Venom : La Critique du film + VOTRE AVIS !

228

Un blockbuster Marvel qui ne sort pas de l’usine de montage Marvel Studios ? A l’heure où l’Empire Disney étend inexorablement son emprise sur le monde, Venom fait figure d’exception. Sur le papier, il y a quelque chose à tenter, une possibilité de se démarquer, comme l’ont si bien fait Deadpool et Logan. Las ! Venom est un divertissement inconséquent au scénario inexistant, qui échappe à la classification ‘Les heures super-héroïques les plus sombres de notre histoire’ uniquement grâce à la performance de Tom Hardy et à des symbiotes visuellement réussis. C’est mince… mais c’est mieux que rien.

Avant d’aller plus loin, quelques signes avant-coureurs. A la production, nous retrouvons nos habituels Sinister Three : Avid Arad, Amy Pascal et Matt Tolmach. Ensemble, ils ont conduit la franchise The Amazing Spider-Man dans le mur. Ensemble, ils conduisent Venom – et le potentiel Univers Cinématographique Spider-Man sans Spider-Man – dans l’impasse. Le produit proposé est tristement court : 1 heure et 30 minutes, montre en main, avec en sus 15 minutes de générique écrit bien gros et qui défile bien lentement. Avec une durée pareille, impossible de développer l’histoire et les personnages. Exposition, fusion et bataille finale. C’est tout ! Bonus : comme il se doit, la dernière scène du film est visible dans la bande annonce.

La seule chose à sauver – encore heureux -, c’est la performance de Tom Hardy, croisement improbable entre le Jim Carrey de The Mask et le Nicolas Cage de Ghost Rider : L’esprit de vengeance. Grâce à des dialogues écrits par un enfant de 5 ans, Hardy révèle tout son talent : entre sérieux et ridicule, son charisme est (presque) intact. La relation qu’il entretient malgré lui avec le symbiote klyntar fait tout le sel du film. Onze ans après Spider-Man 3, nous avons enfin droit à un Venom visuellement réussi (taille, texture, voix). Les symbiotes sont d’ailleurs au centre du seul moment de grâce du long métrage. Quand ces sombres créatures s’affrontent dans la nuit noire, ce sont les cases poisseuses et filandreuses de Clayton Crain qui prennent vie. C’est court. Court, mais beau.

Le reste… Michelle Williams est là pour payer ses factures (c’est même elle qui le dit). Voir une actrice quatre fois nommée aux Oscars dans un tel film ne peut qu’inspirer la pitié. Riz Ahmed joue le méchant de service machiavéliquement machiavélique. Ces deux personnages, incarnations du premier degré, se perdent dans les bouffées délirantes subies par Eddie Brock. Autour d’eux, les incohérences et les raccourcis s’accumulent, pour faire avancer au plus vite l’action. Avec dans les oreilles, une bande musicale abrutissante émaillée de sonorités… godzillesques. Même l’action n’a rien de mémorable, Ruben Fleischer ne pouvant pas montrer grand chose. S’il y a bien une limite imposée par le classement PG-13, c’est celle-là.

Faut-il voir Venom ? La réponse est peut-être dans le titre. J’y VE ? NOM. Il convient bien sûr à chacun de se faire son propre avis, mais devant ce qui est en jeu, on ne peut que s’interroger. Morbius, Black Cat, Silver Sable, Nightwatch, Silk, Kraven le Chasseur et Jackpot méritent-ils le même traitement ? En tant que première pierre d’un univers cinématographique partagé, ce Venom est inquiétant pour la suite. Il nous fait réaliser dans la douleur qu’un divertissement formaté sera toujours mieux qu’un divertissement raté. On se croirait même revenu quinze ans en arrière, devant certaines productions Marvel douteuses. Reste le plaisir de voir Venom à l’écran. Mais il y avait tellement mieux à faire…

—————————————————————-

Venom est réalisé par Ruben Fleischer et sort en France le 10 octobre 2018, avec Tom Hardy (Eddie Brock/Venom), Michelle Williams (Anne Weying), Riz Ahmed (Dr Carlton Drake), Scott Haze, Reid Scott (Patrick Mulligan), Jenny Slate, Woody Harrelson, Sope Aluko (Dr Rosie Collins) et Scott Deckert.

228 COMMENTAIRES

  1. Bon bah plus qu’à espérer un flop retentissant pour que Sony lache l’affaire ou confie ce genre de projet à des producteurs plus inspirés. La questrion au final que je m’étais déja posé lors de l’annonce du casting c’est comment s’est retrouvé Tom Hardy dans cette galère

  2. Ok, d’habitude le Boss reste assez « gentil » dans ses critiques même avec des films bien pourraves…là, ce n’est pas le cas, je dirais même que c’est la critique la plus négative que j’ai jamais vu sur ce site. Bien joué Sony, vous êtes géniaux….

        • Pareil, c’est clairement sa critique la plus négative. Je partage peu son enthousiasme pour les niaiseries Marvel mais s’il est aussi violent c’est que ça doit être un peu mérité quand même…

    • Kwaaaaah??? Justice League aurait eu une meilleure critique?

      Bon, 1h35, sans generique…pour un 1er episode, c est trop court. Allez, on attend maintenant le director s cut qui n existe pas et les 40mn de scenes rates remises dans le film pour se faire une idee.

      Sony/Warner meme combat?

  3. a voir mais ça refroidis.. :’)
    bon aller je lui laisse une ( petite ) chance.

    par contre sur la durée.. là c’est pas super rassurant.. :/

  4. Bon bah je crains le pire, pourtant cela partait dans le bon sens jusqu’il n’y a pas si longtemps… Quel gâchis si c’est bien le cas, la durée du film de base est inquiétante, le retournement de situation sur le pegi 13 l’était aussi. Bref décevant, après il a fallu des années à la fox pour avoir les couilles de sortir un r rated, peut être que ce film va les remettre dans le droit chemin… Je croise les doigts pour bloodshot d’ailleurs !

  5. Bon bah a tout les haters qui disent que marvel et Disney achètent la critique, je pense pas que LTH se fasse payer pour cet article donc maintenant on est sur que seul Disney a la bonne formule faire fonctionner un film de super slip, un point c’est tout. (et la fox une fois sur deux)
    Avec tout ce qu’on attendait de ce film, moi le premier, c’est quand meme bien triste de lire ca… Il est vraiment temps que Sony lache l’affaire et laisse au MCU le soin d’adapter les films de super heros ainsi que toutes les licences qui leurs reviennent.

  6. On sent beaucoup de déception outre le niveau du film.

    C’était évident a prévoir et ca me rend triste.

    Coupe drastiques. Pegi 13 imposé sur le tard.

    C’est intolérable….

    J’irai quand même le voir car tom hardy. Et on va tranquillement attendre la version longue R rated…

    Merci boss.

    • Concernant les coupes, Tom Hardy a dit que ses scènes préférées étaient dedans. Pire ? On annonce la découpe à 40mn. En clair, dans sa totalité on aurait eu un film de « seulement » 2.10 sans générique. A méditer mais on sent clairement la volonté d’avoir une séance en plus par jour. Désolant

  7. Si ça permet de réhabiliter un minimum celui de Spider-Man 3… (qui était loin d’être aussi raté que beaucoup le prétendent..)
    Pour le reste, au vu de la critique c’est plus ou moins ce à quoi je m’attendais: un nanar 90’s.

    « Morbius, Black Cat, Silver Sable, Nightwatch, Silk, Kraven le Chasseur et Jackpot méritent-ils le même traitement  »
    En parlant de Morbius, ceci m’as doucement fait sourire^^

    https://twitter.com/getFANDOM/status/1046150034213888000

    • Mais clairement, je trouve que Eddie Brock / Venom dans Spider-Man 3 est tout sauf raté, c’est juste que Sam Raimi a proposé la version initiale du personnage – un alter-égo maléfique de Peter Parker qui sert surtout de rédemption au héros – alors que le public s’était habitué et s’attendait certainement au anti-héros victime du symbiote qui entraîne d’autres rejetons maléfiques (ce qui détruit un peu le concept du personnage, comment un alter-égo maléfique peut-il avoir d’autres alter-égo maléfiques ?).

      Peut-être également qu’il souffre de son manque de complexité et de développement en comparaison aux autres méchants de la trilogie de Sam Raimi, mais il enterre facilement la plupart des méchants MCU. En plus, je trouve que Topher Grace réussit à jouer la victime du symbiote tout en ayant ce côté salopard prétentieux qui le rend quand même détestable par moment. Et concernant son look qui a souvent été décrié, je le trouve justement pertinent parce que le costume reprend principalement celui de Spider-Man en noir (logique, le symbiote y en étant rattaché pendant quelques temps) et Topher Grace a un physique frêle qui ne pouvait pas de transformer en masse de muscle de 2m.

      En un sens, il est même plus fidèle aux comics que celui de Tom Hardy qui veut simplement surfer sur la popularité du personnage auprès d’une communauté de fans qui ne connaissent pas forcément l’essence du personnage à la base des bases.

      • Le problème du Venom de Spider-man 3, c’est le cisaillement du scénar dans lequel il se retrouve piégé.
        Le pauvre n’avait aucun temps de développement. Trop de Green Goblin amnésique et de Sandman. De sous intrigues inintéressantes avec une MJ tête à claque…
        On ne sait même pas, au final, s’il est fidèle ou non. Il n’apparaît presque pas.
        Spider-man 3 n’a pas d’antagoniste principal.

        • Je dirais que le symbiote et Peter Parker sont les antagonistes principaux dans Spider-Man 3 puisque sous influence, Peter Parker devient quasiment détestable. Il veut absolument tuer l’Homme-Sable, il humilie Eddie Brock (même si c’est un peu mérité car c’est quand même un connard prétentieux qui vend de fausses photos) et se bat violemment avec Harry Osborn et la sécurité dans le bar où Mary-Jane se produit. Alors que Peter Parker sans influence du costume aurait certainement eu des explications avec l’Homme-Sable, aurait certainement été plus clément avec Eddie Brock et ne se serait jamais battu aussi violemment avec Harry Osborn et la sécurité du bar avec Mary-Jane.

          C’est même assez intelligent car le personnage récolte un peu ce qu’il sème lorsque Harry Osborn lui tourne momentanément le dos et qu’il doit affronter tout seul Venom et l’Homme-Sable. Il effectue même une sorte de rédemption par rapport à son comportement dans le film lorsqu’il pardonne le meurtre de l’Oncle Ben à l’Homme-Sable.

          C’est d’ailleurs un peu ce qui m’étonne, Sam Raimi a été plus ou moins obligé d’intégrer Venom et le symbiote dans le film et je trouve justement qu’il l’a tellement bien fait que je n’arrive pas à m’imaginer Spider-Man 3 sans ses deux éléments.

          • Tu as raison.
            Le symbiote est l’antagoniste de Spider-man 3… mais pas Venom.
            On me dira « l’un ne va pas sans l’autre ». Oui. Mais Venom aurait pu avoir un meilleur temps. Signifier une meilleur conclusion.
            Étrange aussi, étant donné l’intérêt de Raimi pour l’épouvante, que cet ennemi n’ai pas été plus effrayant à l’écran… (alors que sur le papier, c’était le monstre/alien parfait !). Mais il n’a pas son moment ‘carnage dans l’hopital’ d’un doc Oc’ par exemple.
            C’est en ça, je trouve, que l’on devine que Raimi a été obligé d’intégrer ce personnage… C’est à quel point il en est faible en comparaison des autres antagonistes rencontrés dans Spider-man 1 et 2. Il est développé sans ‘passion’…

        • Je pense que Sam Raimi voulait justement se concentrer sur l’impact du symbiote dans la personnalité de Peter Parker qui devient finalement lui-même son plus grand ennemi dans le film, le personnage de Eddie Brock / Venom est beaucoup plus secondaire à ses yeux. Comme je l’ai dit plus haut, il me semble que c’était la même chose dans les comics originaux, Eddie Brock / Venom n’est qu’un alter-égo maléfique de Peter Parker qui aide le personnage à évoluer positivement, exactement comme sa relation ambiguë avec Black Cat où il se rend finalement compte qu’il tient plus que tout à Mary-Jane.

          Et franchement, qu’est-ce qu’on pouvait raconter de plus sur Eddie Brock / Venom dans Spider-Man 3 ? C’est un connard prétentieux qui vend des photos truquées, qui perd son boulot et sa copine à cause de Peter Parker, en plus d’être humilié devant toute la ville suite au journal rectificatif de James Jones Jameson. Selon moi, c’est déjà des motivations convaincantes et je ne pense pas que davantage de développement était nécessaire, surtout que ça aurait peut-être donné de l’attachement au spectateur à son personnage alors qu’il est censé être un véritable méchant qui prend du plaisir dans ce rôle, contrairement aux autres antagonistes de la trilogie qui agissent généralement malgré eux (la schizophrènie pour le Bouffon Vert ; l’égo de scientifique, la perte de sa femme et l’intelligence artificielle de ses bras mécaniques pour le Dr. Octopus ; la vengeance aveugle pour Harry Osborn ; le meurtrier malgré lui pour l’Homme-Sable).

          • Whoua…j’avais pas fait attention à toutes ces réponses sous mon commentaire.
            J’ai rien de plus à réellement ajouté à ce que vous avez dit hormis que je suis entièrement d’accord sur l’ensemble de vos réponses.
            J’ajouterais juste que j’ai personnellement toujours trouvé intéressant le fait d’avoir un Eddie Brock dans les mêmes âges que Peter (contrairement aux comics ou Brock a quelques années de plus) ce qui renforce le côté dualité des 2 personnages.

            « En un sens, il est même plus fidèle aux comics que celui de Tom Hardy qui veut simplement surfer sur la popularité du personnage auprès d’une communauté de fans qui ne connaissent pas forcément l’essence du personnage à la base des bases. »

            Ce que tu dis va complètement dans le sens de la vidéo de MJ et son « Fermez la ! » sur Venom (et pourtant je ne suis pas souvent du même avis que ce dernier..)

          • Il est de notoriété publique que Raimi ne voulait pas d’ennemis plus modernes pour le 3, que des classiques (même si Harry en Bouffon n’est pas…)…
            Que Flint Marko devait être le seul autre antagoniste, mais que Avi Arad lui a imposé de force Venom, d’où déséquilibre… Et incompréhension dans on introduction: ils avaient intronisé John Jameson comme astronaute dans le 2, et quelques phrases auraient suffit pour mieux justifier un symbiote alien grâce à ce lien.
            Ou encore plus simple: faire de celui-ci une création (à la Ultimate) venue des labos d’Oscorp.

          • « ils avaient intronisé John Jameson comme astronaute dans le 2, et quelques phrases auraient suffit pour mieux justifier un symbiote alien grâce à ce lien. »

            Complètement. D’autant que c’est de cette façon que le symbiote arrivait déjà dans la série animée des 90’s.

      • Vous avez tout à fait raison, et ça fait du bien de vous lire ! Je pense aussi que Topher s’était bien débrouillé. Je crois que le problème du Spider Man 3 de Raimi était surtout un manque d’équilibre entre le temps accordé à Sandman, celui accordé à Venom, et celui accordé à Harry Osborn. 3 méchants, ça faisait beaucoup. Et la crise de Peter faisait un peu bof bof à mon goût. En revanche, je trouve que Sam Raimi avait réussi l’une des plus belles scènes de cinéma avec le « réveil » de Sandman, lorsque celui-ci se recompose pour la première fois juste après son accident. Quand il essaie d’attraper sa bague, etc. De la façon dont la séquence était filmée (caméra au sol, puis remontant, tournant etc du Raimi quoi !) à l’illustration musicale, je trouve que c’est l’un des plus beaux moments d’émotion que j’ai jamais vu. Et Thomas Haden Church était impérial.

        • Rajoutez donc une chose: le costume de Venom dans ce film était réel au moins (sauf la bouche), il avait une vraie texture poisseuse… Et Topher Grace était plus grand que Tobey Maguire, ce qui nous donnait un Venom plus plausible, moins démesurément monstrueux.
          Le nouveau ne fait-il pas trop CGI, trop artificiel ?

  8. Ha ha ! Vous êtes foutu Sony. Vu ce que pense M. LTH, il faudrait mieux que Marvel récupére les droit sur tous les personnages l’univers de Spiderman.

  9. Encore une fois sa montre que c’est pas parce que y’a un gros casting dans un film que se sera forcement un bon film ; ) A prévoir aussi pour le Joker ?

  10. IL. NE. PEUT. PAS. Y. AVOIR. DEUX. MARVEL. Venom est mauvais. Qui peut décemment s’en étonner. C’etait un gâchis prévu. Abandonnez. Sony, rendez votre Spider-Gallery à Disney. Ils arriveront à en faire pas trop mauvais, eux. Tant qu’on y est. Annulez aussi LNM, DP et Gambit. Rendez tout. Laissons une chance au film Spidey d’animation de Noël. Mais pour ce qui est du reste, arrêtez les frais. Respectez-vous et abrégez nos souffrances. Imagineriez-vous un DC séparé ? Batman et Wonder-Woman chez Warner, les méchants de Batman chez Sony, l’univers de Flash chez Disney et tout le reste de l’univers chez Paramount. Même en ayant la chance de posséder le catalogue, ils ont pas été foutus de nous pondre un DCU ne serait-ce que correcte. Quand arrêtera-t-on de penser en film plutôt qu’en saga ? Les univers partagés ne sont plus un ensemble de films comme identités individuelles, ce sont désormais des séries ! Qu’elles aient toutes une patte commune et un formatage pensé est nécessaire. Faites comme le MCU putain ! Ça fait combien de mois qu’est sorti A:IW ? On a toujours pas compris qu’il n’y avait qu’une recette qui fonctionnait ?

    • L’univers partagé au cinéma pour l’instant c’est uniquement Marvel Studios qui a réussi a le faire, les autres studios n’y arrive pas donc en sois c’est pas la formule de l’univers partagé qui marche c’est simplement quand et comment l’utiliser

      • L’univers partagé ce n’est pas marvel qui l’a inventé, on le sait bien. Mais c’est l’ampleur qu’ils ont donné à un univers partagé qui est nouveau.

        • Bonjour. « L’univers partagé ce n’est pas marvel qui l’a inventé, on le sait bien » Je ne sais pas ce que vous voulez dire par là, simplement Marvel Studios (ciné), filiale de Marvel Entertainment (BD) n’a fait qu’appliquer la recette de l’univers partagé qui existait déjà dans leurs bouquins et qui fonctionne depuis les années 1960. La stratégie de sortit un film par personnage avant de sortir un film réunissant l’équipe était risquée, mais le pari a été réussi car on n’est jamais autant servi que par soi-même. Les équipes de MS sont des gens qui ont directement travaillé sur le matériel original. Et Feige a su écarter les « egos » trop forts (Norton par exemple) et s’entourer de bons collaborateurs, qui savent travailler en équipe ! DC n’a pas voulu suivre la même stratégie d’installment, et a fait son possible pour rattraper le coup avec un Justice League sans réelles fondations, et qui malheureusement a pâti de la tragédie familiale qui a frappé les Snyders. Enfin, DC et WB n’ont toujours pas compris que la noirceur Frank Miller/ Alan Moore, c’était bien en 1988, mais qu’aujourd’hui, les gens ou disont beaucoup de gens ont envie de retrouver the sense of wonder qui faisait les comics d’antan, c’est à dire de s’émerveiller et de rigoler, d’oublier leur soucis. Voir des supers se lancer des voitures à la figure mais sans se faire mal. Et je pense que Sony est dans le même travers. Venom, Morbius, Kraven… ? Vous n’avez pas plus anxiogène les amis ? En plus on fait des vilains les héros des films, c’est un peu… strange, sans jeu de mot.

          Autre problème chez DC, il n’y a clairement pas de coordination artistique et de coordination d’équipe entre leurs différents projets. Si WW 84 se plante, et si Aquaman coule (et je pense que c’est ce qui va arriver), ils seront fichus, et j’ai bien peur que Disney rachète DC d’ici moins d’une dizaine d’années. Shazam pourrait apporter un peu de sourire sur tout ça, mais quand vous n’avez vraiment réussi à ne faire consensus que sur un seul de votre trois personnages iconiques, je pense que vous êtes mal…

          • « j’ai bien peur que Disney rachète DC »

            Si seulement tu avais vu ma tête quand j’ai lu cette ligne ;).
            Non, Disney ne va pas racheter DC (c’est à dire la Warner en fait), ça le comité anti-trust laisserait pas passer ;).

            « Enfin, DC et WB n’ont toujours pas compris que la noirceur Frank Miller/ Alan Moore, c’était bien en 1988, mais qu’aujourd’hui, les gens ou disont beaucoup de gens ont envie de retrouver the sense of wonder qui faisait les comics d’antan »

            Le problème de la Warner ce n’est pas la « noirceur », une œuvre sombre peut très bien marcher. Le problème de la Warner c’est l’inéquation entre le ton sombre et la vacuité de ce qui est proposé. Ca donne un coté ado-gothique torturé parce que ça moman a oubliée de lui préparer son petit déjeuné … et donc c’est ridicule.

            « En plus on fait des vilains les héros des films, c’est un peu… strange, sans jeu de mot. »

            Si c’est bien fait ça peut très bien passer, le problème de la Warner ce n’est pas temps l’idée que la manière :(.
            En fait, pour le coup avoir un univers ciné où les Vilains serait les personnages principaux que l’on suit et les héros les antagonistes serait très intéressant. Encore faudrait-il se donner les moyen niveau scénario de faire un truc propre.

            « Je ne sais pas ce que vous voulez dire par là »

            Simplement qu’une saga de 22 films avec un niveau de cohérence respectable et un fil rouge globale au ciné, c’est une première.

          • … et 22 films à gros budget il faut rajouter (sans compter les séries tv), pas du tout cheap. Même les vieux sérials étaient loin d’un tel niveau. Du coup, y en a encore qui n’y croit pas, que ce rêve possible est devenu une réalité: l’équivalent de ce que serait la filmo d’un auteur, avec ses thèmes et acteurs récurrents…
            En fait, Pixar sont les seuls à avoir fait de même car il y a bien de mini liens entre leurs films. Mais eux ils en ont fait un peu moins… et avec une ambition plus forte, pas centrée sur l’action mais sur des thèmes autour de la personnalisation et de la mélancolie… Forcément, c’est plus beau.

    • Je suis pas entièrement d’accord (t’es parti loin quand même…) mais c’est vrai que ceux qui se plaignent que Marvel récupèrent toutes leur licenses ne se plaignent JAMAIS que DC possède toutes les sienne. C’est un peu (ÉNORMÉMENT BEAUCOUP) contradictoire.

      • @Visiorouxx

        Non mais l’univers DC comics n’est pas contradictoire à la base.
        Jusqu’à présent c’est pas chez la distinguée concurrence que des héros qui ont acquis leurs pouvoir par des manipulations génétiques, accident, injection de génomes etc… sont unanimement célébré par la population des USA qui est en même temps totalement opposé que des êtres atteint de pouvoir obtenu de manière naturelle (les mutants) puissent leur co-exister.
        Moi je suis pas contre que Disney récupèrent toute les licences, mais les X-men pour rester intéressant devraient à mon sens resté à part.

        • « Moi je suis pas contre que Disney récupèrent toute les licences, mais les X-men pour rester intéressant devraient à mon sens resté à part. »

          A part ou dans un univers parallèle … comme ça il y a moyen de faire des cross-over « multivers » tout en pouvant gardant la différence de thématique, qui est en effet un poil contradictoire.

          • Ou bien avec un superviseur précis comme producteur, sans que Kevin Feige le pousse à trop se lier aux autres franchises (d’ailleurs Feige, il faudra bien qu’il passe la main un jour, ou bien qu’il se mette à un poste plus haut).
            Ce qui est logique: les mutants sont connus pour être un peu cachés, à l’écart d’une Humanité craignant « qu’ils les remplacent » (ce que malheureusement certains mutants veulent vraiment).

      • Visiorouxx Ce n’est en rien contradictoire. Dc n’a jamais vendu ses licences à différentes parties, dc n’a pas vu ses plus grands films être réalisé par ceux qui ont acquis leurs licences. Logique que les gens se plaignent du regroupement des licences, car ils voient disparaitre par la même occasion des univers déjà crée. J’ai toujours pas digérer la disparition des amazing spiderman… Et voila que c’est bientôt la fox qui va disparaitre, adieu film x-23 et d’autres films prometteur qui vont disparaitre à jamais… Tout ça pour quoi ? Pour que probablement marvel studio mette en avant une version plus familial du titre, pour se démarquer des x-men de la fox je les imagine bien faire comme leur horrible spiderman, une version très teenager avec une équipe x-men que l’on a jamais vu et les anciens en tant que professeurs mais ici centré sur une équipe jeune.

        Mon seul espoir est côté séries, cela permettra peut être de voir arrivé des séries de l’univers x-men à gros budget. Mais pas sur… Mais bon tu as vu des gens râler de voir ghost rider et daredevil rentrer chez marvel à l’époque ? Pas moi, car justement les films en question sont loin d’avoir été marquant…

      • Warner commencent déjà à enfin exploiter toutes ses franchises, alors qu’avant… Marvel réagit en conséquence en reprenant petit à petit ce qui leur appartenait, tout simplement. Avant, ils n’en avaient pas le besoin, la concurrence directe étant ultra timorée.

  11. « c’est la performance de Tom Hardy, croisement improbable entre le Jim Carrey de The Mask et le Nicolas Cage de Ghost Rider »

    Ben voila ! J’aime ces 2 films et les performances de Cage et Carrey dedans alors je sens que je vais aimé voir Eddie Brock / Venom

  12. Je n’ai pas vu le film et il mérite sans doute cette critique, mais il ne faut pas abuser non plus : dans l’interview donnée par Michelle Williams, elle ne dit à aucun moment qu’elle a accepté le rôle pour l’argent. Facile de gruger les lecteurs en se disant qu’ils ne liront/comprendront pas une interview en anglais. Procédé malhonnête.

    • En fait elle dit :
      « En vérité, Tom Hardy a été décisif. Il est tellement talentueux et investi. Il fait également des choix surprenants d’un moment à l’autre, au cœur d’une scène. Par conséquent, je me suis dit qu’il serait stimulant de pouvoir travailler avec lui. Il me paraissait amusant de jouer avec lui, et ce fut le cas. » et
      « J’aimerais que tout ait toujours une valeur artistique évidente, mais arrivé à un certain stade, vous devez composer avec le fait que vous vieillissez, que vous vivez dans une réalité où vous avez des besoins. Lorsque j’avais une vingtaine d’années, je n’étais pas au fait de la retraite, du marché de l’immobilier ou du montant des frais de scolarité en université. Je faisais simplement ce que j’avais envie de faire putain.

      Aujourd’hui, je fais parfois ce qu’il me plait, mais je dois aussi prendre des décisions pour prendre soin de ma famille. Les motifs de décisions ont changé, autrefois, je n’avais qu’un unique critère, il y en a tellement plus aujourd’hui. »

      https://www.ecranlarge.com/films/news/1036364-venom-michelle-williams-revele-finalement-pourquoi-elle-a-accepte-de-rejoindre-tom-hardy

    • Il faut savoir lire l’anglais… il faut le comprendre ou le lire jusqu’au bout aussi! Puisqu’elle dit quand même :
      « I wish there was always a clear, artistic line, but at a certain point, you have to square with the fact that you’re getting older, you live in the world and you have needs. In my twenties, I wasn’t cognizant of retirement, the housing market or college tuition; I just did whatever the fuck I wanted to do. Now, I sometimes do what I want to do, but I also have to make decisions that take care of my family. So the decision-making is all over the place. It used to be one thing, but now it’s many things. »

      Pas de gruge ou de procédé malhonnête ici… Elle dit clairement qu’aujourd’hui elle fait parfois ce quelle souhaite et d’autre fois elle accepte n’importe quel rôle pour payer les factures… Ce n’est pas pour autant sa seule motivation (pour ce film)…

  13. « Sinister Three : Avid Arad, Amy Pascal et Matt Tolmach. » Magnifique j’aurai pas trouver mieux. on comprend déjà la grimace d’étonnement et le malaise de K.Feige lorsque Amy Pascal nous a annoncer vouloir crée et intégré son Sony Universe of Marvel Character (de force)dans le MCU. il l’a sentit venir… https://www.youtube.com/watch?v=w73dWK5EdH0

    Bon bah les mêmes vont s’enchaîner maintenant https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/43018901_2296805920333091_3627822707288047616_n.jpg?_nc_cat=110&oh=5ccdc3ddbfd7e4d27409f95a5a87126f&oe=5C54284A

  14. Le film fait vraiment 1h30 générique inclus ?? Non mais c’est juste pas possible là.
    De toute façon le film ne m’intéresse pas, mais c’est quand même incroyable de faire des films pareil encore aujourd’hui.

  15. « Il nous fait réaliser dans la douleur qu’un divertissement formaté sera toujours mieux qu’un divertissement raté »

    Les grandes questions se posent…

    • Je préfère un film raté qu’un film formaté car dans un film raté on peut quand même retrouver quelque chose d’originale alors que dans un film formaté c’est impossible.

      • Ben moi je m’en fiche de trouver un truc original tant que le film me plait. Quand tu vas au Mcdo, tu dirais quoi si on te mettait des épinards dans ton hamburger ? Tu trouverais ça original donc forcément meilleur ?

          • MDR, je vais rentrer dans ton délire et partir sur du premier degré : faudrait remettre à l’échelle, car tu vas pas au ciné une fois par jour je pense. Par contre tu manges une fois par jour. Si chaque repas se ressemble tu te lasses. C’est la même chose pour les films de SH, qui commencent tous à ressembler à du Marvel (et souvent à du mauvais Marvel en plus).

          • Et tu regardes sans doute pas un film marvel tous les soirs… Et j’espère aussi pas un film blockbuster formaté tous les soirs…

            Après formaté c’est vaste, il y a aussi l’effet nouveauté. Le genre sh au cinéma est tellement exploité qu’on le voit tout le temps. Un film comme john carter et real steel c’est rare, pas forcément original mais à notre époque cela se démarque… Le genre sh n’évolue plus, la warner a prit peur, sony aussi avec le r rated… Il y avait que la fox à côté pour sortir des trucs bien de temps en temps malgré de gros échecs comme x-men 3 ou appocalypse.

          • Bien sûr, et c’est ça que je veux dire, vu que je regarde toutes sortes de films, ça me lasse pas du tout d’avoir un Marvel formaté tous les 4 mois !

        • « Quand tu vas au Mcdo, tu dirais quoi si on te mettait des épinards dans ton hamburger ? Tu trouverais ça original donc forcément meilleur ? »
          Pas nécessairement meilleur mais je serais quand même heureux et content d’essayer quelque chose de nouveau

          • Des épinard c’est pas ce qu’il y aurait de plus incongru dans un hamburger ( y’a déjà de la laitue et de la tomate ). Du durian en revanche je serais plus que circonspect.

          • Sauce ananas dans le mac chicken, c est ça qu on veut 😉

            bêtise à part (quoi que 😉 ) Anakin je plussoie de bout en bout

        • Avec un film par jour en moyenne, sachant que vous pouvez piocher dans 123 ans de productions dans l’Histoire du Monde… une dizaine de comic book movie par an, c’est une paille.

        • Bah oui. D’ailleurs après souvent on appelle ça, a posteriori, un film  » non formaté qui prends des risques ». 😙 Le mec qui va t’expliquer que Venom était conçu comme un film d’art et essai a 100m de dollars. La jurisprudence bvs quoi.

          • Exactement.
            D’ailleurs cette phrase « Il nous fait réaliser dans la douleur qu’un divertissement formaté sera toujours mieux qu’un divertissement raté » n’a pas grand sens.
            Je comprend pas cette opposition.

            Venom est effectivement un film formaté quoiqu’on en dise.
            Et c’est peut-être justement ÇA qui en ferait un ‘film raté’ d’ailleurs…

          • « Le mec qui va t’expliquer que Venom était conçu comme un film d’art et essai a 100m de dollars. La jurisprudence bvs quoi. »

            Oulah, la nuance ça existe

            Et même avec ça, si toutes productions super héroïque pouvait avoir les même ambitions qu’un spiderman 2 ou qu’un dark knight
            Ça changerait pas mal de chose sur la vision qu’on se fait de ce genre de film en général…

          • @rastarapha : c’est une simple exagération pour montrer que generalement quand un film est réussi, tout semble tellement couler de source que ça a l’air formaté. Die hard a l’air d’un film extrêmement carré, ou formaté tellement tout est fluide dans la naration. Alors qu’il s’agit d’une vrai révolution en terme mise en scène a Hollywood. Mctiernan invente le cinéma hollywoodien du 21eme siècle en toute discrétion.

          • « quand un film est réussi, tout semble tellement couler de source que ça a l’air formaté. »

            Euh ROM… On est bien d’accord que « formaté » veut dire « conforme à une formule établie considérée comme la norme à suivre » ? Non parce que perso, quand je vois un Inception, un The Dark Knight ou un Watchmen, j’ai pas le mot « formaté » à l’esprit !

          • @archer : parfois j’ai surtout l’impression que le mot formaté est surtout synonyme de Marvel. Or, quoi qu’on pense de la qualité des films, de first Avenger a winter solder, en passant par gotg et Thor 3 si j’oublie que c’est du Marvel, j’ai pas l’impression qu’ils soient plus formaté que ça, au delà du fait qu’il doivent rester cohérent avec le reste du mcu. Après on peut dire que Thor 2 ou Iron Man 2 sont plus formatés mais ils sont surtout nuls 😉

          • @ Rom: Il y a quand même dans le MCU, une paresse visuelle (excepté GoG), un style très comédie d’action, un schema héros/vilain souvent répété (l’un est la copie méchante de l’autre), une confrontation face au boss final comme dans un jeu vidéo, une musique oubliable…
            Après d’autres que Marvel sont formatés de la même façon. Ils sont loin d’être les seuls: Wonder Woman, Aquaman, Shazam, Venom… tous semblent embrayer le pas avec plus ou moins de succès.
            Pour reprendre l’analogie du Mc Do: Quik, KFC, Burger King, essaient tous de faire pareil en enviant son succès mais n’y arrivent pas forcément. La qualité sera parfois là (mais pas exceptionnelle, on parle de Fast Food/films de superslip) mais le succès ne sera jamais le même.

          • @garyus : les films du mcu sont effectivement quasi tous des comédies d’action. Ceci dit tu a sans doutes remarqué que l’humour de winter solder et Thor 3 ne sont comparables ni en quantité ni ds le style. Meme si oui, il y a eu longtemps ce côté boss de fin de niveau version Dark du heros dont Marvel semble qd même un petit se détacher. Concernant la qualité général de tout façon, si on parle de cinéma au sens large, il n’y a que incassable, spidey 2 et Dark night qu’on peut considéré comme de grands film ds les années 2000. PS : je veux défendre l’esthétique des Russo qui selon moi cherchent avant tout une forme de realisme d’où la photo volontairement assez neutre.

          • Oui il y a bien sûr une exception, je ne classerai ni Winter Soldier ni Infinity War dans la comédie d’action, on est d’accord. On est jamais à 100%.
            Pour les vrais grands films, on a tous quelques films à citer mais ils sont forcément une poignée tout au plus si on veut être honnête, une poignée à se démarquer d’un « format » plus convenu.

          • En effet Rom, tu cites deux exceptions qui confirment la règle. A côté tu as les films Ironman, Dr Strange, Antman, Thor (quasi toutes leurs origin story en fait) qui répètent un schéma narratif très similaire, avec des archétypes et des oppositions quasi-identiques. Mais effectivement, Ragnarök, TWS, les GotG ou encore IM3 se démarquent du reste.
            Malheureusement cette uniformisation s’étend au-delà des frontières du MCU. C’est dommage.

    • Cela dépend, un film formaté peut être plaisant, le mcu reste très sympathique il y a encore pire en blockbuster formaté sans intérêt. Black panthere était sympa quand même. C’est plus en temps qu’univers connecté que le mcu échoué avec un univers formaté, il n’y a pas ce côté épique et moments important, c’est très formaté et donc on assiste une sorte d’épisodes tv au cinéma. Si on regarde l’ensemble c’est parfois à vomir, j’ai du mal avec avengers 3 qui échoue totalement en temps que grand rassemblement face à une menace d’ampleur.

      Car chaque film est fait pour attiré du monde avec une idée qui doit attirer la masse, et non pas crée un vrai univers connecté. Il y a un énorme vide, l’après civil war manque cruellement dans ce film qui n’a pas le temps d’exploiter ses personnages. Ce Thanos dans le film née d’une idée récente qui pareil est là pour attirer les gens sur le film, il n’a pas été prévu comme ça à la base cela se sent. On sent le recollage de morceau pour tenter d’être un film de notre époque, donc une petite dimension écolo, mais en même temps on nous vendait un thanos cruel et très méchant à la base et au final ils nous sortent bien un thanos « gentil et très humain ».

      je le dis depuis des années et cela s’est encore confirmé cette année, il faut penser en terme d’event ou trilogie, pas en terme de phase. Oui le mcu marche, mais le mcu est déjà implanté. A mon avis cela ne sert à rien de faire comme celui qui réussit, généralement il n’y a pas de place pour un clone mais pour quelque chose différent. Snyder avait ses défauts mais il apportait cet aspect là au world of dc, avec son BvS et ensuite la ligue des justiciers prévu en deux parties à la base… La warner s’est dégonflé suite à des résultats décevant comparé au budget énorme de BvS. Le film venom semble avoir aussi été charcuté à la toute fin, c’est curieux pour un film pensé à la base r rated. A croire que l’exemple de la warner n’a servi à rien. Faire de la merde qui marche c’est déjà plus possible le mcu a prit cette place, et ils sont doués pour ça. Ils vendent facilement du rêve aux gens.

      Triste année pour les fans de super héros en tout cas. Heureusement que l’on vit l’âge d’or des séries tv, j’ai de quoi me consoler j’ai plein de séries à voir….

      • D’accord avec toi sur plein de point mais la véritable erreur de Warner fut de choisir Snyder et non de le lâcher. Les mec ont attendu 3 films pour se rendre compte d’une chose aussi évidente : Snyder a pas le quart du talent d’un Nolan. Le mec sortait qd même de sucker punch quoi!!!!

        • +1 ROM.
          Et pour donner mon avis sur le débat « film formaté/film raté », ça ne concerne probablement que moi mais je préfère de loin un BVS raté qu’un Ant Man réussi.
          Mais bon de temps en temps quoi.Tout le temps des épinards c’est beurk quoi. Vaut mieux tout le temps un macdo.

          • Je suis d’accord avec toi. Bvs comme film est pas terrible (et parfois même assez énervant entre le jeu d’eisenberg et le final CGI dégueux) mais certaines scènes isolés sont suffisamment fortes pour plus marquer qu’un truc aussi lambda que ant-man même si réussi dans son genre.

          • Sucker Punch? Ce film est pour moi la quintessence du non-savoir faire et de la prétention de Snyder.
            Tu lui enlèves une bonne histoire déjà racontée par un autre : 300, Watchmen, Ga’Hoole, L’armée des Morts et… c’est la cata.
            Il reste un gros clip et un bide au box office.

          • T’as tout dit Garyus.

            Snyder a un vrai talent pour rendre hommage à l’esthétique pure comics sur grand écran. Exercice bien plus complexe qu’on pourrait le penser…
            Le génial Ang Lee avait tenté la même sur Hulk, et il s’est étonnement bien foiré.
            (Seul Rodriguez a fait un travail comparable avec Sin City… ou dans une autre mesure Spielberg avec Tintin…).

            Mais Snyder n’a rien, pour l’instant, d’un ‘créateur’.
            C’est un costumier. Et un grand — dans l’orfèvrerie. Mais sans squelette, il est perdu.
            Donc capable de l’oeuvre maîtresse comme du navet foireux irregardable. (et ceux qui demandent une ‘Snyder cut’ à tout prix n’ont rien compris…)

          • Rom, garyus,ggtz et compagnie, vous êtes des souffrants. H24 vous parlez de Snyder même sur des sujets qui n’ont rien à voir.
            Des fan refoulés qui connaissent par cœur les films qu’ils détestent j’appelle ça des fan refoulés.

          • « Il nous fait réaliser dans la douleur qu’un divertissement formaté sera toujours mieux qu’un divertissement raté »
            Le voilà le rapport avec l’article.
            Le fait que TOUS les univers partagés super-héroiques hors MCU sont morts dans l’œuf. Même ceux incluant des figures mythiques comme Batman ou Superman.
            C’est bien le sujet. Parce que c’est à se demander si d’autres formules que celles du MCU sont possibles.

          • Bonjour. Tous les goûts sont bien sur dans la nature et toutes les opinions sont respectables, mais Ant Man est selon moi la quintessence de l’esprit Marvel : légèreté, humour, action, sentimentalité, etc et pas de gros méchant cosmique en plus, mais des méchants plus terre à terre, tels qu’on en lisait dans les comics tous les mois. Je préfère donc largement un Ant Man réussi, qu’un BVS raté qui essaie de reprendre le bouquin de Miller vieux de 25-30 ans avec des personnages principaux qui entrent en conflit sans même chercher à comprendre (Batman ferait jamais ça en principe !) ni à discuter, un Lex euh… et un Doomsday copié sur l’Abomination de Letterrier. Film tellement raté que le seul élément qui le sauve vraiment est un personnage secondaire qui devait seulement être introduit dans le film, mais qui vole carrément la vedette aux deux malabars, et dont l’interprète vole toutes les scènes où elle est avec les deux autres. Lesquels sont d’ailleurs complètement perdus : « mais je croyais qu’elle était avec toi » en dit long. Et on ne va pas reparler de Martha hein ? Nan, Ant Man comme BVS sont tous deux formatés et appliquent tous deux des recettes, simplement, il y en a une qui est peut être plus agréable à la langue et plus digeste que l’autre. Le problème est peut être que l’histoire de Miller (qui n’aime pas Superman et l’a ridiculisé toute sa carrière) n’était pas celle sur laquelle il fallait se baser. Je dis ça je dis rien moua….

          • Idem je préfère de loin un BvS avec quelques ratés parfois maladroit qu’un film qui arrive à cacher au premier abord ses erreurs et ne réussit pas à marquer le spectateur. Ant man c’est par définition ce type de film, je n’ai presque plus aucun souvenir de ce film. Et le temps c’est du luxe aujourd’hui, jeux vidéos, lecture, séries tv, manga etc il y a beaucoup de choses intéressantes à faire et forcément côté films en 2018 il y a une grosse ludothèque que j’ai envie de revoir. 40 ans de films donc, bref si je m’intéressais qu’au cinéma peut être que je serai plus intéressé par ce type de produit lambda mais même côté manga les simples shonens j’y touche pas, alors revoir des films non marquant qui sont aujourd’hui dépassé par les nouveaux…

            J’en discutais avec certaines personnes, ou justement je n’ai pas encore fait assassin creed origin, celui qui vient de sortir très réçemment le odyssée me donne l’impression avec origin que je vais me tapper un jeu totalement dépassé par le nouveau vu qu’ils ont enfin rajouter des choix dans l’histoire… Cela fait cette effet là dans le mcu. Les précédantes grandes menaces je les oublie, et je suis pas le seul. Maintenant parmis le public assidu ici je ne sais, cela donne cette impression en tout cas, un civil war on en parle plus trop ici j’ai même pas souvenir d’avoir vu des gens en parler après la sortie d’avengers 3. La grande menace précédente est passé on passe à la suivante. La ou avengers 1 a réussi à devenir un classique du genre, car c’était un film formaté mais original à son époque ! Avec des répliques bien réfléchis au final, ou chaque personnage à son moment de gloire. Même en ayant pas vu les autres films, ce qui était le cas d’une partie du public qui n’avait pas tout vu ils arrivaient à s’attacher aux personnages et les ont vu évoluer dans le film lui même. C’est après avengers 1 qu’il y a eu la création de cet effet série tv….

            D’ailleurs c’est marrant, les gens prennent tout le temps en défaut la warner car il fallait soit disant des films solo pour s’attacher aux personnages, mais vu le nombre de personnages qui ont regardé des thor, captain america etc après avengers 1 montre que c’était avant tout une bonne astuce marketing. D’ailleurs dans avengers 3 je ne réussissais pas à m’attacher aux personnages, enfin sauf war machine ou il a été tellement classe ici quand il parle à ross. Une telle maturité je dis respect ! Bref un film doit être capable de se suffire en lui même à mes yeux, à part quelques exceptions comme les trilogies type seigneur des anneaux ou il s’agit plus d’un gros film de 9 heures.

          • @The Ghost: Je suis entièrement d’accord avec toi sur ta vision de BvS mais je le préfère quand même largement à Ant-Man qui n’a certes pour moi pas tous ces défauts mais qui d’un autre côté n’a aucune qualité.
            J’ai même pas envie de télécharger illégalement sa suite, c’est dire et pourtant j’ai acheté quasi tous les films de super-héros.
            Je me suis lassé de ce côté sans saveur parfois du MCU.

            @ Angyo: Je suis dans la même situation que toi pour Assassin’s Creed ^^
            Pas assez de temps.

        • Je suis honnête tout simplement Basto xd Dans le mcu il y a souvent d’excellentes scènes dans leurs films, dr strange par exemple je me souviens de quelques scènes que j’avais trouvé très bonne, pareil pour civil war. Mais cela ne les empêche pas de faire dans ses mêmes films de la grosse merde, comme s’il fallait suivre des quotas à respecter. Non pas comme si, ils doivent respecter des quotas. C’est comme wonder woman, on l’a tous senti la fin de film qui n’a pas grand chose à voir avec le reste du film… Des films sympa quoi, sur certains moments tu as envie de t’arracher les cheveux tellement cela vire mal, mais le reste tient la route du coup le film reste divertissant. Suicid squad là j’ai pas grand chose à lui trouver de bien, c’était de la merde presque tout le temps à mes yeux, pas grand chose à sauver.

          Pour reprendre l’exemple de dr strange, la première partie très sympa avec la découverte d’un monde différent, puis au lieu de faire continuer à évoluer le personnage il est catapulté sur le devant de la scène en tant que sorcier alors qu’il reste un nouveau. Il trouve sa cape par chance, s’en suit de nombres scènes d’actions ou d’un coup le scénario finit aux chiottes il faut se battre… Ils font de la merde qui marche, je sais pas comment ce type de partie passe aussi bien pour le grand public, mais personnellement ce que j’adore dans le genre sh ce sont les combats autant physique que symbolique. Le grand méchant qui veut faire revenir un monstre, un retournement de veste de l’allié de strange très rapide, catapulté strange aussi vite en haut de la pyramide.

          J’ai connu les années 2000, c’est peut être le problème. Une époque ou on pouvait avoir des blocbusters plein d’action et en plus avec une thématique sympa. J’ai connu aussi des films plus ancien, j’aime les films grand publique, mais pas beaucoup les films de cette génération au fond. Après l’année dernière j’y ai trouvé mon compte à ce niveau là, et j’ai clairement pas tout vu cette année. Je me demande vraiment ce que donnera bumblebee, j’imagine qu’espérer un film du type real steel c’est trop demander, mais l’espoir fait vivre et j’aime pas mal le nouveau look des transformers. Je croise les doigts pour une relation mignonne et émouvante entre la machine et la fille.

    • Formaté, pas formaté, c’est un débat qui n’a pas de sens. A Hollywood, à part les films indépendants et encore je n’en suis pas convaincu, voire même dans les autres cinémas, tout est TOUJOURS formaté ! Un scénario se rédige et se divise d’une certaine façon, et se doit de suivre un certain rythme, etc etc. Les américains poussent à l’extrême en posant une explosion ou une séquence d’action toutes les… je sais plus, disons 5 ou 7 minutes, donc de toute façon, tout est formaté, y’a pas à chercher midi à quatorze heures, un Venom l’est tout autant qu’un Infinity War. C’est juste les ingrédients et la sauce qui peuvent changer en fonction du chef qui est en cuisine. Beaucoup de gens reprochent à Marvel Studios de faire trop de rigolade, trop d’effets, de couleurs, etc etc, mais par le pouvoir du crâne ancestral, c’est ce qui a fait le succès de Marvel l’éditeur ! Autrement dit, oui il y a bien une recette, et Marvel ne fait que du Marvel ! Le fait que ça semble fonctionner pour une majorité c’est juste que c’est dans l’air du temps ! Les gens ont envie de légèreté ! Enfin c’est mon opinion, mais je ne crois pas me tromper. DC et Sony font encore dans le dark n gritty, la Fox plus ou moins pareil (Deadpool est un cas à part, et c’est une équipe à part, et qui paye de sa poche !). DC a toujours été plus sérieux, c’est le ton de ces BD, et ils l’appliquent à leurs films. Personnellement je pense que c’est pas ce dont les gens ont envie aujourd’hui, dès lors que c’est systématique. Peu importe, là où je veux en venir, c’est que c’est toujours formaté. On choisit simplement en fonction de nos goûts le menu qui nous fait le plus envie. Bon apêtit à tous ! 😀

      • En même temps c’est un peu ce que l’on dit depuis pas mal de temps. D’ailleurs personne n’a jamais dit avec les BA que venom était un film très original, on a dit qu’il sortait un peu du lot dans le genre sh. Oui les blocbuster c’est du formaté, mais de préférence on veut pas bouffer 6 films sh qui se ressemblent dans l’année… C’est devenu insupportable avec marvel studio ce manque de renouvellement, et cette hypocrisie. Quand un film marvel studio sort ou même une ba, ah il y a de la nouveauté. Après coup on est tous là à avouer qu’ils font des films formaté avec rien de vraiment neuf…

        Chaque année c’est la même chose. Ah ce film est le meilleur film de marvel studio à ce jour, il apporte des nouveautés et prend des risques…..Vous n’êtes pas prêt pour ce film…. Puis ensuite on s’accorde pour dire qu’en fin de compte que c’est pas tellement le cas x temps après une fois passé la hype.

        • http://m.memegen.com/qotcl3.jpg

          « on veut pas bouffer 6 films sh qui se ressemblent dans l’année… C’est devenu insupportable avec marvel studio »

          Tu sais on est en démocratie, ce qui implique que tu as le choix/ plutot le droit de ne pas dépenser, ton argent pour t’infliger des films qui visiblement te sont insupportables. Par ce que quand je lis ce genre de phrase, je me demande si tu ne serais pas un tout petit peu Maso!

          Je vais donc éviter de te parler de la logique des gouts et des couleurs.

    • Probablement, il y aura des chamboulements puis d’un coup quand une partie des gens ici vont croire que sony ne sortira plus aucun film sur le spiderverse ils vont annoncer le début de tournage de tel ou tel film…

  16. Pas étonnant. Un film Venom ne peut pas ne pas être Rated R, le ton humour dans la bande-annonce faisait tâche et les premières images étaient froides et glaciales, on voyait bien un manque d’inspiration en plus d’avoir affaire à un film de super-héros à l’ancienne (cf. scènes de la fuite en moto). Bref, Sony se plante encore dans le mur apparemment ! Même si la formule Marvel n’est pas la meilleure, au moins, ils savent gérer les choses, on ne peut pas leur enlever ça.

  17. Bon bah entre ça et le gag the predator, pas de ciné pour ce mois ci..
    Cool des économies.

    Par contre, il se peut qu’on ait une version Rated à la maison.

  18. Juste une chose concernant la critique. Depuis quand une durée d’1h30 est trop courte pour développer une histoire et des personnages??? Faut que je vous fasse une liste des immenses chef d’oeuvre qui dans l’histoire du cinéma font moins que cela? Si on peut faire les sentier de la gloire en 1h25 générique compris, il doit y avoir moyen de faire un Venom honnête en 1h45.

      • En fait une tendance qui s’est peu à peu imposé au cours des 90’s de rallonger la durée des blockbusters. Comme s’il fallait en donner pour son argent au spectateur. Avant, les films dépassant nettement les 2 heures étaient une exception et réservés a des grandes fresques historiques et autres films de « prestige ». Aujourd’hui un film de super héros lambda doit durer 2h20….en 2h30 Kubrick raconte l’histoire de l’humanité et Snyder est pas foutus de faire un film sur Batman et Superman qui se tienne.

  19. Question a LTH sur la durée du film. La formulation n’est pas super claire. C’est 1h30 plus 15 minutes de générique ? Ou 1h15 plus 15 minutes de générique ?
    J’imagine que c’est la première solution, ça a l’air évident, un film de 1h15 c’est pas trop possible…

    • Le film est annoncé sur wikipédia ou AlloCiné a 1h52. Soit une durée plus que respectable pour un film qui a priori n’a pas l’ambition de 2001 ou Lawrence d’Arabie. C’est justement pourquoi je pige pas trop la remarque. 1h30 sans générique c’est une durée normale.

      • 1h30 c’est, en effet, une durée normale d’un film commercial moyen. De la même manière qu’une chanson formatée pour la radio durera 3min30.

        Il n’empêche que ça reste court pour un film qui a des vocations narratives avec des personnages à développer.
        1h30 est une bonne durée pour un film plus artistique, plus esthétique. Ce qui n’est bien évidemment pas le cas de ce Venom.

        • On parle de l’histoire d’un extraterrestre qui arrive sur terre et prend possession d’un corps. On peut pas faire plus classique comme pitch de série b style l’invasion des profanateurs (qui développaient un vrai sous texte politique) et pourtant la version de d siegel (1h20) celle de p Kaufman (1h50) et celle d’Abel Ferrara (1h25) sont toutes excellentes. Maintenant faut 2 h15 minimum pour développer la moindre histoire de super slip (voir près de 3h pour des films comme bvs ou Avengers 3 qui racontent qd même pas grand chose).

          • Oui mais dans Venom il n’y a pas effacement de l’humain, ni de pure possession… il y a symbiose, cohabitation… C’est donc un pitch moins classique, peut-être plus dur à faire comprendre ?

  20. wow je n’ai jamais vu le boss aussi catégorique sur un film! morceau choisi:

    « A la production, nous retrouvons nos habituels Sinister Three : Avid Arad, Amy Pascal et Matt Tolmach. Ensemble, ils ont conduit la franchise The Amazing Spider-Man dans le mur. Ensemble, ils conduisent Venom – et le potentiel Univers Cinématographique Spider-Man sans Spider-Man – dans l’impasse ». le combo de la mort a encore frappé.

    « Le produit proposé est tristement court : 1 heure et 30 minutes, montre en main, avec en sus 15 minutes de générique écrit bien gros et qui défile bien lentement ». J’ai presque pas envie de dépenser mon argent pour quelque chose d’aussi court!

    « La seule chose à sauver – et c’est déjà beaucoup -, c’est la performance de Tom Hardy » ça sent pas bon!

    « Michelle Williams est là pour payer ses factures (c’est même elle qui le dit). Voir une actrice quatre fois nommée aux Oscars dans un tel film ne peut qu’inspirer la pitié ». Bon bas ça c’est fait!

    « Autour d’eux, les incohérences et les raccourcis s’accumulent, pour faire avancer au plus vite l’action. Avec dans les oreilles, une bande musicale abrutissante émaillée de sonorités… godzillesques ». si même la bande son que certains vénèrent sur ce site est à jéter, j’ai envie de dire: « allo houston nous avons un problème! »

    Et le clou du spéctacle….. roulement de tambour! : « Faut-il voir Venom ? La réponse est peut-être dans le titre. J’y VE ? NOM ». Eh Bas, si un film déplait au boss au point de le pousser à troller « aussi ouvertement », c’est qu’il y’a effectivement un problème…..

    Bref, tout ceci confirme les craintes que j’ai eu en lisant, il y’a quelques jours, cet article sur les déclarations de Tom hardy concernant les scènes coupées : http://www.comicsblog.fr/32338-Venom__30__40_minutes_de_scnes_ont_t_coupes_au_montage_daprs_Tom_Hardy. De Plus, le Boss n’est pas le seul à avoir détesté. D’autres sont moins sympathique que lui. Donc avant de le traiter de Pro MCU, lisez un peu les critiques d’autres sites spécialisés : http://www.comicsblog.fr/32369-Venom__un_carnage

  21. J’appelle ça une douche froide…

    Sans pour autant partager systématiquement – et de façon absolue – l’avis du Boss du site, je retrouve assez souvent une bonne partie de mon ressenti dans ses critiques.

    Donc moi qui était vraiment enthousiasmé par ce film, pour le coup je vais peut-être attendre sa sortie DVD… Car de bons films, il y en a assez (hors cadre super-héroïque) pour ne pas avoir à se taper « un divertissement inconséquent au scénario inexistant ».

    L’avis il se fera dans 5-6 mois.

  22. D’habitude je ne lis pas les critiques pour éviter que ça influence sur mon avis lors du visionnage.

    Mais comme « Venom » fait parti des films dont l’intéret me laisse perplexe, je l’ai lu. C’est bien qu’il me semblait. Je ne vais donc pas encourager Sony sur cette voie.

  23. Alors non seulement Sony s’accroche comme une sangsue au droits ciné pour en plus raclé les fonds de tiroirs avec des spin-off (Morbius, Black Cat, Silver Sable, Nightwatch, Silk, Kraven etc…) mais en plus quand ils le font, ils le font mal! Ce qui chagrine c’est qu’ils exploitent au max l’univers pour le saigner à blanc, ce Venom (rien qu’au niveau visuel) aurait du faire une nemesis digne de ce nom pour l’homme araignée, c’est fucking déplorable !

  24. Tom Hardy étant plutôt du genre à s’investir dans ce qu’il fait, le voir tacler le montage était déjà étonnant, donc découvrir qu’il ne reste que 1h30 sans générique laisse juste espérer qu’une version longue, enfin la version tournée sorte en blu ray.
    D’ailleurs je ne me rappelle pas d’un film se faire découper au montage recevoir de bonnes critiques.

  25. Je ne comptais pas aller voir le film, mais je ne m’attendais pas à une critique aussi amère du boss… Si le film est vraiment raté, c’est bien dommage. Venom mérite mieux.

  26. Superbe critique du boss qui laisse entrevoir toute l’idée que les bandes annonces m’annonçaient. Comme le souligne assez justement le boss et certains commentaires, les afficionados anti-Disney, anti formatage Marvel Studios devraient quand même s’interroger à un moment sur la pertinence de vouloir mener à bout certains projets.
    Marvel Studios a érigé l’idée de l’univers partagé en symbole et en référence, depuis les concurrents et pas que dans les adaptations super héroiques (cf le dark universe claqué d’Universal ^^) tentent de reproduire la formule en version accéléré persuadé que le public est totalement prêt à se recoltiner une floppée d’origin story en espérant y trouver un lien avec d’autres héros apparus de façon anecdotique ailleurs ( Ben quoi vous avez pas senti la grosse influence des vidéos de BvS découvertes par Wayne pour construire sa Justice League?^^).

    Dans le cas de l’univers du tisseur, ce n’est pourtant pas si compliqué il y a un héros qui s’appelle Peter Parker qui rassemble une galaxie de personnages secondaires qui la plupart du temps ne trouve d’intérêt que lorsque le héros interagit avec eux dans le cas des « gentils ».

    Aussi on peut glorifier 100 ans les spider gwen et autres Miles Morales, au final Marvel Comics revient toujours à une série (voire plus) régulière autour de Peter Parker les autres personnages étant surtout des effets de mode qui se voient recasés par la suite (Scarlet Spider? Ben Reilly? um?)

    Dans le cas Venom si le personnage a connu quelques runs bien sympathiques c’est surtout justement dans sa relation avec le tisseur, et ça serait injurieux de considérer qu’il a eu des arcs classés inoubliables dans sa série perso.

    Même dans sa publication passées les premières années et les circonstances particulières de la fusion entre le symbiote et Brock il a fallu l’arrivée de Carnage pour redonner un coup de fouet à ce costume extra-terrestre somme toute bien plus intéressant que son benêt d’hôte.

    Tout ça pour dire que Sony peut bien dérouler encore sa floppée de projets sans intérêts il est difficile et d’une de passer derrière un Sam Raimi bien plus fidèle aux comics que ces successeurs (dans l’esprit à défaut des designs) et que la dérive teeenager de Marvel Studios portée par l’incorporation au sein des Avengers version MCU risque de faire pâlir longtemps des idées aussi débiles que Silk ou Jackpot.

    Pourvu que le film fasse un flop et qu’à nouveau Sony se contente de la manne du projet Marvel Studios et vive en rentier sur les idées créatives de la maison mère du personage plutôt que de faire subir à un public qui s’en contrefout des films sans le monte-en-l’air sur ces adversaires les moins intéressants ou ces itérations du spider-verse justes bonnes à faire des dessins animés pour Disney XD. ^^

    • « Comme le souligne assez justement le boss et certains commentaires, les afficionados anti-Disney, anti formatage Marvel Studios devraient quand même s’interroger à un moment sur la pertinence de vouloir mener à bout certains projets. »

      Pourquoi ? En quoi un film raté fait que les autres ne pourraient pas être intéressant ? Je dois donc considérer qu’il n’y aura plus jamais de bon films star wars aussi ?

      • Angyo> Fort heureusement parfois lors d’un reboot on parvient à zapper ne serait que l’existence du film précédent (jurisprudence Wolverine) alors parfois ça fonctionne comme le homecoming de Marvel Studios qui malgré son caractère moyen selon moi est parvenu à faire oublier aux gens la désastreuse duologie amazing et puis parfois faut laisser tomber (Ghost Rider).

        Et aussi parfois un film qu’on a trouvé pas terrible prend de la qualité au regard de sa ou ses suites qui s’avèrent encore pire (jurisprudence BvS qui frôle le chef d’oeuvre finalement maintenant qu’on a eu Justice League).

        Pour finir sur le pourquoi les autres films ne pourraient pas être intéressants sur cette franchise spécifique qui est l’univers spiderman c’est parce que d’une ces films ne sont que des prétextes futiles pour exploiter le filon d’une licence mal gérée avec des personnages qui n’ont qu’un intérêt secondaire dans les comics et encore moins d’attrait que Venom et que au nom de la liberté créatrice ils seront forcément dénaturés pour en faire des récits qui colleraient à n’importe quel personnage lambda sans rapport avec l’origine comics (donc l’intérêt d’utiliser la licence juste pour le nom est nul) et pour parachever l’affaire sans le héros principal qui donne de la valeur au personnage dans l’univers. Franchement à part Kraven qui a eu UN arc intéressant dans les années 80 le reste ce n’est qu’une litanie de personnages secondaires, sans grande saveur, survendus, qui n’ont existé que le temps de quelques épisodes et n’ont pas eu un impact durable dans la vie de Peter Parker. C’est comme si tu rendais hommage pour des milliers de dollars à un type qui était en classe avec toi durant une année scolaire mais avec qui t’es même pas pote juste tu le connais de vue ^^

        Quant à Star Wars je ne saurais pas te dire objectivement si il y aura encore des bons films sur cette franchise étant subjectivement attaché aux Jedi je vomis littéralement tout ce que Disney a fait de la franchise au cinéma depuis le rachat et je n’adhère absolument pas au casting et aux scénarios de Abrams et Coogler. De fait si ils arrêtaient la production une dizaine d’années je ne serais pas contre le temps d’oublier ces parodies.

        • Ouais j’ai encore du mal à te suivre comme d’habitue, tu as tellement des gouts éloigné de moi. Personnellement le regrette encore amazing spiderman 2, c’était pour moi le meilleur film spiderman que l’on a eu jusque là, j’avais été bluffé dans la première partie par les scènes d’actions de spiderman. Côté peter parker c’est moins glorieux, le scénario patauge un peu voir beaucoup dans la seconde partie, l’intrigue sur ses parents c’est vraiment le défaut des amazing spiderman. J’avais bien aimé harry osborn et electro. Gwen forcément était excellente ! Bref on a pas vu mieux mieux en spiderman, côté peter parker le nouvel acteur est pas si mal, c’est ce qui l’entoure qui était d’une nullité pour moi.

          Des prétextes… C’est un peu la base de tous ses films sh ! Tu penses que marvel studio a crée le mcu par charité ? Non ils étaient au bord de la faillite, et cela les a sauvé. Mais maintenant tous les nouveaux films ne sont que des prétextes pour exploiter le filon. Quand ils sortent un dr strange, captain marvel etc c’est pas par passion hein Sony fait la même chose que marvel, mais aujourd’hui ils se sont planté. Tous ses personnages peuvent avoir de l’intérêt, maintenant faut voir quels spiderman ou spiderwoman ils ont droit d’adapter dans leurs films… Mais globalement ils auraient du partir sur l’idée du multiverse, ils auraient été les premiers à aborder le sujet, on aurait eu des images des amazing spiderman et spiderman de raimi histoire de dire aux fans que ses univers ne sont pas mort en théorie…et en plus ils pourraient faire des cross over avec le mcu avec cette idée. Pas d’incohérence, on est pas sur la même planète Terre ! Sur le long terme, oui ce spiderverse n’a pas forcément d’avenir en l’état, mais voir un moebius, kraven, mysterrio avoit une bonne adaptation hors du style mcu cela me tente beaucoup !

          Quand aux histoires qu’ils peuvent crée, les scénaristes sont là pour ça… Maintenant je comprend pas pourquoi en dehors de marvel studio et la fox les autres sont aussi débile, changer un film en cours de route c’est souvent un suicide…C’est tendre le bâton pour se faire battre, ils ont peut être perdu tom hardy là…C’est pourtant pas si compliqué, l’avantage de marvel studio c’est qu’ils étaient une petite boite à la base, qui visait pas haut côté résultat et par ceux qui gèrent les comics. Sony, la warner sont de trop grosses société qui sont dans les films de comics car cela rapporte et que c’est la mode. Aujourd’hui peu de choses les différencient, mais au fond ce qui leur manque c’est quelques fans sh dans ceux qui prennent les décisions. Snyder avait des défauts, mais il était là pour le personnage… Il avait des idées…

          Sinon BvS pour moi c’est l’effet inverse avec la ligue des justiciers, sa suite porte préjudice au film. Cela remet en cause le film en lui même, qui n’aura jamais de vrai suite et on ne connaitra jamais les plans de son auteur. Apparement snyder voulait tuer batman dans la ligue des justiciers 2, et rendre superman maléfique dans le premier et lui rendre son humanité dans le second film… Comme on le pressentait d’ailleurs, quel gâchis. On aurait eu la première vrai trilogie sh sur cette décennie.

  27. « Venom est un divertissement inconséquent au scénario inexistant, qui échappe à la classification ‘Les heures super-héroïques les plus sombres de notre histoire’ uniquement grâce à la performance de Tom Hardy et à des symbiotes visuellement réussis. »

    C’est à ce point ? 😅😂 Même Hardy vient de descendre le film. Ce n’est clairement pas le même film que celui qu’il a dû accepter. Rendre un film R-Rated PG-13 sans casse ? On verra le – ridicule – résultat sur Deadpool 2, afin de se donner une idée du Venom que nous avons manqué.

    Avid Arad doit vraiment prendre sa retraite 😅

  28. Putain Disney ils ont des marabout pour faire floper tout les film Marvel non MCU ou quoi ?

    Allez en route pour l’uniformité du cinement de divertissement , film a la chaine toute les semaines youpie

    • Non, regardez les Deadpool. Ce sont deux réussites artistiques et commerciales, non ? Quand des passionnés savent travailler, respecter le matériel original ou son esprit, et respectent les fans, ça se passe bien ! Point de magie noire ou d’anneaux cramoisis de Cyttorak dans cela : )

  29. Honnêtement, je suis très bon public, et j’ai souvent passer les certaines incohérences de l’univers Marvel au profit du plaisir coupable envers et contre tout, mais là, ce VENOM, sortant de nulle part, avec Tom Hardy, désolé, mais non.
    Comment, sincèrement, un studio, les producteurs associés peuvent s’être réunis autour d’une table avec cette idée, et se dire « Oui, ca marchera forcément ». Non, désolé, non. Un VENOM en dehors de l’univers Spider-Man, non, c’est voué à l’échec, obligatoirement.
    Déjà, lors du premier trailer, j’ai eu cette petite sueur froide du « Aïe… j’espère un trailer 2 avec les Fx finalisés parce que là… »… Honnêtement, je ne suis pas surpris. Sony, comme Warner avec la terrible Justice League, merci de reconnaître votre incompétence, et de laisser ces persos à des studios à même de gérer. Et Tom, s’il te plait, tu sors d’une filmo quasi parfaite, pourquoi t’être lancé dans cette galère… !

  30. Mais non vous inquiétez pas c’est une conspiration !

    J’entends d’ici Fretide finir d’uploader sa vidéo où l’on peut voir Kevin Feige glisser un billet dans la poche du boss 😆

  31. J’ai vu le film en AVP est il est aussi bon que BLACK PANTHER. Je ne vois pas LTH où tu trouves que le film est mauvais: c’est un film de super héros pas un film pour nous faire réfléchir.
    Je pense que beaucoup ici sont trop MARVEL STUDIO: désolé mais le VENOM est très bon, le LOGAN excellent, DEADPOOL 2 géant, et JUSTRICE LEAGUE bien meilleur qu’AVENGERS 4.

  32. Ah du coup on peut en déduire que le Boss est un fan de Lady Gaga ?!

    Plus sérieusement, sur Rotten Tomatoes beaucoup de critique journalistique descendent le film dont Entertainement Weekly, le New York Post, Forbes etc donc ça me parait improbable cette théorie du complot.

    Bon sinon je m’attendais un peu a ce genre de résultat, avec Amy Pascal, il ne fallait s’attendre à rien d’autres hein…

  33. Lady Gaga V. Venom ça ferait un excellent crossover ça 😂

    Si le film est mauvais, il ne sert a rien de lui trouver des excuses.
    J’espère que Sony se concentrera maintenant sur l’univers comics dont ils ont les droits et qui a vraiment du potentiel : Valiant !
    Mais pitié que les Sinister three restent loin du projet…

  34. Ah ouai… je me demande si la critique était aussi négative pour les 4 fantastiques… XD Ca fait franchement flippé. Mais ça ne m’étonne pas non plus… Il n’y a que des producteurs avides de pognons qui veulent presser le citron jusqu’au bout pour annoncer autant de projet aussi foireux. Du coup le résultat…

  35. Ça donne pas envie, clairement, mais j’attendais pas mal ce film, j’irais donc me faire un avis, mais pas au ciné….
    Mais pour une réaction pareil, ça doit clairement pas être Jojo.
    Le problème c’est que le grand public n’attend pas forcément un scénario prenant, mais plus des scènes d’action et du fun.
    On verra bien comment ils vont rebondir, ils ont prévu quoi pour la suite?

  36. Cool, c’est donc un nouveau Spawn (celui de 1997) mais en mieux. 🙂
    Autodestruction dans mon esprit de ces réactions (on dirait qu’il y a mauvaise humeur chez les critiques en ce moment)…
    Et prêt à la double séance et donc double dose de Fun bourrin avec Venom et The Predator… en attendant les Bluray Director’s Cut… 😀

  37. Ben c’est pas surprenant….C’était tellement voyant. Je crois que le plus dingue dans cette histoire c’est que les producteurs ont signé pour ce scénar, pour les scenes coupées non? Ils connaissaient ce projet? ben alors pourquoi le charcuter comme ça?

    C’est juste très zarb…Enfin les films de super héros voilà bien longtemps que c’est de la merde, que c’est toujours le même film….Il y a tellement des proposition plus intéressantes……

    • Ils ont appris que le comic était néanmoins Tout Public, et ce sont dit « ah bon, ben alors coupons et faisons plus d’argent en étendant le public cinéma » ??

      • Certes mais ils bossent depuis 5 ans dessus et ils se reveillent 1 mois avant….les mecs se tirent une balle dans le pied. Ils savent bien que ça va faire grabuge tout ça…..que ca va jazzer sur le résultat final… Surtout quand tu veux faire un univers étendu… il faut peut être soigner le premier film. Cette situation me fait vraiment penser au cas LA MOMIE avec tom cruise….

        • Plus que 5 ans, ils ont pu récupérer les pitchs datant dès S-M3 (et meme avant).
          Faut voir aussi s’il n’y a pas eu une valse des producteurs en coulisses, des qui se sont fait virer et remplacer par d’autres, lesquels ont pris d’autres décisions parce que la Compagnie ne pouvait pas assumer un bon R Rated à l’instant « T » à cause des résultats d’autres films Sony etc etc…
          Le business entame l’artistique, et c’est souvent la faute à pas de bol… Mais comment faire quand on a des films obligés d’avoir un gros budget ?

  38. Effectivement, certains films se font blacklister d’office par les haters ou RottenTomatoes alors qu’ils méritaient un destin meilleur. Mais les retours quasi unanimes de la presse US ne sont pas un hasard. Le film doit être limite, point. Tant que les droits de Spidey ne seront pas totalement à la main de Marvel Studio, le match des studios à coups de spin-off inutiles continuera. Après les 2 SpiderMan de Garfield, les 4F, ce VENOM, ils n’ont toujours pas compris. A mon sens, VENOM ne peut fonctionner sans SpiderMan (tout comme l’horrible Suicide Squad « qui a tenté de tenir compte du DCU mais pas trop en fait »), certaines franchises arrivent à se faire une place (X-MEN Origins, DeadPool) mais les spin-off restent un pari très très risqué. Pour ce VENOM, c’est la fausse bonne idée.

  39. Je lis des gens qui disaient avoir tout de même des espoirs assez denses vis-à-vis de ce film. Alors autant je peux concevoir sans mal que certains frétillaient d’impatience à l’idée de (re)voir Venom sur grand écran, mais faut pas se leurrer : toutes les dernières annonces sur le film laissait présager un froid pas possible sur le produit final.

    Et non, je n’argumenterai même pas ici en disant que mettre en PG-13 entache l’identité de la franchise – quoique ça allait forcément jouer -, mais pas besoin d’être un génie pour comprendre ce que ça impliquait réellement : le montage du film allait en pâtir. Si tout ça est est parti en reshoots + revue de post-prod’ dans la panique ces derniers mois, sachant que ce film ne doit certainement pas avoir les mêmes moyens qu’un blockbuster MCU, comment pouvait-on espérer quelque chose de qualitatif.

    Le boss semble clairement le résumer : « Le film n’a pas le temps : Intro > Élément perturbateur > Exposition rapide > Bataille finale ». Et pourquoi cela : sans doute parce que bien des scènes pré-PG ont du être retirées/remontées à la hache – ce qui coïnciderait avec la première déclaration de Tom Hardy sur le sujet. Et on a le résultat le plus minimaliste possible.
    Navré de la comparaison, hein, mais ça me rappelle beaucoup un petit film qui est sorti y’a pas longtemps et qui se nommait ‘Justice League’, si quelqu’un s’en souvient ; cette manière de travailler sur le tas sans s’en tenir à une ligne directrice bien précise de A à Z.

    Résultat de ce travail de sagouin : c’est pas juste quelques plans qu’on doit revoir, mais bien l’entièreté de la tonalité du film, que ce soit par les scènes de développement, le rythme, les répliques, etc.

    J’aurai toujours l’occasion de me faire mon propre avis en salle, cela dit, mais bon.

    •  » hein, mais ça me rappelle beaucoup un petit film qui est sorti y’a pas longtemps et qui se nommait ‘Justice League’ »

      Sauf que JL n’a pas été aussi taillé et ce même après la sortie du film, sachant que JL reste globalement un film  » bon » se plaçant dans la moyenne / moyenne basse des films de SH et même au niveaux des notes et critiques. Ce qui est surtout désolant avec ce film et ce qui a été beaucoup critiqué c’est quand on connait la possibilité qu’avait ce film d’être très bon, d’être le Avengers du DCU

      • « Sauf que JL n’a pas été aussi taillé et ce même après la sortie du film »

        Sûrement parce que ses 600M de dollars de spectateurs n’ont pas pu se faire entendre. 😉
        Blague à part.

        Venom aussi avait du potentiel, en fait, dans le genre film sur un « bad guy » assez sombre – et pas forcément « mature », puisque tout le monde veut associer les deux derniers termes sans raison aucune si ce n’est décrier des oeuvres qui souhaitent juste se prendre au sérieux.

    • En même, l’industrie du cinéma américain est bien rodé… Ils font des séances de test en amont avec un panel. Et si ce panel n’avait pas trouvé bien le film R-rated, Sony décide de modifié son plan, mais ça n’arrange rien… Si à la base c’est pas bon, c’est pas bon… Bon je suppute, mais je pense pas qu’un film très bon en panel, devient complètement mauvais s’il passe de R à PG-13.

  40. Au vu de la bande annonce c était prévisible. L axe scenaristique du film était déjà pas bon. Et Sony n y comprend rien, un film pour les fan du personnage, c est tout ce que souhaitait la prod. Qui pensait que cela toucherait un maximum de personnes. Il avait déjà imposé par force le personnage dans le trois, Sam raimi la mis en scène comme jamais, fidèle au origine du perso. Mais loin de ce que les fan d aujourd’hui connaissent de lui (moin de trente ans), et Sony les a pris au mot, pour faire un film sur le Venom des années 2000. Mais voilà pour apprécier le personnage faut le voir évoluer de victime et enemi de Spider-man a cette version plus indépendante de lui même. Marvel a pris le risque de nous offrir un Captain vintage dans le premier film quite a décevoir l attente des plus jeunes, comme durant plus de 10 ans de comics avant de le faire évoluer en se héros moderne.
    Et il y a forte chance de le revoir dans son apara de la seconde guerre un jour.
    Sony souhaite une fois de plus brûler les étapes.

  41. Dingue quand même de voir qu’une seule critique de LTH a autant d’influence. Quasiment plus personne ne veut aller voir ce film! Chapeau!
    Par contre mettre l’affiche du film en photo de couverture sur Facebook après une telle critique j’ai du mal à suivre…

    • Procédure habituelle il me semble, que quand un film assimilé « Super héros » sort, le boss le met en bannière sur facebook pour correspondre à l’actualité, peu importe ce qu’il pense du film. (et bon il n’a pas dit que c’était un étron non plus haha)

    • « Dingue quand même de voir qu’une seule critique de LTH a autant d’influence. »
      Non, je pense que ça s’additionne à pas mal d’avis déçus du film disponibles sur le net.

      Ceci étant, c’est peut-être bien la critique la plus ‘assassine’ des Toiles Héroïques actuellement… Ça fait son petit effet auprès des habitués, c’est clair.

    • LTH a toujours été trop bon publique, cela joue. Jamais à pointer du doigts tous les problèmes d’un film, il profite. Donc voir une personne si bonne poire d’habitude être aussi froid, on l’avait vu sur BVS il se retenait car il sentait le potentiel du film sans pour autant y être réceptif. Puis bon personnellement j’arrête d’aller voir tous les films qui ont une ba qui me fait envie, et les déclaration de tom hardy y sont pour beaucoup dans mon envie de ne pas y aller. Car pour le coup ici il s’agirait d’un BvS sans la patte artistique de snyder et sans la tentative de donner plus de profondeur au film, avec les même polémique de scènes coupés… C’était pareil pour solo, les déboires du tournage ont pas mal joué sur notre envie d’aller voir le film ici.

      Et je le répète, comme un certain nombre maintenant je suis lassé des films sh convenu ou juste moyen, je vais pas m’emmerder à prévoir une sortie cinéma pour des films comme ça. J’aime les grands écrans des cinéma, le reste non. Je préfère être tranquille chez moi à décider de la lecture du film. Je le dis depuis des années qu’a force de sortir des films convenu cela allait lasser le public alors que la force du genre sh c’est sa diversité, et bien c’est arrivé comme prévu, me voila lassé comme une petite partie du public. Après un black panthere sympa, surtout pour son antagoniste mais qui nous ressort toutes les conneries du mcu, armure surpuissante là ou dans le film des russo black panthere montre avant tout ses capacités de combattants…Un avengers 3 moyen avec un certains nombre de faux raccords et un mauvais rythme, mais non le mcu planifie tout à l’avance… Un peu marre d’aller au cinéma pour aller voir un personnage ou un thème sous exploité.

      Il me reste donc qu’aquaman cette année, mais il parrait que sur la dernière ba l’humour est encore plus boeuf et à la marvel que sur les précédentes. Espérons que le reste tient la route et que l’humour ne gêne pas le film. Dire que l’on ait à une époque ou l’humour dans une ba est inquiétant…Heureusement que côté série cela envoie continuellement du lourd ou quelque chose de prometteur, curieux de voir toutes ses nouvelles séries en dehors de dc-marvel.

      • « Il le fait pour tous les films qui sortent il me semble. »
        @ Chocasse: C’est vrai mais je trouve ça particulièrement hypocrite (sans aucune méchanceté LTH). Après faut bien vivre.
        Mais au final, tant mieux. Plus le film est exposé, plus il marche et Venom cartonne.
        Moi je milite pour voir autre chose que du Marvel Comedy Club ou du Snyder dépressif.
        Le box office me donne raison.

  42. Franchement j’ai bien aimé.

    Les +

    Tom Hardy
    Le look de Venom
    Le scénario classique mais efficace
    L’humour et la relation Eddy-Venom
    SPOILER SPOILER SHE-Venom SPOILER SPOILER

    Les –
    La durée du film
    Michelle Williams

  43. Ce film, c’est Suicide Squad, en mieux réalisé.
    Par contre je l’ai trouvé assez long au début, il met beauuuucoup de temps à se mettre en place.
    Une fois que c’est parti, c’est parti !

  44. Bon…

    Je n’ai jamais mis 0 à un film , vraiment, car il y a toujours au moins un truc sympa à sauver, mais là, je me tâte vraiment…
    Et pourtant le pire c’est que je suis parti indulgent vu la taulé qu’il s’est pris par les critiques. Mais là…

    Et zut, j’aimerais quand même dire, vous fatiguez pas à payer le ticket, attendez clairement la sortie DVD. Ça me fait chiez de conseiller ça car c’est contraire à mon éthique, mais ça me ferrait vraiment mal de voir ce Sony Verse aboutir vu ce Venom.

    ———-

    Bon bah, attachez vos ceintures (il y a juste un ou deux spoil, cad une phrase en fin de paragraphe que je vais baliser, sinon tous le reste c’est ok), c’est parti :

    Venom est un mauvais film. Vraiment. Rien ne colle. Les personnages sont mauvais. L’histoire est mauvaise. Le rythme est mauvais. La bande son est mauvaise. Les jeux des acteurs sont mauvais. La réalisation est mauvaise. L’image est mauvaise. Les FX sont « bon » (et encore je dis ça avec indulgence car le budget est petit)… Maaaaaais ils sont charcutés. Que reste-t-il donc à sauver ? Bah je cherche encore…

    Car à côté, les incohérences sont BEAUCOUP TROP nombreuses, l’intrigue est inexistante et par dessus le marché, Venom nous fait une Godzilla bis. On en viendrait presque à regretter Catwoman…

    Déjà on a l’impression qu’ils ont écris le scénario durant le montage. Rien ne colle, des intrigues disparaissent (le film pullule de trous, mais j’y reviendrais plus tard), d’autres pop de nul part, on passe d’un point A à un point Y par magie (que ce soit pour l’intrigue ou les personnages). Le pire c’est qu’il y n’a même pas de rebondissements ou d’évolution pour booster l’intérêt. Au contraire. Et je parle même pas du mauvais montage doublé d’un rythme (j’y viens) assez marrant. Quinté gagnant !
    De plus, déjà que le film est court, il met bien … 40 minutes à démarrer. Oui. Avant, il. ne. se. passe. RIEN. Enfin si, mais avec un peu plus de dextérité ils l’auraient résumés en 10/15 minutes, et le film aurait vraiment démarrer au bout de la 20e, ça aurait sûrement sauver les meubles.
    Sauf qu’une fois qu’il démarre mille ans en retard, ah bah là du coup c’est la F1… Cela va beaucoup trop vite, on saute un milliard d’éléments, du coup ça pleut les incohérences à la minute. À la minute. Je vais être honnête, je suis pas doué pour les capter aux premiers visionnages, et quand je les capte c’est un sur dix. Mais là, il y en a tellement/minute, que je n’ai capté que ça. Est-ce normal ? Non. En résumé, le film c’est 40 minutes allongés de dodo, les 50 restantes, c’est le festival international de l’Incohérence. Du coup comment peux-tu l’apprécier ? La première partie tu t’endors, la deuxième tu rages plus ou t’es en mode wtf que tu cherches à suivre le film.
    Ah bien sûr je pourrais les lister, mais j’ai pas envie que cet avis deviennent littéralement noir de spoilers. Mais quand même, mention spéciale à SPOILER SPOILER SPOILER l’avion Malaisie/USA qui prends 6 mois, ou encore Venom qui oublie un personnage d’une scène à l’autre (« c’est qui, Anne ? »). FIN DU SPOIL FIN DU SPOIL FIN DU SPOIL

    Maintenant que j’ai poussé la gueulante sur l’intrigue/le rythme/les incohérences, passons aux personnages/acteurs.
    Déjà pour les acteurs. On passe aussi rapidement sur tous le cast qu’ils sont passés sur le scénario. Ils ne jouent même pas mal. Ils ne jouent pas, ils sont juste là. Voilà.
    Et Tom Hardy… Bah au début j’y croyais, on a envie de s’attacher à son Eddie Brock. Mais on y arrive pas. Il tente d’apporter sa version du personnage, mais au final il se retrouve à se contre-dire lui-même et à l’histoire aussi. C’est le seul endroit où il y avait du potentiel, mais c’est noyé dans cet océan de gâchis.
    Car son Eddie Brock… N’évolue pas. Il change de leit motiv toutes les 5 minutes. Au final, on ne sait même plus pourquoi il se bat, qu’est ce qu’il veut, ou comment a-t-il changé. Le personnage est un hôte, il n’agit pas, il réagit. C’est marrant une fois, deux fois… La 3e puis le reste du film, c’est forcé, agaçant, mauvais.
    Hôte donc de… Venom. Personnage emblématique pour sa badassitude, sa violence, sa prestance… Est réduit, littéralement, au rang d’un Looser. Vraiment. Même si je comprends l’intention, comment veux-tu iconiser ce personnage, le rendre majestueux dans sa gloire légitime, si tu le dénigres et le rend détestable ? Le pire, c’est que comme Eddie, lui non plus n’évolue pas. Tu ne connais pas son but. Et dès que tu le connais, genre beaucoup trop tard au moment où l’on aurait dû le savoir, bah il a changé d’avis… Sans raison. C’est même plus de l’incohérence là. C’est des trous. Des trous dans le scénario et les personnages. Et c’est pareil pour Brock, et les autres personnages. Ils n’évoluent pas, ils n’agissent pas. Il se passe des trucs aléatoires, ils réagissent. Et pouf quand il faut se bouger ils le font, mais du coup tu te dis « pourquoi ils font ça ? Pourquoi ils sont comme ça ? », comment tu peux apprécier un film quand tu perds ton temps à chercher une raison aux personnages …?

    Hop ! Maintenant la réalisation… Ah bah non en fait y’en a aucune (ruben fleischer était-il vraiment là durant le tournage ?). Festival de plans identiques, aucune ne serait-ce qu’une intention ou même un plan ou une scène qui marque. Rien. Nada. Il n’y a aucune ambiance, aucun ton, rien de marquant, c’est casual au possible, déjà qu’on ne peut pas accrocher à l’histoire et au personnage, comment peut-on rentrer dans le film même si il ne dégage rien capable de t’attirer ?
    Alors oui, je l’avais déjà dis ici à plusieurs reprises, ce qui me chauffait surtout, c’était d’avoir un Venom qui a de la gueule en live. Et c’est le cas. Enfin, c’était. Venom a de la gueule… Mais t’en profites pas. Les quelques plans qui durent plus de 2 secondes avec lui sont tous dans le trailer. Le reste, c’est le festival du montage fast and furious où tu n’as même pas le temps d’apprécier le personnage et ses agissements tellement c’est surcuté de ouf. VRAIMENT. Du coup forcément déjà pas de plan marquant, mais en plus la plupart du temps c’est des plans poitrine, où tu ne vois que la gueule du symbiote (ça marche aussi pour les autres) et t’as même pas le temps d’apprécier ce qu’il fait que c’est déjà cuté. Hyper frustrant. C’était le seul truc que j’attendais, et punaise j’étais vraiment pas exigeant. Ils ont quand même trouvé le moyen de le louper.

    Mais du coup que reste-t-il dans tout ça ? Bah rien. On ne ressors même pas déçu, énervé, frustré, ou autre, juste avec cet étrange mais pourtant très clair sentiment d’avoir vu un mauvais film. Le seul truc pour lequel on a les boules c’est de voir Venom avoir été gâché pour une raison qui nous échappe complètement.
    Et vu qu’il n’a rien à sauver à mes yeux, ou à défendre, ou même de positif, bah on donne la note approprié aux choses vides et mauvaise… 0.

    Ah si ! Il y heureusement un bon truc qui m’a chauffé de ouf, c’est la 2e post-générique, mais malheureusement ça n’a « rien à voir » au film…

    • Les 6 Mois, c’est le trajet (qui ferait un film à lui seul 😉 ) de Riot, pas l’avion… ou les avions, parce qu’on l’imagine peut avoir le fric pour faire un aller-simple.
      Et Venom s’en fout un peu de Anne tant que Eddie ne parle pas d’elle, non ?

  45. Je sors de la salle. Assez remplie. Pas bondée mais remplie pour une avant première.
    Le film n’est pas drôle… déjà les détracteurs ne pourront pas reprocher ça. 2 moments où la salle a ri vraiment. Et j’ai souris 2 autres fois.
    Est ce que c’est un mauvais divertissement ? Non.
    Est ce que c’est un bon film ? Non plus.
    C’est un film pop corn (d’ailleurs si seulement Venom avait pu croquer les gens derrière moi), qui pâti du PG-13, la violence est réduite à néant et quelques traces de sangs et éclaboussures ne feraient pas de mal pour remonter le niveau.

    Je vois mal comment ils vont pouvoir lier ce film à d’autres spin off, ni même au MCU si cela a lieu un jour.

    ////////////// SPOILERS – SPOILERS – SPOILERS – SPOILERS – SPOILERS – SPOILERS //////////////
    En fait pour tuer un symbiote il suffit de le mettre dans une salle close, avec un mauvais hôte et fin du film vu que 2 symbiotes sont morts bêtement.
    Et si j’ai bien compté des 2 symbiotes dans la nature : 1 revient à la maison (juste en lisant un logo sur un bout de tissu… chapeau). Et le second est dans la nature en attendant de s’imprégner du tueur en série ?
    On tease une super interview en fin de film…. mais au final personne ne sait ce qu’il en est ?
    Et petites questions j’ai loupé la scène de fin de la bataille finale. En gros le bruit a suffit à dissocier VENOM / RIOT de leurs hôtes et chacun tombe dans l’eau. Donc le grand méchant il lui arrive quoi ?
    Et comment VENOM revient à Tom Hardy ?
    Sinon petite critique : le tour de passe passe VENOM qui veut défoncer la Terre grâce à la fusée, pour ensuite devenir gentil VENOM car il a aimé son hôte… moyen comme retournement. Donc en gros on a un gentil VENOM prêt à devenir AGENT VENOM … enfin ça va finir comme ça. Ou hop nouveau contrat et on le met avec les Gardiens de la Galaxie à la place de Drax?
    ////////////// FIN DES SPOILERS – FIN DES SPOILERS – FIN DES SPOILERS – FIN DES SPOILERS //////////////

    • Non, l’un c’est l’instinct (d’ou 6 mois)… l’autre, il ne sera engendré que par Venom pendant l’interview…
      Mais là, on a quelqu’un qui a dévissé très vite, car tout est très clair dans le film, très simple. Même pas vu la fusée qui fait Boum avec Riot dedans ?
      Venom qui sauve Eddie, mais surprise il est encore là ?

  46. Vu hier soir en AP…

    La seule véritable manière que je trouve pour exprimer mon sentiment envers ce film est celle-ci : c’est comme si le gros oeuvre était là, avait été fait, était de qualité (modeste peut-être, mais de qualité tout de même), mais que toute le travail de finitions et de polissage avait été complètement omise.

    80% du taff’ est fait, mais il en manque un bon 20%, et un 20% nécessaire !

    Le rythme/montage est complètement schizophrénique (une intro’ ultra rapide sur la Life Foundation et ses missions d’exploration > Eddie Brock > l’interview de Drake qui ruine la vie d’Eddie > Elipse temporelle de 6 mois et j’en passe), le film va parfois bien trop vite, et parfois bien trop lentement. C’est assez dérangeant, et le montage n’aide vraiment pas (pas catastrophique, mais pas loin non plus).
    On pourrait se hasarder à dire qu’au moins, comparativement à d’autres studios, ils vont tailler dans le gras direct, ne s’éparpilleront pas en fioritures, mais comme le rythme bascule vers la lenteur après les 6 mois d’elipse, bah… non.

    Le film a bel et bien tous les défauts classiques (la bataille finale, de nuit, illisible, contre un antagoniste identique à notre (anti) héros, le love interest un peu pourrav’ et pas très intéressant (l’alchimie Hardy/Williams n’est pas très intense dirons-nous), une intrigue pas très très passionnante, des retournements visibles à 15 bornes et mal expliqués, 0 dramaturgie, etc.).

    Mais…

    Hardy n’est pas mauvais, Venom est bien rendu, la DA, à défaut d’être originale, est solide, les scènes d’action (course poursuite en moto, Venom contre le SWAT) rendent plutôt bien (et même vraiment bien dans le cas de cette dernière), la compo’ Brock/Venom marche pas trop mal (il y a quelques vannes bien pétillantes).

    En fait, ce film n’est pas mauvais en soi. C’est une juste une occasion bien loupée de sortir un truc solide, alors que la base du film est elle-même solide. Les petites touches d’humour que j’ai cité passent bien, et ça aurait été pas mal d’aller même plus loin en termes d’humour, mais dans un registre différent (l’humour noir en somme), de la même manière que tout le caractère horrifique des Symbiotes aurait pu représenter une belle part du flim (Riot pop comme une merde, sans mystification ni rien, et c’est assez triste).
    Tout le côté possession/horreur par l’infestation (et d’ailleurs, l’enjeu est quasi inexistant), c’est vraiment dommage d’être passé à côté.
    En soi d’ailleurs, les Symbiotes sont flippants, et c’est dommage qu’on ne sente pas tout le danger qu’ils auraient pu représenter.

    Bref. Peut-être est-ce mon affection pour le personnage qui me fait lisser les contours de mon avis, mais clairement, on a vu de bien pires étrons et nullités au cinéma ces dernières années.
    C’est un flim moyen, mais tout le tragique de la chose, c’est qu’il n’était vraiment pas à grand chose d’être un bon film, avec un peu plus de travail.

  47. Je suis étonné, il est vraiment pas si mal finalement. Bien que le film soit un peu court au moins on ne s’ennuie pas tout va a 100 a l’heure, l’action et top, la relation Venom/Eddy réussie et l’humour est très bien dosé ! Franchement j’ai adoré mais j’avoue que j’ai su l’apprécier parce que je savais qu’il ne fallait plus rien attendre du film depuis le PG13.

  48. J’ai pas d’avis j’attendais rien du film bah… je sais pas je suis ressorti indifférent bon après c’est pas aussi nul que des films comme catwoman ghost rider 2 ect. Parcontre la voix de Venom en VF… j’ai eu du mal à comprendre certaines phrases.

  49. Vu hier en avant-première au Rex, salle plein a craqué comparable a Avengers 3

    Le film n’est pas une catastrophe comme il était prédit, c’est un film pop-corn rusher au maximum avec quelques incohérences quand même assez flagrante mais ça reste regardable

    SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL

    On parle d’un building avec de la sécurité ou transit des symbiotes extraterreste mais Tom Hardy et la scientifique arrive a pénétrer dans l’enceinte où les cobails et les symbiotes sont maintenus ? Sommes-nous si stupides pour que cela passe inaperçu ?
    Le symbiote prends 6 mois pour venir de malaise ?
    D’où va pop le symbiote de Carnage et ou est il depuis 6 mois ?

    FIN DU SPOIL

    Également je ne comprends pas le caméo de Stan Lee qui se veut être une véritable tradition mais on le voit que quand ça lui chante ( ex : les 4 fantastiques de 2015 (oubliable certes)

    Je n’avais pas particulièrement d’attente pour ce film et je ne sais pas où les studios se dirige mais je suis sortie mitigé à la sortie du film et je n’attends pas particulièrement la suite

  50. En fait, les critiques étaient de mauvaise foi, car quand on voit Thor Ragnarok avec son humour à deux balles et quelques scènes ridicules, je vois pas en quoi Venom est pire que ce film. Hâte de voir la suite et d’ailleurs j’en viendrais à espérer que Sony récupère Spider-Man dans un avenir proche pour le faire affronter Venom, vu comment Marvel Studios a traité le personnage.

  51. Allez une critique sans lire celle des autres (à part celle de LTH la semaine dernière bien sûr).
    J’ai passé un très bon moment. J’ai kiffé ce Venom puissant, inquiétant et…sympathique. Tom Hardy tient le film sur ses épaules et il est très bon. Les effets spéciaux m’ont convaincu, la musique ne m’a pas marqué si ce n’est au début. Et la chanson d’Eminem qui est dans ma playlist, forcément.
    J’ai aussi apprécié le clin d’oeil à Life: Origin unknown.
    J’ai ri mais différemment que dans un film MCU. La relation entre Venom et Eddie Brock est vraiment fun mais… y’a un goût de pas assez. J’aurai aimé voir plus de Venom.
    Et là, on touche aux défauts du film: les scènes coupées se font cruellement sentir vers la fin, une fin très mal amenée. On ne comprend pas le revirement « héros » de Venom. Il manque quelque chose, c’est clair. En l’état, c’est même incompréhensible ce revirement. Ca gâche le plaisir, clairement.

    Au final, j’ai vu un film de superslip fun, frais mais amputé de scènes importantes. Je peux comprendre le WTF qu’on ressent à la fin mais j’en garde un bon souvenir malgré tout.
    Si j’étais de ceux qui n’ont pas compris pourquoi faire un film Venom sans Spiderman, je reconnais que Sony s’en sort très bien. La version Director’s Cut devrait rétablir tout ça. En tous cas, j’attends le 2 avec impatience.

    PS: la 3D ne sert à rien à part pour la scène avec les drones.

    • Cela me rassure, mais en même temps ne fait que me convaincre d’attendre. Entre la disparation du r rated avec un film plus sage et des scènes peut être plus forte d’après tom hardy qui dit que ce sont les meilleurs scènes, et un sentiment d’un film incomplet….J’attendrai la version longue en ce qui me concerne !

        • 40 minutes de scènes coupées ? Un acteur qui râle, une critique assassine mais un beau succès.
          Une Director’cut aurait ses chances de convaincre les indécis.
          Les seuls reproches crédibles étant les incohérences, tout va pourrait être gommé.
          Cette version à toutes les raisons artistiques et commerciales de se faire

    • « En l’état, c’est même incompréhensible ce revirement. »
      Après, question revirement…
      Si quelqu’un pouvait m’expliquer le développement de Hulk dans le premier Avenger, je suis prenant !
      JAMAIS compris comment ni pourquoi il était ‘gentil’ à la fin…

      • Il a appris à gérer sa colère et hulk par la même occasion (du moins à l’invoquer et à eviter qu’il soit incontrolable). la solution, si je me souviens bien est d’être « toujours en colère » (sorte de colère froide). Donc s’il ne pouvait pas la gérer, il n’aurait jamais rejoint les avengers. Le moment de rage dans l’héliporter est dû au sceptre de loki (et non à Banner).

        • La version Hulk du MCU est une version neuneu, amoureux, mignon.
          Aucune cohérence avec le perso comics mais ça colle avec le perso MCU.
          Après je suis d’accord avec Tango, dans le film c’est bien amené et logique mais bon…

    • Je partage assez ton avis sur le film, que j’ai vu aujourd’hui. Malgré quelques raccourcis dans le scénario, j’ai passé un excellent moment, vraiment, j’ai pas vu le temps passer! Tom Hardy est bluffant alors que son rôle est très casse-gueule. En fait, si tous les autres persos paraissent aussi fades, c’est en partie parce qu’ils sont bouffés par sa présence.

      Concernant le spectacle, je trouve que les 3 grosses scènes d’action font qu’on en a pour son argent. J’étais même scotché durant la scène des drones! Et puis c’est vrai que c’est rafraichissant comme a pu l’être Deadpool 2 (mais d’une toute autre façon) dans une année trustée par le MCU. Je suis impatient de voir le 2, avec le succès commercial que celui-ci laisse entrevoir, je pense que ça permettra à Sony de bosser en profondeur ce qui ne va pas dans cette première itération.

      Puis, je suis vraiment pas d’accord avec le Boss quand je lis ses comparaisons avec Ghost Rider et The Mask, je trouve que Venom boxe plusieurs catégories au-dessus de ces films, qui restent de bons B-movies.

      En bref, je suis très content du joli score au BO et de l’arrivée de Morbius qui en sera renforcée dans la foulée.

  52. Alors, je l’ai vu hier soir en 3D et en français du coup c’est à prendre en compte. J’ai passé un moment correct mais sans plus, disons que j’en attendais pas grand chose et j’ai quand même était déçu mais objectivement c’est aussi relié à l’amertume de ne pas voir ce Venom affronter son ennemi de toujours, notre fidèle serviteur : l’araignée !

    Attention aux potentiels SPOILERS je fais pas spécialement gaffe vous êtes prévenus.

    Les + :
    – Assez marrant, surtout les interactions entre Venom et Eddie
    – Venom visuellement réussi, dommage quand même de ne pas le voir avec son araignée blanche mais bon, il est évolutif peut être que dans le futur il changera qui sait…
    – Tom Hardy a quand même une sacrée gueule, le film perdrait beaucoup avec un autre acteur
    – La scène contre le SWAT, j’ai bien aimé « l’impact » des coups, on ressent bien la puissance du Venom, même si on peut déplorer la retenue lié au PG-13…
    – Le potentiel d’une suite avec Carnage (même si encore une fois ça restera un peu trop édulcoré à mon goût par rapport à la violence du personnage…)

    Les – :
    – Le film est vraiment expédié… L’intro est longue et d’un coup tout s’enchaîne avec des facilités scénaristiques bien trop visibles.
    – Le manque de « violence », pas de sang ou très peu alors que des têtes son « mangées » (on le voit jamais réellement, c’est très furtif je trouve)
    – Le revirement de Venom, il est méchant, il veut dévorer notre monde avec les siens, puis en 10min il change d’avis sans raison… (autre que « je t’aime bien comme hôte, du coup tu me fais changer d’avis)
    – Le méchant dans la grande lignée des pires méchants du MCU !
    – Le combat final pas franchement à la hauteur, dans le noir, plutôt illisible… (la scène où les symbiotes se battent et s’entremêlent c’est du grand n’importe quoi, même le fight VS Doomsday et son attaque Fatal-Foudre était plus lisible)
    – La VF de Venom un peu incompréhensible par moment, je sais pas ce que ça donne en anglais.

    J’oublie surement certains trucs car il ne m’a pas vraiment laissé un souvenir impérissable, comme le dernier Antman. Je ressens surtout une déception, quand je voyais l’agilité du Venom je ne pouvais m’empêcher de l’imaginer se fight contre Spidey, ça aurait rendu le truc bien plus sympa que contre ce Riot complètement oubliable mais bon… On verra ça plus tard.

    Le film n’est pas aussi mauvais que les Ghost Rider ou Catwoman, loin de là, mais il souffre clairement de lacunes facilement corrigibles…

    • Il pose de bonnes bases.
      Les droits de Spidey sont toujours a Sony. Vu le succès de Venom, un Spiderman v Venom : Dawn of Spiderverse pourrait cartonner terrible.
      A la fin ils apprennent que leur tante s’appelle May à tous les deux et font la paix pour affronter Carnage !
      Plus sérieusement, le symbiote pourrait quitter Eddie pour Peter, le kiffer encore plus, copier ses pouvoirs et son symbole puis revenir a Brock, une fois rejeté par Peter.
      Ça expliquerait leur haine envers Spiderman et leur affrontement.
      Et si Marvel est pas d’accord pour filer son ado, on reprend The Amazing Spider-Man !
      Je sais, je rêve mais je vois pas ce qui est impossible là dedans

      • « Les droits de Spidey sont toujours a Sony. Vu le succès de Venom, un Spiderman v Venom : Dawn of Spiderverse pourrait cartonner terrible.
        A la fin ils apprennent que leur tante s’appelle May à tous les deux et font la paix pour affronter Carnage ! »

        T’as oublier la Spider-Gwen mystérieuse qui arrive en jupette pour la bataille finale !

        • Ah oui! Celle qui jette la lance qui va tuer Venom dans la flotte et puis qui va la repêcher bêtement pour donner l’occaz à Spidey de se sacrifier pour tuer Venom.
          C’est si bien écrit…

    • Je pense que ce film était surtout là pour poser les bases d’un univers étendu. En ce sens, Sony n’a pas reproduit « l’erreur » de la Warner de faire un film (BvS) qui ne se prêtait pas à poser les bases d’un univers étendu clair et cohérent. Ça doit être pour ça que Venom a ce côté sage qui n’ose pas encore se mouiller tant qu’il n’a pas pris la température.

      Il n’est pas nécessaire de faire un super film pour lancer un univers étendu à mon avis, un film juste bon peut suffire, ce qu’était Iron Man 2 et ce qu’est Venom. On pourrait même faire un (vraiment) petit parallèle entre Riot-Drake et Whiplash-Hammer, en y ajoutant une légère touche de L’Incroyable Hulk 😉

    • Perso, je me suis à peine aperçu de l’absence finale de l’araignée blanche tant ce film reste une construction du personnage, peu iconique. Étonnant que ça marche tout de même (sans plus).

  53. Je reviens du ciné. J’avais peur de mal dépenser mon fric en allant voir ce film au ciné vu la critique de LTH et les mauvaises critiques de la presse, mais ça va j’ai passé un bon moment. Le symbiote m’a bien fait marrer dans le genre gros barbare sympa. Il ne faut pas en attendre un film recherché, angoissant, ou avec un message. C’est un film un peu cartoonesque, avec de bonnes scènes de baston, et un bon petit humour.

    Le revirement du symbiote est effectivement LA grosse faiblesse scénaristique du film, mais comme j’étais prévenu ça m’a peut-être moins frustré que d’autres qui ne l’étaient pas 🙂

    S’il y a une suite, j’espère que Tom Hardy aura un peu plus voix au chapitre, pour pallier aux faiblesses de ce premier film.

  54. Bon, béh c’est carrément pas mal ce petit Venom ! …ça fait le taf’, et c’est moins  »gamin » que la plupart des prod’ Marvel Studio ! Bonne surprise donc !!! …certes, ça ne sera pas un grand film, mais ça assure un bon moment !
    Par contre, ce qui n’est pas une surprise c’est les mauvaises critiques -carrément abusives- venant des  »pro’  » qui ne savent que tendre leurs culs à Disney/Marvel …décidément, s’il y a du Fox ou du Sony lié à Marvel pour un film : le film se fait descendre !!!

    • Ah si si, c’est très « gamin » dans la façon dont l’action est appréhendée par le héros, et c’est un peu le problème. Ça ressemble un peu de l’humour DC, pas très convaincant.

  55. Je viens de le voir. J’ai kiffé.
    Le film n’est pas très long, il va à 100 à l’heure, alors certes, il est clairement orienté action, limite bourrin et le scénario tient sur un post-it, mais c’est plutôt cool.
    Ce n’est pas un grand film (ça n’a jamais prétendu en être un), il y a pas mal de facilités, voir quelques défauts mais c’est un divertissement très correct.
    Les scènes d’action sont énormes, les effets spéciaux sont super, Tom Hardy fait le taf, Venom est impressionnant et plutôt fidèle a son homologue papier, que demande le peuple. A part chouiner pour la non présence de Spider-man et parce que c’est un film Sony et non un film du MCU, on se le demande.
    Je suis donc très content de son succès au box office, et vivement la suite avec Carnage.

    PS : J’espère une version longue non censurée pour le blu-ray.

  56. Je l’ai trouvé pas mal. Le film commence lentement , c’est un peu chiant et à partir du milieu du film ça commence à bouger.
    J’ai beaucoup aimé les interactions entre le symbiote et son hôte. C’est clairement pour moi le point fort du film. Mes enfants ont adoré par contre moi je le trouve juste pas mal.

  57. Franchement je vois pas pourquoi ce lynchage vis a vis de ce film..

    L’histoire est la, le but etait de mettre en place le duo symbiote/«  héros », c’est le rea qui le dis lui meme sinon on balance tout les symbiotes histoire de faire un film de 3h qu’on oubliera vite fait..

    Bref j’ai trouve ce film bon, pas parfait mais a voir au cine..

    Les dialogues sont pas pourri quoi qu’en dit le patron des TH, franchement quand on voit les dialogues marvels genre avengers age of ultron qui frisent la conneries et les blagues pipi caca, jme dis que c’est injustifie cette critique..

    Ils ont su montrer l’origine des symbiotes, different des comics mais ca se tient franchement bien..

    Mis en place de carnage pour la suite, peut etre scream qui va se pointer.. a voir mais moi je lui met un bon +1 et tom hardy s’en sort franchement pas mal.

  58. Je crois que j’ai rien vu d’aussi mauvais depuis …. Les Fant4stic … Ou Ghost Rider 2 … Je sais même pas si je vais avoir envie d’écrire un truc propre et argumenté …

        • je n’ai jamais parlé de partir, j’ai parlé de me faire plus rare.

          Venom, je n’ai pas trop aimé, même si à mon sens, tu te trompe en le comparant à Fant4stic.
          Fant4stic avait une très bonne première partie, un deuxième acte inexistant et un 3è pathétique.
          Le combat final dans Venom est lui fort sympathique. C’est l’entame qui est non seulement expéditive, mais surtout traitée sans originalité aucune.
          Perso, je n’ai pas eu à être déçu par ce que j’ai été voir, parce que j’avais assimilé les critiques et je m’attendais d’emblée à du vraiment pas bon.
          Je suis donc parvenu à me focaliser sur le (très) peu de bon.

          et sans être aussi vindicatif que toi, pour moi, ce Venom est aussi fadâsse que le deuxième Ant-man de cet été. Des films sur lesquels on peut faire l’impasse facilement.

          mais bon, il n’en reste pas moins la vraie conclusion : en dépit de nos opinions, le box office dit autre chose.

          • Oui mais le box office tu étais pas le 1er a dire osef ?
            Bon ensuite ta comparaison avec Ant Man 2 a du sens. Je ne serai juste pas d’accord sur le vilain qui à des motivations un peu (et je dis bien un peu) plus intéressantes chez Ant Man, tout du moins plus original (et charismatique). Et l’humour fonctionne mieux.
            Mais a part ça je te rejoins.

  59. Bien aimé. C’est du blockbuster cool et décomplexé. Evidemment qu’il y a des facilités, mais contrairement à trop de films Marvel, je n’ai pas ressenti le côté « on casse la tension, l’épique et tout gramme de sérieux avec de l’humour décalé ». Oui il y a de l’humour mais différent, basé sur les interactions avec le symbiote…

    Effets spéciaux magnifiques mais on sent trop de retenue dans la violence (même si ça permet de le faire aux enfants).

    Et évidemment Tom Hardy porte le film sur ses épaules. J’ai suffisamment kiffé pour me dire qu’il pourrait carrément porter la saga!

    Ps: c’est mignon le symbiote qui s’attache à son humain de compagnie (mieux montré que dans beaucoup de comics)

  60. Je sors du ciné a l’instant et franchement je trouve les critiques negatives très dur avec ce film venom… Certes c’est pas le film de l’année mais j’ai trouvé que ca reste quand meme un bon film, il y a quelques petits défaut par ci par la mais globalement le film est bien réalisé, les acteurs sont bons et le scenario tient la route meme si il est pas flamboyant, un bon film en sommes ! J;esepere vraiment une suite !

  61. « Vous m’avez dit de pas dire Hardy !?!!! » 🙂

    « …les choses vont commencer à s’envenimer… », comme on disait dans Spider-Man 3.
    Car déjà, il faut dissiper un malentendu entre ceux qui se disent que Venom n’est qu’un Super Vilain, le meilleur Ennemi Juré de Spider-Man… Et ceux qui se disent « oh que c’est complexe, que c’est sombre »… Alors qu’en fait non. C’est pas comme ça que ça a été créé, et que ça s’est perpétué.
    Avant Venom, c’était (déjà) une idée commerciale avec la costume vivant de Secret Wars… et sa ligne de jouets.
    Puis une idée (de lecteur) d’avoir pour Spider-Man un équivalent de Bizarro ou Man-Bat.
    Alors OK, au début ça marchait très bien avec sa thématique du harceleur, plutôt intéressante… Mais le succès aidant, ils en ont fait une sorte de Punisher bis en monstrueux. Et voilà Venom en grosse star auprès d’autant les ados que les enfants, le faisant même apparaître dans les séries animées de Spidey les plus Tout Public. CQFD.

    D’où un film se contentant finalement de la même chose, contrairement à un Deadpool poussant sa logique plus loin:
    c’est un personnage vraiment très populaire auprès de beaucoup de gens ? Il le restera ici en gardant son capitale « sympathie », son côté loser musculeux « mais c’est pas sa faute, c’est les autres », sans choquer…
    Donc oui, comme dans les comics Eddie Brock est bien un con, égoïste, crasseux, souvent grotesque, qui a beaucoup de bagout. Ce qui explique la présence de Tom Hardy, et de Riz Ahmed (lui aussi un bon tchatcheur) en antagoniste: Venom, c’est du comic bavard, bourrin mais assez inoffensif en fin de compte… Et c’est assez dingue de se dire qu’on avait aimé ça jadis, et de le retrouver tel quel sur grand écran.

    Mais c’est tout, ça s’arrête là, y a pas grand chose à dire de plus, si ce n’est une petite « surprise » de voir le film prendre tout de même le temps de construire la vie privée de Eddie, de montrer comme son ego fout en l’air toutes ses qualités, comment en vérité il ne pense qu’à lui avant même sa compagne, etc… Ça aurait pu être un bon petit film dramatique déguisé en blockbuster.
    Sauf que cela est un peu amoindrie par le fait que l’introduction n’est pas centrée sur Eddie mais sur l’arrivée des Symbiotes, et donc sur l’Action SF… introduction arrivée « en retard », tant c’est une scène qu’on aurait pu avoir dès Spidey 3.
    De quoi en faire un film lui même un peu en retard, à l’instar d’un Justice League. Si c’était fait il y a 10 ans, OK… Aujourd’hui, avec tout ce qu’on a eu entre-temps comme films, c’est un peu court là…

    Alors oui, on a des scènes passant comme des vignettes obligées, avec tout ce qu’on se doute d’y avoir (ça lorgne même trop sur TASM à certains moments), fan service compris (caméon SPOILER Lady Venom), scène gaguesques également mais gênantes et inutiles ici… Vraiment tout comme le comic, avec juste comme moments modernes le coté « morfal » du Symbiote venant plus de la période Mac Gargan, et une stylisation à la Clayton Crane.
    Mais le tout censuré, comme dans les 90’s, où rien ne gicle… on comprend tout ce qui se passe hein ? Mais c’est comme du cartoon à la Woody Woodpecker, et avec un personnage humain bien plus abasourdi que vénère (comme si on racontait son histoire entre les cases de Amazing Spider-Man Vol 300)… ça tombe un peu à plat.

    Donc ça se laisse voir, tranquillou, fonctionnel mais sans génie car Ruben Fleisher n’a jamais pu confirmer après Zombieland un plus grand talent… Ni Hardy un bonne implication dans des rôles plus Grand Public…
    C’est juste à voir comme un épisode en plus… Un de X-Files par exemple, tant on peut même faire des passerelles entre le Symbiote, L’Huile Noire, et même le sang des Aliens dans Prometheus… Pourquoi pas, si Disney et donc Marvel possèdent la Fox ?
    Tout ça pour cacher un manque d’imagination surtout…

    Bref, c’est du posage classique de bases, ça donne envie de voir une suite tant on a ici comme une « moitié de film »… Mais le personnage lui n’est pas « sali », on le reconnait… il n’avait peut-être pas besoin d’être réinventé de fond en comble pour le cinéma, qui sait ?
    Enfin ça, c’est en attendant de savoir si ce qui a été coupé du montage n’est pas un gros bordel, ou juste fait pour un autre type d’exploitation en attendant que ce film là, au générique très long, soit rentré dans ses frais.

    Voilà quoi, c’était marrant. 🙂

  62. Vu hier, m’attendant à la catastrophe décrite PARTOUT, en tout provenant de toutes les personnes spécialistes ciné. Et bien… Ça passe, c’est vraiment rushé (ça se ressent) mais ça reste un divertissement correct, avec 20 premières minutes que j’ai trouvé plutôt pas mal au niveau du montage. N’étant pas un expert Venom, c’est évidemment pas celui que je souhaitais voir mais faut bien avouer que Tom Hardy tient à bout de bras le métrage. C’est une comédie qui se laisse regarder puis qu’on va vite zappé. Plutôt d’accord avec les comms du dessus pour le deux poids deux mesures au niveau des vannes avec Marvel. Et il faut que ça cesse

  63. Personnellement j’y allais un peu à reculons, mais j’avoue que ce fut une très bonne surprise. J’ai adoré la prestation de Tom Hardy dans ce film, ainsi que la relation assez ironique entre Eddie et Venom.
    Comme pour Solo, je ne semble pas être d’accord avec l’opinion prédominante mais j’assume !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here