Inhumans : Toutes les images des épisode 1.07 et 1.08 (‘Havoc in the Hidden Land’ et ‘…And Finally : Black Bolt’) !

38

Les membres de la famille royale inhumaine qui débarquent en jean et en chemise à Attilan… Il faut le voir pour le croire. Dans ‘Havoc in the Hidden Land’ (3 novembre) et ‘…And Finally : Black Bolt’ (10 novembre) – les deux derniers épisodes de la saison 1, de la série -, nos super-zéros sont donc de retour au bercail. Imaginons une fin alternative. Lockjaw, complètement bourré après avoir fait la fête avec Crystal et Laurent Delahousse Junior, téléporte Black Bolt et compagnie sur la Lune… à l’extérieur du bouclier protégeant Attilan. Tout le monde meurt asphyxié en criant : « James Gunn, sauves-nous ! » Fin.

Inhumans – Saison 1 – Episode 7 – ‘Havoc in the Hidden Land’ : La famille royale est de retour à Attilan et se retrouve face-à-face avec Maximus. Une trêve peut-elle être signée ou une guerre totale est-elle inévitable ?

—————————————————

Inhumans – Saison 1 – Episode 8 – ‘…And Finally: Black Bolt’ : C’est frère contre frère, alors que la confrontation finale entre Black Bolt et Maximus prend un tournant inattendu – avec des conséquences durables pour toute l’Inhumanité.

La série Inhumans est diffusée chaque vendredi sur la chaîne ABC, avec Anson Mount (Black Bolt), Serinda Swan (Medusa), Iwan Rheon (Maximus), Ken Leung (Karnak), Eme Ikwuakor (Gorgon), Isabelle Cornish (Crystal), Mike Moh (Triton), Henry Ian Cusick (Evan Declan) et Ellen Woglom (Louise).

38 COMMENTAIRES

  1. les avaient déjà vues , j’ai donc déjà eue ma bosse de rire. tu te dis que les différents départements costumes, décors, writers se sont lancés un défi à qui ferait le truc le plus nul ? et chacun voulait vraiment gagner.
    Les costumes des figurants, ça se passe de commentaires, c’est comme si ils sont venus avec leurs pompes persos!!! Est-ce qu’ils vont restés plantés comme çà sans ouvrir la bouche , exprimée une émotion ou un avis parce que le peuple d’attilan aura été le grand oublié??????
    Du coup le staff décors c’est dit oulala qu’est-ce qu’on peut faire? Allons dépenser de l’argent et du temps en mettant des tas de cailloux noirs et blancs, comme ça notre décors déjà moche fera dépotoir. Mais prenons pas le temps de masquer le câble Electrique ou la gouttière plastique!!!!!!!!! Mais c’est assez cohérent avec la médiocrité, l’amateurisme, le manque de créativité, de talent et de modernité de cette série, donc pas de surprise, ils auront dépenser tout l’argent pour un lockjaw sous sédatif. Maintenant effectivement si lockjaw peut-être fatigué, il pourrait bien les dispersés dans la galaxie. Mais james gunn aurait pu faire un truc complètement déjanté avec eux, dommage

  2. Warf non pas James Gunn ! Qu’ils ramènent Kenneth Brahag, ou peu importe comment ça s’écrit. Le réal de Thor 1 est celui qu’il faut pour raconter une histoire de famille, de royaume à partager, et de conflit entre frères ! 😮
    Et qu’ils prennent le scénariste de Thor 1 aussi, ou celui qui a écrit les dialogues. Après tout, c’est bien le scénario le plus important.

  3. Dommage que pour cette série, personne (dans les analyses des spectateurs, et au montage pour Marvel) ne pense à rebondir sur les évènements actuels entre la Royauté Espagnole et la Catalogne… Il y avait de quoi faire de drôles de parallèles entre des héros et vilains qui ne devraient pas normalement l’être, vu leur statut de Famille Royale qui aurait bien voulu garder leur statu-quo tout puissant, et un Révolutionnaire qui voudrait faire bouger les choses de manière trop violentes… Enfin, d’après ce que j’ai vaguement compris sans voir la série.
    Cette ambiguïté pour une situation qui ne peut avoir de bonne réponse, surtout si aucun camp ne veut céder quoi que ce soit et… C’est pas pareil bien sûr, ce n’est que du divertissement (mou, entend-on) et dans la réalité personne n’a été encore déchu… mais y a comme des petites choses qui se répondent et qui, au mieux serve d’avertissement. Et au pire, se révèlerait trop prophétiques, même sans le faire exprès bien entendu, ils n’y ont pas tant réfléchi.
    Vu de loin, je chauffe ? Ou bien non, c’est trop d’honneur pour cette série, pas la peine de développer..?

  4. Je crois qu’il faut se résigner et même s’habituer à cette extrême médiocrité et ne pas oublier que la maison des idées est avant tout un tiroir-caisse. Depuis une bonne trentaine d’année, les comics de Marvel (ou DC) ne font plus de la qualité une priorité. Ils impriment et vendent du papier. Point. Les scénarios n’ont plus aucune cohérence. Tout est multiplié par dix dans des univers parallèles ou non. Combien de Spiderman, d’équipes de X-Men? C’est du grand n’importe quoi. Combien de scénarios calamiteux, incompréhensibles, de dessins monstrueux pour quelques mini-séries plus ou moins réussies. En terme de BD, Marvel est à la ramasse depuis des décennies. Les vrais auteurs sont ailleurs. Pour preuve le magnifique livre de Tashen (éditeur d’art) sorti il y a 2 ans et simplement nommé « 75 years of Marvel » : 700 pages particulièrement fournies et pertinentes où cet empire est décortiqué. Et sur 700 pages, 40 pour résumer les trente dernières années de comics et de cinéma. Tout est dit, depuis les années 90, rien d’original n’est sorti de chez Marvel. La médiocrité est devenu leur fond de commerce et comme ça marche, il n’y a aucune raison que ça s’arrange.
    Aujourd’hui, cette maison change de support : cinéma et depuis quelques années la télé. Ils sont tout simplement en train de transposer sur ce nouveau média leurs pires recettes invasives : un maximum de quantité pour occuper et envahir le marché. Le deal avec Disney en dit long. Ils se soucient davantage de leur distribution (en salles ou au rayon jouets) que d’une quelconque qualité. Il y a aussi un peu plus de trente ans que Stan Lee n’a pas sorti un scénario digne de ce nom. Il gère des actions aujourd’hui le Monsieur. Au hasard de ses caméos, il est même devenu une sorte de saint. Lisez cet ouvrage pour découvrir qui est vraiment le bonhomme. Sa spécialité chez Marvel c’est d’avoir récupéré la paternité du travail d’autrui.
    Donc, nous en sommes au stade où Marvel, par tous les moyens (y compris les pires), va multiplier les séries jusqu’à l’écœurement. Ne le prenez pas personnellement, c’est juste du business. Ils auraient pu vendre des soupes en boîte ou du maïs transgénique. L’important c’est d’être en tête de gondole. Il ne s’agit pas de bien faire mais juste d’être moins pire que DC. Et de ce point de vue, c’est réussi effectivement.
    Il faut donc se réjouir qu’une série comme « Légion » puisse se faire. C’est presqu’un miracle. Nous glorifions ton nom Saint Noah Hawley. Mais c’est bien à de multiples « Inhumans », « Iron Fist » ou « Defenders » qu’il faut s’attendre. Les dernières bande-annonces de « Runaway » ou « New Mutants » le confirment. Le pire reste à venir.

    • Je suis loin d’être fan de Marvel, mais j’ai toujours trouvé prétentieux ce jugement sur la qualité des œuvres. Et pourtant, il est vrai que plus un milieu devient médiatisé, plus la rentabilité devient une priorité et plus le marketing prend de la place sur le développement créatif. En cela, on pourrait imaginer une énorme perte de qualité dans un contexte pareil. Sauf que je constate quand même que le MCU fait kiffer plus de spectateurs que n’importe quelle autre écurie SH. Partant de ce constat, même si j’ai horreur de la recette MCU, qui sommes-nous pour juger « merdiques » des oeuvres que tant de gens affectionnent? C’est quoi un « bon » film/comics/série/scénario? Je crois qu’au fond, il faut s’estimer supérieur aux autres pour affirmer qu’une oeuvre appréciée par une majorité de spectateurs est mauvaise. Cela revient à dire « j’ai de bons goûts, contrairement à la majorité des spectateurs qui a des goûts de merde ». C’est grosso-modo le message que tu fais passer ici, Svelvor. Mais en réalité, tu ne fais qu’expliquer que les oeuvres que tu aimes sont bonnes, et que celles que tu n’aimes pas sont mauvaises. Comme tout le monde, en fait.

      • Bon bah, merci Archer. J’ai envie de dire ça tous les jours, mais j’ai jamais réussi à mettre des mots dessus et à m’exprimer sans violence, ce que tu as parfaitement fait.
        On a un copyright sur ton pavé ou je peux le conserver pour le réutiliser plus tard?
        (en l’adaptant au contexte, bien sûr)

        • Ahah, j’avoue que j’ai tendance à vriller aussi sur ce genre de sujets 1406, mais pas cette fois. ^^ No copyright évidemment, tu peux réutiliser cette petite réflexion et la retravailler comme bon te semble.

      • Je pense effectivement que la qualité (et non le bon goût) n’a rien à voir avec la majorité. Il suffit de voir le nombre d’entrée pour « Suicide Squad » ou le simple fait que « Super Girl » puisse connaître une saison 2. On est libre de regarder ce qu’on veut mais la majorité en terme de qualité n’a que rarement raison. Et critiquer toute la soupe qu’on nous sert est de mon point de vue salutaire plutôt que de consommer aveuglément tout ce qu’on nous vend. Il est évidemment plus consensuel de trouver que tout est dans tout pour ne froisser personne en prétendant que le nombre de vue serait un gage de qualité.

        • C’est pas ce que j’ai dit Svelvor. Mais en attendant tu n’as pas répondu à la question que je pose, à savoir: « c’est quoi un bon film/série/scénario? ». Ma main à couper que les oeuvres que tu juges « de qualité » sont toutes des oeuvres que tu aimes, et inversement. Ce qui démontre bien ce que j’explique au-dessus.

          En vérité, si on regarde les choses objectivement et avec du recul, il y a une incompatibilité fondamentale entre les notions de « qualité » et d’ « art ». Tu peux juger de la qualité d’une voiture en observant la puissance de son moteur, sa consommation, ses émissions de Co2, sa vitesse de pointe, etc. Bref, que des critères qui sont mesurables. Et encore, même là, une partie de l’évaluation d’une voiture reste absolument subjective. Son design par exemple, qui dépendra des goûts de chacun. Mais c’est infime.

          En matière de cinéma, c’est différent. Déjà parce que le cinéma en appelle aux sens. C’est son but premier. Et qu’en matière de perception, les sensibilités de chacun jouent un rôle primordial. Les seuls critères « objectifs » dont on dispose pour juger un film sont ceux imposés par une élite estimant être plus apte que les autres à juger ce qui est bon et ce qui est mauvais. Sauf que même là, sortir du cadre n’est pas nécessairement gage de médiocrité et donne parfois de bonnes surprises.

          Je suis curieux d’avoir ta réponse en tout cas. Je suis certain que tous tes critères permettant de juger une oeuvre « bonne » relèvent de la perception, des goûts, et des attentes de chacun, et qu’ils s’agit donc de critères très subjectifs.

          • J ai détesté Black swan, orange mécanique, platoon et reservoir dogs, mais je ne dirai jamais que ce sont de mauvais films, c’est juste qu ils ne m ont pas atteint. Mais quant on les qualifie de culte, je comprend aisément
            Mais inhumans porte quand même bien son nom, car c’est pas humain de pondre une bouse pareille (Et non je ne serai pas capable de faire mieux qu’eux)

          • Évidemment ce que la majorité aime n’est pas forcément synonyme de qualité (on connait ça en musique, la soupe qu’on diffuse en permanence sur les ondes … comparé à certains auteurs/compositeurs moins mis sur le devant de la scène), mais il faut reconnaitre que cette série bat les records d’avis négatifs, pour les autres séries, c’est généralement beaucoup plus partagé. Là, on n’est pas loin de l’unanimité quand même !

          • Évidemment ce que la majorité aime n’est pas forcément synonyme de qualité (on connais ça en musique, la soupe qu’on diffuse en permanence sur les ondes … comparé à certains auteurs/compositeurs moins mis sur le devant de la scène), mais il faut reconnaitre que cette série bat les records d’avis négatifs, pour les autres séries, c’est généralement beaucoup plus partagé. Là, on n’est pas loin de l’unanimité quand même !

          • Puisque le commentaire initial de Svelvor était relativement général, je me suis permis une réflexion toute aussi générale.

            Concernant Inhumans, je n’ai pas regardé un seul épisode. Mais je constate quand même que des gens aiment: http://www.imdb.com/title/tt4154858/reviews?filter=love

            En tout cas, je trouve assez dingue de dire que le fait que la majorité aime n’est pas gage de qualité pour suggérer ensuite dans le même commentaire que si la majorité n’aime pas c’est qu’il doit bien y avoir une raison. 😛

          • Il est déjà assez surréaliste d’intervenir sur une série dont tu n’as vu aucun épisode pour me donner des leçons d’objectivité. Mais il est évident (si une oeuvre d’art fait appel aux sens, comme tu le dis) que « Légion » propose une vision qui a une ambition artistique : la manière dont les épisodes sont filmés( les cadres, les choix chromatiques…), tout le travail sur la bande son qui immerge littéralement le spectateur, la mise en abîme des scénarios kaléidoscopiques qui explosent ou étirent la temporalité pour mieux traduire le tumulte intérieur du héro. Alors oui, pour moi c’est clairement une oeuvre qui bouscule la narration planplan des blockbusters tous écrits sur un moule strictement identique. Il n’y a rien de subjectif là-dedans. Dans ce cas, le cinéaste sait où il pose sa caméra et pourquoi. Il a une intention autre que de remplir un cahier des charges et remplir un tiroir-caisse.
            Dans le cas d’Inhumans (que je t’encourage à visionner pour voir l’étendue des dégats), rien n’est réfléchi ou même voulu. C’est une suite de ratages, une espèce de compilation ultime d’accidents : un scénario qui tient sur 3 lignes pour 8 épisodes, des comédiens qui jouent comme des enclumes, des décors et des costumes pitoyables, des effets spéciaux inexistants, un rythme sous morphine, un chapelet d’incohérences et de faux-raccords par épisodes et surtout un non respect du matériau de départ qui semblait inconcevable avant cette série.
            Alors oui, je pense que bien au delà de mon avis personnel, on peut dire que la première est de qualité et la seconde tout le contraire. Et en cela, Inhumans traduit bien la volonté de Marvel de renoncer à une ambition de qualité pour produire à peu près n’importe quoi, car quand une série est produite en quelques mois sans aucun budget, on sait pertinemment ce que sera le résultat. Mais il compte sur l’optimisme abyssal de ses fans qui sauront toujours trouver des qualités infinitésimales dans un programme raté jusqu’au ridicule. Et là en l’occurrence la majorité qui a lapidé la série n’a pas tout à fait tord.

          • Personnellement je parlais des avis sur ce forum. Sur LTH, les avis sont généralement beaucoup plus partagés sur les séries … c’est juste une constatation: pour qu’il y ait un tel déferlement de critiques négatives au sein d’un public habituellement plus varié en terme d’opinion sur des séries allant de Daredevil à Supergirl, en passant par Légion ou Arrow … et d’accord avec Svelvor. On est forcément subjectif, mais ça n’empêche pas de reconnaitre une tentative de création originale d’un véritable foutage de gueule

          • @Svelvor: Je ne sais pas ce que tu n’as pas compris dans « puisque le commentaire initial de Svelvor était relativement général, je me suis permis une réflexion toute aussi générale. »
            En outre, le fait que je n’ai pas vu la série n’altère en rien ma réflexion sur ce sujet, puisqu’il s’agit d’une réflexion globale. J’ai déjà vu des séries « mal branlées » que la masse lapide. C’est la même chose.

            Je te sens buté et absolutiste, alors je vais pas essayer de t’expliquer pourquoi la notion de « qualité de jeu d’acteur » n’a aucun sens, ou pourquoi la notion de rythme est ultra subjective, ni même pourquoi la non fidélité au matériau de base n’a rien à faire dans ce débat. J’apporterais ma dernière pierre à ce débat avec ceci: ce n’est pas parce que tu ne perçois pas de sens dans des choix qu’ils n’en ont pas.

            @smi: Je te faisais simplement remarquer que dans le même commentaire tu me dis d’abord que l’avis de la masse n’est pas un indicateur de qualité, puis il devient soudainement fiable quand il va dans ton sens.

          • le nombre de prises de tête au sujet d’une série si foireuse qu’il faut déjà être un peu maso pour s’infliger ! Je sais qu’il faut toujours parler en connaissance causes, mais il y a des limites.

          • Non, je retire tout ce que j’ai dit. On ne peut pas juger de la qualité de jeu d’un acteur et comme tout est équivalent dans le grand bain de la divine subjectivité, je vais même m’arrêter de penser et finir l’année en mangeant mes crottes de nez.

  5. C’est pour ça que j’ai du mal avec beaucoup de séries, leur sujet est beaucoup trop ambitieux par rapport aux moyens dont elles disposent tout fait cheap

    • après le manque de moyens n’explique pas tout!!!! peut-être aussi que le budget a été mal utilisé, après l’écriture c’est juste du papier et un crayon. Donc la aussi!!!!

  6. Ca fait long une série pour dire qu’en fait Triton a juste fugué et s’en est allé se baigner à Hawai parce que au vu des images ils ne l’ont jamais rapatrié en fait. Donc là il doit s’éclater sur une plage avec Gorgone et ses amis surfers/militaires, Louise doit leur parler de son rêve d’aller sur la lune tandis que la trafiquante de Karnak se décide a arrêter de fumer et Maximus se dit que bon décidément cette série est trop fauchée et va ouvrir un chenil sur terre. Et dans une scène post crédit on découvre que toute la série est en fait un rêve de Quake d’Agents of Shield et à la fin elle promet de plus jamais manger de spacecake préparé par Simmons et Fitz. The end.

  7. Il me semble que le problème de cette série c’est avant tout son sous texte politique assez dérangeant. Un famille royale autocratique contre un Maximus qui veut faire d’Attilan une meilleure nation en abolissant les castes. Bref pour l’instant, j’en suis au 3 et Maximus me paraît plus sympathique que les autres. Je trouve que son objectif, améliorer le sort des habitants d’Attilan est louable.
    Bref on a le vieux fond anti-communiste américain qui repointe le bout de son nez. Les gentils aristocrates autocratiques et le méchant communiste. Bref, c’est assez pénible. Je vais regarder jusqu’à la fin pour voir. Mais c’est assez à côté de la plaque.

    • Le système de castes aurait pu être transposé sur notre époque moderne avec un système sur terre ou les inégalités , classes sociales, économiques, accès à l’éducation, religion, couleur de peau? sexe etc peuvent s’apparenter à un système de caste. On aurait un truc très politique, qui appelle à la réflexion.
      Etonnée de voir que tout le monde a condamné d’emblée le système de castes d’attilan,
      De même qu’au lieu de nous pondre un plot ridicule avec les trafiquants de drogue, ils auraient pu utiliser un groupe nationaliste/indépendentiste armé se battant pour leur culture. En quoi une culture est-elle meilleure ou plus juste qu’une autre ? et rebondir avec attilan, dont d’ailleurs on ne connait quasiment rien.
      Après le coup, est juste une excuse, parce que dès le départ tu comprends qu’ils n’ont pas envie ou les moyens de rester sur Attilan et que notre famille royale va partir à la chasse aux dahus sur hawai, pendant la quasi totalité de la série et renconter des bisounours humains qui les ramèneront sur le bon chemin !!!!!!!!!!
      Le contexte des inhumains était parfaitement transposable et si ils l’avaient fait c’était top.

      • Tu détestes la série mais tu es celui qui laisse le plus de commentaires concernant la série et tu sembles regarder chaque épisode. Comprends pas…. .

        Je veux qu’on donne sa chance à cette série pour une saison 2 ! On a bien eu une saison 2 pour agent carter, et probablement pour Iron Fist. je ne parle même pas AoS (que je ne supporte pas, et c’est mon droit je pense) dont les saisons sont renouvelées jusqu’à maintenant.

        • La série est très drôle , mais plus sérieusement elle est sociologiquement très intéressante. Après je pense que l’écriture est le 1 er critère que l’on doit regarder, après tout le reste peut se fixer.
          Que tu n’aimes pas Aos c’est parfaitement ton droit personne te dis le contraire.

  8. Bah moi je vais la regretter cette série. Elle est tellement ratée que chaque épisode en devient une vraie perle, et finalement, c’est la série sur laquelle je m’éclate le plus actuellement!
    Du coup, c’est une série que je conseillerai, parce qu’en cessant d’être indigné, il y a vraiment de quoi s’amuser!
    C’est trop long pour ici, mais j’avais fait une critique complète (avec plein de spoils attention): https://www.senscritique.com/serie/Marvel_s_The_Inhumans/critique/139793653
    Il faut de tout pour faire un monde, et Inhumans peut clairement trouver son public sur ce créneau, d’autant qu’on sent vraiment le côté « pas fait exprès d’être aussi mauvais ».

  9. Fabien Lyraud 24 octobre 2017 at 20 h 39 min
    Un méchant progressiste et des héros conservateurs voire légèrement réacs, c’est quand même particulier.

    Rien ne dit que que notre Max, est progressiste, Il prend le pouvoir dans les 15 premières minutes, sans qu’on nous explique comment, vu comment il se débarrasse du conseil, dès le début du 2 il pouvait « libérer les personnes ».Les seuls qui s’expriment c’est Max et son presque copain.
    Mais à la limite c’est pas le propos.
    On serait resté sur Attilan, on nous montrait les interactions entre les différentes castes, leurs conditions de vie, là oui, ou on montrait une guerre civile. En quoi cette société est injuste, y-a-til des raisons?
    Les castes sur la terre il y en a beaucoup, sauf qu’on ne les nommes pas ainsi, mais sur le fond. Après je suis étonnée que personne se soit posée la question. Après réac? Pour te donner un exemple ce n’est qu’en 1965 en France, que la femme peut ouvrir un compte en banque ou travailler sans l’autorisation de son mari comme quoi. Ce que je veux dire c’est que ce sont des évolutions très lentes et que c’était un système de caste par la définition du sexe.
    Après en ce qui concerne la série fallait au moins embaucher un bon showrunner et des bon writers, parce que là ils ont fait fort quand même.

    • la série est sur 8 épisodes donc difficile de tout expliquer : »on nous montrait les interactions entre les différentes castes, leurs conditions de vie ».

      Mais on voit bien que lors de la cérémonie de terrigénèse qu’en fonction de leur capacité, les individus sont établis dans des castes. Et ce, sous le regard du Roi et de la Reine très « conservateurs » de ce régime.
      Maximus n’a pas été le seul à dénoncer système, les parents de Médusa aussi et on sait le sort qui leur a été réservé. Nulle doute que la famille Royale après leur passage sur Terre et de retour sur Attilan va « s’humaniser » et se remettre en question à propos des conditions de vie de leurs sujets.

      Karnak est l’exemple type de ce qui sous entend l’intrigue : il est froid et ne doute jamais. Sa romance lui ouvre les yeux : l’improvisation, le doute, les marges d’erreur, les émotions ca se contrôle pas.

      Inhumans montre de façon maladroite je le conçois (j’ai jamais dit le contraire), que la vie sur Terre à de multiple facettes sans être un monde de bisounours et c’est ce qui fait son charme.

      Dans l’histoire ceux qui ont établi un régime totalitaire, de castes et d’ordre, le plus souvent étaient persuadés que c’est ce qui était bon pour leur peuple. Mais Il se cache derrière toujours un goût pour le pouvoir, comme Maximus (Sinon pourquoi insiste-t-il autant sur le « My King »).

      Je suis conscient (pour rassurer certains…) que le manque de budget oblige à des facilités scénaristiques, un manque de décors, Fx ….et que le showrunner écrit comme un gosse de 6ème, mais sur le fond la série reste intéressante.

  10. les problèmes d’écritures ne sont pas toujours une qu’une question de budget, il faut du talent aussi; Après la série a aussi un problème de timing et d’invraisemblances dans le développement des personnages et de leurs interactions.Ta réflexion sur les régimes totalitaires est juste et intéressante, le bien et le mal sont souvent une question de point de vue basée sur un jugement de valeurs. Après je pense qu’il y a des problèmes dès le départ, surement pas le bon showruner mais au cinéma cela aurait été mieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE