday …

          • tu as raison : du temps de Temps X, le spécial Holiday avait suscité une grosse attente auprès des premiers fans alors que là, ça va seulement susciter une grosse absorption de popcorn auprès des derniers fans….

          • “J’avoue que je suis curieux de savoir ce qu’il va donner au box office ?…c’est quand même un film estampillé Starwars , mais est-ce que ça va suffire pour faire déplacer les foules ??”
            Tu veux rire? Un film avec Dark Vador inside? Si la promo ne se rate pas, le méchant le plus célèbre du cinéma va forcément attirer les foules!

          • n’était-ce pas un peu ce qui était prévu pour Batman et Superman les deux super-héros le plus connus du grand public à la surface du globe ?
            On est jamais à l’abri.
            Vader reste certes LE personnage ultime de la saga, mais si en quelques jours le bouche à oreille colporte que Disney l’a placé dans une histoire un peu pourrie, sans véritable conséquence sur la saga dont le premier volet de la troisième trilo malgré son remarquable score au BO a tout de même subit une fronde de la part des fans hardcore, sur ce qui au yeux de tous restera un spin-off, ça peut impacter lourdement.
            Tu peux très vite passer de la hype de revoir Vader à la rumeur “ils ont vraiment fait ça que pour faire du pognon toujours plus de pognon”….

          • Sauf que BvS est un succès commercial indéniable! (bon à part pour la Warner)
            On ne peut nier qu’il a déplacé les foules!

          • Garyus : sauf que jusqu’a présent on a pas vu dark vador …dans ce film soit il est bien le méchant soit il fera juste un cameo , je penche plus pour la seconde option …et dans ce cas là l’effet n’est pas le même !

            mais de toute façon perso , je parie plus sur la marque “Starwars” que sur la marque “dark vador ” pour attirer les foules !!

          • et BvS, une semi-réussite, éventuellement, un succès indéniablement pas. La production était formatée pour dépasser largement le milliard et hors préoccupation financière, la critique n’a pas été tendre avec le film.
            mais peut-être que Disney prévoit pour ces spin-off SW ce que Marvel attend, par exemple, pour Ant-man, en terme de BO. Avec le facteur “on croise très fort les doigts pour que ça cartonne plus sans qu’on sache vraiment l’expliquer….” en plus.

          • Forge, pour moi un film qui fait 800 millions c’est une réussite. C’est un film qui a déplacé les foules indéniablement.
            Après au niveau qualité, j’ai énormément de choses à lui reprocher, ça n’a rien à voir.
            Et si la Warner n’a pas atteint ses objectifs, ça n’enlève rien au succès du film.

            @Darsirgon: Si Vador ne fait qu’un cameo foireux, ça va hurler dans les chaumières!

          • Ce n’est déjà plus un succès, mais une réussite ?! (avoir son bac, c’est une réussite, avoir la mention « très bien », c’est la rançon du succès ! ^^ ) mode troll#off

            ….à contrario, j’ai assez peu de reproches à faire au film et j’ai “assimilé assez facilement les aberrations” qu’on lui reproche le plus souvent (je devais être dans un bon jour)
            mais le fait est que lorsque tu mets à place un film qui t’a coûté $50M et qui t’en rapporte $750M ou quand tu mises sur un films qui te coûte plus de $400M et qui double péniblement sa mise, ta vision du succès n’est toute relativement pas la même.
            Et c’est bel et bien à sa que je faisais allusion. Si Disney met en place un Rogue one qui leur coûte $175M et que ça leur en rapporte moins de $400M là où the Force awaken malgré pas mal de fans hardcore qui ont clamé leur déception, a eu plus d’1 milliard et demi de rapport bénéficiaire, on sera là encore plus dans le semi succès.

            “Et si la Warner n’a pas atteint ses objectifs, ça n’enlève rien au succès du film.”
            justement si …
            Si tASM 2 avait été un réel succès plus qu’une simple réussite (hormis le souci de sony-hack) financière, nous aurions eu tASM3. C’est bien la perception du succès selon les productions qui régit l’avenir d’une franchise ou d’un genre, et pas la manière dont les fans envisagent ce succès.

          • Ce qui n’empêchera pas Disney (et ses fans hardcore) de tenir le même genre de discours que pour Ant-man, en s’auto-congratulant alors que le film en terme de rapports au BO a été leur plus mauvais investissement depuis les débuts du MCU.

          • Pas faux Forge! Même si le public s’est déplacé en masses, les boîtes de prod ne raisonnent qu’en termes de retour sur investissement.

          • Et Warner va sûrement gonfler son rapport bénéficiaire avec la version Ultimate, ce que Disney n’a pas osé avec the Force awaken (mais il n’y avait sans doute pas la matière) où une ressortie « version longue » en salle aurait permis d’aller flirter avec Avatar.
            Je les vois donc assez mal rattraper un spin-off avec le procédé. Mais on n’en est pas là. Si ça se trouve ce « Star Wars » va être un succès monumental.

          • (Sans parler que Superman et Batman auraient logiquement dû faire plus que Captain America et Ironman, mais ça c’est un autre débat … le signe que jusqu’à alors nos générations vivaient sous une ère de Big blue et de Chevalier noir connus par leurs films, leurs séries ou leurs dessin-animés et que nos gosses vivront sous une nouvelle ère d’entités Marvel devenues plus célèbres. La bascule est faite)

          • Forge, tu viens de me faire envisager un futur terrifiant là… Si mes gosses s’avéraient être des MCU fanboys je me verrais dans l’obligation de les déshériter. ^^

          • ça reste assez fascinant pour quelqu’un qui pleurait qu’il y ait si peu de figurines Mattel du temps de la première Guerre secrète, de voir qu’aujourd’hui les gosses ont tous des Avengers sur leurs cartables.
            ça prouve également que pour passer de 40 ans de culture pour débiles à fun de consommation massive, il ne fallait pas que du temps, mais surtout un gros GROS marketing à coups de milliards de $. (ce que la marché de la BD n’aurait jamais pu faire)

            L’intention d’Hasbro étant aussi d’amener toutes leurs licences sur grand écran, j’attends de voir désormais mon héros de papier préféré prendre vie à travers une adaptation : Rom !

  4. Tant qu’il y a pas de blagues, de fun et tout ce qui fait plaisir aux enfants, ca me va !!!

    J’attends bcp du film star wars de cette année après le gros navet précédent, le 8 sera sans moi d’ailleurs.
    Ce star wars story doit etre sombre et mature, il en faut pour tous les gouts.

  5. Vous vous souvenez des FF made in FOX? Non je plaisante. Là c’est la méthode MARVEL de premier montage + reshoot (utilisé dans CIVIL WAR, ANT MAN etc) qui est utilisée. Pas de panique donc.

  6. je trouvais déjà l’idée de base pas bonne, ça confirme ce que je craignais. Disney est entrain de diluer la magie Star Wars sur beaucoup trop de films et j’ai un peu peur que la saga principale prenne du plomb dans l’aile au niveau de l’attrait. Je dis pas que le film sera mauvais bien au contraire je pense que Rogue One contiendra un pan de l’histoire intéressant mais au final est ce vraiment nécessaire ? comme le “biopic” sur Han Solo sans Harrrison Ford ? Ou se trouve le réel intérêt ? On verra bien après toutes ces sorties mais je trouve un peu dommage que Disney traite ce joyau Star Wars comme une vulgaire vache à lait qui, pardonnez moi de l’expression, aura bientôt les tétines en charpie. Trop tôt pour faire des conclusions hâtives mais je n’aime pas trop cette direction que prend Disney…

    • moi je trouvait l’idée de base plutôt intéressante, raconter des histoires comme Rogue One (A Star Wars Story), se déroulant entre les film connus et s’éloignant de la famille Skywalker sur laquelle repose la saga principale. Là où je suis moins enthousiaste c’est l’idée de centrer un film sur un personnage en particulier, comme Han Solo puisque c’est le premier, pourquoi lui plutôt qu’un Yoda, Dark Vador, Kenobi… il a tellement de personnages (sans parler des problèmes de casting). J’aimerais que ces films Star Wars Story se focalisent d’avantage sur des histoires plutôt que sur des personnages, personnages qui ont selon moi leur place dans les comics.

      • Pourquoi un spin off sur Solo et Boba Fett et pas un sur l’histoire de Kenobi/Yoda, parce que ces derniers nécessiterait de replonger dans la prélogie et aussi (et surtout) pour le fan service

  7. Merci Boss de rétablir la vérité sur ces reshoots. D’après ce que j’ai pu lire à droite à gauche le but principal de ces reshoots serait d’uniformiser Rogue One avec les autres films de la saga en terme de ton et d’intensité notamment. Personnellement je reste très confient pour ce film malgré cette histoire de reshoot, j’espère que ce film gardera au maximum cet esprit film de guerre et que ces reshoots vont aboutir à un Rogue One encore meilleur qu’au départ.

  8. “C’est là qu’on regrette l’époque où un réalisateur pouvait tranquillement terminer son film, sans être jugé six mois avant la sortie…”
    … Quoi ? À Hollywood ça à vraiment existé ? J’aurais plutôt même tendance à dire que les réalisateurs d’aujourd’hui ont plus de liberté.

    • Tu n’as aucune liberté quand tu portes sur tes épaules 100-300 millions de budget 🙂 A moins que tu t’appelles Christopher Nolan, James Cameron, Spielberg….

      • C’est bien ce que je disais, merci. Pour moi, cette nouvelle n’a rien d’étonnant. Si ce n’est qu’aujourd’hui on peut en être au courant.
        Mais je soutiens quand même qu’avec la diversité technique actuel, les réalisateurs on plus moyen de fournir un travail singulier qu’il y a 30 ans, dans le traitement de l’image, la manière de filmer etc. Et les personnages sont aussi beaucoup plus diversifiés et moins clichés en général.

      • Un film de Studio est un film dont le réalisateur n’a pas les clefs ni le cut final. Le réal n’est qu’un rouage dans la production même s’il peut être un rouage important.

        C’est différent de Spielberg qui fait un cinéma indépendant des Studios. Comme Lucas d’ailleurs.

      • Pour moi, c’est clairement une impression. Parceque lorsqu’une période passe, on ne se rappel que ce qu’elle a de marquant, en nous disant : “ha ouai, avant on savait faire des vrais films”. Mais c’est aussi juste parce qu’on oubli tous les autres films passables qu’il y avait autours.

        Moi je ne parle pas de chef d’oeuvre, mais d’oeuvre commune, qu’on regarde pour se divertir, et qu’on oubli après. Dans ce domaine, ça se bouge, selon moi. Je suis très satisfait du tournant qu’à su prendre l’adaptation super-héroique avec CW entre autre, par exemple. C’est franchement pas un truc qu’on aurait pu voir y a dix ans. Je suis aussi heureux de voir apparaitre, petit à petit, des acteurs non-blanc dans les films pop-corn pour des personnages important. Quand au personnage ultra cliché de la femme en détresse qu’on nous servait avant, qui n’était là que pour servir de trophée au héros, elle a quasiment disparu. Aujourd’hui, on peut voir une femme badass dans n’importe quel blockbuster lambda, ou une femme à la place d’un rôle qui aurait pu être tenu par un homme sans que cela ni change quoi que ce soit à l’histoire. Ça fait franchement plaisir.
        Ensuite, oui les possibilités techniques nouvelles amènent forcément des images nouvelles, et la palette de choix en matière d’étalonnage ou de prise de vue n’a jamais été aussi large. Franchement ça se ressent quand on regarde un film il a souvent sa propre couleur, son ton, et jaime ça. Ya même pas 20 ans, dans les années 90-2000, tous les films pop-corn avaient quasiment le même filtre, et la manière de filmer restait encore très ‘théatral’.

      • Je suis d’accord avec toi. Tant dans la façon de développer l’histoire, que les rebondissements, le montage, l’étalonnage, la colorimétrie et même l’aspect des effets spéciaux.

  9. En matière de communication y a mieux 🙁
    Les reshoots non planifiés à la va vite sont un désaveu pour le travail du metteur en scène Gareth Edwards..
    Aussi talentueux qu il soit ce n est qu un exécutant aux yeux des puissants studios !
    Quelqu’ un l avait bien compris il y a 40 ans:
    Monsieur Georges Lucas ! 😉
    On peut tous tortiller des fesses on ira tous voir Star wars c est tellement évident …
    Fan un jour fan pour toujours 🙂

    • “Les reshoots non planifiés à la va vite sont un désaveu pour le travail du metteur en scène Gareth Edwards..”

      Mais puisqu’on te dit qu’ils étaient planifiés enfin! ^^

      • Archer05 (bientôt 04) heureux de savoir que tu es bien informé et de source sûre ….😂😂 tu peux soit regarder la lune ou le doigt de celle où celui qui la pointe 😉

  10. Ah merci d’avoir rétabli la vérité boss des rumeurs pareilles ça m’inquiétaint ! Sinon une idée de quand devrait sortir le prochain trailer et la date de l’embargo sur les produits dérivés c est bien le 30 septembre si oui c’est dommage😯😐 j’aurai espéré grâce au produit dérivé quel était le rôle de mads mikkelsen,peut-être celui de vador ?

  11. Toute la question est de savoir, puisque cette façon de travailler est la norme à Wowlliwood, comme de faire faire des shoots par une deuxième équipe en parallèle au cas où, pourquoi ça fuite sur le Web sous la forme d’une rumeur laissant supposer qu’il y a un problème. Hein ?

    Peut-être parce qu’au final il y a un problème, non ?

    Le gros problème de ces Majors company c’est qu’elles sont dirigées désormais par des gens qui n’ont rien à voir avec le monde du cinéma et qui développent les films comme des produits de consommation de masse. On engage un nom comme réalisateur et le film obtenu ne rentre pas dans les cases définies par l’équipe marketing. Trop de personnalité, trop segmentant, trop pas en adéquation avec les cahiers de tendances.

    Les Majors ont un modèle macro-économique avec des budgets de plus en plus élevés qui leur impose de ratisser large pour que le film soit rentable. Et puis derrière il faut fourguer des tonnes de produits dérivés et le secteur porteur c’est les gamins, donc il faut faire des films qui leur soit accessible. Et puis Starwars tu penses… Depuis les Ewoks on sait à qui c’est destiné.

    Tout ça pour dire qu’il n’y a pas de fumée sans feu…Et ouais 🙂

    • Tu te réveilles enfin
      Je veux dire c’est “l’industrie ” du cinéma la depuis les années 30 Hollywood fait du business pas de l’art. C’est pas nouveau tu peux pas te réveiller maintenant et cracher dessus. Cela fait longtemps que le parenthèses du Nouvel Hollywood s’est refermé
      Si tu veux un cinéma qui est l’émanation de réalisateur tournés toi vers le cinéma indépendant ou le cinéma d’auteur
      Après les grands studio peuvent faire du bon comme du mauvais c’est vrai
      Anecdote en passant juste pour illustrer que tout ca n’est pas nouveau: dans les années 50 le syndicat des réalisateurs hollywoodien a créé un pseudonyme que les réals peuvent prendre s’ils estiment que leur film leurs a été “volé ” par les studios ( en clair que les producteurs ont trop modifier ce dernier).

  12. Avec les reshoots, autant ça aide le film autant ça peut le nuire.

    Si ça renforce le tournage et le film, là oui, c’est utile.

    Sinon, on aura droit à un énième film coupé au montage par le studio, qui au final ressortira quelque chose de très différent prévu au départ… et on aura droit à une énième prise de tête entre ce que veut faire le réalisateur, ce que le studios l’a obligé de faire, les critiques partagés et les “disputes” sur le forum.

    Donc je ne sais pas comment prendre cette nouvelle.

    En plus je ne vois pas comment renforcer le lien avec le Réveil de la Force, car Rogue One se passe avant La guerre des étoiles (en principe) et le réveil de la force bien après le retour de Jedi. Forcément il y aura un lien, mais un lien “très proche” va être un peu compliqué car il y a une trilogie entre les deux.

  13. Je commence à croire que l’exceptionnel va devenir la règle pour un certain type de blockbusters…

    Sur Thor 2 par exemple, Kevin Feige a expliqué qu’il y a un plan des reshoots avec trois acteurs… filmés sur trois continents différents. Star Wars, c’est une autre catégorie. Donc on fait venir tout le monde ‘en vrai’, même si ça coûte une blinde, même si ça demande du temps.

    Un autre réalisateur à la rescousse, est-ce inquiétant ? Si on regarde Captain America : Civil War, on a les réals de John Wick à la seconde équipe. Hunger Games a Soderbergh. Pour obtenir le meilleur résultat possible, les studios sont maintenant prêts à engager des ‘stars’ de la réalisation dans des rôles de l’ombre. A première vue, c’est mauvais signe, mais en fait, c’est juste une nouvelle norme.

    Si les reshoots sont plus longs aujourd’hui, c’est parce que les calendriers de production sont de plus en plus déments. Les sorties s’enchaînement à un rythme d’enfer (1 SW/an ; 3 Marvel Studios/an ; 2 DC Comics/an). Donc moins de temps pour peaufiner le scénario. Donc plus de choses à corriger en court de route.

    • “A première vue, c’est mauvais signe,” Je ne suis pas d’accord, ou alors je ne comprend pas.
      Selon moi, tout dépend de l’intention. Évidemment, on ne pourra avoir que l’info ‘il y a des reshoot’, sans jamais en connaitre les raisons qui, même si elles nous étaient données, seraient de toute façon remise en cause par scepticisme.
      On connait le cas Fantastic 4, où la production aurait, apparemment, saccagé le travail de Trank (mais c’est SA version des faits). Mais cela peut être aussi pour corriger beaucoup d’incohérence, donner de nouvelles dimensions à des scènes qu’on avait pas imaginé de la sorte avant etc… Je ne trouve pas que ce soit une mauvaise chose d’apporter des corrections en soi, encore moins que ce soit “mauvais signe à première vue”… Pour moi ce serait même plutôt l’inverse ! À première vue, la production semble réfléchir au travail qu’elle propose au public, à son efficacité, sa rentabilité, et donc la satisfaction qu’il peut nous procurer ! Le reshoot est un outil de la production. Comme tout outil il peut être utilisé d’une bonne ou du mauvaise manière.

    • Je trouve ça débile. Pourquoi ne pas augmenter le temps de prépa avant le tournage? Au final l’argent et le temps gagner au début se perd à la fin (en pire). Ça me rappelle la situation sur les chantiers de bâtiment. Ne pas perdre de temps au démarrage et corriger les erreurs par la suite^^. C’est pas tout à fait le même cas mais bon. Dans le principe je trouve que c’est faire les choses à l’envers.
      Et ça parait bizarre, 2 réal pour un même film. Bien qu’ils auront un cahier des charges à respecter,ils ont chacun une vision différente.

      • Connais tu la loi de Murphy ? Tu peux théoriser autant que tu veux à l’avance (et c’est bien sûr nécessaire), tu ne peux jamais prévoir, dans le concret, ce qu’il peut se passer.
        Un produit fini comme un film Hollywoodien ne peut jamais être prévu dans l’ensemble par les producteur, entre le script et la réalisation, toute la création de toutes ces personnes, artistes et techniciens, qui travaillent pour le rendu… Impossible de vraiment savoir exactement ce que peut donner une production. Le même script, la même idée, peut donner un chef d’oeuvre ou de la merde selon la manière dont il est dirigé.
        Qu’il puisse y avoir des finitions par la suite ne me parait pas incohérent, parce que sa vise justement à harmoniser tout ce qu’on ne pouvait pas prévoir à l’avance. Le produit, une fois fini, on peut très bien se dire ‘ho tiens : ça je le verrais plutôt là, et lui je le verra plutôt dire ça enfaite, et là, pour ne pas perdre le spectateur, il nous faudrait un instant comique, ici, l’instant dramatique devrait durer à peine plus de temps. Ça, en revanche, on peut couper et raccourcir l’arc si un tel personnage, à la place de faire ça, fait ci’ etc… Des choses que l’on ne peut pas forcément deviner sur un script ou sur le nom d’un réalisateur.

        • C’est certain qu’il y a tellement de choses à gérer que tout est compliqué à prévoir à 100%. Après moi je suis de l’école ou les choses doivent être anticipé pour régler les pb en amont. C’est mon taf qui veut ça. Lire tout ça, ça m’hérisse les cheveux!!^^ C’est le milieu du cinéma qui veut ça! Mais bon je maintiens qu’il y a des gens qui sont payés pour régler 95% des problématiques.

          • “je maintiens qu’il y a des gens qui sont payés pour régler 95% des problématiques.” Quand il y a autant d’argent en jeu, c’est une certitude. L’art d’Hollywood ne se veut pas expérimental ! ^^
            Mais je ne pense pas que le reshoot ce soit un mal dans un processus créatif, ou alors, comme je l’ai écrit plus haut, je ne comprend pas le problème… Je me refuse de croire que les reshoots ne pourraient s’effectuer que parce que la production échafaude les plan au fur et à mesure, ça serait trop casse gueule.
            J’imagine qu’il y a vraiment un temps de post-production/production ; un tournage ; et une petite prise de distance pour harmoniser, polire le tout, selon ce qu’on estime le plus rentable.
            Et puis, outre ça, en cinéma, l’imprévu peut aussi être source de qualité. De très belles scène, certaines iconiques, on parfois été improvisé par exemple (dont le célèbre “I know” de Han Solo, pour rejoindre le sujet sur Star Wars ! ^^). http://www.senscritique.com/liste/Les_25_plus_grandes_impros_du_cinema/51119

          • Pourquoi pas. Je n’y connais pas grand chose au milieu du cinéma mais c’est certainement très complexe de mettre en place un film de manière à plaire aux spectateurs et à la critique. Et être rentable. Donc oui tout les moyens sont bons, dont éventuellement le fait de tourner de nouvelles scènes.
            Dans ces cas la, la production doit demander au réalisateur en place de programmer peut être 2 semaines dans son calendrier pour revenir au cas ou… Ça serait plus logique que de faire venir qqn d’autre.

      • @BOB
        C’est exactement ça. On est dans le cinéma comme ailleurs dans un secteur tellement concurrentiel désormais qu’on lance les projets avant même qu’ils ne reposent sur quelque chose de solide histoire de rafler le marché à la concurrence.

        Du coup on est dans la surenchère permanente. L’explosion des moyens économiques et techniques des derniers blockbusters sont le résultat d’une politique commerciale agressive.

        Et le résultat, ce sont des produits mal finis -eu égard aux moyens déployés. D’ailleurs je me demande si c’est pas Marvel/Studio/Disney les plus malins dans l’histoire avec leurs films qui ne sont que des trailers de plus de deux heures pour les films suivants. Ça leur permet de faire accepter au public le côté mal foutu de ces blockbusters et la ringardisation des effets spéciaux par rapport aux films suivants.

        On annonce un réal en attendant d’en embaucher un autre, on fait fuiter le casting en attendant d’embaucher le casting, etc, etc… En plus avec les franchises actuelles c’est d’autant plus facile que l’univers existe et est connu d’une partie du public.

        Tout ça finira mal, ouhlalala ! 😀

        • “C’est exactement ça. On est dans le cinéma comme ailleurs dans un secteur tellement concurrentiel désormais qu’on lance les projets avant même qu’ils ne reposent sur quelque chose de solide histoire de rafler le marché à la concurrence. ”

          C’est triste mais c’est vrai. Les entreprises disent oui à tout pour avoir les marchés quite à se prendre des geulantes à la fin et payer les pots cassés mais ils ont tellement de marges qu’ils s’y retrouvent! Contrairement au sous traitant..

    • @LTH : “Pour obtenir le meilleur résultat possible, les studios sont maintenant prêts à engager des ‘stars’ de la réalisation dans des rôles de l’ombre”

      Alors à ce moment là, pourquoi ne pas engager directement les stars de la réalisation pour faire les films si ils sont plus compétents. Ils coûtent certes plus chers, mais ça doit quand même revenir moins chers et moins prise de tête au final au studio.

  14. Tout le monde se rassure….sauf que c’est aussi de la com (il font pas couler leur films en disant…”ont est dans la merde”).

    Perso je reste méfiant dans leur intention….et le réa ne ma pas marquer (en dehors de sont visuelle génial je l’avoue).

  15. Le problème ne sont pas les reshoots. Ce serait plutôt Disney. Je pense qu’ils sont très efficace pour s’occuper de grandes oeuvres tel que SW ou Marvel, mais lorsqu’il s’agit du film ils peuvent gâcher certaines choses.
    Ce qui me fait le plus peur c’est que Disney veuille faire du SW7 et pas un film de guerre à part entière. Il faut qu’il comprenne que SW ce n’est pas juste des blagues, des Jedi, des sith etc. Cest aussi de la politique, des guerres et des morts. Donc j’espère que le cote fun, même s’il est présent ne va pas atténuer l’impact violent du film. Disney pense à l’argent cest incontestable. Cest pourquoi il prenne des personnes de talent pour s’occuper des oeuvres mais leur fort interventionnisme n’est que contre productif.

    • Hé Star Wars 7 c’est aussi des scènes de torture et 3 planètes qui explose hein, niveau mort c’est déjà pas mal, et je parle même pas du meurtre de Han par son propre fils …

      • Oue enfin 3 tâches de sang et la destruction de planètes qu’on ne connaît même pas ça reste très léger, on est loin du cadre sombre que propose ROTS (par exemple)

        • Et le parricide aussi il est léger ? Star Wars ça n’a jamais été des films ultra lourds de ton. Et très honnêtement, faire du dark pour du dark c’est pas la peine non plus. On a vu récemment ce que ça peut donné …

          • Ça reste une mort très sobre (bien que ce soit l’un des perso les plus importants) et le problème c’est qu’on la voit venir de très loin
            Enfin tu trouves ça trop dark quand Qui-Gon/Obi wan meurt ???

            Oui le dark pour du dark c’est pas une solution, mais on nous vend ce film comme un film de guerre (donc différent des star wars classique), alors je vois mal des Ewoks débarquer avec des bouts de bois pour terminer des stormtrooper et faire quelque roulades pour amuser les enfants qui iront voir ce spin off

            Et je reprend un peu ta phrase, le fun pour le fun parce que star wars ça doit être et rester léger (bien qu’il y est des films dans la saga qui prouvent le contraire)… ça n’à aucun intérêt

          • Non justement, c’est pour ça que je trouve que le 7 propose un bon équilibre, il y a des morts, une dictature, mais ça reste une aventure, c’est ce que Star Wars est censé être.

          • Ce n’est que ton avis, pour moi ça peut être ça mais aussi une tragédie classique/un film d’enquête/de guerre/politique
            Et pour d’autre ce n’est que des x wing et des Tie fighter 😉

            Mais là on parle d’un spin off donc l’idée de base c’est qu’il doit se détacher un minimum de son matériau d’origine en explorant d’autres possibilités/genres dans le même univers

          • De toute façon, on va pas se mentir, une licence Star-Wars, ça vise avant tout les enfants. Pas forcément parce que ce sont eux qui achètent le plus de ticket de cinéma, mais parce que c’est à travers eux, surtout, qu’on vend le plus de jouet.
            Pour moi, il faut que tu enterres l’idée d’un film totalement sérieux et dramatique Rastarapha.

          • Les jouets de ROTS ou ESB ne se sont pas moins vendu que les jouets des autres films de la saga et pourtant le ton de ces 2 films est plus serieux que le ton léger de TPM ou ROTJ par exemple…

            Tant que y a des nouveaux designs (et des bras rouges chez certains droides 😉 ) les jouets star wars se vendront 🙂

      • Mince tu m’as trop spoilé sur le coup ! 😀

        Nan je déconne, la mort de Solo est la chose la plus pathétique que j’ai vu ces dernières années. De toute façon la façon dont le personnage a été traité dans ce film est la chose la plus pathétique que j’ai vu ces dernières années 🙂

          • +1 Cho! Ces gens qui vont te dire que BvS est le pire film de tous les temps ou que la mort de Solo est la plus pathétique qu’ils aient vu ces dernières années…
            Les gars doivent regarder 1 film tous les 2 mois pour dire des âneries pareilles! 😆

        • @chocasse
          La mort de ce personnage est particulièrement pathétique eu égard à ce qu’il représente dans la saga pas par rapport à toutes les morts que j’ai pu voir par ailleurs dans d’autres films. Quant à son traitement dans SW7 toujours en rapport à ce qu’il représente dans la saga c’est extrêmement décevant. Ce n’est que mon avis ceci dit

          🙂

          • Marion cottillard, Kevin cosner MOS,… Le temps de lire ton com, et j’ai une foule de noms qui arrivent, et celle de SW est loin, très loin d’être la pire,.bref t’as pas du voir bcq de film

          • Tu peux pas sortir ” ce n’est que mon avis ” avec un smileys après des commentaires aussi sentencieux
            C’est trop facile.
            Soit tu développes de suite et et tu pause un argumentaire soit tu fais ton hater

    • les films star wars n’ont jamais été autre chose que du tout public, il ne faut pas réinventer des choses qui n’ont jamais existé, ça a toujours été une saga commerciale, aux multiples réals avec un georges Lucas interventionniste ….
      # Jar jar
      c’est bien aussi de sortir des stéréotipes un peu con-con…

      • Ça n’empêche d’avoir des films un peu plus sombres dans la saga (malgré la grande légèreté de certains aussi)

        Exemple : ROTS/ESB

      • Disons que L’empire contre-attaque est bien moins familiale que les deux autres opus de la saga. Bon bien sûr Lucas s’est empressé d’inventer les Ewoks pour éviter que la saga ne devienne trop sérieuse et derrière il a pondu une prélogie débilitante qui restera parmi les choses les plus laides permises par la puissance de calcul informatique au cinéma.

        Mais clairement Disney avec son SW7 a décidé de faire dans la suite Du retour du Jedi et pas du tout dans la suite de l’Empire contre-attaque.

        Monde de merde.

  16. c’est assez navrant de constater que certains ne voient la prélogie qu’au travers de Jarjar alors qu’il y a une véritable histoire qui monte en puissance du SW1 au SW3 surtout quand on compare au vide intersidéral qu’est le SW7, c’est une redite du SW6 à la sauce moderne comme le 8 sera celle du SW5.

        • +1 fabiento! Moi je l’ai kiffé la prélogie et j’emm#rde les fans absolus qui ont voulu dicter à Georges Lucas, créateur de la plus grande saga du space-opéra, ce qu’il devait faire.

          • Tu sais tu peux ne pas être d’accord avec les autres sans pour autant leur dire que tu les emmerdes.

            Starwars a différents publics issus de différentes générations, et chaque cinéphile à un rapport particulier avec cette saga, souvent un rapport émotionnel fort.

            Moi j’ai vu la première trilogie au cinéma, j’avais 7 ans quand est sorti ce qu’on appelait à l’époque La Guerre des étoiles.

            La première trilogie m’a amené à aimer le cinéma dans son ensemble et m’a ouvert à tout un tas de genre. J’ai aussi eu la première adaptation de Starwars en bande-dessinée adaptée depuis le scénario d’origine avec des scènes qui n’apparaissent pas dans le montage final distribué en salle.

            J’ai fabriqué des maquettes en carton plume des chasseurs TIE, j’ai même eu un bon point pour ça.

            J’ai vu la Menace fantôme au ciné et les deux suites uniquement en DVD.

            Le problème n’est pas que JarJar, il est global et c’est une déception mondiale pas juste quelques fans isolés.

            Lucas a fait une nouvelle trilogie pour une nouvelle génération sans se préoccuper de l’ancienne, normal qu’elle l’est un peu mal pris.

            Mais peu importe le débat a déjà eu lieu maintes fois sans jamais rien apporter de constructif donc on ne va pas le refaire ici.

            C’est juste pour dire que ton type de commentaire illustre une certaine façon de s’opposer les uns les autres pour des questions de goûts. C’est juste absurde, on est là pour échanger des points de vue.

            Ce n’est que du cinéma, faut se calmer.

          • Je suis entièrement d’accord avec toi mais c’est drôle que tu t’offusques autant juste parce que je chie sur les fans.
            J’ai vu Star Wars à peu près au même âge que toi et j’ai à peu près autant d’amour que toi pour cette saga j’ai eu des jouets, j’ai fait MJ au jeu de rôle, … mais ça m’énerve profondément de lire encore et encore: La prélogie c’est du caca, Star Wars 7 c’est un navet, etc…
            Là, je ne te vois pas brandir l’étendard du “chacun ses goûts, c’est du cinéma”.
            Je suis un fanboy de Marvel et le premier à râler après une mandarine pétomane ou un Johnny Storm un peu trop noir mais pour moi les fans de SW sont au dessus de tout.
            Les plus débiles de la planète.
            Prélogie pas pareille? Pas content.
            Star Wars 7 trop pareil? Pas content.

            Ils ont LEUR lecture de l’univers SW et même le créateur de cet univers ne peut pas faire ce qu’il veut.
            Le fait qu’il ait cédé à la pression populaire et “tué” Jar-Jar est pour moi une des pires choses qui puisse arriver au cinéma. La mort de l’artiste pour céder à la gloire du capitaliste.
            Donc oui, je le répète, #fucklesfansdestarwars

          • Je ne suis pas offusqué “machin”, je te demande juste de te calmer un peu.

            Ta façon de réagir comme un gamin dans une cours de récré est juste déplacée.

            Je ne suis pas un amoureux de la saga, je n’en suis plus un en tous cas depuis longtemps, je l’ai suffisamment vue et revue, je ne suis donc pas là pour défendre mes goûts bec et ongle en matière de cinéma.

            Cette oeuvre cinématographique à fait partie de ma culture personnelle au même titre qu’une grande partie de la génération à laquelle j’appartiens. Et, ce à travers le monde toutes cultures confondues.

            Il est donc logique que des millions de personnes se soient appropriés Starwars, comme d’autres se sont appropriés Star Trek, Le Trône de Fer, ou l’univers de Tolkien, etc.

            Il est donc logique que ceux que tu méprises et insultes par tes commentaires aient un avis sur cette univers et le donnent. Il est aussi normal qu’ils en discutent à bâton rompu.

            Les commentaires de Les toiles héroïques sont un moyen de passer le temps en discutant avec d’autres personnes qui sont censés partager les mêmes centres d’intérêts. Ici on ne discute pas tricot, on discute super-héros et d’autres films plus ou moins de SF et plus ou moins fantastiques.

            La question que je me pose c’est ce que ça peut bien te faire à toi qu’une prélogie qui rapporté des milliards de dollars à Lucas soit critiquée dans les forums spécialisés ou les commentaires ici. Qu’est-ce que ça t’enlève à toi personnellement ?

            Rien.

            Il faut toujours qu’il y ait quelqu’un dans ton genre qui mélange échange de points de vue avec défense de ses goûts personnels qui se sent attaqué dans ses fondements au point d’appeler les autres “Haters” ou “Trolls”.

            Forcément on en vient aux insultes -enfin surtout toi.

            C’est pas possible de juste discuter, de critiquer, d’argumenter sans se voler dans les plumes parce que tu penses défendre je ne sais pas quelle chapelle de la culture populaire alors qu’il n’y a rien à défendre ?

            Donc cool, tout va bien, on est, normalement, entre gens éduqués et on peut se parler sans dire “j’emmerde les fans” ou bien “fuck les fans de Starwars”. D’autant plus qu’étant un défenseur de la prélogie tu te places toi-même parmi les fans de Starwars. Tu t’auto-emmerde donc 🙂

  17. C’est le problème des grosses productions l’implication des studio et l’interventionnisme de ces derniers sur le travail des réals. Ce n’est pas nouveau et moi perso je pense que c’est un des grand problème a hollywood, les films MCU par exemple n’ont aucune identité propre a chacun, chaque réal suis le cahier des charges ne sort pas du cadre et remplit son role de yes man.
    Avec F4 comme exemple un Trank qui voulait amener sa patte il c’est cassé les dents, et des réals qui ne pourront jamais livrer l’oeuvre qu’ils avaient en tête au depart ils y en a
    à foison ya qu’à voir les experience de certains réal français chez les ricains Jeunet, kassovitz.
    Quand tu realise un blockbuster avec de tel budget tu sais ou tu mets les pieds

    • “l’implication des studio et l’interventionnisme de ces derniers sur le travail des réals.”. Ben, le truc, c’est que c’est avant tout l’argent du Studio. Les producteurs ne font que passer, en quelque sorte, ‘commande’ au près d’un réalisateur, ou bien acceptent un projet. Mais au final, dans la logique, il n’y a rien de choquant à ce que ce soit eux qui décident de ce qu’ils désirent financer et des bénéfices qu’ils visent en tirer.
      Si les réal’s faisaient ce qu’il voulaient de l’argent qu’on leur lègue (parfois plusieurs millions)… Ça ne serait plus une entreprise, ça serait un braquage ! ^^

      • T’as pas du me comprendre il ya une difference entre financer un projet artistique et passer une commande elle est la nuance et comme je le disais dans mon com precedent quand les réal signe pour ce genre de projet ils savent ou ils mettent les pieds, un gars comme georges miller avec mad max il fait ce qu’il veut, mais sur son projet Dc sa c’est pas passé si bien que ça

    • Entre un Iron Man, Iron Man 3, Ant-Man, Avengers, Winter Soldier, GoG…Tu vas pas me dire que l’on ne ressent pas la touche (minime soit-elle) de ou des auteurs réalisateurs.

      Tout est une question d’équilibre, entre les intentions des auteurs réal et celles du studio.

      • Je n’ai pas du voire les mêmes film que toi, ils sont dans la même veine,le même style
        Ant man avec le cas Edgar Wright en est le meilleur exemple. C’est le choix fait par marvel il est judicieux et c’est payant mais ce sont des films les impersonnels qui soit en terme de photographie, prise de vue, scenario, ect…

        • Iron Man 3 : Budy Movie like (Relation Stark et le Gosse) / Thématique du trauma / Twist mandarin / Le rythme et l’écriture = Tu reconnais direct le style Shane Black.

          Ant-Man: l’humour, le rythme, le sous genre braquage à la Ocean Eleven = Tu reconnais direct l’écriture d’Edgar W.

          Gardien of the Galaxy : Pareil sur le ton, et le genre tu vois la film de James G. Ca saute aux yeux.

          Je me répète le maître mot est “EQUILIBRE”
          Les réal ont une liberté limitée et fort heureusement sinon on se retrouverait avec des films n’ayant aucun liant et partant dans tous les sens.

          • http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18642095.html

            Ant man n’est qu’un copié collé de la recette d’iron man
            Et a prouvé que cet “équilibre” que tu décèle et tout sauf présent et la différence de traitement aurait pu apporter une vrai singularité a chaque film dans un univers partagé, mais leur recette fonctionne même très bien au vu des resultat au BO.
            L’exemple parfait ce sont les series MCU Dardevil et jessica jones auquel on pourrait ajouter AOS qui partage le même univer mais son tous diamétralement opposé et pourtant sa marche. Si demain on avait un cameo de coulson chez netflix sa ne me choquerai pas si c’est logique et construit

  18. Ben… si Gareth Edwards a eu envie ici de refaire la même chose que son Godzilla, càd être si proche du film original (bien qu’en ayant énormément plus de moyens) qu’on se retrouvait au final plus dans un film catastrophe austère que dans un film de monstres (avant les dernières minutes)…
    Si c’était pour faire un film dans l’univers Star Wars qui donnerait presque l’impression de se passer sur Terre tellement ça a l’air trop sobre et réaliste… des reshoots pour rajouter de bons moments typiquement SF se justifieraient largement. Si c’était bien le cas.

  19. Crack75019 si tu ne vois pas la différene de traitement entre un Gardien of the Galaxy et un Winter Soldier je peu rien pour toi.

    Que les films Marvel utilisent tous le même ADN narratif oui, mais qu’ils se ressemblent non.

    Pour Ant-Man je n’ai jamais nié les similarités (même ADN) avec les autres films Marvel d’où ma remarque du “liant”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here