Joker : Onze nominations aux Oscars, dont Meilleur film, Meilleur réalisateur et… Meilleur acteur !

89

Carton plein pour Joker ! Le drame clownesque de Todd Phillips vient de décrocher onze nominations aux Oscars – ce qui en fait le favori numérique de l’édition 2020 – et concourra donc dans les catégories suivantes… Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur acteur, Meilleur scénario adapté, Meilleure photographie, Meilleur montage, Meilleure musique de film, Meilleur design de son, Meilleur mixage de son, Meilleurs costumes et Meilleurs maquillages et coiffures. Une magnifique reconnaissance pour un ‘comic book movie’ !

A titre de comparaison, rappelons que Black Panther a été nommé sept fois l’année dernière : Meilleur film, Meilleure musique de film, Meilleure chanson originale, Meilleur design de son, Meilleur mixage de son, Meilleurs décors et direction artistique et Meilleurs costumes. Et que l’ancien record en la matière était bien sûr détenu par The Dark Knight, avec huit nominations. Pour finir, sachez qu’Avengers : Endgame est nommé pour ses effets visuels et que Star Wars : L’Ascension de Skywalker repart avec trois nominations (Meilleure musique de film, Meilleur design de son, Meilleurs effets visuels). Rendez-vous le 9 février pour les résultats !

Meilleur film :
Ford v Ferrari
The Irishman
Jojo Rabbit
Joker
Little Women
Marriage Story
1917
Once Upon a Time in Hollywood
Parasite

Meilleur réalisateur :
Martin Scorsese, The Irishman
Todd Phillips, Joker
Sam Mendes, 1917
Quentin Tarantino, Once Upon a Time in Hollywood
Bong Joon Ho, Parasite

Meilleur acteur :
Antonio Banderas, Douleur et gloire
Leonardo DiCaprio, Once Upon a Time in Hollywood
Adam Driver, Marriage Story
Joaquin Phoenix, Joker
Jonathan Pryce, Les deux papes

Meilleur scénario adapté :
The Irishman
Jojo Rabbit
Joker
Little Women
The Two Popes

Meilleur photographie :
The Irishman
Joker
The Lighthouse
1917
Once Upon a Time in Hollywood

Meilleur montage :
Ford v Ferrari
The Irishman
Jojo Rabbit
Joker
Parasite

Meilleure musique de film :
Joker
Little Women
Marriage Story
1917
Star Wars : L’Ascension de SKywalker

Meilleur design de son :
Ford v Ferrari
Joker
1917
Once Upon a Time in Hollywood
Star Wars : L’Ascension de Skywalker

Meilleur mixage de son :
Ad Astra
Ford v Ferrari
Joker
1917
Once Upon a Time in Hollywood

Meilleurs costumes :
The Irishman
Jojo Rabbit
Joker
Little Women
Once Upon a Time in Hollywood

Meilleurs maquillages et coiffures :
Bombshell
Joker
Judy
Maléfique : Le pouvoir du mal
1917

Meilleurs effets visuels :
Avengers : Endgame
The Irishman
Le roi lion
1917
Star Wars: L’Ascension de Skywalker

Joker de Todd Phillips est sorti en France le 9 octobre 2019, avec Joaquin Phoenix (Arthur Fleck/le Joker), Robert De Niro (Murray Franklin), Frances Conroy (Penny Fleck), Zazie Beetz (Sophie Dumond), Marc Maron (Ted Marco), Brett Cullen (Thomas Wayne), Douglas Hodge (Alfred Pennyworth) et Dante Pereira-Olson (Bruce Wayne).

89 COMMENTAIRES

  1. Faut quand même pas pousser !!!! A la rigueur, meilleur acteur, parce qu’il le méritait bien avant ce film… Mais le risque, c’est qu’il aille tourner après ça, dans un film Marvel

    Mouhahahahahahaha

  2. Alors, je suis surpris de ne pas voir nominer Pemberton pour Motherless Brooklyn dans la meilleure musique, comme quoi, personne n’est parfait !

    bon j’édite mon commentaire au fur et à mesure… mais je suis aussi surpris de ne pas voir Brad Pitt… Putain, il était presque meilleur que Leonardo….
    Et franchement Norton est le mal aimé ou quoi ???

  3. D’un point de vue global, je suis assez déconcerté par toutes ces nominations. Notamment The Irishman qui est dans des catégories assez folles (à mon sens), tandis que des films comme Rocketman ou Us méritaient un peu plus de nominations…

    Quoiqu’il en soit, ces listes ne font qu’accroître mon envie de découvrir Jojo Rabbit !

  4. Pour Black Panther ça reste encore une énigme les nominations . Hormis faire plaisir aux gens et éviter d’être étiqueté comme raciste, je ne vois pas d’autres arguments .

    Sinon pour le Joker je ne suis pas du tout surpris , c’est tout de suite bien plus cohérent . Je le vois bien remporter pas mal de statuettes même si je considère que Parasite est un sérieux concurrent .

    À part ça , je ne peux pas m’empêcher de penser à ceux qui faisait du forcing pour que Robert Downey Jr soit nommé dans la catégorie meilleur acteur . La aussi faut être sérieux un minimum 😂

    • Pour le meilleur film je suis d’accord que c etait une bonne blague Black Panther mais pour les costumes, la Production Design, et la musique c’etait franchement pas déconnant ya eu un gros travail qui meritait d’être au moins nominé.

    • Pareil je rejoins Lord of the turtles.

      J avoue ne pas du tout avoir aimé BP, mais force est de constater que la musique , les decors et les costumes etaient vraiment extras, du coup, personnellement je n ai eu aucun problème avec les nominations

  5. Mon pronostic : (je vais certainement me planter) :
    Meilleur film :
    Parasite

    Meilleur réalisateur :
    Sam Mendes, 1917
    j’hésite entre les deux
    Bong Joon Ho, Parasite

    Meilleur acteur :
    Joaquin Phoenix

    Meilleur scénario adapté :
    The Two Popes

    Meilleur photographie :
    Joker

    Meilleur montage :
    Ford v Ferrari

    Meilleure musique de film :
    Joker

    Meilleur design de son :
    1917

    Meilleur mixage de son :
    Ad Astra

    Meilleurs costumes :
    Little Women

    Meilleurs maquillages et coiffures :
    Joker

    Meilleurs effets visuels :
    1917

  6. A noter aussi que Jojo Rabbit de Waititi est très bien représenté aussi avec 6 nominations dont Meilleur film, Meilleur scénario adapté et Meilleure Seconde Role Feminin pour Scarlett. A voir comment Disney va gérer un cinéaste qui prend de plus en plus de poids à Hollywood pour son Thor 4, ça passe ou ça casse même si le registre comedie que Waititi affectionne est un peu plus en adéquation avec la vision Disney que l’univers de Derrickson.

  7. Plus de chance pour Meilleur acteur, Montage et Musique (dsl John Williams).

    Meilleure maquillage et costume par contre ça serait osé. Même Maléfique aurait plus de chance dans cette catégorie ^^

  8. Irishman dans les meilleurs effets spéciaux alors que c’est un des rares problèmes du film…
    Par contre en meilleur Film et meilleur réalisateur, y’a des films meilleurs que Joker (Parasite, Once Upon a Time in Hollywood, Irishman) et de meilleurs réal que Phillips (tous les réal de liste en fait) après pour les autres catégories wait & see.

    • Euh Once upon a time? Sérieusement? 🤔
      Perso je trouve que c’est le pire Tarantino depuis boulevard de la mort. Joker mérite largement plus que ce genre de film.

  9. Allez c’est parti pour une bonne partie mais ce film c’est de la merde, mes goûts a moi sont tellement mieux…

    Quand tu vois qu’il y en encore pour rager sur Black Panther ou RDJ… 🙄
    La négativité et la gaminerie du net me fatiguent en ce moment.
    Et encore, j’ose même pas imaginer les commentaires de merde sur Twitter.
    Certains ici en sont dignes.

    Perso, je suis très content de toutes ces nominations et j’espère qu’elles se concrétiseront pas plein d’Oscars.
    Avoir une année 2020 avec des films comme Endgame ou Joker, personne n’en aurait rêvé il y’a une dizaine d’années.
    Que ces films soient des succès aussi immenses et que la profession reconnaissaisse enfin un genre dénigré pendant tant d’années, c’est un miracle.
    Allez Joker!!
    #phoqueleshaters

          • Mauvais exemples Garyus, très mauvais exemples… En 2010 personne n’aurait rêver d’un joker ou un film avengers ? Nan il y a 20 ans d’accords, en 2010 on avait déjà presque eu un film joker avec the dark knight. Et après the dark kinght rises on rêvait de films nightwing et catwoman… Quand à avengers le film il était déjà annoncé en 2010, donc nan il y a 10 ans j’imaginais bien un film avengers, et un film ligue des justiciers bien avant l’arrivé du mcu ce film a tellement de fois était envisagé…

        • @Angyio: +1 j’aurais du dire il y a 20 ans. Que veux tu, on se fait vieux!

          @Frederic/Fretide: t’as vu ? Maintenant on nous compare!! Plus aucun respect !!

          @Phil Coude: tu les vois pas les haineux du MCU? Ou ceux qui vont te dire que Joker est un film élitiste ?

    • “Que ces films soient des succès aussi immenses et que la profession reconnaissaisse enfin un genre dénigré pendant tant d’années, c’est un miracle.
      Allez Joker!!”

      Pareil j espere que Joker raflera un max de récompenses. Autant, dans le meme genre, je n avais pas été fan de logan (pourtant un de mes SH préféré que j ai surkiffé dans Xmen2), autant Joker, m a vraiment marqué.

      Apres Dark knight avait eu 6 prix, V 1 prix,, spiderman next gen 3 prix, spiderman 2 , 2 prix. Batman returns 4 nominations.

      J avoue ne jamais suivre les cérémonies de récompenses, mais je viens de faire un petit tour sur la toile, et il ne me semble pas que les films SH de qualité étaient boudés . Apres je ne sais vraiment pas si les prix qu ils ont eu (genre BAFTA awards) ont une quelconque signification, ou bien est ce que seuls les oscars comptent

  10. Meilleur Acteur, of course… Quoique Adam Driver est tout bonnement excellent dans Marriage Story ainsi que sa partenaire à l’écran, la magnifique Scarlett Johansson.
    Meilleur film, of course… mais les films présent dans la catégorie, sont tous géniaux.
    C’est pas simple de choisir.

  11. Un peu déçu qu’Ad Astra n’ait pas plus de nominations.

    Sinon cette année il y a de la concurrence pour l’animation (où d’ordinaire c’est assez facile de savoir qui va l’avoir).

  12. Et voilà, il aurait été trop surprenant de croire que l’Académie pour une fois allait prendre des risques et des meilleures décisions… 🙄 😆

    Une sélection des plus prévisibles, sans quasi aucune prises de risques ni de surprises. Le mérite et la qualité est là c’est sûr, mais dès qu’il s’agit de sélectionner les films qui innovent, font preuve d’audaces et de nouveauté, là pouf y’a plus personne.
    Je vais même pas m’embêter à la suivre, car ça va être exactement la même que pour les goldens. 1917 va faire une Mad Max 2.0 à tout raffler techniquement et meilleur réal, Phoenix va repartir les doigts dans le nez avec sa statuette, OUTH va chopper globalement les mêmes que les goldens (quoique meilleur réal en plus pour tarantino ça serait cool mais j’y crois moyen), Parasite va repartir avec meilleur film et puis voilà.

    Franchement pas d’Egger (et encore heureusement pour la photo mais ça fait presque insulte à ce niveau-là que ça), d’Aster ni de frères Sadfie… 👿
    Déjà qu’en plus de tout contrôler, sélectionner voir faire gagner la meilleure performance de l’année qui est celle d’une caricature d’un juif, ça ferait trop mauvaise image… 🙄 (d’habitude je m’en fiche de cette oligarchie mais là c’est quand même beaucoup trop flagrant).

    J’espère que si Sandler viendra à la cérémonie il pissera sur les gens. :jap:

          • Mais clairement ! Je m’en rappelle encore comme une de mes premières vraies claques à ce niveau-là, je crois que c’est la première fois qu’un personnage dans un film m’avait autant happé. Putain, la scène avec son père, sous la tente !
            Et plus tard, avec le gosse, et sa sœur… “AM I NOT MERCIFUUUUL ???”
            Entre lui, Crowe et Richard Harris, mais ce cast de malade, quoi !
            Ça fait mille ans que Phoenix mérite cet oscar, un peu comme Di Caprio à qui ils ont fini par le filer pour The Revenant alors qu’il l’aurait mille fois plus mérité pour plein d’autres rôles (au hasard : le loup de wall street; les infiltrés, etc… et je dis ça, j’aime The Revenant, hein)

          • J ai repensé au scenes, et tu m as donné des frissons, d autant que je l ai révu il y a moins de 6 mois. Il était très bon aussi dans le village et oui, tout comme Di caprio (Ze best acteur ever) ils ont du attendre longtemps….
            Du moins pour phoenix ce n est pas fait, mais je croise les doigts

          • @Bobobiwan :
            “Father. I would butcher the whole world… if you would only love me!”
            https://www.youtube.com/watch?v=WquIP0mDWLg

            Tiens d’ailleurs… Phoenix serait-il abonné aux rôles d’hommes malfaisants à qui l’on “trouve des excuses” ? 😛

            @captsubasa :
            “Di caprio (Ze best acteur ever)”
            Arrête, certains vont commencer à dire que derrière nos pseudos se cache le même individu ! 😉

          • mdr archer….en meme temps le mec sait tout jouer, c est juste un pur genie .
            c est l un des seuls (voire peut etre le seul) où tu me dis il fait un film, c est bon je sais que j irai le voir.
            un pur genie ce mec.

  13. J’ai beau être un fan absolu de John Williams (et avoir apprécié l’épisode IX), je n’arrive pas à apprécier son score de Rise of Skywalker. Je l’écoute, je lui donne sa chance (souvent) mais je n’entends que de l’illustration. Lui qui m’avait emporté avec les scores de l’épisode I (Duel of The Fates !), du II (Across the Stars, la musique de l’arène), du III (l’ouverture avec le thème de la force en version militaire, les incroyables musiques sur la scène de dialogue avec Palpatine, la réflexion d’Anakin juste avant le choix crucial, et puis Battle of Heroes, merde !), et aussi du VII (le thème de Rey ! Celui de Kylo Ren, clairement comme le personnage, qui voudrait faire aussi bien que la marche impériale mais qui s’arrête à mi-chemin, la musique incroyable de la révélation de Luke, à la fin !).
    Depuis le VIII, je n’entends plus rien. C’est dingue. Mais c’est peut-être moi, hein.

    A titre de comparaison, je n’arrive pas à me sortir de la tête le formidable score du Mandalorien (cette zique, putain ! Ce thème !) Quand on voit que c’est le compositeur de Black Panther, seul film du MCU pour moi à avoir une vraie identité musicale (et quelle musique ! “Tchala ! Tchala !” ou encore le score de dingue pour la baston dans le casino)… On comprend d’un coup, quoi !

    • La musique de ce film est naze. Tous les moments un peu épiques ne sont absolument pas portés par une partition marquante. J’ai vu des mecs retravailler certaines scènes avec des musiques de la prélogie comme le combat Rey vs Kylo, c’est le jour et la nuit. La seule musique qui m’a un peu réveillé c’est celle quand Rey arrive dans la salle du trone de l’etoile de la mort, c’est la musique quand Luke enlève le casque de son père dans l’épisode 6…

  14. Que du bon dans cette catégorie “Meilleur film”, hormis Marriage Story dont je suis pas fan, trop simpliste même si bien exécuté et joué. Reste à découvrir Jojo Rabbit & 1917, très hâte pour ce dernier, Jojo peut être une bonne surprise sans trop l’attendre. Peut être que je verrais Little Women à un moment, typiquement pas mon genre et un autre “Oscar Bait” en plus.
    En espérant que Parasite gagne tant il est le plus original et surprenant.
    Dommage que Lupita Nyong’o soit oubliée pour Us.
    Très content sinon pour The Lighthouse qui est présent pour la meilleure cinématographie.

  15. J’ai trouvé le film très bon et nombre de ces nominations sont méritées mais 11 ? Autant que le Retour du Roi ? Plus que The Dark Knight ? Je suis assez dubitatif…

    Mais ne boudons pas notre plaisir, en tant que fan du genre c’est un vrai plaisir de voir le film briller aux Oscars quel que soit le résultat.

    Petite pique gratuite néanmoins: la musique de Star Wars 9 qui chope une nomination, une mauvaise blague.

  16. https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2694039-20200113-oscars-2020-films-injustement-oublies-nominations
    Oui, même pas Greta Gerwig… mais heureusement y a Saoirse Ronan et Florence Pugh.

    Et on pourrait dire de même chose pour “Endgame”, qui aurait pu être nommé au Montage rien que pour cette scène:
    https://www.youtube.com/watch?v=2C2y9PkxSoo
    Préparer l’enchaînement de séquence vers Morag, en y superposant le “Come and Get Your Love” qu’y écoute Peter Quill, pour mieux souligner un moment “feelgood” pour le Thor dépressif… c’est génial !

    Adam Driver pour l’Oscar, pour contrecarrer la campagne abusive de la Warner pour “Joker”… ça va, le film s’est très largement remboursé, il n’en a pas besoin.

    • “Adam Driver pour l’Oscar, pour contrecarrer la campagne abusive de la Warner pour « Joker »… ça va, le film s’est très largement remboursé, il n’en a pas besoin.”

      C est clair je suis d accord, et puis c est pas comme si Phoenix ne l avais pas déjà eu, ni le méritait. Que ferait il de cette reconnaissance apres tant d années

      • https://fr.wikipedia.org/wiki/Joaquin_Phoenix#R%C3%A9compenses …et en plus, c’est même pas une récompense éco-responsable. 😉

        Contentons-nous déjà de celui de Ledger pour le même personnage (sauf que le sien, on ne lui donnais aucunes “excuses”).

        • Pas compris…

          Pour la 2eme partie, pas compris non plus. Perso moi les oscars ne sont pas chez moi, du coup félicitation à Ledger pour cet oscar AMPLEMENT mérité, mais vraiment je ne comprend pas le rapport avec celui de phoenix mériterai.

          En tous cas, et ce à titre perso, je lui souhaite vraiment d’avoir cet oscar, et ce pour lui, non pour moi

          • A eu d’autre récompenses, c’est écrit noir sur blanc (et c’est un gros vegan, ça être blague avec smiley, jaune sur blanc).

            Et y a déjà un Oscar pour un Joker, qui se faisait pas vraiment passer pour une victime, lui… écrit noir sur blanc aussi.

            As très bien compris et fais semblant que non ? 🙂 (duh, je plaisante).

          • 1 ) phoenix n a jamais eu d oscar
            2 ) je ne savais pas que phoenix etait vegan, je confesse ne lire ni voici ni les fiches wiki des acteurs (ni de personne d ailleurs).
            3) “Et y a déjà un Oscar pour un Joker, qui se faisait pas vraiment passer pour une victime, lui… écrit noir sur blanc aussi.” vraiment je suis désolé mais vraiment pas compris l histoire de se faire passer pour une victime.

            Bref désolé je viens de comprendre que pour communiquer avec toi il fallait que je connaisse le groupe sanguin de l acteur et son numéro de sécurité sociale

            edit : j ai quand meme tapé “phoenix se fait passer pour une victime oscars” et suis effectivemet tombé sur la polemique “https://hitek.fr/actualite/joaquin-phoenix-discours-golden-globes-2020-joker-censure-clash-journalistes_21448” et crois moi sur parole je n etais pas au courant.

            Le seul site où je vais sur le net (hors forums de poker) c est LTH (d ailleurs peut être en a t il parlé)

            Mais bon j ai enfin compris ce que tu voulais dire

            edit 2 “ça être blague avec smiley, jaune sur blanc”. quand toi comprendre que autres pas passer leur vies à se renseigner sur celle des autres, nous faire grand pas

          • ok…T as pas un lien à aller chercher pour savoir si phoenix dors sur le coté, sur le dos ou sur le ventre?
            dès fois que….

          • Non, puisque je suis nul, malgré toutes ces infos déjà relayées sur LTH.
            Et qu’est-ce qu’on fait des gens qui sont nuls..? 🙁

          • @captsubasa : Merci pour ton lien, j’étais pas du tout au courant de cette polémique. Perso je trouve que Phoenix a eu des couilles énormes en plus d’être humble envers ses concurrents et en plus… pas un seul mot n’est faux dans tout ce qu’il a dit. Sa censure est dégueulasse, mais en même temps qui s’attendait à mieux venant de la télé ?

          • nan mais omg archer. tu sais le pire c est que je bossais donc c est vrai que j ai zyeuté par rapport a la reflexion de flo mais n avais lu que le titre de l article.

            tombant sur ton message j ai lu l article.

            ce mec a des couilles en platine entre son put…. de compliment et ses saillies verbales. ça y est je suis amoureux……

            un regal a lire de bout en bout mais j ai peur qu il se soit grillé…

            bref j ai pensé a tony montana.” je ne fais confiance qu en 2 choses, ma parole et mon manche, l une est de fer, l autre est d acier”

            franchement chapeau joachim

          • @ captsubasa & Archer : Bof.. Je préfère le discours de Ricky Gervais que m’a fait découvrir Forge l’autre jour.
            https://www.youtube.com/watch?v=4faJtZG-974

          • omg ghost. j ai lu un article mais regarderai video ce soir. c est un ouf ce mec.
            j ai aimé son passage sur les pedos.

            mais hate de voir en video les tetes des invités.

            bravo a lui aussi

          • @TheGhost : J’ai kiffé ce speech de Ricky Gervais, que j’ai découvert via Forge moi aussi. Et après je me suis rendu compte qu’il faisait plus ou moins la même chose chaque année… Du coup je peux me tromper, je n’ai suivi l’affaire que de très loin et ce n’est que mon impression, mais je me dis que si le gars est rappelé chaque année, c’est peut-être bien que ses propos ne dérangent pas tant que ça… Alors que Phoenix a été censuré, lui… Qu’en penses-tu/vous ?

          • @ Archer : Ben j’en pense qu’effectivement, utiliser Ricky Gervais comme une sorte de bouffon du Roi fait partie du système.

          • @ captsubasa : Mais qu’est ce que t’as contre les pédophiles ? (HUMOUR)
            Non, le jour où on se penchera réellement sur la pédophilie à Hollywood – et dans (tousse) (tousse) la politique en France (tousse) (tousse) – là ça va faire mal…

          • ben c’est à dire, Ghost, que tant que le gus fait rire les foules sous le couvert de la liberté d’expression constitutionnelle … si tu es Leonardo a qui ont fait remarquer l’âge de tes conquêtes en public, qui plus est devant LA profession, soit tu te marres parce que tu sais te moquer de toi-même, soit tu t’offusque, tu passe pour le pire des pisse froid avec en deuxième effet kiss cool une suspicion de culpabilité à ton égard …

            c’est un peu comme se faire prendre en chasse par un troll sur ce site 😂🤣

  17. On peut ajouter, comme info plus ou moins connue, que Joaquin Phoenix est un acteur bouffi d’angoisses… Monter sur scène pour faire des discours, jouer le jeu médiatique, il déteste… Il détesterait tout ce qui est médiatique d’ailleurs https://www.programme-tv.net/news/cinema/247432-joaquin-phoenix-a-propos-de-la-mort-de-son-frere-les-medias-ont-empeche-mon-deuil/
    Rien que son discours au Golden Globes, se touchant plein de fois le visage compulsivement, bardé de “Fuck” (d’où censure US), en profitant plutôt pour passer des messages écolo etc… Un mec à fleur de peau, et qui ne fait surement pas ce métier pour gagner des récompenses, mais qui sait accepter avec tout de même de la politesse – faut bien bosser…
    Et qui est surement assez intelligent pour avoir compris qu’il y a une part de fabrication dans le succès de “Joker”, car se positionnant en opposition au surplus de super héros, devenus maintenant dans l’Inconscient “Intello” comme mauvais, envahissants, pas intéressants (le public par contre s’en fiche, il kiffe toujours, avec raison)…

    Ainsi les personnages de salauds suscitent plus d’intérêt, l’un des Graal dans l’Art étant de briser les tabous en faisant aimer des choses capables d’être répugnantes, ou immorales… Quitte à ne prendre conscience que plus tard (bien trop tard) le côté dégouttant de la chose. L’Affaire Matzneff, et toute cette culture de fascination pour les mineurs, en mode “Lolita” de Nabokov, en est un exemple explicite.
    Le Cinéma a souvent flirté avec cela, même si le spectateur s’en trouve à ignorer une part de ce qu’il a vu sur grand écran. Si “Il était une fois en Amérique” est (considéré) comme un Chef d’Oeuvre, beau et assez populaire… le film voit tout de même le “héros” principal, Noodles, violer à un moment donné la femme dont il est amoureux. Car ça reste aussi un gangster, un tueur, une brute.

    Du coup, il reste crucial de rappeler que malgré les nombreuses scènes d’humiliation de Fleck dans “Joker”… on garde néanmoins comme personnage principal un sociopathe mythomane, anonyme et manipulateur, et autant versé dans l’action et la fantaisie qu’un super vilain basique – juste avec plus de violence explicite, mais ici raccord avec le personnage…
    Et pas juste un phénomène de mode pour déguisement d’Halloween pour enfants, ni un symbole de révolte manifestante, ou un réservoir à selfies sur un escalier du Bronx… comme cela est arrivé à la suite du succès (programmé) du film.

    Tout cela est vrai… et du coup, l’Académie des Oscar pourrait en prendre le contre-pied, et ne pas célébrer “Joker” plus que de raisons… Surtout pour son acteur principal (et son côté “anti-riches” qui est incompatible).
    Même “1917” pourrait passer pour de l’esbroufe à cause de sa mise en scène…
    Alors que “Marriage Story”, au niveau de l’acting, fait plus humain et social, plus “vrai” et douloureux… mais c’est aussi un film Netflix (comme “Les 2 Papes”, qui n’a pas grand chose à faire dans cette compétition). 😉

    Les Oustiders parmi les nommés peuvent-ils créer la surprise, une fois n’est pas coutume..?

    • http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/SAG-Awards-Joaquin-Phoenix-honore-la-memoire-de-Heath-Ledger-en-recevant-son-prix
      …Et voila, trop d’humilité chez cet homme, son moyen de protection…

  18. Avant “1917”, il y eu 1895…
    Car au début du cinéma, il y avait bel et bien le Plan-Séquence.
    Il était fixe, mais il consistait bien à voir des choses apparaître (puis disparaître) dans un Cadre donné par le réalisateur – “La Sortie de l’usine Lumière à Lyon” ou “L’Arrivée d’un train en gare de La Ciotat”.
    Ensuite vint le mouvement du Cadre… puis, le Montage comme dimension supplémentaire à la dynamique de la Mise en Scène…
    Enlever ce dispositif de Montage revient à concentrer sa mise en scène sur ce Plan sans coupure… et donc à faire une Mise en Scène de pure “Action”, où des choses importantes sont obligées de se passer dans le Cadre.

    Avant “1917”, il y eu “Spectre” pour Sam Mendes…
    Ce Plan-Séquence inaugurale qui… finit en eau de boudin, avec ensuite Bond à la poursuite d’un personnage semblant sortir d’une parodie porno du “Parrain”, dans un fight d’hélicoptère, sans rien en avoir à fiche des badauds alentour (les “OSS 117” de Dujardin l’ont bien signifié: ce type n’en a rien à faire des pays où il intervient, et détruit tout sur son passage 🙂 ).
    Où comment l’utilisation d’un Plan-Séquence dans un film d’action à franchise passe très souvent pour de la bonne esbroufe, sans grande valeur narrative derrière… juste un intermède pour faire remuer un peu la Mise en Scène, sans plus.

    Mais avant “1917”, il y eu aussi le grand-père de Sam Mendes, et ses histoires de guerre de cette même époque. Et en même temps que “1917”, il y a le “Brexit” (et juste avant, “Dunkerque”), soit une volonté personnelle et sociétale de parler d’un esprit de camaraderie dans une époque de conflit, où le chacun pour soi est de plus en plus une norme à suivre automatiquement.
    Bien sûr, on peut ainsi tomber dans des effets de patriotisme et autre glorification du Courage Héroïque etc… D’autant que l’histoire du film et ses péripéties n’ont pas grand chose d’inédit: c’est en gros une mission à la “Soldat Ryan” (c’est à dire “foupoudav”, à la con 🙂 )… et évidemment, tout ce qui doit arriver de mal surgit au moment où tout semble calme – forcément, quand on passe la majorité de son temps sur des routes désolées, à découvert.
    Et ce même si les héros principaux sont joués par des acteurs peu connus… là non plus, on identifie assez vite celui qui est le plus “solide” pour tenir la distance le plus longtemps.

    Alors pourquoi ce “1917” peut faire plus que fonctionner, alors qu’il n’offre pas grand chose de si extraordinaire que ça, que du “classique” ?
    Et bien parce que justement, ce contexte assez classique permet à la Mise en Scène de prendre le pas sur Tout, de s’exposer au point d’avoir une Vie propre… qui est donc plus fascinante à regarder qu’à y décrypter les propos symboliques de l’intrigue.
    Comme “…La Ciotat”, il y a régulièrement quelque chose de Stupéfiant à voir surgir ou disparaître des foules de détails du Cadre, ce dernier étant définit comme une “Bulle” entourant les personnages principaux, sans s’en détourner.
    La scène de présentation du début est en elle-même impressionnante, et donne le Ton pour la suite.
    Aucune trop grosse utilisation spectaculaire de ces Plan-Séquences (dont on repère facilement les moments de raccord – tel fondu au noir, tel caméra qui s’éloigne…).
    Ainsi, si on comprend très vite ce vont subir les personnages, il est peut-être bien plus satisfaisant de comprendre la façon dont va fonctionner le cheminement visuel, les codes auxquels tout ce qu’on y voit est soumis – basiquement les mêmes que pour un jeu vidéo, mais dont le spectateur ne serait pas le maître.
    Ce qui est une chose que les nombreuses critiques n’ont pas trop pris en compte… en tant que film de poursuite et d’action “1917” est aussi bien Fun, assez Ludique, ces héros se cassant la figure, blaguant pendant les temps morts, générant assez d’empathie pour qu’on les suive.

    Et puis Surprise ! Sam Mendes semble l’avoir aussi pris en compte bien en amont, comme pour ce qui est de son montage (invisible)… et se permet aussi à un moment donné de casser ses propres codes pendant une certaine durée.
    Non seulement c’est justifié, mais en plus cela permet d’y introduite ce qui pourrait être le réel climax du film, mélangeant des visions oniriques dans une ambiance arrivant tout de même à garder un certain réalisme – un retour à ce bon vieux “Réalisme Poétique” ?
    Un électrochoc que ce moment là… instaurant de manière encore plus évidente la notion de Fatigue, de Descente aux Enfers Dantesque et de “Mort qui marche”.
    Mais aussi celle de “Résurrection”, ce que vers quoi appuie peut-être un peu trop le Final du film, devenant plus une sorte de Grand Rush en ce qui concerne le héros principal, de plus en plus dépouillé et de moins en moins soldat… Son arc narratif personnel, dont les détails sont disséminés en cours de film, respecté jusqu’au bout (avec les quelques interprétations plus “ouvertes” qu’on peut y inclure soi-même).

    Bref, peut-être pas un Chef d’Oeuvre, comme proclamé à tort et à travers… mais un Très Bon moment de Cinéma, Oui.
    😀

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here