Morbius : Jared Leto, un vampire urbain comme les autres…

37

Tiens, un petit message de Jared Leto : « Parce que personne d’autre ne suivra ce chemin… ce coin d’ombres, où nous faisons ce qui doit être fait, qu’importe le coût. #MORBIUS » Michael Morbius est néanmoins en pleine lumière sur ce premier aperçu officiel du scientifique-vampire. Entre Joker, Birds of Prey et Morbius, une tendance semble se dégager, celle des productions super-héroïques à petit budget avec des héros terre-à-terre, où les super-costumes sont rarement de la partie. Cet ancrage dans un univers proche du quotidien fera-t-il rêver le grand public au point qu’il se déplace dans les salles obscures ? Réponse dans quelques mois…

[Synopsis extrait des comics.] Michael Morbius est un scientifique atteint d’une maladie du sang rare et incurable. Un jour, il se transforme en vampire après s’être injecté un traitement expérimental à base de sang de chauve-souris, combiné à des électrochocs…

Morbius est réalisé par Daniel Espinosa et sort en France le 5 août 2020, avec Jared Leto (Michael Morbius), Adria Arjona (Martine Bancroft), Matt Smith, Jared Harris et Tyrese Gibson.

37 COMMENTAIRES

  1. Ouais ils nous font des films comme les séries « MarFlix » (ouais j’invente des mots et alors ??) je suis pas sûr que ça soit le succès de fou mais bon comme souvent ça dépendra de la réception des bande-annonces…

    • d’un côté, je me dis que c’est bien ce genre de projet, on pourrait avoir une bonne surprise, peut être pas avec ce projet là, mais un « Marflix » par ci par là, avec un voir plusieurs persos qui ont de la gueule, des gens qui s’y connaissent un minimum, dans le truc ( scénaristes, caméraman etc ) ainsi que dans l’univers ( comics, et qui adapte le peso correctement ), et une bonne petite équipe technique et hop, pas besoin de gros moyens non plus pour certains projet ( et puis ils rentreraient dans leurs frais vu que bon ou mauvais, le gens vont payer pour voir pour en juger ), je pourrais très bien faire un film intitulé, « Dans ta face », filmer une chaise pendant 1h, la réduire en miette et dire « t’es sur le cul hein, dans ta face » à la fin, et encensé le truc, voir le truc acclamé partout dans les médias, tant que personne n’aura pas payé pour voir cette bouse, les gens ne s’en rendront pas encore compte, mais ça sera trop tard le mal sera déjà fait ^^, t’auras payé pour voir cette bouse, mais ça pourrais être l’inverse, ce qui est souvent le cas, et heureusement, donc j’espère que l’on aura, une bonne surprise avec celui-là, même si pas emballé par le projet hein, un vampire… déjà vu, donc si c’est pas pour la version monstrueuse du howling commando pas la peine ^^, ils seraient capable d’en faire Marvel Twilight…

      on pourrait avoir du lourd, donc d’un côté, je me dis que c’est bien qu’ils tentent des trucs, de toute façon, ça passe ou pas ^^. J’attend un projet série ou film sur Moon Knight, ou d’autres persos dans le genre, même deadpool en animé, mais bon ça traîne, ça s’annule, ça en parle depuis des siècle, comme gambit ou autre projet ( même si rien à voir avec Netflix ou quoi hein mais c’était pour l’exemple ).

  2. Au moins, Leto aura son film à lui et donc l’assurance de ne pas avoir plus de 30 minutes de scènes coupées au montage comme dans Suicide Squad. C’est pas leur truc chez Sony…

  3. Lily James seras de passage sur le plateau ou pas ? 😍 Je l’imagine trop bien en Silver Sable ou en cas de reboot casting (avec les 4f?), en crystal dans les Inhumains. Non non ne dites pas Médusa sinon je meurs de la voir en rousse 😍😍😍

    Ha… et toujours rien à foutre de Twilight 5, heu de ce Morbius. Tu auras beau me proposer des affiches badass, don’t forget and don’t forgive VENOM

  4. « Cet ancrage dans un univers proche du quotidien fera-t-il rêver le grand public au point qu’il se déplace dans les salles obscures ? »

    Les autres je sais pas, mais moi pas. Morbius n’a jamais été un personnage intéressant dans l’univers de Spidey je trouve.
    En revanche je suis curieux de savoir s’ils vont donner un aspect plus « chyroptère » à Leto.

  5. Comme on peut imaginer que ce Morbius sera dans la ligné de Venom, et après son Joker de Suicide Squad, ça me donne l’impression que Leto a vachement diminué ses standing, quand même.

  6. Il fallait peut-être lire… « Parce que personne d’autre ne suivra… la promo de ce film… ce coin d’ombres, où nous faisons comme nous pouvons avec le maigre nombre de personnages Marvel un petit peu connus auxquels Sony a le droit de toucher, qu’importe si le coût du budget est lui-même pas très élevé. #MORDIOUS! » 😀
    Entre Joker, Birds of Prey et Morbius, une tendance semble se dégager, celle des productions non super-héroïques, qui ont honte d’être plus spectaculaires et/ou qui utilisent des univers si restreints qu’elles peuvent ainsi faire croire qu’elles sont plus terre-à-terre ? Parce qu’au final, rien que les costumes vus sur les tournages et les trailers font passer tout ce beau monde pour… des SDF. Un peu « clowns », un peu flamboyants… Mais pas très « comics » au final.

    Copieur ! 🙂 https://images.gr-assets.com/books/1409502214l/751805.jpg

  7. En voyant ces images la hype que j’avais retombe énormément. Pour ma part je ne vois que Jared Leto pas Michael Moebius. Rien ne semble changer chez lui physiquement une fois vampire, et c’est quand même une des choses les plus importantes du personnage qui se considère comme un monstre à cause de sa condition, tant les pouvoirs que son apparence.
    En ce qui concerne les costumes ça me paraît difficile d’avoir celui des comics mais j’espère voir ne serait-ce que pendant une scène une tenue qui lui rend hommage, ne serait-qu’un sweet bleu nuit avec une capuche à l’intérieur rouge je serai content.
    On verra bien ce que ça donne.

  8. Adapté le costume de Morbius en effet ça va être compliqué. Je sais pas trop quoi penser de ce film. J’aurai aimé que le personnage fasse partie d’un univers avec Spider-Man ou Blade… Au moins la chatte noire quoi. En attendant la première bande annonce pour se faire un meilleur avis

  9. Il me semble que ces dernières années Morbius a eu des interprétations plus « streetwear » en mode sweet à capuche mais effectivement ce serait sympa de le voir avec un manteau au col rouge.

          • Non mais Morbius peut bien être une One-Shot, prêt à s’autodétruire (qui va aller le voir juste pour Leto? Sur plusieurs films? L’acteur n’est pas vraiment un aimant à fan, et plus du tout à jeune filles en fleurs).

            Ou alors Marvel Studios leur fait une fleur: « allez, développez donc Blade… mais on fera comme pour Holland, si on veut le faire caméoter à droite à gauche… » Parce qu’il est plus cool que Morbius, of course.

        • …pour l’utilisation de certains personnages ou éléments trop MCUesques ? Morbius ayant peu d’interaction avec des personnages utilisables par MS depuis des années, donc il passe… Ça ne veut pas dire que Sony pourrait ensuite lancer un spin-off avec les Midnight Sons ou la Légion des Monstres… ou alors, avec des personnages comme Venom dans l’équipe ? 😉

  10. Ca me rappelle l’époque où Leto nous survendait son Joker de Suicide Squad….. il n’apprend donc jamais? ^^

    Après par rapport au propos du boss sur les films de Sh à petits budgets et sur l’engouement du public, je pense qu’au-delà du genre super héroique en lui-même les succès des films comme Get Out ou dans une mesure beaucoup plus relative de Split ou Glass laissent penser que le public se déplace forcément moins pour des films ayant un budget promotionnel moindre.

    Mais si le studio a des prévisions raisonnables (j’entends sans espérer dépasser un certain seuil de box office mais en assurant une vraie rentabilité) ce genre de productions est viable à l’image de certains films comme Blade qui partait en son temps sans grande ambition et a eu droit à une franchise complète.

    Nombreux sont ceux ici qui citent régulièrement Logan comme étant la plus grande réussite de la franchise mutante chez la Fox d’un point de vue qualitatif et le film a quand même dépassé le demi milliard de dollars avec un budget inférieur à 100 millions. 🙂

    • Blade 1 et (surtout le) 2 ainsi que Logan gardaient tout de même une certaine ambition visuelle, ça ne faisait pas si « petit budget » que ça.
      De plus, quand on cite des films versant plus dans l’horreur, la violence etc… l’idée d’avoir un budget aux CGI moindres, ou en tout cas coûtants moins chers qu’à l’accoutumée (Deadpool)… ça tombe sous le sens. On peut même faire « stylisé à l’écran » pour pas cher… c’est quand on fait des suites que bien souvent les coûts augmentent, et doivent alors aussi se voir encore plus à l’écran.

      A-t-on déjà vu des masses de films pour ado/adultes, ni Tout Public, ni Young Adult, ni Action bourrine à la Fast and Furious… qui se passeraient dans un univers entièrement réaliste (pas d’espace intersidéral à la 2001, Alien ou Interstellar, ou de monde du rêve à la Inception)… et ayant aussi des très gros budgets ?
      C’est rare, et dans certains cas, les dépassements de budgets pour des oeuvres adultes plus réflexives que commerciales… sont des erreurs, des réalisateurs et producteurs dépassés par l’ampleur de leur tâche (Apocalypse Now)… ou bien ayant eu trop de pouvoir pour faire leur caprice (Apocalypse Now itou).
      Shyamalan est déjà tombé dans ce piège avec certains de ses films post-Incassable… Jordan Peele risque la même chose s’il continue sur une voie semblable à Us ?

      • Petit budget ne veux pas dire rien a l’écran ! Doit on rappeler que le SdA a coûté moins que INFINITY WAR …
        Après il faut surtout arrêter de voir les films par le prisme des fx et argent.
        Un film ça doit être une bonne histoire avant toute chose qui offre au public un spectacle d’une qualité au minimum attendu via le pitch et la publicité.
        Le succès des GET OUT and co. passe par un marketing intelligent qui n’a pas fait dans la surenchère. A opposé Sony avec TAS et Warner avec BvS se sont pris les pieds dans le tapis en annonçant qu’on allait voir le nec plus ultra… Et même si les films ont leurs qualités, l’attente trop haute était illusoire

        • Les LOTR ont été tourné en même temps, sur 3 ans pour 3 films et pas un de plus (donc pas de grosse inflation après le succès, Le Hobbit étant plus éloigné). En fait, c’est comme un seul méga film en 3 parties.

      • Flo> Alors attends je récapitule tu cherches un film pour ados/adultes dans un univers réaliste qui ait un gros budget pas d’action bourrine ? Bah Faudrait que tu me précise la taille du budget mais en gros tu prends la plupart des succès de comédie qui ont coûté une blinde en budget parce qu’il y a des castings de célébrités et qui pour certains ont pu faire des bons scores. Là j’en ai pas en tête mais sûr que ça doit se trouver easy. ^^

        • Désolé, mais les comédies… en France, ça ressemble à des téléfilms (rare sont les films de Vraies Mise en Scène comme Le Grand Bain)… aux USA, ça passe un peu mieux parce que « ça fait plus beau ».
          Mais comédie ado/adulte… ça ne peut être qu’avec du trash. Et moyennement cinématographique et intelligent.

  11. J’attend de voir mais, hormis quelques fans hardcore du tisseur, Morbius est peu connu. Les producteurs ont donc assez de libertés pour faire un film différent. On est loin du cas VENOM où une grande partie des fans de Spiderman connaissait le background et ont pu être déçu du personnage trop gentil…

  12. A considérer aussi le fait qu’aujourd’hui le succès commercial d’un film passe également par sa performance à l’international….

    Si certains films Marvel Studios et DC arrivent à conserver un équilibre de 50/40 entre le domestique et l »international, la plupart des derniers « hits » des concurrents n’ont donné le change qu’avec un ratio de 25 (territoire US)/75 (international).

    De fait attention au cinéma d’auteur pour le genre qui pourrait bien faire fuir l’américain moyen biberonné au Fast & Furious , Aquaman ou Captain Marvel.

    Si l’horreur a le vent en poupe grâce à une écriture plus subtile moins grandguinolesque que les slashers des années 80, le genre super héroique porte en lui des décennies de codes manichéens au cinéma subtilement mis en scène par moments dans ces débuts par des Singer ou des Shamalayan mais pas certain que tout le monde se soit vraiment penché sur le sous-texte des actions de Killmonger ou Thanos dans les blockbusters Marvel.

    De fait l’approche des Morbius et autres Joker donnerait sans doute des Graphic Novel intéressants en comics mais le public du cinéma semble s’attacher aux habitudes des séries régulières délivrant des pages aux dessins classiques et où les scénarios font la part belle autant à l’humain derrière le héros qu’à l’expression extravagante des pouvoirs de ce dernier.

    (Il n’y a qu’à voir le souvenir des scènes de la trilogie de Raimi sur le tisseur qui sont dans l’inconscient collectif et s’interroger sur le caractère périsssable de celles de la duologie de Marc Webb qui en voulant s’affranchir à tout crin du comics a commis des itérations déplorables des ennemis du tisseur en leur enlevant les motivations d’un Harry ou d’un Otto Octavius et a transformé le Friendly Neigborhood Spidey en héritier d’un complot ridicule pour s’inspirer maladroitement de l’arc Venom de l’univers Ultimate).

    • Faux, c’est Raimi qui s’est le plus affranchi des comics. Ces vilains y sont tous des Curt Connors bis (sauf Harry, et Brock mais il ne voulait pas de lui de toute façon), son Peter un Clark Kent like tout sage. Au lieu de créer entièrement un autre cinéma super héroïque, il a juste modernisé le modèle Richard Donner/Tim Burton.
      L’arc narratif des parents chez Webb n’existe pas qu’en Ultimate, mais n’est pas majeur pour autant: Peter y cherche aussi l’équilibre entre vie privée et héroïque, mais avec une girlfriend (très active) dont le destin est d’emblée funeste. C’est plus sombre et plus « sériesque » (un Univers plus étendu s’y développait ouvertement).

      • Flo

        Je devais réagir, Sam Raimi n’est pas celui qui s’est le plus affranchi des comics, : https://www.ecranlarge.com/films/dossier/983002-les-spider-man-de-sam-raimi-la-trilogie-est-elle-une-bonne-adaptation-des-comics-ou-une-deception

        L’identité civile et secrète de Peter Parker sont fidèlement retranscrites chez Raimi (dès qu’il obtient ses pouvoirs et enfile son masque il devient sarcastique, confiant). Ceux qui se sont le plus affranchis du comics sont Marc Webb suivi de Jon Watts, les deux successeurs de Maguire jouant une personnage contre-nature (mal dirigés/mal imprégnés du rôle).

        Selon toi les vilains y sont tous des Curt Connors bis ? Soit plus explicite.

        Le Peter Parker incarné par Tobey Maguire n’est pas comme Clark Kent. Clark Kent n’est pas un nerd, il prétend l’être pour détourner les suspicions sur son identité secrète : Superman est sa vraie personnalité. Le Peter de Maguire (tel que dans le comics) est sa personnalité normale, il n’est en rien comme Clark Kent.

        Oui le Spider-Man de Raimi (ainsi que les X-Men de Bryan Singer) sert de modèle aux histoires d’origine super-héroïque, empruntant au Superman de Richard Donner, mais essayant également de concilier la ligne entre les comics réalistes et démodés. Dire que l’œuvre de Raimi n’est que la modernisation des travaux de Richard Donner/Tim Burton est un raccourci. Le cinéma super héroïque tombé en désuétude, Raimi créa un nouveau modèle : Les incroyables visuels de Spider-Man ont définitivement changé la manière d’usage des effets spéciaux dans les films de super-héros contemporains. On voit que les films de super-héros ont besoin de thèmes importants ou défiant la notion du voyage initiatique du héros. Si le projet de film sur Spider-Man rejeté dans les années 1990 l’avait été en 2002, il est difficile d’imaginer quiconque réaliser des films de super-héros débordants d’humour et de couleurs. Le ton aurait probablement été donné par la saga X-Men (tentant d’expliquer l’épanouissement des super-héros) et par le désir de Christopher Nolan d’inscrire les récits de super-héros dans le réalisme seulement. Dans l’état actuel des choses, X-Men, Spider-Man et Batman Begins ont tous façonné le genre de super-héros tel que nous le connaissons aujourd’hui. Harken a raison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here