Han Solo – A Star Wars Story : Phil Lord et Christopher Miller abandonnent de la réalisation du film !

93

star-wars-film-episode-story-saga-futur

[Mise à jour : Ce fut rapide. D’après Variety et The Hollywood Reporter, Phil Lord et Christopher Miller ont été virés par Lucasfilm. Le duo était sans cesse en désaccord avec la présidente Kathleen Kennedy et le scénariste-producteur Lawrence Kasdan, notamment sur la façon de filmer et d’interagir avec les acteurs. Le goût de Lord et Miller pour l’improvisation est par exemple entré en conflit avec la vision de Kasdan, qui est pour un strict respect du script. Or, sans surprise, Kennedy s’est rangée du côté du mythique scénariste de L’Empire contre-attaque et du Retour du Jedi. Ainsi, le duo aurait été « stupéfait » de constater qu’il n’avait pas la liberté de diriger la production de la manière dont il était habitué.

Selon une source : « C’était un conflit culturel dès le premier jour. Même la façon dont ils pliaient leurs chaussettes ne convenait pas [à Kathleen Kennedy]. Ils n’avaient pas la marge de manœuvre pour faire ce qu’ils avaient à faire. Kathy, son équipe et Larry Kasdan ont roulé leur bosse depuis très longtemps. Ils connaissent la recette du gâteau et c’est comme ça qu’ils le veulent. » Une autre source complète : « Les gens doivent comprendre que Han Solo n’est pas une personnalité comique. Il est sarcastique et égoïste. » Bref, Lord et Miller pensaient pouvoir faire ce qu’ils voulaient, sans doute une comédie qui ne sonnait pas assez Star Wars. Contrairement à Gareth Edwards – qui s’est montré conciliant lors des changements apportés à Rogue One : Star Wars Story -, le duo a campé sur ses positions, refusant de collaborer avec un nouveau réalisateur lors des futurs reshoots. D’où l’inévitable clash. D’après Deadline, Ron Howard (Au coeur de l’océan, Da Vinci Code, Apollo 13) serait le favori pour prendre la relève. Lawrence Kasdan (Dreamcatcher, Wyatt Earp) est logiquement envisagé. De même que Joe Johnston (Captain America : First Avenger, Jumanji, Rocketeer) qui, rappelons-le, a commencé sa carrière en tant que concept artist sur la Trilogie.]

————————————————

Pas un spin-off Star Wars sans un énorme coup de théâtre en cours de production… C’est officiel, Phil Lord et Christopher Miller (La grande aventure LEGO, 21 Jump Street, Tempête de boulettes géantes) abandonnent la réalisation de Han Solo : A Star Wars Story ! On écoute Kathleen Kennedy, la présidente de Lucasfilm : « Phil Lord et Christopher MIller sont de talentueux cinéastes qui ont assemblé des acteurs et une équipe incroyables, mais il est devenu évident que nous avions une vision créative différente sur ce film, et nous avons décidé de nous séparer. Un nouveau réalisateur sera annoncé prochainement. »

Les deux réalisateurs ajoutent : « Malheureusement, notre vision et notre méthode n’étaient pas alignées avec nos partenaires sur ce projet. Nous ne sommes généralement pas fans de la phrase ‘différents créatifs’, mais pour une fois ce cliché est vrai. Nous sommes vraiment fiers du travail incroyable et de la classe mondiale de notre casting et de notre équipe. » Le plus étonnant dans toute cette histoire ? Rien d’alarmant n’a filtré ces dernières semaines. Presque rien. Le tournage principal de Han Solo : A Star Wars Story a débuté le 20 février dernier. Il devait s’achever dans trois semaines, avec une session de tournage additionnel prévue à la fin de l’été.

Les reshoots de Rogue One : A Star Wars Story, le retrait de Zack Snyder de Justice League et maintenant ce double départ complètement inattendu… Les blockbusters modernes sont de plus en plus sujets à des bouleversement majeurs en cours de production. Joss Whedon va-t-il être appelé à la rescousse ? Plus sérieusement, J.J. Abrams, Gareth Edwards, Rian Johnson ou Colin Trevorrow viendront-ils sauver Han Solo : A Star Wars Story ? La sortie du film sera-t-elle repoussée en décembre 2018 ? Et surtout… que s’est-il passé ? Un résultat trop fou et décalé pour Lucasfilm ? A vos théories !

Untitled Han Solo Anthology film de Phil Lord et Christopher Miller sort aux États-Unis le 25 mai 2018, avec Alden Ehrenreich (Han Solo), Woody Harrelson, Emilia Clarke, Donald Glover (Lando Calrissian), Thandie Newton, Phoebe Waller-Bridge et Joonas Suotamo (Chewbacca).

93 COMMENTAIRES

  1. Ben pour le coup au moins c’est bien qu’il était prévu en début d’année, ça leur laisse un temps de manœuvre pour le sortir quand même en 2018 si jamais il est repoussé. La production était bien avancée ?

    • Ils étaient en plein tournage quand ils ont été virés …
      Et la date reste inchangée pour la sortie du film

      Perso, j’étais intéressé juste parce que c’était Chris/Phil mais bon on verra bien comment le film sera à la fin

  2. Donc c’est après quelques mois de tournage qu’ils comprennent qu’ils ont des « différents créatifs » ? C’est un peu troublant quand même

    • Tu te fais du mal boss, celui là aussi va mystérieusement disparaître de la circulation 😂 (y a quand meme quelque chose d’assez derengeant de la part de disney à annulé ce genre de bouquin)

      Bien qu’on était un peu plus au courant des soucis de production sur RO que sur ceux de TFA

  3. De toute façon il vaut mieux qu’ils occupent le terrain mi-décembre, depuis la relance de la saga ils ont monopolisé la période de noël, les nouveaux fans (et les anciens?) se sont habitués à ce rythme et les scores sont énormes loin de la concurrence des blockbuster à l’approche de l’été.

    Sinon pour les deux réalisateurs plus qu’à prier pour qu’ils se penchent sur la suite de Jump Street ou le crossover avec Men In Black, moi je crois en ce projet.

    • Oui MiB JS serait le cross oover ovni le plus barré de l’histoire. J’espère qu’ils auront la possibilité de le réaliser et une pleine liberté de la part de Sony.

      Je verrai bien un nouveau duo d’agent rejoignant Les Jump Streets.

    • Non. Heureusement. Les conditions de production des blockbusters actuels sont 10X meilleures pour les auteurs qu’elles ne l’étaient il y a 20 ans. Y’a pas de « c’était mieux avant » pour le coup. (Après il reste encore du chemin à faire, je dis pas hein)

      Si les choses te paraissent pires aujourd’hui, c’est grâce/à cause d’Internet qui permet de relayer massivement les infos fuitées et nous tient au courant durant toute la production du film. Quand il y avait ce genre de chose il y a quelques années, le public n’en était juste pas informé.

      • Bah je vois pas en quoi elle sont bien meilleurs aujourd’hui. Parce que pour avoir vu pas mal de docu sur le sujet personne ne parle d’amélioration. On est de plus en plus face à des mega-blockbusters qui coutent toujours plus d’argent. Les films à moyen budget (films justement plus « artistiques ») sont entrain de disparaitre, parce que jugés trop risqué par les grandes boites de prod. Or plus y’a d’argent en jeux, plus la prod s’implique dans le processus de création du film. Leur but étant que ça plaise au plus de monde possible, et non de faire du grand cinéma.
        Partant de là non les choses ne s’améliore pas, surtout pour les petit réals les nouveaux qui essaient de se faire leur place dans le milieu…

        Alors bien sur qu’avant on était pas au courant de tout ce qui se passait dans les coulisse. Mais les réal avait une place plus forte au sein de leur films. Il avaient le droit à l’erreur, et la place pour expérimenter de nouvelle choses et proposer du neuf, de nos jour c’est de moins en moins possible, surtout si on n’a pas déjà un grand nom dans le milieu.

  4. J’ai une confiance totale en Kathleen Kennedy ! Ci elle décide qu’il faut dire bye bye aux des réals et bien qu’il en soit ainsi. Je ne suis pas déçu de Kathleen Kennedy depuis sont arrivée. Elle est un peu la gardienne tu temple qui filtre se qui fait le nouveau Star Wars.

    • Mouais…. Lucas savait au moins ce qu’il faisait, c’était LE GUARDIEN du temple qui n’a pas hésité à prendre des libertés.
      Kathleen Kennedy est dans la logique du best of, pas du spin off qui permet de rélféchir ou de remettre les choses en perspectives.

  5. Mise à jour avec les causes du divorce. D’accord sur rien, désaccord sur tout entre le duo et les gardiens du temple (K. Kennedy et L. Kasdan).

    Ron Howard favori pour prendre la relève. Kasdan logiquement envisagé. Et on peut aussi imaginer Joe Johnston (Cap 1), qui a longtemps bossé sur Star Wars, et qui est connu pour son style classique. Un bon moyen de sauver la situation + marquer des points pour le spin-off Boba Fett qu’il souhaitait faire il y a quelques années.

  6. lol !! que dire de plus 🙂
    Méthodes DISNEY . On l’a vu avec GARETH.
    Qu’ils embauchent le real du prochain spiderman, ou celui de KONG SKULL ISLAND!!!

    • 2eme commentaire et 2eme commentaire attif et a un poil à côté de la plaque…
      Les entités Marvel/Disney/Star Wars sont libre les unes des autres hein, la décision de Kennedy est une équivalence a Lucas ci on remonte dans le temps.

  7. Des le depart projet casse gueule. Des mecs qui ont fait 21 meme fan de star wars rentrent pas dans le moule pour ce type de real et refusent d’etre des yes men

  8. Je me range du côté de Kennedy et kasdan !
    Oui ils ont viré le duo et ils.veulent un contrôle total. Mais qu’ils ne disent pas être surpris je suis sûr qu’ils ont du avoir plusieurs avertissements avec toutes ces semaines de tournage. Ce ne fut pas soudain

    • On en parle de l’aberration de virer des réalisateurs pour avoir proposé leur vision ? Ou mieux, juste du fait d’imposer des règles aux réalisateurs ?

      • De mon point de vue : MCU / DCEU / Star Wars = univers partagés = plusieurs réalisateurs qui jouent avec les mêmes jouets = certaines règles à respecter en terme de caractérisation des personnages et d’histoire.

        A partir du moment où un réalisateur commence à dévier du scénario et change la personnalité du personnage principal, il paraît normal qu’il se fasse taper sur les doigts par les producteurs et le scénariste. S’il obtempère pour corriger le tir, il reste. S’il n’obtempère pas, il dégage.

        C’est la même histoire qu’Ant-Man, sauf qu’Edgar Wright a été écarté avant le début du tournage. Dès l’instant où son scénario a été revu par d’autres que lui, il a voulu se retirer du projet. Or, plus que pour n’importe quel film, un univers partagé est le fruit d’un travail d’équipe où il faut accepter de faire des compromis.

        • Sauf qu’avec des mecs comme Lord et Miller, on peut sans doute penser justement qu’ils avaient cerné le personnage et qu’ils auraient su proposer quelque chose de cohérent avec Han Solo. Quand on prend des réalisateurs comme eux, c’est qu’on espère qu’ils vont apporter leur vision du personnage. C’est tout l’intérêt et c’est ce que faisait Lucas avec la prélogie. Il innovait. C’est un élément qui a disparu de tous les Star Wars récents. Là, c’est quand même une belle preuve du manque de liberté accordé aux réalisateurs sur des blockbusters de si grande envergure.

          Et tu parles de compromis. Mais ce n’est pas de ça dont il s’agit. Il faudrait plutôt parler d’accepter de se plier au cahier des charges. Et c’est bien triste. On ne laisse plus aux réalisateurs de place pour proposer leurs idées. Etre conforme à un personnage, ce n’est pas une règle. C’est un choix. Quand on impose à un réalisateur une manière de concevoir son film, ça devient un cahier des charges. Et dans le cinéma et toute autre forme d’art, il ne devrait pas y avoir de place pour ça.

          Et encore une fois, je ne vois pas pourquoi Edgar Wright serait tenu responsable d’un départ suite à des différents artistiques. Là encore, c’est simplement la démonstration du manque total de liberté accordé à des réalisateurs même aussi grands, dès que leurs idées ne vont pas dans leur sens. Parce qu’entendons bien : là, il s’agit simplement de producteurs qui veulent un contrôle total sur leurs films, où on finit par embaucher de tout juste corrects faiseurs.

          • Il s’agit aussi de films bien plus chers et marketés, où les prods ont aussi un avis qu’ils veulent défendre. Car ce sont eux qui ont initié le projet, pas le réalisateur. En gros c’est celui qui commence qui… commande.
            C’est pourquoi, par exemple, Spielberg est moins bon sur les films qu’il a accepté de faire surtout pour Lucas – Indy 4 – ou pour faire plaisir à ses fans ou ses enfants (même Tom Cruise ne l’a pas « contrôlé », par respect). Alors qu’entre-temps il peut développer à son envie des Schindler, Munich, le Pont des Espions ou même Tintin bien plus ambitieux. Et qu’il a lancé le plus souvent à partir de sa propre inspiration.

        • Boss : Sauf que les bases de star wars c’était la vision d’un seul auteur avant que la saga devienne un « univers partagé » (ce qu’elle n’est pas vraiment d’ailleurs)

          Après tout dépend de ce que le public/fan veux au final
          Un film un minimum memorable ou un univers partagé bien cohérent sous tout rapport

          Parce que si on parle encore 10 ans après de la trilogie de Raimi,
          Et qu’Ant-Man est un film qu’on peux facilement oublier
          Y a bien une raison derrière….
          (Et pire encore avec star wars, les films de Lucas on en parle encore 40~10 ans plus tard, ça m’étonnerait que ça soit le cas pour Rogue One)

          Mais ce que je remarque surtout avec cette affaire, c’est que même le DCEU (superman de snyder) et le MCU (une bonne partie de la phase 1 et les gardiens de Gunn) propose plus de liberté à ces reals que pour ceux sur la franchise star wars

          Dans tout les cas y a une faute de la part de LucasFilm sur le recrutement de Lord et Miller (qu’on a toujours pas entendu se prononcer d’ailleurs)
          Et qu’on ne vienne pas dire par la suite qu’il y a de la créativité de la part de ce studio

  9. Ou alors c’est que les 2 gars voulaient un film trop trop trop comique ou second degré qui ne colle pas à Star wars…. on verras mieux lorsque les derniers jedis sortira, si le problème vient des réal ou de Kat kennedy

  10. A vous lire, Hollywood s’est toujours bien porté jusqu’à aujourd’hui. A aucun moment vous vous dites que c’est grâce (à cause pour moi) d’internet qu’on en sait autant sur les coulisses des films?
    Je suis pas sur que du temps de Jean Renoir il n’y avait pas autant de bordels… ce sont les aléas de l’industrie en interne et c’est pareil dans d’autres domaines (musique, jeux vidéo, television).

    Ps: Disney va mourir ? Disney sont des incapables? N’a pas de plan? Non parce que j’aurais lu ça sur une news Dc

    Ps bis: lth pourquoi parler de snyder ici? C’est pas les ex qui manquent chez Disney….

    • Je suis totalement d’accord avec toi ! Si on en parle autant de nos jours c’est que ça apporte du click ! Surtout si c’est une grande saga ! C’est pour ça que rogue one et beaucoup de dc se sont pris tout ça dans la gueule, les titres putaclick ça rapporte !
      (Je n’accuse pas lth de le faire ! Au contraire il n’en rajoute pas spécialement il rapporte juste l’actualité )

      Ps: n’exagère pas non plus on a jamais parlé de mort de la warner ^^ ! A la limite on pourrait lire des : » j’ai mal à mon star wars » ou  » rendez nous Georges lucas » mais je pense qu’il est trop tôt ! Ils vont bientôt arriver.

      Ps bis : comme dis chocasse si on parle de snyder c’est juste parce que c’est de l’actualité récente dont certains ont profité. Malheureusement effectivement les circonstances sont différentes.

      • De quel passé tu parles Bali? Celui d’avant le tout connecté internet ou celui d’il y a fort longtemps? Dans tous les cas, on ne savait pas autant de choses que là avec la multiplication des blogs, rumeurs, insiders, fuites sur le net etc. Avant, on se renseignait à la télé ou sur papier et c’était nettement moins réactif. Donc pour le coup, il se peut très bien que cela ait toujours été ainsi.

        • Oh oui, quand on regarde l’historique de certains films, même dès les années 30, ça n’a jamais changé. Quand on se rappelle qu’un seule personne n’a pas le pouvoir absolu sur un film avec un gros budget, et surtout avec des producteurs qui ont eux-mêmes une vision artistique de l’ensemble (ce ne sont pas tous des ignares assoiffés de fric).

  11. Le film sera pas décalé à decembre 2018 car la place est prise par Aquaman. Et je vois pas le rapport avec Snyder, il a quitté le Justice League à cause d’un drame familial (le film était quasi fini, Whedon est juste là pour faire les derniers ajustements).

  12. Ah ouais…… ?
    Et bien ma foi, moi qui n’étais pas très chaud pour ces deux là, à la limite je trouve cela pas plus mal.
    En revanche, j’ai des doutes sur le bien fondé de ce sur-contrôle de Kennedy…… mais je me dis aussi qu’elle a dû voir pas mal de scènes plus ou moins terminées et que cela ne devait pas être très bon pour en arriver à se passer de leurs services.
    Bref, d’un côté la liberté créatrice est bridée.. ce que je ne trouve pas très intéressant pour un développement original de la saga, mais d’un autre, l’esprit de cette dernière est malgré tout protégé d’un risque de déviance aggravée par des réal’ pensant bien faire alors qu’ils en massacrent son essence première comme des gamins avec un gros jouet qui ne leur appartient pas.

    • « ce que je ne trouve pas très intéressant pour un développement original de la saga, mais d’un autre, l’esprit de cette dernière est malgré tout protégé d’un risque de déviance aggravée par des réal’ pensant bien faire alors qu’ils en massacrent son essence première comme des gamins avec un gros jouet qui ne leur appartient pas. »

      Si on veut pas de changements dans l’esprit de la saga, fallait pas lancer une nouvelle trilogie! Je veux dire les plus gros reproches qui ont été fait aux derniers SW c’est quand même d’être trop des copiés collé de la saga originale.
      Le principe même de faire des suite c’est de se renouveler..

          • @Rastarapha – Voyons, tu vois bien ce qu’Eagle veut dire… surtout qu’au final, ce n’est pas explicable. L’esprit Star Wars c’est quand tu reconnais sans problème qu’un film fait partie intégrante de la saga lorsque tu le visionnes, et il est facile de s’en égarer.

          • Mais tout peux être « esprit de star wars » ROY, ça ne veux strictement rien dire

            On est passé de d’un film qui retranscris le mythe campbellien au soap opera

            Du péplum biblique au film d’enquête puis à la tragédie grecque

            Dans rogue one, Edwards à tenté l’espionnage et le thème de la bombe atomique

            Y a des nounours et des courses de chars qui font partie du même univers

            À partir de là tout peux devenir « esprit de star wars » tant qu’on reste dans le contexte de la galaxie lointaine

            Le problème ne vient pas de Lord et Miller qui bien évidement tente quelque chose de neuf pour la saga (ce qui devrait être techniquement le principe de base pour faire des nouveaux films star wars)
            Mais bien LucasFilm et KK qui reste dans une demarche bien trop étroit pour la saga

          • Sauf que Lord et Miller sont dans un esprit beaucoup trop méta-comico-cartoon, tout ça à la fois, avec plein de folie.
            Il suffirait de garder cette ligne pour sortir de l’univers Star Wars (en « l’explosant ») et basculer dans la quasi parodie. Et ça, c’est bien trop violent d’un coup, ou alors encore bien trop tôt.

          • Alors déjà faut se renseigner un minimum sur le CV des réal qu’on engage

            Et ensuite si tu as peur de brusquer la saga en ayant son contrôle, de toucher à son caratere sacrée, tu ne fais pas de film dessus

            « Et ça, c’est bien trop violent d’un coup, ou alors encore bien trop tôt. »

            C’est triste, parce que c’est avec ce genre de phrase que la saga mourra à petit feu

          • Le CV ne dit pas si les réals sont capables d’évoluer différemment niveau style, ce qui a du jouer pour leur engagement lors de leur entretien d’embauche (et ils ne l’ont finalement pas fait).
            Et quand ça évolue peu à peu et pas brusquement, c’est avec ça que la saga devient pérenne. Sinon, ça ressemblerait d’un coup à un autre type de franchise. Et contrairement à il y a 30 ans, il y en bien plus sur le marché, de ces franchises au ton divers.
            Disons qu’il y a une limite à ce que SW peut intégrer comme éléments un peu plus extérieurs. Le graveleux par exemple, pas possible.

  13. Ca me fait rire ça, les mecs ont été surpris de pas pouvoir faire de l’impro … Les gars … Vous bossez pour le studio le plus puissant de la planète, vous avez vraiment cru pouvoir faire de l’impro ?
    Bon, en attendant c’est toujours chiant ce genre de news. J’espère juste qu’ils sauront prendre un mec capable pour finir le tournage.

    Peut être que 2 réals n’étaient pas la solution … Peut être qu’il aurait fallu un seul réalisateur … En solo ….

      • James gunn à réussi à prouver qu’il pouvait porter un projet casse gueule. Eux non.
        De plus je pense que l’improvisation n’est pas le coeur du problème.
        Ils ont du aller trop loin sur certains choix jusqu’à dénaturer le travail des scénaristes

        • Jusqu’à dénaturer le travail des journalistes? Jusqu’à dénaturer le cahier des charges plutôt… Et James Gunn fait ce qu’il veut depuis le 1er gotg et à l’époque il n’avait encore rien prouvé. On a aussi fait confiance à shane black ou whedon, donc c’est normal que les gars ont cru qu’ils auraient leur mot à dire..

          • Je pense que c’est des réals qui ont vraiment leur univers à eux, ça pousse les studios à leur faire confiance, Gunn avait déjà sa patte bien à lui et Black est un vieux routard d’Hollywood et RDJr avait déjà bossé avec lui. Mais là ya eu connerie. C’est un film Star Wars, d’une LucasArts devait bien se douter que les mecs étaient fan de l’impro, leur méthode etc … Et les réals de leur côté devaient aussi se douter qu’ils devraient rendre des comptes à LucasArts, dans les 2 cas ya eu connerie. Et paf le drame.

          • Oui mais la tu parle du sacro-saint star wars et tu peux me croire qu’il s’agit d’un univers ou les fans ne permettent pas un poil d’erreur ou très peu. Après Gunn a quand même plié au cahier des charges avec Thanos dans son 1er film c’était donnant donnant.

    • L’impro est une méthode qui peut très bien marcher dans un films, c’est au réal de décider comment gérer ses acteur non aux producteurs…

      • Oui ça peut marcher, évidemment je n’ai personnellement rien contre sur le papier. Je veux dire que ça ne m’étonne pas du tout que ça ai inquiéter LucasFilms sur une production d’une t’elle ampleur tant c’est sujet au hasard, ou tout du moins à l’inconstance. Le hasard est les grosses prod’ ça colle moyen de nos jours.
        Les sommes mises en jeu sont tellement, gargantuesques, c’est logique qu’ils aient les yeux rivés dessus. A ce moment là pour une liberté total, faut pas se diriger sur des gigas blockbusters, à mon sens en tout cas.

  14. Abusé, ils ne pouvaient pas les laisser faire le film qu’il voulait faire.
    Ils engagent des types, leurs font confiance puis les virent parce-que sa ne colle pas avec leur vision des choses. Et bien qu’ils le réalisent eux même leurs films.

    • c’est pas abusé c’est juste normal.
      tu boss pour une license aussi puissante ? Hé bin tu fait ce que l’ont te dit de faire ou bye bye.

      • « c’est pas abusé c’est juste normal. »
        Certes c’est comme ça que marche l’industrie du cinéma, delà à dire que c’est « normal » y’a une différence…

  15. Hum, pour une fois les réactions ne tournent pas autour de « méchant studio qui veut virer les gentils tout beaux réals qui étaient fatalement des génies incompris ».

    Ouais, ça rassure pas sur un projet mega casse gueule dès le départ, mais ces mecs la, si ils ont fait de la m***, fallait les virer, c’est tout.

    • « ces mecs la, si ils ont fait de la m***, fallait les virer, c’est tout. »
      Ça on ne le saura jamais… Mais quand tu engage des réals pour faire un film, la moindre des chose c’est de les laisser livrer leurs visions jusqu’à la fin. Ou alors c’est que tu t’es planté au départ.

      • Oui enfin des gens malhonnêtes ça existe aussi….

        Genre au entretiens c’est tout comme vous voulez et sur le tournage ça fait nawak…

  16. Etonnant que Lucasfilm ait mis autant de temps pour se rendre compte que ce duo de réalisateurs ne correspondait pas à leurs attentes, en tout cas la réalisation des spin-off Star Wars est peu chaotique pour le moment avec le départ de Josh Trank sur Boba Fett et les énormes reshoot de Rogue One, du moment que le produit final est de qualité c’est le plus important !

  17. Du mal à comprendre. Je pense que Disney a voulu faire comme avec James Gunn pour Marvel, en embauchant des réals un peu « rebels », amateurs d’humour méta et de second degré. Logique vu qu’Han Solo est le personnage le plus « Rock N Roll » de la saga, ça aurait dû coller. Alors pourquoi s’attendre à bosser avec des yes men ? Je n’ai rien contre ceux qui pourraient prendre la relève mais je trouve qu’ils ont tous un style (trop) classique qui ne colle pas avec le personnage.

  18. C’était déjà pas très excitant comme projet mais alors avec Ron Howard au commende on est sur d’avoir un film bien lisse et bien chiant.

  19. Bon déjà le projet était peu intéressant (l’intuition que celui ci existe seulement pour nous sortir une scène « han shot first » like)

    Mais maintenant il fait carrément peur…

    Très mauvais coup de la part de Lucasfilm

    Après un joe johnston peux être intéressant sur un projet star wars, mais sur ce type de projet précis et une grosse main mise du studio, ça vaut pas le coup

    Pour le duo de cinéaste, on parle d’eux pour re(re)prendre The Flash

  20. En réalité, malgré ce que j’ai pu écrire auparavant, il semblerait que Kathleen Kennedy ait fait le bon choix.

    Si c’est trop différent de ce qui a été fait auparavant, ça peut nuire à la continuité de ton et style déjà établis. Il faut comprendre aussi Disney, bien que ça marche au box office, ils jouent gros avec les big mouse budgets que requièrent chaque film. Ils ne peuvent pas se permettre de faire un faux pas et donc ils se doivent d’avoir le contrôle entier de leur production.

    Donc pas de souci, je comprends

  21. C’est la même situation que les FF 2015 avec Trank, en plus courtois.
    Je comprendrais jamais les producteurs qui engagent des réal pour au final les brider dans leur taff… Soit tu engages un réal parce que tu aime ça façon de filmer/diriger les acteurs et tu le laisse faire (ou au moins n’attend pas la fin du tournage pour te rendre compte que c’est pas ce que tu voulait mr le producteur), soit tu engage un « yes man » qui aura peut être pas de « patte » mais sera conforme a la volonté du producteur…
    C’est aussi con que d’engager Michael Bay pour une comédie romantique.

    • Exactement … je comprends même pas que des gens puissent défendre la décision de Lucasfilm en disant que c’est normal, ils doivent se conformer aux studios …

      C’est juste illogique comme raisonnement

  22. Aïeaïeaïeaïeaïe… Maintenant quoiqu’il arrive, même si le film est très bon et ne dénature pas trop d’un bloc cet univers (surement ça leur crainte, que Lord et Miller aillent trop dans la méta-un peu couillon)…

    Et ben ce sera plié pour une certaine Intelligentsia de la critique (de genre). « Les boss plein de fric ont frappé la créativité, des gus avec de la personnalité et un coté « sales gosses » ne sont pas assez dans le moule, à bas Disney… »
    Ça va saigner un max !!! Et ce sera l’angle majeur de l’analyse de ce film, le coté « si les autres étaient restés, on les aiment pas trop mais on va quand même les défendre etc… » Si le film se finit tranquillement.
    Et en repensant à un certain âge d’or du cinéma qui ne se privait jamais de faire valser les équipes de films pour différentes raisons (combien de réalisateurs sur Autant On Emporte Le Vent? combien de projets ambitieux d’Orson Welles passés à la trappe sans jamais réussir à égaler Citizen Kane?).

    Un coup de culot possible, qui remettrait tout en perspective: et si c’était Edgar Wright qui venait à la rescousse ?
    http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Edgar-Wright-travaille-t-il-en-secret-sur-un-Star-Wars
    Je serais mort de rire si ça arrivait, rien que pour voir la tête de ceux qui étaient près à aiguiser leurs couteaux pour Lucasfilm. OK c’est pas gagné, mais ce serait génial. 🙂

    • N’empêche, s’ils ne s’étaient pas engagés sur Solo, en sachant qu’il fallait qu’ils mettent leur folie un peu plus de coté…
      Ils auraient pu faire à la place Flash pour le DCCU (peut-être plus « souple » comme univers – voir certains délires qu’il y avait dans le Squad), et le film aurait été près pour l’an prochain, au coté d’Aquaman.
      Frustrant.

  23. Joe Johnston ou Ron Howard ?
    je ne comprend pas les personnes qui ont l’air étonné, Lucas était un chieur de première avec les réals, donc rien n’a changé, quand tu viens dans une licence qui s’inscrit dans une trilogie mythique, bien sur que la créativité sera canalisé voir castré, mais c’est logique, c’est plutôt qu’ils soient allé si loin qui est surprenant.

  24. Kennedy ne respecte pas l’esprit de George Lucas ?! Quand il a fait Star Wars, il était INDEPENDANT ! Dégun (Personne; nobody) au dessus de lui pour lui dire comment diriger, comment prétendre à la bonne marche d’un film … et idem avec les autres réalisateurs de la première trilogie.
    Mais voilà, parole au scénariste de l’Empire contre attaque … ! Elle est en OR comparé aux deux gars qui dirigent le film.
    Faudra vérifier si le pliage de chaussettes étaient inclus dans le contrat ?!!!

  25. Décidément leur univers star wars ce n’est pas joie, on a appris récemment que lors de la réalisation de star wars 7 ils n’avaient aucun plan sur star wars 8 et qu’ils ont navigué à l’aveugle, maintenant ça…. A vouloir tout faire dans l’urgence voilà ce que cela donne, mention spéciale à la cicatrice de kylo ren, la force est puissante en lui du coup dans le 8 il a une cicatrice classe bien loin de la dégueulasse du 7.

    Mais la force est avec star wars. Fait des conneries mon padawan argent et spectateurs tu aura toujours avec nous.

LAISSER UN COMMENTAIRE