X-Men – Dark Phoenix : La Critique du film + VOTRE AVIS !

178

X-Men : Dark Phoenix est un caprice à 200 millions de dollars. Celui de Simon Kinberg, co-scénariste d’X-Men : L’affrontement final, devenu entre-temps producteur influent. Treize ans après les faits, il revient sur les lieux du crime – l’adaptation bâclée de la saga du Phénix Noir – pour réparer ses erreurs. Et pour la première fois, il passe derrière la caméra. On dépasse ainsi la notion de Director’s Cut pour aboutir sur celle d’un Writer’s Cut, avec un scénariste devenu réalisateur qui propose un remake de son propre film, le tout dans le même univers ! Rien que pour cela, X-Men : Dark Phoenix est un objet filmique fascinant. Et c’est sans compter le reboot imminent du monde mutant dans l’Univers Cinématographique Marvel. Or, il s’avère que ce contexte de production est… plus intéressant que le film en lui-même.

Pas de miracle. Comme on pouvait le supposer en regardant les différentes bandes annonces, X-Men : Dark Phoenix est bel et bien un remake d’X-Men : L’affrontement final, avec un nombre insuffisant d’améliorations pour justifier l’existence du projet. Très vite, le jeu des sept différences prend le pas sur ce qui se passe à l’écran. Même fil rouge et mêmes ressorts. Mêmes situations dans les mêmes décors. Impression bizarre de voir un What If ? géant, un récit qui se déroulerait dans une réalité alternative. S’il faut reconnaître un mérite à cette version, c’est qu’elle ne se disperse pas dans tous les sens. Est-ce pour autant synonyme d’un meilleur développement du personnage de Jean Grey ? A peine.

Pendant une heure, la mutante aux cheveux de feu répète en boucle « Je ne comprends pas ce qui m’arrive. » et c’est à peu près tout. En réduisant la saga du Phénix Noir à une crise d’adolescence qui dure une petite heure, on passe une nouvelle fois à côté de ce qui fait l’intérêt de cet arc : la mise en place et les péripéties qui précèdent l’explosion finale. Nous avons donc une Jean Grey que l’on vient tout juste de rencontrer dans X-Men : Apocalypse, entourée de jeunes mutants qui font de la figuration, le scénario ayant fait le choix de tout miser sur Marvel Girl. C’est le nœud du problème : comment se passionner pour une histoire que l’on connait déjà… avec un casting rajeuni pour lequel nous n’avons qu’un très faible attachement émotionnel ?

Simon Kinberg a mis toute sa bonne volonté dans X-Men : Dark Phoenix et cela se sent, que ce soit dans l’action ou dans les quelques bulles dramatiques qui parsèment le film. On retiendra une scène de sauvetage dans l’espace aussi bien orchestrée à l’écran que derrière la caméra, ainsi qu’une bataille ferroviaire où le déchaînement ininterrompu des super-pouvoirs fait plaisir à voir. Au passage, les fans de Magneto peuvent être rassurés, il concentre les moments les plus badass du film ! C’est d’ailleurs lui qui délivre la réplique qui résume malgré elle l’immobilisme chronique dont souffre la franchise mutante : « Tu es toujours désolé, Charles. Et il y a toujours un discours, mais tout le monde s’en fiche. »

Pour ce qui est du reste… il y a beaucoup de choses qui tombent à plat. Les rares traits d’humour ne font rire personne. Le suspense est aux abonnés absents. Les surprises sont inexistantes, la seule ayant été spoilée dès les premières images officielles. C’était pourtant le moment ou jamais de faire un coup d’éclat ! Même l’antagoniste est peu mémorable, le personnage incarné par Jessica Chastain se contentant de recycler le rôle de Magneto dans X-Men : L’affrontement final. Hier comme aujourd’hui, Simon Kinberg est persuadé que son scénario a besoin d’un Jason Wyngarde pour manipuler Jean Grey. Comme si être possédé par une entité primale et génocidaire ne suffisait pas ! Enfin, l’aspect cosmique de cet opus est une déception… Pourquoi ne pas avoir suivi les comics ? Il aurait été plus intéressant d’avoir une Force Phénix – et par extension Jean Grey – traquée pour ses crimes, mettant ainsi les X-Men au pied du mur, face à un dilemme moral. On se consolera en se disant que cela facilite la tâche de Marvel Studios : pas besoin de rebooter les Shi’ars !

Avec ses gros sabots, Hans Zimmer compose un requiem mutant grandiose qui hante agréablement les oreilles plusieurs heures après la fin de la séance, mais qui est en décalage total avec le reste de la franchise. Le maestro fait comme bon lui semble, sans reprendre une seule note de John Ottman, pas même le thème principal de la saga. (Et bien évidemment, rien n’arrive à la cheville de la piste ‘Phoenix Rises’ de John Powell, qui avait sublimé X-Men : L’affrontement final.) Clin d’œil du destin, on remarquera que Zimmer compose uniquement pour l’univers Marvel quand… les super-héros sont aux portes du reboot (cf. The Amazing Spider-Man : Le destin d’un héros) !

Arrive la fameuse question. Comment conclure une saga de douze films en 1 heure et 53 minutes ? La réponse apportée par Simon Kinberg est d’une simplicité déconcertante : il ne le fait pas. Aucun sentiment de conclusion véritable. La fin est déjà vue et revue. C’est extrêmement décevant pour une franchise que l’on a aimé pendant près de deux décennies. Pire, elle entre presque en contradiction avec X-Men : Days of Future Past. Comme s’il manquait une pièce au puzzle. Ce serait pardonnable si le film n’avait pas connu d’importants reshoots après le rachat de 21st Century Fox. Bref, les Enfants de l’Atome ne méritaient pas une telle conclusion. X-Men : Dark Phoenix n’est même pas raté, le film a ses bons moments. Mais il est juste… vain. Une page se tourne. Merci pour tout et rendez-vous dans dix ans pour une nouvelle adaptation de la saga du Phénix Noir !

—————————————————————-

X-Men : Dark Phoenix est réalisé par Simon Kinberg et sort en France le 5 juin 2019, James McAvoy (Charles Xavier/Professeur X), Michael Fassbender (Erik Lehnsherr/Magnéto), Jennifer Lawrence (Raven Darkhölme/Mystique), Nicholas Hoult (Hank McCoy/le Fauve), Sophie Turner (Jean Grey), Tye Sheridan (Scott Summers/Cyclope), Alexandra Shipp (Ororo Munroe/Tornade), Kodi Smit-McPhee (Kurt Wagner/Diablo) et Evan Peters (Peter Maximoff/Quicksilver).

178 COMMENTAIRES

    • ***ATTENTION SPOILER***

      J’ai cramé un « MCU » sur le costume des gardes dans la scène du train qui doit très certainement vouloir dire « Mutant Control Unit » mais qui dans le contexte du futur reboot était assez cocace durant mon visionnage hier soir ^^

      À la fin, le gamin à l’iroquoise violette qui court dans l’institut Jean Grey pour jeunes surdoués n’est autre que Quentin Quire (un télépathe de niveau Alpha) alias l’un des futurs hôtes du Phoenix, ce qui est un joli clin d’œil vu le sujet du film…

      Selene est une grande déception car c’est littéralement un copier/coller de ce qu’ils avaient fait pour Callisto (qui était déjà une hérésie en 2006) et n’a rien à voir avec la Selene des comics x)

      Les D’Bari ne sont pas ouf ouf, ça fait très déjà vu et peu respectueux des runs de Chris Claremont !

      Les costumes inspirés du run de Grant Morrison sont horriblement moches ça se confirme, en soi ça aurait pu fonctionner mais c’était mal exécuté.

      Le « Genosha » de Magneto rappelle visuellement sa contrepartie dans l’univers Ultimate gérée par Kitty Pride.

      Le système via lequel Scott peut tirer sa rafale dans le Blackbird est adapté d’un élément existant dans les comics (un vitrage en quartz rubis, la même matière composant les verres des lunettes de Cyclope).

      • Bien joué
        Je me suis demandé si la réplique de Mystique sur les « X-Women » était un clin d’œil ester egg ?

        Pour les costumes je ne comprend toujours pas pk ils n’ont pas gardés ceux (magnifiques) de la fin d’Apocalypse…

      • si Tye Sheridan est celui qui a raison, ce ne sont n’était pas des D’Bari (qui ont une toute autre tête dans les comics), mais des skrulls ….

        • Techniquement, ce qu’il dit est faux. Il n’y avait pas plus de Skrulls avant les reshoots qu’après. Lors des projections test organisées il y a plus d’un an, les aliens métamorphes n’étaient tout simplement pas nommés. Normal, puisque la production savait dès le départ qu’elle ne pouvait pas les utiliser sans entrer en conflit avec Captain Marvel.

          Dans l’intention, on est passé des Shi’ars aux Skrulls aux D’Bari. Dans les faits et dans ce qui a été filmé, on est simplement passé d’alien métamorphe lambda à D’Bari.

          La vraie question, c’est est-ce que Tye Sheridan connaît le nom de la race extraterrestre qui apparaît dans son film ? Si ça se trouve, il dit juste Skrulls comme plein d’autres spectateurs après avoir vu Dark Phoenix…

  1. Bon bah… Déçu de cette critique. Tout le début je m’en fiche, dans le sens où je me ferai mon avis cet aprem ou demain, mais TRÈS déçu de lire qu’il n’y a même pas l’effort fait d’une conclusion digne de ce nom. On dira ce qu’on voudra, malgré de nombreux défauts notamment sur la continuité, la saga X-Men dans sa globalité aura marqué le genre et même le cinéma… elle méritait une vraie conclusion. Bref, je verrai demain mais ce point me fait peur pour le coup.

    [PS : Boss, petite coquille dans la citation de Magneto 😉 ]

  2. Pour moi les conclusions des films x-men sont Days of Future Past & Logan le reste c’est pas le même univers pour moi.

    • Idem. D’autant que la fin de DoFP sonnait vraiment comme une conclusion pour le casting originale.

      J’avais laissé une chance à Apocalypse malgré un casting qui ne me plaisait pas des masses (surtout Sophie Turner) et des trailers ne me donnant ni chaud ni froid.. Au final je l’ai un peu regretté.

      Ce Dark Phoenix ça sera (peut être) streaming pour iur moi (histoire de) et basta.

  3. Ce que je retiens c’est l’absence du thème musical principale de la saga… triste… la musique est pourtant identitaire dans une saga, je déteste quand y’a pas de continuité d’un film à l’autre.

    • Après, le thème de X-Men ,il apparaissait au générique et puis c’est tout. Ottman n’a jamais adoré utiliser ses thèmes principaux. Pour le reste il a changé d’identité musicale à chaque film, en prenant juste bien soin de laisser le thème principal sur le générique de fin.
      Pourtant Henry Jackman avait fait un reboot complet avec First Class (tous des nouveaux thèmes) mais pourtant Ottman est revenu juste après et a tout jeté à la poubelle.
      Ca ne me surprend donc pas que Zimmer ait préféré faire table rase, c’est pas comme s’il y avait une réelle continuité dans la saga (hormis le générique). Et puis je suis content, ça fait plusieurs années qu’on n’avait plus eu une BO de Zimmer, alors je préfère 1000x une oeuvre originale!

      • Tout a fait scrat28, en fait, les thèmes « historiques » de Ottman n’apparaissent que dans 3 films : X-Men 2, X-Men Days of Future Past et dans X-Men Apocalypse.

        Pour le 1er X-Men, Ottman n’étant pas disponible, c’est le regretté Michael Kamen qui avait composant la musique, créant un premier thème, rappelant de loin le style de la série animée de 1992).

        Ottman, en fidèle compositeur sur les films de Singer, avait repris les rênes sur X-Men 2 en créant une nouvelle identité.

        Pour X-Men 3, John Powell avait pris la relève, créant à nouveau des thèmes.

        Idem pour First Class, où c’était le collaborateur habituel de Matthew Vaughn, Henry Jackman, qui avait proposé une toute nouvelle approche, logique puisque « reboot ».

        Ottman était revenu pour Days of Future Past et Apocalypse, ramenant avec lui ses idées développées pour X-Men 2 (notamment son thème principal et le thème d’Alkali Lake).

        Du coté des Wolverine, pour le premier, Harry Gregson-Williams avait proposé un thème qui ne sera pas repris dans The Wolverine et dans Logan, eux même disposant d’une approche différente à chaque fois, bien que cette fois composée par Marco Beltrami.

        Idem pour Deadpool qui dispose de deux compositeurs différents (notons pour l’anecdote que si Tyler Bates qui signe Deadpool 2, avait signé la musique du premier 300, Junkie XL avait composé 300: Rise of a Nation, le même Junkie XL qui a composé le premier Deadpool).

        Sinon concernant Zimmer, ca ne fait pas plusieurs années qu’on a pas eu une BO de lui puisque rien que sur la période 2016-2019, nous lui devons Inferno, BvS, Kung Fu Panda 3, Hidden Figures, Dunkirk, Blade Runner 2049 ou encore Widows, le tout en proposant plusieurs tournée de concerts.

        • D’accord avec tout ça! Etant un fan hardcore de Zimmer, je sais bien qu’on a eu quelques BOs, mais rien eu de vraiment « éclatant » dernièrement.
          Le seul film qu’il a fait en 2018, c’était Widows – 20 minutes de musique d’ambiance assez anecdotique.
          Il faut remonter à 2017 pour trouver Blade Runner (composé en majeure partie par Benjamin Wallfisch puisque Zimmer était en tournée à ce moment-là) et Dunkirk qui était sympa mais un peu trop porté sur le sound design pour être vraiment mémorable. Donc depuis 2 ans et demi on n’a pas vraiment eu de « grande » BO de Zimmer. Dark Phoenix c’est son grand retour à un genre de blockbuster plus classique dans lequel il y a beaucoup de potentiel musical. Le genre de projet qu’il faisait à tour de bras dans les années 90-2000, et qui ont donné naissance à toutes ces BOs mémorables qui ont fait de lui la légende qu’il est! :-p

        • J’ai toujours trouvé que le thème d’Ottman n’était ni plus ni moins que celui de Kamen en légèrement modifié.

          Il suffit d’écouter le thème lors de la première apparition de Cyclope et Tornade dans X-Men et celui du générique d’intro de X-2. C’est la même chose.

  4. Je trouve hallucinant l’impossibilité de la majorité des scénaristes d Hollywood à faire une fin digne de ce nom.
    J’ai trop souvent l’impression que les blockbusters se limitent à trouver une bonne idée de base et à tisser autour sans trop savoir où on va.
    Et si l’idée peut passer pour un film lambda du MCU comme ANT MAN 2 par exemple, on est en droit d’attendre autre chose d’un épisode final d’une saga de 15 ans. Dommageable surtout que le potentiel était présent. A voir peut-être en salle pour saluer les mutants de la Fox une dernière fois

          • Y’a eu des reshoot, mais je pense que ça devait être difficile de transformer le film pour en faire une conclusion, sans transformer totalement le film.

    • « J’ai trop souvent l’impression que les blockbusters se limitent à trouver une bonne idée de base et à tisser autour sans trop savoir où on va. »

      Ben, c’est vrai que c’est un peu le cas, dans la notion même de blockbuster. ^^

      Je veux dire, les productions Irwin Allen, ça ne volait pas haut non plus : « L’aventure du Poséïdon » et « La Tour Infernle », l’élément qui fait vendre le film, c’est le bateau qui se retourne et l’incendie dans la tour, et pas les sous intrigues avec les personnages qui puent le remplissage pour tenir les 2 heures de projo.^^

  5. Bon, et bien RIP la saga X-Men (mis à part DP?), tu nous auras bien divertis pendant 2 décennies… Avec tes hauts et tes bas!

    Par contre, j’ai buggué quand j’ai vu Kota Eberhardt sur la dernière image, j’ai cru que c’était Zoé Kravitz ? Je me suis dit, je sais qu’on est pas à une incohérence près mais il me semble bien qu’elle est annoncée morte dans DOFP… ^^

  6. Quand on pense que le comics en question est une des meilleurs histoires jamais écrites ! Il suffisait de recopier !!! Allez lire ou relire la BD. C’est inoubliable. Y’a vraiment des gens qui ne sont pas à leur place à Hollywood.

    • C’est compliqué de recopier exactement un comics. Apres je trouve juste fou que, d’après le Boss, le développement des personnages est à niveau très bas.
      Reste de toute façon que le public n’ayant pas suivi APOCALYPSE, il est compliqué de développer une histoire intéressante et stimulante avec des personnages sans relief. On est loin de l’attente d’un X MEN L AFFRONTEMENT FINAL attendu après deux premiers opus magistralement orchestré.
      Ca prouve surtout que Hollywood a vraiment des soucis pour terminer de façon acceptable une poule aux œufs d’or qui a vécu.
      En effet, même si DARK PHŒNIX n’a a la base pas été conçu comme une finalité, force est de constater que le public attendait une nette évolution chez les mutants. Le pire ? La Fox semblait avoir compris avec les projets X FORCE et NOUVEAUX MUTANTS…

      • « Ca prouve surtout que Hollywood a vraiment des soucis pour terminer de façon acceptable une poule aux œufs d’or qui a vécu. »

        Le souci, c’est que « X-Men : Dark Phénix » n’a jamais été annoncé comme une conclusion, le film le devient par la force des choses. Dès le début, le projet était perçu comme un « épisode » de plus, au même titre qu' »Apocalypse » mais là, c’était encore plus flagrant : premier pas d’un scénariste en tant que réal, et non réalisateur qui a fait ses preuves. Déjà avec « Apocalypse », on sentait que Singer ne savait plus quoi raconter avec les X-Men, qu’il était temps qu’il passe la main, et là, que ce soit le scénariste/producteur exécutif de la franchise qui met la main à la patte, on voyait bien que la Fox était au bout du rouleau, désireuse de sortir un volet de plus coute que coute.

    • C’est quoi ce troll. MCU n’a pas le monopole du film fade, sans émotion ^^. DCU, Disney, Paramount, Sony, Warner… même combat. ^^

      • ça et le fait que les fans se comportent comme des enfants gâtés… Ils veulent toujours du plus gros, plus grands, plus impressionnant, du ressemblant mais pas trop, du différents mais pas trop, du drôle mais pas trop, du sérieux mais pas trop, du respect du comics mais pas trop, de l’éloigné du comics mais pas trop…Etc

        Si les fans des années 90 ou début 2000, voyaient les films qui sortent en ce moment, et la réactions des « fans blasés », certains se prendraient des claques je pense… ^^

        • Me semble pour que Logan a été acclamé par les fans non ? Et pourtant, c’est pas plus gros, pas plus drôle, pas plus cher non plus. 🤔
          En revanche c’est plus humain, plus triste, plus intimiste, plus violent aussi.

          • Tout à fait! J’ai pas dit que tous les films étaient décriés! J’insinue juste que les fans sont contradictoires et attendent (aujourd’hui) d’être surpris à chaque film! Logan a très bien marché, mais si ils avaient fait un autre film dans le même genre (ex: X-23), là certains auraient commencé à dire « mouaiiiis, ça copie trop le style Logan… aucun renouvellement » quand d’autres auraient dit « bwarf! c’est trop sombre comme univers… »

            Mais (pour le moment, attendons Joker) c’est un peu un OVNI au sein de ce genre de film… Et personnellement, je ne voudrais pas d’un MCU ou DCEU uniquement dans ce ton là…
            Regarde TDK, il est considéré comme un très bon film, excellent même, pourtant, de nombreux fans disent « c’est pas vraiment un film Batman »… car trop réaliste…

            Tout ça pour dire que il ne peut pas y avoir un chef d’œuvre à chaque sortie (comme dans n’importe quel autre style de film en fait!) et que lire du MCU = « Fade, Sans intérêt, Rien de réellement marquant, Pas d’émotion, Action pépère » quand (Marsom l’a fait remarqué) un film comme Endgame est sorti il y a 1 mois et demi c’est un peu gros… Après c’est sûr, c’est se battre contre des moulins à vent et tout les goûts sont dans la nature (heureusement)…

  7. « Zimmer compose uniquement pour l’univers Marvel quand… les super-héros sont aux portes du reboot (cf. The Amazing Spider-Man : Le destin d’un héros) ! »

    Meilleur thème de spidey encore aujourd’hui…

    • (Je me rends compte d’ailleurs que personne n’a vraiment réussi à créer un thème particulièrement ‘Spidey’.
      Si le Batman d’Elfman respire le batman comme le Superman de Williams inspire Superman, force est de constater que tous les thèmes Spider-man y compris celui de Zimmer fonctionneraient pour un autre personnage héroïque. Ils sont tous tristement génériques.)

      • Au contraire, je pense surtout que c’est la nostalgie qui parle là. Je suis évidemment fan des thèmes d’Elfman et Willams sur Batman et Superman, mais je pense que le thème d’Elfman sur Spidey est parfaitement raccord avec le personnage. Tout comme la musique de Zimmer sur Man of Steel et Dark Knight ou celle de Giacchino sur Dr Strange.

  8. Les x-men a un avantage sur la plupart des autres films Marvel (hors Civil War) ou DC, c’est qu’il peut proposer un grand nombre d’affrontements entre humains mutants et non un groupe de super-héros contre un méchant ou un groupe de super-héros contre un groupe de monstres/extraterrestre/robots (intérêts souvent limités pour moi, des robots détruits, ça m’ennuie).

    • c’est le problème qu’on a relevé avec mon frère depuis Avengers. tu alternes entre de la destruction massif mais avec zéro mort à l’écran, seul exception le doublé MOS/BvS qui doit compenser au bas mot 3 avengers et demi ^^ et des ennemis inhumains (pas de blagues) aliens/robots/mutants/zombies que tu peux dézinger comme des silhouettes en carton ou dédicace à suicide squad, si tu regardais quelqu’un jouer à un shoot’em up.
      Et la preuve que ça ne peut pas marcher parce que dans la saga X Men avec Apocalypse et un petit peu Future Past, la seule fois où l’ampleur spectaculaire n’arrive pas à être gérer par une bonne mise en scène ben, tu en as rien à secouer de voir une tornade embarquer des bagnoles à New York ou une pyramide de sable construit en 5 minutes vu que, dsl d’être un poil sadique, tu as ZERO victime visible soit de la catastrophe soit par dommages collatéraux.
      Et le comble? C’est qu’on parlait plus haut des films de SH des années 90 ou même avant (superman et Batman par exemple) mais là tu avais encore une vraie exigence parce que tu savais que vu c’était plus rare et que techniquement, tu avais une certaine liberté, les réalisateurs se retroussaient les manches pour rendre le meilleur film possible, je sais pas ce qui pourrait être le pire? Voire comment un Kinberg ou les Russo s’en sortirait s’ils avaient dû réalisé leurs films dans les années 70 ou au contraire voir ce que des cadors pourrait faire actuellement malgré le système de production archi balisé et les fans haters au moindre pet de travers?

  9. Bon, au cas où la question n’ai pas été posée, Boss, j’ai malgré moi l’espoir de voir un caméo de Jackman, pas forcément en tant que Wolvi parce que je sais qu’il ne reprendra pas la muscu ect.. pour le rôle, mais plus à la manière de X-MEN : Le Commencement.
    Un Hugh en pull qui lâche une réplique qui vient égayer mon film… Après tout, il a joué (ou fait une apparition d’une manière ou d’une autre) dans 11 des 11 films de la saga. Je serai vraiment déçu si il n’apparaissait pas dans le dernier…

    • 11 films? 10 tu veux dire… ? (sans compter les 2 DP)
      1, 2, 3, First Class, DOFP, Apocalypse, Dark Pho, Origin, The Wolverine, Logan

      Et en vrai, Wolverine n’apparaît que dans 9 films (si on ne compte pas Origin)… ^^

      • tu veux dire son Captain Ma..ha pardon, dsl son Thor le monde des ténèbres? Parce que sans chauvinisme aucun, Leterrier est peut-être celui à avoir déballé le grand jeu niveau artifices de mise en scène et….on le conchie parce qu’il a justement trop bien réalisé son film.

        • Effectivement, cas à part.
          C’est pas qu’on le conchie sur sa qualité intrinsèque, c’est que le film a été évincé complètement de toute continuité MCU (pas le même Hulk, pas le même acteur, aucune référence dans Avengers… Il est non-officiellement out-canon).

          • « Il est non-officiellement out-canon »??

            Absolument pas! Comme l’a fait remarquer Anthony, le Colonel Ross apparaît dans CW et IW (et c’est bien le même acteur) et à part le changement d’acteur de Banner (comme pour Rhodes au passage), la fin d’IH est cohérente avec le début d’Avengers : Il part seul et essaie de contrôler Hulk (ou pas) –> on le retrouve à aider son prochain dans un lieu reculé… On ne sait pas ce qu’il s’est passé entre les 2, mis à part que le SHIELD le suit depuis des mois et lui évite des problèmes en scret’, ça ne veut pas dire pour autant qu’IH n’existe pas.

            Et enfin, il fait bien partie des coffrets DVD/Bluray phase 1.

          • Guitoon85
            Les événements de l’incroyable Hulk sont référencés dans Daredevil pour anecdotes, mais surtout dans le film de Leterrier, le logo Stark est sur les camions à la fin du film, Tony Stark fait un apparition pour négocier avec le général Ross en scène Post Générique. Dans Iron Man 2, on peut voir sur un écran télé, les dommages collatéraux causés par Hulk à l’université. Dans Avengers, Banner fait même une allusion à une scène tournée mais non présente dans le film, ou il tente de se tirer une balle dans la bouche, scène présente sur les bonus DVD. Un comics prologue retrace les années durant laquelle Banner échappe au colonel Ross avant avengers. Et pour finir le choix de Louis Leterier pour banner était Mark Ruffalo, mais universal production de l époque a imposé leur acteur. Dommage cela aurait évité un changement de casting.

          • Et tout ça en effet! J’ajouterais que dans Avengers :
            – Lorsque Coulson vient voir Tony et Pepper à la tour pour lancer l’initiative Avengers, Tony regarde déploit 3 écran (un pour Captain, un pour Thor et un pour Hulk, qui montre des images de IWH),
            – Lorsque Tony propose à Bruce de venir à la Tour Stark, il lui dit « la dernière fois que je suis venus à NY j’ai faillis détruire Harlem » (référence au combat final contre l’abomination)…

            J’ai juste un regret, c’est de ne plus voir Betty, j’aimais beaucoup Liv Tyler dans ce rôle, et c’était un personnage féminin assez fort et très intéressant.

  10. Dans Premiere de ce mois très bel entretien avec Jessica Chastain qui est de la génération quadra + donc amie de Fassbender, McAvoy qui décrit quand même le plaisir de jouer avec ses amis… En substance la petite critique du film : Le casting dont Un Fassbender et McAvoy fatigués attendent la fin du film avec soulagement…
    Le film obtient un petit 2 étoiles qui me semble plus politiquement correct qu’autre chose.
    Pour moi Days of future past est le dernier XMEN digne d’intérêt

  11. Hum je l’ai trouvé plutot bon contrairement à la campagne de sacquage en règle. Il est rythmé, même si les scènes d’action sont peu lisible et pas super bien chorégraphiées a part celle dans l’espace.
    Il semble y avoir une volonté à le sacquer injustement en se basant sur des considérations autre que le film (le changement de réal par exemple) comme ce fut le cas pour x-men l’affrontement final alors qu’il y avait parmi les plus mémorables scènes dedans.

      • Je suis d’accord mais pour le cas de Dark Phoenix, les trailers ne nous montraient pas déjà un remake d’X-Men 3, rien qu’avec la scène du pavillon avec juste Quicksilver en plus ?
        Je préfère toujours me faire mon propre avis en salle et les trailers ne sont pas forcément représentatifs, y’a bien des films qui se sont révélés bons alors que les trailers n’étaient pas terribles ou en montraient beaucoup trop, mais parfois, je trouve que même sans voir le film, ça sent un peu mauvais dès le départ (Venom et Shazam ! pour ma part, qui certes ont bien marchés, surtout le premier, je parle uniquement en terme d’appréciation subjective et non de résultat au box office).
        C’est dommage parce que c’est une saga que j’aime beaucoup mais je trouve qu’après Days of Future Past et Logan y’a plus rien a dire, Apocalypse n’aurait jamais dut sortir, il est temps de rebooter, en espérant avoir enfin un Cyclope charismatique et leader des X-Men…

    • Amen.
      Perso je n ai jamais compris le bashing de l affrontement final (ni celui de mon chouchou tasm2)

      Moi c est plutôt xmen1 et first class que j ai trouvé bof.
      Mais en inconditionnel des xmen (et heroes) Je sais que je vais bien kiffer et j ai trop hâte du reboot

      Total HS mais apparament prochain gros méchant MCU norman osborn (je voulais lui ou fatalis)

  12. Je dois avouer que je l’avais tellement anticipé cette critique depuis presque deux ans, c’est presque satisfaisant. 😆

    Bon au moins,

    « Au passage, les fans de Magneto peuvent être rassurés, il concentre les moments les plus badass du film ! »

    C’est pile la seule chose qui m’intéressait, donc j’irais quand même. En espérant avoir un petit effet Captain Marvel où finalement je prends un peu mon pied alors que je m’attend à un étron.

  13. Vu le film ce matin.

    Honnêtement la conclusion de cette saga est bien meilleur qu’on le laisse entendre. Il y aura ceux qui avide d’image ce seront fait spoiler les 2/3 du film. Mais DP réussi a nous offrir un troisième acte dantesque, les scènes d’actions sont partis les meilleurs de la saga. Cet opus est l’antithèse d’XMen Apocalypse, bien plus fluide dans sa construction, sans temps mort et rempli de moments badass. La musique de Hans Zimmer bien que très classique épouse parfaitement les scènes d’un film maîtrisé.
    Quelques facilités scénaristiques viennent gâcher l’ensemble au point d’en faire un film juste sympa. Mais face a la catastrophe industriel qu’a été le tournage, on est tout de même agréablement surpris.

  14. Dommage que la saga se termine ainsi, et que l’arc Phoenix soit à nouveau saboté, ici directement par Disney et son monopole.

    S’en est dorénavant fini des films de super-héros sérieux, le MCU et ses blagues deviennent la norme…

    • Ouais complétement !
      Disney menace la couche d’ozone ! Disney tue des chatons ! la sécheresse est du à Disney ! Disney nous cache l’existence des Aliens ! Disney vide mon rouleau de papier toilette ! Disney a bouffé mes M&Ms !

      Disney n’y est pour rien ! Faut arrêter de se faire des films !

      • J’ai dis que Disney avait saboté le film ici, par autre chose. Donc inutile d’envenimer mon propos 😉

        Dès que le deal Fox-Disney a été enclenché, le film a été reporté, a eu des reshoots, une partie du film a été modifiée car « trop proche de Captain Marvel ».

        Disney a tout intérêt à ce que Dark Phoenix se plante et laisse une image moyenne des X-Men, pour mieux les rebooter, c’est assez simple à comprendre.

        Je ne rejette pas tous les défauts et la qualité du film sur la tête de Disney, mais il y a clairement eu des conditions qui n’ont pas favorisé ce film. Mais bon, visiblement, on n’a déjà plus le droit de critiquer Disney.

        De toute façon, une bonne partie des fans de Marvel et du MCU tapait par principe sur les X-Men juste parce qu’ils n’étaient pas dans le MCU justement, depuis des années, alors…

        • Peut être que sans ces reshoots , le film aurait été encore plus critiqué ?
          Rien ne nous dit que le film était meilleur sans ces changements !

          Ps : J’aime les X-men de la fox , les Films DC , les spidey de sony et le MCU !
          Je ne porte aucun intérêt à participer à ces pseudos guerres de fans.

        • « Disney a tout intérêt à ce que Dark Phoenix se plante et laisse une image moyenne des X-Men, pour mieux les rebooter, c’est assez simple à comprendre. »

          Carrément « tout intérêt »??? Pourquoi? Si le film marche :
          – Bénéfices = Argent en plus pour le studio,
          – Bonne image des X-men = Les gens en redemandent (reboot ou pas!)

          Si le film marche pas, tu penses que les gens se disent « ho vivement que Disney reboot tout ça! »??? Les spectateurs (je ne parle pas des fans que nous sommes) sont bien loin de tout ça, le rachat ça leur passe au dessus à 3000!

          Si l’année prochaine un nouveau X-men sort, ils se diront « Chouette j’ai bien aimé le dernier! même si c’est rebooté, je vais voir! » ou « Mouais, le dernier était pas top, mais vu que c’est rebooté pourquoi pas » ou « C’est mort! Reboot ou pas! »… Le tout étant d’avoir une bonne BA pour donner envie au final!

        • En tant que fan du Mcu, je n ai jamais négligé le travail fait sur les Xmens. Et je crois que beaucoup de fans comme moi auraient aimé voir les films se poursuivre sans devoir subir un reboot au seins du mcu.
          La saga possède de talentueux acteurs et actrices mais qui n’ont jamais été mis en valeur scénaristiquement et équitablement depuis le soft reboot first classe. Et des personnages du comics parfois oubliés ou peu mis en valeurs. Alors de ce constat et des échecs de la moitié des films, et l’inégalité des intrigues, un remake chez Marvel sera un moindre mal.

    • Disney, les grands méchants !!! Bbbbbbbooooouuuuuhhhhhhhh !! T’inquiète pour les films sérieux tu as Sony avec le très méchant Morbius et Venom ! Bbbbbboooouuuuuhhhhhh….

  15. Pour se motiver à aller le voir avec un ami, on a fait une grille de bingo, 25 cases. Verdict ce soir sur ce qu’on avait prédit ou non !

  16. Bon. Tout d’abord excellente critique du boss, tout ce qu’il dit est avéré et encore il est d’une indulgence profonde.

    Kinberg est sur la franchise X-Men depuis « The Last Stand » et coïncidence ou pas malgré la tendresse que je conserve pour le « First Class » de Vaughn pour son ambiance, la saga cinématographique va de mal en pis.
    Cette fois le tâcheron scénariste et producteur s’improvise réalisateur.

    Côté signature, vous pourrez regarder une série b en 36e partie de soirée ça sera tout aussi inspiré.
    Au mieux on peut lui reconnaître une fascination évidente pour la saga Terminator au vu de la redondance dans l’attitude et les effets visuels sur les méchants.

    Côté direction d’acteurs le bât blesse, servis par un scénario ridicule qui comme d’habitude annihile plus ou moins systématiquement les films précédents de la franchise, on sent la lassitude manifeste d’un casting en roue libre surjouant et larmoyant des scènes incongrues et illogiques.

    Si effectivement Dark Phoenix se veut une resucée ou relecture pour les fans de Kinberg du 3e volet de la première saga, la comparaison n’est contre toute attente pas à l’avantage de la nouveauté.
    Pire encore le film est tellement fade, vide d’enjeux sensibles et ponctué de tellement de caricatures qu’on en vient à trouver des qualités à l’expérience rattnerienne.

    Le fan service est à son minimum avec l’apparition d’une chanteuse disco le temps d’une scène fugace mais même après la bouse apocalyptique précédent ce film il est difficile de voir en ce dernier opus de la saga consacré aux mutants de Xavier un héritage acceptable pour les fans de la première heure.
    Les effets spéciaux sont de plus déplorables et devraient faire hurler les amateurs pointilleux qui vilipendent déjà les films du MCU.

    Comme l’a très bien dit le Boss ce film n’est qu’un caprice aussi dispensable qu’oubliable le plus inquiétant outre le gâchis d’un tel casting sur le papier restant la somme colossale consacré à son budget qui n’est absolument pas visible à l’écran.

    200 millions qui ne risquent pas d’être remboursés de si tôt avec la fin de l’âge d’or des adaptations super héroïques symbolisé par End Game qui a failli être le plus gros succès historique du box-office.

    Il est dommage pour le chant du cygne d’une telle licence qui a su alterner des bonnes surprises comme Logan , le premier deadpool et les deux premiers films X-men de poursuivre une partition dissonante et disgracieuse en continuant à chier consciencieusement sur des comics au nom d’une liberté créative qui voit Mystique coacher des x-men et être amie d’enfance de Xavier, Hank Mc Coy passer son temps à utiliser un modificateur d’images même parmi les mutants pour masquer sa condition et Quicksilver être un amuseur public. Pudiquement on ne dira rien du Nighcrawler directement débarqué d’X-men Evolution.

    A défaut de lire des comics au moins Kinberg a dû regarder beaucoup de dessins animés et la franchise Terminator.

    Il n’y a plus qu’à souhaiter qu’il se pencher sur des personnages Warner.

    • tu as oublié une alerte danger dans ton planning du CV de Kinberg: Réalisateur des reshoots (du film?) les 4 Fantastiques version 2015. Qu’on me fasse pas croire qu’ils ont vraiment demandé à Mathew Vaughn, j’y crois pas une seconde, ou alors ils l’ont sortis du pieu à 4h du mat et 2l de bière dans le sang.

    • Bon je crois que t’as tout dit… Je ne comptais pas y aller et ça confirme.

      Pour le reste, tu as raison sur les personnages dénaturés, je n’ai jamais accroché par exemple à la nouvelle Mystique qui n’a pas grand chose à voir avec le personnage initial.

      J’attends aussi toujours une bonne adaptation de Diablo/Nightcrawler (notamment la version d’Excalibur), ce ne sera pas pour cette fois.

      SPOILER SPOILER




      la chanteuse disco, c’est Dazzler je présume ?




      FIN DU SPOILER

  17. J’ai vu le film, il est franchement nul et la fin c’est du n’importe quoi.

    Comme la dit M. LTH la fin rentre totalement en contradiction avec la fin de Days of Future Past.

      • Je n’ai pas vu le film… mais j’imagine la mort de Jean dans DP (vu que c’est apparement un remake d’X-Men 3 ^^) alors que dans DOFP elle est vivante (et jouée par Famke Janssen)? Ou la mort d’un autre personnage que l’on voit à la fin de DOFP (Cyclope, Tornade, Professeur X…)

        • SPOIL:

          Elle meurt de la même façon dans DP que dans X-men 2.
          C’est à dire, qu’un signe est annonciateur de son retour à la fin du métrage.
          Je pense qu’a l’avenir, je regarderais la saga de la manière suivante:

          X-MEN Origin Wolverine
          X-MEN
          X-MEN 2
          X-MEN 3
          X-MEN First Class
          X-MEN Apocalypse
          X-MEN DarK Phoenix
          The Wolverine
          X- MEN Dofp
          Logan

          • Il y’a aussi l’école du professeur X qui est renommé à la fin de Dark Phoenix « Jean Grey’s School » alors que dans DOFP c’est toujours la « Xavier’s School ».

          • @Apola: Il est bizarre ton ordre de visionnage ^^, niveau « logique » (s’il en est), pour moi c’est plus ça:
            X-MEN Origin Wolverine
            X-MEN First Class
            X-MEN
            X-MEN 2
            X-MEN 3
            The Wolverine
            X-MEN Dofp
            X-MEN Apocalypse
            X-MEN Dark Phoenix
            (fin de Dofp)
            Logan

            DOFP est l’élément déclencheur, à partir de là (retour dans le passé et changement de l’histoire), X-Men 1, 2, 3 et The Wolverine « n’existent plus »… l’histoire se poursuit sur Apocalypse et Dark Phoenix (qui pour moi n’auraient pas existé sans le changement de l’histoire)…

        • Jean Grey est déjà morte et ressuscitée 20 fois dans les comics, donc bon on peut dire que là dessus ils sont fidèles au personnage…

      • @Adam Warlock
        On peut facilement imaginé qu’entre la fin de Dark Pheonix et la fin de Days of Futur Past, Jean revient (on la voit avec Scott dans le futur), donc que Charles sortent de sa retraite (il est toujours directeur de l’ecole dans le futur), puis qu’à un moment Jean lui sorte un « ça me gêne que l’école porte mon nom, ça a toujours été la vôtre etc… »
        Après tout il se passe plusieurs décennie entre la fin de Dark Pheonix et le Futur sauvé dans lequel se réveille Logan. Il a pu s’en passer des choses 😉

  18. « X-Men : Dark Phoenix n’est même pas raté, le film a ses bons moments. Mais il est juste… vain.  » Pffff, Vain c’est le nouveau « Meh » de 2019 pour le cinéma de SH j’ai l’impression, à part Endgame qui sauve les meubles.

    Il faudrait peut-être que quelqu’un tire la sonnette d’alarme que c’est pas parce que le public se déplace, que ton film rapporte et que forcément les critiques professionnels « on écoute plus ces vieux rageux frustrés » (j’ai l’impression d’entendre Kev Adams en disant ça…) qu’il faut faire exactement la même chose mais avec juste plus de thunes (coucou les disney live!)

    Quitte à porter ses couilles, et prendre des risques comme BvS récemment (qui n’est pas parfait non plus), Et vu la vitesse où on peut voir les films en streaming à présent, ça va empirer à l’avenir. on dirait que les mecs oublient que certains payent pour aller voir leurs films.

    A quand un tarif réduit spécial blockbuster ?

    Boss, vous avez dit que ça va être exceptionnel de pas avoir beaucoup de suites de SH en 2020 mais on vient quand même d’enchaîner 5 films de SH en 3 mois et que passé Far from Home, on auras rien d’autre en salles avant 9 mois! L’année dernière, c’était seulement 5 mois entre Ant Man et la guèpe et Aquaman.

  19. Bon bah, absolument rien a voir avec votre avis Mr LH ^^.

    – Un film sombre (je ne le conseille pas à ceux qui prennent les héros comme des comiques de service en collant), triste, qui mise en priorité sur la personnalité des personnages avant l’action (malheureusement, le film durant moins de 2h.. Certains passage sont survolé au profit d’autre. Mais dans la globalité, c’est très bien amené)

    – Musique de Hans Zimmer terrible, qui donne une grosse sensation de puissance, et il arrive encore à nous sortir des thèmes qui marque dès la première écoute (il faudrait qu’il orchestre toute les musiques de films de SH sans déconner. Marre des musiques oubliables de tout les films du genre actuel).

    – Une Sophie Turner impressionnante.

    – Des scènes d’action (en particulier celle du train !) pour un film de super-héros, d’une violence.. qui m’avais pas autant marqué depuis Dawn of Justice. Les pouvoirs servent à des exécutions assez hard (Magneto et Diablo en tête !), en plus d’être lisible, impressionnante, et avec des chorégraphie qui change de d’habitude.

    Mon second préféré de cette  » prélogie  » après Days of Futur Past, et le meilleur film de super-héros de l’année pour ma part.

    • « Une Sophie Turner impressionnante »

      Mon dieu qu’elle joue mal plutôt. Elle doit avoir deux ou trois expressions du visages à son actif. Déjà dans GoT, c’est pas fameux mais dans ce film, ça me paraît pire.

  20. Vu ce matin, j’ai bien aimé et passé un bon moment. C’est quand même sympa de voir un film de super-héros sans blague carambar toutes les deux minutes.
    Pour moi, c’est un bon film, bien réalisé, plutôt bien écrit, avec une bonne musique et une très bonne interprétation . Sophie Turner livre quand même une interprétation bien au dessus que la soupe Marvel/DC en général.
    Magneto même si il est en mode auto à droit quand même à une scène hyperkiffante.

    Le problème de ce film c’est qu’il a deux défauts majeurs pour moi:

    – Fidélité minable au matériel original. C’était l’occasion de se lancer dans l’espace.
    *** SPOILERS ***
    Pas de Shi’ar, pas de garde impériale, pas de Lune, le rôle de Cyclope réduit au rang de figurant, la fin…
    *** SPOILERS ***
    – Ce qui nous amène au second gros défaut: Pour quoi faire ce film si c’est pour refaire la même chose? Le projet était lancé avant le rachat de la Fox, quel intérêt de redire la même histoire si tôt?
    Qui a pu s’attacher à ces X-Men si peu développés?

    Je cherche, je vois toujours pas l’intérêt. Si ce n’est comme dit LTH, un caprice de Kinberg qui a voulu se rattraper de son affrontement pas si final que ça. Et encore, j’avais plus d’attachement à l’ancienne Jean Grey…
    C’est mieux pour moi, c’est sûr mais ça aurait dû être un million de fois mieux.
    Des reshoots pour quoi? Une fois la Fox rachetée, ils auraient pu servir à oser des choses, à tuer des gens, je sais pas moi, à s’acheter des couilles.

    Une fin de saga qui n’en est pas du tout une. C’est un rendez-vous manqué malgré un film plutôt bon.

    Il me reste plus qu’à attendre la version MCU dans quelques années. Avec peut-être enfin un Cyclope digne de ce nom.

    • Pour Cyclope, comme dit dans ma critique : même si je trouve l’acteur trop petit et faisant trop « jeune », je trouve que c’est le film qui lui rend le plus gloire.
      C’est vrai qu’il est un peu figurant, mais il est aussi mis pas mal en avant je trouve.
      Je l’ai trouvé classe, enfin utile, et il a droit à des moments badass je trouve (dommage qu’il ne montre pas plus de puissance par contre).
      j’espère vraiment qu’il sera au coeur de l’adaptation MCU des X-Men

      • Ah oui c’est sûr que vu comme ça, c’est le meilleur mais bon, face au pauvre petit rival amoureux qu’il était dans l’ancienne trilogie c’était pas difficile.
        Comme toi, j’espère que le MCU lui rendra hommage mais j’ai peur qu’ils le transforment en Kevin Hart et pour moi ça serait pire!

  21. Mouai un très grand mouai. Je suis toujours dégoûté tu traitement de Cyclope j’ai l’impression que les réalisateurs le déteste. STP Feigie donne nous le leader charismatique des comics.

  22. Encore une critique très juste de Mr LTH.
    [Attention Spoiler] Le film n’est pas mauvais, il n’y a pas de fausses notes, du moins pas d’aussi énormes que dans X-Men 3 mais il est très chiche en bonnes notes. Mis à part, la scène dans l’espace, fort jolie et intense, le jeu de Sophie Turner (qui peut aussi bien indifférer voire agacer) et éventuellement la BO de Zimmer (en petite forme mais ça reste au-dessus des standards super-héroïques), le film est prévisible et finalement peu ambitieux, sur le fond comme sur la forme. La menace n’est pourtant rien d’autre que la force génératrice de l’univers ! Achever l’affrontement dans une forêt de Pennsylvanie à côté d’une ligne de chemin de fer c’est pas foufou.

    Ensuite, si l’on replace ce film dans un contexte plus général (histoire déjà racontée + conclusion d’une saga de 19 ans + genre SH comptant plus d’une centaine de films) on ne peut qu’être déçu. Il n’y a en effet aucune surprise (sauf deux nouveaux mutants totalement anodins), très peu de références au travail des prédécesseurs sur la saga X-Men (sauf avec X3 mais finalement c’est très maladroit) et aucune apothéose, bref aucune complicité se crée entre le narrateur et son public. Simon Kinberg reste autocentré sur son récit et Mr LTH a certainement raison de dire que ce film est le caprice d’un auteur.

    J’ai tiqué sur certains trucs que je livre un peu dans le désordre : il n’y a aucune ambiance 90’s, le film pourrait se passer aujourd’hui qu’on ne verrait pas la différence (il n’y a aucune musique de l’époque), pourquoi Pietro disparaît en plein milieu du film ?!, l’espèce de bras de fer entre Magneto et Jean avec l’hélicoptère était un peu ridicule, Mystique qui meurt comme annoncé dans la bande annonce, Diablo qui a la fin de la scène du train découvre comment il aurait pu tuer tout le monde beaucoup plus rapidement, les clichés parisiens…

    • Pietro est dans un sale état après le combat contre Jean, et ensuite les évènements s’enchaine trop rapidement pour qu’il puisse être sur pied.

      Surtout Diablo pouvait très bien sauver le mutant avec ses dread (son nom d’ailleurs ?)

    • Était-il ‘canon’ d’ailleurs à l’univers Fox-men ?
      Rien n’est sûr avec ce film…

      Déjà que des films comme Logan ou Deadpool se jouent de ces règles contraignantes de canonicité.
      Fox n’avait pas la stratégie MCU.

  23. Personnellement, j’ai bien aimé le film 🙂
    Les scènes d’actions sont super bien fichu et les xmen lors de ces phases sont bien exploité. C’était plaisant à suivre.
    Après des défaut oui, clairement, notamment la conclusion qui ma pas emballé.
    Mais quand même un très bon moment pour moi. J’aime cette univers, j’aime ce casting sur ces personnages, et ils vont me manqué ! J’aurai aimé encore et encore d’autres films ^^

  24. C’est un excellent film!!! N’écoutez pas les critiques, les journalistes sont des vendus qui n’attendent que des AVP gratos et des goodies comme des gamins. C’est un superbe film XMEN.

    • proMUTO> Super vanne j’espère que tu l’as pas piqué à un autre humoriste gare à copycomic. Rajoute que Kinberg est le Snyder de la fox (génial , visionnaire et incompris) et je milite personnellement pour que t’aie un Molière l’an prochain. ^^

  25. C’était très classique, aucune surprises, pas de bosses sur la route.
    Le problème de départ de ce film était que c’était un réchauffé de l’Affrontement Final oui, une histoire nouvelle pour conclure n’aurait pas été de refus. Le déroulement est trop simple avec Jean qui se sent trahis par Charles, Magneto s’y retrouve mêlé, les Shi’ars ne sont là que pour une pauvre raison.
    La scène dans le train à la fin est très bonne, tout comme la musique d’Hans Zimmer.

    J’ai trouvé que la conclusion était satisfaisante. Loin d’être marquante, mais elle ne me laisse pas un mauvais goût, en espérant qu’ils gardent une partie du cast.

  26. Que c’était plaisant d’avoir raison 😀
    Non vraiment au final j’ai limite pris mon pied dans la platitude du film ! 😆

    C’est clairement pas bon, mais c’est pas non plus médiocre comme Venom, c’est juste… Inexistant (encore plus plat et vain que Black Panther c’est dire). Ou en d’autres mots, voilà ce qu’il arrive quand on a le caprice le plus cher du monde ! 😆

    Autant dire qu’au delà du 95% d’exacte ressemblance (au détail prêt, c’est ouf, on pourrait presque appeler ça le jeu des 7 différences le plus coûteux de l’Histoire de l’humanité) c/c sur The Last Stand, bah il n’y a aucune surprise ni aucune véritable tension ni surtout aucune émotion. L’histoire avance exactement là où on l’attend, et c’est encore plus marrant quand le film cherche inexplicablement à faire dans le moins en moins spectaculaire (oui, c’était hurluberluesque, la scène la plus impressionnante est la seconde scène du film, et plus le film avance, plus il ‘s’auto-mutile’ (ces costumes horribles puis réduit à des habits trouvés à l’h&m du coin, ces décors d’une banalité déconcertante, ces dialogues de haute volée, etc) qu’on en viendrait presque à croire que le reshoot du 3e acte pour la scène de train était véritablement un pari masochiste suite à quelques verres alcoolisés dans les locaux de la Fox ! 😆 Car vu ce qui était vendu en 2016 (film en deux parties, l’espace, les Shi’ars, etc) et ce qu’on obtient, la chute est trop grande pour être involontaire). 😆

    Les seuls moments cools et/ou intéressants du film… sont (comme d’hab) toutes les scènes avec Michael Fassbender (autant dire que j’étais joie !) ! 😀 (ça sera bien la seule raison que je retiendrais un truc de ce film).

    Et autant j’aime énormément Zimmer et j’ai apprécié ce qu’il a pondu pour ce film, autant m’arracher aussi abruptement le merveilleux thème de John Ottoman (pourtant revenu sur les grandes pistes avec DOFP et Apocalypse), c’est non. 👿

    Bref, si vous êtes plutôt serré en ce moment vu les deux derniers mois très chargées, honnêtement vous pourrez tenir tranquilou jusqu’à la sortie dvd.

    Et au passage, RIP les fans qui voulaient/s’attendaient une conclusion à la saga mutante qui dure depuis 2 décennies 😆 (le pire c’est justement passer après Endgame qui doit sûrement renforcer la rage ahahaha).

  27. J’ai vraiment aimé ce film ! Sombre, sérieux, avec un contexte toujours traité. Les combats sont beaux et lisibles. J’ai même trouvé les pouvoirs beaux et c’est rare que je dise ça. Quand Jean s’envole par exemple le film n’en fait pas des caisses, c’est un geste naturel pour elle comme si elle marchait. Je regrette un ennemi inutile et une fin qui contredit dofp mais j’ai aimé tout le reste !

  28. SPOILER

    Au final, 9 cases remplies sur les 25 de notre bingo :
    – féminisme lourdingue
    – le Prof X essaie de faire entendre raison à Magneto
    – Magneto soulève un gros truc
    – Prof X et Magneto jouent aux échecs (mais avec un peu de suspense)
    – Tornade devient prof
    – « Tel est pris qui croyait prendre ! »
    – Le Fauve rugit puis se fait défoncer
    – Mystique meurt
    – le pouvoir de l’amour <3

    Pêle-mêle, il nous aura manqué : Cyclope va être chiant (incroyable qu'il ne l'ait pas été !), les barres métalliques (Deadpool et Wolverine désapprouvent), la scène de Pietro au ralenti avec une zik' 90s (jeté aux oubliettes le pauvre), scène dans la salle des dangers (ça manque), Moïra inutile (absente, finalement, quel domm… ah non) ou encore un morceau de musique classique.

    Le film n'est pas vraiment mauvais, il n'a juste rien à raconter. C'est creux, déjà vu, cliché, et il n'y a pas de montée en puissance jusqu'à la bataille finale (réussie mais pas aussi intense que ce que les pouvoirs de la Force Phoenix laissaient présager). Il ne se passe pas grand chose, finalement, et je suis ressorti du film sur ma faim. C'est traité comme une petite histoire simple et pas un long voyage périlleux, alors même si le ton est résolument sérieux (ce qui n'est pas un mal, loin de là) on a du mal à se sentir vraiment investi dans tout ça.
    Les méchants sont transparents au possible et les acteurs – hormis Turner, heureusement, c'est le rôle-titre quand-même – ne sont pas vraiment inspirés. Bon sang, qu'est-ce que Kinberg est venu te faire, McAvoy ?

    Enfin. Je n'ai pas vu le temps passer, c'est déjà ça. Le fait qu'il ait coûté 200 millions de dollars me laisse sans voix. Thor 3 en a coûté 180 millions, et niveaux générosité des effets spéciaux, c'est le jour et la nuit ! Ceux de Phoenix ne sont pas ratés, ils sont juste peu impressionnants (excepté ceux de la scène du sauvetage dans l'espace). Un Dark Phoenix bien moins intimidant que son nom le laisse suggérer !

  29. Ce combat de fin en : « tu me tiens par la barbichette , le premier de nous deux qui jouera bien , aura une flamette  » m’a achevé xD

    Film plus que moyen … Je vais faire un rapide aimé/pas aimé ( avec petit spoiler )
    Aimé :
    – Sansa qui est chaude après 2 verres
    – Le générique de fin
    – Mystique est enfin morte !
    – le fauteuil du Prof X est super bien tuné !
    Pas aimé :
    – FX
    – Scénario
    – /add random mutant
    – Les méchants calculateurs au sang froid transformé en simple animaux à 4 pattes
    – Jessica chastain (pire perso du film )
    – Sophie turner ne sait toujours pas jouer même avec des supers pouvoirs .
    – Cohérence ?

    PS : Quicksilver a été aperçu sur le tournage ( askip )

  30. Je lis avec beaucoup de plaisir les critiques du boss depuis un bail et je me décide de poster pour la première fois. Contrairement à beaucoup j’attendais de pied ferme ce X-Men malgré Kinberg à la réalisation et le fait que ça ressemble à une sorte de copié collé de l’Affrontement final dans les bandes annonces. Il faut dire que je me suis énormément attaché au casting depuis First Class et j’étais curieux de voir ce dénouement (et si le pont de DOTFP serait respecté). J’ai lu la critique du boss cet aprem avant de voir le film et j’y suis allé avec beaucoup d’appréhension m’attendant à un bête copié collé insipide de l’affrontement final et au final je ressors de la séance emballé !

    J’ai aimé ce Dark Phoenix et je ne le considère absolument pas proche de l’affrontement final (que je n’avais d’ailleurs pas trouvé si mauvais à l’époque). D’une part le film est bien meilleur mais si le point de départ est plus ou moins similaire le traitement est totalement différent et beaucoup plus intéressant et prenant dans ce Dark Phoenix. L’histoire non plus n’est pas la même. Côté réal je trouve que Kinberg se débrouille très bien, les scènes d’actions sont spectaculaires et les scènes plus posées très bien mises en scène. Les effets spéciaux sont splendides et certains plans sont très beaux. Le Magneto de Fassbender est toujours aussi charismatique, Hank prend de l’épaisseur, la Jean Grey de Sophie Turner est moins classe que Famke Janssen mais elle est attachante, Jennifer Lawrence est efficace, Jessica Chastain est correcte dans ce rôle mais aurait mérité que son personnage soit davantage développé, seul Charles m’a un peu déçu et est parfois agaçant dans le film et quand j’y pense il est vrai que McAvoy a l’air d’en avoir un peu marre par moment.

    Seul reproches et là je rejoins le boss : une partie des personnages sont mis sur la touche et font presque office de figurants dont Quicksilver qui à mon regret apparait très peu et n’a même AUCUNE scène à l’écran avec Magneto. Je m’attendais pas à une scène mélodramatique façon Star Wars inversé « Je suis ton fils », mais quand même un minimum d’interaction entre ces deux personnages était nécessaire voir même obligatoire. Le personnage interprété par Jessica Chastain méritait quand à lui un développement plus approfondi et un vrai background sur lequel reposer parce que cela rend les vilains assez insipides et manquant cruellement de personnalité (je suis persuadé que des scènes fort appréciables les concernant ont été coupées au montage). Deuxième reproche : une incohérence importante (quoique sujette à interprétation et extrapolation) avec le pont construit par DOFTP.

    Mais mis à part cela je trouve le film réussi et la fin très sympa. Ca n’est certes pas un chef d’oeuvre, ça n’est pas du niveau de First Class ou DOTFP mais on a vraiment pas le sentiment de revoir l’affrontement final et ce Dark Phoenix mérite d’être visionné en salle de cinéma. J’avoue que j’aurais voulu retrouver Singer à la réal et au scénario mais Kinberg s’en est bien sorti.

  31. Ou est passé l’argent dans ce film?
    Il faut m’expliquer comment magneto peut être aussi bien portant pour un gars de 60 ans.
    Bref, ce n’est même pas décevant c’est juste nul

    • Backchab concernant l’apparence juvénile des personnages au regard de leur âge je pense qu’il faut en faire abstraction et ne pas réellement voir cela comme une incohérence involontaire mais comme un choix esthétique voulu et à accepter.

  32. Pas le film de super-héros de l’année, en même temps à part Glass rien n’a relevé le niveau cette année. Mais peut être que Joker va vraiment mettre une claque. En tout cas ce X-Men ben c’est un Marvel quoi, et c’est marrant parce que le film est pas fameux mais comme pas mal de films Marvel, donc bon pour avoir un film d’auteur ou un chef-d’oeuvre c’est pas dans cette catégorie de films q’il faut aller.

          • Je parlais de catégorie de films Marvel a aucun moment je parle du genre en général donc la mauvaise foi est pas de mon côté. Et Iron Man n’est pas un grand film de cinéma ou un chef-d’œuvre comme the dark knight, qui est à la fois un grand film de super héros et un grand film tout court, j’ai pas dit qu’il n’y avait pas de bons films chez Marvel juste qu’il n’y avait pas de grand film, nuance. C’est pour critiquer le fait que X-Men DP est pas fameux, mais que c’est dans la moyenne des Marvel divertissant mais sans chercher plus loin.

        • Moi je connais la catégorie pas de catégorie de film Marvel, je connais la catégorie de film super-héroique plutôt

          Sur The Dark Knight bien évidemment qu’on est d’accord. Après je trouve que dans chaque écurie que ce soit Marvel ou DC Comics il y a des films de qualité, c’est ce que je dis même si je te l’accorde Dark Phoenix à pas mal de défaut

  33. Petite truc Français dans le film, lors du passage a New York ils se battent devant un bâtiment (Ambassade ou Consulat peut être?) Français dans l’entrée il y a une carte de France au sol avec Liberté, égalité et Fraternité autour Vuk le personnage joué par Chastain est une ambassadrice/consul Française?

    SPOIL

    A la fin Charles et Erik les « old friend » se retrouvent à Paris au café des vieux copains.

    Et je trouve dommage qu’il y est pas une phrase/référence à Wolverine de DotFP ou il avait demandé de prendre soin de Jean à Xavier

  34. Et bien j’y suis allé pessimiste (par rapport aux 1ers échos et à tout ce qui a entouré le film), mais avec de l’espoir.
    Et j’en suis ressorti très agréablement surpris.
    C’est un très bon film X-Men je trouve. Bien meilleur qu’Apocalypse (et heureusement), et peut-être même l’un de mes favoris. A voir avec le temps et un 2e visionnage.

    – les + :

    .l’action : l’un des pts faibles entre guillemets des films x-men dans sa globalité sont les combats je trouve, et là ils se sont enfin lâchés et ça fait du bien.
    .toujours par rapport à l’action, j’ai énormément apprécié leur complicité au combat, leur organisation, et surtout voir Xavier sur le champ de bataille, collaborer dans le combat avec ses disciples.. énorme
    .cyclope a enfin droit à un film digne de lui, ils le mettent enfin en avant, il a ses moments classe et badasse. On entrevoit seulement les prémices de ses qualités de leader, et j’espère sincèrement qu’il sera au centre de l’équipe dans le reboot des x-men au sein du MCU. Même si je trouve l’acteur trop petit et trop « jeune », je le trouve vraiment trop classe dans la peau du personnage.
    .ce combat final est trèèèès jouissif, cela fait vraiment écho je trouve au « rassemblement » d’Avengers
    .la musique : pendant tout le film (et dès le début) la bande son m’a tapé dans l’oeil (dans l’oreille plutôt), et au générique de fin j’ai vu que c’était the master aux commandes donc rien d’étonnant ^^ j’avais complétement oublié qu’ils avait recruté Zimmer, donc une belle surprise en quelque sorte pour moi. une excellente bande son encore une fois de sa part.
    .la première partie du film est très solide, et la mission dans l’espace est vraiment excellente dans son montage, sa tension..
    .pas eu la sensation de voir un remake de l’affrontement final, ou alors je n’ai pas du tout été dérangé (je n’y ai pas pensé une seule fois pendant le visionnage)

    – les – :

    .une réalisation un peu en-dessous de ce qu’on a connu avec Singer et Vaughn, mais rien de très choquant non plus
    .la toute fin est un peu décevante je trouve, un peu facile, pas assez travaillé (même si avec le rachat de cette franchise, je me doute qu’ils ont pas trop voulu se fouler)
    .un peu déçu de l’exploitation visuelle des pouvoirs du Phoenix
    .même si j’ai bien aimé le jeu de Chastain, le méchant fait plutôt office de faire valoir plutôt que de vrai méchant
    .Jean qui, pourtant au centre du récit, n’est pas assez développé pour une adaptation de cette histoire emblématique
    .ils auraient pu faire une toute petite allusion sonore au magnifique thème de Magneto de first class 🙁
    .l’ancrage historique qui n’est pas du tout exploité, tout comme l’ancrage dans la réalité de notre monde : c’est clairement mis de côté je trouve dans celui-ci, alors que ça fait partie intégrante des x-men je trouve

    Franchement j’ai passé un très bon moment, et je suis triste de quitter cette saga à la sauce FOX, même si je suis impatient de voir la version MCU.
    Ce n’est pas une conclusion, mais un bon épisode de la sage selon moi.

  35. Et je viens de regarder toutes les BA (je m’était HEUREUSEMENT!!! contenter de la 1ère).
    Et bien la 1ère est de loin la meilleure.
    Et c’est dingue ce que ça spoil dans les BA
    Et..
    c’est tout 🙂

  36. Je ne comprends pas au-delà d’un fanatisme indulgent vis à vis de la fox les critiques élogieuses pour ce navet?

    ATTENTION SPOILERS*********************************************************************************************

    SI VOUS N’AVEZ PAS VU LE FILM NE LISEZ PAS LES LIGNES SUIVANTES SVP !

    Bon.
    Mettons de côté la timeline , Kinberg ne se fatiguant plus depuis des lustres à regarder les films qu’il a pu écrire précédemment à part peut-être ce Dark Phoenix qui l’a inspiré pour écrire le propre remake de son propre scénario de The Last Stand…. Encore que pour la saga du Phoenix Noir je le soupçonne tout bonnement d’avoir regardé des dessins animés aussi plutôt que d’avoir lu le comics….

    Donc : Après les évènements de DOFP (au cinéma) où Magneto a littéralement essayé de tuer Raven et ceux d’Apocalypse où il l’gnore superbement ne retournant sa veste que pour l’amitié de Xavier au final, là il la pleure et veut littéralement la venger…..

    Jean Grey donc dont les prémices de l’éveil à la force phoenix apparaissent dans Apocalypse et dont Xavier a bien conscience tout autant (et par extension l’ensemble de l’équipe a priori) dévellope soudainement une impatience et une dangerosité accrue sans que la paranoïaque Mystique ne s’en inquiète avant la mission de sauvetage spatiale…. La même Marvel Girl obtient son nom de code de phoenix par des enfants de l’académie….

    Les mutants sont des rocks stars ayant des jouets à leur effigie et Xavier a une ligne directe auprès du président mais en parallèle une unité de contrôle des mutants existe et peut neutraliser et les transporter par chemin de fer

    Magneto a droit à un repaire sous forme d’un petit ilôt on ne sait où entouré de quelques mutants plutôt discret et n’a pas accès aux moyens de communication…. Un Genosha du pauvre peuplé d’acolytes bien passifs.

    Si le phoenix décuple les capacités naturelles de Jean, elle n’en reste pas moins une grande téléphathe, comment n’a-t-elle pas perçu durant au moins dix-quinze ans la situation de son père? Et comment elle peut renier aussi vite qu’un Anakin Skywalker toutes ses relations avec ses amis et la famille qu’elle cotoie depuis l’enfance sans réussir à appliquer les leçons acquises dans un institut par le plus grand télépathe du monde?

    Pourquoi Hank MC Coy passe son temps avec son inhibiteur pour conserver une apparence humaine? Ca fait quatre films qu’il fait ça désormais et le personnage de Mystique en fait de même malgré son vibrant discours depuis la saga de Singer pour assumer son apparence qui s’est poursuivi tout le long de la franchise?

    Une des scènes d’action les plus longues du film avec l’attaque du train, se cantonne en réalité à 15 minutes pour que Xavier et ses X-men contrent Magneto , Hank et ses sbires qui sont dans un appartement, l’ensemble du combat se déroule des deux côtés d’une rue et dans l’entrée de la maison. Malgré les dégâts ça fait beaucoup de concentration dans un espace réduit pour une bataille d’envergure le plus gros du temps étant consacré à traverser cette rue loin d’être une avenue ou un boulevard…

    Même problème de cohérence avec l’attaque du train, le nombre de soldats montré au début augmente de façon exponentielle pour donner l’illusion d’un nombre importants de dommages collatéraux soit. Pour autant une fois que les x-men, Storm et Cyclops en tête sont chauffés le nombre d’assaillants sur le toit décroît fortement le temps d’une scène pour que deux scènes après on en retrouve une floppée qui va neutraliser l’hélicoptère qui survivait miraculeusement jusque-là….

    Quant à au personnage de Jessica Chastain , lui conserver une apparence civile sans costume admettons, mais qu’elle passe tout le film à se battre en escarpins c’est d’un ridicule consommé….. (vous me direz dans les comics les femmes en costumes irréalistes se sont longtemps battues en costume dotés de bottes à talons aiguilles mais c’était il y a 20 ans….) d’autant que l’actrice étant pour moi la nouvelle cate blanchett en terme de potentiel cinématographique se perd totalement dans cette interprétation d’un personnage très mal écrit et sans enjeu ni impact réel sur la vie des mutants qui au final ne sauront jamais qui elle était en dehors des captations de pensées de Xavier et Jean.

    A l’issue de tout ça donc un énorme gâchis où Kinberg a réussi a annihiler les personnages de la nouvelle génération qu’on avait appris à tolérer depuis First Class en les transformant en des caricatures passives (Magneto, Mystique, Hank) ou en en guignols excessifs (Xavier absolument plus raccord dans son personnage typiquement arrogant , léger, négligeant avec l’incarnation de Patrick Stewart, la maturité ne fait pas là c’est de la schizophrénie) et il enterre définitivement des Storm, et Nightcrawler sublimés dans X2 dans des itérations à la limite de la parodie, à l’instar du Quicksilver de la Fox qui aurait aussi bien pu prendre n’importe quelle identité tant il n’a définitivement rien à voir avec le taciturne et paranoïaque fils de Magneto des comics.

    • « Xavier a une ligne directe auprès du président mais en parallèle une unité de contrôle des mutants existe et peut neutraliser et les transporter par chemin de fer »
      => perso je ne vois rien de choquant dans le fait que l’humanité puisse être aussi infidèle et fasse des coups dans le dos (les mutants ont toujours été un problème pour eux, donc rien d’étonnant à ce qu’ils aient des plans de leur côtés pour agir en cas de necessité..)

      « Xavier a une ligne directe auprès du président mais en parallèle une unité de contrôle des mutants existe et peut neutraliser et les transporter par chemin de fer »
      => Magneto semble vouloir tourner la page et construire son petit paradis mutant, donc pas besoin de se renseigner sur ce qui se passe autour

      « Si le phoenix décuple les capacités naturelles de Jean, elle n’en reste pas moins une grande téléphathe, comment n’a-t-elle pas perçu durant au moins dix-quinze ans la situation de son père? Et comment elle peut renier aussi vite qu’un Anakin Skywalker toutes ses relations avec ses amis et la famille qu’elle cotoie depuis l’enfance sans réussir à appliquer les leçons acquises dans un institut par le plus grand télépathe du monde? »
      => parce que Xavier a coupé ces liens mémoriels avec son père et fait en sorte de la préserver de son existence (son père a surement fait le job de son côté) + parce qu’elle pête un câble à cause de ce qui se passe en elle et de la force phœnix qui prend le pas sur sa propre personnalité

      « Quant à au personnage de Jessica Chastain , lui conserver une apparence civile sans costume admettons, mais qu’elle passe tout le film à se battre en escarpins c’est d’un ridicule consommé »
      => le coup des talons conservés même à la fin m’a aussi fait sortir du film… sérieusement quelle personne ou espèce sensée conserverait ces choses pour combattre..

      Pour cette version de Xavier, elle m’a aussi gênée dans son côté limite hautain, mais c’est bien aussi qu’ils lui dessine une part d’ombre (à l’image de tous ces sales petits secrets dans les comics)

  37. C’est vu !

    Le film part bien ! … Enfin l’intro avec Jean enfant est lourdingue, mais la scène de sauvetage spatiale marche du tonnerre ! La musique de Zimmer qui accompagne le décollage de la navette est top ! Pendant le sauvetage tous les persos utilisent leur pouvoir de manière cool et intéressante ! Franchement j’y ai cru ! Au début…
    Puis j’ai vite déchanté à partir de l’arrivée des aliens et de la chanteuses mutantes qui m’a mis mal à l’aise.

    Donc je liste juste les gros points WTF et négatifs à mes yeux.

    – Les dialogues sont lourds et répétitifs, on nous sert les mêmes répliques et la même philosophie depuis le premier X-Men… C’est juste dingue…

    – WTF les extraterrestres ? Donc ce sont des Shi’ar, mais on peine à comprendre ce qu’ils sont, leur objectif à part être méchant et s’emparer de la force phénix (d’ailleurs comment ils savent qu’ils peuvent l’absorber/ la contrôler ?)… On sait pas quels sont leur pouvoirs en dehors d’être métamorphes et super-forts (et ils peuvent se prendre plein de bastos, par contre leur briser la nuque les tue ? Enfin vraiment ce manque de background côté méchant m’a vraiment perturbé.
    Puis ils sont combien ? Ils étaient déjà sur terre ou viennent tous du vaisseau spatial ? Parce que merde sur le train à chaque fois qu’ils les avaient tous tuer y’en avait d’autre, c’était sans fin.

    – Des scènes d’actions peu nombreuses et sans envergures (hormis le sauvetage au début).
    … Une baston dans une rue avec trois voitures de flics…
    … Une baston parce qu’ils sont pas capables de traverser une rue… (sérieusement ? pourquoi décider de mettre une scène d’action comme ça ? Dans central park ça aurait été plus intéressant et visuel ! Là le fauve enjambe une voiture comme un con, provoque un accident et ça devient n’importe quoi, osef de blesser des civils… Magneto qui sort un métro du sol gratuitement alors que ça ne sert strictement à rien à part pour le côté esthétique…)
    … Une baston dans un train…. et sur un terrain vague…. là aussi c’est pas très sexy.

    Après c’est pas spécialement moche (enfin si… les éclairs de Tornade), mais c’est pas non plus bien filmé (sauf le sauvetage, et la baston devant la maison du père de Jean).

    – Le gouvernement qui coupe les relations avec Xavier et décide de « capturer » les mutants, parce que y’a eu un ou deux flics morts et qu’ils ont foutu le bordel dans une rue ?
    Pendant DoFP et Apocaylpse, ok parce que ils se passaient des choses de dingues à l’échelle mondiale, mais là sérieusement ?
    Un petit dialogue entre Xavier et le président, il explique que y’a eu un soucis dans l’espace avec Jean Grey (les astronautes ont bien vu je pense, haha) et voilà…

    – Magneto est de nouveau à la campagne à faire sa petite vie comme au début d’Apocaylpse, puis qui décide de se venger… ça craint d’utiliser un schéma narratif similaire…

    – Magneto et Tornade qui tiennent un discours ‘Il faut tuer Jean Grey ! », alors que ces deux gus dans Apocalypse étaient justement dans le camp d’Apocalypse qui leur offrait un pouvoir surpuissant qui les dépassait.
    Paye ta logique de faire tenir ces propos à ces deux personnages quoi…

    – Comme d’hab depuis toujours, trop de personnages, trop peu développés, difficile de s’attacher… Plutôt que de flanquer deux sbires random à Magneto, il aurait été plus intéressant d’avoir deux teams, une Magneto, Hank, Tornade et une Diablo, Xavier, Cyclope en fait. Pour avoir une vraie scission chez les X-Men et pour mieux creuser leur personnalité.

    Bref…
    Un film mal écrit, trop répétitif dans son discours par rapport à tous les films X-Men qui ont précédé.
    Un film fade et sans envergure. Certes, à mes yeux L’affrontement final est toujours le plus mauvais (avec Origins), mais on se souvient de Magneto qui déplace le Golden Gates, de Xavier qui meurt réduit en poussière, et du charisme des persos en général, mais ici avec Dark Phoenix, rien de mémorable…

    En soi, malgré tout les points négatifs, le film est pas une purge. Loin de là ! Ça se regarde.
    Mais après 12 films dans l’univers X-Men/Fox, autant de réécriture, de reshoots, un premier essai avec « L’affrontement final » (et 20 ans de films de super-héros en général), il est difficilement pardonnable de voir que Simon Kinberg n’a rien appris, et qu’on abouti à ce Dark Phoenix en guise de « fin » de franchise.

    Il est temps de passer à autre chose.

    • « on peine à comprendre ce qu’ils sont, leur objectif à part être méchant et s’emparer de la force phénix (d’ailleurs comment ils savent qu’ils peuvent l’absorber/ la contrôler ?) »
      => la force phœnix a détruit leur monde et leur peuple et ils veulent l’utiliser pour recréer leur monde + je vois pk il faudrait tout expliquer dans les films (au sujet de leur connaissance de la force phœnix)

      « On sait pas quels sont leur pouvoirs en dehors d’être métamorphes et super-forts (et ils peuvent se prendre plein de bastos, par contre leur briser la nuque les tue ? »
      => oui j’ai tiqué aussi quand on les voit résister aux tirs d’armes à feu, mais mourir à coups de couteaux de Diablo… + pas compris c’était quoi son pouvoir à la chef avec sa façon de tordre les personnes de l’intérieur (chose qu’elle n’exploite pas bien sur sur les héros…)

      « Des scènes d’actions peu nombreuses et sans envergures  »
      => sans envergures, peut-être ; peu nombreuses, euhhhh j’ai plutôt eu l’impression d’en avoir jamais autant vu dans un film x-Men

       » Magneto est de nouveau à la campagne à faire sa petite vie comme au début d’Apocaylpse, puis qui décide de se venger… ça craint d’utiliser un schéma narratif similaire…  »
      => clairement Magneto n’a pas cessé de faire la girouette dans cette nouvelle saga… même si il a été ultra badass, il n’a pas cessé de tourner en rond (surtout depuis Apocalypse)

      • Oui pour les extraterrestres, on a « l’explication-diaporama » de Chastain. Mais ça vole vraiment pas haut en terme de façon de procéder. Enfin quoi ? Chastain voulait « corrompre » Jean et la convaincre de détruire la Terre pour en faire une nouvelle pour leur race extraterrestre ? Comment elle imaginait que ça pouvait se passer ? Puis en soi ça reste chelou leur planète détruite par la force phénix, mais après ça ils arrivent à la poursuivre avec comme objectif de la capturer ? Ils auraient pas pu la capturer avant qu’elle détruise leur planète ?

        Quitte à mettre des extraterrestres, autant en faire quelque chose d’utile plutôt qu’un truc qui alourdit le scénar en amenant plein de trucs illogiques.

        Le simple fait que seul le spectateur et Jean sachent clairement qu’il y a un autre « ennemi » est un problème+ Xavier et Magneto dans une moindre mesure mais ils découvrent Chastain 5min avant le climax.
        En fait on nous met une menace derrière la menace, et personne n’est au courant (jusqu’à l’attaque du train).
        Pire encore quand on y pense… On a aussi la menace gouvernementale, qui tombe comme un cheveu sur la soupe histoire de passer à la scène suivante … (enfin on a juste une info à la télé pour nous dire que le gouvernement envisage des mesures, mais bon…)

  38. J’ai été voir le film 2 fois, malgres quelques lacunes, j’ai beaucoup aimé!
    Par contre j’essaie de chercher la chanson chanté par la mutante Dazzler lors de la fête organisé après le sauvetage mais impossible à trouver ! Existe t-elle en entière ? Quelqu’un a des infos la dessus ?
    En vous remerciant !

    • Fallait regarder dans le générique de fin. Je trouve rien à part la chanson bof bof d’Emeli Sandé. Et je crois pas que c’est ça.

  39. Vu hier !

    J’ai passé un très bon moment 🙂 Oui le film a des défauts, oui il n’est pas parfait et oui ce n’est clairement pas le meilleur de la saga…Mais n’écoutez pas toujours les critiques et faites vous votre propre avis !

    Pour aller plus loin, il n’a clairement pas l’impact d’un dofp mais est bien meilleur qu’Apocalypse ! Surtout…
    Le rythme est là, le jeu d’acteur également, la musique est prenante et on ne s’ennuie pas ! Encore une fois, tout n’est pas parfait mais quand on constate la réception (généralement bonne) de certains Marvel Studios Lambda ou DC « entertainment » …Et bien

    j’avoue ne pas comprendre ces critiques hargneuses à l’égard de ce film (et parfois saga)

    Je ne sais plus qui en parlait plus haut mais il est triste de voir qu’aujourd’hui, la réception d’un film est déjà jouée avant sa sortie !

    Bref, pas le film de l’année (super héroïque) pour moi et pas le meilleur X-Men mais un épisode très sympa de la saga, loin d’être mauvais et qui vous fera passer un bon moment au cinéma 🙂

    Bon week-end !

    • Les films de la Fox sont généralement tous détestés avant leur sortie. Des films très bons comme DOFP, Logan ou Deadpool ont réussi à fermer quelques bouches. Mais pour tout le reste de niveau moyen comme beaucoup de films du MCU ou du DCEU, c’est le tir à boulet rouge.
      Spagrav’ maintenant il ne reste plus que le Marvel Comedy Club et le DC Comedy Club. Les haters n’auront plus que deux camps qui serviront exactement la même soupe ^^

        • Bien sûr faute de grive, on mange des merles, Joe.
          J’ai rien contre la soupe perso (même un peu fadasse) mais j’aime bien manger autre chose de temps en temps. 😉

          • Oui je comprend. Personne ne s’étonne que les droits de DC soient à la Warner mais c’est limite outrageant pour certains que Marvel Studio ait tous les droits Marvel Comics (hors Spider Verse).
            Oui c’est dommageable pour la variété artistique cette uniformisation par studio mais après tout il n’y a pas que Marvel et DC en comics, les autres studio de cinéma n’ont qu’à se bouger pour faire leur super-héros à eux. Et ce n’est pas parce que les Marvel Studio marchent que les DC/Warner ne marchent pas comme ils voudraient, le marché est ouvert et tout le monde peut tenter sa chance.

            Edit: Le Millarworld, l’univers Valiant et bien d’autres encore peuvent se faire une place, personnages de comics connus ou pas.

          • à quand le super-héros spaghetti ?
            wait….
            humhum, je reprends … à quand le superhéros pas spaghetti ??

      • Garyus, tu vas aimer lire ces lignes, et aussitôt, tu vas me haïr pour ça :
         » 3è acte : … contraignant Nightcrawler à téléporter tout le monde dans un ancien bastion de la coalition intergalactique sur la face cachée de la lune, Hobgoblin (Simon Alain) redonne leurs véritables apparences à Lilandra (Jessica Chastain ), Gladiator (Ato Essandoh), Fang (Maurizio Terrazzano), Oracle (Aphra Williams), Smasher (Ellis Arch) et Starbolt (Yanek Gadzala) afin qu’ils puissent anéantir la force Phoenix … « 

        • Mais? Mais? Pourkoaaaaaaaaaaaaaaaaaaa??

          Pourquoi ils ont pas eu les couilles putain.
          En dehors de la fidélité au comis, ça aurait été ce qu’il manque à ce film: du changement avec l’espace, du surprenant avec la Lune (bon c’est vrai il parait que Inhumans l’a fait) et de la grosse baston épique.

          Triste je suis. Après deux films sur le Phénix noir, Marvel ne fera jamais ça. Ou alors je serais mort ou atteint d’Alzheimer.
          Kinberg je te hais.

          • ooh, Kinberg n’y est certainement pas pour grand chose.
            et Disney a de toute évidence voulu se garder* la cartouche Shi’ar/Lilandra/Impérial guard pour son pan cosmique.

            ce qui est d’autant plus désagréable que même avec trois films/an, au vu des trois prochaines années déjà programmées et d’un Feige qui a parlé d’un Pas avant 2024, m’étonnerait que tout ça soit d’emblée introduit, donc 10 bonnes années avant de s’en servir, sans parler du fait que le mauvais souvenir de la Mandarine peut aussi faire redouter qu’une Lilandra MCU ne pourrait finalement être qu’une skrull qui aurait pris l’apparence d’une supposée impératrice qu’on ne verra finalement jamais.

            * même si c’est pour ne rien en faire, d’ailleurs. Ce ne serait pas une première.

          • On prend rendez-vous pour regarder ce X-Men version Marvel Comedy Club ensemble et faire nos Waldorf et Statler et dire que c’était nul? 😆

        • une autre version, par Tye Sheridan :
          « Originellement, Charles et Scott se rendaient aux Nations Unies parce que – je vais vraiment foutre le bordel là – ils y allaient pour prévenir le président : « hey mec, les aliens attaquent, et ils ont mis la main sur Jean Grey », ou un truc dans ce genre.

          Et à ce moment, Jean arrivait devant les Nations Unies et provoquait… Il y avait une énorme bataille entre les gardes des Nations Unies et Jean Grey, et tous les gardes se révélaient être des Skrulls. Scott les affrontait dans la fontaine, devant les Nations Unies. Jean le rejoignait et triomphait des Skrulls… »

          et selon lui, tout ça aurait été reshooté pour éviter de nuire à Captain Marvel.

          Quoiqu’il en soit, c’est bien le 3eme acte qui a pris cher.

    • Je ne comprend pas non plus que ce film se fasse autant critiquer….
      Il est plus qu’honorable au sein de la saga cinématographique, et est nettement supérieur à bien des films du MCU (je rappelle que je n’ai aucun parti pris)

    • Article pas mal. J’aime surtout ce passage qui explique bien des choses:
      « Car bien avant la sortie de Dark Phoenix, Kinberg déclarait que c’était dans ses rêves le début d’une nouvelle ère X-Men, avec d’autres films autour des jeunes héros. Tout a changé avec l’arrivée de Disney dans l’équation, les mutants étant destinés à intégrer le MCU et croiser les Avengers comme dans les comics, et donc à être rebootés. »

      Le film n’a jamais été pensé comme une conclusion…

      • Ben il en était de même à l’époque de « X-Men 3 » : quand on revoit les films aujourd’hui, il paraît évident que le 3e volet ne se destinait pas à être une « conclusion » à une trilogie mais à une ouverture vers une nouvelle dynamique de la saga.

        J’en veux pour preuve le fait que l’intrigue sur le virus arrive comme un cheveu sur la soupe, alors que c’est tout autre chose qui était teasé : révélation de l’existence des mutants dans le 1 et perception des mutants en menace pour le public dans le 2 via les déclarations de Stryker, en particulier un Président des USA peu sûr de lui dans son discours. Tout concourrait à ce que l’on voit débarquait les Sentinelles dans le 3, au lieu de cette histoire de virus.

        J’ai toujours vu ça comme ça : Jean Grey revenait en Dark Phénix, qui s’affirme très vite en menace ce qui pousse le Président à donner le feu vert au Projet Sentinelle, mettant les X-Men en plein dilemme cornellien au niveau de l’opinion publique entre tuer le Phénix perçu en menace ou la sauver, ce qui amènerait le public à les voir en potentiel badguy.

        Disons que l’article est sympa, mais il omet de mentionner le rôle d’un scénariste et producteur du nom de Tom De Santo, pôte de Singer, qui avait rédigé un premier traitement pour les films d’origine et qui n’a simplement pas été rappelé par la Fox au moment du 2e volet.

      • Juste pour info, « XPD marque le début d’une nouvelle ère », c’est une déclaration de Kinberg qui date de décembre… 2018. Donc bien, bien après le rachat de la Fox par Disney. Cela fait juste partie des propos à la noix qu’il sort pour faire croire qu’il est toujours dans la course mutante, alors que tout le monde ne parle plus que du reboot MCU depuis plusieurs mois.

        • Et ça prouve un peu que le mec a toujours été considéré comme la 5e roue du carrosse à la Fox : on l’a mis prod’ exécutif des franchises Marvel, parce que personne ne voulait de ce poste, et il est flagrant maintenant que personne ne l’a consulté sur ce rachat, alors qu’il aurait dû être le premier au courant de tout le processus.

          • Pourtant LTH, on le sent dans X-Men Apocalypse et dans DP qu’il y avait autre chose de teasé derrière avec cette nouvelle génération d’acteurs.
            Enfin bref; on saura jamais ce qu’il y avait dans sa tête à ce gros naze. C’est un bon gros ratage ce film malgré qu’il soit pas si mal que ça.
            J’aimerai déjà être dans le futur et avoir des annonces de casting.
            Les X-Men vont me manquer…

  40. Maintenant que les X Men ont achevé leur voyage sur la fox, comment Marvel va bien pouvoir faire pour les intégrer au MCU ? J’aime à imaginer cela comme suit :
    En premier lieu, considérons que Wanda et Pietro sont bel et bien des Mutants et les enfants d’Erik Lehnsherr alias Magneto. Il nous faut donc évaluer la date de naissance des jumeaux. Imaginons qu’ils ont aux alentours d’une vingtaine d’années durant l’Ere d’Ultron, et faisons les naitre fin 1994, début 1995.
    Cela nous permet donc de placer leur père sur notre frise Chronologique. Il faut admettre pour cela que les mutants sont invisibles pour le moment dans le MCU, donc Erik ne doit pas étaler ses pouvoirs au monde, il doit être jeune, ne pas encore avoir ses pouvoirs à l’époque, et être profondément traumatisé par un évènement pour les déclencher…
    Au début de l’année 1994, un jeune Erik à peine majeur (donc né en 1976), voyage seul en Europe, avant de rejoindre ses parents en mission caritative au Rwanda, pour un an, avant de commencer ses études supérieurs… En Sokovie, il rencontre une femme avec lequel il a une relation sans lendemain, conçoit sans le savoir les jumeaux, avant de quitter le vieux continent et rejoindre l’Afrique.
    Il y retrouve ses parents dans leur mission jusqu’à ce que le génocide commence en avril 1994. Ils s’y trouvent mêlés, voulant aider les populations massacrés, les parents sont tués sous les yeux de leur fils, qui dans une profonde rage et tristesse, et proche d’une source d’énergie cosmique (à déterminer), déclenche son gêne X endormi, comme les gênes X de tous les Mutants qui existent déjà mais qui sont encore en veille !!!, et ce dans une scène rappelant celle de X Men 1 avec le portail… C’est de cette façon que les jumeaux ont pu obtenir leurs pouvoirs : enfermés par l’Hydra, traumatisés, ils ont été exposés à la Pierre de l’Esprit. Affaibli, il sert alors de cobaye durant un temps à des scientifiques locaux mal intentionnés, à la façon de X Men : Le Commencement. Une fois libéré, il commence sa croisade discrète de vengeance, volant sous les radars du SHIELD, devenant de plus en plus extrémiste avec le temps.
    De la même manière, les pouvoirs de quelques Mutants, suite à un choc émotionnel conjugué à une puissante énergie cosmique, auraient pu être révélés avant le début du MCU, chacun voulant rester caché suite à des expériences personnelles difficiles (cela serait important pour l’intégration de Charles Xavier qui doit avoir ses dons depuis un moment pour pouvoir rivaliser avec Erik, son vieil ami qu’il aurait rencontré entre temps). Cela expliquerait aussi l’existence de très anciens mutants, tel qu’Apocalypse…
    Retour au présent du MCU, après le retour des « Snapés », qui, de fait, ont été exposés à une puissante énergie cosmique (le gant et les 6 Pierres…). Une partie d’entre eux, évidement, possédait le gène X, endormi. Le choc du retour après 5 ans réveille alors les pouvoirs d’un certain nombre d’entre eux.
    Et Paf, intégration des Mutants… et comme dans tout groupe, on y trouve des personnages mal intentionnés, qui commence à perpétrer des actions que l’on pourrait qualifier de mauvaises : braquages, attaques diverses, terrorisme. Actions que commence alors à centraliser Magneto qui se révèle au monde. Monde qui commence alors à se méfier de ces Mutants, tous autant qu’ils sont, à les stigmatiser et les discriminer.
    Juste quelques idées qui, je pense, permettent d’intégrer les X Men au MCU, sans perdre leur essence, et en évitant le plus possible des incohérences du Genre : Que faisaient les X Men alors que l’Univers était en grand danger ? Réponse : ils n’existaient pas… ou pour les quelques-uns déjà là, ils ne pouvaient pas agir.

    • Oui, grosso modo, ça peut fonctionner comme ça : Lernsherr jeune débarque dans un territoire où règne Hydra (le baron Van Stucker) qui agit sur la contrée comme au bon vieux temps de la 2e guerre mondiale, avec un baron qui s’affiche en dictateur sauver face aux américains corrompus (soit le vieux cliché des films US eighties), expliquant la réaction des villageois à l’arrivée des Avengers. Eric Lernsherr jeune aurait découvert son pouvoir « avant » que Tony Stark ne devienne Iron Man et ne deviendrait Magneto qu’après la Phase 3, suite après son voyage initiatique qui aurait lieu durant tout ses films.

      Disons que l’on peut dire qu’il pourrait y avoir une centaine de mutants actuellement à la Phase 3,mais qui vivent caché en raison de cette ambiguité HYDRA/SHIELD. La présence du gêne X et surtout son déclenchement se faisant de plus en plus régulièrement.

      • Votre proposition est très intéressante. Mais personnellement moi qui me suis mis récemment à découvrir et regardé Toute la série Agent of SHIELD qui est géniale ( là je viens de finir la saison 3 ) eh bien pour moi les InHumains dans cet séries ne sont rien d’autre que des Mutants tout le système fonctionne comme vous l’avez décris. Pour moi ca été le moyen d’avoir des mutant dans le MCU , dans cet série. Ils ont le meme cheminement , la meme problématique politique le seul truc ( j’y vais grossierement ) qui differe c’est que au lien que sa sois le gene X, là c’est l’ADN Kree qui s’active par le teratogene et hup des Mutant…Inhumains.

  41. Voilà pourquoi je préfère me faire mon propre avis sur un film APRÈS l’avoir vu et sans tenir compte des critiques…je viens de le voir et j’ai non seulement passé un bon moment mais c’est un bon film x-men, bien sur la saga Dark Pheonix, aurait bien mieux été, si elle avait été étendu sur plusieurs films, mais le résultat final m’a beaucoup plu.

  42. Non mais c’est quoi ces vieilles voitures des années 70 en France à la fin du film? Les Américains et leur éternelle vision de la France.

  43. Je viens de voir le film, c’était très cool. J’ai beaucoup aimé. Bien meilleur qu’Apocalypse qui était déjà loin d’être le navet que certaines personnes disent. Alors certes le scénario est moins profond et va plus a l’essentiel et a l’action mais ça ce n’est pas une nouveauté, on commence a être habitué avec les films du MCU. Il n’empêche que l’histoire tient la route, la réalisation est bonne, le casting est plutôt bon, les scènes d’action sont ouf. Beaucoup d’avis étaient exagérément négatifs bien avant sa sortie et c’est bien dommage, parce que pour le coup, ce film n’a rien de honteux. Je trouve même que cette saga se conclue plutôt sur une bonne note. Elle me manquera.

  44. J’en sors…
    (je ne m’épancherais pas, ici, sur ce que j’en ai pensé…)
    et puis j’ai lu la critique.
    Et je ne vois qu’une seule explication : lTH n’a pas vu le film…

      • c’est trop frais pour me prononcer. Beaucoup de choses m’ont plu.
        Cependant, le 3è acte est manqué. M’enfin pour dire que c’est une réécriture de X-men 3, faut pas l’avoir revu … depuis sa sortie en salle.

        Mais, me concernant, pas assez de recul et donc manque d’objectivité surtout du fait de mon accointance pour cette saga.
        A ce jour, j’estime avoir une vision de 2019 jusqu’à Endgame seulement, et avec ce recul, le films m’a le plus plu pour le moment, c’est Shazam.

        • Je suis en train de devenir un vieil aigri à la Fretide.
          Endgame et Captain Marvel m’ont déçu.
          Shazam j’ai aimé sans plus.
          Dark Phoenix j’ai bien aimé à cause de mon côté fanboy des X-Men et de Zimmer mais objectivement je l’ai pas trouvé folichon.
          Il reste Far from Home et Joker.
          Le premier me donne même pas envie d’aller au ciné tellement il s’éloigne du Spider-man que j’aime et le second j’hésite. Mon côté cinéphile me dit que ça va être bien mais mon côté fan de comics me dit que ça va être à chier…

          • oui, moi aussi je suis un vieux con. ^^
            Endgame, j’ai apprécié, mais le fait d’avoir absolument voulu un scénario tarabiscoté (qui suscite tant de polémiques), pour moi, ça lui a nuit. Il y avait pourtant un juste milieu entre le premier Avengers, tellement sommaire, et le truc compliqué dont il était impossible de ne pas perdre le contrôle.
            En ce sens Captain Marvel, pour lequel justement je pensais que ça allait autant me décevoir que Dr Strange, j’ai profité, et bien aimé. Mais comme Aquaman avant lui, Shazam présentait de la fraîcheur dans sa simplicité. De l’audace aussi. Donc avec un peu de recul, j’ai finalement plus apprécié encore que les deux MCU.
            Sans pour autant l’encenser comme un film excellent, loin de là.

          • Shazam est frais c’est sûr mais je me suis lassé de cette version des films de super-slip avec des blagues toutes les deux scènes.
            Je suis nostalgique du Batman de Nolan et c’est peut-être aussi pour ça que j’aime ce Dark Phenix.
            C’est fini tout ça maintenant. Place à la blague.

          • donnons-nous jusqu’au 04 octobre comme sursis … pour garder un infime espoir ou pour déchanter définitivement …
            à voir si ce sera loganesque ou verybadtripesque …

            jusque là, pas d’autres perspectives … à moins que Morbius (il n’y a que ça que j’espère de la SDCC de cette année)

          • Oui y’avait Morbius. J’avais oublié mais je suis confiant. Jared Leto est un super acteur et j’aime la vision de Sony des films de super slip.

            Les deux derniers espoirs de films de super slip non comédie.

      • Après c’est question de goût mais je suis pas du tout d’accord avec ça par exemple:
        « Et bien évidemment, rien n’arrive à la cheville de la piste ‘Phoenix Rises’ de John Powell, qui avait sublimé X-Men : L’affrontement final »
        Le Gap de Hans Zimmer ou le thème de Magneto de Henry Jackman sont pour moi mille fois supérieurs.

  45. X-men Dark Phoenix n’est certainement pas la catastrophe annoncée, c’est un film disons correct, certes loin des meilleurs films de la saga, mais bien meilleur qu’Apocalypse qui reste selon moi l’un des pires films de la saga.

    Le début du film est par ailleurs plutôt prometteur avec cette intervention spatiale réussie, puis le film se perd un peu et retombe dans qq travers de la franchise : impression de déjà vu pour Jean Grey (cf L’Affrontement final), Magneto toujours en mode girouette (et zadiste), scénario confus (menace extraterrestre dispensable selon moi), voire incohérent (les mutants redeviennent un danger public pcq Jean a retourné 3 voitures de flics alors que bon c’est pas comme si toute l’humanité avait failli mourir dans le film précédent à cause de qq mutants…), le tout avec de jeunes mutants pour lesquels on a trop peu d’attache. Heureusement arrive cette excellente scène du train ou les mutants déchainent enfin leurs pouvoirs, une belle séquence dans un film qui restera surement anecdotique dans cette saga.

    Ainsi s’achève la saga X-men, par la petite porte malheureusement (vu le score au BO), reste donc Deadpool (voire Les Nouveaux Mutants) pour finir d’étoffer cet univers cinématographique né il y a tout de même 19 ans, un univers riche et plus profond qu’il n’y parait mais dont l’hétérogénéité et le soft-reboot temporel auront perdu une bonne partie du public

  46. « She’s got it
    Yeah, baby, she’s got it
    I’m your Phoenix, I’m your fire
    At your desire » 🙂

    – Ce pourquoi ce film a été produit…

    Raisons commerciales, complètement… La Fox, studio ayant souvent l’habitude de produire des films à tendance sociale, n’avait pas de gros Blockbuster Live Action Tout Public (et très rentable donc) en réserve. La franchise X-Men étant son fer de lance régulier depuis 19 ans, réunissant un message progressif tout en ayant de la SF et de l’Action, un peu comme leurs films « Planète des Singes »…
    La fusion avec Disney étant secondaire, ce film devait se faire Officiellement parce que le précédent, X-Men Apocalypse, avait échaudé un peu trop les esprits avec son look kitsch et ses moments de grosses destructions… le tout étant pourtant justifié par l’époque où se situait l’histoire, l’augmentation des enjeux (l’Intolérance s’est souvent nourrie de massacres massifs), ainsi que le fait qu’on n’ait pas des personnages trop transparents à la Michael Bay, car on les suit depuis quelques années déjà, pour la plupart.
    Officieusement, il s’agissait aussi de faire un peu oublier le « problématique » Bryan Singer (de moins en moins supportable – délit de faciès en plus de ses moeurs dérangeants?), et faire évoluer la saga vers une ambiance un peu plus Féministe, tant qu’à faire.

    Le projet lancé très vite, sans script définitif, comme c’est le cas de quasi tous les blockbusters, le synopsis est déjà écrit puisque composé de restes du film X-Men l’Affrontement Final, lui-même composé de bouts de l’histoire du Phénix dans les comics…
    Le réalisateur en devient même secondaire… Simon Kinberg n’a réalisé aucun film de sa vie, ce qui est encore plus ahurissant (c’est un gros projet) que si c’était un réal ayant juste fait une poignée de film indépendants avant… L’homme a juste la confiance du cast, lequel cast en profite pour arracher un peu plus de confort grâce à sa notoriété (vu le maquillage pas incroyable de Jennifer Lawrence et Nicolas Hoult? le temps de présence de Evan Peters? celui des autres grosse stars?)…
    La prod en confiance aussi, mais parce que Kinberg est lui même producteur… Mais l’ont-ils soutenu à la mesure du projet, cela est moins sûr…
    L’équipe technique donnera des idées de mise en scène énergique, au passage…

    Voilà, en fait il n’y a rien de trop complexe, si ce n’est que…
    Qui est-ce que ça peut intéresser, puisque tout ça a déjà été fait, et a déjà connu divers aboutissements dans de précédents films ? Pour être tourné, en plus, il y a déjà deux ans…
    Et que ça semble un peu trop se positionner dans l’opposition aux prods Marvel Studios… alors qu’ils restent tous de la même « famille », appartenance au studio ou pas.
    La promo du film, plus ou moins une « Conclusion » sans trop d’enthousiasme, n’aide pas à ça,

    ————————————————————————————————————————————

    – Ce qu’est le film…

    Au final… d’abord des défauts prévisibles, car récurrents dans ces films là: un peu trop rushé, mais comme tous les blockbusters américains, OK…

    Formatage des prods Fox/Marvel, avec une décennie en arrière-plan à chaque films… Ici, le début des années 90 et son petit lot d’espoirs: il y a eu la fin de l’Apartheid, de la Guerre Froide et la Réunification des deux Allemagne, le nucléaire laissé de côté au profit à nouveau de l’espace (télescope Hubble par exemple). Et surtout, l’Organisation mondiale de la santé qui a retiré l’homosexualité de la liste des maladies mentales…
    Pourtant, pas la moindre référence explicite dans le film sur ces faits d’une grande importance… L’intérêt contextuel d’une décennie par film ne sert plus à rien…
    Sans compter que l’age des personnages devient problématique car ils « devraient » alors avoir la même tête que la génération Stewart/McKellen/Marsden etc…
    – on pouvait se douter qu’ils ont loupé une occasion en or en ne mettant pas ce film en parallèle du film Captain Marvel (90’s, toujours), vu le type d’antagonistes qu’ils affrontent. À la place, ils font avec ce qu’ils ont à disposition… Mais Marvel Studios y a surement mis son veto, pour ne pas être trop confus avec leur production, y compris pour le climax final… Même si tournés quasi en même temps, prime à la prod qui a le plus à perdre avec un film introductif… là où les X-Men, eux, en sont à leur énième « suite ».

    Comme depuis toujours, ces films ont droit à une production assez chaotique, à quoi on peut aussi rajouter presque tous les autres films qu’a produit ou scénarisé Kinberg dans sa carrière (xXx², Mr. et Mrs. Smith, Jumper, Elysium, Sherlock Holmes, Les Quatre Fantastiques etc etc…). Tout ça nous donnant à chaque fois quelque chose, on peut le sentir, qui n’est pas vraiment « fini », où la prod ne savait pas trop où elle allait.
    Idem pour ce XM Dark Phoenix, ignorant royalement le « problématique » XM Apocalypse… et le fait que le Phénix y apparaissait déjà, et dans toute sa splendeur: https://www.youtube.com/watch?v=vpJ8ol1KNxg
    Du coup, on ne sait plus si c’est une suite ou si c’est un film auto-contenu… encore une fois.

    Comme depuis toujours, c’est trop centré sur un groupe restreint de personnages… les autres passant pour des potiches, et certains caractères étant très loin de ce qu’ils sont dans les comics – Hank McCoy et Raven, surtout (ils sont un peu plus proches de ce que sont Scott Summers et Ororo Munroe dans les comics).
    Personnages qui ne servent alors qu’à alimenter l’intrigue. Laquelle tourne trop en rond, avec les mêmes oppositions des personnages…

    Il y a toutefois des idées intéressantes dans ce film, mais qui ont un peu tendance à se retourner contre lui:
    – insérer, même de force, une thématique Féministe ? pas du tout abouti puisque c’est pour nous montrer des femmes de pouvoir qui sont trop en échec (et clamer un « X-Women ! » maladroit)… Hélas, au jeu des comparaisons, si jadis Famke Janssen était trop « femme fatale » pour jouer l’innocente Jean Grey, mais plus adaptée pour jouer le Phénix Noir… Pour Sophie Turner, c’est l’inverse… trop tôt pour elle, et trop vite, même pour en faire une suite spirituelle de sa Sansa Stark de Game of Thrones.

    – montrer ainsi une sorte de Patriarcat obsolète via Xavier ou Magneto, jouant avec la vie de leurs émules tels des pièces d’échec ? C’est ainsi fait de manière trop caricaturale, leurs « pions » étant toujours trop gentils, naïfs et « clean » chez l’un, et plein de gens patibulaires et tatoués chez l’autre… on reste au même niveau de X-Men1, 2 ou 3. Et encore, il y avait Wolverine dans ceux-ci, pour équilibrer un peu la balance. L’absence du mutant griffu ici se fait bien trop sentir.
    Même la dernière scène entre les deux mentors est bien caricaturale (le café « Les Vieux Compères »? la Rue de la Paix?).
    Et bien faible est la passation de pouvoir découlant de ça, reniant un autre film de Bryan Singer au passage (XM Days of Future Past, l’un des plus révérés et équilibré de tous).

    – du coup, il y a le côté le plus évident du film, c’est à dire une (auto-) critique aussi bien de la saga X-Men que des films de super héros, visant donc les très colorés et explosifs XM Apocalypse et le Marvel Cinematic Universe (le « Mutant Control Unit » ici, ironique)…
    et bien cela passe aussi pour une tentative naïve et puérile, car le MCU n’a attendu personne pour être critique que ce soit avec les grandes Institutions, qui ne génèrent qu’une confiance et un pouvoir limités (Armée US, SHIELD, Asgard, Nova Corp, Kamar Taj, Wakanda)… et aussi avec les super héros eux-mêmes (l’Ère d’Ultron, Civil War, Infinity War, le début de Endgame).

    Que, dans XM Dark Phoenix, on ait alors des dits super héros perdants toute la confiance du Grand Public à cause de leur trop plein de pouvoirs, de leurs erreurs de calcul et de leur impulsivité (se venger… en se battant au milieu d’une foule de civils, mis en danger et pas protégés!?)…
    Cela passe mal ici, se prenant trop au sérieux comme dans un Zack Snyder… en moins explosif mais alors qu’il y reste quand même des moments ridicules (la scène du barbecue).
    La musique bien noire de Hans Zimmer allant dans ce sens… et sonnant un petit peu comme une version moins rock de celle du film… Elektra:
    https://www.youtube.com/watch?v=EeSjzof-3Kw
    https://www.youtube.com/watch?v=MYyZMVwTdGI

    – et même la thématique de Fin de l’Innocence pour tous les héros est toute aussi vaine – par exemple, Diablo devenant enragé et meurtrier (comme au début de XM 2)… sauf qu’il est face à des adversaires tellement coriaces qu’il est normalement obligé de tuer pour survivre.

    De tout ça, il faudra retenir surtout:
    L’assez bonne utilisation de cadrages serrés et intimistes, donc toujours le fait de rejeter tout super héroïsme (aucun second degré pour désamorcer même un chouïa la tension), pour solde de tout compte. Passé le début, on finit vite par abandonner les super costumes, de toute façon pas bien jolis…
    De plutôt bonnes scènes visuelles ainsi que d’action, le gros morceau étant celle du train avec toute sa symbolique raciale associée (esclavage + déportation)…
    Ainsi qu’une amusante idée comme quoi l’introduction d’éléments plus « hauts en couleurs » à cette longue saga cinéma des X-Men, à savoir des Pouvoirs trop divins et des aliens belliqueux, devient presque Hors Sujet.
    Et perdant complètement les spectateurs du film, avec un effet métaphorique étonnant.
    Justifiant plus qu’un « certain studio », sachant mieux allier des éléments hétérogènes, se penche enfin sur les Mutants pour mieux les faire… évoluer.

    En attendant, même si ce film restera peu dans les mémoires de beaucoup de gens, il fait un peu plus que se laisser voir grâce à une certaine modestie (bien que contrainte et forcée)…
    Et au fait que, par ce « rejet super héroïque » et ces ennemis qui mélangent la série les Envahisseurs avec des CGI ultra basiques, vus et revus…
    Et bien il s’agit là plutôt d’un film… « Young Adult ». Mais un bon, un des meilleurs on pourrait même oser (c’est dire le niveau de la majorité des autres).

    Forcément, quand tous les films X-Men ne pouvaient exister dans un Univers où d’autres super héros « non stigmatisés » pouvaient se placer en porte-à-faux par rapport à eux (là aussi, la Fox a loupé le coche en n’utilisant pas les 4 Fantastiques, qui leur étaient pourtant disponibles)…
    Il manquait définitivement quelque chose dans tous ces films, qui sont censés prôner l’ouverture d’esprit, et qui pourtant restent trop parqués dans leur coin…
    Mais ce n’est pas le moindre des paradoxes chez toutes les Communautés existantes dans notre Monde Réel.

    ————————————————————————————————————————————–

    – Ce que le film aurait pu/dû être…

    Le début d’une autre Trilogie, centrée sur le Phénix, tout simplement…
    Après que XM Apo ait fini sur un nouveau statu quo, et l’arrivée d’une nouvelle jeune génération, il suffisait de laisser monter la tension progressivement autour de la nature du Phénix… Surtout que celle-ci a eu le temps de connaître une évolution dans les comics Marvel – précisons que dans les BD, rien ne devait s’y finir avec la mort de Jean, et que c’est encore le cas.

    Présentation augmentée de ses pouvoirs et de la menace potentielle dans le 1er volet, grâce à l’extension de cet univers avec l’arrivée d’aliens, qui seront de futurs antagonistes plus puissants;

    Fausse mort dans le deuxième avec la version « Dark », car le Phénix est connu pour se présenter comme une autre personnalité influençante (que la très rousse Jessica Chastain aurait pu jouer d’ailleurs). Ce qui n’est pas le cas dans ce XM Dark Phoenix;

    Et conclusion dans le troisième, où Jean aurait fait la paix avec cette Entité, la laissant partir définitivement (voir pour exemple le comic récent « la Résurrection du Phénix »).
    Et bien sûr, tout ça avec des intrigues secondaires tout autour, et une émergence (enfin) du caractère complexe de leader de Scott Summers, complémentaire de celui de Jean Grey.
    En mélangeant à la fois le côté Intimiste Et le côté Opératique… à la fois le Micro et le Macro.
    Tout ça pouvant se faire même en parallèle de Marvel Studios, ça ne pose aucun problème tant que la prod sait ce qu’elle fait – après tout, Ryan Reynolds devrait réussir à ne pas être dissocié de Deadpool, à priori.

    ————————————————————————————————————————————

    La question sera à l’avenir de savoir si la relative perte d’indépendance de la Fox sur ces franchises permettra un regain d’efficacité, tout en permettant néanmoins une bonne inclusion des messages sociaux véhiculés par les X-Men, dans les prods étendues de Marvel
    – seul Black Panther (qui avait lui aussi une combat final sur les rails d’un train) y a touché, jusque là. Mais sans que ça ne soit aussi central, le divertissement passe avant tout.

    Rendez-vous alors dans « The not too distant future ». 🙂

  47. https://topcomics.fr/x-men-dark-phoenix-11-references-que-vous-avez-peut-etre-manquees
    …on pouvait ajouter: Jean ne porte pas de costume de super héros (puisqu’on vous dit que le film rejette tout ça!?)… mais ses habits au début du film son verts, comme pour son costume de Phénix « normal »… puis passe au rouge, comme le Phénix « Noir ».
    Xavier a sa veste beige et pull à col roulé noir des années… 80.
    Et Raven se fait transpercer par derrière par 3 bouts de bois… alors que dans X-Men 1, c’était les 3 griffes d’acier adamantium de Wolverine, de face.

Répondre à Metax Annuler la réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here