Disney+ : Une date de lancement française pour la plateforme de streaming (+ sondage) !

60

Boum ! A six jours du lancement de Disney+ aux Etats-Unis, The Walt Disney Company vient de dévoiler la date de lancement de la plateforme de streaming en France. Ce sera le… 31 mars 2020. La saison 1 de The Mandalorian sera donc terminée depuis trois mois. La mise en ligne de la saison 7 de Star Wars : The Clone Wars sera sans doute achevée. Mais… nous pourrons voir The Falcon and The Winter Soldier – et toutes les futures séries Marvel Studios – ‘en direct’ dès la rentrée ! Reste maintenant à connaître l’impact de la chronologie des médias sur le catalogue de fond (sans compter le fait que certains titres sont peut-être sous contrat avec d’autres plateformes)…

Envisagez-vous de vous abonner à Disney+ (a priori 6.99 euros/mois) ?

Voir le résultat

Loading ... Loading ...

60 COMMENTAIRES

    • Oui, les films sortant au ciné ne pourrons pas être mis avant 36 mois.
      Le reste ne devrait pas poser le moindre soucis, d’autant que Disney n’as que du contenu propriétaire contrairement à Netflix

      • Alors non, 36 mois c’est pour les diffusions gratuites (télévision pas câblée ou YouTube par exemple, pas YouTube Red par contre il me semble). Pour les systèmes de SVOD c’est en effet 36 mois quand ils n’ont pas participé au financement d’un film mais selon les cas de figure ça peut descendre à 30 voire 17 mois. Mieux encore, ça peut aller jusqu’à 28 voire 15 mois si le film fait moins de 100 000 entrées en salle cumulées sur ses quatre premières semaines d’exploitation !

        Bon après ce sont des contraintes comme produire du contenu spécifique et varié pour la France et l’Europe, mettre en avant les œuvres en question sur la plateforme, payer ses impôts, etc. Par exemple, je ne suis pas sûr qu’Amazon entre dans ces critères à l’heure actuelle haha, faudrait se renseigner sur leur filiale Prime Video paye en ce moment ses impôts en France…

        • Le problème c’est que les réductions c’est pour les films dont le propriétaire de la plateforme as participé au financement mais il faut que ceci ait été produit en France.
          Donc pour Disney comment te dire…

          • La Warner et la Fox ont distribué chacun au moins un film qui a été tourné en France (Dunkirk et Madame Bovary), la Paramount a tourné une partie de Mission: Impossible – Fallout en France également. Les aménagements concernant le crédit d’impot décidés il y a trois ans par la ministre de la culture de l’époque (Fleur Pelerin de mémoire) permettent une plus grande liberté aussi, à savoir tourner en France mais pas forcément en langue française…

            De plus, la France est quand même parmi les cinq à dix plus larges consommateurs de cinéma et de télévision au monde donc même si on est « chiants » avec nos lois (crédit d’impôt, chronologie des médias, etc.) bah il y a fort à parier que Disney voudra quand même chercher à mieux s’implanter encore chez nous face à Netflix et Amazon !

        • Merci Yehuda. Ça m’intéresse beaucoup de savoir comment ça fonctionne. (Ce n’est pas une blague). 😉

          A l’époque je ne comprenais pas pourquoi notre catalogue Netflix n’était pas identique à celui des Us… jaime pas trop ces systèmes mais bon.

          • Avec plaisir ^^

            Ouais malheureusement c’est pas top on se sent un peu lésés, de l’autre côté on a des tentatives sympa (après on aime ou pas, évidemment) de films et séries produits par Netflix exprès pour nous histoire de compenser.

            Par exemple le film Banlieusards co-réalisé par Kery James et Leïla Sy ; les séries Huge en France, Plan Cœur, Family Business, Osmosis, Marianne ou encore Marseille.

            Dans un autre registre ils louent les droits pour des films français tel que Willy 1er afin de gonfler leur catalogue.

        • Oui ils compensent, même si je trouve que les projets Français développés sont pas tous au top, contrairement au espagnole par exemple.

          Apres je suis pas surpris qu’auparavant beaucoup utilisé des VPN pour avoir accès à plus de contenu. Mais bon, c’est ainsi…

          • Oui pour ma part je n’ai vu que les trois premières séries dont je t’ai parlé (ainsi que 10 pour cent dont ils ont loué les droits), ça ne vole pas toujours haut mais vu que ce sont des comédies à un petit format je me laisse tenter ^^

            Par contre les drames j’ai moins facilement envie de leur laisser une chance… C’est vrai que les espagnols et sud-américains ont pas mal de perles qui pourraient me chauffer !

          • @ Yehuda & Mlk : Une copine argentine m’a montré un truc… argentin du coup LOL, je sais pas si c’est sur Netflix, ça se passe en prison, c’est l’histoire d’un flic infiltré pour je sais pas quoi. C’est genre la prison de l’enfer où les détenus sont plus ou moins libres, un truc dans le genre, il y a parmi eux une minette kidnappée et qui est la fille soit d’un baron soit d’un type très riche, bon bref, un truc assez gros. ça a l’air assez musclé et assez inédit pour nos yeux à nous, je vais essayer de retrouver le mail de ma cop, et je vous transmets le truc dès que c’est fait.

  1. plateforme très tentante étant fan du MCU et Star Wars, mais bon je suis fan de tout un tas d’autres franchises ciné ou séries qui seront sur d’autres plateformes donc plutôt que de multiplier les abonnements je risque surtout de rester sur du téléchargement peu légal…

  2. Aïe Aïe. Je m’attendais pas à ce que ce soit si éloigner…

    Arriverai-je de ne pas regarder the Mandalorian avant l’arrivée du service de streaming en France ?

    Après il y a aussi la question de « faut-il s’abonner à Canal + pour avoir Disney + ? » (tiens ça rime en plus…). Parce que là ça pourrait être un frein pour moi…

  3. C’est juste pas croyable que une compagnie telle que Disney ne soit pas capable de lancer ce genre de service en même temps dans les plus gros pays du monde ! Attendre 5 mois ? Qui fan de Star Wars va attendre 5 mois pour regarder the Mandalorian.. faut pas se plaindre du piratage après..

    • Effectivement la chine et l’inde doivent attendre très longtemps mais cela est du au fais que les lois chinoises sont très restrictives et que un concurrent ayant leur catalogue existe en inde.

      Et pour nous l’attente est seulement de quelques mois et surtout nous ne sommes qu’un petit pays mais suffisamment grand pour ne pas être bêta-testeur surtout que nous avons notre propre langue.

    • amazon,nqui est un bien plus gros poisson que Disney, avait lui aussi attendu pas mal de temps entre la soetie US de sa plateforme et sa sortie française.

  4. C’est tentant et en même temps dérangeant de payer un abonnement à Disney. Est-ce qu’on peut s’imaginer un jour payer un abonnement pour un bouquet de plateforme? Ce serait la suite logique, pour une vingtaine de d’euros, être abonné à Netflix, Disney, Amazon.. sinon il y aura forcément des perdants car il faudra faire des choix.

  5. Déjà trop d’abonnement et offre très restreinte avec la loi française toute les nouveautés seront absente comme sur toute les plate forme du genre
    À essayer si y a le mois d’essai gratuit

  6. J’avais lu je sais plus où que le film du MCU le plus récent qui « serait » disponible sur Disney+ dans le cas d’une sortie en fin d’année 2019 au vu de la loi française serait « Doctor Strange »

    Quoi qu’il en soit, je passerais par VPN le 12 pour m’abonner et profiter de la plateforme.

  7. A ce prix là c’est vraiment intéressant. Je pense m’abonner sans regret, au moins pour tester.
    Celui que je risque de ne pas reconduire en revanche c’est Amazon Prime, pour des raisons purement technique. Un coup pas de sous titres, un coup pas de vf, c’est juste n’importe quoi.
    Bon pour The Mandalorian évidemment j’attendrai pas la sortie de Disney+

    • Le truc de Amazon Prime Video, C’est que C’est un service fidélisation. Qui s’est ajouter sans augmentation de coup.

      Pour 49e l’année tu as tout une bagatelle de service de livraison rapide. La musique, les films et séries c’est un cadeau en plus.

      • Ça dépend dans quel sens tu le prends. Si je m’en sers avant tout pour la VOD mais que je ne commande pas où ne me sers pas du service livraison. Ba le bonus c’est le service livraison en ce qui me concerne. Du coup même si je coût est faible, ça je justifie pas pour autant leur incapacité a fournir un service correct.

  8. Franchement Disney+, leur catalogue annoncé c’est soit une série Star Wars tous les ans et quelques Marvel, soit des reboot / remake de la moindre petite licence des années 90 dont tous le monde a oublié. Aussi peu de créativité, mais ça me fait pas envie. Il y a bien plus de productions qui me tentent chez Amazon, Netflix, mais surtout sur le futur HBO Max qui s’annonce ouf.

  9. Je crois que les droits des films Star wars sont en contrats avec TF1 jusque en 2024, pour les simpsons, le groupe M6 a payé pour la première diffusion sur le sol Français.

    • Les droits TV n’influent pas sur les droits SVOD en France.
      Justement grâce à la chronologie des médias, TF1 peut diffuser les nouveaux Star Wars 1 an avant leur mise en ligne sur Disney Plus.
      La loi considère alors que la viabilité de chaque système de diffusion est garantie.

      TF1 n’as qu’un contrat d’exclusivité pour la diffusion sur la télévision gratuite. Il n’y aura aucun impact pour Disney Plus donc.

      C’est aux US que ça leur pose soucis parce que les chaînes de TV s’estiment du coup lésées puisque les films peuvent être mis en ligne avant qu’ils ne les diffusent et eux peuvent inclure des clauses pour empêcher la diffusion SVOD

  10. http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Marvel-Mark-Ruffalo-parle-du-futur-de-Hulk
    …même si ça restera (avec le destin de Rogers et de Stark) un aboutissement réussi pour ce personnage connu comme « borderline »… Mince, que ça aurait été génial si on l’avait vu évoluer jusqu’au Maestro.
    Sauf que… Merci la Machine Temporelle de Endgame (et le Multivers) ! Ainsi, un « Hulk: Futur Imperfect » reste totalement possible, même sur Disney +…
    Un peu « Logan » sur les bords, mais bon l’histoire originelle de Peter David existait bien avant dans les comics.

  11. Franchement je pense le prendre étant donné le contenu ne serait-ce que Disney pour mes enfants avoir tout sous la main pour moins de 2 happy meal par mois c’est parfait je trouve. Pour les enfants c’est un abonnement que pas mal de parents pourront se permettre et ça peut faire découvrir plein de choses avec national geographic, puis le mcu et star wars pour papa maman !

  12. En tout cas, les choses devraient finir par enfin être claires avec Disney: l’Identité de cette firme de cinéma, c’est de proposer majoritairement des fictions le plus possible fédératrices, non sectaires, plus légères et donc rassurantes pour le Monde Entier. Ce qui n’exclue pas le fait de vouloir voir en parallèle d’autres productions plus intelligentes, poétiques, radicales, bousculantes… C’est un secret de polichinelle que la majorité des spectateurs autonomes de Disney, ou autre divertissements bourrins à explosions, voient aussi d’autres types de films. Voir même en loucedé pour les pré-ados – voilà la faille dans les raisonnements simplistes d’un Scorsese.
    Et inversement, ceux qui ne consomment que des oeuvres plus « arty » et adultes peuvent se faire de temps en temps des trucs à la Disney, plus détendant… Et avec leurs gosses, qui peuvent également avoir droit à quelques propositions intelligentes via ces films, mais de manière plus minime, plus accessible et vulgarisée.

    Toutefois, il convient d’ajouter un détail purement physiologique à propos des nouveaux modes de visionnages:
    – avec une Plate-Forme, on a donc la possibilité de regarder aussi des fictions sur petit écran portable, donc généralement en baissant la tête. Comme pour lire un livre, c’est ainsi un passe-temps assez solitaire, difficilement partageable… où d’ailleurs votre cerveau fonctionnera moins que pour un livre puisque pour un bouquin, il faut y imaginer tout seul les images et/ou le son. Et faire travailler plus ses bras, pour tourner les pages.
    – avec un grand écran de cinéma par contre, on regarde droit devant soi, ou on lève la tête (sauf si vous êtes installé au balcon 🙂 ), avec des tas d’autres personnes étrangères, dans la même direction.
    Non seulement il y a un côté rassembleur, comme dans un théâtre (et ce depuis plus de 120 ans)…
    Mais en plus ça nous oblige à garder le dos bien droit, à ne pas se ratatiner automatiquement – sauf si on s’assied très mal.
    Conclusion: ne laissons pas trop de côté les salles de cinéma, à force… Ne serait-ce que pour des raisons à la fois de prestance… et de Bonne Santé individuelle. 🙂

    • Je pense que ne pas laisser tomber les salles de cinéma serait plus facile avec des places ne coûtant pas une dizaine d’euros, voire plus dans certaines villes. Moi personnellement je préfère payer ce prix là pour un abonnement MENSUEL et regarder tranquillement ou avec des amis sur n’importe quel écran.
      Alors je serai toujours consommateur de salles cinéma pour les Marvel par exemple ou les films ou je ne peux pas attendre, mais quand une séance en famille te coûte la moitié d’un plein d’essence, ça fait réfléchir.
      Après l’image de tous regarder ensemble dans la même direction est très poétique, mais malheureusement pour pas mal de gens ne l’emporte pas face au fait que tout le monde ne peut pas se payer une toile , même une seule fois par mois, justement pour maintenir sa bonne santé individuelle

      • …si on ne compte pas les abonnements possibles pour les salles elles-mêmes…
        En même temps, le grand écran, c’est aussi pour voir quelque chose de « Grand » (ça le fait moins si un film avec une réal de ouf ne peut être vu que sur petit écran).

        Alors, il faut surtout se résoudre à ne Pas voir tous les événements vendus comme Exceptionnels, à regarder à tout prix etc (quitte à être finalement déçu par le produit achevé).
        On n’est pas obligé, il faut faire selon ses propres moyens. Sans non plus se contenter de trop de facilité, faute de mieux.

  13. Pourquoi Disney France ne diffuse t il pas The MANDALORIAN en même temps que les USA?
    Quel intérêt d’attendre Mars 2020 pour découvrir une série (attendue) que le monde entier aura vu en streaming sur le NET?
    Canal+ pourrait signer un super deal pour diffuser Mandalorian…

  14. Non. Sérieusement ? Payer pour Disney ?
    Payer pour revoir ce que vous avez déjà vu ?
    Finir rassasié en quelques semaines à peine car vous aurez déjà tout parcouru ?
    Pour un catalogue qui ne sera pas aussi enrichi que nos confrères américains à cause de nos lois sur la diffusion ? La seule grande exclusivité seront les séries Marvel et Star Wars, et encore, une fois que leur diffusion sera terminée, plus rien à se mettre sous la dent !
    Encore heureux qu’ils ne fassent payer « que » 7 euros leur arnaque. Pour moi, ça restera du téléchargement en très haute qualité.

    • En même temps tu peux aussi t’abonner 1 mois. Regarder ce qui te convient, et arrêter l’abonnement jusqu’à ce que suffisamment de contenus t’intéressent de nouveau, reprendre 1 mois pour regarder etc etc… 🙄

  15. Entre l’abonnement Netflix, Disney+, HBO Max, la box chez Orange, Spotify, … Ca va revenir un peu cher tout ça chaque mois !! Je ne suis pas sûr de la durée sur le long terme…

  16. En fait je crois que je viens de comprendre un truc sur comment Disney, ils ont dominé le marché, et en quoi ils sont forts :

    Ils vont nous faire oublier ce qu’est le dvd, tout va se numériser maintenant. On va dépenser notre argent au cinéma, et après ce contenu, on pourra le retrouver 6 mois plus tard chez soi.
    Disney possède beaucoup de ce qui se passe en terme de blockbusters au EU (avez-vous entendu le montant proposer pour racheter Spider-Man..?🤑). Mais les super-héros, c’est qu’une partie…
    À l’échelle planétaire, ça en fait pas mal du pognon. Et on parle pas de tous les produits dérivés, toutes les chaussettes qui vont déposer une licence 🤣

    Vraiment très très fort…!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here