Suicide Squad 2 : Mel Gibson courtisé pour réaliser la suite !

117

Décidemment, l’Univers Cinématographique DC Comics ne cessera jamais de nous surprendre (via TheHollywoodReporter)… Selon l’expression consacrée, Warner Bros. Pictures courtise Mel Gibson pour réaliser Suicide Squad 2 ! La star, qui collectionne les prix depuis qu’elle est passée derrière la caméra, est en discussion avec le studio. Des discussions préliminaires.

Suicide Squad 2 par le réalisateur de Braveheart, La Passion du Christ, Apocalypto et Tu ne tueras point… Il faut avouer que cela a de quoi intriguer ; même si sur le papier, cela semble complètement impossible. Mel Gibson s’est toujours engagé sur des projets qui lui tenaient à cœur. Et il y a quelques mois, il déclarait ceci à propos des blockbusters et des budgets démesurés :

« Je n’arrive pas y croire. Je les regarde en me grattant la tête. Je suis vraiment déconcerté. Je pense qu’il y a beaucoup de gaspillage, mais peut-être que si j’en faisais un, avec tous ces écrans verts, je penserais différemment. Je ne sais pas. Peut-être qu’ils coûtent autant. Je ne sais pas. Il me semble qu’on pourrait dépenser moins. (…) Ils admettent avoir dépensé combien pour Batman v Superman ? [On lui annonce le budget de 250 millions de dollars.] Et c’est une merde. Cela ne m’intéresse pas. Vous savez quelle est la différence entre les vrais super-héros et les super-héros de comics ? Les vrais super-héros ne portent pas de spandex. Donc, je ne sais pas. Le spandex doit vraiment coûter cher. »

Bref, c’est loin d’être gagné ! Ruben Fleischer (Gangster Squad, Bienvenue à Zombieland), Jonathan Levine (Warm Bodies) et Daniel Espinosa (Sécurité rapprochée) sont d’ailleurs aussi dans la course. Pour conclure, rappelons que David Ayer n’est pas disponible, puisqu’il est attaché à la réalisation du spin-off Gotham City Sirens. Et qu’une fois de plus, les super-vilains semblent être la priorité de l’Univers Cinématographique DC Comics…

117 COMMENTAIRES

  1. Il serait vraiment fou de rejoindre le navire qui coule.

    J’aimerais bien qu’il réalise un film de super-héros mais indépendant, style à la Kick-Ass. Ça pourrait donner un truc sympa. Mais j’le vois mal s’intégrer à un Univers où, quoiqu’on dise, la pression des studios est obligatoirement très forte. (Marvel comme Warner hein!). Pas de quoi lui faire changer d’avis sur les blockbusters…

    • Le navire qui coule? Nan mais vous ne vous arrêtez jamais. Plus d’informations milliard et demi en 2 films, 2 milliards avec man of steel.

      Qu’on n’aime ou pas les films, faut arrêter un peu et avec cette logique, la fox, sony et des tas de studios sont morts alors.

      • Bien sûr que le DCEU coule. C’est pas tant une question de recettes.

        Pourquoi ça coule ? Ils paniquent. Ils ont un calendrier qu’ils tiennent pas. Par exemple ? Shazam qui « disparaît » (je sais qu’il reste) au profit de Black Adam, un Spin-off de Suicide Squad, une rumeur sur Deadshot, Batman qu’est une véritable patate chaude…. J’suis désolé, je maintiens ce que je dis.

          • Ouais donc tu as définition très personnel d’un DCEU qui coule, ok c’est noté boloom cela coule car tu vois des nouvelles de report, des réal qui partent ce qui est le quotidien de pas mal de blocbusters. C’est ce qui a été extraordinaire à une époque avec le MCU, être capable de pondre un planning et s’y tenir, ce qui pour tout gros projet est assez exceptionnel que ce soit au cinéma ou dans les jeux vidéos. Les datent changent souvent. L’aspect négatif c’est le rush, la warner a fait l’erreur de rush suicid squad pour le sortir à la date prévu et voile le résultat, marvel fait pareil aussi sur plusieurs films.

            Le pire est que reporter un film ne veut pas dire qu’on le peaufine, on choisi juste une date aussi selon la concurrence présente. On se débarasse aussi de réal qui parfois baisse en popularité ou on prend un qui est devenu populaire, c’est du businnes. Mel gibson joue les connards dans son discours, mais il a raison sur un point le budjet est une vrai plaie et rend pas mal de ses gros films de sh impersonnels. J’ai adoré batman v superman, mais oui on les sent les rajouts non pas pour enrichir le film mais pour faire de la promo. Mel gibson est très dur envers batman v superman, comme dit précédemment il joue le rôle du connard ici avec son histoire que le film est une merde, d’ailleurs apparement il a cet avis envers tous les films de sh vu son discours ici. Ce serait donc amusant de le voir réaliser un tel film, s’il a les couilles de produire un tel film et nous montrer comment cela devrait être ou s’il restera dans son attitude de provocateur passif xd

            Suicid squad n’a pas besoin de ses conneries d’effets spéciaux, de grands combats spectaculaire, c’était la grosse erreur du film de nous pondre un truc juste pour jouer la carte spectaculaire. Mais c’est le syndrome blockbuster faut croire, un peu comme le dernier star wars ou ce n’est pas disney le responsable de ce côté grand public du film qui devait jouer la carte film de guerre(et pas cette grosse bataille digne d’un film de la trilogie) mais bien l’aspect financier qui passe avant tout. En vrai suicid squad aurait mieux fait de rester un film à ambitions modestes, là pour nous montrer les actions du gouvernement face à tout ça. Ou alors l’autre possibilité était d’en faire un vrai gardien de la galaxie, plus loufoque avec des types qui se moquent de tout et eux n’ont pas de morale; Mais on a eu aucun des deux, juste un blockbuster…

  2. Difficile d’avoir une opinion … il faut avouer qu’un grand nombre de paramètres entrent en jeux :

    – il est assez dur avec BvS. Mais il peut toujours changer d’avis. Tout dépend du projet qu’on lui propose (un truc original quoi)
    – et sq est assez original il faut dire. Ayer à du s’éclater à le tourner. Malheureusement, il s’est passé ce qu’il s’est passé en salle de montage …
    – Gibson sort d’une belle traversé du désert. Si ces films précédents étaient vraiment cool, son « tu ne tueras point » est assez lisse. C’est comme s’il fesait profil bas et qu’il s’était assagi en devenant une sorte de yesman …
    – mais après tout, ce n’était peut-être qu’une passade, et qui mieux qu’un vilain d’Hollywood pour réaliser un film avec les meilleurs vilains de DC ! Mad mel quoi !

    • « Lisse » Tu ne tueras point ? Soit tu n’as pas vu le film, soit tu es parti pendant toute la partie « mélo classique » avec sa petite amie. Parce qu’ensuite, et graduellement, c’est la folie virile et guerrière, les coups, les tripes partout, les cris etc… Sacré morceau oui !

    • non moi je suis plutôt d’accord : le peu d’originalité par rapport, par exemple, un Apocalypto du dernier Gibson est de plus étouffé par sa préoccupation majeure indéfectible de sa lecture de la religion et je ne suis pas pour que Suicide squad vire un peu cul-béni, mais ce serait toujours un parti-pris plus costaud que la trame du premier film Suicide squad.
      Ensuite ce film fait 16 millions de dollars au Box office qui sans être un succès retentissant doit être correct par rapport au budget investit.
      Ce qui me gène un peu plus, c’est que souvent les films de Gibson bénéficient d’une sorte de battage médiatique alors que depuis Braveheart, ils finissent par passer assez inaperçus. Voilà la sensation que j’ai eu avec Hawksaw ridge, du très vite oubliable.

      • @Enhel Au final ce n’est pas tant la Religion, contextuelle surtout, qui prédomine dans ce film… mais la Force de Conviction, qu’on peut associer à tous les contextes possibles: Tous les persos y sont des chrétiens purs et durs. Mais lui, en choisissant une Foi très particulière la dedans (juste pour lutter contre sa propre violence atavique), apparait ainsi comme un étranger chez les « siens ».
        Et il s’y tient jusqu’au bout, pour lui seul, sans aller jusqu’à changer les mentalités et avec peu de compromis. C’est presque une version « réaliste » de Steve Rogers (joué par Peter Parker), les fights étant remplacé par les soins médicaux.

        Et si c’est effectivement moins fort que ce Pu…. de film d’Apocalypto, ça créé au final une autre forme de combat de guerre au cinéma, qui consiste à slalomer entre des moments de barbarie dingue pour sauver plus que pour tuer.
        En un sens, c’est pas banal du tout…

    • « son « tu ne tueras point » est assez lisse » ah ok…on n’a pas vu le meme film.
      Et pour ce qui est d’associer Gibson aux « yes man » désolé mais je me marre encore plus

      • Après je propose mon opinion. la réalisation de « tu ne tueras point » ne m’a pas inspiré, je n’impose pas mon avis, t’inquiète pas.

        Pour le côté « yes man », c’est juste une impression, je ne suis pas catégorique.

        Grosso modo, je conçois que je peux avoir tort.

    • Ben Affleck ne veux pas partir de DC.
      Il a simplement pris conscience de l’impossibilité d’être le rôle titre de THE BATMAN et de réaliser le dit film. De plus le flop de LIVE BY NIGHT (après les controverses autour de BvS), Affleck n’a pas connu la meilleure année de sa vie. On peut donc comprendre sa remise en question.

      Concernant Gibson, plus rien ne m’étonne dans le milieu du 7e art et notamment des super héros. Depuis plusieurs années, et notamment l’avènement de Marvel, les super productions ont parfois fait appel à des célébrités « underground » d’envergure. Dans l’idée, faire appel à Marlon Brando pour SUPERMAN était déjà casse gueule.
      Le hic dans l’histoire pour SUICIDE SQUAD 2 : Si on peut gérer une star à égo devant la caméra, j’ai un doute lorsqu’elle se trouve derrière. A l’opposé d’un acteur dont on pourrait réduire la présence à l’écran en cas de problème sur le plateau, il sera impossible d’évincer un réalisateur comme Gibson sans un nombres de retours négatifs importants pour DC au cas où celui-ci serait ingérable.
      A voir donc car TU NE TUERAS POINT semble montrer que l’homme semble s’appaiser un peu. Et puis qui dit Mel Gibson dit peut être George Miller après (pour rappel, c’est le duo mythique de MAD MAX)

      • Brando était loin d’être underground. C’était déjà un monument absolu, n’ayant plus rien à prouver (ni à fiche de Superman). Quand on sait que le film de Donner était scénarisé par Mario Puzzo… du Parrain, CQFD pour son bref second rôle (bien que premier au générique – les sous).

        Mais Affleck, c’est une grosse star direct dans le rôle d’une énorme star des comics. Dès le départ, c’était une idée trop risquée, qui ne « se fait pas » au cinéma (résultat, au lieu d’être un bon antagoniste, il a trop pris de la place dans DoJ). Et maintenant, faut assumer.

  3. Euh juste parce que j’accroche pas à ses films ( ne pas me tuer ) et même si je prends pas en compte ça j’ai doute pour qu’il réalise Suicide Squad 2.

    D’ailleurs parlant de Suicide Squad, j’aimerais vous faire part d’une idée par rapport au spin-off sur Deadshot. Bon avant tout je tiens à dire que je ne veux quand même pas ce film.

    Je vois un film où Waller courtise The fresh prince of Gotham pour une mission quelconque sauf que Waller va jusqu’a faire un chantage sur la vie de sa fille et là on aurait un film avec un Will Smith différent de ses différents rôles ( Car sa prestation est bonne mais elle ne change pas de d’habitude ) car il serait dans un sérieux et une colère déconcertante. Et pour Suicide Squad 2 suite à ce que le film donnerai, on aurait du coup un Deadshot à la Assault on Arkham où il serait en conflit avec l’une des nouvelles recrues qui s’est fait dégommée avant : Deathstroke.

    Alors qu’en pensez vous ?^^

        • J’ai presque envie de rejoindre Sylvain. Les millions de budget et les centaines de millions de recette ne font pas obligatoirement des bons films.
          On est quand même le plus souvent dans de la bonne série B et on frôle parfois le Z. Voir Gibson sur un projet comme Suicide Squad 2 c’est complètement surréaliste.
          C’est quoi la suite, Scorsese pour Shazam?
          Après c’est la Warner, un vieux studio qui a travaillé avec les plus grands mais là…
          Et puis quand on voit la pression qu’ils ont mis pour BvS et SSq sans parler de The Batman, franchement est ce que ça vaut le coup?
          Perso, je ne veux pas d’un Gibson monté à la hache…

          • Niveau Foi Chrétienne, Scorsese et Gibson sont les rares cinéastes américains à explorer régulièrement le sujet. Et Snyder lui-même ne s’est pas privé de faire des parallèles, trop de fois, dans MoS et DoJ.
            Warner, un studio de « cul-bénits » ?

          • Enhel, elle l’est également, je te l’accorde. C’est fait pour souligner le propos.

            Wonsul, bien sûr que j’adorerais un film de super-héros fait par un Mel Gibson libéré de toute pression.
            Idéalement j’imaginerai un film centré sur le Joker en Nemesis, qui obligerait Harley Quinn à choisir entre son nouveau groupe d’amis et lui. Un Joker hyperviolent qui serait dur avec elle et pourrait tuer un ou deux de ces héros suicidables. Un film sans collant fluo ou monstre de foire.
            Un film monté par lui et son équipe pas par des faiseurs de trailers ou par des pontes de la Warner.
            Un film ou Snyder ferme sa bouche.
            Je rêve encore je sais mais c’est tout à fait envisageable.
            Si la Warner le veut vraiment, c’est ce genre de discours qu’il leur faudra tenir.

            Parce que si c’est pour annoncer des superstars et finir avec des seconds couteaux, ça fait vraiment amateur.
            Le DCEU mérite largement mieux

          • Moi non plus j’y croyais pas, je rêvais et pourtant Mel Gibson confirme avoir été approché. Selon comicsblog, son souhait de travailler avec Will Smith pourrait également faire pencher la balance.
            Maintenant connaissant le bougre, il ne lâchera rien et se battra pour faire son film ou il n’y aura rien. Comme pour Ben Affleck apparemment.
            A la Warner d’être plus intelligente. A quoi bon baisser son froc devant un type qui leur dit votre film c’est de la merde pour ensuite lui mettre des bâtons dans les roues?

          • … pour se racheter une réputation à l’instant « T »… Même si c’est pour se renier un brin quelques semaines plus tard. Tant qu’ils auront attiré des professionnels entre temps.
            Une telle méthode ne durerait pas longtemps, même si pour bien des acteurs, réalisateurs etc… il faut bien qu’il travaillent.

  4. moi c est simple . toutes les news sur les films DC je vais plus me prendre la tete a les lire.

    Tout est dit et son contraire . ya une bonne info sur 5 .. entre la warner qui veut rassurer et les sources qui connaissent quelqu un qui connaisse quelqu un qui a entendu de quelqu un que wonder woman, JL et batman sont raté d avance.

    Je m en tiendrais aux trailers et basta ..

  5. Au-delà du fait que ça n’apportera rien à filmo/carrière, ça n’apportera rien non plus d’avoir un réalisateur quI visiblement n’y connaît rien aux comics (mais encore ça serait pas la première fois …) mais pire qui les déteste ! !
    Et là c’est la pire combinaison ! ! Un gars qui viendrait juste prendre son chèque ou qui ferait le job pour une question d’ego, pour prouver à tout le monde qu’il peut apporter quelque chose à cet univers …

  6. Pitié Mel Gibson ne vous engagez pas là dedans….. J’aime Man of Steel, J’aime Batman v Superman, Je pense que j’aimerais Justice League…mais Suicide Squad c’est non…. ce film est horrible… des acteurs qui font le job mais sans plus avec une histoire soporifique, un montage complètement charcuté et dénué de sens et certains personnages totalement incompris par le/les scénariste(s), le réalisateur et le studio. Mel Gibson est largement capable de redresser la barre mais franchement, sachant qu’il doit tenir compte de ce qui à déjà été fait, c’est quasiment mission impossible… En tout cas je ne pense pas qu’il le fera vu ces propos sur les blockbusters de ce type en particulier Batman v Superman.

  7. Gibson a un long passif avec la Warner, alors cqfd… Et comme Warner s’amusent eux-mêmes à critiquer les super héros dans leurs films DC (mais en ne les vendant pas comme tels, ce qui est donc une connerie), voilà pourquoi ils en sont a demander à Mad Mel de ne PAS faire un truc de super héros, mais un truc avec des gars tendant plus vers du gus normal mais perturbé, presque vilain.

    Sauf que ça ne serait qu’un truc de commande, sans qu’on puisse voir à quoi ça correspondrait dans ses propres thématiques. Le coté maso/sacrifiés peut-être ? Dans ses films, (surtout le dernier, rempli de trouffions de l’armée et de « gags de vestiaires »), on a même des moments de comédie brutale, ce qui peut même être raccord avec la façon très « GotG » dont ils nous ont présenté le Squad.

    Mais tout le truc marketing autour, le service après-vente casse pied… Gibson ne veut plus le faire, ou en tout cas pas sans chaperon. Il est trop instable émotionnellement, un vrai baril de poudre, alors imaginez avec des gros sous et de la diplomatie derrière….

    Voilà, ainsi résumé, on peut fiche en l’air cette idée et se concentrer sur les autres candidats, encore plus « souples » (ou… masos? que Mel?)…
    À moins qu’on ait un trust australien George Miller/Gibson qui débarquerait par surprise, mettant à la porte Snyder et Goyer pour faire leur propre truc. Et là, ce serait génial pour tous le monde, y compris Marvel (enfin une vraie concurrence sérieuse à affronter). 😀

  8. Si c’est bien la Warner qui a fait le premier pas j’avoue ne pas trop saisir leur volonté. Les films de Gibson sont plutôt violents, et pas que physiquement, alors que SS était vraiment gentillet. Voudraient-ils un SS2 18+ ? C’est d’autant plus bizarre que les autres réalisateurs envisagés ont tous bossé sur un film de zombie/survie (dont deux plutôt orientés comédie). Ça sent fortement le coup de pub tout ça.

    • S’il doit y avoir un film vraiment violent/trash chez Warner/DC, ça ne peut être que celui là. Sauf que pour Gibson, il y a toujours du sens derrière la violence. Maintenant que l’équipe est présentée, établie, il y a peut-être latitude à mieux développer tout ça ?
      Ça risque aussi de sentir le film fait « à la Gibson », même sans Gibson à la barre (comme The Batman serait un film « à la Affleck » avant tout?).

        • C’est ironique j’espère ? Parce que c’est faux. La mer est violente. Les vents peuvent aussi être violents. Les mots, les opérations chirurgicales, les révélations, la moutarde, même, peut être violente. La violence est, au même titre que la douceur, un concept porteur de sens, qui peut être utilisé pour complexifier la valeur d’un message et étoffer une réflexion. Notre société aspire à être non-violente, mais c’est une utopie, car la violence, bien que désagréable, fait et fera toujours partie de la vie, au même titre que la mort. C’est pourquoi il faut toujours y être préparé.

          • D’accord avec Ddg. La violence peut-être lourde de sens car elle nous ramène à ce qu’il y a de plus primitif en nous: notre nature animale. Méditons donc là-dessus. 🙂

          • Tout dépend d’avec quel personnage on utilise cette violence, ses raisons et ses conséquences. C’est pourquoi c’est plus raccord avec une équipe de tueurs qu’avec de futurs Ligueurs Justiciers…

      • Pas envers l’importance de son rôle au final: « a-t-on besoin d’un journaliste ? » C’est le 4ème Pouvoir, et il est de plus en plus mis à mal ces dernier temps.
        Bien sûr que oui, on en a besoin. Ainsi que de croire à nouveau aux bonnes informations.
        Pas comme quand on lui fait dire dans Doj qu’ »on n’est plus en 1938″…

      •  » J’adore le travail de Zack. Jesse Eisenberg, ce petit gars hésitant, en Lex Luthor ? C’est du génie à mes yeux. Tout le truc autour de Martha Kent et Martha Wayne ? Je ne sais pas… Je suis peut-être trop sentimental, mais ça m’a beaucoup touché. Donc je n’ai pas trop pigé [toutes ces critiques] »
        en quoi s’agit t’il d’un troll?

        • Parce qu’il commence par  » Le spectateur veut voir Flash, Aquaman, Wonder Woman, Green Lantern… On attend leurs apparitions à l’écran depuis 35 ans, qu’est-ce qu’ils (DC Comics, ndlr) faisaient pendant ce temps-là ? Marvel leur bottait le cul. C’est le geek qui sommeille en moi, celui qui a une collection de comics, qui veut les voir apparaître à l’écran. »
          Ces deux contradictions sont compatibles.

  9. Le dcu de toute façon prend l’eau, quand on se rappelle des annonces avant sa mis en place, qu’ils allaient mettre des vrais réalisateurs avec une vraie patte, que ce serait des vrais films comparés aux marvel.

    Et depuis les bides critiques de leurs derniers films, les gros films annulés (rip flash à dans 10ans), Ben affleck remplacé par matt reeves (mdr), wonderwoman et justice league qui ont d’énormes soucis de production et ça risque comme bvs de se sentir dans le montage final.

    Mais youpi on a black adams, gotham city sirens et suicide squad 2

    lol

  10. Dire qu’il crache sur le genre c’est un peu facil, il emet des critiques (surtout des incompréhensions) mais reste ouvert dans ce qu’il dit, en tout cas avec lui SS 2 pourrait enfin donner ce que SS avait promis.

  11. Je comprend RIEN.
    Gibson est un réalisateur super influent qui veut TOUJOURS faire de la propagande catholique dans ses films. Même lorsqu’il n’y participe que comme acteur il influence le réalisateur pour que son film soit moralisateur (Signs, par exemple). Si on m’avait dit qu’il serait de mèche avec le prochain Man of Steel, par exemple, j’aurais compris l’intérêt… Mais Suicide Squad ?… SERIOUSLY ?

    Ça va être quoi le pitch du film ? Harley Queen se repentit et rentre au couvent tandis que Deadshot devient curé et que le Joker combat le crime en utilisant le pouvoir de l’amour et de la non-violence ?

    • Je sais pas d’où tu sors ces clichés mais quand on me dit Mel Gibson le premier truc qui me vient à l’esprit c’est pas la non violence ou l’amour dans ses films, c’est plutôt l’inverse …

      C’est franchement pas difficile de l’imaginer en tant que réal de SS2, plus de demi mesure, il pourrait rendre ces damnés vraiment damné, montrer de vrais vilains forcé de coopérer, en les faisant plus souffrir qu’un simple « wat, vous avez osé nous mentir a nous ??? des criminels ? c’est dégueulasse c’est vous les vrais méchants en fait »

      • Mon second paragraphe, détaché du commentaire, était évidemment ultra exagéré.
        Oui Gibson est capable de montrer la violence, heureusement. Mais son but est toujours de la condamner. Il est parfait pour mettre en scène un super-héro qui possède justement ce sentiment de justice face à la violence. C’est un grand réalisateur, évidement.
        C’est incroyable et inconcevable par contre, concernant le bonhomme, qu’il accepte de faire un film sur des vilains.
        Je n’y crois pas (comme beaucoup en lisant les commentaires).
        Ou alors ça serait, justement, encore plus mièvre que le 1. Parce que Gibson se refuserait d’importer la vision ‘nihiliste’ nécessaire au portrait de ces personnages sans âmes. Lorsqu’on voit ce que Will Smith a fait à Deadshot, par exemple, je suis en droit de craindre ce que Gibson ferait à Harley Queen…

        Ce qu’il faudrait à cette équipe suicide, ça serait un ton plus proche des films des frères Cohen par exemple – Un monde sans morale où la violence se mêle au hasard.
        Je suis étonné parce que, pour moi, une histoire Suicide Squad, quelque-soit le modèle de narration, c’est de l’anti-Gibson. Je penserais à TOUT sauf à lui pour transposer ces comics au cinéma.
        C’est un peu comme si on m’annonçait que Dreamworks cherchait à contacter Hayao Miyazaki pour réaliser le prochain Shrek… Ça serait bizarre non ? (Et je n’ai toujours rien contre l’idéologie pacifiste et poétique de Miyazaki dans ses dessins animés, évidemment.)

          • Nan mais Braveheart c’était en 95, et Mad Max en 80… Depuis, Gibson est devenu le réalisateur d’Apocalypto. C’est un humaniste, engagé contre la guerre notamment (il s’est opposé à Bush sur la question de l’Irak si ma mémoire est bonne), et ses films suivent cette idéologie (personnellement, je n’ai rien contre d’ailleurs).
            Mais dans ses films d’aujourd’hui, le scénario se limite à un héro 100% pur et bon qui affronte le chaos et la violence d’un monde qui lui est hostile.
            Je ne comprend pas comment, pourquoi, (mais peut-être que ce sera le cas) il pourrait accepter de mettre en scène des méchants… Si ce n’est en les rendant gentil une fois de plus, évidemment…
            Gibson travaillant pour DC, c’est franchement faisable… Mais Gibson filmant la Suicide Squad… J’en serais très TRÈS surpris ! C’est, pour moi, inconcevable. (selon l’opinion que j’ai de son travail, évidemment… Libre à lui de me surprendre finalement !)

        • Gibson ne condamne pas vraiment la violence… Il montre juste qu’elle a naturellement toujours existé dans le monde, même sous des formes extrêmes qu’on imaginerait même pas.
          Quand ça arrive dans ses films, ça n’est jamais pour être banalisé, mais toujours pour provoquer une réaction, quelle qu’elle soit (pas uniquement répulsive)…

          Les Coen se serait intéressant (même si avec de l’action stylisé…). Et ça resterait dans la logique très « têtes de con » du premier film Squad. 🙂

          • « pas uniquement répulsive ». Question d’interprétation, alors. Pour moi, ça l’est. Un traitement de la violence uniquement répulsif.
            Pour les films dont il est le scénariste tout du moins (c’est à dire depuis La passion du Christ en 2004 jusqu’à Tu ne tueras point l’année dernière).

          • Question de globalité surtout. Pour certains autres, elle est aussi cathartique (la fuite dans Apokalypto).
            Et à la fin de Braveheart, c’est libérateur et horrible… mais on n’y voyait rien de son éviscération.

  12. Ah mais il va vraiment y avoir un Suicide Squad 2? J’étais persuadé que cette suite s’était transformée en Gotham City Sirens…
    Bah… Si c’est pour nous sortir un film avec de vrais bad guys je dis oui. Mais bon, ça m’étonnerait qu’ils aillent jusque là, alors cette multiplication de spinoffs alors que les films centrés sur les héros DC principaux ne font que reculer commence à m’agacer…

  13. Si tu as plus de bad guys mort,un Deadshot qui porte vraiment son masque, un film PG-13,des persos vraiment méchants et plus équitables, un King Shark,un Bronze Tiger, une Plastique ou une Killer Frost qui ne serait pas de refus,un studios qui laisse son réalisateur du début à la fin, un scénario construit en plus de 6 semaines, un ton dark surtout qu’il a plus Harley et qu’ils devraient en profiter Je Dis OUI

    Bon après, mettre le réalisateur qui détèste les films de super-héros à la lignée de Ridley Scott qui peut remplacer Matt Reeves en cas de départ de celui-ci pour Batman, ils vont un peu loin.

    • Où tu as vu qu’il déteste les films de super-héros? Il dit juste que BvS est une merde comme beaucoup ici l’ont dit. C’est pas pas pour autant que tout le monde ici déteste les films de super-héros non?
      Il dit juste qu’il n’aime pas ces tournages à gros budget sur fond vert.
      Ton idée d’inclure King Shark, Plastique ou Killer Frost serait donc, à mon sens, à côté de la plaque.
      Je vois vraiment un film plus à la Deadpool: Rated-R, budget restreint mais sans les vannes et les costumes moulants. L’univers de la SSq s’y collerait très bien.
      Plus j’en parle, plus j’ai envie d’y croire tellement j’aime le bonhomme. Par pitié Warner ne nous refaites pas le coup de nous faire rêver pour nous caler un réal lambda…

      • Un film à la Deadpool sans fonds verts… La Suicide Squad a à ma connaissance plus ou moins toujours inclus un ou plusieurs personnages à pouvoirs qui nécessiteraient l’utilisation de fonds verts. Bon après je privilégie toujours la qualité du film à la fidélité aux comics. Mais bon, étant donnée ta haine pour Xmen First Class, je pense que tu comprendras pourquoi une équipe trop inhabituelle pourrait rebuter les fans de la SS 😉

          • Je n’ai jamais dit que Deadpool n’avait pas de fond vert. Il est à mon sens plus terre-à-terre que la plupart des films de super-héros récents car pas de monstre gigantesque qui fait péter des éclairs, pas de voyage dans l’espace avec un arbre qui parle à un raton laveur, etc… mais mon exemple était mauvais.
            J’aurai du plus citer la trilogie TDK, Kickass ou même Vendetta. Je pense que SI il faisait un film de super-héros, ça se rapprocherait plus de ça.

            Quant à la fidélité de Suicide Squad, tu as entièrement raison Archer, je comprendrai parfaitement que les fans du comics soient en colère si l’équipe originale n’est pas respectée.
            Maintenant je n’ai lu aucun comics sur la SSq, je ne les connais qu’à travers le long-métrage d’animation, la version d’Arrow et le film. Je serai donc plus clément mais je comprends.
            Tu sais, l’avis des fans compte souvent très peu et la non-fidélité n’empêche pas un bon film.: Je ne hais pas First Class.
            C’est juste pour moi le pire film de X-men jamais fait. Ca ne veut pas dire que je n’ai pas aimé le film en tant que tel. 😉

          • Attention c’est pas parce que tout est modélisé que tout est fait en images de synthèses hein! Il s’agit souvent de repères crées pour une meilleure synchro entre les plans réels et les ajouts numériques. ^^

            Ok Garyus, je te taquinais avec First Class, je connais ton point de vue sur le film et je le comprends tout à fait. 🙂 Perso je suis pas un fan de la SS et je me fous pas mal que l’équipe soit respectée ou pas si je kiffe le film! Mais bon, c’est vrai qu’en s’écartant trop du comics on prend le risque de décevoir les fans. Et puis, quelque part, est-ce que cette combinaison de personnages à pouvoirs avec d’autres sans ne fait pas aussi un peu le charme de l’équipe? A voir. En tout cas si Gibson décide de se lancer là dedans j’espère qu’il aura la possibilité d’y insuffler sa patte avec un maximum de liberté.

      • « Il dit juste qu’il n’aime pas ces tournages à gros budget sur fond vert. »

        et les films sh de ses dernières année… Cela semble implicite dans ce qu’il dit ici il n’est pas fans des gros blocbusters sh. Je le comprend, les films à la nolan, vendetta, kick ass me manque un peu, aujourd’hui c’est plein d’effets spéciaux. Sa vision aurait mieux convenu à une équipe brutale comme suicid squad. Pour lui les films à gros effets spéciaux c’est de la merde quoi^^

LAISSER UN COMMENTAIRE