The Flash : Votre avis sur l’épisode ‘A Flash of the Lightning’ [6×02] + le teaser du prochain épisode !

8

Ça, c’est le Barry Allen qu’on aime… Notre héros prend le temps de réfléchir, il invente de nouveaux gadgets, il mène l’enquête, et il vainc même une super-vilaine sans l’aide de la Team Flash ! Avec ‘A Flash of the Lightning’, nous sommes donc en plein prologue de ‘Crisis on Infinite Earths’. Merci Jay Garrick pour la carte (voir ci-dessous). Qu’avez-vous pensé de cet épisode ? Visiterons-nous un jour la Terre-Vegan ? Thaddeus Brown, alias Mister Miracle, participera-t-il au méga-crossover ? Et qui a repéré le symbole de Black Hole – les méchants de la seconde partie de la saison ? -, cette mystérieuse organisation terroriste qui cherche à exploiter la Speed Force ? PS : sans rien spoiler, le season premiere d’Arrow est (forcément) lié aux événements en cours, donc vous savez ce qui vous reste à faire !

The Flash – Saison 6 – Episode 2 – ‘A Flash of the Lightning’ : Face à l’annonce de sa mort imminente, la résilience de Barry prend un coup alors qu’il se bat pour lutter contre le destin. Pendant ce temps, la carrière de Cecile en tant que procureur de district entre en conflit avec son identité quand elle croise la route d’un méchant méta-humain.

————————————————–

Audience US (chiffres définitifs) : Les temps sont durs pour Barry Allen… Hier soir, l’épisode ‘A Flash of the Lightning’ a été suivi par 1.27 million de téléspectateurs (contre 1.62 million la semaine dernière). C’est malheureusement la plus mauvaise audience de l’histoire de la série (ancien record : 1.31 million). Sur la cible des 18-49 ans, la Team Flash termine la soirée avec un taux de 0.5% (en baisse de 0.1 point).

————————————————–

The Flash – Saison 6 – Episode 3 – ‘Dead Man Running’ : Sachant que la Crise surviendra dans quelques semaines, Barry prépare un membre de la Team Flash à la vie sans lui, tout en chassant un méta-humain terrifiant à la soif insatiable. Pendant ce temps, Ralph découvre un secret de famille.

La série The Flash est diffusée chaque mardi sur la chaîne The CW, avec Grant Gustin (Barry Allen/The Flash), Candice Patton (Iris West), Carlos Valdes (Cisco Ramon/Vibe), Danielle Panabaker (Caitlin Snow/Killer Frost), Hartley Sawyer (Ralph Dibny/Elongated Man), Jesse L. Martin (Joe West), Danielle Nicolet (Cecile Horton) et Tom Cavanagh (Wells).

8 COMMENTAIRES

  1. Je suppose que d’autres ont déjà pensé à la même théorie que moi, mais j’explique : le Monitor dit clairement “The Flash must die”, et pas “Barry Allen must die”. Or, si on se souvient de la saison dernière durant le crossover, le livre qui réécrit la réalité a fait d’Oliver Queen le Flash. Est-ce qu’il ne serait pas possible alors que quelqu’un, peut-être Ollie en personne, se serve du livre pour changer la réalité, redevenir temporairement Flash, et prendre la place de Barry pour se sacrifier durant la Crisis ?

  2. Ca craint quand même quand Flash se fait allonger par le “Freak Of The Week”. A un moment ça devrait pu arriver ce genre de truc, c’est plus un débutant, tout ça pour un méchant d’un épisode plié en un coup. Le discours de Joe aurait pu servir dans un moment plus important.

    • Oui enfin il revient de blessure pour moi la c’est totalement crédible surtout qu’il se relève et la soulève ça change des saisons passés..

      • C’est vrai mais bon même de blessure ça craint toujours de le voir se faire étalé par un vulgaire méchant qui ne fait que projeter des rayons, Flash devrait quand même être plus puissant après 6 saisons.

  3. Y a un truc que je ne saisis pas. Ils nous font des saisons entières avec de vrais intermittents du mal comme Savitar, Devoe ou la majorette avec son bâton lumineux…. Et quand se pointe le Black Hole avec Raijin, Negative Flash, Grod, multiplex et consors on leur alloué une demi saison… Bientôt ils vont nous sortir le Blue Cobalt pour faire un mini combat de début d’épisode….

  4. Honnêtement, la saison 6 de Flash ressemble à la renaissance d’une série. L’écriture est plus forte, plus stricte, la cadence équilibrée, et aucun épisode n’a été ennuyeux jusqu’à présent. Mais si le premier épisode de la saison 6 devait montrer le chagrin provoqué par la perte de leur fille, Nora, par Barry et Iris, le deuxième épisode, “A Flash of the Lightning”, menace de détruire complètement leur espoir d’un avenir ensemble.

    Après tant d’années passées à regarder le titre du journal 2024, Barry est enfin arrivé au bout de la ligne. L’épisode reprend immédiatement là où le précédent a été interrompu, avec Barry ruminant sur sa mort imminente. Après avoir gardé le silence sur sa disparition tout au long de la saison 5, le supersonique admet enfin qu’il ne voyait plus que sa disparition future comme un guide. Il gardait l’espoir qu’il était toujours là quelque part, essayant de trouver un moyen de rentrer chez lui avec Iris, un thème récurrent qui ramène les paroles de «Running Home to You» qu’il lui avait chantées lors de la troisième saison.

    C’est vraiment la perspective qui nous manque depuis si longtemps depuis que Barry a toujours agi de manière aussi nonchalante face à sa disparition. Maintenant qu’il est littéralement suspendu au-dessus de sa tête comme un nuage sombre, il doit faire face aux émotions qui découlent de son sacrifice et du fait qu’il a laissé Iris et sa vie derrière lui. Barry se rend sur Terre-3 pour demander l’aide de Jay Garrick et à sa grande surprise et la notre, la jumelle astrale de Nora Allen, la mère de Barry. Barry aperçoit des milliards de futurs alternatifs et tous se terminent toujours par la destruction du multivers à moins que le Flash ne meurt. Barry est complètement dévasté, physiquement et mentalement.

    Le thème de l’épisode se débat avec ce que signifie succomber au destin. Doit -on accepter sa mort ? Devrions-nous nous battre face une bataille dont on sait comment elle se terminera ? Est-ce que Barry choisit simplement de mourir s’il n’essaie pas de l’arrête r? Les réponses sont toutes explorées à travers les réactions différentes de Barry et Iris à la visite du Moniteur. Iris, par exemple, a toujours cru qu’il était possible de créer son propre destin. Ce n’est pas une mauvaise perspective, surtout qu’ils ont réussi à battre leur destin à tous les niveaux, y compris la mort fatale d’Iris au cours de la troisième saison. Elle n’attache pas d’importance aux propos du Moniteur, puisque le journal a déjà changé et peut changer à nouveau. Cependant, elle a juste peur. Imaginez que vous allez perdre votre mari si tôt après avoir perdu votre fille. Iris a été laissée derrière beaucoup trop de fois.

    Par ailleurs, Barry est un peu plus choqué et résigné. Il n’est pas sur le point d’abandonner, bien sûr, mais il doit faire face à la charge de milliards de vies en échange de la sienne et il est accablé par la responsabilité inattendue et le traumatisme de la voir se dérouler. En fait, ce second épisode fait un excellent travail en centrant le point de vue et les émotions de Barry, ce qui est tragiquement absent depuis longtemps. Il subit beaucoup de battements émotionnels, mentaux et physiques tout en maintenant sa résilience. L’idée de sa résilience est suffisamment répétée pour que tout espoir de survie ne soit pas du tout amoindri par la terrible nouvelle de l’avenir.

    Ce second épisode est une exploration viscérale du destin par rapport au choix et à la profondeur de l’émotion qui accompagne la mort. Barry est le héros justement parce qu’il se relève face au destin, ne perdant jamais ce sentiment d’espoir qui le maintient à flot depuis tant d’années. En ramenant ces thèmes sur le devant de la scène, nous sommes convaincus que les scénaristes vont trouver une pirouette pour que Barry puisse survivre au prochain crossover, même lorsque tous les signes laissent présager sa perte.

    Hâte d’être à l’épisode de la semaine prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here