Star Wars – L’Ascension de Skywalker : La Critique du film + VOTRE AVIS !

198

J.J. Abrams à la réalisation de Star Wars : L’Ascension de Skywalker, l’épisode qui doit conclure la Postlogie et la Saga Skywalker ? Il y a de quoi être circonspect. Abrams le reconnaît lui-même, il préfère les débuts aux fins. Il est connu pour exciter l’imagination du public en déposant une ‘mystery box’… laissant à d’autres le soin de l’ouvrir. Avec ce blockbuster conclusif, le réalisateur se retrouve obligé de finir ce qu’il a commencé… et c’est plutôt réussi ! Dans les grandes lignes. A l’instar de Star Wars : La Revanche des Sith, qui avait sublimé la Prélogie, Star Wars : L’Ascension de Skywalker élève la Postlogie. Est-ce suffisant pour sauver l’édifice d’ensemble de cette trilogie, dont il est en partie responsable ? Probablement pas. Mais pris indépendamment, Star Wars : L’Ascension de Skywalker est une conclusion satisfaisante à la plus grande saga de l’histoire du cinéma.

Sensation de déjà-vu. Vous avez peut-être été sonné en découvrant Star Wars : La Revanche des Sith pour la première fois. Les événements se précipitaient à une vitesse folle, sans laisser une seule seconde de répit aux spectateurs. Sur le moment, il était facile de se montrer critique… sur des points qui ne sont aujourd’hui que des détails. C’est la même chose avec Star Wars : L’Ascension de Skywalker. Ici, on sent bien qu’il y a assez de matière pour faire deux films, un Episode VIII et un Episode IX. L’aspect positif, c’est que nous sommes embarqués immédiatement dans une course contre la montre épique, où règne un bel esprit d’aventure aiguillonné par un réel sens du danger. Mais comme en 2005, il faudra sans doute plusieurs visionnages pour apprécier pleinement la richesse de ce blockbuster qui va vite, trop vite. C’est comme si la Postlogie réalisait soudain qu’elle doit boucler la Saga Skywalker… sans avoir préparé le terrain en amont.

Star Wars : L’Ascension de Skywalker est l’épisode le plus excitant de la Postlogie. Dès les premières minutes, le ton est donné. Vous aimez les Jedi ? Vous aimez les Sith ? Vous aimez tout ce qui a trait à la Force ? Vous allez être servi ! C’est un plaisir de voir cet aspect mythologique au centre du récit, illustré à l’écran par une imagerie vraiment captivante. On peut même dire terrifiante quand il s’agit des Sith, ce qui est plutôt une bonne surprise. Le côté obscur n’a jamais été aussi repoussant ! Pour rester dans les questions d’univers, notons que cet opus est aussi riche en promesses. Sans même évoquer la fin, rien qu’avec les trous à boucher, il y a de quoi faire le bonheur des lecteurs de romans et de comics Star Wars pour de nombreuses années…

A ce propos, difficile de ne pas considérer Star Wars : L’Ascension de Skywalker comme une adaptation de L’Empire des Ténèbres, une série de comics qui racontait la résurrection de l’Empereur. Tout y est, de la planète Byss à cette lumière apocalyptique céruléenne. C’est assez comique quand on sait que Kathleen Kennedy a récemment déclaré qu’il n’y avait pas – contrairement à d’autres grandes franchises – de matériel littéraire sur lequel s’appuyer pour avancer. On peut juste regretter que ce soit justement l’une des pires pages du défunt Univers Étendu qui serve d’inspiration aux films. Enfin, pour ceux qui ont suivi les théories postées sur ce site ces deux dernières années, il y a la satisfaction de voir la Saga Skywalker se diriger vers une conclusion thématiquement logique, avec [une Famille de la Force, des fantômes Jedi et des esprits Sith, un trône à occuper, ainsi qu’un écran de fumée]… Qu’on ne dise pas que cette Postlogie allait nulle part. Le chemin est écrit en filigrane depuis 2015 et il est plus cohérent qu’il n’y parait. Cependant, cette histoire aurait-elle pu être mieux racontée à l’écran ? Assurément.

Évoquons maintenant le talon d’Achille de cette trilogie… Encore et toujours l’action. Le spectacle est bien sûr au rendez-vous dans Star Wars : L’Ascension de Skywalker, mais les combats de sabres laser et les batailles spatiales sont toujours aussi peu inspirés. En principe, chaque épisode a son grand moment, une séquence qui devient instantanément iconique. C’est quelque chose que l’on sent dans la scène du trône de Star Wars : Les Derniers Jedi. C’est quelque chose qui est absent dans les deux épisodes réalisés par J.J. Abrams. A chaque fois, la mise en place est prometteuse, le fan service que l’on est en droit d’attendre dans un épisode conclusif est amorcé… mais pas assumé jusqu’au bout. Prenons la bataille finale. [C’est le plus grand rassemblement de vaisseaux de l’histoire de la saga… et on ne voit quasiment rien.] Frustrant ! Certains diront sans doute la même chose pour le duel final. [Il y avait un truc jouissif à tenter, qui n’est que vocalement esquissé. Bien sûr, il ne faut pas voler la vedette à Rey. C’est son histoire. Mais imaginez, une simple main sur l’épaule, même brièvement… A sa gauche, Anakin Skywalker ; à sa droite, Luke Skywalker ; eux-mêmes épaulés de la même façon – à l’infini – par d’autres grands Jedi. Cela aurait rendu la scène mille fois plus puissante et emporté tous les suffrages, le pire étant que c’est complètement dans l’esprit du moment.] C’est juste que le film ne va pas au bout de son idée !

Heureusement, Star Wars : L’Ascension de Skywalker n’a pas besoin de se reposer sur l’action pour être réussi. Le cœur de la Postlogie est ailleurs. C’est avant tout la quête initiatique de Rey et l’histoire tragique de Ben Solo. La maîtrise de Daisy Ridley et d’Adam Driver permet d’être totalement investi dans le drame qui se joue à l’écran. Grâce à des dialogues qui sonnent juste, il y a plus d’émotions qui passent entre ces deux-là qu’entre un certain couple de la Prélogie, qui n’était – il est vrai – pas aidé par la prose lucasienne. Oscar Isaac et John Boyega apportent de leur côté tout ce que l’on attend d’eux, à savoir un enthousiasme sincère et communicatif qui fait plaisir à voir. C’est d’autant plus important qu’il y a relativement peu d’humour dans le film. Enfin, comment ne pas évoquer la présence posthume de Carrie Fisher ? Ecrire un long métrage à la manière d’un sudoku autour de scènes coupées de Star Wars : Le Réveil de la Force est un sacré tour de force. Certes, il y a un petit côté mécanique dans ces courtes répliques – invisible pour le grand public ? -, mais le simple fait que cela fasse sens tient déjà du miracle. C’est tout ce que l’on pouvait souhaiter pour un personnage aussi important que Leia Organa, princesse, sénatrice, général et Jedi contrariée !

Sans surprise, quand J.J. Abrams parle d’amour, de camaraderie, d’espoir et de sacrifice, il le fait bien. Très bien même, avec pour complice un John Williams en grande forme. Tout cela pour dire que les moments susceptibles de faire couler les larmes sont nombreux ! Forcément, certaines révélations feront débat. Parfois, ce sera le manque d’explications. Enfin, certains souriront aux clins d’œil méta à Star Wars : Les Derniers Jedi, quand d’autres crieront au rétropédalage baveux. Mais posez-vous sincèrement la question : est-ce vraiment important ? Star Wars : L’Ascension de Skywalker est un épisode qui doit conclure trois trilogies et satisfaire tout le monde. Il le fait en grande partie. Mais dès le départ, une vérité s’impose : la tâche est impossible.

Malgré la fragilité des fondations de la Postlogie, Star Wars : L’Ascension de Skywalker est une conclusion épique et émouvante à la Saga Skywalker, surtout quand elle se concentre sur la nouvelle génération. C’est même l’épisode le plus intéressant de cette trilogie, ce qui n’était pas gagné ! Est-ce suffisant pour en faire le meilleur film – en tant qu’objet cinématographique – de la Postlogie ? Tout dépendra de votre histoire personnelle avec Star Wars : Les Derniers Jedi. Passé, présent et futur forment désormais une grande histoire. Une histoire qui a commencé il y a 42 ans. Ce n’est donc pas aujourd’hui – ni même demain – que l’on prendra sereinement toute la mesure de cette fin…

—————————————————-

La Postlogie est donc terminée… A l’heure du bilan, essayons de trouver une position plus nuancée que « Disney a tué Star Wars ! ». Il est par exemple possible d’apprécier chaque épisode de façon indépendante, sans pour autant adhérer à l’édifice d’ensemble. Le plus triste, c’est que le nœud du problème est facilement identifiable. Star Wars : Les Derniers Jedi n’est pas le pêché originel de la Postlogie. Il faut remonter plus loin. Tout a commencé avec Star Wars : Le Réveil de la Force, un film-doudou qui a tout misé sur la nostalgie, en rejouant sagement les plus grands hits de la Trilogie. George Lucas le dit lui-même : « Il n’y a rien de nouveau [que ce soit en terme d’histoire ou de bond technologique]. » Rébellion et Résistance, Empire et Premier Ordre, vaisseaux et planètes… Dès le départ, tout est interchangeable.

J.J. Abrams n’est bien sûr pas le seul responsable. C’est surtout le système au sein duquel il évolue qui est fautif. Cinq films en cinq ans. Une production en flux tendu. Lucas s’est assuré d’avoir trois ans pour produire chaque épisode de la Trilogie et de la Prélogie. Ce n’est peut-être pas pour rien… Avec cette cadence infernale, qui s’ajoute à la pression déjà incroyable qui plane sur ces projets, impossible de développer une histoire, des planètes, des espèces, des créatures et des vaisseaux réellement différents. C’est pourtant ce qui fait le charme de Star Wars. On se retrouve ainsi dans une situation ubuesque où une série animée comme Star Wars Rebels apporte plus à la mythologie de la franchise que la troisième trilogie !

Ajoutons à cela plusieurs impondérables, comme Harrison Ford qui ne pense qu’à tirer sa révérence et la mort de Carrie Fisher. L’un dans l’autre, tous ces éléments font que la Postlogie laissera sans doute un goût amer chez certains… tout en étant appréciée par une nouvelle génération, qui aura grandit avec elle. C’est la loi des cycles. C’est aussi ça la beauté de Star Wars ! Il n’empêche, ne serait-ce que par curiosité, que ne donnerait-on pas pour voir la Postlogie ébauchée par George Lucas. Une trilogie plus mystique, sur la Force, les Whills et les midichloriens. Rendez-vous dans vingt ans, quand ce traitement sera adapté en comics (cf. The Star Wars) ?

—————————————————-

[Bon film à tous ! Pour aller plus loin, n’hésitez pas à jeter un œil à ces trois dossiers : Tout ce qui n’est pas dit dans Star Wars : L’Ascension de Skywalker, Le Guide de Lecture de Star Wars : L’Ascension de Skywalker et La Chronologie de l’Univers Officiel Star Wars. Et que la Force soit avec vous, dans les commentaires et sur le forum !]

—————————————————-

Star Wars : L’Ascension de Skywalker est réalisé par J.J. Abrams et sort en France le 18 décembre 2019, avec Daisy Ridley (Rey), John Boyega (Finn), Oscar Isaac (Poe Dameron), Kelly Marie Tran (Rose Tico), Lupita Nyong’o (Maz Kanata), Adam Driver (Ben Solo/Kylo Ren), Domhnall Gleeson (Armitage Hux), Mark Hamill (Luke Skywalker), Carrie Fisher (Leia Organa) et Billy Dee Williams (Lando Calrissian).

198 COMMENTAIRES

  1. Merci beaucoup, MrLTH ! Hâte d’être à demain matin !
    Je suis quand même très intrigué par les allusions à l’affreuse BD l’Empire des Ténèbres, qui à mon sens justifiae à elle seule que Disney ignore l’ancien univers étendu.

    • Bon, eh bien ça y est, j’ai déjà vu le film deux fois ! Une en VO et une en VF (une VF assez remarquable, pour le coup, surtout considérant les conditions exécrables des auteurs et acteurs de doublage sur ces grosses productions de nos jours).

      Déjà je suis rassuré, ça ne ressemble que vaguement à l’Empire des Ténèbres. Je me suis inquiété pour rien après la critique de Mr.LTH.^^
      Et pour dire simplement… J’AI AIME ! Il m’a manqué un poil d’excitation comme dans la Revanche des Sith ou le Retour du Jedi, mais je trouve que l’épisode IX conclue parfaitement cette Postlogie. Il m’a même convaincu que toute l’intrigue et la conclusion de la Postlogie étaient bel et bien réfléchis depuis le début, du moins dans les grandes lignes. Si !

      Dans le détail (avec SPOIL)…

      Lando Calrissian : je suis ex-trê-me-ment satisfait du traitement de mon personnage préféré de la saga ! Ses répliques sont bien écrites, le personnage est utile, le personnage survit, on sent que Billy Dee Williams prend son pied (Ian McDiarmid aussi, d’ailleurs). En plus une de ses répliques est meilleure en VF qu’en VO (« On a une carte à jouer, là ! »).
      A propos de répliques, les dialogues sont vraiment, vraiment bien écrits !

      Kylo Ren
      Je ne voyais pas le personnage revenir du côté des gentils, donc belle surprise, et la conclusion de son parcours est absolument parfaite ! Ben Solo aura passé sa vie à vouloir marcher sur les traces de son aïeul Dark Vador, et il finit par y réussir au-delà de toute espérance en donnant sa vie pour sauver un être cher et trouver un semblant de rédemption, tel Anakin Skywalker.

      Rey.
      Rey Palpatine par le sang, Rey Skywalker par l’héritage. Le personnage m’a définitivement conquis.
      « Je suis tous les Jedi. » Culte, même si au deuxième visionnage ça m’a rappelé le trépas d’un certain Tony Stark. Mais surtout je souris quand Palpatine dit « je suis tous les Sith » et que j’imagine les fantômes de ceux qu’il a trahis (Plagueis, Dooku, Maul) l’envoyer se faire voir depuis les tréfonds de la Force.^^

      Le bisou.
      J’imagine que beaucoup seront déçus/scandalisés de voir Rey embrasser fougueusement Ben Solo (je préfère écrire mon retour avant de scroller vers le bas et lire d’autres critiques). Moi pas, j’ai même trouvé que c’était le plus beau baiser de toute la saga. Après tout Rey et Ben sont de véritables âmes sœurs qui n’ont cessé de s’attirer l’un vers l’autre mais qui se sont volontairement et obstinément mis des barrières pour des questions de camps. Barrières qui n’ont plus lieu d’être une fois Kylo redevenu Ben et le mal vaincu.

      Les voix des Jedi.
      Sur le coup la scène m’a extrêmement satisfait (surtout que pour la VF ils ont fait l’effort de chercher les bonnes voix), puis dans un deuxième temps j’ai regretté comme beaucoup de monde de ne pas voir tous ces Jedi en fantômes, puis dans un troisième temps j’ai réalisé… d’une part ça n’aurait pas forcément été beau/harmonieux, surtout après le passage de Endgame, d’autre part je conçois que ça aurait été logistiquement trèèès difficile à mettre en œuvre, entre les acteurs à convoquer, le maquillage, les costumes, les éventuels effets numériques de rajeunissement, tout le personnel technique nécessaire et le tout dans la discrétion la plus totale pour éviter les fuites. :s

      L’action.
      Comme l’a souligné MrLTH, c’est un point faible. Les combats et moments d’action ne seront pas aussi mémorables que certains de la Prélogie, mais ceux que l’épisode IX nous offre sont quand même loin d’être mauvais. Je retiens déjà le combat de sabre au milieu des vagues, et la fuite dans les couloirs du vaisseau-mère après libération de Chewbacca qui comporte de jolis plans séquences et a le mérite de mettre en valeur les usagers de blasters plutôt que les manieurs de sabre.

      L’image.
      En deçà des images sublimes des Derniers Jedi, mais souvent à tomber. Toutes les images sur Exegol et son espace proche sont à tomber !

      La musique.
      John Williams s’est surpassé. J’ai adoré ré-entendre son fameux thème des Sith, et celui de Rey atteindre des sommets. Mais surtout je crois que c’est la première fois que le thème principal de la saga est employé en dehors du résumé d’ouverture pour accompagner une scène d’action (l’irruption de Lando suivi des innombrables renforts), et ça rend bien ! Grands frissons de ma part.

      Daisy Ridley et Adam Driver.
      Mais qu’on remette des Oscars à ces deux prodiges ! Déjà que ce n’est pas facile de jouer de la SF ou devant un fond vert, mais eux sont tellement crédibles et touchants ! On peut même voir sur le visage d’Adam Driver le Côté Obscur relâcher son emprise petit à petit au fur et à mesure du film. Bien sûr les autres acteurs ne déméritent pas, on sent une belle alchimie entre Ridley, Boyega et Isaacs.

      Pour conclure : peut-être pas ma trilogie préférée, mais je suis content du résultat et j’ai été très heureux de suivre petit à petit l’avancement de cette aventure.

      • Nul besoin de faire un pavé , mon avis rejoint totalement le tien sauf sur les combats: J’ai trouvé celui en pleine mer totalement épique et mythique, il marquera forcément cette génération. Les autres combats m’ont également satisfaits. On est bien loin des combats des deux papys neurasthéniques de la trilogie ou des combats épileptico-numériques de la prélogie.

        [SPOILER]
        Par ailleurs, pour le combat final, heureusement qu’on a pas eu le papy en sabre contre Rey, ça aurait été aussi ridicule que Yoda avec un sabre laser.
        [SPOILER]

        Je rajouterai également que niveau émotion ce film se pose vraiment pour un fan. Il y a vraiment des moments tragiques très tristes. J’ai eu les larmes aux yeux pour un cri de Chewie.

        J’ai beaucoup aimé ce film et je pense l’aimer encore plus quand je le reverrai une seconde fois et une troisième fois et ainsi de suite.
        Rey est devenu mon personnage préféré de la série devant Anakin.
        J’ai adoré cette postlogie tout simplement.

        Bon et maintenant que j’ai donné mon avis, on va lire les seaux de merde traditionnels des « fans » 😆

        • Hey mais les mecs, je vous aime o_O

          Moi qui me sentais si seul ! Je lis l’océan de bashing qu’on trouve sur le net, et je me dis « mais je suis con, ou quoi, d’avoir à ce point kiffé ? » bah voilà, ça fait plaisir de pas être tout seul ^^

          Pour les combats, tout comme toi, Garyus, je ne comprends pas les critiques qui en sont faites. Je les trouve au contraire excellents. Le truc que j’adore dans ces combats, depuis le VII, c’est qu’on sent bien que la puissance de Kylo n’en fait pas pour autant un mec invincible. On sent à chaque coup porté ou reçu que les mecs jouent leur vie.
          J’ai vraiment ressenti ça dans le combat en pleine mer, mais aussi dans le combat de Ben face aux chevaliers. C’est tout con comme détail, mais quand on le voit parer un coup dans le dos, et souffler juste après, comme un athlète qui s’apprête à tout donner ou à faire un truc risqué, ben moi j’achète. Franchement, ça tue.

          J’ai aussi adoré les nouveaux pouvoirs de la Force. Je me fiche de savoir si c’est « possible » ou pas gnagnagna, c’est la force, et ça défonce. D’ailleurs, pour tous ceux qui pensent que cet épisode désavoue le VIII, ses idées les plus folles (le passage d’objet par le lien, le combat à deux endroits à la fois, bordel !) ne sont finalement que des prolongements de concepts posés par Johnson dans l’épisode précédent (remember Kylo dans la hutte, sa main touche celle de Rey, Luke le voit et fait tout exploser).

          Non, vraiment, il ne manque pour moi qu’un épilogue sur Ben. Une réplique de cinq secondes, un regard de Rey, une pensée pour lui, quoi. Une apparition fantômatique, je ne sais pas. Tout le reste, j’ai surkiffé.

          • J’en reviens, je n’ai que moyennement apprécié, il y avait des bons point et un véritable potentiel, mais j’ai trouvé qu’il y avait trop de moment, où je me suis dis, je ne comprend rien, je suis con ou quoi ?, après mention spéciale à Palpatine quand même, je l’ai trouvé magistrale. J’ai beaucoup aimé l’évolution de Rey, mais tout ce truc autour du lien avec EmoKylo et la « rédemption » de Ben m’ont un peu laissé froid, j’aurais préférer autre chose, ça me parait un peu facile comme rédemption alors que le mec est un génocidaire qui torture les autres et veut les forcer à le rejoindre, et en gros il revire parce qu’il est amoureux d’elle, perso ça m’énerve un peu. A chaud les meilleures parties sont celles de l’empire et du côté obscure, le cri déchirant de Chewie m’a remué, et j’ai adoré Lando, pas assez présent malheureusement.
            J’attends un deuxième visionnage pour creuser plus la chose.

          • @tioelscorpio: Je peux comprendre ton avis quand on ne capte rien aux concepts de la Force et aux films de Star Wars. Pour un non-initié, ça peut paraitre pour du EmoKylo effectivement.

          • Garyus : J’avoue que troisième visionnage le combat de sabre en mer est vraiment excellent, surtout que je l’ai vu en 4DX avec beaucoup de vent frais et de goutelettes dans la figure (ça vaut le coup !).^^
            Mais j’aurais quand même voulu voir davantage d’exploits de pilotage pendant la grande bataille aérienne.
            En tout cas avec toi et Bobobiwan je suis RAVI de voir qu’on est sur la même longueur d’ondes. 🙂

            tioelscorpio >> Si la rédemption de Kylo Ren te semble facile, n’oublie pas qu’on a déjà pardonné à Dark Vador alors qu’il a massacré bien plus de monde (y compris les jeunes padawans du Temple Jedi).^^ Dans les deux cas néanmoins la rédemption n’aura pas été gratuite (couic !).

      • Très bon résumé, merci ! Pour la musique, je suis en revanche très déçu. J’ai réécouté l’OST sur deezer, je crois qu’il n’y a aucun nouveau thème. Ou alors 1 ou 2 petits motifs très discrets. Celle de The Last Jedi était déjà pauvre en nouveauté, mais là c’est encore pire. En fait John Williams a composé tous les nouveaux thèmes dans l’épisode 7 pour faire uniquement des reprises ensuite.

      • je viens de voir le film, je voulais poster un mot. J’ai l’impression de me lire mes pensée ici avec @Kaarde @Garyus et @Bobobiwan.

        Du coup, de suite rien a rajouter.

        Si ce n’est un merci les gars parce que vos mots font tellement de bien a lire au milieu de ces 2 années disons… Mouvementées !

        Et du coup j’irais pas plus bas sur les commentaires, je vais conserver ce petit moment qui viens joliment conclure ma soirée !

  2. Déception pour ma part… pour ce film et pour tout le potentiel gaché de cette trilogie

    la fin du film m’a fait l’effet d’un petard mouillé , bien loin du phénomène qu’a été la revanche des sith en son temps que je considére comme le véritable dernier star wars authentique au cinéma

    un bon film de divertissement mais pour ma part un très mauvais star wars

    • Je ne comprendrai jamais comment ont peut sortir un non-argument pareil «un bon film de divertissement mais pour ma part un très mauvais star wars» vraiment je ne comprendrai jamais ça.
      Comment peut-il être un bon film mais un mauvais Star Wars en même temps ?

      • Ce qu’il veut dire c’est que ce film n’a pas sa place dans la continuité SW mais qu’il a trouvé que c’était un bon divertissement (en gros, il ne s’est pas ennuyé avec le taux d’action présent dans celui-ci).

      • Voila comme vdd
        Comme film tout seul: c’est bien réalisé, c’est beau, et l’action est bien foutu

        Mais pour ce qui est de l’intégration dans la saga Star Wars: la cohérence de l’Histoire, la pertinence du message du film, l’originalité par rapport aux autres oeuvre… C’est bof

        • J’adore les réponses « pour moi c’est le 3 le dernier SW authentique au cinéma » alors que non, cette suite existe, qu’on le veuille ou non. Star Wars appartient à Disney, ils en font ce qu’ils veulent ce sera Star Wars. Je paraîtrais pour rude en disant que les fans n’avaient qu’à acheter les droits, mais je veux surtout exprimer l’idée que tout le monde ne peut pas décider ce qui est canon ou ne l’est pas, uniquement les détenteurs des droits.

          • @Metax : je ne vois pas le problème si quelqu’un ne veut pas compter la postlogie dans le canon des films Star Wars tant que ça reste un choix personnel qui n’entre pas en considération dans un débat groupé.

  3. Merci pour la critique .Désolé de rester sur cette phrase  » ce sera le manque d’explications. Enfin, certains souriront aux clins d’œil méta à Star Wars : Les Derniers Jedi, quand d’autres crieront au rétropédalage baveux. Mais posez-vous sincèrement la question : est-ce vraiment important ? « . J’ai envie de répondre oui et non .Non ce n’est pas important pour l’instant , oui car il faudra faire le bilan et dans ce bilan on devra discuter du rapport de la saga avec ses fans critiques de cet épisode en particulier.

  4. Après lecture et avant de me pencher sur cet artcile plus en profondeur demain soir après après la séance, un premier truc s’impose : Bravo et respect Monsieur LTH. J’imagines pas le travail en général et sur soi en particulier qu’il a fallu dans l’analyse (à chaud) puis dans l’écriture, sans trop en dire, sans tomber dans le cynisme ambiant à propos de SW ou dans une euphorie excessive, chaque mot doit être pesé et chaque idée de redaction ressassée avant d’être posée. Bref Bravo.

  5. « Star Wars : Les Derniers Jedi n’est pas le pêché originel de la Postlogie. Il faut remonter plus loin. Tout a commencé avec Star Wars : Le Réveil de la Force, un film-doudou qui a tout misé sur la nostalgie, en rejouant sagement les plus grands hits de la Trilogie.  »

    Merci ENFIN
    Marre de voir rian johnson se ramasser toute la merde pendant que J.j Abrams s’en tire comme un ptit filou

  6. Bon bon bon… en vrai… ouais c’était pas mal, maaaaaaaais… j’ai pas l’impression qu’ils ont saisi l’occasion. :/

    Les 2 premiers tiers sont vraiment difficile à passer tellement c’est surcuté (le montage des 20 premières minutes est insupportable), rempli de trous et de raccourcis.
    Et ça crache sur (presque) tout ce qu’avait fait le 8, et ça pour le coup ça m’a assez embêté.

    Le dernier est pour le coup sympa et satisfaisant, mais j’ai pas eu cette fibre épique que j’espérais y trouver, pas totalement.

    Il y a quand même de très bonnes choses mais je sais pas, c’est comme s’il manquait un truc.

    On a l’impression que le 8 a tellement divisé qu’ils ont cherchés à polir le truc pour que ça plaise le plus possible. Mais c’est à mon avis en faisant ça qu’ils l’ont rendus trop lisse, et enlever ce qui manquait à ce film.

    Bref voilà, c’est pas mauvais, mais je suis clairement pas enthousiaste. Je suis probablement passé à côté…

  7. « Star Wars : La Revanche des Sith, qui avait sublimé la Prélogie » lol c’est le même nanar que les deux précédents

    bon vu la critique c’est pas très encourageant, surtout qu’en général les critiques sur ce site sont plutôt très gentille et l’auteur bon public

  8. « Star Wars : Les Derniers Jedi n’est pas le pêché originel de la Postlogie. Il faut remonter plus loin. Tout a commencé avec Star Wars : Le Réveil de la Force »

    4 ans plus tard les langues se délient enfin…

    Hâte d’avoir le bouquin de rinzler sur ces films

  9. Je n’ai pas vu le film mais si le rétropédalage concerne les parents de Rey, on peut aussi se dire que Kylo lui ment pour mieux la manipuler, non??

    • Le grand complot de Mickey ?
      Plus sérieusement, j’adore plein de trucs et de gens qui ont des défauts. C’est une qualité d’être lucide sur ce qu’on apprécie…

  10. Le désistement de Ford certes, la mort de Carrie Fisher évidemment mais surtout la grève des Ewoks !!!! Pas un seul dans la postlogie…. Un gâchis…

  11. Merci Boss, un regard posé et intelligent, je ne me fie qu a toi,…… et accessoirement a moi aussi. j etais refroidi un tantinet par la presse americaine mais maintenant j y vais avec plaisir. le temps de retrouver mes 10 ans est venu….

  12. Je trouve ça un peu fort de faire appel à Star Wars 3 pour justifier la surcharge du film.

    Car contrairement à cette postlogie, les enjeux du 3 ont été installé dans le 2, avec la guerre des clones, le futur basculement d’Anakin, le chancelier qui obtient les pleins pouvoirs,…
    Le 3 raconte beaucoup de chose mais constitue un pure moment de bravoure grâce aux enjeux précédemment installé qui créent de l’attente sur tout ce qui s’y passe.

    Le 9 je suis désolé mais ramener Palpatine de nulle part, reconstruire le casque de Kylo, nous rebalancer des planètes et perso à la direction artistique fainéante,… Tout sort de nulle part pour respecter une date de sortie, en sortant du 8, on ne savait même pas où ça allait.

    Tout ça pour dire que si la prelogie constitue un tout pensé en amont et cohérent, la postlogie témoigne d’une guerre d’ego au sein du Lucasfilm de Kennedy, qui a bien tué Star Wars.

    • Tu as tout dis. Je suis 1000% en adéquation avec ton discours.
      Cela saute d’ailleurs tellement aux yeux que je ne sais même pas comment on peut encore à ce jour apprécier SW8 quand on sait tout ce qui s’est passé en interne entre Kennedy, Johnson et Abrams.
      Comment d’ailleurs conclure une trilogie qui n’a au final à peine commencé ?

      SW7, n’est pas le film parfait, mais devait servir d’introduction et poser les bases, d’une nouvelle intrigue/aventure.
      SW8 s’est amusé à simplement détruire ce que SW7 avait mis en place, au lieu de développer et de continuer le travail d’Abrams.
      Et on arrive a SW9 sans savoir vraiment ce que ce film doit conclure en fait, car aucun enjeu n’a vraiment été mis en place. Faut être aveugle ou malhonnête pour oser dire le contraire. Et d’ailleurs SW9 (à priori au vu des premiers avis), contredit tout ce qui a été fait dans SW8. La guerre des égos…

      Et comme tu le dis @Devisseur, c’est la que l’on voit tout le travail de la prélogie effectué en amont. Lucas connaissait déjà le déroulé de SW3 avant même de réaliser SW1. Et c’est comme ça que Disney et Kennedy doivent travailler sur SW, même si celle-ci préfère abandonner l’idée de faire une trilogie car visiblement, « anticiper » est une règle compliquée pour elle.

      Bref, hâte tout de même de voir ce SW9 mais je ne m’attends pas à des miracles, mais juste à du rafistolage, ce qui sera déjà bien en soit.

  13. Je ne comprends pas l’intérêt d’avoir introduit Snoke si c’était pour nous dire que c’etait Palpy aux commandes depuis le début .
    Ne pas le mettre n’aurait absolument rien changé au déroulement de la postlogie .
    Ca aurait été meme un peu plus cohérent avec un parallèle au Seigneur des Anneaux :
    Mordor et Sauron / Palpy et Regions inconnues
    Ben Solo/ Frodon qui porte en lui le coté obscur/ l’anneau
    Les Nazgul/Chevaliers de Ren .
    Les Orcs/ L’Armee Sith+PO

    Dès l’episode VII on aurait pu avoir une vrai histoire sur l’heritage ( je suis sûr que c’etait l’idee de base developpée par Abrams avec Ben Solo en réel heros )

    • J’avoue que Snoke offrait un potentiel intéressant. À la sortie du 7, je n’avais pas été très emballé mais j’avais des espoirs grâce à ce mystérieux personnage et un lien potentiel avec les deux trilogies précédentes, notamment par l’idée que Snoke aurait pu être Plagueis… enfin bon, aujourd’hui j’espère simplement que tout le pan « Snoke/Premier Ordre » soit un minimum expliqué.

  14. Pour ma part , oui , Disney a tué Star Wars .

    C’est d’autant plus douloureux que j’ai eu l’occasion de revoir La revanche des Sith hier , un film que Lucas et toute son équipe a réalisé avec ses tripes . La trilogie de Disney , c’est du gros foutage de gueule 👍

    • « les combats de sabres laser et les batailles spatiales sont toujours aussi peu inspirés. »

      Encore une fois c’est mon point de vue , mais je trouve ça grave que les scènes d’actions et les batailles soit autant fades dans un Star Wars.

      Perso c’est une des raisons pour laquelle je vais voir un Star Wars , et Lucas était hyper généreux en plus d’être doué à ce niveau la sur la prélogie : Le combat culte au sabre laser contre Dark Maul dans le 1er , la bataille épique sur Géonosis avec toutes ses factions/unités/machines engagés au combat dans le 2 , Le combat spatial en scène d’ouverture au dessus de Coruscant dans Star Wars 3 … Il n’y a pas , à mon sens , une seule scène qui arrive ne serait-ce qu’à la cheville de ces moments de combats et de guerre dans la nouvelle trilogie et je trouve ça aberrant sérieux .

      • entièrement d’accord avec toi, enfin Star Wars c’est aussi de l’aventure et de l’action. Pardon mais je remets aussi en question les commentaires qui disent que le centre du film n’est pas la..
        en voyant cette prélogie, je voit pas ou est le centre. Scénario ? non, Inventivité et imaginaire ? Non, rien…
        En fait le film n’as pas de point sur lequel s ‘appuyer car tout est bancal. Donc quand ils ressortent une trilogie avec la techno 2015 sans bombarder de scènes de ouf, ambitieuses et qui scotchent, je vois pas du tout l’intérêt.
        les batailles spatiales, les guerres sur des planètes de ouf et tout, si star wars ne le fait pas, mais qui va le faire ?

  15. Bon après je cache pas qu’il y a pleins d’autres choses à dire (et pas du bon) :

    – Le film est d’un prévisible… Il doit y avoir 3/4 twists et tous sont cramés 30min avant. Aucune surprise ou moment vraiment surprenant comme le 8 en débordait.

    – Abrams avait repompé le 4 pour faire le 7 ? Cette fois le bougre recommence en reprenant presque au personnage prêt l’épisode 6 pour faire le 9. Tu m’étonnes que des haters du 8 sont ressortis de la salle en se disant que finalement il était super le 8…

    – La bataille finale qui a toutes les cartes d’une [spoiler]Endgame[/spoiler] mais pour le coup qui passe complètement à côté du titre de la plus grande bataille spatiale de tous les temps. Décevant. On voit 2 secondes la [spoiler]cavalerie de la Résistance[/spoiler] et au final il y a très peu de temps d’en profiter tellement c’est cuté avec la scène dans [spoiler]le temple[/spoiler].

    – Rey [spoiler]Palpatine[/spoiler]… À mon point la pire erreur que pouvait faire ce film. Vive la galaxie lointaine microcosmique…

    – Sérieux ils avaient [spoiler]les voix, qu’est ce qui empêchait de faire apparaître tous les acteurs aussi visuellement dernière Rey en fantôme de la force quelques secondes pour la booster (style Dragon ball) ?[/spoiler] J’ai l’impression que c’était bel et bien ce qui était prévu et du coup forcément c’est hyper frustrant.

    – JJ Abrams est décidément un mauvais réalisateur d’action, et de SW. Aucun plan marquant (peut-être seulement 1), visuellement c’est bof et beaucoup trop laborieux à suivre tellement le montage des séquences (même pas des scènes (car c’est aussi le cas hein), des séquences…) est à côté de la plaque, aucunes nouveautés, des batailles de sabres lasers toujours aussi ennuyeuses… Au final on en retient que les scènes des personnages et d’émotions où là ce dernier sait déjà proposer un peu plus de choses.

    – Je comprends pas comment [spoiler]Palpatine a les moyens financiers et humains pour faire une telle flotte quand personne dans la galaxie ne connait les régions inconnues. Sérieux ça a dû nécessité des millions et des millions de personnes ![/spoiler]

    – Entre Finn qui [spoiler]change d’amoureuses toutes les 3 secondes (3 personnes sans rire ?)[/spoiler], et Poe qui tombe [spoiler]amoureux en un seul regard[/spoiler]… C’est sûr que les deux font un sacré duo… 🙄

    – La remarque de Rose sur le mainsplaining alors que le pilote était tout pipou et respectueux… Wtf ? J’aime bien le personnage mais c’était complètement HS là.

    – Vous pensiez que Phasma était le plus gros pétard mouillé de tous les temps ? Attendez de voir les Chevaliers de Ren. :paf: 🙄 😆

    Et j’oublie sûrement d’autres trucs, d’où mon futur revisionnage…

  16. Hmm… Vu la déception de LTH, j’imagine que c’est encore un épisode qui va se faire descendre par les scatophiles et pourtant qui va engranger des millions et créer une nouvelle génération de fans qui pourront cracher leur haine sur la prochaine trilogie…
    Pour moi, c’est demain soir et j’ai toujours autant hâte!
    Les scatos! A vous!!

    • A la base pour mon neveu le meilleur était l’épisode 3, il a 13 ans. Maintenant avec youtube et tout le tralala, il en vient à cracher sur la prélogie et adore cette nouvelle trilogie… Cette nouvelle génération est quand même lobotomisé par les réseaux sociaux, vu que disney s’est fait un non énorme avec marvel et possédant star war maintenant… Pas sur que la prochaine trilogie made in disney se fasse cracher dessus par cette nouvelle génération, qui est influencé par des marques. D’ailleurs il aime toujours pas mal le trois, mais crache sur tous les personnages de la prélogie 😀

      Tant que les gros youtubber trouveront des arguments pour défendre les films star wars je pense que cette génération suivra.

      Je te trouve dur par contre, cette nouvelle trilogie chaque film a été pensé sans réfléchir à la suite. On est dans un puzzle ou à la fin il manque des tas de pièces et ou certaines ont été remplacé en cours de route si je comprends la critique. Pour cette fois la vague de critique est quand même justifié, la prélogie c’est tout un ensemble pensé à l’avance. Ici on tente de faire du sensationnel à chaque nouveau film, comme le retour de palpatine.

    • Tu es à côté de la plaque car à ce stade je n’ai pas lu de haine gratuite, seulement des avis négatifs argumentés.
      Curieux de savoir ce que les adorateurs du 8 vont penser de ce film maintenant, sincèrement. Bon film.

      • A titre personnel je ne me prétend pas « adorateur » je ne fais pas partie d’une secte, j’ai moyennement aimé le VII, beaucoup le VIII et je dois dire que j’aime aussi beaucoup le IX, qui n’est pas parfait, comme tout les Star Wars en fait, mais qui est bon et offre une conclusion satisfaisante a la saga Skywalker, voilà.
        De mon côté, j’attends surtout les avis de tout les « Disney a tué mon enfance et a violé son cadavre », ça me fait bien rire, je trouve ça assez aberrant en fait, donc je préfère en rire.

        • @ RaidenX: Je n’avais pas lu les commentaires « à ce stade » de peur de me faire spoiler. Bon y’a quand même le sempiternel et stupidissime « Disney a tué SW » hein! 😉

          Sinon pour répondre à ta question, j’ai vraiment bien aimé le 7, surkiffé le 8, et j’ai pris mon pied pour le 9, sans aucune retenue, ni défaut à lui reprocher.

          @ Angyo: Juste de voir comment la prélogie est adulée aujourd’hui (je prendrai plutôt l’exemple des gens ici plutôt que celui de ton neveu, tu ne m’en voudras pas), juste cette idée donc me fait mourir de rire.
          Les seaux de haine étaient les mêmes à l’époque qu’aujourd’hui et qu’hier pour le Retour du Jedi.
          Quant à cette génération influencée par les youtubeurs « Youpi », je trouve vraiment ta critique pas pertinente.
          Combien de moutons gâteux ici se gargarisent devant les youtubeurs « Mais c’est d’la meeeerde » comme des Durendal, JdG et autre Fossoyeur de mes fesses dont le seul plaisir est de défouler leur vie de frustré en deversant tout leur venin sur des succès populaires?

  17. C’es triste mais c’était prévisible, cette trilogie chaque film a été pensé sans réfléchir à la fin et au message que devait donner la trilogie. L’objectif était de faire du sensationnel, le 7 jouait la carte nostalgique et brosser dans le sens du poil les fans de la première trilogie. Le 8 tentait de rappeler que la force ce n’était pas un super pouvoir, car Rian Johnson se retrouvait avec une rey qui semblait acéquérir d’un coup des super pouvoirs. Il a tenté aussi de redonner un soufle plus épique avec de l’action de meilleur envergure, c’était réussi à certains moments mais à quel prix… Le scénario n’a fait qu’en prendre un coup, snoke, finn, kylo renn et bien sur ce fameux luke. Et d’un côté luke rappel ce qu’est la force, et d’un autre sa soeur jouait les superwoman histoire de faire du sensationnel…

    Et voila un film avec un tel passif qui doit contenté tout le monde, c’est bien sur impossible. Voila pourquoi dés le début je suis parti avec l’idée de ne pas aller le voir au cinéma, bien sur comme d’habitude disney va avoir d’énormes scores au box office, mais l’argent ne fait pas tout. Pour beaucoup disney aura contribué à la déchéance de la licence star wars avec cette trilogie, espérons qu’ils seront faire beaucoup mieux avec la prochaine.

    • @ MacAnto : Non, c’est juste que les expressions que tu lis ici et là sur le net sont simplement le fait de personnes en minorité, mais qui s’expriment plus fort que les autres, parce qu’elles protestent sur tel ou tel point. Mais la réalité c’est celle des chiffres. Quand on fréquente les forums, on a tendance à penser que ce qu’on y lit concerne justement « tout le monde » pour reprendre ton expression, mais en réalité, « tout le monde » ne veut rien dire. C’est une fraction de la population, c’est tout. Peut on seulement savoir combien de personnes ça représente ? Est ce qu’on a les noms, comme disait Coluche ? 🙂 En fait, tu as un maximum de gens qui sont satisfaits ou à peu près satisfaits, ou vraiment satisfaits, contents, etc, et qui n’en parleront jamais sur les réseaux parce que ça n’a pas d’intérêt pour eux. N’oublions pas que la présence sur ce genre de trucs est aussi une façon d’exister…
      Après, là où il peut y avoir un vrai paradoxe, c’est quand ceux qui disent qu’ils ne sont pas intéressés vont voir quand même 😀 Mais en tous les cas « tout le monde » est une illusion, c’est juste des gens qui font du bruit, mais c’est pas la majorité. La majorité ce sont les chiffres, qu’ils soient bons ou qu’ils soient mauvais 🙂

    • La fameuse excuse de la minorité bruyante…. Il faut arrêter avec celle là, surtout que beaucoup vont voir un blockbuster en coupant leur cerveau. Les chiffres ne veulent que dire que beaucoup de monde sont allé voir le film, pas que xxx adorent le film. On te montre aux info les fans ultra qui vont aller voir déguisé le film, et il y a le reste de la population qui n’ont pas de réel attente pour un film à part un vulgaire divertissement. Faut pas croire les gens ont pas des attentes folles d’un blockbuster à part de voir de l’action et des effets spéciaux ainsi que de la msuique qu’ils aiment.

      Je connais plein de gens qui ne vont voir un film qu’une seule fois 😀 Il faut prendre ne compte les attentes the_ghost, et dans le monde réel la majorité des gens s’en foutent de star wars avec x ou y nouveau film. Surtout en france, on a beaucoup de gens qui voient les blockbusters américains comme une horreur et ne jurent que par des petits films ou des films français. Ceux qui adorent star wars et la nouvelle trilogie sont loin d’être silencieux en plus, donc une minorité bruyante pour justifier la vague des critiques.

      Donc ouais c’est un gros paradoxe, les gens vont critiquer les blockbuster et leur énorme vide mais vont aller les voir pour se vider la tête car ce sont des films avec lesquels il est facile de faire une sortie cinéma.

      • Mon Cher Angyo, je crois que tu es pourtant exactement le digne représentant de la minorité bruyante à laquelle je faisais allusion ! 😀

        Je comprends même pas ce que tu racontes, tu sembles me prêter des idées que je n’ai pas (penser que les gens ont des attentes de ouf par exemple…), tu me dis que j’ai tort, mais tu dis un peu la même chose que moi (les chiffres démontrent que beaucoup de gens vont voir le film), bref… je sais pas ce que tu essaies de me dire au juste… o_O

        Et je maintiens que la majorité qui comme tu le dis fort justement n’en a pas grand chose à faire de SW ou des BB en général, mais va tout de même les voir pour se vider la tête (puisque je te dis que nous sommes d’accord !!!) ne s’exprime pas particulièrement sur internet ! Ceux qui s’y expriment sont bel et bien une minorité, et d’ailleurs, certains y ont même plusieurs pseudos LOL

        • En effet,en vous lisant je crois bien que vous êtes réellement d’accord vous deux @Angyo et @The_Ghost ^^
          C’est rigolo que vous vous preniez la tête quand même. La forme n’est pas la même mais sur le fond vous vous rejoignez pas mal.

          Malentendu quand tu nous tiens ^^
          Au plaisir de vous lire à chaque fois d’ailleurs ; -)

      • Pas ici The_Ghost, j’ai été très peu présent sur les news de ce film star wars. Je ne fais pas partie d’une minorité bruyante. Et ici sur ces 4 messages, je n’ai porté un avis négatif que sur un seul sur la trilogie ou films en eux même… Comme quoi ta minorité bruyante, mon activité sur lth a beaucoup chuté je ne suis plus très bruyant pour dire ce que je n’aime pas sur tel ou tel film.

        Et je ne te prête rien du tout, j’ai juste donné mon avis sur les chiffres que tu as utilisé, j’ai jamais dit que tu pensais qu’ils avaient des attentes de ouf. Juste que tu utilises au début cette excuse de miniroité bruyante en t’appuyant sur ton discours sur les chiffres, je ne suis pas d’accords les chiffres ne veulent rien dire sur l’acceuil. Tout ce que l’on sait ce sont les ventes de places, et d’ailleurs même pas le nombre de personnes qui ont vu le film(certains vont voir un film 7 fois au cinéma lol)

        Par contre oui ceux qui s’expriment sur internet sont une minorité, mais contrairement à ce que tu laisses entendre au début les gens ayant un avis négatif ne sont pour moi pas une minorité de la minorité. Car comme tu le dis si bien, on a pas de chiffres… En d’autres termes dans la minorité qui s’exprime sur internet, on ignore vraiment s’ils sont majoritaire ou non à avoir aimé le film x ou y ni leurs attentes.

        En gros nous sommes dans l’obscurité, ou chacun va se faire son propre avis avec son expérience sans parfois la mettre à jour comme toi ici qui parle de moi en minorité bruyante. Je suis beaucoup trop lassé, pour ça ou alors je suis devenu trop vieux pour ça. J’avais déjà la flemme de répondre ici, sachant que tu retrouvera toi ou alors un autre avoir quelque chose à redire et ou probablement je ne répondrai pas car je pense avoir assez bien expliqué ma position sur les chiffres et me contenterai de lire.

        Par contre avoir plusieurs pseudos c’est d’un ridicule et un gros manque de maturité pour moi.

    • Ça a un nom : l’irrationnel ou ça a une phrase : on nique la logique.

      « C’est quand ceux qui disent qu’ils ne sont pas intéressés vont voir quand même » > La télé est là pour ça : « Tu n’étais pas motivé d’aller voir ce fameux film ? Eh bien, il va être diffusé à la chaîne TF1, tu vas être bien servi, en plus, c’est gratuit ! ». A moins, on n’a pas une patience d’un moine. Avec des pubs qui te sortent toutes les minutes, on est noyé au point d’aller voir un film sans raison valable, hormis le cerveau éteint.

      « Donc ouais c’est un gros paradoxe, les gens vont critiquer les blockbuster et leur énorme vide mais vont aller les voir pour se vider la tête car ce sont des films avec lesquels il est facile de faire une sortie cinéma. » > Ça dépend de quel blockbuster. Pour être honnête, dans un lieu où existe une culture pop, il est facile d’y aller qu’aller à un musée quelconque. Il y a certains qui vivent par procuration.

      • @ The Ghost: Ces gens dont tu parles, moi je les appelle les scatophiles. Ils vont te jurer que SW 7 c’est de la merde, que JJ Abrams n’a aucun talent, que Disney a tué SW
        Et puis ils vont voir SW8 pour savoir si la merde c’est pas si mauvais finalement. Ah ben si c’est de la merde et Ryan Johnson a re-tué SW.
        Donc on pourrait se dire que ces mecs au bout d’un moment n’iront pas voir SW 9 parce que bon Disney, JJ Abrams, toussa toussa… 😆
        Donc soit c’est une sacrée bande d’hypocrites, soit ce ne sont que des bouffeurs de merde qui aiment ça.
        Quoi qu’il en soit, ils ne seront que minorité. Car si le 7 avait été si mauvais, le 8 n’aurait pas cartonné. Si le 8 avait été encore plus mauvais, le 9 ne cartonnerait pas… et pourtant il va le faire. CQFD.

  18. Je retournerai le voir à froid mais plutôt déçu après le premier visionnage. Peu de surprises, peu de scènes marquantes … On se rapproche plus de ce qu’aurait pu être le scénario d’un romain ou d’une BD de l’univers étendu que d’un grand final. « Les Derniers Jedi » divise logiquement mais Ryan Johnson proposait quelque chose, là où JJ aura proposé une vision assez fade de l’univers sur ses deux films. Une mauvaise habitude de partir avec une base déjà installée aussi, là où il aurait pourtant été simple, et plus marquant, de filmer ce qui est expliqué dans la bande déroulante du début de film. Ça avait été spoilé dans la bande-annonce mais quand-même …

  19. Je suis de la génération qui a vu tous les épisodes au cinéma !
    Je sors de la séance du jour à 10H45 et J’ai beaucoup aimé ce dernier film.
    Je le recommande à tous les fans de la saga…

    • Comme quoi c’est possible d’être un « vieux » fan et d’aimer le film, contrairement à ce que veulent nous faire croire certains, je suis de la génération prélogie et j’ai aimé le film également.
      La force de Star Wars c’est de rassembler les générations (ce qui je pense transparait particulièrement dans ce film), ce qui était le cas dans la salle hier soir, tout le monde à applaudi à la fin, voilà.

  20. Que d’émotions ! je n’ai pas le souvenir d’avoir été autant chamboulé à la sortie d’un film, vivre la conclusion de cette saga Skywalker est quelque chose de fort pour le fan de longue date que je suis, le film ayant même réussi à me tirer une larme à plusieurs reprises.

    L’Ascension de Skywalker est selon moi le meilleur film de cette postlogie, on retrouve la patte de JJ Abrams, ainsi que le ton et l’esprit d’un film Star Wars après avoir été il faut le dire un peu malmenés par Rian Johnson. Et c’est donc en voyant ce dernier film que je regrette que JJ ne se soit pas également occupé de l’Episode VIII tant l’impression qu’il a du recoller les morceaux est forte et au final manque de cohérence globale. D’ailleurs tout va assez vite dans ce film qui aurait pu selon moi durer un peu plus longtemps pour parfois mieux développer son intrigue et ses explications (ou être mieux anticipé par l’épisode précédent…).

    L’Ascension de Skywalker apporte donc une conclusion à cette trilogie et à la saga Skywalker, et une belle conclusion ! même si le film n’est évidemment pas parfait, on regrettera par exemple l’absence de scène d’anthologie, que cela soit dans les duels au sabre laser ou dans les affrontements spatiaux on ne retrouve pas le coté épique de certaines scènes des précédents opus.

    SPOILERS SPOILERS !!!

    Parmi les regrets il y a également l’absence des notions d’Elu et d’équilibre dans la Force pourtant essentielles (ça valait le coup de faire des belles théories !). On perd un peu avec ce film cette notion d’équilibre pour une notion plus restrictive de dualité Skywalker / Palpatine … dommage

    Concernant les révélations, celle sur Snoke était logique et attendue, mais manquait un peu d’explications selon moi, en revanche celle concernant Rey était plus surprenante. Rey est donc une Palpatine… alors pourquoi pas, ça explique son lien puissant avec la Force mais pas la facilité et la rapidité avec laquelle elle se l’approprie, ça me donne surtout l’impression d’une filiation artificielle trouvé à la dernière minute et peu cohérente avec le film précédent.

    Et après… maintenant que la saga est conclue que faire ? l’idée d’une saga prenant place dans l’ancienne république et mettant en scène la naissance de l’ordre Sith me parait évidente mais avant j’aimerais voir quelques spin-off venir compléter la saga actuelle en explorant notamment la Bataille de Jakku, la survie de Palpatine et sa fuite vers les régions inconnues, sa création de Snoke et du Premier Ordre ou encore son fils… il y a de quoi faire !

  21. Je sors justement de la salle, ai longuement lu ta critique, et j’apprécie les 2

    Depuis la première bande annonce de cet épisode 9, j’avoue n’avoir aucune hype. Comme beaucoup de personne, et non pas comme on le voit souvent (Puriste, anti-disney et j’en passe), l’épisode 8 m’a tellement deçu. Il m’a un peu cassé « mon » Star Wars. Difficile de mettre des mots sur ce terme car on aborde tous un film de façon personnelle, mais passons.

    Du haut de mes 31 ans, j’ai découvert très jeune Star Wars, avec des jouets, des cassettes, puis une nouvelle trilogie qui me reste en mémoire grâce à ses avants-premières, ses fans déguisés et j’en passe. La postologie a relancée cela, l’ancienne génération, tout en attrapant au passage des nouveaux venus, par milliers. L’effet Disney se ressent avec un trop. Trop de pubs, trop de films, trop de dérivés, trop de marketing. Mais bon, c’est un business et j’imagine que cela a toujours existé (Le retour du Jedi?). Au delà de ça, la seule chose que je reproche à Disney, c’est l’absence de plan.

    On a balancé un premier film, sans plan réel en 2015, avec quoi, 2 ans de préparation, sans même penser aux 2 suivants. Le constat est édifiant et tellement visible avec ce nouvel opus qui littéralement dit : Vas bien te faire f***** épisode 8 ! – Abrams a tout bonnement continué son épisode 7, en parsemant 2-3 détails de l’épisode 8 par obligation. Est-ce un défaut? Si on prend les 3 films ensemble, oui. Au détail, non.

    Dès les premières minutes j’ai été attrapé par le visuel, impressionnant tout bonnement. L’histoire effectivement est un peu rapide, mais comme dit juste au dessus, elle semble vouloir rattraper le temps perdu. A y regarder avec plus de recul, l’épisode 8 a été simplement annulé, il n’a plus aucun intérêt.

    Le film a beaucoup de défauts, on ne peut pas le cacher, mais il a été, j’ai l’impression, plus travaillé que les 2 autres. On ne peut pas contenter tout le monde, et chacun s’en fera un opinion, mais j’ai été touché par la nostalgie, par l’histoire, les visuels. Certains commentaires sont très durs, et c’est le jeu. Quand on veut faire beaucoup de business trop vite, on se brûle les ailes.

    A cet instant, je ne désir pas en voir le négatif, c’était la fin d’une époque, un épisode final a une histoire qui a bercé nombreuses enfances. La vôtre, la mienne, la nôtre…

    Que la force soit avec vous.

  22. Bonjour à tous, je commente rarement mais vous lis beaucoup !

    Spoiler garantie

    Je vous trouve dur avec le film, j’y ai trouver une expérience cinématographique et Star Wars tout à fait plaisante. Seulement le film en tout cas…

    Par contre je trouve qu’il conclu une horrible trilogie, qui a oublié d’être pensée et réfléchie. La pauvreté du 7 et le parti pris du 8 (que j’ai apprécié individuellement) font que celui ci est obligé de colmater les brèches.

    La scène de Leia à l’entraînement vient justifier la scène aberrante du 8, c’est le meilleur exemple je trouve pour montre que le film a du « perdre du temps » pour colmater les incohérences laisser en court de route.

    Je trouve ça dommage car je trouve que les scènes d’action sont plutôt bonne (courses poursuites avec les troopers, le combat rey-Kylo sur les débris de letoiles de la mort…) et certaines thématiques excellentes :
    -Kylo qui ne croit pas Palpatine, j’ai trouvé ça très bon ce jeune homme perdue, déçu par le côté lumineux MAIS aussi par le côté obscur, cherchant sa propre voie.
    -L’ascendance de Rey est un peu vite amenée mais je trouve le choix plus pertinent que d’en faire une Skywalker de sang, ce qui permet cette très belle fin où elle assume qui elle est, privilégiant les liens de l’âme au liens du sang, j’ai trouvé ça excellent.
    -La Dyade de la force est aussi pour moi un choix judicieux, on sait que les Sith et les Jedi fonctionne par 2, un de chaque côté de la force de rejoignant au centre c’est une thématique intéressante.

    Voilà pour moi cet épisode 9 est un très bon Star Wars mais pâti surtout de devoir régler les problèmes précédents.

  23. J’ai vu mon premier SW en 77, mon premier film en fait en salles, et j’ai lien particulier, comme beaucoup de gens avec cette oeuvre…
    Il faut admettre que clôturer une telle saga n’est pas tâche facile…
    Mais cette fin de chapitre est décevante, car pour moi elle ne conclue pas tout à fait la saga…
    Tout va trop vite, on fait trop dans le fan service, et les twist sont prévisibles et un peu gros à avaler pour moi, les batailles sans saveurs, et la scène vers la fin de combats spatiaux est trop vite bâclée et mal filmée… Lucas savait où il allait, et là, sur cette nouvelle trilogie, il y a eu à mon sens, trop d’auteurs différents, un empressement de Disney qui n’ pas dû aider au processus créatif…

    Mais c’est du SW, donc, malgré la déception, ce film a forcément quelque chose de spécial… adieu aux Skywalker, à vous de voir…

  24. Vu : et déçu, comment la trilogie a t’elle pu être aussi mal pensée alors qu’ils avaient tout le temps pour la preparer, ainsi que toutes les ressources financières possibles. Il y a certains codes qui apparaissent très souvent lorsqu’on regarde une trilogie. Là ils n’y sont pas
    Et ce n’est pas positif !! A chaque épisode le réalisateur deconstruit ce qu’a fait le précédent réal. Cette trilogie n’a jamais eu le temps d’être vraiment réfléchie, c’est juste TUNE TUNE TUNE

    Rey est vraiment le personnage principal le plus naze de la saga SW, comparée à ceux des autres trilogies. Beaucoup trop puissante dès le tout début, et méga creuse

    On parlait de comment la serie Watchmen était bien écrite, là on assiste à « Qu’est ce qu’il faut ne surtout pas faire quand on écrit une trilogie »

  25. « Est-ce vraiment important ? »
    À cette question, vous aurez des dizaines d’arguments vous répondant que Oui !!!, se focalisant sur des détails antinomiques, prévisibles, imparfaits, non canons, pas assez sophistiqués ou trop, pas assez une expérience (immersive) de Cinéma comme à l’époque post-Hippie de Lucas…
    etc etc etc etc…
    Et presque toujours sur la défensive, complètement « à chaud », comme si leur vie en dépendait… Et qu’il n’était plus question de fiction ludique.
    Car Absolument Tout peut être analysé, dans tous les sens… le spectateur moderne ayant un esprit bien plus vif qu’avant, la faute à la proximité continue avec des tas d’écrans et médias, surement…

    La question serait donc plutôt: ces arguments là sont-ils si importants, si tout finit tout de même par bien fonctionner, encore et toujours ?

  26. Putain, comment j’ai adoré. Jouissif du début à la fin. Des easters eggs dans tous les sens, un esprit d’aventure passionnant (enfin le groupe au complet ! Ensemble !), des idées complètement folles (SPOIL le montage de ce combat qui se passe à deux endroits à la fois ! SPOIL )

    Du coup, je viens de lire la critique de LTH et franchement, qu’est-ce que c’est bien écrit. Un avis pondéré, qui ne spoile rien, qui prend de la hauteur pour donner un vrai ressenti. Ça, c’est de la critique, m. LTH !

    J’avais des théories pour ce IX, elles n’ont pas été validées (je voyais l’origine de Rey autrement). Par contre, je suis très heureux de sentir que ce IX va sans doute redorer le blason du VIII, que j’adore depuis le premier jour. Question de point de vue, j’imagine.

    La force est avec nous, les amis !

    Quel film. Mais quel film !

    SPOIL SPOIL SPOIL : mon seul regret : il me manque vingt secondes de plus avec Ben. Une réaction, ou une apparition, je ne sais pas. Bref, une forme d’épilogue pour lui, quoi.

  27. Globalement satisfait compte tenu de son rôle de clôture de Saga assez casse gueule..

    C est assez épique et visuellement abouti mais surtout ils arrivent enfin à y inclure une vrai charge émotionnelle.. C est la première foi que je m attache un peu au trio rey finn et poe… Il était tant

    Le côté mystique revient enfin sur les devant de la scène et ça fait du bien..

    Par contre le rythme effréné ne laisse pas le temps de respirer puis il y a ces ressorts scenaristiques un peu facile pour résoudre des enjeux en un coup de vent..
    On sent un peu trop le « ta gueule c est magique »

    Bref le jeux d équilibriste de JJ Abrams est assez maîtrisé compte tenu des contraintes et de l historique de la postologie.

    Je ne sais plus trop ce qu il faut attendre d un star wars aujourd hui… Mais c est pour moi celui qui arrive le mieux à trouver un équilibre entre l’hommage timide et pompeux du 7 et la prise de risque prétentieuse et blasphématoire du 8

    Je crois que abrams ne pourrait pas faire beaucoup mieux si ce n est : un film moins rushé et plus aéré

    • Je sors de la salle… Déception. Le même sentiment qu en ayant vu le 7 la première fois. Je fais partie de ceux qui ont aimé le huit. Parcequ il proposait autre chose, qu’il prenait son temps, qu il émanait un sentiment d urgence et de danger quand même… Ici tout va trop vite, peu de plans de plus de trois secondes, le scénario digne d une série z ( ok c’est Star Wars mais là franchement c est aberrant… ). Des révélations ratées ( la filiation de Rey… Les gens dans la salle se sont mis a tire, c est dire). Une mise en scène brouillonne et qui n offre pas de vrais morceaux de bravoure ( a l exception du duel en pleine mer, plutôt réussi ). Il n y a pas tout a jeter mais c est une poignée de minutes sur deux heures de film. Et même si on nous vend le film comme la conclusion de la Saga Skywalker, il est évident que ce n est pas la dernière fois que nous voyons les nouveaux personnages, tant les pistes sont ouvertes. Je reverrai sûrement mon jugement dans quelques temps, lors d un nouveau visionnage… Mais pour l instant le sentiment de gâchis predomine.

  28. Mitigé (Spoil spoil spoil)

    -Les chevaliers de Ren ne sont qu’au final aussi doué que des troopers
    -Rey aurait gagné en profondeur si elle etait belle et bien l’enfant de personne, une fille/femme qui construit son destin sans passif familiale
    -L’empereur a ken ça veut dire o.O!!
    -Climax final assez moue hélas, on s’attend à voir des vaisseaux voler de partout comme la bataille de l’épisode III, de même pour l’affrontement Rey, Sheev, j’aurai tellement kiffé un duel au sabre laser ou bien une armée de fantôme jedi contre toute cette putain d’armée de sith (d’ailleurs, ils viennent d’où ? Il n’y avait pas plus fort que Ben Solo dans le lot ?)
    -Pas de surprise, hors mis l’orginie de Rey qui n’ait pas vraiment une surprise mais plus une mauvaise théorie de fanfiction bas niveau
    -Un épilogue aurait vraiment apporté un plus à cette « conclusion ». Voir Rey qui fonde un temple de jedi par exemple
    Ou bien, Rey reste morte et c’est Ben qui devient le dernier jedi, ainsi il sait ce que c’est d’être Sith et Jedi, ainsi nait le premier jedi gris (au cinéma)

    Au final, j’ai l’impression que cette postlogie est un remix de la trilogie
    L’empereur fout la merde, un jedi devenu sith se repend aidé par un autre jedi au passé familial lourd, l’empereur et son pouvoir meurt ainsi que son ex disciple, le dernier jedi à un nouveau sabre et fin.

  29. Le film est bourré de facilités scénaristiques et de combats insipides. De scènes déjà vu dans les précédents films ( j’en dis pas plus pour pas spoiler ). La fin est ultra décevante, que ce soit la bataille finale ou la conclusion. Aucune mort importante n’est à noter du côté de notre petit groupe de héros. Pour une guerre pareille, c’est juste ridicule. Le gros point fort du film pour moi c’est la relation Rey / Ben. Personnages que je détestais au début de la postlogie mais que je trouve finalement attachant. Leur relation est très bien travailler. Mais c’est tout. Bref, le film est à l’image de cette trilogie = moyen voire mauvais, très mauvais.

    • Je n’ai pas envie d’être dur avec ce film mais pour tous ceux qui ont vu un minimum de films de qualités dans leur vie. Les défauts sautent aux yeux tout de suite. Le BIG révélation du film tombe totalement à plat. Les combats sont moyens, les enjeux sont parfois improbables. Seul Kylo Ren surnage dans ce film. Mais bon, disons que c c’est sympa.. et c est tout
      Je crois tout simplement que le cœur n’y était plus après le 8

  30. Je viens de voir le film.
    J’aurais besoin d’un éclaircissement.

    Petit Spoiler !!!

    Comment se fait t-il que le sabre laser de Luke soit VERT dans le flashback avec Leia

    Mais dans la bataille finale avec Palpatine, Rey utilise deux sabres laser BLEU ?

  31. Bon c’est très délicat de savoir quoi penser en sortant de la salle et surtout de l’expliquer. Mais je vais essayer de faire au mieux. C’est un tout petit mieux que le 8, clairement plus culotté que le 7, mais ça reste assez décevant et moyen en fin de compte.

    Je mets une balise SPOILERS au cas où.

    SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS

    Déçu par le 7 et surtout le 8, j’avais très peu d’attentes pour ce 9ème film mais j’étais quand même curieux de voir comment ils allaient conclure la trilogie. J’ai assez apprécié la première moitié du film. D’entrée de jeu on se croirait presque dans une nouvelle saga tant le film avance vite et balance une tonne de nouveaux éléments dans la figure (planètes, aliens, personnages, etc). On retrouve les personnages qu’on connait, et on les suit dans une sorte de chasse au trésor assez plaisante et rythmée qui rappelle un peu Pirates des Caraibes ou Indiana Jones. La réalisation est léchée avec quelques plans bien foutus et des scènes d’actions plaisantes. Je dirais que la chute du film pour moi commence sur la planète de Kef Bir qui marque un gros coup de mou. Dès que l’histoire commence en effet à se révéler, le film accumule pour moi grosses incohérences et choix douteux dans le scénario, jusqu’a provoquer quelques gros facepalms de ma part.

    Donc ce que j’ai pas aimé dans le film:
    – Le nombre de  » ta gueule c’est la force  » qui permettent de faire et d’expliquer tout et n’importe quoi
    – Poe et Finn qui sont presque totalement inutiles, ils sont réduits à deux sidekicks et n’ont même pas une scène pour les mettre en valeur
    – Le look de Palpatine zombie, qui a le visage du sénateur et non de l’Empereur post affrontement avec Mace Windu, WTF ?
    – Les chevaliers de Ren, totalement inutiles et sous-exploités, tout ça pour ça
    – Les combats de sabre toujours aussi moyens, même si Kylo s’en sort un peu mieux
    – Les combats spatiaux, toujours aussi peu inspirés et épiques
    – La plupart des nouveaux aliens et droides, moches et souvent réduits à blagues
    – L’humour du film, totalement raté, je pense que les gens ont soufflé du nez deux fois dans la salle et je suis gentil
    – La mort de Leia, naze comme celle de Luke
    – La musique, à l’exception des anciens thèmes réutilisés, demeure anecdotique
    – Lando Calrissian, réduit à un vieux qui rigole pour rien à chaque scène
    – Tout l’épilogue du film, expédié et anecdotique
    – L’origine de Rey, assez tirée par les cheveux et qui n’explique donc pas pourquoi elle est cheatée sans aucune formation préalable
    – La plupart des nouveaux personnages, totalement ratés et inintéressants
    – Le combat final, le plus nul de toute la saga
    – Les trop nombreuses scènes reprises des précédents films et inutiles: la Rey du coté obscur (et sa scène avec les dents de vampire LOL ridicule), Luke qui soulève le X-Wing
    – Le sentiment que la Résistance se branle les couilles pendant que notre petit trio fait tout le boulot
    – Le manque d’émotions, malgré des événements pas anodins du tout

    Ce que j’ai aimé:
    – L’ouverture du film avec Ren qui tranche des mecs au ralenti
    – La planète sith de Palpatine, oufissime !
    – Les scènes entre Rey et Kylo, qui remet d’ailleurs son casque
    – La réalisation du film, très réussie
    – Les effets spéciaux qui sont une véritable claque technique
    – Quelques scènes d’action visuellement

    FIN DES SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS

    Bref vous avez compris j’ai aimé la forme et beaucoup moins le fond. En fait le film donne le sentiment d’une part d’avoir pris le contrepied total du 8 et d’avoir voulu faire deux films en un mais surtout d’avoir pris le contrepied total de ce que faisait la trilogie jusqu’a maintenant. Vous trouvez qu’il y a trop peu d’aliens et de planètes ? On vous en balance des tonnes ! Vous trouvez qu’il n’y a pas assez de révélations ? Tenez prenez-vous tout ça dans la gueule ! Pour un résultat vraiment moyen pour moi, pour ne pas dire pas du tout convaincant sur certains points.

    Maintenant j’ai hâte de discuter des nombreux éléments du scénario du film qui vont forcément diviser. En fin de compte je ne pense pas que cette saga soit réussie. Il était difficile pour JJ de faire mieux après le 8 mais je pense qu’il est lui aussi responsable vu le peu de risques pris au départ et l’enferment dans lequel il s’est placé. Imaginez si la situation qu’on a au début du 9 avait été le point de départ de la saga au lieu de nous balader pendant 2 films inutiles ? Ils auraient pu absolument tout faire, partir dans toutes les directions, ça aurait été totalement épique.

    Bref pour moi un coup manqué pour cette trilogie et une conclusion pas du tout à la hauteur de cette grande saga qui se termine mollement et sans éclat. A dans 3 ans maintenant !

    5/10

  32. J’ai beaucoup apprécié le film en lui même, par contre mon bilan de la trilogie est assez catastrophique…

    J’ai deux regrets pour cette Postlogie :
    – Que Lucas ne l’ai pas faite lui même avant de vendre (les brides de scénario qu’il avait écrit et qui ont été dévoilé donnait vachement envie).
    -A défaut, que Abrams et Lucasfilm ne soit pas partie de Jacen et Jaina comme point de départ, en changeant totalement leur histoire si trop contraignant (pour ça que jusqu’au bout, j’ai eu envie de croire que Rey était la soeur de Ben…).

    Mais finalement avec ce qu’on a eu, je rejoins ce qui a été dit : Trop d’auteurs différents, pas de plan pré-établit en amont pour trois films.
    Car je vais avoir beaucoup de mal à croire que Abrams avait pensé à ce destin pour Snoke quand il l’a créé, et pour les origines de Rey, il est évident qu’au moment où il a écrit le 7, il ne s’est dit que c’était la fille de Palpatine. Car pour Johnson quand il écrit le 8, c’est vraiment la fille de personne. Je ne pense pas que Lucasfilm est venu lui dire « psst c’est la petite fille de Palpy, donc écrit ton film en fonction, mais ne le dévoile pas, merci 😉 »

    Bref malgré le fait que j’ai beaucoup aimé le film, le sentiment de gachi général me déçoit.

    PS : par contre j’ai eu très peur qu’ils nous foutent le couple Rey/Finn à la fin ! Quand elle embrasse Ben je me suis dit que c’est bon le couple avec Finn c’est mort, puis Ben meurt et là j’ai eu très peur ^^

  33. Dans l’ensemble un bon divertissement mais j’attendais mieux à la fin du film.

    PS: j’ai plus été marqué par l’extrait du nouveau film de Nolan qui nous a été présenté avant le début du film 😲

    • Mais grave !!! J’avais même pas capté que c’était le nouveau Nolan, j’me demandais ce que c’était pendant la diffusion. Mais bordel qu’elle réalisation ! Ça m’a même mit mal à l’aise au vu des divers Tristes événements qu’on a vécu…

  34. j’ai pas aimé, merde je suis con je vais me faire taper dessus …
    C’est vraiment un film de millennial, pour pulser â 10 000 et finalement on pourrait tout compresser sur un episode du Mandalorian.
    Putain mais c’est tellement 2019’recyclage des années 90 : je suis mechant mais non en fait je suis GENTILLLLLLLLLLLLLL
    Autant se retaper le best of des années 90 merdeeeeuh
    Au final à quoi bon critiquer ? J’ai filé mes 14 euros à Disney, Gaumont… je vais me faire taper dessus par les fans ?
    Adieu monde cruel

  35. Bon bah… je vois vraiment pas le rapport entre ce film et le titre « l’ascension de Skywalker » c’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais….

  36. Petite critique à chaud en sortant de la séance : j’ai adoré !

    ////// SPOILERS ////////////

    En introduction, j’ai apprécié le 7 (peut-être la nostalgie quand on commence à approcher les 40 ans..) et le 8 m’avait déstabilisé : outre une esthétique magnifique, niveau idée j’avais trouvé des choses intéressantes (le lien entre Rey et Kylo et leur relation parfois ambiguë… bon, c’est peut-être à peu près tout).
    Ce qui est appréciable dans le 9 (pour moi), c’est qu’il a su prendre seulement certaines pistes du 8 (la télépathie entre les 2 personnages principaux, avec une incidence matérielle) et le porter 100 fois plus haut.

    Les points positifs :
    – le système de combat à 2 endroits en même temps, tout bonnement génial au niveau de la créativité de la mise en scène
    – Palpatine, je croyais qu’il tomberai un peu plus comme un cheveu sur la soupe, mais en bad Guy absolu il passe tellement bien que le scénario aurait tort de ne pas se baser sur lui
    – le jeux des interprètes de Rey et Ben/Kylo ; le petit haussement d’épaules de ce dernier lors du fameux combat à 2 endroits de la fin est jouissif
    – la relation entre les 2 ; le baiser final est juste tout ce qu’il y a de déstabilisant pour avoir un mini malaise… parfait
    – les interactions entre les acteurs : on a enfin « la bande des 3 » du premier opus qui est réunie, et on voit qu’ils ont manifestement du plaisir à interagir, qu’ils maîtrisent parfaitement leur personnage (on se demande même s’ils n’ont pas été jusqu’à improviser certaines lignes de dialogue)
    – le côté « gore / horreur » de la première apparition de l’empereur ; il fallait quand même oser ce genre de scènes qui pourra effrayer les plus jeunes spectateurs

    Les points négatifs :
    – cette post-Logie n’aura donc jamais réussi à avoir le niveau de spectaculaire des duels au sabre de la pré-logie. On peut estimer qu’il y a une continuité car l’art Jedi s’est quelque peu perdu dans toutes ces années, mais pour le côté spectaculaire pop corn, c’est dommage…
    – pas de scène marquante de bataille spatiale : on est loin de l’intro de l’épisode 8 (et encore plus de celle de l’épisode 3)

    ////// SPOILERS ///////////

    Au final, on a l’impression que c’est la mode du notre temps d’être à celui qui va critiquer le plus fort. Ce film a pleins de mérites, s’assume parfaitement.
    Je le reverrai dans quelques jours
    Un bon 8,5 /10 pour moi

    • Tout a fait d’accord avec toi !
      Ne boudons pas notre plaisir de fans face a des rageux qui n’ont aimé que deux films dans la saga au pif et vont au cinéma juste pour cracher sur les films et crier sur tout les toits que leur enfance est détruite !

    • Picaweb, je souscris à tout ce que tu viens d’écrire. TOUT…. sauf les combats au sabre. Ceux-là, je les ai trouvé marquants. Des échanges nerveux, violents, où l’on sent que chaque coup peut être le dernier.
      Pour TOUT le reste, je suis on ne peut plus d’accord avec toi, l’ami ^^

  37. Cette trilogie est juste une grosse macédoine d’incohérence c’est incroyable. Même si je m’attendais à la chute, ça fait quand même mal.

    [SPOILER]
    Pourquoi Palpatine c’est entêtait à envoyer Snoke pour construire star killer alors qu’un seul Star destroyer pouvait suffire à dégommer une planète entière ? Et le pire c’est qu’il en possède dix mille !!!

    Palpatine a eu un fils ? Où ? Comment ? Pourquoi ? Whaaat ?!!!

    Et donc le dernier Jedi c’était Leia et pas Luke. Et du coup comment Kylo n’a pas remarqué que sa propre mère était une Jedi depuis tout ce temps ?

    Bref depuis 2011 je le dis et je le répète Disney et Star Wars ça ne va pas ensemble.

    • « Pourquoi Palpatine c’est entêtait à envoyer Snoke pour construire star killer alors qu’un seul Star destroyer pouvait suffire à dégommer une planète entière ? Et le pire c’est qu’il en possède dix mille !!! »

      => Il y a belle réponse à donner à cette question (merci de l’avoir posé). La Base Starkiller est construite sur Ilum, la planète où les Jedi cherchaient les cristaux de leurs sabres laser. Construire la Base Starkiller et bousiller la planète, c’est l’un des plus gros doigts d’honneur aux Jedi qu’un Sith puisse espérer. 😀 PS : rien ne dit qu’il était prêt à se lancer à la conquête de la galaxie à ce moment-là (forme physique, ressource humaine pour faire tourner les vaisseaux, etc).

      « Palpatine a eu un fils ? Où ? Comment ? Pourquoi ? Whaaat ?!!! »

      => Hier comme aujourd’hui, il a eu des aventures au cours de son siècle d’existence (cf. Sly Moore et Roganda Ismaren en Legends). Ça fera de chouettes histoires à raconter.

      « Et donc le dernier Jedi c’était Leia et pas Luke. Et du coup comment Kylo n’a pas remarqué que sa propre mère était une Jedi depuis tout ce temps ? »

      => Leia n’est pas une Jedi. La Force est bien évidemment puissante en elle, elle a suivi un (court) entraînement avec Luke, mais elle a abandonné cette voie au profit de sa carrière politique. J’anticipe la question suivante : « Mais alors, pourquoi son corps disparaît comme ceux des Jedi ? » Là encore, il y a potentiellement une belle réponse à donner. Son corps ne disparaît pas immédiatement. On peut bien sûr répondre qu’elle attend vous-savez-qui. Mais on peut aussi imaginer qu’elle met plus de temps à disparaître précisément parce que Luke est en train de lui apprendre la manière de le faire.

      (Il y a un très beau passage dans la bio Legends de Dark Vador où, juste au moment de sa mort, Obi-Wan Kenobi vient le voir, s’excuse pour tout, et lui enseigne la technique.)

      • @LTH Merci d’avoir pris du temps à répondre à mon com.

        « Il y a belle réponse à donner à cette question (merci de l’avoir posé). La Base Starkiller est construite sur Ilum, la planète où les Jedi cherchaient les cristaux de leurs sabres laser. Construire la Base Starkiller et bousiller la planète, c’est l’un des plus gros doigts d’honneur aux Jedi qu’un Sith puisse espérer. 😀 PS : rien ne dit qu’il était prêt à se lancer à la conquête de la galaxie à ce moment-là (forme physique, ressource humaine pour faire tourner les vaisseaux, etc). »

        Mais du coup d’où viennent ces ressources humaines sachant que c’est tout un parcours du combattant pour ce rendre au QG des sith ? (je l’appel le QG car je n’ai plus le nom en tête)

        « Hier comme aujourd’hui, il a eu des aventures au cours de son siècle d’existence (cf. Sly Moore et Roganda Ismaren en Legends). Ça fera de chouettes histoires à raconter. »

        Alors faudrait se décider : l’univers Legend est canon ou pas ou on pioche seulement ce qui nous intéresse ? Et puis quand même on nous évoque que Palpatine avait un fils et donc si on théorise un peu, il aurait pu avoir une grande appétence à la force ou au côté obscur et donc un simple coup de poignard n’aurait certainement pas suffit à le mettre à terre.

        « Leia n’est pas une Jedi. La Force est bien évidemment puissante en elle, elle a suivi un (court) entraînement avec Luke, mais elle a abandonné cette voie au profit de sa carrière politique. J’anticipe la question suivante : « Mais alors, pourquoi son corps disparaît comme ceux des Jedi ? » Là encore, il y a potentiellement une belle réponse à donner. Son corps ne disparaît pas immédiatement. On peut bien sûr répondre qu’elle attend vous-savez-qui. Mais on peut aussi imaginer qu’elle met plus de temps à disparaître précisément parce que Luke est en train de lui apprendre la manière de le faire. »

        Alors si je ne me trompe pas il est bien dit dans le film qu’elle a terminée sa formation, surtout quand on voit ce qu’elle est capable de faire dans l’épisode 8. Enfin de mon point de vue elle est très loin d’être juste une padawan.

        Je te remercie encore d’avoir tenté de m’éclaircir sur quelque point mais la encore ça repose sur des suppositions et théories qui sont généralement les bienvenus dans l’univers Star Wars mais qui ne devraient pas servir à boucher des défauts de scénario.

        • « Mais du coup d’où viennent ces ressources humaines sachant que c’est tout un parcours du combattant pour ce rendre au QG des sith ? (je l’appel le QG car je n’ai plus le nom en tête) »

          => Il est évident qu’on aura l’explication officielle ces prochains jours. En attendant, je penche sur le fait que c’est un mélange d’adorateurs Sith + des soldats du Premier Ordre, et que les vaisseaux opèrent en effectif réduit. L’Amiral Pryde n’est pas venu seul à Exegol.

          « Alors faudrait se décider : l’univers Legend est canon ou pas ou on pioche seulement ce qui nous intéresse ? »

          => L’Univers Étendu/Legends est bel et bien mort, mais oui, c’est exactement ça. Depuis 2015, par petites touches, il y a plein d’éléments qui son recanonisés, repris dans de nouvelles œuvres. En hommage à cet univers, il ne serait par exemple pas étonnant que la femme de l’Empereur soit nommée Ismaren.

          « Et puis quand même on nous évoque que Palpatine avait un fils et donc si on théorise un peu, il aurait pu avoir une grande appétence à la force ou au côté obscur et donc un simple coup de poignard n’aurait certainement pas suffit à le mettre à terre. »

          => La Force ne fonctionne pas comme ça, elle peut sauter des générations, favoriser un enfant plutôt qu’un autre, disparaître d’une lignée, etc. Si la Force se transmettait à 100% d’une génération à l’autre, par simple sélection naturelle, la galaxie SW serait littéralement envahie de forceux ! Ce n’est pas le cas (cf. Shmi).

          « Alors si je ne me trompe pas il est bien dit dans le film qu’elle a terminée sa formation, surtout quand on voit ce qu’elle est capable de faire dans l’épisode 8. Enfin de mon point de vue elle est très loin d’être juste une padawan. »

          => De mémoire, Luke parle uniquement de « dernier jour de sa formation ». Elle arrête très vite, précisément parce qu’elle est consciente de ses responsabilités politiques. Elle ne fait rien d’incroyable dans SW8. Tout le monde peut ‘voler’ en gravité zéro ! La seule chose qu’elle fait, c’est de donner l’impulsion.

          • « Elle ne fait rien d’incroyable dans SW8. Tout le monde peut ‘voler’ en gravité zéro ! La seule chose qu’elle fait, c’est de donner l’impulsion. »

            Mais MERCI ! Des années que je me tue à le dire ! Quand j’entendais (enfin, lisais) des gens gueuler sur cette scène, du genre « abusé ! Mais d’où elle fait superman alors qu’elle s’est jamais entraînée ? » j’en pouvais plus !

            Pourquoi la plupart des gens assument comme ça, sans savoir, que durant une ellipse de plusieurs dizaines d’années Leia n’ait jamais saisi l’occasion de s’entraîner avec son frère ? C’était pourtant tellement logique ! Et pour le coup, j’ai surkiffé ce petit flashback du IX, qui fera taire les sceptiques. Oui, Leia s’était entraînée. Rien de plus normal, en somme.

  38. « C’est comme si la Postlogie réalisait soudain qu’elle doit boucler la Saga Skywalker… sans avoir préparé le terrain en amont. »

    Mais elle l’avait été et le problème tient en deux noms: Ryan Johnson et Katleen Kennedy.

    Johnson pour avoir méprisé le concept de trilogie et avoir son navet narcissique dans son coin en refusant de développer les pistes amorcées par l’épisode 7 et en amenant aucune avec son one shot foireux et médiocre. Et c’est pas faute de lui avoir tendu la main: Abrams avait rédigé un script, avait proposé des idées, d’être consulté mais Johnson a tout envoyé baladé. C’est d’ailleurs le seul gars a avoir écrit le scénario d’un Star Wars tout seul. TOUS les épisodes réalisés précédemment avaient écrit en équipe mais Johnson a la filmographie pourtant peu reluisante a eu le droit à son petit caprice. Et pour le coup c’est Katleen Kennedy qui est entièrement responsable en lui ayant cédé les casi plein pouvoir (je pensais pas dire ça un jour moi qui ne supporte pas la Warner pour avoir flingué la Justice League en sabotant le travail de Snyder) sans se soucier du principe même de trilogie et de saga.

    Alors certes l’épisode 7 était peut être trop académique mais il plantait le décor et les intrigues et personnages à développer. Et pour une raison complètement folle tout cela a été mis à la trappe.

    Je trouve qu’avec cet épisode 9 Abrams a réussi l’impossible et à raccommoder l’ensemble pour nous offrir une très belle conclusion qui certes auraient pu et due être meilleure et plus prenante si l’épisode 8 avait été un minimum cohérent mais qui malgré tout est excellente. Merci JJ Abrams

  39. Les gens sont fous mdr le 8 était pas assez starwars fallait brûler tout le monde au bûcher maintenant le 9 est trop starwars faut brûler tout le monde encore looooool l histoire se répète éternellement… Bref encore une fois son propre faire tu dois.

  40. @Picaweb entièrement de ton avis !

    SPOILERS ATTENTION

    LTH les parents de Rey qui ont essayé de l’éloigner de Palpatine sont bien ses parents biologiques d’après toi ? Donc son père ou sa mère exécutés sont le fils ou la fille de Palpatine ? L’un des deux devraient donc avoir une énorme sensibilité à la force et pourtant ils semblent se faire capturer et exécuter « facilement » ?

    D’autre part on peut donc considérer que Rey est la grande cousine de Ben ? Palpatine est pour ainsi dire le père d’Anakin et donc l’arrière grand père de Ben. Pourquoi d’ailleurs semble il favoriser Rey à Kylo Ren qui est son arrière petit fils ? D’ailleurs je n’ai pas exactement compris son plan: pourquoi ordonne il à Kylo de tuer Rey s’il veut qu’elle prenne sa succession ? Il jouait sur les deux tableaux ? Celui qui vaincrait l’autre mériterait de prendre sa place ou alors il pensait que Rey tuerait Kylo ? Ou tout cela n’était que manigance pour que les 2 paraissent devant lui (il pressentait qu’ils s’uniraient) afin d’absorber leur force vitale ?

    • => La Force ne fonctionne pas comme ça, elle peut sauter des générations, favoriser un enfant plutôt qu’un autre, disparaître d’une lignée, etc. Si la Force se transmettait à 100% d’une génération à l’autre, par simple sélection naturelle, la galaxie SW serait littéralement envahie de forceux ! Ce n’est pas le cas.

      => Concernant ‘Palpatine est le père d’Anakin’, on entre dans la théorie pure. Et c’est normalement plus subtil que ça. Palpatine est peut-être, indirectement, le père d’Anakin. Sa manipulation du côté obscur a gravement modifié l’équilibre de la Force, qui s’est pour ainsi dire rebellée en donnant naissance à un champion du côté lumnineux. Mais même en adhérant à cette vision des choses, ça ne fait pas de Rey la grande cousine de Ben.

      => Rey = Luke. Si on ne peut pas la faire basculer, elle doit être tuée. Jusqu’au bout, il essaye de la convertir, ce serait la plus grande victoire possible pour les Sith. Et il joue aussi sur les deux tableaux, puisque la loi du plus fort a toujours été la manière Sith. Concernant leur force vitale, il semble ne découvrir les possibilités de leur lien exceptionnel que sur le moment.

      • – Pourtant il me semble que c’était Palpatine qui avait crée directement Skywalker en « engrossant » Schmi grâce à la force. Il disait dans l’épisode 2 ou 3 que Plagueis était parvenu à créer la vie grâce à la force. Et puis on peut pas dire qu’Anakin était un champion « lumineux » étant donné qu’il aura passé l’essentiel de sa vie du côté obscur quand même il aura balancé entre les deux et la lumière a triomphé à la fin mais c’est l’exact opposé du côté obscur non plus.

        – Donc tu penses que Palpatine souhaitait vraiment que Rey l’a tue initialement ?

  41. @RobinDesBois

    ////////SPOILERS ////////////

    – ma théorie sur les parents de Rey (enfin, son père ou sa mère), c’est soit qu’ils se sont fermés à la force de peur de devenir comme leur père, soit qu’ils ont été cachés à leur naissance par leur mère…
    – Palpatine avait un plan (il a toujours un plan) : que les 2 soient réunis pour aspirer leur énergie (le concept de Dyade est un peu le côté « ta gueule, c’est magique ! ») ; si ce plan A échouait, alors soit Rey tuait Kylo (et on voit à la fin que Palpatine peut la faire succomber), soit Kylo tuait Rey (je pense que Palpatine y croyait moins, mais même dans ce cas le côté obscur l’emportait)

    //////SPOILERS /////////////

  42. En désaccord totale avec la critique de LTH. Cette trilogie n’a aucun sens et n’avait aucune direction le film annule le 7 et le 8 en un seul film.
    Maintenant personne ne de peut défendre cette trilogie , tout est mauvais quand on écrit un trilogie on a une vision d’ensemble.
    On n’est pas dans un james bond ou chaque film est indépendant .
    Star Wars c’est fini pour moi , Disney tu ne m’aura plus

    • @ blackchab : Roohh… allez, un petit verre de Mandalorien pour faire passer la pilule ! Au shaker ou à la cuiller ? XD 😀
      PS : Plus sérieusement, de nombreux James Bond sont liés entre eux par la présence du Spectre en dessous. ça aura été le cas durant la période Daniel Craig (5 films), mais également durant la période Sean Connery (à partir de Goldfinger je crois… avec peut être une allusion dans Dr No ? Ou plus tard en parlant du Dr… enfin il y a un vrai lien, sur au moins 4 films voire 5 ou 6). Le Spectre est même présent dans Jamais Plus Jamais qui est un Bond hors série (hors productions Eon) et qui est un remake d’Opération Tonnerre (dont les droits étaient libres). J’ai failli oublier Au Service Secret de Sa Majesté avec George Lazemby dans lequel Bond est encore une fois confronté à Ernst Stavro Blofeld, qui a dans ce film les traits de Telly Savalas !

      En tirant bien les cheveux et avec un peu de mauvaise foi typiquement ghostienne, on pourrait considérer que les Bond sont également « liés » au sens de la cuisine par leurs personnages récurrents comme M, Q, Moneypenny, Felix Leiter, Jake Webb, l’Agent Requin, ou bien encore le Sherif J. W. Pepper qui viennent embêter Roger Moore par deux fois 🙂
      En tous cas, la période de Daniel Craig est faite de films se suivant bel et bien. Je viens de les voir/ revoir pour me préparer au dernier, et quelle n’a pas été ma surprise de me rendre compte qu’ils sont extrêmement fidèles aux bouquins en termes de détails sur l’enfance de Bond, et tout ce qui a trait à sa vie personnelle, et même son tempérament ! Ils ont finalement réussi à faire plus de Bond avec un gars qui ne lui ressemble absolument pas !
      Il me semble que seules les périodes Timothy Dalton et Pierce Brosnan ont eu des films indépendants les uns des autres, car la franchise cherchait alors à se renouveler et à faire avec l’évolution du contexte géopolitique réel. D’où l’idée d’envoyer Bond contre des terroristes ou des trafiquants, ou des voyous divers et variés. Je me demande ce qu’ils feront pour les suivants. Honnêtement, j’ai pas envie qu’ils nous collent une Jane Bond ou un Isaac Washington Jackson Bond III, ou un alien, j’ai envie qu’ils s’arrêtent carrément, ou qu’ils créent un 007, 6, 8, 22 à leur entière convenance et totalement nouveau, je crois que c’est ce qu’ils ont en tête. J’aurais aimé que Moneypenny et la belle Naomi Harris soient promues 00 🙂 mais non………….. (: (

      Dans les bouquins, je crois me souvenir qu’il y avait aussi pas mal de choses qui se suivaient comme cela, mais les films n’ont pas toujours suivi l’ordre de parution du coup ça a été un peu bouleversé.

      Mince, j’ai encore écrit un pavé (:’ | Mais Bond, ça m’inspire 🙂

  43. « Star Wars, l’Attention du Spectateur ».

    Primo, Lucasfilm et Disney, même combat: une Firme de Divertissement Fantaisiste et Tout Public, fondée par un cinéaste/conteur/innovateur/obsédé par la cellule familiale et le paternalisme, devenue une Entreprise Monstre menée grandement par son Merchandising, et continuant à prospérer même sans son Créateur…
    Là réside les points communs, car pour l’homme qui l’a fondé, il y a une grande différence de génération et de caractère – autant pour les propos de Lucas sur « les esclavagistes blancs »: tellement cynique comme phrase qu’elle avait l’air soufflée par son pote Coppola, plutôt que sortie de son cerveau de doux rêveur un peu autiste.

    Bref… Narrativement parlant, on peut un peu dire que Star Wars s’est arrêté au deuxième film (c’est à dire le V), parfait contrepoint au premier (le IV, faut suivre! 🙂 )… Y compris pour l’excellente dynamique de groupe, néanmoins si codifiée chez ses personnages qu’elle ne sera jamais retrouvée à l’identique par la suite.
    Tout ce qui a suivi, Suite(s) et Prequelles n’étant pas vraiment imprévisibles, à peine plus innovants au niveau de la technicité (car bien d’autres productions de blockbusters ne les ont pas attendu pour ça)… un peu trop « lissée » pour la Prélogie (surtout à une époque où il y avait évidemment plus de gens allergiques aux Effets Numériques les plus « nets »), ne comprenant pas toujours autant de rebondissements suffisamment incroyables pour y remettre en cause chaque épisodes précédents – si ce n’est la critique voilée de l’Ordre Jedi, super cool dans la Prélogie tout en étant d’une raideur conservatrice qui les perdra totalement.
    Très très divertissants, quelques jolis moments épiques, et assez intéressants dans ce qu’ils racontent mais de manière moins évidente que dans les deux premiers films.
    Et pour Lucas, pas vraiment fan de tout ce qui concerne la réalisation en plateau… c’est bien connu, il semble plus préférer la conception, la post-production, l’auto-révisionnisme sans limite dans une logique flirtant ironiquement plus avec Star Trek (peut-on encore trancher entre Sebastian Shaw et Hayden Christensen pour le fantôme de force d’Anakin à la fin du VI?)…
    Et pas en solo, car il y a toute une équipe en recherche de diverses inspirations déjà existantes, derrière lui. Et que John Williams est quasiment le co-auteur de la Saga, ne l’oublions pas…
    Pour lui donc, ça s’est arrêté aux 6 films, dont 2 qu’il n’a pas réalisé, en une boucle parfaite résumant tout de même bien son propos de Conte moderne sur la mise en danger des démocraties, et l’espoir résidant dans les petites gens gardant leur libre arbitre.
    Au delà, aucun intérêt pour lui pour tout ce qui concerne l’Univers Étendu de sa Saga, à coup de séries tv, romans, comics etc…
    Pas son job ça. Plus trop envie, à part un « Clone Wars » en passant… et du coup, quoi de mieux que de revendre à Disney, de se retrouver à nouveau près de Marvel (dont les comics ont jadis bien aidé à initier et cultiver le culte de Star Wars)… et là aussi, boucler la boucle une nouvelle fois. Et continuer à faire de cet Univers un espace un petit peu à part du tout venant des blockbusters du moment (que la Saga a aussi inspiré).
    Quitte à ce que ça devienne officiellement une extension d’un… Empire (Médiatique) – Manquerait plus qu’ils nous obligent absolument à ne consommer que leurs produits. Heureusement, ce n’est pas le cas. 🙂

    Ce qui veut dire laisser le Passé un peu où il est, mais pas trop non plus par respect.
    Un nouveau Lucasfilm est né, avec ses propres idées… Et comme jadis pour Lucas, des idées souvent bien radicales, qui ne peuvent pas toujours plaire, Star Wars appartenant aussi à tout le Monde. Et tout le Monde ne peut pas avoir le même regard sur ce qui compose cette Saga, par ailleurs assez ouverte pour y mettre toutes les idées possibles.
    Tant pis, le nouveau Lucasfilm, ayant comme visage officiel la productrice Kathleen Kennedy (proche de Spielberg, comme l’est Lucas) et son équipe, se jettent à l’eau avec une série de films qui, depuis 2015, représentent un long programme d’exploration de l’Identité de la Saga Star Wars.
    Qui une nouvelle Trilogie, écrite de manière un peu plus moderne (les 3 films sont si proches temporellement, qu’ils forment encore plus une seule et même histoire), sur le passage de relais officiel entre les jeunes et les vieux;
    Qui des spin-off « Westerniens », l’un en mode « Film Guerre de sabotage », l’autre comme un « Coming-of-Age Movie » bien sympathique;
    Et qui des gros retards au démarrage, par excès d’ambition… Aujourd’hui à peine compensés grâce à des remises en question publiques, et l’utilisation de meilleurs outils (plateforme etc). La Maturité doit s’imposer coûte que coûte, tant mieux pour eux, tant pis pour ceux qui n’ont pas envie d’y croire – ce sont ceux-là qui représentent l’un des plus gros défi à affronter dans notre Époque Moderne.

    Et justement, cette Postlogie, à mi-chemin entre les Effets en Dur de la Trilogie, et le Tout Numérique de la Prélogie, mais n’arrivant finalement pas à être totalement fédératrice par ce biais…
    Cette Postlogie polarisant une grande partie des extrêmes est un cas d’école d’Événement Ultra attendu et apprécié… qui finit très vite par être rejeté par la partie la plus visible des spectateurs (plus encore que la Prélogie?). Que ce rejet soit sincère ou pas – les excuses de « c’est qu’un remake pour les fans, ça raconte pas assez de détails, j’aime pas les acteurs et la mise en scène de ch’ais pas qui », et on en passe bien pire que ça.
    Rien que de très logique pourtant: le premier (le VII) en « soft reboot », pose les bases, y montre que « tout change pour que rien ne change » – les mouvements extrémistes sont voués à resurgir à chaque moments de faiblesse des démocraties… et leurs opposants ne sont toujours qu’une poignée « invisible »…
    et le deuxième (le VIII), mi « Pont de la Rivière Kwai » mi « …Liberty Valence », les emmène si loin dans le détournement pour mieux explorer ce qui se passe entre les lignes de la Grande Histoire, que là aussi on pourrait s’arrêter à cet épisode au goût artistique plus satisfaisant… et que l’équipe passant derrière le VIII avait de quoi faire la gueule, vu le travail que ça devait leur occasionner pour rattacher les wagons.

    La Saga y fait ce que, peut-être, la Prélogie aurait dû faire à l’époque: se regarder elle-même et ses thématiques récurrentes, droit dans les yeux, de manière plus frontale encore. Pas entièrement de manière consciente, ni à coup de clin d’oeil forcés au public, car là on friserait la parodie (le VIII l’évite de justesse, mais Solo a failli y tomber)…
    Mais en montrant ses personnages prendre aussi le temps de s’interroger sur ce que c’est que d’être tel ou tel personnage dans cette Galaxie, de se greffer à telle ou telle Cause… On voit les réalisateurs et scénaristes des films, pas vraiment des artistes ultra connues et révérer, s’interroger en même temps que leurs personnages. Plutôt que d’y rester sur des acquis datant de déjà plus de 40 ans.
    – Même pour le Trio Luke, Lei, Han, qui ne peuvent plus agir de la même manière qu’en 1977, 80 et 83 –
    Ce qui a fini pour passer pour une sorte de « Fan-Films »… On pourrait même oser dire aujourd’hui, « C’est pas du Cinéma ! » 😉
    Comme si le Cinéma n’avait qu’un nombre limité de Formes… et comme si les auteurs les plus indépendants n’étaient pas eux-même dans une démarche assez Nombriliste en ce qui concerne leurs oeuvres les plus personnelles… Ben voyons !! 😉

    JJ Abrams étant un (petit) auteur, homme ordinaire influencé par la Saga, assez fan de Gigantisme, et dont la Thématique principale de ses oeuvres repose sur l’idée d’avoir un groupe de personnes obligés de se diriger vers une réunion collective finale (non sans quelques sacrifices au passage) pour mieux trouver la rédemption et la plénitude… Rien d’étonnant, quoi de plus américain on pourrait même dire de manière étroite.
    Alors, reprendre in extremis la tête d’un épisode conclusif, donc forcément assez prévisible dans une partie de son déroulé, est bel et bien une manière de se rassurer, d’arrêter un petit peu de tenter des choses un peu trop exotiques et de tourner autour du pot…
    Et d’être plus concret, peut-être plus classique. Moins d’interrogations, plus d’urgence à se précipiter vers un combat final libérateur. Et Au Delà de ça, vers des histoires qui auraient plus de légitimité à être complètement « Différentes ».
    Si on était chez Marvel (mais ce n’est pas le cas), on pourrait dire que l’on s’achemine ici vers la fin de la Phase I (ou III, si on compte les 2 époques précédentes).

    Mais est-ce seulement possible alors que les limites claires de cette Saga font que:
    on y aura toujours des héros forcément orphelins…
    toujours des pères fouettards (ce qu’on peut considérer comme la traduction de « Dark Vador »)…
    toujours des vieux qui gardent malicieusement les plus grands secrets de l’Univers…
    toujours des vilains cupides qui ne verront jamais plus loin, comme réminiscences du Fascisme – avec une esthétisme générale lorgnant sur les anciennes forces de l’Axe…
    toujours la même Mystique Philosophique, avec plus ou moins deux seuls chemins possibles…
    toujours des planètes ressemblant entièrement à des territoires bien de chez nous (notre Terre ne possède pas qu’un seul désert ou une seule forêt)…
    toujours des casques et/ou des cicatrices, donc de la dissimulation d’identité…
    toujours des robots sensibles (faits pour souffrir) et des êtres organiques se robotisant sans trop d’états d’âmes (jusqu’à ce que Finn renverse son destin)…
    Et puis, quand le titre donnant son nom à cette Saga ne fait que nous ramener au contexte de « Guerre » ? Est-ce la seule chose vers laquelle chaque être vivant est forcé de se confronter à un ou plusieurs moments de sa vie ?

    La réponse est peut-être bien Oui… pour preuve les conflits de fans, entre ceux qui y Croient et ceux qui Non… ceux qui en connaissent vraiment Tous les méandres et contradictions, et ceux qui y voient moins loin… rejouant en fait les mêmes conflits que ceux des protagonistes de ces films:
    Esprit contre Matière… Aridité (long paysages déserts) contre Diversité (des aliens en pagaille)… Lumière contre Ténèbres… Fétichisme contre progressisme… Égocentrisme contre Famille…etc. Pas toujours si facile de trancher là dedans, tant Tout et son Contraire y a sa place.
    Et de manière plus forte encore dans cette « Trilogie de La Rage », comme on pourrait l’appeler… Avec un bon code couleur Rouge furieux, régulièrement visible pour les 3 épisodes – là où la Trilogie en avait quasiment un différent pour chaque, et la Prélogie de la difficulté a en avoir seulement un…
    Rouge déclinant toutefois un peu pour le IX au profit du bleu (souvent dramatiquement foncé, certes) , signe évident que la Réconciliation est au bout du chemin.
    Quitte à passer pour d’Ultimes et plutôt faciles retour au sources, à bases de menaces diaboliques, sur-clonées et effrayantes bien connues (et plus rusées que les héros).
    Et autres Cycles se répétant pour mieux faire avancer les nouveaux personnages.
    Une constante de la Saga dans son obstination à symboliquement imiter la vraie Vie dans une Fiction, chaque événements se répondant sans cesse d’une génération (lointaine ou pas) à une autre, depuis des décennies.

    Même l’utilisation plus poussée des possibilités de la Force, jusqu’à un niveau si proche de l’absurde qu’il finit presque par en briser le 4ème Mur de la Fiction en jouant encore plus sur le Montage…
    Cela n’a rien de si extraordinaire tant ce MaGuffin aura toujours été l’essence d’un « Ailleurs » Mystique sans limites… le symbole aussi bien de l’Esprit, de la Conscience, que de l’Aventure.
    Intéressant travail de Montage d’ailleurs, car à la base d’une bonne partie de l’Axe principal du film, à savoir articuler le destin de certains des personnages à partir de chutes de tournage avec la regrettée Carrie Fisher… sur le VII, déjà tourné par JJ Abrams. Et nous montrant ce qui ressemble à un épilogue plus long de ce VII, ou bien une rencontre précédente Rey/Leia ? – stupéfiant art du Cinéma, qui cache en son sein des tonnes de films au montage alternatif –
    Ce mystifiant tour de passe-passe semi numérique (ajouté de certaines promesses de non recréation, oubliées pour 5 secondes) est aussi ahurissant qu’un acte de « Magie » Jedi.
    Et donne une part de son intérêt à ce IX, en le voyant être créé à partir du VII, dont il serait une sorte de quasi épilogue personnel pour son réalisateur, après la parenthèse un peu « savoureusement malpolie » de Rian Johnson.
    Il y a donc bien des gens avec une tête derrière la caméra, ouf ! 🙂

    Et… comme toujours, de la maladresse. Comme par exemple ici avec C-3PO qui récupère une storyline excellente, comme rebondissant sur la scène du VI où chez les Ewoks, en narrateur des aventures des héros, il se retrouvait garant de l’héritage mémoriel de Star Wars…
    Héritage mémoriel mis en danger dans ce IX… et qui devient ici non dramatique, mais plutôt un running gag génial et doux amer…
    Et qui finit par être complètement désamorcé vers la fin du film !?
    Incompréhensible qu’une idée pareille ait été si vite sacrifiée. Pourtant, le fan de base aurait pu l’accepter, c’est sûr…
    Mais c’est peut-être à cause du caractère « régressif » de cet événement, plutôt que pour ne froisser personne, comme le laisse entendre une bonne partie du sympathique fan Service de de ce film.
    Bref, des Ewoks aux Gungans et on en passe de certains moment assez artificiels et trop « gamins » de la Saga… Star Wars n’a jamais pu se comporter totalement de manière sérieuse. Mais c’est une distance que même Hitchcock utilisait dans plusieurs de ces films à suspense, histoire de nous rappeler que ça reste aussi de la Fiction, qu’on n’emportera pas tout le film avec soi une fois sorti de la salle.

    Alors, ceci fait, il reste bel et bien dans ce « dernier film » une dynamique de groupe qui se construit enfin, peu à peu…
    un gros Rush rempli de grosse Action très satisfaisante (à défaut de plus), souvent émouvante si on a pas trop peur d’être impudique, pour finir les intrigues au plus vite, en bon « épisode 3″… avant qu’il ne soit trop tard pour l’Univers. Car en bonne Moraliste initiée par un Baby Boomer, la Saga parle toujours du Passé pour mieux servir d’avertissement à l’Avenir Proche – ici, mélange de lutte contre la Peur, les Dictatures ré-émergentes, voir même l’Écologie…
    Et la fin des interrogations sur la place que les plus jeunes, et « ceux qui sont là pour peu de temps », peuvent prendre maintenant au sein de la Saga… qui des aventuriers rigolos, qui des fantômes bienveillants, qui un attachant enfant perdu qui devra réparer ses erreurs sans être jugé pour autant…
    Et qui une Héroïne farouche, en Quête d’Identité et de Réconciliation. Entre ce que l’on désir être, ou ne pas être, le Nom (de famille) en étant la Clé, ainsi que du titre du film..
    Sans l’actrice Daisy Ridley, pas de film possible tant elle semble la plus à même de porter ce poids sur ses pas si frêles épaules. Fascinante à regarder évoluer, dans son énergie et son courage souvent désespéré…
    « Nous suivrons tes progrès avec attention. » 🙂

    Quoiqu’il en soit, même ça a eu l’air un peu long (5 ans pourtant!), Star Wars est maintenant bien remis sur la Carte Cinématographique. Il existe encore, pour de vrai, pas uniquement dans les souvenirs et les cartes mémoires.
    Et il en a encore sous le pied question Aventures inédites filmées (et plus encore en histoires dérivées) pour durer longtemps.

    « Star Wars Lives and May Be with You… Always ! »
    😀

  44. (Je préviens, cet avis n’est que peu contrasté. Il exprime ma déception et ma seule déception. Je vais fortement critiqué le film, alors, si vous n’êtes pas près à attendre une critique très forte, ou si le seul fait de lire que le film n’est pas bon vous irrite, et que votre seul réponse est l’insulte, passez votre chemin. Que ceux qui ont des arguments restent !)

    Assurément le film Star Wars le plus mal écrit, le plus surproduit et le plus influencé par l’aura Disney. Et ça me fait mal de dire ça, tant je suis normalement un bon client de la saga. D’abord très hypé par le 7, malgré son défaut principal (un reboot du IV, pour résumé vulgairement), intrigué par le 8 (malgré, encore une fois, ses innombrables défauts), ce dernier opus, écrit par JJ Abrams et, à notre grand désespoir, par Chris Terrio, et une succession de facilité déconcertante, de kitsch et de séquences mortes dans l’oeuf.

    Le pire, en sortant de la salle, c’est qu’avec mon amie, nous avons comparé ce film à Batman contre Superman, et devinez quoi ? Son scénariste était Monsieur Chris Terrio, qui ose… comment est-ce possible putain… nous refaire une « Martha » allégée. SPOILER SPOILER SPOILER ALERT

    Comment peut-on dire oui à cette scène immonde, où Kylo revient du côté du bien en l’espace d’un instant, parce que sa mère meurt ? Cela en même temps que Rey qui était en train de basculé ? WTF, deux fois la même ? Incroyable. Le mec ose tout.

    La suite de cette critique sera toujours avec spoil, faites attention ! Beaucoup de Spoil !!!

    SPOIL

    SPOIL

    La comparaison à BvS ne s’arrête pas là : c’est moi où ce film a été produit par Snyder ? Le montage, le chaos général à l’écran, l’imprécision émotionnelle de certaines scènes (le retour de Han Solo… sur une ruine étoile de la mort, il n’y avait pas quelqu’un d’autres à amener, par hasard ?) et surtout, l’absurdité totalement pété des révélations. L’Empereur est de retour ? Oui il a annoncé ça à la radio. Ok…. mais comment il a survécu ? « Grâce à un science occulte de Sith »… ok merci, on passe à la suite. Rey et ses origines, c’est tellement poussée… comme si on voulait absolument justifier l’existence du personnage par son sang. La bonne idée du 8 a été écrasée sans concession. Va te faire foutre, Rian (ne me dites pas que j’ai tord, surtout avec cette scène de Luke qui rattrape le sabre…). JJ Abrams disait récemment que le 8 avait un peu « méprisé » son film à lui… il s’est donc vengé.

    Mais le pire, la pire scène du scénario, est ce baiser. Pourquoi ? A quoi ça sert ? Et ce ridicule de Kylo qui tombe direct après… si c’est pas kitsch et Disneyland, je sais pas ce que c’est. Ca n’a absolument aucun sens. Il semblerait qu’un homme et une femme ne peuvent se battre ensemble, être liés, sans être amoureux. Pathétique message mielleux.

    La Force est bonne à tout dans ce film. Elle excuse tout. Finn : « Elle est dans ce vaisseau ! – Comment tu le sais ? – La force ! ». Les pouvoirs mis en avant sont cheatés. Certes, on peut accepter une évolution drastique des pouvoirs en fonction des effets spéciaux, mais là ce sont les idées qui laissent pantois… avis purement personnelle, mais cela va un peu trop loin.

    Le scénario est misérable donc, il introduit des éléments dont on aurait dû entendre parler bien avant (les artefacts Sith, par exemple, ou mêmes les Sith eux-mêmes !)… des facilités encore une fois déconcertantes, une prévisibilité incroyable, aucune surprises. AUCUNE. On voit tout venir. Pire, on voit venir des choses qui ne viennent pas, et soit ça frustre, soit c’est pathétique (franchement, c’est moi où Finn rencontre toujours une nana qui lui plait dans chaque film ?). Et le fan-service… je ne voulais pas des apparitions d’acteurs vénérés, mais les moments qui sont proposés ne sont pas à la hauteur de l’Univers qui nous est vendu. Sans raison, alors que la musique de Dark Vador ne cesse de retentir, pas une fois Anakin ne vient parler à Ben.

    Le seul moment « sympa » restera la confrontation en Rey et L’Empereur. Visuellement cool, la succession de voix des anciens jedis nous donnent de l’espoir… un espoir anéanti par la romance déjà critiquée plus haut. Pour ma part, le seul moment « fan-service » porteur d’une vraie émotion, est cette scène du passé, où l’on revoit Luke et Leia jeune.

    C’est déjà beaucoup, il y a tant à énoncé sur la qualité minable du scénario. Chris Terrio est un récidiviste. JJ Abrams s’est laissé happé par un besoin capricieux d’en faire trop. Ce film, qui maintenant existe dans la continuité Star Wars, n’en est qu’une caricature de l’Univers qu’il devait défendre. J’étais comblé, je suis aujourd’hui dépité. Disney a-t-il tué Star Wars ? Assurément non, car, et je le respecte, des gens apprécieront, et feront vivre cet nouvel ère du divertissement. Ce qui est mort, c’est le Star Wars de George Lucas.

    • @ jssv : « Ce qui est mort, c’est le Star Wars de George Lucas ». En fait, le truc c’est surtout que George a vendu, quoi ! LOL Et je pense qu’il le regrette pas. Ne te méprend pas je vais dans ton sens. A un moment donné, quand tu es de l’autre côté du miroir, côté coulisses et industrie, ce qui touche autant le fan ou le spectateur n’a pas autant d’importance pour toi. C’est rude mais c’est vrai. Pour le dire un peu radicalement, tu ne travailles pas pour les fans. D’où des résultats parfois immondes… ou pas, pour les fans ! Le Star Wars de George ne lui appartenait déjà plus quand les gens en ont fait le succès du 20ème siècle. ça l’a dépassé au delà de ses espérances. Il a pu vivre dessus toute sa vie, et un jour, il s’en est dépossédé juridiquement pour finir ses jours à jouer au golf ou à faire du dada ou que sais je… Il a vendu au plus gros acteur du marché, qui avait la distribution depuis des lustres et qui avait les studios et le personnel (dans 10 ans il aurait vendu à Amazon), et voilà. Les mecs en font ce qu’ils veulent. Nous on se prend la tête, mais à moins d’acheter des actions et des parts (et j’écris ça très sérieusement !) on ne peut rien faire. C’est malheureux au fond… 🙂 Ou pas ! Mais non Disney n’a pas tué Star Wars, Star Wars a été vendu à Disney, mouahahahahahahaha…… (fou rire ironique teinté de démence)
      PS : et bien évidemment, ils ne vont pas s’arrêter là je suppose.. Il y a déjà des projets en vue non ? XD

    • « Ca n’a absolument aucun sens. Il semblerait qu’un homme et une femme ne peuvent se battre ensemble, être liés, sans être amoureux. Pathétique message mielleux. »

      Qui dit qu’ils sont amoureux ? Le baiser-échangé-sous-le-coup-de-l’émotion-mais-qu’on-est-gêné-ensuite ça revient souvent dans les films ou les séries.
      C’est rigolo de critiquer la romance en n’y voyant qu’une romance.
      Cela dit sans aucune animosité hein.

      • C’est pas faux, mais là est-ce qu’on va vraiment croire que, à la vue de l’ensemble de cet épisode et de cette nouvelle trilogie, ce baiser ne soit pas là pour nous dire qu’ils sont tombés « amoureux » ? Puis ils avaient pas l’air très gênés ensuite (cf le sourire mielleux et -je trouve-hors-perso de Kylo) :p

      • J’ai été très perturbé par la venue de ce baiser… son moment dans le film, dans le scénario… dans la salle, des gens ont applaudis, d’autres ont criés « Non ! »… je crois que c’est une scène qu’il va falloir que je digère. En fait, pour être juste dans la continuité de ma critique, le baiser en lui même, leur lien… j’aurai pu apprécier cette romance si elle avait été mieux amené. Les deux scénaristes ont juste largement merdé à mes yeux…

      • Heu mais les gars, cette romance on voit que ça depuis l’épisode 7, comme le nez au milieu de la figure d’Adam Driver. Y’avait rien d’étonnant la dedans, Rey et Kilo suintent de toutes leurs hormones depuis le début de cette trilogie.

  45. Bon, ça va pas être sympa comme commentaire mais moi pour résumer, je suis sortie de la salle aussi déçue que quand j’ai vu la dernière saison de Game of Thrones.
    C’est fade, y a 0 surprise (ou alors des mauvaises), on voit venir tous les évènements à dix mille kilomètres, ils nous ont chié certaines scènes, et ils nous ont pris pour des teubés avec des explications pétées.
    Bon, heureusement y a quand même 2-3 scènes assez classes, mais on oublie vite les combats (sauf 1), et visuellement ça ne vaut quand même pas le 8 (même avec ses défauts).

    ATTENTION CRITIQUE AVEC SPOILS
    ATTENTION CRITIQUE AVEC SPOILS

    Dans le positif, on a quand même la scène de combat parallèle avec Kylo et Rey sur Exegol (même si Kylo est devenu gentil, la scène reste classe).
    Puis le flashback avec Leïa et Luke jeunes, la seule scène qui amène vraiment la nostalgie ! Parce que les fantômes de Han et Luke bon, c’est mignon mais quand on m’a dit « fan service » j’avais imaginé 10x mieux ! Quand Rey balance son « Be with me », ou quand elle repousse les éclairs de Palpatine avec ses deux sabres (ce qui était assez stylé !), ils auraient pu nous mettre 2-3 fantômes de la Force non ? Ou quand Kylo est dans les ruines de l’Étoile de la Mort, un petit Anakin rapide ? On arrête pas de voir le masque de Vador et d’entendre son thème mais ça s’arrête là !
    Les personnages de Poe et Finn sont beaucoup mieux traités que dans le 8, ça c’était cool, surtout pour Oscar Isaacs qui méritait quand même mieux !
    Et Dieu merci Rose est presque absente du film, et on a abandonné sa romance avec Finn (qui par ailleurs à quand même l’air de vouloir pécho toutes les nanas qu’il croise).

    Dans le négatif maintenant !
    Le scénario est globalement assez naze, et en plus tout va si vite que ça ressort encore plus ! Je me répète mais d’abord, on voit tout venir à mille kilomètre : les milliers de vaisseaux qui vont arriver pour porter secours à la résistance, Hux qui est la taupe (merci le regard appuyé qu’il jette à son collègue quand l’autre évoque une taupe dans leurs rangs ……..), Rey qui va tuer puis guérir Kylo, Kylo qui va guérir Rey … Enfin bref tout ça ! La seule surprise c’est évidemment Rey Palpatine, qui vient là comme si c’était obligé, comme s’il fallait qu’elle ait du sang « puissant » pour justifier son pouvoir. C’était mille fois mieux (mais c’est mon avis) qu’on ait ENFIN un personnage qui soit pas fille/fils de !
    Ensuite, y a des facilités scénaristiques, des trucs qu’on nous expédie comme ça, style la résurrection de Palpatine hein « des pouvoir obscurs » et hop c’est bon. Le fait que la « Dyade » dans la Force que forment Rey et Kylo (une idée stylée à la base) lui permettent d’aspirer de la vie en eux (wtf). Le fait qu’il y a comme par hasard un deuxième « wayfinder » au même endroit pour que Rey n’ait finalement pas du tout besoin de Kylo pour aller sur Exegol. Rey qui « tue » Chewie, crie 2secondes et on passe à autre chose. La Force qui permet à Finn de tout savoir et tout trouver … En fait, peut-être qu’il y a des explications dans l’univers étendu j’en sais rien, mais dans le film quand on le regarde, ça sort de nulle part.
    Plus précisément dans le scénario, j’étais hyper déçue du personnage de Kylo Ren. Personnellement je l’aimais vraiment bien en « gris », la seule chose que je redoutais c’est qu’il devienne complètement gentil. Et bah tiens ! Il y a sa mère qui le visite 2sec avant de mourir et hop, le mec devient un agneaux qui ira jusqu’à se sacrifier carrément pour Rey.
    En parlant de Rey et Kylo, CE BAISER ! Non mais là vraiment, déjà toute la salle a réagit en mode c’est quoi ce bordel, ensuite j’ai vraiment cru que j’allais chialer. D’où ça sort ça, c’est tellement Disney c’est ridicule. Je le redoutais depuis le 7, et c’est avec ça qu’ils concluent l’histoire de Kylo Ren … C’est chié ! Le mec sourit et tout non mais c’est incohérent avec les deux personnages, moi je trouvais ça bien cool qu’ils soient comme des bro de la Force quoi ! Pas plus, arrêtez de toujours vouloir faire des histoires d’amour 🙁
    Et puis, les batailles au sabre sont totalement oubliables, vachement moins cool même que dans les 2 précédents (celle dans la forêt du 7 ou celle contre les gardes rouges du 8) (et sans parler des épisodes précédents). Là, la bataille Rey/Kylo au milieu des vagues, et leur saute-mouton avec les vagues, c’était vraiment pas terrible.
    Y a aussi la musique, trop appuyée, les thèmes représentent plus grand chose on les entends trop tout au long du film.

    Enfin bref, je vais m’arrêter là je pense qu’on a compris l’idée générale ! C’est tellement dommage, vraiment parce que j’avais espoir en ce dernier volet, mais quelle déception ! Des bonnes idées par ci par là, mais quand elles sont là elles sont mal exploitées …

  46. ce film m’a clairement fait ni chaud ni froid, il n’y a aucune inspiration. Je n’ai pas été déçu car je n’en attendais rien (et j’avais une place gratos) mais je n’y ai pris clairement aucun plaisir, aucun enchantement rien, juste qu’au final cette trilogie n’avait aucun intérêt

    • au moins toi t es cohérent … moi ce que je ne comprends pas c’est les gens qui critiquaient déjà les 7 et 8 mais qui continuent de crier au scandale avec la même force pour le 9 … purée les gens arrêtez de vous infliger ça ! qu est ce que vous espériez? un miracle?

  47. Perso, le baiser m’a achevé. Ainsi que le reste de la salle entre rires et gêne totale. Cette impression d’assister à l’acte final d’un film d’animation Disney…

  48. Donc
    la postologie
    Celle qu’on ne devrait pas décrier au risque de passer pour un vieux c** aigri
    C’est la saga de …
    Kychlo Ren et LA Rey Dooku ???

    okaaayyyyyy

  49. Je suis quand même bien surpris du déferlement de haine dans les critiques … alors franchement j ai trop d intégrité intellectuel pour défendre corps et âme ce film blindé de défaut et d aberrations scénaristique ….mais j ai du mal a comprendre que des gens aient eu un vrai espoir pour cet épisode…

    Le truc c’est que j’ai déjà fait le deuil de cette SAGA pour ce qu’elle représentait pour moi étant plus jeune. Aujourd’hui je la prends comme une plaisir coupable ni plus ni moins.

    A partir de l opus de rian Johnson on comprenait déjà tout de suite qui les scénaristes n’avaient pas prévu un vrai file rouge et une vrai colonne vertébrale solide pour la saga … Et vu les les critique à l’encontre de SW 8, Star wars 9 ne pouvait qu’être une créature de frankenstein ou on essai de tout récoler quitte a faire du « ferme laaaa c’est magique »

    Une foi que j’ai fait le deuil de tout ça je me suis laisser emporter par tous ces éléments sympas (retour et iconisation de palpatine, joute au sabre lazer, course poursuite, quelques séquences symboliques assez forte,des chose assez inédite sur le coté spirituel entre lumière et force obscure, rituels sith etc)

    Je ne me voile pas la face concernant ça multitude de défauts.

    On voit belle est bien les carences du process de Disney qui ne fait que de l économie d échelle et qui ne laisse pas un vrai auteur porter SA vision de bout en bout … au lieu de ça on a un puzzle géant et difforme qui essai de plaire a tout le monde et de trop interagir avec les fans ..

    Pas d innovation, peu de courage, trop de conformisme, pas de ligne conductrice solide, des faux sacrifices désamorcés tout de suite après, des perso pas assez développés et utile a l’intrigue, un montage et un rythme qui ne respire pas assez …..

    Par contre il y a du bon : des très beaux plans, une imagerie assez riche, un peu plus de charge émotionnelle que dans les 7 ET 8, des perso qui prennent un peu d’épaisseur (surtout Kylo)

    Je pense qu au point ou on en était on est plus a l heure du scandale … je comprends complétement les critiques mais je saisi moins les déceptions et la colère d un publique qui n était déjà pas fan de la postologie

  50. Ce n’est clairement pas la fin grandiose que cela aurait dû être. La faute à un faux rythme, la présence de Palpatine qui se fait timide sur la plupart du film. Une Rey qui ne fait qu’augmenter en puissance sans réel construction.

    Le problème surtout avec ce film et qu’il s’accroche trop au passé tout comme Le Réveil de la Force, il ne fait qu’avancer à peine. Que Kylo Ren soit le petit fils de Vador ok ça le faisait, il y avait un conflit entre sa destiné chez les Sith et sa famille Rebelle. Mais alors que Rey soit la petite fille de Palpatine je trouve que c’est totalement inutile et encore une fois une façon de se raccrocher au passé. Cela casse tout le message du dernier film « Tout le monde peut être un Jedi ».
    Trop peu d’originalité et trop de nostalgie chez les opus d’Abrams, j’aurais largement préféré Johnson, au moins son scénario. Abrams est bon pour ce qui est du visuel mais pas en terme d’imagination.
    La fin c’est un peu du n’importe quoi j’ai envie de dire. Le niveau de nostalgie et de recopie des premiers films a atteint son paroxysme.
    Bon malgré tout j’ai pas mal apprécié Rey, Poe, Kylo & Finn, je trouve que ce sont de très bons perso très bien interprété, même si le développement de Finn reste à désirer, le message autour de Kylo est que tout le monde peut changer et ne pas céder à son destin. Finn se contente juste de rejoindre la Résistance et d’aider Rey, ils ne repense presque plus à son passé de Stormtrooper et de tout ceux qu’il tue quand il devient Finn. Un désir de vouloir faire place à l’action et au combat Résistance/Premier Ordre et moins au développement de certains perso hélas.

    Je suis d’accord que les duel de Sabre Laser ont certainement été oubliable, ici ou dans les précédents films. On aurait pu avoir quelque chose de mieux avec Rey & Kylo, à la place un simple duel comme on en a déjà vu. Frustrant quand on voit des personnes faire 10 fois mieux et plus impressionnant avec des répliques.

    Quelques trucs à part : à quoi ce droide servait ? Pourquoi donné un rôle à ce Résistant joué par Dominic Monhagan ? Je trouve ça bizarre ce genre de rôle à quelqu’un qui ne sert strictement à rien mais qu’on remarque quand même et est plus présent que d’autre Résistant.
    Le rôle de Hux totalement expédié, il voulait juste ne pas voir Ren au sommet, c’est tout ?
    Je suis le seul à avoir trouvé Harrison Ford étrange ? C’est peut être sa coupe ou son jeu qui était Off.
    Les chevaliers de Ren où le pétard mouillé. J’ai l’impression que c’est le cas Boba Fett, les fans en parlaient souvent, et au final ils n’ont fait que dalle et ont peu rien dire sur leurs armures tant ont les a, à peine vu.
    On nous sort après tout ce temps que Leia a déjà manié un sabre laser, sans grande utilité j’ai l’impression.

    Au final je n’ai pas trouvé cette trilogie sous Dysney si horrible que ça, il faut dire que je n’ai grandi avec aucun films de la saga, aucune idée ce qu’était Star Wars quand les Prequel sortaient. Je n’ai découvert que cette saga qu’avant le 7.
    Pour mon avis rapide : La trilogie originale est top hormis le troisième qui reste appréciable, les Prequel sont mitigé, j’apprécie tout de même les deux derniers, et j’aime la trilogie actuelle et ses Spin-Off.
    Cela ne me dérangerait vraiment pas de revoir Rey, et le reste mais pas tout de suite, maintenant place aux idées totalement originale. Plus de Premier Ordre, d’Empire, ou de Résistance, ils peuvent être présent mais alors en arrière-plan.

  51. Un truc m’échappe, depuis quand la force permet de faire de la téléportation d’objet ; un collier, un casque, un sabre laser ? et comment un combat, certes jolie, dans 2 espaces différents peut avoir une incidence vitale (blessures) si l’autre n’est pas là ??
    ça bidouille dur avec la force….

  52. Disney a tué Star Wars Spoilier : la fin est d’un ridicule palatine qui se fait encore avoir comme un débile comme dans le 3 il est surpuissant mais se fait démonter par une novice de plus 3 film pas un seul vrai combat de sabre laser on est dans Star Wars bordel quel massacre j’etait à deux doit de m’endormir tellement c niais incohérent des facilités dans tout les sens avec la force le bisous ns a achever et le scénario écrit sur du pq 3 épisode pour nous pondre sa !!!!! Star Wars est mort piter Disney laisser le ou il est !!!!!

    • marrant de voir que la plupart des types qui défoncent le film et qui ont probablement défoncé les 2 précédents en veulent à Disney… et pas à JJ Abrams, K. Kennedy ou Lucasfilm… mais Disney, cet Empereur du mal du cinéma

      • Bah à qui appartient la licence Star Wars ? Qui a mis Kathleen Kennedy à la tête de Lucas Film ? Et qui la garde encore à la tête de Lucas Film ? Un petit indice : ce n’est pas Georges Lucas.

        • Pour quelle raison obscure Disney voudrait-il lâcher une femme qui a fait de ces Star Wars les plus gros succès de la franchise?
          Pour faire plaisir à une poignée de scatos jamais contents?

          • Garyus : parce qu’ils ont déjà fait plaisir à une poignée de scato qui n’ont pas aimé certains films dans les années 2000

            Ps : précise succès « financier »
            On pourrait croire qu’il n’y a jamais eu d’autres films star wars qui ont influencé le cinéma autre que par le box office

          • « parce qu’ils ont déjà fait plaisir à une poignée de scato qui n’ont pas aimé certains films dans les années 2000 »
            Pas compris.

            Ps : précise succès « financier » Le succès financier est le plus important. Ceux qui n’ont pas aimé les SW Disney emploient ce terme pour tenter de dénigrer mais ils oublient que succès financier veut surtout dire succès populaire.
            De nombreux gens se sont déplacés pour voir ce film et l’ont aimé comme ils ont aimé le 8 et le 7 avant. Sinon ils ne seraient pas partis voir le 9.

          • @Theokolis : c’est Lucas qui as nommé Kathleen Kennedy, il l’avait nommée Vice-Présidente début 2012 justement pour la désignée en tant que ça successeur en préparation de sa retraite annoncée, et au rachat par Disney, sa nomination et son maintien au poste était une clause imposée par Lucas.

            Kathleen ne sort pas de nulle part, femme de Frank Marshall elle as collaborée avec Lucas et Speilberg depuis des décennies, et Lucas l’as nommée parce qu’il avait une immense confiance en elle.

  53. Spoil

    Bon pas lu les critiques plus haut (à part celle du boss).

    A l’image de cette postlogie, je n’ai pas aimé cet épisode.
    Ce n’est en rien une question de génération, contrairement à ce que dit le boss dans sa critique. C’est une question de qualité. Et un manque d’originalité criant. L’idée de base de cet postlogie est déjà plus que bancale. Cette manie de ne pas savoir laisser les sagas cultes (ici l’histoire des Skywalker) en voulant en tirer encore et toujours plus dessus quit à trop tirer sur la corde.
    Les Luke, solo, Leia sont exploite dans des rôles ou les acteurs ne sont plus crédibles. L’histoire des Skywalker n’avait en rien besoin d’être étirée, et encore moins d’être conclu ! La conclusion de l’épisode 6 était parfaite.
    Ramener encore des persos d’entre les morts pck on n’est pas capable d’écrire une histoire vraiment originale.. (j’aurais préféré 1000 fois développer Snoke plutôt que d’en faire un pantin au service d’un méchant qui avait fait son temps).

    Bref je ne comprend pas comment cette postlogie peut plaire à autant de monde. Avec un tel matériel de base (cet univers), on ne peut pas accepter de nous pondre des choses aussi feignante. On dirait vraiment du star wars  » malbouffe ».
    On attendait une conclusion épique, surtout au niveau du combat final, mais c’est une telle déception sérieusement…. Tous ce rassemblement pour ça ? Et le combat final de cette saga repose juste sur un éclair contré au sabre ???????
    ?…………

    Avec des choses bien plus simples (en tout), la série Mandalorian est tellement plus captivante et efficace

    Aller quelques pts rapides :

    Les moins :
    . Finn qui devient général adjoint alors que sa présence parmis les héros est déjà peu légitime je trouve. Alors général… Pas du tout credible. Aucun charisme, l’impression qu’il n’a pas du tout sa place.
    . Poe qui a manqué de classe au combat (en vaisseau)
    . On ressent trop les mêmes idées que la conclusion davengers (les vaisseaux qui arrivent en masse au dernier moment, le  »et moi… Je suis… »)
    . Encore une planète détruite gratuitement….
    . Un general nux inutile à souhait, pk en faire une taupe pour l’expédier comme ça..
    . Encore une armada avec un point faible aussi facilement exploitable.. (ils napprennent jamais de leurs erreurs les méchants sérieusement ?)
    . Les combats aux sabres sont tellement fades….
    . Les chevaliers de ren sont encore plus inutiles que les gardes de Snoke (je ne savais même pas que c’était faisable). Si mal exploités au combat, et d’une incohérence (ils traquent très bien, mais ils nembarquent que Chewbacca, et pas le reste..).
    . Des morts qui ne meurent pas… Ou des morts qui s’évaporent et d’autres non (pk Rey ne s’évapore pas alors que Ben si ? Pour une facilité scenaristique bien sûr)
    . Des dialogues d’une lourdeur……. ( » t’as fait quoi à mon vaisseau ? T’as fait quoi à mon robot ? T’as fait quoi à mon vaisseau ? T’as fait quoi……………………….. » ; combat entre Rey et la femme masquée :  » je sais pas si ça te fait qque chose, mais tu doit être une bonne personne  »???????? )
    . Les dialogues entre Rey et ben sont fadasse, mieux joues que padme et anakin certes, mais les dialogues non dsl
    . Le combat au sabre final.. Ben contre les chevaliers = nul, et cette promesse de voir les 2 combattre ensemble contre le grand méchant = et bin non.. (ba oui on a décidé de prendre un vieil acteur en guise de méchant final, donc à part lui faire lever les bras, on peut pas lui faire faire grand chose d’autre au combat….)
    . L’hommage à la 1ere trilogie beaaaauuuucoup trop appuyé..

    Et j’en oublis

    Les peu de plus
    . L’évolution de Ben (même si son revirement est un poil trop soudain dans cet épisode je trouve). Badass son retour à la fin.
    . Le craqueur de droide
    . La planète et le temple des siths, cette ambiance, ce décors, ces chants dans l’arène, ces éclairs.. Excellent
    . La faune, la flore, les planètes, les populations=> j’ai trouvé une belle inventivité à ce niveau
    . Les vestiges de l’étoile de la mort, bien pensés
    . Le rythme du film, notamment au début, quand Ben enchaîne en solo sa quête

    Ps : je précise que j’aime star wars, et que des films récents peuvent être meilleurs que les anciens. Mais cette postlogie, c’est juste un beau gâchis (Hâte de passer à un star wars qui propose autre chose que du Skywalker au ciné).

      • D’où ma précision ^^ pck je réagis peu souvent à chaud. Mais la franchement, c’était le bouquet. Et en plus j’y suis allé sans attente vu la déception du 7 et 8.
        J’ai grandi avec la trilogie, j’ai beaucoup aimé la prelogie (les combats, l’exploitation de l’univers, lexploitation du conflit jedi vs sith, l’ordre jedi).
        La série clone wars, Mandalorian, les jeux, les bandes annonces du juu the old republic
        J’aime cet univers

        Mais cette postlogie…
        Pourtant à la BA du 7 j’étais vraiment attiré, et la 1re partie du 7 d’ailleurs m’avait plu. Mais à partir de la 2e partie jusqu’à cette conclusion..

        • J’ai grandi aussi avec la trilogie et j’ai adoré chaque épisode de SW et en particulier le 8. Maintenant, je trouve les fans toujours trop durs. Ceux qui adulent la trilogie ont oublié les combats d’asmathiques, les gentils nounours qui défoncent des TB-TT, la stupidité de l’Empereur dans le retour du Jedi.
          Ceux qui adulent la prélogie ont oublié le jeu minable d’Anakin-enfant, Jar-Jar, les amourettes ridiculement filmées par Lucas, les pirouette numériques débiles de Yoda…
          Si chacun de ces six films sortait aujourd’hui, il se ferait défoncer.
          Mais le temps les a rendu cultes. Il en sera exactement de même pour la postlogie.

          • Honnêtement culte je pense pas. Cette trilogie finira comme de nombreux film, noyé dans la masse des grosse production. Elle a rien qui la démarque, elle n’apporte rien de nouveau. Pire, elle détruire sans le vouloir les premiers films au lieu de leur rendre hommage.

            A mon avis, j’ai peur qu’ont finissent par la comparé a un marvel basique. les gamins vont surement l’adorer dans un premier temps puis s’en détourner au profit d’autres (futures) licences.

  54. Pour moi: un film scandaleux de par son absence de scénario. L’utilisation honteuse de Mc Guffin a répétition, avec des plotholes de la taille d’une deathstar. La dague à la forme de la carcasse de l’epave? Avec un compas a l’interieur? Non mais serieusement! Je n ai aucun problème avec les choix d’ un réal de modifier son univers mais je deteste qu’ un scenario me prenne pour un imbécile. L’escalade de super arme qui rend l étoile de la mort ridicule… au rythme ou on fait exploser les planètes la galaxie est vide à l’épisode 14.
    Seule la relation entre Kylo et Rey sauve le film d un désastre total. Car oui, quoi c est Star Wars, bordel, pas fast and furious 35! On peut se pencher un peu sur le scenario, non?

    Oui je suis un peu en colère. Frustré par le traitement réservé à star Wars depuis le début (suppresion de l univers étendu) par Disney. Quand je vois le travail d adaptation fait sur les Marvel, on pouvait quand meme espérer la même chose sur un univers qui comprend des centaines de romans et autres histoires.
    Je pense que c est la premiere fois que je suis radicalement en désaccord avec une critique du boss.
    Évidemment , ce n’est que mon avis…

  55. Une fin deceptive mais un film bon divertissant !
    En ne développant pas assez l’intrigue dans les deux épisodes précédents, le scénario se raccroche aux branches du passé pour arriver un extrémis à trouver un certain équilibre.
    Le vrai soucis de ce film provient en fait de l’annonce initiale, a savoir la fin de l’histoire Skywalker v. Palpatine. Quitte à mettre un point final autant y aller à fond. Et la où un ROGUE ONE allait au bout de sa démarche, on sent le frein à main sur quasi tout le film en vue de possibles suites. Frustrant.
    Cela donne donc un total happy end sans relief là où Georges Lucas osait finir gravement l’épisode III et donnez meme un arrière-goût amer pour Vador avec l’épisode VI.
    Dommage.

  56. OH LA CLAQUE !!!! du lourd pour ma part ^^

    les différents liens, les changements de camps, les origines, et le retour de certains ^^

    on en prend pleins les yeux, niveau scénar, ba il y a du niveau, le titre est pourtant clair, mais vu la fin, le titre prend un autre sens du coup ^^, content de voir ce qu’ils ont fait, ça pourrait même ouvrir la porte pour un ou deux spin off dont un sur les sith.

    pour ce qui est des origines d’un certain perso, je m’attendais pas à ça… mais bien trouvé, et pour le coup, le dénouement est énorme.

    je trouve dommage de ne pas avoir eu une apparition de yoda, content d’avoir vu les ewoks en coup de vent ^^, d’ailleurs un petit truc sur eux serait appréciable, pour conclue les 2 premiers films ^^ ou un nouveau truc.

    en tout cas, j’ai passé un PUTAIN DE BON MOMENT MDR, mais bizarre je vois le titre de l’autre article plus haut qui dis seulement 90millions, j’aurais pensé que les gens se jetterait dessus mais bon, je lui souhaite de cartonné perso,

  57. Meilleur film de la postlogie. C’est juste des montagnes russes de sensations !
    À réévaluer avec le temps mais pour l’instant c’est peut-être l’une de mes meilleures expérience Star Wars au cinéma.

  58. Bon déjà je l’ai vu 3 fois, pas parce que j’ai aimé de ouf mais parce que j’ai la chance d’avoir un cinéma qui propose un pass et du coup j’accompagne les potes, bref tout ça pour dire que cet avis n’est pas à chaud.

    C’est pour moi le meilleur de la postologie, mais comme le borgne est roi au royaume des aveugles, ce film est le moins pire on va dire. J’ai beaucoup aimé au premier visionnage car je le trouve très beau visuellement, et ça a tendance à masquer un peu les problèmes. Mais au deuxième et troisième visionnage le masque est tombé… Et c’est au final une sensation d’énorme gâchis qui reste, comme après le film Justice League.

    Les + :
    – Il est magnifique visuellement, les plans sur Exagol sont vraiment classes, le duel sur la carcasse de la Death Star aussi, etc… Bref, vraiment beau.
    – Rey et Ben sont vraiment bien interprétés, j’avais un peu de mal au début de cette trilogie mais cet épisode final les as rendu beaucoup plus attachants pour moi
    – Palpatine et son petit côté horrifique très réussi (même si du coup ça rejoint surtout le côté visuel)
    – la BO toujours au top
    – le fan service sympa sans être trop encombrant

    Les – :
    – l’écriture de ce film, que ce soit le scénario ou certains personnages… J’ai passé mon temps à me dire « mais ils sont cons ou bien ?? » Tellement de plotholes, des ficelles tellement évidentes… C’est pour moi le plus gros défaut de ce film, mais c’est pas un petit défaut hélas… Pourquoi Palpatine continue-t-il d’utiliser les éclairs sur les sabres alors qu’il a littéralement déjà été niqué de cette façon ? Pourquoi Ben n’utilise pas le blaster qu’il a dans la main pour en finir avec les chevaliers de merde plutôt que de se faire bolosse par ces racailles ? Pourquoi Leia n’a pas essayé de communiquer avec son fils avant ? Fin ce genre de question on peut s’en poser des dizaines devant ce film et c’est ça le soucis.
    – les Chevaliers de Ren, plus grosse blague de cette trilogie, leur seul fait marquant est d’avoir tapé la pose sur un rocher comme un clip de U2, ils auront moins marqué les esprits que le brave Trooper du VII qui avait affronté Finn avec son bâton électrique (Traitor !!)
    – Palpatine, beau visuellement, mais complètement débile, et c’est sensé être un génie du mal alors c’est un peu con
    – Pas vraiment de scène marquante je trouve…
    – Les combats un peu fades, limite les meilleurs combats sont ceux de la fin quand Ben et Rey se battent parallèlement contre les Chevaliers de Ren et les gardes de Palpatine
    – Une conclusion pas franchement à la hauteur de la saga mais ça… C’était peine perdue je pense
    – Le « combat » final entre Rey et Palpatoche aurait pu être tellement mieux si ils s’étaient lâché sur les moyens… C’est sensé être l’affrontement final ultime, l’avatar des Sith contre l’avatar des Jedi alors fallait tout lâcher, donner des sabres au vieux, il sait s’en servir pardi, et faites nous un combat digne de ce nom, avec les fantômes de Sith et de Jedi, de la foudre, de la force, enfin un truc marquant putain. Au lieu de nous refaire la scène ridicule de « boomerang boomerang tout ce que tu dis reviens vers toi » mais avec des éclairs et des sabres lol.

    Enfin bref, cette trilogie avait la tâche impossible de satisfaire une fanbase énorme, d’offrir une conclusion à la hauteur d’une saga qui s’étale sur plusieurs décennies alors c’était casse gueule. Le film n’est pas mauvais en soit, mais il a des défauts beaucoup trop voyants et comme il y a marqué Star Wars sur l’affiche, on a du mal à lui pardonner car dans le fond on voulait juste le meilleur pour cette saga de SF unique en son genre… Mais tout ne se passe pas toujours comme on le voudrait et il faut savoir accepter les choses telles qu’elles sont ou les laisser et passer à autre chose. Moi perso, cette trilogie ne m’a pas autant marqué que la première ou la prélogie, mais je la regarderai quand même avec enthousiasme plus tard. Et c’est ce qui est important au final.

    • Franchement tu m’évite de faire une critique je suis d’accord sur tous les points y compris les faiblesses.
      Je rajouterai un point bon et mauvais sur le fan service, a la fois très satisfaisant voir orgasmique (les statues sith purée)et parfois très frustrant. Notamment sur les voix, tout le monde aurait aimé un visuel l’accompagnant c’est dommage.

      • Clairement on sent la volonté de garder le budget en deçà d’une certaine limite. En effet refaire venir meme pour un caméo Liam Neeson ou Samuel L. Jackson doit coûter un bras.
        A l’opposé par contre je ne comprend pas le retour de Han ! Quitte à être dans la logique de Ben Solo j’aurais préféré revoir Hayden Christensen en Anakin lui expliquant qu’il est son digne héritier en revenant vers le côté lumineux.
        Idem pour l’image de fin où on voit que Luke et Leia.

        • On est tous d’accord pour dire qu’on aurait préféré voir Anakin en force ghost que Han Solo qui n’est qu’une hallucination type Jonathan Kent dans Batman v Superman. L’impact aurait été 1000 fois plus puissant. Par contre concernant le budget, je ne pense pas que 1) Disney soit à ça près 2) Neeson ou Jackson coutent plus cher que Ford, ce dernier ayant touché plus de 30 M$ pour apparaitre dans une moitié de SW7.

          • J’aurai préféré une apparition d’anakin dans l’épisode 8 à la place de yoda (luke qui remet son père dans le bon chemin dans le 6 et inversement, ça à plus de sens et raconte bien plus de chose que l’apparition du vieux trucs vert)

            Pour han, j’ai trouvé la scène plutôt sympa, mais manquant d’impact vu qu’on a jamais eu grand chose sur la relation entre le père et le fils….

        • Pour Han c’est aussi une façon de faire un pardon a Ben et un éco direct au 7. C’est logique en un sens, mais une apparition supplémentaire d’Anakin n’aurais pas été de refus.

  59. J’ai juré avoir lu le scenario de SW9 dans la partie fanfiction du forum StarWarsRPG il y a de ca 15 ans…
    Bref, les derniers jedi s’affirme comme le meilleur film de cette trilogie. Je tiens aussi à féliciter Disney dont les meilleurs projets sortis par eux dans l’une des grande saga cinématographique vient d’un spin off et d’une série de 9 episode ahaha

  60. Ma critique va être longue, mais pour moi, Star Wars 9 est peut-être le pire film de la Postlogie. Je savais par avance que ce film allait me déplaire, j’ai en effet lu les leaks et je savais à quoi m’attendre. Et même en prenant ça en compte, c’est décevant puisque même sans, j’aurais deviné une grande partie du scénario à la l’avance car tout est tellement prévisible. C’est bien pour ça que je sentais que les leaks étaient authentiques.
    Il y a tellement de (mauvaises) choses à dire sur ce film et je n’ai pas le courage de tout détailler :
    – le rythme beaucoup trop rapide, encore pire que le 7, qui ne permet pas de créer une ambiance
    – les personnages qui n’ont aucun sens en matière de caractère, qui agissent de façon stupide, qui changent d’avis en quelques minutes
    – les incohérences et les deux ex machina à foison
    – l’humour au ras des pâquerettes
    – les nouvelles compositions musicales complètement oubliables
    – la Force qui devient un pouvoir magique sur-cracké (la guérison, je veux bien mais la téléportation à des millions de kilomètre, sérieux ?)

    Pour les chevaliers de Ren, je m’y attendais : on ne saura jamais comment ils sont sans leur masque. Certes, il y a des bons personnages dans d’autre œuvres de fiction où l’on ne sait pas de quoi ils ont l’air sans leur masque, mais généralement, on sait qui ils sont.
    Or, les chevaliers de Ren, on n’en sait rien, tout le monde s’en fiche complètement, c’est comme si c’était des coquilles vides, ils sont plus comparables aux gardes prétorien de Snoke. Et effectivement tout le monde s’en fiche de ces gardes.
    Pour autant que le spectateur sache, les chevaliers de Ren sont des coquilles vides, c’est donc difficile de s’intéresser à eux puisque même les scénaristes ne s’intéressent pas à eux.

    Mais l’une des pires choses est certainement le retour de l’Empereur, il montre que cette suite est une négation de la fin de SW 6, ce qui constituait une fin n’existe plus et des certitudes absolues comme « l’Empereur peut être vaincu et l’a été » ne seront plus jamais définitives. Car la prochaine fois qu’il sera explosé en 1000 morceaux, qui nous dit qu’il ne sera pas parti pour ressusciter 5 ans plus tard au profit d’une nouvelle trilogie ? L’Empereur reviendra toujours, ou du moins il le pourra toujours et le combat précédent de nos héros n’aura servi à rien, c’est terrible. Question message, question continuité d’état d’esprit, continuité artistique et continuité scénaristique, c’est la misère.
    Il faut dire ce qui est : c’est un pur renoncement artistique du genre « On n’a pas été capable de faire de bons méchant, du coup pour le prochain film, on va recycler un méchant que tout le monde aime ». Sauf que si Snoke et toute sa clique sont de mauvais méchants, c’est parce qu’ils sont mal écrits et mal développés. Si t’as le même traitement pour le prochain méchant, ça aura beau être Palpatine, ce sera nul.
    Et je ne me suis pas trompé, ils ont massacré l’Empereur juste pour du fan-service mal fichu. Ce que j’appréciais avec l’Empereur, surtout dans la Prélogie, c’était le fait qu’il représentait un de mes archétypes de méchant préféré : celui du fourbe insidieux qui manipule les deux camps d’une guerre (ce que chacun ignore) pour satisfaire sa propre ambition personnelle. Dans SW 9, je n’ai pas vu Palpatine mais un banal méchant stupide qui dévoile bêtement l’intégralité de son plan aux protagonistes. Un cliché qui a déjà été moqué dans des tas de films comme par exemple dans Watchmen quand Ozymandias dit :
    « Je suis pas un méchant de BD, crois-tu sérieusement que je vous aurais expliqué mon coup de maître s’il y avait la moindre chance que vous puissiez influer sur son aboutissement ? »

    Vous allez me dire : « Mais la suite personne ne t’oblige à la regarder et puis ce qui a été fait avant ça existe toujours »
    Erreur : prenez par exemple votre tableau préféré, admettons La Joconde, pas très original certes mais c’est une belle image. Maintenant, imaginez qu’on n’y retire le cadre et qu’on décide d’y coudre à côté une toile vierge et de continuer le dessin, avec par exemple un Starbucks, une autoroute, etc…
    On n’y dessine rien par-dessus sauf que c’est plus la même chose. Pourtant la partie d’origine, elle est toujours là et si jamais je cache la nouvelle partie avec la main, je la vois plus seulement voilà je dois faire un effort et encore il suffit de me relâcher un instant pour voir ce que je ne veux pas voir.
    Eh bien avec les nouveaux Star Wars de Disney, c’est pareil : il suffit que je tape juste Star Wars dans Google pour directement tomber soit sur des centaines news produit par des dizaines de sites, soit sur des images de la Postlogie. Tout ça suffit très largement à faire exister les Star Wars de Disney dans mon esprit.

    De toute façon, ça se voit que le scénario a été (mal) écrit au fur et à mesure. Je suis pratiquement sûr que JJ Abrams savait que l’épisode 8 l’avait mis dans la galère avec cette histoire sans queue ni tête et qu’il été bloqué et ne pouvait pas faire autrement. Donc du coup, il a improvisé, il a brodé mais il n’empêche qu’il s’est raté lamentablement.

    Et pour la fin, on nous vend vaguement une promesse de conclusion, mais je suis persuadé que ça ne va pas s’arrêter là.
    Parce que malgré la catastrophe que Star Wars est devenu, ça marche quand même. Il y a qu’à voir les Star Trek ou les Alien, ce sont des licences qui ont 40-50 ans et ils n’ont toujours pas lâché l’affaire, ils continuent encore de sortir des nouveaux films et séries autour. Donc Star Wars on n’est pas près d’en être débarrassé, c’est parti pour durer encore longtemps.

    Bon après, on ne va pas quitter Star Wars que sur du négatif. Je ne peux pas la quitter que sur du négatif, parce que malgré tout, ça restera une grande partie de mon histoire. Je ne pourrais jamais vraiment haïr Star Wars, car ça restera une grande partie de mon enfance et de mon adolescence. C’est l’une des sagas qui m’aura fait le plus rêvé, le plus vibré, le plus m’éclaté. Une qui m’aura fait aimer la SF et peut-être même le Cinéma lui-même.
    Moi, quand je pense SW, je ne pense pas « retour de l’Empereur, chevaliers de Ren, Snoke et toutes ces choses ». Non, quand je pense SW, je pense au basculement d’Anakin dans le côté obscur, à la musique des 2 trilogies, à la confrontation Luke-Empereur-Vador. Tous ces moments qui ont fait la grandeur de Star Wars ça c’est le SW que j’aime et que j’aimerais toujours, ça restera mon Star Wars.

    Après, vous allez peut-être dire que j’exagère, que les faiblesses d’une trilogie qui est la suite de 6 films que j’aime ne justifie pas à elles seules que moi et de nombreuses autres personnes en fassions une affaire d’état.
    Alors je vais faire une comparaison plus extrême, attention je ne suis pas en train de dire que c’est aussi mauvais mais juste pour que vous compreniez : les jeux Zelda sur CD-i, ils sont considérés comme très mauvais, l’histoire s’arrête là ? Eh bien non, ces jeux existent et sont estampillés Zelda de la même manière que d’autres jeux jugés très bon qui ont une communauté de fans très importante.
    Les jeux Zelda ne sont pas très connectés entre eux, ils ont une intrigue qui se suffit à elle-même et qui n’est lié aux autres que par un fil rouge très tenu. Pourtant, bien que chacun des jeux de la franchise soit plus ou moins indépendant des autres, le fait qu’il existe des jeux pourris qui portent le nom de cette licence a causé une telle souffrance pour tout un tas de gens qu’il a fallu que Nintendo dise explicitement que ces jeux étaient hors continuité.
    Je pense que beaucoup d’entre vous comprenne ce phénomène, il y a eu la même chose pour de nombreuses autres œuvres de fiction comme Naruto, Terminator, Alien…
    Les gens sont attachés à des œuvres de fiction parce que ce sont des éléments de leur patrimoine, comme des tableaux ou des monuments. Pour moi, c’est le cas de Star Wars et de ses 2 première trilogie, cet ensemble est un monument. Et je me m’oppose à ce qu’a fait Disney, de façon générale, je suis contre toutes ces suites qui sont la négation de leurs prédécesseurs. Je suis contre l’idée d’un Harry Potter 8 ou d’un Seigneur des anneaux 4. Pour avoir le droit d’exister après l’accomplissement de l’enjeu principal de son prédécesseur, une suite doit avoir une bonne justification, elle doit être en mesure de prouver que son prédécesseur n’est qu’un socle qu’elle complèterai de manière harmonieuse et esthétique. Une telle justification, la Postlogie Star Wars ne l’a pas.

  61. Pas très fan du 7,detestant le 8., et bien à ma grande surprise j’ai passé un bon moment devant ce film! Évidemment il y a pleins de défauts, un problème de continuité, c’est difficile de ne pas s’en rendre compte! Mais il a aussi de grande qualités. Visuellement magnifique, des acteurs investis (sauf lando complètement aux fraises!) De l’action non-stop, une incarnation flippante de Palpatine, bref un film très généreux, avec un acte final plutôt réussi.Comme Lucas avec sa revanche des siths, JJ sauve les meubles in extremis, un peu dommage tout de même….

  62. J’ai aimé le 9. Le meilleur des 3 ou le moins pire.
    A croire que ceux qui ont detesté le 8 on aimait le 9 et inversement.
    Mais avec le retour de Palpatine, la prophétie de l’élu est fausse ? Vador n’a pas vaincu Sidious et n’a pas retabli l’equilibre dans la force ….

    • Anakin est l’Élu.

      Côté lumineux et côté obscur existeront toujours. L’un ne va pas sans l’autre. C’est l’équilibre.

      Les Sith corrompent cet équilibre en voulant faire pencher la balance.

      Anakin rétabli l’équilibre en tuant le dernier Sith, Dark Sidious.

      L’Empereur Palpatine est donc bel et bien mort en 4 ABY.

      Mais… son esprit, d’une manière ou d’une autre, a survécu sur le plan immatériel (alchimie Sith et compagnie).

      Anakin a fait 99% du boulot. A Rey de faire le pour cent restant, avec tous les Jedi a ses côtés.

  63. bon et ben Terrio a encore frappé, le film est tellement accéléré qu’il en devient indigeste, quand on écrit on prévoit des temps de pause pour la respiration, là on est dans la suffocation.
    pour l’écriture on a les meme problemes que BvS mais star wars a l’avantage d’avoir un univers établi.
    pour les pouvoirs rien de dérangeant qui n’est déjà été vu ou amené avant.
    Mais la narration par l’objet c’est juste gratuit, la dague sith aurait du indiquer le systhème sith, pas la cachette du pseudo holocron. (on avait la meme chose dans BvS avec la lance qui était une arme juste inadapté à la situation, et avec laquelle on fait des aller et retours laborieux)
    l’apparition du père, Solo apparait à Ben/ le père kent apparait à Clark
    la mère, en plein conflit on a ce moment martha avec Leia.
    et on a encore ces meme problèmes narratifs, le film tient grace aux films précédents.
    comme Bvs film moyen

  64. Après un 2e visionnage le film me paraît plus cohérent.

    Spoiler:

    Rey a pu voir dans les livres Jedi comment transférer son énergie. Ben et Rey formant une diade, ce que l’un apprend se transmet à l’autre. La connexion des deux a été entamée dans TLJ (finalement y a pas de rétropédalage ici) est bien développée et donne lieu à de très beaux plans rendant la chose d’autant plus pertinente. Finn ressent la force il voulait le dire à Rey et ce qui m a paru too much la 1ere fois est mieux passé sachant que son intuition vient d un attrait à la force.

    Le seul truc un peu bizarre reste la flotte de Palpatine qui sort d’un chapeau mais globalement j’ai vraiment apprécié ce volet et on dirait que certaines personnes cherchent des défauts où il n y en a pas ce qui est surement normal avec un objet de passion comme starwars finalement. Moi je regrette surtout que John Williams ne nous ait pas refait le coup d’un duel of the fates…

  65. C’est marrant comme ce qu’on ne pardonne pas à « Star Wars », on le pardonne volontiers aux films du MCU, maintenant, il est clair que la contribution du premier à la pop-culture mondiale est bien plus importante que celle du second!!

  66. J’ai trouvé ce film d’une platitude sans nom.

    Ya deux trois fulgurance mais ça casse vraiment pas la baraque.

    J’en attendais rien au vu de l’épisode 8 et je suis quand même déçu.

    La musique est incroyable. Et les décors variés (même si déjà vu) et c’est tout.

    Ya aucun liant. Tout est téléphoné et mal conçu.

    Bref, aucun frissons. Aucunes émotions. Star wars est définitivement devenu rien pour moi. Et j’en suis vraiment triste.

    Je sais pas qui blâmer. Et au final osef. Le film va faire son score. Disney va se frotter les mains. Et passera à autre chose.
    et nous fan de star wars et de cinéma, bah on se fait léser.

  67. Petite citation…

    BEN: Pour vous protéger tous deux de l’Empereur, on vous a cachés à votre père dès votre naissance. L’Empereur savait, tout comme moi, que si Anakin avait des descendants, ils seraient une menace pour lui. C’est pour cette raison que ta sœur est restée anonyme et en toute sécurité.

    L’empereur aurait mieux fait de se la mettre sur l’oreille…

  68. N’ayant pas vu le film (et n’ayant pas l’intention de), je me suis cependant fait spoiler plusieurs choses, et je ne résiste pas à l’envie d’interroger les très nombreux spécialistes qui passent par ici …

    Si j’ai tout bien suivi, les Jedi n’ont pas de progéniture, toutefois, Annakin dont la paternité ne pourrait pas être reniée par Zack Snyder lui-même, outrepasse cette règle et a deux enfants, tous deux particulièrement sensibles à la Force. Le phénomène aurait donc une transmission héréditaire, ce que tente à prouver les aptitudes de Ben, fils de Léïa…

    Et donc [spoiler] la Rey serait alors la petite-fille de Palpatine ; les Sith n’ayant donc apparemment pas de règle leur interdisant de copuler et de se reproduire, Papy a passé des grosses aptitudes à la gamine.
    Mais quid de la mère ou du père de Rey, du fils ou de la fille de Palpatine ? ils n’ont rien eu de la Force, eux pour qu’on saute une génération et que sur l’épisode VII et VIII il n’y ait pas le moindre bruit de couloir à leur sujet ?
    C’est peut-être expliqué dans le film, et du coup, j’aimerais bien que vous me disiez de quoi il retourne ?

    ou c’est une fois de plus un truc dont il a été fait fi et pour lequel il faudra que les fans s’en emparent avec des explications venus de moult suppositions alambiquées (et de leurs petites cervelles) plutôt que des films eux-mêmes ?

    • Il y a une scène dans le film, un flash back pendant un repas de famille qui tourne mal car palpatine critique vivement la grève des transports intergalactiques. La belle-fille de ce dernier excédé par ces propos se lève brusquement prend rey dans ses bras et quitte la piece. Le fils de palpatine (son mari) lui demande alors :chérie ou va tu? Elle lui répond cette phrase bientôt culte : « je fuis ton père! »

    • l’univers étendu étant réservé à un public minoritaire et Disney ayant dit que les deux trilogies (caduques) ne feraient pas suite directe à l’épopée Skywalker/Palpatine, la grande majorité des gens resteront donc sans réponse
      Mais on me dit que c’est loin d’être la seule chose laissée en suspend dans ce troisième opus.

  69. …On peut aussi souligner que ça reste aussi un « Épisode 3 qui vient conclure une Storyline »… et qu’au Cinéma, ce genre de film est très souvent peu apprécié, car trop attendu, trop prévisible…
    On peut même faire plus vite une liste des n°3 un peu plus appréciés que la normal… Elle sera bien plus courte:

    – On peut mettre Hors-Concours les deux Trilogies de Sergio Leone (surtout que « Le Bon, la Brute… » est une sorte de Prequel), et il ne s’agit pas vraiment de deux Sagas…

    – Idem pour les deux Trilogies « LotR », là il s’agit d’une même Entité, tournée en même temps les deux fois (mais la première Trilogie reste mieux appréciée car plus inédite)… Un peu comme les « Trois Couleurs » de Kieslowski ou la Trilogie de Lucas Belvaux…

    – « Evil Dead 3 », un peu différent des précédents… mais ça continuera finalement à la tv…

    – « Die Hard 3″… mais ce n’est finalement pas un épisode conclusif…
    – Pas plus que « Toy Story 3 » (qui a quand même eu droit à quelques critiques négatives, ahurissantes au niveau de la prise de tête)…

    – « Star Wars III », mieux que les I et II… mais qui s’est un peu fait voler la vedette à l’époque par « Sin City » et « Batman Begins »…

    – « The Dark Knight Rises », « Captain America Civil War », et « La Planète des Singes : Suprématie » (qui ne sera finalement pas complètement conclusif): très appréciés, mais tout de même visiblement trop lourds comme films…

    – « Men In Black 3 », agréable surprise mais par rapport à un deuxième film… et avec en fin de compte un impact assez limité…

    – « Iron Man 3 » et « Thor Ragnarok », peut-être parce que plus « foufous »…

    – « Avengers Infinity War »… malgré le fait que (ou parce que?) il s’agit plus d’un film « Thanos » que « Avengers »… il reste presque plus apprécié que tous les autres opus, rapport à sa Fin dramatique et (presque) conclusive.

    Sachant que la conception de SW IX n’était pas un long fleuve tranquille (épisode précédent un peu plus inventif, remplacement de réal, actrice qui meurt, Buzz et réactions du Net impitoyables)… il y avait peu de chance qu’il rentre dans la short-list des « épisodes 3 » qui sortent du lot.
    Mais avec le recul, peut-être..?

  70. IV: A New Hope (1977) – George Lucas
    V: The Empire Strikes Back (1980) – Irvin Kershner
    VI: Return of the Jedi (1983) – Richard Marquand
    I: The Phantom Menace (1999) – George Lucas
    II: Attack of the Clones (2002) – George Lucas
    III: Revenge of the Sith (2005) – George Lucas
    VII: The Force Awakens (2015) – J. J. Abrams
    VIII: The Last Jedi (2017) – Rian Johnson
    IX: The Rise of Skywalker (2019) – J. J. Abrams
    – III: The Sith Menace (2023) – Rian Johnson
    – II: The plague of the anus of Satan (2026) – Jon Favreau Taika Waititi
    – I: The Rise of Palpatine (2029) – George Lucas [his clone]

  71. Je fais ma critique très tardivement, mais il me faut plusieurs jours pour analyser réellement ma réception envers le film.

    Au final c’est comme « les derniers jedi » : je ne sais pas si je l’aime ou si je le déteste…

    Y a des points que j’ai aimé dans ce film, mais il y a des points négatives qui m’ont fait sortir du film par moment. Et je ne parle pas des incohérences tant sur le film, tant sur la postlogie, tant sur l’ensemble de la saga…

    Le fautif de cette trilogie aura été de ne pas avoir de scénario pré-établi pour les 3 films sur lequel les réalisateurs devaient s’y tenir. Ce qui nous donne une trilogie hétérogène où celui qui est aux commandes impose sa patte quelque soit les conséquences sur l’histoire.

    Je salue quand même le travail de JJ Abrams pour rebondir sur ce qui a été fait sur le 8 sans faire comme il n’a jamais existé et sur l’absence de la regrettée Carrie Fisher. D’ailleurs le film est un équilibre des 2 précédant opus.

  72. http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/L-Ascension-de-Skywalker-d-apres-Ian-McDiarmid-Palpatine-etait-cense-etre-definitivement-mort
    …belle apparition tout aussi fantomatique de Jodie Comer en mère de Rey…
    Mais qui d’elle ou de son mari (joué par un certain Billy Howle) était le descendant direct de Palpatine ?
    Ou bien il y avait de la clonerie la dessous, ou tout simplement des frères ou soeurs de Sheev Palpatine.
    Parce que imaginer ce lascar se reproduire par les voies naturelles… Beurk !
    😮

      • …qui était peut-être un clone, comme Laura/X-23 pour Logan.
        De toute façon, on se retrouve avec une masse énorme de débuts de contextes dans ce film, à développer dans l’Univers Étendu… plus encore que les 8 précédents.
        Heureusement y a la mise en scène, mais ça c’est une autre histoire…

        • …mais non, on oubliait aussi cette idée officieuse:
          Palpatine aurait la capacité de « créer la vie » grâce au côté obscur.
          D’où son « fils », et Snoke.
          Mais pas Anakin.

  73. Cc all, bon je n ai pas vu le film mais lu les spoils, une question me taraude, Finn et Poe sont ils ouvertement gays (ou bi pour le cas de Finn), ou est ce juste suggéré ?

    • Ah y avait des suggestions ?
      À part les câlins un peu forcés (surtout dans le 7, où les mecs se connaissent depuis quelques heures au total) j’ai pas remarqué grand chose depuis.
      Poe a une ex/amourette qui joue un rôle mineur dans l’histoire et qu’il retrouve à la fin. Et ce pauvre Finn reste coincé en friendzone avec Rey depuis le 7, même si le film insiste à plusieurs reprises qu’il a bien des sentiments à lui avouer, mais ça ne va jamais au bout (dommage d’ailleurs. Quitte à avoir un couple parmi les nouveaux persos, Finn et Rey avait plus de sens que Rey et Kylo mais bon).

    • C’est ça qui est marrant en fait. Pendant tout le film je me suis demandé « mais t’es amoureux de qui au final, Finn ?? ». On a l’impression qu’il y a 3 prétendanTES. Je dit bien prétendanTES !

      J’ai lu en effet que les acteurs de Finn et Poe ont joué là-dessus pour espérer voir un baiser entre eux dans le film. Bien que ça aurait expliqué cette relation atome-crochu du 7, mais cela n’est pas montré ni même supposé. ça aurait rajouté un 4ème prétendant dans la liste ^^. Un vrai tombeur ce Finn

      • @Nivelant : moi aussi j ai été surpris, mais apparament les fans attendaient cette romance, de ce que j en ai lu sur le web, perso je n avais vu aucune piste indiquant cela
        @Pirail : En fait en lisant de-ci de-là, apparament ils se font un baiser à la fin du film….ou bien j ai très mal lu

        • Chocasse : Ah vraiment ?
          Son comportement de collégien nerveux a l’idée de faire sa déclaration me faisait comprendre autre chose, my bad.
          Mais laisser ça en suspend et sans conclusion reste dommage.
          Surtout que, si je me souviens bien, il n’y a qu’une seule scène anecdotique où sa sensibilité est montrée, et on en reparle plus jamais.

          captubasa : ce que tu as lu était sûrement à propos du baiser entre deux résistantes à la toute fin du film, en arrière plan (plan facilement modifiable pour les pays un peu sensibles avec l’homosexualité).

          • Liste des indices dans le film :

            => Finn sent l’arrivée de Kylo Ren sur Pasaana…
            => La dispute avec Poe durant laquelle il affirme comprendre ce que traverse Rey, au même titre que Leia
            => Le discours de Finn à Jannah sur le ‘sentiment’ qui l’a poussé à déserter.
            => Finn devine quel Star Destroyer guide la Flotte du Dernier Ordre.
            => Finn ressent la mort de Rey.

          • Je confirme, je suis passé à côté de la moitié de ces indices 😂
            Merci, je serais plus attentif si un jour je me laisse tenter par un second visionnage

    • En fait même les deux acteurs ne sont pas d’accord sur la question . Pour Isaac une relation amoureuse entre Finn et Poe aurait été une évolution naturelle . alors Boyega en coulisse n’a pas trop supporté le fait qu’ils lui jettent Rose dans les bras dans TLJ alors qu’à la base on lui a fortement indiqué qu’il serait le love interest de Rey .

  74. Au lieu de partir sur une trilogie, je n’aurais pas dit non à 4 films, histoire de briser les codes…
    Ainsi l’histoire aurait pris son temps…
    Avec grand final pour Star Wars épisode 10…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here