Star Wars – Les Derniers Jedi : Le box office… 1.041 milliard de dollars dans le monde !

86

[Les chiffres définitifs : Aux Etats-Unis, 52.5 millions de dollars (-26.6% ; total : 517.2 millions). A l’international, 68 millions de dollars (total : 523.3 millions). Au niveau mondial, 1.041 milliard de dollars.]

Sans éclat, Star Wars : Les Derniers Jedi poursuit sa carrière américaine avec 52.4 millions de dollars ce week-end (-26.7% ; total : 517.1 millions). C’est l’un des rares films en baisse ces trois derniers jours. A titre de comparaison : Star Wars : Le Réveil de la Force (90.2 millions ; -39.5%) ; Rogue One : A Star Wars Story (49.6 millions ; -22.5%). Juste avant le basculement en 2018, le blockbuster de Rian Johnson s’empare de la première place annuelle, en devançant La Belle et la Bête (504 millions). Rogue One : A Star Wars Story (532.2 millions) tombera mardi. Le film peut maintenant espérer une fin de carrière autour de 650 millions de dollars, soit la traditionnelle chute d’un tiers par rapport à l’épisode précédent (936.7 millions). Entre les déçus de Star Wars : Le Réveil de la Force, un bouche à oreille moyen et une partie des fans qui ne se déplace pas pour revoir le film, impossible de viser plus haut.

Signalons au passage l’énorme succès de Jumanji : Bienvenue dans la jungle, qui fait presque de l’ombre au mastodonte de Lucasfilm : 50.6 millions de dollars ce week-end (+38.9% ; total : 169.8 millions). A ce rythme, Dwayne Johnson est bien parti pour dépasser la barre des 300 millions de dollars, faisant de ce blockbuster le plus gros succès de Sony Pictures aux Etats-Unis (hors Spider-Man et James Bond) ! A l’international, Star Wars : Les Derniers Jedi récolte encore 68 millions de dollars ce week-end (total : 523.3 millions). Il n’y a pas grand chose à attendre de la Chine (5 janvier 2018), ce pays n’ayant culturellement pas d’atomes crochus avec la saga : Star Wars : Le Réveil de la Force (124.2 millions) ; Rogue One : A Star Wars Story (69.5 millions). Au niveau mondial, Rey et ses amis culminent à 1.040 milliard de dollars. Rogue One : A Star Wars Story (1.056 milliard) sera dépassé demain. La barre des 1.4 milliard paraît maintenant plus vraisemblable que la barre des 1.5 milliard. Insuffisant pour toucher Star Wars : Le Réveil de la Force (2.068 milliards), un film attendu depuis trois décennies ; mais suffisant pour être le septième plus gros succès de tous les temps, entre Fast and Furious 7 (1.516 milliard, merci la Chine) et Avengers : L’Ère d’Ultron (1.405 milliard) !

——————————————————–

Profitons du dernier article de l’année pour faire un point sur les deux dernières sorties super-héroïques de 2017, Thor : Ragnarok et Justice League n’ayant plus qu’une poignée de dollars sous le capot…

Avec 311.4 millions de dollars aux Etats-Unis, Thor Odinson dépasse allègrement Thor (181 millions) et Thor : Le Monde des Ténèbres (206.4 millions) ; se retrouve au niveau d’Iron Man (318.4 millions) ; mais termine loin de Spider-Man : Homecoming (334.2 millions) et des Gardiens de la Galaxie Vol. 2 (389.8 millions). De son côté, Bruce Wayne est à la peine avec seulement 225.6 millions de dollars. C’est moins que Man of Steel (291 millions), Suicide Squad (325.1 millions), Batman v Superman : L’aube de la justice (330.4 millions) et Wonder Woman (412.6 millions). La super-équipe fait à peine mieux que Les Nouveaux Héros (222.5 millions) et – bientôt – Logan (226.3 millions) ; tandis que Doctor Strange (232.6 millions) reste hors d’atteinte.

Au niveau mondial, la progression de la franchise asgardienne est un rêve de producteurs : 449.3 millions pour Thor ; 644.6 millions pour Thor : Le Monde des Ténèbres ; 848 millions pour Thor : Ragnarok. En atteignant comme prévu la barre des 850 millions de dollars, ce troisième opus termine dans les mêmes eaux que Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 (863.7 millions) et Spider-Man : Homecoming (880.2 millions), malgré la concurrence directe de… Justice League. Avec seulement 652.6 millions de dollars, le compte n’y est pas pour Warner Bros. Pictures. Là encore, c’est moins que Man of Steel (668 millions), Suicide Squad (746.8 millions), Wonder Woman (821.8 millions) et Batman v Superman : L’aube de la justice (873.6 millions). La super-équipe est incapable de battre Les Nouveaux Héros (657.8 millions) et Doctor Strange (677.7 millions).

Enfin, en France, Thor : Ragnarok est à 2 459 246 entrées et Justice League est à 1 709 180 entrées. D’un côté, Thor (1 714 453 entrées) et Thor : Le Monde des Ténèbres (2 353 234 entrées) sont battus, ainsi que Wonder Woman (2 165 068 entrées), Logan (2 275 342 entrées) et Spider-Man : Homecoming (2 311 502 entrées). De l’autre, Superman, Batman, Wonder Woman, The Flash, Aquaman et Cyborg sont incapables de dépasser… Ant-Man (1 762 459 entrées). Incroyable.

——————————————————–

Star Wars : Les Derniers Jedi de Rian Johnson est sorti en France le 13 décembre 2017, avec Daisy Ridley (Rey), John Boyega (Finn), Oscar Isaac (Poe Dameron), Kelly Marie Tran (Rose Tico), Mark Hamill (Luke Skywalker), Carrie Fisher (Leia Organa), Adam Driver (Kylo Ren), Gwendoline Christie (Capitaine Phasma), Andy Serkis (Suprême Leader Snoke) et Benicio Del Toro (DJ).

86 COMMENTAIRES

  1. Hallucinant. Je m’attendais à tellement mieux pour Justice League.
    Ils vont maintenant nous faire bouffer du suicide squad 2 et ses spin off…
    Je croise les doigts pour un Man off steal 2, flashpoint, injustice v justice league. Et si possible, une meilleure version de Justice League en blu ray, sans scènes coupées à l’arrache. Version superman extented.

    Hs : Bonne année LTH et à vous Tous, les amis commentateur. 😉 à l’an prochain bises.

  2. « De l’autre, Superman, Batman, Wonder Woman, The Flash, Aquaman et Cyborg sont incapables de dépasser… Ant-Man (1 762 459 entrées) »
    Rien d’autre à rajouter.

  3. Quelqu’un l’as vu d’ailleurs Jumanji ? Les trailers donne l’impression d’une comédie barrée plutôt sympa, mais qui n’as rien à voir avec le film original.

    Sur ce, passez un très bon réveillon, et une excellente année tout le monde 🙂
    « May the Force be with you….always ! »

    • Jumanji est un bon film, le produit proposé correspond au produit qui est vendu dans la bande annonce.
      Un film barré qui correspond assez bien au cadre des fêtes de fin d’années.
      C’est un film pour Geeks, qui ciblent plutôt un public jeunes/ados. Mais qui peu être sympa à regarder si on a le bon état esprit (perso je l’ai regardé en screener après une soirée bien arrosée).

      Et, en effet c’est très différent du film original. Il revisite le concept original, et ce n’est pas plus mal de proposé une évolution de la franchise en comparaison des remakes qui pullulent de partout.

      En sommes, un bon divertissement, ce que SW-VIII n’a pas été pour moi.

  4. « De l’autre, Superman, Batman, Wonder Woman, The Flash, Aquaman et Cyborg sont incapables de dépasser… Ant-Man (1 762 459 entrées). Incroyable. »
    Tout est dit!
    Je ne suis pas un grand fan de Dc mais je dois avouer que cette phrase m’a quand même donnée froid dans le dos!

  5. Dc est cuit . Le potentiel était la pourtant…
    Pour ma part le perso le plus intéressant est Batman . Et il faut le mettre dans de bonnes mains ( nolan par exemple ) et les producteurs ( pas prod. Executifs) doivent arrêter de croire que parce qu’ils ont du fric ils connaissent le cinéma .
    On peut critiquer marvel et feigue mais ils ont réussi la ou d’autre on échoué ( Amazing spidey vs homecoming. ) je m’ennuie jamais devant un marvel .( antman et dr strange par ex que je trouvais pas interresant avant visionnage et pourtant au final très fun et l’on s’ennuie pas et pourtant différent des autres marvel .)
    Dc ne sont pas capables …

  6. Je ne sais pas qui sont les gars qui gèrent tout ce bordel mais DC chez Warner c’est catastrophique. ET c’est pareil du côté de leur branche télé où ils interdisent l’utilisation de certains personnages dès qu’ils ont dans leur projet de les adapter au cinéma…

  7. L’erreur de DC c’est d’avoir voulu copier Marvel, créer un univers étendu à la va vite pour rattraper son retard, DC mis en danger tout seul et s’est ouvertement en concurrence avec Marvel qui lui avait déjà créée son propre style et posé les bases de son univers film par film. Résultat « films bâclés » sans aucunes cohésions…

    • S’ils l’ont créé à la va-vite, ils n’ont donc pas copié Marvel (très lents en fait, la faute aux droits chez divers studios)…
      ‘Univers Étendu, il est présent automatiquement chez DC grâce aux comics et séries tv… Il fallait juste l’officialiser tranquillement, et ne pas nous dégainer des simili DKR, Doomsday, Injustice, pour l’épate… dans un même film. Le deuxième film en plus.

  8. « Entre les déçus de Star Wars : Le Réveil de la Force, un bouche à oreille moyen et une partie des fans qui ne se déplace pas pour revoir le film, impossible de viser plus haut. »

    Disney sont les seuls responsables… Les Star Wars Story y’a pas à dire c’est un casse hype causé par leur avidité…

    Et je l’ai comprend, mais avoir totalement viré Lucas et refusé son scénario de suite était l’erreur ultime.

    • Lucas est parti tout seul: trop tendre, trop timide, pas fait pour être à la tête d’un Empire de franchises dont presque tous les fans en réclamaient encore et encore…

      • C’est clair que la hype a été cassée, quelle erreur ultime ils ont fait. Un milliard c’est pas suffisant, le plus gros succès de 2017 c’est pas suffisant. Lucas aurait fait mieux!!!

          • Déception tout de même. Star Wars c’est une œuvre culte, Disney ne respecte vraiment rien. Juste : Imaginez un film « Le Seigneur des Anneaux » 4, 5 et 6 + nombreux spin-off réalisé par Disney… C’est vraiment le MÊME cas de figure : Une trilogie adoré de tous et une prélogie qui divise plus. Dit sur le seigneur des anneaux cela semble ridicule mais il y a quelques années sur Star Wars aussi.

          • Non rien à voir, création originale contre adaptation. Et fait arrêter, ton message présuppose que c’est mauvais, ce qui est loin d’être le cas.

          • Bien joué Rastarapha mais c’est pas parce que je déteste Etron Man 3 que ça en fait un mauvais film.
            @ The Azog: La trilogie originale est culte pour les vieux cons comme nous. Celle-là le sera pour la nouvelle génération.
            C’est pas pour rien que Lucas a calqué sa prélogie sur la trilogie et que Whedon a fait son remake. Disney et Lucas ont juste tenté de refaire la recette qui a eu tant de succès dans les années 70…et ils ont réussi.

  9. Sans surprise, un film qui va taper de 1.4-1.5M.
    Résultats généreux, car comme le montre la courbe d’exploitation US, le bouche à oreille n’est pas bon, pas catastrophique, mais pas bon.

    Le mieux qui pourrait arriver à SW maintenant c’est de raconter une autre histoire centré sur de nouveaux personnage à une autre époque. Et si possible avec une scénario cohérent. Même si ça reste une scénario banal, qu’il soit au moins cohérent, et qu’il ne donne pas l’impression d’avoir été écrit par des Ewoks alcooliques au lendemain de la chute de l’étoile de la mort.

  10. Une fin d’année 2017 décidément assez négatif, mais nous voila dans une nouvelle année ou tous les espoirs sont permis ! Que la warner nous sorte un film aquaman qui leur montre la voie au passage et que matt reeves et mathew vaughn aide aussi à reconstruire le dceu. Car bon chez la warner cela manque de connaisseur de toutes évidence, ça pense trop aux actionnaires et pas assez au contexte… Un peu pareil pour disney qui a voulu aller trop vite une fois lucas art racheté avec star wars 7 et star wars 8. Le pire est que star wars 8 a été celui qui m’a le plus ébloui, celui qui avait le plus l’âme star wars dans le spectacle grandiose, mais à côté c’est aussi un des épisodes les plus frustrant avec des scènes assez nanar et avec un fin qui remplace décidément ja jar bink sauf que personnellement je l’avais bien aimé ce personnage dans la prélogie…

    Allez vive cette année, qu’elle nous surprise comme a su le faire logan l’année dernière ! Et qu’avengers 3 me fasse passer un bon moment du début à la fin !

  11. Aujourd’hui faire le milliard pour du star wars, c’est limite normal, on verra si le 3e fera autant.
    Tous les déçus des 2 premiers n’iront pas surtout que c’est encore J.J. aux commandes.

  12. Bizarre, M.LTH, tu parles de ce film comme si c’était un échec. On parle du milliard là quand même. Tout le monde n’y arrive pas.
    C’est triste pour Justice League et l’univers DC en général. Ils vont avoir du mal à se remettre de ça. Je n’imagine pas une seule seconde Momoaman faire le milliard. enfin qui sait? James Wan sera peut-être le futur pilote s’il surprend son monde.
    M’enfin, on verra bien Bonne année et meilleurs voeux à LTH et toute sa communauté!

    • En même temps garyus le succès d’un film dépend des attentes des studios ? Si BvS est un échecs c’est suite aux attentes de la warner. Si avengers 2 était un échecs c’était suite aux attentes de marvel studio, et pareil pour amazing spiderman 2 chez sony…

      Le pire pour la jla ce n’est pas son manque de succès, c’est l’unanimité crée par ce film. BvS avait divisé, la jla a déçu une majorité de personne, en tout cas sur internet. J’en croise beaucoup qui ont trouvé le film très sympa. Nous on est trop dedans pour l’apprécié pour ses qualités, tout comme je ne pourrai jamais apprécier le nouveau film jumanji, le premier était trop magique pour supporter un tel massacre.

      • Ah ouais, un film qui s’offre un rapport BO/Budget de 4.2 qualifié d’échec !!! C’est osé.
        Même BvS et ASM2 sont des résultats mitigé avec leur 3.5.
        Un échec c’est JL qui va finir à 2.2 (donc perte d’argent).

        Après il faut séparer échec BO et échec critique. Mais en tout cas pour les studios un rapport 4.2 c’est loin d’être un échec.

        Quand à Jumanji, aujourd’hui il a fait plus que SW-VIII aux US (alors certes, il a démarré une semaine plus tard). Ca montre quand même une nette différence de réception. Jumanji est bien mieux reçu que SW-VIII.
        Le film n’est lié au premier que par le titre, ce n’est pas une suite. Du coup je ne comprend pas trop pourquoi ton appréciation de ce film dépend de celui des années 90.

        • Le film n’est lié au premier que par le titre.

          Pas seulement par le titre. A un moment on a quand même une référence à l’ un des personnages de Jumanji ^^.

        • Puis aller voir un tel film c’est justement soutenir ce type de procédé de remake fait à la va vite qui n’ont plus rien à voir avec le film original… De toutes manières ce n’est pas mon type de film, pas pour rien que je suis inquiet pour le choix de cet acteur pour black adam d’ailleurs.

          • Puis aller voir un tel film c’est justement soutenir ce type de procédé de remake fait à la va vite qui n’ont plus rien à voir avec le film original…

            Le film se déroulant 20 ans après les événements de Jumanji, on est bien plus dans une suite que dans un remake.

      • Tout dépend comment on lit les chiffres. Ce film est tellement mauvais que le bouche-à-oreilles l’a … merde j’arrive même pas à finir ma phrase tellement c’est con.
        Un coup de main les haters du SW8?

  13. En grand fan de DC comics, j’ai pratiquement lu tout les plus gros évent depuis Crisis on Infinite Earth. Je suis dégoûté, j’espère vraiment qu’ Aquaman va bien se casser la gueule, peu importe la qualité du film, il faut laisser le monopole à Marvel et son MCU. Leur faire concurrence est bien trop dangereux, surtout avec le bad buzz systématique qui entoure chaque production. C’est dingue mais avec Internet la critique est devenue binaire. Elle célèbre au rang de chef d’oeuvre ou condamne a titre de navet chaque bobine qui lui passe sous la main. Si on ajoute le phénomène de mode dans la presse spécialisée qui est de tapé sur toutes les productions DC de manière hebdomadaire. On comprends facilement pourquoi Ant Man (Un film full reeshoot et problème de prod comme l’a été Justice League) arrive à bananer des héros au potentiel bien plus important mais utilisé par les médias comme souffre douleurs de la production Super héroïque des année 2010.

    • Il y a eu beaucoup de reshoots pour Ant-Man ? M’en souviens pas en tout cas.
      Quant aux problèmes de prod, il y a juste eu Edgar Wright qui est partie, c’est tout. C’est pas quelque chose de si extraordinaire à Hollywood.
      Et pour la comparaison Ant-Man, JL, ça me fait mal d’avance de dire ça, mais Ant-Man a eu plus de succès parce-que c’était tout simplement un meilleur film. Ant-Man bien que très loin d’être un grand film, tenait sa promesse de blockbuster sympa, sans prise de tête, le film est cohérent avec ses attentions du début à la fin (contrairement à ce que tu dis). Alors que JL est cet espèce de monstre de Frankenstein, qui ne tient pas ses promesses, qui n’arrive jamais à s’élever en tant que film.
      Alors ces résultats sont amplement mérité et faut arrêter avec cette théorie du complot contre DC, c’est ridicule c’est pas les journaliste, les critiques, ou qui tu veux qui ont sabordé le film, c’est Warner qui a tué son propre film, c’est tout.

      • Ils ont bon dos les complotistes, jusqu’à ce qu’on te sort du Panama Papers, du Macron président, du PPDA qui interview Castro, les armes de destructions massives en Irak… Refuser de reconnaître l’influence qu’ont les médias sur le cinéma c’est être naïf. Tout simplement. Warner n’a aucun intérêt de saboter son propre film. Les médias par contre en bashant systématiquement les productions DC avec des titres putaclic savent qu’ils vont attirer les foules et générer un revenu grâce à la pub. À part les pro Snyder, ceux qui n’ont pas vu le film, les moutons qui répètent bêtement ce qu’ils ont lu, et la critique, la plupart des spectateurs ont passé un bon moment. Parce que ce n’est pas la qualité d’un film qui fait son box office mais sa réputation. Et un bon film avec une réputation de merde se fera toujours pète au b.o… Pas vrai Blade Runner

        • Attends, t’es quand même pas en train de mettre à pied d’égalité Blade Runner 2049 et Justice League là ? Parce que l’un est un échec surtout à cause de son genre, mais une vrais perle pour tout fan de sf, l’autre est juste raté et n’es une perle pour … personne. Alors oui, il y a du vrais dans ce que tu racontes, faut savoir ouvrir les yeux sur certaines choses. Mais là Neimad à raison, ya pas de complot à l’égard de ce film, la Warner à tout fait foiré avec son ingérence excessive.

          • … surtout parce qu’il est trop long et trop lent… Et que pour les fans de Blade Runner, ça lorgne un peu trop sur du Tarkovski et pas assez sur du polar noir/SF… Déception plutôt justifiée.
            Pour JL, en plus de ce qui l’entourait (et qui était inévitable quant au départ de Snyder), les couteaux étaient d’autant plus aiguisés que… plus personne ne savaient que c’était prévu dès le départ pour être un film plus simple et léger… Ce qui n’est pas une insulte, c’est juste une manière de faire comme tant d’autres et ça n’est pas plus bête.

        • Mais arrête de dire n’importe quoi, franchement…
          Et donc Wonder Woman se place où dans ton grand complot mondial pour tuer DC au cinéma ? Nan parce qu’il a été super bien reçu et je crois que c’est un film DC.
          Warner a saboté son film, pas consciemment bien entendu, mais ils l’ont fait. Ils ont prit des décisions qui étaient lamentables et ça leur est retombé dessus tout simplement.
          En plus ta comparaison avec Blade Runner contredit ton propos, puisque le film a été unanimement acclamé par toute les critiques, donc ça montre qu’ils n’ont pas tant d’influence que ça sur le bo.

          • @Neimad : « Il y a eu beaucoup de reshoots pour Ant-Man ? M’en souviens pas en tout cas.
            Quant aux problèmes de prod, il y a juste eu Edgar Wright qui est partie, c’est tout. C’est pas quelque chose de si extraordinaire à Hollywood. »

            A ma connaissance aucun reshoots.
            Comme tu le dis le problème c’est le départ d’Edgar Wright c’est tout, d’ailleurs Peyton Reed a été embauché 2 mois et demi avant le début du tournage, de plus Adam Mckay a été embauché dans le même temps (ou avant) pour réécrire une partie du scénario, donc rien à voir avec Justice League effectivement.

          • Mais Justice League est génial les gars. C’est un chef d’oeuvre de Zack Snyder, le meilleur réalisateur de sa génération.
            Si le film n’a pas marché, c’est à cause de l’acharnement des médias. S’il n’avait pas été autant bashé, ce film aurait tapé le milliard les doigts dans le nez.
            C’est pareil pour BvS d’ailleurs, sans ce bashing il aurait fait deux milliards tellement il est bon.
            Saleté de presse et de médias spécialisés…

  14. Pour info, quand je nomme Blade Runner, je parle de l’original, pas de sa suite et elle a été boudé par la critique. Pour Ant Man je vous avoue ne plus me souvenir à quel moment le bordel à commencé. Mais j’ai toujours Rogue One comme exemple de film reshooté qui ne sait pas fait étriper par la presse. Et on verra comment sera reçu Solo qui a une prod assez bordélique. Je ne trouve pas Justice League genial, c’est un bon blockbuster qui rentre dans les codes de ce qui marche en ce moment en terme de b.o. je dis pas que c’était le meilleur film ou le plus sous estimé. Je dis que c’est un film qui s’est fait démonter au box office à cause des médias.

    • De toute façon que tu parles de l’original ou de sa suite, c’est pareil, les 2 ont étés boudés, malheureusement.
      Pour moi ce n’est même pas un bon blockbuster, et je trouve donc qu’il s’est fait démonter … à raison. Et qu’il paie au passage sa gestion désastreuse. A titre personnel je ne vois aucune injustice là dedans. Le public n’a pas été dupe non plus quand au produit qui lui à été proposé.

      • Après je pense que même si JL était « admettons » très bien ben il n’aurait pas fait un bon score non plus, la cause : BvS. J’ai entendu beaucoup de gens dire (en dehors d’Internet je précise) qu’ils se sont ennuyés car dialogues pompeux, ambiance morose et pas assez d’action, donc forcément quand JL débarque, tout en sachant que 15 jours avant Thor Ragnarok débarque aussi = le choix a été vite fait pour le grand public.

        • Wonder Woman a pourtant démontré qu’on pouvait performer au BO et au niveau critique en faisant suite à BvS, et avec un personnage introduit dans ce dernier qui plus est!

          • Il faut dire que WW était quand même secondaire dans BvS, on retient surtout Sup/Bat/Lois/Luthor.
            WW est là pour le teasing et la baston, je dirais qu’elle a été épargné et tu me concéderas (j’espère) que JL est bien la suite directe de BvS et non un film solo qui vient enrichir l’univers comme WW, tout comme Infinity War et la suite directe de Civil War/Age of Ultron contrairement au film solo Black Panther.
            Sinon oui WW a fait un score impressionnant c’est indéniable, toutefois je trouve que JL était mal barré dès le départ mais que c’est surtout Thor et Hulk qui on finit de l’achever.

          • Non c’est même un classique mais il a été bien vendu: le Girl Power mis en avant, aucun lien surtout avec BvS n’a été vendu.
            Et au final un film de super-héros banal mais sans montage à la con. Ca a marché.

          • n’as tu pas la sensation qu’il y a eu aussi une situation de contexte et d’alchimie qui a (fortement) pesé dans la balance ?
            WW : la plus grande super héroïne connue à une période où le féminisme est à la mode plus encore que la parité avec, qui plus est, une actrice plus que charmante.
            JL : l’hypothèse d’une Marvelisation pour ne pas dire une Avengerisation trop tardive avec le split Snyder/Whedon, qui s’est avérée dès l’annonce de durée du film [je sais que le grand public fait fi de ces données, mais il sait lire et les réseaux sociaux et autres sites spécialisés qui ont propagé un avis négatif avant même la sortie du film, ont fatalement eu leur influence]

          • Pour WoWo, c’est exactement ce que je voulais viser en parlant de girl power mais tu l’as très bien développé.

            Pour JL, je suis pas sûr que ça soit la marvelisation et le split Snyder/Whedon annoncé qui ait tant joué que ça.
            Le grand public adore le MCU vu les résultats qu’il fait. Pourquoi aurait-il eu peur d’un film simple, fun, avec de l’action et des blagues?
            Quant au split, pas si sûr que ces deux réalisateurs aient une renommée suffisante pour attirer/repousser le grand public. Les réseaux sociaux ont peut-être leur part mais à mon avis elle est faiblissime comparé à l’impact qu’a eu BvS sur le grand public.
            Pour reprendre Hippopotakluk: « ils se sont ennuyés car dialogues pompeux, ambiance morose et pas assez d’action »

            WoWo aurait peut-être pu sauver JL si le bouche à oreille avait été exceptionnel mais ce ne fut pas le cas.

    • blade runner et justice league dans la même phrase, ça fait vraiment mal au cul, puré, blade runner a sa sortie n’avait rien à voir avec un film de studio préformaté à sa conception, redecendez un peu ….

      • Moi qui était totalement refractaire a une suite à Blade Runner, 2049 fait partie des films que j’ai le plus apprécié cette année 2017. Osef du Box Office : la qualité est là !
        Et pas d’expectative pour un 3e de tout façon ?!?

        • j’ai bien aimé aussi, mais l’erreur de la warner c’est de l’avoir vendu comme un gros blockbuster, ce que Blade runner n’a jamais été… ce qui m’énerve c’est l’échec commerciale du film, met « Dune » dans la balance

        • Ridley ayant bien bavé sur le film récemment après avoir constaté qu’il n’avait pas marché financièrement (sacré Ridley, ça t’empêche pas de continuer tes bêtises avec Alien …), non il n’y aura jamais de 3 … En même temps y a t’il besoin ? 2049 n’appel pas à une suite, la fin est si belle …

        • le premier n’appelait pas à une suite non plus … 2049 était donc particulièrement périlleux et Villeneuve a réussi le tour de force de proposer un film neuf sans jamais déprécier le premier.
          c’est fort.
          Et donc, dans ce sens, heureusement que le B.O n’est pas fameux, car sinon, hollywood n’aurait pas pu s’empêcher d’en faire un autre, où les risque de plomber les deux premiers auraient probablement été multipliés par 1000. Une fois n’est pas coutume, on n’a là deux bons films et c’est bien comme ça.

          • c’est un peu le pb que j’ai avec 2049, c’est que c’est une suite, et qui rajoute un coté messianique assez inutile au premier film…. j’aurais préféré une histoire complètement détaché du premier… des sortes de one shot, dont seul la thématique soit le lien… par contre le film n’est pas sans défaults, jared leto et le retour  »rachel » est pffffff, et au final deckard alourdie l’ histoire en justifiant le film inutilement.

          • Les gars vous m’avez donné sacrément envie de voir les deux Blade Runner là! Je vais me faire ça prochainement! 🙂

          • @Forge : « 2049 était donc particulièrement périlleux et Villeneuve a réussi le tour de force de proposer un film neuf sans jamais déprécier le premier.
            c’est fort. »

            Exactement, et c’est pourquoi avec ce film je trouve que Villeneuve confirme qu’il est LA révélation de la décennie 2010-2019.
            Perso je le suis depuis 2009 avec son Polytechnique, il ne m’a jamais déçu, je croise les doigts pour que son scénario sur Dune soit validé par les producteurs.

          • Moi aussi, il faut que je le mate. J’étais trop gamin pour apprécier Blade Runner et 2049 me fait envie maintenant: je kiffe l’anticipation et Hans Zimmer est mon dieu, je devrais apprécier au vu des retours critiques et fans.

      • Vraiment… Non ! Vraiment, une partie de la Critique s’est beaucoup trop emballée pour ce film… Et pour Villeneuve en général (talentueux, mais qui ne réinvente pas la roue dans certains de ce films, parait-il).

        Car l’identité de Blade Runner, pillée par la suite par le cinéma sans en atteindre la même qualité, c’est une identité quasi unique jouant sur l’accumulation de détails, le mélange de technologie avancée et usée à la fois (grâce à Star Wars, Ridley Scott l’a repris pour celui-ci et pour Alien).
        Et le Film Policier Noir dans une Los Angeles « Fin du Monde » – puisque une des dernières grandes villes à l’Ouest du Monde – et ainsi l’absence de cohérence dans une intrigue tortueuse, qui tient plus par la découverte des « bas-fonds » et de personnages pittoresques. L’anti-héros y est plus un mec qui fait le job de manière emmerdé, et les personnages secondaires sont presque les vrais « héros ». Tout ça avec plein de nuances de gris.

        2049, en faisant mine de faire évoluer cet univers, lui enlève tout ça, toute cette ambiance au profit d’un dépouillement qui n’évoque Pas le premier BR (et le seul, car il n’y a pas eu un tas de suites depuis)… mais d’autres types de films pas du tout américains. Je l’ai cité plus haut, c’est limite du Tarkovski.
        Et quand ça devient plus stylisé, quand ça se réveille… ben ça devient trop « lissé », sans texture, même si c’est beau. Et que c’est long, long, long (Harrison Ford n’arrive qu’au bout de 1h50, et ne sait que faire « du Ford » en gros), avec une ambiance qui compte trop sur ces infra-basses hyyyper fortes.
        Quand aux personnages de méchants, c’est bel et bien moyen car trop manichéen. Ce que n’étaient pas les Réplicants du premier: Roy Beatty et sa bande d’alors, ils avaient un look de vilains punks nazi violents… et pourtant, sans trop spoiler pour ceux qui ne l’ont pas vu, c’était de leur coté qu’on était à la fin, pas de celui de Rick Deckard. La plus belle et humaine scène de tout le film, c’était Rutger Hauer, et c’était là que ça « finissait » vraiment.
        Alors que dans 2049, Leto en techno-gourou bavard et sa méchante qui fait trop la méchante… Non, Zéro empathie, honnêtement c’est difficile.

        Seule chose très intéressante et prenante, le parcours du personnage de Ryan Gosling

        – SPOILER en gros, c’est Pinocchio, et c’est bien utilisé avec sa « stone face » –

        … mais au final c’est bien trop dilué et pas assez fort en ambiance et en idées inédites

        – SPOILER le personnage d’Ana de Armas, c’est presque comme celui de Her de Spike Jonze –

        … pour être vraiment à la hauteur de ce que le BR de 82 génère encore.

        Attention, ça reste pas mal à regarder, c’est pas ignoble non plus.
        Mais comme disait jadis Alain Chabat: « Ce qui est Bien, mais pas Top ! »

        Voilà, comme ça je rebondis sur le fait de vous conseiller d’aller voir son Santa et Cie, du bon film français pas paresseux, ni trop « franchouillard ». Mais dans le registre de Didier disons, et qui en plus s’évite d’être trop moralisateur… et de créer des séquences d’action juste pour faire une vanne de sale gosse. Génial et frais ! 😀

    • Le complot des médias pour justifier l’échec de JL au bo! Même si les critiques-presse ont joué un rôle là-dedans, on sait tous que c’est pas l’unique cause..

  15. Le public a été dupé, et il le sera de plus en plus. On vit dans une société où les avis sont forcément extrême. On parle en j’aime/j’aime pas, pouce bleu/pouce rouge parce que c’est ce qui marche. Je pense personnellement que la génération d’aujourd’hui est enfermé dans un auto fanatisme où l’on s’expose à coup de selfie et d’avis tranché pour faire entendre son opinion. Et cela, la presse la bien compris. D’où le fossé de plus en plus grand entre des films qualifié soit d’extremement bon ou alors de navet ultime. Le sensationel fait vendre et donc fait cliquer. On a tendance à l’oublier mais la presse, elle est financé par la pub. Et ça ne tombe pas forcément sous le sens quand on y pense. D’une part parce qu’elle n’est pas libre de sa parole afin de ne pas froisser ses annonceurs et d’autre part parce qu’elle sera inciter à booster son trafic avec un titre bien putaclic qui ne reflète pas la réalité. Certains sauront faire la part des choses et d’autre non. Et c’est ceux la qui seront dupé.

    • Je crois plutôt que les studios n’en rien à faire de ce genre d’avis uniquement binaires, qui sont en grande partie des « je dis ce que j’ai pensé juste 5 secondes, et bien fort… mais en fait c’est pour faire parler de moi et pas de l’oeuvre »… Tout commentaire a une part de personnelle, c’est assez dur de passer à coté. Mais aujourd’hui c’est devenu déséquilibré, le narcissisme a trop pris le pas… Et pire, y en a que ça intéresse ce que untel a dans la caboche… juste pour voir si y a de minuscules atomes crochus à partager. Mais c’est rare que ce soit avec de la vraie discussion derrière, càd qui soit capable de peser le pour et le contre.
      Et quand même certains journalistes, assermentés, professionnels, bref officiels, se mettent à faire le show dès qu’il y a une caméra ou un micro au lieu d’aller au fond des choses… C’est pire.

      Enfin bon, ça ne fait pas de vrais avis tout ça. Et puisque ça va quand même aller en salle… Quel intérêt les studios auraient à les prendre vraiment au sérieux, sans langue de bois ? Annoncer « nous avons entendu les critiques etc… », y a rien de pire. Car ça veut dire ne rien assumer, laisser le pouvoir à ceux qui « gueulent » plutôt qu’à ceux qui « parlent », faire vraiment ces films en fonctions d’une petite frange de public (et donc snober toutes les autres parties)… Et donc réellement faire un produit formaté pour avoir du succès, sans risque… Et se planter.

      Mais les droits de ces films, ils sont à eux, comme ils l’étaient à Lucas pour la Prélogie… Et pourtant lui, artiste autant que patron de studio, il s’en est pris plein la figure pour la Prélogie, des « fans » disant même qu’il n’avait pas le droit de faire telle ou telle chose.
      Comme dit Alexandre Astier, faut être gonflé pour dire ça au proprio. Ou alors, ne pas être de « vrais » fans, sincères et attentifs, sans l’ouverture d’esprit que génère la philosophie de Star Wars.

      • « Annoncer « nous avons entendu les critiques etc… », y a rien de pire. Car ça veut dire ne rien assumer, laisser le pouvoir à ceux qui « gueulent » plutôt qu’à ceux qui « parlent », faire vraiment ces films en fonctions d’une petite frange de public (et donc snober toutes les autres parties)… Et donc réellement faire un produit formaté pour avoir du succès, sans risque… Et se planter. »

        C’était la démarche complètement assumé pour le réveil de la force face aux réactions de la prélogie…

        • C’est la démarche jamais assénée à tort et à travers par la prod du VII (même s’il s’agit d’une prod complètement différente de celle de l’époque Lucas, renouvelée en grande partie), sachant que ça serait pour cliver les gens officiellement entre 2 camps… Et ils n’ont pas que ça à faire.
          À plus forte raison que… ça se passe après la Trilogie, dans sa continuité, sans revenir au coté trop clean (visuellement) et pas assez « naturel » de la Prélogie. Le contexte n’a donc rien à voir, il est au contraire plus au moins proche de ce qui avait été fait dans l’UE. Et ça a réussi.

          Reste plus qu’à « réhabiliter » la Prélo avec de futurs films se passant à cette époque, au look moins « cartoon », plus à la Épisode III (mais se passant avant la Guerre des Clones si possible).

          • Le marketing qui ne joue que sur le practical effect, les retours aux sources scandé par JJ et la production

            Pourquoi parler de tous ça en sachant pertinemment que c’était des points qui faisait débats chez les fans à la sortie de la prélogie ?

            Ils ont bien joué et fait leur film en fonction de ce que revendiqué une partie des fans, ils ont exactement fait la démarche que tu décris, ils ont écouté ceux qui gueulent depuis 10 ans, au lieu de ceux qui parlent, pour aboutir à un produit formaté

            La saga n’était pas relancé cinématographiquement en 2015 mais juste financièrement

            + ton aspect trop lisse dans la prélo https://youtu.be/0lVCO4gW940

          • Le marketing qui n’aurait pas pu jouer sur une esthétique à la Prélogie… car que c’est la suite du VI. Logique, pourquoi ça serait aussi clean alors que tout a été salopé par l’Empire pendant trop longtemps..?
            Car d’une course de pods à une bataille sur Géonosis (plein de Stormtroopers et une Padmé… aux habits qui restent bien blancs), ça restait du « faux sale », avec juste quelques taches.
            La Guerre des Clones, c’est une autre époque encore flamboyante et peu industrialisée… elle est morte… elle a donc moins de raisons d’être réactivée que celle de la Trilogie, plus proche. Tout est justifié pour que le coté commercial « fusionne » de manière homogène avec la continuité de la narration (et son évolution, puisque la mise en scène aussi ose d’autres types de plans).

            Et pendant ce temps, le Star Wars tout coloré et plein de CGI de synthèse, ils sont bien d’autres studios à le faire, de plus en plus.
            Faudrait-il standardiser SW pour qu’il soit au même niveau que les autres..? ou bien leur faire raconter leurs histoires (au bout de 9 films! et un par an maintenant!) d’une autre manière ?
            Quitte à ce que ça soit incompris, mais qu’il restent au moins au dessus du lot sur un autre plan, et pas seulement par leur longévité au cinéma…

          • « Le marketing qui n’aurait pas pu jouer sur une esthétique à la Prélogie… car que c’est la suite du VI. Logique »

            La production communiquais essentiellement sur le practical effect (technique) et le retour aux sources (sensation)
            Sous prétexte qu’on s’en était éloigné avant, ce qui n’est pas le cas

            L’esthétisme des 2 trilogies n’ont pas de grandes différences

            Mais si c’était si Logique pourquoi autant appuyer dessus dans le marketing ?

            « Car d’une course de pods à une bataille sur Géonosis (plein de Stormtroopers et une Padmé… aux habits qui restent bien blancs), ça restait du « faux sale », avec juste quelques taches. »

            Du « faux sale » ???
            Leia qui va dans le compacteur, s’y baigne bien sagement comme tous les autres et qui ressort avec sa tunique blanc comme neige c’est aussi du « faux sale » j’imagine…

            Les différences qu’on peux noter entre les 2 trilogies niveau esthétique peux s’expliquer par les différentes cultures croisé tout au long de la prélogie (je rappel que la seule autre civilisation sur lequel la trilogie s’intéresse un minimum c’est celle des ewoks)

            Sinon on est toujours dans le clean et bien propre quand on côtoie la haute sphère de la galaxie (emepreur/chancelier, second de l’empereur/chevalier jedi, princesse/renne, cité dans les nuages/ville monde)
            Et bien plus dans le « sale » (ni vrai/ni faux) quand il s’agit de voir la vie des plus démuni ou des personnes les plus reculé du centre de la galaxie (fermier/esclave, module de pod/x wing rebel, course de pod/maison d’un parain de la mafia, recoins sombre sous la cité des nuages/bas fonds de la ville monde)

            Et ça, ça vaut pour les 6 films…

            « Et pendant ce temps, le Star Wars tout coloré et plein de CGI de synthèse, ils sont bien d’autres studios à le faire, de plus en plus.
            Faudrait-il standardiser SW pour qu’il soit au même niveau que les autres..? »

            Lucasfilm est déjà dans ce cas là, Le studio s’applique dans la méthode conventionnelle du blockbuster basique (là où même la prélogie, précurseur de cette méthode faisait encore beaucoup dans l’oldschool dans son esthétisme et sa technique) plus de la moitié des plans des porgs et tous ceux avec les chiens de cristal sont en CGI
            Y a plus de plan retouché numériquement dans TFA et TLJ que dans les 2 premiers films de la prélo (ce qui en soit est normal, mais pas très raccord avec ce qu’on nous a vendu…)

          • Ben, « le Retour de SW (et ces acteurs principaux d’origine) »… normal qu’ils appuient dessus, rien d’extraordinaire, c’est à la hauteur d’un événement… qui n’était plus vraiment attendu.
            Leia, oui, je ne sais plus s’il y a quelques traces dessus dans cette première production.. d’autres exemples s’il te plait ?
            – Il est a signaler aussi que le premier Stormtrooper « sali » qu’on voit dans la saga, c’est Finn dans le VII (le sang sur le casque qui le « marque ») –
            Mais ce problème reste plus visible dans nombre de films au forts CGI numériques, ce manque de texture tangibles. C’est pas du del Toro quoi ?
            Et un peu problématique quand on est dans les sphères plus démunies de l’univers SW.
            On peut prendre donc ça pour une stylisation poétique de la part de Lucas: comme dans un Conte de Fée (plus que dans la Trilogie), rien n’a vraiment l’air plus rebutant et « effrayant » dans les deux premiers films de la Prélogie… jusqu’à ce que nous tombe dessus une scène comme la mort de Shmi et sa vengeance par Anakin.
            Et je parlais de la manière dont le film racontait son histoire, pas de son visuel. Sachant que filmé en pellicule et (plus) en dur comme eux ou comme il y a 40 ans… ou bien filmé totalement en numérique « claire » comme le II, le III… et des tas de films de SF contemporains: les projos de ces films seront de toute façon toutes en numérique. Le format de projecteur standard.
            Si on innove dans son visuel trop vite (à part les moments de stylisation et la présence cruciale de la couleur rouge dans le VII et VIII), on s’éloignerait de SW… C’est comme si dans l’Univers Legends, on avait enchainé avec les Yuuzhan Vong direct après le VI.
            Mais le visuel n’est pas tout, ce ne doit pas être qu’une « exposition de belles peintures ».

LAISSER UN COMMENTAIRE