Legion : Votre avis sur l’épisode ‘Chapter 14’ [2×06] + le teaser du prochain épisode !

10

Après deux épisodes centrés sur Syd et Lenny, David Haller retrouve la lumière des projecteurs ! Au programme, un ‘What if ?’ géant sur ce qu’aurait pu être la vie de notre héros… ou sur ce qu’elle a été ? Ces récits alternatifs font partie de l’ADN des comics et il serait intéressant de voir d’autres séries Marvel/DC Comics explorer cette voie ! Qu’avez-vous pensé de cet épisode-puzzle ? A quand un spin-off pour la souris qui chante ? PS : si vous aimez Legion, The OA, Westworld et les séries qui font réfléchir avec une narration originale, n’hésitez pas à regarder DARK sur Netflix, une histoire passionnante à base de voyages dans le temps…

Legion – Saison 2 – Episode 6 – ‘Chapter 14’ : Ce qui aurait pu être…

————————————————–

Audience US : Cela ne pouvait pas durer… Hier soir, l’épisode ‘Chapter 14’ a rassemblé 0.35 million de téléspectateurs (contre 0.46 million la semaine dernière). C’est la plus mauvaise audience de l’histoire de la série (ancien record : 0.38 million). Pire, sur la cible des 18-49 ans, Legion réalise un taux anémique de 0.1% (en baisse de 0.1 point) [chiffres définitifs].

————————————————–

Legion – Saison 2 – Episode 7 – ‘Chapter 15’ : Une idée délirante commence comme n’importe quelle autre idée… Mais elle se termine par un désastre.

La série Legion est diffusée chaque mardi sur la chaîne FX, avec Dan Stevens (David Haller), Rachel Keller (Syd Barrett), Aubrey Plaza (Lenny Busker), Bill Irwin (Cary Loudermilk), Amber Midthunder (Kerry Loudermilk), Jeremie Harris (Ptonomy Wallace), Jean Smart (Melanie Bird) et Jemaine Clement (Oliver Bird).

10 COMMENTAIRES

  1. Dark et The OA c’est excellent effectivement. Westworld je suis plus que circonspect face à la saison 2 ….
    Après pour les what if AoS à bien poussé le concept l’année dernière.

    • Je la trouve très surestimée. Elle se donne un air faussement intelligente et cérébrale, mais tout est simpliste dans cette série. Je ne me base que sur la saison 1, parce qu’elle ne m’a pas donné envie d’aller plus loin et j’ai toujours pas commencé la 2.
      Je m’y mettrai peut-être un jour, mais pour l’instant, j’ai pas envie de regarder une autre série prétentieuse. Westworld m’occupe déjà dans cette catégorie.

      • Personnellement, je trouve qu’en plus d’avoir une réalisation et une BO remarquables, la série nous offre des pistes de réflexions intéressantes (j’en trouve au moins une par épisode sur cette saison 2). Tu dis « faussement intelligente et cérébrale ». Pour l’aspect cérébrale, peut-être bien, car au final avec une narration plus « classique » l’histoire se révèle tout à fait simple. Cependant, je ne partage pas ton point de vue sur l’intelligence de « Legion »; c’est une série vraiment réfléchie, on sent que Noah Hawley sait pertinemment où il va et elle pousse sans cesse le spectateur à réfléchir et remettre en question tout ce qui lui est montré.
        Après, tout ça reste très subjectif, mais j’ai toujours eu du mal à percevoir et concevoir la présomptuosité dans une oeuvre…

      • Dès qu’un film ou une série est ambitieuse sur le fond et la forme, elle devient « faussement intelligente », et dès qu’elle aborde des thèmes un peu larges, elle devient « pseudo-philosophique ».

        On ne sait pas bien ce que ça veut dire vu que ce n’est jamais étayé et simplement balancé de façon définitive, mais ça fait classe de le dire !

  2. Y’avait une impression de Series Finale cet épisode quand même, surtout les dernières minutes.

    Mais sinon pourquoi on parle toujours de millions dans les audiences quand c’est « 0,… » je ne comprend pas.

  3. Comment tout parait fade, convenu et frileux après un épisode pareil. C’est bien mieux qu’un « What if ? », c’est la quintessence de la méthode Noah Hawley : un kaléidoscope éparpillé qui s’agence par petites touches pour finalement devenir limpide. Du chaos à l’ordre en 50 petites minutes sans explications lourdingues, avec une petite citation d’Oranges mécaniques et un résumé stroboscopique des précédents épisodes. Magistral.
    Prions pour une troisième saison. Je n’avais plus vu cela depuis « Leftovers » qui justement s’achevait en 3 saisons avec la même volonté de nous surprendre à chaque épisode et un final grandiose par son minimalisme. Au diable les audiences, là les créateurs travaillent pour la postérité, on n’est pas dans le fan service bas de plafond. Ils créent une véritable oeuvre. Chapeau les artistes.

    • Exactement. Content qu’ils persistent dans leur style, leur originalité et leur qualité, et tant pis, malheureusement, si cela doit sonner le glas de la série à la fin de cette saison.

  4. Légion ose. On peut s’y perdre un moment, comme David, mais n’est-ce pas le but et l’agrément ? Nous égarer un temps avec lui dans son esprit ?
    La série, n’est pas seulement visuellement splendide; tous ses éléments disparates et asynchrones ont un sens, on devine une unité très pensée derrière le fractionnement. J’avoue que j’ai plus de mal avec la saison 2 mais l’épisode 6 (chapitre14), bouleversant, est à ce jour (pour moi) le sommet de la saison en cours. Certains ont cité The Leftovers, et c’est vrai qu’avec cet épisode la série atteint, avec ses moyens à elle, très différents, à une intensité et une intelligence d’émotion comparable. Legion est indéniablement une oeuvre, une vraie création, en plus que d’être un laboratoire expérimental d’une incroyable fécondité.

LAISSER UN COMMENTAIRE