Valérian et la Cité des mille planètes : Le premier poster du film !

44

valerian-cite-mille-planete-film-luc-besson-actu-news-infos

L’aventure commence pour l’Intruder et ses deux passagers, Valérian et Laureline… Sur ce premier poster, nos héros atterrissent sur Alpha, la fameuse Cité des milles planètes qui donne son titre au film. Comme l’indique ce visuel, le blockbuster de science-fiction de Luc Besson sortira finalement le 26 juillet 2017 en France. Soit deux semaines après Spider-Man : Homecoming et une semaine après le Dunkerque de Christopher Nolan…

Valérian et Laureline sont des agents spatio-temporels du gouvernement des territoires humains, chargés de maintenir l’ordre dans l’univers. Sous la direction de leur Commandant, ils embarquent pour une mission sur l’incroyable cité intergalactique Alpha, une mégalopole en perpétuelle expansion, constituée de milliers d’espèces différentes issues des quatre coins de l’univers. Malheureusement, sur Alpha tout le monde ne poursuit pas les mêmes objectifs ; en réalité, des forces invisibles sont à l’œuvre et mettent notre espèce en grand danger.

valerian-poster-movie

valerian-01

valerian-03

valerian-02

Valérianest réalisé par Luc Besson et sort en France le 26 juillet 2017, avec Dane DeHaan (Valérian), Cara Delevingne (Laureline), Clive Owen (Commandant Arün Filitt), Ethan Hawke, John Goodman, Herbie Hancock, Kris Wu et Rihanna.

44 COMMENTAIRES

    • Il ne s’appelle le Tempus Fugit que dans la série animée.
      Dans la bd il n’a jamais été baptisé, seulement désigné comme « l’astronef ».

  1. C’est trop cool Luc besson est le meilleur réalisateur français ( je ne suis pas français je ne vis pas en France ) néanmoins j’aime son travaille le fait qu’il essaie de donne au cinéma français à lui seul une allure hollywoodienne….helo EuropaCorp!

    • J’en ai lu des belles sur ce site, mais alors Luc Besson meilleur réalisateur français j’avais jamais lu.
      Mon commentaire est bon enfant chacun son point de vue mais qu’est-ce que j’ai eu mal aux yeux en lisant ça, les images de Lucy, Arthur et les minimoys et Adele blanc sec ont défilé à une de ces vitesses… Je dis pas qu’il a fait que des bouses; mais meilleur réal français quand tu vois du Audiard ne serait-ce que ça, c’est fort. désolé mon comm sert pas à grand chose et je veux déclencher aucun débat, mais cette phrase m’a hérissé le poil

      • Oui, Besson n’est certainement pas le meilleur réalisateur français, mais n’oublie pas que notre ami Dc comic ici présent n’est pas français, comme il le précise. A l’étranger je doute que les gens connaissent beaucoup de nos réalisateurs, hormis Besson et Jeunet.

        Et je dois reconnaître qu’il a raison sur un point : c’est une excellente chose que Besson tente de faire du cinéma plus « spectaculaire » ou « hollywoodien ». Et ça a le don de me hérisser le poil, l’attitude péteuse très répandue chez les critiques (je ne te vise pas, Clooney is Batman) qui consiste à regarder Besson de haut et comme un sous-réalisateur au moindre de ses films, alors qu’à côté le cinéma français se remplit de films psychologiques tous plus soporifiques les uns que les autres et de grosses comédies pathétiques.
        Le cinéma c’est fait pour être spectaculaire et transporter le spectateur ailleurs, sinon il ne se distingue guère du théâtre, et ça il suffit de regarder les premiers vrais films de l’histoire (ceux de George Méliès) pour s’en convaincre. Les américains l’ont bien compris, Besson aussi.

        • Ah attention j’ai justement bien mis les formes, je dis que Besson est loin d’être le meilleur réal français, je dis pas que c’est le pire .
          Et surtout je ne regarde ni Besson ni aucun autre real de haut, moi qui suis déjà incapable de filmer ma fille qui souffle ses bougies d’anniversaire. Besson a fait des films géniaux, mais récemment on ne peut pas dire que ses films transportent

          • Rassure-toi, je ne te visais pas. 😉
            C’est juste que, chaque fois qu’une publication en rapport avec Valérian arrive, j’appréhende tous les commentaires des haters de Besson. J’ai tenu à exprimer mon opinion là-dessus et j’ai rebondi sur ton commentaire pour le faire.

          • Le truc qui m’a fait le plus rigoler avec Besson dernièrement, c’est qu’on l’accuse de PLAGIAT par rapport à Mass Effect. Mais si un réalisateur beaucoup plus apprécié aurait fait de même, ils auraient dit qu’il s’INSPIRE de Mass Effect. Je trouve ça comique. D’ailleurs, il me fait beaucoup penser à Tim Burton dans la manière où il divise énormémant les avis.

        • Mon Dieu, je me demande bien quelle est ta connaissance du cinéma Français pour faire de telles généralités. Ce sont les poncifs habituels des gens qui ne jurent que par le cinéma Américain à gros brouzoufs et qui ne se sont jamais risquer à aller contre leurs préjugés concernant le cinéma Français.

          Si Besson n’est pas un sous-réal, il est par contre un producteur peu soucieux de la qualité des produits qui sortent de sa boîte de prods. C’est je crois ce que ses détracteurs lui reprochent, de produire un sous cinéma pour engranger de la caillasse tout en véhiculant dans ses prods au rabais les clichés les plus racistes sur la banlieue, les minorités ethniques et les femmes.

          Mais c’est encore Mozinor qui l’illustre le mieux : http://www.dailymotion.com/fr/relevance/universal/search/mozinor+besson/1

          Liste : https://fr.wikipedia.org/wiki/EuropaCorp#De_2001_.C3.A0_2009

          >>>Le cinéma c’est fait pour être spectaculaire et transporter le spectateur ailleurs, sinon il ne se distingue guère du théâtre, et ça il suffit de regarder les premiers vrais films de l’histoire (ceux de George Méliès) pour s’en convaincre. Les américains l’ont bien compris, Besson aussi.<<<

          Mais rentre chez toi. Le cinéma sert à raconter des histoires comme le théâtre, la bande-dessinée ou le roman, ce sont les moyens de raconter qui diffèrent. Faire un plan fixe d'1h30 pour raconter une histoire c'est aussi du cinéma ne t'en déplaise. après que ça te plaise ou pas c'est autre chose. Mais évite de parler de ce que vraisemblablement à la lumière de ton commentaire tu ne connais pas.

          • Je rentrerai chez moi quand j’aurai envie, merci.

            Et merci aussi de ne pas interpréter mes propos comme ça t’arrange.
            OUI, je loue Besson pour être le seul cinéaste français à vouloir tourner à l’américaine.
            NON, je ne défend pas le cinéma américain dans son ensemble. Je suis assez lucide pour voir qu’il ne produit pas que des merveilles, loin de là. Cela dit les cinéastes français me semblent plus malhonnêtes qu’eux lorsqu’il s’agit de faire des gros brouzoufs (les derniers Astérix, les Visiteurs 3). D’ailleurs le film que j’attends le plus en cette fin d’année est l’Odyssée, le biopic sur le Commandant Cousteau tourné par Jérôme Salle.
            Seulement quand je fais le compte de mes tickets de cinéma à la fin de l’année et que je me rend compte que les films français ne m’attirent quasiment plus, je me dis qu’il y a un problème.

            La place de la bande-dessinée comme 9ème art est sujette à discussion, étant donné qu’à priori elle semble simplement mélanger deux autres formes d’art (dessin et littérature).
            En revanche la place du cinéma en tant que 7ème art semble indiscutable. S’il a décollé en tant que forme d’art et de divertissement c’est bien parce que George Méliès y a décelé le potentiel de montrer au spectateur des choses qu’il ne pouvait jusqu’alors voir bouger qu’en imagination, donc ni au théâtre ni dans les livres (les frères Lumière, eux, n’y voyaient qu’un outil scientifique sans portée commerciale).
            OUI filmer une image fixe pendant 1h30 c’est faire du cinéma au sens technique du terme, mais ce n’est ni intéressant à voir ni à la hauteur du potentiel de cet art. Une histoire, aussi intéressante soit elle, est impossible à regarder si elle est mal filmée ou montrée sans un minimum de créativité. Donc NON, le cinéma ne sert pas qu’à raconter des histoires (mais c’est vrai qu’un film bien tourné sans histoire derrière c’est nul aussi. Ex : Only God Forgives).
            Et la créativité c’est justement ce que je reproche au cinéma populaire français de perdre, ces temps-ci. Je travaille en périphérie de ce système, et il m’apparaît de plus en plus décadent.

            Ça n’engage que moi, mais pour avoir vu la majorité des films de Méliès je pense que s’il vivait de nos jours il serait fan de Star Wars et s’ennuierait à mourir devant la Vie d’Adèle (qui n’est pourtant pas un mauvais film en soi).

            J’ai beau aimer Mozinor moi aussi, je ne le considère pas comme une référence en matière de critique de cinéma.
            Par contre si tu veux un avis un peu plus développé et recherché sur le cinéma de Luc Besson, je te conseille cette rétrospective de Durendal : https://www.youtube.com/watch?v=KFWhTAG5pAY&index=83&list=PLlyH1UkI-UbOSM6Cun7ENYQpVSP6aFTgI

          • @Kaarde tu as extrêmement bien décrit le cinéma en quelques lignes bravo; Aucune ironie dans mon texte mais tu en as fait la définition parfaite, malgré nos divergences d’opinion sur Mr Besson 🙂

          • @Kaarde Pour l’avoir vu hier, je peux te dire que L’Odyssé reste quand même un film français linéaire et très intimiste, nous montrant trop brièvement la beauté sidérante du monde sous-marin: pas assez de budget et trop de docs filmés existant et ayant fait mieux, à mon avis. Il faut attendre la dernière partie en Antarctique pour que là, les forts égos du trio de personnages principaux soient enfin écrasés par le paysage qu’ils explorent, et le film de rattraper l’urgence de notre époque.
            Néanmoins une très belle photo et une très bonne interprétation tout du long, et quelques fugaces et subtiles bonnes idées de mise en scène (la scène de la clope et celle du reflet dans le dinner notamment).

        • « l’attitude péteuse très répandue chez les critiques (je ne te vise pas, Clooney is Batman) qui consiste à regarder Besson de haut et comme un sous-réalisateur au moindre de ses films, alors qu’à côté le cinéma français se remplit de films psychologiques tous plus soporifiques les uns que les autres et de grosses comédies pathétiques. »

          TELLEMENT VRAI ! et ça commence a souler

      • Je pense qu’il voulait dire « meilleur réalisateur français à l’heure actuelle » (Audiard n’étant plus de ce monde depuis une trentaine d’année), ce qui ne serait pas non plus une énormité au vu de la pauvreté du cinéma français d’aujourd’hui.

        • Heu… Michel, le père (dialoguiste de génie pour les Tontons Flingueurs par exemple, mais pas très talentueux metteur en scène par contre) est mort…

          Par contre Jacques, son fils, est bien vivant : un prophète, Deephan, De battre mon cœur s’est arrêté, etc.
          Et c’est effectivement l’un des grands réalisateurs (vivants) actuels.

  2. Ça y est, j’ai une HYPE de malade à la vue de l’astronef de Valérian et Laureline qui prend vie ! Le bestiau est impressionnant, d’ailleurs !

    Et les Shingouz ! Les inénarrables Shingouz que j’espérais tant voir dans le film ! Ça y est, je retombe en enfance. L’amateur de SF que je suis est comblé mais meurt encore d’envie d’en voir plus !

  3. C’est rigolo mais quand j’ai vu le titre, la première chose que j’ai pensé a été: « bon alors qu’a-t-l plagié cette fois? »
    ^^

  4. J aurais préféré une adaptation du comics Yakari . Ou Yohann et Pirlouit ! (Tom Harding en joueur de flûte à six schtroumpf ça aurait envoyé du bousin)

  5. A tout les gens qui déteste Besson moi je ne suis pas français et ne vie pas en France j’ai un question valerian est une bd française et dites moi en France qu’elle réalisateur français pourrai être mieux que Besson pour l’adaptation Live de la bd

    • Personne, ah si juste 1 peut-être, Louis Leterrier qui as réaliser L’Incroyable Hulk en 2008 avec Edward Norton, Liv Tyler et Tim Roth.Film qui était d’ailleurs plutôt bon, très Mature.

    • +1 On est d’accord, Dc comic. A moins qu’un grand cinéaste américain décide de se passionner pour nos BD comme l’a fait Spielberg avec Tintin, Besson était bien un des très rares à pouvoir adapter Valerian au cinéma.

  6. Un moment donné arrêtez de parle mal de Besson dans le cinema on n’a besoin de tout Luc besson est celui qui vent le mieux le cinema français à l’international certes ces film ne sont pas le genre des oscar mais dans le cinema on n’a besoin de tout non ? Un très beau Birdman (keaton) et un batman vs superman ou Marvel réjouissez vous d’avoir Luc besson chez vous si mon pays pouvais avoir un réalisateur a sa moitié je serai fiert aujourd’hui tout les plus gros succès au box office du cinéma français vient de lui ou de son studio arrêtez de le crucifié il n’est pas scorsesse ni innaritu même Louis letterier que tu parle viens de son écurie donc un moment donné c’est pas parc que il a fait quelque bouse qu’on va le crache dessus même Tim burton en a fait des bouse

LAISSER UN COMMENTAIRE