Aquaman : La Critique du film + VOTRE AVIS !

184

Un an après Justice League, l’Univers Cinématographique DC Comics nous revient avec Aquaman 3 ! Un blockbuster tellement généreux visuellement que l’on se croirait devant la conclusion d’une trilogie. Tout est grand, tout est beau, tout est clinquant. Aquaman est une cinématique à 200 millions de dollars, avec une histoire que l’on connait par cœur et des dialogues qui ont la finesse d’un cachalot au galop. Que voulez-vous, on atteint sans doute les limites du possible avec un scénario écrit à huit mains. Mais en fin de compte, ce n’est pas trop grave, tant le reste est à la hauteur !

Exposition. Explosions. Action. C’est la sainte trinité d’Aquaman. Un blockbuster qui part vite dans tous les sens. Pêle-mêle, on se croirait dans Star Wars, Indiana Jones, Le Seigneur des Anneaux, Mamma Mia, Le choc des Titans… Les plus réfractaires préféreront citer Jupiter : Le destin de l’univers et Valérian et la cité des mille planètes. Un mélange détonant orchestré par un James Wan aux accents michaelbayiens (tout y est, même le plan circulaire avec le baiser sur fond d’explosions). Pour peu que l’on débranche son cerveau pour profiter du spectacle, on passe un très bon moment devant cette origin story sous stéroïdes mythologiques. Les différents royaumes d’Atlantis sont à couper le souffle, grâce à des concept artists qui ont dû s’amuser comme des petits fous. Sérieusement, qu’est-ce qui est plus cool que des requins et des tylosaurus en armure ? Peut-être des hippocampes géants. Ça tombe bien, il y a tout ça – et plus encore – dans Aquaman ! Bref, la vraie star du film, c’est… Industrial Light & Magic.

Jason Momoa n’est pas Arthur Curry. Il est Aquamomoa. Un géant chevelu mal dégrossi, perdu entre deux mondes, qui hurle des « Awesome ! Cool ! Badass ! » pendant deux heures, avec sa dégaine de surfeur hawaïen. Entre deux blagues WC Comics, la bande sonore se met au diapason, avec des riffs de guitare énervés qui appuient chaque entrée de notre ‘héros’. Sa mission ? Être le plus fort et avoir le plus gros trident. Pour un semblant de noblesse et de majesté, il faudra – au mieux – attendre le deuxième ou le troisième opus. Il n’empêche, on comprend le choix de Zack Snyder : recruter un acteur d’origine océanienne qui a toujours été proche de la mer, cela coule de source ! Momoa est un sacré personnage et son charisme physique est indéniable. Nymphe sortie d’une couverture de comics, Amber Heard est plutôt convaincante en Mera, même si l’alchimie avec son partenaire n’est pas toujours au rendez-vous. Quant à son costume… Ce n’est pas chez Disney que l’on verrait ça !

Justement, il convient de saluer l’extrême fidélité des costumes portés à l’écran. La panoplie classique d’Aquaman, la silhouette sculpturale de Mera, les couleurs d’Ocean Master et surtout l’incroyable armure de Black Manta… James Wan n’a fait aucune concession au réalisme et à la mode du XXIe siècle. Tant mieux ! Il y a des formes, des textures, des couleurs que l’on voit rarement à l’écran. Un vrai plaisir. Cela peut sembler anecdotique, mais c’est aussi sur cet aspect des choses que l’on peut apprécier l’amour porté au matériel original. Autre exemple tout bête : la majorité du film se déroule sous l’océan. On ne triche pas en restant à la surface !

S’il y a du Michael Bay dans cet Aquaman, il y a aussi du James Wan. Quand James Wan est James Wan, l’un des maîtres contemporains de l’horreur, on obtient la scène des créatures de la Fosse. Sans doute la séquence la plus cohérente et intense du film. Quant à la bataille finale, c’est un modèle du genre. Une durée parfaite, ni trop courte, ni trop longue. Une variété dans les unités engagées qui force le respect. Une lisibilité de tous les instants. Assurément la scène la plus épique de l’Univers Cinématographique DC Comics ! Il manque juste une ‘petite’ chose. De l’émotion. Mais comme pour le reste, c’est tellement bien exécuté que l’on passe volontiers l’éponge. A une exception près. La musique. C’est LE point noir incompréhensible. Quand Rupert Gregson-Williams n’essaye pas – en vain – de proposer une partition à la Tron : L’héritage, nous avons droit à du ‘gros son’ qui fait vraiment tache (cf. la reprise d’Africa par Pitbull pour ne citer qu’elle).

Entre scènes épiques et moments gênants, effets visuels sublimes et fonds verts voyants, il y a de quoi osciller en permanence entre satisfaction et ahurissement total devant tant de balourdise. D’où les mots ‘kitsch’, ‘nanar’ et ‘mauvais goût’ qui émergent déjà chez certains. Mais globalement, contre vents et marées, James Wan tient sa barque et arrive à bon port, notamment grâce à des comédiens qui ont de la bouteille (Patrick Wilson et Willem Dafoe, impeccables en Ocean Master et Vulko). Après un Ant-Man et la Guêpe anecdotique et un Venom raté, l’année super-héroïque se conclue donc en beauté avec la pépite visuelle qu’est Aquaman. My man !

——————————————————-

Aquaman est réalisé par James Wan et sort en France le 19 décembre 2018, avec Jason Momoa (Arthur Curry/Aquaman), Amber Heard (Mera), Patrick Wilson (Orm/Ocean Master), Yahya Abdul-Mateen II (David Kane/Black Manta), Willem Dafoe (Nuidis Vulko), Nicole Kidman (reine Atlanna), Dolph Lundgren (roi Nereus) et Temuera Morrison (Tom Curry).

184 COMMENTAIRES

  1. Une origine story classique mais efficace, encore plus dépaysante que Black Panthere !
    Je reviens du film vu en avant-première aux Halles. Quelle bonheur ! A peine entaché par un idiot qui a gardé son téléphone allumé et un papy grincheux qui a voulu être trop brusque avec lui et dépassé les bornes.
    Je reparlerai plus longuement de cette perle demain. Pour l’instant, dodo !

    • Mon retour contient probablement du SPOIL.
      Aquaman a toujours été mon super-héros préféré, c’est dire à quel point j’attendais ce film. Ou plutôt je ne l’attendais pas et n’osais pas l’espérer, à l’époque où « le héros qui parle aux poissons » était has been et sous-estimé.
      James Wan réussit avec BRIO à rendre honneur au roi des sept mers et à son univers. Il nous rappelle à quel point Aquaman est un héros puissant avec lequel il faut compter, et c’est le minimum que je lui demandais. J’ai vraiment passé un excellent moment, et même versé une larmichette à l’apparition du titre au début.

      – Le début du film : un grand BRAVO à Nicole Kidman, parfaite et touchante en reine atlante découvrant la terre ferme. Elle et Temuera Morrisson ont réussi à me faire oublier que j’étais venu pour Arthur Curry. J’ai énormément apprécié les petits easter eggs dans la maison de Tom Curry : le livre de Lovecraft qui traite des Profonds (créature aquatiques cauchemardesques assez proches de celles de la Fosse dans l’oeuvre lovecraftienne), et la diffusion à la TV de la série Stingray (série fantastique en milieu aquatique, jouée par des marionnettes et réalisée par les créateurs des Sentinelles de l’Air dans les années 60).
      https://youtu.be/sgkk-MMif-4?t=44

      – Le rythme : le premier tiers du film et sa fin sont super bien rythmés ! Dommage que ça ralentisse sec après l’évasion d’Atlantis quand commence la traversée du désert.

      – Le visuel : une vraie claque ! Certains plans sont à tomber par terre. Je pense notamment à celui où Mera et Arthur plongent dans les eaux sombres avec une fusée de détresse pour seule source de lumière et une horde de créatures à leurs trousses. Atlantis est une merveille de créativité, j’ai surtout été étonné de lui trouver un style steampunk dans les flash-back sur le roi Atlan. Mais je trouve juste pas très malin d’employer des baleines comme bêtes de trait, sachant qu’elles doivent régulièrement aller respirer à la surface (à moins que les Atlantes leur réservent des poches d’air pressurisées ?).

      – Jason Momoa : il ne correspond pas tout-à-fait au Arthur Curry sérieux et tourmenté des comics, mais un Aquaman sérieux et tourmenté aurait-il aussi bien fonctionné à l’écran ? En tout cas Momoa possède indéniablement un sacré charisme, et il est convaincant lorsqu’il s’inquiète pour les autres. Je suis curieux de le voir s’habituer à exercer la fonction de roi.

      – Mera : parfaite, mais bien que son costume soit d’une fidélité extrême envers les comics j’étais gêné pour elle de savoir que la majorité des spectateurs ne la regarderait pas dans les yeux. Moi-même j’ai eu du mal, je dois l’avouer.

      – Black Manta : classe et badass à l’extrême ! On a en plus droit à une vraie genèse du personnage, ce qui en fait un méchant plus que réussi, un méchant que j’ai hâte de retrouver. Je regrette seulement que son scaphandre n’ait pas servi sous l’eau.

      – Ocean Master : assurément le personnage le plus difficile à adapter, tant au niveau du costume que de l’écriture, et pourtant il s’impose avec classe ! On ne peut que lui donner raison quand il énonce les crimes des surfaciens, et être très touché pendant les scènes qui suivent sa défaite.

      – Autres personnages : Vulko, le roi Enée, Tom Curry, Atlanna… tous tirent leur épingle du jeu. J’ai juste été déçu par le Capitaine Murk, personnage que j’apprécie énormément dans les comics et qui a ici quelques opportunités de briller. Dommage qu’il finisse ses scènes la tête dans les toilettes. Au moins avec son bras tranché on a des chances de le voir dans Aquaman 2 avec une apparence plus proche de son modèle et une dent contre Mera.

      – Liens avec JL : au vu des designs d’armure dans Aquaman je réalise que les atlantes chargés de garder la boîte-mère et martyrisés par Steppenwolf appartenaient au royaume de Xebel, ce qui justifie en plus la présence de Mera dans la scène. De plus je comprends enfin que le pouvoir de télépathie aquatique d’Arthur n’était pas encore éveillé au moment des.
      J’ai lu que certains ne comprenaient pas l’inaction de Superman suite aux provocation de Orm. Mais franchement, que peut faire l’homme d’acier contre de simples déchets rejetés par tonne sur le rivage (à part nettoyer) ? De surcroît sur tout le littoral de la Terre et après les faits ? D’autant plus qu’à part le Dr Shin personne ne soupçonne les atlantes.

      – La musique : en effet ce n’est pas le point fort du film. Pourtant J’ai adoré les musiques de l’intro et de la découverte de l’Atlantide. Après ça les musiques deviennent vite oubliables.

      – Le « kraken » : la créature est vraiment magnifique, mais j’avoue, en la voyant émerger sur le champ de bataille je n’ai pas pu m’empêcher de penser « Oh, un kaiju ! » ^^

      En bref, un film ultra dépaysant, efficace et généreux, qui fait honneur à un super-héros majeur ! Je ne suis pas prêt d’oublier la scène où Aquaman invoque la vraie armée la plus grande au monde ! J’ai hâte d’aller le revoir ! ^_^

      • « un Aquaman sérieux et tourmenté  »
        On a soupé du Superman sérieux et tourmenté et du Batman sérieux et tourmenté.
        Du coup, On nous fait l’inverse, un Aquaman, ado, surfeur, cool et qui a la bouche sale.
        Je suis pas fan du perso original , du coup pour moi ça passe. On aurait fait ça de mon Namor, j’aurai hurlé à l’assassin!

        • On est bien d’accord. Je suis plutôt content qu’ils n’aient pas répété la recette.
          Par contre Namor, vu son ego et son caractère de cochon, je le vois plus en second couteau, voir en antagoniste, s’il doit arriver au ciné un jour.

          • Je ne veux pas de Namor au ciné. Il sera considéré par tous comme une resucée d’Aquaman et sera dénaturé par Disney.
            Si c’est pour me refaire le coup de la Mandarine non merci. Il aurait pu être bien chez la Fox.

          • …et pourquoi pas le Namor méchant, avant de virer plus tard en mode Thanos (« j’ai de bonnes raisons en fait, et ma méthode ») ?
            Ou un Namor mâture, capable de ridiculiser cet Arthur et le futur Black Adam de Dwayne Johnson, en mélangeant le meilleur des deux ?

          • Perso Namor made in MCU je le verrai plus comme un pendant « négatif » de Black Panther. Il veut défendre son peuple et son territoire, mais le fait de manière trop brutale et ça tourne mal. Pas vraiment comme Killmonger qui lui voulait carrément réduire le monde en cendre lol

          • …le monde « des blancs » surtout.
            Mais Namor a aussi une logique comme quoi il est un peu bipolaire, surtout en restant trop longtemps hors de l’eau… Peut-être une piste à ajouter…

  2. euh moui enfin là j’ai eu l’impression de lire une critique d’un film Transformers.. Oo

    j’espère être dans l’erreur parce que j’aime beaucoup Aquaman et que ça me ferais ch*er de voir ce personnage raté dans son film solo.. Déjà que c’était pas brillant du tout dans JL..

    • Aquaman est au DCEU ce que Rogue One est à Star Wars !

      un truc qui m’a à la fois plu énormément et freiné c’est qu’Aquaman embrasse pleinement son côté comic book …. or ça, on y est toujours pas habitué et du coup, m’attendant à un film plus sérieux (comme Black Panther) j’ai été en quelque sorte sorti de film. Le seul autre film récent qui assume autant cet aspect, c’est Avengers : infinity war, mais comme lui c’est la première partie d’un film conclusif, on n’y prête pas attention.

      • c’est pas l’aspect « comic book » qui me gêne, c’est surtout le « aquamoa ».. :/

        Comme dis le Boss, ça explose, c’est beau, ça fuse de partout, Aquaman est badass.. mais c’est pas Arthur Curry.

        Aquaman pour moi c’est une sorte de Roi Arthur ( lol ) des profondeurs, qui évolue dans une ambiance assez serious business, qui fais face aux convoitises de son frère qui est un sociopathe notoire et d’un chasseur de prime dans une armure de manta :’)
        Y’a l’air d’avoir cet aspect mais la critique laisse transparaitre un blockbuster a la « Avatar/Valerian/FF.. » –‘

        • alors, et d’un je pense que tu n’as pas compris l’Arthur Curry des comic books
          de deux, je pense aussi que tu n’as pas cerné le roi Arthur non plus ^^
          et surtout ben si, Momoa est devenu l’Aquaman dans le sens où personne de chez personne de connait l’Aquaman des comics 🙂

          PS : Valérian, j’ai dû le voir en 26 fois, par tranche de 5mn avant de ne décrocher tellement ce film est nul de chez nul … Aquaman, j’ai eu du mal parce que je ne m’attendais pas à un film qui assume pleinement son aspect comic mainstream, mais je pense que je vais aller le revoir dans quelques jours.
          ça et par exemple aussi le fait que je m’étais convaincu que ce serait un Tolkien aquatique, là où visuellement, ça tient plus de la SF façon Jupiter ascending … donc, ça surprend, mais visuellement, c’est franchement efficace et super riche.

          • j’ai lus le run des New 52 et un ou deux comics a côté et Aquamoa ne correspond pas du tout a ce que j’ai lus..
            je ne crache pas sur des réécritures des personnages mais CETTE réécriture là je m’y fais pas :/

          • Donc tu as seulement lu un run qui a duré 5 ans sur le personnage alors qu’il a plus de 75 ans d’ancienneté derrière lui ? Comme je l’ai dis plus bas ou ailleurs, il faudra me sortir qui est le vrai Arthur Curry avec toutes les adaptations qu’il a eu

        • C’est peut être la clé du succès et du fait que l’on apprécie les films et les personnages, pour refaire un énième parallèle avec Marvel si leurs films ont aussi bien marché c’est en grande partie grâce aux scénarios mais aussi aux cotés personnalisés des héros et méchants ils ont tous un caractère bien à eux auxquels on finit par s’attacher pour la plupart et ça a pas grand chose à voir avec les comics de base pour certain

        • Qui est Arthur Curry ? Nan, parce que ce n’est pas comme s’il avait été adapté je ne sais combien de fois de façon très différentes à chaque fois que ce soit en comics ou en série animé. Donc je me pose la question, pourquoi le cinéma n’aurait pas sa version à elle ?

          • Cette version là peut être critiquée parce qu’elle est directement très commerciale, lorgnant sur le cool badass pour faire oublier la réputation du héros.
            … Alors que dans les comics, quand on faisait passer Arthur en mode chevelu qui fait la tronche, c’était dans la continuité d’autres histoires, et pas dès les tous débuts d’un reboot populaire.

  3. Je ne m’attendais à rien en allant à l’AVP, j’en sors en conseillant le film à tout le monde.
    C’est beau, c’est fun, ça ne se prend pas la tête, ça ne se prend pas au sérieux
    L’histoire est bien construite, les personnages bien développés, la mythologie est gigantesque et pourtant rien n’est mal amené ou ne fait tache.
    J’avais peur d’être déçu, résultat, je pense déjà y retourner pour encore admirer ce film

  4. Pas de mot sur la réal de Wan ?

    Parce que niveau action, sur du simple corps à corps, la caméra envoie ce qu’il faut…

    SPOIL :
    Le petit plan séquence avec Nicole qui déboite de l’atlante… (petit… hein c’est les 5 premières minutes du film)

  5. Bon alors…

    J’en ressors mine de rien avec un étrange sentiment. D’un côté j’ai kiffé de ouf, d’un autre je me suis vraiment fais chier par moment et/ou je soufflais beaucoup d’exaspération car c’était ridicule.
    C’est principalement dû à un film assez inégal où les deux premiers actes sont assez partagés entre bons et mauvais et où un 3e acte qui ne dispose même pas de qualitatifs assez grand et fort pour pouvoir le décrire rattrape le tout (je vais donc opter pour Anthologique). Mais on garde quand même un goût amer (LOL) en bouche suite au 2/3 du films.

    En résumé, du côté des moins bons, c’est qu’on à affaire à une intrigue, en plus d’être absolument prévisible et téléphoné surtout au niveau de ses twists (tous… TOUS !), mais aussi complètement inégale dans son rythme et sa narration (c’est très confus et aléatoire). Sans parler de passage digne de la CW et ses pires défauts, voir presque nanardesque ! Et le pire c’est qu’on dirait même que c’est fait volontairement (certaines musiques et BO… ugh). Ou encore beaucoup de répliques qui sont, mais vraiment, pas du tout rechercher (j’avais l’impression d’être devant un épisode de Power Rangers parfois à ce niveau-là c’était un peu gênants). Enfin, les raccourcis et les facilités s’accumulent assez rapidement, et parfois c’est un peu trop gros.
    De plus, à titre personnel, je ne suis pas vraiment fan de la transition un peu trop rapide de l’excentrique Arthur Curry au roi badass Aquaman.

    Et puis c’était quoi ce délire des [spoiler]gardes atlantes qui interromptent les conversations/moments clefs/calme avec des explosions[/spoiler] ? Cela arrive 4 ou 5 fois, c’est un fétichisme de Wan ou bien ? 😆

    Mais après il y a aussi des bons points, beaucouuuuuuuup !

    Si le film marquera bien les mémoires, c’est pour ses scènes d’actions toutes (oui, TOUTES) absolument dingues, spectaculaires et à couper le souffle (il y a vraiment une puissance qui se dégage de certains coups, ça fait parfois vibrer), mais aussi, et surtout, des plans d’anthologies à la composition sublimes à tire larigot (oui !!!) !
    On a peut-être perdu Snyder, mais Wan a foutrement le même sens pictural et marquant du cadre, de la composition, du ralenti et du « epic moment » que Zack, franchement, respect !
    De plus, bien que l’OST soit globalement oubliable surtout dans son main theme (même s’il est convainquant), je dois avouer que j’ai ÉNORMÉMENT kiffé le thème des vilains. C’est imposant, puissant, magistral, cela donne vraiment une impression de puissant et de classe s’émanant d’Orm et Black Manta.

    Ah bah oui parlons-en des vilains d’ailleurs, car ils font partis des bons points (enfin, on a enfin des bons vilains depuis Zod dans le DCEU). Les deux dégagent quelque chose de puissant, ils sont convaincants et charismatique, et leur motivations et volontés résonnent juste, c’est complètement crédible.
    Je crois que j’étais (surtout dans la première moitié du film) plus impliqué pour Black Manta et Orm qu’Arthur, tellement ils résonnent juste dans leurs objectifs, et qu’on se met vraiment à chercher à trouver une raison aux héros ! Donc bravo sur ce point.
    Seul déception à la limite, le fondement de l’argumentaire d’Orm, cad [spoiler]l’impact de l’Homme sur la nature et sa pollution[/spoiler] est effectivement abordé, et ça commence à être très bien traiter surtout dans l’ambiguïté que ça présente (car hormis d’être un peu [spoiler]tyrannique, Orm a légitimement raison, l’Homme est difficilement défendable[/spoiler], et c’est visuellement montré : [spoiler]les déchets, des profondeurs marines absolument dégueulasse, etc…[/spoiler]), mais c’est par la suite trop vite oublié pour se concentrer sur [spoiler]une querelle familiale[/spoiler] et Orm est réduit à un simple [spoiler] »ouin ouin j’ai perdu ma maman à cause de toi »[/spoiler]. 🙄

    Mais le meilleur point positif, il n’y en a qu’un… Amber Heard. :love:

    Et vient ce 3e acte, dans sa démesure, son aspect épique, d’envergure, et d’aucune retenue ni demi-mesure, digne d’un Retour du Roi, et de genre d’acte à l’envergure mythologique voir divine (sérieux, l’ampleur du truc !! C’est God of War sous l’eau ou bien ?) qu’on ne voit désormais plus au cinéma depuis une dizaine d’années. C’est vraiment un grand moment. J’ai pas honte à dire que je vais m’en rappeler pendant un bail !
    Pour le coup Wan a vraiment un sens de l’échelle de l’action adapté qui rend vraiment hommage à l’ambition qui devait y avoir sur le papier.
    Non ce n’est pas des héros qui affrontent des escouades d’aliens ou de robots dans des coins de rue, non ce n’est pas 3 nanas qui affrontent une alien dans une tranchée, non ce n’est pas quelques héros qui se battent à coup de poing dans une forêt à côté d’une guerre qu’on ne voit pas, non ce n’est pas une bande de justiciers qui affrontent des moustiques dans des égouts petits et contraignants, non… [spoiler]C’EST LE FREAKING AQUAMAN QUI CHEVAUCHE UN PUTAIN DE KRAKEN DANS UNE GUERRE MONDIALE QUI BALAYE TOUT SUR SON PASSAGE[/spoiler] :crazy: :crazy: :crazy: :crazy:
    À la limite, seul petit défaut de ce 3e acte, j’ai été un peu gêné par le fait [spoiler]qu’Arthur massacre sans hésitation son peuple sans clairement se soucier de leur sort.[/spoiler]
    Du coup à la fin quand [spoiler]tous l’acclament c’est quand même un peu gênant quand 10 minutes avant Arthur massacrait leur compare par pack de 100.[/spoiler]

    Bref, au final je suis étrangement partagé et n’arrive pas à me décider sur le mauvais, moyen, ou bon. Donc je vais y aller par adjectifs, ça sera plus simple : démesuré, iconique, inégal, parfois aberrant et/ou ennuyant, ambitieux, sans retenu, assumé, nanardesque, juste.

    Ce qui est clair, c’est que Wan a réussi à pondre quelque chose qui va clairement rendre ses lettres de noblesses du personnage auprès du grand public. :sun:

    • Peut-être que les Atlantes sont du genre à apprécier un roi qui sait s’imposer de façon guerrière et qui sait s’arrêter quand il le faut.
      Enfin je dis ça mais je n’ai pas encore vu le film.^^

  6. J’en sors il y a 2h, critique sans spoilers.

    Lorsque j’ai vu Furious 7 j’avais le sentiment que James Wan ne s’était pas complètement lâché, l’épisode était démesuré certes mais de la part du réalisateur de Conjuring/Insidious j’en attendais beaucoup plus.
    Ça y est avec Aquaman Wan à fait sauter la limite, le mec s’est éclaté comme jamais.

    Un bon film ? Oui ! Un très bon film ? Une seconde visualisation s’impose ! Excellent ? Non !

    Gros point fort du film : le visuel est I-N-C-R-O-Y-A-B-L-E! Vous voyez la partie sur Krypton dans Man of Steel ou encore la cité des mille planètes dans Valerian ? En gros c’est ça durant 2h10.
    Je n’en reviens pas que Wan, ILM et Cie ont été si loin pour un premier film solo.

    Les scènes d’action sont épiques, voici l’héritier de Man of Steel ! Enfin presque^^ J’ai remarqué que Wan avait repris le style de combat 1 vs 1 de Furious 7 mais l’a considérablement amélioré pour Aquaman, c’est jouissif, lisible, maitrisé quoi avec des plans séquences en veux-tu en voilà.

    D’un point de vue global la caméra virevolte, ponctué de moments très…bourrins, alors on a l’effet bourrin méga-stylé, le bourrin efficace et le bourrin qui fait sourire mais rassurez-vous rien de bien méchant, enfin pour ma part car certains risque d’être gêné. Wan use également d’un gimmick assez énervant qui va vous sauter aux yeux. Par contre le film assume complètement son côté kitsch et ça je valide.

    Au niveau des acteurs Momoa est sympathique mais surtout badass, Amber Heard est très bien dans le jeu tout en étant physiquement magnifique et déterminé. Les autres font le taff, je m’attarde un peu sur le méchant campé par Patrick Wilson, bien que sur le papier il soit « assez » classique comme un bon vilain de premier opus, on le retient à cause de son charisme, pas besoin d’en faire des caisses il en impose.

    Points négatifs :
    1) Rythme/narration
    Par exemple vis-à-vis de Man of Steel (encore lui) c’est paradoxal car je trouve que MoS est plus complexe et plus fluide (moins fluide qu’un film Marvel cela dit) alors qu’Aquaman est plus simple et moins fluide/digeste. Cela n’est pas dû au trop-plein d’information, je pense que ce sont les scènes d’action qui sont en cause, il y en a trop + leurs répartitions dans le film sont discutables, d’ailleurs je suis sûr qu’il y a plus d’action dans Aquaman que dans Infinity War 😮
    Du coup on a un film qui va à 100 à l’heure et qui ne se pose jamais vraiment, à titre de comparaison M-I Fallout sorti cette année a lui aussi beaucoup d’action mais elle est bien mieux distillée dans le film et surtout ce film prend le temps, tandis qu’Aquaman pèche (à mon sens) à ce niveau-là.

    2) Un poil trop décomplexé
    Comme prévu 2 ou 3 blagues en trop pourtant je suis bon public de côté-là et j’ajoute l’utilisation de certaines musiques parfois 🙄
    Mais surtout : le film se veut cool, trop par moments, il aurait gagné à être un peu plus sérieux, je ne demande pas qu’il soit comme BvS ou MoS mais il ne sera pas étonnant d’en voir certains dire « c’est le meilleur Marvel du WoDC » bien que je ne sois pas totalement d’accord car rien que d’un point vue scénaristique DC a tendance à être très généreux en cédant à la « surcharge » alors que Marvel adopte la simplicité (en général).

    Point délire : Wan a osé faire une scène à la Fast & Furious j’étais plié en deux 😆

    J’ai essayé de faire au mieux pour cette première critique à chaud, en tout cas foncez le voir rien que pour le visuel et les combats. Pas parfait mais un bon film de SH 🙂

  7. C’est mon tout premier commentaire sur le site malgré que je le visite depuis un bon moment.
    J’ai vu le film en vo sous titrés anglais (donc pas tout compris non plus) il y a de ça une semaine.
    Et au final je trouve le film assez moyens, pas faible et à mettre aux oubliettes, mais clairement pas un film qui sera un classique dans 15 ans, le film est comme dans la tendance moyenne des films de sh du moment « bof, ca se regarde mais pas fou »
    Il y a une direction artistique vraiment très bonne, des visuels alléchants, on nous offre vraiment une découverte d’atlante et de son monde sub aquatique. Ajoutons à cela un bestiaire varié et des costumes à la fois fidèle au comics et assez originaux à l’écran sans faire tâche… Sauf pour les soldats atlantes sur terres qui font vraiment séries B power rangers. Les scène d’action sont superbement bien réalisées, comme celle d’atlana contre les soldats ou le duel en arène . Cependant je trouve tout de même un problème sur certains d’entre eux, trop chorégraphié, et parfois lents.
    Mais Wan a clairement une patte artistique, c’est indéniable. Bon dieu que la scène avec les trench est divine! Une maitrise de son cinéma d’horreur.
    On en vient au personnages. Arthur Curry, ou plutôt aquamomoa, a de la prestance immense on peut pas le dénier, mais entre le wohoo les yeah et badass, on est loin du personnage noble du comics, perdus entre deux mondes en se posant continuellement des questions existentielles. Ici on a un personnages qui se fout de qui meurt ou qui ne meurt pas, qui pendant tout le film se fait carresser dans le sens du poil par les autres personnages du films, en lui donnant des qualités qui pour ma part ne m’ont pas parues fondées. Pour moi il a aucune raison d’être roi plutôt que quelqu’un d’autre, ses actions et son comportement ne sont clairement pas digne du statut, et je ne vois pas vraiment l’évolution du personnage durant le film.
    Mera quand a elle, pas grand chose a dire elle marche bien, meme si elle fait un peu pimbêche et tombe facilement sous le charme d’un momoa, alors qu’il n’y aucune alchimie entre eux deux.
    Vulko le pur archétype du personnage qui n’est la que pour sa fonction de mentor, son rajeunissement numérique est plutôt bien fait, encore une fois bravo a ILM qui ont grandement participé aux côtés positif du film.
    Atlanna a la classe, rien a dire.
    Maintenant black manta… un perso encore une fois qui a une fonction, et qui ne change pas de direction. Je veux dire par la, que juste parce que son père est mort de l’inaction dégueulasse d’aquaman, il va vouer sa vie a aquaman, ca a rien d’original, et dans une époque ou on cherche à nuancer le big bad, ca marche pas avec celui-ci. Franchement la flemme de le voir dans le 2, surtout que l’on ne le vera surement pas tuer l’enfant de aquaman et mera à mon avis.
    Ocean master est pour moi le personnage du film. Quel charisme merde, il aurait tellement fait un bon aquaman, c’est limite frustrant de le voir en méchant. Je comprends ses raisons envers le monde extérieur, et le film nous montre bien à quel point nous sommes le véritable ennemi durant le film. Et c’est ca qui me dérange au final, on balaie cette problématique d’un revers de la main pour aller sur une histoire de famille inintéressante, sérieusement pendant 30 ans tu penses que si ta mère est morte c’est à cause de la naissance de ton frère, c’est ridicule. Cette rivalité entre aquaman et ocean master n’a aucun sens.
    On ajoute une histoire basique remplit de facilitées scénaristiques, des dialogues nanardesques, une musiques en dents de scies, avec des thèmes en riff de guitares qui marchent bien, et des musiques plus commercial qui rendent les scènes absolument ridicules. La Bo résume le films, coincé dans un entredeux, qui se perd parfois.
    Parce que oui il y a pas mal de défauts, mais le film brille dans ses qualités. Un troisième acte dantesque (d’ou sort ce kraken géant?? Mais bordel que c’est fou, une bataille de folie), qui laisse sur une impression d’inachevé dans le film. Je me répète peut etre, mais chaque qualités a ses défauts aussi, mais toutefois, si vous vous déconnectez pendant 2h, ne cherchez pas de la logique ou de la finesse, vous allez prendre un pied immense. Peut etre qu’un second visionnage dans cette otpique me permettra d’avoir un meilleur opinion du film.
    Je sais que mon comm n’est pas structuré, que mes idées partent un peu dans tout les sens, mais c’est en globalité ce que je pense du film. Avec un peu plus de finesse il aurait pu etre un chef d’oeuvre, mais il n’est clairement pas à mettre à la poubelle.
    Ah et désolé pour les fautes aussi

    • Je vais plutôt dans ton sens. Ya un trop plein dans tous les aspects mais à mon sens Wan a eu le talent de s’arrêter à l’extrême limite. Il tire, il tire et s’arrête au bon moment notamment dans les bastons et les couleurs.
      C est une excellente aventure. Un voyage dans plein d’univers différent mais pour moi et mon âge ça manque d’enjeux supérieurs comme la dualité du personnage que tu évoques. (Mieux retranscrit dans le Trône de l’Atlantide !! À voir juste pour Superman dans la fosse)
      D ailleurs en parlant de ce dernier. C est d ailleurs mon plus gros regret je crois…
      Ce manque de connectivité
      #spoiler

      Steppenwolf est mentionné !! Merci Mera !! Mais que ce fut dur à sortir!!
      Et quand Orm décide de détruire la flotte Surfacienne et renvoyer les déchets aux hommes. Impossible de ne pas penser à l’inaction de Clark devant ce désastre écologique/naturel…
      Merci WB !!

      Quant à Arthur il semble se contrefoutre de ses nouveaux amis. Je ne demande pas à ce qu il demande de l’aide. C’est son film mais quand même, tu peux dire à Mera « You should talk to the dark Guy / The kryptonian / etc  »

      Rien à dire. Marvel sait le faire ça et c est ça qui fait plaisir

      Mais bon film !!

    • « d’ou sort ce kraken géant?? » >>> C’est la créature qui gardait le trident et la carcasse d’Atlan, avec qui Aquaman discutait deux scènes avant et dont on ne voyait jusqu’alors que les tentacules.

      • justement j’étais confus parce qu’il n’avait pas l’air d’avoir le meme design que le monstre qui gardait le trident. Ca fait quand même gros mégazord hein, mais ca met de l’épique à la bataille

          • c’est pour ça que (tout comme les autres films DCEU) ce film va finalement bider : l’intrigue est trop complexe à cerner !

            et encore, Wan a contourné une situation difficile avec Michael Beach dans le rôle de Jesse Hyde ! … t’imagine s’il avait décider de faire mourir la mère de Manta, Atlanna Hyde ?

  8. De ce que je lis ça a l’air d’être un film digne d’un Marvel Studio moyen. En plus original car sous l’eau mais tout de même.

    Bon bin je le verrai mais en streaming, je garde mes sous pour Spidey.

    • c’est surtout que c’est tout de même vachement mieux qu’un Ant-man & Cie … moi je le met un quart de poil en dessous de Black Panther. Mais de vraiment pas grand chose. Après, oui, il y en aura certains qui vont considérer Black Panther comme un Marvel « moyen« 

        • Je ne serais pas objectif là-dessus …
          A:IW est aussi un film qui assume totalement son côté mainstream, mais c’est un film conclusif là où Aquaman est un film introductif … sans parler de l’aspect chorale pour l’un, (faux) « solo » pour l’autre … C’est pour ça que je le compare plutôt à Black Panther. Tous deux présentent un univers très riche visuellement, avec le réservoir d’antagoniste. Mais (c’est rigolo de dire ça) Black Panther est plus sérieux, plus dramatique alors qu’Aquaman est plus léger, avec, je pense, un peu plus d’humour.

          Du coup, certains vont trouver ça inapproprié au DCEU et ça pourrait passer pour (encore après le pouvoir de l’amour de Wowo) pour un aspect un peu manichéen, ou un peu trop naïf

    • garder ses sous pour Spidey la plus grosse blague du siècle mdr, sauf si c’est pour le film d’animation qui vient de sortir. Au passage continue avec tes potes de niquer l’industrie du cinéma/dvd avec vos streaming gratuits, les dvd et places ne feront qu’augmenter en prix grâce à vous ♥

      • Oui c’est pour le DA.

        Vos réponses me rasssurent pour ce film, mais n’ayant pas un énorme budget ciné je me dois de choisir et mon choix reste le Spidey.

        Pour le cas du streaming, je suis pas un expert en la matière mais pour ce film je pense que les recettes des DVDs est négligeable par rapport au marchandizing donc DANS CE CAS PRÉCIS, je ne PENSE faire de mal à personne 🙂

        Et puis si on va plus loin dans le débat, on peut être idéaliste et considérer que la culture devrait être accessible, illimité et gratuite pour tous…

        …Je vous laisse peser les pour et les contre *rire diabolique*

        • Non ce n’est pas négligeable, la preuve JL a pu être rentable grâce aux DVD :). Dans ce cas si tu veux être dans une idéologie tout devrait être gratuit et on devrait tous vivre dans le monde des bisounours? Je peux comprendre que certains n’ont pas de budget ou peu pour le ciné, mais quand on voit qu’on peut louer un film, acheter une version numérique moins cher etc ca fait mal de voir des gens être content de regarder du streaming gratuit

  9. Pas vu le temps passer , visuellement au point , une Mera magnifique, un aquaman badass.
    Mais ce qui m’a le plus marqué c’est la lisibilité des scènes de combat, des plan assez large , peu de coupe et pas de caméra qui bouge dans tout les sens.
    Très bon moment

  10. Bon mon frère a vu le film il a dit qu’il a passé un très mauvais moment… surtout qu’il était vraiment hypé par le film. Bon j’irai le voir tout à l’heure pour faire mon avis.

  11. En fait, c’est le film a voir en IMAX, non ?

    Ce qui me freine, ce sont les dialogues… si c’est du niveau de Trevor dans WW, ça me sort du film et je n’apprécie pas.

  12. Je reste quand même sceptique car j’ai encore le Aquaman de Justice League dans la tête qui me laisse un gout très amer, et puis les blagues pourries dans les divers bandes annonces n’arrange pas davantage l’envie de voir le film, donc très réservé.

    Quand je pense que cette année je n’ai vu qu »un seul film Super Héroique : Avengers Infinity War, car je trouvais les autres films moyen, pour moi cette année n’aura pas été un bon cru, de toutes façons pour l’année 2019 je sais déjà quels films j’irai voir, le deux premiers de l’année, Cap’ Marvel et Avengers End Game, les autres comme Shazam, Hellboy, Dark Phoenix, Spider Man Far From Home et Joker ne me disent rien de bon, en espérant que je me trompe les concernant, on verra !!

  13. Le seul point noir est que Momoa fait pas un vrai Arthur Curry mais il a quelque chose à l’ecra Avec lui.
    Les costumes, les décors et l’ambiance sont vraiment très fidèles aux comics.
    Ocean master très bon, une Mera qui dégage quelque chose, mais pas fusionnel avec Arthur comme il faudrait.
    J’ai passé un très bon moment devant ce film très esthétique

    • Qui est le véritable Arthur Curry alors ? Je répète ma question parce qu’il a eu je ne sais combien d’adaptation rien qu’en comics et sans compté les série et film d’animation. Donc c’est lequel qui est le véritable Arthur Curry le fragile cheveux cours des séries animé ? Le Badass sans main du comics ? Celui de Johns N52 ? Ou le Rebirth ? Nan je ne sais pas quoi, il faut m’éclairer les gens là

      • Il est vrai que chacun peut vouloir sa version d’aquaman, mais la version N52 était très intéressante (même si un peu avant et rebirth sont assez similaires dans le traitement) un personnage plus discret mais autoritaire, ’il dégage un aura très fort et il faut pas faire chier.
        Un personnage avec une relation fusionnel avec Mera.
        J’ai concience que c’est mon point de vu, mais je trouve qu’un personnage enfantin qui fait plein de commentaires de genre « c’est de la balle » après avoir fait un saut sans parachute c’est moins intéressant que l’autre version, mais pas nul pour autant

        • Ce que je voulais surtout dire de par mon message c’était surtout qu’il y a eu je ne sais combien d’adaptation d’Aquaman et en plus si tu n’as pas vu l’évolution de la version ciné c’est un peu grave.Surtout que c’est vraiment mis en avant durant tout le long du film entre le fait qu’il refuse de monter sur le trône pour finalement accepter son devoir

          • ça va tellement plus loin, cette idée de « vrai » Arthur Curry … la version la plus connue d’Aquaman auprès du grand public, avant Momoa, c’est lorsque Raj se déguise dans the Big Bang Theory .. le vrai Arthur Curry, le seul l’unique, celui des comic books … mais bandes de neuneus, des lecteurs de comic books dans l’monde, vous êtes 12 !

  14. Donc du « vrai » comic book, capable d’être à la fois de mauvais gout, et d’avoir du spectaculaire qui en ressort… Je verrais bientôt…
    Par contre Ant-Man et la Guêpe n’était pas anecdotique, c’était mieux que tous les blockbusters de cet Été, poussant les possibilités du genre là où on ne l’attendait pas… Un peu comme Spider-Man NG. Faites lui donc honneur…

    • En gros la critique/commentaires de ce site ne sont pas assez élogieux pour toi, du coup tu préfères voir un film que tu as déjà vu que d’en voir un nouveau ? Niveau ouverture d’esprit tu fais fort toi ! Juge par toi même au lieu de lire les coms 🙂

      • et bah oui, j’ai pas envie de voir un produit calibré et je préfère encourager la diversité et spidey le mérite largement plus donc voilà je fais ce que je veux, alors prend un peu de maturité.

  15. Les goûts et les couleurs et tout ça. Du coup, pour moi, l’année finit par le même bof habituel : j’ai été content de le voir, cela ne me laissera pas un souvenir impérissable. En gros, exactement la même impression que Venom vu il y a une semaine. Tu débranches automatiquement le cerveau sinon tu te poses trop de question sur la cohérence de tout ça. Tu viens pour en prendre plein la gueule visuellement, avec plein d’actions dans tous les sens. Contrat rempli.
    Mais bon, le jeu de Tom Hardy, c’est autre choses que Jason Momoa. D’un côté plus d’effets spéciaux, de l’autre un peu plus de jeux d’acteurs. Au final, je m’en souviendrai pas plus que Ant Man 2. Je trouve donc que LTH est très gentil avec Aquaman par rapport à Venom ou Ant-man.
    Un bon moment au cinéma parce que ça bouge, le bon gros blockbuster dans la famille super-héros, un scénario qui frise le néant comme d’habitude, des dialogues de merde (je l’ai vu en VF, ça joue peut-être), les gentils gagnent à la fin. Ouf !

  16. @d: « elle est habillée en péripatéticienne, c’est ça ? »
    Non, elle est juste sexy, avec un décolleté. Enfin, j’ai pas encore vu le film. Il faut demander à la ligue de vertu.
    Je pense que tu peux y aller tranquille…tu ne risque pas de voir un sein nu à mon avis.
    Mais t’es quand même pas à l’abri d’une érection ! Si ça t’arrive ne me maudis pas, trouve une position plus confortable et fais semblant de rien. Ça devrait pas trop de gâcher le film. 🙂

  17. Un nanar comme on en fait plus j’étais plié de rire pendant toute la séance (mais je reconnais que AU MOINS ils ont tenté un truc par rapport à Justice League)

  18. J’en ressors. Que c’est beau, je n’imaginais pas des visuels aussi bien réussis (je m’étais épargnés les derniers trailers).
    Le film est généreux (super-héros, action, aventure, explosions) mais pas trop. Je n’ai pas frôlé l’indigestion comme dans un film de Bay.
    Jason Momoa impose à l’écran et son personnage (bien que le seul qu’il sache jouer) est sympathique de fraicheur après le Bat Killer et le Superdépressif. On est très très loin d’Arthur Curry tel que les fans le connaissent et ça puisse leur déplaire. Comme le dit la phrase consacrée des DCphiles: Arthur Curry EST Jason Momoa!
    Contrairement à LTH, j’ai bien aimé la bande son de Rupert Gregson-Williams. Il m’avait fatigué avec ses vieux cuivres et trompettes dans Wonder Woman, là, il nous sort quelque chose de plus moderne. Bon c’est sur les deux chansons du film dénotent un peu par rapport au reste du score mais ça ne m’a pas plus dérangé que ça. Mais bon, Depeche Mode moi je kiffe et je trouve que ça a apporté un plus à la scène.

    Dans les points faibles, les dialogues, parfois bien trop cliché (nanardesque diront certains). J’ai soufflé pendant le discours d’encouragement à Aquaman pour qu’il aille chercher sa fourchette d’or.
    Autre point faible, j’ai trouvé ça long. J’ai commencé à décrocher un peu pendant les scènes d’aventures à la Uncharted. Je ne dirais pas que c’est mal rythmé comme chez Snyder mais ouais j’ai trouvé ça un tantinet longuet sans vraiment savoir expliquer pourquoi.
    Dernier point faible, très peu d’émotion dans ce film. C’est la pincée qui peut rendre un film bon en un film marquant.

    Voilà, au final j’ai passé un bon moment devant un film au visuel exceptionnel mais il aurait pu être un peu mieux, s’il avait eu des dialogues mieux écrits, s’il avait été un poil plus court, et avait eu une pincée d’émotion.

    Clairement pas le film de super-slip de l’année mais rien que pour son univers magique, allez le voir.

    • Jason momoa incarne tellement la caricature du bad ass qu’il on deviens ridicule le côté surfeur je veux biens mais en faire Brice de Nice n’étais pas n’aisserez non plus et surtout a évité quar le perssonage deviens insupportable et entiphatique comme toute les autre représentation des héro DC jusuqa

      ALORS NON Arthur Curry n’est définitivement pas Jason Momoa!

      • derrière le pseudo de luchaman se cache quel auteur de comic books ?

        parce que fondamentalement, pour pourvoir définir un personnage, il faut l’écrire, qu’on soit scénariste de bouquins ou de film, en fait …
        le lecteur, le spectateur, n’a pas ce pouvoir de décision.
        Il a juste la capacité de pouvoir ou non apprécier la définition d’un autre, et s’il s’inclue dans une majorité de personnes partageant son opinion, d’influer légèrement (très … et encore) sur ceux qui font réellement le personnage.

        • Luchaman, en dehors de ton français apocalyptique, tu n’as surtout pas compris le sens de mon message. Je n’ai pas dit Jason Momoa EST Arthur Curry mais le contraire…

  19. Aquaman: Je lui mettrai un 7/10

    Les +
    Réal léchée (James plan séquence Wan <3)
    Scène d'action mémorables (clairement le haut du panier super heroique)
    Univers et décors visuellement époustouflant
    Le bestiaire
    Effets spéciaux impeccable (C'est autre chose que Black Panthère qui m'a parut très moche par moment)
    Costume respectueux.
    Seconds rôles attachants (Kidman, Wilson, Lundgren et Defoe au top)
    AquaMomoa est grave sympathique…

    Les –
    … Mais n'est pas Arthur Curry
    L'humour est vraiment nul à chier par moment
    Dialogue toujours à coté
    rythme inégale du surement à un…
    Scenario (trop) classique

    Les Moueh
    Mehra (Pas mauvaise mais pas mémorable)
    La musique capable du meilleur(Le theme d'Aquaman <3) comme du pire (Pitbull, sérieusement?)

    Je pense qu'il marquera plus par sa richesse visuelle qu'autre chose. c'est un film tellement dépaysant que ceux qui l'aimeront sauront le revoir plusieurs fois. Pour la suite il faudra choir entre l'ambiance shakespearienne et le second degrés Over The Top qui se sont trop mal mélangé dans cette opus si Wan veux faire de son Aquaman le Thor de la distinguée conncurence.

  20. Le jour où Wan aura un scénario comme 2001 l’odyssée de l’espace dans les mains on aura la combinaison parfaite, mais c’est rageant qu’un mec de la qualité de Wan, ce qui se fait de mieux avec Cameron et Fincher, doivent se taper des scénarios qui tachent…. C’est ce qu’on appelle de la confiture pour les cochons ou du gâchis…

    • …mais d’où sort cette réputation de génie de Wan ? Un mec qui n’a été toute sa carrière qu’un nom au service de plein de producteurs, de franchises…

  21. Origin Story classique.

    Des bastons claires et lisibles, certains plans sortant du lot, le côté aquatique qui est une vrai nouveauté d’un point de vue cinématographique et on sent que y’a eu du taf de ce côté, des persos vite fait pas mauvais (enfin ça va Orm il est méchant mais on le comprend un peu, c’est pas du Steppenwolf ou de l’Enchantresse, Mera sert pas à rien).

    Mais des dialogue cheapos qui soit font de l’exposition et t’expliquent l’univers soit ont été entendu mille fois partout (vraiment j’ai eu l’impression que les dialogues c’était juste la v.1 du scénar, tellement tout est plat et lisse, sans personnalité, ça craint vraiment ! ! !) , bande-son à la ramasse (c’est quoi ces choix musicaux), de l’humour forcé qui tombe à plat (j’ai ris une fois je crois)…

    Bref, ça fera le taf pour beaucoup (comme Venom a fait le taf pour certains).
    C’est pas une bouze, mais c’est pas fou non plus.

    Dans l’idée :
    BvS (director’s cut) > Man of Steel > Wonder Woman > Aquaman > Suicide Squad = Justice League

    (Heureusement j’ai vu Spiderman juste après… ! )

  22. Film vu.

    Visuellement une bonne surprise.
    Mais alors ce coté nanardesque est vraiment trop poussé à l’extrême.
    Le film veut aussi trop en faire, si bien que les « royaumes atlantes » font office de guest star … il y avait mieux à faire en fournissant un développement plus important de l’univers sous-marin.
    Même si le film est distrayant et sympatoche, on en ressort en ce disant que ça aurait pu être mille fois mieux.
    Un film bon, mais oubliable … qui aurait pu être vraiment pas mal en enlevant une bonne parties de punchline à 2 sous et en rajoutant 30mins pour développer le background (et du coups offrir un peu d’originalité au scénario en passant, car là on est vraiment dans du scénario calibré de chez calibré).

    Donc bon, surement le meilleurs film du DCCU pour l’instant qui se place au dessus de Wonder-Woman. Le changement de cap est maintenant bien amorcé, et sera surement entériné avec Shazam.

  23. Vu hier, et pourtant j’avais très peur en voyant les derniers Trailers.
    Over The Top à 100% mais assumé, et putain d’impressionnant !
    Scénario post-it, dialogues ridicules, cabotinage de Momoa à mort, mais qu’est-ce qu’on en prend plein la gueule !!
    La partie dans la Trench c’est visuellement sublime !!
    Ceux qui ont lu le run de Johns seront aux anges, c’est clair. Je pense que visuellement Aquaman m’a plus mis une claque que nimporte quel autre Marvel que j’ai pu voir.
    Quand je pense que certains le comparent à Thor, cette bouse immonde ou à un Black panther complètement surestimé.
    Aquaman c’est cheezy, c’est granguinolesque, il y a du mou mais vous n’avez jamais vu un film comme ça chez les SuperSlips !! A voir absolument sur grand écran !!

  24. « Jason Momoa n’est pas Arthur Curry. Il est Aquamomoa. Un géant chevelu mal dégrossi, perdu entre deux mondes, qui hurle des « Awesome ! Cool ! Badass ! » pendant deux heures, avec sa dégaine de surfeur hawaïen. Entre deux blagues WC Comics, la bande sonore se met au diapason, avec des riffs de guitare énervés qui appuient chaque entrée de notre ‘héros’. Sa mission ? Être le plus fort et avoir le plus gros trident. Pour un semblant de noblesse et de majesté, il faudra – au mieux – attendre le deuxième ou le troisième opus. Il n’empêche, on comprend le choix de Zack Snyder : recruter un acteur d’origine océanienne qui a toujours été proche de la mer, cela coule de source ! Momoa est un sacré personnage et son charisme physique est indéniable. Nymphe sortie d’une couverture de comics, Amber Heard est plutôt convaincante en Mera, même si l’alchimie avec son partenaire n’est pas toujours au rendez-vous. Quant à son costume… Ce n’est pas chez Disney que l’on verrait ça »

    Vue que chez Disney il essayent de respecter un perssonage un minimum

    Voila en parti ce qui ressume pourquoi ce film est un immense nanar façon fast and furiouse et que le héro est une caricature de gros bourrin d’actionner pensé par snydeuille et wan en ce basant sure les blague de the bigbang théorie c’etais déjà une catastrophe dans justice league mais alors toute un film sure lui le rend pas plus sympathique ou intéressant, quand le principal défaut du film c’est le héro c’est un gros problème

    Et non seulement c’est une origine story ultra convenu quand déjà vue 1000fois riens que avec mais en plus le film n’est qu’une multiplication de tout le cliché genre il son tous là jusqu’au jeune héro qui fait bousculé par les racaille de l’école

    Vous dirais mais attends la réalisation de James wan elle est originale comparé à Marvel oui dans le sens où James gunn été originale chez Marvel ça n’empêche pas aquaman d’être un Marvel bis

    Surtout que la réalisation désolé plus souvent laid que autre choses que la musique une catastrophe

    Le pire que c’est que je constate que le public en rendement avec les snydeophile tout content que DC vas enfin symposer dans le game face Marvel studio

    Oui mais les anfent ça sert à quoi de pester contre Marvel si c’est pour encouragé DC à faire la même choses au final ??

    Mais si votre but c’est juste davoir la satisfaction de voir la représentation foireuse des perssonage par votre cher Zack snydeuille cartonner vous pouvez être heureux maintenant c’est comfimer pour avoir des film comme ça pour 20ans en n’aura

    Aquaman 2=thor2=black panthère2=brice de nice 3

    Shazam le remake de the BiG

    The flash homecoming

    Et Wonderwoman 2

      • Le ironman de Disney c’est un ironman leur captain america c’est un captain america leur spiderman c’est plus un spiderman que version mark webb

        La ou le perssonage de momoa une caricature de gros badass quand aurez pu voir dans fast and furiouse en compagnie de the rock et vins diesels

          • Malheureusement si la version Andrew garfield été catastrophe entre un peter parker frimeur et jeune branché avec un spiderman irresponsable et égoïste qui ne prend jamais riens au sérieux même pas la mort de oncle ben

            Mais bon je d’adraisse a des gens qui apprécié cest versions foireuses alors je parle dans le vide

          • non et puis voilà, « Le ironman de Disney c’est un Ironman » … il a le sens du détail … je pense que pour qui lit des comics Marvel depuis la fin des années 90, ça peut fonctionner comme thèse, mais pour qui lit des comics depuis les années 60, le perso n’a fait qu’être effleuré …
            donc « Le ironman de Disney c’est un Ironman », le un est important.

            De là à dire que Momoa fait d’Aquaman un Aquaman ……….

          • Luchaman : sauf que la version de webb comprenait l’enjeu du masque et de la double identité

            Là où celle de Watts nous en fait une blague (en plus de nous proposer un dilemme d’iron man sur le perso de spidey)

            Et il s’agit pas juste d’un trait personnalité, mais de l’essence du personnage

          • Oui c’est sure que en plus de lire les comics il fond aussi comprendre les histoire qu’il y a dedent et c’est plus complexe qu’un BVS je vous préviens

          • cf ci-dessus….
            tes goût (qui ne sont que des goûts) ne font pas de ton ressenti une vérité indéniable pour tous !

            perso, je te rejoins : Momoa donne une version vraiment inédite d’Aquaman. Et pourtant, ça ne m’a pas empêché d’apprécier pleinement le film … un peu moins que Black Panther ou deadpool 2, beaucoup plus que Venom ou Ant-man, ou pourtant, on a là un Scott Lang plus fidèle au personnage des comic books.

          • Bah tu comfirme ce que je dis les perso Marvel tu peu ti retrouvé
            Et même quand cest pas fidèle il réussissant a faire des perso attachant comme starlord

            La ou momoa c’est juste une caricature de badass au point dans devenir ridicule

          • Je sais que certains pouvent apprécier cette version de aquaman tous comme certains aime le spider flash homecoming de ezra Miller et le superman dépressif de henry cavill c’est votre problème

            Mais franchement esseyer de lire un comics un jours et vous verrez les personnages son mieux

            Le problème de aquamomoa c’est qu’il est tellement dans la caricature du badass encore une fois qu’il est réellement difficile de prendre les enjeux du film au sérieux déjà que le film n’est pas très originale

          • « il est tellement dans la caricature du badass encore une fois qu’il est réellement difficile de prendre les enjeux du film au sérieux »

            L’humour de désamorçage peut tout autant être reproché à Marvel qu’à Aquamomoa.
            Là où je te rejoins, c’est que Aquaman est desservit par cette cascade de punchline forcées et franchement trop caricaturales. Mais le désamorçage des enjeux/la fidélité au matériel d’origine sont un peu de faux arguments.

            Une adaptation est une adaptation, tu peux adhérer ou pas à cete nouvelle version du personnage, mais l’argument « bouh c’est pas comme dans les comics », bah en fait c’est plutôt un compliment, car ça montre une tentative de faire dans l’original. Et ce film en manque cruellement d’originalité (en tout cas niveau scénario), il n’y a que l’aspect visuel pour en apporter.

            Sinon l’argument sur les enjeux, vu que tu sembles adhérer massivement à la version MCU, et bien dans le MCU on a aussi des moments gênants du genre (Star-Lord/Thor dans A:IW pour citer un des pires). Mais hélas cette « coolitude » fait vendre. Et au final, ça ne désamorce les enjeux dans un contexte où l’on sait que les enjeux concernent plus le « comment » les héros vont gagné que le « est-ce que » les héros vont gagné (blockbuster US oblige).

            Donc assez d’accords pour dire que Aquaman en fait trop sur les punchline à 2 sous.
            Mais pour moi, là où le film déçoit c’est sur la sous-exploitation des royaumes de l’atlantides. Au final, la bataille final se fait contre un royaume que l’on n’a jamais vu et pour lequel on a de fait 0 empathie. Sur 4 royaumes important on en touche vraiment que 2, les 2 autres sont réduits à l’état de guest.
            Bref Aquaman déçoit car il y avait mieux à faire ici en rajoutant 20-30 min et en coupant le premier duel Orm-Arthur (qui ne sert à rien scénaristiquement parlant).

            Un film avec beaucoup de bon (et de bonne idées), mais comme souvent chez DC l’execution déçoit (la quête du trident est franchement décevante). On reste au dessus des films précédent, ça reste un film sympa, mais il y avait tellement mieux à faire.

          • « le premier duel Orm-Arthur (qui ne sert à rien scénaristiquement parlant). »

            Non ça c’est faux. Ce duel sert d’abord à alimenter la symbolique des tridents à travers laquelle on raconte quelque chose : celui d’Aquaman y est brisé, alors qu’il représentait la soit disant imperfection de sa mère et de lui-même de par son statut de bâtard. Ce qui prend du sens plus tard puisque c’est ce statut de bâtard qui le rend digne de s’emparer du trident doré avec lequel il brisera le trident d’Orm, censé symboliser la puissance absolue. Ce duel contribue donc à renforcer la symbolique du récit : la mixité et le métissage l’emportent sur le sectarisme.

            Ce duel sert aussi à déclencher la trahison de Méra devant tout son peuple, ce qui la rapproche de la mère d’Arthur considérée elle aussi comme une traîtresse, et contribue donc à la rapprocher d’Arthur.

            Alors je suis d’accord que tout ça est léger et peu approfondi, mais ça a une utilité scénaristique… même si le scénario n’est pas terrible au final.

    • J’explique biens que je déplore la marvelisation général mais bon en continu à me sortir Marvel studio pour défendre le worlds of DC après tout quand en na que en na que ça

      Surtout que la coolitude de aquamomoa ne viens pas de Marvel mais biens des parodie robot chicken bigbang théorie

      En gros ladaptation de ce aquaman c’est littéralement ouais il parle au boison mais attention il a des gouilles

      Du coup exactement comme un héro de fast and furiouse aquaman n’est jamais en réel position de faiblesse pour ne pas perdre ça badassite il traverse tellement tout en roulant des mécanique que tu ne peux croire à aucun enjeux ni ennemis ce balck menta n’est absolument pas une menace quand conséquente

      chez Marvel quand la tensions dois être grave le héro deviens unpeux grave

      • Ressenti personnel sur ce que tu écris : je ne comprends rien vu le nombre de fautes diverses et variées. Pourrais-tu faire un effort pour t’exprimer un peu plus clairement ? Si j’osais, je dirais en français « courant ». Ça a l’air intéressant ce que tu racontes, et je suis admiratif que certaines personnes aient réussi à te comprendre. Il faut que je développe ma compétence « lire de l’internet ».

  25. Bon je sors du ciné et viens de lire la critique du Boss et (comme souvent) j’en ai pensé exactement la même chose et n’ai quasiment rien à ajouter. Pendant tout le film je me suis d’ailleurs fait la même réflexion à savoir qu’il mélange les genres et les films. On se croirait dans du Avatar (avec son Atlantide phosphorescente), Star Wars (et ses vaisseaux), Indiana Jones ou Benjamin Gates (scène du désert), Power Rangers (Black Manta et ses troupes), Alien (créatures de la fosse), Voyage au centre de la Terre, Pacific Rim (le Karathen), le Seigneurs de Anneaux (batailles épiques multi-races)…et bien d’autres je vous laisse compléter. Bref on en prend plein les yeux, c’est parfois sublime et parfois très moyen (Jango Fett jeune par exemple), parfois épique et parfois génant (humour à coté de la plaque). Au final on a un film plutôt bon mais qui part un peu dans tout les sens jusqu’à en perdre aussi le spectateur…

  26. Aquaman, mon avis perso. 6.5/10 une frontière fragile entre le super film et le nanar…on peut prendre son pied et des fois on est presque mal à l aise….
    Les +
    -L univers, le bestiaire, les costumes
    – des combats lisible
    – scènes de bataille dantesque
    -Méra 😍
    -Aquaman charismatique
    -un méchant qui peut être intéressant
    Et…. C est tout 🙁

    Les –
    -scénario hyper hyper previsible
    – un personnage principal au QI d huître mais un intello en histoire pour faire avancer l intrigue…
    -la musique hors sujet, le coup de la guitare au début du film avec les ralentis (kitsh à mort)
    -la musique de pitbull en pleins milieu….
    -belle couleurs mais photographie sans personnalité (une version photographique de Snyder me manque)
    -black manta qui sert à rien dans l intrigue, aussitôt arrivé aussitôt détruit… Euh ? Tt ça pour ça ? Et le look power rangers moyen…
    -l humour bordel, C est too much et marvelisé(que je peux aimer au passage) dommage, DC pouvait proposer autre chose. Un peu d humour fait du bien mais trop…
    -……. Ça enleve du coup le côté épique.
    – fond vert…
    – super bataille de fun mais qui arrive un peu comme un cheveux dans la soupe… Les raisons de la bataille sont un peu expédie…
    -le baiser de fin, mon dieu que C est kitch 😳
    – cette fin😒 ça devrait être interdit depuis harry Potter 3….

    Avec tt ces défauts je sais même pas pourquoi je met 6.5 sur 10, peut être car j ai toujours soutenu DC et je soutiens encore mais pas tu tt hyper emballé comme le peuvent etre certains… Certain disent qu avatar est mort ds 2 ans… On verra bien, je pense largement que non et que ce sera beaucoup mieux maîtrise. Mais bon je verrais une 2 ème fois pour un 2 ème avis…

  27. C’était le nanar le plus beau que j’ai pu voir de ma vie ! La film côtoie la richesse visuel d’un film comme Avatar avec la qualité des costumes d’un Power Rangers. Aquaman = Aquamomoa vs Loki et les Power Rangers de l’océan

  28. Vu le film mercredi aprem et bien… Tout a déjà été plus ou moins dit. J’ai moyennement apprécié ce film, trop inégal, et encore… Il est grandement sauvé par les belles séquences qu’ils nous montre. Par moment. Dooooonc, je dirai « MEH ». Spoilers probables dans ce qui va suivre :

    Les + :
    – Certaines séquences d’action, vraiment épiques et belles
    – Les décors variés et assez bien foutus dans l’ensemble
    – Le costume de roi + l’espèce de Kraken
    – Certains passages de la BO m’ont paru sympathiques

    Les – :
    – D’autres passages de la BO m’ont paru au mieux anecdotiques, au pire ridicules
    – La qualité des dialogues… ça fait longtemps que j’avais pas autant été exaspéré par cette espèce de forcing qu’ils nous ont fait là en mode « regardez comme on est cool !! », avec leur punchlines venues directement des heures les plus sombres des Power Rangers
    – Le scénario pas foufou
    – Momoa, il m’insupporte de plus en plus, il ressemble pas à l’image que je me fais d’Arthur Curry, il ne sert qu’à jouer le même rôle encore et toujours enfin franchement il me torpille le film à lui tout seul limite
    – Tout paraît trop « propre »… Je sais qu’on est sous l’eau mais genre les armures qui brillent à fond, 0 marque dessus, tout fait très « plastique » niveau ville, costume etc… Enfin je sais pas, j’ai eu cette impression en tout cas
    – Quelques « bizarreries » dans le film… Genre le Trident de la morkitue, légende, personne n’y crois, il faut résoudre une énigme (bidon au passage lol) pour le trouver bla bla bla… Pour qu’au final le Kraken dise à Athur que depuis mille ans il y a déjà eu pas mal de guerriers qui sont venus dans la grotte pour essayer de le choper. Gné ? Ou Arthur pendant la bataille, il retourne les créatures marines contre leurs maîtres, toutes les créatures sauf celle de son frère, va savoir pourquoi… Enfin c’est des petits trucs qui ont tendance à me faire soulever un sourcil lol

    Enfin je dois zapper des trucs, il m’a pas laissé une excellente impression, on est plus dans le « mouais pas terrible » que dans le « c’était génial », mon voisin du dessus a très bien résumé, c’est comme si j’étais face à un nanar mais super beau, avec beaucoup de moyens et de stars, mais l’impression de produit bâclé domine pour ma part. J’en attendais ptet trop, j’aurai probablement beaucoup plus apprécié et mieux digéré les défauts avec un Aquaman qui ressemble un peu plus à la version la plus « courante » du perso plutôt qu’à un énième gros balourd bourrin made in Momoa. Du coup si je devais classer je dirai… MoS > BvS (version longue) > Aquabiker > WW > SS > JL (plus grosse déception ever)

  29. Je reviens de la séance 3D hier soir. Je n’ai pas lu grand chose de ce film et vu seulement une ou deux fois la bande annonce expert et franchement, je ne suis pas déçu ! Visuellement extraordinaire, contrairement à ce qui est écrit plus haut, les dialogues sont certes, pas pour le plus intelligent des ânes mais au moins, ça colle parfaitement bien au personnage : il est cache et n’a pas peur de glisser un ou deux gros mots dans le discours. Rappelons quand même que dans ce monde, ça se passe comme ça : les impulsifs, ceux qui ne se prennent pas la tête envoient franchement sans se prendre la tête et j’aime cela ! Les discours bambi de Venom, ça me fait bien marrer tant c’est minable par rapport à Tom Hardy et plus encore au personnage Eddy Brock qui est normalement une belle enflure alors que là, c’est un papillon…
    bref, la musique du film est excellente et colle bien au film. La 3D apporte encore une fois cette immersion intense dans un univers sous-marin dont toutes les directions sont utilisées. On a la sensation d’être sous l’eau pendant tout le film, j’adore !
    Le scénario est très classique et prévisible. Vous avez compris que ce n’est pas un film pour intellos : on pose le cerveau et on regarde !
    L’énigme n’en n’est pas une puisqu’ils trouvent un peu trop facilement la grande fourchette de la mort qui tue.

    ***
    SPOIL : A mes yeux, seul point négatif (et de taille tant c’est ridicule), c’est l’un des méchants (inutile dans le film mais qui annonce Aquaman 2) est d’une bêtise, je ne comprend pas qu’ils aient laissé ça. Le costume est grotesque. On croirait un costume de MANGA caoutchouc des années 80 dont la tête est démesurée en taille, chose qui ne sert à rien, sauf se moquer ! C’est laid et complètement con ! Heureusement la scène avec lui n’est pas longue, on le voit peu mais Aquaman 2 sera probablement sans moi à cause de lui… trop dommage.
    A propos de l’énigme et de la grande fourchette, la bestiole qui la garde a tué bon nombres de mecs avant (on voit les restes) mais je croyais que personne n’avait réussi à venir là ?! Et puis si ce gardien est fort, pourquoi Aquaman arrive si facilement à l’arrêter rien qu’en parlant ??? trop facile cette partie !

    • [SPOIL]





      Arthur ne se contente pas de « causer » avec la créature. Comme le Karathen le souligne lui-même, seul le roi Atlan était capable de le comprendre et de lui parler jadis. En voyant à l’œuvre le pouvoir de télépathie d’Arthur, le Karathen comprend donc qu’il a affaire au descendant direct d’Atlan et à l’héritier légitime du trident, pas au premier atlante venu ou un énième aventurier.

  30. WOW… j’ai bien kiffé ^^, bon comme d’hab il y a paquets de trucs qui me font chier hein mais dans l’ensemble pas mal.

    Le jeu, le scénar, les effets qui envoient un max, du lourd… vraiment pas déçu !! même si j’aurais espéré un combat un peu plus long sur la fin, j’ai trouvé ça un peu expédié…

    SPOILER ————————————————-

    bon par contre, momoa en blond ça aurait été mieux et puis pas compliqué de le teindre le mec mais bon…. en plus niveau gueule ça colle bien, alors une fois qu’il a le trident…. dommage quoi pour la couleur mais sinon ça tue et je trouve qu’ils l’ont tué un peu vite le père de black manta mais sinon dans l’ensemble vraiment pas mal, je lui souhaite de cartonner ^^

    bloddshunt – « Et puis si ce gardien est fort, pourquoi Aquaman arrive si facilement à l’arrêter rien qu’en parlant ??? trop facile cette partie ! » je me suis dit pareil, mais c’est le fait qu’il soit le premier à l’avoir défié, et à dire qu’il en est pas digne ^^, en gros qu’il a rien choisis de tout ça, qu’il a pas le choix et le fait pour sauver son monde…. donc bon déjà rien que ça ça calme… le mec sort ça tu te dit  » ba merde » mdr ajoute à ça le fait que le mec soit le fils de la reine, qui qu’il peut prétendre au trône, ajoute aussi le fait que c’est le premier à prendre le temps de discuter avec la bestiole donc bon… j’ai envie de dire normal ^^mais c’est vrai que c’est un peu facile, ça aurait pas mal genre une quête ou un quoi, histoire qu’il prouve ça valeur autrement que par des mots ^^

    • …ne serait-ce pas plutôt malin que ça soit par le dialogue que les choses se résolvent dans ce film ? Celui de Arthur avec le Karaten (plus du tout le dragon à pourfendre) ? Celui de Atlanna envers Orm, prêt à mourir plutôt qu’à se rendre ?

  31. Le probleme de ce film c’est qu’il y a rien a spoil ,Tout est cousu de fil blanc, vu revu depuis 30 ans .
    Donc c’est la mise en scene et l’emotion qui sera le seul intérêt du film et en cela on oscille entre le bon et le mauvais .
    Les scenes d’emotion son parfois d’un classique affligeant ,grosse musique emotion entendu 5 millions de fois et grosse larme, bref de l’emotion de supermarché mais aussi on a qqes plan sympas ou finalement au fil du film on apprécie aquaman, grand ours mal léché .Ca monté en puissance est plutôt bien amené et prend son temps avec la durée du film 2h20 .
    Les effets speciaux pareil entre tres bon et tres mauvais, la cité d’atlantis est assez magique mais on a des fonds vert digne d’un jeux video de 10 ans d’age .
    Les acteurs font leur taff, mais j’ai une petite reserve sur amber heard qui semble parfois absente mais ca plastique digne d’une reine d’atlantis rattrape un peu .
    Encore une fois bc bc bc de ralentis et de gros sur les visage patibulaire, parfois ca passe parfois c’est tout much .
    Bref le film est tres inegal, on passe pas un mauvais moment, il y a de l’ampleur et de la generosité mais la copie est loin d’etre parfaite, dc a vraiment entrepris de faire des gros blockbuster tres classique sans surprise personnage limite caricatural et grosse musique , pas desagreable mais pas memorable

    • c’est faux, je ne suis absolument pas d’accord avec toi, il y a un gros twist inattendu qu’on n’avait pu deviner en voyant les bandes-annonce et les extraits de 20mn … [SPOILER] c’est quand ils retrouvent Janet dans la dimension subatomique Atlanna dans le monde perdu, affublée d’une combi artisanale lui permettant de survivre dans cet environnement hostile !

      on alors c’est comme pour un Transformers ou un Fat&Pas content, l’intrigue inattendue ou surprenante, c’est pas pour cette raison qu’on va voir ce genre de blockbuster grand spectacle … éventuellement.

      • spoil spoil spoil !!!!!!!!!!

        un personnage principale qui disparait sans voir la scene ou soit disant elle est morte ????????!!!!! ca te titille pas ? , apres on sait pas quand elle va reapparaitre, mais dès que j’ai vu le sauvetage, j’ai pas eu une hesitation a savoir qui c’etait .

        Apres je dis pas c’est un blockbuster tatati tatata,si parceque c’est un film a gros budget on doit tout pardonner et pas le critiquer, on est mal, mais la facon dont le film est construit, c’est tres classique, les personages sont traiter de façon très classique sans aucune originalité , apres d’un point de vu visuel et emotionnel le film fait son job et parfois c’est mauvais, bref le film est bancale, je me suis surpris a soufflé sur certain ralentis ou effet redondant comme le plan d’aquaman entre sa fourche, une fois ca va , 2 fois…bon, il y a des lourdeurs dans la realisation, la critique sur le site dit vrai il y a l’ombre de michael bay cela dit le film une certaine generosité qui le sauve de la noyade

        • le second degré, ça te parle ?
          c’est parce que tu l’avais oublié dans ta liste que je t’ai trollé dessus…

          évidement qu’il n’y a aucune forme de surprises dans ce film. Le film qui s’apparente le plus à Aquaman, c’est Ready Player One : pour un geek, il y autant de points de ref (dont mr lTH en énumère une toute petite partie avec Star Wars, Indiana Jones, Le Seigneur des Anneaux, Mamma Mia, Le choc des Titans) et celle de Janet Atlanna est encore plus flagrante du fait de la récence d’A-M&tW.
          Mais c’est pas sur une quelconque forme d’innovation qu’on attendait ce block … on voulait un Seigneur des anneaux sous-marin et on a juste 20 fois plus que ça !

          • même Alexandre Astier a parodié le « vous ne passerez pas ! » dans le Domaine des Dieux … Aquaman ne se fera jamais parodier (sauf par A…..xel Braun) car tout le ridicule est déjà dans le film original ! ^^

          • françois sagat ton acteur préféré ? ton idole ? mdr j’ai regardé par curiosité mais dis donc cochonou t’as l’air callé en porno et visiblement en porno gay ^^ fallait le sortir ce nom quand même donc fin connaisseur de ce genre de prod on s’assois sur un yahourt sans l’écraser, t’es bizarrement bien renseigné du coup ^^ mais normal c’est les mecs comme toi qui sont les premiers à s’astiquer sur ce genre de film déguisé en aquaman, pendant qu’ils chevauchent une crevette en peluche comme des fanatiques mdr ( je vanne hein ) mouahahah déjà que retenir le nom ou le visage d’un acteur dans un film porno c’est pas clair vu qu’on les voix rarement en entier hein donc faut avoir l’oeil, connaitre et être intéréssé ^^

  32. La scène de la poursuite à pied sur et dans les maisons m’a fait penser à Fast and Furious 5… C’est identique.
    La bataille finale m’a fait penser à Star Wars épisode 2, c’est brouillon.
    Le pont… M’a fait penser à Thor.
    Atlantis m’a fait penser au Wakanda.

    C’est un peu du déjà vu.
    Mais ça m’a amusé

  33. Suis allé voir le film hier soir sans aucune attente particulière, je m’attendais plus à passer 2h devant un blockbuster de comics pour passer la soirée (ça a peut être contribué à mon ressenti) et j’ai honnêtement adoré !

    Le film peut être nanar et téléphoné par moment mais pour une fois ça ne m’a pas dérangé, ça me faisait plus rire qu’autre chose.
    Ce que j’ai le moins aimé je pense que c’est la musique qui par moment me faisait vraiment tiquer, bien qu’à d’autre moments j’y accrochais vraiment !

    C’est probablement parce que j’avais peu d’attentes et que j’étais partie sur l’idée que ce serait un nanar et que j’y allais donc en connaissance de cause, mais du coup j’ai carrément accepté le délire et je suis totalement rentré dedans, en particulier Momoa m’a vraiment très agréablement surpris.

    Le choix de Momoa pour aquaman m’avait laissé perplexe et dans justice league il ne m’avait pas vraiment convaincu mais dans son film solo j’ai été très agréablement surpris !
    Je trouve que l’aquaman de Momoa peut être super kitsch, un peu ridicule quand il rentre dans le sous marin au début par exemple, ou quand il fait son gros plein de muscle mais le personnage n’est pas du tout unidimensionnel en fait, et j’ai trouvé qu’il était au final très bien écrit et véhiculait plusieurs choses.
    Alors certes, je connais mal le personnage des comics et il s’en éloigne peut être beaucoup mais je fais partie des gens qui acceptent l’idée de modifier (plus ou moins) un personnage vu qu’il s’agit d’une adaptation, et j’ai adoré ce qui en a été fait, et je vais essayer de développer un peu.

    ** SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL — je vais faire quelques spoils plus ou moins important par ci par là dans tout ce qui suit, pas forcément nombreux mais je préfère faire une grosse balise au lieu d’en faire plein de petite dans le texte qui suit—–

    Bon bien sur tout ce qui suis n’est que mon avis et j’ai parfaitement conscience d’en quoi ce que j’ai aimé peut justement être ce qu’on détesté d’autre.

    On a un Arthur Curry qui se la joue énormément, qui est un énorme stéréotype de « mec cool », « badass » et autre. Le personnage s’en rend bien compte je trouve et en joue un peu : il est super cool, il sait l’impression qu’il renvoie et des fois il l’exacerbe volontairement, et il est aussi naturellement comme ça. Mais il s’arrête pas là, c’est un stéréotype de castagneur cool mal dégrossi mais il est aussi cultivé en vrai, et est quand même un personnage sérieux. Il est sérieux et posé, mais c’est souvent étouffé par sa personnalité de « cogneur qui fonce dans le tas parce qu’il a toujours tailler son chemin comme ça ». Et il le dit lui même quand il explique à Méra qu’il a toujours cogné pour avancer mais qu’il se rend bien compte qu’il ne fait que s’en prendre plein la tête et qu’il n’est en conséquent sûrement pas taillé pour ça. Perso il m’a donné l’impression de se rendre compte que ce qu’il fait ne marche pas mais il essais quand même de continuer, jusqu’à ce fameux moment où il dit à Méra qu’il faudrait ptet laisser tomber. Autres moments qui me donne l’impression d’un Arthur Curry réfléchi : quand il résout la petite énigme de la bouteille, ou quand Méra brise l’appareil qui donne le message d’Atlan et qu’Aquaman essaye de l’en empecher pour noter le message d’abord. C’est tout bête et pas grand chose mais ça donne une facette plus réelle au perso je trouve : il ne voulait pas faire tout ça, mais il a conscience des enjeux et il veut sincèrement essayer de bien faire. C’est quelque chose que j’ai beaucoup aimé sur ce personnage : a la base il se fout de tout ça mais il comprend relativement vite l’enjeu et accepte de devoir s’en occuper, schéma classique certes mais qui ici ne m’a pas paru lourd comme c’est souvent le cas. Combiné au fait qu’Aquaman est ici, je trouve, très sensible malgré son aspect bourru (j’en veux pour preuve ses relations par rapport à ses parents, l’amour pour son père, le traumatisme du manque de sa mère, sa sincérité quand il explique à Orm avoir voulu le connaître mais qu’il cache en l’insultant tout de suite derrière…), ça fait que j’y ai vu une évolution du personnage au long du film et qu’elle m’a parut très crédible. La situation lui tombe dessus, il l’accepte assez vite à la vue de l’urgence, se rend compte de ses erreurs en cours de route, reconnaît ses faiblesses et peurs, essaye de faire de son mieux et accepte un rôle dont il ne voulait pas. Et finalement, la sensibilité du personnage et ses imperfections, il les supporte en étant « super cool », sous cette facette de sa personnalité qu’il a vraiment mais quitte à accepter de faire quelque chose, il veut le faire vraiment.

    Sinon pèle mêle :
    – agréablement surpris par Amber Heard aussi, que je ne connaissais pas et qui m’avait également laissé une impression moyenne dans justice league, ici j’ai vraiment apprécié son personnage qui n’est pas recalé au rôle de demoiselle en détresse qui en pince forcément pour le héros (elle en pince oui, mais pour une fois c’était pas gnagna –> je pense à lois lane dans man of steel au hasard…)
    – la relation Mera/ Aquaman à bien fonctionner pour moi, comme je viens de le dire ce n’est pas souvent le cas
    – ORM ! PATRICK WILSON ! Je l’ai trouvé absolument génial ! Il interprète à merveille le méchant qui croit en sa cause mais qui est quand même trop martial sur les bords, la fin montre un Orm qui serait capable de réfléchir à ce qu’il a fait (pas pour autant qu’il changerait ses opinions)
    – Black Manta : je n’ai pas aimé le coup du « Aquaman a tuer mon père c’est mon ennemi maintenant, alors que moi je suis un assassin sanguinaire mais c’est pas pareil, et papa et moi on a rien à voir dans le fait qu’il soit mort, ah ça non ». Mais malgré ça j’ai adoré l’interprétation qu’en a fait l’acteur (plus le nom en tête).
    – Willem Dafoe. Ben Dafoe quoi… Que dire de plus ! Génial !
    – Visuellement j’ai adoré tout du long et j’adore que Wan ne s’est pas moqué de nous et nous a offert beaucoup de scènes sous l’eau
    – La musique était très inégale, tantôt très bien tantôt horrible
    – l’humour est bien passé pour moi, mais ça peut en rebuter certain. Cela dit je pense vraiment que c’est du à l’influence de Marvel qui est devenu un produit énorme dont l’influence se fait toujours sentir. Du coup, comme l’humour désamorceur est une des signature de Marvel, les gens en ont marre, que ce soit chez eux ou ailleurs. Mais je crois vraiment que l’humour d’Aquaman, si Marvel n’avait pas un tel poids, dérangerait moins.
    – Nicole Kidman. Vraiment apprécié son interprétation. Mais son perso est dans 2 moments que j’ai trouvé trop téléphoné/kitsch : sa réapparition dans la fosse et son arrivé pour calmer Orm à la fin. Mais sa baston au début du film est superbe. D’ailleurs en parlant action…
    – Les scènes d’action m’ont totalement convaincu ! Je les ai trouvé vraiment sympa, bien pensées et très bien réalisées.

    FIN DE SPOIL (et de commentaire !)

    • Pas d’accord.

      Tous les acteurs dont tu as adoré la performance, je les ai trouvé très nuls. Mention spéciale à Kidman qui, comme Stallone, n’a qu’une émotion à son panel. Romance avec Django Fett risible tellement l’alchimie est inexistante.
      Patrick Wilson sauve les meubles, et Dafoe se demande ce qu’il fout la.

      Tu t’es fait avoir par le seul moments où Momoa montre un semblant de fêlures, ce qui est déjà bien mais qui arrive comme un cheveu sur la soupe. Tout le cheminement du héros en 3 répliques quoi.

      Tous les dialogues sont soit de l’exposition soit des clichés.

      Un truc m’a bien gêné, la scène du sous-marin au début m’a clairement mis du côté de Black Manta pour tout le film. Impossible d’avoir d la sympathie pour aquagogole après ça.

      Du coup est-ce que c’est le premier film que tu vois dans ta vie pour être émerveillé à ce point ?

  34. Vu hier avec 2 potes. On était hypé avant le film et ça a été la grosse déception. On s’est rarement autant fait chier devant un film de super-héros. C’est beau mais il y a de gros problèmes de rythmes dans ce film. Tout ce qui se trouve entre l’anneau de feu et la Sicile, c’est d’un ennui. Et cette bande-son, qu’elle ratage. il y a du mieux quand même comparé aux autres film dc avec de belles fulgurances mais il y a encore du boulot.

  35. Une claque !
    J’ai très rarement l’impression d’avoir vu le meilleur film super-héroïque de ces dernières années après avoir vu un film et pourtant, c’est le cas aujourd’hui.
    Je vous dit sans honte et sans hésitation aucune que c’est le meilleur film super-héroïque de l’année, peut être même devant Infinity War qui était déjà excellent et je le met facile dans le top 5 des meilleurs films super-héroïques de ces 15 dernières années.
    Les effets spéciaux sont magnifiques, une démonstration technique, c’est beau, c’est épique, on avait pas vu ça depuis Avatar et Star Wars, presque parfait.
    Les scènes d’action sont géniales, fortes, mémorables, extrêmement bien chorégraphié et filmé (ce qui est finalement assez rare pour être souligner).
    Jason Momoa, fait du Jason Momoa mais il le fait bien, il est cool, bad-ass, bourru et au final très charismatique, bien plus que dans ses rôles précédents, il s’est approprié le personnage d’Aquaman, un peu comme Hugh Jackman avec Wolverine, il n’est peut être pas 100% fidèle a sa représentation des comics mais dorénavant, il va être difficile de voir le personnage différemment.
    L’histoire est classique mais elle tient la route, un peu comme celle de Black Panther, l’univers aquatique très riche en plus.
    L’humour n’est pas omniprésent, il est plutôt bien dosé et il fait mouche.
    Amber Heard est très jolie et le casting n’est pas en reste, ils font tous le taf.
    C’est fun. C’est épique.
    En clair, du tout bon, un film a voir absolument. Et en Imax si possible, ça le mérite.
    Le meilleur film du DC Cinematic Universe a ce jour, ça c’est clair et net.

  36. J’ai A DO Ré ce film!!!!!

    Très clairement, c’est une bonne claque, alors que j’en attendais rien ayant vu vaguement 2 bandes annonces. Le dépaysement est total dans le sens où on avait pas vu ce genre d’univers aquatique dans un film de super héros. Mais si il y a un tuc que j’ai totalement kiffé c’est BLACK MANTA: design complètement bizarre mais complètement bad ass à l’écran. Son origin story est simple mais diablement efficace …Foncez, très clairement, JASON MOMOA est AQUAMAN!!! Et plus personne ne pourra plus se moquer de ce héros après ce film!!!

  37. Scénario cousu de fil blanc, beaucoup trop de gags (ça fait très MCU tout ça), dont des blagues (littéralement…) pipi-caca largement dispensables, de grosses facilités scénaristiques, des jeux d’acteurs parfois limite, une BO oubliable… mais Aquaman est l’un des films de SH les mieux réalisés de l’histoire. James Wan est clairement un grand réalisateur. Le scénario et l’écriture ne sont pas à la hauteur de son job sur ce film, même si le symbole du trident est utilisé de manière intéressante et que le réseau de personnages est intelligemment construit de sortes qu’il vienne questionner la conception du monde d’Arthur et le pousser à évoluer d’un point de vue moral.
    Les images sont d’une beauté époustouflante, de nombreux plans sont dantesques et d’autres magnifiquement iconiques, les transitions souvent fluides, les mouvements de caméra étonnants, les scènes d’actions d’une rare lisibilité, les scènes de combats punchy et percutants…
    Franchement si Aquaman pouvait rehausser le niveau du genre en matière de réalisation ce serait top. Et si en plus on pouvait avoir une écriture plus aboutie… mais bon, je ne me fais pas d’illusions.
    A voir en salle absolument pour profiter de ce spectacle époustouflant

    • rholala, faut arrêter de râler maintenant : ça fait des années que des tas de gens l’espèrent, ce film …. Savage Namor.
      Perso, j’ai regretté l’absence de caméo des autres Avengers, mais pour le reste, j’ai trouve le sub-mariner au top !

      • MDR Forge, je ne me plains pas, j’ai passé un bon moment devant Aquaman. Mais j’ai en effet quelques regrets car le film est très loin d’atteindre le potentiel qu’il avait. Dommage…

    • Un grand réalisateur c’est un réalisateur qui fait de grands films. Quel grand film a réalisé en quinze ans? Parce qu’un grand réalisateur, un vrai, mettons dans le genre entertainer commercial, un spielberg, en 3 ans, enchaine sugarland express, les dents de la mer et rencontre du troisième type. Un mctiernan, en 3 ans c’est predator, die hard et octobre rouge. Non James wan est pas un grand réalisateur. Que James wan essaye déjà d’arriver un jour au niveau de bons artisans comme Joe Johnston ou gore verbinski ce sera déjà bien car il en est loin. Alors grand réalisateur….

      • Non. Tu mélanges plusieurs choses. Un grand film doit allier une bonne réalisation, un bon scénario, de bons dialogues, une bonne BO, une bonne communication, etc. C’est un tout qui dépasse largement le cadre de la réalisation. Wan démontre avec Aquaman qu’il maîtrise allègrement la partie réa : les plans sont grandioses, les jeux de lumière astucieux, les mouvements de caméra sont ambitieux, les transitions fluides… Tout est là. James Wan maîtrise le langage cinématographique. Malheureusement on est à Hollywood. Aquaman est un film de commande. Et personne ne peut faire de miracles avec un scénario plein de facilités et des dialogues écrits à l’arrache. Mais le talent du gars est indéniable. Avec un bon scénar cet Aquaman serait un excellent film.

        • Si tu résume a mise en scène a cela alors John Ford et Sidney lumet sont des tocard. Je parle de lumet parce que c’est un immense metteur en scène dont la maestria est quasi invisible. Tout l’inverse d’un wan. Tu crois que si predator et die hard sont des chefs d’oeuvre c’est la grâce a leur scénario de série b? Non mctiernan a enlevé ou rajouté tout un tas de détails a un matériau d’origine sans intérêt. Comme disait Eastwood n’importe qui peut faire bouger une caméra dans tous les sens. Surtout que wan a eu suffisamment de succès pour pouvoir choisir ses projets ou y imposer les modifs qu’il veut. Ses film sont pas terrible ou au mieux correct parce c’est un cinéaste pas top. Donné lui une histoire de requin tueurs et voyons s’il en fait un classique.

          • Predator et Die Hard des chefs d’oeuvre ? Ahah…
            Et si n’importe qui peut effectivement faire bouger une caméra dans tous les sens, n’importe qui ne peut pas faire bouger une caméra dans le bon sens et au bon moment. James Wan, si. Clairement.
            Quant à faire un classique avec une histoire de requins tueurs, c’était « facile » à l’époque où c’était novateur. Aujourd’hui tu atterris directement dans la case nanar avec une histoire pareille.

          • On utilise le terme chef d’oeuvre a tord et a travers de nos jours. Mais pour Die Hard et Predator, on a rarement fait mieux dans leur catégorie. Du coup … Si ils n’en sont pas, en tout cas ils s’en rapproche fortement. (McTiernan nous manque)

          • Rarement fait mieux sur quels critères Chocasse ? Et quels autres films places-tu dans leur catégorie ?
            Je n’ai pas vu Predator, mais en ce qui concerne Die Hard, qu’est-ce qui rend ce film meilleur que ses concurrents ? Vraiment je ne vois pas. Le film ne brille pas par son scénario. C’est peut-être le genre qui veut ça tu me diras… Mais alors quoi ? Ses scènes d’action ? Bof, le film est vieux, on a vu beaucoup mieux au cinéma depuis. La mise en scène alors ? Ouais… Je n’y ai rien vu de particulièrement pointu ou brillant mais je t’écoute si tu as des exemples précis.
            A mes yeux Die Hard doit surtout sa popularité au fait qu’il fait en quelques sortes partie des précurseurs. Mais j’ai vu plus divertissant depuis (j’ai revu Die Hard au ciné il y a deux-trois ans et je me suis bien ennuyé).

          • Non mais t’es sérieux archer? Le mec fait des films depuis une quinzaine d’années qui sont souvent correct mais sans plus. Rien qui se rapproche de près ou de loin d’un grand film et tu m’explique qu’il a juste pas de chance et qu’il tombe tout le temps sur des scénario pas top? Et donc les coppola, Kubrick, Spielberg, ford., ..c’est juste des gros chatards quoi? Je dis pas que wan est nul. Mais si c’était un grand real, il ferait au moins de temps en temps autre chose que des films juste sympa. Sinon oui, predator (demande a cet autre gros chatard de mel Gibson ce qu’il en pense) est un classique. Et die hard…bah c’est pratiquement le meilleur film d’action de tous les temps alors je sais pas ce qu’il te faut. Enfin, oui, c’est dure de faire un film de requin qui soit pas un nanar. Presque autant qu’un film de dinosaure en 93. C’est juste ça le talent d’un cinéaste. Pas juste de faire des plans qui pètent la rétine. Die hard devait être une banale histoire de terroriste. Au ton beaucoup moins léger. Rien qui le destinait a être autre chose qu’un actionner lambda bourrin de plus. Spielberg vient de sortir en 2018 a plus de 70 ans 2 films meilleurs que tout ce qu’a fait wan en 15…

          • Ecoute, quand tu auras décidé de me lire correctement et de ne pas me prêter des propos qui ne sont pas les miens on pourra discuter. Tout ce que je dis c’est que sa réalisation sur Aquaman démontre un réel talent bien au-dessus de la majorité des films produits par Hollywood.
            Je t’invite à considérer plusieurs choses :
            1. Classique ne veut pas dire chef d’oeuvre
            2. Die Hard un des meilleurs films de tous les temps ? Les films de Wan juste sympas ? Ça c’est TON opinion qui ne repose sur rien de concret. Car, corrige-moi si je me trompe, mais tu n’as avancé aucun argument démontrant une qualité supérieure chez Die Hard ou Predator dans un quelconque domaine. Tout ce que tu proposes ici en guise d’argument est « je préfère, donc c’est mieux, point ». En quoi la réa de ces deux films est supérieure à celle de Wan sur Aquaman ? Mystère. Tu n’as en tout cas pas l’air en mesure de l’expliquer avec du concret.

  38. Archer, il y a plein de classique considéré comme des chefs d’oeuvre que je n’apprécie pas plus que ça. Je vais essayer de te convaincre que tu as tord de pas aimer dieu hard. Mais son statut est ce qu’il est. Un classique a la mise en scène génial qui a influencé tout de le cinéma d’action jusqu’à aujourd’hui (suffit de voir comment mcquarrie pompe le style de mctiernan dans mi 5 en particulier).

      • Je dis juste l’inverse. Tout le monde (toi, moi..) a le droit de pas apprécier un film quel que soit son statut. Mais ça change rien au statut du film. Die hard est un classique et un chef d’œuvre. Je t’ai passé un petit lien, mais des analyses poussée de ce film t’en trouve a foison. Des bouquins qui analysent les films de mctiernan aussi. Je t’invite a les lire. Sinon le génie de die hard…entre la gestion de l’espace de mctiernan, ses decadrages immersif et sensitifs, le sens du rythme, l’ulisation de la musique (l’hymne a la joie!!!!), La direction d’acteur..
        Et plein d’autres choses font de die hard un grand film.

        • Sinon mea culpa archer, il manquait un « pas »…je voulais dire « je vais pas te convaincre »😁..sinon j’ai effectivement l’air d’un gros con égocentrique. Même s’il m’arrive d’être très con

        • Tu as dis l’inverse ? « Je vais essayer de te convaincre que tu as tord de pas aimer dieu hard » Il me semble bien que c’est précisément ce que tu as écrit cher ami. Mais enfin… Je suspends mon avis sur Die Hard en attendant de pouvoir retrouver ces analyses dont tu parles.

    • Ah, enfin un peu de concret, merci. Tu aurais dû commencer par là. Intéressant. Mais enfin c’est un plan. Bien construit il est vrai. Rien à redire là-dessus. Mais quelques plans bien construits tu en trouves dans beaucoup de films. J’ajoute que McTiernan, c’est aussi le réalisateur derrière Last Action Hero et Thomas Crown (des films somme toute considérés comme assez moyens si on se fie à IMDB ou Allociné) mais aussi Rollerball (1.4/5 sur Allociné; 3/10 sur IMDB…).

      Perso si je devais choisir un nom de grand réalisateur j’en aurais pris un qui frappe systématiquement juste, comme Christopher Nolan dont tous les films sont extrêmement travaillés sur tous les plans et ont également une excellente réception chez les spectateurs puisque la quasi totalité de ces films tapent au-dessus de 8/10 sur IMDB.

        • Mon cher Enhel, tu confonds tes goûts et la qualité des films, mais bon c’est un travers récurrent chez l’humain donc je ne suis pas vraiment surpris de lire ça. Tu as le droit de ne pas aimer ces films, mais Interstellar et Dunkerque font à la quasi-perfection ce pour quoi ils ont été conçus et ce que Nolan voulait en faire. Les qualités de réalisation de ces deux films sont indéniables pour quiconque s’intéresse à la technique (à la limite s’il y a une tâche sur sa filmo ce serait plutôt Rises, là il y a matière à critiquer objectivement). Le reste, l’appréciation subjective de tout un chacun, je ne vois pas l’intérêt d’intégrer ça au débat. Mais en partant du principe que ton avis ou le mien valent autant que celui de n’importe qui d’autre, je dirais que l’avis général te donne largement tort.

          • Parler de l’humain serait prétentieux ? Ah bon… Moi qui pensais que m’intéresser à mon espèce et à ses travers relevait de la simple curiosité…

        • Pour trouver Interstellar lamentable faut y aller quand même… Même si tous les goûts sont dans la nature, je serai curieux de connaître tes films de SF préférés.

          • @ Archer: Attention à ne pas mélanger les qualités « techniques » d’un réalisateur et la vision globale d’un film qui englobe toutes ses composantes: montage, son, direction d’acteurs, un vrai rôle à jouer dans l’écriture de l’histoire ou au moins du scenario.

            Je trouve ton débat avec Rom intéressant mais tu ne focalises vraiment que sur la technique. Effectivement, celle de James Wan est très bonne mais est-ce son film?
            Un projet qu’il a porté à bout de bras depuis sa création?
            C’est ça qui fait la différence avec les Nolan, Tarantino, Scorcese, Spielberg, etc… Ils ont de la technique mais une vision et une main sur un film qui leur a permis de faire des chefs d’oeuvre là où James Wan est encore limité à ce jour, je trouve.

          • @Garyus : Réponse très juste, merci. Tes arguments font mouche et je te rejoins entièrement. J’ai du mal m’exprimer, mais je parlais en effet de technique pure. J’aurais peut-être mieux fait de dire que James Wan a démontré de grandes qualités de réalisation avec Aquaman plutôt que d’employer l’expression « grand réalisateur ».

          • @Chocasse : Pas hyper-fan de Tarantino pour ma part mais c’est très personnel. C’est indéniablement un grand réalisateur.

      • A titre perso j’aurais pas pu prendre Nolan 😁. Mais on s’en fou, le sujet c’est wan. J’ai absolument rien contre lui, mais juste que même si je peux apprécier, un grand réalisateur ça doit faire qd même de grand film de temps a autre, même sur un malentendu. Après qu’on me parle pas de Villeneuve…j’ai vu enemy il y a peu, j’en ai fait une crise d’urticaire 😭

          • Ah tout a fait. Nolan, c’est d’ailleurs pas que j’aime pas. Et ça change rien de toute façon a son statut actuel. On n’est pas obligé d’aimer un film quel que soit son statut. Et inversement. On peut ne pas aimer John Ford (bon pour moi c’est un quasi dieu) et juste reconnaître son influence a commencer par Spielberg qui lui a repris un nombre impressionnant de motifs visuels (les travelling avant sur les visage, les plan sur des personnages dans l’embrasure d’une porte en contre jour). Je vais pas traiter de con le gars qui n’aime pas la prisonnière du désert ou liberty valance (bon la je risque de le penser très fort qd même 😂).

          • @Archer Tu parles de juger « objectivement » un film, tu peux m’expliquer comment c’est possible? Comment un jugement de valeur peut-il être absolu?
            Même le jugement de la technique est subjectif, à moins d’être capable de démontrer que ce que tu trouves « bon » l’est rationnellement et fondamentalement indépendant du spectateur.

          • @1406 : La ligne est mince, mais il y a des choses qui sont objectivement évaluables. Suis-je dans la subjectivité si je dis qu’un scénario bourré d’incohérences n’est pas bon ? Non. Les fanboys pourront dire ce qu’ils veulent dans leur mauvaise foi pour défendre leur bébé, un scénario doit être cohérent, c’est la base.

            On peut juger de la profondeur d’un scénario également. Objectivement. Ses thèmes sont-ils développés ou traités superficiellement ? Le réseau de personnages est-il organisé de manière à refléter des variations sur ces thèmes ? Les oppositions de ces personnages sont-elles le reflet des conflits impliqués par ces thèmes ? L’univers du récit reflète-t-il le traitement de ces thèmes ? Tout ça, ce sont des éléments identifiables.

            Dans la même idée, celui qui réfute le fait que la réalisation d’Aquaman est plus riche que celle de Thor 2, par exemple, est dans l’erreur. Objectivement. Après il peut ne pas apprécier la réalisation dynamique d’Aquaman et préférer la sobriété (le vide ?) d’un Thor 2. C’est affaire de goût, mais ce n’est pas le terrain sur lequel j’irais débattre (quel intérêt ?).

            Le problème à mon sens, c’est qu’aujourd’hui on a tendance à confondre jugement d’un film en tant que divertissement (purement subjectif) et en tant qu’oeuvre filmique (beaucoup plus objectif, même si pas 100% objectif évidemment).

      • Je pourrais te parler de mctiernan pendant des heures mais je te saoulerai vite. Rollerball, vu les conditions du tournage…mais oui c’est mauvais…mais Thomas crown c’est très bien.

        • Mais McT, il précède… donc, il a influencé les réals plus récents. Cqfd, si on connait l’un en premier, on estime moins l’autre… mais l’ordre d’arrivée et la manière de durer pour la postérité, c’est ce qui comptera le plus d’un point de vue objectif.
          Après, la subjectivité, elle, peut être mouvante avec l’expérience.

  39. Bonjour à tous et joyeux Noel en ce 25 dec.
    Apres avoir vu aquaman ( tres bonne surprise d’ailleurs ) j’ai relevé une petite séquence sympa …. Dites moi c’est bien un clin d’œil à terminator2 la scène où le père de black manta ( d’ailleurs joué par le même acteur que dans T2 ) déclenche sa grenade en mode sacrifice ?

  40. le film de merde, c’est du meme niveau de beauferie que ff7, avec un coté réal chuck norris, un narnar à 200 million avec un message bin dégueux pro consomation, très proche des climato sceptique.

  41. « …et avec votre poisson, vous voulez quoi comme sauce ?
    – un peu de Curry.
    – ??  » 😉

    À l’origine, un même type de personnage, copié sous diverses formes suite à son succès: Superman… On en aura un dérivé « sombre », un magique, un féminin etc…
    Et parce que le mythe de l’homme poisson et de l’Atlantide était très intéressant dans les récits d’aventure de l’époque, on aura donc Aquaman… Lui aussi enfant de deux mondes assez éloignés, les mêmes traits réguliers de surhomme mais en blond (« métisse » néanmoins). Avec cette rareté dans ces comics d’avoir à amener ce personnage dans une voie pas uniquement défensive… – à peine écologique, car le coté « je parle aux animaux » en fait surtout un sous-Tarzan, les poissons étant moins charismatiques, et avant tout de la bouffe, pour plein de monde… d’où sa réputation ringarde –
    Donc défensif le bonhomme, mais aussi aussi royal.
    Or ce paradoxe fait aussi que ce personnage puisse avoir des difficulté à être assez populaire tant, en plus de sembler se limiter un peu trop à un seul environnement (qui est néanmoins extrêmement varié), il apparaît alors comme un quelqu’un de « binaire », devant continuellement choisir entre être un Roi, donc devant d’abord se préoccuper de sa Nation… et être un Super Héros, donc devant se préoccuper de l’Univers entier.
    Et malgré tout, en tout cas si on cherche de la complexité… les deux façons de faire ne peuvent pas toujours cohabiter, car l’envie d’un Peuple n’est pas forcément le même que pour ceux qui sont étrangers à ce Peuple…

    C’est ce que ce film Aquaman aborde… mais vraiment très légèrement. C’est à dire qu’on a là un pur film de Super Héros, forcément kitsch à force de couleurs vives, clichetonneux, qui rentre dans le tas et ne fait pas de trop long discours, OK… Mais dont les moyens techniques rendent le tout plus ambitieux que ce qu’il a finalement à raconter…
    On y parle vite fait d’Écologie, de rivalité fraternelle avec un méchant en mode « nazi »… encore une fois dans un film DC…
    bien peu de politique, très auto-contenu dans le « World of DC » (au risque d’être peu cohérent), pas trop de sur-explications contextuelles sur l’Atlantide, (ça fait du bien), une piste intéressante sur la revanche de Black Manta, qui aurait pu en faire une sorte de héros tragique face à un Arthur Curry qui serait un salaud orgueilleux… même ça, ils n’osent pas le traiter (ça sent la suite surtout)…
    Et à peine, l’idée excitante d’en faire un Roi Arthur moderne, venant à peine de trouver son Excalibur…
    En fin de compte, on n’a rien de plus original que le tout venant des adaptations de comics récentes… l’expérience du genre reste en mémoire: tout ce qu’on y voit, on est sûr de l’avoir déjà vu ailleurs il y a pas longtemps… « Blaquaman Ragnarok and the Wasp » si vous voulez, vous trouverez les correspondances tous seuls facilement.

    Mais, plus que par rapport à la Concurrence, ce qui semble un sacré revirement c’est de voir un Studio comme Warner, dont l’identité profonde les porte plus vers du divertissement un poil plus « mature », nous donner ce qui ressemble plus à un pur film d’Aventure… à la Disney (pas Marvel donc).
    Tout y est: un budget énorme, où l’argent heureusement est à l’écran, mais où ainsi tout parait facilement artificielle, comme du cartoon… et plein de scènes techniques assez virtuoses mais sans trop d’inventions, qui plus est avec un seul style (besoin d’un flashback ? la même photo et je mets du numérique, j’en mets partout)… et donc une uniformité bien lisse…
    De l’action ? hop, un plan-séquence qui passe à travers les distances et les murs, ce que tout gros film nous fait les doigts dans le nez aujourd’hui…
    Des guerriers ? Je pense LOTR alors…
    Le Rythme ? Une musique à la Mad Max Fury Road, surlignée jusqu’à l’absurde, et que « je te présente les personnages de la manière la plus éculée ou la plus plate possible »…
    Un peu buddy movie (mais homme/femme, sans forcer trop la romance), deux héros à égalité car il faut bien une fille courageuse pour compenser une brute sympathoche mais pas malin… et tant qu’à faire, chacun va découvrir le monde de l’autre au delà des préjugés en ne se baladant que dans… les endroits les plus beaux.
    On aura aussi des plans sur des animaux rigolos, des gags si forcés et de gout douteux qu’on a souvent envie de leur dire « non, arrêtez, ne faites pas ça »… aucuns gentils qui se sacrifient, aucunes morts vraiment marquantes et quelques soldats atlantes anonymes snobés…

    Non, tout ça est vraiment un pur film pour Enfants, bien rassurant et avec de bons sentiments. Conservateur, ce qui reste dans l’ADN de DC Comics… Et même le Retour de Mary Poppins a plus de moments anxiogènes que ça. On aurait pu le sortir cet Été que ça aurait été tout aussi approprié… Mais pour les fêtes de fin d’années, ça ne change rien.
    La Dramaturgie ne sort pas gagnante de là, l’Industrie oui.
    Après tout, il y a la manière dont ces films DC ont été conçus dès Snyder, sur ce postulat défaitiste qu’il fallait déringardiser ces héros en les rendant badass et brutaux…
    Le Aquaman de Jason Momoa, plus en mode version série animée The Brave and The Bold –
    https://www.youtube.com/watch?v=cSdEZbJCiDQ
    https://www.youtube.com/watch?v=19ENf36bpco
    https://www.youtube.com/watch?v=DsjIp3ltvEM
    … fait ce qu’on lui dit: être musclé et marrant, un vrai Hulk Hogan, à peine ironique, et qui va de temps en temps baisser la tête d’un air grave et se dire que « des fois, c’est difficile ».
    James Wan, lui, fera aussi ce qu’on exige de lui: manier une caméra, veiller à ce que tout ça soit attirant… et en échange, on laissera au mec formé aux films d’horreur de Blumhouse le privilège de mettre en scène des monstres marins impressionnants… pendant 15 minutes, à tout casser.

    L’avantage ici est d’être différent de films comme Thor ou Green Lantern, très chiches dans la représentation de la diversité d’un univers… Là, on en a tellement pour un film introductif (comme s’ils ne pensaient jamais à la possibilité de suites), surtout quand Warner produit des Harry Potter hyper dilués, que certains habitués des super héros risquent de ne rien comprendre… ou de faire preuve de mauvaise foi.
    Encore plus si on ne fait rien de réaliste, qu’on parle sous l’eau ou qu’on y fasse la fusée, qu’on s’habille en mode « aquarium »… « Balek », comme si on était dans un Conte de Fée live.
    Mais en allant très loin dans l’aventure si tôt, le risque de se disperser empêche bien d’avoir un intérêt plus empathique pour les héros, les vilains, les enjeux etc… Manque un point de vue précis, et on se demande ce que ça aurait été si Wan avait tout misé sur les monstres marins pendant les deux tiers du film… Tant mieux pour tous les mômes, orientaux inclus tant ce film drague avec un aplomb incroyable ce public là, bien éloigné du cartésianisme occidental. Bon, c’est pas non plus Pacific Rim hein, y a pas un Auteur en responsable principal de l’histoire, c’est complètement un film de producteurs.

    Mais ce qu’il fait de manière faussement banale (ou faussement révolutionnaire, on sait pas)… il le fait Bien, Efficace, Beau… littéralement Poseur mais en mode Fun, sans se prendre trop au sérieux comme avant Wonder Woman et Justice League (qu’il surclasse au niveau visuel)… et heureusement, allant jusqu’au bout sans se planter sur la Fin. Certes, comme souvent chez DC, « si c’était sorti il y a des années »… Toujours le coté un peu désuet de DC.

    Un bon moyen de patienter avant les suites du tout aussi gentillet Avatar. Et celle de cet Aquaman – sans compter le tout aussi enfantin Shazam.
    Le « vrai » challenge se fera à ce moment en fonction de la qualité dramatique respective de ces suites, de la plus-value qui y sera apportée.
    Pour le moment, RAS… vous êtes venus vous marrez sur grand écran ? Vous avez eu ce que vous vouliez… sans plus, mais pas sans rien…

    Cool, Nec Mergitur ! 😀

  42. En VF ils ont pas traduit les noms VO de deux des Sept Mers, ils les ont laissé en VO : le royaume de Brine et celui des Fishermen. Quelle bande d’incapables..

    Mais du coup ça donnerait si on devait traduire ? Le royaume de la Saumure et celui des Pêcheurs (enfin ma question est valable pour le premier) ? 😂

    Et pour les habitants du royaume désertique, ce serait plutôt les Désertiens ou les Déserteurs (dans les comics ils disent Désertiens, dans le film ils disent Déserteurs) ?

  43. Bon ben bonne année à tous (un peu tard).

    Sinon j’ai vu Aquaman hier soir, et bon, je le dis sans trop de recul, et comme le dirais le Joueur du Grenier « Putain c’était bien ! ».
    Franchement, j’attendais rien de rien de rien de rien du film, j’ai pas aimé la construction des films du DCEU (WW excepté), je connais rien d’Aquaman, et je ne suis pas fan de Jason Momoa. Et bon sang j’ai pris mon pied. C’est pas le film du siècle, mais c’est du diversement honnête, correct et bien fait.
    D’abord le film est beau, il y a du très kitsch mais il y en a tellement qu’a force on s’y fait. Franchement, les visuels ne m’ont pas trop sorti du film, contrairement à Black Panther au second visionnage. La scène de la fosse est superbe à voir au ciné.
    Ensuite, les personnages, j’ai pas trop accroché au personnage d’Aquaman, mais suffisamment pour qu’ai envie de suivre le personnage dans son film, voire un prochain. Heureusement il y a Mera qui sort du lot et qui, pour un perso féminin accompagnant un héros fait très bien son taffe, est utile au scénario, charmante, marrante, avec de bons pouvoirs et je la place à coté de Peggy Carter dans mes persos secondaires féminins préférées.
    Après, le scénario est classique (un mixe entre le Roi Lion et le Roi Arthur), mais se suis sans soucis, contrairement à un BvS version ciné.
    Enfin, la musique n’est pas très mémorable, mais bien plus marquante au visionnage que celle de pas mal de films Marvel (oui Civil War, c’est toi que je vise).
    Le film se suit du début à la fin, sans retombé de soufflet, contrairement à WW qui finissait un peu n’importe comment.
    Voilà, c’est mon film préféré du DCEU (parce que je m’ennui devant MoS et BvS, que WW est très inégal). Et contrairement à beaucoup, j’avais apprécié Justice League, maintenant j’ai très apprécié Aquaman, et du coup, j’attend Shazam.

      • Mais de rien, j’y suis aller dans l’esprit de quelqu’un qui donne de l’argent à un quête, et vu le résultat, c’était bien pour une bonne oeuvre ! 😉
        « Grâce à toi »… et encore, en plus j’avais emmener des proches, qui ont tout aussi apprécié le film que moi.

        [Edit et HS]
        Mon avis bien positif sur le film va aussi avec le fait que je n’ai aucunement été déçu par le film, contrairement à pas mal de films dernièrement, qui moi personnellement m’ont déçu par rapport à ce que j’attendais, en vrac :
        -Les Indestructibles 2 : bien mais pas ouf, et clairement toujours au dessous du premier, et loin derrière un Toy Story 3.
        -Les Animaux Fantastiques 2: que je qualifierais de bordélique, un fourre-tout complet et pas toujours utile.
        -Astérix et le secret de la potion magique: De très bonnes idées, une bonne histoire de base, un bon méchant… mais tout retombe au final (un druide géant, la blague, et un scénario qu’on voit venir de loin, mais de loin) pour nous sortir un truc potable, au dessous du 1er film et de bien d’autre DA Astérix. Et puis sérieux, où est passé Astérix pendant la moitié du film ? Merci Alexandre Astier, mais tu ne pourrais pas plutôt faire ton film Kaamelot qu’on attend depuis 116 ans.
        -Jurassic World: Bonne réalisation qui sauve un peu le film mais un scénario très et trop forcé à la limite du nanard (mais là je m’y attendais un peu).

        • [Dans le HS]
          Cet Astérix Warum, ça parle quand même du rapport à la Création, entre ce qui doit avoir absolument une utilité pratique, et ce qui est juste très beau… et des fois, on a plus du deuxième que du premier (« Spider-Verse » aborde aussi un chouïa cela).
          Rien d’anormal à ce que Panoramix soit le héros principal du film (ça arrive souvent dans les albums que Astérix soit plus en retrait).
          Quant au personnage de Pectine, si on comprend dès le tout début son rôle future, le film met surtout beaucoup d’entrain à montrer que les choses ne sont pas si tranchées que ça pour des questions de traditions.
          Ce qui est raccord avec le fait que les Gaulois choisissent de rester dans un autarcie bien régulée (comme le montre le générique du film rythmé sur You Spin me Round) sans s’occuper de libérer toute la Gaule avec la Potion, pour ne pas déséquilibrer les forces… Comme Sulfurix le souhaite, mais par envie de vengeances destructrices.
          Car les Romains leurs apportent quand même à tous de la modernité (sujet déjà abordé dans le Domaine des dieux)… quitte à ce que certains gallo-romains se renient avec honte.

          Et puis, finir en mode Heroic Fantasy et Japan’im (un petit côté Saroumane contre Gandalf, un monstre élémentaire géant, un quasi robot mécha)… Les Astérix n’ont jamais été contre les références anachroniques ou méta, et là c’est bien fichu et surtout Fun.
          Très Bon pour un scénar’ original, le premier depuis le génial 12 Travaux, et moins dans l’obligation de l’adaptation comme c’était le cas pour le Domaine des dieux (malgré l’absence de « on ne parle pas sèchement à un Numide »).
          🙂

        • comme le dit Astier, Kaamelott, le film arrivera quand il arrivera et lorsqu’il invite n’importe qui à vivre une seule journée dans le milieu de la prod pour se faire une idée du fonctionnement du processus, je ne peux qu’être de tout cœur avec lui … le fait est que ses deux Astérix sont juste très bons. Le premier en temps qu’adaptation là où Chabat lui était tombé dans le travers de l’appropriation, et le second en tant que créa pure, dosé avec justesse, marquant un renouveau de ce que devrait être Astérix en BD, là où Ferri se contente d’être classique pour ne pas brusquer son public.
          le secret de la potion magique parle, comme souvent chez Astier, de la transmission, et Panoramix a peut-être plus à transmettre qu’Astérix, au bout du compte, surtout vers la jeune génération … Pour moi, cet Astérix reste le meilleur film que j’ai vu cet hiver, devant Aquaman, Bubblebee, Mortal Engine, l’empereur de Paris, Bohemian Rhapsody et Spider-Man …. et peut-être même dans un autre registre, Bad Times at the El Royale.

          • @Forge
            Oh mais pour le film Kaamelot c’est comme tu dis, je préfère que le film se fasse dans longtemps et se fasse bien, que rapidement et soit bâclé. A propos du thème de la transmission, j’avais rien contre, je trouvais ça même très bien et osé. Mais au final, ça ne reste qu’une ouverture, et c’est dommage. Et je maintiens que mettre Astérix de coté n’est pas un très bonne idée (c’est pas comme si il évoluait seul de son coté, non, il est quasi absent du dernier tiers du film, en plus d’être inutile). Ca m’a d’autant fait plus bizarre que son premier film l’avait drôlement réussi avec un moment de bravoure final face à César. Mais je te rejoins sur le renouveau et ton commentaire sur Ferri, son dernier Astérix ne cassant vraiment pas trois patte à un canard.
            Tous ça pour dire que j’ai été pas mal déçu, idem pour les Animaux Fantastiques 2, donc Aquaman reste mon film préféré de cette fin d’année (j’ai pas vu Spiderman et pas mal d’autres, raisons budgétaires obligeant à se limiter).

            @Flo (attention gros pavé)
            D’abord merci de débattre avec moi. Ensuite oui, j’avais compris le discours du film, et je l’aime bien. Je trouve que cet Astérix est bourré de bonnes idées, et de très bon gags (le druide-Jésus) et de très bonnes références (les gallo-romains tirés d’un album qui n’a jamais été adapté, ou qu’à moitié si on compte le Coup du Menhir). Mais voilà, la deuxième moitié m’a laissé de marbre. Pour le final, c’est vraiment selon les goûts et les couleurs, perso, ça m’a sortie du film. Ca m’a surtout paru sortir des pages les plus sombres des albums d’Astérix (Le ciel lui tombe sur la tête), un truc invraisemblable digne des pires BD d’Uderzo seul.
            Sinon j’ai toujours pas compris le « culte » voué aux 12 Travaux d’Astérix, que je trouve pas bon. Pour moi c’est une succession de gags pas toujours très bons (heureusement qu’il y en a quelques un qui sauvent le film : la Maison qui rend fou). Mais je n’ai jamais réussi à accrocher, et c’est pour moi l’une des pires adaptations d’Astérix en DA. Ouais, même derrière Astérix et les Vikings (trop conventionnel et oubliable) qui possédait au moins un vrai scénario, contrairement au 12 Travaux qui raconte quedalle (pour moi, sa construction serait une bonne adaptation d’une BD à gag d’une page (type Boule et Bill ou Gaston), mais Astérix a besoin d’une histoire avec un début, un milieu et une fin, ce que ne fait pas les 12 Travaux). J’ai l’impression que les gens aiment se film pour la nouveauté, un peu comme Le secret de la Potion magique, sauf que la nouveauté pour la nouveauté, ça ne me suffit pas vraiment.

        • On peut au moins se dire que qu’avoir un film d’animation français qui soit aussi Fun et Rythmé, c’est assez rare pour souligner à quel point ça fait du bien. Pas pour rien si Chabat et Astier (potes en plus) se soient retrouvés sur des Astérix: ce sont des émules de Goscinny, dans le mélange de gags référentiels et anachroniques au service d’histoires avant tout marrantes, cartoonesques et essentielles; Avec une petite touche personnelle qui permet de ne pas en faire de simples Yes Men.
          Si l’auteur était encore là (et avec la même énergie), il les aurait écrit de la même manière, en utilisant le passé comme métaphore de l’époque présente.

          Les 12 Travaux, à cause de sa suite d’épreuves, est comme un film à sketchs (ça sera d’ailleurs le même principe dans le tout aussi bon Ballade des Dalton) – Rappelons que les Astérix étaient d’abord publiés dans le magazine hebdomadaire Pilote… les pages et leurs gags devaient donc aussi se suffire à eux-mêmes pour les lecteurs.
          L’animation a pas tant vieilli que ça, ça donne surtout un cachet d’ancienneté.
          Et surtout, il faut le voir comme une sorte de « Asterix: The End »… Car avec une histoire où César joue son va-tout face aux Gaulois… c’est comme mettre fin au statu-quo qui devait voir quoi qu’il arrive sa mort au Sénat, puis celle de Cléopatre etc…
          Là, avec des héros assumant enfin d’être les égaux des dieux (et quels dieux! bien fainéants), en changeant l’Histoire pour en faire les maîtres du Monde, avec César et Cléo à la retraite… et Obélix se découvrant enfin une sexualité (à condition d’avoir des sangliers à portée de mains)…
          On a un pur film de cinéma repoussant de manière justifiée les limites de cet Univers… en étant conscience que « ce n’est qu’un dessin animé, tout est possible ».
          Et c’est vrai. Ainsi, c’est pas « quedalle ».

          • D’accord, de toute manière, c’est vraiment selon les goûts et les couleurs. Pour ma part, la sauce avait bien prise avec La ballade des Daltons mais pas du tout avec cet Astérix.
            Après je vais rien dire, je suis un grand fan du film Astérix et Obélix contre César, que tous le monde trouve mauvais, au mieux moyens, et auquel je trouve de vrai qualité sans le voir comme un plaisir coupable.
            Bien content d’avoir pu disgraisser là dessus, depuis le temps que je voulais dire ce que je pense des 12 Travaux. En fait, le film n’aurait pas eut le statut culte (car original) qu’on lui a donné je n’aurais sans doute rien dis. Perso je préfère une vraie narration qu’un film à sketch (et je le redis certains sont très bon, je me marre face à l’absurdité de certaines scènes : le goth, le vénérable du sommet et la maison qui rend fou me font rire les rares fois où je vois ce film. Et au moins, il a été la source de très bon YoutubePoop.

          • Peut-être aussi est-ce dû au moment où découvre ces films, au moment où le Cinéma est limité (ou pas) au niveau des propositions qu’il nous donne…

  44. Vu aujourd’hui. Et bien plutôt satisfait du résultat,de l’action qui dépote des costumes et un bestiaire magnifiques . Mon seul reproche vise les dialogues, ils ne servent souvent qu’à s’adresser au spectateur de façon un peux lourde pour expliquer le contexte. Et notre aquaman qui a un vocabulaire un poil limité! Mais le spectacle est au rendez vous , la générosité l’emporte sur les imperfections bref, ça dechiiire!

  45. Je l’ai vu aujourd’hui et j’ai vraiment adoré. J’ai accroché dès le début. Je trouve le film bien rythmé, distrayant, émouvant bref j’ai aimé.
    Après un Wonder woman plutôt bon voilà un excellent aquaman, j’ai hâte de voir flash.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here