Morbius : La transformation de Jared Leto en vampire a commencé !

55

Aux dernières nouvelles, le tournage de Morbius doit débuter en février 2019… mais quand on s’appelle Jared Leto, il n’est jamais trop tôt pour se préparer pour un rôle (« Et c’est parti… . ✂️✂️😂😂 »). L’interprète du Joker dans Suicide Squad, qui fêtera bientôt ses 47 ans, entame donc sa transformation en scientifique vampire. Or, comme tout le monde le sait, les vampires ont deux caractéristiques majeures : ils brillent au soleil et sont toujours rasés de près. Tout cela pour dire qu’après le succès de Venom, l’Univers Cinématographique Marvel de Sony Pictures prend son envol !

[Synopsis extrait des comics.] Michael Morbius est un scientifique atteint d’une maladie du sang rare et incurable. Un jour, il se transforme en vampire après s’être injecté un traitement expérimental à base de sang de chauve-souris, combiné à des électrochocs…

Morbius est réalisé par Daniel Espinosa et sort aux Etats-Unis en 2020 (?), avec Jared Leto (Michael Morbius).

55 COMMENTAIRES

  1. Ca va balancer des IG où on le verra boire du sang de rat tandis que son agent racontera qu’il dort dans un cercueil et sort faire peur aux gens la nuit et au final tout ce qu’on verra à l’écran c’est un pauvre type sous cocaine complètement halluciné qui cabotinera pendant tout le film. Oui j’aime pas Jared Leto, très surestimé.

  2. Tout de même, quel acteur ! Bien sûr, il nous a déjà prouvé son talent et sa capacité à se transformer physiquement pour un film, mais là il a franchi un nouveau cap, qui marquera sa carrière et, j’en suis suis sûr, l’histoire du cinéma Hollywoodien.
    Je veux dire, vous connaissez un autre acteur qui a osé sacrifier sa barbe pour un rôle ??

  3. Ce sera comme Venom. Un EXCELLENT acteur pour un mauvais film.

    Enfin, si ce film et dès le départ prévu comme un PG-13 et pas cuter à la dernière minute au montage, il peut y avoir une chance.

    Sony en ce moment ils ne font vraiment plus trop de bon film… Entre Venom, Jumanji 2 et bientôt 3, SOS Fantôme (3), etc… Mais il arrive que de bon film arrive : American Hustle, Blade Runner 2049 et sûrement prochainement Once Upon a Time in Hollywood.

    • J’aurais pas dit mauvais, mais plutôt frustrant voir hyper-frustrant, parce que Venom n’offre rien de nouveau. Un origin movie très basique, avec une réalisation assez convenue et puis surtout la sensation d’un film assurément trop court.
      C’est un film très phase 1 avec un personnage encore méconnu du plus grand nombre au travers duquel ce film n’offre relativement que peu et il va même jusqu’à pousser le vice d’un antagoniste-clone comme l’avait fait l’Ironmonger en son temps ou les films Hulk par exemple…
      Et au final, ben oui, le seul attrait presqu’immédiat qu’on lui trouve c’est l’attribution du premier rôle.
      Et à mon avis, on retrouvera la même principe sur ce film là, avec une grosse charge sur les épaules de Leto, une histoire assez fébrile ou en tout cas téléphonée … l’antagoniste day-walker mais avec lui une soif de sang qu’il veut plus apprécier que combattre, semble annoncer ça aussi … et le PG13, évidement qu’il est dores et déjà de mise. La recette Venom s’est avérée trop rentable pour ne pas la reproduire.
      Perso, je commence même à douter des affirmations d’Hardy sur l’existence de tant de scènes coupées. Il a voulu protéger sa réputation à la veille de la sortie du film et faisant référence à quelques rushes. On verra si un jour le studio peut exprimer le fait que oui, il pourrait y avoir une extended.

      L’espoir c’est un Venom 2 qui se voudra plus trash que le premier, avec Carnage, et qui ferait un B.O moins bon sans être catastrophique, qui pousserait Sony à se remettre en cause en comprenant qu’ils ne peuvent pas toujours servir la même recette. Mais jusque là, tant que le menu sera plus demandé que la carte, n’importe quel studio aurait bien tort de prendre le risque d’y déroger. enfin « tort », de leurs points de vue…

    • Euh balade runner 2049…beurk. blockbuster auteurisant et très poseur. Insupportable pour ma part. M’enfin, il y en a qui aiment. Très pratique ceci dit pour tester sa sono, ou pour se péter un tympan a coup d’infrabasses 😖

      • Blade Runner 2049 c’est du sophisme en puissance. Beaucoup de pompeux pour finalement ne rien dire.
        On a accusé BvS de ça, par exemple, et pourtant les prétentions de ce dernier sont bien moindres ; on évoque des choses simples et elles sont enrobées de la personnalité du réalisateur au travers de sa mise en scène. Des thèmes certes psychologisants, mais qui vont pas chercher dans le barbant ou des genres très pointilleux à manier.

        Blade Runner c’est pas simple ; c’est simpliste. Ça va te chercher de grands sujets existentiels sans rien y capter, et tenter même de te faire croire que c’est incroyablement intelligent au travers deux deux-trois phrases de bobo intello et quelques jolis plans pour donner l’illusion que la réflexion est aussi dantesque que l’ambiance.
        Gaver de sal*peries ton film pour y dissimuler le vide abyssal qu’il couve. Mais comme on dit : c’est pas parce qu’on met une cerise sur de la m*rde que ça en fait un gâteau.

        Et payez vos intrigues en suspens. Le film ne répond même pas à ses propres questions. Bordel, pourtant il existe des conventions dans le cinéma. C’est couché sur papier et sans doute accessible pour n’importe qui qui a du travailler dans la septième art.

        Merci d’exister, Rom, même si je te donnerais pas de monnaie à la sortie du métro.

        • Et je ne t’en tiendrai pas rigueur. D’ailleurs pour continuer sur le sujet, enemy de ce cher Villeneuve est du même acabit : truc complètement imbitable et dont le seul intérêt est dans le twist final :  » non mais trop génial, t’as vu, en fait c’est le même gars, il a une double vie et les araignées symbolisent… » Le fait qu’au premier degré le film n’ait aucun intérêt est un détail. Ce qui compte c’est de flatter l’intelligence des gens.

          • Sicario est pas mal: c’est un conte de fée horrifique du style « Petit Chaperon Rouge », où ainsi le visuel est à la fois réaliste et d’une beauté surréelle impressionnante. Le didactisme de ce film là y est très secondaire (et la suite par Solima est d’une sécheresse incroyable, opposée mais complémentaire au premier).

        • Si si, dans DoJ, ils ont annoncé plusieurs fois à l’avance qu’ils avaient de grosses prétentions (sans compter la reprise à l’identique de répliques du DKR de Miller, sans le contexte)… Mais au moins dans celui-ci, y a de la grosse action qui vous réveille… Mais à la fin seulement.

          BR 2049 se prend aussi dans la tête le fait d’être le futur d’un futur… qui n’en est plus un, puisque dans le monde d’aujourd’hui on est loin des voitures volantes, Réplicants et cie du film de 1982…
          Du coup l’idée de prendre cet univers à l’inverse du précédent (froideur, lenteur et vide à la place de chaleur, densité et trop plein) le fait ressembler à n’importe quel futur tout pété à la Tarkovski… Et l’identité du premier BR, c’est pas du Tarkovski.
          Pareil pour le twist (le même que dans le TDKR de Nolan), qui n’en est pas un, supposément à l’inverse de celui de 1982… et qui n’en était pas un non plus puisque dans BR 2049 Deckard et ce pauvre Gaff ont vieilli et n’étaient finalement pas des Réplicants comme suggéré à l’époque.
          Mais Ryan Gosling assure sans tomber trop dans l’auto-caricature. Et Bautista récolte son meilleur rôle.

          • J’ai bien aimé Bautista. Mais le film…ce qui me perturbe le plus c’est de voir autant de se gens palucher en criant au génie. Après bvs possède des scènes qui fonctionnent très bien indépendemment du reste du métrage. Quelque part, Snyder est resté un pubard et sait produire des séquences courtes extrêmement cinegeniques. Après il a aucun sens de la concision ni de la naration et ses partis pris de mise en scène sont plus dictés par son goût pour l’image sexy/cool/épique que par les les enjeux naratifs. Mais br2049..a part la scène avec Bautista justement, il y a pas une scène qui m’ait sortie de la léthargie. Même si j’aime bien sicario et premier contact, Villeneuve c’est qd même le roi du High concept peteux.

          • Beaucoup trop de gens qui ont vu Tous les Villeneuve et ne sont pas très objectifs, trop dans le cliché du critique intello… Et film très long = « ça fait artiste sérieux, Oscars etc… » Alors que non, c’est juste trop long… à moins que ça ne soit le concept, on se doit de couper ce qui est inutile.

            Après DoJ, c’est un peu la même chose que le gâteau foiré de Rachel dans Friends… Seul Joey apprécie parce qu’il dissocie les ingrédients entre eux (« la pâte, bonne! la crème, bonne! la viande, bonne! »). Et les autres ont envie de gerber, parce que ça ne va pas ensemble, « ça a le gout de doigts pieds »… 😉
            Et pareillement, un film dont la somme des parties ne vont pas ensemble est incohérent… Il semble que regarder un film en le fractionnant est une habitude pour trop de monde en ce moment ?

    • J’vous trouve un peu rudes quand même avec VIlleneuve. Puis bon l’argument du « c’est trop pompeux », bien des réals y ont eu droit, avant qu’une partie du public et des critiques ne se ravisent. Un certain Kubrick y avait eu droit, sans pour autant élever Villeneuve au niveau de Kubrick, loin de là. Et p’tet même trouvez-vous les films de Kubrick tout aussi pompeux !

      • J’adore Kubrick, c’est probablement le premier cinéaste que j’ai admiré. Mais Primo Kubrick a toujours eu le soucis du spectacle et dc de prendre soins de son public. 2001 et Barry Lyndon s’ils peuvent être lu a différents niveaux sont des films a grand spectacle ou l’humour (si spécial de Kubrick) est très présent. Secondo si ses films ont reçu des critiques mitigé, ils ont tous été rapidement reevalues. Et encore une fois, j’ai aimé certains Villeneuve, mais je trouve (comme pour Snyder ou même Nolan) que les mecs se sentent obligé de surligner, surcharger de symbolique balourde pour faire auteur. Mais oublient qu’ils ont une histoire a raconter (moins Nolan qui est qd même bcp plus rigoureux).

  4. J’attend ce film avec impatience.
    Ce personnage est intéressant et peut faire un film très cool.
    Et je suis curieux de voir la prestation de Jared Leto qui est un plutôt bon acteur, peut être un peu trop surestimé (par la presse) mais bon tout de même.
    Après, il va falloir éviter la promo mensongère et complètement exagérée comme ce fut le cas pour Suicide Squad mais comparons ce qui est comparable, dans Suicide Squad il n’avait qu’un rôle secondaire avec au final très peu de présence a l’écran, pour ce film la, il a le rôle principal, ce n’est pas du tout la même chose.
    Nous verrons bien. J’attend les premières images.
    Mais ce projet me hype.

  5. Moi, je me demande surtout pourquoi Leto, d’une carrière honorable à la veille de la cinquantaine, s’obstine à ces projets qui sentent le navet…
    Il nous fait une Johnny Depp ou quoi ?

    • …pas la première fois pour lui: American Psycho, Alexandre, Lord of War, Cœurs perdus, Chapitre 27, Mr. Nobody, Dallas Buyers Club… Ces films plus ou moins « gros » avaient un potentiel artistique et commercial incertain. Et ont eu des succès variés par rapport à la manière dont ils ont été vendu.

      Mais en général, quand les acteurs s’engagent pour ce type de film (pour une bonne somme), ils se disent aussi qu’ils peuvent élever le concept au delà de son pitch limité. Et s’ils échouent, ben ils auront essayé et seront quand même bien payés.
      Au final, ça fait beaucoup de films qui ne vont jamais assez loin, qui se cognent à leurs limites..

      Alors bon, pour sa carrière honorable, autant rappeler très vite que Leto c’était aussi le « minet » Jordan Catalano dans Angela, 15 ans. Des fois, il faut pas trop se la raconter. 😉

    • Sans doute car il a pas le même flair que toi ? Qui sait qui de vous deux a raison ? Puis C’est aussi un acteur, peut être que c’est le rôle en lui même qui l’intéresse à la basse, il faut connaitre l’acteur pour répondre à cette question.

    • Chupu souvent, je te respecte, mais très honnêtement, je pense que tu n’as justement pas dû voir the Crimes of Grindelwald, ou, le meilleur blockbuster de cette année 2018, parce que c’est en partie grandement grâce à la finesse du jeu de Depp que ce film est magistral.

      • Effectivement. Pas vu – et c’est un tord pour moi si le film est ‘magistral’.

        Ces dernières années, j’ai l’impression qu’on a remplacé l’acteur de Dead Man, Arizona Dream, Edward Scissorhands, The Brave, Las Vegas Parano… par une mascotte Disney-compatible ciblant exclusivement les ados/pré-ados (les nouveaux Harry Potter et leurs lots de jouets pour Noël me contredisent-ils ?).

  6. Mais non voyons, venom va bidé on le sait tous, le spideruniverse n’a aucune chance de naitre on vous dit… Les nostradamus en herbe qui ont confondu leurs souhaits avec le monde réel, le niveau de son succès m’étonne mais annoncer un bide il fallait le faire pour un film sh et un acteur qui attire aussi un certains public. C’est comme il n’y a pas si longtemps les gens qui nous lançaient le dceu est mort, ils sont passés depuis à une autre rengaine cavill n’est plus superman et s’attache à toute rumeur négative pour se convaincre qu’en dehors d’un certains univers cela va forcément mal.

    Bien sur ils ont parfois raison, même des haters peuvent avoir raison sur l’échecs commercial d’un film ou sur une rumeur. Mais bon ici ce spideruniverse est un bon retour dans la face de ces gens là, maintenant croisons les doigts pour la sortie de très bon films dans cet univers.

    • On prend dores et déjà les paris que dès les premières images de Venom 2, « ils » seront pourtant de retour pour annoncer que ce mauvais film (vu l’état du premier) va assurément se crasher et que cela sonnera la fin de ce nouvel univers mort-né ?
      Perso, j’attendrais volontiers les premiers retour et le Box office de Morbius pour me prononcer sur cet univers partagé.
      Ou j’attendrais Venom 2
      … ou le film sur Black Cat … ou celui sur Kraven … ^^

      enfin, bon au jour d’aujourd’hui comme disent ceux qui maitrisent mal la langue de Molière, les voyants sont favorables pour Sony.

      • Oui actuellement c’est favorable à sony. En même temps des films à petit budjet sur des super héros… C’est facile à rentabiliser ! Moi n’ayant pas vu venom je suis encore plus indécis que toi sur cet univers, ce que je sais c’est l’absence de la version longue de venom ! Je suis donc de base assez sceptique sur le travail de sony sur cet univers à présent, mais sur un coup de chance ils peuvent nous sortir un putain de film ! il faudra bien de toutes manières, ce n’est pas comme si les candidats étaient légion pour produire un film sh de ce genre. Encore que, netflix semble assez partant d’en produire, et amazon-apple vont suivre un jour.

  7. C’est dans ces moments là qu’on regrette que Marvel Studios n’annihile pas totalement la concurrence de projets aussi débiles que celui-ci avec un Morbius personnage anecdotique de l’univers de Spidey , revisitant l’image d’un comte Dracula torturé et surfant sur la vague des horror movies des années 70.

    Alors Las le succès commercial inattendu de Venom malgré la critique assassine et les réserves des membres du cast confortent Sony dans l’idée de dévelloper tous ses projets sans spider-man en tête d’affiche dans l’idée de créer une nouvelle fois un univers interconnecté avec une série de films autour des ennemis et alliés de Spider-man.

    On se souviendra des mêmes studios Sony se félicitant des résultats de Amazing Spiderman et faisant la nique à la critique en annonçant une trilogie qui sera fort heureusement annulé après un 2e opus totalement dispensable. On se souviendra dans la même veine d’Universal et de son Univers Dark rebootant sa Momie pour créer à terme une ligue des monstres et ne parlons pas de DC qui après Justice League revoit sa stratégie et n’insiste plus autant pour lier ses personnages et ses films en préférant des projets pas forcément plus intelligents mais moins risqué en termes d’image.

    Bref , la bonne nouvelle pour les amateurs c’est que c’est l’occasion de revoir Leto dans ce type de films, lui qu’on nous avait survendu en Joker dans Suicide Squad , apparemment la leçon n’est pas retenue ^^

    • Perso content qu on ai pas que du disney sachant que :
      – dur de juger morbidus de suite, et moi ça me botte les films de vampires.
      -tasm2 est un de mes sh top 10 et je n ai pas fait le deuil du sinister6
      -je vais faire le relou mais j ai aussi bien aimé les 2 films du dark universe (je n ai pas compris le bashing )
      -le joker de ss fait tres cartoon (un peu a la tommy lee jone et carrey dans batman) du coup j ai plutôt aimé.

      Bref vouloir le monopole de disney….lol merci mais non merci….

      Ah j oubliais….bourré de defauts (dont la durée) mais j ai passé un agreable moment devant venom (plus que devant les ant man et pas mal de mcu)

        • Je crois qu’il y a en tout trois films dont la mission fût de lancer un ‘Dark Universe’ ou univers partagé chez Universal…

          Le premier était I, Frankenstein et sa mythologie à base de gargouilles, d’anges et de démons (pourquoi pas, mais trop ‘série Z’ à la Underworld/Van Helsing… Oh et ce fut un flop donc sans suite…)

          Le deuxième espoir s’est fondé avec Dracula Untold : où là on déconne plus – film exactement construit comme une origin story de super-héros avec genre de scène post-crédit intégré maladroitement à la BvS. Mais flop aussi… (parce que Dracula n’est PAS un super-héros et que personne n’a envie de le voir comme tel…)

          Last but not least The Mummy… Même recette que Dracula Untold excepté que le monstre tient enfin le rôle du vilain.
          Film de super-héros sans super-héros avec un Shield tenu par docteur Jekyll et moult easter eggs d’un univers ciné pour lequel avait déjà signé Depp et Bardem…

          La suite au prochain épisode ?

          •  » Je crois qu’il y a en tout trois films dont la mission fût de lancer un ‘Dark Universe’ ou univers partagé chez Universal…
            Le premier était I, Frankenstein  »

            2 films pas 3, étant donné qu’ I, Frankenstein n’ a rien à voir avec Universal,

          • Encore une fois I, Frankenstein n’ est pas du tout lié à Universal .
            Dracula Untold, lui, devait bien être le 1er film lançant le Dark Universe mais en décembre 2016 suite aux mauvaises critiques Alex Kurtzman a annoncé qu’ il ne ferait pas partie du canon de la franchise.

          • Quitte à dire n’importe quoi :
            étant donné que le film Mummy feat Tom Cruise fait référence au film Mummy feat Brendan Fraser (contiennent tous deux l’exact même livre des morts)… Je rajouterais aussi que la trilogie Fraser est liée au Dark Universe ! ^^
            Et… truc encore plus abracadabrant… Il semblerait que The Incredible Hulk soit lié au MCU (si si !)

          • C’est d’ailleurs dommage d’avoir effacé Dracula de la chronologie du Dark Universe, il était pas siiiii mauvais que ça. Blumhouse s’est d’ailleurs porté volontaire pour relancer cet univers mort né 3 fois d’ailleurs.

    • « C’est dans ces moments là qu’on regrette que Marvel Studios n’annihile pas totalement la concurrence de projets aussi débiles que celui-ci avec un Morbius »

      Comment quelqu’un qui se dit « fan » de superhéros peu sortir une énormité pareille? Si tu trouves ce personnage anecdotique, que t’en fous de se projet, en quoi ça peut te poser un problème qu’ils fassent ce film? Je veux dire ça serait ton superhéros préféré, je comprendrais… Mais là, c’est basher pour basher… Tu devrais te réjouir d’avoir un peu de diversité…

  8. pas mal ^^ j’attend de voir la suite, par contre j’aurais bien vu kevin bacon avec son nez en trompette pour le rôle ^^ à moins que ça va être modifié ( comme les oreilles je pense )

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here